À DOSE HOMÉOPATHIQUE : une expression mal utilisée

À dose homéopathique une expression mal utilisée (titre)

 

Si tu me lis régulièrement, tu sais que l’homéopathie est un de mes sujets préférés. En fait, c’est même ce sujet qui m’a motivé à créer Le Pharmachien et j’en ai fait mon tout premier contenu publié sur ce site.

Même si l’homéopathie est l’une des thérapies les plus farfelues par son mode d’action, et que les données scientifiques à son sujet indiquent hors de tout doute que son efficacité n’est pas différente de celle d’un placebo (lire : l’homéopathie, ça ne marche pas), elle continue à exister et à générer plus de 2 milliards de dollars de profits chaque année. Et en bonus, les ventes d’homéopathie sont en croissance.

Bref, j’ai beau me battre pour que les pharmacies cessent de vendre ces produits et que Santé Canada cesse d’autoriser leur mise en marché, mais je n’ai pas l’impression que ça va arriver de sitôt. 

Par contre, il y a peut-être quelque chose qu’on peut régler tout de suite. Et c’est autant une question de science que de langue française. C’est ce qui suit.

 

Titre

 

Expression banale de la vie courante

 

Dans les médias

 

Les ingrédients en homéopathie

 

Faux noms latins et dilutions en CH

 

Niveaux de dilution en homéopathie

 

Il ne reste plus de molécules

 

Toute eau est homéopathique

 

 

Une dose inexistante une dose de zéro

 

Utiliser l'expression dans son vrai sens

 

P.S. J’ai déjà commencé à utiliser la nouvelle définition de cette expression : écoute ce bref extrait de mon récent passage à l’émission Médium Large de Radio-Canada.

(appuie sur le bouton ci-dessous)

 

L'homéopathie ça marche sur les animaux et les plantes

… et/ou écoute l’épisode de la série télé Les Aventures du Pharmachien sur l’homéopathie :

dose-homeopathique-episode

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

34 Responses to À DOSE HOMÉOPATHIQUE : une expression mal utilisée

  1. Références pour cette BD :

    Oui, le produit homéopathique fait à partir du mur de Berlin existe vraiment :
    https://www.helios.co.uk/shop/berlin-wall

    Oui, le produit homéopathique fait à partir de la lumière concentrée de Vénus existe vraiment :
    http://homeopath.x10.mx/venus.htm

    Exemples de nivaux de dilution :
    https://rationalwiki.org/wiki/Homeopathy

    Limite acceptable d’arsenic dans l’eau potable par Santé Canada :
    https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/environnement/arsenic-eau-potable.html

    Pour transformer une masse d’arsenic en moles : https://www.convertunits.com/from/moles+Arsenic/to/grams
    Puis en nombre de molécules :
    https://www.easycalculation.com/chemistry/mole-to-molecules-converter.php

    Références pour l’homéopathie en général :

    Pour apprendre sur l’histoire et les principes fondateurs de l’homéopathie, je recommande l’excellent livre « Trick or treatment » de Singh et Ernst (2008).
    http://www.trickortreatment.com/

    L’homéopathie a été critiquée dès ses débuts; en 1843, Sir John Forbes, médecin de la Reine Victoria, disait déjà qu’elle était une « insulte à l’intelligence humaine ».
    http://www.bmj.com/rapid-response/2011/10/28/re-bmj-debates-homeopathy-1990s-or-1840s

    Règlementation de Santé pour l’homologation des produits homéopathiques
    http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodnatur/legislation/docs/ehmg-nprh-eng.php

    Reportage de l’émission Marketplace (CBC) sur l’homologation des produits homéopathiques par Santé Canada
    http://www.cbc.ca/marketplace/episodes/2014-2015/drugstore-remedies-licence-to-deceive

    En novembre 2016, le gouvernement américain change les règles sur la promotion des produits homéopathiques, obligeant les fabricants à fournir des preuves scientifiques.
    https://www.ftc.gov/system/files/documents/reports/federal-trade-commission-staff-report-homeopathic-medicine-advertising-workshop/p114505_otc_homeopathic_medicine_and_advertising_workshop_report.pdf

    Le Collectif Cochrane a publié de nombreuses méta-analyses sur l’homéopathie pour divers problèmes de santé.
    http://www.cochrane.org/search/site/homeopathy

    Une méta-analyse des méta-analyses sur l’homéopathie
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12492603

    Revue systématique de la littérature sur l’homéopathie par le gouvernement de l’Australie
    https://www.nhmrc.gov.au/health-topics/complementary-medicines/homeopathy-review

    Revue systématique publiée dans The Lancet comparant les études sur l’homéopathie à des études équivalentes en médecine
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16125589

    Le gouvernement britannique a décidé de ne plus rembourser les produits homéopathiques et recommande de ne plus approuver leur mise en marché.
    https://www.publications.parliament.uk/pa/cm200910/cmselect/cmsctech/45/4507.htm

    Critique du rapport suisse, d’apparence positive, sur la pertinence de l’homéopathie, par Dr David Martin Shaw.
    http://eprints.gla.ac.uk/71788/

  2. L’homéopathie, ça marche d’enfer sur les mômes quand les symptômes sont psychologiques :)
    Bon ça fait cher le placebo, certes, mais si ça peut éviter la crispation sur le “j’ai-mal-au ventre-non-c’est-pas-le-controle-de-grammaire”… jusqu’à s’en déclencher des vomissements… Vive les placebos 😁

  3. Hello, est-ce que la faculté de déclencher l’effet placebo ne peut pas valider l’utilisation de l’homéopathie ? en restant bien dans le cadre des petits maux, pas des maladies sérieuses, celles pour lesquelles attendre fait partie des solutions acceptables. Dans ce cas, pourquoi ne pas pousser le cerveau à activer l’effet placebo, alors que par définition, “ne rien faire” (du tout), n’active pas cet effet ?
    Personnellement, je suis scientifique et rationnel, donc je comprend que l’homéopathie n’est rien, donc je n’attend même pas d’effet placebo sur moi. Mais depuis peu, je ne lutte plus contre la femme et ma famille, parce que je sais que le cerveau a la capacité d’inhiber certains problèmes (vue que c’est lui qui control au final)

    • Salut Kevin !

      En effet, toute efficacité de l’homéopathie peut s’expliquer par l’effet placebo, mais aussi par le conditionnement classique et par les biais cognitifs qui y sont associés : biais de confirmation, confondre corrélation et causalité, régression vers la moyenne, etc.

      Je suis tout à fait pour utiliser l’effet placebo à notre avantage; quand je travaille à la pharmacie, ce que je dis dans une consultation influence l’effet placebo du traitement. Mais c’est très différent de conseiller ou même de vendre des remèdes qu’on sait être inefficaces et dangereux. Et oui, ils sont dangereux : http://whatstheharm.net/homeopathy.html

      A+!

      Olivier

    • Les M&M coûtent moins cher pour le même effet! 😉

  4. Un des problèmes de l’homéopathie, à mon sens, est que les gens ont bien compris aussi l’effet placébo et la totale innocuité pharmaceutique corollaire de son inefficacité pharmaceutique (ça c’est moi qui le dit). On me demande parfois de prescrire de l’homéopathie pour les mômes qui ne dorment pas bien. C’est dérangeant puisque ça signifie qu’on introduit dans la tête du môme l’idée qu’on a besoin d’un “médicament” pour dormir. Bah oui mais c’est pas dangereux ! me rétorque t’on. Ben si parce que du coup tu initie un comportement de consommateur de médicament pour un problème qui relève soit de l’éducation soit de la psychothérapie. C’est pareil pour les rhinites hivernales des nourrissons. On peut les considérer comme un apprentissage du système immunitaire et gérer médicalement les seules complications infectieuses. Coller un “traitement” de fond homéopathique pour ça c’est “pathologiser” un phénomène physiologique. Et après on se plaint de la dépendance aux médicaments ! Je préfère prescrire des mouchoirs et des berceuses. Mais c’est pas remboursé 😉

    • Quel excellent commentaire ! Ceci selon moi s’applique également à une multitude de situations autres que l’homéopathie, par exemple:

      J’ai l’impression qu’il en va de même avec la surconsommation de médicaments pour traiter le TDA, qui est surdiagnostiqué pour des comportements qui sont généralement tout à fait naturels selon l’âge, le développement et l’éducation de l’enfant.

  5. J’ai adorée cet article sur “à dose homéopathique” et je ne l’ai pas lue à dose homéopathique (joke plate, je sais). Mais bref, j’adore ton blog et continue ton excellent travail !

  6. Cher monsieur le Pharmachien, vous assumez que les fabricants de produits homéopathiques sont en parfait contrôle de la qualité de leurs substances et qu’ils sont à même de garantir la concentration des ingrédients qu’ils déclarent. Votre comparaison de la concentration d’arsenic dans l’eau vs une quelconque préparation homéopathique en contenant est assez éclairante à ce sujet.

  7. À l’emIssion la soirée est encore jeune, un animateur a dit que les visiteurs à ton kiosque au salon du livre étaient en doses homéopathiques… moi samedi j’ai vu une file d’au moins 75 personnes… Bravo cher Pharmachien ! 👏👏👏
    Félix Maltais

  8. …. est-ce que la distillation enlève les produit homéopathique de l’ eau ? Juste pour jaser là . 😉

    .

  9. Attends, est-ce que l’effet placebo me joue des tours ou si j’ai bel et bien vu la Team Rocket sur la page de ton livre?

  10. Il est très dommage de ne pas pouvoir partager cet excellent résumé . Je connais des pharmaciens qui s’enri chiraient à cette lecture .

  11. Est-ce qu’on peut voir de quoi a l’air un chevreuil écrapouti à dose homéopathique?

  12. Oui, cette histoire d’homéopathie me fatigue depuis toujours. Que dans certaines facultés de médecine, on enseigne l’evidence-base aux étudiant·e·s de médecine et qu’on accueille des formations en homéopathie déjà m’horripile. Et quand je m’en suis ouvert au conseil de gestion de la mienne il y a quelques années, j’ai reçu des bordées de reproches courroucés. Quand à son utilisation comme placebo, moi tromper volontairement les gens, je n’ai jamais pu. Bref, on n’est pas loin du même problème que les théories jamais démontrées de la psychanalyse qui continuent elles aussi à perdurer dans ce pays.

  13. Lyne Desjardins Ouellet

    En tout cas, moi je n’en reviens pas qu’il y ait encore des gens qui croient encore “dur comme fer” à ces trucs homéopathiques alors que la preuve scientifique de leur nullité a été faite il y a de très nombreuses années, tout comme les produits dits “naturels”. Merci Olivier de poursuivre l’éducation populaire dans ce domaine.

  14. J’adore bruler les maisons et détruire des amitiées dans mon entourage… à dose homéopatique…

  15. C’est ce que l’on appelle faire de l’argent comme de l’eau avec de l’eau… Excellente BD!

  16. Merci pour cette bonne dose de rectification amusante. Y a juste un truc qui me chiffonne, c’est toujours pas possible d’acheter ton livre depuis la France (« a venir tu parles, on attend encore les précédents ;(. Comment faire ?

  17. Hello ! Super, comme toujours, grande fan de ton travail !
    Ça me fait penser que j’ai vu cette semaine des granules homéopathiques de «rayons x».
    Ouais, même ça ils y arrivent,
    Et ils nous prennent pour des c*** mais pas à doses homéopathiques !!

  18. Je ne sais pas si le lien sera accepté mais pour essayer de contrer une vindicte qui me semble trop vindicative : [LIEN ENLEVÉ]

    • En effet, je ne peux pas approuver ce lien, car l’article est essentiellement une série d’arguments fallacieux pour justifier la non-efficacité de l’homéopathie :

      “Mais le problème c’est qu’en fonctionnant comme ça on gave les patients de médicaments et qu’a un moment on ne sait plus bien si c’est la molécule qui fonctionne ou que l’habitude du comprimé est tellement forte que le patient est convaincu que c’est la prise de celui-ci qui fait qu’il va bien !”

      C’est un homme de paille. On ne “gave” pas typiquement une personne de médicaments sans raison. Cela dit, on ne fait pas assez de ménages de dossiers pharmacologiques et de déprescription; c’est un des principaux enjeux en pharmacie actuellement. Mais cela ne justifie aucunement d’ajouter de l’homéopathie. D’ailleurs être gavé d’homéopathie ou de produits naturels n’est guère mieux.

      “Et j’ai un scoop ! Les médicaments ont des effets secondaires ! Et même des graves ! (…) L’homéopathie a un avantage non négligeable, elle ne possède pas d’effets secondaires”

      Sophisme de la solution parfaite et faux dilemme. Aucun traitement qui a le moindre effet sur le corps est dépourvu effets secondaires; s’il n’y a pas d’effets secondaires possibles, il n’y a pas non plus d’efficacité possible. Or le fait que les médicaments aient des effets secondaires ne justifie aucunement l’utilisation de l’homéopathie comme substitut.

      “Mais avez-vous déjà été chez un médecin homéopathe ? Il passe beaucoup plus de temps avec le patient (…)”

      Homme de paille. Passer plus de temps avec un patient n’est pas un substitut à utiliser des traitements basés sur les donnés provantes.

      “Et si, du coup, on trouvait un consensus (entre les détracteurs virulents et les aficionados) ?”

      Sophisme du traitement spécial. Pourquoi faudrait-il trouver un terrain d’entente spécialement pour l’homéopathie, alors que pour tout le reste on accepte le evidence-based medicine ?

      “Et l’homéopathie n’a pas d’effets secondaires donc partant de là, si elle peut soulager des patients c’est parfait non ?”

      Tous les traitements qui existent ont un effet placebo. Une intervention verbale a un effet placebo. Et même sans intervention il y a un effet placebo. Or l’effet placebo n’est pas un prétexte pour recommander des traitements qu’on sait pertinemment être inefficaces.

      Je milite et je donne de la formation continue pour améliorer la communication entre les professionnels de la santé et le public, pour plus de disponibilité, d’écoute et d’empathie dans le système de santé. Beaucoup d’autres le font également. C’est de ça dont nous la société a besoin en ce moment, pas de se faire vendre plus d’homéopathie.

      Olivier

      P.S. La section “À propos” de ton site web devrait au minimum inclure ton identité et tes qualifications.

  19. C’est censé traiter quoi les bidules à la lumière de Vénus ? Le priapisme, les troubles de l’érection, les problèmes de vue ?

    • Lis ça (et essaie de ne pas virer fou) :

      “Whilst I don’t think that the symptoms that can be cured by this remedy will be ones caused by exposure to the light of Venus, it is possible that individuals who have these symptoms are sensitive or susceptible to it. It is one of the many interesting aspects of this proving. We already know people can be affected by the Sun and Moon. A further possibility is that venus may be significant in their astrological birth chart, or maybe the position of venus at the time of making the remedy relates to the chart. Until I have completed the gathering and organising of the provers symptoms, and some sense of the remedy “picture” has emerged, I am resisting the temptation to even look up where Venus was astrologically at the time of making the remedy.”
      http://homeopath.x10.mx/venus.htm

      Bref, ça dépend du signe astrologique de la personne qui prend le produit (sans joke).

      Olivier

      • Merci ! En parcourant le site en question, j’ai hésité entre le rire et la consternation. Et puis je suis allée voir la page où le type se présente et là, la consternation l’a emporté.
        Comment peut-on avoir une activité dans le domaine de la santé sans avoir les connaissances préalables et nécessaires ?
        Voilà un type qui vend des prestations (et pas particulièrement données de surcroît) en théorie dans le domaine médical (censé être celui de l’homéopathie) en ayant pour tout bagage une formation dans une école d’homéopathie, qui enseigne aussi bien à distance, et une école de yoga.

  20. J’ai pensé à une publicité que les compagnies qui vendent des produits homéopathiques (ou juste des produits louches) pourraient faire:

    Êtes-vous tannés de souffrir à cause des effets secondaires de médicaments que le médecin vous a prescrit? Avez-vous peur d’attraper l’autisme à cause de tout les produits chimiques contenus dans les vaccins? Si vous avez répondu oui à ces deux questions, nous avons la solution pour vous ! Le Super booster immunitaire et intestinal 9000! Notre produit est fait avec une technologie nouvelle et révolutionnaire! En plus de ne contenir uniquement que des substances naturelles, notre produit est fait avec de l’eau de source! Pour ceux qui se demandent si le produit est vraiment efficace, il a été éprouvé en clinique. Si vous voulez mieux dormir et avoir une bonne santé du système immunitaire, vous pouvez commander sur notre site: http.supperbosterhealthneintousen.com

    *nous prenons notre eau du Kearl Lake et du McClelland Lake, Alberta
    *notre usine est située à Kabupaten de Karawang, Indonésie

    P.S. Si ce n’était pas évident, cette “publicité” est une blague. J’ai pris les arguments les plus débiles possibles pour la faire, tout en ayant l’air un peu d’une vraie publicité.

  21. Pingback: Peut-on traiter les états grippaux avec trois fois rien ? – curiologie

  22. Si j’ai bien compris, Le CH sur le chandail du Canadien expliquerait, qu’à l’occasion, les joueurs peuvent performer de façon homéopathétiques…

  23. Excellent, l’argument de l’eau du robinet, surtout que je l’ai utilisé face à une médecin remplaçante qui s’étonnait de me voir refuser le traitement homéopathique qu’elle me prescrivait sans que je lui demande :
    — Écoutez, ça ne va pas le faire, je ne crois pas à l’homéopathie.
    — Mais comment ça?
    — Ben, scientifiquement parlant, si vous croyez à l’homéopathie, va falloir arrêter de laisser les gens boire l’eau du robinet.

    Elle était tellement furax qu’elle m’a prescrit des antibiotiques à la place… ce que j’ai trouvé aussi con et déplacé comme démarche, sauf que bon, j’en avais déjà un peu marre d’argumenter avec elle.
    Genre, pour me soigner, elle passe d’une seconde à l’autre du sucre de perlimpinpin au bazooka nucléaire pour niquer un moustique. En tout cas, cela m’a grandement informée sur ses compétences médicales…

  24. En fait, je pense que l’expression “à dose homéopathique” ne renvoie pas à la composition de l’homéopathie, mais à la posologie : je fais quelque chose à dose homéopathique = en toutes petites quantités, régulièrement (comme je prends mes tout petits granulés tous les jours, au lieu de vider la bouteille de sirop d’une goulée).

    • En effet, sauf que si on veut être exact, c’est : “je fais quelque chose à dose homéopathique = une quantité de ZÉRO, régulièrement” :)
      Olivier

      • Mais on ne prend pas une quantité de zéro, quand on prend de l’homéopathie on en prend par exemple deux granules par jour. Certes, ils ne contiennent pas grand-chose, mais ce sont quand même deux granules. L’expression ne parle pas de la présence effective du produit d’origine qui a été dilué, mais de la quantité de produit fini (les deux gouttes d’eau).

        En revanche, si on veut que l’expression reflète vraiment le sens “je fais un truc à dose homéopathique mais sans aucun effet”, dans ce cas je peux dire que je fais du russe à dose homéopathique = je lis deux pages tous les jours, mais je ne retiens rien et je ne parle toujours pas russe :)

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)