À propos de la crème solaire supposément cancérigène

jacynthe_solaire_header

 

Des lecteurs/trices ont porté à mon attention ce post sur Facebook :

jr01

 

La crème solaire est-elle vraiment cancérigène ? À en juger par les commentaires lus sur Facebook à la suite de ce post, des parents semblent convaincus qu’elle est toxique et déclarent qu’ils n’en mettront plus jamais à leur enfants !

Pas le choix: je dois intervenir et rétablir les faits.

J’espère que plusieurs lecteurs/trices reconnaîtront le site web mentionné en référence (espritsscience…) comme  l’un des pires du genre : 

  • études interprétées tout croche
  • résultats positionnés hors de leur contexte
  • experts cités incorrectement ou faux experts
  • risques mal expliqués et grandement exagérés
  • articles douteux, genre celui-ci… 

esm

 

À vrai dire, ce genre de site est une vraie plaie. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est aussi dangereux de se fier à Internet en matière de santé. 

Mais ne me croyez sur parole; faisons tout simplement un peu de fact checking constructif :

 

« Cette étude conclut qu’il y a un taux plus élevé de mélanome chez ceux qui utilisaient de la crème solaire par rapport à ceux qui n’en utilisaient pas » 

 

Faux : l’étude citée dans l’article n’a jamais rien démontré de tel… ni même étudié cette question !

Mais vu que je suis un gars assez cool (et surtout un nerd), j’ai trouvé la bonne étude qui suggère cela. 

Par contre, remarquons un point important : les auteurs de l’étude concluent que les gens qui se mettent plus d’écran solaire passent plus de temps au soleil et que c’est pour cette raison qu’ils ont un taux plus élevé de mélanome. Pas à cause de la crème solaire.

jacynthe-solaire-01

Disons que c’est un détail assez majeur qu’il faudrait mentionner.

 

 

« Les chercheurs ont aussi conclu que le dogme conventionnel, qui conseille d’éviter le soleil à tout prix et de s’enduire de crème solaire pour minimiser l’exposition au soleil, fait plus de mal que de bien en réalité » 

 

Faux : aucun chercheur n’a démontré ça. Au contraire, toutes les données actuelles suggèrent : 

  • qu’il faut éviter l’exposition prolongée au soleil autant que possible
  • que l’écran solaire diminue le risque de cancer de la peau 

En réalité, l’étude citée sur espritsscience… dit ceci : dans des pays comme la Suède, qui obtiennent peu de lumière du soleil et où les gens ont la peau très pâle, une carence en vitamine D augmente légèrement le risque de mortalité, toutes causes confondues. 

Or, dans la plupart des autres pays, notre peau fabrique assez de vitamine D par l’exposition quotidienne normale au soleil. Et quand c’est problématique, on peut compenser par un supplément de vitamine D de 400 à 1000 unités par jour.

jacynthe-solaire-02

Par contre, on sait qu’attraper des coups de soleil augmente fortement le risque de cancer de la peau. Raison de plus pour utiliser un écran solaire efficace. 

Comme toujours, il faut chercher un équilibre : pas assez de vitamine D, c’est mauvais, et trop de soleil, c’est mauvais.

Non, la crème solaire ne fait pas « plus de mal que de bien »; c’est totalement faux. Ce genre de discours sur des sites webs obscurs a uniquement pour but de faire peur aux gens (et souvent de vendre de la pub ou des gugusses).

 

 

« Dr Elizabeth Plourde apporte la preuve (…) souligne que nombreuses crèmes solaires contiennent des produits chimiques qui sont des cancérogènes connus et des produits chimiques perturbateurs du système endocrinien » 

 

Faux : la chercheure en question (Mme Plourde) n’a apporté la preuve de rien de tout ça. Les propos du genre ne relèvent pas de faits scientifiques, mais bien de spéculation jusqu’à présent non fondée. 

Pour le moment, deux ingrédients sont surveillés quant à leurs risques possibles pour la santé : l’oxybenzone et le retinyl palmitate. 

Et même là, on se base sur des études chez les rongeurs où ils étaient exposés à des quantités astronomiques de ces produits. Bref, on peut choisir d’éviter ces deux ingrédients par prudence, mais pour le moment ils ne sont pas prouvés nocifs chez l’humain.

 jacynthe-solaire-03a

 

Quant à ses affirmations au sujet des antioxydants, c’est encore là une vaste exagération. D’ailleurs, le retinyl palmitate, mentionné ci-dessus comme problématique, est un dérivé de vitamine A, c’est-à-dire… un antioxydant. Oups.

jacynthe-solaire-03b

 

Enfin, juste de même, notons que Mme Plourde vend des cures détox sur son site web et prétend que la crème solaire cause l’autisme… hum… 

Mais là où ça fait vraiment mal à mon petit cœur de Pharmachien, c’est cette phrase :

  

« Ma conclusion: vive le karité avec le zinc comme protection solaire bonne pour la peau et qui ne nous empêche pas d’absorber la vitamine D » 

 

Mauvaise nouvelle : la crème solaire maison à base d’oxyde de zinc empêche tout autant la production de vitamine D que les versions commerciales. 

Les filtres minéraux, comme l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane, bloquent bien les rayons UVA et UVB, quoique pas aussi bien que s’ils sont combinés avec des filtres synthétiques de bonne qualité (ex. Mexoryl XS, Tinosorb). Si les rayons UV sont bloqués, la production de vitamine D est automatiquement réduite. 

Autrement dit, si une crème solaire maison « offre une protection solaire sans bloquer l’absorption de vitamine D », ça revient à dire qu’elle est inefficace. Sinon, ça serait comme… un phénomène paranormal.

 

jacynthe-solaire-04a

jacynthe-solaire-04b

 

Pour ce qui est du « cocktail chimique » dont il est question, je me demande bien en quoi la crème maison est moins chimique :

jacynthe-solaire-05

 

Cela dit, il est possible de faire soi-même des écrans solaires maison acceptables, mais je ne vois pas pourquoi les autres produits doivent être présentés comme mauvais/nocifs/toxiques pour autant.

 

Conclusion

Je suis persuadé que Jacynthe René et les autres personnes qui ont partagé cet article sur Facebook ne voulaient pas mal faire. Je comprends bien que ce n’est pas leur faute si des sites webs répandent de fausses informations. C’est donc super important de bien vérifier ses sources.

Par conséquent, j’encourage fortement tout le monde à s’informer auprès d’un(e) scientifique avant de partager ce type d’article dans le futur, ou de faire des recommandations qui ont des implications médicales majeures. Comme on peut le constater avec l’article dont on vient de discuter, le web est rempli d’affirmations douteuses ou carrément fausses. 

Cette précaution est d’autant plus essentielle lorsque l’information est partagée par des personnalités publiques, car beaucoup de gens les suivent et elles ont un impact significatif sur leurs choix en matière de santé.

jacynthe-solaire-06

 

P.S. aux lecteurs/trices : Merci de garder la discussion civilisée dans vos commentaires ici et sur les réseaux sociaux.

 

 

 *** POST-MORTEM – 1er septembre 2015 ***

Cette BD a beaucoup fait jaser. Chose certaine, elle a fait réfléchir beaucoup de monde sur les écrans solaires et plusieurs personnes m’ont écrit que la BD les avait rassurés sur la sûreté de ces derniers. Vous pouvez aussi regarder mon passage à l’émission Pénélope-Mongrain pour m’entendre sur le sujet.

 

À lire également :

creme_solaire_header

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

193 Responses to À propos de la crème solaire supposément cancérigène

  1. Wow, son commentaire facebook c’est du gros n’importe quoi. Une autre guru du “feel good”. Elle est peut-être bien intentionnée, mais l’enfer est pavé de bonne intentions et comme par hasard, elle vend tout sorte de produit sur sont site, après avoir fait peur au gens. c’est probablement une belle combinaison de croyance et de marketing. Quoi que elle me semble vraiment une “true beliver” ( Après avoir regarde sont émission je n,est pas de doute, ça fait mal au mes neurone de sceptique). Quel sont les Qualification des cette “Dr Plourde”, C.L.S phd ? Recherche in vitro je suppose. Malgé un diplôme dans un vrai domaine de science elle fait des conclusion comme ça… Ouch, c’est pire. Mais elle semble déja vendu a la sauce alternative, (elle est sur un site ‘intergrative mediecine” sCAM selon certain :-) ) Donc le niveau d preuve qu’elle a besoin pour prouvé sa croyance est surement très faible, comme la plupart des croyants dans ses domaines, y’a des pédiatre anti vaccin après tout. Les qualification n’ont rien a voir, mais le fait d’être un humain. Esprit meta chose est dans le même genre que Santé-bullshit.WTF que l’ont voyait trop souvent. Un site meurt ou devient moins populaire, un autre renait.

    Belle fin avec le “chimique” Ça me faisait rire cette le peur de cocktail avec des méchant produit chimique, mais te fait mettre de l’oxide de zinc dans ta face lol… en quoi ça sonne moins chimique ou plus naturel?. Moi je prendrais bien l’oxyde de fer qui traine sous ma voiture lol, c’est aussi naturel.

    Excellente Déconstruction. Continuer le bon Travail.

  2. Cher Pharmachien, vous êtes vraiment doué pour vulgariser les choses et remettre les pendules à l’heures tout en restant très politiquement correct. Si, un jour, vous arrêtez d’être pharmacien, je crois qu’une nouvelle carrière en diplomatie vous conviendrait bien : ) (quoiqu’à ce niveau, les morons font beaucoup plus de dégâts). Je vous suis avec dévotion(mais en essayant d’être objective, d’ailleurs je checke tous les faits que vous mentionnez sur les interweb), et j’adore emmerder mes amis qui ne sont pas trop portés sur le sciences en leur envoyant vos chroniques (particulièrement ceux qui utilisent l’homéopathie). Dommage qu’il n’y en ait qu’un comme vous! En tout cas mille bravos et longue vie!

    • Tout à fait d’accord Iris Sautier. Dommage qu’il n’y en ait qu’un mais en même temps… ça nous fait un “être unique” à suivre et à aimer. J’ajoute mon bravo au tien et longue vie aussi !

    • @Iris : je fais pareil de mon côté! Bon boulot! 😉

  3. Merci le Pharmachien. J’en discutais justement hier avec ma mère et Jacynthe m’avait presque convaincue. Ton article tombe bien. Est-ce que tu suggère quand même d’éviter les crèmes avec de l’oxybenzone?

    • Allo Nadia !

      Il s’adonne que plusieurs écrans solaires disponibles ne contiennent pas d’oxybenzone et de retinyl palmitate. Donc si on peut facilement les éviter, why not ? Mais en même temps il ne faut que ça devienne une source d’anxiété, vu qu’on a peu de données qui suggèrent un risque concret.

      D’habitude je recommande ceux qui contiennent de l’oxyde de zinc en priorité, de même que les filtres synthétiques Mexoryl SX et Tinosorb.

      Oh et les écrans solaires en vaporisateur : à éviter également. Ils sont moins efficaces et il y a risque d’inhalation.

      A+!

      Olivier

      • Bonjour ! Avec ces spécifications, quelle marque vous viens en tête ? 😉 merci

        • J’ai regardé par curiosité la crème solaire qui traîne dans ma pharmacie et elle semble correspondre à ces critères et c’est de la Ombrelle, mais il y a d’autres ingrédients qui n’ont pas été mentionnés ici. Par contre, je remarque en regardant la page mentionnée par la Dre Dusseault (si je n’accorde pas une grande crédibilité à cette docteure, j’en accorde davantage au groupe Jean Coutu) sur le site de Jean Coutu (http://www.jeancoutu.com/sante/conseils-sante/les-cremes-solaires/) que ces ingrédients font partie des ingrédients à rechercher (octocrylène et avobenzone). Et il y a le Mexoryl SX (ainsi que de l’ensulizole et de la vitamine E).

          Mais j’imagine que plusieurs autres marques répondent à ces critères.

          • Allo Josée !

            Il faudrait leur demander quelles sont leurs sources.

            Comme je dis dans la lettre, les risques doivent être mis en perspetive : est-ce qu’il s’agit d’expériences peu réalistes chez des rats ? Si oui, ce sont des trouvailles intéressantes, mais ça ne devrait pas conduire systématiquement à une mention “à éviter”.

            Même le Environmental Working Group est plus souple dans ses recommandations : http://www.ewg.org/2015sunscreen/report/the-trouble-with-sunscreen-chemicals/

            À ce jour, il n’y a aucune démonstration ferme qu’un ingrédient doit être évité à tout prix. Mais si on peut choisir les meilleurs ingrédients d’emblée, pourquoi pas ?

            A+!

            Olivier

  4. Emélie D'Anjou

    WOW continuer votre bon travail, je suis infirmière et internet est une grande source de confusion chez les gens, nous le vivons chaque jour dans notre milieu. Dans mon cas, c’est à l’université (UQAR Lévis) que les recherches scientifiques ont pris tout un autre sens, merci de nous les simplifiés. Émélie

  5. Ici la crème solaire à été un grand sujet de discution! ayant beaucoup de problème de peau, je voulais offrir le meilleur à mes fille qui ont le même petit teint blafard que moi! Nous avons donc opté pour la douce mousse produit sans nano et sans produit chimique… mais avec l’usage je confirme qu’elle est vraiment moin efficace que la ombrelle, que nous utilisions avant et maintenant je crains les coups de soleil! En ce moment nous oscillons entre les deux selon les activités et les rayons!

    • Ça fait 3 étés que j’utilise la crème Douce Mousse pour mon fils aucun problème avec son efficacité, il n’a même jamais eu la peu rouge. Je la trouve très efficace moi.

  6. J’adore! J’attendais cet article depuis longtemps! Et en plus, tu parles du site sciencemetaphysiquemachinpasrap … une vraie plaie en effet car beaucoup pense de gens pensent que parce qu’il y a science dans le nom, c’est fiable :/

  7. La crème solaire doit aussi être sans gluten pour être efficace et idéalement entreposée dans un pot Masson vintage…

  8. J’aime bien vos démonstrations, même si elles ont parfois un petit côté arrogant dans leur vulgarisation à l’extrême (je comprends, c’est l’objectif de démocratiser le savoir scientifique), ce qui crée parfois le même effet que le message de ceux que vous attaquez (les raccourcis sont nécessaires pour ce type de vulgarisation, je le comprends aussi, mais c’est parfois un peu binaire). Je crois que vous prenez déjà en considération les études voulant que certains composés “chimiques” des filtres solaires soient possiblement nocifs (conséquences sur les hormones, etc.), sans oublier les autres composés dont on n’a pas besoin pour une crème solaire (le plus évident étant les fragrances), j’imagine que vous connaissez ce site: http://www.ewg.org/2015sunscreen/. Qu’en pensez-vous? Pour une non-scientifique (du moins, pas dans le domaine médical), je l’ai trouvé bien fait, étoffé, méthodologique, appuyé sur des faits, etc. Depuis plusieurs années que privilégie les filtres minéraux, sans paraben, etc. Pour une blonde à la peau pâle, avec des grains de beauté, j’ai eu beaucoup de succès avec ce type d’écran… tout en cherchant l’ombre et portant un chapeau :)

    • Le rapport du EWG 2015 est l’une des références que je cite dans la BD pour les ingrédients à surveiller. J’aime beaucoup ce qu’ils font, même si je trouve leurs positions légèrement alarmistes à l’occasion. Leur travail est extrêmement important.

      Parfois il faut brasser la cage un peu, au risque de paraître arrogant, pour faire bouger les choses.

      Merci Anne !

      Olivier

  9. J’apprécie beaucoup ton art de la rhétorique, monsieur le Pharmachien, et je te remercie de rappeler l’importance de vérifier ses sources et ne pas avaler sans questionner tout ce qu’on voit passer sur internet. Nombreux ils sont, hélas, à abuser des mots “étude” et “scientifique”, pour répandre n’importe quoi! Je suis personnellement une adepte du fait maison, je fais ma crème solaire, mes crèmes hydratantes et baumes de toutes sortes, mais quand on se sert de l’internet pour parfaire ses connaissances, une grande méfiance est de mise. Il est important de savoir que le naturel n’est pas sans risques et aussi potentiellement allergène, pourtant on cultive l’impression que si c’est “naturel”, on peut se rouler dedans. Pfff.
    Le mot “étude scientifique” implique une hypothèse à vérifier et (hopefully), une méthodologie rigoureuse pour tirer une conclusion qui confirme ou infirme l’hypothèse. Tu le sais déjà.
    Alors quand on voit passer des niaiseries sur internet sous le couvert de “une étude scientifique”, il est utile de se demander QUI l’a faite? Dans quel but? Peut-on retrouver la source? Comment et par qui a-t-elle été interprétée?
    Mais je te répète! Bravo pour ton beau travail et encore une fois, super talent d’orateur!

  10. Daniel Vadeboncoeur

    Est-ce que le post de Mme René est tiré d’une info-pub de début de nuit??

  11. Pour la pertinence de votre article et la justesse de l’argumentaire …Merci!!

  12. Je n’étais pas au courant de cette nouvelle tendance de “santé alternative”, mais wow. Il me semble retrouver dans les propos de ces “spécialistes” la même logique imprégnée de “wishful thinking” que celle des anti-vaccineux: le corps peut tout vaincre tout seul si on va jouer dehors et mange des graines de chia (ou le nouvel aliment miracle). Ça doit être un vrai cauchemar de vivre dans leur univers, où les médecins et autres vrais professionnels de la santé ne cherchent qu’à faire des profits en nous rendant délibérément malade…

    Plus sérieusement, il y a beaucoup à dire en faveur d’un mode de vie plus sain, mais il faut réaliser que ça ne peut pas tout régler. Et surtout, SURTOUT, il faut éviter de propager de la mauvaise information juste parce qu’on voudrait bien qu’elle soit vraie. Malheureusement, il semble que les connaissances sur la méthode scientifique et le jugement critique sont les denrées les plus rares sur Internet…

  13. Francois Boucher

    Citation de Frank Bruni, du New York Times ce matin:

    “This is erudition in the age of cyberspace: You surf until you reach the conclusion you’re after. You click your way to validation, confusing the presence of a website with the plausibility of an argument.

    Although the Internet could be making all of us smarter, it makes many of us stupider, because it’s not just a magnet for the curious. It’s a sinkhole for the gullible.”

    Traduction:

    “On reconnaît ici l’érudition à l’ère du cyberespace : vous surfez jusqu’à ce que vous atteigniez la conclusion que vous poursuivez. Vous cliquez votre chemin jusqu’à la validation de votre théorie, confondant l’existence d’un site Web avec la vraisemblance d’un argument .

    Bien que l’Internet détienne le potentiel de faire nous tous des gens mieux informés, il rend nombre d’entre nous plus stupides, car il n’est pas seulement un attrait pour les curieux, il est aussi un abîme pour les crédules.”

  14. Et n’oublions pas que pour parer à une éventuelle carence en vitamine D, le lait en est justement enrichi! Avec 2 tasses (500 ml) on obtient 90% de la quantité nécessaire par jour… Alors a-t-on vraiment besoin de s’exposer au soleil?

    Merci le pharmachien de partager la vraie information dans un monde de désinformation et d’incultes qui s’éduquent sur facebook…

    • N’oubliez pas que le lait est poison ( selon les site de santé naturelle et certains naturopathes) …..

  15. Ça fait longtemps que je me demande pourquoi les ordres professionnels ne sont pas plus actifs sur ce genre de sites internets et sur les prétendus thérapeutes qui, sans le savoir, et parfois avec beaucoup de bonne volonté, posent des actes totalement illégaux.
    Peut-être parce que même si on intervient sur les québécois, ça ne règles pas le problème vu qu’on ira voir ailleurs sur internet… Dommage qu’il n’y ait rien de plus à faire que de continuer à éduquer les gens, mais quand c’est toi qui le fait, “bénévolement”, va marche bien au moins 😉
    Et bien sur, je ne vise pas Mme René mais les gens qui vendent ou “prescrivent” des trucs après ces recommandations, dans le but de “régler un problème de santé” et qui donnent des conseils personnalisés…

    • Merci Pascal de mentionner ça. Je crois effectivement que c’est la responsabilité des professionnels de la santé et de la communauté scientifique d’agir quand des informations du genre sont propagées par les médias ou par des individus influents.
      Olivier

      • Bonjour Olivier. Je dirais que ceci s’applique aussi dans le sens contraire. Quand une information est pertinente et véridique, elle devrait aussi, comme tu le fais, être validée par les professionnels. Je n’ai pas encore entendu ou vu un médecin conseiller le régime du Post doctorant et chercheur Dr Richard Béliveau sur les anti-cancer. (Ni beaucoup de pharmaciens d’ailleurs) Est-ce que les recherches de ce Dr sont inutiles étant donné que personne en parle?

        • Précision : Monsieur Béliveau n’est pas médecin mais Ph.D. (Biochimie). Son titre professionnel est donc : Richard Béliveau, Ph.D. (Biochimie). C’est d’ailleurs ainsi qu’il se présente sur son site. Je le précise parce que plusieurs confondent Ph. D. et docteur (médecin). Certains Ph.D ont fait de plus longues études que certains médecins (docteur) et vice versa. Monsieur Béliveau fait la promotion d’une saine alimentation. Comme les nutritionnistes, Santé Canada, Extenso (site de nutrition de l’Université de Montréal) l’OMS et autres professionnels (ou non) de la santé. Plusieurs attendent une découverte qui aurait un impact miraculeux (par exemple vaincre le cancer par l’alimentation, la consommation quotidienne d’ail ou de curcuma, etc). Mais il n’y a pas de « miracle » de ce côté. Évidemment une saine alimentation basée sur une variété d’aliments, si elle ne nous met pas à l’abri d’un cancer ou d’un infarctus, nous permet de diminuer les risques pour la santé associés à un déséquilibre alimentaire.

          • La consommation quotidienne d’ail permet de réduire considérablement les risques de MST car ils éloignent les partenaires sexuels. Si c’est pas un remède miracle ça…

  16. Quand j’étais jeune et étudiante, la crème solaire et le mélanome étaient l’exemple préféré de mes enseignants pour expliquer le facteur de confusion

    • Nous ils nous avaient donné l’exemple de la corrélation entre le nombre d’attaques de requins et les ventes de crème glacée :-) c’est juste parce qu’il fait beau et que les gens se baignent plus, faut pas tirer des conclusions de cause à effet trop facilement. Ça me fait penser à certains arguments des anti-vaccins : “il est tombé malade et il a été vacciné la semaine d’avant !” “mais tous les enfants se font vacciner ça veut rien dire” “nenon c’est forcément le vaccin la cause!”. HUM. J’ai des doutes.

  17. Vyncent Vallières

    Olivier tu es et seras toujours mon héros!

  18. Une belle façon de démystifier les fausses croyances et la désinformation qui circule sur Internet. En espérant que les gens feront attention à qui ils choisissent d’écouter dans le futur… Elle a beau paraître géniale, Jacynthe René détient quel diplôme qui lui permette d’analyser et de critiquer les écrits scientifiques?! Euh… rien?!
    Bel argumentaire, bien construit et qui reprend adéquatement tous les points mentionnés!
    De l’excellent travail!!! 😀

  19. Aaaah, la crème solaire et cancer de la peau… piège archiclassique de confusion entre causaité et corrélation. En tout cas il est très bien présenté et illustré. Je m’en servirai !
    M’sieur le pharmachien, est-ce que j’ai le droit de m’inspiré du dessin du rat vu de face pour illustrer mes cours ? Je le trouve très chouette et il complétera les dessins (plus classiques et plus tristes) que je donne déjà (https://sites.google.com/site/desideespourlessvt/sciences-de-la-vie/des-souris-en-dessin-vectoriel).

  20. Concernant la crème solaire magique, je crois avoir trouvé la solution : la biologie quantique nous révèle que l’information contenu dans les UV passe la barrière de la crème par effet bio-tunnel. C’est tout simple !

  21. Pour faire la part des choses :) Ce lien est intéressant : http://www.ewg.org/2015sunscreen/report/executive-summary/

  22. Martine Bienvenue

    et vlan dans les dents !

  23. Je me demandais si ce pharmacien propage ou non des inepties.

    http://www.donotlink.com/ftip

  24. le meilleur site pour savoir si un produit de beauté est safe : http://www.ewg.org/skindeep/

  25. Un film à voir : Les Marchands de doutes (Merchants of Doubt en version originale anglaise). L’art de discréditer la science en disant n’importe quoi (dans un but pas souvent charitable et souvent lucratif).

  26. Merci! Je suis pharmacien aussi et c’est insupportable de lire des énormités pareil! Ca me rend folle quand je tombe sur des trucs comme ça!

  27. Bon matin, j’aimerais savoir les marques maisons c’est bon…..(ombrelle) marque ex.: Uniprix ou autre… Je suis un peu perdu avec tous les produits. Merci

  28. Et que dire des pharmaciens qui vendent des préparations homéopathiques… Je considère les charlatans en blouse blanche plus dangereux que les ésotériques-métaphysiques qui veulent me vendre des sandales magnétiques afin de rebalancer mes flux énergétiques.

    • La vente d’homéopathie en pharmacie est effectivement un non sens. Je me suis fixé comme objectif (potentiellement illusoire) de voir ces produits disparaître des pharmacies de mon vivant. Et je tente d’apporter ma modeste contribution en ce sens.

      Il faut savoir que la majorité des pharmacien(ne)s ne veulent rien savoir de l’homéopathie, mais ils exercent dans des commerces qui en vendent. Tant qu’il y a aura une demande du public, il y aura malheureusement une offre.

      Olivier

      • Anne-Geneviève

        Bonjour, j’ai lu votre livre avec mon fils, chapeau! C’est un plaisir instructif de consulter aussi votre site, vous y travaillez de toute évidence très fort. Ce que vous écrivez sur l’homéopathie me rejoint au plus haut point, ces “produits” n’ont pas leur place chez des professionnels de la santé. Malgré les profits qu’elles généraient, les cigarettes ont bien dû sortir des pharmacies (pour d’autres raisons bien sûr). Vous avez du “chien” et une belle plume!

  29. Excellent article de votre part. J’aimerais savoir pourquoi il est recommandé de ne pas mettre de crème solaire aux bébé de moins de 6 mois? Est-ce en lien avec ses ingrédients ?

    • C’est par précaution. J’aime bien cette explication sur le site de la FDA :

      “Babies’ skin is less mature compared to adults, and infants have a higher surface-area to body-weight ratio compared to older children and adults.” explains Sachs. “Both these factors mean that an infant’s exposure to the chemicals in sunscreens may be much greater, increasing the risk of side effects from the sunscreen.”
      http://www.fda.gov/ForConsumers/ConsumerUpdates/ucm309136.htm

      Olivier

    • J’avais posé cette même question à une cosmeticienne et je trouvais sa réponse fort intéressante. Elle disait que parce que sinon, les gens mettraient de la crème solaire à leurs jeunes bébés et les exposeraient en plein soleil en se disant que ce n’était pas grave, puisqu’ils portaient de la crème… Je trouvais que ça faisait aussi beaucoup de bon sens.

  30. J’ai également vu ce commentaire il y a quelques semaines et j’ai eu une petite monté de lait. J’ai vu des commentaires épouvantables de gens en réponse à Jacinthe. Exemple : «je savais que ce n’était pas bien de mettre de la crème solaire, je n’en mettrai plus désormais». Je me suis retenu pour répondre mais heureusement des gens comme toi le font si bien. Dommage car Jacinthe est une personnalité connu et beaucoup de gens la voit comme un modèle.
    Sans oublier que le soleil est LE principal responsable du vieillissement de la peau.
    Récemment, j’ai assisté à une conférence d’un dermatologue sur la protection solaire et il disait que malheureusement, les cancers de peau sont le pain et le beurre des dermatologues, des dizaines de consultations par jour…Ceci étant du en partie à la culture du bronzage sans protection solaire adéquate il y a plusieurs décennies. Les gens sont maintenant beaucoup plus sensibilisés et on s’attend à voir les cancers de peau diminuer nettement dans le futur. Continuez à vous protéger!

  31. Down-regulation of Mcl-1 by small interfering RNA sensitizes resistant melanoma cells to Fas-mediated apoptosis

    Quand quon comprend même pas le titre d’un article scientifique, j’ai de la misère à croire qu’on puisse comprendre le reste de l’article… By the way, c’est un papier qui découle de mes recherches!! 😉

    • Vraiment ? Tu nous en dis plus alors ?
      Olivier

      • Il s’agit d’une étude visant à comprendre les mécanismes moléculaires de résistance d’une lignée de cellules mélanome face au système immunitaire (mort par apoptose induite). En résumé, nous avions ciblés des molécules sur-exprimés dans ces cellules et qui empêchaient que le système immunitaire ne puisse détruire les cellules. Cette étude (et d’autres) a conduit à de nouveaux protocoles d’immunotherapie donnant encore plus d’espoir de voir un traitement efficace contre les melanomes (il existe deux nouveaux médicaments aujourd’hui contre cette maladie apportant des résultats intéressants, mais il reste du chemin à faire).

        J’aime cité cette article puisque la plupart des gens ne comprennent rien au titre et ça me fait rire puisque imagine le reste de l’article… si on n’a pas étudié dans ce domaine c’est clairement incompréhensible. Alors, comment ces personnes qui n’ont pas étudié dans des domaines proches peuvent en tirer une quelconque conclusion..?

  32. Josée Chartrand

    J’aime bien Mme Renée pour ses convictions sur le “Bien vivre“ , le bonheur etc… Je crois qu’elle peut être parfois de bons conseils mais en effet il faut rester vigilant . Comme elle est Bachelière en communications forcément elle se doit aussi d’avoir un peu plus de vigilance sur ses lectures dans d’autres domaines . Ah oui et …de l’huile de sésame bio et cru pendant 20 minutes dans la bouche pour blanchir les dents ?? Je ne l’ai pas essayée mais j’aimerais tellement y croire . Pas cher pas cher pour des dents blanches pétantes !!

    Merci de partager vos connaissances scientifiques dans un vocabulaire simple et populaire. C’est un domaine fascinant que je n’aurais pas pu étudier (déficit d’attention) .C’est grâce à des gens comme vous que “l’humble citoyen“ peu faire des choix éclairés et en savoir un peu plus …

  33. merci….les gens sont prêt à croire n’importe quoi, je sais que certaine plante on certaine vertu mais un ti peu de jujotte ..ça se vend pas ça non ? je sais quand tu es désespéré tu veux croire en tout… mais si tu as un doute écoute ta petite voix ou lis le pharmachien…;)

  34. Comme toujours vos articles montrent qu’il faut bien s’ informer avant de se mettre a capoter sur un sujet et une soit disante nouvelle théorie :)
    P.s. j’ai juste une question… les crèmes solaires dites chimiques ne seraient pas recommandé sur des bébés de moins de 6 mois. Donc on essai de bien les protéger en sortant dehors ou d’eviter la grosse période d’exposition (11h-14h). Mais certaines boutiques spécialisées pour enfants vendent justement des crèmes solaires a base d’oxyde de zinc en disant que celle-ci nous pouvons l’utiliser sans risque sur bébé (vu que techniquement on utilise du zinc pour les rougeurs aux fesses). Est-ce que c’est vrai? Qu”on pourrait lui mettre celle-ci pour qu’il est au moins une protection de plus tout en faisant attention.

  35. Carole Cloutier

    Tellement tannée de tout ces pseudo spécialistes.Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…Le gros bon sens il est où?Aller au soleil bien protégé,manger avec plaisir sans exagérer,prendre soin de soi sans aller vers ces personnes qui à mon avis répandent souvent leurs idées pour se rassurer eux-même.Aller vers des professionnels,poser des questions et surtout garder l’esprit critique,c’est la solution.

  36. Simon Bourgault

    Wow ! Dans chaque discipline (médicale ou non), il faudrait un spécialiste comme vous pour calmer les prétentions de tous ces faux-jetons qui profitent de la naïveté des gens en tentant de leur passer n’importe quoi, n’importe comment. Aujourd’hui, vous avez “fait plus que ma journée”. vous avez fait ma semaine.

    Simon Bourgault

  37. Olivier, t’es juste trop hot!

  38. Je suis aussi une scientifique et je questionne et recherche en profondeur les produits que je choisis d’utiliser pour moi et ma famille. Comme vous, je crois qu’il est important de vérifier les sources et de se méfier des mauvaises interprétations d’études. Voilà pourquoi je dois dire que j’ai été déçue de ne pas voir de sources réelles citées pour vos affirmations. Peut-être que Jacynthe Renée a cité des sites web douteux et des études mal interprétées, mais de votre côté, vous répétez simplement les informations “mainstream” au sujet de la crème solaire, sans les appuyer d’études crédibles et bien interprétées… J’aurais été plus impressionnée par un argumentaire appuyé de sources bien citées. Bonne journée!

    • Bonjour Julie!

      J’appuie ta réponse! En tant que scientifique moi aussi qui ai décidé de passer un tiers de ma vie à l’université (un peu malgré moi), j’en ai lu rien qu’en masse des articles, tout comme toi j’imagine. Les références, en sciences pures, c’est quinessentiel. On doit tellement citer de références dans les séminaires, les meetings de groupe en recherche, les publications, les notes de cours et les mémoires que ça en devient presque la tâche qui bouffe le plus de temps.

      Pourquoi?

      Parce que quand on “fait” de la science (lire : être en recherche, dont le but ultime est de partager l’avancement de la connaissance en la publiant au reste de la communauté scientifique), on doit tisser une chaîne avec des maillons : on fait un résumé des faits connus pertinents dans l’introduction, dont certains remontent à bien loin, puis on établit les nouveautés en citant tout ce qu’on avance. Je le dis surtout pour les (braves) qui liront jusqu’ici. Ça c’est de la “vraie” science.

      PAR CONTRE : on ne cite pas ce qu’on veut : pourrais-je citer, par exemple, sciencemetaphysiqueetdéconstipation.com dans mon introduction pour “établir les faits” que : “Nous savons tous que la crème solaire est dangereuse” avec une référence au site web en question? Bien sûr que non. Les publications citées doivent provenir de journaux crédibles et dont les résultats sont reproduisibles dans des conditions données, etc. il y a d’autres critères et il existe tout un système de pointage de l’impact de tel ou tel magazine par rapport à tel journal ti-clin qui publie n’importe quoi qui envoie un texte, des graphiques, des références bidon et un chèque de $5000.

      OÙ VEUX-JE EN VENIR?

      Madame René ne fait pas de la science. Elle fait de la pseudo-science. Elle cite ce qu’elle veut, sans égard à la fiabilité des données, elle attribue des paroles faussement, elle interprès comme elle le veut et re-garoche le tout comme ça lui semble afin que cela puisse reforcir son agenda personnel et ses “conclusions” pré-décidées que le beurre de karité et le zinc sont des substances magiques, et que les produits “chimiques” donnent tous le cancer. Olivier Bernard utilise une approche scientifique, certes, mais il donne plutôt dans la vulgarisation scientifique. Il ne publie pas des résultats dans un journal. Il PEUT citer s’il le souhaite, mais on sait tous que 99.99% des lecteurs s’en balancent des références, et parmi ceux qui restent (genre moi) n’iront pas lire 9 papiers sur 10 qui seront cités, sauf si ça m’intéresse. Et si je le fais, c’est parce que 1. je peux comprendre parce que j’ai lu du Journal of the American Chemical Society pis du Organic Letters rien qu’en masse, et que je crois avoir le pif qu’il faut pour détecter le révolutionnaire de la bullshit pas re-prouvable.

      ÇA S’EN VIENT-TU LÀ?

      La conclusion, la voici : on ne référence pas de l’information “mainstream” comme tu le dis parce que, justement, c’est mainstream et que ceci n’est pas une publication académique. Olivier pourrait le faire, mais il est trop occupé à dessiner des bonhommes et à lire sciencemetamorphosecorpsetame.com pour trouver la recette qui change le plomb en or. Il POURRAIT prendre 2 heures de sa vie à trouver des articles publiés en 1932 dans les archives de Life Magazine ou New England Journal of Medicine afin de les référencer au bas de ses articles comme un fin-fino, mais, en toute honnêteté, est-ce que quelqu’un va aller vérifier un de ces articles pour voir si c’est vrai que les rétinoïdes sont des anti-oxydants? C’est, comme qui dirait, une vérité acceptée depuis pas mal longtemps dans le monde de la chimie et de la médecine. S’il avançait de quoi de révolutionnaire, ce serait bien qu’il cite ses sources. Ce n’est pas lui qui avance que la crème solaire donne le cancer, le fardeau de la preuve ne réside pas sur ses épaules.

      Bonne fin de nuit! :)

    • Allo Julie !

      Avec plaisir : outre celles déjà citées, lesquelles de mes affirmations nécessitent une référence à ton avis ? Je me ferai un plaisir de les ajouter.

      Aussi, j’apprécierais que tu m’expliques ce que tu entends par “mainstream” lorsqu’il est question de données scientifiques SVP.

      Olivier

  39. de mon côté, je me tartine de crème solaire sans aucune crainte, car une bonne cure de jus de citron débarrassera mon organisme de toutes les vilaines toxines !

  40. Et les vêtements FPS, on peut s’y fier? Que valent les tests sur des maillots fabriqués en Malaisie qui promettent un indice de protection 50?

    • Tout cela est la responsabilité des entreprises qui développent les produits. L’indice UPF/FPS du vêtement est en réalité déterminé par l’opacité du tissu; c’est-à-dire la grosseur du fil tissé ou tricoté, la construction de cette matière (car il y a différentes structures et des paramètres d’ajustement du fil) et la finition (quand la matière sort de la machine à tisser/tricoter, elle peut encore subir une variété de transformations). Il y a également le choix des couleurs, plus vous choisissez une couleur pâle, plus l’indice FPS risque d’être bas, mis à part si le vêtement en question est fait d’une matière très épaisse et compacte. Dans tous les cas, les réglementations quant au marketing entourant ce genre de produits ne sont pas très fermes au Canada, rien comme en Europe ou tout doit être suivi à la lettre. Je recommande donc de contacter l’entreprise du vêtement que vous souhaitez acheter et de demander à obtenir une copie des résultats en laboratoire, car seul un laboratoire peut réellement attesté que la matière respecte un certain indice FPS. Si ils sont dans l’impossibilité de vous présenter les résultats (lettre officielle avec entête du laboratoire et numéro pour les contacter), c’est que leur affichage n’est pas honnête ou qu’ils ne sont pas très organisé dans cette boîte. Dans tous les cas, si vous apercevez un ”60+”, c’est du gros marketing,,, car les tests arrêtent à 50+, l’indice que vous devriez d’ailleurs rechercher tant qu’à acheter un vêtement avec un FPS. Manufacture malaisienne ou pas, ce n’est pas la confection du vêtement qui y changera quoi que ce soit mais le textile en lui-même.

  41. Bonjour, en parlant de vitamine D, mon médecin m’a prescrit de la vitamine D en me disant qu’elle en prescrivait à tout le monde, car de nouvelles études étaient sorties et la vitamine D serait une des seuls qui apporte des bienfaits et qui vaut la peine des prises en supplément. Est-ce vrai ou comme tu le dit dans ton article, une exposition normale au soleil est suffisant?

  42. Attention au monoxyde de dihydrogène (DHMO) qui est lui aussi très dangereux! Il se trouve dans la majorité des produits vendus en pharmacie, sous forme de solvant, et on peut même en trouver dans notre nourriture!! http://www.dhmo.org/
    .
    .
    .
    (POUAHAHHAH !!! xD Toujours drôle ce genre de sites pseudo-scientifiques)

    • Dans ce cas-ci, c’est parodique, en fait 😉 Ils savent très bien ce que c’est et ne se prennent pas au sérieux, mais illustrent à merveille l’absurdité des sites obscurs qui partent en croisade contre tel ou tel produit de la vie de tous les jours…

  43. Je sais que tu ne peux/veux pas vraiment t’associer à une marque en particulier, mais si tu pouvais suggérer une sorte/marque de crème, laquelle conseillerais tu?

  44. Moi je vis au Brésil depuis 6 ans. Crois-tu que j’ai besoin de crème solaire ? ? ? ?
    Et bien NON. Car je reste à l’ombre. Quand je vivais en Europe, j’adorais me faire bronzer. Maintenant, je vis tel que je suis, et je me sens très bien.

  45. Suzanne Cazelais

    Je suis le dossier de la crème solaire depuis qu’elle est apparue sur le marché. À l’époque, j’avais comme travail de faire des revues de littérature sur des sujets environnementaux controversés.
    Avec ce travail, j’ai appris que la science est souvent mal utilisée et qu’elle est forcément en retard sur la réalité puisque le problème doit être là avant que l’on puisse l’étudier. C’est la période entre les deux qui porte à confusion. Plutôt que de prendre des notes et des observations, les scientifiques se comportent comme si cette réalité n’existait pas. Pendant ce temps, ceux qui vivent et observent le phénomène sont laissés à eux-mêmes. Malheureusement pour nous, dans la plupart des dossiers liés à la santé, la science sait encore très peu de choses. Prétendre le contraire…
    La première crème solaire était composé d’un ingrédient actif révolutionnaire, sans danger, fantastique pour protéger contre le cancer de la peau (je crois qu’il s’agit du paraben, mais je n’en suis pas sûre).
    La première fois que j’ai utilisée cette crème, mon foie est devenu engorgé comme si j’avais pris une cuite et j’avais d’autres symptômes diffus inhabituel. Je note. À chaque utilisation, les mêmes symptômes. J’ai donc arrêté l’usage. 3-4 ans plus tard, cet ingrédient actif est retiré du marché.
    Si vous fouillez le dossier vous verrez que plusieurs écrans solaires brevetés et accrédité ont ensuite été retirés du marché.
    Est-ce que les crèmes solaires peuvent être mauvaises pour la santé? Clairement. Est-ce que les crèmes pourraient causer le cancer de la peau? La vraie réponse est qu’à l’heure actuelle nous ne possédons pas l’information pour répondre à cette question quoique la tendance tende à montrer qu’il est possible que non. Toute autre interprétation est une erreur scientifique.
    D’autre part, il existe une autre recherche qui peut brouiller les cartes à propos du cancer de la peau. Elle date du début des années soixante et provient d’un pays scandinave, je crois bien qu’il s’agit aussi de la Suède. Comme ces gens fonctionnent sur le principe de précaution par rapport à la santé, contrairement au reste des pays développés, ils ont fait un suivi épidémiologique à partir du moment où ils ont installés des tours de transmission radio fm. Ils ont alors observés une augmentation massive du taux de cancer de la peau… L’expérience n’a pas été reproduite ailleurs pour les raisons que l’on connait.
    Scientifiquement parlant, il existe une probabilité que les ondes fm causent le cancer de la peau.
    Je tiens aussi à souligner qu’il y a environ 7 ans, après être arrivée dans une nouvelle région, deux zones de kératose actinique (lésions de la peau causées par le soleil) se sont développées sur mon visage. Mon dermatologue a suggéré différents traitements que j’ai refusé.
    Quelques mois plus tard, les lésions ont complètement disparues. Le dermatologue m’a expliqué que cela arrivait et que les lésions pouvaient réapparaître plus tard.
    Environ deux ans plus tard, les lésions se réactivent et deviennent à ce point avancées que j’accepte un traitement à l’azote sur une d’elles. L’autre étant un peu moins menaçante.
    Et voilà que depuis 3 ans, ma peau est redevenue normale.
    Durant la période citée, j’ai déménagée plus de huit fois. Les périodes d’activité de la kératose sur mon visage correspondent à des lieux spécifiques. Lors de celui où le cas était le plus sévère, je sentais régulièrement ma peau légèrement chauffée comme au soleil, sans que je sache pourquoi. Cette sensation de chaleur était parfois telle que j’avais l’impression d’avoir une lampe allumée juste devant mon visage. De mes grandes fenêtres de salon, je pouvais voir une tour de wifi et de cellulaire…
    C’est une des raisons pourquoi j’ai choisi de faire une revue de littérature sur l’effet des champs électromagnétiques sur la santé. J’en ai trouvé de nombreuses sur les effets sur la peau. Bien sûr, nous ne sommes pas encore au stade de la preuve hors de tout doute et c’est là justement où l’interprétation de la situation fait toute la différence.
    Quand je vis personnellement l’expérience à plusieurs reprises, ma réalité n’attend pas l’interprétation des scientifique, même si je peux me tromper. Je crois que l’application du prìncipe de précaution est sage et juste dans le domaine des crèmes solaires et j’utilise des huiles naturelles pour protéger ma peau.
    En un mot, je tiens à souligner que la prudence est de rigueur avec les “vérités” scientifiques. Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et les dommages potentiels sur la santé humaine sont possiblement aussi grands que ceux causés par les superstitions.

    • “Est-ce que les crèmes pourraient causer le cancer de la peau? La vraie réponse est qu’à l’heure actuelle nous ne possédons pas l’information pour répondre à cette question quoique la tendance tende à montrer qu’il est possible que non.”

      Ce que j’ai dit, précisément. D’où la nécessité de ne pas partager des articles trompeurs comem dans le cas présent.

      “La première fois que j’ai utilisée cette crème, mon foie est devenu engorgé comme si j’avais pris une cuite”

      …?

      ” Je crois que l’application du prìncipe de précaution est sage et juste dans le domaine des crèmes solaires et j’utilise des huiles naturelles pour protéger ma peau.”

      Le principe de précaution devrait surtout nous encourager à éviter l’exposition prolongée au soleil. Quant aux huiles essentielles, j’aimerais avoir en quoi elles constituent une protection solaire efficace. Ça me semble en contradiction directe avec le principe de précaution.

      Olivier

    • Bonjour Mme Cazelais
      Le principe de précaution m’inciterais à ne pas utiliser des huiles naturelles si elles n’ont pas fait l’objet d’étude scientifique prouvant leurs innocuités. Pensez au Kava banni en Amérique du Nord, pour hépatites fulminantes mortelles.

      Naturel peut être mortel: poisons (serpent, araignées, scorpions, grenouilles d’Amérique du Sud, méduses, etc), champignons, digitale, muguet, grande ciguë, if du Canada, champignons et plantes hallucinogènes, datura stramoine etc, etc, les exemples pleuvent. Vous en avez probablement dans votre cour.
      En médecine, les produits les plus puissants sont naturels, par ex: morphine, scopolamine, curare, adrénaline, vasopressine, insuline, etc.

      La chimiothérapie: des combinaison de produit, certains synthetique(chimique) et naturel (ex taxol, coûte une fortune car rare et efficace, provient d’une sorte d’if),

      En conclusion, si les gens étaient mieux informés, ils cesseraient de croire aux équations

      Naturel = bon. Faux

      Chimique (synthétique) = pas bon. Faux

      Les composés naturels ont des noms chimiques aussi compliqués. Comme l’alcool, un des plus composés des plus simple est le pentanol, ou, 5-hydrohypentane.

      Chaque produit a le potentiel d’être bon, neutre ou mauvais pour un humain, ça dépend de la voie d’administration et DE LA DOSE.

      On peut mourrir de trop boire d’eau…Sceptique? Ça arrive tous les jours sur cette planète, et je ne parle pas des noyades.

    • Il faut effectivement faire gaffe a certaines “verites” scientifiques, genre les etudes sur le lien entre ondes FM et cancer de la peau. Surtout si ces “verites” ne sont appuyes par aucune etude scientifique validees par peer reviews.
      La biologie n’etant pas une science exacte, il est necessaire qu’une etude soit recoupee par d’autres donnees pour avoir plus de poids. Aussi, on utilise rarement les termes “notre etude prouve”, ou “notre etude demontre”, mais nous ecrivons generalement “notre etude indique”.
      Ainsi, votre commentaire indique que vous etes une grande stressee de la vie, et vos problemes cutanes sont sans doute lie au stress cause par des demenagements trop frequents.
      Un scientifique.

  46. Le mieux concernant la prévention du cancer, c’est de couvrir sa peau avec des vêtements clairs et un chapeau et ne pas s’exposer durant les heures plus intenses de la journée. Chercher à limiter les dégâts avec des crèmes et la fausses impressions de sécurité qu’elles procurent face aux rayons du soleil est illusoires…Il faut premiement en mettre une tonne et deuxiement, elles sont effectivement un joyeux cocktails d’ingrédients douteux dont le dioxyde de titane et le polysorbate 80, fragrances et autres cochonneries qui s’accumulent dans le système et perturbent le système endocriniens…Un pharmacien ne devrait pas minimiser les effets cumulatifs et les risques à long terme d’une exposition à ces substances dont les tout petits de notre génération sont généreusement badigeonner deux fois par jours en service de garde dès leur plus jeune âge. Vous aussi vous avez un impact important comme vous le dites à Jacynthe sur les habitudes de consommation du publique. La crème solaire n’est pas SANS risques.

  47. Jean-Philippe Roy

    Ahh…. le titre de Docteur… “si un docteur le dit, c’est que c’est vrai”… moi, c’est le Docteur Elizabeth Plourde qui m’a intrigué… une petite recherche et on trouve sa bio : http://www.findings.net/sulistmanagersbiocv.html … ca dit: “licensed Clinical Laboratory Scientist, with a B.S. in Biological Science, M.A. in Psychology, and Ph.D. in Psychology”… bon, c’est un peu éloigné du sujet du cancer de la peau, non ? Ok, elle a travaillé en labo… de 1977 a 1978… ensuite elle a ete dans les ventes (chez Doux et Theult ?) pendant 20 ans pour ensuite faire son doctorat en Psychologie… je ne dénigre pas sa carriere… mais je ne vois pas en quoi elle peut etre une source credible d’information sur l’effet d’un produt chimique sur la peau.

  48. enfin quelqu’un qui remet les pendules à l’heure. merci de nous informer

  49. Louise Thibodeau pharmachienne

    Super bon article… Pas de s à répandent…. C’est sûrement le correcteur qui n’a pas compris l’article ….et zut nez est tout rouge….j’ai oublié de REmettre de la crème solaire!!!

  50. Je suis abasourdie par tant de condescendance dans cette réponse!

  51. Bonjour Olivier,

    Je suis diététiste et je dois sans cesse expliquer à mes clients pleins de bonne volonté pourquoi je suis dans l’incapacité de les aider à se “détoxiquer”

    Merci! La lecture de votre commentaire m’a fait du bien.

    (p.s. Jacynthe on t’aime quand même comme individu!)

  52. Voici un article pour contrebalancer un peu les propos de ce texte:
    http://www.donotlink.com/fti1

    Et un autre: http://www.donotlink.com/ftib

    Ils comportent des références sur les produits à éviter dans les crèmes solaires. Je crois effectivement qu’il importe de toujours bien faire ses recherches et de valider ses sources aussi bien que faire se peut. La coopération entre disciplines et champs de connaissances mènent toujours à de meilleurs résultats pour ce qu’on souhaite au final pour nous même et les autres autour, c’est-à-dire un plus grand bien-être. De mon point de vue, ça commence par le respect d’autrui et de la différence.

    • Voir ma mise à jour en orange ci-dessus à propos de la lettre de Mme Dussault.

      Je suis pour la collaboration, mais ce n’est pas une excuse pour propager de fausses informations.

      Olivier

  53. Je ne crois pas que Mme Renee a les connaissances suffisantes pour emettre de tels commentaires. Elle fait parti des gens qui ne connaisseng rien de la methode scientifique et qui croient que tout ce qui porte les mots Dr, scientifique,. Elle fait partie du monde granola a la mode aujourd’hui

  54. Je considère qu’il manque un élément dans cette analyse: la présence d’ingrédients voués à la stabilisation de l’émulsion (phase aqueuse et huileuse) puis à la conservation de la crème (car gras + eau = moisissures). Ces additifs sont pourtant pointés du doigt par de “vrais” spécialistes. Qu’en pensez-vous?

  55. La science et ses arguments n’ont pas grand effet sur les croyances. Si je lis entre les lignes, Mme Jacynthe René envoie, disons le poliment … promener le pharmachien (même chose pour le dr Love). Argumenter avec des croyants peut être divertissant à la limite (je m’en amuse avec le curé qui vit en face et qui n’est pas dupe et s’en amuse aussi). Toutefois vouloir le convaincre de modifier sa position sur l’existence d’un dieu quelconque est une perte de temps. De même pour une blogeuse « pleine d’amour » son absence de sens critique la poussera simplement à rechercher encore davantage les personnes et arguments qui valident sa pensée (et son commerce). Une citation de Schopenhauer : “Ne combattez l’opinion de personne ; songez que, si l’on voulait dissuader les gens de toutes les absurdités auxquelles ils croient, on n’en aurait pas fini, quand même on atteindrait l’âge de Mathusalem.”

  56. Marie-Jeanne Fiola

    Bonjour Olivier, Réponse du Dr Dussault alias Dr Love http://jmagazine.ca/Blog/DerniereEdition… Sais pas pour toi mais moi qd je vois quelqu’un se faire appeler Dr Love, je me pose immédiatement des questions sur la crédibilité de la personne … Et Dr en quoi? PhD? MD? De plus, quand je lis «une étude…», je me demande quelle étude? qui sont les auteurs?, dans quelle revue scientifique est-elle publiée? ( déviation professionnelle sans doute :-) … Bref, il y a toujours eu et il y aura toujours des charlatans pour profiter de la crédulité des gens pour vendre leur «potion magique» de jouvence éternelle, de guérison immédiate, etc.. On ne peux que te féliciter et te remercier d’apporter sens critique et jugement dans cette toile truffée de n’importe quoi avec ta verve et ton humour.. Continue ton bon travail, moi je continue de lire tes chroniques.
    Marie-Jeanne

  57. Ici mes deux enfants font des réactions (petits boutons) quand les crèmes contiennent de l’oxybenzone. J’utilise la Banana Boat baby une des seule que j’ai trouvé sans oxybenzone. Mais la BABY… (Tube rose) Les autres en contiennent!
    Et merci à toi Pharmachien de prendre le temps de nous informer et de taire les commentaires et pseudo-recherches des sientifiques de salon!!!

  58. Merci Merci Merci!

    Je faire suivre cette super BD à tous mes ami(e)s qui arrêtent pas de polluer les médias sociaux avec des pseudo-articles pseudo-scientifiques à l’huile de noix de coco qui flattent leurs idées préconçues!

    Le dernier exemple, carrément à faire sauter un détecteur de bullsh*t:

    [LE SOJA EST UN PIÈGE À VÉGÉTARIENS]

    Malheureusement, je me fais pas trop d’idées, car il y a quand même de fortes chances que certain(e)s manquent le bateau et finissent par se mettre à vénérer Jacinthe Renée!

    Vaut quand même la peine d’essayer! ; )

  59. Des nouvelles de Mme René? Merci, M. Pharmacien pour ce blogue. il est ironique cependant que tu écrives: «il est aussi dangereux de se fier à Internet en matière de santé.»

  60. Isabelle Pilon

    M le Pharmachien, merci d’être là!
    j’étais sur le point de me concocter ma p’tite crème solaire suite à cet article : http://lestrappeus.es/armoiredetoilette/recette-de-creme-solaire-diy/ .

    Si je comprend bien, les crèmes solaire commerciale sont plus efficace et pas nocive!
    Great! Ça me tentais pas pantoute de jouer les apothicaires! ;0)

    Longue vie à vous!

    • Ces filles-là sont très cools et j’ai déjà dit beaucoup de bien de leur billet ! Comme quoi c’est possible de faire un écran solaire maison si on se pose les bonnes questions (en particulier au niveau de la concentration d’oxyde de zinc) et qu’on s’efforce de comprendre ce que signifie le FPS.
      Olivier

  61. C’est absolument déprimant, quand on regarde l’évolution après la publication de votre lettre à Jacynthe :

    – Jacynthe retire l’article que vous critiquez de son facebook et publie dans la foulée un long texte dans lequel et elle se plaint de votre supposé dénigrement à son égard et évite complètement le fond de la question qui est “Peut-on se permettre de publier de la bullshit sur des sujets aussi pointus que la santé alors que nous n’avons aucune base sur le sujet et que nous sommes une référence pour quelque dizaines de millier de personne, sans se poser la question de l’impact que peut avoir cette bullshit sur leur santé”.

    – Jacynthe publie aujourd’hui une lettre-réponse de Dr Love au Pharmachien sur son facebook. Lettre initialement publiée sur le site de Jacynthe par la fameuse Dr Love, collaboratrice de Jacynthe, qui se sert uniquement de son titre de Dr comme argument d’autorité pour publier de la bullshit en pensant que cet argument d’autorité la dispense de fournir des arguments scientifiques.

    – Finalement, le clou du spectacle vient de “3 fois par jour”, qui publie sur facebook, en commentaire de la lettre réponse du Dr Love, un texte absolument désespérant, et qui me fait penser qu’à cause d’internet, l’humanité est foutue. Je vous partage ce sublime commentaire :

    “J’ai également déjà été sa cible. Au début c’est blessant mais après tu te rend vite compte que c’est plus positif que négatif puisque des tonnes de gens vont te découvrir grâce (ou à cause) de lui. Parmi eux, tu en aidera et inspirera plusieurs dans le futur. Garde la tête haute. Je me demande s’il y a des études qui démontrent que les gens qui gagnent leur vie en faisant du bien sont plus heureuse que les autres qui le font en dénigrant les autre :p”

    Voilà. La conclusion est très simple : Le message ne passe pas. Il y a des gens comme vous, le Pharmachien, qui se cassent la tête pour éduquer, démystifier la science, apprendre à reconnaître les pièges et les mensonges sur internet. Et de l’autre coté, il y a ceux qui abreuvent internet de poubelles qui restent sourds, qui ne se remettent jamais en question, qui refusent le dialogue et qui finalement se regroupe entre eux, le “victimes” du méchant Pharmachien qui les dénigre.

    Je vous trouve vraiment courageux et patient. Je ne sais pas comment vous faites, mais moi je suis déjà déprimé en voyant la tournure des choses.

    • Salut Marc !

      Merci d’avoir listé ces observations que nous sommes très nombreux à avoir faites. Sans oublier que la plupart des commentaires en appui à ma lettre ont été effacés.

      Mais question de rester optimiste, je ne dirais pas que “le message ne passe pas”, au contraire : même si j’aurais espéré un “j’ai commis une erreur” de sa part, je n’avais pas vraiment espoir de changer l’avis de Mme René. Par contre, je voulais avoir un impact sur le public en général. Et à en juger par les réactions jusqu’à présent, la lettre a ébranlé énormément de fausses croyances sur la protection solaire (et possiblement d’autres sujets). Donc je considère que c’est une réussite.

      À bientôt !

      Olivier

  62. Belle chronique! Juste une petite mise au point sur la vitamine D. Je ne ferais pas la liste des publications scientifiques sur le sujet mais en gros; il a été démontré que les personnes souffrant de sclérose en plaques ont un déficit de vitamine D. On pense que c’est une des raisons, parmi beaucoup beaucoup d’autres, pourquoi il y a plus de sp dans hémisphère nord, Canada (gros champion dans le domaine) les pays nordiques, etc. Suite a cette découverte, il a fallu chercher le bon dosage. Présentement, les neurologues prescrivent au minimum 10 000 ui par semaine, meme l’été. Dosage qui peut être pris en une fois par semaine.

    Les recherches se sont poursuivies pour d’autres maladies dont les démences. Il semble y avoir aussi un lien.
    Les neurologues recommandent a toutes la population de prendre des suppléments de vitamines D. D’ailleurs, les neuro et leurs entourages en prennent eux même.

    Une petite lecture parmi tant d’autres:

    https://beta.scleroseenplaques.ca/nouvelles-sur-la-recherche/article/la-vitamine-d-pourrait-activer-les-cellules-souches-neurales-qui-favorisent-la-remyelinisation

  63. Annie Poirier

    On peut bien devenir confus en matière de santé avec tout ce qui peut circuler. Crédible ou non crédible? Juste à lire la réponse du Dre Love et la lettre de M. Bernard, je réalise que même les scientifiques avec beaucoup de connaissances peuvent être en désaccord. Certainement, on peut réfléchir avec logique. Je ne me mets pas de crème solaire pour écouter la télé avec du popcorn. Crème solaire = exposition au soleil… Mais bon, la modération a bien meilleur goût et malgré tout ce que j’ai pu lire aujourd’hui, je vais continuer de le crémer quand j’en jugerai moi-même le besoin. Avec exagération je crois que prochainement même respirer sera cancérigène… 😉

  64. Henry Boucher

    J’ aime la controverse dynamique quand elle apprte des idées nouvelles , mais c’ est très décevant quand un des deux partis ne se donne pas la peine de lire correctement les messages *

    Si je peux apporter quelque chose de positif , j’ aimerais souligner ce détail déja cité par Andrée-Anne sur le fait que une heure de soleil entre 11h et 13 h à l’heure normale , c’ est à dire 12 h à 14h à l’heure avancée , ce n’ est pas la même chose qu’une heure de soleil entre 15 h et le coucher du soleil , quand les rayons du soleil arrivent à un angle différent et sont mieux filtrés par l’ athmosphère terrestre . Je garderais tout simplement les enfants à l’ombre pendant cette période de la journée . L’ombre , ce n’ est pas l’obscurité , on lit très agréablement assis à l’ombre .

    * Finalement .. me permettez vous de faire un peu de publicité à un bouquin très utile ? http://www.luxediteur.com/autodefenseintellectuelle

    Et encore bravo pour votre travail .

  65. Bonjour Pharmachien,

    Je déroge un peu du sujet de la crème solaire, mais

    Je me demande si la lettre de Dr. Dussault à été révisée post publication. J’ai pris le temps d’aller lire sa réponse et elle me semblait civilisée, pas trop dure, quoique un peu vide dans le fond.

    C’est probablement juste de la curiosité intellectuelle, mais j’ai de la difficulté à bien saisir ce qui te déçoit autant dans son interaction.

    • Salut Pascal-Philippe !
      La lettre n’a pas changé à ma connaissance. Ce qui me dérange le plus, c’est l’absence de tout argument et le refus catégorique d’admettre une erreur. Le ton de la lettre m’importe peu.
      A+!
      Olivier

  66. Depuis trois ans je n’utilise plus (ou très peu) de crèmes solaires…mais nous n’allons jamais nous baigner avant 18h00 et le reste du temps c’est t-shirt/chapeau obligatoire si on va ua soleil.
    pas de coups de soleils à déplorer, puis quand on va se baigner on a la rivière ou l’océan pour nous seuls!
    La meilleure protection ce sont les vêtements et une bonne ombre bien dense sous les arbres 😉
    C’est juste du bon sens. Les plages devraient être vides entre11h00 et 17h00 si les gens réfléchissaient un peu…
    En revanche les travailleurs qui sont exposés n’ont pas le choix c’est crème ou crâme !
    Le seul truc dérangeant dans ces crèmes pour moi ce sont les nanoparticules…comment savoir si elles en contiennent?

  67. Renee Champagne

    Bonjour, je lis vos articles depuis quelques temps et je les trouve très bien. Toutefois, permettez-moi de faire un léger commentaire ici. Je vous invite à lire la revue Que Choisir d’avril 2013 ou il y a un reportage tout à fait à propos concernant les perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques. Ce qui est vraiment à regarder dans notre consommation quotidienne c’est l’effet “cocktail” de l’utilisation des différents produits. Crème de jour et crème solaire+ déodorant, etc. Il mentionne aussi un rapport de l’ONU et de PNUE qui désignent les perturbateurs endocriniens comme un menace mondiale pour la santé humaine et l’environnement. Et, il y a les résultats d’une analyse de 66 produits différents d’utilisation courante.

    • Donc Renée, si je te comprends bien, je devrais davantage me fier au magazine que tu mentionnes qu’aux études scientifiques en tant que telles. C’est bien ça ?
      Olivier

      • Que Choisir? est un magasine liée à un association à but non lucratif qui publie des études étayées – et un magazine indépendant de toute publicité et de tout lobby. Ce n’est pas un magasine commerciel ni superficiel – il défend le consommateur face aux arnaques et informe de façon indépendante.

        • Je ne doute pas de la qualité du magazine. Je fais seulement remarquer qu’un article de magazine, aussi bon soit-il, n’a pas préséance sur les données scientifiques brutes.
          Olivier

          • Oui c’est le seul magazine indépendant qui publie des études scientifiquement étayées si besoin. L’effet d’accumulation des perturbateurs endocriniens n’est pas anodin.

  68. Salut Olivier,
    je suis un biophysicien oeuvrant en neuroscience et ça fait du bien de lire cet article qui, ma foi, est difficilement obstinable au niveau science tout en étant agréable pour humour. Tu mets des connaissances ”mainstream” qu’une personne de science pourrait avoir dans un de ses tiroirs mémoriels, ou encore qui manque juste le petit lien pour le reconnaître. Bravo, la science, c’est plate gris jusqu’à la découverte, alors faisons-y de l’attitude rock and roll en faisant des solos de air guitar tout en l’ornant de faits et d’obstinations.

    La biologie et la santé est un domaine tellement complexeque même les biologistes ne se prononcent pas si facilement sur les effets secondaires des produits. Et on parle ici de ces mêmes chercheurs, indépendants des industries pharmaceutiques, qui étudient des systèmes biologiques pendant des années, entre 40 et 60 heures par semaine. Malgré tout la bonne foi de Mme Renée et de ses recettes santé et de celles pour les personnes allergiques ou intolérantes (sans gluten sans lactose), je ne crois pas qu’elle ne fût pas assez épaulée pour ainsi scander des faussetés ou des pseudo-fait non fondés.

    Alors, en opposition à docteure Andréanne Dussault, je pense que lorsque quelqu’une personnalité publique, qui utilise sa célébrité au lieu d’une compétence justifiée ou supportée pour influencer des gens à prendre des décisions qui affecteront leur santé, elle doit de se faire remettre à sa place sa notoriété intellectuelle sur la place publique afin de diminuer son influence dans ce domaine pour protéger autrui mais ce, toujours le respect de sa bonne volonté.

    Et malheureusement, je ne suis pas sûr que Jacynthe invite les gens à se poser des questions, mais plutôt à opter à sa doctrine et pour ses solutions, dont ses recettes comme le dit la finale de son message ”Vive nos recettes”.

    Là-dessus, lâches pas ton bon boulot Oli. C’est plaisant et tes arguments sont pas mal plus élaborés que ceux qui se font avocats du diable.

  69. Eh ben merde…
    Je vais commencer ce commentaire en te remerciant Olivier pour une autre page ultra constructive et pertinente afin de combattre la pseudoscience.
    Cependant, étant moi même quelqu’un de plutôt orgueilleux, je peux comprendre que mme René fut offusqué par ton message visant directement la réfutation de tous ses propos un à un. Ne te méprend pas, je ne dit pas que tu as tort et je ne prétend pas le moins de monde que je serais capable d’écrire une critique avec plus de tact que toi. Toutefois, j’ai l’impression que ce message fut débuté avec un peu de frustration à l’égard du post de mme René. Je ressent moi aussi un peu de colère intérieure en lisant des messages comme les siens remplis de désinformation sur sa page Facebook… ahhh les fameuses recettes culinaires sans gluten…

    Voici donc le problème que je perçois après avoir analysé la situation non-rigoureusement, de manière peu systématique et sans étude randomisée.
    J’ai l’impression que le but de ton message n’a pas été atteint.
    1) Cette dame n’a jamais reconnu la dangerosité de son message sur les crèmes solaires et continue donc de propager cette désinformation.
    2) Elle a perçu ton message comme un simple “hate-mail”.
    3) Ayant perçu ton message comme du “hate-mail”, elle n’a surement pas compris qu’il est bien de vérifier ses sources et continuera donc a propager des faussetés sur le net.
    4) Elle a maintenant un peu plus de publicité suite à cette petite chicane.

    Si je ne me trompe il s’agit de la première fois que tu critique un commentaire en mettant un lien vers une page de désinformation… Auparavant il me semble que tu ne voulais pas viser les gens directement afin d’éviter de leur donner de la publicité. Je trouve cela positif que tu ailles tenté l’expérience malgré les résultats. Ça prend des couilles en maudit, tu devais t’attendre à ce que ça brasse de la marde un peu! L’important de tout cela soit que l’on puisse en ressortir des conclusions constructives.

    Je me permet donc de commencer une ébauche de recommandations pour ta prochaine page qui visera directement une personne/groupe/site web de pseudoscience et j’encourage ceux qui ont d’autres idées que les miennes à les partager:
    1) Le début de page. Dans le premier paragraphe après avoir cité son message Facebook, tu mentionne en gras “l’un des pires de genre” et “sciencemétaphysiquepatentechose”, je trouves cela un peu arrogant. Tu vas me dire “Pierre-Olivier, ne prend pas mes paroles hors de contexte”. Cependant, Mme René semble interpréter les textes scientifique hors de contexte à ce que je comprend, il est donc très probable qu’elle et Dr. Dussault n’aient vu que cela dans ton paragraphe en faisant abstraction du reste.
    2) Le début de page. La première impression est toujours la plus importante. Il est important de faire comprendre à la personne à qui tu t’adresse que ce n’est pas une atteinte à sa réputation mais seulement à son message. Après avoir vu le début de ta page, mme René a probablement ressenti de la frustration et une atteinte à sa réputation et à son orgueil, ce qui embrouille le reste du commentaire par la suite. Pour remédier à cela, les deux premiers paragraphes de ta conclusion auraient pu été placés au début de ton texte par exemple.
    3) Le début de page… et la fin de page… Je suggère la méthode sandwich. On enrobe le commentaire croustillant de deux gros pains moelleux pleins de compliments. C’est peut-être démodé comme méthode mais il me semble que ça marchait bien pour passer un message lorsque j’étais moniteur de ski!
    Je crois qu’il est d’une importance primordiale d’avoir plus de tact qu’il n’en faut dans une situation comme celle-ci.

    Merci encore pour ce blog. Je suis un grand fan et j’attend tes prochaines discussions avec impatience!

    Pierre-Olivier Barrette – Étudiant de médecine

    • Merci pour l’EXCELLENT commentaire Pierre-Olivier ! En gros, je peux peux te dire que tu as tout à fait raison. C’est à vrai dire la seconde fois que j’écris une lettre de la sorte; la première était adressée au site 3 fois par jour : http://lepharmachien.com/marilou_jus_detox/. Mon style n’est assurément pas le plus politically correct, mais j’ai usé de toute la diplomatie dont je disposais.

      Donc je suis d’accord avec ce que tu dis, mais avec mon expérience de Pharmachien à ce jour, voici ce que j’ai appris / accepté : il y a des gens qu’on ne peut pas convaincre. Peu importe ce qu’on peut dire ou faire, ils ont intégré leurs opinions discutables à l’intérieur même de leur identité. C’est particulièrement fréquent dans les tendances holistiques / retour à la nature. Ils ne changeront probablement jamais d’avis, car ça reviendrait à renier leur identité. Ça sonne philosophique mon affaire mais c’est ce que j’en comprends. Autrement dit, c’est un combat perdu d’avance. Les compliments ne peuvent rien y faire.

      Donc je n’ai pas convaincu Mme René de quoi que ce soit, c’est clair. Mais par contre, j’ai vu des tonnes de commentaires de gens qui disaient que ma lettre leur avait ouvert les yeux, non seulement sur toute cette histoire de crème solaire mais aussi dans une perspective plus large.

      Or, mine de rien, ma lettre s’adressait aussi à ces personnes, car ce sont elles que je vise avec mon site web : les gens “sur la clôture”, qui héistent sans avoir choisi leur camp. Ces gens-là, je peux avoir un impact positif sur leurs choix en matière de santé.

      Bref, personnellement, je considère que l’exercice est réussi.

      Merci encore et A+!

      Olivier

  70. Est-ce que le chimique contenu dans les crèmes solaires entrent dans notre organisme au même titre que la nicotine qui est relâché à l’aide des patchs (pour arrêter de fumer) collées sur notre peau?
    Merci!

  71. Bonjour,

    Au fil de mes réflexions suite à la lecture de cet article, j’en suis venue à m’interroger sur les dates de péremption des crèmes solaires. Je sais que tu as fait un article sur la péremption des médicaments en général et que tu y écrivais que les produits en crème/onguent/… sont ceux qui sont les moins stables et se conservent moins longtemps, contrairement à des comprimés ou autres. Mais dans ce cas précis, quelles seront les conséquences plus générales de l’utilisation d’une crème solaire périmée? À quel point perd-elle son efficacité?

    J’avoue que ce point m’intéresse particulièrement du fait que j’achète très rarement de la crème solaire compte tenu de mon mode de vie (je vis davantage de nuit et je passe peu de temps à l’extérieur, mes activités sportives se déroulant le plus souvent à l’intérieur), de telle sorte qu’une bouteille peut me rester facilement 10 ans entre les mains.

    Merci par avance.

    P.S. Bravo pour votre article. Je salue votre diplomatie. J’ai du mal à faire preuve de la même modération lorsque je croise ce genre de contenu et votre approche est certainement plus efficace que le mépris pour sensibiliser les gens qui croient en ce genre de choses. Bravo et merci.

    • Je vais me faire taper dessus par le pharmachien je pense….:-)
      Par expérience personnelle (donc non reproductible 😉 – je garde les flacons de crème solaire d’une année sur l’autre et leur efficacité reste la même (garnier enfant indice 50 + ,avène 50+).
      Pas de coup de soleil avec crème , et si une petite zone est oubliée rougeur en vue…donc elles fonctionnent toujours – j’en utilise très rarement car on ne va pas au soleil entre 11h00 et 18h00 en général.

    • Salut Josée !

      Les écrans solaires, ironiquement, résistent mal à la chaleur. Donc avec un usage typique (ex. tube traîné avec soi à l’extérieur), on peut présumer que le produit se dégrade de manière accéléré. Il y a donc de bonnes chances que les filtres UV ne soient plus aussi efficaces.

      Combine ça avec le fait que les crèmes et lotions vieillissent mal (changent de texture) et tu as toutes les raisons de remplacer le tube chaque année.

      Et comme tu le sais, je suis un sceptique des dates d’expiration… mais pas pour les écrans solaires.

      A+!

      Olivier

      P.S. Merci pour tes bons mots :)

  72. Rachel Samson

    Wow, tu as un don! Un don, oui, oui. Merci pour ton travail de qualité doublé d’une pertinence redoutable. C’est toujours très bien fait, avec rigueur et humour. Mon chum est pharmacien, je suis md d’urgence, nous sommes fans! Ça fait du bien de voir de la belle info validée transmise avec enthousiasme. Continu à propager la bonne nouvelle!

  73. J’utilise la crème solaire XXX depuis des années et dans ma conviction, c’était la meilleure … Mais elle contient du oxybenzone (3%) et pas de oxyde de zinc ni de mexoryl et tinosorb. Quelle crème contient ces ingrédients que tu recommandes?

  74. Existe-t-il des recherches sérieuses ou des articles qui expliquent pourquoi certaines personnes préfèrent se fier à des pseudo-spécialistes qu’à de vrais scientifiques? Qu’est-ce qui pousse une personne (relativement) intelligente à croire ce que les gurus/stars du bien-être ont à dire à l’instar des médecins et autres spécialistes de la santé? C’est l’aspect psychologique et social qui m’intéresse dans ce cas-ci.

  75. Commentaire d’une dermatologue quand je l’interrogeais sur le contenu d’une crème solaire:
    “Le premier agent cancérigène de la peau, c’est le soleil!!!”

    Les crèmes aux zincs et pigments minéraux, ça existait déjà dans les années 90. Le plus souvent dans les crèmes solaire à indice maximal. Le seul intérêt de faire de la crème solaire maison, c’est le coût. D’un autre coté, pour un produit me protégeant du cancer, je veux bien payer cher. Et l’oxyde de zinc, il y en a plusieurs qualités (grade) (= plus ou moins purifié, avec plus ou moins de résidus d’extraction). Pas garantie que celui trouvé dans le commerce soit de “qualité médicale”, contrairement à celui de la crème solaire.

    Enfin, je peux comprendre qu’on s’inquiète pour le contenu de la crème solaire, certains composants (parabènes) étant sujet à polémique. Mais se permettre d’affirmer que non seulement il faut éviter la crème solaire mais qu’en plus il faut s’exposer au soleil à tout va, ça c’est du n’importe quoi!
    Quand aux éventuelles carences à la vitamine D, je crois qu’il suffit de boire de l’huile de foie de morue (les anciens vont grimacer à cette évocation! ) maintenant disponible en gélule (ouf!) et le problème est réglé, sauf maladie spécifique. (Je lis “risque de surdosage en vitamine A”. A vérifier…)

    Bref, Encore Merci le Pharmachien.

  76. Renee Champagne

    Bonjour, en fait il y a incompréhension de mon message, je vous invite tous simplement à peut-être élargir vos recherches concernant les recherches scientifiques. Car, dans l’article du Que Choisir, le journaliste mentionne aussi différentes recherches scientifiques (entre autre celle conjointe de l’ONU et du PNUE) qui indique qu’il y a une méfiance à avoir par rapport à un effet cocktail d’utilisation de produits de beauté ayant des conservateurs. Ceci dit la revue QUE CHOISIR en France est très réputé car il sont indépendant et libre de publicité. Je suis moi-même une personne qui a eu un diagnostique de problème endocrinien dû à de l’utilisation de produits de beauté ayant des produits chimiques. Moi, ça fait plus de 8 ans que j’utilise des produits sans aucun agents de conservation chimique et je vois une différence notable. Maintenant, c’est à chacun de faire ses choix. Je suis d’accord avec vous qu’il ne faut pas se fier à tout ce qu’il y a sur le web. Mais, nous devons maintenant vérifier les sources. En faite, je suis plutôt adepte du : si tu ne peux pas le manger… ne le met pas sur ta peau…car elle absorbe tout.

  77. Cher Pharmachien, si je me mets de la crème solaire dans les yeux, puis-je regarder une éclipse de soleil sans danger? Merci!

    • Je crois que le principe de précaution s’applique ici. Après tout, la science n’est pas une religion : elle n’a pas toutes les réponses et elle est en évolution constante. Il ne faut pas rester enfermés dans un dogme hermétique. Et surtout ne pas ignorer les découvertes de la protoscience. Et autres arguments de thérapeutes naturo-holistiques.

      Pour répondre à ta question, non.

      Olivier

    • Attention aux éclipses lunaires par contre, les crèmes solaires ne protégeant que des rayons du soleil, tsé 😉

      • Une avocate à lunettes

        Oui mais n’oubliez pas que la lune ne fait que refléter les rayons du soleil, et que donc, théoriquement, la crème solaire pourrait être nécessaire pour éviter les coups de lune…

  78. Merci de vous être donné la peine d’écrire cette lettre et de synthétiser l’information scientifique en question, parce que c’est précisément ce que ne peut pas faire la moyenne des ours, qui est presque donnée en pâture aux pseudoscientifiques qui pullulent sur le Web. Bien sûr, ceux-ci ont flairé la bonne affaire et veulent profiter de cette manne pour vendre leurs «remèdes» à grands coups de mésinformation et de secouage d’épouvantails. Leur désir non avoué étant certainement de supplanter la médecine officielle à grands coups de publicité mensongère, après avoir tellement semé le doute envers le corps médical et la confusion que plus personne ne sait à quoi s’en tenir, ni à quel «saint» se vouer.

    Je partage votre inquiétude devant cette invasion des médias sociaux par la pseudoscience, souhaitant que la santé publique n’en soit pas la première victime. Car quand la confusion règne…

    Bref, je suis heureuse de pouvoir diffuser vos articles dans mon petit réseau à moi. Je profite de l’occasion pour réclamer des autorités un cours de «culture scientifique générale» au secondaire et de philosophie qui traiterait de l’influence des réseaux sociaux sur nos sociétés, notamment, comme moyen de développer l’esprit critique des adolescents avant que trop de tort soit fait.

  79. Bravo Olivier pour cet article et toutes tes réponses aux commentaires. C’est rafraichissant de voir des réponses calmes et intelligentes.

  80. Ce qui me cause toujours certains problèmes avec ton blogue le pharmachien, c’est que tu passes tellement de temps à banaliser des points de vue que tu oublies parfois de faire des nuances TRÈS importantes. La crème solaire n’est pas non plus sans défaut, elle peut contenir des produits qu’il faut éviter, comme celui-ci : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2015/03/08/001-methylisothiazolinone-allergie-peau.shtml

    • … comme l’ensemble des produits cosmétiques d’ailleurs. Ma BD est à propos des supposés risques associés aux filtres solaires; elle n’a pas pour but de discuter de l’ensemble des ingrédients utilisés dans l’industrie des produits à usage cutané.

      Le méthylisothiazolinone est effectivement un ingrédient problématique qui peut causer des réaction cutanées sérieuses. Il semble de plus en plus nécessaire de l’éliminer de l’ensemble des produits sur le marché. Ironiquement, cet ingrédient a fait son apparition dans le but de remplacer les parabènes à la suite de nombreuses craintes du public. Or, on sait aujourd’hui que les parabènes sont plus sécuritaires que le méthylisothiazolinone.

      J’espère ne pas avoir trop banalisé ton point de vue Dominic.

      Olivier

  81. Thierry Mansour

    Merci Olivier,

    Je ne peux être que d’accord avec toi. On dirait que les principes scientifiques foutent le camp, y compris chez des soi-disants scientifiques diplômés.

    Comment est enseignée la recherche dans les universités aujourd’hui ?

    Est-ce que Google est devenu LA référence et que le premier article qui parait suite au clic sur le bouton “chercher” est LA vérité ?

    Avec un gouvernement conservateur qui musèle ses chercheurs, avec le fameux droit à “MON opinion”, avec la multiplication de sources d’informations scientifiques plus que frauduleuses sur le net, avec la crédulité/naïveté de la majorité des gens qui veulent toujours passer pour plus “joe-connaissants” que la moyenne on arrive de plus en plus souvent à des commentaires peu impressionnants sur des articles scientifiques.

    La recherche qui est maintenant majoritairement tombée dans le privé, n’est plus que l’ombre d’elle-même. Des chercheurs obligés de mentir sur les résultats de leurs recherches pour ne pas se faire couper les “vivres”, des effets secondaires volontairement camouflés afin de pouvoir quand même vendre une nouvelle molécule brevetée pendant minimum 10 ans avant que Santé-Canada se rende compte de la supercherie… Voilà la dérive du toujours plus vite, au moindre coût. Et évidemment ces supercheries ne sont pas détectées par les “scientifiques” peu enclins à faire l’effort de les lire et surtout de critiquer la méthodologie.

    J’ai enseigné à des professionnels de la santé. Je passais pour un tortionnaire, un “esprit” fermé, une personne bornée quand j’enseignais les principes fondamentaux de la recherche scientifique. Mes étudiants fouillaient sur le net, me disaient “Mais monsieur, ce n’est pas ce que dit “INTERNET” !” 95% d’entre eux se forçaient à me remettre des travaux qui respectaient les normes… mais dans les faits, n’y croyaient pas. Ils me faisaient simplement “plaisir” pour avoir une note de passage. Le pire… c’est que d’autres professionnels de la santé leur disaient “Ne l’écoutez pas, quand vous serez diplômés, vous direz ce que vous voudrez, vous n’aurez pas à respecter toutes ces normes” !!!!

    Ça me rendait malade.. littéralement.

    Je crois encore aux quelques résistants de la connaissance.. dont tu fais partie Olivier.

    Petite anecdote en passant, ma mère avait plusieurs remèdes extrêmement efficaces pour m’éviter les coups de soleil…. elle m’enfermait dans ma chambre et m’interdisait d’en sortir, fermait les rideaux de surcroit…. ou alors lorsque je sortais, elle m’obligeait à porter un Kanuck avec un tuque par des températures de plus de 35ºC avec humidex à 50.
    À défaut de me taper des coups de soleil, je faisais des insolations et je perdais beaucoup… beaucoup, mais alors vraiment beaucoup d’eau !
    D’ailleurs j’ai été traité pour rachitisme (manque de vitamine D) à l’âge de 7 ans… oui, oui j’ai pris cette espèce d’huile sur un morceau de sucre… de la vitamine D “pure” qu’ils disaient à l’époque. C’était infecte !
    Ce n’est que tout récemment que j’ai appris l’existence de crèmes solaires, mais visiblement ma mère avait un peu d’avance sur les connaissances actuelles, elle… visiblement savait d’instinct qu’elles étaient potentiellement mortelles !

  82. Nous sommes bombardé d’informations de nos jours. Même les dr, les scientifiques, les pharmaciens etc…. n’ont pas les mêmes discourt. Il faut être vigilant de nos jours et faire nos propres recherches, trouver nous même ce qui a vraiment du sens pour notre propre santé et celle de nos enfants.
    Je trouve ridicule de voir quelqu’un vouloir ridiculiser une personne qui souhaites simplement aider des gens par des façons de faire qui lui porte réellement fruit et une meilleur santé.
    J’ai changé moi aussi plusieurs choses dans ma vie et je peu voir une incroyable augmentation d’énergie, une santé de béton ( ma famille et moi ne faisons plus parti de ces vague de grippe, de gros rhumes qui se transforme en ”ithe” qui demandent des antibio) non…nous sommes top shap comme on l’a jamais été. Alors dénigrer une personne qui prône des recettes miracles qui marchent vraiment quand on prend la penne de l’essayer…et qui sont tout simplement un retour aux sources (ce qui est d’une grande logique)…..je trouve que c’est d’un manque de professionnalisme. T’as le droit de ne pas être en accord…mais des vrais dr. sont d’acore avec cette étude sur la crème solaire comme d’autres ne le sont pas. Mais dénigrer c’est bas :(

    • “Des vrais Dr sont d’accord avec cette étude”

      Le point ici est que les études en question étaient citées incorrectement. Ce n’est pas une question d’être en accord ou en désaccord avec la littérature scientifique, mais simplement de bien la comprendre, ce qui n’était pas le cas ici. Et de ne pas partager des articles bidon trouvés sur le web.

      Pour aider les gens, il faut commencer par ne pas les induire en erreur pour cause d’ignorance. Surtout quand la solution est si simple : faire valider l’info scientifique par… des scientifiques.

      Olivier

  83. Ok et bien je constate aussi que beaucoup de gens sont induits en erreur aussi par la médecine traditionnelle. Il y a un fort voir énorme manque de nos jours…..on nous bourre de pilules sans prendre le temps de vraiment chercher le vrai problème.
    Donc plus ça va et plus les gens sont malades … mais les médecins n’ont pas le temps! Prescription et on passe à un autre appelle.
    Plus ça va et plus on est touché de proche….et les gens prennent de plus en plus conscience de tout ça. La mal boufff (plus du 3/4 de la population se nourrissent mal et il ne s’en rendent même pas compte) et ça, les médecins n’en tiennent même pas compte (on a qu’à aller se nourrir à l’hôpital ou juste les regarder se nourrir eux même pour constater le gros manque).
    Alors qu’un pharmachien se permet de pointer du doigt une femme qui souhaite exactement la même chose que lui … c’est à dire les aider et les diriger vers une meilleur compréhension et une meilleur santé, c’est à se demander pourquoi il sent le besoin de faire ça. Elle ne lui pas demandé de faire ce qu’elle dit, et nous nous sommes des grandes personnes capable de choisir comment on veut se guérir ou entretenir notre santé.
    Qu’il sente le besoin de se défendre à se point…jme demande pourquoi sent-il se besoin de séparer le naturel du pharmaceutique? Il se sentait attaqué ou quoi? ….. Et pourtant!

    • Je suis d’avis que ceux qui font publiquement des affirmations concernant la santé, comme Mme René, devraient être responsables de leurs affirmations, comme le sont les professionnels de la santé membre d’un Ordre professionnel, et pouvoir faire l’objet de sanctions. Mais comme ce n’est pas le cas, ces personnes sont libres d’écrire tout et n’importe quoi.

      La médecine dite traditionnelle s’appuie sur des résultats de recherches scientifiques. Quand vous écrivez qu’elle induit beaucoup de gens en erreur il faudrait développer votre pensée sur ce point. Même chose quand vous affirmez que les médecins nous bourrent de pilules et que plus ça va et plus les gens sont malades (malgré l’augmentation de l’espérance de vie). Si c’est là votre convictiont vous pouvez porter plainte au Collège des médecins.

    • «Alors qu’un pharmachien se permet de pointer du doigt une femme qui souhaite exactement la même chose que lui … c’est à dire les aider et les diriger vers une meilleur compréhension et une meilleur santé, c’est à se demander pourquoi il sent le besoin de faire ça.». Je ne crois pas que le pharmachien remet en doute les raisons et les motivations de Mme René qui sont sûrement très louables et qui partent de bonnes intentions, car en effet il souhaite probablement la même chose, c’est-à-dire une population en santé.

      De plus, il ne pointe pas du doigt Jacynthe René, mais bien le message qu’elle véhicule, qui peut être potentiellement dangeureux pour son public qui suivraient ses recommandations à la lettre, car elle les incite à adopter des pratiques qui ne sont pas sécuritaires, c’est-à-dire s’exposer au soleil sans protection adéquate. Ma phrase répond donc par la même occasion à ton questionnement sur son besoin de faire un article illustré sur le sujet. Pour ce qui est du reste du message concernant le système de santé et les pilules, c’est un tout autre débat dans lequel je ne souhaites pas m’embarquer!

      Message au Pharmachien: Continue ton travail, tu me fais rire à chaque coup, et j’attends avec impatience ta nouvelle B.D. !! L’entrevue à Pénélope McQuade devrait être écoutée par Jacynthe René, elle comprendrait sûrement mieux le ton que tu emploies, qui est informatif et un peu sacarstique et non attaquant et dénigrant! C’était excellent comme entrevue! :)

    • Donc suivant votre logique le fait que certains médecins manquent de temps pour répondre correctement aux patients excuse le fait que madame René affirme des faussetés (involontairement probablement parce qu’elle n’a sans doute pas le background pour comprendre et interpréter les études qu’elle cite)?

      “une femme qui souhaite exactement la même chose que lui … c’est à dire les aider et les diriger vers une meilleur compréhension et une meilleur santé”

      Et en quoi propager des informations inexactes aide les gens à obtenir une meilleure compréhension exactement? À mon avis, c’est plutôt le contraire. Les gens qui prendront les explications de madame René sans les contre-vérifier ou les remettre en question croiront réellement que “l’oxyde de zinc contenu dans les crèmes solaires commerciales bloque les rayons UV du soleil ET entraînent conséquemment une diminution de la synthèse potentielle de vitamine D alors que l’oxyde de zinc dans une crème solaire “maison” bloque les UV sans empêcher la synthèse de vitamine D”, ce qui est un non-sens biologiquement, chimiquement et logiquement parlant…

      “nous nous sommes des grandes personnes capable de choisir comment on veut se guérir ou entretenir notre santé”

      Tout à fait! En tant que grande personne, vous avez même le choix de vous enduire de beurre d’arachide 100% naturel avant de vous exposer au soleil. C’est un choix que vous avez ; personne ne vous en empêchera, personne n’appellera la police et vous n’irez pas en prison non plus. Cependant, je crois que lorsqu’on possède une certaine visibilité et qu’on “conseille” des gens par rapport à leur santé, il faut avoir un minimum de responsabilité quant aux informations propagées. Et il s’avère que ce que madame René a écrit sur son site web était mal interprété et mal compris tout simplement.

      C’est tout. Peut-on en revenir maintenant? Parce que, pour des grandes personnes, il me semble qu’il y en a plusieurs qui sont facilement offensés. Olivier n’a pas dit que Jacynthe n’était “pas fine”, ni qu’elle n’avait pas le droit d’écrire des articles sur le web ; tout ce qu’il a fait c’est de relever certains points mal compris ou présentés et les expliquer de façon simple dans une BD rigolote. Si c’est suffisant pour jouer les vierges offensées, crier au scandale et pleurer toutes les larmes de son corps, et bien je doute fort que c’était le but souhaité mais que voulez-vous qu’on y fasse?

    • C’est pas parce que la médecine et la science moderne a des défaut que la magie devient vrai. Je ne me rappelle plus qui a dis cela ( traduction libre de l’anglais ) : c’est pas parce que il y a des défaut dans le design des avions que les tapis volant se mettent a fonctionner. Au lieu de prend ces défaut comme excuse pour croire des fausseté des truc sans aucune preuve, vous êtes aussi bien de faire comme monsieur Bernard et prendre cette énergie pour améliorer le système.

  84. Mathieu Cloutier

    Bonjour Olivier,

    Tu as été très poli dans ta lettre tout en restant comique! Les gens n’aiment pas quand on les met face à face avec leur ignorance. Parles-en à Socrate! Je suis complètement derrière toi dans ton combat contre la désinformation.

    Continue à faire du bon travail pour tes fidèles lecteurs comme moi!
    Mat

  85. Bonjour Olivier,

    tout d’abord, j’adore ton site !!! C’est rassurant d’avoir quelqu’un qui vulgarise bien et qui nous aide à décortiquer toute l’information qu’on trouve sur Internet…surtout pour les non professionnels de la santé.

    J’ai toutefois quelques questions pour vous. J’ai deux enfants. Depuis que ma première est née, on tente d’acheter les meilleurs produits pour eux… On utilise une crème solaire de la marque “Douce mousse” qui est à base de zinc. Elle devrait être une protection solaire “physique” et non “chimique” comme la plupart des crèmes solaires (c’est ce qu’on se fait dire dans les magasins vendant cette crème solaire).

    Est-ce un bon choix santé ? Est-ce pour cela que vous optez pour vos enfants ou que vous opteriez pour vos enfants si vous en aviez ? Qu’en est-il au sujet de la réaction de la crème solaire ” chimique ” dans la peau ?

    Je vous remercie !!! et excusez mon ignorance !!!

    Cordialement,

    Marilou :)

    • Salut Marilou !

      Je ne commente jamais sur des marques en particulier, mais je te recommande 1) de vérifier la cooncentration d’oxyde de zinc dans l’écran solaire en question et 2) t’informer à savoir comment le FPS a été déterminé. Si le seul filtre solaire est l’oxyde de zinc, il en faudra vraisemblablement 15 à 20 % pour obtenir un FPS acceptable.

      A+!

      Olivier

  86. Mathias Poujol-Rost

    Purée je rigole tout seul comme un *** depuis 5 minutes juste à cause de l’illustration “crème solaire **magique**” 😀

  87. J’ai aimé lire ce bout de phrase qu’un confrère de notre cher pharmachien lui a écrit.

    Lorsque l’on pense détenir la vérité, je pense que nous avons déjà tout faux..

    C’est comme ça que je le vois. Et j’aime mieux m’enduire de beurre de peanut que de me beurrer d’ingrédients chimiques que la majorités des personnes ici ne connaissent même pas et ne prennent même pas la peine d’en faire la recherche.

    On avance beaucoup plus en s’ouvrant un peut l’esprit plutôt que de se garder des œillères et se disant connaître la seule vérité.

    • Bonjour Ninie,
      le fait que l’on ne connaisse pas le nom d’un composé chimique et/ou que ce dernier soit impronnonçable ne veut absolument pas dire qu’il est dangereux pour la santé.
      Tout est poison, rien n’est poison : c’est la dose qui fait le danger.

      De plus, ce n’est pas non plus le nombre de ces composants qui joue. Si vous êtes anglophone, je vous invite à regarder cette petite vidéo aussi bien faite que marrante sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=bkhhCi7nMFI
      SI vous n’êtes pas anglophone, allez voir à la 40ème seconde, il y a un descriptif de la composition chimique d’une banane comparée à celle de petits bonbons, c’est assez parlant.

      Et je vous propose également ce petit billet : https://associationslibres.wordpress.com/2015/07/01/cinq-trucs-simples-que-vous-devriez-savoir-sur-la-chimie/

      Cordialement :-)

    • argumentum ad personam…

    • Mais oui bien sûr, il faut se beurrer avec uniquement des elements naturels et éviter les éléments chimiques, c’est bien connu (c’est tout caca !).
      Mais au fait chère invitée, sauriez vous m’expliquer la différence entre un élément naturel et un élément chimique ?
      Allez-y, faites moi rêver.

      *Entame le pop-corn*

      • Tout est un élément chimique mais certains sont plus nocifs que d’autres ….par exemple :
        il ne viendrait à l’idée de personne de s’enduire de produits contenant des composés provenant du pétrole…et c’est pourtant ce que les gens font au quotidien sans le savoir.
        La seule solution (fastidieuse) …est de véfifier la liste INCI des produits qu’on utilise…
        voir sur http://www.laveritesurlescosmetiques.com/inci_fr.php par exemple, mais il existe p-e aussi d’autres sites permettant de faire cette recherche.

        • Il faut faire attention aux affirmations sur le pétrole. La gelée de pétrole, par exemple, qu’on retrouve dans une tonne de produits cosmétiques, est l’une des substances les plus utiles pour usage cutané. Ce sont plutôt ses contaminants, tels que les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), qui sont étudiés pour leur potentiel cancérigène. Et ces contaminants sont 100% naturels…
          Olivier

          • Je ne savais pas que vous étiez un expert des “produits les plus utiles pour usage cutané” 😉 Franchement, il y a beaucoup d’autres produits plus sains pour la peau et l’environnement. La gelée de pétrole n’est absolument pas incontournable et peut être remplacée par nombre de produits ne provenant pas de cette industrie. Il ne s’agit pas que d’une question de santé, mais aussi d’écologie (comment s’est fait) et d’éthique.

  88. Dre love a essentiellement monté un énorme “homme de paille” ( visible de l’espace comme dirait David Gorski) , et bien sûr, vous qualifie de “fermé d’esprit”, mais elle reste elle-même dogmatique et rejette toute chose qui bouleverse et infirme sa croyance et se bouche les oreilles en chantant LALALALA.

    Une expression enfantine me vient a l’esprit, qui est juste dans un cas comme cela : “celui qui le dit, celui qui l’est”; les alternos sont extrêmement fermés d’esprit, acceptant n’importe quoi sans vraiment de preuve (ou une preuve très faible et de mauvaise qualité) tant que ça “fit” dans leur vision, mais ne voulant jamais voir la réalité en face quand elle leur est présentée, tout comme les croyances religieuses d’ailleurs. Il est aussi dommage que Madame Réné ait effacé votre intervention, elle fait une Food Babe d’elle même, étouffant toute opposition et questionnement et surtout une opposition polie. C’est pourquoi? Elle veut être sur que ses “suiveurs” continuent de croire que tous ceux qui n’aiment pas la propagation d’information mensongère ou inexacte sont les mêmes que ceux qui l’insultent, question de continuer à pouvoir facilement nous discréditer? Et ensuite c’est nous, qui demandons des preuves rigoureuses, qui sont fermés d’esprit. *soupir*.
    Bravo M. Bernard pour votre intégrité dans tout ça, vous faites Honneur au Scepticisme.

  89. Vous affirmez approuver les commentaires donc vous pourrez peut-être me dire si vous avez reçu celui qui semble d’avoir été tout juste envoyé par erreur avant que je n’aie eu le temps d’y mettre la touche finale. Dommage car il n’y a rien de plus instructif que l’expérience concrète d’un fait! Bref, si vous l’avez reçu, je voulais terminer en disant, en lien direct avec le sujet, que je ne me fierais pas à la protection solaire recommandée par Mme René. Les dangers du soleil, c’est du sérieux alors je préfère m’en tenir à une exposition modérée c’est-à-dire seulement ce qu’il faut pour obtenir ma dose de vitamine D quotidienne.

  90. Après être aller faire un tour sur sciencemachinchosedemétaphysique.wtfisthat, j’ai mal à ma science et à mon bon sens. Pourquoi les gens croient-ils bons de faire peur aux gens et de les inciter à se tourner vers des pratiques qui peuvent éventuellement les mettre en danger (allo le “débat” sur la vaccination, ça faisait longtemps me semble qu’on s’était pas vu). Je me suis dit que le site pourrait me faire sourire par son manque de logique et d’arguments scientifiques mais il m’a simplement fait peur… C’est fou comment certains sont convaincus…

  91. Moi ça me scie les jambes de lire des gens essayer de discréditer (avec vigueur) le Pharmachien sur divers sites. Je ne suis pas du type crédule mais si on me présente une pomme en me disant que c’est un chapeau je n’ai pas besoin d’un article scientifique très poussé pour faire la différence.

    Le nombre de gens qui croient n’importe quoi est tellement élevé que je pense me lancer en affaire dans la vente de “roches qui soignent” (ramassées dans ma cour…ça va de soi!)

  92. Bonjour,
    Concernant les parabènes, y a t-il des études fiables faites à leur propos et sur leur possible rôle en tant que perturbateurs endocriniens ?

    J’ai choisi de les éviter par prudence et j’utilise l’écran solaire de la marque Alba Botanica (SPF 40) – ingrédients disponibles en ligne – pas de façon quotidienne mais comme je brûle facilement, j’essaie de prendre mes précautions même si je m’expose au soleil de façon normale et raisonnable (+supplémentation en vitamine D en hiver de toute façon.).

  93. Mme Renée a récemment eu quelques critiques suite à la parution de son livre.
    http://plus.lapresse.ca/screens/34399f6a-d886-46ec-9405-4e824a32743c%7C_0.html
    http://nutritionnisteurbain.ca/actualite/jacynthe-et-moi

    Et il y a eu bien plus féroce que l’article du Pharmachien… : http://www.lactualite.com/opinions/comment-devenir-gourou

  94. ha enfin un article ou je suis d’accor de A a Z :)

    mais je me permetterais une petite note de prudence!

    Il existe de forte présentions de risque concernant certaine crème transparente ou les dioxydes de zinc et de titane sont sous forme de nanoparticules et ou on suspecte un risque de perméabilité de la peau face à ces nano particule. Et leur potentiel effet cancérogène si elle rentre dans le milieu biologique.

    Je ne sais pas où en sont les recherche sur le sujet mais le principe de précaution voudrais tendre a privilégier la vente de crème solaire normal plutôt que celle high Tech transparente plus classe qui laisse pas de trace et ce vois pas! Ceci tant que des études fiable, c’est à dire avec un certain temps de recul ne sont pas sortie.

    De manière générale la version nanométrique de principe actif précédemment utilisé sous des formes plus volumineuses pose problème.
    Car le fait qu’il y ait une littérature prouvant la non nocivité du principe actif, ici dioxyde de titane, dioxyde de zinc. Celle-ci permet à l’industriel d’intégrer ceux-ci dans de nouveau produit sans refaire de test de non nocivité la formule chimique restant identique (TiO2 reste TiO2).

    Et ceux même si l’encombrement stérique de molécule nanométrique n’as rien à voir avec d’autre structure cristalline plus volumineuse. Modifient ainsi drastiquement la capacité ou non à perpétré la barrière de l’épiderme. Le dioxyde de zinc et de titane (traditionnellement sous forme cristalline, c’est pour ça que la crème solaire est blanche) étant considéré a la base comme non nocif dans les crème solaire car ne pouvant interagir avec la biologie.L’innovation technologique des crèmes transparente à base de d’oxyde nanométrique est donc à prendre avec des pincettes!

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dioxyde_de_titane#Autres_structures_cristallines

    http://www.quechoisir.org/environnement-energie/risque-environnemental/actualite-dioxyde-de-titane-une-bombe-a-retardement

  95. Bonjour,

    Je vous ai écouté attentivement à la radio la semaine dernière et j’ai lu votre article – qui est très amusant d’ailleurs.

    Je n’ai pas lu tous les commentaires mais je peux vous faire partager mon expérience personnelle concernant les enfants : mon fils ayant fait une réaction allergique impressionnante, j’ai décidé de protéger mes enfants avec des textiles solaires, une crème solaire minérale et une exposition contrôlée (quand cela est possible).

    Bonne après-midi,
    Orliana

  96. Sophie Bricault

    Bonjour M. Bernard, je ne trouvais pas le moyen de vous rejoindre alors je vous ecris ici. Une amie souffrant souvent de migraine a lu ça sur internet :
    “comment-arreter-une-migraine-immediatement-grace-au-sel”
    N’ayant jamais eu confiance au sel (peut etre a cause d’une mère me répétant souvent que c’est mauvais pour la santé), je voulais simplement savoir ce que vous en pensiez. Je voudrais pas que mon amie, en plus de ses migraines, souffre de rétention d’eau et de pierres aux reins.

    Merci
    Sophie

  97. Les crèmes solaires naturelles fonctionnent très bien, même au gros soleil dans le sud, si on choisi les bons ingrédients en bonnes proportions (bref ne pas faire n’importe quoi). Dire que ce n’est pas chimique est en effet un peu bizarre, on devrait plutôt dire que ce n’est pas synthétique. À savoir si c’est cancérigène ou non, je n’ai pas lu d’étude qui niait ou affirmait cela. Mais il semble qu’on puisse retrouver toutes sorte de choses qui peuvent être mauvaise pour la santé, du moins chez certaines personnes, dans les crèmes commerciales en général. Ici le produit en question a été retiré à ce jour, mais c’est un bon exemple d’histoires d’horreur possible : http://ici.radio-canada.ca/tele/la-facture/2014-2015/segments/reportage/1307/methylisothiazolinone-allergie-allergene-paraben-hygiene-produit-cosmetique

    En passant, étant incapable de poster sur votre mure facebook (“Désolé, votre message sur le mur n’a pas pu être publié pour l’instant. Veuillez réessayer plus tard.”) après plusieurs reprises et ne sachant pas comment communiquer avec vous autrement, je me permet de poster cet article qui n’a pas rapport pantoute mais dont j’aimerais connaitre votre avis (votre contre argumentaire), merci.
    [VACCIN DE LA ROUGEOLE: chronique d’une catastrophe annoncée]

    • Salut Marie !

      Quand tu dis “Les crèmes solaires naturelles fonctionnent très bien“, c’est une affirmation très large et pas forcément vraie, car ce qui importe ce sont les ingrédients et leur dose. Par exemple, une crème solaire “naturelle” à base d’oxyde de zinc fera très bien le travail si l’ingrédient est dosé à 10-20%. Sinon, on n’obtient pas le FPS nécessaire (comme c’est le cas dans beaucoup de recettes maison, malheureusement).

      Pour le méthylisothiazolinone, c’est effectivement un ingrédient qui devra probablement être retiré de tous les produits cosmétiques (pas seulement des écrans solaires). Fait intéressant, cet ingrédient a été introduit pour remplacer les parabènes à cause de craintes du public; or, on sait aujourd’hui que les parabènes sont sécuritaires.

      Enfin, pour ce qui est de l’article à propos du vaccin contre la rougeole, c’est la propagande habituelle : le vaccin n’est pas efficace, la rougeole n’est pas vraiment un enjeu de santé publique, etc. Rien de nouveau.

      Merci pour ta question et A+!

      Olivier

  98. Olivier. Arrête donc de vivre dans la peur pis de partager cette peur-là à tout le monde. Je suis blanc aux yeux bleus et cheveux pâles. Je prends du soleil à chaque jour, été comme hiver. Je m’expose au soleil directement à chaque jour l’été et je me baigne presqu’à chaque jour aussi. Pourtant, jamais je n’attrape jamais de coup de soleil, et mes enfants non plus.

    Alors

    Arrête de mentir aux gens. Le soleil est pas cancérigène pour deux sous.

    Par contre, tes crèmes chimiques bourrés de produits merdiques et pharmaceutiques, ÇA c’est clairement cancérigène.

    Même un enfant comprend ça.

    Comment ça tu comprends pas ça à ton âge? Es-tu attardé mental? Fais-tu exprès pour faire vendre de la crème solaire? Sérieux?

  99. Euh, et ça c’est quoi? Faut-il attendre que Radio-Canada en fasse sa nouvelle pour y croire?
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2016/04/04/001-cremes-solaires-produits-chimiques-fertilite.shtml

  100. Nicholas Lanctôt

    Bonjour,

    J’ai trouvé votre réponse aux publications Facebook très intéressante. Mais, que pensez-vous de cet article:

    http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2016/04/04/001-cremes-solaires-produits-chimiques-fertilite.shtml

    Merci

    Ncholas

    • Salut Nicholas !

      Merci pour l’excellente question ! J’ai plusieurs choses à dire sur cette étude :

      – Elle n’est pas publiée et donc n’a pas été encore révisée par les pairs (i.e. d’autres scientifiques);
      – Il s’agit d’une étude in vitro sur des spermatozoïdes et non chez l’humain;
      – Aucune information n’est disponible sur la méthodologie utilisée;
      – On ignore si le modèle utilisé est représentatif de la réalité (ex. taux sanguins VS fréquence d’application typique d’un écran solaire).

      Bref, à ce stade, c’est impossible de tirer quelque conclusion que ce soit. Et cette nouvelle n’aurait jamais due être publiée dans les médias, car cela ne fait que générer des craintes sans qu’on puisse les mettre en contexte. Il faut remercier les firmes de relations publiques pour ça.

      Cela étant dit, les 13 écrans solaires visés sont loin d’être les meilleurs et je suis persduadé qu’un grand ménage s’impose dans les ingrédients des crèmes et lotions. Comme je l’ai mentionné dans mes 2 BD sur la protection solaire (celle ci-dessus et celle-ci : http://lepharmachien.com/creme-solaire/), les meilleures filtres sont de nature minérale, soit le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Et on peut leur ajouter des filtres chimiques de bonne qualité comme le Mexoryl ou le Tinosorb.

      Donc comme toujours, pas de panique nécessaire à ce stade, mais un pas de plus vers des produits cosmétiques et de santé de meilleure qualité.

      A+!

      Olivier

  101. Cher Pharmachien,

    j.’adore tes bd’s et j’ajouterais qu’une sur les perturbateurs endocriniens serait la bienvenue pour éclaircir et faire comprendre le phénomène à tes fans ainsi que faciliter le repérage de ceux -ci.

    Merci et bonne continuation!

  102. Bonjour,
    J’ai fait quelques recherches concernant les écrans solaires et je me demande comment des produits contenant seulement de l’oxyde de zinc peuvent arriver à des fps de 30 alors que dans ce document produit par santé canada, il y est mentionné que lorsqu’il est utilisé comme seul ingrédient médicinal, il a un fps d’au maximum 7.
    http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/consultation/natur/sunscreen-ecransolaire-fra.php

    Comme j’ai un bébé de moins de 6 mois, il nous ait recommandé d’utiliser un écrans solaire à base d’oxyde de zinc mais aucun n’est recommandé par l’association canadienne de dermatologie (ACD)… On se tourne vers des produits naturels?

    Également, selon la dernière étude du consumer reports, ils y mentionnent l’inefficacité des écrans naturels. Doit-on avoir confiance de ceux recommandés par l’ACD? Je doute de leurs efficacités…

    Merci de m’éclairer

    • Salut Karine !

      Ta question est TELLEMENT importante et pertinente que j’ai contacté un fabricant de crème solaire à base d’oxyde de zinc, que je considère fiable en termes de qualité, pour avoir plus d’informations. Voici sa réponse :

      “Initialement, ça m’avait aussi fait faire le saut de voir ça… Par contre, je peux te confirmer que ce n’est pas vrai. Nous avons bien passé tous les tests de FPS avec un résultat moyen de 32 (avec 20% de zinc). De plus, nous ne sommes pas les seuls à avoir des produits avec seulement du zinc comme filtre solaire. Il y a plusieurs critères importants à respecter pour que le produit avec le zinc soit efficace: la dispersion du zinc et la stabilité de cette dispersion, les co-ingrédients qui jouent le rôle de « booster » de FPS, la taille du zinc, … Ça prend quand même beaucoup d’essais-erreurs pour trouver le bon équilibre.

      Le manufacturier propose la règle de 1% de zinc pour 1.5 point de FPS. Donc, pour une concentration de 20%, on devrait avoir un FPS de 30. J’ai regardé pour trouver des références dans des journaux scientifiques, mais il n’y en a pas… C’est vraiment fonction de la formule et de comment on a fait l’échantillon (méthode de production). Les compagnies ne donnent habituellement pas ce genre d’info, donc la littérature se voit privée d’info…

      EWG a fait une bonne job avec son guide des crèmes solaires:
      https://www.ewg.org/sunscreen/report/executive-summary/

      The increase in mineral-only sunscreens
      Since 2007, we have found a dramatic increase in the availability of mineral-only sunscreens, doubling from 17 percent of products to 34 percent in 2016. Sunscreens using zinc oxide and titanium dioxide tend to rate well in our analysis: They are stable in sunlight, offer a good balance between protection from the two types of ultraviolet radiation (UVA and UVB) and don’t often contain potentially harmful additives.

      L’article de El Boury datait de 2007 et selon EWG, il y a eu une augmentation marquée pour les crèmes solaires minérales après 2007. Est-ce que la technologie s’est améliorée? Probablement et le choix de différente granulométrie de zinc a surement grandement aidé à formuler des produits plus intéressants.”

      Bref, il faut se fier aux fabricants et les croire sur parole quand ils nous disent … pas idéal du tout. J’ai suggéré au fabricant ci-dessus de publier ses résultats, mais je doute que quiconque le fasse car la recette devient alors publique et peut être copiée par les compétiteurs. Maudite business…

      Merci encore pour l’excellente question Karine ! Ça m’a fait apprendre quelque chose moi aussi.

      A+!

      Olivier

  103. Bonjour,

    Je suis allergique aux crèmes solaires conventionnelle vendue dans les pharmacies et je voudrais savoir ce que je dois regarder pour me trouver une crème solaire “naturelle” efficace. Plusieurs sites se contentent de vanter leur liste d’ingrédients biologiques et naturels, mais ce qui m’intéresse c’est de ne pas bruler ma peau de vampire!

    Merci

  104. Moi aussi ça m’a rassuré sur les filtres dits chimiques. Pourtant je fais mes recherches. Depuis quelques temps je me sers de mon moteur de recherche avec les bons outils. Il est vrai que j’étais noyé dans la même sphère sur le net (grano et cie) et j’avais décidé d’utiliser que les filtres minéraux. Je continue d’utiliser les filtres minéraux quand je vais dans l’eau, car j’ai vu dans un reportage TV que les filtres chimiques restaient à la surface de l’eau et que cela modifiait la vie sous-marine. Ai-je tord de les croire ou non ? Bref je suis protégée en tout temps. Sinon je porte des manches longues que je fais des activités sur l’eau. Merci pour tes bons articles et recherches c’est tjrs très plaisant de lire et te voir démonter les préjugés et les on-dits ! Bravo !

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)