Recettes pour faire votre propre homéopathie à la maison

Recettes pour faire votre propre homéopathie à la maison - Le Pharmachien

Comme premier sujet sur ce nouveau blog, l’homéopathie m’est apparue comme un incontournable.

À la pharmacie, on ne peut la manquer. Des produits plus dispendieux les uns que les autres, aux noms des plus ésotériques (ex. « Sepia Officinalis »… sérieusement?!). Que ce soit sous forme de gouttes ou de granules, vous avez intérêt à savoir exactement ce que vous allez chercher. Pour ce qui est d’obtenir de l’aide d’un professionnel qui s’y connaît… c’est un autre problème, que je soulèverai dans une chronique à venir.

Une note pour ceux qui utilisent et/ou aiment bien l’homéopathie :

Je n’ai aucune objection à ce que les gens se fassent leur propre opinion et expérience avec l’homéopathie. C’est même une pratique que j’encourage. Cependant, je suis d’avis que les gens doivent être informés sur ce qu’ils consomment.

Le vidéo qui suit est le plus long (5 min) que j’ai jamais posté sur ce blog… à vrai dire, c’est aussi le premier vidéo. Dans ce dernier, je tente de créer ma propre préparation homéopathique à la maison afin d’économiser un peu d’argent.

*** AVERTISSEMENT *** NE PAS TENTER CETTE EXPÉRIENCE DANGEREUSE À LA MAISON. CET HOMME N’EST PAS UN PROFESSIONNEL, MAIS PAS LOIN.

Recettes pour faire votre propre homéopathie à la maison from Olivier Bernard on Vimeo.

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

75 Responses to Recettes pour faire votre propre homéopathie à la maison

  1. Voici un commentaire intéressant qui m’a été laissé sur Facebook:

    “Intéressant ! Mais le CLR, ça ne respecte pas le pas le principe de similitude… C’est plutôt le contraire, non ? Il aurait peut-être fallu faire une dilution de roche broyée !?! Je dis ça de même là ! Tiens-nous au courant des résultats !”

    C’est un commentaire vraiment très pertinent et j’ai dû y réfléchir un peu …

    Il y a un 3e principe fondateur de l’homéopathie que je n’ai pas mentionné dans le vidéo, soit le principe de l’individualisation, qui indique que l’ingrédient homéopathique et son dosage doivent être ajustés en fonction de chaque personne. Le principe de l’individualisation n’est parfois pas respecté au profit du principe de similitude et vice-versa, comme par exemple dans le cas de l’oscillococcinum 200 CH… Ma préparation de CLR tomberait dans cette catégorie.

    … ben quoi, de la science douteuse suscite une explication douteuse!

  2. Salut Bernard, comme toi je suis pharmacien, mais aussi homéopathe. Ton truc là il est franchement débile, mais il m’a fait bien rigoler, surtout quand tu t’es aspergé en dynamisant la 1ère CH avec la main sur le verre (bonjour l’hygiène, ceci dit en passant). En fait en faisant ça tu t’es déjà soigné … soigné quoi? On ne sait pas à ce niveau de l’histoire, mais peut-être l’incrédulité et la bêtise, 2 maladies chroniques qui sont normalement incurables sauf si traitées homéopathiquement.
    Continue donc tes dynamisations, t’est sur le bon chemin, mais évite quand même les dilutions de toxiques qui servent à nettoyer les canalisations. En homéopathie, il y a parfois des aggravations en début de traitement, surtout avec les basses dynamisations.
    Mais j’y pense ! …. C’est peut-être au cours d’une de ces aggravations que tu nous a pondu ce clip à mourir de rire ?
    Continue à me faire rire (je me suis inscrit sur ton site), mais soigne toi quand même en prenant sérieusement ta santé en considération.
    Allez, à + !!

    • Salut Alain,
      Merci pour ton excellent commentaire! Je suis bien heureux que mon vidéo t’ait plu, mais je suis encore plus content de voir qu’il existe des homéopathes avec l’esprit aussi ouvert que que le tien!
      Comme tu peux voir, je suis meilleur pour dynamiser que pour choisir les ingrédients.
      Olivier a.k.a. Le Pharmachien

    • M. Picard,

      La vidéo d’Olivier a ceci de méritoire qu’elle démontre la parfaite nullité du principe de l’homéopathie, et à mon avis c’est plutôt à ça qu’il aurait fallu répondre en tant qu’homéopathe que vous êtes, plutôt que d’y aller d’un rire forcé et de quelques insultes mal déguisées.

      Je trouve évidemment complètement incompatible la profession de pharmacien avec celle d’homéopathe – dans la mesure où on peut appeler cette dernière une profession – et un pharmacien qui m’apprend qu’il est aussi homéopathe, comme vous venez de le faire, se congédie lui-même à mes yeux en tant que scientifique avant même d’avoir fini sa phrase. Inutile d’ajouter qu’il ne m’aura pas comme client.

      C’est pourtant si simple, pour l’homéopathie comme pour tout le reste: quand on n’arrive pas à démontrer que ça fonctionne, on démontre que ça ne fonctionne pas.

      J’ignore si vous êtes abonné à ce fil de discussion qui date de plusieurs mois déjà, mais si c’est le cas vous pourriez pour nous convaincre (et nous amuser) commencer par *démontrer* (c’est le mot-clé) votre affirmation à l’effet que “En homéopathie, il y a parfois des aggravations en début de traitement, surtout avec les basses dynamisations.”

      D’ici là, autant vous le dire, ça ressemble à de la poudre de perlimpinpin… ;-)

      • J’attends avec impatience la discussion qui va peut-être suivre…

        • Silence radio ? Pas de surprise ici, un lancer de poudre de perlimpinpin est souvent suivi par une traînée de poudre d’escampette. ;-)

          Ceci dit, bravo Olivier pour ton blogue qui joue un rôle essentiel de vulgarisation scientifique et pour tes réalisations vidéo qui sont de mieux en mieux réussies. En plus de partager ton dégoût pour les pseudosciences et le charlatanisme, je fais moi-même un peu de montage audio/vidéo et je sais la somme de travail derrière ces petites productions.

          Continue ton excellent travail !

          • Haha, on va voir!

            Merci d’avoir remarqué que mes vidéos s’améliorent! C’est fou tout le temps qu’on peut passer sur l’écriture, le tournage, le montage et la post-production pour finalement n’obtenir que quelques minutes d’images… Ça m’a donné un respect renouvelé pour les “vrais” réalisateurs!

      • DL > un pharmacien qui m’apprend qu’il est aussi homéopathe, comme vous venez de le faire, se congédie lui-même à mes yeux en tant que scientifique avant même d’avoir fini sa phrase.

        La croyance en l’homéopathie est un des marqueurs que j’utilise aussi pour savoir à qui j’ai affaire, de même que l’opposition aux OGM ou aux centrales nucléaires. Ça fait gagner du temps.

        • Preuve d’intelligence s’il en est… j’ai presque honte de perdre mon temps ainsi, mais les japonais qui souffrent de Fukushima et ceux qui commencent à se rendre compte des bienfaits des OGM, à commencer par les agriculteurs qui voient les rendements promis s’évaporer et les résistances se multiplier apprécieront !

      • Désolé ! un peu en retard pour répondre .

        Et puis , non ! Car je n’aurais su dire il y a encore quelques mois de cela . Voici donc l’expérience que je vis actuellement et cela grâce à …. la poudre de Perlimpinpin !

        Pour faire une histoire courte ;

        - Troubles Anxieux (naissance à 2007)
        - 1990 Agoraphobie
        - Plusieurs opérations (banales à majeures)
        - 2012 blessure dorso-lombaire
        - Blocs facettaires aux lombaires L3,L4,L5,S1 en 2 blocs (droit & gauche)

        Résultats …

        À l’été 2013 , je suis sur le sofa et je n’ai plus de force pour faire quoique ce soit . Je sais que je ne suis pas dépressive car mon coeur veut bouger et vaquer a ses occupations mais mon corps est incapable du moindre effort …

        Solution ! Une merveilleuse homéopathe qui m’a remise fonctionnelle (épuisemement surrénaliens) et cela malgré une opération en décembre 2013 avec beaucoup d’anti-douleur et une infiltration de cortisone le 14 février qui m’on fait revisité le tapis pour quelques temps puis … Hop ! L’énergie revient !!!

        Juste en passant … Je suis une ” sceptique à l’esprit ouvert ” . ce qui en gros veut dire que je n’y croyais pas vraiment … Mais que j’essaie au cas ou !

        Effectivement les symptômes peuvent s’aggraver les premier jours et je suis hypersensible aux médicaments et bien croyez le ou non pareils pour les granules !!!

  3. Pour ma part, je ne vois pas l’intérêt de poster ce vidéo si l’on ne peut pas reproduire cette expérience à la maison!
    A lire le titre, je me suis apprêtée à retrouver des bons conseils!

    Jess

  4. Bonjour,
    J’ai rencontré récemment un technicien qui travaille comme préparateur de produits homéopathiques et il m’a expliqué qu’ils recevaient les préparations “concentrées” à 5CH et qu’ils utilisaient de l’ethanol classique pour faire les dilutions supérieures : où se trouve la prétendue mémoire de l’eau alors ?

    En tant que prof de physique-chimie, j’ai beaucoup de mal à accepter le principe de fonctionnement de l’homéopathie, une dilution à 30CH comme vous dites induit la présence d’une molécule de produit dans 10^60 molécules d’eau, soit 1.7*10^36 mol => 3*10^34 kg d’eau. En considérant que la masse volumique de l’eau liquide reste de 1 kg/L cela représente un volume de 3*10^22 km^3. Les chiffres sont énormes, une molécule de produit est donc diluée dans une sphère d’eau (V=4/3*Pi*R^3) d’un rayon de 19 millions de kilomètres, 38 fois la taille du Soleil et le tiers de la distance à laquelle en gravite Mercure.
    On est TRES loin de votre goutte dans l’océan, à moins que je ne me sois trompé.

    La mémoire de l’eau ou tout autre théorie portant sur un effet résiduel de la molécule active sur les molécules d’eau se heurte tout de même aux observations qui sont faites dans tous les autres domaines de la chimie de l’eau où l’on aurait pu finir par se rendre compte d’un effet semblable !

    Je suis à la recherche d’un article que j’ai lu il y a quelques mois qui portait sur le fait que toutes les études récentes concluant sur des effets mesurables de l’homéopathie induisaient en fait des biais statistiques qui rendaient les études caduques.

    Enfin, on cherche encore à l’heure actuelle à déterminer les limites de l’effet placebo et l’on a montré depuis longtemps l’effet bénéfique que pouvait avoir l’attention du soignant et l’impact sur la guérison qui était comparable à celui d’une molécule active dans certains cas.

    • Tes calculs sont impressionants et définitivement plus exacts que mon approximation de la goutte d’eau dans l’océan!

      Mais la meilleure, c’est ton anecdote à propos de la dilution homéopathique à base d’éthanol! Mon hypothèse est que l’eau a de la mémoire, mais lorsqu’elle prend un coup avec de l’alcool, elle oublie tout…

      Voici une autre anecdote intéressante: le mélange homéopathique chamomilla vulgaris 30CH est souvent proposé pour traiter la poussée dentaire chez les nourrissons. Plusieurs mères jurent de son efficacité. Or, le mélange est sucré, ce qui a un effet apaisant immédiat chez le bébé. Bref, quelques gouttes de jus ou de l’eau avec un peu de sucre pourraient très bien remplacer des préparations homéopathiques dispendieuses.

      Merci beaucoup pour ton commentaire et pour les données qui viennent donner de la crédibilité à mon vidéo plutôt loufoque!

    • Dans la video de James Randi consacrée à ce sujet, il donne (vers 11:20) un ordre de grandeur pour donner une idée d’une des dilutions homéopathiques les plus, comment dire, diluées. J’en ris encore.
      Enfin, j’en ris, mais c’est une honte quand même.

      James Randi explains homeopathy : http://www.youtube.com/watch?v=BWE1tH93G9U

  5. Comment ça, “les effets du mélange homéopathique maison ne se sont toujours pas manifestés à ce jour” ? Vous avez eu une rechute de calculs rénaux ou non ? Pour moi, la conclusion s’impose : le remède fonctionne parfaitement.

    • Robyn, tu as parfaitement raison… Je crois bien que je vais devoir reconsidérer ma position sur l’homéopathie.
      Aussi, je n’ai pas fait d’accident cardio-vasculaire ou d’embolie pulmonaire depuis que j’ai pris le mélange… donc il a prévenu ça également!
      Tout compte fait, je vais commencer à vendre mon mélange en ligne sous peu et m’assurer une retraite confortable.

  6. Quand j’étais en chimie, on lavait notre verrerie avec de l’acide chromique pour enlever les résidus et on devait la rincer à l’eau pour enlever les résidus d’acide et les ions chromates qui risquaient de contaminer nos résultats. Généralement, on considérait que 5 rinçages étaient suffisant pour considérer la verrerie propre et avec 10 rinçages, on considérait que la verrerie était sans ions chromates. Imaginez après 30, il ne doit plus rester grand chose…(hihi!)

    P.S. Vous avez vu le recours collectif contre les Laboratoires Boiron et son oscillococcinum?

    • Allo Anne-Marie,

      C’est génial!!! J’adore lorsque les gens de labo remettent ce genre de choses en perspective (un autre lecteur a fait un commentaire similaire ci-dessus), parce que c’est définitivement sur le “bench” que la science s’exprime le mieux. Quiconque a déjà travaillé dans un labo sérieux sait qu’il faut plus que “la mémoire de l’eau” pour arriver à des résultats.

      Je n’étais pas au courant du recours collectif contre Boiron, c’est super intéressant! Et récent (il y a 4 jours). Il est temps en effet que le public se révolte contre la publicité “trompeuse, fallacieuse, mensongère et injuste” des fabricants (mots utilisés dans le recours collectif… je n’aurais pu l’exprimer mieux). À tous ceux qui ont encore des doutes au sujet de l’homéopathie, lisez en quoi consiste le recours, c’est très révélateur:

      http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/biotechnologies-et-pharmaceutique/homeopathie-nouveaux-recours-collectifs-contre-laboratoires-boiron/553280

      Merci beaucoup Anne-Marie pour ton commentaire et pour avoir été à l’affût des toutes dernières nouvelles!

      Olivier

  7. Excellent billet, bien que le CLR ne respecte pas le principe de similitude. Comme vous le dites, une pseudo-science comme l’homéopathie n’est pas à une contradiction près. Je voudrais ajouter que l’idée des CH a fait des petits en agriculture avec la biodynamie. Cette pratique propose de fertiliser un champ avec seulement quelques centaines de grammes d’une préparation à base de corne de vache et de bouse. Les profs de physique-chimie ont encore du travail pour faire passer la notion du nombre d’Avogadro. :)

    • Salut Bob!

      Très juste, l’idée du CLR ne faisait pas parfaitement du sens… mais bon, on parle quand même d’homéopathie alors la science est déjà loin derrière!

      Intéressant pour le fertilisant… ou inquiétant? Je ne suis pas certain!

      Merci beaucoup pour ton commentaire!

      Olivier

  8. Pingback: Recettes pour faire votre propre homéopathie à la maison | Carnet de notes

    • Merci beaucoup pour le partage!

      Tu as vraiment bien compris l’esprit de mon vidéo: non pas lancer le débat sur l’homéopathie, mais plutôt informer les gens sur les principes qui la supportent, afin qu’ils puissent porter un regard critique sur ce type de traitement. L’humour est en bonus!!!

      Olivier (a.k.a. Le Pharmachien)

  9. Salut,
    Je suis md mais j’etais biologiste avant. Je me souviens encore de l’article dans Nature durant les annes ’80. Je crois que c’etait le defunt Benveniste qui l’avait ecrit. C’etait suppose prouver la validite scientifique de l’homeopathie. Par la suite l’article avait demoli puisque non “reproduisable” dans un autre labo…ca devait tjrs etre la mem bonne femme qui dynamisait…? Je croyais qu’apres cela, ce serait fini de l’homeopathie. Faut croire que les “religions”, ca resiste longtemps.

    Continue ton bon travail.

    Karl Fournier

    • C’est ce que j’ai entendu moi aussi! Je crois bien que c’est l’étude qui a suggéré l’existence d’une “mémoire de l’eau” mais qui n’a jamais pu être reproduite. Je suis également surpris que ce mythe persiste à ce jour… on me l’a répété par le passé lors de discussions animées avec des homéopathes.

      L’industrie de l’homéopathie ne semble pas vraiment avoir perdu sa popularité, du moins pas au Québec. Même si les gens ne l’achètent plus beaucoup sous forme de granules, il se font tout de même avoir par de l’homéopathie “déguisée” (i.e. des produits qui n’affichent pas clairement qu’ils reposent sur les principes de l’homéopathie). Ce sont ces derniers qui m’irritent davantage car ils misent directement sur le manque de connaissance du public.

      Merci beaucoup pour ton commentaire Karl et à bientôt!

      Olivier

  10. heidie_p@hotmail.com

    A quand la partie 2 du vidéo où vous faites évaporer la dilution 5CH sur du sucre en granules pour les vendre en fioles de 1g à 10$ chaque? J’avoue par contre que ca risque d’être un peu long comme vidéo! Hihi
    Heidie

  11. Enfin une formation sérieuse sur l’homéopathie j’ai bien fait d’attendre toutes ces années pour m’eduquer sur cette grande science…SVP. Envoyez-moi immédiatement 1,000 unités de formation continie (non diluées)

    • * Ce programme audiovisuel de développement professionnel a fait l’objet d’une demande d’accréditation au Syndicat des Homéopathes Internationaux Téléuniversitaires (SHIT) pour 4 crédits de formation continue et est attente d’approbation finale par le chapitre local.

  12. Pingback: « Et les suppositoires, ça fonctionne? » Le Pharmachien vous répond. | Nouvelles de Montréal

  13. Salut! Très drôle comme vidéo! Je dois tavouer que mon beau père étant homéopathe très reconnu ici et en europe et président du syndicat, a souvent réussi à me convaincre de certaines choses. Même si je suis sceptique encore, j’aimerais comprendre pourquoi cette science fonctionne sur les animaux, si elle est supposément placebo?

    Bonne initiative par contre, trop de gens n’y connaissent rien a la science et doivent savoir ce qui est vrai au lieu de croire immédiatement à chèque homéopathe ou pharmaciens disent. Faites des recherches et intéresse à ce que vous mettez dans votre corps.

    Jeremy

    • Allo Jeremy,

      Je vois que tu as parfaitement compris l’essence de mon blog! J’informe les gens afin qu’ils puissent prendre par eux-mêmes des décisions éclairées.

      Tu es dans une situation pas évidente pour discuter d’homéopathie, je le comprends bien, mais laisse-moi simplement te proposer une idée: quand on donne de l’homéopathie à une personne ou à un animal, est-ce vraiment l’autre que l’on traite, ou n’est-ce pas un geste qui réconforte simplement celui qui le pose? Food for thought.

      Merci pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

    • > Même si je suis sceptique encore, j’aimerais comprendre pourquoi cette science fonctionne sur les animaux, si elle est supposément placebo?

      D’une part, l’effet placebo fonctionne avec les animaux, d’autre part, c’est toujours pareil, il n’y a aucune étude (sérieuse, scientifique) qui prouve que l’homéopathie fonctionne avec les animaux.

  14. J’aime bien la savoir du sarcasme de ce vidéo!

  15. Alexandra Audet

    L’effet placebo est quelque chose de merveilleux ! Ce qui me fâche de l’homéopathie c’est surtout que plusieurs médecins de famille français l’utilisent sérieusement dans leur pratique… merci d’aider à la crédibilité de cette profession !! J’en viens qu’à être gênée de dire mon métier quand je jase avec des européens.
    Attention au maketing qui lance des résultats d’étude ici et là, on a pas besoin d’en lire beaucoup pour se rendre compte que les études bien faites sont rares ! D’ailleurs, ça ferait un bon sujet de capsule (ça et l’astrologie médicale, j’ai bien failli mourrir de rire en entendant ça à la radio !)
    Merci pour tes capsule, j’aurais le goût d’en faire imprimer quelques unes et de les mettre dans la salle d’attente, notament celle du rhume et de la gastro !

    • Allo Alexandra!

      Je suis bien d’accord que l’effet placebo est fantastique! Je le souhaite secrètement à tous les clients.

      Ce qui m’embête, c’est lorsque des manufacturiers font des affirmations complètements farfelues sur leurs produits ou racontent carrément des mensonges. Nous savons depuis 1843 que l’homéopathie n’a aucun sérieux… l’un des premiers critiques a même affirmé à l’époque que l’homéopathie est une “insulte à l’intelligence humaine”. Bien dit! Pourtant bien des gens continuent à l’utiliser et à y croire. Je fais ma part en sensibilisant le public afin que les gens puissent se faire une meilleure idée et prendre une décision éclairée.

      Tu as raison, les études bien faites sont rares! C’est vrai autant pour les médicaments que pour les produits naturels et autres. L’important est de prendre le marketing avec un grain de sel!

      N’hésite pas à imprimer les infographiques sur le rhume et la grippe pour ta salle d’attente; j’ai même mis un PDF à la disposition des lecteurs(trices) dans cet objectif! Pour ce qui est de la gastro, une version similaire sera disponible éventuellement, c’est dans ma “to-do list”!

      Merci pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

  16. Hahaha! J’ai adoré! Tout comme d’autres capsules et BD que j’ai regardées.

    J’ai moi-même, par le passé, fabriqué mon propre savon homéopathique. Avoir su, j’en aurais fait une vidéo moi aussi!!!! Il s’agissait en fait de mon distributeur à savon à main rendu vide du savon d’une certaine marque que j’avais rempli à nouveau par du savon d’une autre marque. Mais je pense finalement que je n’avais pas bien compris ce qu’est l’homéopathie…

    Bravo pour toutes ces vulgarisations hilarantes! J’attend à chaque fois les nouvelles avec impatience.

    • Allo Christine!

      Merci beaucoup, c’est très apprécié!

      Tu as “presque” réussi à faire du savon homéopathique! Il aurait suffit que tu remplaces le savon par du Jello-O ou de l’huile végétale, par exemple…!

      À bientôt!

      Olivier

  17. Eh bien je ne suis pas du tout d’accord, l’homéopathie est extrêmement efficace, la preuve, j’en ai de toutes les couleurs (en France, chaque dilution a une couleur, je sais pas si c’est pareil partout), et chaque bobo sa couleur (la molécule on s’en fiche), les cauchemars c’est le rouge, les gros bobos c’est le bleu,…
    Et depuis que mon fiston de bientôt 4 ans a sa petite boite de granules rouges sur sa table de nuit il ne fait plus de cauchemar LA PREUVE !
    Même pas besoin d’en prendre.



    Le principal “souci” des adeptes de l’homéopathie, je trouve, c’est la propension à donner des granules pour tout et n’importe qui (surtout aux enfants) sans jamais leur laisser la possibilité d’affronter les choses sans compensation sucrée, en tant que maman et assistante maternelle (vous dites gardienne au Québec il me semble), j’en utilise à l’occasion, pour les cauchemars de mon fils (efficacité magique par rayonnement du flacon, donc), et les granules bleus soignent les plus gros bobos des petits donc je m’occupe (efficacité constatée comparable au bisou magique = TRES efficace), mais quand au moindre “pet de travers” les petits se voient refourguer petits morceaux de sucre de toute sorte je trouve ça un peu dommage de gâcher les capacités des enfants à trouver en eux, tous seuls sans béquille, les ressources pour affronter un petit bobo ou un endormissement un peu long le soir.
    Mais bon, c’est un autre débat pour le coup, parce que le médicament homéopathique en soi est pas bien nocif.a

    • Bien d’accord que l’homéopathie ne fait pas de tort en tant que telle, c’est-à-dire en autant qu’elle ne remplace pas d’autres traitements médicaux nécessaires. Mais dans ton histoire, c’est l’emballage qui a un effet placebo, pas la granule, est-ce que je me trompe? ;)

      Merci pour ton commentaire!

  18. Étrange que personne n’ait soulevé que cette fameuse mémoire magnétique de l’eau aurait dû être perturbée par d’innombrables autres contaminants naturellement présents dans l’eau… et même, tellement perturbée qu’elle finit par être noyée (sans jeu de mots!) par l’effet de toutes les autres molécules contaminantes qui contribuent à “dynamiser” en même temps cette dilution!
    Matière à réflexion, mettons… ;-)

    • Pour citer un célèbre spécialiste québécois de la naturopathie: “Non, on ne peut pas expliquer le fonctionnement de l’homéopathie avec les principes de la pharmacologie”.

      P.S. Il tentait de supporter l’homéopathie dans cette phrase, je crois…

  19. Merci de ton petit effort pour améliorer le monde et réduire l’ignorance! Je ne suis aucunement dans le domaine de la santé (ce qui semble paradoxalement au moins une majorité de ceux qui commentent tes articles), mais tu aide des néophytes ignorant à se retrouver à travers une masse d’info parfois trop douteuses et non fondé (voir les forums sur la santé pour tomber dans une paranoïa hypocondriaque)… Enweye continue comme so!

    • Haha, merci beaucoup Rémi! En effet, la grande majorité de mes lecteurs(trices) n’ont aucune formation en sciences et c’est à eux/elles que je m’adresse! Mon blog est destiné au grand public et a pour but de les aider à prendre des décisions éclairées par rapport à leur santé.

      À bientôt!

  20. Le pharmacien chiâleux

    Suis-je le seul à avoir remarqué que Carey Price a eu 2 à 3 grippes à chacun des hivers depuis qu’il est gardien de but du CH? Et que oscillococcinum est recommandé par le thérapeute sportif de l’équipe??? En tant que pharmacien, je suis en contact constant avec des gens souffrant d’IVRS qui me toussent à pleine face pendant que je leur explique comment prendre leur clarithromycine et ca fait plus de 10 ans que je n’ai souffert ni de grippe ni de rhume. A quand une granule homéopathique qui met en comprimé les toussotements de nos clients?

    • Je n’en reviens pas que les athlètes acceptent de devenir porte-paroles pour des produits anti-grippe ridicules… Ont-ils besoin d’argent à ce point? OK pour les athlètes olympiques, qui n’ont pas de salaire en tant que tel, mais un joueur de hockey = ?????????

  21. Pingback: Pour une médecine qui s’appuie sur la science | Sham and ScienceSham and Science

  22. Bonjour,

    Je tenais avant tout à vous féliciter pour cet excellent blog que je viens de découvrir, et qui est réellement nécessaire, je pense, dans l’époque où nous vivons.

    Je travaille dans l’agriculture biologique, et essentiellement avec des personnes qui croient et travaillent en biodynamie. Comme vous le savez peut-être, c’est, comme une bonne partie de l’homéopathie, une branche d’un mouvement, l’anthroposophie, développé par Rudolf Steiner au début du XXème siècle.

    Personnellement, et à première vue, la biodynamie m’a bien fait marrer, tout comme l’homéopathie. Mais toute communauté ayant ses croyances et ses tabous, dans le milieu social des bourgeois-bohème et des néopaysans, il n’est pas bien vu de dire du mal de ces deux choses, et donc je me suis contenté d’observer, mon humilité m’empêchant d’ailleurs de m’exprimer fermement sur des sujets que je connaissais alors mal.

    J’ai donc regardé cela de loin et je me suis dirigé vers des tâches plus immédiates, car il n’y a vraisemblablement pas de façon biodynamique de repiquer des choux frisés (encore que…).

    Il y a une petite dizaine de “préparations” en biodynamie, à appliquer sur les champs cultivés ou dans leur voisinage. La plus utilisée, est celle de la “corne de bouse” : il s’agit de prendre une ou plusieurs cornes de vache (une fois abattue, entendons nous), de la remplir de bouse (miam) et de l’enterrer à cinquante centimètres de profondeur à proximité des cultures. Une autre, que l’on pourrait nommer l’homéopathie des champs de blé, consiste à diluer une quantité infinitésimale de silice dans de l’eau, que l’on doit dynamiser, et asperger dans le champ par temps sec. La dynamisation, en fait, consiste à faire passer l’énergie de notre corps en remuant l’eau à main nue. Inutile de dire que j’ai un peu ri, et j’ai dit au paysan “se non è vero, è bene trovatto” (si ce n’est pas vrai, c’est bien trouvé).

    Mais en fait, l’essence de la biodynamie, c’est véritablement l’effet placebo, mais en sens inverse : faire se sentir mieux la personne qui administre le traitement. En les observant, j’ai remarqué que cela fédérait la petite communauté agricole, rythmait davantage la vie à la ferme, et donnait un sens plus profond à leur geste : c’est la main de l’agriculteur qui donne de la vitalité à la plante.

    A bien y réfléchir, et en ayant lu quelques bouquins d’anthropologie, il s’agit véritablement de pratiques magiques. L’important n’est absolument pas que cela fonctionne, c’est d’y croire, et d’y participer, en tant que cela renouvelle la sorte de contrat fait avec les animaux et la nature (en biodynamie, on appelle ça l’organisme agricole). C’est, en quelque sorte, une spiritualité athéiste.

    Je m’apprête à étudier plus longuement l’agriculture biodynamique et l’anthroposophie (ne les jugez pas trop durement, leur pédagogie est en revanche excellente, c.f. écoles Waldorf-Steiner) en Angleterre (j’habite en Belgique), car je trouve que cela permet d’inclure davantage l’être humain dans le monde, une poésie, et donne un sens aux choses (je prends peu de risque, les champs en biodynamie sont tout aussi productifs). Car c’est un des grands maux de notre époque, selon moi, qui consiste à ne compter que sur les effets réels et immédiats d’une pratique.

    De la même façon, quand je me suis foulé la cheville, et qu’ils ont tenu à me “soigner” à l’homéopathie, j’ai ressenti cela non pas comme un apport véritable à la santé de mes ligaments, mais comme une sorte de pratique rituelle, dont l’importance réelle n’est pas tant le résultat, mais l’acte en tant que tel. Bien entendu, cela aurait mieux fonctionné avec une vraie crème médicinale, mais le sens en aurait été autre, purement logique et utilitariste.

    Donc, pour conclure, je tiens tout de même à dire que je ne défends absolument pas l’homéopathie, et d’ailleurs je m’entends assez mal avec les personnes qui sont là-dedans ou qui me parlent des flux énergiques du corps ou du chakra (oui, c’est souvent vendu avec!), mais que la suspension de jugement m’a permis de découvrir un autre sens à ce genre de pratique, à savoir que l’important n’est pas que le résultat, mais le sens de l’acte de celui qui le réalise.

    Désolé pour ce message un peu longuet, mais je tenais à partager cette réflexion.

    Je vous souhaite la bonne journée/soirée/éclipse/supernovae, et je file ajouter votre blog à mes favoris.

    A.

    • Salut à toi ô oiseau noir!

      C’est une réflexion fort intéressante! Cela me rappelle d’ailleurs une anecdote…

      Il y a quelques années, j’ai consulté un chiropraticien à 2 reprises pour une douleur au niveau du dos. Pourquoi? Aucune idée… j’ai été le premier surpris de ma décision! Je crois que c’était avant tout de la curiosité par rapport à cette profession. Je n’ai pas dit au chiropraticien que j’étais pharmacien, mais j’ai posé beaucoup de questions sur les principes scientifiques derrière ses traitements.

      C’est alors qu’il m’a sorti une histoire pas mal intéressante (lire: douteuse). Il m’a dit que selon “les plus récentes études” (…), ce n’est pas le traitement de chiro en tant que tel qui soigne le patient; c’est plutôt “l’intention du chiropraticien”. Selon lui, l’intention du chiropraticien, lorsqu’il fait certaines manipulations, détermine l’effet thérapeutique. Par exemple, s’il me manipule la colonne vertébrale avec L’INTENTION de guérir mes intestins, alors l’efficacité sera au niveau de l’intestin. Bref, son intention est automatiquement traduite en mouvements via ses mains et transmise au patient.

      Nul besoin de te dire que ce fût ma seule et unique visite chez un chiropraticien. Je n’ai aucun doute qu’il en existe de très bons et très crédibles, mais celui-là n’en faisait pas partie.

      Le lien que je voulais faire entre ton message et cette anecdote est la présence systématique de rituels dans la grande majorité des médecines alternatives. Pour ma part, j’aime ma science médicale non-ritualisée, idéalement avec des frites et du ketchup.

      Merci pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

  23. Bonjour a vous tous,

    En lisant les commentaires avec attention j’ai l’impression qu’enormement d’aspects de l’homeopathie ont deja etes abordes, le nombre d’Avogrado, la placebo-therapie, les dilutions phenomenales, le fait de “s’occuper” simplement de qqun …

    Voici une petite reflexion sur l’homeo que j’ai commise il y a plusieurs années :
    http://deuza.net/homeopathie.htm

    Je pense la remettre en forme quand j’aurais un peu de courage avec ces nouveaux angles de reflexions !

    PS : Ces sujets ne m’etant pas familiers (moi ce sont les ordinateurs), il y a certainement des erreurs que je vous pries d’excuser par avance, l’important à mon sens étant la conclusion plutôt qu’une erreur de virgule :)

    • Salut Alain!

      Je ne sais plus à quelle occasion mais j’ai déjà lu ton article! Peut-être qu’un(e) lecteur(trice) me l’avait suggéré?

      Bref, un excellent résumé! Ta conclusion, en particulier, est particulièrement savoureuse!

      A+!

      Olivier

  24. De la part du New York Times:

    Herbal Supplements Are Often Not What They Seem
    http://www.nytimes.com/2013/11/05/science/herbal-supplements-are-often-not-what-they-seem.html

    DNA tests show that many pills labeled as healing herbs are little more than powdered rice and weeds.

    • Yé! Enfin quelqu’un a publié ce lien! Je ne voulais pas le faire moi-même. Merci!

      Ceci dit, l’homéopathie est vraiment dans une catégorie complètement différente à celle des produits naturels. Je n’ai rien contre les produits naturels, à part des réserves évidentes quant à leur efficacité, mais pour l’homéopathie, c’est une autre histoire.

  25. La question qui tue: pourquoi alors les pharmarciens vendent l’homéopathie dans leur pharmacie. (oui évidement il y a de l’argent à faire), mais c’est souvent très proche du comptoir et je me dis que ça envoie le message aux gens que c’est cautionné par les pharmaciens…

  26. Pingback: Les homéopathes se révoltent contre Boiron ! | Pourquoi le ciel est bleu…

  27. Héhé je travaille à côté des laboratoires Boiron et ça me fait toujours rire quand je passe devant. En même temps, j’ai été “soigné” par l’homéopathie étant enfant et je n’ai pas eu pire qu’une autre. Ce n’est pas pour ça que je l’utiliserai pour mes propres enfants (j’essaierai le coup de l’eau sucré pour les dents du nourrisson quand j’aurais le cas et si j’y pense je viendrais donner le résultat ici).

  28. quand je parle d’homéopathie (et donc de mon grand scepticisme vis à vis de cette façon de se soigner), certaines personnes sont troublées car elles ont eu de bons résultats avec des teintures-mères. Je crois que c’est important d’apporter la précision, quand on parle d’homéopathie, d’apporter la nuance; une teinture-mère possède un grand nombre de molécule du principe supposément actif -elle n’a donc peut-être pas besoin d’avoir une bonne mémoire :P C’est l’utilisation des dilutions qui me chiffonne…

  29. Précisons quand même que statistiquement, il y a plus de molécule de pipi de Jésus dans un granule d’homéopathie que de principe actif.

  30. Patrice Vernet

    Très rigolo. Vous êtes financés par quel laboratoire de médicaments officiels ? Aucun ? Vous désinformez les gens gratis, alors ?!
    Sympa.

  31. Tordant. Et c’est l’homéopathie in a nutshell, comme ils disent.

  32. Dites, chuis pas trop sûre qu’il faille “informer les gens sur ce qu’ils consomment”
    Perso j’ai des troubles psychosomatiques. J’ai en gros une maladie, qui va toucher un organe et qui va revenir tout le temps, tout le temps, tout le temps, dés que ça va pas… et qui va disparaitre quand j’en aurais marre ou quand le medecin voudra me faire une coloscopie (meilleur des traitements ça la promesse de la coloscopie).
    J’ai donc eu:
    - des angines à répétitions (genre toutes les deux semaines)
    - des gastro à répétition
    - des flegmons dans la gorges répétitions
    - des infections rénales à répétition
    Il me semble que c’est tout…
    Quand j’étais petite ma mére m’emmenait chez l’homéopathe…et je croyais que c’était des vrais médicaments..et les trucs à répétition s’arretait pour un an…
    Puis la fac un prof a fait un cour sur l’homéopathie, pas un cour ironique comme la vidéo, un cour trés bien documenté et neutre niveau opinion, vraiment intéressante.

    Bin du coup ça marche plus l’homéopathie! Merci le prof! donc là, je me tape la maladie toute les deux semaines voir toutes les semaines en cas de flegmon, mon medecin s’arrache les cheveux puisque les analyses reviennent negatives (malformation de la vessie, coloscopie endoscopie, analyse de sang, radio, echographie, etc….) mais que je retombe malade tout le temps.

    Donc un grand merci pour les personnes qui ont des résultats grâce à l’homéopathie mais qui n’en auront plus après avoir vu votre vidéo parce que bon…c’est énervant les produits couteux hein?

    mais bon , je me suis bien marrée devant cette vidéo! je reste fan!

    • Dommage… :/ Il ne vous reste plus qu’a trouver quelqu’un pour vous faire prendre un placébo sans que vous le sachiez.

      Sinon et de manière totalement décorrélée, avez-vous essayé l’acupuncture ? Il parait que ça fait des miracles ! (N’allez pas vous renseigner plus amplement sur le sujet cependant, croyez-moi simplement sur parole)

      Bonne chance et bon courage.

  33. Olivier

    J’ai des questions!!

    J’ai posé ces questions des 10 ène de fois (j’ai deux enfants souvent malade, et j’attrape tout ce qu’ils ont, du coup on me propose des petits tubes de sucre à longueur d’année)

    Pourquoi l’homéopathie est vendue sous forme de granules sucré si c’est une histoire d’eau???? (mémoire de l’eau oh mémoire du sucre? je suis perdue?)

    Pourquoi me prescrit on de la passiflore pour dormir quand ce devrait être des amphète ou du café au moins?

    Tout ce que les pharmaciens me disent c’est “mais ça marche vous savez, même sur les animaux!”

    En tout cas j’ai toujours un tube d’homéopathie à l’arnica sur moi!! (ca devrait causé de gros bleues en principe mais bon…) C’est magique pour les bébés et enfants qui pleurent parce qu’ils se sont cogné.s Mais je leurs donnerais un bonbon que ce serait pareille… mais ça fait plus pro non?

  34. J’ai trouvé un synonyme à “dynamiser” : RINCER!!! En te voyant faire, ça m’est venu comme ça, une inspiration soudaine et probablement divine ;)

  35. J’ai quelque peu réfléchis a la question, en regardant ta vidéo. Pére chimiste, Mère kinésithérapeute amatrice de tout ce qui peut l’éloigné d’une “surmédicalisation” et très fâché avec l’ordre des médecins français, j’ai toujours été un peu entre les deux feu.
    Mais voila, en regardant ta vidéo, et d’autre document dans la journée, je me suis forcer de poser quelques postula, et d’essayer d’en tirer une conclusion:

    Si le principe de dilution fonctionne sur une certaine mémoire de l’eau , fonctionnant a des dilutions dépassant celle d’une molécule par volume équivalent aux réserve d’eau de surface de notre planètes, comment évite on la contamination de notre solution homéopathique.
    En effet, l’eau utilisé est probablement d’origine terrestre. Donc à été en contacte avec un certain nombre de molécule différente au cours de son histoire : Roche, substance organique, composé (plastique/métallique/autres) des réservoirs d’eau de l’usine, poussière, etc…
    en partant même du principe que la mémoire de l’eau a une limite, dans le temps, cela fait beaucoup de substance pouvant avoir influencé cette mémoire.

    de plus, mais provenant du même problème, je sais qu’il est difficile d’obtenir une eau totalement pure, impossible de façon industriel, il reste donc surement d’autres substance provoquant des symptômes à haute dose dans l’eau utilisé pour la solution, dans quel mesure ces substance parasiterons aussi l’effet de la solution?

    Je n’ai rien pour ni contre l’homéopathie, j’ai été traité a l’homéopathie a de nombreuse reprise pendant mon enfance. Mon expérience m’a simplement donné l’impression qu’il est bien difficile de savoir, pour l’homéopathie comme pour d’autre produit que j’ai pu tester (certains anti-inflamatoire, des anti-dépresseurs, des antibiotiques, etc), si un traitement a été efficace ou non en ce basant simplement sur mon ressentie. Par exemple, j’ai bien du mal a dire si mes rhums se sont soigné plus efficacement avec de l’homéopathie que sans, vu que chaque situation fut différente par bien d’autre aspect, de même pour l’atténuation d’une migraine passagère par un doliprane ou sans, etc…
    Il me semble donc bien risqué de donné un moindre avis sur la base de mon expérience personnel, et je préfères curieusement m’en remettre à des spécialistes, quitte à multiplié mes sources lorsque des avis d’expert, ou (malheureusement) de faux [expert], s’oppose.

    Bonne continuation, je valu beaucoup votre travaille (surtout après une soiré à enquêté de site conspirationniste en site conspirationniste (Une forme de masochisme)). J’espère que sur l’aspect démystification de celui-ci j’aurais posé une petite pierre.

  36. J’ai une amie qui donnait du sirop homéopathique contre le rhume à son enfant de 3 ans quand il était malade et affirmait dur comme fer que ça aidait. Un jour, le petit débrouillard est parvenu à ouvrir la bouteille lui-même et a but le 2/3 du flacon (Ce qui représente une TRÈS grosse quantité par rapport à la dose recommandée pour son âge!!!). Paniquée, elle a appellé le centre anti-poison en mentionnant le nom du produit et dose ingérée. La dame au téléphone s’est montré rassurante, pas de danger à l’horizon ni d’effet secondaire à craindre… il aurait pu vider tout le flacon sans risque. Cette réponse la rassurée effectivement, mais a aussi éveillé le doute quant à l’efficacité du produit homéopathique en question… :)

  37. Allô! J’ai une petite tranche de vie à partager. J’ai pensé à ton vidéo hier quand je suis allée à la pharmacie. J’ai une conjonctivite et j’ai voulu aller m’acheter des gouttes pour les yeux pour y remédier. Je cherchais le Polysporin, me rappelant que c’était ce que ma mère me donnait quand j’étais plus jeune pour les conjonctivites. Il n’y en avait pas sur les tablettes mais il y avait une bouteille avec “conjonctivite” écrit dessus… j’hésite longuement, car c’était du polysporin que je voulais, mais puisqu’il était écrit conjonctivite dessus… je me suis dit que ça devait être bon. Je finis par la prendre et, en attendant dans la file à la caisse, je lis l’inscription : “Gouttes homéopathiques”… J’ai donc réalisé que je m’apprêtais à acheter quelque chose de weird genre genre “du jus d’oeil” dilué à l’infini dans de l’eau.

    Je suis donc allée voir la pharmacienne pour lui montrer mon flacon et lui demandé si c’était un bon choix. Elle m’a répondu “On a pas de données d’efficacité pour ce produit” et elle m’a donné mon précieux Polysporin qui n’était pas, lui, en vente libre.

    Bref c’est pas évident pour un citoyen moyen de s’y retrouver. Il y a ce produit en vente libre qui semble tout indiqué pour traiter la conjonctivite et facile d’accès… Pourquoi aller demander conseil au pharmacien dans une telle situation? Ça m’amène un certain questionnement éthique d’avoir ce produit en pharmacie, puisque si j’avais pas eu l’option d’acheter ce produit, je serais directement voir la pharmacienne pour des conseils!

    En tous cas, ça ma fait du bien d’en parler, et, grâce à ton vidéo, j’ai fait un choix éclairé. J’ai économisé 10$ + du temps, et en une journée d’utilisation mon oeil va déjà mieux, alors qu’avec les gouttes homéopathiques bien… on ne sait pas comment cela se serait passé!

    Tout ça pour te dire que ton blog est super utile pour M. et Mme Tout le monde. Merci :)

    • Salut Audrée-Anne !

      Merci de partager cette excellente anecdote ! Et BRAVO pour avoir parfaitement compris le fonctionnement de l’homéopathie (ton exemple du “jus d’oeil” est tellement bon que j’espère que tout le monde va le lire !).

      C’est déjà super difficile pour les consommateurs de se retrouver parmi les différents produits sur les tablettes, mais pour rendre le tout encore plus laborieux, certaines pharmacies “mélangent” les médicaments de vente libre, les produits naturels et l’homéopathie en les mettant sur les mêmes tablettes, classés par problème de santé. Je suis extrêmement opposé à cette tendance, que l’on retrouve surtout dans les grandes surfaces.

      Voici d’ailleurs un exemple que j’utilise lorsque je donne des conférences sur le sujet :
      http://depletedcranium.com/homeopathiccomparison.jpg
      Il y a un seul produit homéopathique parmi tous ceux-ci. Qui est capable de le reconnaître…? Pratiquement impossible pour le public.

      Enfin, dans un autre ordre d’idées / commentaire éditorial, la plupart des conjonctivites sont causées par un virus et guérissent spontanément en 3 à 4 jours, sans aucun traitement. Bref, tu aurais utilisé le “jus d’oeil” (je la ris encore) et ça aurait peut-être fonctionné. C’est ce genre d’expérience qui convainc les gens que l’homéopathie est efficace.

      Merci encore et à bientôt Audrée-Anne !

      Olivier

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord)