10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels

produits_naturels_header

Si tu lis souvent mes BD, tu sais que je suis très critique du marketing des médicaments en vente libre et des pratiques douteuses de l’industrie pharmaceutique. Et que j’ai honte que les pharmacies vendent de l’homéopathie

Jusqu’à maintenant, j’ai publié plusieurs BD plutôt positives sur les produits naturels (dont les probiotiques et l’huile d’émeu) et d’autres plus critiques (comme les capsules de gélatine et les suppléments protéinés), mais je n’ai jamais parlé d’eux dans leur ensemble. Ben c’est là que ça se passe. 

Dans les produits de santé naturels (PSN), on retrouve entre autres les vitamines, les minéraux et les plantes médicinales. Plusieurs d’entre eux sont indispensables, par exemple le calcium et vitamine D pour la santé osseuse ou encore l’acide folique durant la grossesse. Il y en a aussi plusieurs que je recommande occasionnellement comme pharmacien; je pense entre autres au séné, à la mélatonine et au gingembre. 

Malheureusement, l’énorme marché des PSN est peu encadré, réglementé de façon inadéquate par le gouvernement et rempli d’affirmations pseudoscientifiques absurdes. En plus, c’est le paradis du marketing douteux (encore pire que celui des médicaments). 

Plus spécifiquement, voici 10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels. 

Note 1 : Comme d’habitude, je ne nommerai aucun produit, marque ou fabricant spécifique.

Note 2 : Je parlerai très peu de produits homéopathiques dans cette BD, car ce ne sont PAS des produits naturels (à moins que tu considères que l’eau et le sucre se qualifient comme produits naturels). Mais ce n’est que partie remise.

 produits_naturels_01

 

 

produits_naturels_02

 

 

produits_naturels_03aproduits_naturels_03b

 

 

produits_naturels_04

 

 

produits_naturels_05aproduits_naturels_05bproduits_naturels_05c

 

 

produits_naturels_06aproduits_naturels_06b

 

 

produits_naturels_07

 

 

produits_naturels_08

 

 

produits_naturels_09

 

 

produits_naturels_10aproduits_naturels_10b

 

 

produits_naturels_11_01

 

RÉPONSES AU QUIZ DES TABLETTES DE PHARMACIES

  • PSN : Travelan, Antistax, Cold-FX, MidNite, Helixia, Arnica, Genacol, Arthri-Flex
  • Homéopathie : sirops Hyland’s et Similasan

RÉFÉRENCES

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

175 Responses to 10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels

  1. La raison derrière le fait que les produits naturels ne fonctionnent généralement pas est citée dans cet article : les produits naturels ne contiennent très souvent PAS ce qu’ils sont supposés contenir. Faire des millions d’études sur des produits naturels qui ne contiennent pas ledit produit naturel est un peu voué à l’échec, n’est-ce pas? Mais puisque cela vous sert bien, argumenter avec est sûrement valable!
    Les produits naturels sont bons… à l’état naturel! Un produit commercialisé sera destiné à produire (voire maximiser) des revenus, médicaments ou non. À quoi sert votre article? À ridiculiser les produits naturels? On pourrait choisir de s’acharner sur les médicaments et l’industrie pharmaceutique de la même façon! Les gens se dirigent très souvent vers les produits naturels car l’industrie du médicaments les a trompés, déçus ou rendus encore plus malades! Redressez-nous la pharmacie avec des produits efficaces et peut-être n’aurons-nous plus envie de nous retourner vers les produits naturels? Je vous mets au défis… car je ne pense pas du tout que les humains puissent produire une meilleure médecine que la nature… au naturel bien sûr!

    • Vous ne pensez pas que le fait que plusieurs produits naturels ne contiennent pas leur produit naturel est inquiétant? Ce que l’article dit, c’est justement qu’on ne peut pas savoir si le produit naturel contient les ingrédients qu’il essaie de nous vendre -et quand il le contient pour vrai, cela ne signifie même pas que les bienfaits de l’ingrédient sont prouvés- contrairement aux médicaments qui ont des normes beaucoup plus strictes pour éviter cette situation.

    • Je me trompe p-e mais il parle justement des PSN pas des “plantes” elles mêmes. Ex: il est possible que les suppléments de vitamine C ne soit pas super fiable pour plusieurs raisons, mais il ne dit pas qu’il ne faut pas manger d’orange en cas de scorbut.

    • Bien d’accord avec vous Nini. Venant d’un pharmacien vendant des médicaments, je trouve quand même ça bizarre de vous voir si préoccupé par les dommages au foie de certaines plantes… Comment se fait-il que plusieurs herboristes soignent les maux courants de leur famille sans médicaments vendus dans vos pharmacies? Je ne parle pas ici de maladies graves mais encore là, il y a moyen d’atténuer les souffrances et les nombreux effets secondaires des médicaments par un choix de plantes appropriées. Encore faut-il vouloir s’informer.

      • Les plantes médicinales ne semblent pas faire bon ménage avec vous (c’est compréhensible) mais j’aimerais bien connaître vos recommandations. En cas de rhumes ou grippes par exemple, notre choix se résumerait entre les médicaments pharmaceutiques ou rien du tout?

        • Pour les rhumes et les grippes, c’est pas compliqué, il y a bien peu de choses à faire à part boire beaucoup d’eau et dormir! Il faut laisser le système immunitaire faire son travail. Ça sert à rien de prendre 1000 choses, car la plupart du temps, les médicaments ne servent qu’à traiter les symptômes associés au rhume et à la grippe.

    • Pouvez-vous citer les produits dont vous parlez, qu’on puisse débattre sur des choses vérifiables et pas des affirmations générales floues ?

    • “Les produits naturels sont bons… à l’état naturel!”

      Cette affirmation est ridicule, il n’y a rien de plus naturelle qu’une morsure de cobra, et c’est pas bon du tout (sauf si tu veux mourir).

      • Humm. Intéressant comme affirmation pour pour le cobra. Si je reprend votre affirmation, on peut toute aussi bien éliminer les médicaments de l’industrie pharmaceutique moderne, je veux pas utiliser le mot conventionel parce que nous en sommes loin, puisque santé canada n’a pas fait ses devoirs avec le Viox. La dose maximal d’acétaminophene a été revu à la baisse, pourtant c’est un vieux médicament.

        Les études ne sont pas révélatrices aussi bien pour le PSN que les médicaments modernes. J’ai vu et traités personnelement des patients en convulsion et hallucination avec des médicaments assez courant juste avec la première dose.

        Et j’ai vu des gens mourir parce qu’il pensait que leur produit naturel les aiderait.

        Dans les deux cas les études ne sont pas sérieuse et nous sommes les cobayes

        • Juste pour dire que j’adorais le nom “Vioxx”. Destiné le plus souvent aux personnes âgées. Car en argot de français de France, on emploie le terme “vioque” de manière péjorative pour désigner les personnes âgées! 😀

    • 1) Les études ont été faites pour savoir ceque contenait les PSN… Pas sur des produits dont ils connaissaient la composition…

      2) Les gens se dirigent très souvent vers les produits naturels par manque d’informations ou après avoir été mal orientés. Quand vous parlez que les gens ont été trompés, déçus ou rendus encore plsu malades par “l’industrie du médicament” qu’entendez-vous par là? Ils ont eu un mauvais diagnostique? Et oui ça peut arriver avec la quantité de maladies qu’il existe…

      3) Vous ne semblez pas avoir lu la quasi-totalité de l’article en insinuant que la nature produit une meilleure médecine que les humains… Plusieurs médicaments que vous décriez car ils sont fait par l’humain sont en fait des molécules retrouvées dans des plantes. Elles sont simplement purifié pour éviter les contaminants ou synthétisés pour une meilleure production (la molécule synthétique vs la molécule naturelle… C’est la même molécule, il n’y a AUCUNE différence…).

      • Tu dois comprendre Frédérick que les Grosses Pharmaceutiques ne synthétisent pas une copie conforme d’une molecule naturelle car celle-ci n’est pas brevetable! Par exemple, le syntroide est une copie similaire mais différentes de la T4 produite par le corps humain! C’est semblable mais pas pareil et c’est pour cela que certaines personnes ne trouvent pas de soulagement avec cette copie ” synthétique” .

        • Jonathan St-Yves

          Attention à ce que vous avancez.
          Si une molécule naturelle donne un effet bénéfique et qu’il est plus économique de la fabriquer synthétiquement, c’est ce que les gens vont faire. Pas besoin de s’encombrer d’un brevet, il suffit d’être plus efficace que les autre.

          Un concurrent qui fabrique autre chose de similaire, mais moins efficace et qui doit faire des démarches pour breveter cette nouvelle molécule n’a aucun avantage compétitif. (À part peut-être de pouvoir dire “produit breveté”).

          Votre exemple est autre chose complètement. Le produit synthétique est beaucoup moins cher et fonctionne pour la plupart des gens, et a donc une place sur le marché. Les deux alternatives sont des médicaments, avec une clientèle différente.

        • Les “méchantes grosses pharmaceutiques” peuvent brevetter la façon dont ils synthétisent la molécule… Et c’est principalement ce qui est fait… Que la molécule puisse être retrouvé ou non naturellement. Ce n’est pas toute les molécules synthétiques qui sont différentes de leurs homologues naturelles… Belle généralisation. Et souvent, si la molécule est légèrement différente c,est pour la spécificité d’action du médicament/molécule au niveau du corps humain…

    • Bonjour. Il m appert que n avez pas saisi l essence cet exposé. Vous avez commis plusieurs sophismes. L appel à la nature est une erreur de jugement – de penser que la nature veut notre bien est de sélectivement se placer ddes oeillères et des lunettes roses sur la réalité. Les humains ne peuvent rien faire de mieux que la nature ? Explorons cet énoncé.

      Ce qui existe, fait partie de la nature.
      Par consequent, ce qui n existe pas, est surnaturel.
      Nous existons, et sommes donc naturels
      Nous sommes capable de modifier notre environnement
      Modifier l’environnement (qui n est pas surnaturel, par definition), est donc naturel
      Tout ce qui est naturel est reductible a la chimie
      Isoler, extraire, modifier, remodeler les arrangements chimiques est donc naturel

      Nous isolons les composés les plus efficaces en s’assurant que le dosage est connu, efficace, optimal (benefices vs risques). On ne peut en dire tant sur les produits “naturels”, un terme qui, je le répète, ne veut rien dire. Nous avons créé un monde à l’aide de pression artificielle afin d’obtenir les meilleurs récoltes. C’est “naturel”, ça ?

      Ma recommandation : lectures obligatoires sur la théorie de l’évolution et un survol de base sur la chimie.

      • En tant qu’humain nous sommes fait pour manger crue et manger du vivant ( une carrote qui vien d’être cueillit est vivante, une carrotte cuite n’est plus vivant) j’ai lue les commentaires et l’article, je suis d’accord qu’il y est des “faut” produits naturel, mais il y a une vérité, un aliment transformé n’ait plus un aliment, moi je suis contre ce que la pharmacie offre car j’ai vue, appris, et essayé quelquechose de 100 fois mieux.. Le naturel ou biologique. moi quand je pense au mot “naturel” je pense pas a une boutelle de pillule écrit “naturel!!” dessus, je pense a une carrotte directement cueillit dans une forêt qui n’a pas été touché par l’humain.
        j’ai une mauvaise et une bonne nouvelle
        La bonne étant que au moins 95% des maladies sont curable naturellement (ahem, pas avec des pillule naturel, mais avec des produits que la terre nous offre directement).
        Je n’ai pas lue cela de UN article, j’ai lue ca de plusieurs livres de personnes qui on vécu beaucoup de choses, et j’ai aussi vécu ca moi même, la santé que j’ai aujourd’hui grace a cette vérité n’ait pas comparable à celle que j’aivais au paravent.
        La mauvaise nouvelle les amis c’est qu’on ce fait mentir a tour de bras, dire qu’un produit pharmaceutique n’ait pas efficace, c’est pas une supposition, c’est la réalité, et le produit la plupart du temps n’ait pas “pas efficace” il est néfaste pour les santé.
        Il est temps de ce réveiller, on vit dans un monde tellement merveilleux, mais il est blocké par un nuage noir très épais ( oui comme des les film).
        Notre corp a une capacité régénératrice tellement grande, il suffit de lui donner les composants naturels qu’il l’entoure ( on a évolué pendant des millions d’années avec ces mêmes composants).
        Je m’appelle Jonathan et je ne crois pas tout ce qu’on me dit, je suis a la recherche de la vérité, et pas seulement sur la santé, sur tout les sujets.
        Il y a une vérité quelque part, elle est partout au tour de nous, il suffit de la trouver.

        P.S Desolé pour les fautes.

        • Élie Dessureault-Dubé

          Je suis curieux de connaître quelles sont les maladies qui font partie du 5% restant. Malaria? Cancer? Diabète? Ebola? Les trucs qui tuent des millions de gens, quoi.

          Tu sais qui cherche aussi quotidiennement la vérité? Les scientifiques. Pas ceux payés par des compagnies pour dire une fausse vérité (ça arrive, malheureusement) mais tout ceux qui sont de bonne foi et qui font des recherches pour faire avancer nos connaissances. Étrangement, entre Tit-Coune qui écrit un livre sur “Les bienfaits cachés des graines de sésame et la bénédiction des énergies cosmique” et les scientifiques, c’est ces derniers que je préfère croire le plus…

          Manger cru et manger du vivant…Premièrement, on mange cuit depuis Homo Erectus…et, comme par hasard, la digestion des aliments cuits étant plus facile que la digestion d’aliments crus, toute l’énergie dépensée dans la digestion a pu être tournée ailleurs (vers le cerveau notamment).

          Pis c’est ben drôle que l’espérance de vie ait autant augmenté malgré le fait qu’on fasse cuire nos légumes.

          “Un aliment transformé n’est plus un aliment”…
          Sans nourriture (à savoir, sans aliment), je serais mort. Je ne suis pas mort, donc je m’alimente bien. Et bizarrement, je bouffe juste des trucs transformés. Suis-je un alien?

          Je ne contredis pas le fait qu’on sous-estime la capacité régénératrice du corps…mais j’ai l’impression que toi, à l’inverse, tu la surestimes…et, pour en revenir à cet article et au poste de Stéphane, la chimie, c’est naturel. Beaucoup de médicaments (efficaces) sont issus de molécules parfaitement naturelles. Par extension, les poisons, c’est aussi naturel. Un bon petit verre de cyanure par jour…de quoi se refaire une santé!

          Là où je te rejoins aussi, c’est que certains aliments contiennent des produits néfastes. D’autres sont cultivées avec des pesticides, qui sont, de base, du poison. C’est sûr que ces produits peuvent, d’une façon ou d’une autre, nuire à notre santé. Suffit de bien choisir ses aliments, voilà tout. Pas besoin de devenir grano.

          “On se fait mentir à tour de bras”. Bah ça a toujours été, ça. Et nous, on est trop caves pour démêler le vrai du faux.

          Quand à ta propre expérience, si ce n’est que couper dans les aliments qui contiennent des éléments nocifs est bénéfique, peut-être as-tu aussi coupé dans un ou plusieurs aliments auxquels tu avais une intolérance?

        • “En tant qu’humain nous sommes fait pour manger crue et manger du vivant”
          L’espérance de vie à la préhistoire (époque où on mangeait du cru et du vivant et où on se soignait aux plantes) était de 30ans. Je ne sais pas quel âge tu as, mais… 😀

        • *En tant qu’humain nous sommes fait pour manger crue…*

          ===> Sur quels critères ? Et ne me dites pas que c’est parce que la cuisson n’est pas “naturelle” car porter des vetements, se brosser les dents et écrire des messages sur un ordinateur, ça ne l’est pas plus…

          *…et manger du vivant ( une carrote qui vien d’être cueillit est vivante, une carrotte cuite n’est plus vivant)*

          ===> Je crains que ce ne soit plus complexe que ça, puisqu’une carotte est vivante dans la terre, et lorsqu’on la cueille elle est encore vivante ; mais elle agonise, puiqu’elle n’a plus les nutriments de la terre et l’eau qui la nourrissait ! Elle meurt de faim et de soif pendant des semaines dans les frigos et les cagettes des supermarchés pour satisfaire votre appétit vorace.
          Et vous lorsque vous la mangez sans la cuire vous la…dévorez vivante !
          Monstre ! /trololo

          *mais il y a une vérité, un aliment transformé n’ait plus un aliment*

          ===> Alors il va falloir arrêter aussi les jus de fruits, puisque vous avez tranformé l’aliment de base (le fruit) pour obtenir autre chose (du jus). Moi je dis : si vous voulez uniquement des aliments non transformés, vous n’avez plus le choix : sucez des cailloux.

          *Le naturel ou biologique. moi quand je pense au mot “naturel” je pense pas a une boutelle de pillule écrit “naturel!!” dessus, je pense a une carrotte directement cueillit dans une forêt qui n’a pas été touché par l’humain.*

          ===> Mais qui aura été mangée par un animal quelconque puisqu’il n’y aura aucun grillage mis en place par l’Homme pour la proteger des prédateurs. C’est balot hein ?

          *La bonne étant que au moins 95% des maladies sont curable naturellement (ahem, pas avec des pillule naturel, mais avec des produits que la terre nous offre directement).*

          ===> Sachant que les molécules actives dans les médicaments sont issues en grande partie des plantes issues de la nature, et donc… naturelles (ou copié sur le naturel)… il va falloir m’expliquer en quoi le fait d’utiliser directement la même plante (en la broutant directement sur le sol si j’imagine votre logique) est plus bénéfique.
          Et ces 95% de maladies curables naturellement c’est lesquelles ? C’est facile de lancer des affirmations de ce genre en étant super flou et évasif.

          *Je n’ai pas lue cela de UN article, j’ai lue ca de plusieurs livres de personnes qui on vécu beaucoup de choses, et j’ai aussi vécu ca moi même, la santé que j’ai aujourd’hui grace a cette vérité n’ait pas comparable à celle que j’aivais au paravent.*

          ===> Si votre santé s’est améliorée, tant mieux pour vous, mais ce n’est pas une raison pour aller dire à tout le monde que la bouffe crue peut regler tout les problèmes du monde. Corrélation n’implique pas causalité.

          *La mauvaise nouvelle les amis c’est qu’on ce fait mentir a tour de bras, dire qu’un produit pharmaceutique n’ait pas efficace, c’est pas une supposition, c’est la réalité, et le produit la plupart du temps n’ait pas “pas efficace” il est néfaste pour les santé.*

          ===> Si les tests et essais ont montrés qu’un médicament en particulier n’était pas efficace ou néfaste, soit. Mais ce n’est pas une raison pour jeter le bébé avec l’eau du bain.

          *Il est temps de ce réveiller, on vit dans un monde tellement merveilleux, mais il est blocké par un nuage noir très épais ( oui comme des les film).*

          ===> Et à la fin on tue le méchant pabô dans un combat épique et on choppe la biatch ?
          Ah! la vison manichéene…

          *Notre corp a une capacité régénératrice tellement grande, il suffit de lui donner les composants naturels qu’il l’entoure ( on a évolué pendant des millions d’années avec ces mêmes composants).*

          ===> Allez proposer des paniers de légumes crus pour guérir les enfants du Pakistan qui ont vu leurs corps horriblement déformés par la polio, si vous êtes si sûr de vous. Y’a un prix nobel à la clé.

          *Je m’appelle Jonathan et je ne crois pas tout ce qu’on me dit, je suis a la recherche de la vérité, et pas seulement sur la santé, sur tout les sujets.*

          ===> Et pourtant vous avez l’air de croire sans problème et sans le moindre doute l’idée que 95% des problèmes de santé peuvent se regler en mangeant des légumes/fruits crus et en broutant des plantes directement dans son jardin…

          ===> Et juste une petite question : une carotte contient différents nutriments et minéraux, comme du calcium par exemple.
          Vous pouvez m’indiquer où se trouve le “calcium vivant” et le “calcium mort” sur ce tableau ?

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Tableau_p%C3%A9riodique_des_%C3%A9l%C3%A9ments#/media/File:Tableau_de_classification_p%C3%A9riodique_des_%C3%A9l%C3%A9ments.png

    • Ce qu’il faut D’ABORD comprendre, de cette BD, c’est que, sous prétexte de vouloir soigner, bien des fabricants sont prêts à dire n’importe quoi sur leurs produits… et le problème, c’est que PERSONNE ne s’en préoccupe.
      À l’inverse, si un fabricant prétendait que ses comprimés contiennent xxx mg d’acétaminophène, et que cette affirmation est fausse, il va se faire tomber dessus. Si un fabricant de “produits naturels” affirme que son produit contient de l’ail alors qu’il n’en contient pas, personne ne va lui en tenir rigueur, pas même Santé Canada.
      Autre point de cette BD : les affirmations douteuses, de type “astrologie” faites par ces vendeurs, tellement générales qu’elles n’ont pratiquement aucune signification sérieuse…
      Ça me fait penser à certains manufacturiers qui affirment que leur produit contient des milliards de bactéries “L. Patenti Gogossis”… mais personne ne connaît vraiment son utilité dans le système digestif. Ça paraît bien, mais au bout du compte, ce qui est affiché n’est que de la poudre aux yeux pour plaire au consommateur (plaire, du latin “placere”, duquel est dérivé le terme “placebo”…)
      Finalement, il faut se rappeler que naturel ne va pas avec innocuité… Pensez à Socrate, ou encore à la digitaline…

    • Votre commentaire est riche en allégation, je ne chercherai pas ici à réfuter vos propos mais au contraire à vous aider à les formuler afin de rendre vos thèses recevables. Pouvez vous d’abord définir produits naturels ? Est ce des plantes, des bactéries , des molécules , un être vivant etc.?
      Ensuite qu’est ce qu’un produit naturel à l’état naturel ? faut il le récolter à la source, le consommer à la source , vivre dedans ?
      Vous affirmez : “je ne pense pas du tout que les humains puissent produire une meilleure médecine que la nature… au naturel bien sûr!” Cela impliquerait que :
      “La Nature” produit une médecine
      Qu’est ce que la Nature ?
      De quelle-s manière-s et sur quoi la nature exerce-t-elle sa médecine, ? (système immunitaire, plante… )
      par quels mécanismes évolutifs la médecine de la nature est elle apparue ?
      Que faudrait il remettre en question dans la médecine moderne ?
      Sur quoi vous basez vous ? ( méta-analyse ? études isolées ? expérience personnelle ? science-métaphysique-complot-nature.org ? )

    • Elle a clairement pas compris les nuances du propos.

    • Tu as bien raison Nini Et par contre demandez à certain médecin s’ils prendraient certains médicaments justement comme la Chimiothérapie pour plusieurs ils refuseraient le traitement.. Et je peux vous dire que les effets indésirables et secondaires pour chaque médicaments existe et de beaucoup.. Et pourtant ils sont sujets à plusieurs années d’études au sujet de ces médicaments..
      Moi je crois à la Médecine alternative et aux produits naturels.. et comme n’importe quoi il faut valider les distributeurs souvent par l’intermédiaire justement de gens qui ont essayé ces produits et justement pour le bien des gens ils sont des résultats que la médecine ne réussit pas à élucider ou comprendre pourquoi finalement le patient suivit et semble irrévocable au sujet de sa guérison probable et qui finalement ne retrouve aucune trace de cancer??? Des situations comme celles-ci pourrait être discutable justement avec les gens qui aujourd’hui ont survécu à des maladies et qui sont encore dans ce monde Aujourd’hui et plus en forme et mieux qu’avec certains médicaments prescris par les médecins… Il ne faut pas dénigrer la médecine loin de là, mais pe justement si les lois étaient plus suivies et honnêtes et plus ouvert avec un bon combiné des deux médecines ,je crois sérieusement que bien des gens seraient et se porteraient beaucoup mieux dans tous les sens du mot … A suivre pe un jour dans un monde plus alternatifs avant longtemps je l’espère ! Mais sans aucun doute avec de vrais connaisseurs, études et expériences comme dans tout ce qu’il devrait y avoir peu importe le métier d’ailleurs… La vrai vocation finalement et les vrais valeurs qui semblent perdus de plus en plus , et les patients laissés à eu même malheureusement trop souvent justement avec une médication inadéquate… Voilà ! Je n’ai pas raison sur tout, mais pas tort non plus !!

  2. Bonjour,
    Nouvellement abonnée à votre news, je ne comprends pas pourquoi vous êtes opposé à l’homéopathie…!! Ou c’est une blague au 36.000ème degré ou il faut m’éclairer.
    Comment expliquer que nous avons soigné un de nos chevaux avec un traitement homéo et que ledit traitement a porté des effets ? Une verrue sous le cou, grosse comme une petite prune qui ne se résorbait pas. Depuis de verrue, y en a plus.
    Quant à moi, j’avais une verrue sur un doigt depuis 2 ans; j’ai dépensé des sous chez vos confrères avec quelques produits soi-disant efficaces. Comment je m’en suis débarrassée ?
    En la coupant bien à ras et en appliquant du suc de Chélidoine (ouais, j’ai la chance d’avoir un jardin ); certes, j”ai serré les dents, mais en attendant plus de verrue; alors qu’avec les produits de cryogénisation habituel, la verrue revenait toujours de plus belle.
    C’est étonnant qu’un type aussi jeune que vous, ait des idées parfois assez rétrogrades.
    Cela ne m’empêche pas de me marrer à certains de vos dessins.
    Bien à vous,
    Yukiko

    • L’homéopathie, ce n’est pas l’utilisation de produits naturels. Le pharmachien a pris la peine d’établir qu’il ne discuterait pas d’homéopathie (lire, sur wikipédia, par exemple, le principe de dilution de l’homéopathie, et visionner la capsule du pharmachien pour comprendre son propos)… Mais je vous l’accorde, peut-être devrait-il être plus clair quant à cette critique dans cet article et ne pas prendre pour acquis qu’on connaît la différence, j’ai moi-même été voir dans un dictionnaire au début de ma lecture!
      De plus, il a aussi établi que les produiits naturels, en tant que tels, sont parfois efficaces et sont même l’objet de recommandations sérieuses: Par exemple, l’écorce de bouleau, le gingembre, le séné et le millepertuis sont tous des médicaments, au sens où ils ont un effet tangible (et causent parfois des interactions médicamenteuses). Le pharmachien, ici, critique les produits naturels en général, mais devrait peut-être préciser qu’il vise “la majorité” des produits naturels…
      Votre traitement au suc de chélidoine n’est pas visé par cet article: A-t-il été dilué à moins de 0,0000001%, votre suc? A-t-il été mis en gélule, vendu 50$ la bouteille et étiqueté “favorise la santé de votre foie, parce que débarrasse des verrues au foie? Ce sont ces aspects qui sont critiqués. Le pharmachien a même pris la peine de dire qu’il n’est pas contre les molécules naturelles et leur utilisation (cf: La chauve-souris vampire)
      Je crois que ce n’est pas le premier commentaire de ce genre qu’on lira, mais je crois que vous avez mal compris le propos de l’article

    • Bonjour,

      -Il y a une BD sur le site où le Pharmachien explique son point de vue sur l’homéopathie.
      Le point majeur, avec lequel je suis d’accord, est qu’il n’y a aucune explication scientifique solide derrière.

      Un seul cas isolé comme votre cheval n’est pas une preuve. La cause de la disparition de la verrue peut être toute autre et s’adonner à être arrivée au même moment (parce que bon, j’avoue que l’effet placebo chez un animal, ça marche pas fort comme explication).

      Je vois très mal la pertinence de l’exemple de la verrue sur votre doigts. Vous ne semblez pas décrire l’utilisation d’un produit homéopathique. Le Pharmachien n’affirme pas qu’une plante ne peut pas être utilisée pour soigner. Bien au contraire, il donne plein d’exemples de médicaments élaborés à partir de plantes. Et les humains se sont soignés avec les plantes pendant des siècles.

      Tout ce que la BD dit, c’est que les produits naturels commercialisés sont peu et mal réglementés et qu’on ne peut pas se fier aux allégations sur les boîtes, ni à la présence de l’ingrédient actif qu’elles prétendent contenir. Ça veut dire que si vous utilisez un produit qui affirme être de la poudre d’artichaut, vous ne savez même pas si ça en contient. Utiliser une plante dans votre jardin, c’est très différent et je n’ai aucun doute sur l’efficacité. Tellement que je ne me risquerais pas à le faire sans les conseils d’une personne qui s’y connaît.

    • Parce que l’homéopathie n’a aucune efficacité tout simplement.

    • Les verrues ont un cycle d’environ 2 ans alors peut être qu’elle était juste dû pour partir. Je t’invite a ecouter l’épisode descience ou fiction a tv5 sur les mythes de grands-mères.

      Ou je t’invite a visiter le lien. C’est un site de dermatologie.

    • Faut croire en la magie pour croire en l’homéopathie! Quand on comprend le principe RIDICULE de “la mémoire de l’eau”, on ne peut sérieusement croire que c’est efficace! Une goutte diliuée 10 000 fois dans l’eau, ne donne que de l’eau! Vive l’effet placébo !

    • On peut aussi trouver de nombreux témoignages comme quoi un pélerinage à Lourdes a des effets bénéfiques pour la santé, y compris sur des pathologies très graves. En déduit-on que l’efficacité de Lourdes est démontrée ? L’homéopathie ne repose que sur des témoignages qui ne retiennent que les cas où elle a fonctionné et passent à la trappe ceux où elle a été inefficace.

      D’ailleurs, ces témoignages ne mentionnent que “l’homéopathie” sans préciser quelle molécule exacte. C’est comme si on disait “un médicament a guéri ma grippe, ça prouve que les médicaments sont efficaces”, comme si les rémèdes étaient interchangeables.

    • “C’est étonnant qu’un type aussi jeune que vous, ait des idées parfois assez rétrogrades.”

      Y’a une différence entre rétrograde est d’rester rationnel…

    • Si t’as utilisé du suc de Chélidoine de ton jardin, ce n’était donc pas de l’homéopathie ?

    • Voilà pour t’aider à comprendre pour l’homéopathie.
      http://lepharmachien.com/recettes-pour-faire-votre-propre-homeopathie-a-la-maison/

      La Chelidonium majus est reconnu pour pouvoir aider contre les verrues. Il y a des recherches à propos de ça… Par contre elle peut aussi provoquer d’autres réactions non-désirées. Et pour les idées rétrogrades pour un jeune de comme lui, on repassera… Il appuie ses dires sur des recherches fiables et des faits vérifiables…

    • Ça c’est drôle, un pro homéopathie qui accuse les autres d’être rétrogrades !!!! Hihihi, Olivier, tu as de la concurrence au niveau de l’humour.

    • Bonjour. Permettez moi d’offrir une réponse. Sachez qu’à la lecture de vos anecdotes, il est peu probable que les faits que j’avance changent votre vision de la chose – nous sommes ainsi faits .
      1) Il n’y a pas de rationnel biologique plausible concernant l’homéopathie. Autrement dit, si leurs produits étaient efficace, il y aurait un changement de paradigme de la physique, de la chimie et de la médecine moderne. Cela place la plausibilité a priori tres basse (théorème de Bayes).
      2) il n’y a pas de doutes sur l’inefficacité de l’homéopathie lorsque nous controllons pour les biais cognitifs et erreurs systématiques (ces memes controlles qui ont fait que James Lind a trouvé le lien entre agrumes et remission du scorbut – des groupes contrôles/placebo a simple ou double insu)
      3) les homéopathes ne sont pas capable didentifier leurs produits, et ce, meme en laboratoore (boiron et co) lorsque testés ena aveugles. C’est normal, les produits ne contiennent plus de traces de leurs ingrédients initiaux.
      4) diluer un principe actif ne peut le rendre plus puissant. De penser le contraire est un affront à la toxicologie et l’intellect humain.

      Je pourrais continuer.

      Lecture suggérée : post hoc ergo propter hoc sur wikipedia

    • En résumé car tout a déjà été (presque dit):
      – homéopathie: renseignez vous sur la puissance de l’effet placebo (et nocebo) au sens large. Très impressionnant. Note: est aussi un problème pour les médicaments “allopathiques”.
      -Chélidoine. Contient un suc (sève) corrosif qui attaque la verrue (et la peau en général).
      Les produits de cryogénisation vendue en pharmacie sont plutôt “light” pour évider les accidents graves. Les dermatologues se servent plutôt d’azote liquide (−195°C) pour les détruire. Il va sans dire qu’à cette température, mieux vaut ne pas rater sa cible.

    • Bonjour Yukiko,
      J’ai eu moi aussi des verrues, mon médecin (en France) ne m’a pas donné de médicaments ou de pommades miracles, mais m’a envoyé chez un spécialiste qui les a tout simplement “grattées”. J’étais jeune et je ne me rappelle plus s’il y a eu de la pommade à mettre après (sûrement), mais ce que tu as fait avec ta verrue, un spécialiste aurait pu/dû te le faire.
      Pour info, elles ne sont jamais revenues :)

  3. Ah là là, quel plaisir de te lire, surtout sur un sujet aussi couramment abordé en famille :)
    Perso, je suis physicien (et j’aime pas mal la chimie et la bio), et ça m’exaspère quand les gens disent “c’est naturel, c’est pas chimique”, avec naturel = bon / chimique = mauvais.
    Et la cigüe, c’est pas naturel ? Mais on peut demander à Socrate ce qu’il en pense, quand on en consomme un peu trop…
    Sinon, j’ai bien aimé la dernière case. J’ai comme l’impression qu’après les commentaires auxquels tu as eu droit dans tes BDs précédentes (ta patience est énorme, d’ailleurs), tu as voulu prendre les devants :)
    Bref, continue !

    Adrien (un maudit français)

  4. Le_Psychopathe_Fou

    Toujours en forme, et toujours aussi génial!
    Merci.
    un zététicien en France

  5. Bon courage Olivier, devant les nuées de pro-homéopathie/naturopathie/charlatanerie en furie qui vont s’abattre sur ton site… Quand à moi j’ai adoré ton article comme d’habitude et celui-ci sera un outil supplémentaire à mon couteau suisse pour lutter contre l’obscurantisme de certains de mes patients.

  6. J’ai adoré cette BD. Déjà, le fait que le sirop DM n’est pas plus efficace que l’échinacée, ça fait sourire, mais en plus, le produit exfoliant pour le système digestif, j’adore! Commercialisez-le, j’achète. C’est à utiliser avant ou après les lavements? Suis-je bête, entre les deux hebdomadaires, bien sûr!
    Bref, non seulement le propos est très pertinent, en général, mais en plus il y a beaucoup de rigueur et d’honnêteté intellectuelle, concernant également l’efficacité de certains produits naturels et inefficacité et le marketing des produits classiques. Sans passer sous silence le fait que cette honnêteté est un beau pied de nez à tous ces commentaires qu’on lira de gens qui n’ont pas compris, ou qui ont la foi (parce que la foi, ça ne se discute pas, c’est par définition irrationnel)

  7. Tout à fait d’accord avec votre BD – les élémznts naturels ne sont efficaces qu’à l’état pur et dans ces préparations douteuses on ne connait jamais le taux exact de produit actif.
    POur ma part j’utilise les huiles essentielles pures et chémotypées pour me soigner ainsi que les plantes à l’état brut.
    Je peux vous assurer que les huiles essentielles contiennent de vrais principes actifs et d’ailleurs doivent être utilisées avec beaucoup de précautions car très concentrées comme leur nom l’indique.
    Quant à l’homéopathie …je me marre c’est l’inverse des HE 😉

  8. Martine Bienvenue

    Hé que je t’aime !
    À quand des chroniques “le pharmachien et la diététeuse” ? Je suis prête à t’aider !
    Martine Bienvenue, nutritionniste

  9. Excellente BD qui résume fort bien ce que je pense des produits naturels. Ça m’énerve ceux qui couvrent cette industrie de toutes les vertus et démonisent l’industrie pharmaceutique.

    D’un autre côté les gens sous-estiment l’impact possible sur leur santé, pas toujours positifs, des produits naturels, car ils croient qu’ils ne peuvent que leur faire du bien, et ne pensent pas au fait que ces produits, enfin s’ils contiennent bien l’ingrédient actif qu’ils affirment contenir, peuvent interagir avec d’autres médicaments et nuire à leur action, ou se nuire entre eux.

  10. J’utilise un produit “naturel” pour lutter contre ma rétention d’eau et j’ai l’impression qu’il fonctionne car uand j’oublie de le prendre mes jambes se remettent à gonfler et je prend du poids, serais-ce un placebo?
    Il s’agit du B.O.P, “Traditionnellement utilisé pour favoriser l’élimination rénale d’eau.”, je ne sais pas si vous avez ça au Canada,c’est censé contenir de l’extrait de bouleau et d’olivier !
    En tout cas supers BD, toujours aussi drôles et utiles à la fois !

    • Bonjour,
      le problème est simple : on ne peut pas vraiment déterminer l’efficacité d’un médicament à partir d’un seul cas, ou d’un “usage traditionnel”. Il faut des observations rigoureuses d’un grand nombre de personnes, en comparant avec d’autres médicaments ou des placebos, pour éliminer les biais de raisonnement qui peuvent faire faussement conclure à une efficacité.
      L’exemple classique étant la saignée, utilisée en toute bonne foi pendant des siècles, et dont les patients étaient certains qu’elle marchait…

  11. Pete le MC du Galien

    Bravo Olivier d’avoir la patience de tapper sur le clou des NPN….

    j’ai déjà été invité à un souper de charité où une équipe de “salesmen” d’une compagnie de NPN bien connue était rassemblée. On soupait à la même table. Toute la soirée je les ai entendus parler de leur stratégies de ventes douteuses…. OMG!

    Et pour ce qui est de la verrue de Yukiko partie avec de la chélidoine… c’est pas surprenant quand on lit ceci sur la page Wiki de la plante : ” Le suc (latex) qui s’échappe quand on casse la tige de la chélidoine contient un alcaloïde, la coptisine, qui possède des propriétés antimitotiques. C’est de là que vient la réputation de faire disparaître les verrues et les cors, d’où son surnom d’« herbe aux verrues ». Le suc de la plante contient plusieurs alcaloïdes toxiques” ….. (et c’est sans compter que 80% des verrues partent d’elles-même, sans traitement, à l’intérieur de 2 ans).

    Tu l’as dit Olivier, les médicaments viennent souvent des plantes…. tant qu’on en utilise les bons composés actifs.

    Keep up the good work!

  12. Bonjour! Super-bon article! J’avais vu l’émission Marketplace cet hiver et je n’en revenais justement pas comment on se fait rouler!! Merci et je partage!

  13. Les études font souvent état des produits naturels seuls, quid des interactions entre différents produits naturels dans les médicaments “traditionnels” ? Je serai interessé par une vulgarisation sur le sujet 😉

  14. Ah haaaa! Je les ai toutes eu! (Dans le test des psn et homeopathie sur la tablette). Super fière de moi. J’ai toujours beaucoup de plaisir à lire ton blog et je doit dire que je questionne beaucoup les produits qui j’utilise pour ma santé qu’avant. Le seule produit “naturel” que je prend c’est des suppléments de fer parce que je donne du sang régulièrement et “Canada Blood services” m’ont suggèrer d’en prendre. Ultimement, ton blog fait réfléchire et nous suggère surtout de questionner les affirmations douteuses de l’internet et de faire nos recherches comme il faut avant de nous saturer le corps de trucs qu’on ne connait pas.

  15. C’ est encore pire que je pensais. En comparaison , la loi sur l’étiquettage alimentaire oblige de donner la liste des ingrédients , en ordre de quantité , et de mentionner la présence possibles d’ allergènes .

  16. Intéressant comme article. Ayant travaillé dans le domaine de la production des PSN et des produits pharmaceutiques (et un peu d’alimentaire douteux comme les boissons supplémentées de produits naturels), c’est un sujet que je comprends bien.

    Le premier point quand les gens disent que les produits naturels c’est pas comme Big Pharma, c’est que côté business c’est géré de la même manière. Du côté réglementaire? Beaucoup moins strict côté salubrité pour les PSN que pour le pharmaceutique (et l’alimentaire qui traine de la patte en arrière..). Donc déjà là sachant que l’environnement de production est moins strict, c’est pas très attirant.

    Je consomme quand même des produits naturels, mais seulement après avoir lu maintes études sur leur efficacité et dangers. Et souvent je consomme des plantes que je cultive moi-même (comme de la camomille quand les pucerons ne la mangent pas avant moi). Il y a un juste milieu sur le sujet, que le commun de la population ne peut atteindre facilement dû a leur manque d’éducation dans ce domaine.

    Pour ce qui est du “la médecine moderne ne fera jamais mieux que la nature” c’est un des pires commentaires que je lis sur les forums et dans les commentaires. Oui, la médecine moderne fait mieux. En plus, on prend ce qui est bon dans les plantes, on le purifie pour retirer ce qui est toxique, on le concentre et on en standardise la dose pour éviter que des gens meurent ou n’aient pas d’effet du tout. Sans compter que bien des produits purement synthétiques font plus de bien côté médical que tout ce qu’on retrouve dans les plantes.

    La plupart des produits naturels couramment vendus ne sont pas efficaces ou bien sont associés à des effets secondaires dangereux lorsque pris en doses assez élevées pour fournir un effet thérapeutique.

    De plus, les gens se fient beaucoup plus a la pensée magique et aux faits anecdotaux. La corrélation n’est pas égale à la causation. Croire qu’un produit naturel ou homéopathique à fonctionné parce que, par hasard, la maladie s’est résorbée seule ou parce que ils ont utilisé le mauvais (ou mal utilisé) médicament “moderne” sans succèes, c’est la nature humaine. Les gens ne sont pas éduqués sur la méthode scientifique et la plupart n’ont pas l’éducation requise pour faire des choix éclairés.

    Et comme d’autres ont mentionnés, tout ce qui est naturel n’est pas bon. C’est bien beau que les digitales c’est naturel, j’irais pas en manger. Même chose pour nombre d’autres plantes. Et mon aspirine j’aime mieux la prendre en petites pillules qu’en concoction d’écorce de saule.

  17. d’ailleurs se soigner aux HE c’est de la chimie pure…terpènes, phénols, coumarines, citrals, et leurs petits copains sont les principes actifs des HE….;-)

  18. Un véritable médicament aurait toujours “ingrédients(s) médicinal(aux): (xxxx)” sur son emballage. Voilà comment le distingué des autres produits bidons sur une tablette.

  19. Bonjour à toi! J’aimerais savoir ce que tu penses des pillules d’artichaut qui favorise l’écoulement de la bile. J’en ai pris une fois quand j’avais des brûlements d’estomac atroces et ça m’a tellement soulagé. Est-ce l’effet placebo? Continue ton beau travail, je compte acheter tes deux livres prochainement.

    • Bonjour Emilie,

      je crois que le Pharmachien prévient (je ne sais plus où) qu’il ne répond pas aux demandes concernant des soucis de santé précis.

      Pour ma part, je me demande bien ce que vous entendez par “faciliter l’écoulement de la bile”. A part en cas de calcul ou d’inflammation du canal je ne vois pas bien en quoi cet écoulement aurait besoin d’être aidé…

  20. Quelques produits ont une efficacité démontrée par des recherches sérieuses et il est malheureux de ne pas pouvoir s’assurer d’acheter réellement le produit recherché. Ces produits ont une efficacité prouvée au point où ils ne doivent pas être pris avec certains médicaments (le millepertuis et les antidépresseurs, par exemple). Le millepertuis a une efficacité reconnue pour la dépression modérée (mais à ne pas prendre plus de 6semaines), la vitamine d pour la dépression saisonnière, le thé du Labrador pour aider à dormir (relaxant si fort qu’il n’est pas recommandé durant les deux trimestres de la grossesse), le soja pour diminuer certains symptômes de la ménopause. Cependant, je vous mets au défi de trouver un produit de millepertuis qui contient l’espèce de millepertuis qui est reconnue comme efficace!
    Le manque de rigueur de l’industrie des produits naturels nous prive de produits efficaces et d’une compréhension réelle et sérieuse du fonctionnement du corps humain. En marketing, on ne vend pas un produit, mais plutôt la solution à un problème ou une angoisse… Donc facile de croire que l’on va redonner du pep à notre pancréas ou calmer le hamster dans notre tête…
    C’est aussi parfois une question de choix de société. Parfois, pour certains troubles, la psychothérapie serait plus efficace ou aussi efficace que les médicaments, mais ça c’est une autre débat :)

  21. J’ai eu peur pendant 30 secondes au début de ta bd. Mon médecin de famille me “prescrit” (lire recommande fortement) de prendre de la mélatonine avec mon Ritalin depuis plus de 20 ans (j’ai été dx à 8 ans, j’en ai 28), ce que je fais et j’ai vu les effets secondaire de mon insomnie diminuer considérablement, mais là, je croyais presque en un placebo, jusqu’au moment ou j’ai lu que c’est un des PSN que vous recommandez…ouffff. En tant que maman pas pro-naturelle, j’ai un cercle de maman grano qui me regarde comme si j’étais la pire mère et qui se disent évidemment, elle est jeune, elle va finir par comprendre. ET BIEN NON, et voilà pourquoi. Votre BD résume assez bien ma pensée!

  22. C’est génial, très bien expliqué. Je partage vos exaspérations 100 %.

  23. Les PSN auront malheureusement toujours une place sur le marché à cause d’un étrange mélange de méfiance, de crédulité et d’ignorance. Tellement triste que les pharmacies les tiennent en stock! Ça envoi en effet un message mixte aux gens, sans même avoir besoin de tout mélanger sur la même tablette!

    Pour ne pas se faire avoir, il faut tellement savoir de choses. La science est un monde très vaste, et ce n’est pas évident pour la majorité des gens! La personne la mieux placée pour nous aider à interpréter le monde de la santé et des médicaments, c’est notre pharmacien(ne), mais comment avoir confiance quand on sait que le message sera parfois teinté par le désir de faire du profit?

    Les lois et réglementations devraient être strictes et protéger les gens de leur propre ignorance, et même protéger les gens de leur désir de faire du $$$ sur l’ignorance des autres…!

    Bref, merci de persévérer dans cette guerre sans fin contre l’ignorance! Félicitations, surtout, parce que vous réussissez à garder un ton courtois… Le mot ‘homéopathie’ me fait sauter une coche, alors je vous admire beaucoup!

  24. En tant que “scientifique en herbe” (technicienne de labo au secondaire) et “grano” qui s’assume, j’ai parfois de la difficulté à tout prendre de ce que vous imposez. Notamment parce qu’on retrouve des “paradoxes” dans votre article: “ILS N’ONT DE NATUREL QUE LE NOM….(et un peu plus loin)…les substances NATURELLES ne sont pas meilleures ou moins bonnes que les substances ARTIFICIELLES”. Faudrait clarifier le terme NATUREL dans votre esprit! Oui, tout est chimique, seulement, certaines substances, ou combinaisons de substances, ne se retrouvent pas dans la nature (et ne sont donc pas NATUREL). Je n’apprécie pas que vous jetiez le bébé avec l’eau du bain: oui, il y a énormément de foutaises dans le monde des produits naturels, et le mieux, comme dans tout, c’est d’éviter les excès… même le simple fait de manger des carottes en quantité gargantuesque :-) peut conduire à la mort! Vous conviendrez toutefois que la liste des médicaments “homologués” puis retirés du marché, parce qu’on a vu au fil des ans qu’ils créaient plus de dommage que de bienfaits aux consommateurs, est une réalité indéniable. J’apprécie quand même beaucoup vos écrits que je trouve très attrayant (notamment pour ma “clientèle” :-): les ados), rapide à lire et merveilleuse vulgarisation pour comprendre toutes les facettes de sujets complexes. Merci. Et notez bien que, moi aussi, je vis des paradoxes: mon enfant n’est pas vacciné mais… mes chiens oui!!! Le loby des vétérinaires est plus fort que celui de la médecine humaine!

    • Les médicaments homologués retirés du marché le sont car il y’a un suivi sur la durée ! Ca s’appelle la pharmacovigilance (phase IV du suivi du médicament).
      Car oui, entre les labos où l’on teste les médocs en milieu contrôlés et la réalité, il y’a des grosses différences.
      C’est malheureux que l’on découvre au bout de 10 ans des effets secondaires, mais il n’y avait aucun moyen de le savoir avant (j’entend les hurlements “on est des cobayes !!”), car les études précliniques et cliniques peuvent voir les effets à plus ou moins court terme, mais jamais à long terme, et quand on sait qu’il faut a peu près 20 ans pour sortir un médoc, on va en attendre 30 de plus pour le tester en sécurité, sinon, on serait encore au moyen age.

      Je ne vois pas de paradoxe sinon, un produit “artificiel” est un produit naturel (comem tout produit) produit à l’echelle industrielle, et pas par des plantes comme habituellement

    • Si vous utilisez cette définition de naturel, je dois vous informer (vu que vous êtes une “grano” selon vos dire) que tout ce que vous mangez (ou presque) n’est pas naturel. Tous les légumes/fruits qu’on fait pousser ne sont plus naturel du moment où l’homme à commencer à contrôler ça reproduction. Donc ça élimine un paquet de plante dite “naturelle”… Et donc de produit supposément naturel…

  25. Merci pour cet article! qui remet les pendules à l’heure!

  26. Intéressant comme d’habitude, mais impartageable en France, un “ben oui mais ici c’est pas pareil il le dit lui même” suffirait à un contradicteur.
    Edifiant en tout cas.

  27. Granothérapeute, j’adore! Je peux l’emprunter?

  28. Marianne Chevrier

    J’adore votre blog, que je trouve si nécessaire par les temps qui courent. Par contre, plus je vous lis, et plus votre blog gagne en popularité, plus je vois émerger un consensus: les pharmacies sont bourrés de produits carrément nocif pour la santé, et il est temps que ça cesse. Pourquoi les pharmaciens acceptent-ils de remplir leurs tablettes de ces mauvais produits, alors que vous-mêmes les dénoncez? C’est rendu que ça prend pas mal de raisonnement scientifique et de sens critique pour naviguer vos rayons. En ce sens, votre blog est génial, car c’est d’abord d’éducation dont nous avons besoin, mais il va toujours rester des gens qui n’auront pas la chance d’accéder à ces niveaux d’éducation et de sens critique. Je rêve du jour où je pourrai faire confiance aux produits de ma pharmacie, autant pour moi-même que pour les plus vulnérables. Il y a, par exemple, de plus en plus de cliniques vétérinaires qui refusent maintenant de pratiquer de dégriffage des chats, parce que cette pratique va à l’encontre de leurs croyances scientifiques. Les pharmaciens devraient s’inspirer de leurs confrères professionnels de la santé pour faire du nettoyage dans leur propres pratiques et magasins. Il me semble que c’est ça, la suite logique de votre blog. Pharmachien: Partez un mouvement social! Débarrassez les pharmacies des produits trompeurs et dangereux! Les gens vont vous supporter, c’est sûr!

    • Le dilemme classique du gaspillage alimentaire (s’il y a 1 salade, personne ne l’achète – 35 salades, 30 ventes). Le dilemme du médecin (il ne m’a rien prescrit -> c’est un mauvais médecin).

      Le dilemme du pharmacien ? Sa boutique est très peu fournis, il y a un problème. Puis il faut bien vivre…

    • Je crois que malheureusment, le problème ne peut pas se regler de façon aussi simple.
      Si les pharmacies vendent à tort des produits nocifs ou inéfficaces, c’est parce qu’il y a une demande derrière, et les pharmacies (comme n’importe quel commerce d’ailleurs) doivent aligner leur offre en conséquence.

      Même si toutes les pharmacies les supprimaient du jour au lendemain, les anciens clients trouveraient le moyen de s’approprier les produits qu’ils réclament, et on aurait alors toute les chances de voir emerger des marchés parallèles et en dehors de la loi. On voit bien ce qu’à donné la prohibition aux Etats-Unis.

      La solution c’est d’éduquer les gens pour leur faire prendre conscience de la réalité, afin qu’ils ne veulent plus des produits concernés. Si la demande disparait, l’offre disparaitra aussi. C’est une méthode extremement lente, mais c’est ainsi que les choses doivent se faire.

      • Marianne Chevrier

        On s’entend qu’ils s’agit ici de produits sans effets bénéfiques, parfois nocifs, qui remplissent les tablettes – ainsi que les gens moins alertes – uniquement pour faire la piasse. Je ne suis pas si sûre que ça que ce soit la demande qui commande l’offre. Ne soyons pas naïf! Ces compagnies savent très bien comment créer des besoins de toutes pièces et le produit miracle qui va avec!

        Je suis d’accord que l’éducation est la solution première. Par contre, le fait est que l’éducation est un art difficile, et que ce n’est pas tout le monde qui peut y accéder. Les figures d’autorité ont donc aussi un rôle à jouer. Si les médecins et pharmaciens décidaient de poser des gestes concrets, arrimés à leurs convictions scientifiques, pour faire reculer les produits hypocritement “santé”, on ferait un grand bon en terme d’éducation du public. Les professionnels de la santé ont un pouvoir immense dans notre société, conféré par leur statut et leur connaissance, et il ne suffirait que de volonté pour que ce pouvoir s’active face à la logique du capitalisme et à l’avarice des pharmaceutiques.

        De plus, le marché noir des granules homéopathiques, ce n’est pas la chose qui viendrait le plus déranger notre société…

      • Ce serait pas plus simple non pas d’arrêter de vendre les trucs, mais de les réorganiser de sorte à ce que l’on puisse distinguer le scientifiquement éprouvé de l’homéopathie et du reste ? pourquoi pas avec des références aux études (et contre-études) pertinantes et des explications plus détaillées ?

        Je suis d’accord que l’interdiction est inutile et que l’éducation est importante, mais en faire un truc individuelle à la mode « un geste + un geste » c’est une immense connerie vu la quantité immense d’humain·e·s sur cette planète, et l’influence minime que l’individu lambda a par rapport au marketing, à la publicité, à la TV et au gourous qui se trouvent sur le web. Ce qu’il faut, c’est des stratégies systémiques pour pousser et tendre à l’éducation de tou·te·s, et je trouve que la pharmacie est l’endroit parfait pour ça (ici sur le web le pharmachien a autant d’influence que n’importe quel·le blogueu·se·eur.

  29. Personnellement, je crois qu’il y des bons et des mauvais produits que ce soit du côté naturel ou du côté de la pharmacie moderne. Il faut bien se renseigner et développer un esprit critique face à tout ce que nous consommons. Il n’y a pas si longtemps, moi aussi je ne jurais que par ce qui est soutenu par des articles scientifiques (ayant moi-même des études universitaires en santé). Par contre, j’ai découvert qu’une infusion de racine de gingembre fraîche soulage efficacement chez moi des troubles gastriques sans la somnolence des gravol. Ceci dit, je prends aussi plusieurs médicaments “chimiques” que je ne pourrais pas remplacer par des produits naturels. Je considère que je profite du meilleur des deux mondes. J’ai peur qu’un tel article empêche d’autres gens d’en profiter. Pourquoi ne pas éduquer adéquatement plutôt que faire peur? Pourquoi vendre des produits naturels (ou autres) dont l’étiquette est mensongère? Je rêve d’une pharmacie où on ne vend que des produits de qualité, peu importe son type, et non pas un paquet de trucs bons que pour le portefeuille du propriétaire! Ce n’est que rêverie, je sais, mais à quoi rêve un professionnel de la santé sinon que de pouvoir offrir le meilleur à ses clients? 😉

    • ” Je rêve d’une pharmacie où on ne vend que des produits de qualité, peu importe son type, et non pas un paquet de trucs bons que pour le portefeuille du propriétaire! Ce n’est que rêverie, je sais, mais à quoi rêve un professionnel de la santé sinon que de pouvoir offrir le meilleur à ses clients? ”

      Et plusieurs pharmaciens aussi! Le problème pourrait se résumer ainsi : plusieurs produits vendus en pharmacie sont en quelque sorte imposés par les chaînes et bannières [et j’aurais d’ailleurs une sacrée “canne” à déboucher aux gens qui ont décidé qu’une pharmacie était le bon endroit pour vendre des colliers de noisetier, de l’homéopathie, des bonbons, des chips et du parfum] et ne se retrouvent aucunement sur les tablettes parce que les propriétaires les ont demandés ou veulent les avoir. Un nouveau produit bidon fait son apparation, il est envoyé automatiquement par la bannière (sans même l’avoir commandé…) et voilà la magie du département de marketing j’imagine. Toutes ces cochonneries, elles sont là parce qu’il y a un marché pour ça (les gens aiment acheter du rêve), et cela ne relève malheureusement pas de la responsabilité de la majorité des pharmaciens salariés ou propriétaires. Plusieurs pharmaciens propriétaires ne décident même pas des heures d’ouverture de leur propre pharmacie alors imaginez pour le reste. Un service “clé en main” comporte certes certains avantages mais malheureusement beaucoup de désagréments aussi.

      Ce que les gens veulent aujourd’hui, c’est de faire remplir leurs ordonnances (en moins de 5 minutes bien entendu et c’est d’ailleurs de cette manière qu’ils déterminent souvent s’ils ont eu un “bon” service ou non ; le temps d’attente alors ça en dit déjà beaucoup), faire leur épicerie, développer leurs photos, s’acheter du parfum et un Playstation, en plus d’effectuer le changement d’huile de leur voiture et pourquoi pas l’alignement des pneus. Tout ça au même endroit. C’est malheureux mais c’est comme ça.

      Je peux toutefois vous assurer que vous n’êtes pas seule à rêver du temps où ce sera autrement! Du temps où si on décide qu’on ne veut pas en vendre d’homéopathie et bien il n’y en aura pas, point final (peu importe que ça ne plaise pas à la bannière, à Mme tremblay qui menace de changer de pharmacie si on arrête d’en vendre ou à je ne sais qui d’autre).

      En attendant, on peut tout de même continuer de rêver puisque ce ne sera pas pour demain…

  30. je rie un peu de ce genre d’article car ce sont les mêmes pharmaciens qui nous donnent des conseils mais qui d’un autre côté vendent des produits en pharmacie tels que les boissons énergisante, du coca cola, des sucreries bourrées de colorants et d’additifs mais qui se permettent de critiquer des médecines millénaires telles que l’ayurvéda, sans doute par ignorance.
    Comme l’auteur doit approuver ma réponse, je doute qu’il ai assez de courage pour le publier, mais au moins il l’aura lue.

    • hey! il t’a publié….reste à voir si il me publiera…..lol

    • Je doute fortement qu’un pharmacien recommande un jour une boisson énergisante ou remplie de sucre. Hors, puisque que ces breuvages sont toujours socialement acceptés, les Pharmaciens ne peuvent enlever le choix à leur client d’en prendre ou non. Si ce n’est pas dans une pharmacie que le client ce la procure, ce sera ailleurs malheureusement.

      De plus, l’article traite des présents PSN qui sont souvent inefficaces, mais qui vont chercher des citations du passé. L’Âyurveda est très vaste comme médecine douce et englobe énormément de domaine. Elle peut-être très efficace dans certain domaine et peu dans d’autres. Certains vendeurs de PSN pourraient facilement en profiter pour la cité.

      Exemple, un vendeur de boisson sucré pourrait dire que son produit est bon car il est de l’élément Vata:

      Une personne de type Vata devra adopter une alimentation qui diminue l’élément Vata en favorisant les saveurs sucrées, aigres et salées qui correspondent à des aliments tels que les fruits doux, les produits laitiers, le beurre clarifié, le froment, le riz, le maïs, les asperges, les betteraves, les oignons, les radis, etc.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ayurveda

      Pas la meilleur référence, mais bon.

      Aussi, beaucoup semblent dire que là où la médecine échoue, la médecine douce réussit. Je suis quelqu’un qui s’alimente très bien. Peu de sucre, quelque bon gras, un peu de viande et une tonne de légumes généralement bio. Je suis jeune, une grande sportive également et ne suis plus stressée comme auparavant. Pourtant rien ne diminue mes migraines complexes (migraine avec aura, confusion, difficulté voir impossibilité de communiquer verbalement ou par écrit, engourdissement et parfois perte de mémoire surement dut à la confusion) que ce soit la médecine traditionnelle ou douce. Vous pouvez toujours essayer la médecine naturelle pour certains petits bobo (verrue, saignement de nez, rhume, etc), je le fais régulièrement, mais pour des problèmes plus graves, la médecine reste la valeur la plus fiable et si elle n’est pas suffisamment avancée pour régler votre condition, je crois qu’il ne reste plus qu’à attendre une percée dans le domaine. Il ne sert à rien de lapider vos économies sur des produits naturels que les industries pharmacologiques ont probablement déjà étudiés de fond en comble.

    • Je ne suis pas pharmacien donc je ne suis certain que c’est bien le cas mais il me semble que la composition des allées est déterminée par le détaillant (Pharmaprix, Jean-Coutu, etc.), pas par le professionnel de la santé. D’où, peut-être, le fait que le Pharmachien se plaigne de la proximité de médicaments avec des PSN ou des produits homéopathiques. Dans d’autres pays (la Grande-Bretagne, notamment) les pharmaciens n’ont que des médicaments (prescrits ou en vente libre) à vendre. Je ne sais pas, par contre, si cette initiative vient des professionnels ou est dûe à la législation en place.

    • La théorie des humeurs, que nul (j’espère) ne croit encore en l’efficacité, est aussi millénaire, et tout autant basée sur des fondements métaphysiques plutôt que scientifiques. Une simple recherche sur wikipedia m’a permis de retrouver toute une série d’études révélant que l’ayurveda, malgré sa tradition millénaire, n’a jamais produit de preuves concluantes lors d’études sérieuses, et est même associée à plusieurs pratiques douteuses, voire dangereuses (comme l’addition de métaux lourds et/ou toxiques).

      Certes, les pharmacies offrent à leurs clients toute une panoplie de produits douteux, qui n’ont rien à voir avec leur mission première. Ce n’est toutefois pas une raison de discréditer cet article, qui, justement, dénonce cette réalité, en parlant de produits inefficaces qui y sont vendus sur les même tablettes que des médicaments certifiés. Au moins le coca cola a l’honnêteté de donner l’heure juste concernant ses ingrédients et ses propriétés médicinales.

    • Les médecins, en Europe, pratiquaient des saignées pour toutes sortes de maladies, et même depuis l’Antiquité… Voudriez-vous avoir des saignements comme soins pour la diarrhée, la grippe, la tuberculose, etc.?
      Pourtant, c’est millénaire, comme pratique! Mais c’est vrai que ça ne vient pas de l’Antiquité de l’Asie… Me semble que j’ai déjà entendu quelque chose ressemblant à “Nul n’est prophète en son pays”, ou encore “A beau mentir qui vient de loin”…
      Est-ce que les conditions sanitaires et le niveau de santé des gens en Inde (Ayurveda) est meilleure qu’ici?
      Pour conclure, l’ayurveda est basée sur des livres sacrés de ce qu’on appelle, en Occident, l’Hindouisme. Notre médecine deviendra-t-elle plus crédible, le jour où elle s’appuiera d’abord sur la Torah, le Coran, la Bible ou les Midrash? Permettez-moi d’en douter, mais libre à vous de trouver plus désirable l’état de santé des gens en Inde que celui des gens en Occident…

    • Jauffred, vous devriez relire la conclusion (surtout le dernier point), ça vous sera utile. :)

    • Raté, vous êtes publiés ! ^^ Il contrôle juste que les gens ne fassent pas de pubs, mais tout le monde à droit de donner son avis.

      C’est pas parce que c’est millénaire que ça marche ou que c’est bon hein…Y’a eu des croyances millénaires comme quoi la terre était plate, et un temps où brûler des gens était tout à fait tolérable.
      La médecine chinoise, par exemple, n’a de millénaire que le nom, avant que Mao ne se décide à inculquer la fierté de son pays aux habitants, ils avaient renoncés pour la plupart à la médecine traditionnelle chinoise pour la médecine occidentale….Et là, Mao arrive, il décide que ce qui est occidental est mauvais, et au grand dam des médecins chinois, remet au gout des jours les traitement inefficaces mais “patriotiques”.
      Et comme il à fermé son pays, ça a aidé à développé une aura mystérieuse…

  31. Mon opinion est que l’article est bien, mais impossible de resumer un probleme aussi complexe dans une rapide vulgarisation. Et malheureusement l’article peut diriger les gens vers de fausses routes.

  32. Olivier, tu es vraiment mais vraiment patient! À la lecture de plusieurs commentaires, ma seule envie serait de crier à leur auteur: Non mais as-tu lu ce qui est écrit avant de commenter ?!?!

    Et non, la BD ne dit pas que tous les produits naturels ne valent pas de la m%$#& (c’est même dans l’intro bordel!)

    Et oui, les pharmacies vendent de la scrap, parce que ce sont des business comme toutes les autres et elles sont là pour faire de l’argent! Oui, c’est malheureux mais c’est comme ça!

    Et plusieurs ne semblent même pas comprendre que ce n’est pas parce qu’on est pharmacien, qu’on est automatiquement propriétaire de pharmacie (et donc que finalement, plusieurs pharmaciens n’ont pas nécessairement de mots à dire sur les produits vendus ou non dans leur lieu de travail!). J’ai travaillé longtemps en tant qu’optométriste et, alors même que je n’étais aucunement propriétaire des cliniques où je travaillais – donc je ne recevais strictement rien de la vente de lunettes, j’entendais souvent “ben oui, on sait ben, vous êtes là pour vendre des lunettes”…Misère…

  33. Bonjour jauffred

    Tu as bien raison de mettre en avant les pratiques millénaires comle l’Ayurveda. Moi je me soigne avec des saignées, une autre pratique millénaire 100% naturelle dont l’efficacité n’est plus à démontrer qui souffre beaucoup des calomnies des pharmaciens vendus à Big Pharma.

    Savais tu que George Washington lui-même utilisait abondamment la saignee? Ca donne a réfléchir, non?

    • Encore pire : la mort de George Washintgon a vraisemblablement été accélérée par la saignée.
      http://www.nytimes.com/1999/12/14/health/death-of-a-president-a-200-year-old-malpractice-debate.html
      Olivier
      P.S. Moi je me soigne plutôt avec la trépanation.

      • La trépanation a son intérêt… en cas d’oedème sous-dural 😀

        Relancée à la Renaissance par les médecins italiens, la saignée se basait sur l’hypothèse suivante: le corps est comme un puits à curer. Pour ce faire, on vide l’eau du puits afin que l’eau sale soit remplacée par de l’eau propre. En France, avec le trio “diète-lavement-purge”, ça a été la panacée quasi jusqu’à la révolution. La saignée a même été employée dans des cas d’hémorragie… Molière s’en moque méchamment dans ses pièces, et son mépris des médecins de son époque y est probablement lié.
        J’ai entendu dire qu’en médecine moderne, le seul cas où la saignée peut avoir de l’intérêt, c’est en cas d’infarctus du myocarde, loin de tout hôpital. Ca permettrait de diminuer l’effort du myocarde. Mais je ne suis pas du tout sûr de cette affirmation et je ne tenterais pas le coup sans l’avis d’un médecin…

        PS: je soupçonne François d’être un honnête troll ayant voulu inciter Jauffred à se livrer un peu plus. 😀

  34. Ayant travaillé comme responsable de la section des MVL…Ma question est la suivante: Pourquoi les pharmaciens acceptent de vendre de la bullshit dans leur établissement? Pour le profit. C’est ça la réponse…Alors Monsieur le Pharmachien, vendez-vous ces produits de marde dans VOTRE commerce? Pourquoi? Vous êtes un hypocrite qui décrit les vices de la profession mais surement vous en tirez profit…..Corrigez moi si je suis ”wrong”

    • Lis la réponse de Riverman85 (un autre pharmacien) ci-dessus à ce sujet.
      Pour ma part, je ne suis pas propriétaire.
      Olivier
      P.S. Avais-tu ce genre d’attitude quand tu étais responsable de la section MVL ? Si oui, ta réorientation est la bienvenue.

      • PAs sure de comprendre le rapport entre ma pensée sur le fait que les pharmacies vendent des produits que EUX (toi, perso) considèrent comme de la marde et mes responsabilités de responsable de section? Moi je fais sûr que les tablettes ne manquent pas de stock, mon opinion perso sur les dits produits n’est en aucun cas pertinent puisque de toute façon ça n’a jamais été mon rôle de les conseiller, la loi me l’interdit…lolll Alors le lien entre opinion et attitude est assez nébuleux dans le cas présent….Mais je vais quand même répondre à ta question: mon attitude a toujours été une combinaison de politesse, de compassion et d’écoute. Autant envers ma clientèle qu’envers mes collègues. Voilà! Passe une belle Journée mon Oli…..;)

  35. Je me marre tellement en lisant certains commentaires, totalement irrationnel et juste basé sur des vieux ragots invérifiable “ah oui le médicament a tué Michel, c’est certain, saleté de pharmacien”. Vive les PSN et l homéopathie c’est l avenir c’est certain….. Ou pas xD

  36. Roxane Derivière

    Dans la section “On ne sait pas ce qu’il contient”, vous parlez d’une étude qui démontre que des compagnies reconnues vendent de la “scrap”. J’aurais aimé pouvoir en prendre connaissance. Svp pourriez-vous m’indiquer où la trouver.
    Je vous remercie,
    R.

  37. Tu pourrais pas faire un article sur les oxyures je suis sûre que tu trouveras quoi dire sur ces hippies de l’intestin.

  38. Je constate que je mets moins de rigueur à vérifier les produits contenus dans le PSN que je prends que dans les aliments que je consomme.
    Merci pour cet article.

  39. Le temps changent jauffred, je me rappelle encore du temps où les pharmacies vendaient des cigarettes…

  40. Incompréhension qui semble revenir souvent : ce n’est pas le pharmacien, le professionnel de la santé, qui décide de ce qui est vendu sur les tablettes d’une pharmacie. C’est le commerçant qui l’héberge (le franchisé Pharmaprix, Jean Coutu, etc.). Le système fait en sorte que le pharmacien n’a aucun pouvoir direct là-dessus. Au mieux, il peut essayer de conseiller le commerçant si celui-ci est ouvert à la suggestion, mais son but est de faire de l’argent, purement et simplement. Si c’est profitable de vendre un catégorie de produits, il va le faire.

  41. Voici ce que j’ai mis en commentaire à une amie qui à fait suivre votre texte : ‘ Le tout est donc un problème de conscience professionnelle, d’éthique et/ou de morale. C’est déjà tout règlementé par les lois sur la fausse publicité, les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques, nutricaments… on n’a pas besoin d’une autre loi. La mise en application de ces lois et leur mise à jour pourrait être suffisant. Une éducation/instruction scolaire solide, sans compromis sur la qualité et la quantité, ni de compromis sur la durée pourrait aussi bien améliorer la situation à propos de ces produits que pour l’ensemble de la vie en général de beaucoup de gens.’ Comme vous êtes particulièrement impliqué dans le domaine pharmaceutique, il me semblerait judicieux que chaque pharmacien qui découvre une supercherie, légale ou pas, qui relève de ses compétences devrait agir. Agir mais selon quoi? Selon sa conscience, personnelle et sociale, selon les aspects relevés dans vos codes professionnels : morale et éthique. Vendre des bonbons ou du chocolat dans une pharmacie, ou un établissement identifié tel est, à mon avis, immoral. Chocolat! Malgré le fait prouvé que le chocolat ait un impact positif sur certains aspects psychologiques… Parle-t-on bien de santé ou bien le terme ‘pharmacie’ est aussi précis que celui d’herboristerie?

  42. Il peut sembler difficile de croire à l’homéopathie, mais aujourd’hui la physique n’explique pas toutes les expériences actuelles. Luc Montagnier, le scientifique qui a co-découvert le VIH, est sur la piste de la mémoire de l’eau.

    • Oui enfin, ça commence à faire un bout de temps qu’il est sur cette piste, sans convaincre… Pour le SIDA, il a reçu son Nobel justement parce qu’il avait été capable de fournir des preuves convaincantes. (Et quand on en est réduit à publier des documentaires TV sur ses découvertes au lieu de publier des articles scientifiques, c’est très mal parti…)
      Par ailleurs, avant de chercher “pourquoi ça marche”, il faudrait trouver si ça marche tout court. Et ce n’est pas le cas d’après les études cliniques les plus rigoureuses.

  43. Claude Duplessis

    La mélatonine, un produit naturel ???

  44. C’est quoi un PSN?

  45. Salut Olivier,

    Pourrais-tu parler un peu plus de l’homologation de Santé Canada? À la fin tu la recommande, mais l’exemple du produit bidon qui a été accepté me fais croire que ça ne vaut pas grand chose…

    Merci!

  46. Un prof m’a déjà dit: “L’arsenic aussi est un produit naturel”. Je pense qu’il faut garder ça en tête. ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est sans danger. Merci pour l’article, ça fait du bien de lire des trucs intelligents en lien avec les médicaments sur internet.

  47. encore une bd très claire et que l’on devrait faire lire à tous les élèves en France !
    Merci pour cette vulgarisation, très précise malgré tout.

  48. Bonjour,
    Je n’ai pas pu déterminer quel produit était quoi parmi les images
    pourrait-on avoir la liste des produits qui sont des vrais médicaments des produits qui sont autre chose ? ça me serait bien utile

  49. Philippe Gauvin-Vallée

    Correctement dosé, l’arsenic a déjà été utilisé (avec succès)comme remède. Bien entendu, la dose toxique est très faible (ce qui signifie que peu est requis pour provoquer de la toxicité).

  50. Philippe Gauvin-Vallée

    J’étudie en biochimie et je trouve que l’homéopathie est une des pires insultes à l’intelligence qui ait été inventées à ce jour. La personne qui prouvera qu’une dose infinitésimale est plus efficace que celle de la pharmaceutique va détruire entièrement des sphères de la médecine!

  51. Eric

    Bref en tant qu’entrepreneur, je pense bien commencer à distribuer un PSN dans mon sous-sol…
    Je sais pas trop quoi encore. J’en trouverais bien un. Les consommateurs on toujours besoin de qqch… Et ils veulent la vie éternel et ne surtout pas VIELLIR :-(

    Meric pour l’idée!!!

  52. Bonjour, le Gravol, le Aleve et le Voltaren Emulgel sont en annexe 2 et non MVL. Plusieurs patients ne comprenennt pas pourquoi ils doivent attendre pour les obtenir ce qui pourrait être un sujet pertinent pour une prochaine BD, merci! :)

  53. Excellente BD!

    En fait, le marketing s’emploie dans presque tous les domaines, que ce soit en politique, dans la vente de produits destinés à la consommation qu’en santé, à tenter de convaincre la population. Les considérations éthiques et la transparence sont généralement bien loin derrière celles de de nos organisations/entreprises narcissiques, soit l’appât du gain.

    C’est malheureux, mais c’est ainsi! Est-ce ça changera un jour…j’en doute!

    C’est donc à nous, individu, à ne pas prendre tous ce qu’on tente de nous faire avaler (PSN, médicaments, aliments, messages et promesses). On est un peu coco parfois! On veut croire, même si on sait bien dans que c’est douteux.

    Quand c’est trop beau pour être vrai… c’est que c’est trop beau pour être vrai!

    Nous ne pouvons tenir les autres responsables de notre ignorance. Soyons allumés et curieux! Il s’agit de notre santé!

    Ben non, les fabricants de médicaments ne sont pas mieux que ceux qui produisent les PSN. On pourrait également discuter longuement de l’industrie de l’alimentation et j’en passe! Est-ce que ça veut dire qu’on ne peut dénoncer les travers des PSN?

    Merci pour cette nouvelle BD monsieur le Pharmachien!

  54. 101 commentaires! Vous avez tapé dans le nid de guêpes, cher pharmachien!
    Perso, je suis “pour” les produits naturels parce que:
    – les idiots qui les achètent font rentrer du fric dans les caisses de l’Etat
    – si le produit est toxique, ça fera un (des) idiots en moins, par Saint Darwin (ah, une bonne cure de belladone pour soigner les yeux…)
    – j’adore me foutre de la gueule des gens qui les achètent 😀
    -there’s a sucker born every minute, and you’re right on time…

    Plus sérieusement…
    J’ai rarement besoin de ces trucs, et les quelques uns dont j’ai besoin se trouvent dans mon jardin (genre tisane de thym en cas de rhume, pour prendre un peu moins d’antipyrétiques et parce que ça sent bon).
    A la limite, ce qui m’intéresse, c’est la molécule active, or le médicament la contient à l’état purifié, pas le produit naturel.
    Pour le marketing des produits en pharmacie, j’en suis hélas au stade de lire scrupuleusement toute étiquette (un pharmacien m’ayant une fois vendu de la mélatonine+autres trucs au lieu de mélatonine pure. Bilan: j’ai dormi 12h! :( ).

    Il y a touefois deux produits naturels dont je recommande la consommation bien que non vendus en pharmacie: le vin et la bière! 😀

  55. Très bonne BD qui démontre bien les problèmes de l’industrie très peu réglementée des PSN au Canada . Bravo ! Il est souvent difficile de trouver de bonnes informations fiables sur le sujet ! Malheureusement, le problème se situe souvent au niveau du contrôle de la qualité de ces produits qui est, plus souvent qu’autrement, déficient ou carrément abscent !

    Mes collègues et moi, chimiste de formation et spécialisés en chimie végétale, avons créé au Saguenay en 2013 un laboratoire spécialisé (Laboratoire PhytoChemia) en analyse du contrôle qualité des PSN pour ainsi aider les producteurs/fabricants de PSN à mettre en marché des produits fiables et standardisés. Un PSN réputé fiable pour moi est un produit dont sa qualité est contrôlée par un laboratoire externe à celui du fabricant, car de cette manière, le fabricant ne peut d’aucune façon interférer dans les résultats d’analyse.

    Si vous avez envie d’opter pour l’utilisation d’un PSN, n’ayez pas peur de contacter le fabricant et de lui poser des questions sur son produit et son contrôle qualité. Vous pourrez ainsi effectuer un choix plus éclairé sur le produit en tant que tel.

    En terminant, n’oubliez pas de consulter votre médecin ou phamacien avant d’utiliser un PSN, car il peut dans certain cas interférer avec vos autres médicaments. Ce n’est pas parce que c’est ”naturel” que ce n’est pas dangereux !

    Si certains d’entre vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à visiter notre page facebook Laboratoire PhytoChemia (https://www.facebook.com/phytochemia). Il me fera plaisir de vous éclairer de manière scientifique sur le sujet !

  56. Comme d’habitude, j’ai aimé ton article! Ça m’a permis de me poser des questions sur un produit qu’on m’avait recommandé récemment et de constater que ce produit “anti-stress” qu’on disait “naturel” est en fait un produit homéopathique. C’est vrai que c’est mêlant. Le côté “anti-stress” fonctionne relativement bien parce que, selon leur site web, les plantes sont dans une base de brandy!! Ils vendent donc du brandy à $16.99 la petite fiole. Peut-être que la SAQ pourrait embarquer dans le racket.

  57. Bonjour Le Pharmachien,

    Je suis une fervente admiratrice de tes bandes dessinées!! Elles éclairent toujours mes lanternes sur plusieurs domaines, dont je n’y connais pas grand chose. Cependant, ayant étudié en psychologie, j’ai appris à avoir une rigueur scientifique et à ne pas me fier à n’importe quoi. Les limites des études sont toujours importantes et méritent d’être relues et les conclusions ne doivent pas être tirées à la légère.

    Continue ton excellent travail! J’ai même offert ton livre à mes amis à Noël dernier pour que ton ouvrage s’inscrive comme un outil de vulgarisation scientifique dans la communauté!

    PS: j’aimerais bien avoir ton point de vue sur les produits biologiques. On entend beaucoup parlé de ce sujet et je sais que les normes de certification biologique sont floues et/ou mal expliquées dans les médias.

    Merci et continue ton excellent travail!! :)

  58. Je n’ai jamais acheté un produit naturel ou supplément sans d’abord m’assurer qu’il y avait un # NPN dessus. En fait, je n’en ai jamais vu qui n’ en avait pas. J’imagine que ça dépend où on magasine ses produits ?

  59. Pour ma part, les “produits naturels” dont il s’agit ici ne sont que ça, des produits. Je ne suis aucunement tenté d’en essayer. Lorsque je pense naturel, je pense tout d’abord produit simple. Simplicité. Ça commence avec un équilibre simple basé sur prendre le temps de respirer, prendre le temps de faire des exercices naturels comme le taiji. Le système immunitaire est influencé par la condition neurologique. Par exemple, le stress peut avoir des effets néfastes sur la santé. Il a a de nombreuses études à ce sujet. Puisque le stress peut avoir ces effets, alors le contraire est vrai. Un équilibre calme et réveillé a un effet positif sur la santé. Simple.

    Alors à la base, selon moi, c’est ça. Ensuite vient la bouffe. Bien bouffer, ça aide. Et là aussi, bouffer naturel ne veut pas dire acheter tout de “produits” naturels. Ça veut dire faire de bonnes choses simples avec un minimum de produits industriels dans les armoires. Si le bio est pas trop cher, alors OK, sinon des légumes ordinaires, par exemple.

    Donc, la condition intérieure, et puis la bouffe. Ensuite, puisque nous ne sommes pas perfection, lorsque se pointe une grippe, une fièvre, ou tout autre problème qu’on pourrait qualifier d’ordinaire, alors les herbes peuvent aider. Et dans ce domaine, je fais confiance à une expérience vielle de plusieures milliers d’années, eh oui, la médecine chinoise. Prendre la peine de préparer des concoctions àa partir d’herbes de la phramacopée traditionelle chinoise en vaut la peine.

    La différence avec les remèdes de grand-mère occidentaux c’est que durant des milliers d”années il y a eu essais et corrections en continu. Alors qu’en occident l’église a coupé court aux dévelopements durant le moyen-age et après, avec les chasses aux “sorcières et sorciers”.

    Avec la médecine traditionelle chinoise le principe s’applique aussi envers le produits, à une différece près: certaines recettes ont été reconnues comme étant efficaces par des millions de gens et sont très populaires chez les Chinois. Un exemple, les comprimés yinchiao (银翘). C’est une recette unique, commercialisée par plusieures compagnies. Il faut sentir que quelque chose s’en vient. Lorsqu’on a cette sensibilité, alors prendre du yinchiao durant 2-3 jours dissipe la grippe, le rhume qui s’en venait. Comme des millions de gens, je l’ai vu fonctionner, moi qui était sceptique. C’est un exemple,

    La science moderne est bien, mais n’est pas à bout des découvertes. On peut le voir avec les balbutiements de la physique quantique par exemple. On ne peut peut-etre pas expliquer comment le yinchiao fonctionne (pour continuer avec cet exemple), quoique je n’ai pas cherché l’existence d’études, mais peut-etre n’avons-nous pas tous les outils nécessaires poru ce faire. De plus, dans la science moderne, il y a une bonne quantité de phénomènes qui fonctionnent sans qu’on sache vraiment pourquoi.

    Merci d’avoir lu. En bref, calme intérieur porteur d’équilibre, bonne bouffe simple, et lorsque nécessaire, des herbes. Faire attention au racolage dans tout. Se baser sur l’expérience, la feuille de route réelle.

    Il y aura toujours des cas graves, cancer, etc, mais faire attention de ne pas généraliser à partir de ces cas pour fins de dramatisation.

    • Donc si je vous suis bien, votre cachet magique empêche d’attraper des maladies qu’on aura dans le futur ? :-/

      Ca me rappelle un peu la blague du fou qui plante des panneaux anti-éléphants en plein Paris (et quand on lui demande à quoi ça sert il répond “vous en avez vu souvent des éléphants ici ? Non ? voilà bien la preuve que ça marche”).

      Cordialement 😉

  60. Pour parler de quelque chose que je connais: je suis sujette aux infections urinaires à répétition depuis 9 ans (à raison de 2 par mois). Mon médecin me disait: à part vous donner des antibio à chaque fois, je n’ai pas d’autres solutions. Je me suis renseignée et je me suis tournée vers un autre “type” de médecin. Les homéopathes. On a tatonné pour trouver ce qui marche sur moi, on a trouvé et je n’ai plus d’infection depuis 6 mois… Et il se trouve que je prends entre autre de l’échinacea (autre nom de l’échinacée). Alors certes ce n’est pas un rhume mais c’est au moins tout aussi violent. Il existe (aussi) de nombreuses études qui prouvent que l’échinacea stimule les défenses immunitaires… La question serait de vérifier qui fait les études (une étude peut prouver tout et son contraire il suffit de jeter un oeil sur le net).
    Dans mon cas la médecine conventionnelle ne m’a pas aidée. Alors certes, les arnaques existent aussi pour les “produits naturels” mais il est nécessaire de rappeller que ces pratiques peuvent être encadrées et efficaces pour certais d’entre nous et que la médecine conventionnelle comporte son lot de produits “poudre aux yeux” et pas franchement irréprochables.
    Au lieu de diaboliser l’une ou l’autre et essayer de les opposer, ne devrions nous pas plutot prendre le bon de chacune et voir la médecine conventionnelle et la médecine douce comme des techniques complémentaires?

    • “Il existe (aussi) de nombreuses études qui prouvent que l’échinacea stimule les défenses immunitaires…”

      Par exemple (pourriez-vous citer la meilleure à votre avis)?

      • @ Rivermann85, la fille faisait des infections urinaires aux 15 jours et TA médecine n’arrivait pas à la soigner. Elle se tourne vers une alternative plus naturelle et elle ne fait plus d’infections urinaires, donc elle n’en a rien à c?&?%$ de tes études ! Tu comprends ?

      • @ Sylvain alias Rayon-de-Soleil

        Je n’ai aucune idée de quoi tu parles je désirais voir les nombreuses études qui prouvent que l’échinacée stimule les défenses immunitaires comme la dame ci-haut l’a mentionné. Aucune réponse n’a été fournie jusqu’à maintenant.

        Pour le reste :

        “TA médecine n’arrivait pas à la soigner”

        Il y a LA médecine, point. Il n’existe pas plusieurs “sortes” de médecine. Soit c’est de la médecine, soit ça n’en est pas. Le concept de médecine “alternative”, “chinoise” , “allopathique” ou je ne sais quoi d’autre n’est que de la poudre aux yeux. Une intervention ou un traitement efficace dont les avantages dépassent les risques encourus devrait faire partie des traitements offerts. Si ce n’est pas un traitement efficace, ce n’est tout simplement pas de la médecine.

        “elle n’en a rien à c?&?%$ de tes études ! Tu comprends ?”

        Non, et visiblement vous non plus. Oui on peut se réjouir du fait qu’elle ne fasse plus d’infections urinaires et qu’elle n’ait plus à prendre d’antibiotiques pour ça. C’est tout à fait souhaitable.

        Cependant, il y a une différence ÉNORME entre :
        – ce que les gens croient efficace et ce qui est prouvé efficace
        – ce que les gens acceptent comme “preuve” et ce qu’il est souhaitable d’avoir pour recommander une intervention à tout le monde (une anecdote n’est pas une preuve scientifique)
        – rapporter un produit comme étant la cause d’une guérison en raison d’un lien temporel et évaluer cette assertion par des méthodes plus fiables moins susceptibles d’engendrer des erreurs de raisonnement (double aveugle, régression vers la moyenne, facteurs confondants, corrélation vs causalité, etc.)

        Ce que la dame dit en substance, c’est : depuis que je prend le/les produits X, je ne fais plus d’infections urinaires, donc X est la cause de ma guérison. Ce n’est pas nécessairement vrai et une foule d’autres explications pourraient potentiellement expliquer ce phénomène.

        Accepter l’exemple précédent comme preuve concrète revient à dire : j’ai traversé la rue et il s’est mis à pleuvoir, donc il pleut parce que j’ai traversé la rue. Ce n’est pas parce que 2 événements sont chronologiques que le premier est nécessairement la cause du 2e.

        Maintenant, avez-vous quelque chose de plus substantiel à partager qu’une montée de lait?

    • Bonjour,
      pourquoi vouloir absolument adjoindre des “compléments” à la médecine ? Si une technique fait la preuve de son efficacité, elle devient tout simplement… de la médecine.

      Et si ce n’est pas le cas alors cela reste tout simplement… de la fumisterie.

      De plus, je vous invite à jeter un oeil à ce petit billet expliquant pourquoi le fait que vous vous pensiez guérie n’est en aucun cas une preuve de l’efficacité de votre traitement.

      Cordialement

      https://associationslibres.wordpress.com/2015/05/20/le-pluriel-danecdote-nest-pas-donnees/

    • Au risque de me faire moquer. j’ai lu des infos sur la canneberge (cramberry) qui est réputé pour soigner les infections urinaires. En jus de cranberry ou miexu (beaucoup moins cher) les cranberries séchées. Je voudrais pas vous prendre à rebrousse-poil en faisant l’éloges de produits naturels qui vous laissent sceptique, mais je prends beaucoup de ces remèdes au sérieux. Je ne suis pas pharmachien mais medechien et je travaille dans la recherche contre le cancer.. L’année dernière, j’y ai passé 3 mois à passer en revue toutes les publications sur ce thème, et non seulement ct passionnant mais ca semble souvent efficace pour le cancer ou d autres maladies. Maintenant je travaille sur autre chose (les mutations génétiques associés aux cancers) mais ainsi j’ai eu l’occasion d’élaborer une excellente base de données, dont les contenus étaient issus de publications médicales (pubmed) et non des blogs “santé, bio, phytobeauté”.

      Si bien que je suis assez convaincue que y a là un beau fillon.
      Mais ca fait pas de patates ($), les plantes…

      Faut nuancer un peu…

  61. Enfin, un article qui ose dire tout haut la vérité. Les produits “naturels” peuvent être dangereux. Je suis dans le domaine alimentaire et c’est la même chose avec les produits supposément naturels. Il y en a des bons, mais il y a aussi de la scrap. Quand je pense entre autre au sucre brut tout brun et plein de cochonneries. Wouach! J’aime autant le sucre raffiné débarrassé de ses impuretés. J’ai déjà été inspecteur en alimentaire et j’en ai vu des horreurs. Comme par exemple un pain sans agent de conservation… qui une fois analysé contenait du proprionate de sodium (un anti-moisissure). Malheureusement, il n’y a pas assez d’inspecteurs pour visiter toutes les petites boutiques de produits naturels. Alors, les gens se font avoir à tour de bras.

    Le naturel est à la mode, alors l’industrie en profite pour faire de l’argent avec ça. C’est une méga business comme le dit l’article.

    Je ne suis pas contre les produits naturels que se soit pour les “médicaments” ou la nourriture. Mais, je trouve regrettable qu’il n’y ait pas plus de protections (lois, règlements, inspections) du gouvernement contre ceux qui veulent nous vendre du n’importe-quoi.

  62. Super BD, et tellement d’actualité. J’ai beaucoup ris, encore plus en lisant les commentaires. Il y a seulement une petite coquille : […] pharmacie si le PSN peut ”enter”.. Une simple faute de frappe, chapeau sinon!

  63. Un des gros problème des PSN est la législation. Par exemple pour la canneberge, ce sont les Pronanthocyane de type A2 qui semblent procurer l’effet d’anti-adhésion bactérienne dans la vessie.
    En Europe, les produits de canneberge doivent afficher la teneur de cette famille de molécule; une dose = 36mg de proanthocyane A2.
    Ici, on compte en quantité d’extrait de canneberge. Mais n’importe quoi provenant de la canneberge est un extrait de canneberge; la fibre, le jus séché, etc. Si je prend la canneberge et que je purifie une fraction riche en proanthocyanes, les résidus peuvent être vendu ici comme un extrait de canneberge! Mais il ne reste rien des molécules actives. Le produit actif, étant plus dispendieux, aucune entreprise ne voudra prendre le risque de le mettre sur le marché si sur la tablette, il fini par couter 10X le prix du résidu qui ne contient rien.

    C’est pas pour rien que l’industries des PSN est mal vu ici. Car il est dure de savoir ce que l’on achète avec les lois en place.

  64. mathias poujol-rost

    “Quelle épave” => XPTDR!!

  65. Je suis vraiment fâchée. Je reviens de la pharmacie car j’ai un mal de gorge accompagné d’un début de mal de tête. La pharmacienne m’a conseillé du [—] pour stimuler mon système immunitaire. En fait au début elle voulait me vendre de l’échinacée mais devant la face que j’ai fait elle m’a plutôt suggéré [—]. J’aurais dû me méfier dès qu’elle a prononcé la phrase stimuler mon système immunitaire. De retour au bureau, en regardant l’emballage, j’ai eu l’impression d’avoir déjà vu ce produit sur ce site. Quelques recherches et voilà. C’est assez cher comme produit et là j’ai l’impression de m’être fait avoir … par une pharmacienne! C’est ça le problème tant qu’à moi. Vous êtes des professionnels, on vient vous voir lorsqu’on est malade et que l’on a besoin de vos conseils judicieux. Pas pour se faire vendre pour 30$ de cochonneries qui au final ne feront aucune différence. En passant… auriez vous une vrai recommandation à me faire pour mon début de ce que je crois être un rhume? Merci.

    • Salut !

      D’abord, désolé d’avoir dû remplacer le nom du produit par [—], mais je ne peux pas me permettre une poursuite. 😉

      Et je suis bien d’accord, c’est révoltant qu’un professionnel de la santé véhicule non seulement des mythes scientifiques, mais suggère en plus des produits bidon et dispendieux pour aller avec. D’ailleurs, je m’oppose fortement à la vente de tels produits dans les pharmacies et je donne des conférences pour sensibiliser les chaînes à ne plus tenir ces produits en stock sur les tablettes (car les pharmaciens propriétaires ont souvent peu à voir à ce niveau).

      Un vrai conseil ? Prendre du repos, bien s’hydrater, prendre un analgésique au besoin, attendre 7 à 10 jours. C’est ce que je recommande aux clients qui viennent me voir.

      Prompt rétablissement !

      Olivier

    • Nicolas Scherrer

      Bonjour,

      Même expérience pour moi. J’avais un rhume, et ma mère m’a dit en revenant de la pharmacie “Regarde, c’est un produit naturel. C’est la pharmacienne qui me l’a recommandé”. J’ai cherché sur WebMD le produit, et c’était une arnaque. C’est rendu choquant lorsque l’on se rend compte que les companies de médicaments ne payent plus que les médecins aux États-Unis pour promouvoir leur produit, mais les pharmaciens au Canada également…

      J’essaie de ne pas généraliser, mais mieux vaut se méfier.

  66. Malheureusement, on oublie de mentionner des produits de santé naturelle qui sont vraiment efficace. Par exemple le sirop de baie de sureau réduit les symptômes de la grippe de 4 jours (tel que démontré par deux études cliniques en double aveugle).

    Par comparaison, le produit “pharmaceutique” oseltamivir réduit seulement la durée de la grippe de 1/2 journée, et donc n’est pas plus efficace que l’acétaminophène.

    • En effet, tout comme je n’ai pas parlé des autres produits naturels intéressants comme la vitamine D, la mélatonine, la glucosamine, etc. Le but ici était de démontrer que la réglementation est insatisfaisante et que notre perception des produits naturels en général est biaisée.

      Mais je prépare justement une nouvelle BD sur le rhume où la baie de sureau sera présentée :
      http://lepharmachien.com/rhume/

      Olivier

  67. Je tombe par hasard sur votre site… qui m’amuse, et m’intéresse beaucoup. Moi je ne suis pas fan des médicament, naturels ou pas… Pourtant, à vous lire, je m’inquiète un peu : pensez-vous que tous les granulés homéopathiques soient des placebos ? En France, tout le monde a de l’arnica chez soi en cas d’hématome et ça semble être efficace ! De même, mon pharmacien vient de me prescrire des gélules de zinc (qui semblent ne rien contenir d’autre) pour cicatriser des blessures… et ça ne servirait à rien ? Enfin, vous ne parlez que de la législation dans votre pays mais pensez-vous que les laboratoires aient toutes ces libertés également chez nous ? J’aimerais bien avoir votre avis…

    • Salut Anne !

      “pensez-vous que tous les granulés homéopathiques soient des placebos ?”

      Je n’ai pas besoin de le penser : ça a démontré hors de tout doute par la tonne d’études effectuées sur l’homéopathie.

      A+!

      Olivier

  68. Bonjour, j’ai du mal à trouver une source fiable qui explique ce que veut dire “a des propriétés” (disons, antiseptiques) concernant les huiles essentielles. Est-ce que cela veut dire qu’un composant a démontré une action bactéricide in vivo, mais que c’est en si petite quantité dans l’huile essentielle que c’est correct de vendre ça sans ordonnance ? Parce qu’un “vrai” antibactérien, ça ne se trouve pas en vente libre. J’ai plusieurs amis qui adorent les huiles essentielles (et le curcuma est merveilleux aussi)(et le citron si t’as un cancer -conseil gratuit!) et j’aimerais pouvoir leur expliquer qu’ils font fausse route. Pour des adultes ça ne me dérange pas trop mais sur un enfant, ça le détourne de vrais soins et ça peut retarder un traitement efficace. Merci !

    • Allo Julie !

      “Est-ce que cela veut dire qu’un composant a démontré une action bactéricide in vivo, mais que c’est en si petite quantité dans l’huile essentielle que c’est correct de vendre ça sans ordonnance ? Parce qu’un ‘vrai’ antibactérien, ça ne se trouve pas en vente libre.”

      Pour vendre une huile essentielle, un fabricant n’a pas à démontrer quoi que ce soit, autant in vitro que in vivo. Ce ne sont pas des substances qui ont pour but être consommées (avalées).

      Par conséquent, tu peux avoir sur les tablettes des huiles essentielles qui ont démontré :
      – des effets chez l’humain dans des études bien construites;
      – des effets antiviraux / antibactériens / anti-n’importe quoi in vitro;
      – rien du tout

      Vu que Santé Canada met toutes les huiles essentielles dans le même panier, on obtient un flou réglementaire :
      http://webprod.hc-sc.gc.ca/nhpid-bdipsn/atReq.do?atid=aromatherap&lang=fra

      Dans le lien ci-dessus, l’expression “Utilisé en aromathérapie…” signifie que c’est un usage traditionnel / ancestral, qui ne nécessite pas de preuves scientifiques.

      Dans certains cas, Santé Canada peut tout de même intervenir s’il est jugé qu’une huile essentielle peut être toxique, comme c’est le cas de l’huile d’origan, que je mentionne dans la BD.

      Bref, quand on entend que “l’huile essentielle X permet de traiter Y”, ça peut reposer sur quelque chose de tangible ou sur rien du tout. Et selon mon expérience c’est souvent rien du tout.

      Merci pour ta question et A+!

      Olivier

  69. Bonjour,

    J’aimerais bien pour une fois que tu parles des produits naturels qui fonctionnent parce que oui, il y en a et énormément de médecins le reconnaissent. Merci.

    • Salut Gabrielle !

      Il y en a plusieurs qui ont une réelle utilité en effet. Comme je dis dans l’intro :

      “Jusqu’à maintenant, j’ai publié plusieurs BD plutôt positives sur les produits naturels (dont les probiotiques et l’huile d’émeu)”
      http://lepharmachien.com/probiotiques/
      http://lepharmachien.com/emeu-et-son-huile-quest-ce-que-ca-mange-en-hiver/

      Le fait que “énormément de médecins (ou de pharmaciens) le reconnaissent” n’a pas d’importance; ce qu’il faut pour les recommander, c’est des données scientifiques probantes.

      Mes deux livres (http://lepharmachien.com/livres/) présentent également des produits naturels dont l’efficacité a été démontrée, par exemple la vitamine D contre l’ostéoporose, la mélatonine contre le décalage horaire, les mélanges valériane/passiflore/houblon comme apaisants légers, le gingembre comme anti-nauséeux, etc.

      A+!

      Olivier

  70. Vous avez vu cet article du site de “Radio-Canada”?

    http://ici.radio-canada.ca/regions/alberta/2016/04/26/005-meningite-remede-naturels-alberta-mort-enfant.shtml

    Pourquoi nous sommes rendus là?

    Lucas

    • Salut Lucas !

      Oui c'est une histoire vraiment triste… Cela dit, j'espère quand même qu'ils n'iront pas en prison. Il me semble qu'ils ont déjà assez souffert comme ça.

      Pourquoi on est rendus là ? En fait, je pense qu'on y a toujours été. C'est plutôt qu'on espère ne plus voir des histoires du genre en 2016. Mais il va toujours y en avoir.

      Merci pour ton commentaire et A+!

      Olivier

  71. Excellent, comme d’habitude, continuez s’il vous plaît, ce blog devrait être déclaré d’utilité publique ! ?
    signé : une lectrice du sud de la France.

  72. Je suis content que t’en parles. Je cherchais des critiques des produits naturels sur le net, mais je n’ai pas trouvé grand chose de sérieux. Mais y a-t-il quelque PSN qui fonctionne? Que penses-tu de la L-Arginine(utilisé pour la musculation et il parait que les publicitaires l’utilisent pour faire ressortir les veines sur les photos) ou duMillepertuis?

  73. Bonjour,

    Connaissez vous la klamath ? Elle est réputée pour être un « super-aliment », voire l’aliment le plus complet de la planète, qui stimule les défenses immunitaires et améliore les performances intellectuelles.
    Je doute un peu mais souhaiterais connaître votre avis.
    Merci pour votre blog si instructif.

  74. “j’ai honte que les pharmacies vendent de l’homéopathie” : mais non voyons, l’homéopathie est une mesure de salut public ! Je ne plaisante qu’à moitié : il suffit de regarder les avantages de l’homéopathie sous un autre angle que celui de l’efficacité médicamenteuse. Personnellement, je me fiche un peu de son efficacité réelle ou non, puisque l’homéopathie ne prétend pas vraiment s’occuper d’autre chose que de bobologie (c’est quand elle prétend autre chose qu’elle devient dangereuse et c’est au médecins et pharmaciens d’intervenir). Elle est parfaite dans ce domaine : aucun effet secondaire, aucune perturbation dans le travail naturel du système immunitaire, et même parfois un effet placebo. Parce que franchement, toutes les personnes hypocondriaques et tous les parents hypocondriaques pour leurs gamins, n’est-il pas préférable qu’ils soignent les bobos imaginaires par l’homéopathie plutôt que par des médicaments traditionnels en vente libre (qui sans être dangereux sont moins anodins que de l’eau sucrée) ? Ça aide le parent angoissé à se défaire de son sentiment d’impuissance face à la grippe de son enfant sans faire de tort à celui-ci. Ça n’est pas comme si tout le monde pouvait être raisonnable…
    Désolée pour ce léger hors-sujet ^^’

  75. Pour plus de transparence la dessus, on hésite pas à installer Open Food Facts et à les photographier avec l’app :-)
    http://android.openfoodfacts.org
    http://ios.openfoodfacts.org

    Comme on recense tous les produits, on pourra faire des comparaisons intéressantes sur les allégations santé, les ingrédients…

  76. ah ah c’est clair que les pharmaciens ne vanteront pas les mérites des PSN puisqu’ils perdraient leur job à long terme! Oui! L’industrie pharmaceutique est une usine à cash et les médecins et pharmaciens n’ont pas intérêt à ce que la société soient en santé… Ils prescrivent et vendent des médicaments qui entraînent des effets secondaires allant parfois jusqu’à la mort et créant de nouvelles maladies! Et en terminant…vous croyez qu’il n’y a pas de mercure dans les médicaments que vous vendez? ah ah

  77. Michèle Mantha

    De tous les temps, les plantes ont aidé les humains à maintenir leur santé. C’est une alternative préventive. La pharmaceutique utilise elle-même des molécules de plantes pour produire certains médicaments. Nous n’avons qu’à penser à la Valium qui provient de la valériane aidant au sommeil. À la place de faire la guerre aux produits naturels, occupez-vous donc de faire la guerre aux cochonneries transformées vendues dans les épiceries. Attention à la désinformation que vous faites. Je connais personnellement une personne qui a une compagnie de produit naturel. Pour obtenir ses PSN, elle a dû fournir une montagne de document que les laboratoires pharmaceutiques n’ont pas à fournir. Combien y a-t-il eu de personnes qui ont été intoxiquées par des médicaments qui n’avaient pas fait leurs preuves et mis sur le marché. Pensons à cette pilule administrée aux femmes durant la grossesse contre les nausées. Combien d’enfants sont nés handicapés avec des membres en moins? Vous dites n’importe quoi. Quant aux produits homéopathiques, ma question est la suivante : savez-vous que nous avons des corps énergétiques qui entourent le corps physique, un peu comme des poupées russes? Ne pas le savoir, c’est vraiment de l’ignorance. L’homéopathie agit sur ces corps énergétiques pour ensuite agir sur le corps physique. Elle agit par résonnance. L’acupuncture vieille de plusieurs siècles et ayant fait ses preuves agit aussi sur un de ses corps énergétiques. Savez-vous que la maladie entre d’abord par les corps énergétiques avant de toucher le corps physique? Soyez donc informé avant de dire n’importe quoi. La médecine traditionnelle a encore beaucoup à apprendre de l’être humain. Elle se fit seulement à ce qu’elle voit, ce qui est palpable, mais il y a beaucoup plus que ça. En ce qui me concerne, les gens de la pharmaceutique ne font que défendre leur titre de promoteur de la santé et veulent en garder le monopole. C’est un domaine extrêmement payant, parce que la plupart des gens ont peur de la mort, et ça, ils le savent. Alors, les gens de la pharmaceutique font la chasse aux sorcières. Au font, nous sommes de retour au moyen âge, il manque seulement le bucher. Que faisaient-ils avec des cigarettes dans leurs pharmacies, il n’y a pas si longtemps que ça? C’était pourtant du pur poison! Ils n’ont pas cédé ce marché facilement! Que font-ils avec du chocolat juste devant leur caisse, pourtant, c’est très mauvais pour le pancréas? Comment se fait-il que les pharmacies aient des produits d’épicerie sur leurs tablettes? C’est très simple, les pharmacies ne veulent tout simplement rien manquer du marché, et c’est pire dans le domaine des produits naturels. Alors, soit qu’ils s’engagent à détruire le domaine de la santé naturelle en disant n’importe quoi, ou qu’ils s’en emparent. Voilà, attention à vos accusations erronées, il y a des gens qui voient clair. Peut-être, allez-vous décider de ne pas me publier!

  78. Il y a trois ans, j’ai passé quatre mois en psychiatrie à cause de tendances suicidaires. J’ai énormément de symptômes de trouble du déficit d’attention sans hyperactivité, mais pas assez pour être diagnostiqué avec un TDA. Néanmoins, ces symptômes, croisés avec des problèmes extérieurs comme le manque de confiance en sois, un léger retard de socialisation causée par l’isolation, une bonne dose de stresse liée au déménagement et aux études universitaire, de l’abus psychologique et sexuel dans mon nouvel entourage… Bref, tout ça à entraîné des crises d’anxiété menant à des symptômes de dépression (le plus dangereux chez moi étant une importante perte d’appétit et des comportements d’auto-destruction).

    Bref, tout ça pour dire que pendant ces quatre mois, mon psychiatre m’a proposé de prendre des pilules pour calmer le bouleversement hormonal dans mon système. Faut dire que comme j’ai toujours été passionné de science et que j’y ai une certaine facilité, je n’arrive juste pas à en faire des études car il y a beaucoup de par-cœur et que ma mémoire n’est pas superbe pour mémoriser les noms, surtout sous l’effet de stress (comme je le disais plus haut, symptômes de TDA). Alors en voyant mon intérêt, mon psychiatre et moi on s’est assis ensemble et on a parlé de tous les traitements possibles et imaginables qui existent, parce que je voulais savoir dans quoi je m’embarquais. On a parlé des effets bénéfiques, des effets secondaires, du temps que prend chaque pilule pour faire effet… Parce que contrairement à ce que plusieurs pensent, il n’y a pas qu’un seul produit miracle. La dépression peut être causée par un paquet de facteurs différents et chaque personne a un niveau différent d’hormone dans son corps, et réagis mieux à tel ou tel produit, ou au contraire ressent beaucoup plus ou beaucoup moins tel ou tel effet secondaire. C’est pour ça que les doses d’antidépressif sont différentes pour chacun, et que ça prend beaucoup de temps avant de trouver la bonne dose du bon produit. Pendant ce temps de test, le patient peut passer à travers plusieurs phases d’émotions, qui sont pas souvent positives, mais une fois le produit et le dosage trouvé, ça peut aider énormément.

    Le truc est que je n’étais pas enthousiaste à prendre ce risque. J’avais perdu un an à l’université parce que mes problèmes psychologiques m’avaient fait échoué mes examens, l’été venait de commencer, et je voulais être prêt à retourner aux études le plus rapidement possible sans être un bouleversement hormonal sur patte. On a aussi dans la famille des valeurs assez encré sur le côté “naturel” et de “prend des médocs que par nécessité, sinon endure jusqu’à ce que ça se règle tout seul”. Du genre que quand j’ai été opéré au pied et qu’on m’a donné de la morphine pour survivre à la douleur, j’y ai pas touché une fois et j’ai pris que deux comprimés max d’Advil, et j’ai pas vraiment souffert. Alors après avoir passé de long en large la liste de tous les traitements existants, mon psy a parlé d’un produit médical naturel à base de fleurs népalaises sans trop d’effets secondaires, je me suis dit que ça pourrait être intéressant et qu’on pourrait commencer par là, et passer aux produits médicaux plus fort si mes symptômes deviennent trop importants et que le produit naturel se révèle inefficace.

    Le truc étant, je me doutais qu’il s’agissait probablement d’un placebo, mais au moins un placebo sécuritaire reconnu par les psychiatre et pas trop cher. Et je savais que dans mon état mental, un placebo pouvait faire du bien et me permettre de me concentrer sur mes activités à l’hôpital psychiatrique sur la confiance en sois, la gestion du stress, etc. Alors si simplement avec un placebo, les activités et un environnement sécuritaire j’étais capable de réduire mon anxiété, ce qui ramènerait mes hormones à leur place, super! Et si je n’y arrivais pas, alors j’aurais accepté les traitements chimiques sans problème. Dans tout ça, j’ai aussi reçu un diagnostique de dysphorie de genre, assez tardif, mais qui m’a permis de régler beaucoup de problèmes, en particulier sur ma confiance en sois. Bref, comme mon anxiété était surtout généré par des sources extérieures et que j’ai appris dans les activités à gérer ces sources de stress, mon état s’est rapidement amélioré et j’ai pu abandonner mon traitement naturel et retourner aux études à l’automne. (Attention, comme je l’ai mentionné plus haut, chaque personne vie sa dépression différemment. Ce n’est pas parce que j’ai traversé la mienne sans avoir besoin de médicament que c’est le cas pour tout le monde : certains en ont besoin pour remonter la pente et c’est normal, respectez leurs besoins, le corps humain est une machine complexe et le cerveau encore plus.)

    Un long, très long commentaire, donc, pour dire que les produits naturels peuvent aider, du moment qu’ils sont prescrits par un médecin, que vous restiez conscient qu’il ne s’agit probablement que d’une béquille moins efficace qu’un traitement chimique (mais avec moins d’effets secondaire), et que le but de ce produit est surtout de vous concentrer sur le développement d’un style de vie plus sain (qui en règle général peut régler plusieurs problèmes). Mais si un médecin vous dit que votre état est trop grave pour une simple béquille et un changement de style de vie, et qu’il faut immédiatement utiliser un traitement chimique, écoutez-le. Discutez avec lui, parlez des différents traitements qui existent, faites par de vos inquiétudes, mais gardez toujours à l’esprit qu’il est le spécialiste et qu’il sait mieux que quiconque de quoi il parle. Au mieux, et si votre vie n’est pas une question de jours et que votre médecin approuve la démarche, trouvez un compromis en faisant un traitement progressif en commençant par des produits moins forts et en changeant si le besoin est nécessaire. Vos valeurs sont importantes et vos craintes doivent être respectés, mais elles ne doivent devenir des œillères qui vous empêchent de prendre le bon chemin de la guérison. Sachez aussi qu’un médecin peut se tromper et que vous pouvez toujours demander l’avis d’un autre spécialiste… du moment que celui-ci est aussi un médecin certifié.

    Par exemple, mon premier psychiatre croyait que j’étais asperger. Comme j’étais peu convaincu, j’ai demandé le point de vu d’un deuxième psychiatre. Celui-ci a nuancé les choses en réalisant que mes symptômes reliés à l’asperger venaient essentiellement de mon penchant vers le TDA, de ma dysphorie de genre et de mon environnement (en changeant de lieu et de fréquentation, plusieurs de ces symptômes liés à l’asperger sont disparus, signifiant donc qu’il s’agissait de résultats circonstanciels et non pas d’un cerveau asperger). Son diagnostique ma paru plus près de la réalité et j’ai fait les démarches pour qu’il devienne mon psychiatre attitré. Aujourd’hui, je vais beaucoup mieux et je ne fais que rarement des crises d’anxiété, alors qu’autrefois je pouvais en avoir plusieurs par semaine. Ce n’aurait probablement pas été le cas si, à la place de consulter un second psychiatre, je serais resté avec le premier ou aurait consulté un faux spécialiste. Et surtout, ne demandez pas qu’un membre de votre famille ou amis médecins vous fasse votre diagnostique, ils n’ont pas la distance émotive nécessaire pour faire un choix éclairé. Évidement, s’ils vous disent qu’il y a un problème, présentez-vous à l’hôpital, mais ne demandez pas que ce soient eux qui vous soignent. Par exemple, ma tante est une spécialiste du TDAH et fait des conférences aux quatre coin du monde, mais à l’écouter, je devrais me bourrer de ritalin sans changer mes habitudes de vie, ce qui de un ne respecte pas mes valeurs concernant les médicaments et de deux, pourrait ne pas être efficace considérant que je n’ai pas assez de symptômes pour être totalement diagnostiqué avec ce problème (même si ma psychiatre a dit que j’en avais cependant assez pour avoir accès au médicament). D’où le fait que je suis heureux d’avoir fait appel à un médecin à l’extérieur de mon cercle social, et donc qui peut regarder la situation de manière neutre.

    … Voilà, je crois que je vais m’arrêter là avant d’écrire un foutu roman. Mais en résumé : trouvez le juste milieu, écoutez-vous et écoutez aussi les médecins, ayez conscience que les produits naturels ne sont peut-être que des placebos, mais acceptez que les placebos peuvent parfois vous aider à vous concentrer sur l’essentiel, soit un style de vie sain. Et si vous êtes dans un état trop avancé et que votre médecin vous dit que produits naturels et style de vie ne seront pas suffisant, écoutez-le, mais demandez s’il est possible d’avoir un traitement en douceur. Et surtout, renseignez-vous auprès de sources fiables, tout en gardant à l’esprit qu’il n’y a pas de traitement miracle.

    Je ne suis pas un spécialiste, juste un patient qui en a vécu beaucoup, mais j’espère qu’il s’agit là de conseils qui ont du bon sens. Si vous êtes parvenu à lire tout ça… wow, bravo et merci de votre écoute.

  79. Je viens de découvrir ton blog en lisant le petit spirou, où Dubuc, la scénariste des nombrils le conseille ( comme quoi… ) et j’avoue qu’il me plait beaucoup ! J’aurais une petite demande, j’habite en France, et c’est vrai que dans mon entourage on a très souvent recours à l’homéopathie ( surtout mes parents en fait, mais pas que) , il y a même des médecins spécialisés dans ce domaine et tout. J’aimerais savoir si c’est un peu comme les PSN, si c’est réellement efficace, ou juste un peu, ou une grosse arnaque, juste en savoir plus en fait. Par ce qu’ils coutent cher ces produits en plus.

  80. J,aimerais avoir votre opinion sur les graines de chia par rapport au diabète car je suis diabétique et je me demande si c’est valable.
    Merci

  81. Question. Plusieurs de mes connaissances utilisent des PSN, dont l’huile d’origan et l’extrait de pépins de pamplemousses pour diverses affections. Selon ces personnes, l’efficacité de ces produits est réelle. Par contre, dans les faits, je n’ai trouvé aucun document sérieux traitant de ces effets sauf un article sur la contre indication de consommer du pamplemousse avec plusieurs médicaments. Est-ce que ces produits ont fait l’objet d’études? Représentent-ils des dangers pour la santé?

  82. Bonjour, c’est un peu con comme demande, j’ai vu le reportage sur les “produits naturelles” à la tv, te rappelles-tu de celui pour la débilité. C’est l’anniversaire d’un collègue et je trouverais ca drôle de lui donner comme présent. A défaut d’avoir une utilité sur la santé, ca ferait au moins rire l’équipe (effet secondaire sur la santé mentale des co-équipiers?) 😉

  83. Pingback: Un produit naturel est-il toujours bon pour la santé ? - Science Pop

  84. C’est pour ça que tu peux te moquer du fait que l’homéopathie est partiellement remboursée par la Sécurité Sociale en France, mais au moins nos placébos à nous, ils ne contiennent que du sucre, ce qui n’est dangereux pour personne (à part pour les diabétiques, qui n’ont pas besoin de s’inventer des raisons pour prendre des médicaments supplémentaires, contrairement à la population générale globalement en bonne santé).
    J’aime beaucoup la vidéo de Climen à ce sujet : http://blogs.lexpress.fr/climen-video-sante/2015/07/27/lhomeopathie/

  85. Jean-Simon Larochelle

    Je suis un grand partisan de l’utilisation de produits naturels comme alternative à la prise de certains médicaments. J’aime quand même ton travail, car je crois que même si tu fais souvent dans la caricature tes articles contiennent une grande part de vérité et peuvent certainement être utiles à ceux qui veulent s’informer sur le sujet. Le problème de la qualité est certainement un vrai problème avec les suppléments et également le manque de contrôle en général comme tu le décris si biens. Un des problèmes que je vois souvent est celui des quantités de produits dans les suppléments. Je ne compte plus les produits que j’ai vue et qui contenaient (inscription sur le contenant) des quantités ridicules d’ingrédients actif. Un des exemples que je vois souvent c’est la valériane (un des rares produits qui peut fonctionner) dans les produits pour aider au sommeil et qui rarement présent en quantité suffisante.
    Pour aider avec ce dernier problème, la documentation est importante. Un bon livre ou un site Web peut aider. Tu pourrait inclure sur ton site une page qui liste les meilleurs produits avec les quantités minimales et maximales qu’on devrait retrouver dans un supplément efficace.dans un supplément efficace.

    • Salut Jean-Simon,

      Merci pour ton commentaire ! Comme tu l’as bien compris, ce n’est pas une BD “anti-produits naturels”, mais plutôt un appel à une meilleure réglementation.

      Je recommanderais bien une source crédible qui liste tous les suppléments efficaces, mais malheureusement je n’en connais aucune. Même certaines sites d’apparence crédible donnent de l’information qui est au mieux incomplète, au pire erronée. C’est d’ailleurs un défi pour moi-même de départager toutes les données. Donc ultimement, je retourne vers la littérature scientifique et je cherche idéalement des méta-analyses, comme celles du groupe Cochrane, que je recommande fréquemment sur Le Pharmachien : http://www.cochrane.org/

      Ce site du gouvernement américain est une autre source crédible que je cite abondement : https://nccih.nih.gov/grants/naturalproducts

      Pour ce qui est de lister les produits ou marques, c’est quelque chose que je ne ferais jamais, car je ne veux ni encourager ni viser des marques spécifiques. Je veux que les gens d’habituent à se fier aux ingrédients et non aux marques ou aux emballages.

      Merci encore et A+!

      Olivier

  86. Cet article m’a pas trop plu….

    Néanmoins moi aussi suis scandalisée par le phénomène très courant des capsules de phytothérapie ou plantes médicinales ou autres suppléments qui contiennent en réalité des doses “homéopathiques” de la substance naturelle que l’étiquette vante pour son produit. Ici, sont à incriminer les lacunes en matières de normes qui entourent la vente de produits naturels, ou la bêtise du consommateur dont l’ignorance est exploitée par les fabricants. J’ignore comment une personne un peu informée peut concevoir qu’une “spiruline” peut être extraite pour se contenir dans une capsule quotidienne de la taille d’un smarties, alors que cette algue n’est rien d’autre qu’une variété très riches des nombreux minéraux, vitamines et phytonutriments qu’apporte et qui occupent du volume, tandis qu’on vend des boites de capsules d'”extrait de spiruline” qui laissent croire à une “molécule de spiruline” , qui n’est rien d’autre que l’agrégat des nutriments qu’apporte.

    Moi, souvent la bêtise et la crédulité du consommateur m’étonnent, comme son absence de sens commun et débrouillardise. Vous fustigez les compléments naturels hors de prix? Dans une même pharmacie on vend par exemple des capsules de fenugrec (contenance totale environ 20g) pour 15E la boite, mais on peut aussi faire commander dans la même pharmacie du fenugrec en graine (non-moulu) en vrac pour 2E les 100g. (en Allemange, pour sûr). En outre, des capsules de thé vert à 30E la boite, mais le chinois du coin un paquet de thé vert coute 2E et dure aussi longtemps. Les gens font n’importe quoi avec les produits naturels. Ce ne sont parfois pas tant les produits naturels qui seraient des rémèdes de sorcière-l’enchanteur que les consommateurs qui seraient plutôt des Jacqouilles.

    Moi je me suis beaucoup intéressée aux plantes. J’en fus un peu désabusée, car dans mon expérience j’échouais toujours à guérir de ma grippe ou ma dépression avec mes remèdes, si bien qu’eus souvent envie de shooter dans mes pots de fleurs.

    Mais, je ne suis pas vraiment malade.
    En outre, beaucoup de produits naturels ont pu faire leurs preuves en laboratoire, dans des expériences in vitro ou sur des souris. Fustiger les tests “in vitro” sous prétexte que s’effectuent “que sur des cellules isolées ” cela revient aussi à nier sa validité et pertinence à TOUTE la recherche médicale pré-clinique et qui concerne les médicaments traditionnels de l’industrie pharma aussi bien que les produits naturels qui ont pu être évalués ainsi. Toutes les évaluations en terme d’efficacité du médicament est fondée sur les tests in vitro sur “cell lines”, ca me paraitrait un peu dangereux de remettre en question la méthodologie courante de la recherche…

    Certes, c’est bien vrai que “in vitro” , contre des cancer cell lines, que la cure du cancer est dans le pré!!! C’est vrai que c’est douteux… Mais il n’empêche que de nombreuses substances furent testées in vitro et in vivo, pour maintes indications, et évaluées pour leur toxicité, et que des résultats très positifs ont pu en être présentés, pour de nombreuses “potions”!

    Je rappellerais juste que le produit naturel n’intéresse personne: ni le “fabricant” ni le distributeur, pour la bonne raison qu’ils ne peuvent pas faire l’objet d’un brevet et représentent donc un gain à peu près comparable au profit dégagé par un vendeur de légumes au marché pour l’intermédiaire qui les mettra sur le marché.

    1/ -> personne n’en fera la promotion hormi des blogs de vieux hippies new age, ni se chargera de bousculer les institutions pour leur refourguer ses boites et précher son bon médicament , ou séduire les clubs de généralistes ou spécialistes par un weekend conférence où repartent des échantillons plein leurs attachés -case + piles de prospectus – promo à disposer dans son cabinet pour informer le patient.

    Personne n’y a d’intérêt, on remue pas ciel et terre pour un truc dont ne possède pas le Brevet.
    ..

    Quel est l’intérêt de promouvoir les vertus du miel d’acacia pour qui et quel médecin oserait le “prescrire” pour quoi que ce soit, avouez que ca foutrait un peu la honte à n’importe quel toubib… Je ne prends pas cet exemple au hasard, car il est avéré par pas mal d’études médicales que l’acacia serait une substance assez “puissante”! Une drogue dure! Mais comment passer encore mieux pour un con???

    Les gens n’en veulent pas , des produits naturels.
    Récemment, je conseillais à une vague connaissance d’aller s’acheter à la droguerie du coin une boite de chardon-marie (4E, en allemagne) quand il m’annonce être atteint d’une cirrhose. J’ai cru bien faire! Quelques temps après, je m’enquiers de sa cirrhose, et si croyait au chardon marie, alors il me répond:”on me donne maintenant de l’Interferon, un traitement à 49000E!”.

    Ce qui m’amène sur la question du placebo. Il aurait été avéré que plus un traitement serait cher, plus il serait “efficace” = plus la part de l’effet-placebo dans l’effet total serait importante!

    La question se pose à l’opposé des idées faites: en réalité, les gens ne croient pas ou peu à des remèdes naturels un peu miteux, pouilleux, aussi “cheap” qu’une grosse soupe des restos du coeur.. Les produits naturels ne sont le plus souvent pas ou peu associés à un gain d’efficacité par le placebo (dont les effets se cumulent généreusement avec les effets dits “réels” pour les thérapies classiques, issues de l’industrie et qui relevent de la prescription..), car pas assez bling-bling, chatoyants, ni appuyés par la superbe du médecin , ni autorité.Leur prix est trés modique.

    http://francais.medscape.com/voirarticle/3601308

    Plus c’est abordable,moins le produit sera efficace.

    On peut néanmoins travailler sur le packaging et choisir un prix de vente raisonnablement + élevé que celui qui découle du cout d’achat au fabricant, pour pallier à ce biais dit du “produit pour les pouilleux”.

    Ainsi, en Allemagne, jusque dans les années 1980-1990, le “chardon-marie” se prescrivait normalement pour la plupart des troubles hépato-gastriques (thérapie de “base”, baseline, le médicament dit “premier choix” pour beaucoup des troubles soignés en gastrologie, dont cirrhoses pr ex) sous le nom de vente “Legalon”. Le produit (100% naturel) était présenté sous forme de dragées ou capsules emballées dans des plaquettes sorties d’une boite tendue par le pharmacien conformément à une prescription formulée sur ordonnance. Le legalon était un des “hits” sur le podium de la prescription en gastrologie. Une boite de Legalon coutait me semble-il 50 Deutschmark, soit environ 25E, contre 4E de nos jours en vente libre au magazin -droguerie.

    La baie de sureau est très prisée sous la forme du “Sinupret”, traitement classique contre les sinusites.

    Moi-même néanmoins qui croit à fond au jus de baie de sureau je fus malade comme un chien pendant 10-14 jours à deux reprises cet hiver, alors qu’avais illico dégainé mes bouteilles de baie de sureau. Je dois jouer de malchance…

    Lol.

  87. Ma parole suis-je un dangereux pseudo-gourou (ptte même issu de la scientologie..)!…

    Quand j’ai posté un paragraphe sur les vertus du miel alors on me jugerait dangereuse (=un empoisonneur).

    Je rigole pas pour le miel d’acacia. Ca peut aider, dans certaines maladies.

    Mes références (par moi-même): http://docdro.id/tzRW0Rh

    Allé, une sélection de docs choisis selon le critère du burlesque. Un vrai folklore.

    Les câpres , qui ne sont pas très utiles, sauf pour les malades du sida;
    http://docdro.id/9s96xlN

    Je précise que je n’ai aucun intérêt financier à promouvoir ces plantes. Et je soulignerai surtout que toutes informations contenus dans les slides probien de publication repertoriées sur pubmed, dont rien qu ai pas´été validé par la communauté scientifique et nul résultat qui n ait pas été obtenu au moyen des méthodes de la rechrche scientifique. Je ne tiens pas un blog pseudo-médical dont les hyperlinks mèneraient à mon bouiboui “marabout” non plus, et je précise qu’ai peu d’atomes crochus avec les “bobos” donc je déteste parfois leur donner raison..

    L’amaranthe! Parait que les populations amérindienne et d’amérique du sud qui se nourrissaient exclusivement d’amaranthe 7/7 ont obtenu la vie eternelle mdr: ” lower income people in less developed countries comparatively evaded from cancer diseases, especially prostate and breast cancer, but they live on nothing but else rice and weedy vegetables including Amaranthus. “. Par contre là-bas ils relèvent le plus souvent leurs plats d’amaranthe avec de nombreuses herbes fraiches pour assaisonner, si bien qu’on ne peut pas trop établir quel serait l’effet entre l’amaranthe et les herbes locales.

    Topo sur l’amaranthe:

    http://docdro.id/CkwAgYU

    Le boswellia (arbre à encens ) est sympa.
    http://docdro.id/FeblVMK

    Une petite publication d’ordre général:
    https://www.docdroid.net/cOlh4Mp/herbal-medicine-yesterday-today-and-tomorrow-2327-5162-1000195.pdf

    Je ne trouve pas mon commentaire de’autre jour où je prenais parti pour les plantes!
    Non mais!!! Pas cool!

    Du coup, je me présente car peut-être seriez-vous alors un peu plus convaincus de mes points de vie.. Je suis medecchien. Je travaille dans le privé pour dans le domaine de la recherche (cancer exclusivement pour ce qui concerne le boulot)

    J’ai appris et assimilé öe repertoire de la phamacologie humaine, d’où je dispose aussi d’un savoir classique et occidental.

    En témoigne mon blog de pharmacologie où sont repertoriés tous les médicaments de la médecoe classique..

    Voilà j’espère qu’on me prendra au séreux si ca me prenait à nouveau de faire “l’apologie des plantes”…

    Mais, ne soyez pas manicheen, monsieur le pharmachien..

    pharmacologie humaine:

    (tout est en allemand et sont cités exclusivement des noms de molécule, sans référence aux marques des fabricants.

    Ca vous brancherait que vous communique mes reviews sur les plantes utiles?

    a+

  88. Pour conclure, à bien y réfléchir je suis ulceree par la suppression de mon premier post par la modération.

    Je vous cite:
    “Sections commentaires

    Je n’endosse aucune responsabilité pour les commentaires laissés par les lecteurs/trices sur ce site. Je fais du mieux que je peux pour modérer ces derniers à travers l’immense quantité de travail qu’exige ce site… mais je suis une seule personne, pas une compagnie. Des commentaires inappropriés m’échappent probablement à l’occasion, c’est inévitable. Bref, si tu dis des conneries dans un commentaire, c’est toi qui devra en assumer les conséquences.

    Les commentaires doivent être sur le sujet en cours. Les conflits d’intérêts potentiels doivent toujours être divulgués. Je ne vais pas approuver de commentaires manifestement absurdes ou écrits dans un langage si mauvais qu’on ne peut les comprendre. Je vais aussi empêcher des lecteurs de monopoliser la discussion s’ils tentent de le faire (note : ce dernier paragraphe est inspiré du blog d’Edzard Ernst – http://edzardernst.com/rules).

    Je ne fais aucune censure, j’accueille la critique constructive et j’accepte les insultes avec joie. Par contre, je me réserve le droit de ne pas approuver certains commentaires s’ils contiennent de l’information clairement fausse qui pourrait induire les lecteurs en erreur et compromettre la mission éducative et l’aspect rigoureux du site Le Pharmachien. Par exemple, si un commentaire indique “il est prouvé scientifiquement que les vaccins causent l’autisme” et que cette affirmation n’est pas appuyée par une référence scientifique pertinente (ex. un lien Pubmed), il se peut que je refuse d’approuver le commentaire.

    Enfin, j’ai conclu que selon mon code de déontologie (de l’Ordre des Pharmaciens de Québec), je n’ai pas le choix de modérer les commentaires du site, pour repérer des situations où des gens sont en détresse ou en danger. Encore là, j’essaie de le faire du mieux que je peux. Donc à ceux qui m’accusent de vouloir contrôler la discussion dans un objectif malveillant, dites-vous qu’il y a des choses plus importantes que vos petites opinions dans la vie.”

    Je souligne donc ce paragraphe :
    ” je me réserve le droit de ne pas approuver certains commentaires s’ils contiennent de l’information clairement fausse qui pourrait induire les lecteurs en erreur et compromettre la mission éducative et l’aspect rigoureux du site Le Pharmachien. “.

    Je suis navrée, je suis médecin et je travaille dans la recherche contre le cancer. Je n’ai d’autres sources que les publications scientifiques de pubmed. D’où je vous ferais remarquer que vous avez pu vous tromper, car pas d’informations fausses dans mes dires.

    Vous êtes sans doute pharmacien. Mais vous n’êtes pas médecin. Moi oui.

    Je lis siur votre sote des Bédés trés amusantes, mais j’y decrypte aussi une ligne éditoriale claire dont les contenus parfois douteux partent souvent d’un dogme inébranlable qui condamne non seulement les pseudo sciences mais s’en sont souvent également püris à des pratiques/remèdes/sujets dont les énoncés consistent à condamner toutes thérapies qui s’achètent pas dans votre officine , sous ordonnance.

    On dirait vraiment que vous êtes là pour faire le malin, tous des cons, et moi je les démasque.
    Une ligne éditoriale claire qui fait de vous un personnage, qui se prononce à la télévision dans des émissions parfois vaseuses, où vous venez faire votre diatribe et faire le malin.

    Quand l’information n’est qu’un tremplin pour obtenir de l’attention et attirer un public, on appelle ca du “marketing”, et non une information médicale.

    Avec une formation de pharmacien. vous en savez sans doute beaucoup. Par contre on ne vous a jamais appris ni la physiologie humaine, ni les mécanismes d action des molécules (médicament) dans le corps humain,et aini vous pouvez donc pas vérifier par vous-même ce que va faire untel médicament ou produit naturel dans le corps humain. On vous l’a jamais appris. Vous disposez de peu de bases fondamentales pour juger de l’efificacite d untelle substance, soit elle naturelle oh my god : vous n’avez pas été formé à cela.

    Donc continuez, vos bédés sont très marrantes, mais faites attention à “pas jetter le bébé avec l eau du bain” quand vous scandez votre dédain des produits naturels , par exemple. Vous risqueriez de dire des coneries, et vous même ainsi publier des contenus faux.

    Bien à vous monsieur le pharmacien, ptte auriez vous du choisir médecine.

    • Salut !

      Inutile d’être ulcérée (ou de subir toute autre forme de blessure interne) : la modération des commentaires me prend typiquement quelques SEMAINES, car je manque incroyablement de temps et je suis seul pour tout faire sur ce site. Je vois que tous tes commentaires ont écrits la même journée, donc je ne pense pas que crier à la censure après 1 heure est approprié dans ce cas !

      Mais surtout, ça m’épate de lire :

      “Vous êtes sans doute pharmacien. Mais vous n’êtes pas médecin. Moi oui.”

      Donc si je comprends bien, si je ne suis pas à ton service 24 heures sur 24, OHHHH GRAND ET MAGNIFIQUE MÉDECIN, pour modérer tes commentaires qui sont sans doute une question de vie ou de mort pour la collectivité, alors je suis passible d’une série d’insultes condescendantes et d’attaques ad hominem sur la valeur de ma formation ?

      Par conséquent, ma réponse à tout ton discours sera : WHATEVER. Aucun intérêt à te parler.

      Sinon, je te souhaite une merveilleuse journée remplie de soleil et de patentes cutes.

      Olivier

      P.S. Tes autres commentaires ont bel et bien été publiés.

  89. Ok dsl! Soleil ok, patients j’en vois pas , car je suis un agent BIG PHARMA. Je développe des cures miraculeuses pour espérer revendre les brevets à Roche, afin que les cachent soigneusement.

  90. “a quick temper will make a fool of you” (Bruce Lee).
    Cela-dit invoquer l’autorité est parfois “efficace”. Récemment, une collègue senior (30 ans d’expérience dans big pharma) qui tient un cabinet de naturopathie en parallèl m’informe qu’elle prescrit aussi de l’homeopathie. J’étais anti-homeopathie jusqu’alors, mais depuis je m’abstiens de moquer ou dénigrer, subjuguée par son autorité. Cette personne étant médicalement compétente, je me pose des questions.

    Avec suffisamment d’aplomb, on peut même se garer sur les parkings “handicappés” ou doubler les files d’attentes, puisqu’on est´médechien.

  91. Si je peux proposer des idées de bédés à Sa Grandeur, j’aimerais bien lire une évaluation des pratiques suivantes:
    – la cure contre le cancer, préventive + curative: tous les matins boire un verre de jus de citron pressé mélangé à 1-2 cueillerées de bicarbonate de soude. “C’est radical”!*
    – le dispositif de profilaxe du cancer du cerveau: se fabriquer un petit chapeau pointu en forme d’entonnoir à l’envers avec du papier d’aluminium, pour le poser sur sa tête et le porter en toute heure et en tous lieux. Ca protège du rayonnement wifi.

    Merci!

    * j’ai déjà préparé ce mélange un jour, pour me blanchir les dents je précise, et ca fait une sorte de volcan mousseux en éruption, ca a l’air bien dégueu.Quand on observe la tronche du mélange c’est bien hilarant. Mais pourqoui pas? Ca parait tellement toxique que je veux bien croire que pourrait tuer des cellules!!!” (ou faire un trou dans l estomac).

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)