POUR ou contre la vaccination – Message aux médias (version illustrée)

medias-vaccination_header

Je suis pas mal sollicité pour parler des vaccins dans les médias, probablement à cause de ma fameuse BD sur le sujet.

Or, lundi dernier (3 nov. 2014), j’ai publié un mini-commentaire dans mon « Courrier du lecteur » à propos des débats POUR ou CONTRE la vaccination dans les médias. Je l’ai écrit sur un coup de tête, après avoir reçu un appel téléphonique particulièrement décourageant et frustrant !

À ma grande surprise, ce commentaire a fait l’objet de beaucoup de réactions, autant de la part des lecteurs que des médias eux-mêmes. Bref, je suis bien content d’avoir pu faire bouger un peu les choses !

Question d’en rajouter une couche de plus, j’ai décidé d’illustrer le fameux commentaire… Ainsi, j’espère que tous les médias auront la chance de le lire, qu’ils n’organiseront plus de débats du genre et que le public n’acceptera plus cela de leur part.

Si tu préfères lire la version « texte seulement », elle est ici.

 

 

medias-vaccination-01Débats POUR CONTRE vaccination médiasTout le monde est un expertBiais et anecdotesPropagande Internet et le CONTRE non justifiéLa vaccination au Sénégal et en AfriqueConclusion

 

P.S. Ceux et celles qui ont lu mon livre se souviendront probablement du chapitre 2.3, intitulé “Trop de science, c’est comme pas assez”, où je critique justement les médias pour leurs choix de sujets scientifiques parfois discutables…

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

127 Responses to POUR ou contre la vaccination – Message aux médias (version illustrée)

  1. J’adore !! Étant infirmière je me vois souvent confrontée à des situations où je dois expliquer l’importance des vaccins et il y a toujours une personne qui me sort un argument contre que je sais pas du tout ( pour pas dire pentoute ) où il a trouvé ca. Le pire est le vaccin anti-grippal, je sais pas pourquoi certains acceptent tous les vaccins sauf lui en disant que c’est le plus dangereux (???) Bref, le manque d’informations est très grand en matière de santé 😉

    P.S. L’idée d’une émission expliquant les vaccins est très bonne, j’espère qu’un jour elle va exister 😉

    • Salut Stéphanie !

      Des émissions où on explique les principes de la vaccination, il y en a beaucoup ! La plupart de mes interventions dans les médias à ce sujet étaient fort agréables et productives. Les médias qui font des “pour ou contre” sont vraiment l’exception… mais j’espère que ça va disparaître complètement.

      Par contre, parler des vaccins en ondes (ou de n’importe quel sujet scientifique d’ailleurs), c’est difficile à cause des limites de temps ! Après une entrevue, je pense à toutes les choses que j’aurais voulu, mais pas pu, dire par manque de temps. Vraiment pas facile.

      A+!

      Olivier

      • Sur les ondes radios de Montréal ou des grandes villes peut-etre qu’il en a beaucoup mais malheureusement en régions il en a très peu. C’est domage mais c’est une réalité et les émissions de tv qui “pogne” ou qui marque les gens sont ceux où c’est le sensionnalisme qui est mis à l’avant. Mais bon je vais continuer de parler de ton blog à mes patients 😉 et de leur apprendre à être critique dans ce qu’il lise sur internet parce que sur internet on trouve de tout et de n’importe quoi 😉

  2. L’esprit scientifique avec un soupçon de dérision, toujours aussi mordant cher Pharmachien! La haine et la peur des vaccins provient souvent d’idéologies ou de craintes personnelles. Lorsqu’on prend le temps de s’informer davantage de la provenance et du rôle des vaccins (le comment et le pourquoi), on se rend compte qu’ils ne sont pas l’œuvre de Satan. Merci pour la nouvelle publication, toujours aussi divertissante qu’instructive.

  3. Rien à redire ! Vrai que ce genre de débat est plutôt stérile où est-ce que le “pour” et le “contre” s’affronte sans vraiment s’écouter. On mettrait un mur de brique entre les 2 partis que ça ne changerait rien.

    Sans vouloir partir un débat non plus, je trouve que le même “pattern” est reproduit avec Ebola … sans oublier la fameuse H1N1… Dans le sens qu’on maintient les gens par la peur. (( vous pouvez ne pas mettre cette partie dans vos commentaires si vous jugez que ça peut faire patate rapidement ! ))

  4. Voici un vidéo d’un médecin connu qui explique très bien le vaccin : https://www.youtube.com/watch?v=yj_EfZkBnQU

  5. Isabelle C.Miron

    Haha j’ai bien aimé l’image du cerveau qui explose. Mais oui je suis entièrement d’accord avec toi. Je suis pour la vaccination a 110% et étant tech en pharmacie j’incite même mes collègues à se faire vacciner contre exemple l’influenza chaque année, On a une infirmière sur place, c’est gratuit et vu qu’on est en contact avec des gens malades alors go. Je ne comprend pas encore en 2014 que bien des gens soient réticents face à la vaccination. Probablement, comme tu la mentionné, à cause des campagnes de peur que les médias et internet font depuis des années.

    Ps: J’adore ton livre, je suis juste triste de ne pas avoir l’exemplaire signé snif snif.

    • Salut Isabelle !

      Super ! En pharmacie, on rencontre tellement de gens fragiles que recevoir le vaccin est absolument un must.

      À bientôt !

      Olivier

      P.S. Viens me voir au Salon du livre de Montréal la semaine prochaine pour que je puisse signer ta copie ! Ou dans un autre salon l’an prochain !

  6. <3. Juste, <3. Merci d'être une bouffée de lucidité dans cette bouillie de faux débats!

  7. Je vais partager, ça m’évitera de répéter 239890472 fois la même chose. Je n’en peux plus. Je vais abonner tous mes patiensts à ton site.

  8. Les compagnies pharmaceutiques achètent certains médecins et même certains pharmaciens!! Combien de médecins font partis d’une liste dont le gouvernement offre sur un plateau d’or aux compagnies afin que celles-ci aient la liste complètent ou presque des médecins (à part ceux\celles ayant fait la demande de retirer leur nom de cette liste). Cette liste permet aux compagnie de connaitre le profil de prescription du médecin et bien plus!! Les vaccins sont fabriqués par les compagnies pharmaceutiques et les recherches sont subventionnées la majorité du temps par celle-ci!! Combien de médecins et de pharmaciens ont-ils reçus des ”bonus” par les représentants pharmaceutiques en cartes cadeaux, en voyages, en argent comptant??? La question est celle d’avoir un esprit critique et d’amener la population à développer leur esprit critique en entendant les commentaires et les expériences des autres afin d’éviter qu’on devienne une société dirigée par les médias et les compagnies pharmaceutiques!! Exemple: les implants mammaires en silicones en France ont été longtemps bannis alors qu’au même moment ils étaient permis ici au Québec.. ils ont finalement été ”mis sur la glace” combien d’années plus tard, pour être finalement autorisé après que le silicone ait été modifié pour respecter les normes de santé. Sans parler que plusieurs médicaments et vaccins sont surveiller par l’Afssaps.. 77 médicaments ont été mis sous surveillance dont : Gardasil, Cervarix, etc. Une étude sponsorisée par la compagnie pharmaceutique l’ayant produite est une étude biaisée!! Voilà mon opinion!

  9. Merci! Je l’ai partagé parmi mes amies. C’est aussi un “débat” aux États pis je frappe ma tête sur les murs TOUT LES TEMPS.

  10. Quel article pertinent!!! Comme tous vos autres articles d’ailleurs!!! J’en ai plus qu’assez des campagnes de désinformation pour faire peur!!! On peux-tu juste informer les gens avec des informations probantes et faire ensuite confiance à leur bon sens pour faire des choix éclairés??? Ça me mets vraiment hors de moi à la longue qu’on prenne les gens pour des cons!!! Un Ti-Jos connaissant qui défie toute une communauté scientifique???? Pfffttttt…. Oui il faut avoir un esprit critique et ne pas croire tout ce qu’on nous dit, mais il faut faire la part des choses!!! Il faut se servir de son jugement plutôt que de se laisser contaminer par ceux qui veulent faire des campagnes de peur!!! Il faut s’informer à des sources crédibles!!!

  11. Bonjour,

    Tout d’abord une mini erreur (pas très grave), c’est le 3 novembre et non le 7 😛 .

    Ensuite, étant donné que j’ai décroché des médias, quels sont les médias qui ont réagit?

    Merci.

    • T’as bien raison René, c’était le 3 !
      Je me suis justement fait interviewer par SRC ce matin à propos du commentaire en question. Ça m’a un peu pris par surprise, mais c’était cool de pouvoir en parler en ondes avec des gens du milieu.
      A+!
      Olivier

  12. Cette idée de débattre « pour ou contre » la vaccination me fait penser aux face-à-face entre évolutionnistes et créationnistes aux États-Unis. En acceptant de participer à de telles rencontres, on donne déjà trop de crédibilité aux ignares. On reconnaît implicitement que leur opinion mérite d’être entendue sur la tribune que l’on partage.

    L’exemple à suivre pour les médias est sans doute celui de la BBC, qui a émit une directive ferme en juillet dernier pour que ses journalistes n’offrent pas de temps d’antenne non-mérité aux climato-sceptiques.

    • Dans un même ordre d’idées, le site web Popular Science a pris la décision l’an dernier de cesser d’accepter les commentaires sous leurs articles.

      Leur raison : “Comments can be bad for science

      http://www.popsci.com/science/article/2013-09/why-were-shutting-our-comments

      Autrement dit, certaines opinions peuvent nuire à la science… Me suis moi-même souvent posé cette question, surtout que je filtre à peine les tonnes de commentaires injurieux laissés sous ma BD des vaccins !

      A+ Olivier !

      Olivier # 2

      • Je pense que malgré tout, il faut laisser les commentaires actifs. Ça permet de parfois mesurer ce taux d’ignorance et de pouvoir contrer ses arguments.

        J’ai déjà été bloqué d’un site sur lequel j’exprimais une opinion radicalement opposée à ce qui était écrit sous un article (il s’agissait d’un article bien plus politique que scientifique).

        Je dénonçais donc le biais de l’organisme face à une politique à venir, basée sur une seule études qui appuyait son point de vue. J’ai pu donc leur poster plus de 18 études qui démontraient le contraire, et j’ai eu comme résultat “Nous avons bloqué votre compte car vos affirmations pourraient nuire à notre organisme et diriger les lecteurs de ce forum sur des pistes erronées”
        Quelques mois plus tard, le projet n’est pas passé auprès du gouvernement… mais c’était moi qui était dans le champs !

        La censure n’est jamais très très bonne. Il faut savoir simplement éliminer les commentaires haineux ou injurieux. Les autres, c’est une source de plaisir à qui détient la vérité et les arguments.. pour les contrer :-)

  13. Félicitations !
    Je suis médecin de famille et urgentologue et je me bats chaque jours contre les effets qu’on ce genre de ligne ouverte sur les patients mal informés. J’écoutais la dite émission et j’avais envie d’étriper Dénis Levesque avec ses commentaires personnels alarmistes, fondés sur rien de scientifique !!!
    C’est irresponsable de la part des médias d’accepter de diffuser des émissions de ce genre.
    Merci d’avoir refuser de participer à ce cirque !

    • Salut Julie !

      Ben coudon, je savais même pas que Denis Lévesque avait fait une émission là-dessus ! Je suis allé le voir à son émission il n’y a pas très longtemps et il m’a semblé très rationnel (i.e. no bullshit) comme gars.

      Dans mon cas, c’était une émission de radio la semaine dernière. Mais il y en a probablement des tonnes d’autres malheureusement…

      Merci pour ton message Julie !

      Olivier

  14. Étudiante en quête de savoir

    Salut!
    J’aurais une petite interrogation. Sans aucun doute, les vaccins sont une formidable invention qui a réussi à faire disparaître plein de vilaines maladies. Cela dit, pourrait-il y avoir un phénomène de survaccination qui pourrait résulter en l’émergence de souches résistantes qui pourraient être très difficilement traitable, un peu comme à la manière du S. aureus? Est-ce que, par exemple, des mutations sur les gènes du virus pourraient augmenter leurs chances de survie en les rendant plus difficilement reconnaissables par les anticorps? Faut-il éviter de vacciner pour des virus que nous ne sommes pas susceptibles d’attraper, ou pour ceux qui ne sont pas vraiment dangereux?
    Merci, j’adore votre site! :)

    • Salut chère étudiante !

      Wow, en voilà une bonne question !!! Je vais faire ce que tout scientifique non-calé dans le domaine devrait faire dans de telles circonstances… et te dire que je l’ignore ! Il faudrait poser la question à un expert qui travaille dans le domaine de l’infectiologie et/ou de l’épidémiologie en matière de vaccination. S’il y en a un qui lit ceci, SVP intervenir !

      Pour ce qui est des mutations en tant que telles, il faut savoir qu’elles sont, à la base aléatoires (i.e. dues au hasard). Le virus de l’influenza qui cause la grippe, par exemple, évolue à chaque année. C’est pour cette raison qu’il faut modifier la vaccin à chaque fois. Est-ce que la vaccination influence le hasard ? Possible… je ne peux pas m’avancer davantage.

      Merci pour l’excellente question et à bientôt !

      Olivier

    • Bonjour Étudiante et Olivier,
      Je ne suis ni une experte dans le domaine de l’infectiologie, ni en épidémiologie, mais j’enseigne la microbiologie et l’immunologie au cégep, alors je vais m’essayer avec une partie de réponse. Désolée si j’outrepasse mes compétences, quelqu’un me le signalera certainement si c’est le cas.

      Le terme “souches résistantes” s’applique généralement à des souches de bactéries (et, plus rarement, de virus) qui résistent à un traitement quelconque (ex: des antibiotiques, pour les bactéries). Ces traitements ne sont pas des vaccins et ils ne fonctionnent pas sur le même principe; entre autres, ils prennent la relève là où le système immunitaire de la personne infectée ne suffit pas à la tâche. Un vaccin, par contre, entraîne le système immunitaire pour qu’il soit plus efficace dans l’élimination du virus ou de la bactérie en question, lorsqu’il le ou la rencontrera éventuellement. C’est tout ce que le vaccin fait; il ne remplace pas le système immunitaire, il l’oblige plutôt à faire un genre d’exercice de préparation. Pour ce qui est de la “résistance”, le plus proche qu’on peut observer est qu’un vaccin donné ne sera pas efficace contre toutes les souches d’un virus ou d’une bactérie donnée. Dans ce cas, le fait d’être vacciné ou non ne changera rien à la réponse de l’organisme en cas d’infection par une souche différente du micro-organisme. Pour ce qui est du micro-organisme, le fait de rencontrer des anti-corps dès son arrivée dans l’organisme ou plus tard, lors de la réponse immunitaire, ne devrait pas avoir d’effet sur son taux de mutation. Du moins, si c’est le cas, je n’en ai jamais entendu parler.

      À ma connaissance, la seule considération qui détermine si cela vaut la peine de créer des vaccins (lorsqu’on le peut) contre un micro-organisme donné est le coût occasionné vs le risque que le micro-organisme présente pour la santé. C’est pour cela qu’on fait à chaque année des vaccins contre la grippe (qui a un taux de mortalité significatif) et non contre le rhume. Pour d’autres micro-organismes, il est simplement trop difficile de faire un vaccin efficace, a cause de la variété de souches présentes dans l’environnement ou de la rapidité de mutation du micro-organisme.

    • Bonjour étudiante en quête de savoir :-)
      La question peut en effet sembler très pertinente.

      Cependant, dans les faits, les virus ne mutent pas lorsqu’ils rencontrent une personne vaccinée. La personne vaccinée va l’éliminer et le virus disparaitra. C’est d’ailleurs l’objectif premier de la vaccination ! :-)

      Le problème se pose plus pour des virus qui ne peuvent pas être éliminés comme le VIH, l’herpès ou les papillomes par exemple.

      Ces virus sont capables de s’adapter à l’hôte qui les reçoit. C’est d’ailleurs pour cela qu’il existe plusieurs souches de ces virus. Chacun ayant une petite différence (une mutation).

      C’est aussi semble-t-il pour cela qu’il est aussi difficile de mettre au point un vaccin contre le VIH.

      Un autre exemple de cette non-mutation est l’élimination du virus de la variole.
      Alors que la vaccination avait lieu depuis des années, aucune mutation n’a été notée chez ce virus. Le fait que l’Homme était le seul réservoir de ce virus a permis de l’éliminer lorsque toute la population mondiale a finit par être vaccinée.

      (Je rêve du jour où l’OMS décrètera la journée de lutte mondiale anti-poux… là aussi, si tout le monde était traité en même temps (de façon rigoureuse), on ferait disparaitre ces insectes de la planète, car l’Homme est le seul réservoir de cet insecte)

      La résistance aux antibiotiques survient en générale de manière plus sournoise. Tout le monde s’est fait dire “Prenez le traitement jusqu’au bout, même si ça va mieux et que vous n’avez plus de toux ou de fièvre” par nos bon pharmaciens dans leurs officines (et même par les médecins lorsqu’ils prescrivent l’antibiotique).
      Le problème c’est que bien des gens n’écoutent pas ces conseils et arrêtent leur traitement dès la disparition des symptômes.

      Les bactéries ont quelques chose de très particuliers… les plasmides. Ce sont des petits morceaux d’ADN circulaire qui ne sont pas inclus dans l’ADN du noyau de la bactérie.
      Certains de ces plasmides renferment des activités particulières, propres à chaque bactérie (littéralement). Parmi ces activités particulières, il est possible qu’un plasmide confère une résistance à la pénicilline mais pas aux céphalosporines (2 classes d’antibiotiques).
      Donc, supposons que la bactérie A possède le plasmide de résistance à la pénicilline mais que toutes les autres bactéries ne le possèdent pas.

      Vous avez une pneumonie. Le médecin prescrit de la pénicilline.
      Le traitement de 7 – 10 jours va permettre de tuer les bactéries sensibles à la pénicilline, tout en laissant le système immunitaire prendre la relève pour éliminer les bactéries récalcitrantes (pas juste les résistances) mais nettement moins nombreuses. Parmi ces bactéries, on peut supposer que la bactérie A sera éliminée.
      Mais en arrêtant le traitement avant la fin… non seulement le système immunitaire va être débordé (car trop de bactéries seront à éliminer) mais surtout la bactérie A aura eu le temps de se reproduire et solidarité bactérienne oblige, elle aura eu le temps de transférer son pouvoir de résistance à d’autres bactéries… et vous comprenez que le cycle de reproduction des bactéries est largement plus rapide que notre fameux 36 semaines !

      Il s’ensuit donc la création d’une souche de bactéries résistantes à la pénicilline.

      Supposons alors que le médecin prescrive une céphalosporine quand le patient revient le voir pour lui dire que son traitement ça valait pas de la marde !…
      S’il interrompt son nouveau traitement, et s’il a le malheur d’avoir une bactérie résistante aux céphalosporines… vous comprenez alors que les bactéries vont s’échanger ce plasmide… et vont avoir acquis une multirésistance..

      C’est pour cela que dans les hôpitaux on peut retrouver des super-bactéries résistantes à plein de chose… car elles peuvent être transmises via les mains, les robinets, les instruments médicaux d’une personne traitée avec un type d’antibio vers une autre personnes traitée avec un autre type d’antibio…

      Le fait de prescrire trop d’antibio (surtout pour des maladies virales) augmente donc le risque que les patients ne soient pas observant pour leur traitement… et l’apparition d’une résistance.

      Du coup, il faut une hygiène irréprochable du personnel soignant dans les hôpitaux, mais également que les patients se lavent les mains régulièrement et surtout il faut toujours suivre les conseils avisés des professionnels de la santé. Le pharmacien est le spécialiste du médicament… il faut donc lui faire confiance.

      Comme conclusion donc. Il n’est pour le moment pas possible de parler de “sur-vaccination” et donc aucun risque de développer une résistance à un vaccin, car ce dernier ne fait que stimuler le système immunitaire pour le préparer à une “deuxième attaque” et être plus efficace à ce moment-là.

  15. Karol-Ann Dupont

    Merci pour ton article! Il m’aide à gagner mes débats sur la vaccination avec beaucoup moins d’effort! J’ai juste à mettre ton article en copie dans mes interventions!

    J’en profite pour te dire que ton livre est excellent, je viens tout juste de le terminer. Je suis résidente en med fam et j’ai À PEINE été offusquée par ta description de notre égo démesuré ahahah!!!
    Il sera dans ma salle d’attente pour instruire/divertir mes patients :)

  16. Bravo! Je suis dentiste en santé publique et cet article me fait vraiment penser à ce que l’on vit avec la fluoration de l’eau. Sujet dont les médias raffolent pour débattre …

  17. Excellente chronique! Sur le même ton, je propose de te (vous ?) seconder sur une double ligne ouverte qui pourrait s’intituler: “Pour ou contre la vaccination et les compteurs intelligents d’Hydro Québec” lol! Les experts en métaphysique vont adorer!

  18. Si tous ces fiers représentants de l’élite scientifique et médicale n’avaient pas cette malheureuse tendance à être arrogants et suffisants avec ceux qui “n’y connaissent rien” et choisissent de se tourner vers la “pseudo-science”, ça aiderait peut-être au passage de l’information.

    Autrement dit: comment faire confiance à des gens qui nous prennent régulièrement pour des cons ?

    • Tu soulèves un super bon point Cédric.

      Je pense que les professionnels de la santé, historiquement, ont été plus habitués à donner des “ordres” à leurs patients (à défaut de savoir faire autrement) plutôt que de tenter de leur donner les outils pour mieux se prendre en main. Or, de nos jours, cette approche ne fonctionne plus, car les gens sont informés, autonomes et plus critiques que jamais. Et c’est une bonne chose.

      L’idée ici est de donner les moyens aux gens de prendre de meilleures décisions en matière de santé. Être informé sur sa santé, c’est bien… sauf si l’information obtenue est de mauvaise qualité (sur le web, entre autres).

      Mon hypothèse / mission / objectif à très long-terme / rêve / whatever, c’est de contribuer à ce que le public déçu retrouve confiance en la communauté médicale, se prenne en main et ne ressente plus le besoin de se diriger vers des traitements farfelus, inutiles ou même carrément dangereux. Heureusement, je ne suis pas le seul à penser comme ça… on est de plus en plus !

      À bientôt Cédric !

      Olivier

    • Salut Cedric, cest typiquement quebecois de dire que les experts sont hautain. Si ils utilisent un language rechercher et precis, ils sont vu arrogant, elitiste et 95% de la population ne comprend rien ( Le language populaire est pauvre ). Et la, si ils utilisent un language populaire avec des exemples que tout le monde peut comprendre, tu pense qu ils nous prennent pour des cons?

      Il faut vraiment que le monde respectent les connaissances des experts, sinon cest la mentalite DIY experts for dummies = I know better qui gagne.

      Finalement… Comment faire confiance a un expert? Accepter que nous sommes ignorants, et accepter que dite experts ont beaucoup plus de competences dans le domaine que toi.

      • Y a quand même un problème quand des experts parlent des deux côtés de la bouche.
        Vous trouverez encore, malheureusement, par exemple, des infirmières qui sont contre la vaccination, alors que la loi leur permet de décider d’effectuer la vaccination de façon autonome (suite à une formation spécifique en vaccination).
        Ce sont donc des expertes en la matière, et d’entendre des infirmières dénigrer la vaccination, me fait royalement suer.

        Je comprends alors qu’un citoyen non-expert commence à avoir des doutes sur la vaccination.

        Un médecin français installé au Québec remet également beaucoup de choses en doute, parfois avec justesse (comme le test de dépistage du cancer de la prostate). Donc quand ce médecin se prononce contre le vaccin contre la grippe… il est assez crédible auprès des gens moins informées. Le problème c’est que si ce médecin semble douter du bienfondé de la vaccination anti-grippale à large échelle, la population entend un discours tout différent… la vaccination est mauvaise. Ce n’est pourtant pas le message que le médecin envoie… il parle que de la vaccination anti-grippale et son aspect “universel”.
        Il ne dit pas que la vaccination est mauvaise pour les autres vaccins…

        Mais avec l’ère de la communication rapide et instantanée, on ne lit que ce qu’on veut bien lire et on n’entend que ce que l’on veut bien entendre.

        Pour faire disparaitre ce doute auprès de la population, il faudrait vraiment que les professionnels de la santé et les experts ne parlent que d’une seule voix. Si un doute apparait en science, c’est aux scientifiques de le régler, surement pas aux médias et encore moins aux lignes ouvertes POUR ou CONTRE.

        D’Ailleurs j’ai toujours dénoncer ces sondages….
        Une fille est tuée dans la rue d’une manière horrible. Le soir sondage à la TV. Pour ou contre, nos rues sont sécuritaires ! On voit clairement le biais.

        Rien ne se passe : Sondage : Trouvez-vous que nos rues sont sécuritaires… résultats bien bien différents.

      • Ça tombe bien, je ne suis pas québécois. Je ne me sens donc pas du tout concerné par ce que tu avances, Val. S.

        D’autant plus que ton texte est bourré de fautes de français ainsi que de procès d’intention … trop d’émotions au moment de l’écriture, peut-être ?

        NB: Avoir un ton moralisateur n’invite pas non plus à un débat sain et respectueux, d’ailleurs.

        À bon entendeur, salut.

        Cédric

        • Salut Cédric,

          De mon point de vue, le commentaire de Val. S. est non seulement juste et pertinent, mais surtout il n’a pas la moindre trace de ton moralisateur ou d’émotions inappropriées.

          Si tu commentes ici, il faut que tu acceptes de te faire contredire.

          A+!

          Olivier

  19. Salut le pharmachien!
    Étant vétérinaire, je peux te dire que nous connaissons le même débat avec la vaccination des animaux de compagnie. Beaucoup “d’experts” qui gravitent autour du domaine animal prennent un malin plaisir à propager la même campagne de peur…. Nous avons les mêmes préoccupations dans notre pratique. Je partage régulièrement tes BD sur mon Facebook et te cite souvent en exemple. Une BD vétérinaire, ça te dirait?

  20. Voici d’autres suggestions pour les médias: pour ou contre, la gravité? Aimez-vous les insectes? Doit-on avoir peur des extra-terrestres? Et finalement, sujet très populaire aux États-Unis: les changements climatiques, y croyez-vous?

  21. Bonjour ! Excellent sujet ! Et quoi répondre aux gens qui nous disent qu’ils n’ont pas besoin de vaccin, que leur corps est capable de produire leur propre anticorps pour combattre la maladie ???

    • Salut Julie !

      Comme je l’explique souvent dans les entrevues, il y a 2-façons-et-demie de développer des anticorps pour être protégé contre un virus :

      1) Attraper le virus et survivre (idéalement pas trop magané)
      2) Recevoir le vaccin

      (L’autre “demie” façon, c’est via le lait maternel…)

      Évidemment, l’immunité n’est jamais garantie.

      Donc les gens n’ont pas tort, en ce sens qu’ils peuvent attraper la maladie, s’en tirer indemnes et être possiblement immunisés. Et espérer qu’ils n’ont pas transmis le virus à leur enfant ou à leur mère âgée, qui eux ne sauront pas se défendre convenablement. Le bug, c’est qu’on sous-estime les risques et complications possibles de beaucoup d’infections, pour soi et pour les autres… la grippe entre autres.

      Merci pour ta question et à bientôt !

      Olivier

  22. C’ est amusant de remarquer que l’opposition à la vaccination est souvent plus grande dans les quartiers riches que dans les quartiers pauvres .

  23. Moi j’ai toujours suivi fidèlement les directives de la Santé Publique pour faire vacciner mes deux enfants… qui sont encore vivants. J’adore ton livre qui renseigne et amuse tout autant. Et l’autodérision est importante pour tout le monde. Pas seulement les travailleurs du système de santé.

    P.S. Tu me fais tellement rire avec tes dessins et les commentaires qui y sont rattachés.

  24. Cher pharmacien, je suis infirmière conseil en prévention des infections, alors ton sujet m’a particulièrement interpellé! Je suis à 100% d’accord avec toi. Au début de mon bac, j’ai participé à un débat sur ce même sujet (j’était du côté POUR) dans un cours de philo sciences infirmières. Toutefois, en faisant mes recherches préalables au débat, j’ai vraiment compris comment les médias (radio, web, TV…) peuvent inculquer de fausses croyances à la population. Ces sources ne sont pas fiables et malheureusement, je crois que la population en est mal informée. Combien de gens se présente à l’hôpital avec un mauvais diagnostic qu’ils ont trouvé dans les médias
    Dans le cadre de nos fonctions, nous avons le devoir de fournir des informations claires, précises et basé sur des données probantes comme tu sais très bien le faire! Félicitation, c’est toujours un plaisir de te lire!
    Caroline

    • Je suis infirmière aussi et contente de lire tout cela aussi…j’irai voir le reste. Moi on me dit que mon avis (qui s’est construit sur mon expérience professionnelle en partie) est biaisé par mon métier où je vois “le pire”. Il n’empêche que ce “pire” existe bien. Tout soignant a l’obligation d’avoir une démarche scientifique pour être compétent et congruent. Ceci exclu les croyances donc les “pour ou contre”. La formation continue est faite pour ça, mais il faut aussi se former “à coté” car elle ne suffit pas malheureusement (en tous cas pas dans le service public hospitalier et pas pour les infirmiers). J’ai fait des recherches sur les adjuvants comme les sels d’aluminium mais je n’ai rien trouvé de réellement scientifiques, encore du pour ou contre et des trucs farfelus. Si vous avez une source fiable, je suis preneuse 😉 Merci. Christine.

  25. Merci beaucoup pour un article plein de bon sens et d’humour, encore une fois ! J’ai vu récemment un reportage qui m’a beaucoup touchée. En Afghanistan, il y a un retour en force de la polio car certains imams font peur aux villageois en leur disant que les Occidentaux veulent les tuer avec ces vaccins !! Comment ces gens-là peuvent dormir la tête tranquille est un mystère pour moi… Et un père de famille dont le fils a contracté la polio et qui restera avec des séquelles graves disait que c’était la volonté de Dieu… C’est tellement triste ! Et dire qu’il suffirait d’un petit vaccin pour éviter toutes ces souffrances… On est privilégié de pouvoir accéder aux vaccins ! Merci d’aider les gens à s’en rendre compte !

  26. Bonjour, merci pour cet article. Pour être honnête, je fais partis des frileux au vaccin. Et ceci ne me rassure pas :
    http://www.donotlink.com/cfq7
    Qu’en pensez-vous ?

    Merci

    • Salut Julien !

      Question de clarifier, c’est le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) qui t’inquiète, ou l’ensemble les vaccins ? Ici, il n’est pas question de ne pas donner un vaccin, mais de modifier les critères d’administration.

      Il y a de bonnes discussions en ce moment à travers le monde à savoir qui doit être vacciné contre le VPH et à quel moment. Par exemple, doit-on vacciner toutes les jeunes filles, ou seulement celles qui sont sexuellement actives ? Cette partie du travail appartient aux spécialistes et je ne peux pas vraiment me prononcer là-dessus.

      Pour ce qui est du discours de Dr Henri Joyeux, c’est dommage qu’il s’y prenne de la sorte… c’est vraiment pro-panique comme attitude. Remarque qu’il obtient de bons résultats pour sa pétition, donc j’imagine que la fin justifie les moyens. D’ailleurs, voici comment il décrit le vaccin contre le VPH : “un produit qui n’est peut-être pas efficace et qui est donc potentiellement dangereux voire mortel“. C’est un monsieur intéressant mais dont les prises de position sont assez radicales.

      Olivier

      • Le problème avec le vaccin contre le VPH est qu’il ne protège que partiellement. Il est donc plus dansgereux que bénéfique dans le sens où si les jeunes femmes se sentent protégés contre le cancer du col elles risquent de ne pas effectuer leur frotti annuel de despistage du cancer…
        Je pense vraiment que pour CE vaccin il est urgent de ne rien faire et de continuer à dépister tous les ans par le frottis vaginal.

  27. Pourquoi dans tous les débats il y a toujours une grosse théorie de conspiration. Ça frôle la paranoïa. En tant que vétérinaire, en plus d’argumenter sur l’importance de la vaccination, je dois me battre contre le préjugé que les vets vendent des vaccins juste pour faire de l’argent et qu’on vaccine en fait les animaux pour les rendre malades, afin de faire de l’argent sur les traitements. Vraiment? Tu dis ça à moi la fille qui aimerait mieux faire une sortie de route que de frapper une moufette en voiture. C’est la même chose que les médecins. Certains gens pensent que tous les médecins n’ont pas d’éthique et qu’ils font leur choix en fonction des cadeaux des compagnies pharmaceutiques. La vérité est qu’il faut être passionné de son travail pour exercer un métier aussi exigeant que celui de médecin. Des gens sans scrupules il y en a dans toutes les professions et pas plus en médecine.

  28. Encore une super BD :) La vaccination est tellement importante et c’est fou comment même certain professionnels de la santé sont parfois hyper mal informés et bourrés de ”faits” qui viennent d’une place obscure de l’internet!! Même avant de commencer mon cours d’infirmière je me faisais toujours vacciner et je suis tombée de ma chaise lorsque mon prof de stage, un gars pourtant ”hyper sur la coche” m’a dit qu’il ne se faisait pas vacciner pour toutes sortes de raisons mal informées … Disons que ca a pas été long je je lui ai montré ta BD sur la vaccination! b

  29. Manon-Rose Doucet

    Moi, je ne suis pas contre la vaccination, ca a sauve beaucoup de gens et epargne bien des epidemies. J’ai toujours suivi les conseils de mon medecin et mes vaccins ont tous ete pris jusqu’a recemment (h1n1). Sauf, qu’a chaque vaccin, j’ai ete tres malade, hospitalise, et je suis maintenant prise avec des troubles neurologiques importants et ca degenere. Je n’ai aucune autre condition expliquant les complications via vaccin. Malgre ma condition, les medias n’ont jamais “diriges” ma facon de penser vis a vis la vaccination, meme du cote contre, il y a toujours des incongruietes de leur part. Ma seule deception, c’est l’emphase sur le “pro” des medecins et pharmaciens qui font tout pour “ignorer” ma situation. J’ai un trouble avec la vaccination, la medecine fait tout pour l’invalider, a bout d’arguments (et d’explications autres que la vaccination), la seule solution a ete d’eviter de soigner mon “mal”. Je suis heureuse pour toutes les vies sauves, je suis decu pour le manque de professionnalisme des journalistes, mais encore plus de l’aveuglement medical unidirectionnel sur la vaccination. Donc, quand des gens voient les choses me sont arrive, le journalisme a sensation prend le dessus. J’ai toujours pense que la transparence, la franchise et l’ouverture d’esprit sont les clefs de la confiance. Mais la communaute medicale ne semble pas posseder ces acquis quand on parle de vaccin. Est-ce la cigarette peut causer le cancer du poumon? Bien sur! Est-ce que la vaccination peut causer des problemes? Jamais! C’est ce qu’on me dit tout le temps. Pourtant, le risque zero n’existe pas. J’ai une neurologue qui dit que c’est la vaccination qui m’a rendu comme ca, mais mon medecin ne veut pas l’accepter, etant pro-vaccin, et donc, je suis sans soin. Donc, c’est tentant de croire un peu les medias, dans ce cas. Accepter les possibilites, les explorer, pourraient fortement regagner la confiance des gens et ne plus les faire se sentir comme des parias, tout en enlevant des munitions aux medias nin-professionnels. En tout cas, c’est ce que je penses.

    • Allo Manon-Rose !

      Merci pour ton témoignage. C’est vraiment triste ce que tu as vécu… Mais surtout, je trouve ton attitude vraiment exceptionnelle et rationnelle, compte tenu de ce qui t’es arrivé !

      Plusieurs idées me viennent en tête en guise de réponse :

      Premièrement, on a tendance à oublier qu’un vaccin est un médicament : il y a des bénéfices, des effets secondaires et des risques. Tout à fait d’accord avec toi que le “risque zéro” n’existe pas; je passe mon temps à tenter de faire comprendre ça aux gens. Bref, il y aura toujours des réactions rares et imprévisibles, bien malheureusement.

      D’autre part, c’est toujours difficile de déterminer la cause d’un événement du genre. Loin de moi l’idée de contredire ta neurologue (c’est une experte après tout, pas moi), mais certains professionnels de la santé ont tendance à essayer de trouver un coupable pour tout. Or, parfois, certains problèmes de santé ne s’expliquent tout simplement pas… Quand ça arrive, il faut faire attention de ne pas confondre corrélation et causalité. Les vaccins sont souvent pointés du doigt, alors que la cause est peut-être tout simplement inconnue. Je ne parle pas spécifiquement de ton cas, mais en général.

      Comme tu dis, il faut parler ouvertement de ces sujets et ne pas se mettre la tête dans le sable. Tu sens une fermeture de la part de la communauté médicale et tu n’es pas la seule… c’est dommage et triste. Les spécialistes qui semblent “ignorer” ta situation ne savent peut-être tout simplement pas ce qui cause tes symptômes et hésitent à se prononcer ? Ce qui est parfois perçu comme du détachement, ou même de l’arrogance, chez les professionnels de la santé est en fait une volonté de ne pas inquiéter la personne ou de sauter trop vite aux conclusions. Certains l’expriment mieux que d’autres.

      Merci BEAUCOUP pour ton message et à bientôt !

      Olivier

  30. Je suis étudiant en physique et n’y connait absolument rien en médecine, mais j’entends aussi souvent ce genre de commentaire et cela me laisse perplexe. Lorsque quelqu’un sort que les vaccin c’est dangereux j’aime leur faire réaliser qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent simplement. L’exemple d’Apollo est excellent et je compte bien m’en servire la prochaine fois!

    Continuez votre bon travail!

  31. Claude-Etienne Borduas

    Bonuour Olivier,

    Que peut-on faire face à des bombardements (récurrents!) comme ceux-ci:

    Initiative Machin Chouette: 22-etudes-scientifiques-montrent-que-les-vaccins-peuvent-causer-l-autisme-123110741.html

    Ou une personne sur mon Facebook qui me revient avec ceci après que j’aie posté l’article du CHU Ste-Justine ou une douzaine de médecins tentent de mettre à bas les mythes…

    [NOTE DE OLIVIER : JE LAISSE JUSTE QUELQUES DES EXTRAITS DU COPIER-COLLER FACEBOOK, SI TU N’Y VOIS PAS D’INCONVÉNIENT !]

    “J’ai tellement tellement tellement sur le sujet…. Et fait une recherche sur le terrain; trouver environ 30 cas de gens avec des GROS problemes du auz vaccins. Une a gagné en cours apres 13 ans d’acharnement, l’autre a eu droit a l’indemnisation gouvernementale pour victime de vaccination…et les 28 autres…. Passé dans le beurre: pas répertorié dans les stats. Et toujours la meme rangaine…oui mais onne peut le prouver scientifiquement que c’est du au vaccin”

    “Ça m’a pris 1 an. Lu 3-4 livre anti-vaccins, , lu 3-4 livre pro-vaccin, lu des études. J’ai éliminé tous les arguments des anti-vaccinliste conspirationniste; je n’adhère pas à cela. J’ai éliminé tous les études des big pharma, je n’adhère pas à cela. Il m’est resté les faits et les études scientifiques concentré sur la physiologie. J’ai étudié le système immunitaire dans le Tortora, j’ai fait tous mes devoirs. Oui ça donne des anti-corps…et bla bla bla…. Et dans les faits…pas trouvé assez de positif pour faire vacciner mon fils.”

    “Certains doivent avoir une preuve scientifique ou doivent suivre la communauté scientifique. J’attache une certaine importance aux études, mais ce ne sont pas 100% d’importance. et anyway, c’est plein , remplie d’études qui ont fait des corrélations entre certain problème de santé et les vaccins. Moi, mon combat, c’est que ça deviennent normal d’en parler…et que la science n’est pas parfaite. Loin de là….”

    À l’aide?!

    Merci,

    Claude-Etienne

    • Salut Claude-Étienne !

      Haha, bienvenue dans mon monde !!!

      Personnellement, je n’ai aucun espoir de convaincre ce type de personne… et aucune énergie à leur consacrer. Le gars a fait ses propres recherches “sur le terrain”, lu des études en physiologie sans formation scientifique et croit être devenu un expert. C’est impossible de le convaincre qu’il a tort. Mon conseil est donc de le laisser faire. Pour ma part, je dirige mes efforts vers les personnes qui souhaitent avoir une vraie conversation et qui font preuve d’humilité, comme je le fais moi-même quand je donne mon avis scientifique.

      Si tu savais le nombre de personnes qui m’envoient des liens de “Initiative Machin Chouette” !!! Au début de répondais à tout le monde, mais j’ai réalisé que c’est futile.

      A+!

      Olivier

      P.S. J’ai le Tortora chez moi et je peux vous confirmer que lire la section sur le système immunitaire est loin d’être suffisant pour avoir la moindre idée de comment ça fonctionne ! (et je me compte parmi ceux qui ne savent pas grand chose là-dessus d’ailleurs…)

      • En tout cas, moi j’ai écouté “le bus magique” en dessin animé quand j’étais petite, dont l’épisode où ils vont guérir un p’tit gars grippé de l’intérieur, pis aujourd’hui le système immunitaire n’a plus le MOINDRE secret pour moi!
        Et vlan dins dents!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  32. Frederick Noiseux

    J’adore tes chroniques et le fait que tu défasses les “théories du complots non fondées en santé”. J’aimerais beaucoup que tu fasses ce même genre de chronique sur les “danger” de l’utilisation du four micro-onde.

    • Frédéric, tu peux être CERTAIN que je vais parler des micro-ondes !
      Merci et à bientôt !
      Olivier

    • Je sais que ça n’a grand rapport, mais on peut faire du plasma avec un micro-onde.
      Et je ne parle pas du plasma que l’on trouve dans le sang, je parle de cet état de la matière utilisé, entre autre, dans les téléviseurs à écran plasma 😀

      • Ils l’ont montré à l’émission Génial! en mettant du feu dans le micro-ondes… c’était chouette à voir, mais pas tellement recommandé pour une tentative maison!

        • c’est une des merveilleuse expérience à réaliser quand on doit se débarrasser d’un micro-onde: après tout, qu’importe si on le brise puisque de toute façon on allait s’en débarrasser.
          on peut aussi y mettre de l’aluminium, c’est joli ;)(d’ailleurs, je me demande si les étincelles que vont causer le papier aluminium peuvent allumer du papier…)

  33. AnacolutheLeBlog

    Comme vous le dites en commentaire, un vaccin est un médicament, avec des effets positifs, et des effets secondaires potentiels. Donc, comme pour TOUT médicament, il faut avoir une réflexion rationnelle et non partisane en évaluant la balance bénéfice/risque. Or, je trouve qu’en voulant “ridiculiser” les ignorants qui sont a priori contre, vous tombez dans l’excès inverse en étant a priori pour. Il me semble qu’on ne peut pas juste dire “les vaccins c’est génial”. Les vaccins, c’est bien s’il y a un vrai risque de maladie (pas si on est en-dessous des seuils, donc, comme c’est le cas pour la tuberculose en France hors population à risque) et si les effets secondaires ne sont pas trop nombreux. Il y a eu plusieurs exemples de vaccins avec un bénéfice santé faible et un risque important qu’on a pourtant utilisé en masse. Je ne pense donc pas qu’on puisse rire au nez des gens qui souhaitent que le débat soit ouvert, en leur disant qu’ils sont ignorants. Plusieurs affaires ont prouvé que l’industrie pharmaceutique était capable du pire, donc il me semble important que nous -vaccines potentiels- puissions être sûrs que ça le soit pour des bonnes raisons, et que le bénéfice est bien supérieur au risque.,.

    • Le problème avec votre raisonnement c’est que pour donner sa pleine efficacité de protection de la santé publique, un vaccin doit être administré massivement et de façon préventive, c’est à dire même lorsqu’il y a absence d’épidémie.
      Dans certaines régions du monde on a fait l’erreur de croire que des maladies pour lesquelles on vaccinait étaient “disparues”; on a cessé de vacciner, et elles sont revenues en force.
      Quant à la balance bénéfices-risques, oui il y a des effets secondaires possibles, mais ils sont rarissimes, et plus important encore, les conséquences possibles d’attraper les maladies qu’ils préviennent sont bien pires.

  34. Bonjour! Merci pour cette chronique! Je suis Inhalothérapeute et je travaille beaucoup avec la clientèle MPOC. Ces gens étant particulièrement vulnérables et fragiles sur le plan respiratoire, je recommande toujours fortement qu’ils se fassent vacciner contre la grippe. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu la phrase “Eh bonyeu ma p’tite fille, la dernière fois que j’me su fais vacciner pour la grippe, j’ai été malade comme un chien, y m’pogneront pu jama!!”. Sans compter la quantité de gens qui ne font pas la différence entre un rhume et une vraie de vraie grippe… Il y a tellement d’éducation à faire encore chez cette clientèle qui croit dur comme fer que le vaccin va les rendre malade alors que pour plusieurs d’entre eux, la grippe pourrait représenter une visite aux soins intensifs.

    • ” j’ai été malade comme un chien” et je réponds ” Vous avez Été malade comme un chien ?… Ouain , par chance que vous aviez reçu le vaccin et que votre système immunitaire était prêt à se défendre contre se microbe la … Imaginez vous pas d’anticorp de fait , cela aurait pu être pire !

  35. Eh bien, je crois que la morale dans toute cette histoire, est que depuis l’arrivée des médias sociaux et de l’accès si facile à internet, de plus en plus d’information est véhiculée aux gens. Les sources sont toujours plus ou moins discutable! Il est préférable de se fier seulement aux sites internet fiables.

    Si je décide demain que les pommes, s’est mauvais pour la santé parce que j’ai attrapé quelconques infections à la suite de cela, je pourrais partir un débat en seulement quelques heures en créant un site Web et en véhiculant de la fausse information…… -_-.
    C’est drôle mais on ne parle pas de ces cas là, quelqu’un qui fait une grave réaction allergique à un médicament qui en décède ou reste paralysé, surtout que les agents de conservations sont aussi employés dans les capsules ou comprimés ou sirop… Bref, on veut bien attirer l’attention sur ce que l’on veut! Plusieurs personnes prennent le risque de prendre un médicament qui a des effets secondaires potentiellement mortels et/ou permanents, je crois que c’est le même principe qu’avec la vaccination.

    Tant et aussi longtemps que les informations seront autant accessibles et les sources jamais vérifiées…il y aura des débats éternels. Même Wikipédia n’est pas considéré comme un site fiable par les plus grandes Universités…

    Pour ce qui est du lien entre le vaccin RRO et l’autisme, je crois que le débat ne sera jamais officiellement terminé depuis la polémique de Wakefield et les débats alarmistes des médias. De plus, il y a eu plusieurs enfants non vaccinés qui ont développés des TED ou des TSA. Les chercheurs ont démontrés à 50% une cause génétique.

    Merci Olivier pour tes articles pertinents! Étant dans le milieu de la santé, j’ai confiance en ton site, en tes sources et en tes compétences! J’utilise souvent tes arguments et ta façon d’expliquer par des exemples concrets avec mes patients!

  36. Bravo! Ça fait du bien de lire ça! J’aurais tellement aimé que les points énumérés dans ta section “Voici ce que je peux (et veux) faire” soit en fait des hyperliens nous permettant d’accéder à de l’information! Je me suis même prise à cliquer dessus! haha!

    Étant en plein dans la question car je suis entrain de faire vacciner mon bébé, je manque beaucoup d’information claire, précise et surtout fondée sur le sujet. Je suis tannée de lire et de passer trop de temps à chercher des études ou des sources qui n’existent pas ou qui sont scientifiquement douteuses. Parce qu’il suffit d’une information alarmiste non fondée pour apeurer un coeur de nouvelle maman…

  37. Bonjour,
    Français, les seules réactions anti vaccins que j’ai entendues venaient de potes quebecois , “la rougeole pas besoin”, j’ai eu beau leur rappeler que des enfants en mourraient RAF, et que si il ‘y avait pas d’épidémie, c’est que 80% de enfants sont vaccinnés pour les 20% qui jouent à la roulette russe. En plus ici c’est remboursé comme la grippe pour les vieux et les sensibles :(

  38. Depuis la naissane des vaccins contre la grippe je n’ai pas manqué une année et il y a longtemps. Je n’ai pas eu “la grippe”. Merci!

  39. Pour moi, ne pas se faire vacciner équivaut à traverser l’autoroute à pied… oui, il se peut que tu survives, mais c’est vraiment stupide de le faire, pourquoi prendre la chance… et pourquoi autoriser nos enfants à le faire? que le monde en “débate”, ça me fait capoter!

  40. Bonjour Olivier,
    Félicitations pour votre beau programme 😉 VRAIMENT À quand une BD sur le canabis “médical” ? OH que j’ai hâte de lire ça!!!
    Denis

  41. Votre médecin insiste pour que vous vous fassiez vacciner ? Pourquoi ne pas lui demander de signer un document de ce genre ?

    [NOTE DE LA PART D’OLIVIER : JE N’ACCEPTE PAS DE PUBLIER DE LIENS VERS DES SITES DE PROPAGANDE, JE L’AI MENTIONNÉ À MAINTES REPRISES]

  42. Bonjour, je suis prof de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) en France. Ici on explique aux élèves les bases du système immunitaire et comment fonctionne la vaccination. En espérant qu’un certain nombre en retienne assez d’informations pour pouvoir un jour se faire ou pas vacciner en leur âme et conscience.

    Le débat pour la campagne de vaccination H1N1 était arrivé jusque dans les classes, avec son lot de légendes urbaines associées. Personnellement enceinte à cette époque j’avais demandé conseil à des personnes qualifiées avant de prendre ma décision, mais en France la campagne avait fait un gros flop, les gens s’étant laissé convaincre par toutes les rumeurs qui circulaient. Les dangers de la grippe sont pourtant bien réels, même pour les personnes en pleine force de l’âge : une amie est passée à deux doigts de la mort et s’est retrouvée en fauteuil suite à une grippe mal soignée (syndrome de Guillain Barré).

    Bref c’est effectivement un débat de riches, comme ceux sur le lait et le gluten (hors contexte allergique)… Misons que si Ebola arrive dans nos contrées il va y avoir un re-intérêt soudain pour la vaccination 😉

  43. J’ai horreur des lignes ouvertes! À une certaine époque j’en écoutais régulièrement, mais à un moment donné on y entendait tellement de conneries que je me suis tannée.
    Tu as bien fait de refuser de participer. De toute façon, tu as bien d’autres moyens à ta disposition pour passer ton message.
    NB: J’adore ton livre, je l’ai lu d’une couverture à l’autre en quelques heures. Le seul problème est que j’ai cru pendant quelques jours que ton livre était un mythe, car je ne le trouvais nulle part (et pourtant je n’ai pas cherché uniquement dans des Jean-Coutu!). J’ai finalement réussi à mettre la main dessus dans une librairie.

    • Haha, merci Sophie ! Le livre est en rupture de stocks dans beaucoup d’endroit depuis 1 à 2 semaines… mais des tonnes d’autres copies seront de retour dès la semaine prochaine.
      Bien d’accord avec toi pour les lignes ouvertes… quand j’étais plus jeune (années 80-90), les médias appelaient ça des “vox pop”. J’ai toujours détesté cette expression et c’est resté !
      Merci pour ton commentaire !
      Olivier

  44. Merci d’avoir refusé ce débat !
    Le problème c’est les professionnels de santé qui rentrent là dedans et alimentent les croyances
    En France au moment du H1N1, c’était presque devenu une fierté de ne pas se faire vacciner…. Comme si le principe de précaution était un luxe ! Paradoxalement les gens continuent de gueuler sur la responsabilité de l’état dans l’affaire du sang contaminé qui nous a touché dans les années 80….

  45. Salut Pharmachien,

    Je ne peux qu’être d’accord avec bien des points de vue scientifiques que tu apportes. Ce sont pourtant des choses qui sont connues depuis des années.

    Tout comme toi, je ne sais pas depuis quand des quidams se sont attribués le droit de remettre en question les conclusions scientifiques pourtant démontrées de façon rigoureuses.

    Je conçois facilement que l’industrie pharmaceutique n’a pas aidé la cause suite à de nombreux retraits de médicaments qui se sont avérés plus dangereux que ne le laissaient supposer les résultats de leurs études.
    Mais comme il faut bien que les investisseurs déposent leur argent dans leur entreprise, ces pharmaceutiques ont une tendance (non contrôlable par la FDA (je ne parle même pas de Santé Canada qui est toujours 3 à 5 ans en retard !) à exagérer le potentiel de leur futur molécule (J’y ai travaillé, je sais donc de quoi je parle, et tout n’est pas rose dans cette industrie).

    Donc par ce retrait de médicament, des groupes de pressions se sont organisés pour remettre en cause la “sacro sainte vérité scientifique”, car il est vrai, tous ces médicaments étaient approuvés suite à des recherches cliniques. (je connais la surveillance post mise sur le marché, mais monsieur tout le monde ne le sait pas !)

    Du coup, quoi de mieux que de critiquer les vaccins, surtout suite à l’étude falsifiée mais quand même publiée dans le Lancet du lien entre autisme et vaccination ROR.
    Le mal a été fait pour la médecine moderne.
    Il est presque impossible de revenir en arrière pour certains !

    Je travaille aujourd’hui dans le domaine de la santé, et je suis également confronté à toutes ces “croyances” personnelles issues d’histoires anecdotiques qui prennent la place de la Vérité Absolu (sinon point de salut !).

    Ainsi, une collègue me disait qu’elle ne se fera pas vacciner contre la grippe (elle est infirmière !) parce que le concept de ne pas transmettre la grippe est complètement fallacieux puisque même en étant vacciné, on peut attraper la grippe et durant les quelques jours avant que le système immunitaire agisse…. et bien on peut la transmettre pareil… c’est donc de la “bullshit” cette histoire de protection des personnes vulnérables ! Imagine ! Une personne qui a étudié le système immunitaire et la vaccination, dont son ordre professionnelle préconise de faire la promotion de la vaccination !

    J’ai également déjà donné des cours en santé… et j’avais une étudiante extrêmement opposé à la vaccination. Elle était mère de 3 enfants en bas âges… non vaccinés évidemment.

    J’ai d’abord tenté l’approche en douceur, avec des arguments scientifiques, en essayant de comprendre la source de ses craintes (elle aussi avait entendu dire “son” infirmière que la vaccination était dangereuses et qu’il ne fallait pas faire vacciner ses enfants).

    J’ai finalement repris les statistiques sur les maladies évitables par la vaccination (disponible dans le PIQ (Programme d’Immunisation du Québec), je lui ai fait visiter le site de l’OMS mais rien ne semblait l’ébranler. Elle remettait systématiquement en doute ces chiffres et était surtout convaincue que les accidents, les morts reliés à la vaccination étaient forcément camouflés vu leur nombre incroyablement élevés (toujours selon elle).

    J’ai finalement eu l’idée de lui montrer des images d’enfants malades de la polio, de la diphtérie, de la coqueluche, des images en noir et blanc et je l’ai quitté en lui disant : “Si un jour, un de tes enfants ou pire, les 3 enfants doivent être atteint d’une de ces maladies… tu en seras la seule responsable”
    J’ai quitté la salle sans me retourner.

    Quelques mois plus tard, cette étudiante est revenue me voir pour s’excuser.. elle avait compris que la vaccination n’était là que pour prévenir des maladies potentiellement mortelles et qu’elles avait finit par faire vacciner ses enfants.

    Il faut quand même avouer qu’une majorité de parents québécois font vacciner leurs enfants, une chance.

    Quant à ses personnalités publiques qui se vantent de ne jamais s’être fait vacciner et qui sont en parfaite santé (je pense notamment à Alain Lefebvre) elles oublient évidemment qu’elles ont bénéficié de la vaccination passive (un virus qui ne circule pas, auprès des personnes vaccinées, a très peu de chance d’atteindre la personne non-vaccinée).

    Mais bon, on dirait qu’on prêche dans le désert quand on voit certains média vouloir absolument attiser les débats stériles sur ce sujet.

    Je devrai passer au salon du Livre mercredi prochain !

    • Salut Thierry !

      Tellement d’accord avec ce que dis… Côté pharma, les principes de la pharmacovigilance sont malheureusement inconnus du public et de plusieurs professionnels de la santé, en effet. D’un autre côté, cette BD risque de te plaire :
      http://lepharmachien.com/industrie-pharmaceutique/

      L’anecdote avec ton étudiante est vraiment intéressante ! J’ai souvent l’impression d’échouer lamentablement quand je tente de convaincre une personne très méfiante envers la vaccination, mais dans le fond, il faut que l’idée fasse son chemin… Peut-être ai-je convaincu plus de personnes que je le pense, mais à retardement ? Cette idée est presque rassurante… 😉

      Au Québec, on est “chanceux”, car la vague anti-vaccination n’est pas très forte, du moins comparativement à l’Europe, l’Australie et la côte ouest du Canada et des États-Unis. Mon expérience m’indique moi aussi que la grande majorité des parents font vacciner leur enfant. C’est précisément pour cette raison que je suis consterné quand les médias véhiculent des idées qui ont pour seul résultat d’ébranler la confiance de la population.

      À bientôt ! (peut-être au salon du livre ?)

      Olivier

      • Olivier,

        Je suis passé mercredi au salon du livre mais j’ai appris que tu n’y serais pas cette journée :-( Sniff sniff…

        J’ai également lu ta BD sur l’industrie pharmaceutique. Pour y avoir travailler également durant 7 ans (en Suisse, dans une maison-mère !), je peux te fournir d’autres éléments sur cette industrie.

        Avec la concurrence féroce et cette nécessité de protéger toute molécule potentiellement miraculeuse, les pharmaceutiques se livrent à une guerre économique incroyable.

        Les investisseurs majeurs ne sont pas si nombreux et comme bien des retraités, tous le monde cherche à placer son argent à un rendement financier supérieur. Je parle des retraités car ce sont essentiellement les fonds de retraites qui influencent l’économie mondiale avec leurs milliards à placer.

        Les investisseurs regardent donc le train de nouvelles molécules qui s’en viennent et placent leur argent dans la pharmaceutique qui présente le train le plus intéressant et surtout le plus long. En faisant une métaphore de très mauvais gout, les fonds de pension ne regardent pas trop l’état de la voie de chemin de fer, ni même si le convoi risque d’exploser un jour comme à Lac-Mégantic… ce qui les intéressent c’est avant tout la destination… = profit.

        Histoire vécue : 1992 Je contribue à une recherche pharmaceutique sur un médicament contre l’ostéoporose. Dans le cadre de cette étude, une recherche sur l’animal a lieu. Des chiens sont traités pour noter d’éventuels effets secondaires non désirés, comme l’apparition d’anticorps (La calcitonine étant une protéine, le système immunitaire peut à tout moment déclencher une réaction immunitaire, ce qui annulerait l’effet du médicament).

        Et bien, sur 18 sujets, 2 ont développé des anticorps après 2 semaines de traitement 8 après 2 mois de traitement.
        À l’époque, mon chef de labo me disait que j’étais incompétent, que je ne savais pas doser… puisque 2 racks de tubes présentaient de la radioactivité dans le plafond….
        Je ne comprenais pas trop à quoi correspondaient ces taux de radioactivité surélevés, le chef de labo et son adjointe m’ayant tenu pas mal dans le secret de la méthode de dosage pour des raisons que je ne comprendrais que des mois plus tard.
        En allant faire caractériser ces deux séries de serums de chiens dans un laboratoire adjacent au nôtre, la technicienne m’a expliqué qu’en fait, tous les serums analysés ici l’étaient pour caractériser des anticorps !

        Lorsqu’est venu le temps de remplir le rapport d’analyses pour le client (externe), il était clairement demandé s’il y avait eu apparition d’anticorps.

        Mon chef de labo m’a dit d’inscrire “NON”.

        J’ai eu un gros doute, j’ai donc été voir la technicienne du labo d’à côté et elle m’avait assuré que des anticorps avaient été décelés dans les serums analysés.

        J’ai donc été voir mon chef de labo pour lui dire qu’il s’était trompé à cette question….

        Sa réponse a fusé comme une balle de fusil “Je vous ai dit d’inscrire NON, est-ce assez clair ?”

        Je lui ai alors répondu “Désolé, ce n’est pas pour rédiger des faux-rapports que je me suis engagé à travailler dans ,l’industrie pharmaceutique, je ne noterai donc pas votre réponse et je ne signerai pas ce rapport final avec des données erronées.”

        Il l’a signé lui-même avec ces données erronées et l’a envoyé au client externe. Je venais de signer mon arrêt de mort dans ce laboratoire !

        Mon rêve de trouver un médicament qui sauverait le monde (un peu comme toi)… venait d’en prendre un sacré coup.

        J’ai présenté ma démission 2 semaines plus tard (le climat de travail étant devenu insoutenable)… le bureau du personnel l’a pourtant rejeté, sachant qu’il y avait des magouilles dans ce labo il m’a plutôt invité à me mettre à table pour dévoiler tout ce qui s’y passait. Je me suis donc mis à table… Erreur ! Ne jamais critiquer les laboratoires corrompus !

        Mon chef de laboratoire ayant été mis au courant de ma démarche, a tout fait pour me faire sortir de la pharmaceutique. Mais j’ai eu l’appui indéfectible du responsable des ressources humaines et j’ai été replacé dans un autre département après bien des tentatives de l’ex-boss de me faire mettre dehors.

        Je suis resté encore 6 ans dans cette pharmaceutique mais j’ai fini par quitter… mon éthique, mes valeurs personnelles ne correspondant plus avec cette industrie.

        Le chef de labo a finit sa carrière dans cette pharmaceutique car il avait assez d’appui politique à l’interne pour ne pas se faire mettre à la porte.

        en 2004 quand le VIOXX a fait l’objet d’un retrait du marché, je me disais… y en a un autre qui est sur le point de l’être….

        Et surprise pour beaucoup de gens (mais pas pour moi), Santé-Canada analysait le potentiel cancérigène de cette molécule le 31 juillet 2012 et l’a retiré du marché le 1er octobre 2013.

        Je ne sais pas combien de millions/milliards ce médicament a rapporté à la pharmaceutique, bien qu’elle savait dès les premiers stades de développement du médicament qu’il y avait des problèmes potentiels !

        J’ai appris dernièrement que ce chef de labo est décédé tout récemment. Il n’a donc pas emporter sa fortune dans sa tombe.

        Combien d’autres médicaments sont sur le point d’être retirés du marché suite à des négligences volontaires de certains chefs de labo ?

        Arrivé au Québec on a eu beau tenté de me rediriger vers ce domaine d’emploi, pourtant porteur… j’ai refusé.

        J’ai été rassuré de lire, quelques années plus tard, Jean-Claude St-Onge qui dénonçait exactement ce que j’avais vécu dans cette industrie.

        Je me suis donc plutôt dirigé vers l’enseignement, domaine dans lequel je peux influencer bien plus, ceux qui vont travailler dans le domaine de la santé.

        Les normes de mise sur le marché imposent aux pharmaceutiques de toujours prouver que leur nouvelle molécule est plus efficace qu’un placebo. Hors, une molécule méthylée de l’aspirine (exemple factice) après un premier passage hépatique qui démethylera la nouvelle molécule, finira par avoir le même pouvoir que l’aspirine originale qui est, on le sait tous, plus efficace qu’un placebo.

        Il faudrait vraiment que Santé-Canada impose de comparer les nouvelles molécules avec les molécules déjà sur le marché.
        Il semble que seulement 5% des nouvelles molécules mises sur le marché depuis les années 60 aient véritablement contribué à améliorer la santé des humains. C’est assez peu quand on connait le budget médicament des différents gouvernements des pays riches.

        Et pour finir, l’industrie pharmaceutique semble ne s’intéresser qu’aux maladies chroniques touchant le plus grand nombre de personnes sur la planète. Pourquoi ?
        Les vieux “riches” ont la capacité de se payer des pilules…. en quantité industrielle, pour soigner leur arthrose, diabète, alzheimer, MPOC etc…. sans jamais en être soigné (définition même de la chronicité)
        Même le VIH est considérée maintenant comme une maladie chronique nécessitant de prendre une pilule (minimum) par jour pour le reste de ses jours. C’est largement plus payant pour une pharmaceutique que de mettre des efforts à trouver un vaccin qu’elle devrait de toute façon “donner” aux personnes non malades. D’ailleurs tout projet qui se rapproche d’un vaccin est rapidement racheter par des pharmaceutiques…. on peut se questionner pourquoi.

        La recherche de profit monétaire est ce qui a finit par tuer l’éthique de cette industrie.

        Et quand on sait que Harper et les autres gouvernements ont déterré la hache de guerre dans tout ce qui est recherche publique… on n’est pas sur le point de voir cette industrie revoir ses pratiques.

  46. Et dis moi pourquoi il faudrait te croire plus qu’un autre? J’ai encore plus de difficulté car tu est pharmacien justement.. les entreprises pharmaceutiques sont ton gagne pain, alors il est évident que tu ne pourra jamais blâmer les vaccins et être objectif non?

    Je connais des gens qui travaille dans l’industrie pharmaceutique et je peux te confirmer que ce n’est pas toujours honnête ce qui se passe la dedans.. alors j’ai de la difficulté à avaler le fait que TOUS les vaccins sont bénéfiques..
    Désolé tu ne sauras me convaincre du contraire..

    • Personne ne devrait me croire sur parole. Je fais simplement écho à l’ensemble de la communauté scientifique internationale.

      Donc si je comprends ton argument, un pharmacien n’est pas crédible vu qu’il touche magiquement (…) des redevances sur la vente de vaccins. En effet, pourquoi écouter un professionnel qui a une formation scientifique solide et qui consacre toute sa carrière à garder les gens en santé ? Vaut mieux écouter chose bine sur Internet qui ne sait même pas ce qu’est une molécule.

      Olivier

      P.S. Je n’ai aucunement l’espoir de te convaincre de quoi que ce soit, heureusement.

      P.P.S. Lecture pertinente : http://lepharmachien.com/industrie-pharmaceutique/

    • Par simple curiosité, QUEL vaccin spécifiquement n’est pas bénéfique selon vous et pourquoi?

  47. Excellent billet. Comme un intervenant plus haut, je trouve que le débat sur le vaccin ressemble à s’y méprendre à celui entre le créationnisme et l’évolution aux États Unis (et ailleurs, dois-je malheureusement dire).

  48. Salut Olivier! J’ai une interrogation au sujet des vaccins. Pourquoi certain professionnel de la santé et de la science sont contre la vaccination. Moi-même apprentie biochimiste de la santé je vois dès le début tout les avantages que cela offre, mais j’ai de la difficulté à conceptualisé que certain médecin affiche une propagande du contre la vaccination.

    Bonne journée
    Mikaël

    • Salut Mikaël !

      C’est une excellente question que je me suis moi-même posée fréquemment. D’une part, il y a des professionnels qui sont simplement critiques face à certains vaccins particuliers, par exemple celui de la grippe ou du virus du papillome humain (VPH). Être critique, c’est dans la nature des gens de science, alors il n’y a rien de mal là-dedans (au contraire), en autant que la discussion demeure centrée sur des arguments scientifiquement valides.

      Par contre, il y a aussi des professionnels de la santé qui sont carrément “contre” la vaccination. Souvent, ils ne la diront pas tel quel, de peur de se faire démolir par leurs collègues et leur association professionnelle. Mais leurs propos ne laissent aucune place à l’interprétation. Mon expérience avec ces derniers est qu’ils n’ont pas seulement une (1), mais bien plusieurs idées controversées qui vont à l’encontre des consensus. Plusieurs privilégient la médecine holistique, par exemple, et suggèrent des traitements alternatifs non supportés par les évidences scientifiques.

      Une façon plus simple de répondre à ta question est celle-ci : il y a des médecins qui prescrivent de l’homéopathie. Il y a une pharmacienne bien connue aux États-Unis qui recommande les lavements à base de café. Il y a Dr Oz et Deepak Chopra, tous deux médecins, qui proposent des remèdes miracles farfelus. Bref, personne n’est à l’abri d’embarquer dans des tendances et théories irrationnelles.

      A+!

      Olivier

      Un

  49. Pour clarifier ma position, je ne suis pas anti-vaccins – je suis vaccinée, mes enfants aussi (DTP+) et je suis aussi à jour pour fièvre jaune car j’aime voyager 😉
    Mais je suis contre la vaccination à tout-va (de masse) et sans discernement, sans prise en compte des risques particuliers d’une population ou d’une autre.
    En France on ne nous propose plus le vaccin DTP (le seul obligatoire) depuis 2008 mais le vaccin pentavalent (Pentavac par exemple) – Celui-ci n’est pas disponible sans adjuvant (aluminium) alors que le vaccin trivalent sans adjuvant existe bel et bien est est proposé en Belgique notamment….
    Juste une question : Pourquoi?

    • Bonjour ganesh46,

      Chaque pays décide de la politique d’immunisation de sa population. La France visiblement à écouté ses citoyens qui devaient trouver que de donner 3 à 4 piqures dans une même séance de vaccination contribuait à un mauvais taux de vaccination (Souvent un parent va accepter 1 à 2 injections mais pas plus, pensant que le bébé va souffrir et s’en rappeler pour le reste de ces jours, en fait le parent fait souvent de la projection sur son enfant… lui n’aimerait pas recevoir 4 injections alors il ne veut pas que son enfant en subisse autant). Du coup il a fait mettre au point un vaccin qui s’attaquerait à 5 maladies d’un coup… le pentavac ( PENTAVAC :

      Ce vaccin est indiqué dans la prévention conjointe des infections invasives à Haemophilus influenzae type b (méningites, septicémies, cellulites, arthrites, épiglottites…), de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche et de la poliomyélite, en primovaccination chez les nourrissons à partir de 2 mois et en rappel à l’âge de 11 mois.

      Ce vaccin ne protège pas contre les infections dues aux autres types d’ Haemophilus influenzae, ni contre les méningites dues à d’autres micro-organismes. Doctossimo.fr consulté ce jour)

      Chaque pays à même son propre calendrier de vaccination en fonction des réalités sanitaires qu’ils vivent.

      Mais si je comprends la vraie question c’est plutôt l’adjuvant qui semble vous inquiéter ? Sur la base de quelle étude clinique au juste se base votre peur ?
      La quantité d’aluminium injectée lors d’un vaccin est si infinitésimale qu’il semble a priori difficile de croire qu’elle pourrait provoquer des dégâts majeurs chez l’humain (je vous rappelle que bien des personnes cuisines des papillotes dans du papier alus et qu’à date, elles n’ont souffert d’aucune affection en particulier)
      La fonction de l’adjuvant est justement d’accélérer et de renforcer l’effet du vaccin en stimulant une réaction immunitaire adéquate pour la protection de la personne.

      Si la France a choisi d’implanter ce vaccin c’est surement parce que les experts français en la matière ont estimé que le rapport bénéfice-risque est nettement supérieur pour une meilleure couverture vaccinale.

      Mais je doute que ces explications vous satisfassent… car vous êtes probablement convaincu que l’adjuvant est mortel, handicapant, cancérigène ou que sais-je encore.
      Si vous arrivez à me produire des études scientifiques crédibles sur la dangerosité de cet adjuvant, je reverrai pas position,mais à date, aucune étude concluante ne permet de douter de l’innocuité de ces adjuvants.

      Quand les fabricants les retirent c’est avant tout pour faire accepter leur vaccin par les gouvernements qui eux préfèrent voir leur population vaccinées que non vaccinées. Et on sait tous ce que la peur peut avoir comme conséquence sur des populations.

  50. J’ai débuté le protocole contre la rage cette semaine puisque j’ai été mordue par un chien inconnu en voyage. Le protocole (4 doses de vaccins étalées sur environ 2 semaines + injections d’immunoglobulines) vise à prévenir le développement de la maladie. Si je développe la maladie, je meurs en quelques jours. Ce n’est pas moi ou le médecin qui a décidé de débuter le protocole, c’est la Santé Publique.

    Depuis que j’ai commencé, je dois justifier à plusieurs personnes de mon entourage l’importance de ce protocole dans ma situation. Plusieurs sont anti-vaccins, ont peur des transfusions (les immunoglobulines sont une composante du sang)… J’ai beau dire que je meurs en quelques jours dans 100% des cas, on dirait qu’ils croient aux miracles ou que les données sont erronées parce que trop fatalistes. On m’a même dit “voyons personne meurt de ça”.

    Je suis très contente d’avoir accès à un traitement préventif même s’il est particulièrement pénible. Ce n’est pas sans risque, mais les béféfices sont supérieurs.

  51. Éclosion d’oreillons au sein de joueurs de la LNH : http://www.lapresse.ca/sports/hockey/201412/12/01-4827602-letrange-epidemie-qui-frappe-la-lnh.php “Il existe un vaccin pour les contrer, que les joueurs du Canadien ont d’ailleurs eu mardi. ” Bizarre qu’il faille attendre une éclosion pour faire confiance au vaccin. Ce sont des jeunes hommes, qui sont supposés avoir été vaccinés avec le ROR dans leur jeunesse non ?

    Angelina Jolie a la varicelle (a son âge !) : http://tvanouvelles.ca/lcn/lebuzz/archives/2014/12/20141212-223013.html Et oui, les virus n’épargnent personnes, pas même les actrices d’hollywood. Les anti-vaccins qui s’imaginent pouvoir passer au travers de toutes les maladies évitables par la vaccination devraient finir par se rendre compte que moins il y a de personnes vaccinées autour d’elles moins elles sont protégées.

    Est-ce que les joueurs de hockey ou Angelina vont mourir ? Probablement pas, Ces maladies virales sont peu mortelles, mais il est possible que certaines personnes en meurent. Et ne serait-ce que pour épargner ces quelques vies, on doit faire vacciner ses enfants.

    Dites-vous que dans certains pays, les habitants envient les pays riches d’avoir accès à des vaccins si peu couteux. Si eux en avaient les moyens, ils feraient vacciner leurs enfants sans hésiter.
    Nous avons ce “luxe” de rechigner sur les vaccins… faut quand même le faire !

  52. Bien dit!! Surtout en sachant que les oreillons peuvent amener des atteintes au niveau du système reproducteur, j’imagine qu’il doit y avoir qq personnes un peu stressés 😉

  53. Je n’écoute pas les émissions radios/ télé qui parlent de “pour ou contre” sur un sujet scientifique. En effet, comment peut-on résumer en 15minutes de conversation des années de recherche? En général ce genre d’émission vire au concours de celui qui gueule le plus fort.
    En fait, je fais de même avec la politique. Une analyse comparative de deux systèmes aussi complexes que capitalisme et communisme ne peut pas être faite en 15minutes d’échanges verbaux. Je doute même que cela soit faisable de manière verbale, quelque soit le temps consacré.
    De même pour les débats de repas de fête de famille sur ces questions. En fait si, j’y participe… pour m’amuser. Je me souviens d’avoir mentionné à un repas les moeurs canibales d’indigènes Coufoués (mes excuses s’ils existent vraiment!) pour justifier l’avortement. 😀

  54. Voilà: http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201501/30/01-4839815-vaccination-contre-la-grippe-un-taux-defficacite-de-0.php

    Allez vous mettre en doutes l’étude et les compétences de Dr. De Serres???

    • Pourquoi mettrais-je cela en doute ? Le vaccin anti-grippal est inefficace jusqu’à présent cette année. C’est extrêmement décevant et ça amène de gros questionnements, mais ça ne remet aucunement en question le programme de vaccination.

      Je viens de faire une BD sur le sujet justement :
      http://lepharmachien.com/vaccin-anti-grippe-inefficace/

      P.S. Bravo à Dr. De Serres pour des explications super claires dans les médias !

      Olivier

    • l’intelligence n’est pas donné a tous, si tu avais bien remarqué, ce n’est pas les bonnes souches de vaccins contre la grippe qui a été donné cette année, c’est pour ca que l’efficacité est a 0…

  55. Pierre Martineau

    Mon vieux (vous permettez que je vous appelle mon vieux), je crois que vous avez tout à fait raison. Sauf que dans un débat de société avoir raison tout seul ou avoir raison sans le partager ça ne donne pas grand chose…
    Vous parler des médias. J’y travaille depuis 40 ans et j’en pense -souvent- pire que vous. Sauf que (je me répète) c’est pour l’instant le meilleur moyen de faire passer un message.

    Pierre

  56. Je me questionne vraiment beaucoup. Je ne voulais pas faire vacciner mon bébé de 10 mois et là avec la nouvelle propagande de la rougeole…je lis, je m’informe, je me questionne et je découvre cette plate forme. Enfin!!! Je me demande si la vaccination est vraiment nécessaire, parce que à la base j’étais contre, mais je viens de trouver une place dans le champ scepticisme…j’évolue tranquillement peut-être vers le pour.

    Mes questions sont: Est-ce que nos condition sanitaires, l’eau potable, la nourriture et nos conditions de vie meilleures n’aident-elle pas aussi à contré les virus? Est-ce les vaccins ou les meilleures conditions de vie qui font qu’on ne dénombre pas ou moins de maladies comme exemple la polio?

    Merci de m’éclairer
    Pascale

    Peut-être une prochaine pour les vaccins ☺️

    • Je réponds tard, mais cela pourrait aider des personnes se posant les mêmes questions.
      Tous les facteurs cités ci-dessus apportent bien sûr leur contribution ; la baisse des maladies est souvent due à une combinaison de ces facteurs avec les vaccins.
      Cependant, chaque maladie est différente, notamment les mécanismes de transmission.

      Par exemple, la rougeole qui se transmet par voie respiratoire, et qui est extrêmement contagieuse (une personne contaminée peut en infecter 18 autres), ne peut pas être contrée par les mesures d’hygiène classiques.
      (Eventuellement des mesures nettement plus draconiennes et non spontanées, genre désinfecter tout ce qu’on touche et se mettre en quarantaine ; sachant qu’on met souvent quelques jours pour comprendre qu’on est infecté).
      Dans ces conditions, le vaccin est intéressant car il est le moyen le plus sûr d’éviter la contagion.

      Autre exemple, le tétanos. Il est bien sûr important de bien nettoyer les plaies, mais on prévoit rarement quand on va se blesser, et si la plaie ne sera pas trop profonde pour que tout soit désinfecté. D’où le vaccin pour prendre le maximum de précautions.

  57. Pouvez-vous m’expliquez comment il est possible de prouver qu’un vaccin fonctionne? J’attend avec impatience votre réponse et j’espère qu’elle sera étoffée…Merci

  58. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2015/02/13/002-sondage-vaccination-rougeole.shtml

    Quand je lis les commentaires à la fin de cet article, je me rends compte que la noble quête des gens de science est loin d’être terminée. Merci Olivier de tenter de mettre un peu de bon sens dans la tête des gens qui pensent que la vaccination n’est pas nécéssaire.

  59. Bonjour Olivier !!
    Ma soeur refuse de faire vacciner son plus jeune à cause du Thiomersal. Elle dit que ça peut causer des problèmes neurologiques chez son fils, elle a lu plein de choses la dessus sur internet et maintenant elle a peur des vaccins. Que puis-je lui dire et lui montrer pour essayer de lui faire comprendre que le danger c’est de ne pas faire vacciner son garçon ?

    • Allo Jessica !

      Plutôt que de mener un combat possiblement perdu d’avance, tu peux tout simplement lui répondre que les vaccins pour enfants au Canada ne contiennent pas de thimérosal, à l’exception de celui contre la grippe en injection (mais pas celui en administration nasale) :

      http://www.immunize.ca/fr/publications-resources/contents.aspx

      Les compagnies retirent progressivement le thimérosal des vaccins à cause de la controverse qui entoure cet ingrédient, bien qu’il ait été démontré sécuritaire à de nombreuses reprises.

      A+!

      Olivier

  60. Ce que je déteste dans ce débat, c’est l’étiquette négationiste. .. qu’on afflige à ceux qui “challenge” les vaccins et autre solutions médicales.
    La médecine se comporte comme un dogme religieux, elle ne peut pas se tromper, et penser autrement c’est de l extrémiste du terrorisme.
    J’espère qu’il aura toujours des sceptiques pour forcer les prêtres à s’expliquer et à démontrer. Oui on est gâté riche et éduqués. .. et on dérange, on pose des questions.
    C’est ça un des aspects de notre démocratie. Peut être qu’un jour il sera interdit de critiquer la médecine et la science (qui est devenue une religion)
    Restons sceptique bordel, ne prenons rien pour acquis le pour et le contre, sinon on deviendra comme une société d’abeilles. (en voie de disparition)
    Félicitation pour votre site.

  61. Je découvre votre site aujourd’hui et vous me faites pas mal rire !
    Bon moi mon approche est différente pour les vaccins, j’ai eu tous mes vaccins obligatoires étant petite, ma mère n’étant pas pro vaccin elle a évité de me vacciné contre tout et n’importe quoi. En revanche je suis devenue vegan et là la question qui se pose c’est sur les tests sur les animaux.
    Je n’ai pas trop d’entourage vegan mais de part ma marraine qui est végétarienne depuis 20 ans et qui n’a jamais fait vacciné sa fille (ce n’est pas de la propagande anti vaccin), elle m’a parlé de copines à elle vegan qui trouvaient des alternatives lorsqu’elles partaient dans des pays où certains vaccins étaient demandés, etc..
    Avez vous des infos là dessus ?
    Tant sur les tests sur les animaux car je suis sûre que je n’ai pas tout lu, que sur ces “alternatives” si vous en connaissez ?

    Merci par avance et bonne continuation !

  62. Ceci est un message personelle pour la personne reponsable de ce site. Sa fait plusieurs articles que je lis et je suis faciner du fait que porter attention a la sécuriter des gens je suis vraiment content de connaitre ce site internet sa va me permettre de comprend mieux les produits vendu en pharmacie et morienter dans mes choix merci beaucoup :)

  63. Votre Blog est intéressant , bien que JE TROUVE QUE votre vision de la Santé soit bien trop centrée sur ce qu’on vous a appris à l’école et un peu méprisante pour le reste qui pourtant existe et qui marche (vous devriez parler de la medecine chinoise, préventive, mais aurez-vous le courage de publier cela et d’y répondre POINT PAR POINT….Merci !

    “Brandy Vaugham est une ancienne représentante de ventes pour le fabricant de vaccins Merck…”
    [NOTE D’OLIVIER : LA SUITE EST UN ÉNORME COPIER-COLLER D’UN SITE ANTI-VACCINS]

  64. D’autres part en tant que pharmacien , ne devriez-vous pas mettre en garde le public contre des produits tels que l’aspartame ou encore les nanoparticules , qui sont DÉJA dans nos produits alors qu’ils n’ont pas été testé auparavant leurs effets sont avérés potentiellement très dangereux (voir l’ouvrage de RENÉ LENGLET)..!? Mr, nous en avons marre de servir de cobayes aux pseudos-firmes et lobbys de cols blancs et d’apprentis sorciers voyous de tous poils qui sont censées faire notre bien avec la complicité des “autorités”!

  65. Bonjour,

    Je ne suis pas fondamentalement pour ou contre les vaccins, juste je m’interroge. Et l’attitude générale du monde médical, paternaliste, alarmiste (oui ça n’est pas que l’apanage des anti-vaccins) et pérémptoire, ne m’encourage pas à avoir confiance.
    D’un autre côté, comme je n’y connais rien (comme la plupart des gens), je ne sais pas trop à qui me fier.

    Par ailleurs, mon médecin n’est pas foncièrement anti-vaccin, mais elle trouve qu’on vaccine trop et trop jeune.
    De plus, elle ne fait pas le DTP : trop d’effets secondaires et pas assez efficace selon elle.

    Qu’en pensez-vous ?

  66. Allez les lobbyistes….et bien sur pharmachien en tête de gondole… Stop de dire oui c bien faut de vacciner… Moi je ne l’ai jamais été et… Jamais malade . Le corps a ses propres défenses laissez lui le temps d’agir… Pour les vaccins ça ne sert qu’à enrichir les entreprises pharmaceutiques

  67. Je n’ai pas lu tous les commentaires donc je ne sais pas si quelqu’un en a parlé, mais moi ce qui me dérange, ce n’est pas le fait de se faire vacciner (au contraire, tout le monde sait que des maladies ont pu être éradiquées de cette façon dans le passé) mais les adjuvants qu’on y trouve… Sans parler de l’histoire qu’il s’est passée avec le professeur Henri Joyeux…

    • Salut Marina !

      Oui, j’ai parlé brièvement des adjuvants ici :
      http://lepharmachien.com/vaccins/

      Jusqu’à présent, aucun ne semble poser de risques pour la santé, du moins pas aux doses utilisées (qui sont infimes). L’aluminium, par exemple, est le métal le plus abondant sur Terre et présent dans virtuellement tout ce qu’on consomme.

      Ce qui s’est passé avec Henri Joyeux, fais-tu référence à ceci ?
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/07/09/vaccination-henri-joyeux-radie-par-l-ordre-des-medecins_4966962_3224.html

      « la tenue de propos non appuyés sur des bases scientifiques [et portant] atteinte à la profession », et « un discours qui peut être dangereux pour la population parce qu’il s’agirait de discréditer le mécanisme de vaccination préventive ».

      Dans un autre ordre d’idées, il faut dire que c’est un personnage discutable à tous les niveaux :

      Ancien président de Familles de France, une association qui s’est opposée au mariage homosexuel, M. Joyeux est connu pour ses prises de position conservatrices sur la famille. La ministre de la santé, Marisol Touraine, l’a décrit il y a un an comme « un médecin qui s’est déclaré contre la pilule, contre l’avortement, qui a pris des positions rétrogrades sur toute une série de sujets ».

      A+!

      Olivier

      • D’accord je vais aller le lire alors, merci pour le lien.

        Oui je fais référence à ceci ! Après je ne me rappelle plus de l’histoire en détail, je sais juste qu’il ne s’opposait pas aux vaccins contrairement à ce que certains ont voulu prétendre mais au triple vaccin (DT-Polio). (Si je me rappelle bien, ça date…)

        Je ne vois pas en quoi ses prises de positions (celles citées) sont discutables car chacun a le droit d’avoir son propre avis. Ceux qui s’opposent au mariage homosexuel ont leurs raisons qu’ils estiment êtres bonnes et ceux qui ne s’y opposent pas ont les leurs qu’ils estiment également être bonnes… Le tout c’est de respecter l’avis de chacun même si on n’est pas d’accord. En effet, lui aussi pourrait dire que ceux qui sont pour le mariage homosexuel, pour la pilule et l’avortement sont des personnages discutables.

        Si l’on part comme ça, autant interdire aux gens de penser et les obliger à penser d’une seule façon…

  68. Bonjour,
    Article clair et intéressant comme toujours !
    Dans un débat, qqun d’anti vaccination m’a sorti tout un tas de graphes des cas de décès liés aux virus, avec date d’apparition des vaccins, faisant apparaître que la baisse des décès avait eu lieu bien avant l’apparition du vaccin, qui n’aurait alors eu aucune utilité, et ne pourrait pas être considéré comme responsable de la disparition du virus.

    Sur ce genre de courbes et chiffres (je ne connais pas les sources), quelle réponse ou argumentaire vous apportez ?
    J’adore vos articles, mais l’esprit critique m’oblige aussi à remettre en doute ce qui peut être dit ici, surtout que l’aspect simplification et humour, nécessaire souvent, font qu’on peut rester un peu sur sa faim, n’ayant pas plus de données, de sources, de références etc…

    • Salut Bastien !

      Tu fais bien de ne pas prendre pour acquis ce que je dis sur ce site, car si les lecteur/trices faisaient ça, ils/elles tomberaient exactement dans le piège que je leur dis d’éviter !!!

      Vu que je fais surtout de la vulgarisation de “haut niveau” (dans le sens que je ne vais pas dans les détails) sur ce site, je ne présente pas ce genre de graphique, car d’autres le font beaucoup mieux que moi. Voici deux suggestions de lecture (attention, c’est un peu aride) :

      https://www.sciencebasedmedicine.org/vaccines-work-period/
      https://theierecosmique.com/2015/09/28/trad-les-courbes-qui-revelent-tout-sur-lefficacite-des-vaccins/

      Ce deux excellents articles, qui vont très en profondeur dans les données, arrivent à la même conclusion : l’efficacité des vaccins est réelles et démontrée par les statistiques.

      Le problème avec les sites qui présentent d’autres types de courbes, c’est que ce genre de chiffres est facilement manipulable. Dans les deux articles que je te propose, ils discutent de ces manipulations, entre autres l’utilisation des taux de mortalité, qui ne sont pas un bon indicateur de l’efficacité des vaccins (il faut plutôt utiliser l’incidence des maladies).

      Le lobby opposé aux vaccins est malheureusement très puissant et toujours très créatif dans sa recherche de preuves.

      Merci pour ta question et A+!

      Olivier

  69. Sébastien Lemoine

    Je suis CONTRE les vaccinations qui ne sont pas nécessaires pour tout le monde d’autant plus que ça coûte cher à la société.

    Je suis POUR les vaccinations qui sont nécessaires lors de phases d’affaiblissements du corps pendant le développement de l’enfant ou généré par une pathologie (diabètes…).

    L’opposition entre pro et anti est philosophique ? Or, ce débat se réduit aux vieux débats entre modernistes vs traditionalistes. Les uns prônent le progrès avec ses droits naturels et les autre prônent la tradition avec ses droits divins.

    Bien que ce débat soit dépasser, il est toujours mis sur le devant de la scène. Or, ces deux oppositions sont deux faces opposés d’une même pièce qu’est l’obscurantisme. Ca ne se pose pas les bonnes questions.

    En effet, d’un point de vue matérialistes, il y a au moins deux façon de voir les choses :

    * La maladie se déclare spontanément chez le sujet comme dans la pensée de Gaétan-Pierre Stanski,anti-contagionniste quand la contagion était considéré comme manifestation du diable ou de Dieu. Dans ce cas les maladies ont pour origine le malade lui-même. La maladie se déclare indépendamment de l’environnement et des stades de développements.
    => Les solutions sont de renforcer artificiellement l’immunité (vision mécaniste, linéaire/évolutionniste, eugéniste, programmiste, fonctionnaliste…).

    * La maladie se déclare suite à des contraintes externes à l’individu d’autant plus probable lors de stades du développement humain qui fragilisent la santé. Cette fragilisation permet aux corps pathogènes de s’insinuer ou de se déclarer. Dans ce cas la maladie a pour source l’écologie humaine (nature et société). L’intensité et les contagions des maladies sont fonctions de l’hygiène et des conditions sociales.
    => La solution est l’amélioration des conditions de vie de tout à chacun soit à réduire à son summum les inégalités (vision dialectique).

    Les capitalistes ont choisi la solution la plus profitable qui semble performant mais pas forcément la plus efficace ou perenne sur le long terme historique. Ils ont choisis la première solution. Leur solution est peut-être efficace dans une société où les conditions sociales sont déplorables et quand l’immigration de la misère est intense.

    Or, le retour des rougeoles pandémiques, des pestes dans des grandes villes des USA et d’Allemagne est lié à la baisse du niveau sociale depuis les années 90. La vague d’immigration générée par les guerres du Capital peut conduire à une pandémie de maladie éradiquée depuis des dizaines d’années en Europe.

    La solution efficiente reste l’amélioration des conditions d’hygiène et de confort pour tout à chacun.

    Le vaccin reste une solution médicale lors de la fragilisation de la santé lors des stades du développement humain entre autres.

    Mais, Les autres vaccins imposés ne servent qu’à profiter des peurs comme les cancers ou la grippe et à ne chercher que des solutions internes “par la preuve” comme si le corps était autonome et indépendant de son environnement.

  70. Ce n’est pas assez souvent dit. Je me désole du temps où l’on vit, où il me semble que l’opinion d’experts sur la questions semble mise de côté en faveur de l’opinion erronée et populaire, disséminée par des illuminés qui ont tout à gagner financièrement à geuler plus fort…Excellent articles. Si je peux me permettre, celui-ci est un sujet sur lequel vous ne parlerez jamais assez (et vous ne devriez pas y cesser). Chaque parent récalcitrant, chaque enfant vacciné est une vie que potentiellement vous SAUVEZ d’une maladie qui depuis longtemps ne devrait plus exister, comme la coqueluche ou la peste. Même si j’ai mes propres doutes quelquefois, dans mon ignorance du sujet, lorsque je vois des articles des grands médias qui remettent en question la pratique, je suis content qu’il reste des gens éduqués dans ce monde pour nous informer de la science, au lieu de la pseudo-science.

    MERCI!

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)