Cancer , chimio , radio … et pissenlits

cancer_header

(This comic is also available in English)

Ça fait vraiment longtemps que j’ai envie de créer une BD sur le cancer !

Mon idée initiale était la suivante : « 5 croyances toxiques à propos de la chimiothérapie ». L’objectif était de prendre 5 mythes à propos de la chimio et de les décortiquer, un peu comme je l’ai fait dans ma BD sur les toxines ou celle sur le gluten. En faisant ça, je voulais lutter contre la masse de faussetés qui est partagée sur le web à propos de la chimiothérapie.

Mais en cours de route, quelque chose est devenu évident : ça ne sert absolument à rien d’attaquer les fausses croyances sur la chimio… quand la grande majorité des gens ne savent pas ce qu’est le cancer en tant que tel.

Puis, par pur hasard, deux médecins oncologues apparaissent de nulle part et proposent de m’aider à faire une BD sur le cancer ! Maudit que le hasard fait bien les choses.

Après avoir lu cette bande dessinée, tu auras une meilleure compréhension du cancer, de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie. Et tu ne verras plus jamais les pissenlits de la même façon.

Je tiens à remercier sincèrement mes deux super collaborateurs pour cette BD ! C’est eux qui m’ont proposé l’analogie du pissenlit, tout en précisant qu’ils ne l’ont pas inventée (bref, on ne sait pas trop d’où elle vient…).  Un ÉNORME MERCI à vous deux pour votre aide massive dans la création, la préparation et l’amélioration de cette BD!

Marc Émile Plourde, MD, FRCPC (radio-oncologie)

Marc-Émile est médecin radio-oncologue, donc sa spécialité est la radiothérapie. Il est aussi l’auteur du blogue radiotherapie.ca et il développe des applications mobiles médicales.

Vincent Éthier, MD, FRCPC (hémato-oncologie)

Vincent est médecin hémato-oncologue, donc sa spécialité est la chimiothérapie.

* Note : Cette BD explique ce qu’est le cancer et comment on le soigne lorsqu’il est diagnostiqué. Je n’y parle pas de prévention, pas parce que ce n’est pas important (au contraire), mais tout simplement parce que c’est un sujet super vaste, que j’aborde indirectement à l’année en incitant les gens à adopter de saines habitudes de vie.

 

PissenlitsDétruire les pissenlits acec une tondeuse , des lampes fortes ou de l'herbicideCellules normes , anormales et cancéreusesLes cellules cancéreuses se multiplient vite ... et la chirurgie pour le cancerRadiothérapie et chimiothérapieComment fonctionne la chimiothérapieTraitement du cancer , métastases et atteinte des organesRemèdes miracles et industrie pharmaceutiqueAttentes des patients et conclusionFin de la conclusion

 

cancer11

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

125 Responses to Cancer , chimio , radio … et pissenlits

  1. Très bien fait ! Bravo et continue ton beau travail.
    VJ Basque, PhC.

  2. De plus en plus le mot cancer ne rime plus avec mort. Il y a quelques décennies c’était le cas. Je sais aussi pour les cellules souche; le don de moelle osseuse.

  3. Merci Pharmachien. Quand on a un cancer, expliquer la maladie, et les traitements, à ses enfants, c’est pas facile. Si j’avais eu ta bd en 2012, ça m’aurait bien aidé. Si tu veux bien, j’aimerais bien mettre un lien vers cette page sur le forum des Impatientes (www.lesimpatientes.com)

    • A ma connaissance il est tout à fait permis de mettre un lien sans demander la permission, vu qu’ils sont censés être “libres et gratuits”. C’ets le fait de recopier le contenu de l’article qui est interdit (plagiat, contenu dupliqué voire hotlink si une image n’est pas ré-hébergée). ^^

  4. Je suis optimiste, un jour on va être avancé comme dans Star Trek niveau médecine et le cancer vas alors avoir pris le bord depuis longtemps :p

  5. Clair, simple (comme d’hab’) avec une très bonne analogie. Je donnerai le lien à mes élèves lorsqu’on abordera (trop rapidement) le cancer.

  6. Excellente vulgarisation! C’est une très bonne idée d’apprendre aux gens qu’est-ce que le cancer d’abord et avant tout! Continuez vos BD. Elles sont géniales!

  7. Effectivement, je me demandais comment la chimiothérapie faisait la distinction entre les cellules saines et les cancéreuses. Perso, je suis du type arracheur de pissenlits :)

  8. Merci de faire enfin partie de ma (nos) vie (s). Moi, je vous attendais. Bravo !

  9. Wow! Super l’analogie entre pissenlit et cancer! C’est probablement une de tes meilleures BD!

    La phrase ”Ou encore parce que le corps est devenu trop faible pour se défendre contre les infections.” apparaît deux fois (pour info!)

  10. Hello pensez-vous que la marijuana puisse avoir un effet quelconque ?

    • Je connais deux aspects à cette question :
      – pour diminuer les effets secondaires de la chimiothérapie(nausée), ou la douleur, pour un mieux-être ==> piste intéressante, il y a des preuves (même si comme pour tout il faut comparer aux autres traitements existants et adapter à chaque cas)
      – en chimiothérapie : là il faut être nettement plus prudent. On en est encore aux tests dans des boîtes de pétri et des souris. C’est déjà bien qu’il y ait quelques résultats de ce côté, mais ce n’est absolument pas une garantie que cela marchera sur l’humain, il y a encore plein d’étapes pour vérifier cela, et plein de problèmes à régler (mode d’administration, combinaison avec autres traitements…). Et gardez en tête que tous les médicaments actuellement utilisés en chimio ont passé ces étapes.
      Un article en anglais sur le sujet : http://scienceblog.cancerresearchuk.org/2012/07/25/cannabis-cannabinoids-and-cancer-the-evidence-so-far/

  11. Merci tout simplement à vous trois! Bravo!

  12. Wow! Quelle initiative! C’est merveilleux, autant pour les adultes que pour démystifier la maladie auprès des enfants qui voient Maman ou Papa malades…

  13. Les pissenlits, c’est pas que de la mauvaise herbe, c’est aussi bon en salade ! :) Bon les cellules cancéreuses, je pense moins !

  14. Super explication j’ai tout compris :)

  15. Je suis toute mêlée! Dans certains livres, ils disent que les cellulent cancéreuses se multiplient plus rapidement. Mais, dans mon livre de soins inf. (Lewis et Al.), ils disent le contraire, que les cellules anormales se divisent à la mmême vitesse que les cellules normales de l’endroit touché, mais que cette division est continue et anarchchique.

    • Ti-came, l’expression “elles se divisent plus vite” peut signifier deux choses différentes. 1° faible durée nécessaire pour une division cellulaire ou, 2° grand nombre de divisions cellulaires par unité de temps. Pour les cellules cancéreuses, c’est le 2° qui est modifié.

    • En fait la division cellulaire d’une cellule cancéreuse se fait à la même vitesse que celle d’une cellule normale. La différence c’est qu’une “population” de cellules normales va se multiplier ou mourir selon un code génétique précis encodé dans son ADN, donc juste selon les besoins du corps. Une “population” de cellules cancéreuses par contre ne reçoit plus d’ordres de l’ADN. Les cellules se multiplient donc sans arrêt de là pourquoi on les appellent “anarchiques”. Elles semblent se multiplier plus rapidement mais en fait c’est parce que chaque cellule cancéreuse de la “population” n’arrête jamais de se multiplier en incluant chaque nouvelle cellule qui s’ajoute. Donc la quantité de cellules qui font une division cellulaire augmente exponentiellement.

  16. Sylvie Généreux

    Merci pour votre explication simple et véridique. Belle et bonne façon d’expliquez que j’ai eu une invasion de pissenlits aux enfants de la garderie.

  17. simplement merci.

  18. Salut le pharmachien! Très bon article, comme d’habitude…

    Je veux simplement dire que oui, le cancer existera toujours, mais si on se fie aux analyses du Docteur Béliveau, 75% des cancers sont dûs à notre hygiène de vie (tabac, alimentation, manque d’exercice). Une chose qui m’a surpris : contrairement à la croyance populaire (toujours selon le Dr Béliveau, le stress est un facteur nul. Tant qu’à la pollution, c’est un facteur présent mais négligeable (14e ou 15e sur 16 facteurs de risque).

    Bref, Si tout le monde se prenait plus en main, on aurait tellement moins besoin d’herbicides (euh, de chimiothérapie).

    La prévention, on en parle beaucoup, mais à mon avis on agit trop peu… C’est là où la société devra s’améliorer à l’avenir, selon moi.

    Très bon ton livre en passant! Maintenant, hop, je dois lire celui du Docteur Béliveau.

    • Se prendre en main dans un environnement malsain ce n’est pas facile. Oui la prévention il en faut plus, mais la prévention ne vise pas seulement à changer les comportements individuels (ex : je vais manger mieux, je me prends en main) mais aussi l’environnement dans lequel on évolue (Ex : disponibilité de la malbouffe), bref “make the healthy choice the easy choice”!

    • Bonjour Bruno,
      Je ne connais pas l’analyse de Beliveau. Cependant, comment peut on savoir l’effet du stress sur le cancer, a moins de stresser une cohorte de patients pendant 40 ans et de regarder le nombre de cancers? (un prochain Reality Show ?)
      De meme, l’effet de la pollution est difficile a juger, a moins de faire un historique de chaque patient, d’ou il vient, ou il a voyage dans sa vie… bref une etude exhaustive pratiquement impossible.
      Enfin, certains facteurs sont lies. Celui qui mange bio et fait de l’exercice physique, generalement ne fume pas. Celui qui est stresse va plutot fumer beaucoup. Et le tabac a un effet direct sur le cancer.
      De maniere generale, mefiez vous des etudes statistiques realisees par un biologiste (je suis biologiste) :)

      • En fait, Béliveau se réfère à des études qui ont analysé le taux de cancer chez ceux qui, historiquement, ont subi des périodes de stress extrême (plus précisément, les survivants des camps de concentrations nazi, entre autres). Il n’y a aucune différence statistique sur le taux de cancer de ces populations “stressés” et la population normale. Mais peut-être qu’effectivement, le stress n’était pas assez “prolongé” ? “Le stress ne donne pas le cancer” est peut-être trop affirmatif. Disons plutôt qu’il est faux de dire que nous avons une évidence comme quoi le stress cause le cancer.

  19. Superbe BD! J’ai fait un stage en héméto-onco et franchement cela aurait aidé d’avoir ça. On est pas tous aussi créatif quand c’est le temps d’expliquer…. Une idée de capsule si ça vous dit, les psycho-stimulants (genre ritalin)… Il me semble avoir beaucoup de conneries qui se disent sur le web à ce sujet!

  20. Et sinon, ça fait quoi d’être à la botte de l’industrie pharmaceutique fondée par la famille Rockefeller-nouvel-ordre-mondial ? Ça fait quoi d’être à la botte d’entreprises qui prétendent vous guérir alors qu’elles ne font que masquer les problèmes ?

    Comment peut-on arriver à un tel niveau d’études et être aussi ignorant sur le monde qui nous entoure ? N’avez vous pas compris que ce n’est pas dans l’intérêt des gouvernements ni de l’industrie pharmaceutique que de trouver une cure au cancer ?

    Par ailleurs, avez-vous déjà été confronté à des personnes ayant subi une chimiothérapie pour autant croire en ces méthodes abjectes, alors qu’en parallèle, cela a été prouvé (non, ce ne sont pas juste des “trucs qu’on lit sur Internet”) qu’il existe d’autres moyens complètement naturels et beaucoup moins douloureux pour guérir du cancer ?

    Je parie que vous êtes de ceux qui mangent McDo, vont courir 3 fois par semaine avec leur iPhone et leur application Nike Running, et prennent 2 semaines de congés tous les étés pour aller dans les mêmes coins touristiques que tout le monde ? De ceux qui préfèrent croupir dans leur ignorance en dormant plutôt que d’essayer de s’élever un peu ? Je parie que vous avez une petite vie bien rangée, n’est ce pas ?

    Crétin. Vous ne faites que participer à la propagande des Sanofi et autres Servier. Vous pensez servir la masse ignorante alors que vous êtes à la botte de personnes qui touchent 1 million d’euros de salaire par mois. Vous croyez dur comme fer en votre métier de sous-développé sans chercher à regarder ce qu’il y a autour de vous. Votre article sur l’acunputure en est la preuve formelle.

    Ignorant. Vous me donnez envie de vomir. Ça m’étonne de sebsauvage qu’il relaie ce genre d’inepties. Je suis assez déçu et je ne manquerai pas de foutre une fois de plus un pied sur votre blog, ni d’en faire la promotion.

    Je vous souhaite tout le mal possible. L’humanité n’a absolument pas besoin de personnes comme vous.

    • Critiquer c’est bien, fournir des liens et des preuves de ce que tu avances, c’est mieux (notamment les “preuves” que des techniques naturelles peuvent guérir le cancer)….
      le problème avec les personnes comme vous, c’est que vous critiquez les gens qui ne pensent pas comme vous et que vous pensez “à la botte d’un ordre mondial illuminati-néonazi-extraterrestre” mais en parallèles ne faites rien….Vous détenez la vérité, mais pour une raison que nous ignorons, vous la gardez pour vous… Si vous la partagez avec nous, moutons fidèles de la société de consommation, vous craignez que le gouvernement vous fasse emprisonner pour garder le secret?

      De plus, insulter quelqu’un lors d’un débat/argumentation signifie que l’on a d’ors et déjà perdu, vous n’avez pas d’argument, et si seule la méchanceté et les insultes deviennent vos arguments, nul ne prêtera attention à ce que vous pourriez dire,car les gens haineux sont très majoritairement ignorants (mais se plaisent à transmettre leur haine et leur peur d’un monde et de chose qu’ils ne comprennent pas et ne veulent pas comprendre)

      Bref, merci d’être passé, nous vous souhaitons tout le bonheur du monde dans votre vie d’ermite sans wifi, micro onde, portable et pollution, et de continuer à vous soigner avec vous herbes chamaniques, le monde à besoin de plus de personnes comme vous pour se rendre compte que la culture est nécessaire…

      Bien cordialement

    • Attention ! Couver une telle colère pourrait intoxiquer vos cellules et faire un cancer! Mais comme vous avez de grandes connaissances en traitements naturels, ça ne devrait pas trop vous déranger au fond :)

    • Ahaha excellent, vous le faites tellement bien, on dirait un vrai.

    • Pouahahah c’est n’importe quoi ce commentaire. Je te recommande une dose de calinours Pierre. À moins que les Calinours appartiennent à Sanofi…

    • C’est exactement à cause des gens comme toi qu’il a besoin d’écrire ces articles. Parce que ce sont les gens comme toi qui bourrent le crâne des autres avec des imbécillités ésotériques… Les gens qui ont recours à des traitements “alternatifs” pour leur cancer ne font qu’empirer leur problème, car ils se fient à ces “traitements” et finissent par recevoir les bons traitements trop tard, une fois que leur Stade 1 (avec de très bons pronostics) est devenu un Stade 4 (traitement palliatif). Je sais de quoi je parle, contrairement à toi. Je traite des patients qui ont le cancer à tous les jours et certains d’entre eux se sont fiés à des gens comme toi qui exploitent leur désespoir et leur naïveté… Aujourd’hui ils leur reste peu de temps à vivre pour regretter d’avoir fait confiance à des gens comme toi. Il n’y a aucune preuve de ce que tu avances, seulement des témoignages isolés de sources douteuses…

      L’ignorant c’est toi et le pire dans tout ça c’est que tu essaies d’embarquer des gens dans tes folies.

      Tu as le droit d’avoir ton opinion là dessus, mais ça rendrait service à la population que tu la gardes pour toi.

      Au plaisir de te voir sur ma table de traitement. J’aurai beaucoup de difficulté d’avoir de la pitié pour toi…

      p.s. Attention Pharmachien! Il doit être en train de faire des incantations maléfiques pour te détruire!

      p.p.s Allez Pierre, suis ton pendule, tu va le retrouver et te guérir de tous les maux en passant!

    • Oupelaye! Ouin ben, y’en aura pas de facile hein!

    • Il est aussi vrai que l’industrie pharmaceutique à un poids inimaginable sur la recherche contre le cancer. Je vous propose alors l’Acupuncture (à la place de l’acunputure), beaucoup plus efficace. Non pas pour le cancer, mais pour vous détendre un peu!

      Depuis l’introduction du Manioc dans l’alimentation des sénégalais, la polio a disparu. L’incidence de cette petite maladie sans conséquence a catégoriquement chuté lorsque que ce dit manioc était bouilli avec les feuilles de bissap et la menthe. Certaines personnes préfèrent aussi ajouter quelques goûtes de citron (son superpouvoir antioxydant-neutralisateur de radicaux libres est bien connu). Preuve que les produits naturels peuvent soigner tout, sans discrimination.

      Pour répondre à votre question : Oui, effectivement, j’ai été confronté à des gens (beaucoup de gens : environ 10 par jour, lorsque je ne suis pas en congé l’été pour aller visiter les mêmes coins touristiques que tout le monde) qui ont reçu, et surtout, qui reçoivent, des traitements de chimiothérapie, c’est gentil de vous informer! Je côtoie aussi des gens qui ont reçus des traitements approuvés par Dame Nature et homologué bio qui était en train de mourir et qui ont été sauvé (et en voie de) par des gens pratiquant des métiers de SOUS-DÉVELOPPÉS. Malheureusement, certains ne survivront pas, la plupart si. Mais c’est grâce au balai et au porte poussière, et même à la moppe (ça coûte cher une moppe) qu’on peut nettoyer les dégâts (tous les facteurs de risques que vous avez nommés, dont le Mc Do, mais aussi de la pseudoscience)

      Désolé pour ce texte une peu décousu, je suis ignorant. Je ne sais pas comment écrire et formuler un texte car ce sont les méchantes écoles qui m’ont éduqué et pas ce qui a autour de moi (dont je ne regarde vraisemblablement pas assez).

      Finalement, Merci de me dire que je suis ignorant, et j’en suis fier. Crétin, un peu moins par contre.
      Je sais que je ne sais pas…et vous, vous savez?

    • Okay…. C’est beau de voir le jugement dans ta fausse argumentation.. C’est toi le crétin, sérieux.

    • Pierre,

      j’aimerais connaitre la source de vos informations sur les habitudes de vie du Pharmachien. Un scientifique se doit de se baser sur des faits et surtout de citer ses références. Il serait aussi intéressant de connaitre la pertinence de cela en référence au sujet abordé.

      Les insultes gratuites ne sont pas nécessairement utiles.

      Ensuite, il serait intéressant de connaitre ces fameuses études qui ont prouvées l’existence de moyens naturels. Le Pharmachien pourra s’en doute nous apprendre plus sur les protocoles utilisés lors de ces études.

      Finalement, je ne vous souhaite aucun malheur, surtout pas un cancer…

    • C’est vrai que l’application Nike Running c’est le diable (?) … Merci pour la bd toujours aussi intéressant

    • @Pierre -> Pauvre ami, personne ne vous force à lire les articles du Pharmachien! Vous n’avez qu’à passer par dessus alors! Et honnêtement, traiter de crétin et d’ignorant quelqu’un que vous ne connaissez même pas fait de vous quelqu’un de plus crétin que lui. Bonne journée quand même!

  21. Super, comme toujours!
    Ton livre devrait faire partie du programme scolaire obligatoire!! 😀
    Sérieusement, on entend tellement toutes sortes de n’importe quoi et d’encore plus n’importe quoi à propos de la santé… une connaissance de base pour tous serait la bienvenue.
    Hang on!

  22. Mais qu en est il de l iode radioactif dans le traitement de certains cancers ??? Est ce que cela fonctionne comme la chimio au niveau des cellules ?

  23. Excellent!
    De la vulgarisation à son meilleur, Bravo!

  24. Et comment l iode radio peut ne pas être nocif mais benifique alors qu on nous isole dans une chambre plombée et que personne n y entre sans suit nucléaire alors que nouson avale la pilule ….???

    • Risques vs bénéfices. Avant la chimio de notre fils, la pharmacienne en hemato-onco pédiatrique a passé une heure avec nous pour réviser les effets secondaires de chaque médicament. Les traitements ne sont jamais sans risques, comme toute intervention médicale. Mais à la fin on avait le choix: peut-être développer un trouble d’apprentissage.. Ou mourir? Peut-être développer un souffle au coeur… Ou mourir? Ça pas été un choix si difficile 😉

    • Exactement comme a dit Véro St-Pierre : les bénéfices (destruction du cancer) dépassent les risques dans ce cas.
      Le personnel de soin doit se protéger car ils y sont exposés à tous les jours. S’il ne se protégeaient, il n’arriverait probablement rien après quelques expositions. Mais après plusieurs années d’exposition (donc beaucoup plus que les gens traités), ils sont à risque de développer d’autres maladies. C’est pourquoi ils se protègent.
      Pour la même raison que la dentiste sort de la salle lorsqu’elle prend une radio des dents, ou que les gens mettent des masques lorsqu’ils travaillent dans la poussière…

    • Marc-Emile Plourde

      Marylin,

      L’iode radioactive sert à traiter certains cancers de la thyroide. Les cellules de ces cancers concentrent l’iode du corps très efficacement. En donnant de l’iode radioactive, on réussi à cibler ces cellules très efficacement et à les éliminer. C’est une forme de radiothérapie très ciblée.

      Les gens autour du patient se protègent puisqu’il est préférable de limiter au maximum l’exposition des gens “normaux” à la radioactivité. C’est exactement comme un technologue en radiologie qui se protège derrière un écran-sors de la salle avant de faire une radiographie.

      Tout traitement – médicament comporte des risques. L’objectif du médecin est de les communiquer afin que vous puissiez prendre une décision libre et éclairée concernant votre traitement.

      Marc-Emile

  25. Merci Olivier ! J’aurais aimé avoir cette BD quand coco était en traitement, ça m’aurait évité bien de la salive ! :) J’ai beaucoup rit et j’aime beaucoup ta conclusion happy-happy, qui by the way est sensiblement une des premières chose que notre pédiatre a dit au moment du diagnostic (les cancers pédiatriques c’est un monde à part apparemment et le taux de guérison est particulièrement élevé ayant augmenté en flèche dans les dernières années). Sans compter que j’apprécie la façon très juste que tu as de remettre les pendules à l’heure sur les (…) de remèdes miracle. Voir si on choisirait la chimio si on avait un traitement avec des effets secondaires moins difficiles! Et en même temps, c’est peine perdu de chercher absolument un coupable (entendu : ah oui, c’est une tristesse intérieure qui cause le cancer (chez un petit de 4 ans!?) ou : est-ce que c’est la pollution ou son alimentation? Un réflexe naturel mais pas tellement aidant 😉 Je la fais lire à mon gars, qui est un fan du Pharmachien du haut de ses 8 ans!

  26. Génial cette BD 😀 ! Je me demandais par contre qu’est-ce que tes collaborateurs et toi pensiez de la théorie des antinéoplastons (Burzinsky) comme traitement pour le cancer? Je suis consciente qu’elle fait des remous dans “l’industrie” du cancer depuis les années 80, mais d’après les données accumulées depuis, elle semble toutefois être prometteuse, de par l’absence d’effets secondaires (ou presque) et son taux de réussite triplé, voir quadruplé pour certains types de cancer dits “intraitables”.Malgré ça, la volonté de faire plus de tests à grande échelle semble être totalement inexistante de la part des autorités en matière de cancer….dommage!

    • De ce que j’en lis chez les critiques anglophones, Burzynski lui-même n’a quasiment pas publié sur l’efficacité de sa thérapie, et il a quantité de pratiques douteuses à son actif (fait payer les patients en essais cliniques…).

      http://www.csicop.org/si/show/stanislaw_burzynski_four_decades_of_an_unproven_cancer_cure/
      http://www.csicop.org/si/show/skeptic_activists_fighting_for_burzynskis_cancer_patients/
      http://www.sciencebasedmedicine.org/tag/stanislaw-burzynski/

      Donc si vous avez des détails sur les données qu’il a accumulées, ça intéresserait sûrement du monde.

      • Les déboires de Burzyski n’ont malheureusement rien à voir avec l’efficacité du traitement qu’il propose, mais bien avec sa prise de tête avec les grandes instances américaines (NCI, FDA, état du texas, etc)…et c’est bien ça qui es triste selon moi! De plus, les seuls essais cliniques du traitement qui ont été publiés par le National Cancer Institute n’ont pas suivi le protocol de Burzynski, et n’ont utilisé qu’un seul type de néoplastons (le seul n’ayant pas de brevet, comme par surprise!)…Chose que le Dr. Bursynski a déploré du début à la fin, n’ayant aucun poids, ni mot à dire par rapport à ces essais. Mais bon, si la chose vous intéresse, un très bon documentaire à ce sujet est disponible sur le net: Burzynski: Cancer is Serious Business, de Eric Merola. Il explique beaucoup mieux que moi la campagne de salissage qui a pris place aux US, pour contrecarrer les recherches de cet oncologue.

  27. Super comme toujours!! Nous sommes des grands fans nous aussi!! :3
    Petit bémol: des LED ça chauffe pas hahahaha!!! Faudrait remplacer par des halogènes ou même la bonne vieille incandescente!! 😉

  28. Très bien fait, merci. Peut-être ceux qui croient qu’on affronte un cancer aux jus de légumes vont-ils comprendre que la chimie, la science et la pharmacologie sont là pour sauver des vies, pas seulement pour faire rouler des usines. Et ayons un pensée pour ces deux adolescentes que leur famille traite au jus de blé, plutôt que de les confier à leurs médecins.
    Commentaire à Pierre: que de haine, voire de méchanceté. Il y a une différence entre l’information et la propagande, svp.

  29. Un accélérateur linéaire de particule (la machine de radiothérapie) ne peut peut-être pas faire exactement le logo de Batman, mais il peut s’en approcher 😉 Bravo, tu m’as fait entrer au travail un dimanche! 😛

  30. J’Aime bien la cellule Awesome Face pour le happy ending. :) merci pour cette super explication! Ce sera partagé abusivement de ma part. À la prochaine!

  31. Ouch le commentaire de Pierre me donne une idée pour un roman où un justicier masqué fait le bien autour de lui…pour se rendre compte à la toute fin qu’il vivait un rêve et qu’il est enfermé depuis belle lurette à l’asile. Hmm, un peu comme Shutter Island je dirais au final. Je ne m’éterniserai pas sur son cas douteux… mais n’oublions pas que le sophisme de l’appel à la conspiration ne vous libère pas du fardeau de la preuve (On m’a volé ma machine à mouvement perpétuel ! J’avais les papiers et tout mais le méchant gouvernement me l’a volé!)

    Merci pour l’article,
    Les dissidents seront toujours prêts à frapper à la porte mais ce n’est pas une raison pour arrêter d’éduquer le grand public !

  32. Chapeau, encore une fois!

  33. Un peu triste qu’on ne parle pas de l’immunothérapie, ce 4e traitement pour guérir le cancer mais qui ne rapportera pas un sous aux pharmaciens et qui fait peur aux oncologues qui ne sont pas spécialisés dans ce domaine. Est-ce que les médecins vont devoir admettre que les biochimistes et les chimistes qui créer ces nouveaux médicaments sont leur égaux? Désolant qu’au Québec et au Canada on traite ces deux professions comme des sous emplois avec souvent de très mauvaises conditions.

    • Au contraire, l’immunothérapie est à base de médicaments très chers qui rapporteraient beaucoup aux pharmaciens!
      Cependant la science n’est pas encore assez avancée et ce traitement doit faire ses preuves avant de pouvoir être utilisé à grande échelle. Les oncologues commenceront à l’utiliser lorsque nous auront accumuler assez d’informations pour le faire. Pour l’instant, c’est toujours une méthode expérimentale qui ne fonctionne pas encore pour tous les types de cancer.
      http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2014/06/03/001-immunotherapie-arme-cancer.shtml

    • Marc-Emile Plourde

      Jeff,

      L’immunothérapie et l’immunomodulations sont utilisées en oncologie depuis plusieurs années. Par exemple, les lymphomes sont souvent traités avec le rituximab (un anticorps), certains cancers du sein avec le trastuzumab (un autre anticorps). Certains mélanome sont traités avec des interférons (molécule impliquée dans la réponse immunitaire). Récemment, le sipuleucel-T est un vaccin construit à partir de cellules cancéreuses du cancer métastatique de la prostate qui active le système immunitaire du patient.

      Tous ces traitements sont extrêmement dispendieux (le dernier, le sipuleucel-T coûte environ 100 000$) et rapportent donc des fortunes aux compagnies qui les produisent.

      Ces traitements comportent également leur lots d’effets secondaires, limitant leur utilisation. Par exemple, l’interféron est très toxique. Ces médicaments ne guérissent également pas le cancer d’eux-même.

      En ce qui concerne les interactions avec les chercheurs: c’est un domaine extrêmement complexe. Étant pharmacologue moi-même (Vincent Éthier – autre collaborateur au texte – l’est également), nous sommes très enclins à travailler avec quiconque pourrait nous aider à optimiser les traitements de nos patients. On ne peut malheureusement pas simplifier la recherche pharmaceutique en disant qu’il faut “se traiter comme des égaux et les médicaments suivront”. Je suis cependant 100% d’accord avec toi que ces experts sont sous-payés et qu’ils n’ont pas de superbes conditions de travail en ce moment.

      Marc-Emile

  34. Je sais que ça n’a qu’un TRÈS fable rapport, mais ta première vidéo avait été partagé par un youtubeur français assez connu(Mathieu Sommet), il compte présentement 1 120 965 abonné).
    C’est par ce partage que j’ai découvert ce site 😀

    (voici le twitt, pour ceux veulent le voir: https://twitter.com/Mathieu_Sommet/status/410817045396090880)

  35. Très bon article! Une chose que tu aurais pu aborder cependant c’est le fait qu’il existe plusieurs types de cancer, et que les traitements sont très différents pour chaque type. Par expérience, les gens mettent le “cancer” dans un même panier et ne comprennent pas pourquoi dans un type de cancer on commence par la chirurgie, et dans d’autres ce traitement est complètement inefficace. L’analogie du pissenlit aurait pu être conservée en parlant des autres mauvaises herbes qui existent…
    PS: J’ai hâte de lire ton livre!

  36. Comment le cancer apparait ? Je me doute que c’est une question simple pour une réponse compliqué…

    Y’a t-il des recommandations à suivre pour l’éviter, diminuer les risques de l’avoir ou bien, quand on l’a, limiter les dégats en suppléments plus des traitements ?

    On entend aussi bien souvent, que l’alimentation y serait pourquoi quelque choses, je suppose que c’est faux directement ou bien ça a un rôle malgré tout ? J’imagine bien que c’est fait de plein de facteurs… donc pas si simple que ça.

    Merci pour cette BD fort intéressante, comme d’habitude :-).

    • Il y a surtout des recommandations générales d’hygiène de vie.
      http://pourquoilecielestbleu.cafe-sciences.org/articles/les-aliments-contre-le-cancer-point-final/
      “L’approche portfolio qui associe l’analyse de données issues de différentes méthodologies et
      complémentaires (in vitro, in vivo, chez l’animal, cliniques, épidémiologiques, méta-analyses) montre qu’il n’existe pas d’aliment ou de nutriment qui puisse être directement incriminé de façon isolée dans la survenue d’un cancer. La prévention nutritionnelle des cancers s’appuie ainsi sur des recommandations de comportement et ne cible pas la consommation ou l’éviction d’un aliment en particulier.” (ANSES)
      “ce qui permet de prévenir environ un tiers des cancers, c’est une bonne hygiène de vie, alimentation variée, riche en fruit et légume, pas trop en viande rouge et charcuterie, pas trop en alcool” (WCRF)

      Plus récent : http://cancer-code-europe.iarc.fr (en anglais seulement actuellement)
      http://cancer-code-europe.iarc.fr/index.php/en/
      Il y a toute une rubrique sur l’alimentation : http://cancer-code-europe.iarc.fr/index.php/en/ecac-12-ways/diet-recommandation

    • En fait, des cellules cancéreuses apparaissent et sont détruites constamment dans notre corps. Des cellules cancéreuses sont des cellules qui ont accumulées plusieurs mutations génétiques qui font en sorte qu’elles ignorent de plus en plus les signaux externes (dans le sens de «extérieur à cette cellule») pour réguler sa croissance. Donc elles se mettent à se multiplier plus que nécessaire. Et j’appuie là-dessus : ce n’est pas UNE mutation qui va créer un cancer, mais une accumulation de mutations.
      Ces mutations ont aussi d’autres effets, dont celui de changer quelque peu les antigènes à la surface des cellules, soit les molécules qui l’entourent et qui peuvent être reconnues par le système immunitaire. Ce faisant, ces cellules peuvent être reconnues comme «étrangères» aux yeux du système immunitaire, qui va ainsi les détruire. Mais le système immunitaire n’est pas efficace à 100%, de telle sorte qu’à un moment, il peut ne pas reconnaître une telle cellule (ou pas assez rapidement pour être capable de la détruire plus rapidement qu’elle ne se multiplie) et le cancer se développe.

      Bon, c’est évidemment encore plus complexe que cela, mais à la base, c’est l’idée.

      Après, nos habitudes de vie peuvent avoir de l’influence sur l’efficacité de notre système immunitaire, sur le taux de mutation de nos cellules (ex : tabagisme), … C’est un gros tout, et rien ne peut nous mettre à l’abris de développer un jour un cancer.
      Je dirais que le principal facteur de risque est l’âge, et nous n’avons aucun pouvoir là-dessus (en effet, plus les années passent, plus nos cellules ont eu le temps/l’occasion d’accumuler des mutations).

      Adopter de saines habitudes de vie, une bonne alimentation, ce n’est pas simplement bénéfique pour prévenir le cancer, mais aussi et surtout pour avoir une meilleure qualité de vie. :)

      Mais bon, j’espère avoir pu t’éclairer un petit peu.

  37. c est ridicule et surtout plus que malheureux de savoir que big pharma et big medicine percistent avec des (solutions) aussi peux concluentes – de 3% de reusites avec l utilisation de cette drogue dure qu est la chiomo!!! de plus elle ne guerri que sur un enorme coup de chance et attaque toutes cellules saine pour ne faire que plus de tord!!! dans un avenir tres proche ces deux industries seront considerées comme des meurtrieres pour tout les lobbyiste qui m intiennent les gens dans l ignorence et bloquent aussi l acces au produit de qualité pouvent sauver des vies sans domage et facture moyenne de plus de 25.000$ pour un traitement contre le cancer pour l industrie!!????

  38. Sa ne marche pas avec tout le monde et pour moi le progrés n’est pas assé rapide.
    Mon pére en fait les frais.
    Merci pour la BD.

    • Kame,
      Si tout le monde serait identique au niveau des protéines produites par des gènes identique en tout point, tout les médicaments fonctionneraient de la même façon sur tout le monde mais aussi les virus, bactéries et autres maladies. Mais bon, qu’arrive-t’il quand un membre de la famille immédiate couche avec son frère ou sa soeur: réponse, pas assez de variation génétiques puis un ou des handicaps. Imagine ça à grande échelle. autre petit détail, si un virus qui se propage assez facilement dans cette population et cause la mort au bout d’un mois mais qu’on est asymptomatique pendant 2 semaines tout en transmettant cette maladie dès le 2ième jour, on éradique absolument tout le monde sur la planète dans un délais relativement court.

      les médocs, c’est très simple d’en concevoir à la base, mais cependant, personne n’est identique et ceci, même les jumeaux ayant le même code génétique parce qu’il peut y avoir des différence dans la protéique.

      petit conseil, va faire quelques cours de génétique ainsi que les préalables de ces cours. Tu va avoir une meilleure perspective.

      Alain

  39. Le discernement, quel mot utile dans cette ère de bombardement d’informations! Nous nous mettons en danger en écoutant et en se fiant à une personne qui expose “ses” opinions. Présentement, la possibilité nous est donnée de sortir de l’ignorance et du contrôle malsain des “connaisseurs”, qui sont formés par les “contrôleurs”. Tout n’est pas bien ni mal, il y a un équilibre à aller chercher dans tout.

    Si on reçoit un diagnostic de cancer demain et qu’on a pas fait ses propres recherches alors peut-être qu’on ferait mieux de se la jouer “safe”! MAIS! à contrario, si on a fait ses PROPRES recherches et vérifier les études et accumuler sur des années des documents, des témoignages, des études de partout dans le monde, des visionnements de reportages, etc, et qu’on développe à force, la/notre propre CONNAISSANCE, et bien, nous serons RESPONSABLE de notre propre santé, au lieu de remettre notre PROPRE vie entre les mains de tierces personnes qui la PLUPART du temps sont de bonne volonté, mais qui ont été instruit et formés par une MASSE qui depuis toujours a de gros enjeux MONÉTAIRES!

    Sont à notre portée TOUTES les informations possibles si on a à COEUR de DEVENIR AUTONOME et arrêter de remettre nos toutes les facettes de notre vie entre les mains des OPINIONS AUTRES! TOUS! Sans exception, les professionnels de ce monde ont été FORMÉS, INSTRUITS, ENDOCTRINÉS, par cette MASSE qui a à coeur SON PROPRES ENRICHISSEMENT! N’OUBLIEZ PAS ÇA!!!!

    Tout n’est pas mal ni tout bien, on doit user de DISCERNEMENT! Être responsable de sa propre vie et de la vie de nos enfants! ARRÊTONS de se fier à L’EXTÉRIEUR de soi-même.
    Nous sommes des êtres intelligents et brillants et nous devons développer notre connexion à notre PROPRE connaissance! INFORMONS-NOUS RÉELLEMENT! SOYEZ COURAGEUX et FORMEZ-VOUS VOUS-MÊME comme ça, vous SAUREZ au moment opportun, si besoin EST!

    MÉFIEZ-VOUS d’une personne qui vous DICTE VOTRE MANIÈRE DE PENSER ET QUI VOUS DIT “CECI EST “LA” VÉRITÉ!

    SOYONS RESPONSABLE DE nos PROPRES VIE! NE VOUS ABANDONNEZ PAS VOUS-MÊME! FAITES VOS DEVOIRS. C’est ÇA! la liberté, c’est LA CONNAISSANCE!

    L’IGNORANCE EST LE CONTRAIRE DE LIBERTÉ.

    TOUT EST LÀ, à notre portée, nous avons accès à tout, ou presque, les résultats d’études de différentes source.!!

    SOYONS AUTONOMES en arrêtant de remettre TOUTES les facettes de notre vie entre les mains des OPINIONS AUTRES! TOUS! Sans exception, les professionnels de ce monde ont été FORMÉS, INSTRUITS, ENDOCTRINÉS, par cette MASSE qui a à coeur SON PROPRES ENRICHISSEMENT! N’OUBLIEZ PAS ÇA!!!!

    Tout n’est pas mal ni tout bien, on doit user de DISCERNEMENT! Être responsable de sa propre vie et de la vie de nos enfants! ARRÊTONS de se fier à L’EXTÉRIEUR de soi-même. Nous sommes des êtres intelligents et brillants et nous devons développer notre connexion à notre PROPRE connaissance! INFORMONS-NOUS RÉELLEMENT! SOYEZ COURAGEUX et FORMEZ-VOUS VOUS-MÊME comme ça, vous saurez au moment opportun, si besoin EST! MÉFIEZ-VOUS d’une personne qui vous DICTE VOTRE MANIÈRE DE PENSER ET QUI VOUS DIT “CECI EST “LA” VÉRITÉ!

    Regardez les PROFESSIONNELS de la santé qui ont été rejetés par les CONTRÔLEURS de leur discipline respective. Lisez les histoires de rejets des personnes qui ont osées dirent leur propres vérités, meme si appuyées par des preuves! APPRENEZ à lire entre les lignes! !! LES TROUPEAUX DE MOUTONS SONT BIEN APPRÉCIÉS PAR “LA” MASSE CONTRÔLANTE! Restez VIGILANTS INTELLIGENTS CURIEUX OUVERTS D’ESPRIT !!!!!!
    BONNE SANTÉ ♡ BONNE VIE ♡ JOYEUX DISCERNEMENT 😉

  40. Astheure si tu pouvais nous confirmer qu’un cancer a souvent des symptômes pour qu’on arrête de penser qu’on en a un chaque fois qu’on est fatigués ce serait gentil :)

  41. Une section qui informe sur “comment on se rend compte qu’on a le cancer ?”. Comment on se rend compte qu’on a le corps rempli de cellules cancéreuses sans qu’il soit trop tard et que nos organes cessent de fonctionner correctement. Je trouve que l’emphase du dépistage est entre autre un gros problème parce qu’il est souvent trop tard. Et je suppose qu’il faut passer des tests spéciaux pour détecter un cancer… ce qui n’est pas courant, même si on va voir le médecin régulièrement ça ne veut pas dire qu’il peut prévenir quoi que ce soit.

    Sinon superbe BD !

  42. Merci pour cet article! L’analogie avec les pissenlits est tout simplement parfaite!

  43. Merci, mais plutot que d’investir des milliards dans la recherche de remedes, si on commencait par en chercher les CAUSES et les éliminer?

    On sait que les pesticides sont responsables d’une bonne part des cancers (apres le tabac bien sur), en plus de détruire notre environnement. Si on mangeait Bio?

    Non, chuuuuut, je rigole, il faut pas en parler, c’est pas bon pour le business :) y a pas de fric à se faire si on résoud le probleme à la source…

    Sinon pour les pissenlits c’est pareil, faut changer d’angle de vue. La mauvaise herbe c’est le gazon (pas de fleur pour faire du miel, monoculture, dégradation du sol, tonte = travail + pétrole, entretien = désherbant qui finiront dans l’eau du robinet puis en cancer), pas le pissenlit. Laissez pousser une belle prairie, vous verrez que les pissenlits sont automatiquement régulés. Et au lieu d’un tapi vert immonde et stérile, tout un ecosysteme magnifique et utile.

    • “plutot que d’investir des milliards dans la recherche de remedes, si on commencait par en chercher les CAUSES et les éliminer?”

      Les causes peuvent varier d’un cancer à l’autre mais, règle générale, les moyens de prévention sur lesquels nous pouvons faire quelque chose (aux dernières nouvelles, notre génétique on ne peut pas la changer et il faut faire avec) sont tout à fait à notre portée. Entre autres :
      – ne PAS fumer
      – ne PAS boire d’alcool
      – bien manger (les fruits, les légumes et les fibres sont nos amis et devraient constituer la majeure partie de notre alimentation)
      – faire de l’exercice physique régulièrement
      – se protéger du soleil

      Et qu’est-ce qu’on fait? On ne bouge pas. On mange mal ; la plupart des gens disent qu’ils mangent bien alors qu’en réalité notre alimentation est généralement loin d’être optimale. On boit de l’alcool en donnant l’excuse de “c’est bon pour le coeur” alors que le fait de boire n’importe quel type d’alcool augmente le risque de cancer et que le moins tu en bois le plus tu diminues ce risque. Ça fait des décennies qu’on ne cesse de répéter que fumer ce n’est pas bon pour la santé et selon les statistiques de 2011 au Canada, encore 1 personne sur 5 n’a toujours pas compris le message, c’est énorme! Pour couronner le tout, on va se faire “bronzer” au soleil de midi à 15h00 parce que c’est dont beau avoir le teint basané ; et faudrait surtout pas mettre de crème solaire c’est full produits chimiques et les rayons UV c’est naturel genre…

      30 ans plus tard, lorsque les méchants docteurs nous diront qu’on a le cancer (parce que non le cancer qu’on a diagnostiqué il y a 2 semaines n’est pas apparu du jour au lendemain, il est plus probable qu’il ait “poussé” pendant des années avant qu’il ne soit détectable pour reprendre l’analogie des pissenlits), et bien là on blamera les pesticides, la pollution, les éclipses solaires, le réchauffement climatique, et pourquoi pas les vaccins.

      On ne remettra surtout pas en question notre propre responsabilité individuelle dans tout ça (et je ne tente surtout pas d’insinuer ici que tout le monde est “responsable” de son cancer il y a certainement des cas où malgré toute la bonne volonté du monde ça peut arriver quand même). Mais d’un autre côté, ne sommes-nous pas les premiers responsables de notre santé? Ce n’est pas la faute de l’industrie pharmaceutique, des médecins ou de je ne sais qui d’autre si pendant la majeure partie de notre vie, on a préféré regarder la télé en mangeant des chips plutôt que d’aller courir, préféré boire une bière avec une petite cigarette plutôt que de manger du brocoli.

      • Pour que les citoyens soient responsable de leur cancer, ils faudrait qu’ils soient informés et non pas manipulé, qu’ils aient le choix.
        Le tabac est un bon exemple : les états font tout pour éviter que les ventes chutent : monter doucement le prix, dénigrer la cigarette électronique, faire des campagnes bidon qui n’ont aucun effet depuis des années.
        Pendant ce temps les cigaretiers essaient de toucher les plus jeunes, la pub est faite à travers les films, le lobying (=corruption) bat son plein.

        • Effectivement il manque beaucoup d’éducation dans le domaine de la santé en général. Par contre, pour les produits du tabac c’est assez difficile maintenant de dire que l’on “n’était pas au courant” que ce n’est pas bon pour la santé. C’est indiqué noir sur blanc sur les paquets avec de belles images dégueulasses en prime.

          Pour le reste de mon commentaire, je vois vraiment mal comment quelqu’un pourrait penser que de manger de la poutine c’est meilleur pour la santé que de manger de la salade ou encore que d’être sédentaire n’est pas pire que de faire de l’exercice. Les gens sont à ce point mal informés et manipulés selon vous? J’ai de la misère à croire ça mais si c’est vrai, il reste beaucoup de chemin à faire.

    • Ah mais les causes SONT recherchées ; les sites d’info généralistes sur le cancer que je connais donnent des infos sur les facteurs de risque et la recherche se poursuit dans ce champ.
      http://www.e-cancer.fr/prevention
      (Leur page sur les pesticides s’inquiète plus pour les personnes exposées professionnellement (agriculteurs) ou les femmes enceintes, que pour les consommateurs lambda exposés via l’alimentation.)
      http://www.e-cancer.fr/prevention/environnement/espace-grand-public/les-pesticides

      Il y a des recommandations pour diminuer ses risques de cancer : http://pourquoilecielestbleu.cafe-sciences.org/articles/les-aliments-contre-le-cancer-point-final/
      http://cancer-code-europe.iarc.fr/

      Mais le cancer ne sera jamais inévitable à 100%. (Notez le site de l’InCa : “On considère que 4 cancers sur 10 pourraient être évités.”)
      (Cette page en anglais explique cela assez bien. Le cancer arrive quand des cellules mutent et deviennent anormales, ce qui peut arriver “naturellement” ; la plupart sont détruites mais certaines passent entre les gouttes. Le cancer est favorisé par tout ce qui peut induire des mutations (tabac, soleil, radon…). Et enfin, plus on vit longtemps, plus on a de risques de développer un cancer.
      http://www.skepticalraptor.com/skepticalraptorblog.php/prevent-cancer-12-easy-steps-ok-easy

      • Aussi, voir le début de cette BD :
        “* Note : Cette BD explique ce qu’est le cancer et comment on le soigne lorsqu’il est diagnostiqué. Je n’y parle pas de prévention, pas parce que ce n’est pas important (au contraire), mais tout simplement parce que c’est un sujet super vaste, que j’aborde indirectement à l’année en incitant les gens à adopter de saines habitudes de vie.”

      • Dans un monde capitaliste, la recherche des causes d’un probleme n’a aucun interet puisque ça reviendrait à couper la branche lucrative des traitements.

        Combien de budget investi dans la recherche des causes et combien dans les traitements? je serais curieux de connaitre la proportion.

        Et une fois les faits avérés par les études, quels sont les effets? aucun…

        On sait aujourd’hui que les pesticides sont une des causes avérée : http://www.ligue-cancer.net/article/26533_les-pesticides-facteurs-de-risque-de-certains-cancers
        Que fait on? rien, on dénigre les alternatives.
        Le principe de précaution voudrait qu’on élimine ces produits, puisqu’on peut très bien s’en passer. Mais les profits sont plus fort.

        Personnellement je n’ai aucune confiance dans les états et les organismes publics.. On sait très bien ce qu’il s’est passé pour l’amiante et le sang contaminé. Personne n’a été condamné, des miliers de gens sont mort.

        Probleme: impossible de ne pas subir, ils en ont mis partout, même les napes fréatiques sont polluées…

        • On ne peut pas se passer des pesticides. On a un gros problème avec le CO2 et les cultures bio sont 30% moins rentables que les normales. Donc rejette plus de CO2 pour la même production. En fait on a le choix, un certains nombres de cancer ou plus de CO2 ou les ogm (qui font très peur à une population qui est adepte de la théorie du complot). Désolé, mais il n’y a pas de choix “parfait”. Il n’y a pas de bon ou de méchant, il y a de la nuance. En fait en science c’est toujours de la nuance, c’est pour cela que son message n’est pas assez “sexy” pour une partie de la population qui préfère croire n’importe quel beau discours que de regarder la réalité en face.

        • Si je peux être d’accord avec le fait qu’il pourrait y avoir plus d’effort au niveau du principe de précaution, je vous trouve particulièrement gonflé de pérorer avec “la recherche des causes n’a aucun intérêt” (alors que je viens de fournir des liens qui détaillent de l’info grand public sur les causes) et des fausses questions du genre “je serais curieuse de connaître les proportions”.
          Au lieu de poser des questions qui sont en fait des insinuations, cherchez donc les vraies stats des proportions dans la recherche.
          Et Josée D a posté plus une traduction en français de ce que je tentais de vous expliquer : une partie des cancers resteront de toute façon inévitables, la cause étant tout bêtement l’âge. (même si, oui, on peut agir sur des facteurs extérieurs comme le tabac ou les pesticides)

        • Un autre exemple d'”absence d’infos sur les causes et d’absence d’actions” : http://www.cancer-environnement.fr/50-Actualites.ce.aspx
          Suffisant ? Non, sans doute pas. Mais dans ce cas, prouvez que vous avez une connaissance plus évoluée des enjeux et insuffisances du milieu, en publiant par exemple un avis / rapport d’association militante.

    • Les aliments bio (plantes) produisent leurs propres pesticides lorsqu’elles sont attaqué par les insectes… Donc vous allez juste remplacer un pesticide qu’on connait, qu’on a étudié, par un paquet de pesticides qu’on ne connait pas… Bonne idée. Pour le reste, voyons éliminer toutes les choses qui peuvent donner le cancer… c’est pas possible, il y en a trop…

  44. Ayant moi même eu un cancer en 2013 et une greffe de moelle osseuse en 2014, j’ai bien aimé votre bd. Ca m’aurait été fort utile pour expliquer à mes enfants qui trippent bd. Ce n’est pas évident à expliquer aux enfants… Dire la vérité sans faire peur. Je suis encore là, mes pissenlits sont parties. LOL!

  45. Merci pour la BD, j’aurais aime l’avoir sous la main pour expliquer aux enfants quand mon conjoint a été diagnostiqué l’hiver dernier… Continuez votre bon travail de vulgarisation!

  46. Bonjour!

    Super vulgarisation!

    J’aimerais savoir si cela vous dérangerais que je présente votre BD en introduction à mon cours sur le cancer en deuxième année de la technique en soins infirmiers au Cégep de Granby. Ce cours est plutôt aride et votre BD aiderait mes étudiants à comprendre.

    Merci beaucoup!

    Jasmine Lacharité, enseignante en soins infirmiers Cégep de Granby

  47. Mon papa est en récidive de cancer et je trouve cette bd absolument génial pour expliquer aux enfants mais aussi aux proches qui ne comprennent pas tout le temps …
    encore un grand merci de prendre cette maladie avec une pointe d’humour car effectivement c’est lourd, dur et éprouvant mais on reste avec nos espoirs, nos sourires et l’envie de se battre a tout moment !

  48. Existe-t-il une bd sur la sclérose en plaques?

  49. “c’est l’un des domaines de recherche les plus actifs et prometteurs” sauf… concernant les cancers pédiatriques, trop rares et donc pas assez “rentables” pour que les labos pharmaceutiques investissent dans la recherche….
    Mon petit bébé avait 5 mois quand son cancer a été diagnostiqué. Par quoi ses petites cellules toutes neuves ont elles été polluées: le soleil? le tabac? son alimentation? le stress?….
    merci pour cette BD qui ne m’a rien appris, évidemment je suis devenue une pro en oncologie! Mais elle me servira peut etre pour expliquer aux enfants, un jour.

    • Il n’y a pas que les labos pharmaceutiques qui investissent dans la recherche. Je suis dans la recherche publique, et je constate malheureusement une baisse des financements alloues a la recherche contre le cancer. En France, les maladies génétiques infantiles obtiennent d’énormes financements pour des maladies qui ne touchent pratiquement personne, alors que le cancer concerne beaucoup d’enfants.
      J’espere pouvoir continuer a travailler sur le cancer en dépit de cela, mais je ne peux pas continuer dans la précarité.
      J’espere que votre enfant se porte aussi bien que possible en dépit de cette saloperie de cancer.

      ps: pour l’auteur de ce blog, un grand merci, j’adore votre blog. Ca fait vraiment plaisir que quelqu’un parle de cancer de manière aussi claire.

  50. Bonjour, Je trouve cette Bd bien adaptée ; on manque souvent de supports de ce type. En revanche, sachant que celle est destinée aux enfants, pourquoi avoir attribué un trouble du comportement aux cellules cancéreuses au risque que l enfant puisse faire un amalgame entre l un de ses camarades Tdah et le cancer ?

  51. Tu devrais faire une affiche avec ce thème qui met le parallèle entre les pissenlit et le cancer. Ce serait super pour expliquer aux patients ou mettre dans la salle d’attente!

  52. l’auteur ne connait peut pas l’expression “manger les pissenlits par la racine”? l’association du cancer avec cette plante n’est pas vraiment bien choisie

  53. Il serait donc intéressant de mentionner à tout le monde ce que VOUS vous auriez fait à la place. Si vous vous y connaissez mieux que les oncologues qui ont participés à l’élaboration de cette BD, l’humanité aurait bien besoin de vos lumières. Il serait aussi bien de nous informer de votre bagage professionnel…

  54. Denis Jolicoeur

    Bonjour, c’est tellement bien fait! Félicitations! Je suis kinésiologue et je travaille à la Fondation Québécoise du cancer auprès des patients qui eux-mêmes ne comprennent pas toujours très bien ce qui leur arrive. J’ai partagé l’information avec tous mes collègues. Bravo

  55. Bonjour,

    Tout d’abord, merci beaucoup pour ce super travail de vulgarisation. Je suis votre blog depuis longtemps déjà avec toujours autant de plaisir.

    Ce qui motive mon commentaire, c’est un manque, à mon sens, dans cette BD. Aussi formidablement bien faite soit-elle, elle laisse une zone d’ombre sur les raisons pour lesquelles la recherche et les traitements peinent à être efficaces, et de nombreux commentaires illustrent bien ce manque: “Pourquoi la recherche avance pas?”, “Si Big Pharma n’avait pas de gros intérêts dans le cancer, on saurait déjà le guérir efficacement”, etc, etc.

    Sauf que ce n’est pas si simple:

    LE cancer n’existe pas.

    Ce sont DES cancers. Et il y en a des pleines charrettes.

    La BD suivante illustre parfaitement mon propos, pour les anglophones (MUST READ): http://tapastic.com/episode/58081

    Pour les francophones, je brode:

    Le cancer est une vaste classe de maladies qui ont en commun les caractéristiques très bien décrites par la BD du Pharmachien. Seulement voilà, d’un patient à l’autre, et même chez un même patient d’un stade à l’autre, le mode de fonctionnement des cellules peut varier de manière radicalement différente, d’un point de vue:
    – génétique
    – métabolique
    – bioénergétique

    C’est pourquoi un même traitement va très bien fonctionner pour Patient A, mais ne fonctionnera que très mal sur Patient B, et qu’il ne fonctionnera pas non plus sur Patient C parce qu’il a été administré trop tard chez lui, et que le sentiment d’injustice, d’impuissance et de frustration autour des patients est insoutenable.

    C’est pourquoi les gens ne comprennent pas pourquoi on n’a toujours pas trouvé un traitement efficace. Ce n’est pas un traitement qu’il faut chercher, mais de nombreux traitements différents qui impliquent de devoir d’abord:
    – Identifier les différents types de cancers, quelles sont les mutations génétiques, quels sont les remodelages métaboliques, etc;
    – Arriver à trouver parmi tous les acteurs des cibles thérapeutiques prometteuses, AKA des acteurs *incontournables* dans les cellules cancéreuses;
    – Développer des moyens de traiter ad hoc qui ne démolissent pas tout sur leur passage avant d’arriver à la cible.

    C’est pourquoi les explications fournies aux patients et à l’entourage semblent toujours manquer de cohérence d’une histoire à l’autre, car il n’y a pas qu’une maladie. Il est très compliqué d’informer avec précision sur ce qui se passe et de manière accessible sans rentrer dans les détails techniques. Ce n’est facile pour personne. Ni pour le corps médical qui fait ce qu’il peut avec le peu d’information dont il dispose, ni pour les patients et la famille qui ont l’impression d’être face à une maladie capricieuse et fourbe, alors qu’il s’agit d’une maladie très spécifique dont on sait encore trop peu.

    Mais la recherche avance, voie métabolique par voie métabolique, oncogène par oncogène. Étant dans la recherche en biologie j’en suis témoin chaque jour.

    Il y a de l’espoir. Beaucoup. :)

  56. Le pissenlit est tellement bon… et sain à consommer! Je ne vois pas comment on puisse vraiment se rendre à les induire de pesticide… à moins de vouloir développer un cancer!

    Cela dit, si un médecin me “prescrivait” de m’enlever au scalpel toutes mes plaques d’eczéma sous prétexte que ça me permettrait “peut-être” de ne plus en avoir, je parlerais d’incompétence patente car bien sûr cela ne traite pas du tout la racine du problème. Le cancer, lui, vous croyez qu’il arrive aussi sans raison? Il n’est pas plus irréversible que l’eczéma.

    Ne me dites pas s’il vous plaît que s’il existait un remède naturel, tout le monde serait au courant. Les pharmaceutiques ont BEAUCOUP DE POUVOIR et AUCUN INTÉRÊT à laisser courir une telle information. C’est comme ça qu’on continue de penser par exemple que les alternatives naturelles n’ont absolument aucun pouvoir curatif, alors qu’au contraire, les habitudes de vies ont tout à voir avec l’état dégénératif de notre santé!!

    Savez-vous que les cellules cancéreuses ne vivent que pour le sucre? Ça fait réfléchir… Une bonne cétose les amis?

    À bientôt,

    • Salut Nadette,

      Je ne te cacherai pas que ce genre de commentaire me déprime profondément…

      “si un médecin me prescrivait de m’enlever au scalpel toutes mes plaques d’eczéma sous prétexte que ça me permettrait peut-être de ne plus en avoir, je parlerais d’incompétence”

      Donc un médecin est incompétent lorsqu’il utilise le traitement le plus efficace ?

      “Ne me dites pas s’il vous plaît que s’il existait un remède naturel, tout le monde serait au courant.”

      Beaucoup d’agents chimiothérapeutiques sont d’origine naturelle. Pour n’en citer qu’un : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paclitaxel

      “Savez-vous que les cellules cancéreuses ne vivent que pour le sucre?”

      En fait, toutes les cellules du corps humain, sans exception, s’alimentent de sucre. Tu lis trop de sites web douteux Nadette… (http://lepharmachien.com/pire-du-web-2014/)

      Olivier

      • Prenez l’oxygène pur… en grande dose, il est toxique comme n’importe quoi hors de son contexte. Isoler un composé naturel ne le rend pas sûr pour la santé. Mais c’est vrai que ça permet de se créer des brevets et faire un peu (beaucoup) d’argent en prétextant vouloir sauver le monde.

        Je ne pense pas que un traitement efficace contre une maladie soit un traitement qui vise le symptôme. Visez la cause, vous ne vous en porterez que mieux. Je suis quand même en train de me demander si je ne devrais pas me faire enlever mes plaques d’eczéma au scalpel…. lol je n’en ai plus, c’était pour rire. J’ai traité la cause.

        C’est absolument vrai que toutes les cellules du corps utilisent le sucre… bravo! Le seul hic, c’est que seules les cellules cancéreuses sont dans l’impossibilité d’utiliser autre chose, comme lorsque votre corps se trouve en absence de sucre (cétose) et qu’il doive brûler des corps gras à la place (saviez-vous que le cerveau ADORE brûler les corps gras?). Mais vous savez, qui gagnerait à diffuser une telle information? Peut-être le fermier, certainement pas le pharmacien.

        Pour conclure, je dois me répéter… le pissenlit est toujours aussi bon à consommer! S’il-vous-plaît ne les aspergez pas!

        Bien à vous,

  57. mon mari a le cancer et lui a fait du bien de lire histoire sa fait reflechir

  58. J’avais bien aimé l’article sur les vaccins, mais pour celui-ci je trouve que c’est un peu maladroit de comparer une cellule cancéreuse à une personne avec TDAH. Pour ces derniers, ce ne sont pas forcément des parasites de la société, certains s’adaptent bien

  59. Nathalie Lemaire

    Ben moi, j’ai bien souri à la lecture de la BD….

    En traitement en ce moment contre cette “pourriture” …C’est bien ce que vous avez fait Olivier … La première chose que j’ai cherché à savoir c’est comprendre comment fonctionne cette m…(maladie)…Savoir c’est bien , comprendre c’est mieux !

    Pourquoi on développe cancer et métastases? Alors là…. Je ne bois pas, mange équilibré, ne fume pas, fait du sport depuis 35 ans…… Alors ? What else ?

    Quand je lis les reco de certaines personnes sur les causes etc… ça m’agace un peu…Il y a une part de “malchance” , oui, pourquoi à un moment donné il y a mutations génétiques …

    Nathalie

  60. on peut faire tous les baratins qu’on veut ;les faits sont la : chimio + rayons + 4 produits complementaires pour eviter ou reduire les effets secondaires qui,eux meme provoquent
    des effets secondaires etc = mort assurée ! =tres haute toxicité du corps auquel on lui rajoute
    cette benne a ordures qui rapporte un max de fric aux labos-pharmas et toubibs;depuis le temps qu’on cherche !!!…moi ma femme ils me l’ont tué ! j’ai vecu dans le corps medical pendant 8mois
    et assisté a tout outre la suffisance de certains toubibs,et j’ai vu ma femme en over dose toxique
    et partir dans d’atroces souffrances: alors gentille la BD, mais ces raisonnements de sophistes
    ne font mousser que leurs createurs…..quand ceux la meme denigrent systematiquement les
    medecines alternatives qu’ils n’ont pas etudié,j’ose dire que ce sont des criminels……
    aller jeter un oeil sur 3 bouquins qui vous donneront la couleur sur ce qui se passe derriere le rideau ( edt. tredaniel ” chercheurs exclus et savants maudits de …p.LANCE “….on verra
    si cette petite bafouille sera laissée sur votre site….les consciences commencent serieusement
    a s’ouvrir devant tant d’arbitraires et heureusement…

  61. De toute façon monsieur le Pharmachien, cé sur que cé bien plus payant pour vous de faire vendre des médicaments que du pissenlit. A tient tient, dans le journal d’aujourd’hui de Montréal, Le biochimiste de l’Université de Windsor, Siyaram Pandey, a en effet reçu l’autorisation de Santé Canada pour tester des extraits de la racine de pissenlit pour soigner des patients atteints de cancer en phase terminale…….

    a cé vrai, ca doit être un homéophate déguisé en biochimiste (Je ny avais pas pensée)

    • Je réponds bien en retard à ce commentaire.
      Si il fait ses preuves, l’extrait de pissenlit deviendra un médicament lui aussi hein.
      Si les un essai clinique a été entamé, c’est que ce produit a fait ses preuves dans les études préliminaires, ce qui n’est pas encore une garantie qu’il donnera des résultats intéressants (mais espérons-le). Dans tous les cas, il a déjà derrière lui des preuves plus solides que les produits homéopathiques.
      Je trouve presque amusante votre diatribe qui ne tient pas compte du fait que le pissenlit dans la BD est simplement utilisé comme métaphore (pour sa tendance à s’étendre) ; son possible intérêt thérapeutique est hors sujet par rapport à la BD.

      • Vous avez tellement raison. Cette métaphore est excellente pour illustrer l’incroyable tendance des gens à vouloir un fixe esthétique rapide plutôt que de considérer un changement moins facile et peut-être moins rapide mais probablement plus durable. Le poison, la chirurgie, l’expert en ci, en ça, fixez moi ça au plus rapide, ça me dérange et je n’ai aucune intention de changer mes habitudes.

        Autrement, non, cette métaphore ne marche pas très bien. Les pissenlits, avant d’être devenus une “nuisance visuelle”, était une source de nourriture. Hé bien hé bien!
        Le voyez-vous à quel point nous sommes rendus domestiqués (et fiers en plus)?

  62. Jean-Louis Ostrowski

    Jello
    Atteint d’un cancer du colon au stade4 (métastases au foie et aux poumons) J’ai “subi” après l’opération initiale du colon une chimio complète (folfox) suivie d’une opération au foie et une radio-thérapie pour les métastases pulmonaires, le tout en un peu moins de 10 mois.
    Je suis en complète rémission et peut être guéri…
    Certains commentaires sont aberrants, théories du complot, croyances anti-scientifiques, bref d’une imbécillité consternante. On retrouve d’aileurs les mêmes idioties à propos des vaccins, venant probablement des mêmes personnes.
    La bêtise humaine est insondable!

    • Essayez de contenir votre frustration monsieur Ostrowski. La bêtise humaine n’est pas toujours du côté qu’on la croit.
      Prenez quelques instants pour écouter ce docteur expliquer pourquoi les traitements conventionnels donnent souvent “l’impression” d’être en rémission. youtu.be/aYXJNUvIT3I

      En attendant de savoir qui est bête, réalisez un peu que science ne connait pas grand chose elle non plus, et qu’il arrive aussi que même chez les gens les mieux intentionnés comme les médecins et les pharmaceutiques, l’$$ est toujours là pour teinter les perspectives. Tous les gens qui ont des réticences envers la médecine moderne ont souvent de bonnes raisons d’en avoir, malheureusement sans la tant réclamée étude scientifique qui prouvera leurs dires.

      Bonne rémission,

      • Nadette, parlant de bêtise humaine, j’espère que tu réalises à quel point c’est déplacé et égocentrique de faire la morale à une personne atteinte du cancer à propos des illusions de la rémission et de complots de l’industrie pharmaceutique.
        SVP ne plus commenter sur mon site à l’avenir si c’est pour manquer autant de délicatesse.
        Olivier

        • Toutes mes excuses, monsieur Bernard, si je vous donne l’impression d’insulter qui que ce soit. Je pense néanmoins qu’une opinion ne se qualifie pas de “bêtise” simplement parce qu’elle ne reflète pas ce qu’on pense personnellement. Et sérieusement, si être malade vous donne l’autorisation de dire absolument n’importe quoi en toute immunité, je ne vois pas l’utilité de dialoguer. Je soulignais que la bêtise n’est pas toujours où on la crois, ne croyez-vous pas qu’il faille se remettre en question régulièrement?

          Avez-vous seulement pris un moment pour suivre le lien dans mon message “offensant”? La chimiothérapie n’apporte pas nécessairement la solution la plus apte à guérir les gens. La science évolue tranquillement, et les gens ont intérêts à continuer à s’éduquer. Justement pour choisir une cure qui pourrait s’avérer plus efficace que celles que l’on entend parler tous les jours dans les médias. Qui ne sont pas très efficaces, soit dit en passant.

          En général, les écoles ne forment pas les médecins et les pharmaciens à traiter les malades, mais bien à traiter les maladies. Sans maladie, pas de business. Sans entrer dans une théorie de complot que je crois extrême de toute façon, l’argent est une source de biais important dans le domaine de la médecine, et la grosseur des compagnies modernes contribue largement à diminuer le sens des responsabilités qui repose sur les épaules de chacun. Si tout le monde l’accepte, si tout le monde le fait, ce doit être acceptable. Il y a beaucoup de choses que l’on accepte aujourd’hui qui à mon avis sont parfaitement inacceptables.

          Bien à vous.

  63. Baptiste Vandel

    Bonjour Pharmachien !
    J’ai récemment lu le livre “Les maladies dégénératives, les propositions du Docteur André Gernez”, livrant des propositions de prevention active des maladies dégénératives dont le cancer reposant simplement sur le principe de destruction précoces des cellules mutantes bien avant leur prolifération – sachant que quand le cancer est détecté ce sont plusieurs milliards de cellules qui sont présentes – quand elles ne sont que quelques milliers voir millions. Je conseille cette lecture au plus grand nombre désireux de comprendre l’ensemble des maladies dégénératives connues (Alzheimer, Parkinson, l’autisme, la schizophrénie, le cancer…) et découvrir des proposition de prévention active autour de ces maladies.
    Pour info le Docteur André Gernez et un médecin français ayant reçu le prix “Hans Adalbert Schweigart” délivré par un jury composé de nombreux prix Nobel au sommet de l’Union Mondiale pour la Protection de la Vie en 1979 pour l’ensemble de ses travaux sur les maladies dégénératives.

    Je penses que le seule bonne manière d’appréhender le cancer est de ne pas attendre qu’il se déclare pour réagir. Les cellules mutantes apparaissent de manière naturelle, nous sommes donc tous probablement sujet a contracter un cancer. Ce sont ce genre de travaux qui sont malheureusement délibérément occulté ou très peu médiatisé pour une raison qui m’échappe…

    Merci pour le travail que vous faites !
    A bon entendeur.

  64. Génial, absolument fantastique! Étant recement diagnostiquée du cancer du sein ceci nous à permis à moi et mon fils de 10 ans de mieux comprendre sans dramatiser! Merci

  65. Bonjour, c’est un maudit français qui vous écrit !

    Je viens de tomber par hasard sur votre site que je trouve excellent et bien équilibré.
    Ma femme a été diagnostiquée début octobre 2013 d’un cancer du pancréas localement avancé, non opérable. Elle a été traitée par chimiothérapie (elle en est au 3ème protocole) et radiothérapie. Des métastases hépatiques sont apparues en novembre 2014. En février 2015, elles avaient légèrement régressé, mais d’autres métastases sont apparues dans un ovaire et en mars elle a subi l’ablation des ovaires. Pour le moment elle est en chimio “folfiri 3”.

    Tout ceci pourrait sembler apporter de l’eau au moulin des opposants aux thérapies “classiques” ou “officielles”. Sauf que… nous sommes aujourd’hui à 21 mois du diagnostic, alors qu’il y a seulement quelques petites années (et trop de sites Internet continuent à donner ces chiffres) on donnait une espérance de survie de 6 mois à partir du diagniostic pour ce type de cancer. Dans le service d’oncologie où elle est traitée, elle n’est pas un cas isolé : de nombreux patients y sont traités comme elle depuis plusieurs années pour des cancers du pancréas ou d’autres cancers digestifs graves. Et de plus elle a un bon état général, une bonne qualité de vie, et les effets secondaires à la chimio sont bien maîtrisés.

    C’est le 1er point que je voulais apporter ici : oui, les traitements par chimiothérapie ont fait et continuent à faire des progrès considérables depuis une dizaine d’années, et c’est une source d’espoir immense pour des millions de malades de par le monde.

    Le 2ème point qu’il me semble nécessaire d’aborder compte tenu de la malfaisance (je pèse mes mots) de certains extrêmistes des médecines “alternatives” est celui-ci : ces progrès et cet immense espoir sont le fait de la recherche, de la médecine et de la pharmacie “officielles”, et non de la médecine “holistique”, “quantique” et tuttiquantique. Des milliers de chercheurs dans le monde essaient de nouveaux protocoles, les recherches en immunothérapie, sur les cellules souches ou les thérapies ciblées, entre autres, sont extrêmement actives et prometteuses tant les résultats positifs arrivent nombreux, presque chaque mois. Dénigrer ces efforts au prétexte d’un “big pharma brother” assoiffé de puissance et d’argent est stupide – et criminel quand ça aboutit à détourner des malades des voies de guérison les plus sérieuses. Bien sûr, l’industrie pharmaceutique représente des intérêts considérables et le cours de bourse est trop souvent déterminant dans les politiques de recherche et les décisions de mise sur le marché de tel ou tel médicament. Bien sûr, des études statistiques sont volontairement biaisées pour promouvoir telle molécule plutôt que telle autre. Mais globalement, malgré les défauts propres à toute activité humaine, la recherche avance à grands pas et c’est faire grave injure aux chercheurs, médecins et pharmaciens de les considérer comme complices, conscients ou inconscients, de je ne sais quel complot planétaire à caractère mafieux.

    Quant aux traitements “alternatifs”. Il est indispensable de distinguer les approches qui s’appuient sur une base rationnelle, des délires de certaines têtes creuses, d’ignorants crasses, d’illuminés, de charlatans, de petits et de gros malins, d’escrocs ou de sectes. En bientôt 2 ans de recherches personnelles pour comprendre le cancer de ma femme et pour ne négliger aucune piste sérieuse de traitement, j’ai fait plusieurs fois le tour du web concernant les thérapies anti-cancer, et j’y ai vu tout et n’importe quoi, et souvent le pire. Entre les causes psychologiques des cancers (choc affectif… tiens, mon vieux chien a un cancer de la prostate, c’est sans doute à cause du facteur qui lui balançait sournoisement un coup de pied quand j’avais le dos tourné), l’émetteur d’ondes radio multi-fréquences qui permet de diagnostiquer et de guérir à peu près tout, les lavements au café, les amandes d’abricot, ou encore les doses massives de vitamine C (préconisées d’ailleurs par un prix Nobel, s’il vous plaît !) dont il a été démontré par la suite qu’elles avaient plutôt tendance à favoriser des cancers plutôt qu’à les prévenir ou à les guérir… Tout, on trouve tout, toutes les fausses idées, les fausses sciences, les cas particuliers érigés en preuves, l’absence totale de la logique la plus élémentaire ou tout bêtement du simple bon sens, la magie blanche ou noire, l’obscurantisme, la croyance plutôt que la connaissance. Sans parler des escrocs vendeurs de poudres de perlinpinpin ou de cures à 10 000 $ qui n’ont rien à envier à leurs pendants de la pharmacie officielle dont ils dénoncent les turpitudes.

    Contrairement à une idée courante, qui était d’ailleurs mienne au début de mes recherches, les approches “alternatives” font l’objet de nombreuses recherches et d’études statistiques. Certes insuffisantes, mais loin d’être négligeables, et en progression rapide ces derniers temps. Bien sûr, il n’y a étude que s’il y a une présomption raisonnable d’effet préventif ou curatif, présomption venant de constatations à large échelle (par exemple le curcuma dont la consommation semble corrélée à une moindre fréquence de certains cancers en asie du sud), ou certains champignons, et beaucoup d’autres plantes d’usage traditionnel. Ce n’est pas par hasard qu’ont été mis au point de nouveaux traitements – et des plus efficaces – à partir de la pervenche de Madagascar ou de l’if (plactitaxel qui fait partie des chimiothérapies parmi les plus efficaces contre certains cancers).

    Il n’y a donc pas de barrière entre la médecine “officielle” et les médecines “alternatives”, traditionnelles, phytothérapie, etc. Le curcuma par exemple, fait l’objet, au même titre que de nombreuses autres plantes, de dizaines d’études dans des laboratoires du monde entier. Ceci étant, ces études ne sont pas suffisamment abouties pour permettre une préconisation. N’empêche que l’on consomme avec ma femme beaucoup plus de curcuma dans nos repas quotidiens. Que les déprimés, les coléreux, les indignés, les redresseurs de tort, les lanceurs d’alerte et les révoltés de tout poil se calment : si un labo trouve un produit miracle contre le cancer, personne ne pourra passer l’information à la trappe !

    La bonne approche, à ce jour, me semble être d’articuler avec discernement les traitements “classiques” : chimio, radio, chirurgie, avec une alimentation saine (oui aux jus de fruits et légumes par extracteur, mais sans excès – les cures de 42 jours sont déraisonnables – oui à plus de poisson et moins de viande, etc.) et quelques compléments phyto (toujours en concertation avec l’oncologue pour éviter toute interaction négative avec la chimio, car ce n’est pas parce que c’est phyto et “naturel” que c’est anodin) comme le curcuma, le desmodium évidemment pour soulager le foie pendant la chimio, certains champignons qui ont fait l’objet d’études sérieuses (coriolis par exemple).

    Et que les excités arrêtent de raconter n’importe quoi : sans la chimiothérapie, ma femme ne serait
    plus là.

    • Germain, j’aimerais que tout le monde puisse lire ton commentaire extrêmement bien construit, intelligent et balancé.
      Un énorme merci d’avoir partagé ce précieux témoignage !
      Olivier

  66. Merci Olivier, mais je crois que je suis arrivé un peu tard sur cette discussion qui ne semble plus consultée.
    Félicitations pour ton site ! Continues !

  67. J’ai vu une vieille recette de grand mère. Vous en pensez quoi ?
    “La combinaison miraculeuse de citron et bicarbonate de soude 10000 fois plus puissante que la chimiothérapie”

  68. Merci pour cette article comme pour ton travail en général. Agréable à lire, accessible, sourcés…
    Je n’émettrai aucuns commentaires sur la partie médicale de cet article, je n’en ai pas les compétences. Par contre pour les pissenlits, l’exemple est bien choisit mais il y a quelques petites choses qui font bondir mon cervelet d’agronome. Pour l’éradication de ces derniers, je ne suis pas sûr hélas qu’aucune des trois méthodes ne fonctionne sur du long terme. On peut espérer un résultat si tu passes la tondeuse avant que la plante monte en graîne durant au moins cinq ans et isoler le jardin de manière parfaitement hermétique pour qu’aucunes autres graînes remarquablement bien équipées pour se disséminer avec le vent ne vienne le “contaminer” tout en “épuisant” peu à peu cette plante vivace par une coupe régulière (ou bien un grand coup d’herbicide, ça marche aussi ;-( ) pour que d’autres plantes puissent reprendre le dessus en colonisant sa niche écologique. Et c’est là la grande différence je pense avec cette histoire de cancer. Ton jardin possède en pemanance un stock de graines très important qui attendent juste une combinaison de facteurs environnementaux pour germer et une fois les facteurs de germination réunies il lui faut les conditions adéquates pour prendre le dessus sur ce gazon que l’on cherche à maintenir (en général mélange de graminées type ray grass, fétuque, pâturin…). Du coup c’est plutôt par le changement des conditions environnementales qu’on peut faire évoluer (sur du long terme) la flore présente et pour le pissenlit c’est en grande partie une question de tasssement du sol qui va favoriser celui-ci au détriment des graminées vivaces recherchées pour la pelouse. De là a dire qu’il faut passer un décompacteur, ça risque d’être un peu dur à manoeuvrer entre le barbecue et la table de jardin ;-).
    Donc si on pousse le comparatif plus loin on peut émettre des arguments type change ton environnement en achetant une lampe narturoceci, en faisant vibrer ton ki avec la méditation et en mangeant un complément alimentaire biobionaturel va permettre une élimination “naturelle et saine” de ton cancer.
    Et si on poussait justement dans ce sens pour voir? (je sors de mon domaine de compétence, c’est plutôt une réflexion interrogative qui vient de germer à la rédaction de ces lignes – je ne veut en aucun cas dénigrer l’efficacité ou remettre en cause un diagnostic médical qui propose de la chimiothérapie our radiothérapie, ce ne sont que des questionnements – commentables et critiquables).
    Imaginons qu’on continue à comparer le cancer et le pissenlit. Tonte, radiation batman et herbicides représentent la manière curative pour rêgler l’invasion tout comme le sont le bistouri, la radiothérapie et la chimiothérapie pour le cancer. Pour le pissenlit on aurait pu prévenir son invasion en travaillant sur les conditions de ce milieu qu’est le jardin et il doit surement y avoir une part préventive dans l’apparition d’un cancer (manger diversifié, faire du sport, faire en sorte de ne pas être stressé en permanance, s’envoyer en l’air…bref tout ces petits trucs d’une bonne hygiène de vie qu’on sait tous un peu qu’il faudrait le faire mais bon y’a aussi pas mal d’autre trucs qui nous préoccupent…).
    Pour le pissenlit comme le cancer ça ne sera surement pas suffisant dans tous les cas parce qu’ on ne peut tout simplement pas maîtriser tous les facteurs et stimuli que recoivent notre corp (sans parler de la part génétique qu’on ne risque pas de faire changer le long de notre vie) pas plus qu’on ne peut maîtriser tous les facteurs environnementaux d’un jardin (bon ok si celui-ci est sous serre sur un substrat en bille d’argile on doit pouvoir s’assurer d’une non apparition des pissenlit mais bon…pas sûr que ça remplissen encore les fonctions d’un jardin). La question que je me pose c’est une fois le cancer arrivé, quel effet à l’environnement sur l’évolution de celui-ci et est-ce que le changement les conditions environnementales du malade peuvent avoir un effet significatif.
    Pour le pissenlit une partie du “gazon” va mourrir avant qu’un nouvel équilibre soit trouvé, ça reviendrait à dire que pour le cancer, le changement des conditions de vie d’une grande masse de personne en fera survivre une petite partie seulement qui se reproduira et colonisera de nouveau l’espace…Bof bof…J’imagine que c’est donc en grande partie une question de vitesse entre la reproduction des cellules d’un cancer et les changements de conditions qui permettrait d’avoir un impact dessus. Et surement aussi qu’on ne maîtrise surement qu’un pourcentage infime des conditions dans lesquelles évoluent notre corps et qu’une maîtrise complète et parfaite de celle-ci est tout bonnement impossible tant l’intéraction entre notre corps et l’environnement est complexe (ou pour reprendre l’image du pissenlit si on était dans une chambre stérile nourrir par injection…et encore pas sûr que ça aide, car ça ne prend pas en compte toute la partie psychologique et ses effets physiologiques…). Cela règle la question des solutions miracles qui vont tout changer, c’est aussi réducteur que dire que seul l’azote sert au bon développement d’une plante. Elle est sacrément complexe notre petite machine corporelle…

    Bon finalemenet peut être que l’exemple des pissenlit est parfait mais que les méthodes pour éradiquer celui-ci (plus simple d’apprendre à vivre avec 😉 – je parle que du pissenlit hein! ) ne sont pas acceptables si on parle de médecine où le but est de soigner l’individu et non pas de juste maintenir une population (avec la facilité de dériver sur des théories de sélection de l’humain sur lesquelles je n’ai aucune envie d’aller jouer tant celles-ci sont à l’opposé de ce que je rechercher pour notre ptit bout d’humanité).

    Voila, bravo à ceux qui ont lu ce pavé un peu hors sujet juste au bout

    seb,

  69. Marie-France Daoust

    Merci pour cette belle vulgarisation. Et de nous rappeler que les cancers existent depuis le début de l’humanité. Des gens passionnants s’intéressent aux effets néfastes de ce que j’appelle de la «lutte personnelle» contre le cancer : http://psymedicis.com/qui-sommes-nous/

  70. Avez-vous lue ce livre du Dr. T. Colin Campbell?
    https://en.wikipedia.org/wiki/The_China_Study

  71. Merci encore pour ce super article, j’adore les BD! Et c’est super facile à comprendre avec les pissenlits. :-) Ça aide à faire tomber de fausses idées et surtout la peur liée à l’ignorance.

    J’ai bien aimé le reportage de Découverte du 22 janvier 2017 au sujet de l’immunothérapie (et non luminothérapie lol) combattre les cancers en utilisant le système immunitaire http://ici.radio-canada.ca/tele/decouverte/2016-2017/segments/reportage/14259/immunotherapie-cancer

    Autre sujet qui pourrait être intéressant : les aliments anticancer, vrai ou faux? Étude canadienne de l’Uquam très intéressante sur la baie de sureau http://www.rcinet.ca/fr/2016/05/31/prevenir-prevention-cancer-cerveau-glioblastome-baie-sureau-borhane-annabi/

    En plus, ceux qui ont collaboré à la recherche sont des gens de chez nous situés à Thetford Mines (Fruitomed) http://fruitomed.com/ avec leur produit Immunia.

    On peut être fiers que ces recherches ont été fait ‘dans notre court’ !

    Encore merci Olivier!
    Continue ton superbe travail.

    Antoine

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)