5 opinions mal informées au sujet des vaccins

vaccins_header

C’est le temps de vous faire vacciner contre la grippe!

Cette année, j’aurais pu tenter de vous convaincre que le vaccin contre la grippe est efficace, sécuritaire et indispensable à la société moderne. Car c’est ce que je pense.

Mais en faisant cela, j’aurais sauté des étapes… car avant de faire confiance au vaccin contre la grippe, il faut d’abord faire confiance aux vaccins en tant que tels.

Vous avez probablement entendu parler de la semi-vedette et playmate Jenny McCarthy et de ses efforts pour faire cesser la vaccination aux États-Unis :

vaccins_jenny

Or, elle n’est pas la seule. Partout à travers la planète, des dizaines de milliers de personnes s’opposent aux vaccins. Plusieurs d’entre eux sont des gens intelligents, très éduqués et qui connaissent le sujet sur le bout de leurs doigts. Certains d’entre eux sont même des professionnels de la santé, dont des médecins.

Alors, qui croire? Je vous comprends d’être confus quand vous entendez des trucs du genre :

  • « Les vaccins causent l’autisme! »
  • « Les vaccins sont mis sur le marché avant même de savoir s’ils sont sécuritaires! »
  • « Les maladies pour lesquelles on vaccine n’existent plus depuis des générations! »

Bref, il y a beaucoup de travail pour remettre les pendules à l’heure. Sinon, on obtient ce genre de nouvelles.

Je garde donc le sujet du vaccin anti-grippe pour l’an prochain. Cette année, je commence par le début…

5 opinions mal informées au sujet des vaccins (0)Le vaccin contre la grippe cause la grippeLes maladies contre lesquelles on vaccine n'existent plus depuis longtempsLes vaccins sont mis sur le marché avant même de savoir s'ils sont sécuritaires

vaccins04b

 

Je n,ai pas besoin de faire vacciner mon enfant

Lettre ouverte aux gens et parents inquiets à propos des vaccins

 

Lettre ouverte aux groupes anti-vaccins et évolution selon Le Pharmachien

Quelques références crédibles et pertinentes :

 Aussi, pour les lecteurs/trices du Québec, il n’est pas trop tard pour prendre rendez-vous afin de recevoir le vaccin anti-grippe!

 

poster grippe annonce vaccins

 

P.S. Attendez-vous potentiellement à ce que ça brasse dans les commentaires ci-dessous… Ce n’est pas ce que je souhaite, mais si c’est le cas… sortez le pop-corn.

P.P.S. Pour votre information, il n’y a pas de “débat” à propos de la vaccination. Tout ce qu’il y a, c’est un minuscule groupe de personnes qui manipulent l’information afin d’essayer de vous faire peur. Ne vous laissez pas avoir.

P.P.P.S. Pour ceux qui aimeraient entendre l’ensemble de mes arguments par rapport aux vaccins, avec un peu plus de nuances et de sérieux en bonus, je vous invite à écouter l’une des nombreuses entrevues que j’ai données à ce sujet (voir la section “Médias” du site).

 

 

*** MISE À JOUR – 28 février 2014 ***

 Après discussion avec des pairs, j’ai pris la décision difficile de faire un “ménage” dans les commentaires ci-dessous afin d’enlever les liens qui constituent de la pure propagande. Cela ne me fait pas vraiment plaisir; je préfèrerais laisser la conversation évoluer naturellement sans m’interposer, mais dans ce cas-ci, elle a complètement dérapé par moments. Or, je ne peux pas me permettre que cette page devienne un “centre d’affichage” pour les liens douteux. Voici donc ce que j’ai fait:

  • Lorsque les liens étaient clairement de la propagande (sites webs obscurs qui parlent de théories conspirationnistes et/ou sont concentrés sur la lutte contre la vaccination), j’ai carrément enlevé le lien et je l’ai remplacé par: [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE].
  • Lorsque j’hésitais, j’ai tout simplement enlevé un “h” au début du lien afin qu’il ne soit plus actif. Vous pouvez toujours le consulter par un copier-coller dans votre fureteur web. J’utilise aussi parfois des liens donotlink.com.
  • Les liens vers des associations médicales reconnues, vers des publications scientifiques, vers des actualités et les liens qui n’ont pas rapport avec les vaccins ont été laissés tels quels.
  • Si j’en ai manqué, SVP me faire signe. Merci!

 

*** MISE À JOUR – 10 juin 2014 ***

J’ai fait une mini-mise à jour de la BD dans le but de la faire correspondre à une nouvelle version que j’ai créé pour un autre médium. Les changements sont essentiellement mineurs; entre autres, j’ai changé le tableau sur les risques perçus par la population et je dis maintenant un mot sur les sels d’aluminium.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

699 Responses to 5 opinions mal informées au sujet des vaccins

  1. Références:

    – Types de vaccins: http://www.vaccines.gov/more_info/types/

    – À propos du vaccin inactivé contre la grippe: http://www.cdc.gov/vaccines/hcp/vis/vis-statements/flu.html; il y a aussi un vaccin vivant intranasal contre la grippe, qui exige plus de précautions, tel qu'indiqué dans la BD: http://www.cdc.gov/vaccines/hcp/vis/vis-statements/flulive.html

    – Les âges mentionnés pour l'administration des différents vaccins sont basés sur le programme d'immunisation du Québec: http://sante.gouv.qc.ca/en/programmes-et-mesures-daide / programme-quebecois-d-vaccination /

    – Risque d'une réaction allergique associé à chaque vaccin: http://www.cdc.gov/vaccines/vac-gen/side-effects.htm

    – La publication de Wakefield, ensuite éliminée et dénoncée par The Lancet: http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(97)11096-0/abstract

    – Il y a des preuves solides indiquant que les vaccins ne causent pas l'autisme: https://www.sciencebasedmedicine.org/still-no-association-between-mmr-and-autism/

    – La fausse nouvelle "fraude au CDC – le vaccin RRO cause l'autisme" qui circule sur le web a été complètement démystifiée: http://scienceblogs.com/insolence/2015/08/05/the-cdc-whistleblower-william-thompson-appears-to-have-gone-full-antivaccine/

    – Une méta-analyse ne trouve aucun lien entre les vaccins, le mercure (thiomersal), l'aluminium et l'autisme: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24814559

    – L'aluminium peut être trouvé dans une variété d'aliments: http://www.atsdr.cdc.gov/toxprofiles/tp22-c6.pdf

    – Santé Canada met en garde contre l'utilisation des nosodes homéopathiques, qui sont essentiellement, de faux vaccins totalement inefficaces; "Aucun produit homéopathique devrait être encouragé comme une alternative aux vaccins parce qu'il n'y a pas de substitut pour les vaccins": http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodnatur/about-apropos/info_homeo-eng.php

    – Est-ce qu'on donne "trop" de vaccins? Théoriquement, un enfant pourrait en recevoir 10000: http://www.quackwatch.com/03HealthPromotion/immu/too_many.html

    – Les vaccins n'affaiblissent le système immunitaire, ils le renforcent: https://www.sciencebasedmedicine.org/boost-your-immune-system/

  2. J’ai hâte de lire ton billet sur la vaccination contre la grippe, parce que personnellement, faire vacciner contre des maladies comme la polio, la rubéole et la méningite, je suis d’accord, mais faire vacciner des gens bien portants contre la grippe et la gastro, ça me semble exagéré…

    • Selon l’Agence de la santé publique du Canada, ”chaque année au Canada, la grippe et ses complications peuvent entraîner de 2 000 à 8 000 décès, selon la gravité de la saison”. De plus, le fait de vacciner les gens bien portants protègent les gens qui sont moins en santé.

    • Il faut bien ce renseigner sur la grippe avant de penser que le vaccin semble inutile. Pour avoir travailler en virologie, la grippe a un taux de mortalité très élevée contrairement à beaucoup d’autres maladies qui pourraient sembler plus graves. Aussi, elle peut conduire à d’autres maladies sévèrent si elle n’est pas traitée à temps. Le soin des patient atteints de la grippe coute une fortune. Et la grippe n’est pas un rhume, il y a une distinction très importante à faire entre les deux. Voici deux articles scientifiques avec des données épidémiologiques très convaincantes sur le sujet. Le premier provient du Center of Control Deseases (CDC): http://www.cdc.gov/mmwr/preview/mmwrhtml/rr6207a1.htm et le second d’un Journal scientifique (Landes Biosciences), malheureusement il faut avoir accès à PubMed pour pouvoir lire l’article: «Medical and economic burden of influenza in the elderly population in central and eastern European countries» Gábor Kovács*, Zoltán Kaló, Karina Jahnz-Rozyk, Jan Kyncl, Agnes Csohan, Adriana Pistol, Mariya Leleka, Rafail Kipshakbaev, Laure Durand, Bérengère Macabeo

    • “Thumbs up” à Amélie et Létitia pour leurs réponses!

      J’ajouterai à cela que la vaccination pour la grippe n’est pas seulement pour se protéger soi-même, mais surtout pour protéger les êtres chers plus sensibles autour de nous (ex. enfants, personnes âgées, personnes ayant des maladies chronique ou un système immunitaire affaibli, etc.)

      Merci pour ton commentaires Little Waves!

      • Bonjour,
        Je souhaite rapidement rebondir sur cette question qui est certe naive, mais je suis sure que je ne suis pas la seule dans ce cas. Comme @petitesvagues, je ne comprends pas pourquoi je devrais me faire vacciner contre la grippe. C’est une maladie qui peut etre dangereuse pour des personnes affaiblies, certe, mais ce n’est pas le cas pour les biens portants, n’est ce pas ? Il est dit dans le billet que comme tout traitement medicaux, les vaccins comportent des risques, est ce que ca vaut le coup de se faire injecter un vaccin tous les ans ?
        Alors vient l’argument : je ne me vaccine pas pour moi mais pour les autres, les plus faibles. Je ne vois pas trop le rapport, si les plus faible se font vacciner, ils ne vont rien craindre, n’est ce pas ?
        Ce ne sont vraiment pas des questions polemiques, j’aimerai vraiment comprendre. Merci de m’eclairer de vos lumieres.
        (pour prouver ma bonne foi, voici un lien interessant : ttp://blogs.terrapinn.com/vaccinenation/2013/08/27/unbelievable-impact-vaccines-image/)

        • À Lauralala! Pour la première question, concernant la vaccination annuelle contre la grippe, elle est recommandée puisque le virus mute mais aussi parce que les souches changent et il y en a beaucoup. De nouvelles souches font également leur apparition. C’est pourquoi le vaccin est trivalent, c’est-à-dire qu’il protège contre trois souches. Un quadrivalent est en développement. Et pour la deuxième question, en ce qui concerne la vaccination pour les plus faibles. En fait, le problème c’est que certains ne peuvent pas se faire vacciner pour cause de contre indications. Donc si l’entourage est vacciné, ça diminue le risque pour eux. Voilà :)

        • Quoique la présentation de la grippe sera encore plus sévère chez les personnes affaiblies, elle pourrait quand même causer des complications importantes voire la mort chez des personnes en santé. La grippe n’est pas le rhume banal, voir symptômes: http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/grippe-influenza/#symptomes

      • Alors pourquoi ne pas tout simplement vacciner les personnes à risque? Si une personne est en santé et peut tolérer les symptômes de la grippe, elle ne devrait pas se sentir obligé de se faire vacciner.

    • On vaccine les gens bien portant, pour que les gens qui ne se porte pas bien ou qui ont un système immunitaire affaibli (enfants, personnes âgées, personnes sous chimiothérapie, greffés, personne atteinte du VIH, etc..) ne meurent pas comme des mouches!! Pensons aux autres!

      • Mouains… Toujours pas tout à fait convaincue… Et désolée, mais la culpabilisation, j’en ai soupé! Pensons aux autres, alors faisons-nous injecter un vaccin fort probablement complètement inutile… Pas sûre… Et pour les décès à la suite d’une grippe, on s’entend que ce n’est pas JUSTE la grippe qui a causé le décès… Bref, j’ai vraiment hâte au billet complet sur le vaccin de la grippe!

        • Une grippe n’est pas un rhume, on vous le répète !! Les gens qui l’ont rarement eu peuvent toujours se méfier, mais il suffit d’une fois : effet garantie ! Moi aussi j’ai un système immunitaire “sain” et je n’ai jamais eu la grippe….jusqu’au jour ou je l’ai eu, à 25 ans, et j’ai faillis en crever !

          Mais heureusement que certaines sont toujours là à nous dire que ça sert à rien et que c’est qu’un banal rhume qu’on peut attraper !

          Pour finir, un commentaire qui argumente avec un “on entend que”, ça part mal : désolé, mais même si les gens meurent de surinfection, le principal facteur, ça reste la grippe !

          • Je l’ai déjà eue, la grippe… Pourquoi présumer que je ne l’ai jamais eue? Non, il va falloir des arguments pas mal plus solides que ça pour me convaincre, désolée!

    • Tu sais, la vaccination c’est pas juste pour toi, c’est aussi pour les autres ! J’ai passé mon enfance à me faire vacciner contre la grippe parce que je vivais avec un frère asthmatique, et plus tard car j’étais en stage en soins infirmiers :)

    • Polio, Rubéole, Méningite…etc. Lisez “Qui aime bien vaccine peu” ou encore “la santé des enfants non vaccinés” écrits entièrement par des médecins. 2 parmi les centaines de livres, toujours écrits par des médecins, sur les méfaits de la vaccination, études à l’appui.
      Question bête: pourquoi tous les pays européens qui ont complètement supprimé les vaccins ne sont pas débordés par les maladies, bien au contraire?
      Je sais que les exemples personnels sont nuls et non avenus mais je n’ai jamais eu de vaccins, je ne me soigne qu’avec des huiles essentielles et n’ai pas pris un médicament chimique depuis 12 ans, je ne suis presque jamais malade, je fais de la prévention et on me donne 15 ans de moins que mon âge: J’ai 66 ans. Quant-à mes analyses sanguines, on n’y croit pas tellement elles sont bonnes.
      Et s’il suffisait de manger sain, bio, pas trop au lieu de manger des aliments pleins d’additifs par flemme de faire la cuisine… on aurait une épidémie de bonne santé et contre ça on nous donne plein de vaccins de tous poils.

      • Bonjour, si je peux me permettre je suis française , donc européenne, et les vaccins sont toujours obligatoires ( pour certains) et recommandés (pour les autres), et remboursés par notre système de soins! Et heureusement car il y a depuis quelques années une recrudescence de rougeole, à cause de la baisse de la vaccination des années 1990. Donc tout le monde se fait revacciner contre la rougeole! Alors vérifiez vos sources avant d’affirmer quelque chose d’aussi gros!

      • Et bien moi, je ne survis, depuis des années que grâce à une molécule chimique que je ne fabrique plus. D’autre part, manger bio (en admettant que ça soit une panacée) n’est pas la portée financière ou simplement géographique de tous. Enfin, posez-vous la question de la baisse de la poliomyélite et de la concomitance de la vaccination contre ce virus et vous comprendrez, peut-être, pourquoi vous avez écrit quelques âneries. En attendant, je ne vous souhaite pas d’avoir le tétanos, c’est une maladie moyennement rigolote, ni que vos petits-enfants attrapent une saleté qu’une vaccination aurait pu éviter. C’est très éprouvant pour les parents d’avoir un enfant très handicapé du fait d’une rubéole maternelle vous savez (j’en ai connus, le môme a mis sept ans à mourir dans un hôpital…).

      • Marjolaine Goulet

        Je dirais aussi d’adopter un régime végétalien <3 pour contrer encore plus de maladies!

        • Je rebondis là-dessus, parce que j’ai fait le choix d’un mode de vie végane pour raisons morales.

          De formation scientifique, je suis entièrement d’accord avec la BD. La vaccination se fait pour le bien commun, et si une part significative de la population décide de ne plus se faire vacciner, c’est une porte qui s’ouvre pour les épidémies.

          Ceci étant dit, il semblerait que la plupart des vaccins contiennent des substances d’origine animale ou ont nécessité l’utilisation de telles substances au cours de leur fabrication. Vrai ou faux ? Et si c’est vrai, comment concilier la vaccination avec le respect de convictions véganes ?

          Merci !

      • Si vous n’avez jamais été malade c’est grâce au 95% de la population qui se sont fait vaccinés pour vous protéger de ces très méchantes maladies!! donc maintenant le mot que vous chercher c’est “MERCI”
        DE plus les vaccins ne changent rien aux analyses sanguines donc merci de ne pas tout confondre!!!

      • huiles essentielles et alimentation bio pour lutter contre des maladies infectieuses mortelles? ( hum hum)
        et PRESQUE pas malade, ca veut quand même dire que ça arrive, non?
        vraiment la pore argumentation basée uniquement sur de l’anecdote personnelle…
        heureusement vous n’avez pas de tribunes publiques pour partager vos idées

  3. Dans un de mes cours cours de pharmaco j’ai eu un enseignant européen (un médecin interniste) qui disait que les vaccins étaient en effet une bonne chose mais que les “mélanges” de vaccins ( par exemple un enfant qui reçoit plusieurs vaccins sur une courte periode) étaient quelque chose de moins connu et pouvaient être potentiellement dangereux dans certains cas car on ne connait pas les échanges chimiques pouvant se produire entre deux, trois, voir même 4 vaccins. Bref, j’ai rien réussi à trouver sur le sujet autant dans mes livres de médecine que dans les banques d’articles scientifiques. As-tu de l’informations sur le sujet?

    Mathieu

    • Chaque jours, notre corps est bombardé de microbes: virus, bactéries, champignons (et parasites dans bien des endroits) et nous les combattons. Nous sommes constamment exposés à des douzaines d’antigènes de provenances différentes et de monter contre ceux-ci une mémoire immunitaire. En quoi est-ce que recevoir en sous-cut. ou intra-musculaire une dose d’antigènes provenant de différents microbes serait plus néfaste que ce que nous respirons, mangeons etc. tous les jours? J’ai pas d’articles sous la main (c’est la fin de semaine après tout!), mais la plupart de ceux que j’ai pu lire allaient dans le sens de l’inoffensif.

      • Euh… Renseigne-toi sur le microbiote (si tu repasses par là…)

        Notre corps n’est pas “bombardé” par des microbes, il vit avec eux.
        On a, en permanance, en nous et sur nous, autant (voire plus) de microbes (bactéries, champignons…) que de cellules. Oui, oui. Et on vit en harmonie avec la plupart (ça nous permet même de vivre 😀 ).
        Donc bon, si on évitait tous de parler de ce qu’on ne connaît pas, ce serait plus simple :)

    • Salut Mathieu! Je n’ai pas d’infos supplémentaires sur le sujet, mais c’est essentiellement le discours qu’Andrew Wakefield (le MD de l’infographique) tenait, c’est à dire que les vaccins combinés donnaient de “multiples coups de poing” à l’organisme. Bien sûr, ses théories ne sont pas vérifiables et on connaît l’issue de ses travaux. C,est possiblement de là que ton enseignant européen avait eu l’info?
      Merci pour ta question!
      Olivier

    • Salut Mathieu,
      J’étudie en sciences infirmières et j’ai appris que les seuls vaccins qui peuvent ”surcharger” le système lorsqu’administrés en simultané sont les vaccins vivants atténués (le seul pouvant théoriquement causer la maladie). Comme mentionné dans l’article, le seul donné régulièrement est le vaccin RRO (rougeole-rubéole-oreillons). Dans le cas ou il faudrait en administrer deux, on respecterait un intervalle de 4 semaines entre les 2 injections.
      Et il n’existe absolument aucun risque supplémentaire à administrer un seul vaccin vivant atténué en combinaison avec des vaccins inactivés ou conjugués, cela ne surcharge pas le système immunitaire.
      En fait, cette technique s’appelle le principe des injections multiples et présente plusieurs avantages.Ça permet de réduire le nombre de rendez-vous nécessaire pour compléter le calendrier vaccinal, donc moins de congés à prendre pour les parents, moins de temps, etc. De plus, il faut comprendre que chaque rendez-vous est un épisode stressant pour l’enfant, et il est prouvé que d’effectuer plusieurs injections en un rendez-vous n’augmente ni la douleur de l’enfant, ni ses effets secondaires de façon significative. Cela diminue son stress en évitant d’avoir à vivre l’expérience à de multiples reprises et permet une protection plus rapidement contre un plus grand nombre de maladies.

      J’espère que cela répond à ta question !

      Référence : Protocole d’immunisation du Québec (PIQ)

  4. Je suis entièrement d’accord que les vaccins sont bénéfiques, mais je suis totalement contre les adjuvants aux sels d’aluminium présent dans la grande majorité des vaccins. Des études ont démontré que par accumulation, ils causent des maladies neurologiques auto-immunes très graves.

    • J’aimerais voir vos études…

      • Moi aussi j’ai lu et vu des reportages sur les dangers de l’aluminium que l’on retrouve notamment dans les vaccins.
        L’aluminium n’aurait pas été un composant des vaccins depuis toujours. Ce sont les entreprises pharmaceutiques qui auraient fait le choix de remplacer le phosphate de calcium, naturellement présent dans le corps, par l’aluminium. L’aluminium serait très probablement responsable des rares cas de myofasciite à macrophages. Il est également accusé d’être un des responsables des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. On en trouve dans les vaccins, oui, mais aussi dans notre alimentation (pain, dentifrice, maquillage, plats préparés, biscuits pour enfants…).
        Je ne me fie pas spécialement aux études qui disent le contraire car je les soupçonne d’être biaisées par les intérêts de ceux qui les réalisent ou les financent… Mais je serai tout de même curieuse de savoir ce que vous pensez (et savez!) de la question.
        Merci.

        • On attend toujours des citations d’étude : il n’y a pas de consensus là dessus, et les études alarmistes sont souvent mis en avant par un tas de reportage et site “complotiste” pour faire passer des messages d’opinion qui n’ont rien de scientifique !!

          • Hum… Des études peuvent très certainement être trouvées mais je n’ai ni le temps, ni les connaissances requises pour me mettre à la recherche de ces fameuses études et de vérifier leur crédibilité.
            Cependant, je voudrais juste dire que les études mises en avant sont au contraire celles qui arrangent bien les labo pharmaceutiques et leurs actionnaires. Il ne faudrait pas non plus être naïf en imaginant que l’on ne nous veut que du bien et que l’argent n’entre pas en ligne de compte quand il s’agit de santé, bien au contraire… Je trouve un peu malhonnête de parler de théorie du complot chaque fois que quelqu’un met en doute la sacro-sainte science dont on nous martèle la parole évangélique dans tous les médias et par les médecins (qui ont été formés pour nous rabattre les oreilles de tous ces principes… ils se contentent de répéter ce qu’on leur a toujours appris. Il faut arrêter cette idéalisation du corps médical à qui on accorde trop facilement notre confiance). Le but est juste de décrédibiliser des points de vue allant à contre-courant de la propagande ambiante. Les pro-néolibéraux sont toujours prompt à pointer du doigt ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs idées et à les accuser de paranoïa et de folie du complot… C’est un peu facile de se boucher les oreilles en chantonnant bien fort…

        • J’aimerais aussi voir vos études! Des études il y en a des tonnes de citées ici. Il faut faire un peu de recherche et lutter contre la paresse intellectuelle! Les gens qui parlent du désir de profit des industries pharmaceutiques semblent aussi oublier que la naturopathie, homeopathie et autres sont aussi des industries!

      • L’Académie de Médecine a publié en 2012 un rapport sur les adjuvants vaccinaux dans lequel elle reconnaît officiellement que les sels d’aluminium sont neurotoxiques. Le 21 novembre 2012, le Conseil d’Etat français a reconnu que l’aluminium dans le vaccin hépatite B avait déclenché un myofasciite à macrophages chez un employé de la ville de Paris.
        Je pense que ces organismes n’ont pas fait ces rapport ou pris cette décision sans avoir du biscuit derrière eux.

        • Béatrice, je viens de lire le rapport de l’académie de médecine qui précise en effet que l’aluminium est neuro toxique “à haute dose ou par consommation chronique de quantités élevées”. De plus il est clairement écrit que les doses présentes dans les vaccins sont très inférieures aux seuils de toxicité. Donc soit vous avez du mal à comprendre ce que vous lisez, soit votre mauvaise foi atteint un niveau “neurotoxique”.

      • Allez sur le site de l’association e3m vous trouverez plusieurs articles scientifiques sur les dangers de l’utilisation de l’aluminium comme adjuvant. Chez certaines personnes l’aluminium migre jusqu’au cerveau en passant la barrière hematoencephalique. Tant que les mécanismes de migration ne sont pas connu, le principe de précaution devrait être appliqué avec le retour des vaccins sans aluminium (phosphate de calcium).

    • Moi j’ai lu sur le site du gouvernement la liste des ingrédients pour chaque vaccin et il y a de l’aluminium seulement dans le vaccin contre la grippe. À moins qu’ils ont donné un autre nom … mais j’ai lu que ça n’existait pratiquement plus l’aluminium dans les vaccins.

    • Salut Yvan! J’ai moi aussi lu au sujet des effets possibles de l’aluminium sur la santé. Cependant, ce qu’il faut absolument préciser, c’est que l’aluminium est présent dans un TONNE de produits du quotidien. Si les recherches finissent par prouver que l’aluminium représente bel et bien un danger pour la santé, il faudra alors reconsdérer l’ensemble des produits qui en contiennt et non seulement les vaccins.
      Merci pour ton commentaire!
      Olivier

      • L’aluminium est aussi contenu dans plusieurs antiacides liquides comme le Gaviscon… ce qui n’empêche pas énormément de gens de les utiliser!

        • Vous m’avez donné un espoir de réponse face aux anti-vaccins qui n’hésitent pas à préconiser le Gaviscon, mais en vérifiant, il n’y a pas trace d’alu dans la composition du Gaviscon…
          http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-bgavis01-GAVISCON.html

          • Vous pouvez garder votre espoir! Le site que vous avez consulté n’est pas vraiment un site fiable pour des médicaments canadiens; c’est un site français…

            Voici un extrait du Compendium des produits et spécialités (CPS, la “bible” des pharmaciens) à propos du Gaviscon liquide:
            “5 mL de suspension de couleur havane clair au goût agréable de fruits, ou 5 mL de suspension de couleur crème au goût de menthe contiennent 250 mg d’alginate de sodium et 100 mg d’hydroxyde d’aluminium. Flacons en plastique de 340 et 600 mL.”

            Les comprimés croquables de Gaviscon ne contiennent pas d’aluminium.

        • Et le gaviscon , ça se retrouve dans quel arbre ? Et le maquillage ? Et les biscuit produits par heinz ? Les produit kraft et coca cola on bien des beau logo “viser santé” ….. Juste comme ça…. Il y a moyens de faire simple, sans aditif, et sans cochonnerie. Dans la vie en général, l’alimentation ( SURTOUT) le choix de pendre les escaliers au lieux d’un ascenseur, le vélo au lieux de la voiture, de ne pas se SURmaquiller… En tout cas on peu surcharger sont corps de produit, d’aditif qui nous cause la “migraine” ou pas. Reste notre choix propre, faut pas juste mettre tout nos oeuf dans le même panier, ( ou opinion) … Love ya ! 😉

  5. Je suis autiste (syndrome d’Asperger) et ça m’enrage quand des partisans des théories de conspiration sont «buckés» sur le fait que les vaccins causent l’autisme ! Ils n’ont pas envie de chercher la ou les vraie(s) cause(s) !? Arrrggh !

    • Marc-André P-B

      Non seulement ça, mais en plus ça contribue à la perception de l’autisme ( et du syndrome d’Asperger dont je “souffre” aussi ) comme d’une maladie et non d’une différence

      • Étant aspie, je plussoie. Les désagréments de l’autisme, surtout du syndrome d’asperger, n’ont pas de causes neurologiques mais sociales. Tout comme la plupart des neuroatypies (bipolarité dont je « souffre » (ça dépend des moments en fait) probablement aussi, qui tend à augmenter la créativité, ou schizophrénie, etc.), ou physioatypies (la cécité, surdité, etc. se compensent neurologiquement avec les autres sens et c’est la non-accessibilité des interfaces et communications modernes qui créent des problèmes).

        Bref, le problème, comme partout, c’est les ostracisations sociales, privilèges de certain·e·s, et le manque d’accessibilité.

        C’est pour ça aussi que « condition terrible » me dérange quand on oublie de dire qu’à la fois ça ne se soigne pas, et que c’est donc terrible à cause des autres, pas du TED.

    • Je suis d’accord! Le problème en fait (selon ce que j’ai lu) c’est que l’on découvre les premiers symptômes de la maladie autour du même moment où on l’enfant reçoit le vaccin RRO. C’est donc en partie pourquoi les gens ont associé les deux alors que ça n’a pas de lien.

    • Je suis ***SUPER*** content de vous entendre Marc-André et toi!!!

      Je crois qu’il est assez clair que personne n’a de leçons à vous donner au sujet de l’autisme? On dirait que certaines personnes veulent plus que vous trouver un coupable!

      Vous êtes officiellement hyper-cools et désormais des VIPs sur mon blog!

      A+!

      Olivier

  6. Véronique Girard

    Je comprends votre position et je suis pour la majorité des vaccins. Mes enfants sont vaccinés, mais je trouve qu’il est important d’avoir le libre-choix de le faire ou non. Votre ton dans cet article est un peu dur envers les opinions que vous ne partagez pas, je ne crois pas que ce soit la façon la plus efficace de convaincre. Les parents qui choisissent de ne pas faire vacciner leurs enfants le font avec de bonnes intentions, mais manquent peut-être d’informations. Je ne crois pas que cette façon de faire les amène à changer d’opinion, mais plutôt à se braquer encore plus contre les vaccins. Ceci dit, j’adore vous lire et vous encourage à continuer votre beau travail.

    • Manque d’informations ? Les personnes qui selon toi ”manque d’informations” pensent justement tout savoir ! Je ne crois pas qu’ils manquent d’informations. Les personnes dont tu parle veulent savoir ce qu’ils ont envie de savoir.

      • Je pourrais répliquer que ca la même chose pour vous! Mais ca serait une guerre de coq, ce qui mène nul part. Est-ce que je me trompe si vous avez besoin d’être rassuré par rapport au choix des parents qui ne vaccinent pas leurs enfants? Seriez-vous inquiète quand à la direction que nous prenons comme société par rapport à ce sujet?

        • Pour répondre à Mme Girard sur “les parents qui choisissent de ne pas faire vacciner leurs enfant le font avec de bonnes intentions” n’excuse , selon moi, en AUCUN cas le fait de ne pas vacciner son enfant pour au minimum les vaccins “obligatoire”. Je m’explique, il existe une superbe expression anglaise qui va comme suit : ” a wrong thing done for the right reasons is still a wrong thing”. Que je crois très sincèrement. Les vaccins obligatoires tels le RRO et polio comme exemple sont obligatoire pour plusieurs raisons dont
          1. Ces virus sont EXTRÊMEMENT contagieux, a potentiel virulent très élevé et capacité de pandémie extrême
          2. Les complications de ses infections virales sont graves et potentiellement mortelles.

          Ceci étant dit, quelques années passées un village, si ma mémoire est bonne (je n’ai pas eu le temps de faire la recherche), en Angleterre a décidé de cessé la vaccination contre le RRO, car selon eux, ces maladies n’existent plus…. ce qui est faux car la rougeole a un cycle d’environ 7 ans les autres je n’en sais rien, i.e. qu’a tous les 7 ans ce virus a un potentiel endemique important, résultat… plusieurs enfants sont décédés, fausses couches, etc… tout sa parce que certaine personne, sans s’informer davantage, ont décidé de ne pas vacciner.

          Bref, ou je veux en venir avec tout sa, j’ai de la difficulté a respecter le choix de parents qui ne veule pas faire vacciner leur enfant car, en bout de ligne, la santé et la sécurité du publique en est touché… on ne parle pas ici d’un simple rhume ou quoique ce soit d’autre, ces virus pour lesquelles on vaccins sont très dangereux et en tant que pharmacien (qui fait plein de faute d’orthographe et je m’en excuse) la sécurité et la santé publique me tient a coeur, et je trouve triste que ce sont les enfants de ces parents qui vont en souffrir et non pas ceux/celles qui ont pris la décision sur des opinions public a la place de fait scientifique/sécuritaire. Eh bien oui, je veux me faire rassuré que les parents vaccines bien leur enfant…. car mes enfants sont en danger eux aussi …

    • Stéphane Thériault

      Le problème est qu’une diminution pas si importante du nombre de vaccinés peut causer la perte de l’immunisation de groupe (“herd immunity”). Cet effet fait en sorte que le nombre très élevé de vaccinés protègent automatiquement ceux qui ne le sont pas. Si le nombre de vaccinés tombe en bas d’un certain pourcentage (allant de 75% à 94% dépendant de la maladie), nous perdons cette immunité de groupe, et de nombreuses maladies maintenant disparues risquent de revenir en force.

      Il y a des fois où la santé publique doit primer sur le libre choix.

    • Je ne sais si “mouvement anti-vaccin” désignait ici les parents un peu hésitants. Je vois en général plus cela comme les militants qui ont un langage extrêmiste.
      Les militants je désapprouve totalement en effet ; par contre, pour les parents, il y a sans doute des améliorations à apporter dans l’info en effet (entre autres, des contre-argumentaires au discours démagogue des premiers, qui semble à première vue plein de “bon sens”).

    • Allo Véronique!

      C’est vrai que ma conclusion est plutôt dure, mais elle s’adresse aux groupes et militants anti-vaccins, non pas aux parents qui s’inquiètent légitimement pour la santé de leurs enfants. Je tiens ces groupes responsables d’avoir inculqué des doutes au sein de la population.

      Je comprends parfaitement les parents d’être inquiets… d’où le besoin de se concentrer sur les faits afin de se faire une opinion éclairée.

      Merci pour too commentaire et à bientôt!

    • Très franchement, pour avoir beaucoup d’amis anti-vaccins qui publient à tour de bras sur leurs murs FB des pamphlets contre les vaccins et les “moutons” qui les utilisent, je dois dire que je suis heureuse de voir enfin un article qui utilise le même ton, le même langage et les mêmes caricatures qu’eux ! Même si effectivement, ça a un côté peut-être blessant d’être pris pour un neuneu incapable de réfléchir et que ça braque, mais je vous assure que pour ça, ils ne sont pas les derniers. Que du contraire. Du coup, utiliser le même canal de vexation pourra peut-être permettre d’entrer en communication ? Qui sait ?

      La seule chose que je regrette, c’est que ce billet n’aborde pas l’aluminium que les anti-vaccins décrient systématiquement en grosse priorité, ni le lien systématique aussi qu’ils font entre le vaccin contre l’hépatite et la SEP, lien dont ils sont absolument convaincus, d’autant qu’on en parle de plus en plus et que leurs médecins les confortent dans ces idées… Et bien sûr, statistiquement, il est évident que les quelques dizaines ? centaines ? de médecins qui refusent de prescrire des vaccins à des enfants en bas âge, sont forcément de meilleurs médecins que les dizaines de milliers d’autres qui sont “abrutis par l’industrie pharma”… Of course !
      Bref, ce manque pour l’aluminium et le lien vaccin-SEP, c’est la seule chose qui me fait hésiter à publier ce billet génial, tellement je m’attends aux attaques en règle — ou au silence et à l’ignorance faute d’arguments réels…
      Mais si quelqu’un a des arguments sourcés pour y répondre, je fonce !

      Merci !
      Et merci pour ce billet !

    • Je ne trouve pas que le ton est dur. En fait, je trouve l’article clair, persuasif et instructif.

      J’ai une fille de deux ans et demi et elle n’est pas vaccinée. Je n’avais pas d’informations claires. Je me suis toujours dit:” Et si je la vaccine et j’apprends plus tard que ça cause tel maladie ou problème?”…Puis, les médecins et autres professionnels de la santé m’ont incité à le faire, mais sans m’amener d’arguments. Après lecture de ce texte, je suis maintenant convaincue que c’est la bonne chose à faire. Merci de me permettre de prendre une décision éclairée!

      J’ai apprécié aussi le fait que vous teniez compte des arguments “contre” tout en démontrant pourquoi ils ne sont pas valides. La seule chose qui me chicote, c’est cette histoire d’aluminium. Vous dites que c’est pas la fin du monde parce qu’il en a partout. Mais ça change rien au fait que ça pourrait être nocif…C’est comme le sucre, y en partout et ce n’est pas bénéfique pour autant…

      Cela dit, j’appelle au CLSC demain pour prendre rendez-vous! 😉

  7. ***Moi, je suis pour les vaccins, mes 3 gamins sont vaccinés (et j’en ai un autiste, OH MON DIEUUUU!) Quelle chance on a de pouvoir le faire d’ailleurs, contrairement à ailleurs dans le monde où les parents pleurent leurs enfants…
    Mais juste pour mettre du piquant…..je rajoute ceci :
    JE SUIS CONTRE LES VACCINS! POURQUOI PARLER DU PROJET D’AIDE MÉDICALE À LA MORT QUAND DE TOUTE FAÇONS, VOUS TUEZ DÉJÀ VOS ENFANT À PETIT FEU EN LES VACCINANT!!!! GANG DE MALÉFIQUES!

  8. Je travaille en agriculture et j’ai eu la “chance” d’observer ce que le tétanos peut faire sur un animal… Depuis ce temps, je tiens mon vaccin contre le tétanos à jour (et je pousse mon conjoint à le faire également) tous les 10 ans. Malgré tout ce qu’on entend dire au sujet des maladies pour lesquelles on vaccine, l’agent qui cause le tétanos, clostridium tetani est bien présent dans notre environnement. Il y a certainement plus de risques dans la vie de tous les jours de contracter cette maladie que d’avoir des complications suite à ce vaccin…

    • Super intéressant!!! Je n’ai jamais eu l’occasion de voir un cas de tétanos actif chez un humain (et encore moins chez un animal), mais de ce que j’en sais, un petit vaccin me semble très banal face aux conséquences potentiellement extrêmes.

      Merci beaucoup pour ton commentaire!

      • je suis vétérinaire et j’ai vu une dizaine de cas de tétanos : l’animal finit presque toujours (exception pour 2 chiens) par mourir dans d’atroces souffrances (enfin jusqu’à ce qu’on les euthanasie…)
        et pour ma part, je n’ai la grippe qu’une fois en 1994 et, depuis, je n’ai jamais raté un vaccin annuel…

      • Je suis sceptique mais je me soigne. Pouvez-vous m’expliquer le principe du vaccin contre le tétanos puisque la maladie elle-même n’est pas immunisante ? Par ailleurs, c’est un peu limite de prendre l’argument des vaccins sont utiles pour contrer l’argument tous les vaccins ne sont pas utiles. Il y a par exemple plusieurs études, notamment revues de la collaboration Cochrane, qui remettent sérieusement en doute l’utilité du vaccin contre la grippe. Enfin, il est indéniable que l’intérêt des industriels de la pharmacie est avant tout, et avant notre bien être, de vendre des médicaments, quitte parfois à fabriquer des maladies (dans le sens de décréter que tel écart par rapport à une “norme” est une maladie).

        • Salut !

          À ce que je sache, le vaccin du tétanos fonctionne sensiblement de la même façon que les autres vaccins. Il contient l’anatoxine (une vraie toxine, pas comme celles-là : http://lepharmachien.com/toxines) de la bactérie qui cause le tétanos, ce qui entraîne la production d’anticorps. Je n’en sais pas plus sur le sujet, mais j’invite quiconque qui s’y connaît à intervenir.

          Pour ce qui est de la position du collectif Cochrane à propos du vaccin contre la grippe, comme toujours, il faut d’abord être capable d’interpréter correctement une publication avant de la citer (c’est malheureusement rarement le cas sur le web de nos jours). Voici le résumé de leur analyse:

          http://summaries.cochrane.org/CD001269/vaccines-to-prevent-influenza-in-healthy-adults

          Le vaccin a une faible efficacité pour prévenir la grippe chez les adultes en bonne santé, ce qui est fort intéressant en soi, mais cela ne remet aucunement en question le programme de vaccination général, puisque le but premier est de protéger les individus plus faibles (immunosupprimés ou autres).

          L’analyse Cochrane démentit aussi très clairement l’idée selon laquelle le vaccin contre la grippe est à l’origine de complications graves telles que la sclérose en plaques et le syndrome de Guillain-Barré. Étrangement, les groupes anti-vaccination et les lobbys holistiques ne citent jamais cette publication…

          L’intérêt de l’industrie pharmaceutique est sans aucun doute de générer des revenus sur la vente de médicaments. Les pratiques de l’industrie peuvent être critiquées longuement et abondamment avec raison; je suis d’ailleurs le premier à le faire. En revanche, les théories de conspiration ne m’intéressent pas.

          A+

          Olivier

          • Bonjour Olivier,
            J’ai trouvé la discussion que vous avez lancé très intéressante. N’étant ni médecin, ni biologiste, je trouve difficile de se faire un avis sur un sujet où on entend tout et son contraire. J’ai lu récemment cet article très argumenté du Dr Meric démontrant que le vaccin contre le tétanos est inefficace. Qu’en pensez-vous ?
            http://www.donotlink.com/hfo4

    • Lorsqu’un muscle et son antagoniste se contractent en même temps, il y en a forcément un des deux (ou l’os) qui lâche. Est-ce que ça fait mal??? Non……., pensez-vous! Ça ne mérite pas de prendre le risque de se vacciner. De plus le pro-vaccins développent la maladie du moutonisme qui est bien plus grave que de voir ses muscles se rompre (ton TRÈS sarcastique pour ceux qui en doutent!).

  9. Hmmmmm Je suis en accord avec la majorité des vaccins… Par contre, la dernière vague de vaccin ex: Gardasil me laisse perplexe!! Il est louable d’avoir trouver un vaccin contre le VPH pour protéger les jeunes filles. Par contre j’ai commencer à douter lorsque les pharmaceutiques ont commencées à pousser pour vacciner les jeunes hommes aussi. Il est vrai que pour éradiquer une maladie, inoculer le plus de gens possible serait logique, par contre, ultimement la maladie sera disparu à plus long terme en vaccinant juste les femmes. Comment justifier vacciner quelqu’un qui en a vraiment pas besoin autrement que par soucis financier, surtout considérant le coût élevé du vaccin.

    Il y a aussi le fait que la pharmaceutique n’est pas sorti clean de tout ça!! En “cachant” ou omettant de dire qu’inoculer une personne ayant déjà le VPH on augmentait les chances d’environ 45% une maladie avec des lésions du col de l’utérus…. J’ai BEAUCOUP de misère avec ça.

    Bref, mon opinion, les vaccins sont bon dans la majorité des cas.. surtout dans les exemples cités plus haut!! Pour ce qui est du vaccins de la grippe, c’est sûr que plus nous sommes jeune ou faible plus il y a des chances de complications! De toute façon, recevoir le vaccin de la grippe ne vous garanti en RIEN que vous n’aurez pas la grippe saisonnière, étant donner que pour le moment il est IMPOSSIBLE de créé un vaccin avec toutes les souches virales de la grippe qui existe présentement, ou encore, avec des mutations génétique dans le futur!!

    • c’est très important de vacciner les garçons également pour le vph aussi car même si la commercialisation du Gardasil s’est orientée pour prévenir le cancer du col de l’utérus, puisque le virus se trouve également dans les condylomes, c’est le virus du VPH qui est également responsable de plusieurs cancers du rectum, majoritairement dans la population HARSAH. On ne peut pas présumer de l’orientation sexuelle des garçons et chez les HARSAH, (homme ayant des relations sexuelles avec des hommes) le cancer du rectum n’est pas une condition banale et le gardasil peut être un excellent moyen de le prévenir (car c’est le même agent causal)
      Comme on ne peut pas deviner de l’orientation sexuelles des jeunes garçon et que de toute façon, on parle de santé populationnelle, c’est bien plus pertinent de vacciner tout le monde. Si le résultat est de prévenir le cancer. Le but étant de diminuer la quantité de certaines souches du VPH dans la population afin de diminuer le nombre de cancers du col OU du rectum. Donc finalement, ce n’est pas comme si les hommes ne pouvaient pas en bénéficier. De là la pertinence de vacciner chez les deux sexes. BIen sûr, la commercialisation du vaccin n’a pas été faite sur ce point précis car ce n’est pas très glamour d’expliquer la pertinence de cette vaccination chez l’homme pour une société catholique, mais disons que dans la communauté scientifique qui s’interésse à la santé des HARSAH ou des patients VIH, le sujet est de plus en plus bien documenté.

    • Tout d’abord, il est important de savoir qu’il y a plus de 100 types de VPH, De ce nombre, 2 types (16 et 18) sont associés à des lésions précancéreuses, des cancers du col de l’utérus (70% des cas), autres cancers génitaux et cancers de la tête et du cou. Deux autres types (6 et 11) sont associés à des condylomes (90% des cas).

      Il y a environ 300 cancers de col décelés par année au Québec. Environ 75 personnes en mourront.

      Il existe deux vaccins : Un qui protège contre les types 16 et 18 (Cervarix), et un autre qui protège contres les 4 types mentionnés précédemment (Gardasil).

      Il est important de mentionnée qu’avoir un type de VPH ne protègent pas contre les autres.
      Ainsi, la vaccination est importante même pour quelqu’un qui est porteur d’une autre souche (ce qui est le cas de 70% de la population au Canada, homme|femme)

      Vous mentionnez également le coût élevé du vaccin…… Sachez que le vaccin est donné gratuitement aux jeunes filles de 4eme année depuis 2008 (avec un programme de rattrapage en 3eme secondaire)

      Finalement, les condylomes sont également possible chez l’homme.

      • Et Mr Courschesne, vous croyez que les pharmas donnent ce vaccin gratuitement? nous parlons ici d’environ 200$ la dose qui est payer totalement par l’état… l’état dont vous faites partie donc payez par vos impôts….. Dans notre société moderne, les gens semblent oublié ce principe. il n’est pas loins le jours où nous allons devoir peser le pour et le contre MONÉTAIRE pour garder quelqu’un en santé et rallonger son espérance de vie et cela, pour être franc m’effraie vraiment!! ( ceci est un autre sujet)

        • Je suis désolée, mais avez-vous songé aux coûts faramineux reliés aux traitements des condylomes et différents cancers que peut causer le vph, de même que les coûts des suivis aux 6 mois pendant quelques années suite a des traitements? Personnellement, je pense que c’est un 153$/dose très bien investi…

    • Moi, ce qui me “chicotte” avec le Gardasil, c’est la vitesse à laquelle il est entré dans le programme de vaccination générale…

  10. Ariane Charbonneu

    Je me demande si ça serait possible d’avoir votre avis sur des vaccins, disons… pas vraiment “nécessaires” (dans le sens de je ne nomme pas de noms, mais je parle clairement de Gardasil/Ceravix). Considérant que le cancer du col de l’utérus n’est ni très virulent, ni un très grand tueur, et qu’on a aucune connaissance des effets à long termes, serait-il possible d’avoir votre avis de pharmachien là-dessus?

    • Allo Ariane!

      Certains vaccins sont clairement optionnels, par exemple celui du zona ou pour la diarrhée du voyageur. Dans de tels cas, c’est vraiment une question de choix. Ni l’une ni l’autre de ces maladies ne sont généralement mortelles.

      Du côté de la vaccination pour le virus de papillome humain, j’ai relativement la même position, c’est-à-dire qu’il faut peser les risques VS les bénéfices potentiels du vaccin. À mon avis, c’est un choix très personnel qui se justifie dans un sens comme de l’autre.

      Ceci dit, le vaccin du VPH est quand même le premier qui vise à prévenir un cancer. Peu importe qu’on décide de se le faire administrer, il faut reconnaître que c’est un premier pas dans la bonne direction en matière de santé. Après tout, qui ne souhaite pas qu’on développe des vaccins contre différents cancers?

      Merci pour ton commentaire!

  11. Ne pas faire vacciner son enfant, c’est aussi dangereux pour les enfants qui ont justement un système immunitaire affaibli et qui ne peuvent pas se faire vacciner. Quand presque tout un groupe a été vacciné cet enfant profite de l’immunité du groupe.

  12. Le pédiatre à ma fille est contre les vaccins et pourtant est un spécialiste de la santé. Il administre ces vaccins malgré tout simplement parce que c’est son devoir en tant que pédiatre.
    Il y a pas seulement les simples citoyens qui connaissent rien à la santé qui sont contre! 😉

  13. Très bon texte!! Je pense qu’il serait bon de spécifier que l’immunité reçue pendant la grossesse et par le lait maternel s’épuise avec le temps puisque que la mère transmet directement de ses immunoglobulines qui ont une durée de vie limitée contrairement aux vaccins qui font en sorte que l’enfant devienne capable de les produire lui-même. Cependant, je sais que ce n’est pas facile à vulgariser, je pense sincèrement que la vulgarisation est le point fort de vos textes! :)

  14. toujours aussi excellent! j’espère que tu ne m’en voudras pas trop de faire un peu de pub car je viens justement de publier un article hier sur la grippe: http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/11/02/le-vaccin-contre-la-grippe-trier-entre-linformation-et-la-desinformation/
    en attendant que les antivax se déchainent.
    pour l’histoire de l’autisme, il y a aussi une BD en accès libre qui donne des détails, pour les amoureux du genre: http://tallguywrites.livejournal.com/148012.html

    • Salut Nima! Ton lien est plus que bienvenu. Il y a tellement de travail à faire pour changer les perceptions…

      D’ailleurs, je vois que tu as été relativement épargé dans les commentaires sous ton billet… puis-je t’envoyer quelques-uns des militants anti-vaccins qui ont envahi mon blog et ma page Facebook?

  15. Merci pour la mise à jour… Nous sommes pour la vaccination ici toutefois je dois avouer que ce genre de témoignage fait peur… c’est peu-être seulement ce vaccin en particulier… ou peu-être que le texte vient de quelqu’un qui fait de la propagande anti-vaccination?? n’empêche, je n’ai pas le gout de donner ce vaccin à ma fille après sa lecture… ça fait peur… :(
    [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    • ce serait dommage de priver ta fille d’un vaccin qui peut indirectement la protéger de certains cancers et d’horribles verrues. initiative citoyenne est une assoc très militante et très agressive sur le net, j’en ai fait les frais sur mon blog. mais question argument scientifique, il n’y a pas grand chose derrière. le vaccin gardasil est très décrié par les milieux antivax mais il reste un vaccin très sûr. regarde sur le site du CDC américain, ils ont une très bonne page sur ce sujet: http://www.cdc.gov/vaccines/vpd-vac/hpv/vac-faqs.htm

  16. Bravo! Très bien vulgarisé et ça remet les choses en perspectives… Avec les médias sociaux, il y a tellement de gens qui font circuler des informations erronées à une vitesse folle! Je suis heureuse de voir qu’un professionnel comme vous preniez les choses en main pour publier des informations qui sont basées sur des données probantes et ce avec humour! Génial!

  17. Pour le cas du vaccin contre la grippe, je suis pour seulement chez les personnes plus fragiles. Je ne me ferai pas vaccinner contre la grippe tant que je ne serai pas asmathique/âgée/immunodéprimée.
    D’ailleurs, j’avais trouvé à l’époque que la H1N1 avait créé un vent de panique exagéré, considérant son taux de mortalité plus faible de la grippe normale. C’est la raison pour laquelle je n’avais pas été vaccinnée non plus contre la H1N1.
    Par contre, j’ai eu tous mes autres vaccins (dernier en date : tétanos) et si j’ai des enfants, ils seront vaccinés également.

  18. @Maritchou

    C’est le but de ce site antivax belge que de faire peur. lls n’ont rien d’autre à vous proposer que la peur, la méfiance…. Des histoires invérifiables (qui vous dit que le témoignage est authentique, exhaustif, que le lien de causalité est établi au delà de la coincidence…?). En fait la vaccination HPV est sécuritaire, comme la littérature récente en atteste:
    http://www.bmj.com/content/347/bmj.f5906
    Des centaines de milliers de filles suivies après vaccination, et rien de notable.

    Sur ce site antivax, ils sont contre TOUTES les vaccinations, même les plus élémentaires comme la polio ou la rubéole! C’est dire leur lucidité sur ces questions…

    @le pharmachien: la vaccination grippe est bien associée à un risque de Guillain Barré, mais moindre que celui induit par la grippe. C’est du détail, mais bon… 😉

    • Allo Julie!
      Pour le Guillain-barré, les données publiées en 2013 suggèrent que le syndrome peut rarement êttre causé par toute atteinte au système immunitaire, que ce soit une infection ou un vaccin. Bref, il pourrait être déclenché autant par la grippe que par son vaccin. La vaccination saisonnière de masse amène inévitablement de nouveaux cas. Ceci dit, j’apprécie la précision très à propos!
      A+

  19. Bon article, mais le commentaire éditorial sur l’évolution est vraiment abusif. Je veux bien que c’est de l’humour, mais il y a déjà assez peu de gens qui comprennent réellement en quoi consiste l’adaptation, ce genre de raccourci simpliste n’aide vraiment pas la cause de l’information scientifique!

    J’adore quand même votre travail en général et continuerai de vous lire assidûment. Maintenant que vous avez bien exprimé votre frustration envers les groupes qui disent n’importent quoi sur les vaccins, vous pourrez sûrement répondre avec plus de nuances aux questions légitimes que les gens se posent sur certains aspects (comme dans les commentaires plus hauts : vaccins qui semblent plus ou moins nécessaires, adjuvants, etc.)

    • Très juste, c’est bien ce que je fais en général: je garde toujours les nuances pour le dessert!

      Ceci dit, je vais souvent faire des blagues sur l’évolution car c’est l’un des sujets qui me passionnent le plus.

      À bientôt L’Anthropologue!

    • On peut aussi juste se contenter d’expliquer sérieusement l’évolution à tout le monde parce que ça en vaut la peine (pour ça que c’est fait à l’école obligatoirement), même si Darwin, Kropotkine et Dawkins l’ont déjà très bien fait.

      Mais perso je trouve que ça reste très marrant d’utiliser l’évolution pour se moquer des gens (surtout on ajoutant un p’tit délire transhumaniste ^^), surtout en Amérique (Canada) où ya pleins de créactionnistes (’fin surtout Texas/Kansas chépu je crois, mais je suppose qu’yen a un peu partout dans le reste de l’Amérique du Nord, en tout cas en France yen a quasi pas)

  20. Étant historienne, je suis bien placée pour connaître les ravages que la polio, rubéole, variole et compagnie ont causé avant l’invention des vaccins. Je suis tout à fait pour ces vaccins.

    Par contre, je sais aussi lire des statistiques. Quand on vaccine en fou contre la AH1N1 alors que son taux de mortalité était l’équivalent de celui de n’importe quelle grippe saisonnière, même s’il présentait la caractéristique de toucher des groupes de personnes différents, là je me pose de sérieuses questions. Même chose pour la grippe saisonnière normale. Je comprends qu’on vaccine les très jeunes enfants et les personnes âgées, mais pourquoi ne pas laisser le système immunitaire des adultes bien portant se défendre de lui-même?

    Bref, j’ai hâte de lire votre infographie au sujet du vaccin contre la grippe.

    • Allo Gen! Il faudra attendre à l’année prochaine pour l’infographique sur la vaccination anti-grippale! J’ai une limite très stricte de 1 BD sur les vaccins par année, sans quoi je deviendrais probablement fou…

  21. Bravo pour cette “BD” :) Je suis toujours heureuse d’en voir une nouvelle apparaître dans mon fil d’actualité FB ;). J’ai particulièrement adoré l’image décrivant tout les risques auxquels on s’expose en se rendant à la clinique :D.

    J’aurais une suggestion de sujet pour une prochaine BD : traiter de ceux qui croient qu’on peut mourir après avoir mangé n’importe quoi en soirée (avant d’aller se coucher)…eh oui, ça existe encore des gens qui croient ça… de toute façon, tout le monde sait que c’est horriblement mortel de manger un spaghetti passé 21 heures!!! Surtout s’il y avait du PORC haché dedans!!!! Porc + fin de soirée = mort assurée dans leur tête ;). Ça, ou bien manger du concombre…ou une pomme…

    Merci pour tout votre travail :) En passant, lorsque c’est long à la pharmacie, je pense à votre BD fait sur le sujet et ça me permet de mieux comprendre ce qui se passe et de me changer les idées ;).

    • Ben voyons Cinthia, tout le monde sait que manger du porc haché en soirée est synonyme d’une MORT HORRIBLE!!! D’ailleurs, je vais créer une pétition sur le web pour faire interdir la vente de porc en épicerie après 15h25. Et citer de mémoire quelques-unes des CENTAINES DE MILLIONS d’études scientfiques qui prouvent supposément mes dires.

      On s’en reparle! À bientôt!

      Olivier

  22. Bizarre il n’y a que des coms de personnes “pour” les vaccins….
    Mes 6 premiers enfants sont vaccinés, le dernier ne le sera pas, 5 des 6 premiers ont eu la chance de ne pas réagir violemment, celui qui etait en meilleure santé a été vacciné comme les autres, et comme par hasard, dans les 3 jours qui ont suivi la santé de cet enfant s’est dégradée, jusqu’à hospitalisation et sauvetage de justesse d’une “mort subite” ben voyons…. , pour quelle raison? personne ne semble savoir, en tout cas la cause pour moi est évidente, et je ne prendrai plus le risque de voir mon enfant dépérir, à cause d’un vaccin auquel il aura mal réagi!
    Bien sûr ça n’arrive pas à tout le monde, bien sûr les cas sont rares, je ne veux pas que nous fassions partie de ces rares cas une fois de plus….

    Ok vous êtes pour les vaccins, moi je suis pour la liberté de choix, jusqu’à présent aucun médecin ne m’a informé des risques encourus ainsi que des effets secondaires, même rares, avant d’injecter ces poisons à mes enfants, le jour où les responsables prendront leur responsabilités, vous aurez certainement plus d’adeptes à la vaccination!

    • Personnellement, je suis réticent par rapport à la liberté de choix dans le contexte de la vaccination pour la raison que je vais aborder ci-dessous.
      Certaines personnes ne peuvent pas recevoir certains vaccins en raison de contre-indications, notamment on ne peut pas donner de vaccins vivants atténués à des personnes immunosupprimées (le système immunitaire est affaibli, donc le risque d’attraper une infection serait plus élevé). Ces personnes bénéficient toutefois quand même de la vaccination.
      En effet, il existe un concept de protection populationnelle: si la majorité des gens sont vaccinés, alors la prévalence de la maladie dans la population (nombre de cas) diminue, ce qui fait que les gens non vaccinés (ceux qui ne peuvent pas recevoir le vaccin) sont protégés contre l’infection par une quantité de virus/bactéries en circulation plus faible.
      Dans un contexte où des gens pouvant être vaccinés refusent volontairement, alors ceux-ci augmentent le risque d’infection de la population générale, notamment de ceux qui ne peuvent vraiment pas recevoir le vaccin.

      Il faut aussi faire attention avant d’attribuer des supposés effets secondaires à un vaccin. Vous ne diriez pas que la maladie de votre fils était due au verre de lait qu’il avait bu la veille, parce que ça n’a pas de lien… alors soyons prudents avant de faire de telles affirmations.

    • Moi je suis pour la liberté de choix, mais si votre enfant attrape une maladie dont il aurait pu être protégé par un vaccin, je suis pour que vous passiez dans les médias et qu’on vous pointe comme l’irresponsable qui a gâché sa vie. De quoi faire réfléchir les autres sur les prétendus risques et ce qui se passe dans la réalité. Honnêtement, si c’était vous, un(e) adulte qui ne voulez pas recevoir de vaccin, ça ne me dérange pas, c’est votre vie… Mais un enfant… Dont vous avez la responsabilité…

    • Je suis désolée de ce qui est arrivé à votre enfant, mais les complications sont bel et bien décrites dans les brochures et même sur le site du gouvernement. Il existe de rares complications en effet … vous pouvez aussi prendre la chance de ne pas faire vacciner vos enfants et qu’ils contractent une de ces maladies. C’est une chance à prendre des deux côtés.

    • Ce que je lis ici c’est tellement la réponse typique d’un anti-vaccin…d’abors sous-entendre que les commentaires dissidents sont supprimés (paranoia), puis une histoire a faire peur aux parents sur un enfant qui est presque mort suite a un vaccin, mais aucun diagnostic (et surtout aucune preuve, corrélation n’égale pas causation!) et pour finir accusation du corps médical de retenir des informations au public pour pousser la vaccination ( et de plus subtilement appelée ‘poison’, même si les 5 premiers enfants n’ont rien eu, et n’ont pas développé la maladie contre laquelles ils ont été vaccinés non plus…)

      C’est triste mais comme écrit dans le texte, tout acte médical comporte sa part de conséquence, même minime. Dans le cadre de mon travail j’ai pris soin d’une fillette de 12 ans devenue grabataire et avec des problèmes cognitifs suite a Guillain-Barré, apparemment après avoir recu le vaccin contre la méningite. J’ai malgré tout fait vacciner mes enfants et moi-même. Parce que pour moi le risque en vaut la chandelle et les statistiques sont de mon côté. Des fois il faut regarder un peu plus loin que son nombril.

      Mais en fait, le mouvement anti-vaccin a existé depuis que les premiers vaccins ont été introduits. Et le fait qu’ils aient été incroyablement efficaces n’est apparemment pas assez pour leur faire voir la lumière.

  23. -“Wow, c’est comme des anneaux cosmiques…” -“Ça s’appelle un diagramme de Venn.” *Splouche* (Pipi dans mes culottes de rire…)

  24. Tu n’as pas parlé des vaccins accuser de contenir des métaux lourds (comme le mercure) et donc d’être du poison. Argument très courant en France.

    • Pour répondre à votre questions
      TOUT est une question de dose. Le Mercure n’est poison que lorsqu’il passe le seuil où le rein est incapable de l’excrété et où une possible accumulation.

      Dans les vaccins, pour ceux qui contiennent du mercure, et comme plus haut, des sels d’aluminion sont dosé pour qu’il soit SOUS le seuil de toxicité et d’empoisonnement.

      Il n’y a donc rien a craindre à moins que vous donné environ 28 millions du meme vaccins…

    • En fait, il en a parlé lorsqu’il parlait du thimérosal qui est un agent de conservation dérivé du mercure. Les agents de conservation sont importants afin d’éviter la contamination des vaccins. Le thimérosal comparativement au mercure est transformé en un dérivé beaucoup plus soluble et qui n’a pas été démontré toxique. Malgré cela, il est possible que le thimérosal soit retiré des vaccins dans le futur afin qu’il ne soit plus un obstacle à la vaccination vu la polémique qu’il a engendré.

      • Je n’aurais pu mieux répondre, merci beaucoup!
        Olivier

      • Merci pour vos réponses!
        28 millions du même vaccins voila on bon chiffre pour embêter les anti-vaccins.

        Sinon a a du demander quelque fois mais si peux avoir des sources scientifique pour cette histoire de métal et tout se qui a était dit dans la BD se serai mieux. Les fâcheux ont tendances a vouloir avoir le texte sous le nez avec des mots compliquer.

  25. Robert Gingras, Gaspésie

    Votre texte est rafraîchissant dans un océan médiatique (surtout via Internet) passablement nouveau-moyen-âgeux. Encore heureux qu’on y ait pas encore vu «le complot qui a occulté la théorie des humeurs». Quoique, si la tendance se maintient, ça devrait venir un jour…

    Bravo pour votre travail !

    • Robert, je te jure… ça fait plusieurs heures que je passe à répondre à des commentaires, et c’est la première fois que j’ÉCLATE DE RIRE en lisant ton expression “nouveau-moyen-âgeux”!!!

      C’est officiellement ma nouvelle expression préférée et je te remercie pour l’hilarité!

      Olivier

    • «le complot qui a occulté la théorie des humeurs» héhé, ça ferait un excellent titre d’article ça, je le garde :)

  26. Robert Gingras, Gaspésie

    Désolé, j’oubliais, je suis en pleine forme physique, mais je ne manquerai pas de me faire vacciner contre la grippe cette année encore. Non pas que j’ai peur d’en mourir, mais tout simplement pour ne manquer qu’une journée de travail (peut-être) plutôt que de 3 à 5 dans le cas où je serais infecté. Et du coup pour éviter de transmettre ce virus aux gens de mon entourage dans la même proportion.

  27. “…remettre led pendules à l’heure”

    Plutôt approprié pour la journée ou l’on doit remettre les pendules à l’heure normale de l’est (au Québec)!

  28. À quand l’affiche? J’ai hâte de la mettre dans mon bureau!

  29. le truc c’est que mon enfant était justement allaité exclusivement…..

    réponse:

    Voici ton commentaire original sur l’article 5 opinions mal informées au sujet des vaccins:
    Bizarre il n’y a que des coms de personnes “pour” les vaccins…. Mes 6 premiers enfants sont vaccinés, le dernier ne le sera pas, 5 des 6 premiers ont eu la chance de ne pas réagir violemment, celui qui etait en meilleure santé a été vacciné comme les autres, et comme par hasard, dans les 3 jours qui ont suivi la santé de cet enfant s’est dégradée, jusqu’à hospitalisation et sauvetage de justesse d’une “mort subite” ben voyons…. , pour quelle raison? personne ne semble savoir, en tout cas la cause pour moi est évidente, et je ne prendrai plus le risque de voir mon enfant dépérir, à cause d’un vaccin auquel il aura mal réagi! Bien sûr ça n’arrive pas à tout le monde, bien sûr les cas sont rares, je ne veux pas que nous fassions partie de ces rares cas une fois de plus…. Ok vous êtes pour les vaccins, moi je suis pour la liberté de choix, jusqu’à présent aucun médecin ne m’a informé des risques encourus ainsi que des effets secondaires, même rares, avant d’injecter ces poisons à mes enfants, le jour où les responsables prendront leur responsabilités, vous aurez certainement plus d’adeptes à la vaccination!

    Et voici ma réponse:/
    Personnellement, je suis réticent par rapport à la liberté de choix dans le contexte de la vaccination pour la raison que je vais aborder ci-dessous. Certaines personnes ne peuvent pas recevoir certains vaccins en raison de contre-indications, notamment on ne peut pas donner de vaccins vivants atténués à des personnes immunosupprimées (le système immunitaire est affaibli, donc le risque d’attraper une infection serait plus élevé). Ces personnes bénéficient toutefois quand même de la vaccination. En effet, il existe un concept de protection populationnelle: si la majorité des gens sont vaccinés, alors la prévalence de la maladie dans la population (nombre de cas) diminue, ce qui fait que les gens non vaccinés (ceux qui ne peuvent pas recevoir le vaccin) sont protégés contre l’infection par une quantité de virus/bactéries en circulation plus faible. Dans un contexte où des gens pouvant être vaccinés refusent volontairement, alors ceux-ci augmentent le risque d’infection de la population générale, notamment de ceux qui ne peuvent vraiment pas recevoir le vaccin. Il faut aussi faire attention avant d’attribuer des supposés effets secondaires à un vaccin. Vous ne diriez pas que la maladie de votre fils était due au verre de lait qu’il avait bu la veille, parce que ça n’a pas de lien… alors soyons prudents avant de faire de telles affirmations.

    • Note: ce n’est pas moi qui ai répondu à ton commentaire, mais la discussion est fort intéressante! Merci de participer!

    • Et bien moi je revendique au contraire la liberté de choix. Ça me fait tellement rire (jaune) d’entendre parler de “responsabilité collective”. Responsabilité dont on se lave soudainement les mains quand les parents d’enfants malades ou handicapés suite à des accidents postvaccinaux ( on aura beau clamer qu’ils sont rares mais ils existent et si c’était vous ça prendrait 100% de vos préoccupations) doivent se battre corps et âme pour se faire entendre et faire accepter qu’ils ne sont pas fous et que leurs enfants étaient bien portants avant la vaccination. Comme par hasard, dans leur cas, ça devienne un problème individuel dont la collectivité se lave les mains. Deux poids, deux mesures? ??
      D’autres parts, personne ne semble relever que les déclarations d’incidents post vaccinaux sont certainement très sous-évalués pour toutes sortes de raisons que je n’élaborerai pas ici, ce qui biaise sans doute le ratio bénéfices vs risques de certaines vaccinations. Sans compter l’absence totale d’études d’impact sur le cumul de cocktails vaccinaux. Inoffensif isolément peut-être, mais qu’en est-il lorsqu’on les inocule ensemble quasi simultanément? Quoiqu’ on veuille bien en dire, il existe de nombreuses zones d’ombres et pour moi, affirmer qu’il n’y a pas de débats ou de questionnements face à la vaccination est une insulte à l’intelligence collective et à la démarche scientifique dont le but est justement de toujours remettre nos connaissances et pratiques en question.

  30. Vaste sujet que ce sujet…
    Une copine pas anti vaccins mais infirmière en neurologie me parle de ces maladies neuro souvent liées à des problèmes de métaux lourds, métaux lourds qu’on retrouve dans les vaccins, ça m’interroge.
    A titre personnel, j’ai vacciné mon fils contre ce qui me semblait important, l’obligatoire (je vis en France) : diphtérie, tétanos, polio systématiquement couplé à la coqueluche chez nous pour les moins de 6 ans (quelques mois après, lui ainsi que son papa et moi, tous trois à jour de la coqueluche avons attrapé la coqueluche, le diagnostic m’a surprise, et me fait m’interroger sur l’efficacité et la pertinence de tout ça), le ROR (que tu appelles RRO, d’ailleurs en France on revaccine systématiquement 12 mois après la première injection car chez 20% des enfants le vaccin n’a pas bien pris, donc cette 2nde vaccination est inutile dans 80% des cas, nous avons fait le choix de faire une sérologie avant cette 2è vaccination pour être bien sûrs de ne pas le faire pour rien), et le BCG (tuberculose) car je vis dans une région à forte population immigrée, et que si la maladie est peu présente en France, les migrants venant d’autres pays ou elle est plus présente peuvent la transmettre.
    Son papa et moi sommes à jour du DTP/coqueluche (par pure obligation légale) et Rubéole (pour me protéger pendant mes futures grossesses), on ne fait rien d’autre parce qu’on est du genre à choper un rhume tous les 10 ans (notre lardon a hérité du patrimoine immunitaire de ses parents et a une santé de fer également), et que cette idée d’une balance bénéfice-risque pas clairement identifiée nous laisse un peu sceptiques.
    Mon ancien médecin était du genre à vacciner contre tout ce qui existe (nous avons eu des discussion passionnées sur le sujet), il a du cesser son activité, mon nouveau médecin conseille d’y aller mollo et de s’en tenir aux vaccinations de base, la directrice de crèche (infirmière puéricultrice) ou est allé mon fils trouvait “très bien” qu’à l’époque (2 ans) il n’ait pas encore reçu le ROR pour lui permettre de “se faire sa propre immunité”.
    3 professionnels de santé, 3 avis différents, et moi dans cette histoire je ne sais toujours pas quoi penser…
    Mon deuxième bébé naîtra dans 4 mois, et je ne sais toujours pas contre quoi il sera vacciné et à quel âge, sans militantisme, sans être farouchement “pour” ou “contre” de même qu’on utilise peu de médicaments parce qu’on en a pas besoin déjà, et parce que justement, l’idée que toutes ces molécules ne sont pas anodines, comme tu le dis, tout médicament a des effets secondaires, alors bon, tant qu’on a pas clairement besoin de ça (on n’est pas pour autant adeptes des médecines naturelles, excepté le saucisson et le vin rouge qui démontrent leur efficacité en traitement de fond quotidien chez nous)…
    On aurait sans doute un positionnement différent si on avait une santé plus fragile, sans doute.
    Bref, vaste sujet que ce sujet…

  31. D’abord,sachez que je suis totalement contre toutes ces théories du complot mais le problème, c’est qu’elles sont toutes possibles et avouons-le, épeurantes. Aussi, Mes enfants sont vaccinés, moi aussi et jusqu’à preuve du danger des vaccins, ils le seront encore.

    D’un autre côté, nous savons tous comment l’industrie pharmaceutique a été imprudente par le passé… La ou il y a de l’Homme il y a de l’hommerie et c’est encore pire quand il y a des milliards de $ en jeu. Qu’on a gagner les dénonciateurs des vaccins? Avec cet argent, se pourrait-il que des gens se fassent acheter leur silence?

    Il s’agit de la santé de mes enfants et je tiens au meilleur pour eux. Je ne peux pas me fier simplement à ce que disent certains alors je fouille et je trouve de l’information contradictoire…

    Malheureusement, l’information peut être complexe à déchiffrer pour les non-initiés. On se tourne vers les textes vulgarisés mais ils sont tous biaisés. (Je vous adore cher Pharmachien et vous avez ma confiance mais vous faites aussi partie de l’industrie pharmaceutique donc vous êtes biaisé par défaut. Ce n’est quand même pas vous qui avez fabriqué et testé les vaccins et leurs composantes). Le biais ne rend pas coupable bien entendu, mais il donne des munitions aux détracteurs.

    On trouve des professionnels de la santé qui sont pour certains vaccins mais pas tous, des médecins qui sont contre plusieurs, d’autres qui prêchent pour…

    L’article suivant cite des études contre les vaccins et accuse aussi en ce qui concerne l’autisme.

    ttp://www.paroledemamans.com/bebe-0-3-ans/sante-de-bebe/vaccinations-un-medecin-refuse-de-vacciner-ses-patients-et-temoigne

    Je ne veux pas faire de propagande, je veux savoir ou je peux trouver une information vulgarisée mais non biaisée… Est-ce possible? J’imagine que les détracteurs pourront toujours dire que l’auteur de l’article a été acheté ou que les dénonciations ont été étouffés par l’industrie. Ça n’en finira jamais!

    • Matthieu, merci beaucoup pour ton témoignage! Pour ton information, les références que je donne sous l’infographique sont justement des sources non-biaisées, alors je t’invite à les lire. Je ne m’attends pas à ce que les gens prennent mes paroles pour la vérité absolue; ma position ne fait que réfléter celle des grandes autorités mondiales de la santé.

  32. Qu’elle merde de scientifique borné contre la nature. Des vaccins pour quoi? Pour prévenir? Pour prévenir de quoi? Tout ce qu’il nous faut ces de l’exercice et une bonne alimentation avec un peu des vitamines. Point final, pas compliqué ça!

    • Stéphane Thibodeau

      C’est quand même bizarre que nos ancêtres qui mangeaient bio – les pesticides et engrais chimiques n’existaient pas -, mangeaient peu de viande en général – sauf les plus riches – et faisaient de l’exercice mourraient en masse d’épidémies maintenant disparues. Ah oui, c’est vrai, j’oubliais, c’est à cause d’une meilleure hygiène…

      De grâce, prenez la peine de vous informer un peu sur le sujet au lieu de sortir des lieux communs qui ne tiennent pas la route quand on connaît un tant soit peu le sujet de l’immunité humaine et l’histoire des épidémie.

      Faut pas juste exercer ses muscles, mais aussi son cerveau, c’est meilleur pour la santé…

  33. Je poserai un bémol au niveau du syndrome de Guillain Barré, selon wiki: “La vaccination antigrippale, celle contre le H1N1 de 2009-2010 ayant été bien étudiée, augmente très légèrement le risque de survenue d’un Guillain-Barré (1 à 6 cas par million de personnes vaccinées)10. Des cas ont été décrits durant l’hiver 1976-77, chez des personnes qui avaient été vaccinées contre la grippe, la vaccination commune anti-grippale elle-même étant responsable de rares cas.”
    et ayant été vacciné lors d’études clinique, on mentionnait que le vaccin pouvait augmenter les risques…

  34. ben moi j’attendrai pas que mon enfant soit sur le bord de mourir du tétanos pour le faire vacciner. Ils reçoivent tous leurs vaccins et j’ai la conscience tranquille! allez jouer avec des clous rouillé…. on mettra un plasteur et c’est tout! ceux qui décident de ne pas faire vacciner vivent des vaccins des autres, c’est un risque a prendre! mais si vous prenez ce risque encouragez vos proches a se faire vacciner pour qu’ils ne vous rapportent aucune maladies! moi je vois ca comme une contribution contre les épidémies de maladie mortel. N’allez pas croire qu,on se fait vacciner seulement pour enrichir les compagnie pharmaceutique! premièrement la majorité des vaccins sont gratuit! croyez vous que le gouvernement nous donnent des vaccins gratuitement pour aucune raison? non! ça coûte bien moins cher de donner le vaccin en prévention que de survivre a une nouvelle épidémie qui ferais planter l’économie. et sans parler d’épidémie, un seul cas de tétanos a l’hôpital coûte bien plus cher que des centaines de vaccins. pour une raison économique le gouvernement préfèrent qu’on se porte bien, qu’on aille travailler et qu’on paie des impôts plutôt que de se faire soigner a l’hopital. perso… je prefere etre vacciné a jours et mes enfants subissent le même sort cruel de la petite piqure! Ils s’en portent tous très bien!
    Tchantail

  35. Je trouve vraiment impertinent et arrogant votre image à la fin de de votre texte. La médecine moderne ne participe en rien à l’évolution de l’humanité. C’est très mal connaitre la théorie de l’évolution et tous les mécanismes de la vie. On pense que la vaccination est une évolution pourtant, il n’en est rien. Tous les organismes vivant sur la terre ont toujours trouvé l’équilibre nécessaire pour s’adapter à un milieu et pour se défendre contre des parasites, virus ou bactéries. Ce que la médecine est en train de faire, c’est de créer des virus ou bactéries mutants et super résistants. Je ne vois aucune évolution là-dedans. Les taux de cancers sont en augmentation, les taux d’autismes, les maladies dégénératives et j’en passe. D’ailleurs aller jetter un petit coup d’oeil dans les données de l’OMS. Les diagrammes montrent clairement que les épidémies ne sont pas enrayés dans la population même avec un fort taux de vaccination. Si la vaccination était si efficace, il n’y aurait plus d’épidémie. Or, il y en a toujours.

    • Wow! vous devriez lire un peu des statistique valables! (santé canada par exemple) Il y a un siècle la principale cause de mortalité humaine était les infections qui sont justement prévenues par ces vaccins. Aujourd’hui, le sort de l’Afrique repose sur la découverte d’un vaccin efficace contre le VIH. Ici au Canada as-tu entendu parler de quelqu’un qui est mort de la rubéole? La médecine moderne ne participe pas à l’évolution? Pourquoi alors notre espérance de vie est-elle aujourd’hui aussi longue? Pour peut-être pas mieux allez vous me dire… il s’agit là d’un debat moral qui va beaucoup plus loin mais je vous trouve pas mal blessant pour une multitudes de professionnels et scientifiques qui eux ne travaillent que pour le mieux de l’humanité!

      • L’espérance de vie est en autre plus longue grâce à une hygiène de vie de qualité et grâce à l’accès à l’eau potable et à des aliments diversifiés.
        Je vous parle de l’OMS ( organisation mondiale de la santé ) et vous me parlez de Santé Canada. Lol
        Le sort de l’Afrique ne repose pas sur la découverte d’un vaccin contre le VIH, le sort de l’Afrique repose sur nos épaules. Nous, sociétés occidentales les maintenons dans la pauvreté. Les africains ont besoin d’eau potable, d’aliments de qualité, de logements, de salubrité, d’hygiène de vie quoi. Donnez leur tout ça et le taux de VIH va diminuer drastiquement.

        • Je vais me contenter de citer l’OMS, source que vous semblez aimer:

          “Idée fausse n°1: L’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement feront disparaître les maladies – les vaccins sont inutiles. FAUX

          Les maladies contre lesquelles nous pouvons nous faire vacciner réapparaîtront si nous mettons fin aux programmes de vaccination. Même si une meilleure hygiène, le lavage des mains et l’eau potable contribuent à protéger les populations contre les maladies infectieuses, de nombreuses infections peuvent encore se propager, quel que soit notre degré de propreté. Si les gens ne sont pas vaccinés, des maladies devenues rares, telles que la poliomyélite et la rougeole, ressurgiront rapidement. “

    • Je ne sais pas où sur le site de l’OMS vous avez trouvé vos statistiques, mais ce que vous dites est erroné (même selon l’OMS). Depuis les campagnes de vaccination de masse, la variole a été éradiqué (je sais, je sais, on vous parle tout le temps de la variole, mais vous rendez-vous compte de l’exploit que c’est!?). La polio a presque été éradiqué (complètement en ’94 en Amérique, en 2011 en Inde), mais des coups d’état suivis de gouvernements/dictatures religieuses anti-vaccins (car étant supposément l’oeuvre de l’Occident pour intoxiquer la population locales) ont stoppé la vaccination dans certaines régions du globe ce qui a entraîné une résurgence du virus. Des poches de coqueluche et de rougeole sont apparues après chaque nouveau “stunt” des antivax causant la mort de douzaines d’enfants (sans compter ceux qui ont survécus mais sont maintenant handicapés). L’accès aux médicaments et la vaccination font aussi partis de l’hygiène de vie.

    • Je suis désolée de vous contredire, mais vous ne vous attaquer pas aux bons principes.

      1-Je ne dis pas que l’homme évolue normalement. Avec la science, nous visons les surhommes en bypassant les sélections de la nature. Mais la sélection artificielle est une autre manière d’évoluer, et on la maitrise peut-être trop bien.

      Vous mentionnez les taux d’autismes et autres. Sachez que les hémophiles ne survivaient pas. Les diabétiques ne survivaient pas. La raison pour laquelle il y en a de plus en plus, c’est qu’on arrive à les maintenir en vie. On a trouvé une solution pour qu’ils puissent vivre.

      Les cancers et les maladies dégénératives? Très simple. Les technologies ont tellement évolué rapidement pendant les dernières 200 ans que le corps humain n’a pas suivi. Nous ne sommes pas faits pour vivre jusqu’à 70 ans. Le corps humain est fait pour procréer et c’est tout (biologiquement parlant). Alors nous n’avons aucune adaptation naturelle à partir de 30 ans pour nous protéger puisque ces maladies n’existaient pas. On ne vivait pas assez longtemps pour les voir arriver.

      Pour en revenir au sujet principal, on arrive au seuil des 70 ans grâce à, oui, une meilleure hygiène (sélection naturelle), et aussi la possibilité de survivre à des infections mortelles (tous les vaccins obligatoires) (sélection artificielle). J’avoue que c’est un peu une tricherie, mais c’est quand même évolutif.

      2-Les multirésistances viennent des bactéries qui évoluent rapidement. Elles adorent mutés. Et la raison pour laquelle on les sélectionne, c’est l’utilisation exagérée d’antibiotiques à large spectre (surtout dans les hôpitaux). Les personnes âgées ou immunodépressives n’ont plus les défenses naturelles nécessaires pour se remettre d’une infection nosocomiale (C. difficile et autres) alors on leur donne un paquet de médicaments qui font le travail à leur place. On habitue les bactéries à survivre à des médicaments… Par contre, les vaccins apprennent au système immunitaire à se défendre seul, et LÀ se trouve la différence. Si le système immunitaire est vigilant pour telle bactérie, lorsqu’il la rencontrera, il va aussi remarquer pleins d’autres caractéristiques et va attaquer par divers moyens ce qui ne laisse pas de chance de résistance.

      3- Les épidémies surviennent lorsque des gens non immunisés entrent en contact avec le microbe. Alors, ils deviennent contagieux. Ainsi, des proches de ces personnes se retrouvent en contact constant (pas seulement croisé une fois dans la rue) avec ces microbes. Malgré le fait que leur système immunitaire soit préparé, il y une différence entre la présence du microbe et sa persistance. Le système immunitaire a aussi ses limites. Une personne vaccinée entourée de parents contagieux a des risques de contracter la maladie elle aussi. Les risques sont bien moindres, mais il ne faut pas exagérer.

      4-Certains vous ont répondu en mentionnant le VIH. Le VIH est un virus transmis par contact sexuel ou de sang et provient d’une mutation d’un virus des gorilles. Une meilleure hygiène et de l’eau potable n’empêchera pas la transmission de ce virus. Aussi, remarquer que le VIH est assez présent même dans les pays développés comme le Canada et les États-Unis. Pourtant, on ne manque pas encore d’eau claire à ce que je sache…

      Ce que je veux dire, c’est que l’homme évolue, grandement, trop, mais il évolue. Et c’est parce que c’est une évolution trop rapide est irrégulière que d’autres maladies émergent ou deviennent plus nombreuses. Aussi, les multirésistances ne sont pas la cause de vaccin, même si elles sont l’œuvre d’autres médecines de l’homme. Et les épidémies ont lieu parce qu’il reste encore des gens non-immunisés. Un fort taux de vaccination ne peut pas éradiquer le risque, il faudrait un taux parfait de 100%.

    • Je devrais vraiment parler plus souvent d’évolution; ça suscite des réactions absolument fascinantes!

      • Eh ben justement, l’évolution est la raison pour laquelle on doit se vacciner contre la grippe à chaque année. Une idée comme ça en passant…

  36. Wow! J’attendais justement une capsule à ce sujet! Excellent! Pour les goupes anti-vaccins, j’y ajouterais: aller voir dans les actualités d’Australie où 2 parents après avoir pris une décision informée de ne pas faire vacciner leur enfants ont failli perdre leur fils dans d’atroces souffrances à cause du tétanos. L’enfant a passé des jours dans un coma induit pour ne pas trop souffrir au soins intensifs, ils ont eu la peur de leur vie. Maintenant tous leur autres enfants sont vaccinés!

  37. Johanne deschenes

    Félicitations pour cette excellente vulgarisation du monde de la vaccination.
    Un petit avec la grippe. Bof, ça renforce son système immunitaire… Et bien pensez aux journées de travail perdues pour accompagner junior à l’hôpital, pensez à vos nuits passées sur le petit matelas de sol mis à votre disposition dans sa chambre s’il est hospitalisé, pensez au mal être de votre petit chou malade…. Est-ce parce que le gouvernement paie le vaccin que certains parents sont si suspicieux envers cet outil de prévention? Dans le fond, un petit 20 heures d’attente à l’urgence, ça ne fait pas mourir personne mais la grippe, elle, oui!!! Alors pensez-y!

  38. Justement! Je suis responsable de mon enfant et donc je ne prendrai pas la responsabilité de lui injecter quelconque poison qui pourrait le rendre malade! Bizarrement quand on demande au médecin de prendre la responsabilité d’être poursuivi au cas où l’enfant qu’il vaccine réagisse mal, il n’y a plus personne! ALORS SVP arrêtez d faire l’autruche, je ne vous souhaite pas d’avoir un enfant dans votre entourage qui succombe comme ceux qui ont succombé aux suites de vaccins comme il est supposé, mais si un jour cela devait arriver, vous seriez vous aussi montré du doigt pour avoir incité à cet acte ni plus ni moins dangereux… et qui ne sert à rien puisque malgré la vaccination j’ai attrapé la coqueluche petite, ainsi que la rubéole ET les oreillons! Et si je suis envie aujourd’hui c’est justement parce que ce sont des maladies INFANTILES, qui quand on les attrape à l’âge adulte sont effectivement dangereuses! JE ne vaccinerai pas mon dernier, et si un jour il me prenait l’envie de le faire, j’attendrai qu’il soit suffisamment fort pour résister à ces millions de virus qu’on lui injecterait, après l’âge de 8 ans!

    • Les “poisons” (vaccin) dont vous parlez ont plutôt un ratio bénéfice/risques qui favorise de les donner. Préférez-vous que votre enfant ait un peu de fièvre le lendemain voire un peu de douleur au bras (ce qui arrive au pire dans la plupart des cas) ou plutôt qu’il meure d’une de ces infections graves?

      Le médecin n’a pas à prendre la responsabilité. Il y a des risques très faibles, mais s’ils se produisent, ce n’est pas la faute du médecin! Il demeure toutefois très faible et peu important, en regard du risque posé par les maladies qu’ils protègent.

      Les vaccins ne contiennent pas des “millions de virus”. Retournez au haut de l’article pour lire de quoi sont constitués les vaccins. La majorité sont inactifs. Pour ceux qui sont vivants, ils sont atténués pour empêcher qu’ils puissent causer une infection active.

      Le vaccin n’empêche pas complètement d’avoir la maladie, mais il en diminue la virulence et diminue le risque de complications, car le corps a déjà des anticorps prêts à attaquer.

      “je ne vous souhaite pas d’avoir un enfant dans votre entourage qui succombe comme ceux qui ont succombé aux suites de vaccins comme il est supposé, mais si un jour cela devait arriver, vous seriez vous aussi montré du doigt pour avoir incité à cet acte ni plus ni moins dangereux”
      Moi je dis: je ne vous souhaite pas que votre enfant décède (surtout pas, il n’a pas à payer de vos jugements erronés) d’une des infections pouvant être prévenue par un vaccin, mais si un jour cela devait arriver, vous seriez montré du doigt pour avoir empêché qu’il reçoive un produit qui aurait pu prévenir son décès.

  39. Personnellement je suis maintenant contre les vaccins. Je n’implique personne d’autre dans ma décision, enfant ou ami. J’ai eud es mauvaise expérience avec les vaccins. Je déciderai autrement le jour ou j’aurai un enfant peut etre. J’ai aussi presque perdu mon chat a cause d’une infection à un vaccin. Ce n’est pas la même chose vous allez dire. Est-ce que ca l’est vraiment? Mes amis et collègues tombe malade suite au vaccin. Ici je ne généralise pas tous les vaccins. Mais oui je suis convains que beaucoup d’entre eux sont inutiless et profites de notre naïveté pour en ajouter parce qu’on est habitué à agir ainsi. Et peut etre que (malheureusement) personne ne me fera changer d’idée. Essayez de convaincre un croyant que la téorie du big bang existe :)

    • Allo Sophie!

      Ce que j’aime de ton commentaire, c’est quand tu dis “Je n’implique personne d’autre dans ma décision, enfant ou ami”. Même si nous ne sommes pas du même avis, je peux apprécier que tu te fasses ta propre opinion sans devenir automatiquement une apprenti-militante anti-vaccins.

      À bientôt!

      Olivier

  40. J’ai beaucoup aimé ce billet, bien senti et instructif. Je cite souvent Jeff Dee de The Atheist Experience dans ces cas:-là: on a tous droits à ses propres croyances, on n’a pas droit à ses propres faits. Ce que j’aime dans ce billet, c’est qu’il est appuyé par des faits.

  41. Petite précision: le Guillain-Barré peut être déclenché par n’importe quelle activation du système immunitaire, que ce soit une grippe, un banal rhume, un médicament ou un vaccin. Personnellement j’ai vu quelqu’un faire un Guillain-Barré sur un anticoagulant. Pour ce qui est de 1978, la question à l’époque était: est-ce que la vaccination fait en sorte qu’il s’en développe plus, de façon significative, que ce qui serait arrivé de façon ”naturelle”? Le temps a bien démontré que ce n’était pas le cas.

    Si votre médecin vous conseille de ne pas vous faire vacciner car il est contre les vaccins, je vous propose vivement d’en parler au Collège des médecins car de telles croyances archaiques, dangeureuse et contre une médecine dite basée sur les preuves scientifiques ne devrait plus exister. Vous seriez surpris et dubitatif s’il vous suggérait de donner du miel à un enfant de 1 an pour son mal de gorge alors à mon avis c’est la même chose pour les vaccins. D’ailleurs beaucoup de monde achètent des produits homéopathiques sans la moindre surveillance (alors qu’on vous surveille 15min post vaccin) et idée de ce que contiennent véritablement ses comprimés mais s’insurgent que des études solides et multiples ne mettent pas en évidence de dangers populationnels plus grands que ceux liés à la maladie pour laquelle on vaccine. Ensuite, je souhaite rappeler que les infirmières en clinique de vaccination remettent un document expliquant les risques et effets secondaires des vaccins avec quoi faire si cela survient alors les gens ne sont pas abandonnés à leur sort sans explications liées aux risques.

    En terminant, comme l’a expliqué le pharmachien, il est certain qu’un médecin n’accepte pas d’être poursuivi si un enfant réagit à un vaccin car cela, bien que rare, est difficile, voire impossible à prévoir. C’est comme lui demander de pouvoir le poursuivre si votre enfant meurt dans un accident d’auto en sortant de son bureau sinon vous refusez de le quitter. Les chances sont que ça n’arrive pas mais qui sait…

    • Wow Karine, je disais aux gens qui me posaient des questions sur le Guillain-Barré de lire ma réponse plus haut à cet effet, mais je vais désormais les diriger vers la tienne qui est bien plus convaincante! Merci!
      Olivier

  42. Bonjour,

    Bel article. Quelques points cependant…

    Il n’est pas exact de dire que le syndrome de Guillain-Barré n’est pas un effet secondaire de la vaccination. C’est une hypothèse très plausible et toujours étudiée en médecine. Je crois qu’il serait peut-être plus approprié de situer le syndrome de Guillain-Barré dans une troisième catégorie: possible effet secondaire, toujours à l’étude.

    D’ailleurs, c’est du thimérosal (et non thiomersal).

    J’aimerais faire connaître le PIQ (protocole d’immunisation du Québec) qui donne les explications sur tous les vaccins disponibles au Québec. Le chapitre 12 est particulièrement intéressant puisqu’il répond à toutes ces inquiétudes des gens.
    Voici le lien web: http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/piq/piq_complet.pdf

    Merci

    Julie Groulx

    • Allo Julie!

      Merci pour ton commentaire! Quelques points moi aussi:

      1) Bien d’accord pour ta suggestion par rapport au Guillain-Barré. Lire les nombreuses discussions à cet effet plus haut.

      2) “Thimérosal” est la déformation nord-américaine de la nomenclature chimique originale thiomersal. J’aurais pu utiliser l’un ou l’autre terme, mais je voulais voir si quelqu’un allait s’en rendre compte! Objectif atteint.

      3) Merci beaucoup pour le lien, très pertinent!

      Olivier

  43. Je suis pour les vaccins de base, ceux de la petite enfance, qui ont une longue histoire et dont on connaît bien les effets. Par contre, les nouveaux vaccins me font plus peur, car on entend des histoires de gros sous et des histoires qui tournent mal pour certaines personnes. Par exemple, la nièce d’une amie est décédée à 16 ans des suites d’une réaction neurologique suite à l’administration du vaccin contre le VPH… une histoire d’horreur qui ne me sort pas de la tête. Donc, en bout de ligne, comme le montrait votre petit dessin sur les risques de se faire vacciner (accident de voiture, foudre, écrasement d’avion VS risques du vaccin), il vaut mieux regarder les statistiques pour faire de la gestion de risques avec ce genre de vaccin là.

    • Je suis totalement d’accord avec vous. Tant qu’à moi le problème est encore une fois l’extrémiste. Vacciner pour tout ou ne pas vacciner du tout! Mes enfants sont tous vaccinés pour les maladies de bases. Ou je ne suis pas d’accord c’est des cas comme il m’est arriver y il a quelques années. J’emmène mon bébé se faire vacciner pour ses vaccins de base et surprise… mon infirmière m’informe qu’il y a maintenant un vaccin contre la varicelle! Je ne suis pas d’accord, je ne veux pas. Elle m’informe alors que je n’ai pas le choix car il est combiner avec un autre vaccin de base! C’est tout ou rien. Je me suis vraiment sentie frustrée par cette situation. Je fais vacciner mes enfants pour les maladies dangereuses, je leur donne des médicaments en cas de besoin si ils sont malades, mais je crois aussi à la réponse immunitaire naturelle. Je ne leur donne rien souvent pour la fièvre dans les premiers 12h, car je veux que leur système immunitaire continu à se battre par lui-même. Ensuite les médicaments l’aide. Il en va de même pour les vaccins. Oui pour la base, mais je suis contre les vaccins contre la grippe ou la varicelle et je suis encore moins d’accord avec le fait de ne pas donner le choix avec des vaccins combinés!
      @ Le pharmacien:
      Je trouve votre texte très bien fait, mais en ce qui concerne votre dessin de l’évolution, je vous trouve un peu arrogant lorsque vous dites que d’être contre les vaccins c’est aller à l’encontre de l’humanité. Faites juste attention de ne pas tomber dans le même extrême, que vous reprochez à ces gens. je crois qu’un juste milieu est souvent la solution.

  44. Je ne suis ni POUR ni CONTRE la vaccination. Je considère que, d’un coté comme de l’autre, nous ne détenons pas suffisamment d’informations pour se faire une réelle opinion. Je suis convaincue que la vaccination a réussi a enrayer de graves maladies, qu’elle a tout d’abord été créer avec de réelles bonnes et intelligentes intentions mais je ne suis pas convaincue que les intentions sont restées les mêmes avec les années. Plusieurs produits ont été rajoutés afin de stabiliser le vaccin mais aussi afin d’en produire de plus grande quantité à un moindre coût. Je ne veux pas dire par là que cela rend le vaccin nocif mais je me pose tout de même la question; est-il tout de même totalement sécuritaire? Ceux qui mentionnent que les vaccins sont inoffensifs, est-ce que vous vous demandez à quel point vous en savez réellement quelque chose? De plus, est-ce que le calendrier de vaccination tel qu’il est, respecte les capacités intrinsèques du système immunitaire que nous essayons de stimuler? Je comprend bien l’idée de vouloir protéger notre enfant le plus tôt possible mais n’est-il pas risquer aussi de surstimuler son système immunitaire et de cette façon, par le fait même, de l’épuiser? Je pose des questions auxquels je n’ai pas de réponse mais, pour ma part, je considère qu’il est plus sain de se poser des questions que d’arrêter son jugement sur une réponse toute faite. Je crois malheureusement que nous n’aurons jamais la réponse sur l ‘innocuité réelle des vaccins. Je ne considère pas que la théorie de la conspiration pharmaceutique tienne la route non plus.
    Que nous soyons pour ou que nous soyons contres, la préoccupation reste la même pour les deux clans, la protection de notre santé et de celle de nos enfants. Puisqu’il existe des craintes quant à la vaccination, n’est-il pas sage de se poser la question si le seul fait de l’utiliser autrement (par voie nasale par exemple) ne pourrait pas permettre de tout aussi bien nous protéger tout en évitant certains des effets secondaires auxquels certains l’associe? Aussi, le fait d’offrir chaque vaccin séparément ne pourrait-il pas permettre à notre système immunitaire de mieux se renforcer sans risquer de l’épuiser?
    Je crois que nous gagnerons tous à se poser des questions et à tenter de trouver le meilleur et le plus sécuritaire moyen de nous protéger des maladies. Je crois que tous ceux qui ont des idées arrêtés (dans un extrême autant que dans l’autre, qu’on soit POUR ou CONTRE) sont ceux qui nous empêchent réellement d’évoluer, puisque le fait de ne pas se poser de questions nous gardent aussi dans l’ignorance d’un possible meilleur!

    • 1 – Le système immunitaire est exposé à tous les jours à des centaines de pathogènes qui sont présents dans l’environnement. Surtout chez les bébés qui mettent leurs mains partout puis dans leur bouche! Alors il est très bien capable d’en prendre quelques-unes venant d’un vaccin!

      2 – Pour qu’un vaccin agisse, il faut qu’il se rende dans le sang (car les composantes du système immunitaire circulent dans le sang). La voie nasale est parfois utilisée pour certains vaccins (grippe), car il y a beaucoup de vaisseaux sanguins dans le nez, donc le vaccin peut bien se rendre dans le sang. Ainsi, il ne fait pas de sens de donner le vaccin dans le nez plutôt qu’en injection, car le but est qu’il se rende dans le sang de toute façon!

  45. J’ai déjà entendu une femme comparer le fait de ne pas faire vacciner ses enfants à de la maltraitance juvénile… Car ces maladies qui “n’existent plus ici” existent encore ailleurs. Et que si cet enfant voyage un jour, ou si un de ses proches revient de voyage avec un virus, il risque d’être infecté par une de ces maladies qui “n’existent plus ici”.
    C’est peut-être un peu fort comme jugement, mais je ne déteste pas l’idée, et mes enfants sont vaccinés.
    D’ailleurs, comme je suis enceinte de mon 3e enfant en 3 ans, mon médecin m’a fortement conseillé de me faire vacciner contre la grippe. J’y ai droit gratuitement vu que je suis enceinte, mon plus jeune y a droit puisqu’il a moins de 24 mois, et ma fille de 28 mois et mon mari y ont droit vu que je suis enceinte. J’hésitais à y amener toute ma ribambelle, après m’être fait dire par plein de monde qu’ils n’ont jamais été aussi malades que l’année où ils se sont faits vacciner contre la grippe, mais après avoir lu ceci, je vais peut-être y aller. Mon chum ne veut pas, puisqu’il est un de “ceux qui ont attrapé leur pire grippe à vie l’année du vaccin”, mais si on est tous vaccinés, au moins, on pourra le soigner sans danger, les enfants et moi…
    C’est promis, je vais prendre mon rendez-vous demain!
    Sur ce, bon courage, Pharmachien, yen aura long à répondre sur ce billet-ci! Faut croire que la vaccination est un sujet qui soulève bien des passions…

  46. Beau tableau avec lestaux de risques associe au vaccin. J’aurais bien aime y voir le risque de deces lie a la grippe d’une personne en sante. Aussi a voir l’enorme risque lie a l’auto, il m’apparait aviser d’eviter ce deplacement inutile. Je suis ni pour ni contre les vaccins mais farouchement oppose aux despotes qui sont pour les vaccinations de masse.

    • Ce n’est pas du despotisme, la vaccination pour être efficace se doit d’être de masse. Comme certains ne répondent pas à un vaccin, que d’autres ne peuvent être vaccinés (les nouveaux-nés par exemple) ou ont une faible immunité, la seule façon de protéger la population et d’éventuellement éradiquer une maladie est la vaccination de masse. Autrement, le microbe reste en circulation et peut (et va) infecter une personne à risque. Refuser de vacciner c’est aussi mettre de purs inconnus (ou non) en danger

  47. La propagande anti-vax me pue au nez.
    Les vaccins et les antibiotiques ont été des révolutions. Par rapport à avant leur généralisation, ils ont fait baisser la mortalité infantile de façon extrêmement considérable. Malheureusement on est en train de tout ruiner ça, en shootant des antibiotiques aux animaux pour accélerer leur croissance (on ne le fait peut-être plus mais on l’a fait longtemps), créant ainsi des résistances chez des bactéries très dommageables; et on diminue l’efficacité des vaccins en ne les utlisant pas.
    Aucune maladie n’est enrayée. Aucune. Il y en a qui sont tenues en respect. Je lisais il y a quelques années que, estimant la variole enrayée, des médecins de certaines régions du monde ont cessé d’inclure le vaccin contre la variole dans l’immunisation standard des jeunes enfants. En quelques années, il y avait de nouveaux cas. Je lisais récemment qu’il y avait une resurgescence des cas de coqueluche, surtout chez des enfants non-vaccinés.
    Oui, il est possible que vos enfants ne soient pas vaccinés et ne soient pas malades. Mais cela ils le doivent aux autres enfants qui en majorité sont vaccinés. Que le ratio d’enfant vaccinés baissent et il y aura des épidémies. Lisez des témoignages du temps où les familles vivaient dans la peur de la polio. Vous ne voulez pas que ça redevienne comme ça.
    Je suis désolée mais en matière de vaccins le libre choix est un concept dangereux et inacceptable. Ce qui fait l’efficacité d’une vaccination c’est son étendue. À partir d’une certaine proportion de personnes non vaccinées, les maladies contre lesquelles ce vaccin est supposé protéger ne sont pas tenues en respect. Le nombre est crucial. C’est pourquoi aucun discours de libre choix en cette matière ne tient.
    Naturellement les vaccins ne sont pas sans risques, mais aucun de leurs risques n’est aussi grave que ceux auxquels expose les maladies contre lesquelles ils protègent. Aucun traitement médical n’est sans risque. On peut mourir pendant une anesthésie générale. Pourtant, si vous faites une appendicite, vous allez sûrement accepter l’anesthésie.
    Non, les vaccins n’empêchent pas les enfants d’être atteints des maladies – mais ils sont bien moins malades que s’ils n’étaient pas vaccinés. La varicelle (picotte) et la rougeole nous semblent maintenant des maladies d’enfant banales. Mais avant les vaccinations massives, elles tuaient ou rendaient des enfants handicapés ou causaient des retards mentaux.
    Aucune assertion des anti-vax n’est prouvée scientifiquement. Connaître personnellement quelques cas où ç’a mal tourné n’est pas une référence généralisable. C’est sûr que les conséquences négatives, lorsqu’elles se produisent, peuvent impressionner. Mais on ne peut pas décider d’éviter tous les traitements salutaires parce que parfois ça tourne mal. Je connais deux personnes à qui l’opération des cataractes a failli faire perdre la vue. Mais si j’avais des cataractes, je me les ferais opérer, parce que c’est certain qu’autrement je finirais par perdre la vue.
    Finalement, derrière beaucoup de mouvements anti-vax, on trouve la biologie totale. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce dangereux mouvement consiste à dire que si vous avez un cancer, c’est parce que vous avez un problème psychologique – par exemple, vous ne vous êtes pas remis du départ de votre enfant de la maison familiale, ou de la mort de votre chien. Il vous suffit de régler cela et le cancer disparaîtra. Des personnes sont mortes d’avoir cru ces sornettes. Pour moi cela enlève à ces mouvements toute crédibilité.
    Pour l’amour, et pour le bien de tous, faites vacciner vos enfants. Ne pas le faire, individuellement, peut vous sembler acceptable. À l’échelle d’une population, si trop de gens font de même, il n’est pas exagéré de dire que nous reviendrions pas moins d’un siècle en arrière. Allez interroger Google sur les taux de mortalité infantile en 1913…
    Pharmachien, excusez mon long commentaire.

    • Haha, j’aime beaucouo les longs commentaires au contraire! Il est désormais illusoire pour moi de penser que je peux répondre à 100% des messages laissés ici sur le blog et les réseaux sociaux, alors j’adore quand les lecteurs/trices alimentent naturellement la discussion!

      P.S. Je vais bientôt devoir parler de la biologie totale… mais j’ai besoin d’un petit “break” avant!

  48. Cher Pharmachien, très bon article sur le vaccin qui me permet d’aborder trois concepts plutôt intéressants. J’appelle ça la théorie du risque zéro, la balance de risque et la responsabilité sociale.
    La plupart des gens quand il parle de vaccin ou de médicament ont l’attente du risque zéro. Or, comme tu l’as si bien exprimée, le risque zéro n’existe pas. Personne ne vit dans une cage de verre, il y a un risque de vivre en société. Lorsque vient le temps de prendre un vaccin et qu’on entend la présence d’un risque associé à celui-ci, certaines personnes considèrent donc que ce risque ne vaut pas la prise du vaccin. Il considère donc le risque zéro comme étant la vérité. Beaucoup de gens dans notre société le considère….

    Cela étant expliquer quel est la rationnelle la dedans ?
    En fait il s’agit d’une balance de risque. C’est la balance entre le risque des conséquences des maladies que l’on se retrouve protégé par le vaccin et le risque de conséquences graves de recevoir un vaccin. Comme le risque zéro n’existe pas, il en va de soi que de balancer le risque de recevoir le vaccin à celui du risque zéro est inadéquat. Ce risque est variable dans le temps puisque comme le pharmachien nous l’a exprimé, les maladies pour lesquels nous sommes protégées ont presque disparues du sol Québécois. Cet élément est important puisque le risque au moment du début de la vaccination massive était nettement plus élevé qu’il l’est aujourd’hui. Malgré cela, la recrudescence de certaines maladies (rubéole) démontre qu’il est important de continuer à se protéger.

    Quand est-il à l’échelle d’un seul être humain ?
    Chaque personne (ou son tuteur) a le choix de recevoir ou non un vaccin. Lorsque le gouvernement suggère de recevoir un vaccin, la responsabilité des conséquences de le recevoir revient au gouvernement et à la compagnie pharmaceutique qui le produit. Si la personne le refuse, la responsabilité revient à cette personne. Tout individu considérant le risque zéro comme étant la vérité devient donc la personne détracteur du vaccin à la simple apparence d’un effet négatif qu’il soit relié ou non au vaccin. Il devient donc par le fait même responsable de ses actes.

    En conclusion:
    1- Le gouvernement en temps que responsable de la société se doit d’offrir les vaccins comme arme contre les menaces infectieuses. La balance du risque est en faveur du vaccin tel qu’expliqué par le Pharmachien.
    2 – Je crois que l’individu doit avoir le droit de refuser de recevoir un vaccin. Il peut y avoir plusieurs raisons, qu’ils soient culturels, antécédent, histoire cela lui appartient. Dans notre société, l’individu doit pouvoir être responsable et imputable de ses décisions et refuser le vaccin s’il le désire. Dans le cas contraire, le gouvernement serait responsable de tous les cas de la maladie ce qui n’a pas de sens, il doit donc laisser le libre choix et nous nous devons l’accepter…
    3 – Par contre, je crois que chaque individu doit tenir compte de la responsabilité sociale dans le choix de recevoir ou non un vaccin. En effet, contrairement aux médicaments qui portent uniquement sur cet individu, le vaccin contribue à prévenir la propagation des virus et bactéries responsable de la mort de personne faisant partie de cette même société. Plus le % de gens ayant reçu un vaccin est élevé, moins il y a de risque qu’un agent infectieux se propagent et engendre des conséquences funestes. Ce coup du sort n’épargne personne, cela pourrait être vos parents, vos enfants, vos amis…. SVP considérer ce fait dans votre choix….

    Question quiz ???
    Quels types d’industrie exploitent le risque zéro pour vendre ses produits ?
    La réponse prochainement…….

  49. Si on sait prévenir et traiter un rhume, il ne virent pas en grippe.
    Vous connaissez la “blood-brain barrier” est une membrane qui empêche certaines substances dangereuses d’atteindre le cerveau.C’es pour cette raison qu’ont recommandent aux femmes enceintes ne pas prendre ni alcool ni tabac. Cette membrane atteint sa pleine efficacité vers l’âge de 7 ans. Alors poursuivez vos recherche avant de donner n’importe quoi a des cerveaux pure et fragile.

    • Euh… La grippe et le rhume sont deux maladies différentes causés par des agents pathogènes différents: virus de l’influenza pour la grippe, rhinovirus pour le rhume (d’autres virus et certaines bactéries causent aussi des symptômes semblables au rhume). Prévenir et soigner l’un n’empêchera donc pas d’attraper l’autre (quoiqu’un lavage de mains efficace…). Je ne vois pas ce que votre argumentation avec le BBB apporte, mais comme les vaccins ne sont pas administrés en intra-vaineux mais bien en intra-musculaire où sous-cutanés, y’a rien dans un vaccin qui devrait se ramasser au cerveau. Par contre, la rougeole entraîne dans 1 cas/1000 une encéphalite; ça, ça risque de causer pas mal de dommages neurologiques…

    • Ce commentaire est la preuve qu’on peut utiliser des mots scientifiquement valides sans pour autant que le raisonnement le soit!

  50. vaccin = $$$$$$$$$$$$$$$$$$$

  51. C’est quand même tordant de voir autant de commentaires mitigés sur le sujet des vaccins, après avoir vue une prépondérance de commentaires positifs et appréciatifs des autres sujets traités par le Pharmachien. Je m’efforce de faire réfléchir le plus de gens possible aux niveaux des vaccins, rappelant principalement le point que ce sont bien souvent des célébrités sans aucune formation scientifique qui sont contre. Je suis un scientifique avec une formation en chimie pharmaceutique, ayant choisi par la suite de travailler dans le domaine des matériaux. Donc sans faire parti de la méchante INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE (pouaha), je fais confiance a une majorité des gens dans le domaine au point de vue de leurs opinions et connaissances des sujets qu’ils traitent.

    J’espère que cet article aidera certains à comprendre que malgré le droit aux opinions, celle d’un expert du domaine devrait tout de même prévaloir. Laisseriez vous ti-joe qui hais le premier ministre prendre les décisions et diriger le pays? Laisseriez vous la caissière de la pharmacie vous donner des conseils sur la prise des médicament? Laisseriez vous le préposé au camping chez Canadian Tire changer votre moteur de char? Alors pourquoi laisser qui que ce soit d’autre qu’un expert (ou groupe d’experts) en santé nous informer et indiquer ce qui est important pour la population au niveau de la vaccination. Y’aura bien des batards et malhonnêtes un peu partout, mais choisissons donc les bonnes personnes à qui faire confiance.

    Je continuerai a essayer de bien guider les gens, un à la fois s’il le faut, et tenter de contrer les tendances populaires dans la ”mauvaise” direction.

    • La morale de l’histoire à ce jour: je devrais toujours être moi-même lorsque je parle de n’importe quel sujet, sauf lorsqu’il s’agit des vaccins, des suppléments protéinés et de l’homéopathie.

  52. Ouf! Vous allez en avoir long à répondre! Mais je post quand même mon opinion de pharmacienne, qui est semblable à la votre, monsieur le pharmachien. Alors, comme nous nageons dans le domaine pharmaceutique, plusieurs personnes croient que notre opinion est biaisée. Il reste que j’ai adoré étudier mes cours de virologie, de bactériologie et du système immunitaire (bien quoi! j’aime les histoires de guerre contre les microbes). Mais bon, peut-être que ce n’est pas tout le monde que ça intéresse autant… Alors je serai brève en répétant aux gens que pour que le système immunitaire se développe et crée sa mémoire, il doit inévitablement avoir un contact avec l’antigène pour créer les anticorps. Ainsi donc, on s’immunise en tombant malade une fois (car pas d’anticorps n’étaient encore là), puis les autres fois où l’on entre en contact avec l’antigène (et si la première fois ne nous à pas tué…) et bien bingo: nous sommes armés pour nous défendre et tombons beaucoup moins malade, voir plus du tout pour ce microbe. Les vaccins ont été développés (bien par hasard, lors des épidémies mortelles de variole) pour créer un premier contact avec un antigène qui ne donnera pas les symptômes de la maladie mais qui fera en sorte que le corps crée son armée d’anticorps. Voici pour le fonctionnement.
    Ça vaut-il encore la peine de vacciner? Je dois dire qu’un enfant sous soins-intensifs pour cause de méningite à Hib est assez troublant. Après 1992, grâce aux vaccins, cette sorte de méningite avait chuté, mais il y a maintenant une recrudescence assez récente, ayant pour cause le nombre d’enfant non vacciné en hausse. Alors doit-on vacciner?

    • Allo Sandra! Ça fait plusieurs heures que je passe à répondre aux commentaires depuis hier et j’ai passé par toutes la gamme d’émotions. C’est un exercice que j’adore habituellement, mais cette fois-ci il a été particulièrement éprouvant.

      En tous cas, je suis super content que des gens comme toi issus du domaine de la santé et des sciences viennent me prêter main-forte! Merci!!!

  53. Mais que faites-vous des méta-analyse du Cochrane qui précise en 2010 que le vaccin aurait un effet de protection sommes toute assez modeste concernant la réduction des symptômes de la grippe chez les adultes en bonne santé? Et surtout, du fait que les études les plus citées en faveur de la vaccination contre la grippe sont issues pour la plupart d’études fournies par l’industrie pharmaceutique elle-même et donc à la fois juge et partie (peut-être un peu moins crédible du coup?)?? Alors que les études dont le financement est public semblerait étrangement moins enclines à conclure que cette vaccination est vraiment efficace? Pourtant, une méta-analyse, provenant de la base de données Cochrane me semble être une source on ne peut plus fiable??? Des explications là-dessus?

    AUTHORS’ CONCLUSIONS:

    Influenza vaccines have a modest effect in reducing influenza symptoms and working days lost. There is no evidence that they affect complications, such as pneumonia, or transmission.WARNING: This review includes 15 out of 36 trials funded by industry (four had no funding declaration). An earlier systematic review of 274 influenza vaccine studies published up to 2007 found industry funded studies were published in more prestigious journals and cited more than other studies independently from methodological quality and size. Studies funded from public sources were significantly less likely to report conclusions favorable to the vaccines. The review showed that reliable evidence on influenza vaccines is thin but there is evidence of widespread manipulation of conclusions and spurious notoriety of the studies. The content and conclusions of this review should be interpreted in light of this finding.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20614424

    • Allo Céline!

      Je connais bien l’étude; j’y ai d’ailleurs fait moi-même référence ici ou sur Facebook. Les méta-analyses Cochrane sont parmi les plus crédibles au niveau mondial.

      En gros, je vois deux trucs principaux à dire:

      1) L’efficacité des vaccins anti-grippaux est donc modeste. Pour être franc avec toi, c’est déjà ce que je pensais. Cela appuie le fait que la vaccination pour la grippe n’est pas obligatoire à ce jour et ne change rien à la nécessité de vacciner les personnes à risque.

      2) J’ai bien mentionné dans mon introduction que je n’adresserais pas spécifiquement la question du vaccin anti-grippal. Mon infographique parle de la vaccination en général. Vu l’ampleur des réactions suscitées, je suis bien content d’avoir procédé de la sorte. Il y a beaucoup de travail en amont à faire avant d’entrer dans les détails de chaque vaccin. Ceux sur la grippe et le VPH demandent une attention toute particulière.

      Merci pour ton commentaire!

      Olivier

      • Par contre, je constate que tu n’as fait aucun commentaire sur le point suivant:
        The review showed that reliable evidence on influenza vaccines is thin but there is evidence of widespread manipulation of conclusions and spurious notoriety of the studies.

        Or, ça me semble un point central dans le questionnement. S’il existe des preuves de manipulations flagrantes dans les conclusions d’études sur lesquelles on se base pour marteler la nécessite de vacciner l’ensemble de la population, comment peut-on faire confiance à ces études et donc aux recommandations qui en découlent!

        De plus, tu mentionnes dans ton argumentaire imagé que recevoir 1 ou 10 000 vaccins s’équivalent…

        Que fais-tu de ces données là alors:
        ‘Relative trends in hospitalizations and mortality among infants by the number of vaccine doses and age, based on the Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), 1990–2010’

        http://het.sagepub.com/content/31/10/1012.full

        Comment peux-tu affirmer de manière aussi catégorique que le nombre d’injections n’a aucun effet ni aucun impact sur le corps humain, à la lumière de ces données? Le devoir de réserve, ça ne s’applique pas chez les pharmachiens? 😉

        D’autres parts, on fait état de l’effet de protection de masse ‘herd immunity’ pour justifier le fait que nous protégeons les plus vulnérables. Or, on sait aujourd’hui que l’efficacité de certains vaccins (varicelle notamment), décline avec le temps, au point que certaines personnes vaccinées n’ont presque plus d’anticorps après seulement 5 ans post injection (d’où la recommandation d’administrer une autre dose).
        http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa064040

        Par conséquent, rien ne nous garantit que les jeunes adultes d’aujourd’hui bénéficient de l’immunité souhaitée face aux maladies contre lesquelles ils sont vaccinés. Et bien honnêtement, est-ce que le carnet de vaccination de la majorité des adultes est à jour? Personnellement, j’en doute fort. Tout ça pour dire que l’effet de la fameuse ‘protection de masse’ me semble assez difficile à évaluer puisqu’une partie de la population que l’on pense ‘immunisée’ par la vaccination ne l’est peut-être plus depuis longtemps en réalité! Comment le savoir, puisqu’on évalue pas le taux d’anticorps de chaque individu d’une population donnée après 5, 10 ou 15 ans..Ce n’est donc qu’une spéculation! Ces personnes peuvent très bien être des vecteurs de la maladie, tout comme les personnes non vaccinées.

        Ce qui m’amène à mon dernier point: puisque le virus sauvage des maladies comme varicelle et rougeole ne circule plus autant qu’il y a 20 ans, les personnes vaccinées ou non ne rentrent plus en contact très souvent avec la maladie. Il se peut très bien que les personnes vaccinées elles-mêmes bénéficiaient de la présence de ce virus sauvage puisque leur système immunitaire réagissait à chaque fois et donc faisait appel aux anticorps développés antérieurement. La présence en parallèle du virus sauvage aidait peut-être les personnes vaccinées à être protégées plus longtemps, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Qu’en est-il également des mères qui étaient immunisées naturellement, et donc transmettaient leurs anticorps via le placenta à leur bébé (dont je fais partie, ayant contracté la rougeole à 6 ans)? Les mères d’aujourd’hui qui ont été vaccinées il y a 15 ou 20 ans n’ont peut-être plus assez d’anticorps pour les transmettre à leur bébé, et donc les laisse d’autant plus vulnérable si le virus sauvage venait à sévir… Ne serait-ce pas cette absence d’exposition dans le courant de notre existence qui donnerait au virus sauvage aujourd’hui l’opportunité d’être plus virulent que par le passé, sans réussir à le faire totalement disparaitre??? Il est illusoire de penser obtenir un jour des taux de couverture vaccinale de 95% dans une population, sachant que certaines personnes sont immunodéficientes, d’autres trop jeunes pour être vaccinées, et que le taux d’efficacité est variable selon les individus, et décroit avec le temps…

        Ma conclusion: tu parles d’évolution avec la vaccination de masse, personnellement, je crois que c’est un choix de société qui risque de nous mener droit dans un mur sur le long terme…on le voit bien, entre 1980 et 2013, le nombre d’injections a crû de manière exponentielle chez les enfants entre 0 et 5 ans…et on remarque que les rappels se font de plus en plus nombreux. Devrons-nous en faire jusqu’à notre lit de mort pour nous préserver de maladies ‘infantiles’?
        On a mis de l’avant dans un des commentaires que l’arrivée de la vaccination et des antibiotiques étaient une panacée médicale qui méritait d’être soulignée…
        Sauf que…regardons aujourd’hui ce que donne l’excès de prescription d’antibiotiques en un mot: pharmacorésistance…
        http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/med/antibio-fra.php
        D’autant plus que cette filière est quasiment épuisée, puisque la découverte de nouveaux antibiotiques se fait rare et la présence de superbactéries de plus en plus sournoise…

        L’excès de vaccination n’aura-t-elle pas les mêmes conséquences au bout du compte? Un affaiblissement de notre immunité naturelle qu’il faudra sans cesse artificiellement stimuler pour nous protéger des bibittes invisibles que nous côtoyons au quotidien?

        Personnellement, je ne serais pas aussi ‘triomphante’ sur la grande évolution de l’Homme à ce sujet.

        Ah, et précision, je suis une libre penseuse qui ne croit pas à la théorie conspirationniste, pas plus qu’elle n’est chummy chummy avec Raël.
        Ça existe des personnes sensées qui se questionnent sur la vaccination et qui n’acceptent pas qu’on les réduise à une petite case ‘d’anti-vax’ granole. (je sais ça rassure toujours de classer ceux qui ne pensent pas comme nous dans la catégorie des pas d’allure). Mais ce n’est pas très ‘scientifique’ comme démarche, non?

    • La revue Cochrane est effectivement réputée pour la qualité de ses travaux. Néanmoins dans le cas de la grippe, son auteur principal, Thomas Jefferson, est très critique sur le vaccin de la grippe et ce depuis des années. Il est donc régulièrement cité et invité par les antivaccins qui y trouvent là enfin une source solide pour leurs allégations.
      Le vaccin de la grippe est complexe, comme je l’explique sur mon blog. Comme le virus de la grippe mute rapidement, différentes souches sont présentes d’une année sur l’autre. La tâche des scientifiques et de trouver le bon vaccin pour la souche qui sera en circulation l’année suivante. Du coup l’efficacité du vaccin varie suivant les années. Donc d’une année sur l’autre, la même étude bien menée peut donner des résultats différents tout simplement parce que la prédiction des scientifiques étaient moins bonne. Ensuite, suivant les critères qu’on prend pour évaluer l’efficacité de ce vaccin, les résultats seront aussi différents. L’article du Cochrane que tu cites cherche seulement à évaluer les symptômes de la grippe et les jours de travail perdus chez les bien portants. L’efficacité n’est pas nulle mais modérée. OK.
      Une autre étude Cochrane de 2012 du même gars constate que le vaccin est efficace chez les enfants
      http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22895945
      mais toujours parsemé de critiques sévères.

      La vérité reste que le vaccin est la meilleure arme que nous avons pour lutter contre la grippe aujourd’hui. Les antibio ne serviront à rien. De plus, une étude récente montre qu’en vaccinant les enfants on peut réellement impacter sur le taux de mortalité sur l’ensemble de la population. L’étude se base sur un modèle d’une équipe britannique et les résultats sont tellement intéressants que le gouvernement a décidé de tester grandeur nature cette hypothèse: les enfants en Grande Bretagne vont donc être vacciné cette année contre la grippe pour voir l’impact que cela aura sur l’ensemble de la population. Si l’expérience est réussie, il n’est pas impossible que les recommandations vaccinales sur la grippe évoluent. Plus d’infos en anglais ici: http://www.theguardian.com/society/2012/jul/25/flu-vaccine-all-uk-children

      Cet exemple montre que contrairement à l’idée en vogue, la vaccination n’est pas une affaire individuelle. Bien au contraire. En se vaccinant, on protège les autres, ceux qui ne peuvent le faire, ceux pour qui le vaccin n’a pas bien marché, etc. C’est ce que l’on appelle l’immunité collective, herd immunity en anglais.

      • J’aimerais à mon tour vous faire part d’une lecture intéressante qui s’ accorde particulièrement bien avec n’a vision des choses, surtout concernant le “herd immunity”
        ttp://www.rolandsimion.org/spip.php?article47

        Je te laisse le soin d’en prendre connaissance. Étant donné le CV de ce monsieur, j’ai tendance à le considérer comne une source fiable, qui a du moins les connaissances au même titre que vous pour avoir droit au chapitre sur le sujet.

        • Le Dr Marc Girard a été repris plusieurs fois par ses collègues sur ses interprétations erronées de la littérature scientifique, cf par exemple ici: ww.imposteurs.org/article-le-dr-marc-girard-ou-l-art-de-detourner-l-information-scientifique-pour-alimenter-la-propagande-anti-vaccin-par-olivier-chacornac-39487235.html
          Comme quoi le CV n’empêche pas les erreurs…d’où l’utilité d’une expertise collective soit dit en passant.

          • Un article qui débute en offrant deux références à Hoaxbuster…hmmm, question légitimité scientifique, ce n’est pas vraiment le premier site qui me vient à l’esprit. Ça part mal…

            Et puis, concernant ce cher M. Charconac, je pense que l’expertise collective lui a un peu passé sur le corps ici:
            ttp://zetetique.fr/index.php/forum/22-medecines-paralleles/2268-anti-vaccination-et-mystification-de-linformation?limit=10&start=230

            Comme quoi, on a beau encadrer des recherches médicales, on n’est pas à l’abri non plus de l’erreur d’interprétation…Querelle interminable…

  54. Bonjour,
    Premièrement, je suis nouveau ici cela ne fait que quelque temps que je vous ai découvert je trouve le tout très amusant tout en étant intéressant. Comme dirait l’autre : “félicitation pour votre bon programme“.
    Je trouve la démonstration forte intéressante en ce qui concerne les vaccins, je suis de ceux qui ne savent pas quoi penser de tout ça. Je suis persuadé que les vaccins ont une raison d’être et que ça nous aide vraiment à évoluer, par contre pour ma part je suis née prématuré à 32 semaine il y a de ca 25 ans … à une 1.5 livres j’ai donc eu mon lot de problèmes (Poumons et oreilles).
    La seule chose que je peux affirmer par rapport aux vaccins de la grippe, c’est que depuis que j’ai pris la décision, à mes 18 ans d’arrêter de recevoir ces dit vaccins je me porte vraiment mieux. Je m’explique, à chaque année je recevais les vaccins contre la grippe. Le tout était suivit d’une grippe qui finissait par dégénérer, ce qui résultait donc à être malade une bonne partie voir toute l’hiver. Depuis l’arrêt des vaccins en 6 ans je peux affirmer avoir vécu une “Vrai“ grippe (rhume, complication…). Je suis persuadé qu’il y’a peut-être une explication médicale à tout cela, mais je dois avouer que je préfère rester loin des vaccins de la grippe le tout me sauve bien des mouchoirs et des maux de tête.

  55. Valérie Bilodeau

    Bonjour Olivier ou devrais-je dire M. le pharmachien!! 😉
    Je suis une ATP et j’adore ton blog…comme tout mes collègues d’ailleurs!! Les gens dérapent tellement parfois…WOW!!! Moi j’ai rencontré la semaine dernière, dans le cadre de mon travail, une maman dont la fille, oui oui, la fille était autiste. Elle m’a dit qu’une semaine après les vaccins de 18 mois de sa petite fille, elle s’est mise à régresser, plus parler, de la difficulté à marcher…etc. Elle même m’a dit: C’est une drôle de coincidence mais je ne veut pas m’attarder sur ce point, mon but c’est d’aider ma fille à aller de mieux en mieux! Quelle belle attitude, me suis-je dit! Pourtant, ayant une fille de 15 mois, je me suis posée la question suivante: Est-ce que l’autisme est génétique ou un gêne orphelin??? Car si c’est génétique, peu importe si tu te fais vacciner ou pas, ça ne changera absolument rien!!! Je suis à 100% que dis-je à 200% d’accord avec la vaccination des enfants, mais j’avoue m’être posée la question sérieusement environ 10 minutes….Le temps que ça pris pour me résonner!!! Merci de vulgariser ce beau millieu que j’affectionne particulièrement. Surtout de me faire rire avec les mise en situations que tu nous proposes. J’enseigne le métier d’ATP et j’avoue que tes vidéos me donne beaucoup d’idées pour vulgariser le métier aux élèves!!! Si tu as besoin de comédiennes pour un vidéo, je me porte volontaire assurément! Continue ton beau travail!! Bonne journée

    • Merci beaucoup Valérie!

      Je peux facilement comprendre les inquiétudes des parents face aux vaccins avec toute l’information contradictoire qui circule. Les vaccins servent malheureusement de bouc émissaire pour tout et pour rien depuis plusieurs années. Puisque le système immunitaire est encore très mal compris par la science, il peut sembler justifié de mettre les vaccins sur la liste des coupables potentiels. Si ça se limitait à ça, je serais presque d’accord… mais les gens qui s’opposent aux vaccins le font férocement et passionnément, avec très peu de retenue. De plus, il n’acceptent aucun point de vue différent du leur. Très sensible comme sujet! Somme toute, je suis quand même bien content d’en avoir parlé sur le blog, car je ne me sens pas confortable de laisser des gens faire aveuglément la guerre aux vaccins sur le web.

      Je ne dis pas non pour “t’embaucher” dans un futur vidéo!!! Il y a sûrement un concept à élaborer.

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier

  56. Très drôle, j’ai rit tout au long de ton article, wow Bravo!.

    Je vaccine les petits au CLSC et malheureusement des parents hésitent encore à vacciner leur enfant ou refusent certains vaccins. Mon rôle est de promouvoir la vaccination, mais difficile à faire quand le parent a son opinion et ne veut pas m’entendre, bien souvent des parents très éduqués et qui se sont beaucoup renseignés sur le sujet. Je vais avouer que des fois, j’ai envie de les brasser!!

    J’ai très hâte de lire tes autres articles :)

  57. Article 18 du Code de déontologie des pharmaciens : 18. Dans ses déclarations publiques traitant de l’exercice de la pharmacie, le pharmacien doit s’appuyer sur des données scientifiquement acceptables et des normes professionnelles reconnues; il doit éviter le recours à l’exagération.

    rien a dire de plus 😉

    • Ça me rassure vraiment de voir que j’ai bel et bien respecté mon code de déontologie avec cet infographique! Merci Jennifer!

      Aussi, peu importe mon opinion sur le sujet, promouvoir la vaccination est l’un de mes devoirs en tant que pharmacien.

  58. Ce n’est pas d’être pour la vaccination ou de vouloir informer les gens le mieux possible qui est reprochable. Ce qui l’est ce sont des propos tendancieux qui supposent que ceux qui ne partagent pas votre opinion sont de dangereux inconscients. Ce qui est reprochable aussi c’est la facheuse tendance qui vous fait penser que vous avez LA VERITÉ tel un religieux et que ça autorise donc à imposer, à nier la liberté de conscience, à croire qu’il serait probablement bon d’obliger certain groupe dans la société ou la société au complet à se faire vacciner. Refuser de se faire vacciner ce n’est pas de mettre les autres en danger en général.(Certains groupes cibles sont en effet plus exposés et doivent être SENSIBILISÉS.) Refuser de se faire vacciner est dans mon cas une réaction contre une atteinte frontale à ma LIBERTÉ. La tentative de culpabiliser les gens genre: “vous pouvez causer des morts” ou “vous mettez la santé de vos enfants à risque” n’est nullement qualifiable d’information mais plutot de manipulation. Manipulation digne d’un despote qui veut tout le monde égal et pour qui le but est plus important que les individus. Penser que le risque est égal pour tous et que tous devraient se faire vacciner est un raccourci logique comdamnable étant donné votre profession dite “scientifique”. Une position éclairé évite les généralisations et quelqu’un qui respecte l’individu lui donnera le choix sans croire devoir imposer.

    • Ce n’est pas d’être pour le PERMIS DE CONDUIRE ou de vouloir informer les gens le mieux possible qui est reprochable. Ce qui l’est ce sont des propos tendancieux qui supposent que ceux qui ne partagent pas votre opinion sont de dangereux inconscients. Ce qui est reprochable aussi c’est la facheuse tendance qui vous fait penser que vous avez LA VERITÉ tel un religieux et que ça autorise donc à imposer, à nier la liberté de conscience, à croire qu’il serait probablement bon d’obliger certain groupe dans la société ou la société au complet à passer le PERMIS DE CONDUIRE. Refuser de passer le PERMIS DE CONDUIRE ce n’est pas de mettre les autres en danger en général.(Certains groupes cibles sont en effet plus exposés et doivent être SENSIBILISÉS.) Refuser de passer le PERMIS DE CONDUIRE est dans mon cas une réaction contre une atteinte frontale à ma LIBERTÉ. La tentative de culpabiliser les gens genre: “vous pouvez causer des morts” ou “vous mettez la santé de vos enfants à risque” n’est nullement qualifiable d’information mais plutot de manipulation. Manipulation digne d’un despote qui veut tout le monde égal et pour qui le but est plus important que les individus. Penser que le risque est égal pour tous et que tous devraient passer le PERMIS DE CONDUIRE est un raccourci logique comdamnable étant donné votre profession dite “scientifique”. Une position éclairé évite les généralisations et quelqu’un qui respecte l’individu lui donnera le choix sans croire devoir imposer.

      Vous avez votre permis de conduire ? Pourquoi ? La plupart des gens ne tueront personne en conduisant, vous avez donc la liberté de conscience de ne pas le passer ? Passer votre permis (vacciner) fait que vous diminuez les risques pour moi, mes amis, ma famille, mon entourage de se faire renverser par un chauffard (maladie), même si moi, je l’ai passé.

      Et contrairement à ce que vous dites, les vaccins proviennent de la science, qui est l’inverse d’une religion. Dire “vous pouvez causer des morts”, n’est pas de la manipulation, mais bien une information solide, testée et vérifiée très souvent (plusieurs exemples dans l’article et les commentaires).

      Pour finir, je vous conseillerais d’aller vous promenez dans certains pays, bien sûr en refusant les vaccins obligatoires pour y aller.

  59. voici ce qui j’ai à dire:

    – un corps correctement alimenté (ie. fruits, légumes) n’a pas besoin de vaccins. Un système immunitaire peut lutter contre les méchants microbes qui font super peur. Essayer de me prouver le contraire ;
    – se baser sur de la branlette scientifique pour en conclure que les vaccins sont inoffensifs, c’est un peu comme construire une maison avec des allumettes. Premièrement, ces études sont biaisées du fait d’intérêts entre ceux qui ont pondus l’étude et les commanditaires. Deuxièmement, on se base actuellement sur de mauvaises hypothèses (voir Antoine Béchamp entre autres). Troisièmement, forcément ceux qui disent le contraire sont marginalisés et mis au bûcher, rien de très étonnant. Ce n’est pas un argument pour discréditer ces propos ;
    – et tient le pharmacien, essaye de penser par toi même au lieu de recracher le vil venin de ces marchands de mort ;

    aller je retourne dans ma caverne taper sur les pierres.

    • En réponse à ton premier point : le vaccin te donne plus de chance de survie puisque ton système immunitaire connait déjà le méchant microbe. Lorsqu’il va le revoir, il va pouvoir réagir rapidement. Et dans une infection grave, il vaut mieux rapidement se débarrasser du méchant microbe. Certaines infections tuent avant que le système naif ne se soit mis en place. Donc c’est bien de vouloir renforcer son système immunitaire, mais il faut le préparer contre le pire. Très franchement, je suis aussi pour une bonne santé concernant le vaccin de la grippe, mais les vaccins obligatoires devraient être respectés. Ce sont deux mondes différents et autant l’un peu être géré par une santé de fer, autant tu ne veux pas voir l’autre réémergé.

    • Le fait de manger des fruits ou des légumes ne bâtit en aucun cas une immunité contre des bactéries/virus en particulier, ça ne fait aucun sens comme argument. Le but de vacciner est de permettre au corps d’avoir déjà des anticorps prépares contre des bactéries/virus pour pouvoir rapidement l’attaquer et l’éliminer s’il se rend dans le corps…

      On ne fait pas d’études pour montrer que quelque chose n’est pas dangereux, c’est le contraire plutôt (on tente d’établir un lien). Aucune étude crédible n’a pu montrer que les vaccins posent un quelconque risque (sauf l’étude frauduleuse faisant le lien avec l’autisme).

    • “– un corps correctement alimenté (ie. fruits, légumes) n’a pas besoin de vaccins. Un système immunitaire peut lutter contre les méchants microbes qui font super peur. Essayer de me prouver le contraire ;”
      Je n’ai pas besoin de te prouver le contraire, les microbes s’en charge: la rage (décès garantis sans vaccination), Ebola (décès faute de vaccin), la peste (plus de 50% de décès faute de traitement), le sida (… Bon, et en plus lui s’attaque au système immunitaire!), tétanos (500 000morts/an), tuberculose (1,5millions de morts/an)…

      Le corps est potentiellement capable de détruire la majorité des microbes MAIS:

      Entre le moment où le microbe attaque et le moment où les “troupes” du corps sont en quantité suffisantes pour se défendre, il faut un certain temps. C’est comme quand un pays est attaqué, il faut un certain temps pour mobiliser la population.

      Dans le corps, ce temps est celui de la fabrication de suffisamment de “soldats spécialisés” pour détruire tous les microbes et bloquer leurs toxines. Car de même qu’un pays, le corps humain n’a pas les moyens d’entretenir une grosse “armée” pour tous les types de microbes possibles et imaginables. Il a les soldats de base, et en cas d’attaque il fabrique des troupes spécialisées.

      Dans le cas d’une maladie type rhume, le microbe est suffisamment lent pour que les “soldats” soient assez nombreux avant qu’il n’y ait de gros dégâts. De plus, le rhume s’attaque surtout à des organes du corps qui ne sont pas vitaux. On se sort d’un rhume en 15jours, avec parfois une légère perte d’olfaction mais c’est tout. Après l’attaque du rhume, le corps garde en stocke une certaine quantité de ces soldats spécialisés, au cas où. Là, ça en vaut la peine: le corps est sûr que ce microbe existe, donc ça vaut la peine de financer des troupes de réserve.

      Dans le cas de la poliomyélite, la maladie fait des dégâts très vite et sur des organes vitaux. Comme un envahisseur qui commencerait son attaque en bombardant les usines d’armement et les centres de communication. Ou qui attaquerait avec une “bombe sale”. Le temps que les soldats spécialistes soient fabriqués en quantité suffisante pour la combattre, la maladie a eu le temps de s’installer et de faire de gros dégâts (méningite, destruction des neurones). Les neurones, ça ne repousse pas facilement (quand ça repousse!). Autre exemple: la rage.

      L’intérêt du vaccin, est “d’informer” le corps que ce type de microbe existe et de lui faire fabriquer un stock de soldats spécialisés. En cas d’attaque, le corps dispose déjà de troupes spécialisées prêtes au combat. Ca lui permet de tenir le coup le temps que les renforts soient fabriqués.

      Quand au rappel de vaccination, c’est parce que les “soldats spécialisés” ont une certaine durée de vie. S’il ne servent pas, le corps ne voit aucun intérêt d’en refabriquer. Au bout d’un moment (ça dépend de la maladie), la majorité des vétérans sont morts. Il faut faire un “rappel” pour dire au corps de refabriquer des troupes.

      Autre point.
      Certaines personnes ont la chance d’avoir un génome particulier qui leur permettra, par exemple, de résister à une maladie normalement mortelle.
      Par exemple, il y a des personnes qui naturellement résistent à (certaines souches de) sida. Mais si ces personnes s’abstenait de mettre la capote, ils transmettraient le sida à leurs partenaires. Ce qui serait franchement inhumain.
      De même, s’il y a des personnes qui naturellement n’ont pas besoin de vaccin pour résister au tétanos, la majorité des gens ont besoin du vaccin pour y résister. Et une minorité de personnes, même avec le vaccin, ne résisteront pas au tétanos. Le seul moyen de protéger ces personnes, c’est que toutes les personnes dans leur entourage soient vaccinées, afin qu’elles ne puissent pas lui transmettre la maladie.
      Si tu ne vaccines pas tes enfants contre le tétanos et que tes enfants vont à la même école que les miens, tu mets les miens en danger. Que dois-je faire à ton avis, dans ce cas là?

      • Ce commentaire mérite un prix. Merci BEAUCOUP Jacques de continuer à protéger le fort (pour poursuivre ton analogie des soldats) dans une discussion qui a pris le fossé depuis un bon bout de temps.
        Olivier

  60. Excellent article, comme toujours! 100% d’accord!

  61. En tant que Microbiologiste ENVIRONMENTALE (alors non je ne fais pas partie du sois dis en “lobbying” de la pharmaceutique) je crois aussi que de ne pas faire vacciner les enfants est carrément négligent et pas dutout responsable. Comme beaucoup l’on déja mentionné, il est important que l’on pèse le risque associé au deux positions, et comme de ne PAS faire vacciner pèse non seulement dans la balance de la santé ultime de notre enfant mais ceux des autres aussi…

    J’ai du prendre du Cymbalta il n’y à pas longtemps pour mes douleurs associé à la Fibromyalgie (je n’étais donc pas en dépression même si ce médicament est un antidépresseur) et j’ai fini, après 4 semaine de traitements, tordu en deux par des effets intolérable sur mon système digestif qui durait depuis le début et une attitude franchement zombie au bord du gouffre – j’étais franchement sucidaire et c’est grace à mon conjoint qui m’a empeché de continuer de prendre le médicament que j’ai pu penser clairement et voir que ce traitement ne m’allait pas DUTOUT! Est-ce que je passe mes journées à lancer des pierres aux pharmaceutiques ou à faire de la propagande que le Cymbalta aurait pu me tuer? NON, parce que je sais très bien que je suis l’une des 1 personnes /100 à ne pas bien tolerer ce médicaments. Même chose pour les vaccins. Avoir su est-ce que j’aurais pris la chance de prendre ce médicament? Surement pas, parce que j’aimais mieux être en douleur que suicidaire… mais être en douleur est beaucoup plus facile à tolérer que de voir son enfant mourir d’une maladie qui aurait pu être empeché par un vaccin qui à très très très peu de chance de nous rendre malade… et dans tout les cas, qui en a encore MOINS de nous faire mourir.

    Brèf, comme tout sujet de la puericulture, c’est clairement tabou! Un petit article sur L’allaitement Maintenant Pharmachien? 😛

  62. Ouf! désolé mais qualifier des référence gouvernementale de crédibles et pertinentes, c’est a partir de là que je décroche!!! 😉 Sinon ca aurait pu me convaincre… a une époque… Continuez d’être un bon pharmachien! Informez vous, informez nous, mais pour choisir laissez nous faire! 😛

    • Préférez-vous des références venant des compagnies pharmaceutiques elles-mêmes?!
      Le gouvernement n’a pas d’intérêt à vanter la vaccination si elle n’est pas bénéfique puisqu’il doit payer le prix des vaccins! Par contre, s’ils sont efficaces (comme c’est d’ailleurs le cas), et bien ils économisent finalement de l’argent au système de santé en diminuant la quantité d’infections et de complications. En plus d’améliorer la qualité de vie des gens qui les reçoivent puisqu’ils souffriront moins d’une infection future.

  63. Guillaume Bérubé

    Peu importe le sujet, tout le monde a droit à son opinion. La mienne est claire: Les vaccins ne sont pas sans risque, just like EVERYTHING else, mais MÊME si toutes les suppositions de ceux qui sont contre les vaccins étaient vraies ( ce qui n’est pas le cas ), je continue à croire que les vaccins apportent plus de positif que de négatif. Par contre, j’ai pas la prétention de faire changer l’avis de personne.

    Ce qui me dérange dans le cas présent, c’est l’importance qui est accordée à l’opinion de certaines personnes.

    Tout à fait d’accord pour laisser un ”panel” d’experts POUR et un ”panel” d’experts CONTRE débattre du sujet.

    Totalement stupide que Mme McCarthy reçoive une tribune où elle peut donner son opinion simplement sur le fait qu’elle a un beau body.

    Encore plus stupide que certaines personnes l’écoutent elle, juste de par sa célébrité, plutôt que des sources qui ( soyons francs, y’aura toujours des sceptiques! ), sans nécessairement être plus fiables de par leurs intérêts plus ou moins douteux, sont au moins renseignées sur le sujet ( et renseignées dans le sens ”avons effectué études, détenons résultats”, non pas ”me semble que j’ai lu ça quelque part un jour… à moins qu’ils en aient parlé à The View? M’en souviens pas…” )

  64. Je découvre votre site aujourd’hui et j’adore!! D’ailleurs j’ai beaucoup ri en regardant le vidéo sur l’homéopathie. Étant infirmière aux soins intensifs dans un hôpital de Montréal, je n’en reviens pas du taux de vaccination de 30% chez le personnel infirmier l’année passée! On serait porté à croire que ces professionnels sont bien informés, en plus d’être témoin de ce que la grippe peut faire à un pauvre patient qui est déjà immunosupprimé ou qui n’a plus qu’un seul poumon. La vaccination c’est en quelque sorte une responsabilité sociale. C’est pas parce que vous vous en sortirez très bien de la grippe que votre neveu de 2 mois aura la même chance… En tant que maman, je n’en peux plus d’entendre les imbécilités pour justifier de ne pas vacciner un enfant.!! Bref, bravo pour votre humour mordant

  65. Bonjour,

    Malheureusement il y a un lien entre le vaccin contra la grippe et une hausse de crises en SEP (scléroses en plaques). C’est pour cela je ne suis pas vacinée! Ce n’est pas vraiment pour tlm.

    Cordialement,
    Nadia

  66. Je suis diabétique de type 1. Un simple rhume pour moi, ça veut dire qu’il durera plus longtemps que pour la moyenne des gens, des taux de glycémie, malgré tout l’effort que je peux faire, qui va fluctuer énormément (du genre passer de 15.5 à 3.4 en dedans d’une heure), donc, beaucoup de trouble pour un nez qui coule. Même si j’évite tout le surplus de sucre possible (pas de petites gâteries qui ne me donnent habituellement pas de conséquences), mes taux sont près du catastrophique. Sans compter le temps de s’en remettre qui est long. Alors, j’imagine pour une grippe, une vraie! Est-ce que j’ai une chance à prendre?
    Alors chez moi, tout le monde est vacciné, moi, mon conjoint et mes enfants. Et pourtant, on me prend souvent comme la mauvaise mère qui inflige la vaccination à ses enfants. “Ils n’auront pas un bon système immunitaire, ils vont être fragiles”….
    Je crois que la vaccination, c’est un choix personnel. Que ce n’est pas une conspiration des compagnies pharmaceutiques et que s’ils injectent réellement des toxines, notre corps peut l’éliminer facilement et que ce n’est pas plus dommageable que d’ingérer des boissons énergisantes ou respirer des vapeurs d’essence quand on va faire le plein.
    Tout le monde a des choix à faire. Et oui, je suis égoïste, je pense à moi. Je ne veux pas être malade!!! Je coûterais plus cher à l’état en vaccin qu’en frais d’hospitalisation en cas de complications du diabète à cause de la grippe. Si je peux au moins éviter ça, pourquoi pas.

  67. Vous avez oublié quelques vérités dans votre article:
    1 – Vrai, les vaccins protègent contre les micro-organismes et les microbes qui veulent attaquer notre système immunitaire. Sauf, que même si 99.99999% des microbes ne pourront attaquer ou survivre à cause d’un vaccin, il y aura quand même 0.00001% de ces microbes qui vont survivrent et créer un microbe un peu plus puissant que la version précédente (mutation). Donc, plus on vaccinne les gens, plus on accélère la mutation génétique des microbes vers des microbes plus résistants aux traitements actuels. C’est bien de vacciner contre des maladies graves ou vacciner les gens agés, mais vacciner contre le rhume pour des gens dans la vingtaines, trentaire, etc… C’est claire que ce n’est pas bon pour l’évolution humaine.
    2 – La fameuse évolution humaine: Afin d’avoir une belle évolution efficace de la race humaine, c’est triste à dire mais il faut que les plus forts survivent et s’accouplent entre eux et que les plus faibles meurent. Sinon, les genes de la races humaines s’appauvrissent. On voit déjà les conséquences, car de plus en plus de gens sont allergiques à toutes sortes de choses étrange, il y a de plus en plus de trouble de vision chez les jeunes enfants et il y a de plus en plus de nouvelles maladies ou de maladies dites rares. Ainsi, ce n’est pas en vaccinant les plus faibles que l’on va créer des générations futures fortes.
    Probablement que ce commentaire ne sera pas publié car vous n’acceptez pas les gens qui ont des opinions contraires… mais je ne crois pas réellement que c’est votre opinion entière de supporter les vaccins afin de protéger la population. C’est impossible que vous tenez cette opinion si vous avez fait des cours de sciences et de micro-biologie.

    • Alain,

      1- j’aimerais voir quelles sont vos sources quant à ce fameux risque de mutations relié à la vaccination car bien que je trouvais votre énoncé intriguant, je n’ai rien trouvé qui supporte logiquement cette théorie. Je me questionne même à savoir si vous n’avez pas plutôt confondu les mécanismes d’action des antibiotiques et des vaccins, qui sont totalement différents (ce qui pourrait expliquer votre affirmation de “plus on l’utilise, plus les pathogènes deviennent résistants” ; cette affirmation est de plus en plus vraie et préoccupante pour les antibiotiques mais non documentée pour les vaccins à ce que je sache).

      2- depuis quand existe-t-il un vaccin contre le rhume? J’aimerais bien savoir qui le fabrique et le commercialise je n’ai jamais rien vu de tel. J’avoue que ce serait quand même une prouesse scientifique exceptionnelle étant donné les centaines de souches de virus qui peuvent causer le rhume… Auriez-vous par hasard confondu “rhume” et “grippe” dans vos cours de sciences et de microbiologie? 😉

  68. Bonjour, je suis tres perplexe a propos des vaccins… j’ai un fils de 5 mois qui n’est vaccine contre rien car je n’ai AUCUNEMENT confiance en ces compagnies pharmaceutiques qui nous garantissent des produits efficaces et inoffensifs avec a l’appuis des recherches approuvees par nul autre qu’eux memes…
    j’ai moi meme beaucoup voyage et donc ai subit toute une panoplie de vaccins des le plus jeune age, resultat: allergie, ashme, intolerance au gluten, systeme immunitaire merdique malgre un regime alimentaire ideal en general…

    Et puis il y a ce fait interesant : l’amelioration du niveau de vie et donc de salubrite a suivit de pres la chute de plusieurs epidemies (polio), logique non?

    Et puis il y a aussi cette bonne blague de grippe H1N1… [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]
    Vaccin contre la grippe ? Se vacciner contre une maladie qui a une infinite de souches differentes?!?

    Enfin voila, pour ceux qui veulent se renseigner, allez a cette adresse, ce site est fiable et se base sur des recherches scientifiques avec sources a l’appuis… :

    [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    Donc voila ou j’en suis: je ne vaccine pas mon fils et prend le risque qu’il choppe une maladie benigne ou bien mortelle et incurable qu’il refilera a ses copain (malgre le fait qu’il sont immunises par les vaccins ?!?) ou bien je le vaccine tout en prenant le risque qu’un des nombreux neurotoxiques presents dans les vaccins ne lui ravage le cerveau…

    • Pourquoi mettre la faute de vos problèmes de santé sur les vaccins que vous avez reçus? Ils servent simplement de bouc émissaire. Pourquoi n’attribuez-vous pas plutôt la faute au lait, au pain, à la viande, à l’eau? Parce que ça ne fait pas de sens et qu’il n’y a pas de preuve établie!… Pas plus que pour les vaccins!

      Vous mettez votre fils en danger en ne le vaccinant pas. Ces maladies sont sévères et peuvent même être mortelles. Ce n’est pas pour rien que des vaccins ont été développés et que le gouvernement les offre gratuitement!
      On ne vous demande pas d’avoir confiance aux compagnies pharmaceutiques, mais plutôt aux professionnels de la santé qui sont les spécialistes et favorisent la vaccination!

  69. Salut Olivier.
    Je vois ici que beaucoup de gens prône le libre choix.
    Juste pour mettre de l’huile sur le feu, saviez-vous que la Colombie Britanique a accepté que les établissements rendent OBIGATOIRE le vaccin anti-grippal chez ses employés, au risque d’un congédiement?
    On en parlait lors de notre épisode 30 vendredi dernier…
    Muhahahaha.
    Voici l’article original:
    http://www.rcinet.ca/fr/2013/10/25/colombie-britannique-vaccin-antigrippal-toujours-obligatoire-pour-les-employes-de-la-sante/

  70. [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    • Un article de Natural News, qui tire des liens du Daily Mail et de Vactruth… Je vais jeter un oeil selon le principe “une horloge arrêtée donne l’heure exacte deux fois par jour”, mais ce site est quand même très connu pour son manque de fiabilité.
      Auriez-vous une autre source ?

    • On dirait que les gens sur Internet ne savent pas regarder les sources de ce qu’ils postent. Natural News est complètement partisan anti-vaccins, et tout ce qu’ils postent devrait être pris avec un grain de sel de la taille de l’Estonie!

  71. Bonjour,
    Moi je me demandais à quel catégorie appartient le vaccin contre la grippe?
    Je me demandais aussi si ce vaccins “couvrait ” toute les sortes de grippes?

    Merci.

    Nicolas (un fan de Belgique!)

    • Bonjour Nicolas,

      je suis loin d’être un expert en vaccination et on me corrigera si je me trompe mais d’après ce que j’en sais :

      – il existe plusieurs vaccins disponible contre la grippe ; ils sont faits soit de fragments de virus (donc #3 Vaccin en sous-unités dans la BD d’Olivier) ou encore de virus vivants atténués (#1 dans la BD) ; le vaccin intranasal destinés aux enfants de 2 à 17 ans au Québec appartient à cette seconde catégorie (il semblerait qu’il soit plus efficace que l’injection et qu’il protège plus longtemps [les anticorps resteraient présents plus longtemps] chez les enfants)

      – les vaccins contre la grippe contiennent plusieurs souches différentes de l’influenza ; le virus de la grippe a tendance à muter donc d’une année à l’autre la composition des vaccins va changer selon les souches qui devraient circuler le plus en automne et en hiver dans les hémisphères nord et sud (ces souches sont déterminées par l’Organisation mondiale de la santé). Par exemple, le vaccin 2013-2014 contre la grippe donné au Québec contient les 3 souches suivantes : A/California/7/2009 (H1N1), A/Victoria/361/2011 (H3N2) et B/Massachusetts/2/2012.

      Il faut donc comprendre que la nécessité de se faire vacciner à chaque année ne tient pas de la méchante théorie du complot mais principalement de 3 raisons :
      – les souches en circulation cette année ne sont pas nécessairement les mêmes que celles de l’année passée donc le vaccin de l’année en cours est mieux “apparié” aux souches d’influenza en circulation
      – la durée de l’immunisation n’est pas éternelle ; il semblerait que les taux d’anticorps reliés aux vaccins contre la grippe puissent diminuer après 6 mois (et ce serait particulièrement vrai pour les jeunes enfants, les personnes “âgées” et ceux dont le système immunitaire n’est pas optimal. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le vaccin intranasal serait favorisé chez les enfants de 2 à 17 ans car il protégerait plus longtemps et serait plus efficace
      – le vaccin n’est pas efficace chez tout le monde : on estime qu’un vaccin bien apparié aux souches en circulation actuellement sera efficace chez 70 à 90 % des personnes en bonne santé ; chez celles en moins bonne santé, le but du vaccin est davantage de prévenir les complications associées à la grippe (pneumonie par exemple) que de prévenir la grippe elle-même

  72. J’ai vu que vous parliez de de l’aluminium en disant que de toute façon il y en avait partout… blablablabla

    On peut ne pas vacciner ET consommer de manière consciente aussi (ne pas acheter n’importe quoi, surtout quand ça concerne nos enfants….)

    Ca existe les gens qui ont un concept de vie (de consommation) cohérent. C’est pas juste pour faire “genre je vaccine pas”.

    A bon entendeur…. LISEZ LES COMPOS DE VOS PRODUTS !!! Arrêtez d’acheter bêtement au quotifien!

    PS: un minimum d’hygiène et de règles de savoir vivre limiteraient aussi largement les infections.

    • Le problème des concepts de vie cohérent “quand ça concerne les enfants”, c’est que ce n’est généralement basé sur aucune preuve scientifique, que c’est juste de l’opinion, et que parfois, ça peut altérer la santé des dis enfants !

      Je ne connais pas votre “hygiène de vie” donc je ne vais pas vous faire la morale, mais je connais des parents qui ont réellement eu des problème de nutrition avec leur enfant seulement parce que leur opinion sur l'”hygiène” leur recommandait un régime particulier!

      Alors soyons sérieux : ne prendre aucun produit avec de l’aluminium aujourd’hui est possible, et sans aucun effet négatif sur la santé (même coté vaccin) . Maintenant, je doute sérieusement de la “cohérence” de votre hygiène de vie si vous prétendez réellement ne pas faire les vaccins les plus élémentaires ! (dans ce cas, dites merci à ceux qui le font pour vous , et qui évite de propager les infections jusqu’à vos chers enfants !)

  73. Bonjour. Je vais commencer par un mea culpa : je n’ai pas lu tous les commentaires donc je vais sans doute dire des choses qui ont déjà été dites.

    D’abord, bravo pour cet article sur les vaccins. Et au vu du contenu, je devine que tu es auditeur de Skeptic’s Guide to the Universe.

    Sur la polio, je connais qq’un (frère de mon ex) qui a eu cette maladie durant l’enfance et dont la vie a été complètement définie par le handicap qu’il a gardé. Il n’a pour ainsi dire pas de mollets et quand il marche, c’est très lentement et en chancelant. A chaque pas, on a l’impression que ses genoux s’infléchissent vers l’arrière comme une patte d’oiseau. J’imagine que c’est juste pour prendre l’appui qu’il ne peut pas obtenir de ses mollets. Mais c’est un sujet de discussion tabou.

    Sur le sujet de la grippe et l’immunité de communauté, il y a 2 points qui m’ont paru absents des 1ers commentaires : d’abord le fait que certaines personnes ne sont pas vaccinées (ou ne peuvent pas être vaccinées) et qu’il faut les protéger. Et aussi le fait que les vaccins ne sont pas toujours efficaces à 100% et que pour la personne chez qui ça n’a pas marché ou bien dont l’immunité s’est amenuisé, c’est bien de pouvoir compter sur les copains.

    Bonne journée

  74. Merci pour votre infographie, j’adore vous lire! Je viens d’une famille où la vaccination a toujours été pris très au sérieux et qui a en horreur les antivax. J’avais une petite question par contre concernant les chocs vagaux: Pourquoi est-ce j’en fais pour certains vaccins (VPH, H1N1), mais pas pour d’autres (dernier exemple, Diphtérie-tétanos)? Et qu’est-ce qui cause les chocs vagaux après un vaccin? Mon conjoint en fait systématiquement après chaque vaccin (du genre trois en l’espace de trente minutes après avoir reçu le H1N1) et c’est assez impressionnant, même si je sais que ce n’est pas nécessairement dangereux pour sa santé.
    Merci pour votre réponse, j’espère que l’attaque des antivax dans les commentaires s’est un peu calmée et vous laisse le temps de souffler un peu!

    • Le système nerveux sympathique (qui est stimulé en situation de stress, comme avant un vaccin) fait en sorte d’augmenter la pression et le rythme cardiaque. La stimulation baisse beaucoup après le vaccin, car le stress est perdu. La baisse de pression qui en résulte cause une diminution de la perfusion de sang au cerveau, ce qui cause les étourdissements, pouvant aller jusqu’à la perte de connaissance.

      Ce n’est pas certains vaccins qui le causent plus que d’autres… simplement votre stress personnel au moment où vous les avez reçu… qui peut dépendre de votre confiance en regard de la personne qui va vous l’injecter ou de ce que vous avez entendu dire sur le vaccin avant! Ça peut aussi dépendre du temps pendant lequel vous êtes restée allongée après l’avoir reçu et de la vitesse à laquelle vous vous êtes levée!

      Un petit truc que j’ai déjà entendu et qui avait fonctionné pour moi: contractez les muscles des jambes et des bras peut aider.

  75. Salut Olivier,

    Dans ton article on voit “le corps peut accepter 10000 vaccins”, as tu plus de références sur ce point ? Merci.

  76. Mais pourquoi suivre les conseils de ce professionnel manifestement éclairé et sachant de quoi il parle, alors qu’il y a tant de sites en police “comic sans” jaune sur fond noir avec bannière clignotante, qui disent que la vaccination est mauvaise, avec des arguments sans aucune méthode scientifique ? C’est vrai, quoi… Qui a besoin de cette méthode scientifique dont on fait si grand cas, alors que la FOI est la seule chose qui pourra vous sauver !

    Comment peut-on ne pas souhaiter pouvoir mourir en se faisant simplement mordre par un chien, ou en se piquant avec un clou rouillé ?

  77. Ce n’est pas parce que quelque chose est dangereux qu’on le retire nécessairement des tablettes. Ton article est bourrer de jugements et pas très bien documenté si tu veux mon avis, mais j’imagine que tu ne la veut pas car tu reponds juste aux gens qui partage ta vision. Comme tu dit plusieurs produit quotidien comporte de l’aluminium, très vrai, par contre les effets de l’alluminium sur le corps sont bel et bien prouver mon cher. Fais tes recherche. Les médecin et pharmaciens apprenent beaucoup sur les médicaments mais ne connaisse rien des mesures alternatives. Je n’ai jamais pris le vaccin contre la grippe et je n’ai attrapper celle-ci qu’une seule fois en 25 ans d’existence.

  78. C’est vrai, quoi, c’est un jugement culpabilisant et fasciste de dire que les antivac sont irresponsables et dangereux. Moi je crois que la Terre est plate, que le soleil est en fait un vaisseau extraterrestre n’émettant pas d’UV (encore une conspiration des fabricants de crème solaire), et que l’on peut survivre seulement en mangeant du pied de cochon farci aux huitres (pour lutter contre les toxines), et aussi que la cigarette bio n’est pas dangereuse pour les autres, et que les médicaments doivent disparaître, sauf la lithothérapie. C’est ma croyance, et dire que j’ai tort est un jugement crasse.
    Je crois aussi que les dinosaures ont côtoyé les humains il y a 7000 ans, et que j’étais un capybara dans une vie antérieure, et aussi que Nikola Tesla a inventé l’énergie infinie mais que les corporations l’ont muselé. Quoi, vous me jugez ? Vous émettez un jugement fasciste sur mes croyances ? Allez donc voir sur , vous verrez, bande de dangereux fascistes aux mains des illuminatis francs maçons !

    Quoi, j’exagère ? Ben oui, il y a des fois où une personne a raison, un point c’est tout. Il y a des choses qui ne sont pas des opinions, mais des faits, appuyés par des méthodes scientifiques, pas juste une “branlette” financée par les grands labos (et pourquoi pas la commission trilatérale, ou les banquiers sionistes, tiens…)

    L’Évolution n’implique pas la survie des forts, mais même si c’était le cas, en tant que “faible”, je n’ai aucune envie de mourir parce qu’un gros taré a décidé que les forts doivent survivre pour renforcer la race. En tant qu’êtres sentients doués d’intelligence, c’est notre devoir de prendre en main notre évolution.

    C’est vrai qu’il y a des problèmes dans la conception des vaccins modernes, l’aluminium par exemple. Néanmoins, la solution à suivre est de réclamer une amélioration des compositions des vaccins, pas leur refus en bloc, car, franchement, préférez-vous une “allergie au gluten”, ou la polio, le tétanos, la diphtérie, etc. ?

    Et, à la limite, si vous refusez de vous vacciner, restez isolés, mourrez dans votre coin, sans aller à l’hôpital, coûter de l’argent à l’état et répandre vos microbes !

    • Sur l’aluminium :
      ttp://www.quechoisir.org/environnement-energie/eau/eau-potable/enquete-aluminium-emballement-mediatique-ou-vrai-risque/%28newsletter%29/d2D5vdf78U?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh131024&utm_content=erratum-nlh131024

    • sur l’aluminium encore, deux rapports coup sur coup en France ont montré que l’aluminium ne posait pas de risque pour la santé (l’académie de médecine et le haut conseil de la santé publique en France). Je cite:
      “Le HCSP estime que les données scientifiques disponibles à ce jour ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l’aluminium, au regard de leur balance bénéfices/risques.”

      Pour donner quelques exemples parlant, durant les 6 premiers mois, un bébé suivant le calendrier vaccinal reçoit 4mmg d’aluminium. Durant la même période, il en recevra 10mmg via le lait maternel (!) ou 40 mmg via les laits pour bébés. Mais rassurez vous, l’aluminium qui rentre dans le corps est rapidement éliminé. La moitié part en une journée!

  79. Merci pour ta réponse! WOW!!!! Quel débat! Je me rend compte d’une chose: Ce ne sont pas les pros vaccins les plus enflammés mais bien ceux qui s’y objectent!!! Si je retiens une chose, c’est qu’il n’y a plus ou moins de recherches vraiment crédible sur le sujet tant d’un côté comme de l’autre. Celles qui se disent crédible sont supposément biaisées parce qu’elles ont été commandées par les compagnies pharmaceutiques et les autres sont discutables car à mon sens très HOLISTIQUE….. Je serais tentée de dire: Pourquoi changer une formule gagnante alors! Et sois dit en passant, mon offre tient vraiment pour faire partie d’un vidéo, je ne blaguais pas. Il me semble que j’ai plein d’idée toute plus drôle les unes que les autres…!!! Tu as mon courriel! Bonne journée! Valérie Bilodeau

    • c’est la fameuse théorie du complot 😉 l’univers est selon eux le résultat d’une cross international. En gros le seul endroit save est leur maison (ironie de la chose)

  80. Je me permets un commentaire bien personnel:
    La blonde à moitié nu et la nunuche grano au teint vert qui désinforment et qui se font dire par Le GARS qui crée les vaccins, Le GARS qui vend les vaccins et finalement par LE pharmacien ce qui est juste….c’est pas super. Comme je dis, c’est bien personnel, mais moi comme femme, j’aime pas l’image. On est en 2013, il y a des femmes qui exercent ces professions et des hommes impliqués dans les choix familiaux, notamment dans le choix de vacciner ou non les enfants. Cela dit, il serait facile de mettre ces stéréotypes sous-jasent votre message (surement intégrés involontairement) de côté dans la prochaine B.D. Bonne continuité, Ani

    • Je suis bien d’accord avec le commentaire d’Ani, lorsqu’on veut informer les gens de façon scientifique et impartial, ce genre de caricature n’a pas sa place…

  81. Merci pour ce super article! Je suis en accord avec chacun de tes mots, chacune des virgules et point d’exclamation!
    Pour moi la vaccination anti-grippale est une religion. Mon fils est greffé depuis 15 ans et nous recevons tous et chacun dans la maison le vaccin annuel contre la grippe.
    Je sais très bien que si moi j’attrape la grippe, je réussirai à m’en remettre. Pas grave….
    Si je l’attrape et la transmet à mon fils greffé……on a un problème! On s’en va à l’hôpital, on est aux antibiotiques intraveineux en espérant que ça fonctionne….l’angoisse.
    La vaccination est une affaire de conscience sociale….au même titre qu’on fait attention aux enfants allergiques aux arachides dans les écoles en évitant d’apporter des collations qui en contiennent. Ce n’est pas dangereux pour nous mais pour les gens que nous côtoyons et qui sont à risque. C’est être responsable, au même titre qu’aller voter!!!
    Je n’écoute pas ces pseudo-chercheurs scientifiques qui s’abreuvent d’articles trouvés sur le web ici et là. J’écoute les médecins, l’avancement de la médecine et des technologies qui nous permettent de vivre plus vieux,, de technologies qui nous permettent d’identifier les maladies mieux qu’avant (probablement pour ça que certaines maladies sont en hausses….avant on ne pouvait les identifier!) J’écoute ces médecins et ces chercheurs qui ont sauvé la vie de mon fils en ayant essayé il y a plusieurs années de greffer des organes à des patients malades et qui aujourd’hui réussissent ces interventions avec brio! Mon fils devra être greffé encore bientôt mais je leur fais confiance…une alimentation vivante ne règlera pas son cas…
    En terminant, je souhaite bonne chance à ceux qui immunisent leurs enfants avec du jus de carottes frais et une marche dans le bois. Lorsqu’ils seront malades, une nuit à la belle étoile ou une saignée devrait les guérir, comme nos ancêtres les premiers colons, car vous ne voudrez surtout pas leur donner des antibiotiques, car c’est une conspiration des compagnies pharmaceutiques pour faire des sous…..(probablement des extra-terrestres descendus sur terre pour nous éliminer)
    En passant, la vaccination obligatoire, super……mais pour prêcher pour ma paroisse, à quand un don d’organe pour tous où la signature voudrait plutôt signifier un refus plutôt que le contraire? (Idée d’article?)
    J’arrête, au risque de m’emporter….Bravo encore monsieur le pharmacien.
    P.S. En passant, les pharmaciens sont un élément essentiel pour le bien être de la communauté…j’écoute la mienne autant que les médecins…..

  82. Billet à lire pour ceux et celles qui souhaitent lire un argumentaire véritablement objectif sur la question des vaccins:
    http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/03/18/lassociation-initiative-citoyenne-est-fachee-avec-lethique-et-la-vaccination/

  83. vous connaissez certainement le programme immunisation du québec il est écrit dans la section influenza que le guillain barré est une contre indication à recevoir un vaccin anti-grippe
    et l’ agent de conservation est le thimérosal. merci

  84. Wow c’est GÉNIAL ce truc!!! L’auteur de ce site a les aptitudes pour décortiquer les études scientifiques et aller au-delà des suppositions. Je dois avouer que je n’ai malheureusement pas cette aisance… J’adore le graphique “autisme vs vente de produits bio”. Ce sera maintenant ma réplique bas de gamme à celles invoquées par les anti-vaccins qui ne comprennent pas la moitié de ce qu’ils citent comme études (et je suis moi-même LOIN de comprendre plusieurs études aussi bien que je ne le voudrait, c’est bien la principale chose que j’ai retenue de mon cours d’épidémiologie et de statistique).

    D’ailleurs, le fameux H1N1 que nous avons connus récemment m’a fait réalisé 1 chose : le fait de se faire vacciner ou non est RAREMENT basé sur un consentement éclairé. C’en était troublant de voir à quel point je devais pondérer et rassurer les patients (autant ceux qui étaient contre le vaccin que ceux qui étaient pour). Il y avait à peu près autant de :
    – OMG nous allons tous mourir du H1N1 si nous ne nous faisons pas vacciner
    – OMG ce vaccin va tous nous tuer

    Bien entendu ces 2 affirmations étaient complètement fausses… Hélas j’ai bien peur que nous ne sortirons jamais de ce débat qui est davantage émotif que rationnel…

  85. Bonjour à tous,
    Un petit commentaire sur le H1N1 : même s’il s’est avéré APRES que la mortalité était effectivement faible, on oublie deux choses : 1 que beaucoup de décès ont concerné des personnes jeunes et auparavant en bonne santé, notamment des femmes enceintes ce qui n’est pas le cas avec la grippe saisonnière qui tue surtout des personnes agées voire très agées et fragile. 2 Que lorsque les campagnes de vaccination ont démarrée, on ne savait pas encore bien comment l’affaire allait tourner et que la perspective d’une pandémie très grave restait plausible. A mon avis, le principal problème a été la difficultés qu’on eu les autorités de santé à faire machine arrière mais au départ, il fallait lancer la campagne de vaccination de masse.
    Par ailleurs, un grand merci pour ce blog à la fois très documenté, drôle et percutant. Bravo ++++
    Yves (pédiatre en France)

  86. Merci d’avoir le courage d’aborder la question!! Et pour le moment délicieux que j’ai passé à te lire! :) Mon fils a reçu une chimio intensive. Crois-le ou non, il y a survécu! Non mais tout le monde sait que la chimio est plus dangereuse que le cancer causé par des blocages émotifs (oui oui à 4 ans on peut faire des blocages émotifs cancéreux! ) Ceci dit quand il était en traitement on a compris quelques petits trucs sur la dangerosité de maladies “banales” comme la varicelle ou la grippe et on a pris conscience d’une toute nouvelle façon des gens qui banalisent la responsabilité sociale de la vaccination. On est philosophe, on se dit que beaucoup de gens qui se méfient de la science médicale doivent le faire avec l’innocence de quelqu’un qui ne sait pas ce que c’est d’être réellement malade. C’est un vrai plaisir de te lire! J’hairais pas te lire sur le TDAH aussi (on est vraiment des parents indignes..)

  87. Anne Létourneau

    WOW… enfin du tact au tact en réponse à ceux qui détruisent la réputation des vaccins. Fini les gants blancs et les réponses trop scientifiques que seuls les scientifiques comprennent. J’adopte et je propage comme une flambée d’influenza dans une population non-protégée :-). Un bien grand merci pour ce coup de pouce.

  88. http://jama.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=1216476
    Juste pour être clair, je suis pour les vaccins, je crois que leurs bénéfices dépassent les risques associés mais on ne peut faire de raccourcis qui utilise des faussetés pour appuyer nos arguments. C’est comme ca que les gens ne nous croient plus. Donc il est vrai que les vaccins peuvent être associés au syndrome de Guillain-Barré quoique probablement moins que de faire la grippe elle-même

  89. ET si les “anti vaccinalistes ” n’étaient pas anti vaccinalistes mais simplement des personnes qui en sont des victimes??? Donc des personnes déjà vaccinée..
    J’en suis une , vaccinée par le vaccin contre l’hépatite B ayant développée une SEP ou multiplies sclérosis . Ma fille aussi en est une victime , vaccinée RRO et Prévenar …
    Mais voilà, ce que vous écrivez Pharmachien est truffé de fausses informations, on dirait que vous ne savez relayer que les informations des laboratoires…
    Comme écrit plus haut ce n’est pas ainsi que vous convaincrez qui que ce soit de se faire vacciner, si les gens ne sont pas déjà convaincus au contraire, ils se diront, bon , lui il a certainement un conflit d’intérêt avec tel ou tel labo il n’est pas intéressant parce que justement dans le notices des vaccins, il y a des effets indésirables de noter autres que les simples fièvres et les douleurs au point d’injection.
    Des médecins travaillent et ont mêm publié des études très intéressantes sur les dangers de l’aluminium utilisé comme adjuvant sous différentes formes.. ces adjuvants provoquent des lésions qui entraînent des problèmes au niveau du cerveau , expliquant fort probablement les maladies auto immunes post vaccinales; les maladies neuro-dégénératives et également l’autisme ou l’alzheimer. Le problème est qu’aucune étude n’a démontré l’innocuité de cet adjuvant , soit disant utilisé depuis plusieurs dizaines d’année; En France ce n’est pas exact, Les particules d’aluminium n’ont été introduites dans les vaccins que lorsque Mérieux a racheté Pasteur en 1984. Pasteur utilisait du phosphate de calcium beaucoup mieux toléré .
    Mais voilà, une histoire de gros sous qui font, que les laboratoires vont se mordre les doigts car ils sont en train de perdre toute crédibilité auprès de la population pour plusieurs raisons:
    1.. ils ne reconnaissent pas les effets indésirables
    2. l’ ETat ne les reconnait pas non plus
    3. les victimes ne se sentant pas épauler vont essayer de chercher, de comprendre et vont forcément trouver car l’information sur les risques post vaccinaux existe. Le nombre de décès de nourrisson suite aux vaccins est énorme. ( le Prévenar 13 valences a d’ailleurs été retiré du marché dans certains pays suite à des décés de nourrisson. ) le gardasil a été retiré du marché dans certains pays suite aux décès inexpliqués de jeunes filles jusque là en bonne forme. Un vaccin hexavalent a été retiré du marché en allemagne ( le même sous un autre nom était alors commercialisé dans d’autres pays) car il avait entraîné les décès de nourrissons par mort subite du nourrisson. les médecins légistes allemands, lors des autopsies ont noté un œdème cérébral et une hémorragie provoqués par le vaccin.
    4. En niant les faits criants et réels, les personnes en viennent à douter de l’information véhiculée, en lançant des campagnes de vaccination comme celle stupide contre la grippe A , en désinformant sur les risques réels courus lorsque l’on ne se fait pas vacciner; en oubliant de dire que le vaccin ne protège pas à 100% on en vient à perdre en crédibilité.

    5. Un vaccin en devrait pas entraîner de problème car il est injecté dans un corps sain.
    Pour le reste, je ne comprends pas pourquoi vous avez peur des personnes qui ne sont pas vaccinés si vous même êtes si sûrs d’être protégés par les vaccins que vous avez reçus?

    EN 20 ans d’exercice de ma profession d’infirmière , j’ai vu les choses évoluer . Le vaccin est devenu la seule valeur sure de l’industrie pharmaceutique c’est pourquoi il en existe plus de 200 en préparation. C’est sur eux que l’industrie pharmaceutique mise pour être sauvée . Mais à jouer de la sorte , elle risque de tout perdre !
    Les gens ont juste horreur qu’on leur mente , et en particulier dans le domaine de la santé , ils ont besoin de faire confiance et nier les faits est contre productif car les choses se savent…

    Bonne soirée

    • le problème c’est justement des postes comme le votre. où on avance des choses sans justification scientifique et on finit par convaincre les gens sur des bases irrationnelles. je suis sincèrement navré par votre situation et les difficultés dans votre vie ainsi que celles que connait votre fille. mais attribuer ces problèmes à un vaccin c’est aller un peu vite en besogne. car la science, elle, de son côté, a montré que les risques liées à une vaccination sont très largement inférieurs aux bénéfices de cette même vaccination.
      sur l’aluminium, les travaux français sur lesquels vous fondez vos croyances ont été analysés plusieurs fois cette année par la communauté scientifique et la conclusion est à chaque fois la même: pas de risque particulier avec l’aluminium. prétendre que l’aluminium n’est pas testé convenablement c’est une erreur, l’aluminium est utilisé dans les vaccins depuis plus de 50 ans et si risque il y avait, il aurait été détecté depuis belle lurette.
      prétendre que l’état ne reconnait pas les effets indésirables est manifestement faux, songez par exemple au pandemrix retiré parce qu’on s’est rendu compte (en moins de 3 ans!) qu’il provoquait des cas de narcolepsie (quelques cas sur 100,000 vaccinés). preuve s’il en est que la pharmacovigilance fonctionne bien.
      enfin, mettre en lien un documentaire antivaccin à charge, qui accumule les biais de raisonnements et les mensonges, ce n’est pas faire oeuvre de salubrité publique:
      ttp://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1285

      • un système de pharmacovigilance qui mélange tous les vaccins , un système de pharmacovigilance qui a été responsable des scandales sanitaires comme celui du médiator ou du distilbène du viox ou du vaccin hépatite B; Vous me faites rire, si tel avait été le cas croyez vous que les parlementaires auraient lancé une enquête aussi poussé en 2011?

        Extrait de l’audition du revahb sur leur site..”Jeudi 7 Avril 2011. Dans le cadre d’une enquête parlementaire sur le scandale du Médiator et des dysfonctionnements graves du rôle de pharmacovigilance de l’AFSSAPS, des représentants de notre association REVAHB ont été auditionnés par une mission parlementaire dirigée par le Dr Gérard BAPT. Notre Présidente, Nelly AMEAUME, a eu ainsi l’occasion d’évoquer notre rôle actif de pharmacovigilance grâce au recensement que nous avons pu réaliser à travers les centaines de dossiers transmis à l’AFSSAPS. Il a pu aussi être mis en avant les difficultés chroniques que nous rencontrons avec ce service public qui se doit d’être réformé et où les associations de patients comme la nôtre ont un rôle important à jouer. Notre Présidente en a profité pour évoquer les difficultés de reconnaissance et d’indemnisation de toutes les victimes du vaccin contre l’hépatite B et les solutions que nous préconisons.”

    • Encore une fois, je répète, attention avant d’établir une causalité avec un vaccin! Pourquoi l’attribuer au vaccin plutôt qu’à toute autre chose dans votre environnement?! Ce sont des préjugés. Les vaccins servent de bouc émissaire, mais ils ne sont pas nécessairement responsables.

      “Risk of developing multiple sclerosis remained unchanged after BCG, Hepatitis B, Influenza, MMR, Polio and Typhoid fever immunization, whereas diphtheria and tetanus vaccination may be associated with a decreased risk of MS.”
      http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21431896 (l’article complet est payant, mais l’abstract disponible sur PubMed en fait le résumé)

      • parce que tout ce qui relève d’un laboratoire et qui est mal expliqué fait peur? :)

      • Peut être parce que le vaccin est injecté et ne produit pas les mêmes effets que lorsqu’on ingère l’aluminium ou que l’on se passe un déodorant sur la peau.
        Peut être parce également les médecins ont montré qu’il s’agissait des mêmes molécules contenues dans les vaccins que l’on retrouve dans l’organisme au niveau du cerveau chez les souris après leurs essais cliniques..

        • “Peut être parce également les médecins ont montré qu’il s’agissait des mêmes molécules contenues dans les vaccins que l’on retrouve dans l’organisme au niveau du cerveau chez les souris après leurs essais cliniques..”
          Source ??

          D’autre part, plusieurs médicaments se retrouvent au cerveau et ne sont pas dangereux pour autant, ça ne veut rien dire. C’est la raison pour laquelle le Benadryl (qui se rend au cerveau) cause de la somnolence, alors que le Claritin (qui ne se rend pas ou très peu au cerveau) ne cause pas de somnolence.

  90. Les études sur lesquelles je me base ne sont pas que françaises , elles sont aussi canadiennes (professeur shaw ) et israëliennes; les études en sont à leur début et elles ont bien montré et démontré les risques de l’aluminium . Vous êtes mal informés. Elles dérangent . La myofasciite à macrophage est une maladie induite par les vaccins. Montrez moi une seule étude indiquant que l’aluminium est sans aucun risque pour l’organisme. Bien netendu une étude indépendante.
    Pour le reste, pour information l’association de victimes dont je suis la présidente en France est à l’origine de 72% de la pharmacovigilance de la vaccination contre l’hépatite B. Alors reconnaissance de l’Etat?
    EN France la narcolepsie est reconnue et n’est pas indemnisée. Les personnes qui en sont atteintes ont leur vie foutue. Comme les victimes de sclérose latérale amyotrophique (maladie de lou Gering) ou celles de sclérose en plaque. Aux USA, les labos indemnisent…quelquefois..
    ENfin pour finir, si le documentaire que je vous ai mis en lien est soit disant ” antivaccinaliste” (vous n’avez pas du le regarder jusqu’au bout) il montre le témoignage de personnes victimes de vaccins; Je le répète si les personnes étaient anti vaccinalistes elles n’en seraient pas victimes. ET nous avons collaboré pour faire ce documentaire. (notre association).
    Le problème vient de la désinformation des médecins, le problème vient du fait que les labos risquent de perdre la poule aux oeufs d’or que représentent les vaccins; le problème vient qu’ils sont à la fois juges et parties puisque ce sont eux qui effectuent les études d’innocuité avant de présenter les dossiers pour obtenir les autorisations de mise sur le marché, et qu’au lieu de le faire avec des placebos contenant de l’eau ils utilisent des produits ayant des propriétés quasi identiques. ET si les AMM étaient sures nous n’aurions pas vécu ces dernières années des scandales comme celui du vioxx du médiator;ou du distilbène …
    Pour info, je suis infirmière , victime de la vaccination hépatite B , donc vaccinée donc pas antivaccinaliste et surtout j’étais comme vous , il y a encore 13 ans, persuadée du bienfait des vaccins et de leur innocuité.

  91. Avez vous VU les sources de vos ‘informations’? On se force un peu, des recherches objectives, faites et revues par des scientifiques, le genre avec des diplômes peut-être?

  92. Les sources de mes informations? Ah oui , vous voulez des scientifiques, ceux payés par Big pharma peut être? Croyez vous qu’ils vont cracher dans leur soupe?
    EN France il y a beaucoup de médecins qui ont osé dénoncer et témoigner des problèmes rencontrés. Mais, les professeurs de médecines Ghérardi et Authier qui ont publié au printemps leurs recherches sur l’aluminium ; sont des sommités médicales reconnues chez nous. Entendus à plusieurs reprises par des médecins élus au Sénat ou à l’Assemblée nationale. A tel point que les mêmes politiques ( qui sont à la base eux aussi des médecins et des scientifiques ) ont demandé un moratoire sur l’aluminium. Quant à Silence on vaccine, de Lina Moréco, je vous répète que nous , les victimes nous avons participé au documentaire en ce qui concerne la partie sur la vaccination en France contre l’hépatite B. Des médecins qui osent dire qu’ils ne sont pas vaccinés , il en existe, il en existe aussi beaucoup qui vaccinent seulement le carnet de santé pour ne pas avoir de problèmes et qui ne font pas réellement les vaccins; Oser le dire est important, en particulier sur cette maladie qui se transmet tout de même essentiellement par le sang et le sécrétions sexuelles, et de la mère à l’enfant. MAis faire vacciner comme on le fait actuellement la totalité de la population est un non sens. les vaccinations telles qu’elles sont pratiquées sont du grand n’importe quoi. Je me rappelle le jour où le visiteur médical est venu nous parler du Gardasil et du cervarix, il connaissait parfaitement son discours sur les risques provoqués par les papillomas virus etc.. mais les effets secondaires que nenni. Pourtant le VAERS aux USA en avait relevé beaucoup…. et au Japon aussi.

    • Si encore vous aviez des sources qui ne sont pas des vidéos sur youtube (SÉRIEUSEMENT?? Ca vous fait pas sonner une toute petite alarme?) Aucune source crédible ne peut appuyer votre point, parce que ces sources n’existent pas. Je ne comprend juste pas comment on peut gober des sources aussi douteuses. Pensez-vous que Big Pharma sont les seuls a manipuler les gens? Que les vendeurs d’huile de serpent, d’homéopathie et autres ‘médecines douces’ pleines de bibittes écrasées, ne sont pas des business qui se font de l’argent en exploitant la peur et le désespoir des gens malades qui cherchent une raison et une solution a leurs problèmes??

      Je préfère donner mon argent pour des vaccins qui jusqu’à ce jour ont fait leurs preuves pour enrayer des maladies graves, que de les donner a des gens qui n’ont aucune formation scientifique et qui instillent de la paranoia dans les masse pour vendre des pilules d’herbe à poux aux vertues miraculeuses. Et pendant ce temps, la rougeole et la coqueluche reviennent, et DES ENFANTS MEURENT! De maladies complètement évitables! De toute évidence ca marche vos trucs hein?

      • 😀 j’aime votre conclusion

      • You tube , des sources non fiables? ET pourquoi alors prenez vous la peine de faire des vaccins qui font des publicités télévisées? Croyez vous que cela soit plus fiable? En effet les demandes d’AMM sont faite par les laboratoires. Ils fournissent un cahier des charges uniquement documentés par eux sans aucune possibilité de vérification indépendante. Ensuite ils en font la promotion par l’intermédiaire des visiteurs médicaux avec des discours infantilisant , qui déclenchent la peur, qui sont bien souvent exagérés .. “Des enfants meurent” , je peux le lire tous les jours, mais juste sachez que des enfants meurent aussi après des vaccinations et cela n’est pas tolérable, quand encore il ne reste pas légumes toute leur vie suite à un vaccin.

        Mais il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. c’est bien triste de faire l’amalgame entre les victimes et les vendeurs de noisettes car elles à la base elles voulaient juste se protéger.
        Vous êtes juste méprisant envers elles dans vos propos. Et sachez que si nous avons des médecin avec nous ce n’est pas parce que nous n’avons rien à prouver au contraire. Après je vous souhaite de ne jamais connaitre notre calvaire; car il est quotidien.

        • Vous en voyez beaucoup des pubs pour les vaccins de base du calendrier vaccinal Canadien vous? Sur quelle planète vous vivez au fait? Et quel discours infantilisant? ‘Voici les études voici les résultats’ c’est infantilisant pour vous? Z’avez pas la couenne dure…

          Alors celles qui choisissent la vaccination en connaissance de cause sur la base d’études sérieuses et béton sont des aveugles qui ne veulent pas voir, mais celles qui se font piéger par des charlatans laveurs de cerveaux bio que tous les scientifiques sérieux décrient, ‘veulent juste se protéger’?

          Je suis méprisante vous avez raison, et une chance que vous voyez pas ma face quand je vous répond! Être à ce point crédule ca me dépasse. Mais hey, je dois pas passer assez de temps sur youtube. Deux enfants vaccinés a empêcher d’imploser sous le poid des toxines, ca prend du temps dans une journée!

          Allez sarcastiquement vôtre!

          • Charlou, Je ne vis pas au Canada, d’ailleurs je ne supporterai pas de voir à la télé une publicité toute les 10 minutes … Je vis en france mais sur la même planète que vous et oui j’en vois des publicités pour des vaccins. Continuellement, et en particulier dans mon métier d’infirmière.
            Concernant les études , êtes vous capable de me montrer une étude qui montre l’inocuité des vaccins ? Etes vous capable de me montrer une étude sur l’innocuité de l’aluminium?
            😉

            Il faut permettre aux personnes de choisir en connaissance de cause; Ici, en FRance , les médecins ne donnent aucune information avant de vacciner, ils ne prennent pas la peine de même indiquer le nom des valences injectées et ne se donne même pas la peine de s’informer eux mêmes .. Pas tous heureusement mais concernant le vaccin hexavalent et le vaccin gardasil c’est le cas. .

            Pour le reste, je ne passe pas mon temps sur youtube, les liens que je vous ai mis sont passés sur nos chaines télévisés sur des chaines sérieuse : france 5 et ARTE. Ce sont des documentaires officiels et reconnus.

            D’autres ce sont des documentaires que nous avons monté, mais aveuglé par votre croyance, vous ne prenez pas plus le temps de les visionner ou de rechercher par vous même.

            Je ne suis pas certaine de savoir qui est la plus crédule des deux… Prenez le temps de les visionner, vous verrez qu’il y a des information stout à fait sérieuses.. ET ensuite nous pourrons parler sereinement. PAr contre, j’attends que vos arguments soient un peu plus scientifiques, car dire que mes sources viennent des partisans du bio…. ne fait pas très scientifique. Cela prouve juste votre méconnaissance du sujet et surtout votre incapacité à lire ou écouter d’autres arguments que les vôtres. MA foi, cela vous regarde.
            Sur ce en France il nous faut aller travailler aussi bonne journée;

  93. je reviens sur le terme d’antivaccinaliste, il est facile à utilisé puisqu’ainsi il discrédite toute personne qui ose critiquer les vaccins, même si cette personne est bien documentée; Le problème étant qu’à force on connait tous quelqu’un qui a développé une SEP suite au vaccin contre l’hépatite B , on connait tous une personne ayant développé un problème post vaccinal et bientôt les victimes seront entendus et c’est pour cela que je vous dis que big pharma risque de perdre beaucoup.. Aucune molécule n’est en cours de développement pour vaincre une maladie. Bg pharma stagne et par conséquent ils ont tout misé sur le développement des vaccins alors il faut discréditer ceux qui critiquent. …

  94. veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe.

  95. pour finir pour ce soir, en quoi mes sources scientifiques sont moins fiables que les sources des laboratoires qui sont à la fois juges et parties?

    • il n’y a pas que les trusts pharmaceutiques qui étudient et suivent les vaccins.

      vos sources sont moins fiables pour plusieurs raisons:
      1. vous citez des témoignages, des docu…qui font appel à des témoignages, et le système VAERS aux USA. Cela montre votre ignorance des biais de raisonnements qui peuvent induire une personne en erreur. Ces biais de raisonnements sont la raison pour laquelle des processus scientifiques sont mis en place pour déceler le vrai du faux. Par exemple la confusion entre corrélation et causalité: je prends une pilule, je vais mieux le lendemain, ça doit être à cause de la pilule. ce n’est pas toujours le cas.
      2. vous citez certains auteurs, ou des publications scientifiques: c’est le début d’une argumentation un peu plus intéressante que le simple appel au témoignage. mais pourquoi un tel aurait-il plus raison qu’un autre? pourquoi un tel article montrant pas de danger serait-il plus vrai qu’un autre article qui montrerait un danger? Pour dégager une information dans un ensemble de publications, on fait ce que l’on appelle une expertise collective. Un ensemble de chercheurs se réunissent, font le bilan de l’ensemble des publications et en tire des conclusions sur la véracité qui en ressort.

      De cela ressort: à notre connaissance, l’aluminium ne pose pas de danger, de même, il n’y a pas de lien entre sclérose en plaque et le vaccin hépatite B.

      après il vous reste, l’émotion, les images chocs (docu), les témoignages (encore et toujours), le cherry picking (citer quelques scientifiques qui vont dans le sens de vos croyances mais qui sont minoritaires), des confusions entre système judiciaire et les connaissances scientifiques, etc. Bref, il vous reste la COMMUNICATION, mais ce n’est plus de la science.

      j’ai détaillé tout ça dans un article sur mon blog: http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/03/25/comment-savoir-qui-a-tort-ou-qui-a-raison-dans-un-debat-scientifique/

      • Lol mes sources sont plus fiables, je connais les médecins personnellement,et je suis infirmière, qu’un article que vous même avez écrit sur un blog…. Au moins moi je cite des études scientifiques…

        • LOL je suis infirmière aussi et je connais des médecins PERSONNELLEMENT. Pis j’en parle pas, pis je suis quand même capable de citer des sources fiables et publiée dans des revues sérieuses! C’est donc drôle!!!

          Combien de vidéos youtube ca prend pour équivaloir une étude scientifique?

          Faut au moins pouvoir en rire…

      • Vous savez communiquer sans faire appel sans cesse à votre blog?

      • Vous savez communiquer sans faire appel sans cesse à votre blog?

  96. Bonjour et merci pour cet article intelligent !

    Deux anecdotes :

    Adolescente j’ai contracté suite à une vaccination contre la rubéole la rubéole la plus carabinée que mon médecin avait pu voir dans toute sa carrière de praticien.
    J’étais depuis bien embêtée quand je voyais des anti (dont je n’ai jamais soutenu le discours) dérouler leur chapelet d’arguments car mon expérience m’avait démontré qu’un vaccin peut vous faire contracter la maladie contre laquelle il est censé vous protéger.
    Un grand merci donc d’avoir éclairé ma lanterne, je comprends mieux pourquoi ce vaccin-là en particulier a pu avoir cet effet. Le problème n’est sans doute pas le vaccin mais le fait que certains vaccins soient réalisés sans précautions sur des sujets au système immunitaire faiblard (ce qui était indiscutablement mon cas).

    Deuxième anecdote, il y a quelques mois, une collègue de 35 ans qui avait fait tous ses vaccins étant jeune mais qui n’avait depuis fait aucun rappel a eu la coqueluche. Cette maladie n’est certainement pas très répandue mais n’étant pas protégée elle y a été exposée et a du en subir toutes les conséquences désagréables et potentiellement dangereuses (le fait qu’elle soit asthmatique n’a rien arrangé).
    Est-ce à relier au fait que cette collègue pour des raisons professionnelles est amenée à voyager énormément (Chine, Vietnam, Afrique du nord etc.)?
    Quoiqu’il en soit toute notre entreprise a du être fermée le temps que chacun mette à jour ses vaccinations afin d’éviter une épidémie (beaucoup de collèges ayant des enfants en bas âge ou enceintes ont été particulièrement suivies) ! Donc oui se vacciner ET faire ses rappels c’est se protéger soi mais aussi protéger les autres.

    Un grand merci de fournir de bons arguments, faciles à comprendre et à exposer à opposer aux “opposants” ! J’attends avec impatience les prochains repas familiaux dans lesquels je pourrai enfin avancer un argumentaire pour faire taire les fâcheux et les ignorants. ça n’a pas de prix !

  97. Salut! J’aimerais savoir ton opinion sur une chose: mes filles ont reçu leur vaccin de 18 mois (le Priorix Tetra, un vaccin contre rougeole-oreillons-rubéole-varicelle à virus vivants atténués). Toutefois, après l’injection, l’infirmière s’est rendue compte que le vaccin était périmé de 5 jours (bravo le professionnalisme!). Selon son protocole, on doit attendre 4 semaines et faire vacciner de nouveau nos enfants (ce qui me fait vraiment chier, considérant que j’ai des triplées et que les vaccins sont loin d’être une partie de plaisir!). Personnellement, je serais plutôt pour qu’on leur fasse passer un test sanguin pour vérifier l’état de leurs anti-corps contre ces maladies afin de juger si une nouvelle dose est vraiment nécessaire. Il me semble que 5 jours, ce n’est vraiment pas tant que ça et que le vaccin devait être encore en bonne partie actif – comme un yogourt est encore bon, même après la date de péremption. T’en dis quoi?

    • En quoi un test sanguin sera une partie de plaisir plus grande qu’une revaccination?
      Surtout si à la fin, il faut quand même refaire le vaccin après le test sanguin… 😉

    • Si vous voulez absolument éviter une dose de vaccin, ce pourrait être possible de faire les analyses de détection d’anticorps, mais vous pourriez avoir à chercher, car je ne suis pas certain que tous les centres hospitaliers offrent l’analyse pour détecter des anticorps contre ces problèmes de santé (c’est peu fréquent qu’on fasse cette demande).

      Par contre, je suis assez d’accord avec vous que le fait que le vaccin soit périmé depuis 5 jours est probablement peu important. Ce serait surprenant qu’il y ait eu une dégradation importante en 5 jours de plus! Par excès de prudence (être 100% sûr que le calendrier a été respecté) et pour éviter des analyses compliquées, on pourrait simplement donner une dose de plus, surtout que ce n’est pas dangereux…

  98. Je ne dis pas que le test sanguin sera plus réjouissant, mais il pourrait potentiellement nous éviter une nouvelle vaccination qui, selon moi, n’est pas sans risque. Connaît-on réellement les impacts d’une double vaccination en si peu de temps ? Il n’y a aucun effet secondaire à un prise de sang, si ce n’est la douleur temporaire, tandis que les vaccins causent souvent de la fièvre, un état maussade, etc. Je suis déjà passée par là une fois, pas envie de me retaper ça une seconde fois, parce qu’une @#%?&* d’infirmière a oublié de regarder la date d’expiration sur les TROIS fioles qu’elle a employées!

  99. Jocelyne Gervais

    Bonjour Monsieur,
    Une pétition a été lancée en Europe par des médecins pour éliminer l’aluminium dans les vaccins et démontrent, preuve à l’appui, la dangerosité de cet élément.
    ttp://www.change.org/DTPolioSansAluminium
    Le public peut également signer celle-ci à une rubrique réservée pour eux.
    Voici ma question:
    Durant la PEURdémie du H1N1, un pays comme la Pologne a refusé catégoriquement le vaccin.
    Résultats: pas plus de décès… En Europe, 8% seulement de la population a été vaccinée, aux E.-U. 10% et ici, au Québec 57% !!!
    Là encore, pas plus de décès à déclarer qu’ici.
    Je ne comprends pas la logique car il y aurait dû avoir beaucoup plus de décès en Europe étant donné le très bas taux de vaccination.
    Éclairez-moi s.v.p.

    • Bonsoir Madame,

      si l’aluminium est si dangereux, pourquoi la pétition vise-t-elle à l’éliminer seulement des vaccins et non de tous les autres produits de consommation courants?

      Aussi, si vos données sont juste et que 57% de la population québécoise a été vaccinée contre le H1N1 alors que seulement 8% de l’Europe l’a été, où sont tous les innombrables morts reliés aux vaccins??? Si la vaccination est aussi dangereuse que certains le prétendent, le taux de mortalité/de maladie d’Alzheimer/d’autisme/de myofasciite à macrophages ou je ne sais quoi encore de la population québécoise devrait monter en flèche par rapport au reste de l’Amérique du Nord ou encore de l’Europe. Est-ce le cas?

      Éclairez-moi s.v.p.

  100. Pingback: Tout savoir sur la grippe et le vaccin | Nouvelles de Montréal

  101. À l'intersection

    Bravo de la partie de une mamam qui est à l’intersection du diagramme de Venn (pour les vaccines & pour l’allaitement)!!! (Avant de continuer, je suis desolée de mon francais écrit, mais je comprends tous ce que je lis!)

    J’ai deux questions:

    1) Par rapport à la RRO. Pourquoi ne la donner pas aux enfants plus jeunes de 12 mois? Étant donné la vague ridicule que beaucoup de gens ne donnent pas cette vaccine,
    est-ce que l’immunité de communauté est-elle fortement presente au Québec?

    2) Par rapport à la BCG, pourquoi on ne la donne pas à l’Amérique du Nord? J’ai récu la BCG à mon pays quand j’étais petite.

    J’ai un bébé de 4 mois et je suis inquiète. Je voudrais bien qu’il recoit toutes les vaccines asap!

  102. Il y a eu plusieurs études qui ont montré un lien entre vaccin hépatite b et SEP, entre autre l’étude de Hernan, l’étude Tardieu et Costagliola etc;. Ensuite vos collectifs, quand on voit ceux qui y participent et leurs conflits d’intérêt on ne peut que restés dubitatif concernant leur réelle capacité à réfléchir sereinement sas parti pris. Ensuite pour les études des professeurs Ghérardi et Authier, elles montrent les atteintes, provoquées par l’aluminium vaccinal. Là ce sont des études qui montrent la physiopathologie, le mode principal d’action. ET nous aussi nous avons des médecins qui osent en parler et qui ne tiennent pas du tout le même discours. ttp://www.revahb.fr/
    Si chaque fois que vous vous trouvez devant une personne qui développe une maladie post vaccinale vous rejetez d’emblée l’origine vaccinale, vous n’avancerez pas dans la recherche. Les médecins allemands qui ont tous notés la formation d’un œdème cérébral post vaccinal, entraînant la mort subite du nourrisson , ont bien été obligés de signaler le fait. Si un enfant réagit une première fois par des symptômes particuliers, et qu’après chaque injection le bébé a des réactions de plus en plus forte et qu’il finit par décéder il faut bien en tenir compte. On fait des études cas témoins qui ne veulent rien dire;
    Avez vous donc une étude qui me montre l’innocuité de l’aluminium vaccinal?
    Non vous n’en trouverez pas il n’en existe aucune;
    Pour répondre à l’intersection, le RRO ne peut pas être injecté aux enfants de moins de 1 an car il s’agit d’un virus inactivé et que le système immunitaire du bébé n’est pas mature.

    • Et toujours pas de source, sauf un site partisan et des anecdotes (‘Certains médecins sont contre!!’) et après avoir googlé vos études, elles ont pour la plupart été disqualifiées par des études comparables:

      http://www.who.int/vaccine_safety/committee/topics/hepatitisb/multiple_sclerosis/qa_sep04/fr/

      Mais comme vous avez été brainwashée a voir toute organisation prestigieuse et composée de scientifiques sérieux comme des pion à la solde de Big Pharma, vous ne pouvez juste pas le voir. Vous avez vraiment besoin de lire ceci:

      http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/03/25/comment-savoir-qui-a-tort-ou-qui-a-raison-dans-un-debat-scientifique/

      Vous êtes un exemple type d’anti-vaccin. Et pour finir sur votre semi-argument sur l’aluminium vaccinal? Laissez moi paraphraser le texte que j’ai mis en lien ci-haut:

      ‘De l’autre côté du spectre se trouve la prudence scientifique, car la science est l’école de la modestie. Il est par exemple impossible de démontrer un risque nul scientifiquement. Le risque nul n’existe pas! Au mieux, un scientifique honnête aura le discours suivant: « Pour le moment, nous n’avons pas pu mettre en évidence un lien entre x et y ». Ou encore « en l’état actuel de nos connaissances scientifiques, nous n’avons pas pu mettre en évidence un risque… ». Dans un débat, les « anti » profitent de cette humilité pour gagner le public: « Ah vous ne pouvez pas me prouver que ce n’est pas dangereux? DONC vous avouez que vous n’en savez rien? DONC vous nous faites prendre un risque? etc. »

      C’est encore une fois tordre le cou à la science. Quand un scientifique dit, « jusqu’à présent, nous n’avons pas pu…. » ce qu’il veut dire c’est que si risque il y a, il est vraisemblablement faible. On le mettra peut-être en évidence un jour, mais il restera faible. La véritable discussion à mener, le véritable débat, n’est pas le risque en soit, mais le rapport risque/bénéfice.’

      Comme j’ai dit, un exemple-type. Et le bout complètement délirant sur les médecins allemands qui on tous noté de l’oedème cérébral post-vaccinal?? Vous ne pouvez pas être sérieuse. La source svp?? Pur délire. Un peu de gros bon sens s’il vous plait? J’ai googlé ‘œdème cérébral post vaccinal’ et je n’ai absolument rien trouvé hors de ce qui avait été posté dans les site d’anti-vaccins enragés, donc rejetés d’office.

    • Pfiou…j’allais répondre à votre premier commentaire, et puis j’ai vu les réponses qui vous ont été faite, vos propres réponses….

      Aucune citation d’étude, des “on dit”, un disqualification totale des études qui vont pas dans votre sens en les attribuant à un collectif “vendu”….et bien sur, un syndrome de persécution, ou vous en voulez à tout ceux qui vous prouvent que vous avez tord, en leur reprochant ce que vous faites depuis le début ( j’ai adorer votre paragraphe sur les malheureux “Antivaccinaliste” )

      Décidément, je ne vois même pas de débat possible : la science ne s’est jamais fondé sur une expérience personnel, ou sur une seul étude : et quand le consensus va dans un sens (et on parle bien de “consensus scientifique”, avec la méthodologie derrière, inutile de me citer Galilée ), ça veut rarement dire qu’en face, les “anti” sont de pauvre génie incompris qui aurait vu ce qu’aucun labo n’a jamais vu avant !

      Aucune étude digne de ce nom n’évacue une responsabilité “vaccinale” à un effet “post-vaccinale” !! Maintenant, et on ne le répétera jamais assez : “Corrélation n’est pas causalité” !!
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cum_hoc_ergo_propter_hoc#cite_note-5

      Si vous ne comprenez pas ce principe, vous ne pouvez même pas commencer une démarche scientifique !

      C’est incroyable d’être enragé (et aveugle ) à ce point là : visiblement, votre cas personnel vous touche plus que nécessaire et vous n’êtes pas objective

      • Et moi je vous dis que les professeurs Authier et Ghérardi ont publié une étude en anglais concernant le lien entre la myofasciite et l’aluminium vaccinal. Vous pouvez aller visiter le site de E3M

        Comment puis je être anti vaccinaliste si je suis une victime de vaccin? Il est évident que si je suis victime de vaccin c’est que je me suis faite vacciner; Où est donc votre soit disant rigueur scientifique? Si j’étais anti vacinaliste je ne serai pas là à puisque je n’aurai pas été vaccinée et que je serai en bonne santé en train de regarer un film à la télé avec mes enfants.

        Pourquoi en France les effets secondaires des vaccins sont tous regroupés à l’ANSM dans un même dossier, sans possibilité de faire le distingo ? ou encore mieux pourquoi faut il aller sur les pathologies pour savoir quel est le type de médicament qui a causé le problème. C’est ainsi que l’on se retrouve avec des scandales sanitaires tels que
        celui du viox celui du distilbène ou celui plus récent du médiator.
        Peut on à la fois être juge et partie, Peut on juger de l’innocuité ou de l’étude d’un tel ou d’un tel si n est à la fois juge et partie?
        Vous me faites rire quand vous me dites que les études ont été soit disant éliminées. comment se fait il que seules les études indépendantes le soit?
        Vous êtes vous penché sur un problème crucial qui est le problème des conflits d’intérêt? Peut on être à la fois juge et partie?
        Je pense que vous n’êtes pas plus objectif que moi monsieur puisque vous ne voulez même pas aller jusqu’au bout du scientifique en vous disant et bien peut être que cela repose sur quelque chose de scientifique. Croyez vous que les labos auraient inscrit dans les effets indésirables du VHB la SEP ou les SLA si cela n’était pas avéré?

        S’il existait réellement une rigueur scientifique et une prise en compte du doute, qui devrait profiter aux malades, on aurait depuis longtemps enlevé l’aluminium des vaccins et des autres produits.. En france, on l’a enlevé des déodorants ….

        Voilà le reportage pourtant pro vaccin qui a parlé des problème avec le vaccin hexavalent:
        ttp://www.dailymotion.com/playlist/x11ku7_tchels0o_le-vaccin-un-geste-anodin/1#video=xa3yxo

        Je ne peux pas vous en vouloir, ne pas vouloir voir, croire dur comme fer en votre dogme, montre seulement que vous manquez d’ouverture d’esprit et surtout de réelle rigueur, que votre méconnaissance du sujet , ne vous permette pas de prendre des décisions en toute connaissance de cause. j’espère que les enfants n’en subiront pas des conséquences.

        bonne soirée;

  103. Après , tout ce que je vous souhaite c’est de ne pas aller grossir la liste de ceux qui ont développé des effets indésirables.. (en particulier avec vos nourrissons. )

  104. J’aimerais signaler une erreur qui m’a fait grincer des dents : un vaccin administré sans facturation directe n’est pas « gratuit », il est « financé par un programme d’État, lui-même financé par l’imposition d’une frange de la population », « gratuit », ça serait plus un sourire qu’un vaccin ;-).

  105. Je ne suis pas d’accord avec aucun de vos pseudo-arguments. Et pour ce qui est de l’évolution des espèces, Darwin a démontré que ce sont les plus forts qui dominent. La vaccination fait régresser l’humanité parce qu’elle garde en vie les plus faibles qui ensuite se reproduisent, affaiblissant ainsi la chaîne.

    • Je suis entièrement en accord avec ton opinion. Même si c’est triste pour certain. Naturellement, la maman animale laisse le petit malade. La sélection naturelle. C’est un fait. Plus que les études scientifiques fait sur les vaccins, à mon avis.

    • Faux, Darwin à dit que le survivant était le mieux adapté à ne pas confondre avec le plus fort 😉 Si vous n’adérée pas à cette correction c’Est que vous être Darwiniste et que je n’ai plus à vous répondre mais j’imagine que vous avez lu le text original et entier du journal personnel de Darwin tout comme moi?

      • On commence à s’éloigner pas mal du sujet principal, qui est l’efficacité/innocuité des vaccins, mais comme l’évolution par sélection naturelle est un sujet qui me passionne, je me permet de commenter. Les humains n’évoluent tout simplement plus par la sélection naturelle, vaccins ou pas, car cette dernière est déterminée par le succès reproducteur des individus. Or, aujourd’hui, le fait de posséder une caractéristique physique ou comportementale particulière n’a pas d’influence sur le nombre d’enfants que nous avons et donc, sur la passation de cette caractéristique aux générations suivantes. Les vaccins «n’affaiblissent» pas l’espèce.

    • Je suis d’accord et non avec toi… Faudrait arrêter de vouloir vivre dans un environnement aseptisé, c’est ce qui nous prend moins fort face aux microbes par contre, que tu soit un bodybuilder de 25 ans ou une petite fillette de 10 ans, si la meningite de rentre dedans sa change pas grand chose.

  106. Jocelyne Gervais

    Réponse à M. Riverman:
    Je crois que vous savez aussi bien que moi que le Ministère de la santé ne publie pas et ne publiera jamais les effets secondaires dus aux vaccinations !!!
    Par contre, il existe ici, au Québec, un “fonds pour les victimes des vaccinations” …
    Ceci étant dit, voici un lien sérieux de la British medical journal:
    http://www.bmj.com/content/346/bmj.f794
    Et autre lien de Autisme Montréal:
    http://www.autisme-montreal.com/freepage.php?page=48.21.24
    Avec ces liens, je crois bien me poser les bonnes questions …

    • Ah bon alors le Ministère de la santé fait part de biais de publications… La fameuse théorie du complot c’est ça? Je n’ai toutefois pas demandé les effets supposément liés à la vaccination puisque ceux-ci seraient évidemment dissimulés… Tout ce que je demande c’est s’il y a eu une augmentation du taux de mortalité, de maladie d’Alzheimer ou d’autisme suite à la vaccination de masse au Québec… Vous me dites que le Ministère nous cacherait ces données et que l’on ignore qui est en vie et qui est mort, qui souffre d’Alzheimer et qui n’en est pas atteint?!?! Je ne suis pas sûr de comprendre. Vous me dites que les vaccins sont dangereux et tuent des gens mais lorsque je vous demande où sont tous ces morts au Québec par rapport aux autres pays moins vaccinés vous me dites que l’on ne dévoile pas ces données…

      Et quant à l’autisme, avez-vous vraiment lu les informations contenues sur le site de Autisme Montréal??? Première ligne du 2e paragraphe : “on ne connaît toujours pas la cause exacte de l’autisme”. On parle donc ici d’hypothèses encore à l’étude et non de faits. Je peux bien moi-même avancer l’hypothèse que l’autisme est causée par la consommation de brocoli (je n’ai pas de statistiques précises mais je serais prêt à affirmer que si l’on questionnait les parents de ces enfants on pourrait trouver que tous les enfants autistes ou presque ont déjà consommé du brocoli…), ce qui ne démontre pas pour autant un lien de causalité! Ce n’est pas parce que 2 événements sont consécutifs que le premier est nécessairement la cause du second.

      En fait, les arguments anti-vaccination et les substances toxiques accusées d’être responsables de maladies dont on ignore encore la cause ne cessent de changer. Certaines personnes ne cessaient de marteler que le thimérosal était responsable de l’autisme alors qu’il n’est plus contenu dans AUCUN vaccin au Canada depuis 1994, sauf le vaccin antigrippal. De plus, ce qui est franchement curieux, c’est que plusieurs pays ont retiré le thimérosal de la composition de leurs vaccins et que la prévalence de l’autisme a continué d’augmenté. Si l’hypothèse selon laquelle le thimérosal cause l’autisme était vraie, nous aurions dû noter une diminution des cas d’autisme dans les années suivant le retrait de celui-ci dans les vaccins. Or, ce n’est pas le cas c’est même le contraire!!! Puisqu’il est devenu plutôt difficile pour les anti-vaccinalistes de défendre ce point de vue, la nouvelle substance au banc des accusés est maintenant : l’aluminium.

      Voyez-vous madame, je n’ai aucun problème à ce que des choses soient remises en question ou que des hypothèses soient avancées. Là où j’ai un problème avec les arguments anti-vaccins c’est qu’ils semblent ignorer plusieurs notions de base ou tout simplement ne pas les comprendre : principalement le lien de causalité, la notion de “la dose fait le poison”, la reproductibilité des résultats et aussi qu’une théorie ou une hypothèse n’est pas un fait.

      Bref, vous pouvez bien vous poser toutes les questions que vous voulez. Cependant, prétendre détenir la clé de problèmes de santé dont on ignore encore la cause aujourd’hui (autisme, alzheimer), c’est prendre un sacré raccourci intellectuel!

  107. Jocelyne Gervais

    Réponse à M. Riverman:
    J’ai oubliée de vous dire où j’ai pris mes chiffres:
    Taux de vaccination Allemagne 8%-10%:
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/17/97001-20110817FILWWW00377-l-allemagne-incinere-le-vaccin-h1n1.php
    Taux de vaccination France 8%:
    http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/seuls-8-a-10-des-francais-ont-ete-vaccines-contre-la-grippe-a-h1n1-24-06-2010-977464.php
    Taux de vaccination Pologne 0%:
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/06/01011-20091106FILWWW00529-la-pologne-refuse-les-vaccins-h1n1.php
    Et le Canada (champion dans le domaine) 73%:
    http://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2010004/article/11348-fra.pdf

    Canada: population 34 millions 427 décès (taux vaccination: 73%)
    Allemagne: population 81 millions 226 décès (taux vaccination 8-10%)
    France: population 65 millions 312 décès (taux vaccination 8%)
    Pologne: population: 38 millions 173 décès (taux vaccination 0%)

    Alors, M. Riverman, comment se fait-il qu’au Canada, il y a eu plus de décès que les pays avec un taux de vaccination très faible ou 0 vaccination ???

  108. D’abord, bravo pour votre style d’écriture ! J’adore ! Mon carnet de vaccination était bien à jour, mais travaillant depuis plus de dix ans dans un hôpital, je ne m’étais jamais fait vacciner contre la grippe. Je ne me sentais pas concernée ou en “danger” je suppose. Par contre, depuis la naissance de mon petit bonhomme qui est atteint d’une hypotonie sévère de nature inconnue qui amène facilement des complications pulmonaires lors d’un simple rhume, toute la famille y passe ! Le plus vieux et son père ronchonnent puisqu’ils n’aiment pas les aiguilles, mais n’empêche que lorsque l’un de nous est malade ça ne dure jamais très longtemps maintenant ! Sûrement y-a-t-il un certains risque dans la vaccination, mais lorsque vous voyez un enfant, votre enfant, votre bébé, malade et désaturer à vu d’œil, le risque ne peut certainement pas être pire !

    C’est une question de santé pour mon fils, mais malgré cela, j’avoue que tout ce qu’on peut entendre sur les vaccins m’a tout de même inquiétée. Préoccupée par la quantité d’injections et de virus injectés lors de certains rendez-vous, j’ai finalement décidé d’étaler entre autres les vaccins de 12 mois sur quelques mois. Un bon compromis à mes yeux ! Malgré que pour ses 18 mois tout était à jour, il s’est tout de même trouvé une infirmière pour me dire que j’allais traumatiser mon enfant en lui donnant ces injections à des moments différents plutôt qu’en un seul rendez-vous ! Et chaque fois je devais me rejustifier auprès de l’infirmière du CLSC qui questionnait mon choix. Comme quoi, peut importe notre décision, il s’en trouve toujours qui essayons d’ébranler nos décisions !

    Je me questionne tout de même, comment se fait-il qu’il y ait un vaccin pour la varicelle par exemple ? J’ai eu cette maladie vers 8-9 ans et je ne comprend pas très bien pourquoi on vaccine maintenant ? Ce n’est pas une maladie bien dangereuse il me semble ? En vaccinant contre ces maladies “d’enfant” ne risquons-nous pas de rendre des adultes plus malades s’ils n’ont plus l’efficacité du vaccin qu’ils ont eu dans leur jeunesse et qu’ils sont en contact avec des gens qui ont la maladie ? Parce que la varicelle chez un adulte, c’est quelque chose ! Je me demandais aussi si vous pouviez m’éclairer sur les injections contre les VRS (sinagis). Ce n’est pas un vaccin mais plutôt des anticorps qui sont injectés, si j’ai bien compris ? Êtes-vous aussi convaincu du bien fondé de ces injections que des vaccins ? Y a-t-il des études s’y rattachant ?

    Merci beaucoup pour vos éclaircissement.

  109. Jocelyne Gervais

    M. Riverman,
    Vous dites et je vous cite:

    “Cependant, prétendre détenir la clé de problèmes de santé dont on ignore encore la cause aujourd’hui (autisme, alzheimer), c’est prendre un sacré raccourci intellectuel! ”

    Je n’ai JAMAIS PRÉTENDU détenir la clé du problème. Tout ce que j’ai fait est de poser des questions.

    Je crois que j’ai été polie avec vous mais de votre côté, vous semblez prendre un malin plaisir de vous moquer de moi.

    Je ne crois pas avoir mis des liens genre “Youtube” pour poser mes questions. Au contraire, j’ai même utilisé un lien très sérieux soit celui de la “British Medical Journal” dont vous n’avez pas fait mention d’ailleurs.

    Mais bon, d’après vos écrits, vous détenez LA vérité et bravo à vous.

    Quant à moi, je ne suis plus intéressée par ce blogue car pas moyen de discuter dans le respect …

    • Hmmm k?!? Cette citation était en fait une citation générale/mon opinion sur le sujet et ne vous était pas destinée personnellement madame Gervais. Car c’est bien ce que l’on entend aujourd’hui par rapport aux craintes reliées aux vaccins : les vaccins causent l’autisme, l’aluminium contenu dans les vaccins cause l’alzheimer. Mon point était seulement que l’on ignore encore les causes de maladies complexes telles que l’autisme et l’alzheimer alors je me demande comment on peut affirmer que les vaccins en sont la cause.

      Après avoir relu mes commentaires, je ne crois pas avoir affirmé détenir la vérité d’aucune façon. J’expose simplement des faits qui me semblent pertinents et je crois le faire de façon plutôt respectueuse et posée mais bon, peut-être n’est-ce pas le cas.

      De mon côté, je préfère croire la majorité. Quand 9 études vont dans une direction et 1 étude dans la direction contraire, je préfère me ranger du côté de la majorité plutôt que de prétendre que 90% des gens sont “dans le champ” ou “manipulés”. Mais ça, ce n’est que ma position, vous n’avez aucunement à la partager et avez droit à la vôtre.

  110. lol
    ces drol je sui
    enfant

  111. Oh mon dieu, je n’ai pas fait vacciner ma fille….
    Je sens qu’il y a des gens qui vont se fâcher.
    Ma non-croyance envers les vaccins vient de plusieurs facteurs. Oui, je peut croire qu’il y a des faits. Comme que les vaccins ont supprimés des maladies importantes, et tant mieux. Par contre je met les vaccins dans le même bateau que les OGMs, les insecticides utilisés partout sur nos consommations et tout autres paquets de niaiseries que les dernières années ont réussit a inventer. Je peut pas croire qu’à long-terme, jouer dans la génétique ou dans le corps humains avec un paquets d’alternatives chimiques fait en laboratoire, ne peut pas avoir des effets sur le corps. Ça fait, quoi? 40 – 50 ans que les vaccins sont à la mode. Car je crois en effet que c’est une mode. À peine 2 générations, quelque chose dans le genre. Tsé, en 1910, on pouvait acheter de l’héroïne en pharmacie, sous prétexte que c’était excellent pour le cerveau et que ça aidait a rendre intelligent. Des années plus tard, Ohhh tiens donc, l’héroïne est extrêmement nocif pour l’être humain. Quand les radiographies (rayon-X) ont été inventés, tout le monde fesaient la file pour avoir une photo de son de-dans. Quelques années plus tard, Ah bien tient, finalement c’est pas bon et ça rend malade. Donc personnellement, les vaccins, les médicaments et autres, quand j’en prend je me sens comme un rat de laboratoire. Je crois que le corps humain et les choses misent naturellements sur notre planète est assez bien fait pour pouvoir nous satisfaire dans nos besoins. Malheureusement pour vous tous (heureusement pour moi) je suis une personne de plus a ne pas se faire vacciner, ainsi que mes enfants mon conjoint et plusieurs personnes de mon entourage. Je vous entends déjà dire: ” Ouin mais es-tu médecin? As-tu des faits scientifique? Des études universitaires? Quelques connaissance dans le domaine pour prendre une telle décision?” Eh bien non, du haut de mes 21 ans, de mon statut de maman à la maison et de légèrement grano, je prends mes décisions avec ma conscience et ce que je crois.
    C’est un opinion, c’est personnelle et je dors très bien sur ma conscience malgré le paquet de gens qui panique à cette idée.

    • Les vaccins n’ont pas “supprimé” des maladies importantes. Elles les ont mises sous contrôle. Toute diminution du taux de vaccination fait augmenter le taux d’incidence (nombre de nouveaux cas) de ces maladies dans la population. C’est ainsi, entre autres, que vous exposez inutilement votre fille à un danger plus grand pour sa santé.
      Quant au “chimique” qui ne serait pas bon, ça me fait bien rire. L’innocuité (sécurité) des produits chimiques est souvent meilleure que les produits naturels, car c’est testé et produit sous contrôle. L’arsenic et le cyanure sont naturels… pas très bon pour autant. Le millepertuis est naturel, mais a quand même des interactions majeures avec une très quantité de médicaments.
      Il n’y a aucune action “génétique” avec les vaccins. Il s’agit simplement d’utiliser des mécanismes que le corps possède déjà. En effet, le système immunitaire réagit au contact de substances étrangères (comme les bactéries) en développant des anticorps pour les attaquer, et qui vont d’ailleurs être présents en cas d’attaque ultérieure. On utilise simplement ce mécanisme en injectant des portions de la bactérie (vaccin) contre laquelle on veut que le patient soit protégé.

      “Je crois que le corps humain et les choses misent naturellements sur notre planète est assez bien fait pour pouvoir nous satisfaire dans nos besoins.”
      Pourtant, il y avait des milliers de décès avec les maladies pour lesquelles on vaccine maintenant et qui sont sous contrôle…

      En prenant vos décisions avec votre conscience, comme vous dites, vous le faites sur des préjugés et sur des jugements erronés. On ne prend pas des décisions “sur ce qu’on croit”, la majorité des gens croient un paquet de choses erronées en ce qui concerne la santé. Soyez donc à l’écoute des professionnels de la santé, eux ont étudié et connaissent les effets des vaccins. Passe encore que vous refusiez de vous faire vacciner, mais refuser de faire vacciner son enfant est un risque que vous faites subir à quelqu’un d’autre que vous-mêmes, ce qui ne devrait pas être permis.

  112. ttp://www.youtube.com/watch?v=4mmVzXnPrvc&feature=share

    Que dites-vous de ça ???

  113. Beaucoup de commentaires, pas beaucoup de courage pour tout lire. Désolé.
    Un des volets oubliés de la vaccination est la contagion. Prenons un exemple dramatique : je suis adulte, en bonne santé, pensant fièrement que rien ne peut m’arriver. Je contracte la coqueluche car je pense que les vaccins sont stupides. Ma solide constitution ne laisse paraitre que cette toux persistante. Mais je viens d’avoir un bébé tout frais (quelques jours) qui n’a pas encore eut ses vaccins obligatoire. Mon bébé contracte la coqueluche … Mon bébé décède ! Qui est responsable ? Et les autres bébés croisé à la maternité ?
    Alors dans la vraie vie, je suis vacciné, pour ne pas attraper ni pour transmettre, et mes enfants sont aussi vaccinés, pour se protéger des irresponsables.
    Mettre en danger la vie des autres est puni par la loi.

  114. 1/85 d’avoir un accident d’auto? Je suis tout à fait pour ridiculiser les gens qui dénigrent les vaccins, mais lorsque l’on argumente en utilisant des statistiques aussi ridicule, on perd notre crédibilité. Morale: si vous voulez utiliser des chiffres pour démontrer votre point, svp utiliser les bons!

  115. Nous sommes allés nous faire vacciner en famille dimanche. Nous pensions avoir à contrôler la crise d’hystérie de ma plus grande qui “a peur des aiguilles” (mais juste celles du vaccin contre la grippe, les autres vaccins passent haut la main) pendant que ma plus jeune disait: “Moi, je veux voir maman se faire piquer, ça va être drôle parce qu’elle va avoir mal!” (Vive le support familial…). C’est avec ma grande sur le bord d’exploser qu’on nous a annoncé que maintenant, le vaccin pour les enfants de 2 à 17 ans se donne par deux inhalations dans le nez. Pas d’aiguilles! Ma grande est fière d’elle de ne pas avoir pleurée. Nous, nous sommes tous en vie et personne n’est encore malade.

  116. Wow :’3 enfin quelqu’un qui s’attaque aux mythes urbains contre la santé! Comme j’aimerais vous présentez une page facebook qui racconte pleins de fausseté sur la santé (Option Santé) trop de gens ne font pas la différence entre croyances et faits testés plus d’une fois et plutôt véridiques après des années de recherches. Franchement j’ai à nouveau foi en l’humanité UN GROS MERCI aux pharmatiens du Québec, aux dentistes, infirmières et tous les malheureusement trop oubliés quand on parle de sauveur de vies dans le réseau de la santé.
    P.s. futur technicienne en réadapt physique 😀 bro fist

  117. Délibérément débile ? Trop de vaccins sans doute !

  118. Grassement rémunéré par big pharma est plus juste !

  119. [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    Je dépose ça ici… perso, je suis pour la vaccination (j’ai eu ce lien via la référence très absolument fiable *ahem ahem* de facebook… ). Ça n’a pas de sens la désinformation. Site pseudo religieux qui ont fait des recherches (douteuses) sur la question…. continuez votre bon travail, Il y a trop de charlatans médicaux sur cette terre et on a besoin d’être bien informés.

    • “Ces deux cas, combinés avec de nombreuses études publiées aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Europe, prouvent que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole n’est pas le vaccin inoffensif que l’industrie médicale conventionnelle prétend qu’il soit. En fait, tout ce que le Dr Wakefield a constaté à la fin des années 1990 concernant le vaccin combiné Rougeole, Oreillons, Rubéole, des conclusions qui lui ont coûté sa carrière et sa réputation d’ailleurs, se révèlent être une vérité indéniable.”

      Sensationnalisme, quand tu nous tiens…

  120. Autant les vaccins en soit peuvent fonctionner comme vous le dîtes, mais le réel problème en mon sens sont les adjuvents…Un mal tel une accumulations de métaux voir une intoxication des métaux qui vont se retrouver stockées dans les graisses et parfois dans celles de la barrière encéphalique pour un éventuel bien car il me semble que la pollio est détruite à 39°C donc la fièvre sans traitement et hop… Ou bien certains ions comme les ions+ d’Argent comme on le retrouve dans certains médicaments couplé à des adjuvents…

    Merci de votre compréhension :)

    • ” la pollio [sic] est détruite à 39°C donc la fièvre sans traitement et hop… ”

      Mais avez-vous pris du crack? Tous ces gens qui ont vécu ou vivent avec les effets de la polio n’auraient eu besoin que d’un bon bain bien chaud pour élever la température de leur corps?

      Je… je… je ne sais quoi dire. Je vais aller me faire couler un bain, juste au cas où j’aurais attrapé quelque chose aujourd’hui. Et je vais suggérer aux gens atteints d’un cancer de faire de même. On ne sait jamais.

  121. Sur une note un peu plus ludique… J’aime bien que tu ais inclus les cyborgs dans l’évolution! Hihihi… :)

    • Élisabeth, j’avais cessé de lire et de répondre aux commentaires sur cet article depuis longtemps (sur ordre de ma conjointe qui avait peur pour mon équilibre mental et mon bien-être psychologique), mais je voulais au moins te dire MERCI d’avoir remarqué les cyborgs!!! Ils seront bientôt là et vont faire peur aux groupes anti-vaccins avec leurs laser ultra-puissants…

  122. Après des années d’expérience et de multiples études, il me semble que l’on pourrait résumer le POUR et le CONTRE de la vaccination de la manière suivante :
    la vaccination a procuré un immense bénéfice pour une très grande majorité de personnes, et des souffrances énormes pour une petite part d’entre eux.
    Aujourd’hui, même si les mentalités évoluent très doucement, particulièrement dans le corps médical, pourquoi ne pas vouloir reconnaître les problèmes liés à la vaccination et aider les personnes qui y sont confrontées, non seulement physiquement mais par voie de conséquence face à cette chape de plomb également moralement, socialement, financièrement,…Je crois que cela n’atténuerait en rien le “bilan” de la vaccination, bien au contraire !!
    Cela permettrait aussi d’ouvrir un dialogue plus constructif lorsqu’il s’agit de vacciner un enfant ou un adulte, en permettant de prendre en compte l’ensemble des facteurs (sociétaux, familiaux…) pour juger de sa pertinence.

  123. Quel bel article de propagande, j’espère que vous être grassement rémunéré par l’OMS.

    C’est marrant, pas un mot sur Donald Rumsfeld et Gilead Sience et son Tamiflu de merde dont personne ne voulait, comme elle est bien tombée à pic cette belle épidémie de grippe aviaire qui était sensé ravager l’humanité, et puis à la date de péremption, comme par le plus grand des hasard, hop on nous ressort H1N1, la pandémie qui une fois de plus allait achever les survivant de la première épidémie.

    Pas un mot non plus bien évidemment sur les groupe pharmas faisant passer des lois pour se protéger d’éventuelles poursuites aux USA, les rendant intouchables, ni coupables ni responsables, le but étant d’écouler leurs merdes et de faire un maximum de profit en un minimum de temps.

    Vous savez quoi, monsieur le pharmachien, n’hésitez surtout pas à vous faire vacciner pour moi, je vous offre mes doses.

    Le prochain qui me vaccinera n’est pas encore née, et il faudra me tuer avant.

    • J’espère que tu ne m’en voudras pas, mais j’ai cité ton commentaire dans une conférence que j’ai récemment donnée à un groupe de professionnels de la santé. La réaction des participants a été fort amusante et plutôt révélatrice!!!

      Bref, j’imagine que je dois te remercier… en quelque sorte.

      • Je serais ravi d’avoir un feedback sur ces fameuses réponses amusantes et révélatrices.

        Par contre désolé d’avoir écrit trop vite et fait plein de fautes d’aurttôgraphffe ridicules, pour le reste je change rien sur le fond de mon message. 😉

      • Je précise que c’est pas mon métier et que je n’y connais rien, mais je me documente et je vous conseille les conférences de Sylvie Simon.
        N’oubliez jamais que le but des groupes pharma et leurs profits, c’est la maladie, pas la santé. Si plus personne n’était malade, ils n’existeraient plus.

  124. Je ne vais pas tout lire les commentaires, mais cette article me fait marrer. D’accord, certaines maladies c’est bien de vacciner. Mais franchement, vacciner tout et n’importe quoi c’est se foutre de ma tête. ça sert à quoi ?

    C’est normal de mourir c’est le choix de la nature ! Et vous croyez que même avec vos vaccins, ces être vivants ne vont pas se développer pour venir plus féroce tout comme mère nature c’est développé jusqu’à maintenant pour créer des êtres qui se tuent avec leurs propre intelligence (l’homme) ? Vous ne croyez pas que le virus “couper en morceau” peux se rassembler ? Vous ne croyez pas que la copie de l’original peux se développer ? On connais Monsanto, on connait syngenta, qui sont des boîte agropharmaceutique, ils ont promis plein de truc aussi, ba leur truc c’est du caca parce que la nature se développe et résiste ! Ok elle prend du temps.. même beaucoup.. mais elle nous aura tous un jours !

    Et vous, Monsieur ou Madame qui avez écrit cette article, vous dite à la fin, de respecter le choix des personnes du moment qu’il ne convainc pas les autres de ne pas se faire vacciner. Mais vous.. vous faites quoi là ? Dois-je donc ne pas vous respecter ? C’est comme ça que le monde avance mon coco.. en débattant, en résistant, et en réfléchissant au nom du monde et pas de son individualisme. (vu que j’imagine que vous gagner votre pain la dessus.. moi j’irais jamais travailler, ni chez Novartis, ni chez Roch, ni Nestlé, ni Monsato, ni P&G, ni Unilever, ni .. (oh pi zut la liste est trop longue)

    Même si je ne dois pas vous respectez vu que vous faite de la propagande.. je vous souhaite un bon weekend ! Salutations !

  125. Petit détail qui me chiffonne : dixit mon cours d’immuno, les symptomes que l’on a lors d’une grippe ne sont pas dus directement aux virus mais à une réaction inflammatoire excessive de l’organisme pour lutter contre le virus.
    Donc en administrant un vaccin inactivé ou en sous-unités, nos super anticorps vont quand même reconnaitre les antigènes (logique vu que c’est le but du vaccin) et une réaction immunitaire va pouvoir se déclencher… éventuellement excessive.. d’ou un syndrome pseudo grippal. Qui donc ne serait pas uniquement possible avec un vaccin inactivé.
    (enfin, je crois.)

  126. Merci merci merci pour ce texte! Bien que je trouve qu’il représente un peu trop une opinion sur les faites que les faits directement je le trouve absolument révélateur et j’espère une source future de recherches approfondies sur le sujet pour les septiques. Je n’ai pas eu le temps de tous les les réponses (il est deux heures du matin et je me lève à 7h demain (hum tantôt)), mais je suis tannée des sceptiques qui parlent toujours, toujours d’argent et encore d’argent que les compagnies font suite à la mise en marché d’un vaccin. Avez-vous le moins du monde pensé à tous les savants et les chercheurs qui ont passé leur vie, se sont vu dénigrer par leur famille, ont fait faillite pour des vaccins qui ne verront jamais le jour à cause des (ou grâce aux) suivis et des tests pharmacologiques très sévères, rigoureux, exigents, longs et coûteux qui n’ont pas permis le marché des vaccins? Ceux qui ont réussis suites à des années de recherches méritent leurs profits autant que n’importe quel travailleur, doctorant ou pdg d’entreprise. Ces gens mettent toute leur vie au profit de la science et de la connaissance afin de permettre une meilleure qualité de vie à vous tous et à vos enfants. Après des années de travaille avec d’importantes probabilités d’échecs et de faillites, ils ont droit à notre respects et notre entière confiance.

  127. Petite question au sujet du vaccin contre l’influenza qui peut paraitre étrange. Quand quelqu’un reçoit ce vaccin, c’est quel type de vaccin (vivant atténué, mort, etc)? Parce que tous les collègues de travail de mon chum ont reçu le vaccin contre l’influenza mais pas mon chum (il attendait de se faire vacciner avec moi). Par contre, quelques jours après, mon chum a eu l’influenza. Est-ce possible qu’il l’ai attrapé de ceux qui ont eu le vaccin ou si ça provient d’ailleurs? Aussi, devrait-il se faire vacciner s’il a eu l’influenza déjà cet hiver? Merci pour la réponse!

    • Allo Stéphanie!

      Le vaccin contre la grippe est en général un virus atténué (affaibli) ou conjugué (des “morceaux” de virus).

      Pour ce qui est de ton chum, c’est probablement un pur hasard!

      S’il a déjà eu l’influenza, il est probablement immunisé contre le virus pour le reste de la saison. Par contre, il faut noter que c’est souvent difficile de faire la différence entre la grippe et d’autres infections. C’est donc à voir!

      Merci pour ton commentaire Stéphanie et à bientôt!

      Olivier

  128. Salut! J’aime bien ta façon d’expliquer ces sujets.
    J’ai une question. Je vais en voyage 3-4 fois par année, mais je n’est jamais eux le vaccin pour l’hépatite A / B (twinrix). Est-ce vraiment important ou c’est un coup marketing? Car on vois beaucoup de publicité à la télé, surtout dans ce temps-ci, mais toutes payé par twinrix directement. La réflexion que j’ai c’est que si sa serait vraiment si important c’est le gouvernement qui ferait les publicités et le vaccin serait gratuit au lieu de 3 doses de 65$ à 80$ la dose. Une pharmacienne ma déjà dit que c’était pas si important, surtout que je prend que des 5 étoiles et que le niveau d’hygiène est supérieur.

    J’aimerais avoir ton opinion sur ce vaccin en particulier, si c’est vraiment important ou une manière de faire de l’argent avec les voyageurs.

    • Est-ce vraiment important? La réponse facile est : tu n’as pas besoin de te faire vacciner si tu ne l’attrapes pas et tu aurais sans doute dû te faire vacciner si tu contractes l’hépatite A ou B… Ça équivaut un peu à demander : est-ce si important de porter la ceinture de sécurité en voiture? Si tu n’as pas d’accident et que tu ne rencontres pas de policier ça ne t’auras servi à rien de “t’attacher”. Comme toujours, tout est question de risques vs bénéfices potentiels.

      L’hépatite B est plus “difficile” à contracter (contact avec du sang ou liquides corporels d’une personne infectée) mais généralement plus sévère alors que l’hépatite A se transmet plus facilement (transmission par les selles d’une personne infectée ; comme le bon vieux virus de la gastro) mais est moins sérieuse habituellement. L’hépatite B se traite potentiellement avec des antiviraux et l’hépatite A… ne se traite pas par aucun médicament.

      Donc, la réponse complexe est :
      – ça dépend de la destination
      – ça dépend de la durée du séjour
      – ça dépend du type de voyage (vacances, travail, aide humanitaire, etc.)
      – ça dépend des “activités” pratiquées (tatouage, acupuncture, relations sexuelles non protégées, consommation d’eau non traitée ou d’aliments crus contaminés)
      – etc.

      Moi personnellement je n’avait pas le choix de recevoir le vaccin contre l’hépatite B durant mes études et j’ai également choisi de recevoir la vaccination contre l’hépatite A avant mon voyage au Mexique. Était-ce nécessaire? Je ne le saurai jamais. J’aimerais bien savoir à l’avance si je vais contracter une maladie que l’on peut prévenir par la vaccination, tout comme j’aimerais savoir à l’avance quel est le billet de 6/49 qui sera gagnant du prochain gros lot, comme ça je pourrais faire un choix vraiment éclairé mais bon… 200$ pour avoir l’esprit tranquille pour les 20 prochaines années est si cher payé? Pour certains oui, pour d’autres non.

      Pour plus d’informations :
      http://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/maladies/hepatite-a#preoccupation
      http://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/maladies/hepatite-b

      Bonne réflexion!

    • Salut Yan! Considérant les conséquences majeures de contracter l’hépatite A ou B, les bénéfices obtenus avec le vaccin m’apparaissent significatifs, du moins c’est mon impression. Pour répondre à ta question, je ne crois pas que c’est un coup marketing. Également à noter: l’hépatite A et surtout la B peuvent être contractées chez soi, au Québec ou ailleurs. Merci pour ta question et à bientôt! Olivier

      • Merci Olivier pour ta réponse! Je vois que le vaccin de l’hépatite A et B est donnez depuis 2008 aux enfants de 4e année du primaire… Quand j’étais au primaire et secondaire, j’ai reçu plusieurs vaccins, mais ont sais jamais pour quoi. Est-ce qu’il y a des chances que celui de l’hépatite B du moins était la dedans? Parce qu’il est trop tard pour me faire vacciner pour ce voyage ci.

    • En fait, la publicité devrait parler des vertus de ce vaccin en général, et non spécifiquement pour les voyageurs.
      Les hépatites sont des maladies sévères du foie nécessitant ensuite la prise à vie de médicaments pour contrôler le virus (hépatite B). Lorsque mal traité, le dysfonctionnement du foie peut être sévère et mener à une insuffisance hépatique. Il cause aussi un risque plus élevé d’hépatocarcinome (cancer). Il faut parfois même greffer un nouveau foie…
      D’ailleurs, le gouvernement paie ce vaccin. Il est administré aux enfants durant leur primaire. Il n’est par contre malheureusement pas payé pour les adultes qui ne l’auraient pas reçu pendant leur enfance.

      Le vaccin que je considérerais moins nécessaire, surtout dans des resorts plus luxueux est le Dukoral, contre la diarrhée du voyageur. D’ailleurs, il n’est efficace que dans 40% des cas. Vaut mieux avoir ses comprimés de ciprofloxacine ou d’azithromycine (à déterminer selon la région visitée) avec soi au cas où un épisode de diarrhée sévère se produise par contre!

  129. olivier bernard, bravo ! je crois que je vais référer mes pt/ptes septiques a la vaccination a ton site! Très enrichissant, ca va m’aider dans mon enseignement afin que mes pts prennent une décision bien éclairée. Merci !

  130. ttp://www.youtube.com/watch?v=6S1-LgYyjQg

    • Il est entièrement faux de dire que plusieurs études ont montré le lien entre les vaccins et l’autisme.
      En 1998, le «Dr» Andrew Wakefield avait publié une étude dans la très crédible revue scientifique BMJ (British Medical Journal) affirmant qu’il y avait un lien entre le vaccin RRO et l’autisme. Il est apparu ensuite qu’il avait faussé les données. L’article a aussi été complètement retiré, car il était frauduleux.
      Aucune autre étude avec un bon devis n’a pu prouver le lien entre les vaccins et l’autisme.

      Si on fait une étude observationnelle seulement, il sera facile de dire que le nombre de cas d’autisme a augmenté sur une certaine période d’années ainsi que le nombre de vaccins donnés, donc qu’il y a une corrélation. Mais ceci est faux…
      On pourrait aussi dire que le nombre de ménages ayant accès à internet a augmenté de façon importante pendant ces années… est-ce la cause de la hausse importante des cas d’autisme?
      Pourquoi ne pas dire que c’est parce qu’il y avait de plus en plus d’avions en circulation durant ces années qu’il y a eu de plus en plus de cas d’autisme? Il y a pourtant une corrélation temporelle… mais ça ne fait aucun sens!

      Pourquoi est-on si prêt à accuser les vaccins d’être dangereux, alors qu’on trouverait que d’autres associations ne font aucun sens? À cause du doute qui est apparu avec la publication de fausses études comme celle du «Dr» Wakefield… Il faut arrêter de vouloir accuser les vaccins de tous les maux sans fondement scientifique.

      • Je veux croire que Dr. Andrew Wakefield était un imposteur, mais l’article donné dans cette vidéo n’en tient pas aux faux donnés Wakefield.

        • En fait, il n’y a carrément aucune étude présentée dans ce document! Il ne s’agit que de bashing contre les pharmas et le CDC américain… mais strictement aucune preuve montrant le lien entre l’autisme et les vaccins! La seule tentative a été de dire qu’il y a plus de maladies chroniques maintenant, et aussi plus de vaccins… ce qui ne prouve absolument rien! Il y aussi plus d’accès à internet maintenant qu’il y a 10 ans… mais ce n’est pas la cause de l’autisme, ce sont des coïncidences temporelles! Plusieurs médicaments sont aussi plus utilisés de nos jours qu’avant, mais on ne les accuse pas d’être la cause de l’autisme. Tout ça remonte au doute qui est entré dans la tête des gens suite à la fausse étude du Dr Wakefield…

          On compare le nombre de vaccins reçus de nos jours et le nombre que recevait la mère de cet enfant à son époque… tout ça ne montre que le progrès de la science! On peut maintenant prévenir plus de maladies qu’avant… D’ailleurs, l’incidence de plusieurs maladies a chuté suite à l’apparition de vaccins (rougeole, rubéole, oreillons, polio, etc.), ça ils n’en parlent pas, ça serait montrer du positif! Ils préfèrent s’en tenir aux fausses corrélations plutôt qu’à la vraie corrélation: plus on vaccine, plus l’incidence de ces maladies diminue!

  131. Je pense que ce billet n’apparaîtra pas. Je vous trouve bien hautain Mr le pharmacien qui sait tout… Vous êtes dans des jugement de valeurs (” J’ai élevé mon enfant bouddhiste”) qui non pas lieu d’être et qui font preuve de votre méconnaissance profonde en ce qui est de l’équilibre de la vie… En plus de comparer des vaccins avec du lait maternelle, ce qui pour le coup vous enlève toute crédibilité…

    • J’approuve votre commentaire seulement sur le point de la comparaison du lait maternelle. Je me demande seulement si c’est vraiment nécessaire de vacciner des jeunes bébés ou on pourrait attendre 4-5 ans que le développement de leur cerveau soit plus avancé. Peut-être qu’il n’y a aucun lien, mais les études proviennent de qui, des mêmes compagnies qui font le vaccin. C,est un peu comme les édulcolorants, les études qui démontre que c’est sécuritaire proviennent de chez coke.

      Ce que je ne comprend pas (et ce n’est pas la faute du Pharmachien), c’est comment les gens peuvent être idiots parfois. Si un médecin ou un pharmacien dit quelques chose c’est automatiquement vrai. Le pharmachien donne sont opinion selon ce qu’il croit être la vérité et ces valeurs, mais ce n’est pas forcément la vérité absolu.

      C’est comme les docteurs qui dissent de boire sont urine, parce qu’il est docteur tout ce qu’il dit est entièrement vrai? C’est comme le phamacien dans le building à côté de ou je travail, il a une clinique d’homéopathie, parce qu’il est pharmacien et dit que l’homéopathie sa marche, sa veux automatiquement dire que l’homéopathie sa marche?

      • Notre société donne beaucoup (trop) de pouvoir aux médecins. Qui, en général, pensent eux-même SAVOIR. Et tout ce qu’ils ne connaissent pas, n’est pas bon. Combien dénigrent la pratique des sages femmes, de l’acupuncture… Comment “camouflent” des symptômes derrières des médicaments au lieu d’aller à la source de ce qui cause la maladie.. Enfin, on est ici dans un autre débat…

  132. Si je regarde le calendrier de vaccination du ministères, avant 18 mois ils sont sensez avoir reçu plus de 13 vaccins… c’est énormes pour un si petit être vivant… je comprends qu’ils peuvent être importants, mais si on les donnerait à 5-6 ans à la place, sa serait si grave???

    Je ne suis pas Phamachien, je ne fait que partager mon opinion.

  133. J’aime bien cet article, cela dit, la fin me laisse un goût amer. Vacciner ce n’est pas aller vers une “super-évolution” de l’homme, c’est avant tout prévoir un risque sanitaire. Je pense que ce concept de surhomme est dangereux et à prendre avec des pincettes. On entre en effet dans le domaine de la philosophie, de l’éthique et de la justice. Rien à voir avec le fait d’éviter les épidémies. Je ne vois en effet pas le vaccin comme une “philosophie”, mais bien comme un outil pratique contre la maladie.

    Le concept d’évolution, -qu’on oppose à la régression-, est cependant beaucoup plus subjectif et plus sujet à des questions morales. Pourquoi va-t-on vers un “toujours plus”? On sera plus heureux avec des lunettes google? Le monde sera plus beau quand les riches pourront être plus beaux et intelligents via les technologies? Pourquoi parlons nous automatiquement de régression si l’on ne va pas dans le sens de l’amélioration de l’homme par l’homme? Etc.

    C’est pourquoi le ton catégorique de la conclusion ne me paraît pas juste sans réel rapport avec le sujet de la vaccination mais aussi assez déplacé vu l’extrême subjectivité du sujet.

    Cela dit, je le répète, bravo pour cet article et je me réjouis de lire la suite! :)

  134. Merci, pour votre billet et tous les commentaires.
    J’avais des doutes mais maintenant je suis décidé : je ferai en sorte de ne pas vacciner mes enfants si j’en ai…
    Allez bonne continuation et merci encore !

  135. Peut être que d’autres gens ont déjà signalé le prb mais je ne vois pas les images, et je vois “faire du hotlinking c’est pas cool” à la place, bouhhh je suis triste que puis-je faire ?…. (je suis sur mac)

  136. J’ai un gros problème avec le fait de vacciner les enfants : à 22 mois si on suit le calendrier vaccinal on est à 11 injections!?? Peut-on prendre en otage le corps d’autrui sous prétexte qu’on a la trouille? Pharmaciens et médecins sont-ils CERTAINS de ce qu’ils innoculent? (pas de cours de vaccinologie à la fac si je ne me trompe pas)
    Chaque acte a une conséquence et celle ci n’est pas des moindres :sur des nourrissons et des enfants on s’arroge le droit de leur polluer le corps… c’est un acte étrange quand même pour un pays soit disant libre et un corps médical éthique… On est d’accord que c’est LEUR corps?
    Ils pourraient mourir de maladie. Je leur mets aussi une camisole chez moi car la première cause de mortalité chez les enfants sont les accidents domestiques. Et je ne prends plus la voiture… Ils ne jouent plus dehors (la terre c’est sale) mais ont un libre accès aux ordis, tv et tablettes; par contre je continue à plébisciter l’énergie nucléaire (les japonais en sont ravis), à manger des poulets élevés en batterie dans des conditions inhumaines et j’en passe et des meilleures.
    Et si dans le domaine de la santé on se trompait de débat? Pourquoi ne pas commencer par faire de la prévention et des lois pour avoir accès à de la nourriture saine au lieu de poser des calendriers de vaccinations outranciers? J’avoue c’est du raccourci mais ça donne l’idée générale.)
    Comment expliquer à mes enfants quand ils me demanderont des comptes que je leur ai innoculé par complicité je -ne-sais-combien-de microgrammes d’aluminium parce que c’était la mode à l’époque?
    Je suis dépassée. Je n’arrive pas à comprendre et pourtant avec une belle famille de médecins j’essaie vraiment de faire des efforts.

  137. Pingback: Revue de presse du 29 Décembre - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

  138. M. Bernard,

    Vous êtes-vous déjà trouvé face à des parents dont l’enfant a été gravement affecté (de façon permanente) suite à un vaccin ? Il y en a de plus en plus. Cherchez-bien, ce ne sera pas difficile à trouver. Et lisez-leur le texte de votre billet… Je doute fort qu’ils soient convaincus… s’ils supportent votre présence jusqu’au bout de votre lecture.

    Soyons sérieux: Il y a bien un problème quelque part :Que ce soit l’inoculation simultanée de multiples “virus”, le mode de fabrication, les adjuvants, les conservateurs, l’âge de plus en plus jeune de vaccination ou les courtes périodes de rappel, et que sais-je encore ? On ne peut nier qu’il y a un lien de cause à effet (même si pour les pharmacos, dès qu’on a dépassé 24h après la vaccination on n’a pas le droit de faire le rapport de cause à effet) entre les symptômes et une inoculation…. Vos arguments ne sont que le discours officiel que l’on retrouve sur tous les sites officiels (MSSS et santé Canada en tête). Rien de nouveau sous le soleil donc pour quelqu’un que vous jugez “mal informé” même si “souvent bien éduqué”…

    Il ne s’agit pas de débattre sur les vaccins pour déterminer s’ils sont bons ou mauvais pour la santé publique. Il s’agit d’obtenir de la transparence de la part d’une industrie qui n’en a que trop peu et qui, par là même, détruit toute la confiance que n’importe quelle personne un tant soit peu “bien” informée et mise en contact avec des cas précis est en droit de lui retirer.

    Et tant qu’à y être… En plus de la transparence : un peu d’ouverture à considérer d’autres types de médecines et à ne pas empêcher leur utilisation ne ferait pas de mal non plus. Ça éviterait (pour le moins) de se demander pourquoi la médecine occidentale a si peur des autres médecines (parlons seulement de l’herboristerie, de la phytohérapie et de l’aromathérapie), .

    Et puis, il y a des alternatives dont on ne parle que peu :
    1) choisir de faire vacciner les enfants qu’une fois leur système immunitaire naturellement mature (vers 6 ou 7 ans)

    2) Choisir les vaccins jugés pertinents, pour des maladies vraiment dangereuses (DTP, BCG), éviter les vaccinations multiples simultanées et les vaccinations pour des maladies bénignes.

    3) exposer les enfants aux maladies infantiles (style ROR et varicelle) plutôt que de les vacciner. (Oui je sais : c’est inconscient et irresponsable pour les enfants et pour la santé publique… Mais j’ai eu la varicelle, la rubéole, la rougeole et les oreillons étant petit, et ce n’est pas mon point de vue.)

    SB

  139. Bonjour,

    je suis en 1ère S et je fais un TPE sur la vaccination. Plus précisément sur si l’on peut ou non faire confiance en la vaccination et aussi pourquoi de moins en moins de personnes ont confiance en elle.
    Bref, je vous remercie déjà parce que votre site m’a bien servi mais j’ai tout de même quelques questions :
    – Les vaccins d’aujourd’hui sont-ils plus fiables que ceux qu’on a utilisé par le passé ? Ou inversement. Disons qu’en se plaçant d’un point de vue parental où le parent est déjà vacciné il a plus de recul pour vacciner son enfant mais avec des vaccins plus récents il y aura toujours la “surprise”. Et les laboratoires d’élaboration des vaccins ne me semblent pas à l’abri d’un accident médicale…. comme nous pouvons tous être contaminés par un virus en mangeant du poulet aux hormones du jour au lendemain.
    – Est-ce qu’une recherche scientifique a démenti les affirmations du Dr Wakefield ? Parce qu’il est dit sur plusieurs sites qu’on n’a trouvé aucun lien entre les vaccins et l’autisme mais n’en trouverait-on pas dans le futur ? Ce n’est pas parce que ce Dr a été mis à l’écart que ça ne pouvait pas être du à une pression de l’État pour éviter un scandale. Ou alors je suis peut-être paranoïaque.

    ça c’est plutôt une question pour ceux qui sont contre la vaccination:
    – En lisant certain commentaires(aussi bien ici qu’ailleurs), j’ai l’impression qu’on vous oblige à vous faire vacciner. Pourtant très peu de vaccins sont obligatoires (et le sont parce qu’on a voulu se débarrasser d’affreuses épidémies et que ça doit remonter à loin maintenant), les autres sont recommandés. Et la police n’a pas encore débarqué chez moi parce que j’ai du retard sur mon calendrier vaccinal.

    Pour ce qui est de mon avis personnel (hors du cadre scolaire donc) : Je m’en voudrais toute ma fin de vie si je contractais l’une de ces maladies et la refilait à mon entourage. Je ne dis pas pour mes enfants (du moins quand j’en aurais), je dirais que les vaccinerais contre les maladies les plus graves puis j’aviserais plus tard (voir je leur donnerais le choix quand ils seront assez âgé pour en faire, sans les influencer de préférence) mais que, au moins, je les protègerais de ce que moi je pourrais leur donner

    Bref, merci pour cet article, moi il m’a beaucoup aidé et interessé.

    • Salut!

      Merci pour les excellentes questions! Mes réponses seront brèves car je réponds depuis mon smartphone:

      1) Oui et non. Oui puisque la technologie s’améliore. Même chose pour les médicaments. Non parce que je ne crois que les vaccins aient déjà été dangereux au départ.

      2) Non, pour la simple et bonne raison qu’il est extrêmement difficile voire impossible de prouver un négatif en science. Un produit est sécuritaire jusqu’au jour où on prouve le contraire. Je pourrais affirmer que le gruau cause le rétrécissement des testicules et pouffer de rire alors que la communauté scientifique s’efforce de démentir mes propos. Heureusement, la plupart des gens de science n’ont pas autant de temps à perdre.

      3) Se faire vacciner n’est pas obligatoire au Canada, sauf exception (ex. professionnels de la santé). Si des gens ne veulent recevoir aucun vaccin, cela me consterne, mais je ne vais pas non plus les attendre dans une ruelle le soir avec une seringue. C’est leur choix et ils devront potentiellement vivre avec les ses conséquences (i.e. venir me supplier de les aider quand leur enfant aura la méningite).

      A+!

      Olivier

  140. Exemple pour la grippe H1N1, que penses-tu de cela?
    [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    http://en.wikipedia.org/wiki/Russell_Blaylock

    • J’en pense exactement ce que j’ai dit dans l’introduction et l’infographique. Plusieurs personnes qui s’opposent aux vaccins sont des gens intelligents, éduqués, très éloquents. A noter qu’il s’agit là de propos d’un individu unique, qui s’opposent à ceux de la quasi-totalité de la communauté médicale et scientifique. La situation serait identique si ce médecin prétendait que le président des États-Unis est un extraterrestre déguisé.
      Merci et À+!
      Olivier

  141. OMS la sainte vérité

    Votre article sur les toxines m’a beaucoup fait rire et m’a poussé à m’intéresser à votre blog. Après lecture de cet article c’est définitif je ne vous lirai plus.

    • Je ne comprends pas pourquoi on me parle constamment de l’OMS quand je ne les ai ni mentionnés, ni même lu ou suivi leurs recommandations. L’OMS est une référence valide mais elle ne remplace aucunement le jugement des professionnels de la santé.

  142. Pour ceux qui comprennent l’anglais, je vous recommande un livre du Dr. Sears ”The vaccine book”. C’est très complet. C’est un docteur reconnu qui est pour les vaccins mais il donne l’information juste pour faire un choix éclairé si on est pas sûr de faire vacciner. D’après lui, la vérité c’est que AUCUNE étude a été fait pour savoir le nombre de vaccins qu’on peut recevoir d’un coup de façon sécuritaire. Je trouve que l’info ci-haut est vraiment incomplète et montre bien ce qu’elle veut montrer. Je trouve dommage que les pro vaccins ne montrent qu’un côté de la médaille tout comme les gents contre les vaccins. Le Dr. Sears a bien réussi à être neutre et bien nous informer selon moi. C’est le seul livre du genre que j’ai trouvé et je me suis vraiment intéressée au sujet.

  143. Très chouette article, bien vulgarisé sans tomber dans l’extrémisme du pour ou du contre (comme on l’entend souvent). La difficulté dans ce genre de débat, c’est qu’il est difficile à ouvrir et bien trop de gens sont catégoriques. Le problème est qu’on en vante les bienfaits et quand les gens entendent que ce n’est pas 100% inoffensif, ils se rétractent comme si on leur avait menti et qu’ils allaient en mourir. Ces personnes, si elles étaient cohérentes, devraient cesser alors tout traitement médicamenteux. Sur une année, on consomme bien plus d’aspirine qu’on se fait vacciner, hors si l’on en lit les effets secondaires, ça peut faire peur aussi, et pourtant, ça nous fait bien souvent plus de bien que de mal.
    PS : Une seule “remarque”, l’Homme est une espèce, non une race, mais ce n’est qu’un détail dans cet article! :-).

  144. Ouais!!! J’ai pas tout lu, c’est bien trop long, mais j’ai remarqué une chose, qu’Olivier Bernard devrait retourner à l’école de médecine et de faire ces propres testes sur les vaccins et leur compositions et qu’il devrais vraiment vérifier par lui même toute les dangers des vaccins et leur inefficacité rencontré à travers l’histoire….

    Au lieu d’être grassement payé à nous faire un lavage de cerveau et nous faire accroire que les vaccins sont sans danger… Et le pire c’est qu’environ 95% des gens vont croire tout ce qu’il dit…

    [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE]

    Et ensuite posez vous donc les bonnes questions au lieu de croire n’importe qui….

  145. Bonjour,

    Premièrement, permettez-moi de vous mentionner que depuis la publication de ce blogue, j’ai lu la grande majorité des commentaires (tant les pours que les contres). Bien que j’ai souvent eu l’envie de commenter, j’ai cru bon de retenir mes mots, car il est parfois bon de prendre un pas de recul pour avoir une vue d’ensemble. J’ai cependant décidé aujourd’hui de vous écrire mon avis sur la question et sachez que même si c’est en réponse à votre commentaire, il s’applique à beaucoup d’autres personnes.

    Malgré que je craigne que certaines personnes arrêtent de me lire à partir de ce moment ou du moins aient une opinion teintée favorable ou défavorable de ce que je vais écrire, je désire rester le plus transparent possible. Je commencerai donc en vous mentionnant que je suis moi-même un professionnel de la santé (kinésiologue), je ne reçois pas d’argent, de voyages ou tout autre privilège d’aucune compagnie ou organisation et sachez que je suis tout à fait capable de me faire mes propres opinions. Je ne connais pas non plus M. Bernard de près ou de loin et je ne prétends pas avoir la vérité absolue.

    Désolé pour la longue introduction, ceci étant dit, je désire débuter en vous disant que je trouve votre commentaire irrespectueux envers Olivier Bernard, mais aussi envers les autres professionnels de la santé qui sont passés par de nombreuses années d’école, d’incalculables heures d’études, de lecture et de travaux et qui, aujourd’hui encore, travaillent d’arrache-pied pour que vous soyez le plus en santé possible. Attention à l’interprétation, je ne suis pas en train de dire que vous ne travaillez pas fort et que vous ne méritez pas votre salaire, mais que diriez-vous si c’était moi qui vous disais de retourner à l’école, car je crois que vous ne faites pas bien votre travail? Vous seriez probablement offusquée et avec raison. Je crois que lorsque le débat en arrive aux insultes sur la réputation et l’intégrité des gens parce qu’ils véhiculent des choses dont vous n’êtes pas en accord et en n’ajoutant aucun autre argument, ça ne fait pas très sérieux et ça ne fait surtout rien avancer.

    Deuxièmement, je voudrais poursuivre en parlant de la perception qu’ont certaines personnes sur la science et particulièrement sur la science de la santé. Tout d’abord, imaginez que vous allez chez le médecin (ou chez le professionnel de votre choix) pour un problème de santé quelconque (vous allez voir où je m’en vais avec ça). Le médecin vous fait passer des examens, vous pose des questions, etc. Il vous propose ensuite un traitement. Vous allez ensuite voir un autre médecin à l’autre bout de la ville et ce dernier vous fait passer les mêmes tests et pose les mêmes questions. Il vous propose cependant un traitement différent du premier. Il est certain que l’un des traitements est meilleur que l’autre. Maintenant, répétez l’expérience avec 10 médecins qui proposent tous des traitements différents. Vous seriez la première personne à monter aux barricades en disant que ça n’a aucun bon sens et vous auriez entièrement raison. Comment faire donc pour que tous ces professionnels vous offrent un seul traitement qui serait évidemment le meilleur pour votre condition? L’être humain a donc trouvé un moyen qui s’appelle la recherche scientifique (oui tout ça pour en arriver là!) Je n’expliquerai pas en détail ce qu’est la recherche scientifique plusieurs personnes s’y connaissent d’ailleurs sûrement plus que moi sur ce blogue et pourront me corriger au besoin. J’apporterai cependant quelques points qui ne se sont peut-être pas connus de tous. Tout d’abord, entreprendre une étude et la faire publier dans un journal scientifique reconnu ça prend beaucoup de temps et d’effort. Ce n’est pas parce que Ti-Clin au bout de la rue qui décide un bon matin de publier un papier sur le lien entre le dentifrice et le cancer de la bouche que ce sera fait une semaine après. Une bonne étude (après avoir été approuvée par un comité d’éthique) qui se veut utile et avec un échantillon important (des milliers de participants par exemple) peut prendre plusieurs années à compléter. Une fois les résultats analysés, l’article est envoyé à des réviseurs qui évalueront ce dernier. Tout dépendant de l’importance de l’article et s’il est accepté, il sera publié dans une revue plus ou moins importante. Durant ces années chaque petit détail doit être noté, car ils peuvent modifier les résultats, les DONATEURS et les différents biais doivent aussi être disponibles, bref ils doivent être blancs comme neige.

    J’ai mis donateurs en majuscules, car c’est souvent ce que l’on peut lire et entendre comme argument principal chez ceux qui ne veulent pas entendre raison lorsqu’on leur présente des études (par exemple : « on le sait bien ces études sont financées par les grosses compagnies pharmaceutiques…! ») À cela, je répondrai qu’effectivement certaines études sont commanditées, mais cela sous-entend que les chercheurs « trichent », ce qui n’est pas nécessairement le cas et la grande majorité sont honnêtes et intègres et je lutterai pour ce point bec et ongles. Fausser les résultats d’une étude est très grave et ceux qui le font comme le Dr Wakefield sont sévèrement punis. De plus, il faut comprendre qu’une seule étude, même si c’en est une de grande envergure ne fait généralement pas changer les interventions au moment de sa publication. Plusieurs autres études devront répéter les résultats avec différents types d’échantillons encore sur plusieurs années avant que les résultats soient applicables à grande échelle. Donc, lorsqu’il est mentionné qu’il n’y a pas de lien entre la vaccination et l’autisme, c’est que plusieurs études ont démontré concrètement qu’il n’y a pas de différences statistiquement significatives entre les gens qui souffrent d’autisme et qui ont été vaccinés et ceux qui souffrent d’autisme, mais qui n’ont pas été vaccinés. C’est le même principe avec l’aspect de la sécurité des vaccins. Oui, il existe un TRÈS minime risque de complication, tout comme il existe un risque de complication au volant d’une voiture, de manger du yogourt passé date ou si vous planifiez un voyage en Colombie. Le choix de prendre le risque ou non est le vôtre cependant, mais des risques vous en prenez tous les jours.

    Enfin, pour prendre un choix éclairé, il faut avoir des sources et des références fiables. Je crois qu’il est autant déconseillé de choisir comme source le site d’une compagnie pharmaceutique qu’un blogue obscur positionné clairement contre la vaccination et qui en fait, pour on ne sait trop quelle raison, son cheval de bataille (malheureusement comme votre lien et beaucoup d’autres lorsqu’on cherche sur google). Il faut aussi regarder les références de ces sites, lire les articles scientifiques (pas seulement le résumé) et être en mesure de les critiquer. Un bon moteur de recherche pour des articles est Pubmed, malgré qu’il faut continuer à être CRITIQUE.

    Il faudrait aussi arrêter de voir des complots partout, de penser que le gouvernement nous cache des choses, que les compagnies pharmaceutiques rêvent de nous voir tous malades pour vendre plus de médicaments, de voir les grosses compagnies et les lobbys comme les méchants et les anti-vaccins, anti-gluten, anti-OGM, etc., comme les gentils. Je ne suis pas certain que les gros lobbys environnementaux soient si blancs que ça, mais ce n’est pas le sujet ici. Je ne vous dis pas de vous cacher la tête dans le sable, mais lorsqu’on commence à mettre en doute la qualité et l’intégrité de nos professionnels et de nos institutions, lorsqu’on commence à croire qu’on fait partie d’un petit groupe qui connaît la vérité et que les autres ne voient rien et vivent dans le mensonge, que des gens sont payés pour cacher la vérité qui est pourtant disponible partout sur internet sur des blogues d’auteurs qui ont pris l’information sur d’autres blogues sans se poser de question, bien je trouve que ça commence à être un peu absurde et dangereux…

    Finalement, voici un petit article très intéressant (pas en rapport avec les vaccins cependant) que j’ai lu dernièrement et qui explique à quel point on trouve des choses absurdes sur internet.

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/vivre-ici/la-science-au-quotidien/201306/22/01-4664170-lempire-de-la-rumeur.php

    Aujourd’hui je ne crois pas vous avoir convaincu de vous faire vacciner ou de faire vacciner vos enfants et ce n’était pas non plus mon objectif. Cependant, si cela peut rendre certaines personnes plus critiques envers tout ce qui se trouve sur internet ce sera mission accomplie.

    Si un jour il y a des preuves concrètes en défaveur des vaccins, je serai tout à fait d’accord pour ne plus me faire vacciner, mais présentement ce n’est pas le cas et je ne peux pas conseiller cela à mes clients en tant que professionnel de la santé.

    Je termine en vous citant « Et ensuite posez-vous donc les bonnes questions au lieu de croire n’importe qui… »

    Ps : Désolé pour la longueur, continuez votre beau travail M. Bernard

    • Wow, j’aimerais ajouter quelque chose mais j’aurais peur de ternir le message. MERCI à toi pour avoir pris le temps d’écrire ceci!

      PS: J’ai cessé depuis un bon bout de temps de répondre aux commentaires pro-conspiration laissés ici, mais je tiens encore une fois à remercier tous ceux et celles qui contribuent positivement à la discussion!!!

    • P-A-R-F-A-I-T!

  146. Bonjour, je ne suis pas pro-vaccin mais ni contre. Je crois que nous avons eu un beau cadeau à la naissance: un système immunitaire. Cela dit, nous avons aussi une intelligence et du bon sens, à nous de nous en servir

    J’ai 2 enfants autistes et je ne suis pas convaincu que les vaccins n’ont pas eu un rôle. Je pense que c’est une des causes. Donc, je pèse le pour et le contre pour chaque vaccin offert et prends la décision au mieux de mes connaissances (infirmière pendant 23 ans)

    Pour terminer, votre article amène les gens à réfléchir et cela, j’aime….seul bémol, il n’est nécessaire à mon avis de rabaisser quelqu’un pour faire valoir son point.

    merci de m’avoir lu

    • Bonjour Chantal,

      j’aimerais comprendre exactement qu’est-ce qui fait que vous croyez que les vaccins ont contribué au développement de l’autisme chez vos enfants? À l’heure actuelle, il n’y a pas de lien entre les deux, nous ignorons en fait même les causes de l’autisme alors j’aimerais vraiment comprendre ce qui fait que des gens associent vaccins et autisme (outre l’étude falsifiée de Wakefield).

      Pourquoi ne croyez-vous pas par exemple que c’est la pollution de l’air qui cause l’autisme? Les mêmes arguments pourraient s’appliquer que ceux avancés pour la vaccination. J’essaie simplement de comprendre la logique derrière votre raisonnement et je n’y arrive malheureusement pas.

      Merci de bien vouloir m’éclairer.

  147. Bonjour, je souhaite t’écrire à toi, et seulement toi, et si jamais tu décides de ne pas publier, et bien je m’en fiche pas mal.
    Je voulais juste te dire que pour moi ton article est une honte, et il prend les gens pour des cons. Et oui, tu m’as bien lu. Et raconter des conneries avec des petits dessins tu crois vraiment que ça rend ce que tu écris plus crédible ?
    Tu dis que tu ne respecte pas l’avis de ceux qui ne sont pas convaincu par les vaccins ? Et bien moi je ne respecte pas ton avis.
    Je ne saurais vraiment pas par où commencer car le sujet de la vaccination est vaste. Mais je vais te poser des questions à toi qui semble si convaincu.
    Que penses-tu des autres adjuvants dont tu ne parle pas dans ton article ? Formaldéhyde ou “formol” qui est un cancérigène reconnu ? Hydroxyde d’aluminium ? Tu ne prends donc que les informations qui appuient ton avis ?
    Si les personnes qui sont vaccinés ont confiance en leurs vaccins, pourquoi rendre la vaccination obligatoire ?
    Comment expliques-tu que la vaccination obligatoire viol les droits de l’Homme à disposer de son corps, de sa santé ?
    Comment expliques-tu que les lobbies pharmaceutiques aient autant d’emprise sur ceux qui ont entre leurs mains notre santé et celle de nos enfants, de nos bébés ?

    Je pense qu’avant de te forger une opinion aussi tranchée, tu devrais réfléchir un peu par toi même, prendre en compte tout les paramètre et prendre conscience de tout les enjeux financiers que comportent cette obligation vaccinale. Tu devrais aussi apprendre à user de libre arbitre. Mais cela, je n’y compte pas trop, tu ne m’as pas l’air d’être quelqu’un d’assez intelligent pour te remettre en question et pour remettre en doute le monde qui t’entoure. Je tiens à finir en te donnant une petite information qu’il te serait utile de retenir : C’est un remettant sans cesse en cause nos certitudes qu’on réussi à évoluer. Nous sommes plusieurs à aller vers un futur qui, je l’espère malgré tout, sera plus beau pour les générations prochaines. Ce questionnement, cette prise de conscience est nécessaire pour que nos enfants reprennent le contrôle de leur santé. Et toi, tu vas où ?

    • Afin d’être crédible, il serait bien d’être conséquent avec vos affirmations…

      Que pensez-vous du formaldéhyde produit par les gaz d’échappement des véhicules à essence ou la cigarette? Ou encore celui présent dans les fruits, les légumes, la viande, le poisson, le café et les breuvages alcoolisés? Aussi, votre corps en produit naturellement, conséquence du métabolisme cellulaire.

      Quant à l’aluminium, il est également présent dans l’air que vous respirez, l’eau que vous buvez et la nourriture que vous mangez. Il s’agit du métal le plus abondant sur Terre.

      Si d’infimes quantités de formaldéhyde et d’aluminium sont si dangereuses, il faudrait peut-être que vous arrêtiez de boire, manger et respirer…

      La dose fait le poison ça vous dit quelque chose ou est-ce une notion qui vous a échappé dans vos cours de chimie?

      Avant de se forger une opinion aussi tranchée, il faudrait effectivement réfléchir un peu…

      • Et bien je vais te répondre. Te répondre en te disant que tu n’as pas répondu à toutes mes interrogations bien légitimes.

        La vitamine C n’est pas toxique et bien au contraire, c’est un remède bien négligé et bien oublié par tout le monde. Bah oui forcément, quand c’est pas chimique… C’est pas digne de confiance. On a beau se taper scandales sanitaires sur scandales sanitaires, on continue de faire confiance aveuglément comme de bêtes moutons.

        Les quantités te semblent peut être infimes, cependant, les vaccins sont souvent injectés à des nourrissons. Quels sont les doses selon toi à ne pas dépasser ? Est ce que quelqu’un en a la moindre idée ? Si les doutes sur les doses sont bien là, pour certaines victimes des vaccins, ces substances sont belles et bien toxiques. mais évidemment, ces gens là ne compte pas, sous le prétexte qu’ils ne sont pas la majorité ?

        Alors moi j’ai quelques questions qui restent envers et contre tout sans réponse, et bizarrement, personne ne veux vraiment y répondre…

        1°) – Pourquoi les essais cliniques de vaccins portent-ils sur des périodes si courtes? (Gardasil : seulement 14 jours après chaque dose. Engerix B : seulement 5 jours ! La plupart des autres vaccins : quelques jours ou semaines tout au plus alors que 75% des effets secondaires des vaccins se manifestent, parfois subtilement endéans les 60 jours après un vaccin ou un rappel selon un rapport de 2004 du forum européen de vaccinovigilance ayant porté sur plus de 1000 cas d’effets secondaires de différents vaccins dans divers pays et chez des gens de divers âges.)

        2°) Pourquoi les essais cliniques de vaccins ne recourent-ils jamais à de vrais groupes placebos mais au lieu de cela à des gens ayant reçu soit une substance toxique comme l’alu soit un autre vaccin ce qui biaise bien sûr la comparaison et conduit à faire croire que le vaccin est plus sûr qu’il ne l’est dans la réalité?

        3°) Pourquoi ne requière-t-on jamais pour les vaccins la moindre analyse pharmacocinétique comme on l’exige des autres médicaments alors que cette analyse consiste à étudier le devenir du vaccin et ses composants à l’intérieur du corps, une fois administré (ce qui aurait par exemple permis d’éviter des milliers de cas de myofasciite à macrophages et d’autres cas de maladies car ça aurait permis A TEMPS de voir que l’aluminium migrait notamment au cerveau)?

        4°) Pourquoi ne teste-t-on jamais pour les vaccins, contrairement aux autres médicaments, leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène alors qu’on les administre cependant à des enfants depuis le plus jeune âge, que le cancer ne cesse d’augmenter chez l’adulte comme les enfants, que les vaccins contiennent plusieurs substances cancérogènes et tératogènes et qu’on conseille cependant ces produits aux gens sortant à peine de chimiothérapie ou aux femmes enceintes!!

        5°) Pourquoi les médecins (y compris médecins ONE) n’informent-ils jamais les gens et les parents que, selon la littérature scientifique disponible, les vaccins peuvent déprimer le système immunitaire et donc favoriser diverses infections opportunistes pouvant être graves ? Pourquoi ne jamais informer les gens de tels effets secondaires indirects mais non moins liés aux vaccins reçus ?

        6°) Que pensez vous des affirmations du DR Dr Nathalie Garçon, spécialiste des adjuvants pour Glaxo Smith Kline, à l’occasion d’un atelier sur l’évaluation de la sécurité des vaccins, Etats-Unis, 2002. source: http://www.toxicology.org/AI/FA/cct_wrkshp03day1.pdf .Je cite “En réalité, le seul adjuvant [aluminique] autorisé pour la consommation humaine, est le plus empirique. Personne ne sait comment il fonctionne, personne ne connaît sa biodistribution. […] En fait, je crois que si l’alun arrivait maintenant, il ne serait pas accepté.” Propos des Prs Shaw et Petrik sur l’aluminium vaccinal:

        “La neurotoxicité PROUVEE de l’hydroxyde d’aluminium et son ubiquité relative en tant qu’adjuvant semblent justifier une surveillance accrue de la part de la communauté scientifique.” concluent ces professeurs.

        “L’hydroxyde d’aluminium constitue UN DANGER POUR LES ENFANTS VACCINES, d’une part à cause de “l’effet retard” de cette substance, d’autre part car la barrière hémato-encéphalique, qui protège leur cerveau, reste ouverte jusqu’à l’âge de 2 ans et demi. La toxicité de l’aluminium représente donc un danger pour le rythme du développement du système nerveux central” précise encore le Pr Chris Shaw.

        > Cfr plusieurs références scientifique ATTESTANT, DEMONTRANT que les vaccins peuvent affaiblir et déprimer le système immunitaire, laissant ainsi globalement les sujets vaccinés plus vulnérables à l’ensemble des autres maladies infectieuses :

        Par exemple, certains chercheurs concluent que :

        « “Measles vaccination produces immune suppression which contributes to other infections” ce qui veut donc dire en français:

        « La vaccination contre la rougeole produit une immunosuppression qui contribue à d’autres infections »

        (18) La vaccination peut affaiblir le système immunitaire et le laisser plus vulnérable à différentes infections :

        « Selon des recherches sophistiquées (…) les effets produits par les programmes vaccinaux de l’enfance sur les lymphocytes T (…) montrent que le système immunitaire s’avère substantiellement endommagé à la suite des vaccinations de routine. Une part importante des lymphocytes T est mobilisée par les antigènes spécifiques présents dans les vaccins. Une fois ainsi mobilisés, ces lymphocytes T deviennent immunologiquement inertes, incapables de réagir ou de se défendre contre d’autres antigènes, infections ou maladies. Ces découvertes tendraient à montrer que le capital immunologique se trouve substantiellement amoindri chez les nombreux enfants soumis aux programmes vaccinaux courants. » Drs Kalokerinos & Dettmann du Biological Institute of Australia. »

        7°) Comment se fait il que la seule étude concernant la toxicité du thimérosal date de 1927, étude au cours de laquelle les personnes testées sont toutes décédées , et que l’on met ce produit dans les vaccins depuis sans se demander si cela a eu des conséquences sur la santé humaine ?

        8°) Comment se fait il que personne ne songe à faire d’étude sur la possible toxicité cumulée des vaccins sur les enfants, étant donné que les vaccins pédiatriques ont quasiment doublé en nombre en moins de 20 ans ? Personne ne semble chercher à savoir comment ça se passe au niveau des effets cumulatifs des vaccins chez les nouveaux nés.

        9°) Comment se fait il que pour la plupart des vaccins, on administre une dose identique pour tout le monde, quelque soit son âge, son poids, sa taille, et son état de santé, alors que pour la plupart des médicaments il existe des dosages différents selon les critères que j’ai mentionnés ?

        10°) Comment se fait il que pour les vaccinations, plusieurs pays ont des obligations vaccinales, alors que il n’existe aucune obligation de prendre quelque médicament que ce soit dans ces mêmes pays,quelque soit la pathologie dont vous soyez atteint ? Je rappelle que les vaccins ne sont pas des médicaments, parce qu’ils ne sont pas faits pour soigner qui que ce soit, mais en principe faits pour prévenir des maladies qui ne sont pas encore existantes lors de la vaccination. Ainsi , ce sont les seuls traitements médicaux qu’on juge normal d’administrer à toute la population, malade ou pas.

        – SVENNERHOLM AM. & al., The Journal of Infectious Diseases, t. 143 (5), p. 707-711 ; 1981.
        – EIBL, M.M.& al. , The New England Journal of Medicine, t. 310 (3), p. 198-199 ; 1984.
        – ZLABINGER, G.J.&al. , Clinical Immunology and Immunopathology, t. 34, p. 254-262 ; 1985.
        – PELTOLA H & al. , Pediatrics, t. 60, p. 730-737 ;1977.
        – GRANOFF DM.& al. , The New England Journal of Medicine, t. 315, p. 1584-1590 ;1986.
        – SOOD SK. & al. , The Journal of Pediatrics, t. 113, p. 814-819 ; 1988.
        – MARCHANT C.D. & al. , Pediatric Infectious Diseases Journal, t. 8 (8), p. 508-511 ; 1989.
        – BASSON E.& al. , Archives de Pédiatrie, t.3 (4) , p. 342-344 ; 1996
        – AUWAERTER PG, HUSSEY GD, GODDARD EA, HUGHES J., RYON JJ, STREBEL, BEATTY D. GRIFFIN DE PM, Clin.Immunopathol., 1996
        May ; 79 (2) : 163-170 PMID : 8620622 .
        – BECKENHAUER WH& al . , JAM V. , Et. Med,, Aug. 15 1983, 183 (4) : 389-390
        – BLUMBERG DA., Pediatr. Infect. Dis ; J. 1991, Mar. 10 (3) : 247-248
        – MUNYER & al. , Jour. Infection Disorder., vol. 132, n°1, July 1975, p.75-80.
        – NAKAYAMA T. , URANO T. , OSANO M. , MAEHARA N. , SASAKI K. , MAKINO S. , J Infect Dis. 1988
        Dec;158(6):1386-90
        – STRAUSS J. & al. , Cesk epidemiol. Mikrobiol. Immunol., May 1991, 40(3) : 137-143.
        – WILKINS & WEHRLE. , Jour. Ped. 1979, Vol. 94, p. 865-869
        – BUIMOVITCHI-KLEIN E., COOPER LZ. , Infect. Immun., 1979 Jul. 25 (1) 352-6
        – HUSSEY GD., GODDARD EA. , HUGHES J. , RYON JJ., KERRAN M., CRELSE E., STREBEL PM., MARKOWITZ LE,
        – MOODIE J. , BARRON P. , LATIEF Z. , SAYED R. , BEATTY D. , GRIFFIN DE. , J. Infect. Dis. 1996 Jun.
        173 (6): 1320-6
        – KHALFAN S . , AYMARD M. , LINA B., THOUVENOT D. , SCHUFFENECKER I. , FORAY S. , FERNANDES E. , BAIG B. ,Ann. Trop. Paediatr.
        1998 Jun. ; 18 (2) : 101-9
        – OLIN P. , ROMANUS V. , STORSAETER J . , Tokai J. Exp. Clin. Med. 1988 : 13 Suppl :143-144.
        – STORSAETER J. , & al., Pediatr. Infect. Disorder J., 1988 Sept.. 7 (9) : 637-645.
        – SMEDMAN L. , JOKI A. , DA SILVA AP. , TROYE- BLOMBERG M. , ARONSSON B. , PERLMANN P. , Acta Paediatr ; 1994 Feb. ; 83 (2), 164-8.
        – STICKL H., Fortschr ; Med., Mar. 5, 1981, 99 ( 9) ; 289-292.
        – STRATTON KR. , HOWE CJ . , JOHNSTON RB. , JR. , JAMA 1994 , May 25 ; 271 (20) : 1602-5.
        – WALTER R. , HARTMANN K. , POOL V. , GARGIULLO P. , KUHN M. , Schweitz. Med. Wochenschr.
        2000 Nov. 4 ; 130 (44) :1685-9.
        – WARD BJ. , GRIFFIN DE. , Clin. Immunol. Immunopathol. 1993, May ; 67 (2) : 171-7.
        – WU VH. , J.Clin. Microbiol. 1993, Jan ; 31 (1) : 118-22.
        – BASTIN R. & al. , Ann. Med. Interne (Paris) Jun-July 1974, 125 (6-7) : 513-518.
        – DANKOVA E. & al. , Cesk Pediatr. 1993 Jan ; 48 (1) 9-12 . Czech.
        6
        “Measles vaccination produces immune suppression which contributes to other infections” in Auwaerter PG, Hussey GD, Goddard EA, Hughes J, Ryon JJ, Strebel PM, Beatty D, Griffin DE., “Changes within T cell receptor V beta subsets in infants following measles vaccination.”, Clin Immunol Immunopathol. 1996
        May;79(2):163-70.

        « La réplication du VIH est augmentée après administration du vaccin grippal à des patients infectés par le VIH. De plus, la vaccination semble augmenter la susceptibilité à l’infection in vitro des lymphocytes des personnes non infectées » in Stanley SK, Ostrowski MA, Justement JS, Gantt K, Hedayati S, Mannix M, Roche K, Schwartzentruber DJ, Fox CH, Fauci AS., « Effect of immunization with a common recall antigen on viral expression in patients infected with human immunodeficiency virus type 1. », N Engl J Med. 1996 May
        9;334(19):1222-30.

        • Je rajouterais également que ces produits toxiques dans l’air, l’eau, etc… Ne me réjouis pas plus et que je me bat tout les jours contre cela. Il est évident que je ne peux pas tout filtrer, mais je réduit au maximum. Oh, et ton argument et pitoyable. Selon toi si un truc mauvais pour la santé traîne partout alors c’est tant pis si on nous l’injecte ? Lol.

        • Salut “NyanCat” (j’adore quand les gens utilisent des pseudonymes pour commenter dans un débat sur Internet),

          Ce n’est pas moi qui t’a répondu à l’origine (c’était le très sage Riverman85), mais je suis l’auteur de la BD sur les vaccins, alors ma réponse est un bon prix de consolation.

          Je vais répondre brièvement à tes commentaires, pas seulement pour ton bénéfice mais surtout pour celui des autres lecteurs et lectrices.

          Vois-tu, la majorité des gens qui vont lire tes commentaires auront une réaction du genre: “Wow, en voilà une personne bien informée qui sait de quoi elle parle!”. C’est une réaction légitime, vu que tes propos sont très bien articulés, que tu connais visiblement bien le sujet et que tu cites une dizaine de références valides.

          Malheureusement, ce qui me frappe le plus en te lisant, c’est à quel point tu te concentres sur des éléments très précis, alors que tu ne comprends visiblement pas le point le plus central – et possiblement le plus important – à propos des vaccins. Non seulement tu ne l’as pas compris, mais en plus tu le contredis directement :

          “Je rappelle que les vaccins ne sont pas des médicaments (…)”

          Voilà ton erreur #1, qui est à mon avis ce qui manque le plus au débat entourant les vaccins : les vaccins SONT des médicaments, au même titre que tous les autres sur le marché. Ils sont en fait une sous-catégorie de médicaments biologiques.

          Puisque tu n’as pas compris cet élément critique, le reste de ton argumentaire est grandement biaisé. Par exemple, tu dis que les vaccins ne soignent rien et ne font que prévenir des maladies quasi-imaginaires. Eh bien… je suis désolé de te l’apprendre, mais c’est aussi le cas d’énormément de médicaments. Pourquoi donne-t-on des antihypertenseurs? Pour prévenir des problèmes cardiovasculaires potentiels. Pourquoi donne-t-on des antibiotiques en prévention de l’endocardite chez les porteurs de valve cardiaque? Même chose. Il y a des exemples à la tonne.

          Mais là où ça fait le plus mal, c’est quand tu parles de la sûreté des vaccins. As-tu déjà entendu parler du ratio risques/bénéfices? C’est un principe de base en médecine et en pharmacie qui s’explique comme suit : quand un traitement a des bénéfices qui dépassent largement les risques possibles, on juge que ce traitement est utile. Aucun professionnel de la santé (que je connais) n’oserait dire qu’il y a “zéro” risque à utiliser un vaccin, pour la simple et bonne raison qu’il y a TOUJOURS des risques à utiliser un médicament. Un médicament qui n’a pas d’effets indésirables possibles, ça n’existe pas et ça n’existera jamais.

          Par conséquent, ton argumentaire s’écroule comme suit :

          – La sûreté des médicaments est surveillée par les systèmes de pharmacovigilance mis en place partout à travers le monde, pour tous les médicaments sur le marché. Les vaccins n’ont pas de traitement préférentiel dans ce processus et les réactions indésirables graves font l’objet d’une évaluation de causalité, comme pour tous les médicaments;

          – Les vaccins sont développés et approuvés selon des protocoles similaires à ceux utilisés pour les médicaments biologiques, ce qui définit le type d’études à faire, leur longueur, le type de sujets recrutés, etc. Ces normes sont non seulement l’affaire de l’industrie pharmaceutique, mais également des autorités réglementaires;

          – Les vaccins, comme tous les autres médicaments sur le marché, contiennent des ingrédients non-médicinaux, tels que des agents de conservation, colorants et autres. Si on utilise ces derniers, c’est que le ratio risques/bénéfices (expliqué plus haut) a été jugé acceptable. Des ingrédients non-médicinaux sont retirés des médicaments à chaque année parce qu’on en trouve des meilleurs;

          – Les vaccins sont des médicaments qui agissent sur le système immunitaire. Comme tous les médicaments de ce type, ils peuvent mettre la personne plus à risque d’infections opportunistes. Ce n’est pas un secret, les professionnels de la santé sont tous au courant et les décisions de vacciner ou non sont prises en considérant ce facteur. Je ne comprend pas pourquoi tu en parles comme si c’était une conspiration obscure, alors que c’est, encore une fois, un principe de base de la thérapie médicamenteuse;

          Ai-je dit que ça s’applique pour tous les médicaments (j’ai l’impression de me répéter, mais je veux être certain que ça entre dans les esprits).

          Enfin, je remarque que tu cites certaines données de manière complètement absurde, mais je ne suis pas surpris vu que j’ai vu la même chose sur tous les sites conspirationnistes. Par exemple :

          ” (…) toxicité du thimérosal date de 1927, étude au cours de laquelle les personnes testées sont toutes décédées (…)”

          Fais-tu référence à l’étude de 1928 où plusieurs personnes ayant reçu un vaccin SANS PRÉSERVATIF (ex. thiomersal) sont décédées parce qu’elles ont contracté une infection à staphylocoque? J’espère sincèrement que tu n’as pas mélangé ces deux données, qui sont pratiquement à l’opposé l’une de l’autre.

          Bref… j’ai écrit tout ça en guise d’avertissement aux lecteurs et lectrices. Je préfère de loin les commentaires stupides du genre “T’ES UN ÉCOEURANT ET TA BD VAUT PAS DE LA MERDE!!!!” à ceux bien élaborés comme le tien, car ils ont l’avantage de ne pas être pris au sérieux pas quiconque.

          DERNIÈRE CHOSE (vraiment importante) :

          Je suis pas mal certain que tu vas me répondre, mais j’ai une mission pour toi. C’est une mission que tu ne peux pas refuser, car elle est tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Dans ta réponse, je te demande de débuter par ce qui suit :

          – au minimum ton prénom ;
          – ton titre professionnel (si applicable) ;
          – tes qualifications scientifiques (si absentes le préciser) ;
          – tes affiliations (ex. sites web, associations) si pertinentes aux vaccins ;

          Je demande cela car avec le niveau d’effort que tu as mis dans tes commentaires, c’est vraiment la moindre des choses de savoir à qui on s’adresse. Mes propres affiliations sont toutes bien visibles sur ce site, alors je m’attends à la même chose de la part des autres.

          Mais surtout, ma BD sur les vaccins est devenue aussi une sorte de “tableau d’affichage” pour les militants anti-vaccins, alors j’aimerais que les gens s’identifient clairement dorénavant lorsqu’ils parlent de science.

          Merci et A+!

          Olivier

          • Salut “NyanCat” (j’adore quand les gens utilisent des pseudonymes pour commenter dans un débat sur Internet),

            > Salut. Mon anonymat est un droit et un choix que je prend délibérément, cela n’affecte en rien la qualité ou non de mes questions et de ma réflexion.

            Ce n’est pas moi qui t’a répondu à l’origine (c’était le très sage Riverman85), mais je suis l’auteur de la BD sur les vaccins, alors ma réponse est un bon prix de consolation.

            > Rien n’est moins sur, mais bon…

            Je vais répondre brièvement à tes commentaires, pas seulement pour ton bénéfice mais surtout pour celui des autres lecteurs et lectrices.

            > Oui bien sûr, nous, pauvres moutons que nous sommes, nous nous mettons en danger en ne voulant pas aveuglément faire confiance !

            Vois-tu, la majorité des gens qui vont lire tes commentaires auront une réaction du genre: “Wow, en voilà une personne bien informée qui sait de quoi elle parle!”. C’est une réaction légitime, vu que tes propos sont très bien articulés, que tu connais visiblement bien le sujet et que tu cites une dizaine de références valides.

            > Merci (pour ce qui est je crois un compliment).

            Malheureusement, ce qui me frappe le plus en te lisant, c’est à quel point tu te concentres sur des éléments très précis, alors que tu ne comprends visiblement pas le point le plus central – et possiblement le plus important – à propos des vaccins. Non seulement tu ne l’as pas compris, mais en plus tu le contredis directement :

            “Je rappelle que les vaccins ne sont pas des médicaments (…)”

            Voilà ton erreur #1, qui est à mon avis ce qui manque le plus au débat entourant les vaccins : les vaccins SONT des médicaments, au même titre que tous les autres sur le marché. Ils sont en fait une sous-catégorie de médicaments biologiques.

            > Ce que je voulais dire par là, c’est que c’est le seul médicament qu’on ose nous imposer. Au regard de la loi, certains sont OBLIGATOIRES. Et cela me gêne profondément, sachant pertinemment que les vaccins qui sont sur le marché actuellement possèdent des valences NON OBLIGATOIRES. Donc en résumé, seul le DTP est obligatoire, alors qu’on nous vend de force les autres valences… Ca commence bien.
            > Sur qui se retourner si les choses tournent mal alors ? Car comme les valences non obligatoires sont présentes, l’Etat refuse de prendre la responsabilité.
            > Moi je crois honnêtement que si les vaccins étaient comme vous voulez bien nous le faire croire géniaux à plusieurs égards, il n’y aurait pas tant de médecins qui refusent de reconnaître certains liens entre les problèmes de leurs patients et leurs vaccinations récentes. Ce n’est pas un argument implacable, c’est certains, je te l’accorde. Cependant, je me renseigne toujours tristement sur toutes ces familles qui sont abandonnées à leurs sorts parce que cette question dérange : les dangers d’un vaccin.

            Puisque tu n’as pas compris cet élément critique, le reste de ton argumentaire est grandement biaisé. Par exemple, tu dis que les vaccins ne soignent rien et ne font que prévenir des maladies quasi-imaginaires. Eh bien… je suis désolé de te l’apprendre, mais c’est aussi le cas d’énormément de médicaments. Pourquoi donne-t-on des antihypertenseurs? Pour prévenir des problèmes cardiovasculaires potentiels. Pourquoi donne-t-on des antibiotiques en prévention de l’endocardite chez les porteurs de valve cardiaque? Même chose. Il y a des exemples à la tonne.

            > Encore une fois un argument que je trouve inutile et déplorable. Pourquoi ? Parce que cela ne fait qu’accuser d’autres choses sans relations avec le sujet. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas que les vaccins qui préviennent que ceux-ci sont moins dangereux.

            Mais là où ça fait le plus mal, c’est quand tu parles de la sûreté des vaccins. As-tu déjà entendu parler du ratio risques/bénéfices? C’est un principe de base en médecine et en pharmacie qui s’explique comme suit : quand un traitement a des bénéfices qui dépassent largement les risques possibles, on juge que ce traitement est utile. Aucun professionnel de la santé (que je connais) n’oserait dire qu’il y a “zéro” risque à utiliser un vaccin, pour la simple et bonne raison qu’il y a TOUJOURS des risques à utiliser un médicament. Un médicament qui n’a pas d’effets indésirables possibles, ça n’existe pas et ça n’existera jamais.

            > Oui, j’ai entendu parler de ce ration. Et c’est celui ci même que je remet en cause.

            Par conséquent, ton argumentaire s’écroule comme suit :

            – La sûreté des médicaments est surveillée par les systèmes de pharmacovigilance mis en place partout à travers le monde, pour tous les médicaments sur le marché. Les vaccins n’ont pas de traitement préférentiel dans ce processus et les réactions indésirables graves font l’objet d’une évaluation de causalité, comme pour tous les médicaments;

            – Les vaccins sont développés et approuvés selon des protocoles similaires à ceux utilisés pour les médicaments biologiques, ce qui définit le type d’études à faire, leur longueur, le type de sujets recrutés, etc. Ces normes sont non seulement l’affaire de l’industrie pharmaceutique, mais également des autorités réglementaires;

            – Les vaccins, comme tous les autres médicaments sur le marché, contiennent des ingrédients non-médicinaux, tels que des agents de conservation, colorants et autres. Si on utilise ces derniers, c’est que le ratio risques/bénéfices (expliqué plus haut) a été jugé acceptable. Des ingrédients non-médicinaux sont retirés des médicaments à chaque année parce qu’on en trouve des meilleurs;

            > Puisque tu t’obstines à ne pas répondre à mes questions, je te répond par quelques unes de mes questions :

            1°) – Pourquoi les essais cliniques de vaccins portent-ils sur des périodes si courtes? (Gardasil : seulement 14 jours après chaque dose. Engerix B : seulement 5 jours ! La plupart des autres vaccins : quelques jours ou semaines tout au plus alors que 75% des effets secondaires des vaccins se manifestent, parfois subtilement endéans les 60 jours après un vaccin ou un rappel selon un rapport de 2004 du forum européen de vaccinovigilance ayant porté sur plus de 1000 cas d’effets secondaires de différents vaccins dans divers pays et chez des gens de divers âges.)
            2°) Pourquoi les essais cliniques de vaccins ne recourent-ils jamais à de vrais groupes placebos mais au lieu de cela à des gens ayant reçu soit une substance toxique comme l’alu soit un autre vaccin ce qui biaise bien sûr la comparaison et conduit à faire croire que le vaccin est plus sûr qu’il ne l’est dans la réalité?

            3°) Pourquoi ne requière-t-on jamais pour les vaccins la moindre analyse pharmacocinétique comme on l’exige des autres médicaments alors que cette analyse consiste à étudier le devenir du vaccin et ses composants à l’intérieur du corps, une fois administré (ce qui aurait par exemple permis d’éviter des milliers de cas de myofasciite à macrophages et d’autres cas de maladies car ça aurait permis A TEMPS de voir que l’aluminium migrait notamment au cerveau)?

            4°) Pourquoi ne teste-t-on jamais pour les vaccins, contrairement aux autres médicaments, leurs potentiels cancérogène, mutagène et tératogène alors qu’on les administre cependant à des enfants depuis le plus jeune âge, que le cancer ne cesse d’augmenter chez l’adulte comme les enfants, que les vaccins contiennent plusieurs substances cancérogènes et tératogènes et qu’on conseille cependant ces produits aux gens sortant à peine de chimiothérapie ou aux femmes enceintes!!

            – Les vaccins sont des médicaments qui agissent sur le système immunitaire. Comme tous les médicaments de ce type, ils peuvent mettre la personne plus à risque d’infections opportunistes. Ce n’est pas un secret, les professionnels de la santé sont tous au courant et les décisions de vacciner ou non sont prises en considérant ce facteur. Je ne comprend pas pourquoi tu en parles comme si c’était une conspiration obscure, alors que c’est, encore une fois, un principe de base de la thérapie médicamenteuse;

            > Je te répond encore par une de mes questions et aussi par un témoignage personnel. Quand j’ai eu ma fille, j’ai vu pas mal de médecins, car je cherchais le meilleur pour elle. Tous m’ont directement prescrit le maximum de valences sans me parler des risques possibles (ce qui est normalement obligatoire pour le consentement éclairé). De plus, j’ai même eu le droit deux fois à des affirmations du type “TOUT les vaccins sont obligatoires”. Ceci est une fausse information, c’est déloyal.

            5°) Pourquoi les médecins (y compris médecins ONE) n’informent-ils jamais les gens et les parents que, selon la littérature scientifique disponible, les vaccins peuvent déprimer le système immunitaire et donc favoriser diverses infections opportunistes pouvant être graves ? Pourquoi ne jamais informer les gens de tels effets secondaires indirects mais non moins liés aux vaccins reçus ?

            Ai-je dit que ça s’applique pour tous les médicaments (j’ai l’impression de me répéter, mais je veux être certain que ça entre dans les esprits).

            Enfin, je remarque que tu cites certaines données de manière complètement absurde, mais je ne suis pas surpris vu que j’ai vu la même chose sur tous les sites conspirationnistes. Par exemple :

            ” (…) toxicité du thimérosal date de 1927, étude au cours de laquelle les personnes testées sont toutes décédées (…)”

            Fais-tu référence à l’étude de 1928 où plusieurs personnes ayant reçu un vaccin SANS PRÉSERVATIF (ex. thiomersal) sont décédées parce qu’elles ont contracté une infection à staphylocoque? J’espère sincèrement que tu n’as pas mélangé ces deux données, qui sont pratiquement à l’opposé l’une de l’autre.

            Bref… j’ai écrit tout ça en guise d’avertissement aux lecteurs et lectrices. Je préfère de loin les commentaires stupides du genre “T’ES UN ÉCOEURANT ET TA BD VAUT PAS DE LA MERDE!!!!” à ceux bien élaborés comme le tien, car ils ont l’avantage de ne pas être pris au sérieux pas quiconque.

            > Bon là j’avoue en avoir marre de faire des copiés-collés. La vérité est que ma réponse te dérange. La preuve pour moi c’est que tu ne répond pas point par point à mes interrogations (comme c’est TOUJOURS le cas quand je pose ces questions). Je ne m’attendais pas vraiment à une réponse intelligente de ta part, donc je ne suis pas déçue. Libre à chacun maintenant d’aller s’informer avec plus de précisions, de juger, peser le pour et le contre. Si certaines personnes ont envie de jouer à la roulette russe avec la vie de leurs gosses ou leurs propres vies, c’est triste.

            DERNIÈRE CHOSE (vraiment importante) :

            Je suis pas mal certain que tu vas me répondre, mais j’ai une mission pour toi. C’est une mission que tu ne peux pas refuser, car elle est tout ce qu’il y a de plus raisonnable. Dans ta réponse, je te demande de débuter par ce qui suit :

            – au minimum ton prénom ;
            – ton titre professionnel (si applicable) ;
            – tes qualifications scientifiques (si absentes le préciser) ;
            – tes affiliations (ex. sites web, associations) si pertinentes aux vaccins ;

            Je demande cela car avec le niveau d’effort que tu as mis dans tes commentaires, c’est vraiment la moindre des choses de savoir à qui on s’adresse. Mes propres affiliations sont toutes bien visibles sur ce site, alors je m’attends à la même chose de la part des autres.

            Mais surtout, ma BD sur les vaccins est devenue aussi une sorte de “tableau d’affichage” pour les militants anti-vaccins, alors j’aimerais que les gens s’identifient clairement dorénavant lorsqu’ils parlent de science.

            > Je n’ai aucune qualifications scientifiques, cela je veux bien la donner comme information. Je ne donnerai cependant pas mon prénom ni mon nom, je n’en ai aucune envie. Mon identité ici c’est NyanCat.

            > Je n’ai aucune affiliation d’aucune sorte avec des associations etc, cependant, je conseil à tout les lecteurs d’aller faire un tour et de décortiquer le site : http://www.donotlink.com/ixA Vous y trouverez des informations, des temoignages, et beaucoup d’autres choses. Je suis certaine que les gérants du site seront ravis de répondre à toutes vos questions, pas comme le pharmachien, qui ne fait que les contourner.

            > Je suis une mère qui s’informe et se bat pour le bien de son enfant et des autres enfants.

  148. Jocelyne Gervais

    Coudon, Riverman, t’es pharmachien toiaussi ?

    • Curieux avant tout.

      J’ai un peu de mal à comprendre certains points de vue, d’où mes questionnements. C’est un peu comme si quelqu’un affirme : la vitamine C c’est toxique et ça cause le cancer mais que la personne en question prend son verre de jus d’orange tous les matins qui contient aussi de la vitamine C. Ça n’a pas de sens.

      La santé est un domaine qui m’intéresse d’où ma participation à certaines discussions tout simplement.

      Bonne journée!

  149. Je suis bien d’accord avec ce qui est énuméré plus haut mais est-ce possible qu’un vaccin ait été mal conçu et cause des effets secondaires dangereux comme le Pandemrix et la narcolepsie?

    ” Le rapport direct entre la vaccination au Pandemrix® et l’apparition de la narcolepsie chez les individus de moins de 30 ans a été confirmé par l’Agence suédoise le 26 mars 2013.”

    Voir section : Liens avec l’immunité, et narcolepsies post-vaccination -> http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcolepsie

  150. Hum, il y a des commentaires dangereux ici.

    J’aime bien le travail que tu viens de faire avec les vaccins. Je n’aime personnellement pas que les pharmaceutiques doivent faire les études servant à l’approbation de leur médicament mais bon c’est un autre sujet.

    Ce que les gens et même plusieurs experts en santé manque c’est une capacité de décerner la qualité derrière les études que vous citez…

    Par exemple, saviez-vous qu’une étude de type observationnelle à seulement 25% de chance d’avoir des conclusions vrai? Pourquoi, car dans une démarche scientifique rigoureuse Observation arrive au tout début.

    Et que dire des études où la conclusion n’est pas la même que les résultats de l’étude.

    De plus cité un expert dans un domaine pour appuyer un point est un argument extrêmement faible…

    Si vous comprenez l’anglais je vous suggère fortement ce vidéo qui enseigne littéralement comment détecter de la bonne science… http://www.youtube.com/watch?v=y1RXvBveht0

  151. Bonjour,
    Je suis française, je n’ai pas tout lu mais je vais le faire. je veux juste réagir à une remarque lue plus haut au sujet des sites / pamphlets anti-vaccins et des moutons qui suivent. Je précise d’abord que je ne suis pas anti-vaccins, mais je se suis pas non plus favorable à une vaccination systématique et généralisée des individus.
    N’est-on pas également mouton quand on se fait vacciner sans réfléchir ? Ou parce que le médecin dit que c’est bien ? Ou encore parce que c’est remboursé par la Sécu et que ça ne nous coûte pas un rond ?
    Si on devait parler en chiffres, il y a beaucoup plus de moutons qui se font vacciner que de moutons qui refusent la vaccination. Qui est le plus mouton dans l’affaire ?

    Autre chose, j’ai remarqué que les anti-vaccins sont forcément décrits comme des extra-terrestres irresponsables, et les pro-vaccins on comme des citoyens altruistes et responsables.
    C’est un peu simpliste je trouve. La majorité des gens qui se font vacciner le font sûrement pour tout un tas de raisons, mais l’altruisme, ils s’en foutent comme de l’an 40.

    J’évite les discussions sur ce genre de fil en général car les discussions entre anti et pro sont souvent stériles. Chacun balance ses arguments et au final personne ne change d’avis. Ca sert à quoi franchement ? je poste ici car le climat reste correct (enfin pour ce que j’ai lu en tout cas).

    Je suis maman d’une petite fille de 10 mois et la question de la vaccination m’a évidemment fait réfléchir. Après avoir beaucoup lu, je n’étais pas favorable à une vaccination multiple pour un si petit bébé alors ma fille n’a reçu “que” 4 valences (dont 3 obligatoires). On me juge parfois comme irresponsable car je n’ai pas souhaité faire la vaccination contre l’hépatire B, le BCG et la méningite.
    Quand je demande à d’autres mamans autour de moi, elles me répondent qu’elles ont “tout” fait (elles ont rempli leur contrat en gros). Elles sont responsables et altruistes, bravo ! Sauf qu’en leur posant des questions, elles ne savent même pas pour quelles maladies elles ont fait vacciner leur enfant. Un peu moyen vous ne trouvez pas ? Altruiste et responsable par ignorance, ça existe ?

    Pour moi, la question primordiale, ce n’est pas de se faire vacciner ou non mais de savoir pourquoi on le fait ou non en s’informant. Et franchement, en questionnant l’entourage, je me rends compte que pas mal de gens le font juste parce que c’est écrit dans le carnet de vaccination.

  152. Si tout le monde pouvait avoir un discours aussi posé, articulé et logique, le monde ne s’en porterait que mieux!

    Je suis en accord avec la majorité de vos points et je ne peux qu’applaudir votre conclusion : “Pour moi, la question primordiale, ce n’est pas de se faire vacciner ou non mais de savoir pourquoi on le fait ou non en s’informant.” Hélas, j’ai bien peur que le fait de se faire vacciner ou non soit rarement une décision éclairée. Pour moi, un “mouton” c’est quelqu’un qui choisit d’adopter le même comportement qu’un autre individu sans avoir de “raisonnement logique” pour le justifier. Et l’on pourrait d’ailleurs appliquer ce concept à bien d’autres domaines que la vaccination.

    Ceci étant dit, je me permets tout de même de soulever une interrogation. Si l’on s’entend que le fait d’adopter le comportement X est bénéfique d’un point de vue populationnel et qu’il l’est également pour la très grande majorité de ceux qui le pratiquent, est-ce que ça a vraiment de l’importance que ce comportement soit adopté en tant que “mouton” (à part dans un but éducatif admettons)? Prenons par exemple l’activité physique ; la majorité des gens s’entendent pour dire que c’est bénéfique. Nous avons des preuves solides à cet effet. Oui quelques individus subiront des conséquences néfastes reliées à ce comportement et le regretterons après coup (foulure en courant, fracture en tombant ou pourquoi pas commotion cérébrale suite à un choc par exemple). Toutefois, ces événements justifient-ils le fait à eux seuls que l’on devrait recommander aux gens d’arrêter de faire du sport? Les bénéfices ne dépassent-ils pas les risques potentiels dans la majorité des cas? Et ultimement, que le comportement soit adopté en tant que “mouton” plutôt qu’en étant bien renseigné sur le sujet et ses bénéfices potentiels sur la santé (et ses risques inhérents), est-ce que ça change vraiment quelque chose au bout du compte? Que quelqu’un ignore que la pratique d’une activité physique a des bénéfices préventifs sur l’ostéoporose ou encore sur la dépression est-ce vraiment ce qui est important ou c’est la pratique du sport en soi qui l’est?

    Et dernière quetion (je ne peux pas m’en empêcher), la partie “je n’étais pas favorable à une vaccination multiple pour un si petit bébé” m’a laissé perplexe. Est-ce que ça insinue que les enfants plus “jeunes” devraient recevoir moins de vaccins que les enfants plus âgés par exemple? Peut-être que j’ai mal interprété vos propos mais si mon raisonnement s’avère exact, sur quoi est basée cette idée?

    Au plaisir de discuter avec vous.

    • Riverman85, désolée, je viens seulement de revenir sur le blog… et donc de découvrir votre réponse.
      Oh mais quel mauvais exemple : le sport !!! J’ai fait du sport pendant plusieurs années, et malgré ses bénéfices, aujourd’hui, je m’en moque. Plus envie du tout. Bon ou mauvais pour moi, pas moyen de m’y remettre.
      Pour moi un mouton reste un mouton, et on est tous mouton à notre manière ou pour certaines choses. Parce que c’est commode, parce qu’on a pas envie de se prendre la tête, etc. J’ai moi même été un mouton vacciné, grâce à mes parents moutons. Pas de quoi crier au scandale, sauf que pour ma fille, je me pose bcp plus de questions.
      Quand des parents vaccinent sans se poser de questions, j’évite de porter un jugement, c’est leur choix mais ce n’est pas ce que je souhaite pour ma famille.
      Sans être obsédée par l’accident post-vaccinal, je m’interroge sur le contenu des produits de consommation en général. L’aluminium me dérange, dans les vaccins, mais aussi dans le lait maternisé, dans l’eau que je bois et dans tout le reste. Les scandales alimentaires se multiplient et on subit, au mieux, en se disant qu’on en verra d’autres et que ça ne tue pas. , au pire, en imaginant le peu qu’on laissera à nos enfants… (oups, je glisse sur un autre sujet là).

      Je ne perçois pas nécessairement la vaccination comme un acte purement bénéfique mais comme plutôt nécessaire dans certains cas, malgré ses conséquences (car le risque zéro n’existe pas).
      Certains pays européens ont abandonné l’obligation vaccinale, sans qu’il y ait d’augmentation de cas de maladies. D’autres imposent des vaccinations en ayant un discours culpabilisant et fondé sur la peur. En France, on vaccine les bébés très tôt et trop. C’est ce que je voulais dire en parlant de vaccination multiple. Si l’on suit à la lettre les recommandations des centres de prévention infantile, il faudrait administrer à un bébé de 2 mois un vaccin contenant 6 valences DTPCoq/Hep.B/hemophillus et ), le BCG, le prevenar et éventuellement Rotarix. Comment le système immunitaire peut-il s’y retrouver là dedans ?

      Ma fille a passé des nuits bien musclées après les deux injections (4 valences).

      Lorsqu’un bébé ne fréquente pas la collectivité dans l’immédiat, y a-t-il urgence ? Pas vraiment. Je pense que c’est une bonne chose de lui laisser le temps d’acquérir son immunité, sans le bombarder trop vite. dans l’ouvrage “qui aime bien vaccine peu”, il n’est pas question de refuser la vaccination en bloc. Il est néanmoins conseillé pour les petits d’attendre la 1ere année. cela me parait judicieux, mais bien sûr, chacun voit midi à sa porte

      :)

  153. Pour ceux et celles qui doutent encore, voici ce qui se passe quand on ne fait pas vacciner son enfant contre la rougeole sous prétexte que cette maladie n’existe plus et/ou n’est pas dangereuse (nouvelle du 17 janvier 2014) :

    http://www.leaderpost.com/health/Sask+health+ministry+issues+measles+alert/9399715/story.html

  154. Par contre, M. Bernard, il y a des bébés qui restent handicapés pour toujours ou qui en meurent des suites des vaccinations.

  155. Pouvez-vous m'aider?

    Qu’en est-il des gens qui consomment des drogues de la “rue” ? Est-ce que le système immunitaire est trop affaibli pour recevoir un vaccin? Quel est le risque?

  156. Bonjour Olivier,

    Grand questionnement qui me travaille depuis quelques années…

    En 2009, je me suis fait vacciner contre la grippe H1N1 le 10 décembre.

    Le 15 décembre, je rentre chez moi très fatigué. (J’étais en maudit en plus… Je m’étais fait faire une puck sur mon char en plein stationnement de centre d’achat où je faisais mon magasinage des fêtes! Enfin…) Je fais une sieste et, quand je me réveille, je sens que quelque chose ne va pas. Je transpire, mais j’ai froid, chacun de mes gestes sont douloureux, ça me fait terriblement mal de respirer, j’ai de la misère à avaler, le simple fait d’aller me chercher un verre d’eau m’épuise terriblement. Bref, ça ne ressemble à rien de ce que j’ai déjà eu. Le tout me saisit presque d’une angoisse et d’une peur panique. J’en déduis que j’ai la grippe. (Depuis ce temps, quand j’ai le rhume, je ne dis plus que j’ai la grippe, je sais la différence, astheure!)

    Je m’en vais chez ma mère me faire soigner. (Quoi de mieux qu’une maman, doublée d’une infirmière, dans un tel contexte!) Je dors 14 heures et je bois à peu près cinq litres d’eau chaque jour.

    Après cinq jours, je vais mieux. Ne demeure qu’une très légère toux résiduelle. Je suis surpris, parce que tout le monde m’avait dit qu’une grippe, c’est 10 jours. Que tu fasses n’importe quoi, c’est dix jours.

    Je me dis que je n’ai peut-être pas eu le H1N1, que c’est peut-être une souche bénigne, mais on me dit que non, la grippe de cette année-là, c’est le H1N1, que je ne peux pas en avoir eu une autre.

    Voici donc mes hypothèses :

    1- Le vaccin ne m’a pas protégé et j’ai eu le H1N1. Mon formidable système immunitaire a ensuite vaincu la bête!

    2- Le vaccin m’a donné le H1N1, mais de façon amoindrie.

    3- J’ai été exposé au H1N1 alors que le vaccin ne faisait pas encore pleinement effet. Se trouvant quand même dans mon organisme depuis quelques jours, il m’a quand même aidé à me soigner plus rapidement. Si je ne l’avais pas eu, ça aurait été pire. (C’est pas mal mon hypothèse principale…)

    4- Je n’ai pas eu le H1N1. (Mais j’ai eu quoi, d’bord???)

    Olivier, veuille m’aider à satisfaire mon insatiable curiosité!

    • Salut Claudio! Tes hypothèses # 1, 3 et 4 m’apparaissent possibles. J’en ajouterai une autre : tu as peut-être eu ce qu’on appelle une réaction pseudo-grippale. C’est fréquent après plusieurs vaccins… ressemble à la grippe mais simplement un effet secondaire du vaccin. Merci pour ta question! Olivier

  157. Bonjour.! Je vais avoir 28ans et je n’ai jamais recu de vaccin de ma vie! Je suis tres en santé et je n’ai jamais eut aucune maladie pour laquelle ont se fait vacciner a l’habitude.

  158. Bonjour Oliver,

    J’étais presque convaincue de me faire vacciner contre la grippe et j’ai lu que ça coûte 20$… Pourquoi est-ce payant si c’est si important ? Que font les pauvres qui ont du mal à joindre les deux bouts, ils ne reçoivent pas de vaccins contre la grippe ? Je suis curieuse de connaître ta réponse là-dessus.

    Aussi, que répondrais-tu au message interminable de Céline ? On dirait que ce qu’elle disait avait du sens et je n’ai pas les connaissances pour démêler le vrai du faux… Qu’en penses-tu ?

    Merci !

  159. Voici un article très intéressant sur le sujet.(lien plus bas)
    Désolé, c’est en anglais.

    http://oped.ca/National-Post/joe-schwarcz-an-injection-of-h1n1-reason/

  160. Je suis sceptique envers les anti-vaccins ET envers les pro-vaccins, et malheureusement ce texte est autant un ramassis de démagogie que la propagande qu’il prétend pourfandre.

  161. Wow, la BD était très drôle, comme d’habitude. J’aime beaucoup l’image du virus qu’on tape dessus avec un bâton. C’est une image que j’utilise avec mes patients pour leur faire comprendre que le virus dans le vaccin ne donne pas la maladie.
    Après, j’ai lu quelques commentaires… je suis fascinée par le débat que les vaccins occasionne. Parce que d’un côté, on envoie le message que “les vaccins c’est bon”, mais il existe quand même certaines nuances, certains vaccins ne sont pas recommandés pour tout le monde (immunosuppression, par exemple pour les vaccins vivants atténués), certains vaccins sont moins “importants” que d’autres (Dukoral pour la diarrhée du voyageur) et ils ne sont pas tous aussi efficaces qu’on le voudrait (la grippe !). C,est parfois important de communiquer ces nuances-là et de faire valoir que leurs craintes des effets secondaires, la communauté médicale la partage aussi et prend la surveillance des vaccins très au sérieux depuis de nombreuses années – et continue de la faire après toutes ces années. C’est normal que certaines personnes posent des questions et qui veulent prendre des décisions éclairées… même si à quelque part on pourrait ne pas être d’accord avec leur décision finale. Parce que ça va toujours rester une décision, la vaccination, même si ça nous parait comme “une solution évidente à une maladie”… c’est une “décision”. Allez, Olivier, une BD sur le fluor dans l’eau potable? Parce qu’on aime ça brasser de la m.. euh des idées! :)
    Au plaisir de te lire!

  162. Faux et dangereux comme article, au Canada il on ouvert des écoles specialisées pour accueillir les enfants handicapés suite aux vaccins!!!

    • Au Canada, nous avons même ouvert une université spécialement pour les gens qui n’ont pas attrapé la varicelle quand ils étaient enfants, et ce, même s’ils n’avaient pas reçu le vaccin. Ces gens font partie d’une micro-société sélecte et privilégiée qui jouit d’exemptions d’impôts, de cures détox annuelles gratuites et de plusieurs autres avantages sociaux.

      Je rêve que mes futurs enfants fassent un jour partie de cette université… mais malheureusement ils seront vaccinés.

      Olivier

    • Je serais curieux de voir ça …

  163. J’aimerais bien aller à cette Université car je n’ai jamais été vaccinée à part la BCG car ils étaient venus à l’école pour le donner (grafignes dans le dos, grrr.) maIs je n’ai jamais rien eu comme maladie.
    Et je ne suis pas la seule de ma génération !!!

  164. j’adore lire tes articles, j’adore aussi comment ils sont expliqués, simplifiés et qu’ils citent des sources fiables

    je me délecte également de la naïveté des naturallites/homoépathistes et les accros du naturels qui prétendent toujours et encore, avoir raison, sans jamais fournir de preuves. Les vaccins sont efficaces et les gens le moindrement éduqués sur le sujet n’ont même pas besoin de se poser de question, oui, ca fonctionne les vaccins!

  165. Quel mauvais articles avec aucune preuve. Des scientifiques sérieux ont soulever plusieurs points et observations concernant les vaccins, vache à lait des compagnies pharmaceutiques. Le problème n’est pas de savoir qui a raison, c’est que justement on ne veut pas le savoir… aucune étude sérieuse sur les effets secondaires n’a été réalisée (sans être biaisée au départ ou faite par un organisme indépendant) pour vraiment vérifié… dans le cas de l’autisme, cette maladie était pratiquement inconnu en Chine, le pays le plus populeux de la planète. Depuis l’arrivée de la vaccination on compte plus d’un million d’autiste en chine. Pure coïncidence encore? Et que dire de cette réserve amérindienne au USA où l’autisme est quasi inexistant et la seule différence majeure est le fait que leur religion les empêche de se faire vacciner… vous me direz, ouais mais il n’y a pas de preuve, ben justement on devrait le démontrer facilement si c’est faux, mais rien n’a vraiment été fait sérieusement en ce sens expérimentalement… de grande discussion comme cet article qui n’amène aucune preuves tangibles. Voila le grand problème des vaccins, on ne veut pas savoir. Qui profite du fait que c’Est nébuleux? Comme scientifique, je peux vous dire que les vaccins est l’une des questions scientifique qui manque le plus de rigueur à mes yeux…

    • Le lien entre l’autisme et les vaccins n’a aucun fondement scientifique… Vous pouvez croire toutes les hypothèses que votre imagination vous suggère c’est tout à fait votre droit. Par contre, de dire que la question de l’autisme p/r aux vaccins n’a jamais été étudiée est on ne peut plus fausse. Elle a été étudiée, ré-étudiée, ré-ré-étudiée, dans plusieurs pays et ces études arrivent toutes à la même conclusion : il n’y a PAS de lien entre l’autisme et la vaccination. C’est plutôt simple à comprendre : si lien il y avait, nous verrions davantage de cas d’autisme dans les groupes de personnes vaccinées vs celles qui ne le sont pas. Et ce n’est pas le cas. Je ne vois pas comment ça pourrait être plus clair…

      Comme scientifique, je peux vous affirmer que la vaccination est l’un des domaines de la santé qui se bat le plus contre des croyances et des dogmes alors que ses opposants n’apportent aucune preuve tangible pour appuyer leurs dires.

      Le fardeau de la preuve repose sur les gens qui affirment l’EXISTENCE de quelque chose. Vous croyez que les vaccins causent l’autisme? Parfait, prouvez-le! Sinon, moi je peux bien stipuler que ce sont les extra-terrestres qui causent l’autisme. Essayez de me prouver que ce n’est pas le cas…

  166. Ce que vous ne comprenez pas, chers pharmachien, c’est que le ton suffisant, condescendant, vaguement ou directement insultant (caricatures peu flatteuses de vos opposants, explications de surface et sophistiques), est un des problèmes de communication les plus nuisibles pour la médecine et la pharmacologie conventionnelles. Lorsqu’un patient ou un citoyen observe des manifestations de ce genre, chez un médecin ou un professionnel de la santé, il croit automatiquement que c’est révélateur d’une culture profonde, non-calculé, l’expression involontaire et honnête d’un mépris réel.

    Moi j’ai un bac québécois en biologie et je suis issu d’une culture familiale plutôt scientifique, et j’ai un avis que je considère balancé sur la question. Je considère qu’une bonne partie des questionnements sur les vaccins est légitime et d’intérêt, et analogue à bien d’autres questions susceptibles d’être posées sur d’autres sujets. Mais l’empressement automatique de plusieurs d’entre vous à repousser du revers de la main toute remise en question et d’affubler ceux qui se les posent de toutes sortes de quolibets est, en soi, suspecte. Plusieurs réagissent de manière viscérale, fortement émotive, comme un diable dans l’eau bénite, dès qu’il est question de se passer d’un vaccin.

    Je sais pourtant ce que c’est que de défendre la version officielle face à des citoyens suspicieux ou même paranoïaques (quoiqu’il y a une limite à ne pas dépasser dans la perte de temps!) puisque j’ai défendu longtemps le principe de l’effet de serre d’origine humaine et son influence sur le climat, sur internet mais aussi dans des évènements publics au milieu des années 2000 (simplement par engagement personnel). La plupart des questionnements auxquels je répondais étaient pertinents et les préoccupations, légitimes. Je ne voulais pas les étouffer ou les tourner au ridicule et j’étais prêt, à chaque instant, à changer d’idée si on arrivait à me convaincre.

    Disons le franchement, même si j’aime les petits dessins (je suis fan de bédé), le contenu “éditorial” de votre billet est peut-être défoulant pour vous et vos supporteurs, mais il est insultant pour l’intelligence et semble révéler un inconfort, un manque de confiance envers ce que vous défendez, et un dogmatisme qui dessert votre camp.

    • Salut Victor!

      Merci pour ton commentaire. Selon la hiérarchie du désaccord de Paul Graham ( http://www.paulgraham.com/disagree.html), ton argumentaire se situe au niveau du “désaccord sur le ton” (DH3), c’est-à-dire que plutôt que de réfuter mes propos, tu me fais des reproches sur le style que j’emploie et qui caractérise d’ailleurs l’ensemble de mon site web. Tu frôles presque la contradiction (DH4), mais pas tout à fait.

      Sauf ton respect, ce genre de réplique est pour moi à la frontière entre l’ennui et l’inutilité. Bref, un commentaire très éloquent dans sa forme mais vide dans sa portée.

      Je dois donc te répondre quelque chose d’aussi vide mais totalement approprié dans la situation : mon blog n’est tout simplement pas pour toi.

      A+

      Olivier

      • Merci pour cette réponse!

        Sincèrement désolé de t’avoir ennuyé, mais dans le cas où ton billet de blogue n’avait pas pour but de faire avancer la cause des vaccins (chez les sceptiques), mais bien de s’amuser et de se défouler, il y a au moins un bout de mon message qui peut être pris comme un compliment. Le reste peut passer à côté de la plaque, mais au moment où j’ai écris mon message je n’étais pas en mesure de deviner ton intention. Ça aurait PU être utile.

        Je ne te contredit pas frontalement sur le fond, parce que je suis réellement plutôt neutre sur la question, je considère que chaque vaccin peut être évalué au cas par cas et je ne vois pas pourquoi ce sujet en particulier suscite autant de polémique, alors qu’il y a d’autre enjeux autrement ou également important. C’est un peu le conflit palestinien de la pharmacie, qui obsède certaines personnes d’un bord et de l’autre et monopolise l’attention sans trop qu’on sache pourquoi exactement.

        Quant à savoir si ce blogue est pour moi, je l’ai parcouru un peu et je m’y suis bien amusé.

        Bravo pour votre contribution aux internets.

  167. super article… me rappelle cet extraordinaire bd (en anglais) sur le fraudeur Dr. Wakefield: ttp://darryl-cunningham.blogspot.ca/2010/05/facts-in-case-of-dr-andrew-wakefield.html

  168. Chère « école des sens »,

    sachez tout d’abord qu’après une petite visite sur votre blogue et une lecture rapide de l’histoire de votre fils autiste, je ressens beaucoup d’admiration quant à la manière dont vous prenez soin de votre famille. Sachez aussi que le but de mon commentaire est essentiellement de vous faire réfléchir et je respecte entièrement vos choix de vie.

    Ceci étant dit, vous mentionnez à la fin de votre commentaire qu’en tant que scientifique vous trouvez que la question des vaccins manque de rigueur, ce qui est entièrement de votre droit. Je crois qu’avec votre expérience avec un enfant autiste, votre vécu et vos croyances, votre intervention dans ce débat est légitime. Cependant, j’aurais envie de vous répondre qu’en tant que scientifique, je trouve que votre commentaire manque justement de rigueur scientifique.

    Tout d’abord, vous dites que des scientifiques sérieux ont soulevé plusieurs points et observations concernant les vaccins. Dans ce cas, il serait intéressant de citer vos nombreuses sources (je m’attendrais à voir des études sérieuses et non pas quelques blogues obscurs qui font pour on ne sait quelle raison la guerre aux vaccins leur cheval de bataille…)

    Ensuite, vous dites qu’aucune étude sérieuse n’a été réalisée sur les effets secondaires… ha pardon vous dites que celles qui ont été réalisées (et qui disent toutes le contraire de ce que vous voulez entendre) sont biaisées dès le départ ou ne sont pas indépendantes. Habituellement j’arrête de lire lorsque quelqu’un sort des boules à mites la fameuse théorie du complot, l’argument ultime qui explique tout ce qu’on ne peut ou ne veut pas comprendre… Premièrement, les scientifiques sérieux dont vous parliez plus tôt, j’imagine qu’ils ont sans doute oublié de vérifier les effets secondaires, ou bien ils n’étaient peut-être pas si sérieux que ça, car vous dites qu’il n’y a aucune étude sérieuse… Plus sérieusement, sans jouer sur les mots, avez-vous des preuves de ce que vous avancez, avez-vous lu et critiqué objectivement les études pour en venir à la conclusion que ces dernières ne sont pas dignes de confiance, je m’attendrais à ce qu’une personne avec un bagage scientifique fasse cet effort-là. Si c’est le cas, j’aimerais donc des preuves de tout ce que vous avancez.

    Pour ce qui est des cas d’autisme, encore là pourriez-vous nous alimenter en preuves s’il vous plaît? Vous dites qu’il y aurait plus d’un million d’autistes en chine… sur une population de 1.3 milliard, c’est bien en dessous du portrait ailleurs dans le monde dont au Québec. Je vous invite donc à revoir vos références. C’est la même chose pour la réserve amérindienne prouvez-nous qu’il y a moins de cas d’autisme qu’ailleurs et cela est sans doute reproductible chez les autres populations qui ne se font pas vacciner en raison de leur religion. Ce devrait être facile pour vous de nous le prouver si c’est vrai.

    Pour terminer, je vous en conjure, cessez de croire tout ce que vous lisez sur internet, il est vrai que certains scientifiques ne recherchent que le profit, mais la majorité sont honnêtes et ne gagnent pas mieux leur vie que vous et moi. En essayant de discréditer les autres scientifiques, c’est vous-même que vous discréditez. Vous affirmez que le sujet est nébuleux et demandez à qui cela profite? Les premières auxquelles je pense sont les compagnies qui vendent des produits de santé naturels et des cures miracles aux gens, qui à cause de la peur ou d’autres raisons, se tournent vers elles sans se poser de question. Peu importe que ça fonctionne ou non, elles font néanmoins des dizaines de milliards de dollars par année. Cela ne semble pas déranger grand monde cependant… ce doit être car elles prétendent travailler pour votre santé à l’inverse des méchantes compagnies pharmaceutiques qui travaillent pour la maladie…

    Bref, je vous remercie de votre attention

    Ps : Voici un petit texte très éloquent sur la raison pour laquelle il y aura toujours un débat sur les vaccins. Que devrait comporter une étude qui ferait plaisir aux anti-vaccins…

    ttp://www.redwineandapplesauce.com/2013/12/21/the-one-study-or-why-the-anti-vaccine-movement-doesnt-really-understand-science/

  169. Oups, mon message était en réponse à un commentaire plus haut désolé

  170. Suite au vaccin h1n1 avec adjuvant, mon propre père a fait la paralysie de Bell, donc maintenant pour moi …vaccin pas pour n’importe quelle raison…

  171. Une étude récente réalisée par deux scientifiques canadiens, le Professeur Christopher Shaw et le Dr Lucija Tomljenovic a révélé que plus les enfants reçoivent de vaccins contenant l’adjuvant aluminique, plus ils ont de chances de développer ultérieurement de l’autisme, des maladies auto-immunes et des problèmes neurologiques.

    • Avez-vous lu cette étude au moins? Tiré de l’étude même (traduction libre) : “Clairement, nous ne pouvons PAS tirer de conclusions définitives en ce qui a trait au lien entre les adjuvants aluminiques et la prévalence de l’autisme à partir d’une étude comme celle-ci.” “Nous avons proposé une HYPOTHÈSE qui, nous l’espérons, encouragera la tenue d’études futures […]”.
      Voici le lien :
      http://fr.scribd.com/doc/74769917/Do-Aluminum-Vaccine-Adjuvants-Contribute-to-Rising-Prevalence-of-Autism

      Aussi, la méthodologie de l’étude elle-même me laisse excessivement perplexe. Aucun groupe témoin comparant les taux d’autisme des vaccinés vs les non-vaccinés… Tout ce qu’ils ont fait est de d’estimer la quantité d’aluminium contenue dans les vaccins recommandés pour les enfants par différents pays avec les taux d’autisme de l’ensemble de la population! Autrement dit, les taux d’autisme incluent des personnes non-vaccinées!?!? Impossible donc de tirer quelque conclusion que ce soit. Ils se permettent ensuite d’élaborer une foule d’hypothèses à ce sujet. Plus important encore, ils tombent dans le piège et confondent “corrélation” et “causalité”, ce qui me déçoit grandement pour des gens soit-disant scientifiques. Bref, cette étude est aussi crédible que d’affirmer que les taux d’autisme ont augmenté avec l’utilisation des téléphones cellulaires, car oui, il y a une corrélation positive entre les deux… Bref, il y a tellement d’autres liens loufoques dans cette étude en particulier que l’on pourrait en parler pendant des heures. Pour les intéressés, certains l’ont déjà passé à la loupe :
      http://scienceblogs.com/insolence/2011/12/08/and-global-warming-is-caused-by-the-decr/

      Comme quoi il faut comprendre ce que l’on lit avant de pouvoir affirmer quelque chose. Aussi, il m’apparaît primordial de vous rappeler qu’une étude isolée, qu’elle soit pour ou contre la vaccination, ne veut strictement rien dire. En science, c’est l’ensemble des études et la reproductibilité des résultats qui permet d’affirmer quelque chose.

  172. [COMMENTAIRE EFFACÉ – ÉTAIT COPIÉ INTÉGRALEMENT D’UN AUTRE SITE WEB]

    • Bonjour,

      Tout d’abord, la prochaine fois que voudrez copier-coller le texte d’un sombre blogue visiblement obsédé par les vaccins (celui-ci en l’occurence : [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE], faites au moins l’effort de vérifier les sources. C’est justement le genre de site dont vous devriez être très critique et enlever de vos favoris (à moins que vous en soyez l’auteur).

      Je ne perdrai pas mon temps à critiquer ce texte, mais j’amènerais certains faits intéressants à propos de ce dernier : )

      Tout d’abord la 3e référence qui mène vers la revue Entropy, je savais que j’avais déjà vu l’auteure quelque part, voici la critique d’un autre de ses article, pas pire pour quelqu’un qui a une formation en génie électrique http://www.lapresse.ca/le-soleil/vivre-ici/la-science-au-quotidien/201306/22/01-4664170-lempire-de-la-rumeur.php

      Ensuite, le 4e lien ne fonctionne pas, mais il semble mener vers un article du bon Dr. Sears, peut-être pour s’enrichir en nous encourageant à acheter son livre…

      Le 5e lien… ouin un site anti-vaccin qui met le site du CDC comme référence, je n’ai rien à dire…

      bonne journée

    • Encore une fois vous êtes tombé dans le piège de confondre corrélation et causalité. Des études observationnelles sont loin d’être la meilleure façon d’établir un lien de causalité entre deux variables. Ce sont les études contrôlées avec groupe témoin qui sont les plus susceptibles d’arriver à des résultats non biaisés et d’éliminer les variables confondantes. Encore une fois svp apprenez la différence entre corrélation et causalité :
      http://www.stats.org/faq_vs.htm

      Il est extrêmement facile de trouver une corrélation positive (ou négative) entre 2 variables. Par contre, prouver que A cause B est beaucoup plus difficile. Par exemple, les taux d’Alzheimer sont moins élevés chez les gros fumeurs que chez les non-fumeurs. Le nombre de diagnostics de cancer a augmenté durant les dernières années, tout comme le nombre d’utilisateurs de Facebook.

      Est-ce que cela signifie nécessairement que fumer offre une protection contre l’Alzheimer ou bien encore que Facebook cause le cancer? Je vous laisse le soin d’y réfléchir.

      • Charles-André Fortin

        “Encore une fois vous êtes tombé dans le piège de confondre corrélation et causalité.” Merci Riverman85!!!!

  173. Et un vaccin contre la connerie de certains “professionnels” de santé (dont vous faites partis) qui pratiquent la désinformation sciamment, a quand ?! …

    • Sa sortie est prévue en même temps que le vaccin contre les amateurs de conspirationnisme, d’arguments aussi vides de sens qu’inutiles et d’accusations gratuites (dont vous faites partie).

  174. voici un étude sortie en decembre 2013 concernant les vaccins:
    http://www.translationalneurodegeneration.com/content/2/1/25
    en plus sur: http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/10vol36/36s1/immunizati-immunisati-fra.php
    il y a la phrase: TrivirixMD, fabriqué par l’Institut Armand-Frappier, à partir de la souche Urabe Am9 du virus des oreillons, a été homologué au milieu des années 80, mais il a été retiré à la fin des années 80 parce que la souche Urabe Am9 était associée à une méningite aseptique.

  175. Invoquer la science pour faire passer la pilule des vaccins c’est l’hopital qui se moque de la charité. N’a-t-on pas tenu le même genre de langage pour les antibiotiques? Pour le DDT, pour les OGM, pour l’amiante, pour l’atome, pour les statines, pour le Vioxx, pour le Mediator, pour les implants mammaires? La science dit qu’il n’existe pas 2 individus identiques dans toute l’histoire de l’humanité et vous voudriez nous faire avaler l’idée que vous proposez un vaccin qui soit bon pour tout le monde? Monsieur le pharmacien connaissez-vous la dégradation totale d’un simple cachet d’aspirine dans le corps d’un individu? Dans un autre individu? Dans le même individu dans une ou deux heures? Vous êtes des apprentis sorciers, vous ne savez pas avec certitude ce qui se passe dans l’organisme de tel ou tel individu. Tous les produits retirés du marché avec la mention “inutile et dangereux” ont d’abord été acceptés par les agences officielles. Les pharmaciens sont des épiciers à la solde des laboratoires qui abusent la crédulité de pauvres gens inquiets et en souffrance. Point.

  176. Samuel Gagné

    Très intéressante discussion/débat ouvert sur le sujet de la vaccination et des vaccins.
    D’une part merci Olivier d’avoir un tel blog. J’ai toute lu et le tout ma ouvert à d’autre source d’information autant d’un coté que de l’autre. Je crois aussi que chacun à comme but ici
    le bien être collectif et de ceux et celle qu’il aime.

    Ceci dit, certaine question demeure et demande une clarification.

    1# Quelle est le but objectif et scientifique d’avoir réunis les vaccins ensemble?

    2# Pourquoi est-ce si dur d’admettre qu’il y à eu des erreurs scientifiques dans le domaine de la pharmaceutique et que oui comme toute les domaines (et ce malgré la rigueur et l’intelligence de ces pratiquant) de la pratique du genre humain il y à erreur et donc par cause de besoin une nécessité réajuster le tire?

    3# Pourquoi y à t’il autant de mépris envers les un et les autres dans ces groupes comme si d’une par les scientifiques/docteurs/praticiens étais mal intentionné et mal informé et que d’autre part toute ceux/celles qui critiques la sciences/ qui cherche des réponse à leurs problèmes/ qui observe ( avec oui corrélation et causalité et plus encore ) sont dans le champs avec comme seule argument la non méthodologie scientifique.

    4# Y a t’il eu des recherches sur les âges qui serrait optimal pour l’efficacité et le plus faible taux
    de problème (aussi minime que ce soi) suit à réception de source pour et contre de sorte à former une analyse et une compréhension éclairé avant quelconque décision.

    Je me sent triste de sentire se grand faucet qui divise les chemins des hommes et des femmes qui pourtant cherche la même chose (j’ose le croire). Il faut définitivement apprendre à mieux ce comprendre et à communiquer sinon ont reste réfractaire et rien d’utile en sort.

    Merci et bonne journée,

    Samuel

    • Salut Samuel!

      Merci pour ton commentaire! Donc pour les réponses:

      1) Parles-tu des vaccins combinés dans une même injection, ou de ma BD qui a mis tous les vaccins dans le même panier? Dans le 1er cas, aspect pratique. Dans le second, débuter par des principes généraux afin de préciser par la suite.

      2) Ce n’est pas dur du tout; tous les professionnels de la santé que je connais sont très au courant des erreurs commises dans l’industrie pharmaceutique et le système de santé. Ceci dit, cela ne change en rien mes arguments par rapport aux vaccins. C’est comme si on s’empêchait de conduire des voitures à cause de toutes les erreurs commises par l’industrie automobile. Ce que je déplore, c’est plutôt la perception que les médicaments doivent être “parfaits”. Rien n’est parfait.

      3) Tu confonds “Mépris” avec “Les scientifiques ne sont plus capables d’entendre des gens qui ne comprennent pas la science donner des conseils aux gens sur leur santé”. Ce n’est pas du mépris que d’appliquer la méthode scientifique.

      4) Pas sûr de comprend ta question. Je ne suis pas au courant des recherches spécifiques quant à l’âge optimal pour recevoir certains vaccins, mais cela se reflète dans les calendriers de vaccination publique retrouvés un peu partout à travers le monde. En général, on administre le vaccin avant le moment où la personne est la plus à risque de contracter l’infection qu’on souhaite prévenir.

      Il n’y a pas de raison qu’un fossé existe si chacun fait son travail en fonction de ses connaissances et de ses qualifications. Le travail des professionnels de la santé est d’analyser et d’intégrer les données scientifiques afin d’en faire bénéficier la santé des gens. D’autre part, quand des gens m’écrivent pour la Xe fois afin de dire que le vaccin cause l’autisme, je juge que c’est eux qui creusent délibérément le fossé.

      A+!

      Olivier

  177. Samuel Gagné

    Merci pour tes réponses Olivier.

    Je continue le suivi en spécifiant mes questions.

    Pour la première: il est question des vaccins combinés dans une même injection et

    la question demeure ouverte. Pour quelles raisons scientifiques et objectives les vaccins ont-ils été combinés?

    Pour la deuxième question et un peu de la troisième: Je respecte votre intégrité professionnelle et je ne suis pas du genre à mélanger tout argument. Il y a eu beaucoup de comparaisons dans ce blog pour vulgariser et faire le pont entre des concepts complexes qui peuvent prendre plusieurs années à comprendre.

    Je ne vous demande pas non plus de changer d’opinion. Le point ici est que sans nuance
    (certain vaccin ont-il été retiré du marché?) et transparence, il subsiste un malaise. Je définis ce que je présente: il y a une ambiguïté ici dans la position de “nous sommes objectifs et crédibles dans notre méthodologie scientifique”, nonobstant cette affirmation “nous ne sommes pas responsables car nous ne sommes pas parfaits”. Peut-être est-ce cela qui tricote (malheureusement) un certain doute. Le mépris a une souche des deux côtés. Il semble y avoir des agents de polarisation dans les deux camps. Cela donne de bonnes discussions passionnées, mais crée des barrières de réfraction. Le scepticisme est-il le virus
    à combattre? Et je ne confonds ni le mépris ( qui veut dire selon le dictionnaire “l’absence d’estime”) à l’accumulation de frustrations que la communauté scientifique vie, véhicule et tente de dissoudre, avec raison et tant bien que mal, ni à la méthode scientifique. Une des plus grandes barrières est celle du language scientifique qui, avouons-le, ne se réduit/vulgarise pas toujours bien aux formatages médiatiques (Noam Chomsky). De même, le manque de respect de certains de vos confrères envers le vulgum pecus continue l’envenimement, ce qui n’aide point la cause. Ma position est: certains vaccins sont des merveilles du monde moderne et de la science (tétanos et cie). D’autres semblent aux stades de l’esquisse et au goût du moment (H1N1). Bien sûr, cela reste une opinion, mais objectivement parlant, un autre dix, vingt, trente ans sera nécessaire pour pouvoir observer l’évolution des statistiques, des recherches et des effets escomptés.

    Pour la quatrième question, je parle spécifiquement d’études qui comparent les effets des vaccins avec l’âge à laquelle ils sont administrés, et non de carnet de vaccination qui ne m’informe pas, mais sert de calendrier. Oui je vais lire et comparer les donnée de ces études.

    Et sur le sujet de fossé, j’observe des deux côtés un sarcasme et un désir de garder son discours. J’ai choisi ce blog car je vois, je lis, j’observe une possibilité que le sujet ne soit pas tabou, que le dialogue professionnel et social ne soit pas réduit au style populiste, ni
    analytique. Je suis du point de vue qu’il y a un piège dans cette position qui exclue le professionnel du dialogue et de son imputabilité à répondre au même titre que les “Ésotériques désinformés qui minent l’éducation collective ” .

    Pour ce qui est de la dernière partie, je sympathise, mais je ne parle pas de cette déclaration. Sur la piste de vos frustrations, je crois qu’un certain nombre de scientifiques ont dérogé et travaille pour le profit de certains autres par des moyens douteux, et ce, malgré leur teneur scientifique (pétrochimie, pesticide, etc). C’est donc probablement pour cela que cette position de professionnalisme est remise en question ( n’allez pas vers l’argument conspirationniste svp) à tord car la science en général ainsi que ces praticien/nes sont un phare parmi le brouillard de l’ignorance.

    A+!

    Samuel

    • Bonjour Samuel,

      je ne saurais répondre à toutes vos questions mais selon ce que j’ai lu :

      1) Le fait donner plusieurs vaccins en même temps (que ce soit une combinaison de vaccins dans la même seringue [comme le vaccin RRO ou Rougéole-Rubéole-Oreillons] ou encore 2 vaccins dans 2 seringues différentes donnés lors de la même visite [par exemple le vaccin diphtérie-coqueluche-tétanos dans un bras et le vaccin contre le pneumocoque dans l’autre]) présente plusieurs avantages : permet d’immuniser l’enfant le plus rapidement possible lors des premiers mois de sa vie et ainsi de diminuer au maximum les périodes “non protégées”, moins de visites médicales nécessaires ce qui réduit les coûts, moins “traumatisant” pour l’enfant.

      http://www.cdc.gov/vaccinesafety/vaccines/multiplevaccines.html

      4) Celle-ci est sans doute la plus complexe mais en fait c’est de là que vient le fameux calendrier de vaccination. Car non, les vaccins ne sont pas simplement donnés à un âge “au hasard”. Prenons par exemple la rougeole, mais cet exemple pourrait s’appliquer à bien d’autres vaccins également. Comment décider à quel âge le donner? Il s’agit de déterminer et de balancer les risques d’être infecté par la rougeole (et de développer les complications qui en découlent) à un âge donné en comparant avec l’efficacité du vaccin lorsque donné à cet âge (déterminée par le dosage sanguin d’anticorps lorsque le vaccin est donné à différents moments). Cet article explique bien les enjeux à prendre en considération et les modifications qui peuvent en découler : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3549395

      Un calendrier de vaccination n’est pas statique, il peut évoluer dans le temps et avec les observations qui sont effectuées des correctifs peuvent être et sont apportés. Les recommandations vaccinales varient également selon les pays et les conditions qui leur sont propres (quelle est la prévalence de la maladie dans le pays en question, quels sont les taux de complications et de décès associés, quelle est la couverture vaccinale, à quel âge les enfants sont-ils affectés par la maladie en question, etc.).

      Pour plus d’informations ces ressources m’apparaissent pertinentes :
      – Pourquoi le calendrier vaccinal est-il ainsi fait? http://www.aap.org/en-us/advocacy-and-policy/Documents/Vaccineschedule.pdf
      – Questions générales fréquemment posées : http://www.chop.edu/export/download/pdfs/articles/vaccine-education-center/recomm-immuniz-sched-eng.pdf
      – Pour les plus courageux qui désirent connaître les notions à prises en considération et la complexité reliée au calendrier de vaccination (version hardcore abrégée) : http://www.cdc.gov/vaccines/schedules/hcp/imz/child-adolescent.html

      P.S. : pour la version “hyper-hardcore” (non je ne l’ai pas lue), lire la monographie complète de chaque vaccin (qui fait environ 30-40 pages par vaccin et toutes les références mentionnées qui ont servies à l’élaboration de celle-ci ce qui signifie plusieurs centaines de pages supplémentaires).

  178. vous etre des bete de la planete terre d ont take CETTE MERDE QUI TUE LES HUMAIN PLEASE /????????

  179. J’aurais souhaité que vous laissiez le commentaire de l’immunologiste qui a décidé de remettre les pendules à l’heure suite à un commentaire. Je revenais ajdh pour le copier! Dommage, c’était super intéressant…

    • C’était du copier-coller intégral d’une page web. J’encourage les gens à commenter, mais pas à recopier de l’info écrite par quelqu’un d’autre ailleurs. Bref, il faut avoir des arguments!
      Olivier

  180. Et quels sont vos arguments cher monsieur pour les gens qui ont perdu un enfant, ou celui-ci a de graves séquelles suite a un vaccin ?
    J’aimerais savoir comment on peut justifier cela. Vous allez nous sortir le fait que pour “quelques” accidents, cela “sauve” des millions de personnes, donc ce n’est pas grave ?!
    La preuve que selon les gens, ce n’est pas anodin un vaccin ! Et comme je n’ai pas de boule de Crystal pour savoir si mon enfant aura de la chance ou non, je ne ferais pas les vaccins recommandés a mon fils, juste le DTPC. Étant infirmière en pédopsy, j’ai malheureusement trop vu d’accidents post vaccinals…
    Mon commentaire sera il validé ? …

    • Allo Sarah!

      Je valide tous les commentaires. D’ailleurs, vu que tu te présentes comme infirmière en pédopsychiatrie et que tu sembles très à l’aise avec tes convictions, j’imagine que tu ne verras pas d’inconvénient à me répondre ici en précisant:

      – Ton nom au complet
      – Ton lieu de travail actuel
      – L’association ou ordre professionnel dont tu fais partie en tant qu’infirmière

      Je ne demande pas ces informations à tous, mais ici je crois que c’est vraiment la moindre des choses étant donné que tu t’affiches comme une professionnelle de la santé; je déclare moi-même toutes ces informations sur mon site. Or, les professionnels de la santé se doivent d’être transparents dans leurs déclarations. Les médecins qui s’opposent aux vaccins le font ouvertement. Pour ma part, mes déclarations sur ce site m’attirent autant de compliments que de menaces, mais au moins je le fais ouvertement et je suis prêt à recevoir la critique de mes pairs.

      En l’absence d’une réponse de ta part, je devrai assumer que tu n’es pas vraiment infirmière et que tu n’as mentionné cela que pour ajouter faussement du poids à tes affirmations. Surtout considérant que tu ne sembles pas comprendre les principes de base de la pharmacovigilance, ce qui est étrange pour une personne du calibre que tu annonces.

      Merci et au plaisir de te lire!

      Olivier

  181. Bonjour je voulais également réagir à cette article car je me pose énormément de questions sur les préventions que l’on nous donne, je me suis toujours fait vaccinée, mais je suis souvent tombée très malade après avoir été vaccinée (grippe, polio et j’en passe). Mon corps à le dont de rejetter tout ce qui est “de trop”, mauvaise réactions aux produits ? je n’en sais pas plus, je ne supporte même plus les antibiotiques qui sont devenus sans aide. Je ne tombe pas souvent malade, mais quand je le suis, je le suis bien. J’ai le cas d’une amie qui à fait un vaccin contre le “cancer du col de l’utérus” , mais un cancer ce n’est pas viral normalement ? puisque c’est une céllule malade (ma mère a été en chimio à cause d’un cancer du sein et je vois ce que ça a fait sur elle niveau dégradation de santé) , mon amie était rétissante à le faire, pourtant elle l’a fait. 5 semaines après vaccination elle à developpée des plaques et un rejet total du produit qui l’a rendu extrèmement sensible à toutes maladies. Son corps à très mal réagit…soit en injectant une molecule dite “vivante” ?. Je pense qu’il y a de bons vaccins mais que tous ne sont pas forcéments bien appliqués. Il faudrait voir les entécédants des personnes avant de prescrire quelque chose qui relève d’une maladie ou d’un cancer. Chaque êtres humains ont un métabolisme plus ou moins sensible. Je viens de décimée ma gastro en 24h (toujours quelques séquelles) mais je tient mieux au maladies depuis que je me soigne aux plantes (remèdes de la préhistoires, oui je sais, mais c’est la base de nos médicaments, enfin a voir lesquels =) ) . Aujourd’hui les gens ont peurs que le monde de la pharmacie et du médical en général ne soit qu’un moyen de ce faire de l’argent. Il y a des bons et des mauvais professionnels. Mon médecin traitant n’était même pas capable de me dire un jour si j’avait une mycose vaginale ou une infection urinaire, il m’a tout prescris (un ovule, un test urinaire avec un médicament cystina) avec l’ovule j’ai eu des inflammations a cette partie. En réalité c’était juste une irritation de la muqueuse. alors les gens panique face à ce genre de professionnels qui ont pourtant fait 30 ans de médecine pour dire ” on va vous prescrire machin et machin et vous testerait les 2, et si sa va pas ben hopital avec test d’urine hein “. °_° comment faire confiance ? ou alors où trouver de vrais pro ? …. voilà en tout cas très beau blog qui pour une fois parle de chose concrètes et qui évite de dire les même merdes que dans les magasines ! bon courage pour la suite !

  182. Je trouve ce blog intéressant mais très arrogant pour la population. Ç’est vrai que beaucoup de conneries circulent sur les réseaux sociaux, qu’il faut vérifier et aller aux sources. Par contre, ce n’est pas seulement miss je prends une pause de mon shooting play boy qui s’inquiète des effets potentiellement néfaste des vaccins, beaucoup de professionnels de la santé s’inquiètent également. Il y a plusieurs reportages et articles nommant divers éléments des vaccins qui risquent d’être dommageables (ex ; silence on vaccine, http://www.donotlink.com/e06) et il n’y a pas que les médecins et pharmaciens qui peuvent avoir une opinion. Pour ma part,tout ce que je conclus en lisant des articles montrant les deux côtés de la médaille c’est que le débat est loin d’être clos et de faire comme si ce l’était peut être tout aussi dommageable (cela pourrait empêcher par exemple, de faire davantage d’études pour vérifier les conséquences des vaccins et améliorer le produit) pour la population que d’écrire des conneries non fondées sur le net. Le blog sur les dangers du lait est également méprisant ; ne figure que les arguments qui ne font pas trop de sens alors que le problème souvent relevé par les ”détracteurs” du lait s’inquiètent plutôt de la caséine (mon médecin m’a d’ailleurs recommandé de ne pas en boire en raison de la caséine). Encore là, des livres entiers ont été rédigés et le débat est encore là loin d’être clos et je crois qu’aucun professionnel de la santé ne peut conclure hors de tout doute d’un côté ou l’autre.

    • “Il n’y a pas que les médecins et pharmaciens qui peuvent avoir une opinion.” Tout à fait d’accord! Cependant, contrairement au dicton populaire, ce ne sont pas toutes les opinions qui s’équivalent sur tous les sujets. Cela dépend grandement de ce dont on parle et des connaissances de la personne qui émet l’opinion. Pour se faire une idée d’un sujet aussi complexe que la vaccination, il serait intéressant que lorsqu’on lit une étude ou qu’on cite une source, on ait les connaissances nécessaires pour la comprendre, l’interpréter, juger de sa qualité en plus de la mettre en contexte avec les autres études qui se sont faites avant. Ce qui, on en conviendra, est loin d’être le cas pour la population en général. On ne parle pas d’un débat sur ce qu’est votre couleur préférée ici mais bien de médecine, de pharmacologie et de statistique.

      Le simple fait de mentionner le film “Silence on vaccine” comme étant une référence sur le sujet en dit long sur ce que je viens d’expliquer plus haut. Non seulement un film n’est pas objectif, celui-ci ne passe même pas proche de présenter un semblant d’explication et ne fait que jouer sur le côté émotif et le drame humain en compilant une panoplie d’accidents “soi-disant” vaccinaux. Malheureusement pour certains, une opinion n’est pas un fait.

  183. Bonjour,
    Un nouveau cours a fait son apparition au cégep la session dernière et je doit admettre que l’idée est excellente: Tribune Scientifique. Un cours destiné aux personnes s’en allant dans le milieu de l’éducation, formant les élèves à se méfier de la pseudo-science, comment trouver des sources scientifiques fiables, rédiger des articles de vulgarisation scientifique et comment expliquer aux jeunes enfants comment être CRITIQUE sur ce qu’ils lisent (peer review is a must), tout en leur rappelant que les fraudes scientifiques (vaccins donnant l’autisme, par exemple) existent bel et bien (en ajoutant au cours environ 200 pages de notes sur l’histoire de la science, la méthode expérimentale etc). J’espère que cette initiative nous servira dans le futur pour enrayer, un peu, la désinformation massive dont nous sommes les victimes et que des professionnels comme vous, heureusement, prennent la peine d’aborder. Continuez votre excellent travail!

  184. Une école chrétienne opposée aux vaccins temporairement fermée pour cause d’épidémie de rougeole …

    http://www.thestar.com/news/canada/2014/03/11/measles_outbreak_closes_bc_school.html

  185. Bonjour,

    Quelles sont les chances de subir des conséquences permanentes suites à un vaccin contre la grippe versus les chances d’attraper la grippe et que celle-ci mène à des conséquences permanentes pour un adulte moyen en bonne santé?

    J’ai trouvé des statistiques sur le nombre de gens vaccinées, le nombre de décès, les chances d’attraper la grippe, etc. Par contre, ça ne m’aide pas à trouver les probabilités de décès ou de conséquences permanentes de la grippe pour un adulte en pleine santé. Les probabilités que le vaccin ait ces même conséquences est aussi un nombre que je n’arrive pas à trouver sur le web.

    Je n’embarque pas dans les campagnes de peur des “anti-vaccins” et je comprend que les risques liés au vaccin sont de l’ordre du un sur un million. Par contre, je ne connais personne qui soit décédé de la grippe non plus. Encore moins un adulte en santé. Quel est l’ordre de grandeur de ce risque là? Est-ce que ça vaut la peine de me faire vacciner contre la grippe si je suis en pleine santé et que je ne côtoie personne qui soit à risque?

    Qu’en est-il des autres vaccins pour les enfants ou les gens qui partent en voyage?

    Merci,
    Kevin

  186. Très bon billet, dommage que je ne suis pas tombé dessus avant pour l’envoyer aux gens que je connais qui sont toujours contre les vaccins peut-importe les arguments qu’on leur amène. J’aime bien comment vous expliquez simplement les choses.

    Par contre je trouve dommage que vous n’avez pas abordé clairement la notion d’immunité de groupe. C’est généralement, dans mon expérience, cette notion que les granos n’arrivent pas à comprendre/accepter.

    • Salut Jean-François!

      En effet, je regrette moi aussi de ne pas avoir parlé de l’immunité grégaire (http://fr.wikipedia.org/wiki/Immunit%C3%A9_gr%C3%A9gaire), mais j’ai dû limiter mes arguments afin de ne pas m’égarer. Cette notion est particulièrement intéressante puisqu’elle explique que les personnes qui refusent les vaccins sont elles aussi protégées, du fait que tous les autres gens (vaccinés) ne peuvent être infectés et donc leur transmettre les virus.

      Je vais assurément pondre une autre BD sur les vaccins éventuellement, alors si ça se prête, j’en parlerai!

      Merci pour ton intérêt et à bientôt!

      Olivier

  187. Je pourrais dire beaucoup, car les debats me passionnent enormement, pour preuve, jai lu tous les commentaires et suivi plusieurs des liens, autant pour que contre. dans mon experience personnelle, ma soeude 2 ans plus jeune et moi avons recu les memes vaccins. cepandant elle a tout de meme contracter quelques maladie serieuses et contagieuses, entre autre la coqueluche. mais meme selon une grande proxmitee (films ecouter ensemble sur le divan, utiliser le meme verre deau) je nai jamais ete infecter. je suis pas vraiment mon carnet de vaccination depuis mes 18 pour les optionnels, mais je demeure persuader que mes vaccination en bas age mon epagner bien des maladies auxquelles jai ete surexposer.
    merci encore pour le bel article et le magnifique debat :)

  188. précision : il n’y a aucun vaccin obligatoire, ils sont juste recommandés

  189. Bonjour Olivier,

    Pour mettre les choses en perspective je ne connais pas grand-chose aux sciences de la santé; pourtant je suis aspirante docteure… mais pas n’importe quelle docteure, Docteure en Géologie! Bref, tout cela pour dire que mes nombreuses années d’étude m’ont poussé (du moins je l’espère…) à développer un esprit critique face à toute étude scientifique employant des gros mots impressionnants, qu’elle soit officiellement publiée ou non… Par conséquent, j’aime me servir de mon simple jugement ou de ce qu’on appelle aussi le « gros bon sens ». J’ai donc été ébahie de constater sur ce blog à quel point des personnes peuvent être virulentes (désolée pour le jeu de mot facile) face aux vaccins. Je dois paraître foncièrement naïve pour ces personnes anti-vaccin puisque j’ai toujours cru que la science et la médecine étaient parvenues à pratiquement éradiquer certaines maladies, et donc j’assumais que les preuves pro-vaccin étaient faites! Bien sûr je ne connais pas grand choses aux « effets secondaires super mortels, voire diaboliques », mais le fait est que depuis l’apparition des premiers vaccins ceux-ci sont parvenu à sauver des millions de personnes, voilà ce à quoi j’aime me raccrocher! S.V.P Est-ce que quelqu’un peut me prouver que les vaccins ont tué plus de gens qu’ils n’en ont sauvé??? Faute de quoi je garde mon point dans ma balance bénéfice-risque!

    Je ne suis certainement pas en mesure, et je n’ai ni la prétention de critiquer la validité scientifique de telle ou telle référence des présents lecteurs pro- ou anti- vaccin (quoique parfois…). Mais j’aimerais tout de même féliciter les pro-vaccins Virophile, Gabriel, Francis, Sham, Riverman85 et probablement plusieurs autres pour leur commentaires extrêmement informatifs, pertinents, solides et convaincants à propos des vaccins. D’un autre côté, d’autres commentaires anti-vaccin m’ont beaucoup amusé. Voilà pourquoi j’aimerais présenter ici mes nominations au Prix Kiwi (en l’honneur de feu ma perruche qui passait ses journées à gueuler pour rien). Notez que vous pouvez retrouver toutes ces citations mot pour mot dans la discussion ci-dessus (oui, oui, absolument!) :

    Catégorie : Je connais tout
    « Si on sait traiter un rhume, il ne virent pas en grippe… »
    « Il me semble que la polio est détruite à 39°C donc avec la fièvre sans traitement »
    « Je rappelle que les vaccins ne sont pas des médicaments »

    Catégorie : Théorie de l’Évolution
    « c’est triste à dire mais il faut que les plus forts survivent et s’accouplent entre eux et que les plus faibles meurent… »
    « la vaccination fait régresser l’humanité parce qu’elle garde en vie les plus faibles qui se reproduisent et affectent ainsi la chaine… »
    « naturellement la maman animale laisse le petit malade. La sélection naturelle. »

    Catégorie : Dieu, Mère Nature, ou le Fatalisme
    «C’est normal de mourir, c’est le choix de la nature. »

    Catégorie : Complot Planétaire
    « hop on nous ressort H1N1, la pandémie qui une fois de plus allait achever les survivants de la première épidémie »
    « Quel bel article de propagande, j’espère que vous être grassement rémunéré par l’OMS (…) »

    Catégorie : Autres
    « Notre société donne beaucoup trop de pouvoir au médecins… »

    Malgré mon expertise très limitée dans le sujet j’aimerais commenter tout de même quelques aspects de mes prix Kiwi. Notez que mon jugement personnel est ici la seule référence que j’ai à fournir pour alimenter le débat….Deux familles d’arguments m’ont fait, dois-je l’avouer, carrément dresser les poils des bras, soit les théories de complot mondial pharmaceutique et ceux qui abordent la théorie de l’évolution.

    Première nouvelle : Oui nous vivons dans un monde capitaliste et oui le but premier d’une compagnie est de faire des profits, scandale! Doit-on nécessairement en déduire d’un point de vue extrême que suite aux profits le but ultime des compagnies pharmaceutiques est de nuire au petit peuple??? Mon esprit (peut-être naïf et idéaliste) aime croire que faire des profits n’est pas en contradiction avec le fait « sauver le monde ». Je pense à tous ces chercheurs passionnés qui ont donné leur vie à la recherche fondamentale en médecine. Dois-je en conclure que des noms tels que Pasteur, Roux, Duclos, Salk, Sabin, etc… ne sont que des êtres sans âmes qui ont été sous la tutelle des industries pharmaceutiques depuis le 19ème siècle, sans apporter aucune avancée sérieuse dans le domaine de la médecine??? Car après tout, on sait déjà tous que la vitamine C c’est pas chère et que ça guéri pas mal tout, alors que la polio se guérit d’elle-même avec un peu de fièvre et un bain chaud…

    Mais là où je m’emporte un peu plus c’est lorsqu’on me parle de théorie de l’évolution! Clara Bherer dans la discussion a d’ailleurs apporté une nuance très importante en lien aux travaux de Darwin que je cite ici : « Darwin a dit que le survivant était le mieux adapté à ne pas confondre avec le plus fort ». Dans une optique purement, « laissons les faibles derrière » j’aimerais bien (en fait pas vraiment, c’est juste à titre illustratif…) imaginer quelqu’un prônant cette théorie qui serait seule dans les bois avec son enfant : celui-ci, faible, se blesse et des loups mangeurs d’hommes rôdent autour… Allez-vous laisser votre enfant faible derrière en proie à ces êtres affamés? Si oui, j’abandonne toute discussion… Si non, bien je vous demande qu’elle est la différence entre sauver un enfant face à des loups sataniques carnivores et de s’interposer entre un virus potentiellement mortel et un enfant (notez que dans le cas des loups vous avez tous les deux de grandes chances de mourir même si vous aidez l’enfant).

    Bon je m’éternise, mais j’aimerais aussi remercier tous ceux qui m’ont initié au principe de l’immunité grégaire, principe auquel je n’avais jamais pensé!! À moi maintenant de reconsidérer la question du vaccin pour la grippe.

    Encore Bravo à toi, et surtout arrêtes pas de nous faire rire et de nous éduquer!!!

    • Allo Caroline la Docteure en Géologie !

      Ta contribution exceptionnelle méritait ni plus ni moins qu’une nouvelle officielle sur le site afin de partager tes conclusions avec les lecteurs et lectrices !!!

      http://lepharmachien.com/fan_vaccins/

      Pour expliquer aux gens, Caroline a pris le temps de lire TOUS les commentaires anti-vaccins ci-dessus et elle les a intégrés dans un organigramme qui est non seulement drôle, mais surtout révélateur et utile! En bonus, c’est un véritable pot-pourri d’affirmations purement Pharmachien-style.

      Merci INFINIMENT pour avoir pris le temps de faire ça, je suis sincèrement ému.

      Olivier

  190. Je viens de tomber sur un petit article (peut-être pas très sérieux, je sais pas), mais qui utilise les mêmes “techniques de peur” que les partisans anti-vaccination… Ça m’a fait tout de suite penser à ton blogue… bonne lecture! :)
    http://www.iflscience.com/health-and-medicine/dear-parents-you-are-being-lied

  191. Bonjour!
    Je suis maman mais aussi bachelière en travail social et je suis habituée à une certaine rigueur au plan de la recherche. Je me suis informée du mieux que je pouvais de sources diverses pour faire les meilleurs choix quant à la vaccination de mes enfants.

    Tout cela pour en venir que trois vaccins seront absents du calendrier ou retardés pour mes enfants :
    – le vaccin contre la grippe (ce que j’ai lu m’as permis de comprendre qu’il ne protège que de la souche la plus répandue)
    – la varicelle (mes lectures m’ont appris qu’il ne serait pas efficace à vie; j’ai fait le choix de le retarder jusqu’à l’âge de 10 ans pour m’assurer de protéger mes enfants à l’adolescence)
    – le fameux Gardasil (une chance, j’ai encore 5 ans devant moi pour faire mon choix. Les décès qui ont été publicisés m’inquiètent grandement)

    J’aimerais ton avis relativement à mes préoccupations et au besoin, rectifier ma pensée!

  192. Dominic Robert

    je suis qq’un qui me pose bcp de questions sur les vaccins. c’est beau de voir ce débat entre les 2 camps . la ou je m’interroge c’est la pertinence de chacun . je parle des professionnels bien sur . j’ai lue beaucoup sur le sujet et regarder des reportages . celui qui ma inquiété le plus est celui de la polio et comment il a été créer . c’est a dire à partir de tissue de riens du chimpanzé . dans le reportage ils disent que ça serrai la cause qui aurai propagé le sida . inquiétant ”non”. Je ne suis pas un spécialiste mais je croie qu’il y a du vraie la dedans et cela me fais poser des question sur tout l’industrie pharmaceutique sur ma question ” n’est-il pas plus payant de maintenir une population malade?” ils en a qui ne m’aimeront pas je m’en fou . et une population malade est plus facile à manipuler. vraie . donc je me pose une autre question pourquoi donner t’en de vaccin ou de médicament au gens quand sur certaine il est possible de les traiter sans c’est vaccin ou médicament . les vaccins et les médicaments on leur raison d’être mais il ne pourrais pas avoir un juste milieu entre les 2 . trop c’est comme pas asse. le corps humain a quand même ces limite au produit chimique qui peu endurer. et de dire que le corps peu endurer 10000 vaccins je suis pas mal septique . j’aimerai bien voir le liens qui le prouve et encore la de quelle source cela viens . esce que l’on donnerai 10000 vaccin d’un coups a une personne je ne croie pas pourquoi . probablement pcq il en a qui ferrai des réaction chimique entre eux et amènerai des problème grave au cobaye . mais on pourrai lui donner 1 une fois de temps en temps tout au long de ça vie sans aucun effets à long terme. pour moi ça pas de logique . c’est comme me dire prend un 10 ml d’eau de javel une fois de temps en temps ne te tuera pas mais si tu le bois d’une traite ça va te tuer. vous voyer ou je veux en venir . encore une fois je me pose une autre question je me rappelle clairement quand j’ai fais vacciner mes enfants ”et oui je les ai fais vacciner” il nous font signer une décharge et l’autisme étais clairement spécifier. bien sur les chance étais minime et non prouver scientifiquement mais pourquoi cette décharge si il son sur que cela n’a aucun lien entre le vaccin et l’autisme . c’est contradictoire un peu la . donc c’est pour des raison comme cela que le monde ce pose plein de question et remets en cause la vraie nature des compagnies pharmaceutiques. et la je dit bien des compagnie pas des chercheurs. il ont pas tout a fais le même but dans la vie un pour trouver une solution et l’autre pour faire de l’argent.

    j’aimerai quand un vaccin sorte sur le marcher que tout le positifs et le négatif soit mis a jours et non seulement de légère réaction. il ne faut pas prendre la population pour des idiots non plus.

    • Salut Dominic,

      Je suis très déçu de constater que tu cites la presque totalité des mythes que je souhaitais détruire dans cette BD comme source de tes doutes. Même l’autisme. Bref, la lecture de ma BD ne t’a rien appris, donc c’est un échec total de mon côté. Pire : tu ajoutes d’autres mythes, comme le fait que les vaccins ont propagé le SIDA, que le gouvernement a avantage à avoir une population malade et qu’une analogie avec boire de l’eau de javel est justifiée.

      Quand je lis un message du genre, je me demande s’il est vraiment possible de changer les attitudes face aux vaccins… et s’il est vraiment pertinent de laisser la discussion se poursuivre de la sorte. Je pense que c’est précisément pour cette raison que la revue Popular Science a éliminé les commentaires de son site web il y a quelques mois.

      Pour avoir un débat “sain” comme tu le souhaites, il faut d’abord avoir des arguments solides et sensés, pas juste lancer des idées aléatoires basées sur des rumeurs sous forme de fil de pensée. Je t’invite à y songer plus longuement avant de poursuivre ta réflexion sur la vaccination. Quand tu dis qu’il ne faut pas prendre la population pour des idiots, ça suppose que la population souhaite prendre une décision éclairée et informée, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas. Je travaille très fort en ce sens, mais parfois c’est dur (comme présentement).

      Olivier

      P.S. Ton courriel dis que tu es thérapeute. Je suis curieux : thérapeute en quoi au juste ?

      P.P.S. Je ne veux pas t’insulter ou te faire une attaque “ad hominem”, mais ton commentaire contient vraiment une quantité phénoménale d’erreurs de français. Je comprends ce que tu veux me dire, mais c’est juste qu’il y a quand même des limites à ce qui est acceptable quand on commente sur le web, encore plus dans une discussion scientifique rationnelle.

  193. Dominic Robert

    Salut Olivier, pour répondre à ta question je suis orthothérapeute et désolé pour les fautes de français ce n’est pas mon point fort. Je ne voie pas en quoi mes erreurs de français est inacceptable au point de ne pas donner son opinion sur un sujet qui à beaucoup de controverse. Dans mon domaine je côtoie beaucoup de personne et j’ai vue des cas ou il y a eu une forte réaction allergique chez une personne ,du a un vaccin, à tel point que tout son système nerveux a été affecter. c’est fibre nerveuse sont devenue surexcité. donc elle ne peu plus avoir de contacte humain au toucher car cela l’irrite du plus au point . Il m’est arriver de voir des cas comme celui-ci à 2 reprise . oui ces cas son très très rare vous allez me dire mais les je croie pas que ces personnes apprécient grandement les vaccins. et cela ma amener à m’informer sur la question. ces réaction pouvaient-ils être éviter en passant un test d’allergie spécifique sur l’agent dominant du vaccin?

    Je vais amener un autre sujet autre que la vaccination mais qui n’ai pas trop éloigner . les médicaments. les médecins prescrivent beaucoup d’anti-douleur et d’anti-inflammatoire au lieu de référé au bonne personne. quelqu’un qui à un trouble musculo-squelettique ne ce règle pas avec anti douleur . et je ne veux même pas parler de la cortisone qui détériore l’articulation et qui la vieillie prématurément . parce que quand la cortisone arrête de faire effets la douleur ressort 10 fois plus qu’au début et le problème est beaucoup plus dure a traiter après ça car il y à de l’accumulation d’installer de bon nombre d’année. quand une tendinite s’installe dans une articulation si elle est prise dans les débuts ça peu partir dans les 10 premiers traitement et parfois moins que 5 . mais une tendinite camoufler avec des anti-douleur , anti-inflammatoire ou de la cortisone ça deviens très dure à travailler et ça prend plus de 20 traitement. donc pendant que les compagnie pharmaceutique font de l’argent sur le dos des malades et bien le monde souffre et il ne sont pas plus guérie au contraire.

    vois tu ou je veux en venir sur le fais que l’on d’enrichie sur le dos du monde . donc certains vaccins esse qu’ils sont justifier? quand on regarde les composants à l’intérieure esse que l’on peu les remplacé par des agents moins nocif ? car on s’entent que du mercure et de l’aluminium c’est pas génial comme agent de conservation.

    et en passant j’ai jamais dit que les vaccins étais de la merde . je croie que tu na pas compris mes interrogations sur certain point. je demande juste que la vérité sorte et que l’on publie carrément les cotés négatifs des vaccins car c’est pas vraie qu’il sont tout rose et qu’il ne cause pas de dommage. c’est comme des médicaments il y en as qu’il on retirer parce que c’était néfaste pour la santé . sur tout chose il y a des cotés positif et des cotés négatifs . et les personne qui souffre aujourd’hui de réaction allergique ont droit d’avoir l’heure juste. pas juste des peu être que , ou des désole tu es la millionième que ça pas fais le résultat escompté. mais une chance sur un million c’est quand même un beau risque non . alors pourquoi travailler plus fort cette personne la la perte de gain est trop importante pour trouver la solution juste pour une personne sur un million. ce jour la il aurai du aller chercher un billet à la loto au lieux de ce faire vacciner ” sarcasme”.

  194. Bonjour Dominic, j’aimerais tenter de vous faire réfléchir et peut-être répondre à quelques-unes de vos interrogations / craintes. Je n’ai pas la science infuse, mais en tant que professionnel de la santé j’ai un intérêt pour le sujet, en plus d’être confronté régulièrement à ce genre de mythes. Lorsque je lis votre commentaire, la première chose qui me saute aux yeux est que votre argumentaire est teinté par une théorie de conspiration ou de complot de la part des compagnies pharmaceutiques (en général lorsque quelqu’un sort cet argument je me dis que la personne est beaucoup trop ancrée dans sa fabulation pour être récupérable, mais dans votre cas j’ai encore espoir que ce soit possible…)

    Pour commencer, il faudrait donc arrêter de croire à toutes ces théories conspirationnistes! Oui les compagnies pharmaceutiques font de l’argent, oui leur principale clientèle c’est les gens ayant une problématique de santé. Cela fait-il en sorte néanmoins que ces compagnies veulent maintenir la population malade et dans l’ignorance?

    Essayez de vous rappeler le premier endroit où vous avez lu des commentaires du genre, ainsi que toutes les autres fois subséquentes. Est-ce que ces « sources » avaient / ont quelque chose en commun, comme s’ils livraient une genre de croisade contre les vaccins, comme si seulement eux connaissaient la « vérité », qu’ils ont entendu parler de dizaines de personnes qui ont eu des accidents « vaccinaux » (ils ne disent cependant jamais quels genres d’accidents, ni si ces derniers étaient officiellement liés à un vaccin). C’est facile d’écrire qu’on connait le fils de l’amie d’une tante d’un cousin éloigné qui a eu un diagnostic d’autisme 6 mois après avoir été vacciné (avec comme référence un vidéo youtube). J’ai beaucoup de difficulté à croire qu’une personne qui se laisserait aussi facilement embarquer dans ce genre de sottises puisse d’un autre côté nier toutes les études sérieuses effectuées par des chercheurs honnêtes et qui démontrent la sécurité des vaccins. J’ai vraiment l’impression que les gens ont une vision négative des compagnies pharmaceutiques, car ils font de l’argent sur le dos de la maladie, on aime les voir comme les méchants… À l’opposé, nous aimons voir les compagnies de produits de santé naturelle et d’homéopathie, qui font d’ailleurs beaucoup d’argent aussi, comme les gentils puisqu’ils travaillent pour notre santé. On ne veut surtout pas croire qu’ils font ça pour le profit…

    Pour ce qui est des effets secondaires des médicaments en général, il ne faudrait pas oublié que le processus de conception, de mise en vente et de surveillance d’un médicament est extrêmement rigoureux. Les effets indésirables sont bien répertoriés, rien n’est caché. Donc si l’autisme et l’empoisonnement au mercure ne sont pas inscrits dans les effets secondaires, ce n’est pas en raison d’un complot mondial, mais bien parce que cela n’a jamais été observé. Même un risque minime serait comptabilisé. Dans le même ordre d’idée, j’imagine que vos deux clients qui ont eu des réactions importantes supposément à cause d’un vaccin ont aussi averti les autorités médicales de leur condition. Just sayin!

    Finalement je suis d’accord avec vous lorsque vous dites que certains médecins prescrivent trop d’antidouleurs et d’anti-inflammatoires pour des problèmes musculo-squelettiques. Cela est cependant un problème multifactoriel (manque de temps, de connaissances, de ressources, etc.) davantage qu’un problème relié à l’industrie pharmaceutique. La prescription de médicaments dans ce genre de situation devrait se faire en complémentarité avec d’autres mesures de réadaptation et de prévention.

    P.-S. L’aluminium et le mercure présents dans les vaccins ne sont pas dangereux, car ils sont sous une forme moléculaire non toxique. Ce n’est pas du mercure de thermomètre qu’il y a dans les vaccins comme ce n’est pas vraiment du potassium pur qui se trouve dans nos bananes, le potassium explosant au contact de l’eau nous aurions quelques problèmes. Bref les éléments existent sous plusieurs formes et ne sont pas toutes dangereuses :)

    Bonne journée

  195. Ma mere qui est infirmiere m’a toujours expliqué l’importance des vaccins!pourtant elle croit au cure detox et a l’homeopathie…..Se faire vacciner c’est essentiel,c’est comme avec ton chat.

  196. Nicole Gréaud

    Salut,

    Telle une nouvelle Pandore, je rouvre la boîte (en fait non puisque le commentaire précédent n’a que que quelques jours, je ne suis donc pas une commentatrice patentée en déterrage de cadavre de querelles – ce à quoi se résumerait la mythologie grecque revisitée).

    En fait je n’ai pas grand chose à dire sur pour ou contre les vaccins (je commence bien, non?)

    Au fur et à mesure des commentaires lus en intégralité à défaut de tout comprendre, je me suis fait ces quelques réflexions que j’ai ressenti le besoin de faire partager:

    1/ La peur est ici omniprésente. La crainte d’un futur malévole, qu’il soit sous forme d’un monstre planqué au détour d’une séringue, ou sous forme d’une horde zombifiée de “moutons” dont le Panurge crierait “haro, sus aux médecins, aux scientistes” (métaphore très fausse puisque Panurge n’était pas l’incitateur. L’un des buts de la vulgarisation scientifique est justement de tuer cette peur dans l’oeuf, de rétablir une communication.

    Mais la vulgarisation ne permet pas directement d’éliminer un certain nombre de facteurs.

    Premièrement les effets de caste: les médecins sont perçus comme une caste auto-reproductrice, les pharmaciens aussi (les scientifiques, moins, par contre). Il y aurait donc une imperméabilité sociale clanique formalisée par une imperméabilité discursive et ce qui est perçu comme une posture de supériorité (le terme “vulgariser” n’aide pas, puisque pour y être réceptif, on a l’impression, par une fausse étymologie, qu’on nous regardera de haut, nous les vulgaires). Bref pour accepter un savoir venant d’autrui, il faut soit qu’autrui soit suffisamment humble, soit que nous acceptions de nous humilier. Corrélativement, l’humilité peut donner une impression de fausseté, de manipulation orchestrée pour mieux faire avaler la pilule (mais laquelle, Morphéus?).

    Les effets de classe aussi. Identiquement aux effets de castes, le bagage nécessaire à l’établissement comme chercheur, médecin, pharmacien est pour part culturel (impossibilité sans formation, donc sans faire partie du groupe, de comprendre les thèses, recherches, etc…). Cette impression (je souligne le mot) est entretenue par le fait que la révision n’est faisable que par les pairs (comités scientifiques, ordres divers), donc a-démocratique. Le capital culturel à emmagasiner fait que, souvent voire de manière quasi-systématique, le capital financier nécessaire, lui aussi, est très discriminatoire. Ne sont pas légion en effets les bénéficiaires de l’ascenseur social à ce niveau. Hors toute solidarité de classe, il n’en reste pas moins qu’il est difficile pour celle qui n’y appartient pas (les infirmières comprises malgré toutes leurs dénégations et toutes leurs prétentions à utiliser un jargon partagé) de ne pas se sentir à la merci de l’ennemi (ou à la merci tout court, le sentiment de vulnérabilité pouvant fort bien officier dans le même sens).

    Ceci explique qu’il est plus facile d’écouter un étranger au bistrot, qu’un expert dont on a oublié qu’il n’était pas autoproclamé (la proclamation par ses pairs puisse-t-elle être remise en cause).

    2/ Cette crainte vient aussi d’une extension de la perte de confiance dans les figures d’autorité, lesquelles ressentent, sans doute à juste titre, ce manque de confiance comme une atteinte personnelle. Il me semble que le domaine en est plus profond: les contrats (sociaux) passés avec les autorités se voient trahis, et la confiance n’est plus de mise dans la fourniture des besoins de base: nourriture, toit, éducation. La santé logiquement est touchée aussi. La responsabilité collective n’étant plus assurée, l’individu reprend ce qu’il peut, et vu sa captivité du système, il reprend surtout sa confiance. L’ alternative qui ne s’assume pas comme collectives (càd le privé) est lui aussi éclaboussé de scandales. Les deux alternatives collectives épuisées, reste l’individu et ses errances. Autrement dit: plus personne ne fait confiance à son garagiste, à son assureur, à son épicier, et à son médecin. Quand on ne peut plus, se fier les yeux fermés (ou au moins mi-clos) à une logique d’échange, il reste l’échange illogique, la foi irrationnelle en des propos autovérificateurs, qui sont bien plus rassurants car prévisible. Avoir peur est parfois rassurant quand on en identifie les causes.

    Je pourrai continuer sur les autres causes du rejet du débat présent ici, mais ça me semble bien suffisant.

    Bon continuation sur ce blog très intéressant!

  197. Comment tu expliques que l’une de mes amies aie souffert de nombreux troubles (dont allergie au gluten et à quelques fruits – c’est-à-dire possibilités alimentaires fortement réduites- et règles très irrégulières – une fois tous les trois mois; on est d’accord, c’est moins grave-) Comme par hasard juste après un vaccin contre le papilloma-virus? Et que lesdits troubles aient persisté plusieurs années et ne se soient jamais totalement résorbés?

  198. On devrait vous enfermer pour avoir créé ce site…

    • Merci d’avoir laissé ton courriel.

      J’invite tous les gens qui aimeraient qu’on m’enferme à écrire à Paul à vaccinarnaque@gmail.com afin que puissiez joindre vos efforts pour faire cesser l’existence de mon site démoniaque.

      Olivier

      P.S. aux lecteurs sains d’esprit : Les gens comme Paul ci-dessus se décrivent comme des “holocitoyens” qui font partie d’une “holoculture” et ils visent à créer l’instabilité sociale afin de s’affranchir du reste de la société… maintenant vous voyez à qui on a affaire dans le lobby anti-vaccination !

  199. Bonjour Olivier allias Pharmachien,

    Ma mère, qui est éducatrice spécialisée et qui adore ton blogue, me réfère constamment à celui-ci depuis 3-4 mois. Étant légèrement excessif dans tout ce que j’entreprends, j’ai repoussé la visite de ton blogue jusqu’à aujourd’hui car je voulais prendre le temps de tout lire les commentaires et visiter le maximum de liens que je juge pertinents parmi ceux publiés par les intervenants.

    En rafale :

    1) J’adore ton article et plus spécifiquement ton style d’humour dans certains de tes commentaires/réponses; j’ai ri au moins 5-6 fois en regardant la BD (la blague du diagramme de Venn est vraiment excellente!). C’est d’ailleurs une très bonne vulgarisation et un superbe résumé des principaux arguments du camp du “Oui”. Bravo et ne lâche surtout pas, ça doit te prendre un temps fou (je gère 2 sites Web/compagnies en plus des réseaux sociaux et de ma job à temps plein, alors je sais que c’est très très prenant un blogue!).

    2) Je ne suis pas du tout conspirationniste (et j’ignorais l’existence d’un mouvement “Holo-Citoyen”); en fait, j’ai des amis qui le sont et je m’amuse souvent à argumenter avec eux car les réponses fournies sont toujours de plus en plus drôles! :)

    3) J’ai toujours été +/- neutre par rapport aux vaccins.

    a) 0-10 ans : neutre (inconscient et fier de l’être)

    b) 11-20 ans : préjugé favorable hérité du préjugé favorable de mes parents

    c) 21-30 ans : neutre car après 10 ans à l’Université et dans la fonction publique, ma désillusion est totale face à la bureaucratie des grandes organisations sauf lorsque la pression publique et/ou politique devient insoutenable.

    d) 31-36 ans : préjugé défavorable après le fiasco du H1N1 par le Canada et la très grande volatilité des points de déclanchement et différents paliers des ONG dans le domaine de la santé, tout particulièrement l’OMS. J’ajouterais à cela la déresponsabilisation (“non-accountability”) rampante dans les grandes organisations.

    e) 36 ans et des poussières : Neutre à nouveau et à la recherche de renseignements crédibles de la part des “Pour” et des “Contre”, maintenant que je suis nouvellement papa d’un 1er bébé en parfaite santé!

    4) Mes questions/commentaires :

    a) Comme d’autres l’ont déjà demandé, pourquoi les autorités publiques québécoises ont-elles décidé de donner des cocktails de vaccins? C’est peut-être plus rentable et plus facile à administrer (autant pour les institutions que les parents et les enfants), mais ça ne donne aucun choix aux parents quant au choix des vaccins. Plus important encore : pourquoi mélanger des vaccins de maladies “graves” avec des vaccins pour contrer des maladies ou infections” moins graves”? Par exemple, pourquoi inclure la varicelle – une maladie somme-tout bénigne – dans le vaccin contre la Rougeole/Rubéole/Oreillons, des maladies dont les complications sont potentiellement beaucoup plus sérieuses? Même question au sujet du tétanos inclue avec la diphtérie-coqueluche-hépatite B-polio-Hib (http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/vaccination/index.php?calendrier_de_vaccination)? Certaines cliniques privées offrent les vaccins “à la carte”, mais il faut malheureusement payer.

    b) Je comprends parfaitement la plus-value des vaccins au niveau global/social, mais je questionne sérieusement le fait que certains “nouveaux” vaccins soient sur le marché après de si courtes périodes de tests. Il est assez difficile de tester des effets secondaires potentiels à moyen et long terme après seulement 3 années de tests. D’ailleurs, quelle est la période minimale pour tester un nouveau produit avant que celui-ci ne se retrouve sur les tablettes et dans les guides de vaccination? C’est le genre de renseignement qui devrait pourtant permettre de convaincre les neutres comme moi ainsi que les “Contre” un peu soft!

    c) J’adore votre style très humoristique. Je suis aussi conscient du besoin d’épurer et de faire des choix (le lecteur moyen a très peu de patience, surtout sur le Web!). Ceci dit, si le but de votre blogue/article est de faire avancer la cause des vaccins chez les sceptiques (aucune chance auprès des conspirationnistes), le style BD cynique et l’absence de véritable contre-argument massue et/ou preuve scientifique contre les principales reproches faites aux vaccins (notamment, la possibilité que les adjuvants et autres ingrédients, la taille des doses ou les cocktails causent des effets secondaires sévères. Le fait que des composantes néfastes se retrouvent ailleurs dans l’environnement et/ou la chaîne alimentaire ne constitue pas en soi un argument pour justifier leur présence dans les vaccins, le cas échéant) nuisent plus qu’ils n’aident je le crains. Je suis conscient que ce sont ceux qui soupçonnent de potentiels effets-secondaires qui devraient techniquement en faire la preuve de manière rigoureuse, mais les autorités ne devraient-elles pas plutôt adopter l’approche inverse sur le sujet – un peu à l’instar des myth-busters – pour rallier un maximum de citoyens?

    d) Je serais curieux d’en apprendre davantage sur les possible liens (ou leur absence démontrée) entre vaccins et maladies auto-immunes.

    e) Parmi tous les vaccins suggérés au Québec, quels sont ceux qui existent depuis au moins 20 ans et dont les effets secondaires à moyen et court termes ont plus de chances d’avoir été détectés/démontrés depuis le temps?

    Merci pour votre temps! Et surtout, ne lâchez pas!

    N.B. Le tableau de Carole la Dr. en Géologie est en effet hilarant :)

  200. À Mathieu :
    je peux répondre au point e)
    dans les vaccins qui sont présents depuis longtemps :
    – il y a le pentacel (diphtérie, coqueluche, tétanos, polio et HIB)
    – le RRO (rougeole, rubéole, oreillons)
    – twinrix et autres (hépatite)

    j’ai un doute pour le pneumoccoque…

    pour ton info, tu peux refuser le vaccin de la varicelle comme je l’ai fait pour mes enfants, ils vont donner le RRO ordinaire tout simplement.

  201. Vu l’évolution proposée par le pharmachien, on peut supposer qu’il ne comprend pas grand chose à la race humaine….
    L’évolution proposée est une farce biotechnologique qui veut nous faire croire qu’en investissant dans les biotechnologies et en nous faisant consommer a gogo ses produits nous allons devenir une super-humanité…
    On nous avait dit la même chose avec le nucléaire, pour l’instant on a surtout beaucoup de déchets et de mauvaise foi, mais on ne fait toujours que de l’électricité avec, pas de la magie…
    Quelle arrogance de dire au gens ce qu’ils doivent faire, quand on est pas capable une seule seconde de prévoir comment ca va réellement évoluer.
    Même par conviction on peut être un menteur malgré soi…

  202. Beau débat qu’il y a là… En tant qu’infirmière, et pour avoir déjà vu des enfants hospitalisés non vaccinés avoir les oreillons ou la rougeole, je me pose toujours des questions, concernant la vaccination et le choix des parents, mais je n’ai pas à juger et à être pour ou contre mais à tenir les gens informés et les aider à prendre une décision libre et éclairée. La notion de risque de conséquence avec les vaccins est la même que l’exemple où “chaque matin où nous décidons de partir avec notre voiture, il y a un infime risque que nous faisions un accident, mais nous prenons quand même ce risque car nous considérons qu’il est faible.” Mais bon chaque personne est libre de son choix.
    Merci de nous tenir informé Olivier, c’est un peu ce que tu nous aide à faire, prendre une décision libre et éclairée!

  203. La vaccination est peut-être bénéfique pour l’humanité en générale. Mais, il y a des dommages colatéraux assez importants pour certains. Peu nombreux, mais importants. Je crois qu’il est très important de le mentionner et de ne pas dire que c’est bon pour tout le monde, sans exceptions, sauf pour les immuno-suppressés. Je suis malade depuis le début des années 1990, j’ai passé tous les tests possibles, vu des tonnes de médecins, j’ai été diagnostiqué de plusieurs maladies dites ”par exclusions”, et j’ai terminé dans la rubrique fibromyalgie avec un syndrôme de fatigue chronique de plus en plus handicapant. Avant, la fibro était une maladie qu’on te donnait quand on ne savait pas ce que tu avais et que tu entrais dans les critères. Dernièrement, j’ai perdue la vue de mon oeil gauche, je perd mes jambes, je ne suis plus capable d’écrire manuellement, j’ai un paquet symptômes de la sclérose en plaques. En neuro, ophto, interniste, etc.., on m’a dit que je n’ai pas la sclérose, que tous mes symptômes et drégadations sont dû à quelque chose d’autres. Ils ne savent pas d’où ça vient, car je n’ai rien côté sang, organes, etc… Les spécialistes ont dû faire du brainstorming en équipe avec moi et du haut de mes 45 ans d’existence, nous avons découvert que tous mes troubles sont causés et exarcerbés par les vaccins. J’ai eu mes vaccins bébés et n’ai rien eu de graves selon ma mère. Ce sont mes vaccins à l’adolescence, jeune adulte, rappels, vaccins post-accidents, vaccins grippe, tétanos, h1n1 qui ont causés mes ”escalades” de ma maladie. Un spécialiste en immunologie a confirmé que chez certaines personnes, sans que rien ne soit explicable, les vaccins rendent dangeureusement malade. Je peux vous dire que j’ai coûté pas mal plus qu’une grippe ou autre maladie infectieuse au système de santé, et ce, sans jamais savoir que je me l’autoinfligeais. Aujourd’hui, je n’ai plus le droit aux vaccins, de toute façon, ils m’envoient tous à l’hôpital à cause de troubles importants neurologiques inexplicables. Et inutile de dire que les responsables des centres de vaccins sont ben pressés de vous envoyer à la maison avec du tylenol et même si vous passez toute la semaine au lit, prenez du tylenol madame! J’ai la fibromyalgie avec le syndrôme de fatigue chronique dû aux vaccins. J’ai pas la myofaciite, parce-que l’aluminium n’est pas dans nos vaccins habituellement au Québec, mais j’ai les même symptômes en totalité. En tout cas, selon ce qu’on arrête pas de nous dire en rapport à l’aluminium… Je n’ai pas la sclérose, mais tous les symptômes. Je n’ai rien, mais je suis très malades. Ah oui! J’ai même passé 21 jours volontairement en psychiatrie pour prouver que j’étais pas folle quand on disait que la fibro était dans la tête, il y a plusieurs années! Je suis malade des vaccins, ça n’a pas de nom au Québec, mais on ne peut rien pour moi, le mal est fait et il progresse. C’est dégénératif. Ok, je sais enfin ce que j’ai, en partie, mais pas de nom. Mais, avoir sû, j’aurais peut-être pu passer ma vie à réaliser mes rèves au lieu de ce qui m’est arrivé. Je suis une exception, comme peu de gens. Mais j’ai scrappé ma vie avec des vaccins ”au ca ou”. Je suis un dommage colatéral, je suis l’exception. Certains dira que j’ai été ”sacrifié” pour la majorité. Mais quand ça nous arrive à nous, on l’a trouve très amère. Je ne suis pas contre la vaccination, je dis juste que dire que c’est la ”CHOSE”, non! Svp, M.Bernard, ne penchez pas juste d’un bord, vous me faites encore plus regretter de ne pas avoir pogner le cancer du sein, m’être fait enlever les seins, avoir subit une chimio et enfin ravoir une vraie vie… Au lieu de mourir à petit feu d’une maladie sans non par peur de la reconnaitre, pour le restant de ma vie. Merci.

  204. Bouffon ton article et pitoyable aux usa ils ont reconnut le lien entre autisme et les vaccins pas étonnant qu’un pharmacien fasse de tel propagande vu que son business et en jeu!

    Ta propagande pour les vaccins fout la toi ou je pense ton baratin peut marcher avec des ignorants mais pas avec des gens informé Antoine Bechamp tu connais? Les premiers a avoir critiquer les vaccins c’est pas aux usa!Nous sommes tous différent et vouloir appliquer le même traitement a tout le monde c’est n’importe quoi!Quand aux personnes qui se font plus vacciner j’en connais ça fait plus de 70 ans ça ne date pas des années 80/90! Je connais des médecins contre les vaccins tu va me dire que ce sont des ignorants aussi!

    Quand ont voit la propagande qu’il y’a eut pour la grippe h1n1 c’est pitoyable d’en arriver a un tel niveau de médiocrité juste pour renflouer les caisses des labos!

    • Note aux lecteurs/trices : Encore une fois, je laisse passer ce genre de commentaire uniquement dans le but de montrer le type de discours auquel on fait toujours face en 2014.

      Heureusement, je n’ai aucunement espoir de convaicre les gens qui croient encore au Père Noël du contraire.

      Olivier

    • Bon bon bon… j’ai vraiment l’impression en lisant des commentaires comme celui-ci qu’il y a une bonne partie des gens contre les vaccins qui sont profondément malheureux dans la vie… Je les imagine en train d’écrire en hurlant avec la face rouge et la grosse veine sur le bord de la tempe qui ressort. À passer leur temps sur internet à chercher des indices de complots tout en buvant de la tisane détoxifiante et à se gargariser avec de l’huile de coco. À s’enfoncer de plus en plus dans leur fabulation en radottant toujours les mêmes arguments insencés…

      De plus, j’ai l’impression que ça vient dans un “package deal” de fausses croyances tout ça : anti-produits laitiers, anti-gluten, anti-OGM, anti-chimiothérapie, anti-crème solaire, anti-pâte à dents, anti-médecine, anti-calinours ( un ourson modifié génétiquement avec une couleur chimique et qui parle brrr ça fait peur), etc…

      Enfin, lorsqu’ils n’ont plus d’argument ils se lancent dans une série d’insultes en croyant être pris davantage au sérieux…

      Bref ça fait pitié…

  205. Bonjour,
    je fais partie des sceptiques, mais si je me trouve sur cette page, c’est que je doute et ne me crois pas plus forte ou intelligente que d’autres.
    Mon scepticisme trouve sa base dans mes valeurs, mon mode de vie : je cherche toujours à vivre le plus naturellement possible, surtout pour la planète et toutes les horreurs qu’on déverse aux petits poissons en tirant notre chasse d’eau… Oui, je fais partie de ceux qui souhaitent retourner à l’âge de pierre, si l’on se fie à votre petit graphique.
    Plus sérieusement, je ne comprends pas pourquoi chaque pays autorise ou interdit des vaccins de manière plutôt fantaisiste en apparence. C’est quand même troublant de ne connaître aucun critère officiel sérieusement établi. J’ai déjà vu des graphiques qui ne prouvaient en rien le lien entre vaccination de masse et baisse ou hausse de telle ou telle maladie. Certaines mauvaises langues disent même que, en France en tout cas, les maladies mortelles infantiles affichaient des niveaux plus bas que jamais, après la seconde guerre mondiale (grâce à la hausse du niveau de vie : hygiène et alimentation améliorées), et que ces taux auraient explosé ensuite, comme par hasard, avec les campagnes de vaccination de masse. Bon, je n’ai pas vérifié, mais certaines lectures posent quand même question, sur les sites de l’oms ou de la santé française par exemple… Qui ne sont pas connus pour être vraiment antivaccins. Bref.
    Il est difficile pour les “pour” comme les “contre”, d’avoir de vraies études à brandir : en effet les effets de la vaccination ne sont PAS étudiés sérieusement. Pourquoi ne pas demander aux parents de remplir une fiche, 1 jour, 2 jours, 10 jours et 1 mois et 1 an après une vaccination, par ex ? Aucune étude de ce genre n’a jamais été menée… Donc les convictions personnelles semblent être nos seules béquilles… J’aurais beaucoup à dire sur mon expérience du vaccin anti coqueluche, par exemple.

    Pour cos arguments, celui qui me touche est la faible probabilité d’effets secondaires de la vaccination, par rapport au risque d’un accident de la route. Mais si cet argument me touche, je me demande sur quoi est basé le chiffre avancé (1 réaction allergique / 1 million). En effet, on en demande pas à un enfant malade ou hospitalisé s’il a subi des vaccins, on ne cherche pas à savoir s’il peut y avoir un rapport. On est donc bien en peine de dire combien développent des effets secondaires, de quel ordre et à quelle échéance.

    Votre argument sur la multiplicité des sources d’immunisation me touche aussi : pourquoi redouter une injection d’immunisation à un corps qui en reçoit tous les jours ?
    Euh… Ben… Comme dit mon copain, demandez à un toxico de vous expliquer la différence entre un produit qu’il sniffe ou gobe, comparé au même produit injecté. On parle quand même d’injecter une dose puissante dans le sang ! Difficilement comparable à des doses infimes, avalées ou reniflées tout au long de sa vie, sauf à vivre dans un milieu complètement aseptisé (et moi j’aime bien les moutons dans leur bergerie).

    Je me pose surtout une question : pourquoi ne pas faire réaliser des tests d’immunologie avant la vaccination ? Mes enfants sont peut-être naturellement immunisés contre certaines maladies ? La vaccination naturelle ne demande pas de rappel, contrairement aux vaccins pharmaceutiques, dont la durée d’immunisation est limitée (d’où les rappels. Là aussi, on ne sait pas vraiment sur quoi sont basés les calendriers de vaccination, c’est le grand foutoir selon les pays, les époques etc).
    Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne sur de tels tests d’immunologie ? Est-ce que ça existe ? Est-ce que c’est fiable ? Est-ce que c’est cher ? Je trouverai ça plutôt intelligent de proposer, dans le carnet de santé, de faire apparaître les vaccinations OU la preuve de l’immunité. Non ?

    Merci pour votre lecture et bonnes vacances à tous =)

    Margot

  206. Euh, on dit peut-être plutôt test d’immunité ?
    Margot

  207. Bonjour,

    Scandaleux votre article! Je suis personnellement porteuse du gène APOE, j’ai donc du mal à me débarrasser des métaux lourds. Résultat un bon nombre de problèmes de santé. Le moindre vaccin (chargé en aluminium) aggrave mon état de santé de manière notoire. De plus, plusieurs études ont à présent démontré que les vaccins et l’autisme sont très clairement liés. Et également, que des cancers ont à présent été découverts au point d’injection des vaccins, ces points d’injection contenant encore de l’aluminium 8 ans après l’injection.

    L’argument qui consiste à dire, “l’aluminium, c’est ok, il y en a aussi dans d’autres produits” est fallacieux. Ce n’est pas parce qu’on en trouve dans des crèmes de beauté que c’est ok. Avec ce genre de raisonnement, les autres inventeurs et fabriquants de merdouilles n’auront qu’à dire “Ce n’est pas mauvais pour la santé, il y en a aussi dans les vaccins”…

    Tant que nous continuerons à manger du chimique et du métallique, laver avec du chimique et du métallique, nager dans du chimique, nous tartiner de chimique et de métallique, vivre dans une atmosphère polluée et sur-electrisée (ondes), de nouvelles maladies émergeront et des pharmaciens comme vous écrirons ce genre d’article.

    Ce qui est dommage, c’est que le principe même du vaccin est une idée géniale et certainement efficace et que la plupart des gens qui s’en détournent aujourd’hui ne font pas nécessairement la différence entre les problèmes. Ils remettent en question le principe même du vaccin à cause de l’entêtement des labos à nous fourguer des additifs dangereux

    Incompréhensible!

    • Salut Alice,

      C’est triste pour ton état de santé, mais je n’ai jamais dit que “tout le monde sans exception doit être vacciné avec tous les vaccins dès maintenant”. Certaines personnes ne peuvent recevoir certains vaccins; par exemple, les individus immunosupprimés (i.e. dont le système immunitaire est affaibli significativement) ne peuvent recevoir de vaccin vivant. Comme dans n’importe quoi en médecine, il n’y a pas de “one size fits all”.

      L’argument par rapport à l’aluminium n’est pas fallacieux dans la mesure où on le met dans le contexte de la panique anti-vaccins (ce que je fais dans cette BD) : pourquoi s’inquiéter de l’aluminium dans les vaccins quand il y en a dans des tonnes de produits de consommation ? Je ne dis pas que c’est une bonne idée d’utiliser de l’aluminium dans quoi que ce soit, mais simplement que ce n’est pas propre aux vaccins, donc pas une raison de paniquer.

      Je crois que tu as une mauvaise perception du mot “chimique”. Rien n’est vraiment chimique ou naturel : au bout du compte, ce sont des molécules. Leur provenance n’a aucune importance. Par exemple, beaucoup de gens se disent contre la chimiothérapie, sous prétexte que c’est du poison chimique, mais pourtant plusieurs agents anticancéreux sont 100% d’origine naturelle. L’aluminium est parfaitement naturel d’ailleurs.

      À bientôt !

      Olivier

  208. Salut Olivier. J’aimerais contester un point très choquant de ton article. Pour faire court, je cite l’Office québécois de la langue française (une autorité reconnue en la matière) :
    « Par exemple, on préférera l’expression française c’est-à-dire, et son abréviation c.-à-d., à son équivalent latin id est et son abréviation i. e., qui est réservée aux textes anglais. »

    Hé hé… bonne continuation !

    • L’office Québécois de la langue français, c’est comme l’Organisation Mondiale de la Santé : tout ce qu’ils disent est vrai et bien beau, mais ça manque un peu de glamour…!
      Olivier

  209. Olivier,

    Merci pour ta réponse. Par rapport à l’aluminium: une chose est d’en ingérer, d’emballer ses aliments ou de l’approcher dans divers produits de consommations et une autre chose est de s’en injecter directement dans les veines ou dans les muscles.

    Je vois parfaitement ce que tu veux dire du point de vue du chimique. En fait tout est “naturel” d’une certaine manière puisque composé d’ions, d’atomes, de molécules etc présent dans l’univers et juste recombinés spontanément ou non. Néanmoins pour les gens comme moi, hypersensibles, allergiques, réactifs, chimico-sensibles etc, il est évident que la vie est différente. Et je pense que ce sont ces gens là qui déclarent des maladies avec les vaccins.

    Nous sommes tous sensibles à des degrés divers et certes, l’humanité ne gardera que les plus costauds. Mais quand une substance est neurotoxique, par exemple, elle peut être naturelle (champignon par exemple) ou chimique (teinture pour tissu utilisée en Chine ou au Bengadesh par exemple), néanmoins, les gens qui ne supportent pas de petites doses de ces produits naturels ou de ces inventions humaines devraient être étudiés, pris en considération et considérés comme des “canaris”. Ceux qui annoncent aux autres, moins sensibles, ce qu’ils ne sentent pas encore mais qui leur arrivera bientôt. A eux ou à leurs descendants.

    Tu ne m’ôteras pas de l’idée que l’humanité va trop loin à faire joujou avec les substances et technologies et que l’augmentation des maladies environnementales ou dites supputées environnementales est bel et bien dû aux divers types de pollutions, en ce compris les pollutions médicamenteuses, de confort (produits de nettoyages et de beauté), les énergies (électricité, ondes, nucléaire etc). J’ai l’air de faire une grande soupe, mais c’est très clair dans mon esprit. Simplement, je ne peux écrire 10 pages ici, donc je résume.

    Sinon, comment expliquer l’augmentation des cancers, de l’autisme, de l’Alzeihmer, de la sclérose en plaque etc alors que la recherche n’a jamais été aussi active… Au lieu d’inventer et de chercher après, pourquoi ne pas plancher ssur les vieilles inventions et les remettre en question? Peut-être qu’un vaccin sans métal serait plus bénéfique pour le plus grand nombre?

    • Question quiz du jour : pourriez-vous me citer une seule étude crédible démontrant de manière sans équivoque le lien entre l’aluminium présent dans le vaccin de votre choix et la maladie de votre choix?

    • Alice, je crois que tu devrais te questionner davantage sur ta consommation actuelle d’aluminium. Tu ne t’en injectes peut-être pas directement dans les veines, mais tu en manges et tu en bois déjà.

      Selon le CDC (http://www.atsdr.cdc.gov/phs/phs.asp?id=1076&tid=34), l’Américain moyen consomme 7 à 9 mg d’aluminium par jour via la nourriture. De la même façon, il peut y avoir jusqu’à 1 mg d’aluminium par litre d’eau potable dans certaines villes aux États-Unis. Le Canada et l’Europe ne sont certainement pas différents.

      Quand on considère tout ça, le 0.85 mg d’aluminium ajouté aux vaccins semble beaucoup moins significatif.

      Olivier

  210. Pour avoir eu la grippe il y a 10 ans (pas un rhume mais la vraie) j’ai cru mourir tellement c est intense et douloureux. Incapable de me lever du lit et fiévreuse durant 4 jours au moins.
    Depuis ce jour, je reçois le vaccin à chaque année car je ne veux plus jamais vivre ça !
    Je ne sais pas si cela a un rapport avec le vaccin mais j’ai eu seulement 2 ou 3 petits rhumes depuis ce temps alors que plein de gens autour de moi ( au travail et même à la maison) sont affligés du rhume et ce, parfois plusieurs fois dans l’année.
    Le vaccin stimule peut-être mes défenses naturelles :)

  211. Bonjour !
    Je viens de découvrir toute cette belle prose et je la trouve géniale (j’ai presque lu tous les ‘billets’ et j’en ai fait passer certains à des personnes bien ciblées). Ah vi, je suis en France, donc parfois quelques différences de langages 😉
    concernant les vaccins, je pense que le principal problème, pas abordé dans ce billet (découvert longtemps après son écriture, j’en conviens) et peut-être abordé dans les commentaires m’enfin j’ai eu la flemme de les lire, je l’avoue ! Mon souci, c’est ‘l’adjuvant’, si je ne me trompe pas. En effet, c’est très souvent de l’aluminium. Et comme c’est moins couteux (et peut-être plus facile à utiliser), certains vaccins ne sont plus proposés autrement qu’avec de l’alu.
    Alors je ne sombrerai pas dans une paranoïa type ‘lait’, ‘gluten’ ou autre, mais tout de même c’est problématique. On sait que l’alu n’est pas très bon pour la santé et surtout sur des enfants qui sont fragiles. Plus d’un an après son vaccin sur sa cuisse, ma fille de 2 ans et demi a encore une boule toute poilue sur la cuisse qui la démange et on ne peut rien y faire. Cela nous permet juste de savoir qu’elle semble sensible à ce souci.
    Avouez que des vaccins sans alu ne serait pas un luxe, ne serait-ce que pour avoir un choix ! :)
    Bon d’un autre côté, mieux vaut la scarlatine que le choléra, m’enfin si on pouvait plutôt avoir un simple rhume à la place ! :)

    Merci encore pour vos publications.

    Olivier (aussi)

  212. Et comme dirait Cypress Hill a propos de la meningitis: “Aliens in da membrane, aliens in da brain”.

  213. Marie-Ève Hébert

    Monsieur le Pharmachien, je ne peux dire autre chose que ceci après avoir lu votre BD sur les vaccins: Je vous aime. Je vous respecte. Je vous vénère même. Ça fait longtemps que quelque chose comme ça devait être mis en ligne. Félicitations. Et je vous félicite aussi pour vos autres articles. Je voue un immense respect à la profession de pharmacien, et à vous, encore plus. Mes hommages!

    • Wow, merci beaucoup Marie-Ève !!!
      Haha, inutile de me vénérer… ça c’est réservé aux gourous cosmiques ! Mon contenu et mes efforts sont très modestes. Je crois moi aussi qu’une telle BD méritait d’être sur le web, peu importe qu’elle plaise ou déplaise aux gens.
      J’ai choisi de créer un site qui confronte les gens à leurs idées préconçues, dans le but de les amener à amorcer une réflexion critique, sans toutefois leur donner toutes les réponses. Je pense que cette BD sur les vaccins en est un parfait exemple.
      Merci encore et à bientôt !
      Olivier

  214. outre atlantique

    Hello Le Pharmachien! Je viens de tomber sur ton article que je trouve d’ailleurs très drôle et très bien fait! mais je dois t’avouer que ce que je prefere ce sont les commentaires! En effet, lorsque je lis des blabla mais j’ai eu 18 gosses et le petit dernier il a failli crever a cause de la conspirations des vaccins qui nous fait croire que la méningite c’est grave comme le cancer des testicules chez la femme enceinte 😉 … Bon que les choses soit bien clair, sans les vaccins sur les 18 gosses, peut être que y en aurait eu 2 qui aurait souffler leur 20e bougie, les chiffres le montrent la mortalité infantile n’a jamais autant diminuée que depuis l’introduction des vaccins (et des antibiotiques, je vous l’accorde). L’obligation de se faire vacciner, c’est avant tout une histoire de santé PUBLIQUE! Parce que bon effectivement c’est vrai que tu dois pouvoir avoir le choix de vouloir ou non refiler la polio à tes gosses (regarde sur google a quel point ça rend beau gosse!) comme tu as le choix de le laisser jouer avec un scorpion jaune, un cobra ou croco! Mais la où le bas blaisse c’est que si ton gamin chope une méningite (que tu soigneras grâce à la magie de l’ homéopathie), tu vas le remettre direct à la garderie et bam! il faudra trouver un chouette cimetière pour tous les pensionnaires de la garderie! alors que bon si il se fait bouffer par un croco, bah il contaminera personne!
    Après je dois bien avouer que concernant le vaccin pour la grippe je ne suis pas tout a fait d accord ac toi, en effet, lors de la production annuelle des nouveaux vaccins pour la grippe, on se base sur une PREDICTION de mutation, on est jamais sur a 100% que ce sera ce mutant qui sévira… Pour les personnes âgées, les immunodeprimés, etc… bien sur il faut les vacciner car il faut ESSAYER de prévenir un maximum, mais bon un bon gaillard de 20 ans n’en a pas forcement besoin, parce que avouons le quand on a la grippe on ne sait pas sortir de chez soi et donc on ne la propage pas si facilement que cela… faut juste éviter de demander a sa grand mère de nous apporter des gaufres ou de vouloir voir le nouveau né du voisin! enfin c’est mon avis, mais pas l’évangile non plus!

    Continue a nous faire rire ac tes supers BD! :)

    Ton lecteur belge

  215. Je ne suis pas du tout d’accord, j’ai déclenché une maladie auto immune, cela correspondé au niveau des dates au vaccin contre le papillomavirus et celui de l’hépatite B. Pour moi cela est clair que c’est à cause des vaccins (comme pour beaucoup de gens). Je ne dis pas qu’il n’y a pas un terrain genetique derrière mais mon médecin traitant a avouée qu’elle voyait de plus en plus de maladies auto immunes se déclencher autour d’elle (elle à elle même une sclérose en plaques) et que ça pourrait être lié aux vaccins ! Je n’ai plus le droit aux vaccins type hépatite B ou grippe qui stimulent le système immunitaire (pas besoin d’avoir le VIH ou une greffe !!!!!) ! Je peux vous dire que le bébé en préparation n’aura jamais ce type de vaccins ! Ils sont dangereux pour la santé pour beaucoup de personnes ! Lorsque cela sera réellement prouvé, j’espère que vous en reviendrez, maintenant c’est votre santé, chacun ses convictions !

  216. Pingback: LES INNOCENTS SONT HEUREUX, MAIS FONT BEAUCOUP DE DOMMAGES. | Matanteelise

  217. Une information intéressante, également rapportée par CNN ; 340% de risques d’autisme liés aux vaccins mais cachés au public par le CDC pendant plus de 10 ans (info CNN)
    C’est maintenant officiel, et les “officiels” avaient tors dont ce fameux site lepharmacien. Il y a bel et bien un lien entre la vaccination et l’autime.

  218. M. Bernard, en tant que scientifique, je suis certain que ce qui vous intéresse n’est pas vraiment le fait que l’article ait été retiré. Mais bien pourquoi il a été retiré par l’éditeur alors que celui-ci enfreignait ces propres règles en retirant cet article. En tant que scientifique, vous ne pouvez pas vous contenter de l’opinion d’un éditorialiste prétendant que l’article n’était pas dans l’intérêt du public. Vous avez sûrement creusé un peu plus loin à savoir pourquoi les études du CDC n’arrivaient pas aux mêmes conclusions que Hooker… Si vous n’avez pas creusé davantage, je vous invite à le faire… en gardant à l’esprit que des 10e, voir des 100e de milliards sont en jeu. Pensez au poursuite contre Merck et sa fraude sur le Vioxx. Ça vous donnera une perspective nouvelle sur les enjeux cours et peut-être, espérons-le, à regarder cette problématique avec un regard un peu plus critique. Autre piste de réflexion, l’article a été publié en 1999. Il a été retiré quand selon vous ou sous les recommendations de qui ?
    D’ailleurs je me demande pourquoi vous avez retiré la référence sur le sujet qui pointait vers un média que vous devriez juger crédible; CNN. Ne jugez-vous pas que vos lecteurs sont aptes à se faire une tête par eux-mêmes ?

    • Tu as raison Stéphane, ce n’est pas ce qui m’intéresse. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir ce que disent réellement les données et, pour cela, il faut impliquer un(e) statisticien(ne)…

      … or, c’est maintenant chose faite :

      “Autisme et vaccin : une autre nouvelle exagérée” par Dany Plouffe et Mireille Schnitzer
      http://lesceptique.ca/2014/09/11/autisme-et-vaccin-une-autre-nouvelle-exageree/

      Et concernant le lien de CNN, je l’enlève de nouveau, puisque je suis bien à l’aise de m’opposer à un article dont le titre porte incroyablement à confusion : “Fraud at the CDC uncovered, 340% risk of autism hidden from public“. Ce n’est pas parce que c’est un gros média qui publie que l’info est bien présentée. En revanche, j’ai fourni deux liens qui décrivent infiniment mieux la situation, et ce, justement parce que je respecte l’intelligence de mes lecteurs. Avoir un regard critique exige aussi de garder la tête froide et de ne pas amplifier ou exagérer les découvertes scientifiques.

      Merci pour ton commentaire !

      Olivier

    • CNN = une source d’information scientifique crédible?

      Je ne sais pas si je devrais rire ou pleurer. Apparemment non, certains individus ne sont pas “aptes” à juger de la pertinence d’une source d’information.

      P.S. Un diplôme de la Google University ou un article du Facebook Journal of Medicine ne sont pas non plus des sources crédibles d’un point de vue scientifique (juste au cas on sait jamais…)

    • J’appelle pas ça scientifique pour deux cennes. Excuse moi mais je pense ce que je dit et je dit ce que je pense. Premièrement, Stéphane, as-tu investigué sur les conflits d’intérêt de Brian Hooker, Andrew Wakefield et toute la belle gang qui sont derrière l’hypothese que les vaccins causent l’autisme? J’en doute. Ils veulent se faire payer des traitements non-scientifiquement prouvé (btw, t’es supposé être scientifique, right?) donc la chelation et le dioxyde de chlore…Sérieusement?!?!

      Deuxièmement, as-tu examiné les conflits d’intérêt des chercheurs qui ont fait des études épidémiologique sur l’autisme au fil des années? Bon, il y a Poul Thorsen qui a été investigué pour fraude et dont une quantité industrielle de chercheurs (ok, je suis généreux mais à tout le moins, ils sont chercheurs d’argent) anti-vaccins et leurs fidèles en ont fait une montagne.

      Ceci étant dit, si je disposais d’une balance un peu comme l’insigne ou le logo de la justice puis d’un coté, je mettais les conflit d’intérêt des anti-vaccins par rapport à ceux de Poul Thorsen, Thorsen se retrouverais dans la stratosphère. Puis dois-je te faire part de combiens de chercheurs en épidémiologie ont fait des études épidémiologique sur l’autisme? Il y en a eu 4 fois plus au gros minimum que la bande de chercheurs anti-vaccins. Tu dit que t’es scientifique? as-tu travaillé dans un laboratoire de recherche et as-tu pris ton temps de bien connaitre les histoires politiques en science (genre, influence pharmaceutiques, ou bien, le PI exige de travailler 18 heures par jour)? une petite recherche sur pubmed donne 3318 publications scientifiques avec les termes autism epidemiology (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=autism+epidemiology). De ce nombre, je vais en prendre 10%, ce qui en donne 330, on multiplie par 5 auteurs en moyenne, ça donne grosso modo, 1800. estimont de cela que 10 chercheurs ou personnel associé seraient devenu des whistleblower ou auraient publié une étude que les vaccins cause l’autisme dans Nature, Science, ou le NEJM, je l’aurais cru. Mais bon, c’est jamais arrivé puis pourtant, avec la quantité industrielle de travailleurs et de chercheurs en épidémiolgie de l’autisme, c’est totalement impossible de cacher de tels résultats et de controller l’information de tout le monde. Que tu le crois ou non, si j’aurais travaillé en épidémiologie puis j’aurais été obligé de cacher de tels résultats, j’aurais commencé par faire mes devoir en math et statistiques (j’ai 15 livres Schaum’s outline a ces sujets puis j’en ai besoin pour les besoin futur du travail), j’aurais consulté avec un statisticien (Hooker, Fisher’s exact test, trop simple et pas adapté du tout à l’étude qu’il a fait mais il cherchait des résultats pour appuyer son hypothèse. Habituellement, on a des tonnes d’hypothèses dont une favorites…ou deux…puis on procède par élimination. Hooker a utilisé le processus inverse, il a une hypothèse favorite et rien d’autre puis il va tout faire pour appuyer cette hypothèse, d’où l’utilisation du fisher exact test. T’es supposé être scientifique? Tu dois connaitre ça).

      Un petit point que je vais ajouter; habituellement, les seuls scientifiques dont j’ai vu épouser les causes anti-vaccins sont soit chercheur biomédicaux dont le gros conflit d’intérêt est par rapport au traitement qu’ils offrent aux autistes….ou bien….des travailleurs sociaux et des psychologues qui, bien incidemment, travaillent avec des enfants ou des adultes autistes. J’en ai jamais, jamais vu dans les STEM’s à l’exception faite de Brian Hooker qui est un ingénieur chimiste doctorant et non pas en épidémiologie et qui préfère utiliser des tests simple pour valider ses hypothèse plutôt que d’utiliser les tests appropriés pour faire son étude. Essentiellement, j’appelle ça la maladie du Nobel dont Linus Pauling est atteint (vitamine C en dose massive) et aussi, James Watson (pour ses valeurs envers les femmes et les noirs).

      Ce serait bon de connaitre