Les huiles essentielles et les MLM

Les huiles essentielles et les MLM

Je reçois au minimum un à deux messages par semaine qui me demandent ce que je pense des huiles essentielles. En voici quelques-uns :

 

questions huiles essentielles

 

Ça ne me surprend pas, car il y a un boom de popularité de ces produits depuis quelques années (tsé, on peut même en acheter chez Canadian Tire…). Et l’aromathérapie figure parmi les thérapies alternatives les plus populaires au monde.

Souvent, les gens me questionnent sur des marques spécifiques, et une recherche rapide m’apprend qu’il s’agit d’huiles vendues par des compagnies de vente à paliers multiples, ce qu’on appelle aussi du « marketing de réseau », ou plus communément « MLM » (multi-level marketing).

J’ai donc eu envie de faire un article 2-en-1 : deux sujets différents, mais qui ont un certain chevauchement.

Mais avant de parler des MLM, regardons les huiles essentielles sur le plan scientifique.

 

Je n’ai pas la prétention d’être capable de décrire toutes les huiles essentielles et toutes leurs utilisations possibles, ou de te dire « comment choisir la meilleure ». Mon but est de te faire un bon survol du sujet et de cibler ce qui est appuyé scientifiquement ou non, pour que tu puisses mieux t’orienter si tu t’intéresses davantage aux huiles. Ça marche ?

 

 

 

Elles ne portent pas ce nom parce qu’elles sont « essentielles » pour la santé, mais parce qu’elles contiennent « l’essence » de certaines plantes. Autrement dit, on concentre une plante et on élimine tout le reste. La méthode la plus commune de fabrication est celle-ci :

 

fabrication huiles essentielles eau distillation

 

À partir du moment où on prétend qu’une huile essentielle contient des molécules qui ont des actions pharmacologiques sur le corps humain, alors on peut l’évaluer selon les mêmes critères que les médicaments et les produits naturels, soit :

 

(Certaines personnes prétendent qu’elles sont bonnes sous prétexte que leur usage est ancestral, que leur utilisation est encouragée par l’OMS ou par des « experts », qu’il faut se baser sur la vaste expérience des aromathérapeutes plutôt que sur la science, etc. Je ne couvrirai pas ce type d’arguments, auxquels j’ai consacré un livre en entier)

 

Selon les aromathérapeutes (et parfois les médias), elles sont très efficaces pour une tonne de problèmes de santé. Mais que dit la science ?

Il y a trois utilisations typiques :

 

 

 

Les huiles essentielles sont hautement volatiles, ce qui veut dire qu’avec le temps, elles vont s’évaporer à 100% dans l’air. Le plus souvent, on les met dans un diffuseur qui les disperse dans une pièce.

De multiples études et revues systématiques indiquent que diffuser des huiles essentielles dans l’air ambiant pourrait avoir des effets positifs sur l’humeur, favoriser la détente, améliorer le sommeil et peut-être même réduire la douleur en salle d’accouchement.

mais est-ce vraiment surprenant ? Si ça sent bon dans ta chambre d’hôpital, c’est sûr que ça va améliorer ton humeur par opposition à si ça sent mauvais.

 

huiles essentielles diffuseur air humeur douleur stress

 

Aussi, certaines huiles (comme l’eucalyptus) laissent une sensation de fraîcheur dans les voies respiratoires, qui est agréable quand on est congestionné.

Bref, cette utilisation est tout à fait plausible !… en autant qu’on n’exagère pas les effets escomptés.

Par exemple, certaines sources prétendent qu’on peut choisir les huiles pour agir sur des zones bien précises du cerveau… Mais en réalité, on ne peut pas prétendre que les effets des huiles diffusées vont au-delà de bienfaits subjectifs. Autrement dit, c’est probablement de l’effet placebo (qui est totalement le bienvenu).

 

 

 

L’idée est de masser doucement la peau avec une huile essentielle. Encore là, les résultats semblent positifs à première vue.

La lavande est un bon exemple. On peut lire que c’est un anxiolytique…. mais en analysant les études, on se rend compte que le massage avec une fausse huile essentielle produit exactement le même effet ! Autrement dit, c’est le massage et la détente qui diminuent l’anxiété, pas l’huile en tant que telle.

 

huile essentielle lavande massage placebo

 

Certaines huiles, comme celle de menthe (menthol), donnent une sensation de froid sur la peau, qui peut temporairement masquer une douleur. D’autres peuvent avoir un effet hydratant ou anti-irritation léger. Tout ça, c’est plausible !

Il y a beaucoup d’autres prétentions, basées sur des études pas très bien faites ou peu concluantes. La plupart des études n’ont pas de groupe contrôle avec un placebo (exemple), donc on ne peut rien en conclure. Et souvent, les bienfaits observés sont tellement faibles qu’ils n’ont probablement pas d’impact en pratique.

Globalement, l’aromathérapie n’est appuyée scientifiquement pour aucun problème de santé.

(Attention : ça ne veut pas dire que « ça ne fonctionne pas », mais tout simplement qu’on ne peut pas les recommander avec confiance d’un point de vue scientifique.)

Et encore là, les bienfaits subjectifs sont toujours intéressants !

 

 

 

C’est l’utilisation la moins fréquente, et aussi celle pour laquelle on a le moins de connaissances.

Prenons comme exemple l’huile d’origan. On lit qu’elle est antibactérienne, qu’elle peut faire perdre du poids ou baisser le cholestérol… mais je n’ai trouvé aucune preuve dans la littérature scientifique pour l’une ou l’autre de ces affirmations.

En général, ce type d’affirmations vient de recherches in vitro sur des cellules. Mais comme toujours, c’est facile de tuer des virus ou des bactéries en éprouvette; le vrai défi est de les détruire SANS tuer la personne.

 

huile essentielle antibactérienne antifongique antiseptique in vitro

 

D’ailleurs, ça m’amène à…

 

 

Si elles contiennent des composés actifs puissants, alors elles ont nécessairement des risques et des effets secondaires.

 

huiles essentielles naturelles effets secondaires sécuritaires

 

Prenons un exemple : une référence en aromathérapie annonce fièrement qu’une (1) goutte d’huile essentielle de menthe poivrée équivaut à boire 26 à 28 tasses de tisane de menthe poivrée !!! Est-ce vraiment « naturel » d’avaler 7 litres de thé à la menthe d’un seul coup ?!

 

huile essentielle concentrée dangers

 

D’ailleurs, certaines huiles essentielles sont utilisées comme pesticides en agriculture biologique, comme celles de romarin, d’eucalyptus et de clou de girofle.

Certaines huiles sont irritantes ou peuvent même brûler la peau, par exemple : cannelle, laurier, pin, menthe poivrée, origan, basilic, girofle, sarriette. Pour cette raison, elles doivent presque toujours être diluées avant leur utilisation.

Certaines peuvent sensibiliser la peau au soleil, donc ce serait une mauvaise idée de les mettre dans ta crème solaire maison.

 

Tu veux d’autres exemples ?

 

Comme les produits naturels, les huiles essentielles sont dans une zone grise sur le plan réglementaire, et sujettes à des problèmes importants de qualité. Donc les huiles vendues peuvent être contaminées ou adultérées (i.e. fausses).

 

BREF :

Je ne vois aucun problème à ce que les gens utilisent des huiles essentielles, en autant que les attentes d’efficacité sont modestes et que leurs risques ne sont pas pris à la légère !

J’aurais par contre un gros malaise à ce qu’elles soient utilisées chez une femme enceinte ou un enfant sans avoir d’abord consulté un professionnel de la santé (i.e. pas un/e commis dans une boutique de produits naturels, sauf leur respect).

 

 

 

 

 

Pour commencer, voici une courte anecdote personnelle qui m’est revenue à l’esprit en écrivant cet article…

 

vente à paliers multiples marketing de réseau

 

Les MLM sont des compagnies qui se rapprochent dangereusement d’un modèle de vente pyramidale.

Le principe de la vente pyramidale est de faire de l’argent en recrutant de nouveaux membres :

 

 

Dans les MLM, le procédé est très similaire, avec la différence que les membres disent faire de l’argent « surtout » en vendant des produits : leggings, cosmétiques, supplément keto, boissons énergisantes, etc.

La plupart du temps, ces produits ne sont pas disponibles en magasin, seulement via la MLM (quoiqu’il y a des exceptions). Ils sont aussi parfois vendus lors de « partys » organisés dans des résidences privées.

Voici le modèle :

 

 

Les compagnies de type MLM ne sont pas « illégales ». Elle se défendent typiquement d’être des entreprises pyramidales en affirmant que les produits se vendent bien, et donc que l’argent circule par la vente de biens, et non pas par le recrutement.

En fait, leurs membres déploient beaucoup d’efforts pour nous convaincre que ce qu’ils/elles font n’est pas pyramidal…

 

vente paliers multiples marketing réseau MLM pyramidale

 

Des célébrités en font parfois la promotion (même Chuck Norris… et Donald Trump). Donc au final, l’offre semble intéressante…

Mais voici la réalité, selon un rapport bad trippant de la Federal Trade Commission aux États-Unis :

marketing réseau MLM femmes 99% perdent argent

 

Au Canada, 1.3 millions de personnes font partie de cette industrie.

Plusieurs membres n’ont pas le choix d’acheter des tonnes de produits pour respecter des quotas qui leur sont exigés; certains remplissent leur garage ou leur sous-sol ! Résultat : les « chiffres de ventes » qu’ils annoncent viennent souvent de leurs propres achats, et non de leurs ventes à des gens à l’extérieur de la MLM.

 

marketing réseau MLM produits garage

 

Les membres vont souvent mettre de la pression sur leurs proches et leurs amis pour leur vendre des produits et/ou les recruter dans la business.

 

Mais attention, ces personnes ne sont pas mal intentionnées : elles essaient simplement de survivre à l’intérieur d’une business impitoyable.

 

Pour être clair, les huiles essentielles vendues par les MLM ne sont pas forcément « pires » que les autres, du moins pas en termes de qualité ou sur le plan scientifique. Mais en les achetant, tu contribues à une industrie qui soulève des immenses questionnements éthiques. C’est à considérer.

Je ne prétends pas non plus que toutes les huiles essentielles sont faites par des MLM : beaucoup proviennent de petites ou grandes compagnies conventionnelles. Mais le marketing de réseau a probablement joué un rôle à les rendre aussi populaires depuis quelques années.

 

 

QUELQUES CONSEILS POUR TERMINER

 

Au Québec, l’entreprise Phytochemia se spécialise (entre autres) dans l’analyse des huiles essentielles et de leur qualité. Oui, tu peux leur demander de tester les huiles que tu utilises ! Je les ai déjà rencontrés et j’ai beaucoup d’amiration pour ce qu’ils font.

Si tu te demandes si une huile essentielle (ou n’importe quel autre produit) provient d’une MLM, cherche sur Google le nom de la compagnie + MLM, comme ça :

 

MLM recherche google

 

Si tu aimerais en savoir plus sur les MLM, je te suggère d’écouter le podcast The Dream, et aussi le vidéo super intéressant (et hilarant) de John Olivier.

(ou si tu veux simplement te défouler sur le sujet, le subreddit AntiMLM)

 

Et SVP, ayons de l’empathie et évitons de juger les personnes qui vendent des produits pour le compte de compagnies MLM. Certain/es disent être heureux à travers ce modèle; tant mieux ! J’espère simplement que la lecture de cet article générera des bonnes discussions et réflexions.

 

 

** ATTENTION : NE PAS MENTIONNER DE NOMS DE COMPAGNIES MLM DANS LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS, CAR JE DEVRAI LES EFFACER ***

Références

Toutes les références sont sous forme d’hyperliens directement dans le texte !

Joindre la conversation

  1. Chouette, encore un article polémique.
    Évacuons le plus facile: les MLM.
    A moins d’être un très bon vendeur/commercial (et dans ce cas ci il y a beaucoup de boîtes qui rêvent de vous embaucher), c’est souvent un attrape-pigeon. En France la législation est assez sévère mais je sais que certains patrons s’en tamponnent (notamment la contrainte de » garantie de reprise du stock aux conditions de l’achat ») quitte à disparaître si le vendeur menace de procès. Bref.

    Les huiles essentielles, moi j’ai découvert ça en cherchant à fabriquer mon propre parfum :).
    Les recettes d’extractions étaient mentionnées dans le livre « Le Parfum » de P. Süskind dont la distillation que le Pharmachien mentionne mais aussi l’enfleurage à froid et à chaud (cf wikipédia) parce que certaines molécules ne supportent pas la chaleur. Je crois qu’aujourd’hui on extrait ces molécules odorantes principalement par distillation au CO2 supercritique, cf wikipédia.

    La sécurité et les modes d’administration (respirer, peau, avaler).
    Autant pour l’homéopathie la concentration en molécule active est quasi nulle, autant là c’est l’inverse. Et les plantes n’ont pas inventé des molécules pour nous soigner mais pour elle même, par exemple pour tuer les bestioles qui les bouffent (ex: nicotine).
    Comme le pharmachien le mentionne, 1 flacon d’huile essentielle correspond à une sacré masse de plante. Autrement dit, c’est du concentré de concentré.
    Si l’administration par voie orale est évidemment à risque, certaines molécules (la nicotine, encore!) passe très bien à travers la peau. Idem par respiration même si je pense que la dilution dans l’air sera évidemment plus importante…

    Le pharmachien mentionne les dégâts sur les personnes fragiles, j’ajouterai aussi les animaux, surtout si comme nous ils n’ont pas un foie que l’évolution a rendu capable de détoxifier pas mal de molécules végétales (ex: chats).

    Petite erreur, cher Pharmachien, au fait:
    Dans l’article de LaPresse.ca que tu mentionnes, si on conseil l’usage d’huiles essentielles issues de cultures sans pesticides c’est parce que… 😀 … disons qu’il y a eu parfois des huiles essentielles issues de cultures gavées, par exemple, aux insecticides. L’ennui, c’est que l’extraction d’huile essentielle de ces cultures peut aussi extraire (et concentrer) les résidus phytopharmaceutiques présents. Bref, tu te retrouves par exemple avec une huile essentielle riche en insecticide. Double action, quoi: bonne odeur et plus un seul pou. Mais vu le dosage, y a pas que le pou qui y (tré)passe.

    Au passage, pesticide ne veut pas dire nécessairement humanicide (mais le pharmachien que tu es dois le savoir 🙂 ). Ca peut être un herbicide, un fongicide, un insecticide, etc.. Parfois question de dosage (nicotine, encore!).
    L’intérêt d’utiliser une molécule originaire du vivant en agriculture bio plutôt qu’issue de la chimie c’est que les premières sont souvent instable dans le temps. En fait, on a souvent chercher à synthétiser des pesticides par voie chimique pour deux raisons:
    – parce que ça permettait d’en produire plus et de qualité plus pure
    – parce que on partait de la molécule du vivant et on la modifiait pour la rendre plus stable. Ca permettait une action prolongée ou une meilleure durée de stockage/ de résistance aux éléments/ aux températures/etc.
    A l’inverse une molécule originaire du vivant se dégradant plus facilement, on peut espérer qu’elle ne sera plus présente dans le produit fini ou que si elle est quand même encore présente, l’organisme qui la consommera possédera les enzymes pouvant la neutraliser.

    • Salut !

      Justement, je me demandais ce qui se passait en Europe avec les MLM…

      J’ai enlevé l’image de La Presse pour éviter toute confusion, je suis tout à fait d’accord avec ton point.

      J’ai aussi précisé que la méthode d’extraction que je présente est « la plus commune », pas la seule.

      Oh et j’ai ajouté le risque pour les animaux de compagnie à ma liste, c’est un excellent point ça aussi.

      Bref, ton commentaire a été fort utile, merci beaucoup !

      Olivier

      • J’oubliais dans les « gags » (mais ça concerne toutes les cultures végétales): les rares cas où des plantes ont été cultivé sur des sols riches en métaux lourds et où il s’est trouvé que la plante absorbait ces métaux (donc ils se retrouvaient dans l’huile essentielle).
        Pour le cas des animaux de compagnie, je m’en doutais un peu mais un blog que je t’avais mentionné a indiqué un cas concret, sais plus où.

        « Justement, je me demandais ce qui se passait en Europe avec les MLM… »
        Heu, la France n’est pas l’Europe, hein… 😉

    • Juste information pertinente pour toi, l’eau de la distillation récolté avec les huiles s’appel un hydrolat 😊
      Et qui sert souvent a la fabrication de crème et cosmétique 👍🏻

  2. Super interessant. Personnelement, j’utilise les huiles essentiel pour une seul raison, faire sentir bon ma maison et mon bain. Pour les MLM, j’ai vu des amies être embaqué dans c’est « scheme » et ça m’a toujours fait de la peine à voir. Elles ont perdu tellement de temps et d’argent, ça faisait vraiment pitier. Heureusement ells ont fini par voir la lumière et en sont sortie.

  3. Bonjour, ça fait 3 ans que j’utilise les huiles essentielles et je fais partie d’un MLM et je j’arrêterai pas . Je ne fais pas de la vente car ce n’était pas mon but, mais de promouvoir les bienfaits des huiles essentielles et de là à dire que ça ressemble à un placebo je n’y crois pas. Les bienfaits sur des enfants ça ne ment pas. Les gens sont libres d’acheter comme ils veulent sans pressions. Je dis que ça dépend de la compagnie. Les magasins de surface qui vendent des huiles essentielles, no way pour moi, trop de synthétique. À vous de juger selon vos besoins.

    • Aucun problème, tant mieux si ça se passe bien pour toi !

      « Les magasins de surface qui vendent des huiles essentielles, no way pour moi, trop de synthétique »

      Réflexion à peut-être considérer : quelles sont les garanties de qualité des huiles vendues par les MLM ? Sont-elles analysées par des laboratoires indépendants ? Si oui, lesquels, et ces informations sont-elles disponibles publiquement ?

      Je te pose ces questions car s’il y a des enjeux de qualité, je crois que c’est l’ensemble des huiles essentielles qu’il faut suspecter, et non pas se baser sur leur point de vente.

      Merci pour ton commentaire !

      Olivier

    • Hello MAMIE,
      Quand je lis ton commentaire j’ai l’impression que tu as une connaissance erronée de l’effet placebo (comme a peu près tous le monde de non scientifique).

      L’effet placebo N’EST PAS IMAGINAIRE.

      L’effet placebo c’est le résultat de la production de molécules générées (entre autres) par ton cerveau qui vont avoir un bienfait sur ta santé. C’est ce que l’on appelle les effets contextuels (et ce terme serait bien plus approprié dans le langage courant a mon avis).

      Ce qu’il faut que tu regardes dans tes méthodes de médications alternatives, c’est le contexte dans lequel se passe ted thérapies. Si la science dit que la molécule de ton produit n’a pas d’effet réel, c’est très probablement vrai. Mais par contre toi tu peux analyser le contexte et savoir ce qui ta fait du bien et que tu devrais continuer a poursuivre (massage, odeur parfumé et que sais-je encore) sans risquer de mettre ta santé en danger avec une molécule mal documentée ou ayant des interactions négatives avérées.

      Prendre du recul sur nos pratiques est primordiale.

      Cordialement
      Kukra

    • « trop de synthétique » l’origine naturelle ou synthétique d’une molécule ne change rien à la molécule et ne révèle rien sur sa possible dangerosité.

    • « les bienfaits sur des enfants ça ne ment pas » ???? J’ai guéri bien des bobos avec des petits becs, ça faisait VRAIMENT partir la douleur… je devrais peut-être me partir une co et les vendre!

    • Sauf que l’effet placébo existe bel et bien pour les enfants et même les animaux ! Je crois qu’il y a eu au moins une étude là-dessus…

  4. J’ai pris de l’huile essentielle d’estragon pendant six mois et je n’ai plus d’allergies aux pollens aux graminées et plus d’asthme depuis plus de deux ans je ne prends plus aucun antihistaminiques ni aérosol alors que j’en prenais 11 mois sur 12 depuis 45 ans que dire de cela 😊

    • Que malheureusement une anecdote ne constitue en aucun cas une preuve formelle, et que la prise d’huiles essentielles peut aussi coïncider avec d’autres changements dans votre mode de vie qui ont pu intervenir également dans la disparition de vos allergies. En somme, rien ne prouve dans votre commentaire que l’amélioration de votre santé est due aux huiles essentielles.

      Cependant, si vous allez mieux, c’est le principal, mais il faut raison garder et bien sûr ne pas négliger l’effet placebo qui est lui aussi certainement présent.

    • Que dire de cela, à part : tant mieux ! 😀

      Je ne remets jamais en question les expériences personnelles, mon focus est toujours sur les aspects scientifiques, et sur ce qu’on peut recommander ou non pour les gens en général.

      A+!

      Olivier

  5. Votre étude démontrant que 99% des gens perdent de l’argent en faisant du MLM date de 20 ans… des sources à jours ça vous dirait ?

  6. J ai utilisé l huile essentielle de tea tree contre des champignons sur ongles d orteils (3 orteils vraiment atteints!) et c est complètement disparu après une application quotidienne de quelques semaines. J avais aussi une plaque d eczéma à la nuque depuis des années et j ai utilisé cette huile de tea tree diluée avec de l huile de coco et c est parti en qques jours. Il semblerait que des vendeurs d huiles essentielles via le net trafiquent les bouteilles et font du remplissage…il faut donc s assurer d une huile de qualité.

    • Allo !

      Justement, j’ai écrit une autre BD sur le sujet : http://lepharmachien.com/champignons-ongles/

      En bref : je n’ai pas de doute que l’huile d’arbre à thé puisse avoir un effet sur une mycose superficielle – même le Vicks Vaporub semble fonctionner jusqu’à un certain point ! Mais pour une mycose profonde (onychomycose), il faut généralement un traitement systémique, i.e. antifongique en comprimés par voie orale.

      Merci pour ton commentaire !

      Olivier

  7. Pour une vision plus simple du monde du mlm je suggère très fortement d’aller jaser avec [XXX], fondatrice de [XXX] sur Facebook. Votre façon de voir le mlm est erroné et parsemé de jugements. Je suis dans un mlm, je génère un bon revenu sans obligation d’achat et d’inventaire et plein de femmes avec qui je travaille dans mon mlm vivent de leur mlm uniquement.

    • Allo Marie-Christine !

      Respectueusement, mes propos ici sont supportés par des références, je t’invite à les consulter si le sujet t’intéresse davantage.

      Je ne crois pas avoir « jugé » les membres de MLM, au contraire j’ai même dit que ces personnes tentaient « de survivre dans une business impitoyable« . S’il y a des blâmes à adresser, ils vont à mon avis aux compagnies qui utilisent ce modèle d’affaires, et non pas aux personnes comme toi qui tentent d’y évoluer.

      Merci pour ton commentaire !

      Olivier

      P.S. Je ne pouvais pas laisser les noms dans ton commentaire, tel qu’annoncé à la fin de mon article.

  8. Personnellement les huiles essentiels sont en tout point une très bonne chose. Je les utilise même dans mon balai vapeur..

    Mon commentaire se dirige sur la partie MLM car cet article détruit clairement cet industrie qui a quand même crée le plus de millionnaires dans le monde ! Énormément de personnes y échoue car elles abandonnent rapidement. C’est un investissement pour des résultat à long terme. Les salariée investissent 35h semaine sur 40ans pour pouvoir vivre modestement. Et ca c’est pas de l’arnaque ? Au passage le MLM ,c’est normal qu’il se rapproche du pyramidale car le pyramidale à été copier sur le MLM à cause de Charles Ponzi. Nous améliorons notre vie en améliorant celle des autres. Les dessins de pauvres citoyens qui se font avoir tout ca pour remplir les poche du mec en haut de la pyramide c’est des dessins de détracteur. Si vous voulez avoir un avis objectif , placez vous sur la tranche de la médaille pour observer les 2 parties et non du côté pile ou face.

    • Deux faits – pour réussir il faut entrer tôt. Donc oui, certains ont réussis à entrer dans le succès. Tu regarderas combien de “millionnaires” de MLM sont ajoutés à chaque année. En fait ce que tu réaliseras est que ceux qui sont millionnaires y sont depuis le début.

      Deux, il est impossible de devenir riche par la vente de produits. C’est le recrutement qui apporte. Le client est le vendeur du MLM et non la population. C’est en vendant des starters packs que la compagnie profite, et en encourageant les vendeurs à consommer les produits eux même. Finalement, il est impossible de réussir si tu arrives tard dans la compagnie parce que littéralement ce modèle demanderait plus de gens à joindre qu’il existe dans le monde.

      Mais tu remarqueras que les formations offertes sont très très peu sur le produit mais surtout sur l’empowerement et le “self-development”. Pourquoi? Parce que la personne doit CROIRE en son potentiel et non en le produit.
      Tu n’as qu’a Faire un deep dive dans les statistiques et les faits pour réaliser que les riches savent que tu ne peux pas faire profit à ce point, mais ils doivent te le faire croire parce qu’ils ont besoin de tes sous à toi pour rester riche.

    • Articles, références? C’est un point de vue intéressant, mais de quelle façon les vies sont-elles améliorées, comme vous le dites? Vous parlez d’un autre coté de la médaille, mais vous le l’expliquez pas, c’est plutôt nébuleux!

  9. Une petite répétition de « son ». Deux fois dans le premier point (quel est son son pouvoir d’action).

    Bon travail et bonne journée!

  10. Bonjour, considérez-vous que les teintures de plantes sont comme les huiles essentielles dans vos arguments?
    Diriez-vous que c’est semblable en terme de «plausibilité» et d’effets pharmacologiques sur le corps humain?
    Merci

    • Allô Jeanne !

      Selon ce que je comprends, les teintures sont préparées en faisant tremper une plante dans l’alcool 40 à 94% pendant quelques semaines, puis en filtrant pour retirer le contenu solide. L’huile essentielle y est donc présente, mais diluée dans l’alcool, et la teinture contiendra d’autres substances de la plante aussi. Si j’ai tort sur cette interprétation, SVP m’en faire part.

      Dans ce cas, tout ce qui s’applique au présent article s’applique également aux teintures de façon générale. Je présume que nous avons moins de données probantes sur les teintures, alors qu’il y en a une quantité respectable pour les huiles essentielles.

      Je crois aussi que les teintures-mères sont souvent utilisées comme base pour l’homéopathie :
      http://lepharmachien.com/dose-homeopathique/

      Merci pour ta question !

      Olivier

      • Le principe des teintures mère en herboristerie traditionnelle est l’extraction par un solvent (alcool et glycérine étant les plus communs). On obtient donc un concentré actif concentré mais clairement pas autant que lorsqu’il s’agit des huiles essentielles. En général, les teintures mères seront favorisées lorsqu’il est pertinent d’avoir un “effet concentré” ou lorsqu’il est plus pratique de consommer quelque gouttes au lieu de plusieurs litres d’infusions par exemple. Les principes de l’herboristerie diffèrent énormément de l’homéopathie et je pense que vous pourriez faire un excellent topo à ce sujet d’ailleurs. Perso, je trouve que les données scientifiques sont beaucoup plus présentes en herboristerie mais je peux me tromper également. Et comme tout autre chose, ce n’est pas une solution miracle mais bien une alternative intéressante pour certains maux 🙂

        • J’appuie cette suggestion de sujet sur l’herboristerie avec enthousiasme. Alcoolatures de plantes, de bourgeons, tisanes, gélules…

          Et j’en profite pour te remercier de ton travail salutaire : une vulgarisation nécessaire, humoristique et bienveillante.

  11. Allô! J’aimerais connaître votre opinion sur l’huile essentielle de menthe poivrée. Vous l’abordez brièvement dans cet article. Personnellement je l’utilise en l’avalant. Une goutte ou deux soulagent mes symptômes de colon irritable, la nausée et les brûlements d’estomac. Est-ce démontré scientifiquement? Est-ce dangereux? Merci!

  12. Il est vrai le merveilleux monde du pharmaceutique BIG PHARMA fait tellement de bien!!! Je lutte depuis deux ans à me remettre de la blessure iatrogène infligée à mon système nerveux par les belles pilules!!! Je me suis tournée vers les huiles qui sont dorénavant les seules placebos qui apaisent mes symptômes et les traitent sans me causer de dommage!!! Désolée, mais l’univers pharmaceuthique n’est-il pas pyramidal en soit et…on s’en met plein les poches!!!

    • Allo Marie !

      Je suis bien d’accord pour que l’on critique l’industrie pharmaceutique, elle le mérite (http://lepharmachien.com/industrie-pharmaceutique/).

      Respectueusement, je crois par contre que tu as une mauvais compréhension de ce qu’est la vente pyramidale; voir les liens dans mon article. Les médicaments d’ordonnance génèrent d’énormes profits, mais sont soumis à une réglementation extrêmement sévère qui n’a rien à voir avec ce modèle.

      Olivier

  13. Bonjour Olivier!
    Je t’invite, avec beaucoup de respect, à faire une relecture de ton article, j’y ai trouvé quelques fautes (certais mots omis)
    Je suis une abonnée du subreddit antiMLM, que je trouve hilarant et si triste en même temps.. aucun argument, aussi logique soit-il ne semble faire changer d’avis ces « huns »… un peu comme si ces femmes (majoritairement) étaient « brainwashées » par une secte… j’espère voir bientôt venir une meilleure législation de ce type de compagnie pour protéger les plus vulnérables

  14. Article très intéressant comme toujours! Je crois qu’il manque un « pas » dans la phrase suivante:
    Mais attention, ces personnes ne sont mal intentionnées
    Merci pour ton excellent travail j’adore lire tes articles!

  15. Merci pour cet article.
    Un point que tu n’abordes pas et qui est hyper important, c’est que comme ces produits ne sont pas pharmaceutiques, ils subissent beaucoup moins de contrôles qualité, de normes. Et donc ça entraîne qu’il y a régulièrement des problèmes sanitaires avec des préparations toxiques voire mortelles qui sont vendues en pharmacies. À cause de la variabilité des dosages liées à la variabilité intrinsèque des quantités dans les plantes utilisées.
    Un cas classique est celui de l’aubépine il me semble. Peut-être un warning sur ces problèmes serait bienvenu dans ton article ?

    • Salut Damien !

      Excellent point ! J’avais l’intention d’écrire quelque chose là-dessus, et ça m’est sorti de la tête. Je viens d’ajouter un petit paragraphe à ce sujet.

      Merci beaucoup d’y avoir pensé !

      Olivier

  16. Merci beaucoup Olivier pour ce dossier éclairant. J’aime beaucoup les huiles essentielles, personnellement. Mais c’est vrai qu’elles ne sont pas miraculeuses ni sans danger. Je rajoute que les MLM sont une plaie dans la vie sociale de beaucoup de gens, au nombre de connaissances qui essaient de vendre des cossins. Et oui, ça me fait également penser à des mouvements sectaires. Si tant de gens viennent ici pour tenter de sauver l’image de leur MLM, je pense que tu as touché un point…

  17. « on est allé au secondaire ensemble achète mon produit »… Je me suis pas mal fit dire ça par une fille. Quand j’ai dis que je ne voulais même pas la rencontrée elle était « frustrée et t’as trahis notre amitiée, ça m’aurait beaucoup aidé. »

  18. Haaa, les MLM, ça me rapelle les cas de patients « enrôlés » dans un système de vente de multivitamines en mégadoses…je ne nomme pas la compagnie mais je suis sûre que tu la connais.leur pitch de vente: l’équipe de ski de fond du Canada utilise nos produits….

  19. – Olivier, viens-tu avec nous en fin de semaine?
    – Ah non je ne peux pas, je vais mettre une BD sur mon site web…
    – C’est vrai que rechercher, écrire et dessiner, y’a dequoi prendre ta fin de semaine!
    – Non non, elle est déjà prête à publier, c’est juste que je vais répondre aux commentaires!

    Chapeau pour la BD et pour tous les efforts que tu mets autour de celle-ci! Je ne pense pas que les gens réalisent le temps que ça peut représenter. Sache que c’est apprécié 🙂

  20. Je trouve ton article super intéressant et répond à plusieurs de mes questions! Par contre ton évaluation des mlm n’est pas toujours juste…. je serais curieuse de voir qu’elle compagnie tu as étudié?

  21. Salut Olivier!
    J’ai vu quelques autres personnes le faire, alors je me permet d’attirer ton attention sur ce que je crois être une faute de frappe?

    « Je ne couvrirai PAS ce type d’arguments, auxquels j’ai consacré un livre en entier » (et non « PAR » / dans la 1ere partie, sous les 3 questionnements, avant le premier mode d’administration des h.e.)

    Autrement, très bon article! Comme d’habitude! Tu m’aide toujours à développer mon sens critique et analytique. Keep up the good work!

  22. Il y a quelques temps, une connaissance m’invitait à signer une pétition en ligne qui a beaucoup tourné et qui affirmait que l’Union Européenne voulait interdir les molécules naturelles (huiles essentielles et homéopathie).
    En réalité, il s’agissait d’une grosse intox qui déforme une réalité : certaines huiles essentielles ne sont plus vendues en vente libre. Dans la liste, on compte l’huile essentielle de sauge, d’if et d’autres joyeusetés qui ont comme point commun de contenir des principes actifs neurotoxiques et abortifs.

    Ca me fait vraiment grincer des dents, du coup, quand j’entends l’argument « c’est naturel donc ça peut pas faire de mal ».

  23. J’ai une huile essentielle de tilleul que j’utilise comme parfum tous les jours. Elle sent bon et je suis heureuse de la porter. On m’en fait des compliments régulièrement.
    Je crois que c’est ça la véritable magie des huiles essentielles. Leur senteur nous rappelle des moments heureux de notre vie et les sentir à nouveau nous replonge dans ces moments heureux. C’est réconfortant.
    Une marche en forêt, les épices du temps des Fêtes, un bouquet de fleurs reçu par un être aimé, des draps frais dans un lit, etc. Ils existent tous en flacon, pour notre plus grand bonheur.
    À tout coup, ça marche! 🙂

  24. Merci de votre article mais SVP toujours cité vos sources a la fin de votre article en hyperlien. sur internet il faut etre sceptique de tout ce que l’on voit et ne rien prendre pour acquis. on ne peu pas juste par un status de confiance ,édiatique commencer a sortir des chiffre de nule parts

    j’adore vos articles, mais je déteste avoir a trouver d’ou sorte les études et les chiffres, avoir les sources ajoute beaucoup de crédibilité aussi

  25. Bonjour et longue vie au Pharmachien!
    Je suis chimiste de formation donc un certain scepticisme acquis!
    Je partage mon expérience d’une huile qui n’est pas aussi essentielle que je croyais.
    Je fais de la pelade (perte de pilosité par plaques) depuis plusieurs années. La première manifestation fût à l’arrière de ma tête de la grosseur d’un vingt-cinq cents. J’avais lu »quelque part » que l’huile d’émeu était efficace comme anti-inflammatoire pour régler ce problème dermatalogique. Comme le problème est apparu dans ma barbe et mes sourcils, j’ai consulté un dermatologue (environ 50 années de pratique). Lorsque je lui ai parlé de l’huile d’émeu, il m’a dit sur un ton sarcastique »C’est bon pour tout cette huile là!. » Ensuite, il m’a expliqué que la pelade est une réaction »excessive » du système immunitaire et que la solution consiste à supprimer localement ce système par l’injection de cortisone. Ce qu’aucune crème ou huile ne peut faire.
    Voilà pour l’huile d’émeu…elle sert maintenant à lubrifier ma tondeuse pour les cheveux (clipper) mais à $10 la petite bouteille, j’aurais pu trouver un lubrifiant moins cher et tout aussi efficace!

  26. J’ai un ami Facebook qui fait partie du MLM. Ce qui me dérange, c’est que ce sont des produits qui ont rapport à la santé (des suppléments, mais pas pour s’entraîner). C’est dangereux quand des gens qui ne sont pas formés te donnent des conseils médicaux! Surtout quand cette même personne publie des articles contre la vaccination! C’est louche! Comme si j’allais suivre des conseils médicaux de la part de cette personne! Il me tape royalement sur les nerfs, honnêtement. Il parle beaucoup comment travailler là-dedans a changé sa vie et comment les gens qui critiquent ses modèles ne sont pas ouverts à la réussite. C’est louche.

  27. Bonjour Olivier.
    Ce commentaire n’est pas écrit dans le but d’être publié, c’est vraiment juste un message pour toi : merci tellement. Merci d’être là (encore et malgré les controverses) parce que ça a un réel impact dans la vie de certaines personnes (moi ? ;)) Merci aussi du grand respect que tu as dans ta façon d’écrire et de considérer tes lecteurs.

    J’ai dévoré tes livres (j’ai tellement ri !) et viens de te recroiser par le biais de la page Facebook des Trappeuses. T’es comme un post-it « esprit critique » qu’il faut regarder de temps en temps pour ne pas se laisser avaler par le confort du « le naturel peut nous sauver ». Ça fait du bien, un garde-fou, même si des fois on aurait le goût de se laisser aller de l’autre côté.

    Mon copain est prof de math et, suite à la lecture de tes livres, se dit qu’il devrait enseigner les sophismes à ces étudiants… Une chose est certaine, nous essayons de les souligner à nos enfants ! (Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à renifler la supercherie… et en faire une habitude !)

    Bref, il paraît qu’on ne peut connaître, de notre vivant, l’héritage qu’on laisse. Ça s’annonce un peu dramatique mon affaire, mais je vais le dire quand même parce que, tu vas voir, ça ne l’est pas tant que ça : C’est certain que tu auras touché beaucoup de gens et allumé des petites lumières qui en avaient besoin… et qui en allumeront d’autres à leur tour.

    Je disais quoi, dont ? Ah oui ! Merci 🙂

  28. Allô Olivier! J’ai reçu la visite d’une connaissance qui venait « rencontrer mon bébé », pour finalement me rendre compte qu’elle venait me présenter ses HE! Il y en avait une pour régler chacun de mes soucis de nouvelle maman…quel malaise! Merci pour cet article, j’aurai maintenant plusieurs arguments autres que: je n’ai pas les moyens en ce moment! Parce que depuis, je reçois au moins un message par mois me demandant si ma situation va mieux… :-/

  29. Est-ce que ça serait plausible qu’il n’y ait pas beaucoup d’études à propos des Huiles essentielles parce qu’elles ne sont tout simplement pas brevetable?? Pourquoi une compagnie de HE investirait autant d’argent dans ses études pour que les autres producteurs puissent les utilisées par la suite gratuitement??!!
    Pour ma part j’ai constaté beaucoup de bon résultats en travaillant avec des huiles essentielles de bonnes qualités!!
    L’aromathérapie Exactement est un excellent livre sur le sujet.

    • Allô Karine !

      Merci beaucoup pour ton commentaire !

      Cet argument est fréquemment soulevé pour l’ensemble des produits naturels. Et il n’est pas faux.

      Maintenant, s’il y a un manque de données probantes pour des raisons de financement/brevets, alors pourquoi les huiles essentielles font-elles des tonnes d’allégations thérapeutiques ? Elles devraient logiquement s’abstenir, vues les limites des connaissances scientifiques dans leur domaine.

      La réalité est que même pour les produits naturels très bien étudiés (ex. glucosamine, échinacée, vitamines) on continue à voir des allégations qui dépassent largement ce que la science permet d’affirmer.

      Donc ultimement, brevets ou pas, financement ou pas, les compagnies vont faire leur marketing et dire ce qu’elles veulent, car la réglementation en place est inadéquate et trop permissive.

      Un autre point à considérer est que ce type de recherche est typiquement effectuée de manière indépendante dans le milieu académique (public). Il y a des subventions gouvernementales à cet effet. Quand les compagnies font leurs propres recherches, elles ne sont souvent pas publiées et/ou pas révisées par les pairs.

      Cela dit, c’est tout à fait vrai qu’on aurait besoin de plus de recherche sur les huiles essentielles.

      A+!

      Olivier

  30. Bonjour Olivier,

    D’abord, je tiens à remercier de “vulgariser” ce qui n’est pas accessible à monsieur/madame tout le monde (dont moi).

    Je n’écris pas au sujet des HE (bien que ça m’intéresse), mais au sujet tellement “vanté” et “critiqué” à la fois… celui de la médication pour TDA/TDAH/TDAHP.

    Je suis enseignante au primaire et effectivement, le taux d’élèves sous médication ne cesse d’augmenter et selon les médias, “donné trop rapidement”. Je n’y connais rien, cependant si ces élèves oublient de prendre leur médication, nous le constatons immédiatement et ce, sans qu’on nous le dise… Est-ce qu’une médication a un effet peu importe qu’il y ait ou non un vrai TDA?

    Que se passe-t-il avec nos enfants? C’est une explosion des diagnostics (TDA, SGT, TSA, douance, etc.). Lorsque j’ai commencé à enseigner il y a 15 ans, on ne voyait qu’un TSA par école alors qu’à présent, c’est souvent 2-3 par classe. Près de la moitié de mes élèves ont un diagnostic de TDA… alors qu’à mes débuts avec 3 élèves TDA, c’était un “groupe difficile”.

    Est-ce la nourriture, la pollution? Qu’en est-il exactement des effets des tablettes? Est-ce des rumeurs ou les effets néfastes sont fondés? On nous encourage à utiliser les IPad en classe, mais je ne me vois pas les utiliser pour apprendre que j’ai contribué à nuire à ces enfants. Je suis nulle en science alors, un avis éclairé aiderait grandement les différents intervenants auprès de nos jeunes.

    Chose certaine, j’adore mon métier et j’en mange, mais ce n’est pas exagéré lorsqu’on dit que c’est de plus en plus difficile. Je ne crois pas que ce soit juste que les enfants sont “rois”. Il y a autre chose alors, qu’est-ce que c’est? C’est vraiment inquiétant, ils sont notre avenir!

    Exemple
    J’enseigne en 3e (21 élèves) en milieu confortable (les “démunis” sont minoritaires) et de mémoire (je n’ai pas mes dossiers en main):
    – 1 TSA
    – 1 SGT/TDA/anxiété
    – 1 dyspraxique/TDA
    – 1 dysphasique/TDAH
    – 1 trouble du langage/TDA
    – 1 TDAH
    – autres sous médication: 3

    Et maintenant, d’avoir près de la moitié du groupe sous médication est presque “ordinaire”…

    Bref, j’espère que plusieurs s’interrogent aussi…

    • Alors, je ne vais pas parler la place du Pharmachien, mais je me permet de donner ma théorie sur la question. Pour moi, il y a trois facteurs qui font que les jeunes se retrouvent de plus en plus sous médication ou avec des diagnostics de troubles en pagaille.

      – La première raison, c’est qu’avec la mise en avant de ces troubles, les parents prennent plus facilement l’initiative pour aller faire diagnostiquer leurs enfants, ce qui augmente forcément le nombre de personnes sous traitement.

      -On a quand-même, en France en tout cas, une forte tendance à la surmédication ou à flipper rapidement sur certains sujets, et possible que certains parents surestiment les difficultés de leur enfant.

      -Troisièmement, et ça c’est plus grave, on a des parents qui estiment que leur enfant est tout simplement parfait et ne peut pas, par exemple, avoir de mauvaises notes ou mal se comporter en classe. Ils lui inventent donc tout un tas de troubles pour le dédouaner (et parfois SE dédouaner) de tous les problèmes qu’il pourrait causer. L’Odieux Connard, auteur du blog du même nom, avait écrit un excellent article à ce sujet, appelé « Dysréfléchie », je vous en recommande la lecture, il est très drôle.

  31. Salut Pharma-chien
    Je viens en fait de regarder une conférence de Laurent Schwartz, cancérologue, des hopitaux de Paris. Je l’ai trouvé honnête, sincère, accessible. En fait, le gars m’a bluffé. youtube.com/watch?v=odgA7ZE3ElY
    Et je te laisse ce commentaire parce que ce mèdecin, dans ses recommandations de traitement contre le cancer (diagnostiqué) recommande, avec une argumentation carrée et précise, un regime cétogène sévère. Voila, voila, pharmachien… Ben ouais, tu peux pas avoir raison tout le temps hein … Il y a d’autres conférences de ce gars. Tu les trouveras sur U-tube.

    J’aimerais vraiment que tu regardes la conférence, pour avoir ton avis. Ca dure 40 minutes. Il fait la synthèse de ses recherches. Moi ca ma fait tripper. Y pas beaucoup de scientifiques qui arrivent à me covnaincre.

    Ca commence vraiment là
    Avant, c’est 4 minutes brouillonnes et un peu éparpillées.

  32. Bonjour,
    je voudrais juste ajouter une petit commentaire.
    comme dit dans l’introduction, il y a un gros boom de l’utilisation des huiles essentielles.
    une bonne question à se poser est aussi la disponibilité des huiles en tout temps.
    avec la forte demande, la production de certaines huile ne suit pas. et donc bon nombre d’huiles sur le marché sont coupées. C’est à dire diluée avec des matières deja présente dans l’huile mais sans tous les bienfaits.
    on sait que ce sont des produits naturels et donc il y a des saisons de production. acheter les huiles hors saison deja il y a plus de chance de tomber sur des huiles frelatées.
    Bref de mon côté en sachant ca je n’ai plus confiance dans ce marché la… car pas vraiment de solution pour etre sur à 100% que les huile ne sont pas coupées.

  33. Bonjour!!
    Huiles essentielles… plantes… ça me fait penser qu’on voit souvent des articles qui promeuvent certaines plantes vertes comme « dépolluantes » pour l’air de l’intérieur de nos maisons. Elles pourraient synthétiser benzène, toluène, etc. Savez-vous s’il y a un fondement scientifique derrière ces affirmations?

  34. Il y a beaucoup d’erreurs dans cet article : l’huile d’amande douce n’est pas une huile essentielle et les huiles essentielles existent seulement depuis 1985 etc…

  35. Merci pour cet article.
    Je ne comprend pas pourquoi on traite les huiles essentielles comme si il s’agissait d’une classe de produit qui devraient partager les mêmes caractéristiques. Il me semble que cela décrit plutôt un mode de fabrication du produit. On me bassine avec les huiles essentielles (qui seraient toujours des produits miracles). Pourquoi pas avec les bouillis: si c’est bouilli c’est bon, indépendamment de ce qu’on a mis dans la casserole, non ? Cela a l’air stupide, n’est-ce pas.
    La seule discussion qui me semblerait utile est de savoir si un produit spécifique a des caractéristiques testées qui le montre efficace pour certaines applications, avec également des limitations et des risques reconnus. Indépendamment de savoir s’il la été extrait d’une plante par distillation, d’une graine pressée à froid, d’un réacteur bio-chimique ou de toute autre méthode de fabrication.

  36. Bonjour à tous et merci Olivier pour ton blog.
    Simple aromatherapiste de mon village français, je fais usage personnel et aide mes amis par cette branche de l’aromatherapie. Je commande sur le net et achète en pharmacie.
    Je suis bien documenté et très prudent.
    Biologiste universitaire à la base, cela me facilite l’accès à l’information scientifique de pointe( thèse en pharmacie, th vétérinaire publications…)
    J’espère que l’accès libre des HE sera maintenu en France, chez vous les herboristes sont reconnus, pas en France. Et pourtant…
    Merci pour votre sens critique, le documenter au mieux avec les points + et -. Et préserver la liberté de chacun.
    Bien cordialement.

  37. Je suis arrivée sur ce site par hasard et je suis attérée.
    Ici, nous sommes dans l’équipe de désinformation de bigpharma.
    1/ Vous ne connaissez rien aux huiles essentielles, c’est très clairement visible au travers de vos commentaires, mais ceci n’est pas vraiment grave, seulement lamentable.
    2/ Vous ne connaissez que très peu de choses à propos des vaccins ACTUELS et de leurs conséquences qui peuvent être dévastatrices, c’est aussi très clair, il y aurait beaucoup de choses à dire car très graves.
    Certains vaccins stimulent le système immunitaire (c’est vrai pour vaccins activés), d’autres (vaccins inactivés, la majorité) le démolissent. Travaux d’un remarquable médecin norvégien qui a vacciné plusieurs centaines de milliers d’enfants africains en plus de 40 ans avec son équipe médicale et qui a établi un dossier médical pour chacun d’entre eux. Ses travaux ont été validés, depuis, par de nombreux médecins et la chaîne de TV Arte (Europe) à très largement retransmis les résultats de ses travaux, confirmés par plusieurs grands noms de la médecine. Ce n’est pas la vaccination qui est en cause, mais la composition des vaccins actuels et leur protocole d’application.
    Comprenez bien que ce n’est pas vous en personne que j’égratigne ici, mais ce que vous véhiculez, de grâce écoutez tous les sons de cloche et lisez toutes les publications avant de faire partager votre avis. C’est à vous de savoir ce que vous faites passer, soit vous croyez à ce qui est écrit dans ce site et vous êtes naïf, soit vous le faites par intérêt et il n’y a pas de nom pour qualifier votre action tant les dégât que vos recommandations peuvent produire sont graves. Chacun peut aller chercher les publications scientifiques qui l’arrange, mais pitié pas celles produites par les labos pharmaceutiques, ce ne sont que mensonges et propagande.
    En France la troisième cause de mortalité est générée par la prise de médicaments pharmaceutiques, dont l’intérêt de tous à été scientifiquement démontré, face aux huiles essentielles ou l’homéopathie dont les effets n’ont pas été scientifiquement démontrés, mais qui ne sont la cause d’aucune mortalité avec des effets bénéfiques établis. Pour ces 2 dernier produits, prix réduits, donc pas de bénéfices en vue pour les labos, donc pas d’intérêt.
    Je vous prie aussi de revoir et vous informer sur les bénéfices réalisés par les labos suite à la ventes des vaccins, c’est exactement l’inverse de ce que vous voulez nous faire croire, des milliard de dollars sont en jeu. Je suis très très bien placée pour le savoir.
    Merci de m’avoir lue
    C Olivier

  38. Bonjour,

    Article très intéressant,

    je me pose une question sur les huiles essentielles sensées repousser les moustiques. (citronnelle). J’ai l’impression que cela fonctionne plutôt pas mal même si ça repousse aussi mon chat ;). D’autant plus que les moustiques ont habituellement un vrai goût pour mon sang me privilégiant souvent par rapport à d’autre :s

    Malheureusement ce n’est que mon expérience personnel, as-tu des informations dessus ?

    Merci d’avance pour ta réponse

    Loïc

  39. Hello
    (je ne sais pas si le commentaire précédent est passé ou a buggé, dans le doute je reposte, désolé si c’est doublon !)
    Il y a quand même un peu de littérature au sujet des huiles essentielles et de leurs effets ; certes il semble y en avoir assez peu, mais avec le temps il semble également y avoir de plus en plus d’études réalisées avec des méthodologies « convenables ».
    Quelques exemples trouvés rapidement (il y en a sûrement d’autres, qui concernent d’autres HE) :
    https://coughjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/1745-9974-9-25
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0954611103914326
    https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/02770903.2012.717657
    https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1097/00005537-200404000-00027
    https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0944711314002050
    https://www.researchgate.net/publication/26688298_Concomitant_therapy_with_Cineole_Eucalyptole_reduces_exacerbations_in_COPD_A_placebo-controlled_double-blind_trial
    https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2210803317300027

    • Salut Sébastien !

      Merci pour ton commentaire !

      En effet, je mentionnais que la « plupart » des études avaient une méthodologie déficiente, mais il y a forcément des études de bonnes qualité sur certaines huiles.

      Une autre question dont je n’ai pas parlé est la signification clinique VS la signification statistique. Si je regarde la première publication par exemple, il est assez clair que les résultats n’ont pas de signification clinique, i.e. le produit testé n’a pas d’impact sur les symptômes en pratique (ex. 0.42 vs 0.44 sur le score de mucosité).

      https://coughjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/1745-9974-9-25/tables/2

      C’est un piège des statistiques, et ça sent même un peu le p-hacking (https://journals.plos.org/plosbiology/article?id=10.1371/journal.pbio.1002106).

      Je remarque que ce point n’est pas discuté dans la discussion de l’article d’ailleurs, ce qui est un manquement majeur.

      Je n’ai pas regardé les autres publications, peut-être est-ce plus convaincant cela dit.

      A+!

      Olivier

  40. D’ailleurs, pour en remettre une petite couche sur les compagnies MLM, les produits ont une fâcheuse tendance à perdre en valeur marchande, et ce trèèèèèèèèèès vite. Pour la simple et bonne raison que beaucoup de distributrices/distributeurs arrêtent leur activité mais souhaitent quand-même écouler les produits achetés en amont, et donc ils font souvent d’importants rabais. pour être sûrs de les écouler . Il suffit de faire un tour sur des sites ou des applications de vente entre particuliers comme Le Bon Coin ou Ebay pour en voir des tonnes et des tonnes, le tout vendu à des prix excessivement bas (ce qui donne des aberrations où un lot de produits vendus 200 € par les vendeurs est trouvable à… 5 €), bien que la palme revienne à Vinted, une application de vente de vêtements entre particulières qui est très majoritairement utilisée par un public féminin et qui est donc bien plus envahie que ses homologues par ce genre de produits.

    On peut également ajouter que, quand on regarde la composition des huiles essentielles ou des produits à base d’huiles essentielles fabriqués par ces compagnies, on voit très (trop ?) souvent la mention « Huiles Hydrogénées ». Dans mes souvenirs, et je m’excuse d’avance si je dis des bêtises, l’hydrogénation d’une huile est un procédé visant à augmenter la durée de conservation de ladite huile, mais au détriment de sa qualité… Ça ne fait donc que renforcer la méfiance qu’il faut avoir vis a vis de ces huiles « miracles », d’autant plus que les méthodes de vente des distributrices/distributeurs les poussent à mentir sur les bienfaits des produits en leur inventant des qualités thérapeutiques dans le but de les vendre, ce qui fait qu’il est extrêmement difficile d’avoir un avis fiable sur les bienfaits des produits vendus par ces compagnies…

  41. Bonjour,

    On peut citer aussi l’effet neurotoxique par utilisation à court ou long terme de certaines huiles essentielles comme celles de sauge, de romarin, de menthe, d’eucalyptus ou de cèdre.

    Il y a une erreur qui s’est glissé je crois (si j’ai bien compris le sens de la phrase) : « Les membres vont souvent mettre de la pression sur leurs proches et leurs amis pour leur acheter–>VENDRE des produits et/ou les recruter dans la business. »

  42. Tiens! Ce post est récent. Je vais commenter.
    (Au passage, merci de poursuivre ton travail d’information gratuite. Je suis content de retrouver ton site des années après, et d’y découvrir de nouveaux contenus)

    Les MLM
    « Justement, je me demandais ce qui se passait en Europe avec les MLM… »
    Les gens qui s’intéressent aux USA sont informés, et s’en méfient. On garde un oeil sur les USA. Quand on y voit un phénomène de société négatif, on sait qu’il va nous arrivé 10 ans après. Ca peut être l’obésité et le diabète, les formes de travail précaire, certaines formes d’emprise sectaire, les overdoses d’opiacées…
    Ici les gens sont assez peu informés. Mais, comme tu le sous-entend, le droit de la consommation protège un peu mieux les gens.

    J’ai eu deux fois affaires aux MLM.
    1° une copine étudiante marocaine a essayé de me vendre des plats cuisinés (et de m’enroler)
    2° une autre amie, qui sortait d’un travail où elle avait subit un harcèlement moral, avait failli se lancer dans le MLM. Elle essayait de se convaincre en essayant de me convaincre. Mais je l’ai mis en garde. (heureusement)

    J’ai une haine farouche pour ces entreprises, puisqu’elles vampirisent les chômeurs. (Elles visent aussi les gens qui ont besoin d’un complément de revenu.)
    Quelqu’un va croire être sorti de la misère, alors qu’il s’y enfonce. En plus son entourage la soutient (amis, famille), et se fait arnaquer. Du coup la personne a honte, ou va alimenter un déni, ce qui retardera sa prise de conscience.

    Personnellement, je trouvais ces entreprises louches : à l’époque d’internet, les marques cherchent plutôt à se couper des intermédiaires pour conserver leur marge.

    Plus rationnellement, les MLM sous-pèse moins les freins culturels :
    1° On n’a pas la même culture de entreprenariat. Toutefois, avec la globalisation et le modèle économique libéral, on est poreux au mythe de « passer des guenilles à l’opulence » en montant son entreprise dans son garage (le « from rags to riches » du rêve américain), ou au mythe du « gourou en motivation » du « self made man » et du pionier visionnaire rattaché au créateur du MLM.
    (L’inconscient collectif français rattaché à la richesse reste emprunt par le catholicisme, où la richesse suscite la suspicion, donc on la cache. Elle serait issu de l’exploitation des autres, elle permettrait le vice. L’Eglise a longtemps combattu le prêt d’argent contre intérêt (« l’usure »). Et, dans son côté doloriste et prenant la pauvreté pour modèle, un pan de la doctrine prône « qu’il est plus dur pour un riche d’entrer au paradis que pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille ». C’est un peu le contraire de la vision optimiste du ruissellement de la richesse d’un individu à la collectivité qui nous vient d’Adam Smith.)

    2° La plupart des gens ici ne connaissent pas les « ventes tupperwear », et ses réunions dans le salon d’une voisine, ou la vente au porte-à-porte de produits cosmétiques à la Estée Lauder. C’est cet inconscient collectif qu’a repris le MLM aux USA pour s’infiltrer. Ca et le lobbying facilités auprès des hommes et partis politiques que permet la loi américaine.

    Les huiles essentielles
    Je suis passionné par les parfums. La parfumerie est pour moi un art.
    Pour moi, ce n’est « bon pour la santé », que de la même façon qu’écouter Mozart peut faire un bien profond.
    Comme d’autres formes d’art, la parfumerie peut procurer un ré-émerveillement, un plaisir intense, une forme de réconciliation, etc. qui confine au surnaturel.
    Mais je me garderais bien de parler de médicament sans en avoir les preuves scientifiques.

    Ces dernières décennies, la parfumerie a subi des restrictions anti-allergène très strictes. Beaucoup de parfums ont été détruits. C’est un peu comme si on brûlait la Joconde.
    => Donc je suis un peu perplexe quand, dans le même temps, on laisse les gens faire un peu n’importe quoi, y compris de l’automédication; avec des huiles essentielles en libre accès partout.

    Pour revenir au parfum, les grandes marques se sont auto-régulées en suivant les recommandations de l’IFRA. Elles avaient peur que l’union européenne ne s’empare du sujet en premier, et n’impose des règles plus strictes.

    Le soucis c’est qu’on applique aux produits d’entretien, aux lessives, ou aux autres cosmétiques, les même règles que pour le parfum. Or dans un parfum l’odeur est l’élément principal, alors qu’elle est accessoire -et négligeable- dans les autres cas.
    La première vague de réglementation des années 90 était de bon sens : ôter les produits photosensibilisant (ex : bergaptène), restreindre les produits sensibilisants (qui rendent allergique), imposer de lister les allergènes que contient un parfum sur les boîtes (qu’ils soient issu d’une extraction naturelle ou de la synthèse chimique, ce que ne comprennent pas toujours les gens)

    La seconde vague a appliqué un principe de précaution, et a limité l’usage d’énormément d’ingrédient.
    Dans l’alimentaire, on aurait laisser les gens faire leur choix. Là, certaines molécules odorantes ont été fortement réduite et certaines quasi interdite pour tout le monde.
    C’est comme si les scientifiques avait renversés le rapport « gain/risque », en estimant que le gain était nul, donc le risque devrait être de quasi zéro pour tout le monde.

    J’aurais préféré qu’on laisse les créateur utiliser toute leur palette d’odeur pour la parfumerie fine (pas pour la parfumerie fonctionnel), quitte à forcer les boîtes à présenter des logos « danger » et des notices expliquant qu’un ingrédient/allergène est en quantité plus élevé que dans les autres parfums.
    (Je pense que de la mysoginie s’est glissé dans cette logique. Parfum = truc de femme = ça sert à rien = viser le risque zéro)

    Malheureusement, on peut toujours trouver quelqu’un d’allergique à quelque chose. Ex : j’ai souvenir d’un témoignage d’une femme, elle développait des oedèmes de quincke à l’odeur de la lavande, d’où quelle vienne, et devait se balader avec sa seringue d’adrénaline.

    A côté des HE, je trouve aussi que le grand public est mal informé contre tout ce qu’on pulvérise dans l’air. JLes « room spray » des toilettes, les bougies, et tout les produits détergent qu’on vaporise pour les appliquer sont selon moi des exposition

    Je manque de comparatif. Je ne peux pas comparer au tabac ou à l’alcool, parce que n’importe quoi est bénin face aux horreurs du tabac ou de l’excès d’alcool. Les vendeurs de parfum n’étaient pas défendus en lobby, quoi qu’on en pense. Pour caricaturer, les grands groupes de chimie comme IFF et Givaudan font d’avantage d’argent avec la lessive et les produits d’entretien qu’avec la parfumerie fine, donc c’est là qu’ils mettent leurs efforts.

    En parfumerie, le « naturel » n’est pas sans poser de problème : il faut pouvoir s’approvisionner (sourcing).
    Si ton parfum a un succès, tu n’es pas sûr de pouvoir t’approvisionner.
    Et le sourcing peut cacher de l’esclavage humain, de la sur-exploitation, ou la destruction écologique. Et avant, il était associé aux horreurs du colonialisme.

    Exemples :
    L’ylang-ylang
    (odeur archétypale de fleur blanche ; fraîche, langoureuse, puis liquoreuse, puis ambrée, et irremplaçable ; se détecte par son rendu « peau de banane »)
    L’ylang-ylang des comores est associé à un travail mal payé, car c’est une des régions les plus pauvres du globe. Dans les années 90, on a reproché à Guerlain d’employé des sans papier d’Anjouan (île voisine) dans ses exploitation de Mayotte (territoire français d’outremer).
    De plus les gens ont tendance à brûler le bois local pour alimenter les distillateurs. Sur île, le bois de chauffe est une ressource très limitée.

    Le bois de santal indien
    (c’est le contraire de toutes les odeurs de sciure. C’est une odeur chaude, douce, ronde, lactée, et un peu « rose » *)
    ((* probablement parce qu’on suit la transformation du bétacarotène ))
    Ce santal de mysore, santalum album, est passé de « pas cher » à « très cher », parce qu’on l’a surexploité. Désormais il y aurait une réglementation stricte en inde. Et l’Inde le garde pour son marché local (la pâte odorane sur le front quand on visite les temples, les bois odorant pour la crémation des morts).
    Le santal indien a des cousins, de qualité plutôt moins bonne, actuellement on essaie d’exploiter un santal indien que je trouve nul (on perd le lacté et la rose, on récupère des odeurs de brûlé de plastique et de sciure), ou de replanter du santal indien.

    Cette situation de prédation existait avant, puisqu’il existait l’expression « navire santalier » pour désigner les bateaux spécialiser dans le vol de santal des îles (probablement pas du santal indien mais un cousin qui sent encore bon).
    Je dit « voler », parce qu’il s’agissait d’escales rapides, pour trouver le santal par tous les moyens. Vol en secret des populations, achat (troc équitable ou contre bibelot), ou obtention par la violence.

    Le clou de girofle est plus difficile à trouver depuis que les arbres des exploitations de Tanzanie (Zanzibar) n’ont pas été renouvelés.

    (Par le passé, le monopole des néerlandais sur la noix de muscade, et en moindre mesure en clou de girofle, a résulté d’un génocide et de l’esclavagisation dans les îles Banda aux XVIIème siècle.)

    En Allemagne, on trouve les HE en magasin bio (ils ont toujours été en avance sur le bio), avec la marque « primavera ».
    En France, la personne moyenne les trouvera en boutique « nature et découverte ».
    Mais ça c’était plutôt avant, car évidemment il y a un boom, et on en trouve un peu partout.

    La régulation des ingrédients touchent parfois au tragicomique.
    La coumarine est dite cancérigène. (J’ai la flemme de vérifier si c’est cancérigène « avéré » « probable » « selon l’usage », bref le côté scientifique).
    Elle est irremplaçable comme « note de fond », avec sa facette poudrée, amande, puis foin. (tous les parfums à la lavande pour homme en ont ; les odeur « crème à raser » en ont ; quasiment tous les parfums féminin fleuri-poudré en ont)

    On a soupçonné la vanille d’être perturbateur endocrinien.
    Tu imagines la grosse merde que ça aurait été.
    Là les créateurs et les marques ont arrêter de jouer les paillassons qu’on foule du pied, et auraient fait un peu de lobbying.

    Coumarine : En allemagne, en alimentaire, on symbolise la quantité de coumarine qu’on mange par un système d’étoile (genre une dose journalière de 5 étoiles) (par exemple, parce que autour de Noël on y mange beaucoup de gâteau et de vin à la cannelle).
    Vanille : Scientifiquement, j’aimerais qu’on face les études pour savoir si la vanille est un perturbateur endocrinien. Mais comme toujours, personne ou presque ne veut financer ce genre d’études de recherche fondamentale (ni l’état, ni les entreprises de santé, ni les entreprises de cosmétiques). Pourtant, avec le nombre de puberté précoce, d’endométriose, et autre joyeuseté, la vanille qu’on fout partout fait une bonne suspecte. J’espère que c’est pas la vanille.

    Et toi, as-tu entendu de l’interdiction faite à Halifax (Nouvelle-Ecosse) de porter du parfum au travail?

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ton commentaire n'apparaîtra pas immédiatement, je dois les approuver manuellement!

Back to top