5 mensonges au sujet des toxines… et des produits pour nettoyer le système

Les toxines, vous connaissez? Moi, j’en connais quelques-unes. Je pense entre autres au venin de serpent, à la toxine bactérienne botulique ou à celle qui cause le tétanos. Je ne pourrais pas en nommer d’autres spontanément.

Malheureusement, le mot « toxine » est désormais utilisé à toutes les sauces. D’après certains individus douteux, elles sont partout et notre corps en est plein! Mais il n’y a pas que les toxines : on nous parle aussi de « déchets » que l’on accumule et qui doivent être éliminés de notre organisme, sans quoi ils nous rendront malades.

À la pharmacie, vous trouverez toute une gamme de produits qui promettent d’éliminer ces toxines / déchets et de « nettoyer le système ». Ils portent souvent des mentions telles que :

  • « Cure détoxifiante »
  • « Programme de nettoyage interne »
  • « Favorise l’élimination »
  • « Facilite la digestion et élimine la congestion du foie »
  • « Stimule le métabolisme »
  • « Dépurifiant »

Les fabricants de ces produits font une fortune après les Fêtes, car ils arrivent à convaincre les gens qu’ils doivent « retrouver l’équilibre après avoir fait des excès ». C’est malheureusement une énorme escroquerie. Ces produits ne contiennent que des diurétiques et des laxatifs qui vous font aller aux toilettes plus fréquemment…

Je vous propose aujourd’hui, dans un but éducatif, de rire un peu de ces produits ridicules et de regarder ensemble les principaux mensonges avancés par leurs fabricants. Les affirmations suivantes ont été obtenues sur les emballages et les sites web de ces derniers.

(Note : j’ai altéré les affirmations très légèrement afin que l’on ne puisse pas les associer à des produits spécifiques)

 

Fait : Les toxines ont toujours existé dans la nature

Fait : Après les Fêtes, c'est le temps de reprendre un rythme de vie normal

Fait : Le corps n'est jamais gorgé de quoi que ce soit

Fait : Vos organes n'ont pas besoin d'aide

Fait : L'intestin a 3 cm de diamètre, alors rien en peut s'y accumuler

 

Si vous hésitez toujours à savoir si vous avez besoin de produits pour nettoyer votre système et éliminer les toxines, j’ai créé pour vous cet arbre décisionnel pratique :

Arbre décisionnel - Comment savoir si tu as besoin d'un produit pour nettoyer le système et éliminer les toxines

 

poster toxines annonce

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

(En date de mars 2014, cette BD avait plus de 15,000 likes, mais un bug les a fait disparaître… dommage)

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

187 Responses to 5 mensonges au sujet des toxines… et des produits pour nettoyer le système

  1. Moi j’ai l’habitude de demander aux patients s’ils ont besoin d’arrêter leur coeur de battre pour quelques heures quand il est fatigué! Je leur dit aussi que notre corps est très bien fait: Nous sommes auto-nettoyant!

    • J’adore ton exemple Amélie!!! En plus, quand on parle du coeur, on nous prend “au sérieux”…
      J’aime bien ton idée du corps auto-nettoyant… Je crois fermement que les gens doivent apprendre à faire plus confiance à leur petite machine interne et moins aux individus douteux qui proposent des cures miracles. Je suis bien content de voir que je ne suis pas le seul!
      Merci beaucoup pour ta visite et pour ton commentaire!
      Olivier

  2. Une question pour le (ou les) pharmachien, oups, pharmaciens: Pourquoi vent-on ces produits en pharmacies alors!!!!
    En passant, j’ai adoré et bien rigolé.
    Sylvie Larouche, Dt.P.

    • Sylvie, tu viens de poser la question à 10000$… et je dis 10000$ parce que c’est sûrement ce que ces produits rapportent à chaque mois en profits aux pharmacies qui les vendent!

      D’ailleurs, pourquoi les pharmacies vendent-elles des bracelets en noisetier et de l’homéopathie? Je vois essentiellement 3 raisons:

      1) Raisons financières: Comme je viens de le mentionner, ces produits coûtent très cher par rapport à leur valeur réelle (nulle). Les marges de profits pour les pharmacies sont donc élevées.

      2) Répondre à la demande des clients: Les pharmacies veulent avant tout attirer et satisfaire la clientèle. Si les gens demandent les produits pour nettoyer le système, c’est à l’avantage d’une pharmacie de les garder en stock.

      3) Ignorance, manque d’intérêt ou autres motifs: Certains pharmaciens propriétaires n’ont pas vraiment d’opinion sur ces produits ou ne se sont jamais questionnés à propos de leur efficacité. Aussi, crois-le ou non, il existe certains pharmaciens qui recommandent ces produits. Sans vouloir créer de polémique, l’un des mes confrères pharmacien, très connu et réputé au Québec (pour qui j’ai du respect, mais avec qui je suis en désaccord à de multiples niveaux), affirme que les produits pour nettoyer le système peuvent être utiles et même aider à éliminer les “métaux lourds” (… sans commentaire). Ce dernier propage d’ailleurs le mythe des “toxines”. Je trouve cela plutôt triste et surtout bien dommage pour la population qui se fie à de telles affirmations pseudoscientifiques.

      En conclusion, c’est à la discrétion de chaque pharmacien(ne) propriétaire de vendre ou non ces produits. De mon côté, je fais ma part en sensibilisant le public!

      Merci Sylvie pour cette excellente question qui m’a inspiré cette réponse bien étoffée!!!

  3. Heureusement ou malheureusement, il y a des effets placebo à tous ces produits. Pour certains produits, les effets placebos peuvent atteindre jusqu’à 30 à 50%. Il est plus important de savoir si ces produits sont toxiques pour l’organisme. S’ils ne sont pas toxiques et que l’effet placebo fonctionne pour un groupe de personne, alors pourquoi pas. Si l’ignorance peut vous guérir une maladie, je ne vois pas le mal ici.

    • Bonjour Kiva,

      Tout d’abord, merci beaucoup pour ton commentaire! Je suis d’accord avec ce que tu dis dans l’ensemble, mais pas entièrement.

      L’effet placebo est commun et même souhaitable avec tout traitement. Les médicaments d’ordonnance ont également des effets placebo. En ce qui me concerne, je vois ce phénomène comme un point positif en autant que cela n’entrave pas les soins nécessaires.

      J’encourage toujours les gens à se faire leur propre expérience avec tout traitement, en autant qu’il soit sécuritaire. Par exemple, à la fin de mon vidéo sur les bracelets en noisetier, je dis: “Si vous avez essayé le bracelet et que ça fonctionne pour vous, tant mieux, continuez à l’utiliser!”.

      Cependant, mon message premier à la population est de s’informer davantage sur ce qu’ils utilisent et consomment. Demeurer dans l’ignorance peut certainement être bon dans certains cas, mais de nos jours, nous devons tous prendre la responsabilité de notre propre santé. Je crois aux libertés individuelles en matière de consommation, mais pas à la désinformation. Je vois donc du “mal” à ce que les gens se fassent berner par des individus sans scrupules qui leur font miroiter des remèdes miracles. Ce blog est ma contribution personnelle à la sensibilisation sur la santé et le présent article en est un bon exemple.

      Enfin, il est faux de penser qu’il n’y a pas de “mal” aux traitements inefficaces mais inoffensifs (tels que les produits anti-toxines, l’homéopathie, etc). Certaines personnes cessent de prendre leurs médicaments et abandonnent leurs suivis médicaux sous les conseils de charlatans… et les conséquences sont souvent graves.

      J’apprécie sincèrement ta contribution à la conversation Kima! À bientôt!

      Olivier

  4. AHAHAHA !!! Pourquoi t’es pas dans mon salon quand je me tue à expliquer ça à certaines personnes ?! merci c’est super :)

  5. Bravo pharmaciens de nettoyer les mythes, car nous sommes en permanence dans ces tromperies. Même les médecins les colportent

    • Nous véhiculons tous des mythes sans le vouloir sur des sujets qui nous sont moins familiers… Dans mon cas par exemple, je m’y connais très peu en économie, alors je dois certainement dire des sottises involontairement à l’occasion. La seule solution possible est de s’informer davantage, comme je tente de le faire dans mon domaine de prédilection.
      Merci pour ton commentaire!

  6. Tu as bien raison Olivier Bernard, en effet, nous véhiculons tous des mythes et le plus grand d’entre les plus grands concerne le soi-disant miracle de la vaccination ;)
    Aux peuples du Sud, donnez-leur de l’eau potable et une alimentation suffisante à la place de très chers vaccins. Mais les pharmas n’y trouveraient pas leur compte…

    • Nous véhiculons tous des mythes en effet. Cependant, je dois dire que je suis un ferme défenseur de la valeur des vaccins. Il y a d’ailleurs beaucoup de mythes comme quoi les vaccins sont dangereux… C’est bien dommage car les vaccins contribuent de façon importante à la santé publique.
      Je ne suis pas trop au courant des efforts en vaccination chez les populations du sud alors je ne peux pas trop commenter à ce niveau, mais je suis bien d’accord que répondre aux besoins de base est la priorité!
      Merci pour ton commentaire!

      • Je t’invite à jeter un œil sur ce lien qui renvoie à diverses contributions sur les vaccins dans mon blog. Peut-être changeras-tu d’avis… (ou pas). En tous les cas, ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, le soi-disant vaccin contre le HPV est une escroquerie (rentable et malheureusement avalisée par les gouvernements) et celui contre la grippe… pas loin. Quant à la polio et à la diphtérie, les statistiques montrent que ces maladies disparaissent spontanément quand le niveau d’hygiène augmente. Pour le reste, pour ma part, je suis très méfiante, mais je laisse tout le monde se faire son propre avis.

        • Allo Patrizia,
          Je respecte ton opinion, mais je suis en total désaccord avec cette position.
          Je ne débattrai pas ici de la pertinence de la vaccination, même si je suis persuadé de cette dernière, car ce n’est pas le sujet du présent article. Toutefois, j’ai eu plusieurs demandes pour écrire un article sur les vaccins, ce que j’ai l’intention de faire au cours des prochains mois. Nous pourrons alors en discuter davantage, si tu le souhaites. Je te suggère cependant de préparer des références pour appuyer tes propos, car le “evidence-based medicine” est l’approche que je préconise lorsque je dois défendre une position.
          Ceci dit, même si nous avons des divergences d’opinion, nous semblons avoir un point en commun: mettre beaucoup d’efforts dans nos blogs… et pour cela je te félicite!
          À bientôt,
          Olivier

          • Hello (bis ou ter), Deux remarques:
            1) Je ne suis pas certaine que tu aies suivi les liens que je te proposais et lus les “posts” au sujet des vaccins. Tant pis. Toutefois, contre les vaccins, notamment celui de la grippe et le soi-disant machin contre le “HPV”, les arguments sont référencés, documentés et ne manquent pas. En outre, tu as certainement accès à des archives et des stats fiables. En les consultant, tu verras que la diphtérie et la variole (comme exemples) commençaient à disparaître avant les campagnes de vaccination contre ces maladies. La raison: meilleure hygiène (notamment de l’eau, le nerf de la guerre) et alimentation suffisante.
            2) A propos du jeûne, je m’étonne d’une réponse aussi … catégorique. J’ai vu il y a quelques mois un reportage sur le jeûne fait par des journalistes (donc pas l’œuvre de quelques illuminés) et il semblerait bien que le jeûne produise de jolis effets, mesurables scientifiquement, notamment avant une chimiothérapie qu’il rendrait plus efficace. On ne parle pas ici de régimes (néfastes, inutiles et … pire, inefficaces), mais de jeûne que certains peuples pratiquent à titre préventif et thérapeutique. Et oui, ceux qui pratiquement de temps en temps et raisonnablement disent en effet constater une plus grande énergie (je ne pratique pas le jeûne, je précise). Bref. Je veux bien avoir un esprit pragmatique, mais même les esprits pragmatiques constatent que, par exemple et dans un autre registre, l’effet placebo fonctionne et que ce n’est pas QUE psychologique (puisque, comme pour l’homéopathie, cela peut fonctionner avec des animaux ou de tous petits enfants), mais qu’il s’agirait plutôt d’un effet de la relation (voire d’autre chose, c’est à vérifier, mais peu de scientifiques se penchent sur le phénomène placebo qu’ils voient comme une gêne au lieu de le considérer comme une aide).
            En outre, que dire des médecines chinoises et aryuvédiques, complètement différentes de la nôtre et qui fonctionnent depuis des millénaires?
            Je résumerais mon credo de fille les pieds sur terre (mais qui n’oublie pas qu’elle est reliée au monde) par: en cas de maladies, je me soigne d’abord à l’aromathérapie, avec des oligo-éléments (voire à l’homéopathie, même si…), je choisis plantes, tisanes et massages, je me promène dans la nature et, ensuite, et parce que ça n’a pas marché, je consulte et ingurgite pilules et cie. Mais chacun sa voie ;)
            Bonne continuation.

          • Oups, au sujet du jeûne, j’aimerais juste ajouter une chose (pardon). Contrairement à ce que vous dites, notre corps n’est pas programmé pour disposer de nourriture en continu trois fois par jour. Depuis des millénaires, notre corps est au contraire habitué et conçu pour devoir supporter des périodes de disette. C’est ainsi que nous avons pu survivre jusqu’à aujourd’hui. Dans l’histoire de l’humanité, manger à sa faim tous les jours est plus une rareté qu’une habitude, n’est-il pas? Alors sans parler de s’affamer (anorexie), ni de régimes (stupides et inefficaces), manger moins (voire peu), mais bon et sain fait plus de bien que manger trois fois par jour de riches portions. V’là. Je m’arrête là.

          • Allo Patrizia,

            J’ai bel et bien jeté un coup d’oeil à ton blog avant de te répondre (à l’aide d’une recherche avec le mot “vaccin” parmi tes posts). Comme je te disais, ce n’est ni le bon endroit nui le bon moment pour discuter en détails de la pertinence des vaccins. Oui il existe des données contradictoires, mais c’est le cas dans tous les domaines de la science. L’une des références mondiales par excellence au niveau de la santé publique est le Centre for Disease Control (CDC) aux États-Unis; je me base grandement sur leurs recommandations. Ils ne sont aucunement influencés par l’industrie. Le site est anglais, mais l’article suivant explique bien les risques de ne PAS vacciner: http://www.cdc.gov/vaccines/vac-gen/whatifstop.htm.

            Pour ce qui est du jeûne, permets-moi une expression québécoise ici: oh boy! Encore là nous avons des opinions complètement divergentes. Mais je respecte ta position, comme j’espère que tu respectes la mienne.

            Mes réponses sur ce blog, aussi catégoriques soient-elles, sont issues de mon expérience professionnelle et de mes opinions personnelles. Je ne les impose à personne. Je n’ai aucune objection à ce que les gens fassent leur propre expérience avec les médecines non-traditionnelles, mais s’ils me demandent mon avis, ce dernier sera pragmatique et sans détours. À entendre certaines personnes, il faudrait douter du bien fondé de l’eau courante, de l’électricité et des toilettes publiques. On peut douter de tout, mais je préfère utiliser le bon sens et le jugement scientifique.

            Merci encore pour tes commentaires, c’est toujours bon d’entendre des avis opposés aux siens!

    • J’ai exploré votre blogue avec interêt, mme Patrizia, et j’ai été incapable de trouver quelle est votre profession. Lorsque l’on m’informe, j’aime savoir “qui” m’informe. M. Bernard est pharmacien. Et vous?
      Merci, au plaisir d’échanger.

    • Certains médecins disent que le SIDA et le diabète n’existent pas, que c’est une invention-conspiration humaine…. Et ils sont medecins avec diplômes d’institutions reconnues… Je suis technicienne en santée animale et oui certains sont aussi contre les vaccins chez les animaux. Mais quand l’éleveur perd tous ses chiens du Parvovirus plusieurs fois… Et qu’ils décident finalement de vacciner et que Miracle! Plus de chiens en meurt (vaccin efficace à près de 95%…) on voit dès lors que oui la vaccination est une grosse conspiration… Qui sauve des vies!

  7. Quel talent! Bel exemple de vulgarisation scientifique rapportée avec humour et une dose parfaite de dérision. Ça fait trois fois que je lis l’article et je suis certaine que ce n’est pas la dernière! Merci :-)

  8. Emilie Chesterfield

    Bravo pour votre oeuvre de vulgarisation, vos infographies aussi ludiques que limpides et votre humour qui me ravit. (hors sujet : vous ne seriez pas un peu “gifté”, vous ? ;)

    • Allo Émilie,
      Je suis bien heureux de voir que mon humour t’a rejoint!
      Je ne suis malheureusement pas “gifté” à ce que sache… je suis un gars bien ordinaire qui essaie d’expliquer certains trucs d’une manière un peu différente de celle qui est présentée continuellement. Donc un peu rebelle peut-être?
      Merci pour ta visite et pour ton commentaire!

  9. Vous avez entièrement raison que les produits pour nettoyer le corps sont superflus. Par contre un fruit et de l’exercise ne sont pas je crois, suffisant pour éliminer les déchets et purifier le corps. Une alimentation saine CONSTANTE l’est. Et quand je dis saine je ne parle pas de la diète américaine standard (sad) que vous semblé affectionner dans vos bandes dessinées ( paté chinois, steack ect…) qui elle, ne cause que fatique et maladies.

    • Ha ha ha! Je trouve ton commentaire très amusant car tu as TOUT À FAIT raison au niveau de la diète nord-américaine qui est vouée à l’échec. Bien sûr, c’est précisément pour cette raison que je l’utilise comme exemple dans mes bandes dessinées, et non pas parce que je la recommande!

      Quand je dis de manger un fruit, de faire de l’exercice et de “faire quelque chose que tu aimes”, tu auras compris que c’est ma façon à moi de conseiller aux gens d’adopter de saines habitudes de vie à long-terme. Je te suggère de lire mon article précédent, intitulé “5 mythes sur la prise de poids et les excès durant les Fêtes”, qui discute exactement de cela.

      Bref, je crois qu’on est sur la même longueur d’ondes. Merci beaucoup pour ton commentaire!

  10. Un gros MERCI à Patrick Paquette, microbiologiste agréé et consultant en prévention des infections, qui a mentionné cet article sur son blogue hébergé par l’Agence Science-Presse!
    http://www.sciencepresse.qc.ca/users/patrick-paquette

  11. Simple, sympa et sérieux..les 3 S, la bonne formule ;)
    Bravo, et bonne continuation!

  12. Catherine Giraudo

    Génial! Amusant! Bravo! Dans la même catégorie, mais à l’inverse, que pensez vous des jeûnes proposés par certaines maisons à des prix plus qu’exagérés qui promettent en cessant de manger et de prendre toute médication de:

    “se reposer, reprendre sa santé en mains et la conserver, se désintoxiquer, se régénérer, se sentir plus vivant(e), prendre une décision, avoir plus d’énergie” (extrait d’un site dit “professionnel”) (site: XXXXXXX que vous n’êtes pas obligé de laisser dans mon commentaire sur le blog, mais pour vous donner une référence)

    D’instinct je n’y crois pas et je crois même que ça peut être néfaste, mais je n’ai aucun argument scientifique pour appuyer mon senti lors de discussions.
    Merci!

    • Bonjour Catherine!

      Tout d’abord, merci beaucoup de participer à la discussion et pour ta question fort intéressante! De façon très brève, je peux te dire que je suis fortement opposé à tout régime à base de jeûne. D’ailleurs je décourage les régimes en général, car ils n’encouragent pas l’adoption de saines habitudes de vie à long-terme.

      Mais pour revenir au jeûne, car ta question se situe à ce niveau, c’est une pratique qui ne fait absolument aucun sens au point de vue médical et scientifique. Si tu veux un argument pour appuyer tes dires, en voici un: ces cures prétendent “désintoxiquer”, mais pourtant, le foie et les reins ont besoin d’énergie (i.e. de nourriture) pour bien éliminer les déchets, pas vrai? Et le cerveau, lui aussi a besoin d’énergie pour être en mesure de “se reposer”. Pour ce qui est de “prendre sa santé en main, se regénérer, etc.”, ce sont des états plutôt subjectifs qui dépendent surtout de la croyance d’une personne en la cure en question.

      De plus, comme tu le mentionnes, le jeûne présente des dangers importants pour la santé, surtout chez des gens avec une santé déjà fragile. Je dis souvent qu’il faut voir le corps comme un feu de foyer: si on ajoute des bûches régulièrement pour l’alimenter, tout va bien, mais en l’absence de bois, il s’éteint peu à peu… Aussi, ces cures exigent souvent de cesser toute médication sans prendre en compte les conditions médicales de chacun. Sur le site dont tu parles, la responsable affirme qu’elle est une infirmière… mais cela ne veut pas dire grand chose. Personnellement, je ne ferais pas confiance à des “professionnels de la santé” qui encouragent de telles pratiques.

      P.S. Je vais bientôt publier un article sur les régimes amaigrissants douteux et dangereux qui t’intéressera sûrement!

      Merci encore pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

      NOTE: J’ai effectivement enlevé l’adresse du site web que tu donnais à titre d’exemple, car je ne veux pas donner de visibilité à ces individus qui cherchent à profiter des autres…

  13. Bonjour,
    Sur le jeûnes, je pense que vous confondez jeûnes et régime. Les 2 n’ont rien à voir, et ne se pratique pas pour les même raisons, pas de la même manière, et pas destiné aux même personnes.

    Le corps change de comportement en absence de nourriture. Beaucoup de mécanisme interne change, et les énergies ne sont plus puisée au même endroit ni dans les même quantité.

    Quand on est pas bien, grippe, toux etc, on a pas faim. En 2 jours, beaucoup de tisanes et ne presque pas manger ne semble choquer personne. Or OUI, le corps se remet d’une maladie tout seul, sans apport d’énergie en plus.

    Un jeûne n’est pas fait pour durer 1 mois, on parle de quelques jours, suivit médicalement, pour ne pas être trop en déficite de vitamines. Il n’est aussi pas bénéfique pour tout type de problème de santé.

    Je suis scientifique de nature, et de métier. Mais il y a encore beaucoup de chose que nous ne comprenons pas. Votre “jugement” scientifique”, comme vous avez dit, je l’ai aussi. Mais il faut savoir le mettre de coté dans certain cas.
    Dans la physique moderne, le jugement scientifique sur la physique quantique n’existe pas. pourquoi? parce que les propriétés à l’échelle de l’atome ne sont pas les même que celles à l’échelle macroscopique. C’est un phénomène accepté dans la communauté scientifique, que l’électron ne perçoit pas le temps, et peut donc être à plusieurs endroits en même temps. Inexplicable en raisonnant à notre échelle. pourtant ce n’est pas les expériences qui manquent pour nous le prouvez.

    ttp://www.youtube.com/watch?v=epJsYxK-hPU
    Regardez ce documentaire, avant de reparler de jeûne stp.

    Je suis d’accord avec vous sur d’autres points par contre. beaucoup de produits aujourd’hui sont complètements inutiles, par contre, sur le mensonge 4, je ne suis pas d’accord.
    Vous regardez la chose comme un interrupteur on off. Hors ce ne sera pas le cas. Autant certain produits ne vont pas aider, autant votre raccourci est vraiment trop court à mon goût. Il ne faut pas attendre d’être mort pour s’occuper de notre santé.

    La encore, c’est une différence de philosophie. Dans les sociétés européennes et nord américaines, on va chez le médecin ( on le paye donc) quand on est malade.

    Dans les sociétés asiatiques, on va chez le médecin quand on est en BONNE santé, pour continué à l’être.

    L’approche est complètement différente, et franchement, pas moins bonne, voir meilleure pour les coût de la santé en tout cas.

    Prévenir vs Soigné

    A méditer

    • Bonjour Cédric,

      Tout d’abord, merci pour ton commentaire.

      Je vais être très franc avec toi, et ne vois pas cela comme un manque de respect, mais je n’ai vraiment aucune envie de discuter du jeûne à ce moment-ci et surtout sur ce post-ci, puisque le sujet n’a aucun rapport et que ce n’est pas quelque chose qui m’allume en ce moment. J’ai déjà donné mon opinion à ce sujet à une autre lectrice ci-dessus; “take it or leave it” comme on dit en anglais. J’ai un post en préparation sur les régimes amaigrissants qui sera publié dans les prochains mois; si l’occasion s’y prête, il me fera plaisir de débattre davantage sur la question.

      Pour ce qui est du mensonge #4 avec lequel tu n’es pas d’accord… ça me va. Je ne m’attends pas à ce que tous soient du même avis que moi. Mais pourquoi ai-je autant d’appui du milieu scientifique pour ce post alors?… mystère. Pour ce qui est “d’être mort avant de s’occuper de notre santé”… je crois que tu devrais lire mon blog plus attentivement, car c’est précisément ce que je dis à mes lecteurs.

      Un message pour terminer (qui résume bien ma philosophie en général): préoccupons-nous plus de notre santé physique et mentale en mangeant mieux, en faisant de l’exercice et en s’informant davantage, et moins des cures soi-disant miracles.

    • Merci Cédric pour le lien sur le documentaire scientifique sur le jeune. C’est réconfortant de voir de bons scientifiques avoir l’esprit ouvert et s’intéresser à des causes de la maladie ,découvrir de nouveaux horizons sans avoir toujours en tête d’essayer de faire de l’argent comme malheureusement de nombreuses compagnies pharmaceutique . Les gouvernements de tous les pays devraient vraiment investir plus dans les médecines dites naturelles pour la Santé de l’humanité .

  14. Olivier, tu dis sans arrêt que tu est scientifique et sérieux. pourtant, tu sembles rejeter d’emblée toute médecine alternative. Ça me semble justement peu sérieux. Il me semble que la pharmacie moderne repose sur des fondements de médecine traditionnelle, disons la naturopathie, la science ayant permis de démontrer la valeur objective de cet héritage et de s’y baser pour créer de nouveaux médicaments. N’est-ce-pas?

    Les dépuratifs à base de plantes amères sont efficaces et utiles en cas d’engorgement du foie, j’en ai été témoin et partie. Bien que comme tout produit commercial, y compris les médicaments prescrits, les produits naturels et les médecines alternatives fassent régulièrement l’objet de fausse représentation, je trouve dommage de te lire rejeter et ridiculiser l’ensemble de ces cures comme étant de la charlatanerie.

    Par ailleurs, ce n’est pas parce que c’est scientifique que c’est bien. À savoir le médecin que j’ai consulté parce que je souffrais d’une péricoronarite lorsque j’étais étudiante et que je n’avais pas les moyens d’aller chez le dentiste. Ce charlatan m’a dit que je mâchais trop du même côté et m’a renvoyé à la maison avec une prescription d’analgésique en vente libre. Mouais. Deux semaines plus tard, chirurgie d’urgence parce que les antibiotiques prescrits par le dentiste (j’étais pauvre, pas maso, j’ai fini par y aller) ne contraient plus l’infection. Comme quoi, c’est pas parce qu’on est scientifique qu’on a du jugement ou qu’on a plus raison que d’autres.

    Je ne suis ni médecin, ni pharmacienne. J’ai une formation scientifique et une expérience de base dans le commerce des produits naturels. Ça ne m’empêche pas d’être objective. J’ose espérer que ta popularité en ligne ne t’enlève pas entièrement ton jugement, parce que les gens, eux, te croient sur parole et que toute fausseté va être crue dur comme fer. Ça te rappelle pas quelque chose que justement tu veux contrer?

    • Bonjour Marie,

      Merci de participer à la discussion! J’apprécie beaucoup les commentaires, même s’ils proposent un point de vue différent, et le tien est constructif.

      Où as-tu pris l’idée que je rejette toute forme de médecine alternative? J’ai pourtant affirmé à de nombreuses reprises sur ce blog que j’encourage les gens à se faire leur propre expérience avec les produits naturels et autres médecines douces. À vrai dire, je suis même persuadé que ces approches ont une certaine efficacité, même si elle varie grandement et peu importe le mécanisme. Je te suggère par exemple de lire mon infographique sur l’huile d’émeu, à laquelle j’ai donné tout le crédit mérité.

      Je ne rejette donc aucunement l’efficacité possible des médecines alternatives. Ce que je rejette, ce sont les allégations complètement exagérées, trompeuses et pseudoscientifiques qui sont parfois avancées par les fabricants. De plus, dans le cas de certains produits ou services (par exemple, le bracelet en noisetier), les allégations sont si ridicules qu’on ne peut qu’en rire.

      Ceci dit, je suis 100% d’accord avec toi que la médecine moderne n’a pas toutes les réponses. La médecine se base sur les évidences scientifiques, donc pas d’évidence = pas de traitement à proposer. C’est une réalité que j’ai moi-même vécue. À partir de là, toutes les approches sont bonnes. Mais cela ne donne pas pour autant le droit aux fabricants de profiter du manque de connaissances du public pour l’exploiter.

      Merci encore pour ton commentaire, c’est fort intéressant d’entendre des opinions variées!

  15. Un bel exemple de démagogie. Aucune lumière sur les tonnes de cochonneries que l’on absorbe chaque jour. Apparemment elle s’éliminent miraculeusement grâce à notre super système digestif hyper-performant, pas besoin de s’en soucier. Rien sur les tonnes de glucides et de lipides stockées dans nos cellules en attendant … J’ai connu un biochimiste qui avait une clinique de jeûne et qui tenait un tout autre discours. Mais, ah oui, j’oubliais, c’était probablement un charlatan. Comme pour l’homéopathie et les autres médecines douces, votre stratégie consiste pratiquement toujours à les démoniser et les discréditer en citant le plus farfelue d’entre-eux. Heureusement qu’il existe dans le domaine de la santé des professionnels qui reconnaissent le bien-fondé d’autres approches que la pensée unique (et magique) du monde médical et qui acceptent de travailler dans une approche multipartite.

    • Salut Denis,

      C’est bien la première fois qu’on me traite de démagogue! Est-ce qu’encourager les gens à s’informer les gens davantage sur ce qu’ils achètent et consomment est de la démagogie pour toi? Si oui, je suis sûrement un démagogue en effet.

      Comme tu le dis si bien, les “cochonneries” qu’on absorbe chaque jour sont majoritairement éliminées, vu que notre corps est hyper-performant pour éliminer les substances indésirables. Sans cela, l’espèce humaine n’aurait pas survécu jusqu’à aujourd’hui. Pour ce qui est du reste, que le corps ne peut éliminer, on ne peut malheureusement pas y faire grand chose. Si les gens veulent essayer des produits naturels et que cela s’avère sans risque pour leur santé, je n’y vois aucun inconvénient. Mais les allégations des cures détoxifiantes, sérieusement… c’est n’importe quoi.

      Je ne peux pas commenter sur ton ami biochimiste à savoir s’il est un charlatan ou non. Je connais des pharmacien(ne)s et des médecins qui sont des charlatans. Aussi, des vendeurs de cellulaires qui sont des charlatans. La profession ne fait aucune différence lorsque les propos ne sont pas crédibles.

      D’ailleurs Denis, pourquoi ce ton si agressif? Je vais être franc avec toi, je ne pense pas que tu auras beaucoup de plaisir à lire ce blog. Mon en-tête indique “Opinions sensibles s’abstenir”. À en juger par ta réaction, je crois que tu devrais t’abstenir, car je n’aime pas argumenter avec les gens qui perdent leur sang-froid.

      A+ (peut-être…?)

  16. D’abord le terme MENSONGES en partant me dérange, parce qu’il suppose à l’autre bout : LA VÉRITÉ, celle du milieu médical bien sûr. Ensuite faire un parallèle entre les toxines naturellement produites pas les volcans tout en évitant de mentionner celles produites par notre société industrielle … Et dans les causes de mortalité pas un mot sur le cancer, mais vous direz sûrement que le cancer a toujours existé … et par la suite dans vos exemples tout est grossi 1000000 de fois. “Non monsieur j’ai bien peur que votre corps soit bourré de toxines, il va falloir soit vous greffer un nouveau corps ou faire une cure anti-toxines express…” etc. etc. Je sais qu’il y a des plein de trucs comme ça dans les médecines douces, mais elles sont l’expression d’un besoin, une réponse à l’omnipotence du milieu médical en matière de “santé”. Oui on nous réparent et on traite la maladie de mieux en mieux, mais que fait-on en amont? À la limite on croirait que ça fait votre affaire qu’on soit malade de plus en plus vieux. De tous temps les sorciers se sont assuré de préserver leur pouvoir sur la tribu, notamment en ne révélant pas leurs secret. Pour moi, le monde médical d’aujourd’hui procède encore de la même manière. Et quant on voit la rémunération exorbitante des professionnels de la santé… Et même le ministre de la santé est un médecin … C’est pour moi tout aussi douteux que la proximité entre l’Église et la Royauté au moyen-âge. En tout cas. Paradoxalement, moi qui suit extrêmement sélectif, prudent et critique en matière de médecine douce, je le suis tout autant avec le milieu médical. Je peux vous assurer que j’ai connu des succès dans les deux médecines. Et pas seulement pour des petits bobos comme vous pourriez être tenté de conclure. Et puis j’ai eu mes 4 enfants avec des sages-femmes, que le milieu médical a tenté pendant des décennies de faire interdire. Alors pour les mensonges on repassera. Merci.

    • Denis, tu es de retour! Je vais commencer à penser que tu ne détestes pas autant mon blog que tu le laisses croire. Je dirais même que tu es déjà un habitué, ce qui fait pratiquement de nous des amis.

      Wow, la rémunération exorbitante des professionnels de la santé, les conspirations gouvernementales avec le ministre qui est un médecin, le discours classique des sorciers et de leur tribu… on dirait presque… de la démagogie! Cela même dont tu m’accusais récemment. Mais ne t’en fais pas, car entre démagogues, on se comprend.

      Avais-tu remarqué que mon blog aborde les sujets avec une touche d’humour et de sarcasme? À mon avis, c’est ce qui lui donne son caractère unique, car des blogueurs qui parlent de science, il y en a des millions. As-tu pensé que c’est peut-être pour cette raison que mes exemples tels que la greffe de corps sont caricaturaux? Si tu n’es pas en mesure d’accepter mon humour en plus du fond de mon discours, notre amitié sera compliquée.

      Mais j’en viens à ton point principal. Tu sembles aimer la sémantique, puisque tu critiques mon utilisation du terme “mensonge”. Je n’ai certainement pas la vérité absolue ni la science infuse, mais lorsqu’un fabriquant a le culot d’affirmer que son produit “nettoie le système” et prévient une tonne de maladies, il a intérêt à avoir des arguments solides, sans quoi cela devient un mensonge. Mais peut-être préfères-tu l’expression “allégations sans démonstration ni fondement viable”? Je ferais bien la mise à jour dans le titre de mon infographique, mais le nombre de caractères est limité…

      C’est étrange, car tout ceux qui critiquent cet article ont un point en commun: ils/elles affirment que je rejette toutes les médecines alternatives et que je tente d’imposer mon point de vue aux autres. Or, je l’ai dit et re-dit, j’ENCOURAGE les gens à se faire leur propre expérience avec ces dernières, en autant que cela ne comporte pas de risques pour la santé. Voici une petite question pour vous, sceptiques du scepticisme: lisez-vous réellement mon blog, ou ne faites que vous insurger lorsque vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis? L’objectif premier de ce blog est d’INFORMER les gens afin qu’ils puissent prendre une décision éclairée par rapport à leur santé. Lisez donc comme il faut avant de me critiquer.

      Enfin, le point sur les sage-femmes n’a aucun lien avec la discussion en cours.

      Mais Denis, comme tu vois, je prends un malin plaisir à te répondre, alors je te suis ultimement reconnaissant. De plus, ton agressivité a baissé d’un cran, quoique minime, depuis ton dernier commentaire, alors cela me réconforte. Peut-être commences-tu enfin à réaliser que ce blog fait partie de la solution et non pas du problème?

      Sans rancune et au plaisir de lire tes futurs commentaires (car je sais que tu aimes bien mon blog malgré tout).

      Olivier

    • Très bien dit Denis, entièrement d’accord avec toi, Tant qu’à moi le domaine du pharmacien est les medicament, coté Nutrition les gens devraient aller s’informer au près de nutritioniste!

  17. Ben oui pourquoi donc? Jean Charest se trouvait drôle quand il a dit qu’on pourrait envoyer les étudiants travailler dans le nord, pourtant peu de gens ont rit. Ce blog m’apparaît louable dans certains aspects mais me semble malgré cela caractérisé par un certain acharnement; Marie plus haut explique tout cela mieux que moi.

  18. caroline Tousignant

    Le jour ou la ”science” reconnaîtra la valeur de l’herboristerie, de la nutrition, de l’homéopathie etc….et vice et versa nous ferons un très grand pas dans le soulagement de la douleur physique et humaine. Malheureusement votre article continu a dénigrer des enseignements fondamentales sur la santé. Un beau combat de coq quoi !
    Namasté

  19. Il semble que j’aie perdu ma tentative de commentaire. Je reprends, désolé si je me répète.

    Bravo pour le blogue. Bel effort d’inculquer un peu d’esprit critique face à ces solutions miracle qui comptent sur un acte de foi de gens crédules dont profitent charlatans et fraudeurs.

    Attention cependant de ne pas faire de raccourcis trop rapides sur lesquels tes détracteurs vont sauter avec emmpressement. Par exemple, ta réponse au mensonge #1 semble nier le fait que l’ère industrielle a apporté son lot de composés néfastes qui empoisonnent l’air qu’on respire, l’eau qu’on boit et les aliments qu’on ingère. Oui les composés toxiques ont toujours existé mais ils sont plus présents et plus variés qu’avant le 19e siècle. C’est mon seul point négatif sur cette chronique.

    Continue le beau travail. J’attends la prochaine publication avec impatience.

    • Bonjour Sylvain,

      Merci beaucoup pour ton commentaire super pertinent, avec lequel je suis parfaitement d’accord. Tu as tout à fait raison: la pollution est définitivement plus présente de nos jours et de nouveaux polluants jamais vus dans la nature ont fait leur apparition. Ma réponse au mensonge # 1 fait abstraction de ce point important.

      Ce que j’ai surtout voulu dire sur ce point, c’est qu’il est illusoire de penser que les substances toxiques pour l’humain sont apparues récemment. Si l’humanité a su résister et survivre à ces substances à travers l’histoire, c’est grâce au pouvoir extraordinaire du corps à s’auto-réguler et à s’adapter à son environnement. Incidemment, le mensonge # 1 est celui qui est le plus souvent avancé par les partisans des cures détoxifiantes, car ces derniers affirment que le corps a constamment besoin qu’on l’aide à faire face au changement. Or, le corps fait très bien cela par lui-même.

      J’apprécie énormément ton commentaire non seulement constructif mais qui ajoute également de l’information critique à ce qu’il y a déjà dans mon article.

      À bientôt!

      Olivier

  20. Croyez-vous que même dans les cas où une personne prend beaucoup de médicaments (une dizaine, et certains particulièrement “lourds”) depuis des années (ce qui est mon cas), ou dans le cas d’une personne qui reçoive de la chimiothérapie depuis longtemps (le cas de ma mère), l’idée de détoxifier le corps ne soit pas nécessaire?
    Et par détoxification, je n’entends pas forcément les boites toutes préparées vendues dans les magasins d’alimentation naturelle, mais plutôt l’idée de faire une “cure”, en ayant droit de manger certains aliments, et d’autres non. (C’est l’exemple de ma mère, qui suit une cure de trois semaines, c’est un cardiologue (DR. Junger) qui a écrit un livre à ce sujet, “Clean”.) Cette cure ne me convient pas personnellement, mais je me questionne sur les bénéfices possibles, dans des cas similaires à ce que j’ai mentionné plus haut.

    • Bonjour Julie,

      Merci pour ces excellentes questions qui adressent un point tout à fait complémentaire à ce dont je discute dans cet article!

      Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les médicaments ne s’accumulent pas dans l’organisme. Peu importe le type de médicament, ils sont tous éliminés d’une façon ou d’une autre, et ce, après une période de temps variable (de quelques heures à quelques semaines). Un médicament qui s’accumulerait sans être éliminé ne serait pas utile et donc pas mis sur le marché. Il n’est donc pas nécessaire d’entreprendre des démarches pour débarrasser le corps des médicaments, car le corps s’en charge par lui-même éventuellement. De plus, si une telle “accumulation” devait se produire, il serait très difficile voire impossible d’éliminer les résidus, car ces derniers seraient alors sous forme de dépôts insolubles.

      Je suis personnellement très sceptique et généralement opposé à l’idée des “cures”, car ce terme suppose qu’on peut apporter des changements importants à sa santé rapidement et simplement par un traitement facilement disponible. Or, c’est rarement le cas. Aussi, je doute que les effets d’une “cure” de 1, 2 ou 3 semaines puissent persister dans le temps. Bref, je préfère encourager les gens à adopter de saines habitudes de vie au quotidien afin de viser une bonne santé à long-terme.

      Évidemment, je ne peux pas me prononcer sur toutes les “cures”, tout d’abord parce que je ne les connais pas toutes et aussi parce que je n’écarte pas la possibilité que certaines reposent sur de bons principes médicaux et scientifiques. Malheureusement, toutes les “cures” que je connais sont douteuses et même parfois dangereuses, qu’elles viennent d’une boîte ou non.

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier

      • Rebonjour Olivier

        Encore une fois attention ici de ne pas “couper les coins ronds” comme on dit, et que ça ne devienne pas votre marque de commerce. “La vulgarisation est un art”.

        Dans vos réponses à Julie, il me semble pour le moins hasardeux, téméraire et précipité d’affirmer que l’organisme élimine d’emblée 100% des médicaments, car ceci n’est vraie que dans les conditions optimales, à savoir un organisme pleinement fonctionnel et en santé, n’absorbant que de la nourriture exempte de toute molécule inorganique, un organisme où ne se retrouve aucune autre molécule déjà en voie d’élimination. La pharmacocinétique a déjà amplement documenté le phénomène. Nous savons tous que plusieurs facteurs entrent en jeu dans ce délicat processus de métabolisation : la concentration et la posologie d’un médicament, mais également la saturation, le temps, l’index thérapeutique, la concentration maximale et surtout l’état des principaux organes impliqués dans le processus comme les reins, le foie, la vésicule biliaire etc. etc. Des paramètres hélas trop souvent hypothéqués chez une très grande majorité d’entre nous : vieillissement, maladie, insuffisance rénale ou hépatique, tabagisme, alimentation, etc. Par rapport à l’alimentation justement, à moins d’être très attentif à ce que l’on mange (ce qui n’est pas le cas de monsieur et madame tout le monde) beaucoup de ce que l’on absorbe contient maintenant de ces molécules complexes que l’organisme est également occupé à métaboliser (qu’on pense par exemple aux hormones ou à la famille des stéroïdes précisément conçus de manière à augmenter leur persistance). Bien sûr leur concentration est moindre que celle d’un médicament mais combien de fois supérieure en terme de quantité absorbée? Et il n’y a que 24 heures dans une journée, 24 heures pour éliminer 3 repas et combien de “collations”…

        Bref, dans un monde idéal peut-être la pensée magique aurait lieu d’être, mais ici, dans un forum sur la santé … il faut donner l’heure juste aux internautes.

        L’élimination des médicaments de l’organisme résulte de l’addition de plusieurs processus. Elle comprend la capacité métabolique de différents organes, en premier lieu le foie et l’excrétion sous toutes ses formes, en particulier rénale (urine) mais aussi hépatique (bile). Et la clairance totale correspond à la somme des clairances partielles (rénale, hépatique, intestinale, pulmonaire, …) ce qui n’est pas gagné d’avance … Lire à ce sujet http://www.chups.jussieu.fr/polys/pharmaco/poly/POLY.Chp.4.4.html

        J’espère que vous appréciez mon humour, je m’y essaie comme vous pour mieux faire passer mes convictions, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

        Bonne journée

        • Salut Denis,

          Tu sais quoi… tu as raison. Je retire ce que j’ai dit au sujet des cures détoxifiantes et de l’élimination des médicaments. Je renie donc toutes ces années passées à parfaire mes connaissances sur la pharmacocinétique des médicaments. Je n’y connaissais pas grand chose de toutes façons.

          D’ailleurs, merci de m’avoir illuminé sur le sujet… je n’avais jamais entendu le mot “clairance” jusqu’à aujourd’hui, mais je l’ajoute dès maintenant à mon vocabulaire.

          À partir de maintenant, j’encouragerai fortement les gens à se rendre dans les huttes de sudation afin d’éliminer par l’intermédiaire de la sueur tous les méchants médicaments chimiques qui se sont accumulés dans leur organisme au fil des années. Aussi, je recommande maintenant de prendre le plus de produits naturels possible… après tout, il y en a sûrement un qui produira un effet quelconque. Oh et je suggère de jeûner pour des périodes de temps plus ou moins longues… genre maximum 1 à 2 mois à la fois.

          Je regrette sincèrement de ne pas avoir tenté de donner l’heure juste aux internautes… je dois avouer que j’écris tout ça sans vraiment me demander si c’est vrai ou non.

          À bientôt!

          Olivier

          P.S. Note à tous ceux qui lisent ceci… Si vous voulez reconnaître facilement le discours de la pseudoscience, recherchez les longues énumérations de concepts, généralement présentées sans aucun contexte et sur un ton plutôt moralisateur.

  21. Je pense que seulement les commentaires qui sont POUR cet article vont para♫tre? En tout cas, la personne qui à pris le temps de mettre ceci ensemble n’est pas très bien informée et se ment à lui ou elle-même et par le biais de ceci, ment à tout le monde. Quel bizarrerie on trouve à l’internet!

    • Salut “Silver Fox” (si c’est ton vrai nom…),

      Au fait, as-tu pris le temps de lire les commentaires sous l’article? Plusieurs sont très négatifs à mon égard. Alors pourquoi me fais-tu perdre mon temps avec des remarques gratuites du genre?

      J’approuve TOUS les commentaires sans exception, à l’exception du “spam”. La raison pour modérer les commentaires est que je dois enlever toutes références à des marques ou produits spécifiques. Relis donc ton étiquette de blogging avant de me faire des remontrances. Je RÉPONDS même à chacun des commentaires; dans ton cas, c’est une belle perte de temps, mais dans la plupart des cas ça en vaut la peine.

      Pour ce qui est de me mentir à moi-même et d’être mal informé, mon/ma cher/chère “Silver Fox”, j’ai déjà clairement fait état de mon expérience, de mes qualifications et de mes conflits d’intérêt en démarrant ce blog. Je ne peux faire plus. Au moins je ne me cache pas derrière des surnoms.

      P.S.: L’entête du blog dit “Opinions sensibles s’abstenir”. J’en conclus que tu devrais t’abstenir.

      Olivier

      * Note à tous les (autres) lecteurs : Vous n’avez pas idée à quel point j’apprécie vos commentaires. Quand je lis des stupidités comme ceci, elles me font vous apprécier davantage!!!

  22. Monsieur le Pharmachien..comme vous avez un nom qui vous va à merveille! je vous remercie donc de votre professionalisme!!!

    • http://www.lepharmachien.com/a-propos-de-moi/

      Ridicule… SVP prend au moins ton information comme il faut avant de critiquer. J’accueille autant les commentaires positifs que négatifs, mais là, c’est vraiment n’importe quoi.

      P.S. Ne t’attend pas à une autre réponse de ma part à partir de maintenant, car c’est une véritable perte de temps que de répondre à des gens qui font des commentaires aléatoires sans même savoir de quoi ils parlent.

  23. Je t’adore!!!:))) j’ai lu tous les commentaires et je pense avoir éprouvé le même sentiment d’impuissance et de frustration que toi quand tu a répondu a certains….je suis nutritionniste dans un centre hospitalier et je dois me battre QUOTIDIENNEMENT contre tous ces mythes……pathétique. Je me demande réellement d’où vient cet engouement pour l’homéopathie, les cures, la detoxification….l’alimentation vivante et actuellement, la méchant méchant méchant gluten!!! Peut être depuis que le yoga est devenu hyper a la mode…les pantalons lululemon sont tellement beaux!;)

    • D’abord, on dit “le” gluten et s’il est mis de plus en plus souvent à l’index, c’est parce qu’il provoque de plus en plus d’intolérances. Reconnues. Inventoriées. Répertoriées. Par des médecins. Intolérances, dues, probablement, au fait que 1) la farine en contient aujourd’hui plus qu’avant et 2) qu’on en consomme beaucoup beaucoup plus (biscuits, pain, pâtes, etc.)… Quant à l’homéopathie, même des médecins allopathes la prescrivent (en désespoir de cause, quand rien ne fonctionne) et … ça fonctionne. Je ne crois pas au principe, je le trouve tiré par les cheveux, mais ça fonctionne. Franchement, n’est-ce pas le principal (en dehors des querelles stériles de chapelle)?
      Admettons pour les cures et la détoxication (n’est-ce pas la même chose?), mais pourquoi t’en prendre à l’”alimentation vivante”? Ça veut dire quoi, exactement, d’abord? Et aujourd’hui, plus personne n’oserait nier (à part toi, mais même le Pharmachien le reconnaît) que l’alimentation a un rôle essentiel, voire primordial, à jouer dans la santé. Et ça paraît être une évidence que moins il y a de pesticides et de toxiques divers dedans, meilleur pour la santé c’est, mais sans doute suis-je une illuminée ;)
      Quant aux bienfaits du yoga, de la méditation et de l’exercice physique… les études, nombreuses, montrent leurs bienfaits. Mais bon, je me demande sérieusement en quoi consistait ta formation de “nutritionniste”…

    • Merci beaucoup Amélie!!!

      Cet article sur les toxines est celui qui a suscité le plus de commentaires à ce jour sur Le Pharmachien, autant positifs que négatifs. D’une part, plusieurs ont applaudi l’idée de dénoncer ces produits aux allégations douteuses. D’autre part, on m’a traité de démagogue, on m’a accusé de couper les coins ronds, d’être trop catégorique, de manquer de professionalisme et d’être mal informé… Je me suis vu dans l’obligation d’être un peu dur dans mes réponses à certains commentaires, car bien que j’apprécie la critique, je n’accepte pas que l’on remette en doute mon éthique professionnelle. De plus, c’est très facile de critiquer en pointant des détails, en citant des éléments hors de leur contexte ou en s’écartant du sujet principal. Je passe un temps fou à préparer ces chroniques, alors je m’attend à ce que mes détracteurs fassent leurs devoirs avant d’amorcer un débat. Bref, merci Amélie de partager ma douleur!!!

      Je réalise à travers plusieurs conversations récentes que les nutritionnistes ont eux/elles aussi à combattre bien des mythes au quotidien! En fait, je commence à croire que la nutrition est l’une des sources principales de croyances erronées et de “pensée magique”. On est donc dans le même bateau toi et moi!

      Je suis emballé par le virage santé des dernières années, car je trouve qu’on s’en va vraiment dans la bonne direction. Mais malheureusement, il y a toujours des gens et/ou entreprises qui vont capitaliser de cela et profiter du manque de connaissance du public pour promouvoir des approches plutôt douteuses. Je n’ai absolument rien contre la naturopathie et les médecines alternatives, mais il faut user de bon sens quand même. Lululemon, eux au moins il font des trucs de qualité, mais ce n’est pas tous les fabricants que peuvent se vanter ainsi!

      Merci encore pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

    • C’est drôle quand on consulte une nutritionniste et qu’elle nous réfère au sacro-saint Guide alimentaire canadien (une alimentation équilibré consiste à avoir ses quatre groupes) on ressent les mêmes feelings : impuissance et frustration…

      Pourtant des patates de la viande de la sauce du pain du beurre de la salade de la vinaigrette du fromage le tout avec un dessert et un verre de lait, c’est trop pour le système digestif. Il prend ce qu’il peut et le reste il le stocke dans ses cellules en attendant. Mais comme l’autre repas vient trop vite et qu’il sera aussi trop “complexe” le corps n’aura d’autre choix que de le stocker avec le reste … Qu’est-ce qu’il dit le guide alimentaire là-dessus déjà? Allez voir un consultant en éducation physique? J’ai l’impression qu’on se renvoi la balle, ah! le système de santé… Vous arrive-t-il d’avoir une opinion “politique” ou “sociologique” de la santé, ou ça aussi pour vous ce seraitdu fanatisme?

      • Désolé mais il y a une différence entre bien manger (guide alimentaire canadien) et la quantité de nourriture que l’on mange. L’important est de manger à sa faim et en écoutant les signes de satiété de ce corps tout en respectant les lignes directrice du guide alimentaire canadien et son gros bon sens.

  24. Premièrement, je sais très bien qu’on dit LE gluten. Faute de frappe…que veux tu. Les touches sont petites sur un iphone;)
    Je ne commencerais effectivement pas à “m’ostiner” (vois tu, je l’ai mis entre guillemets pour ne pas que tu me reprennes sur mon français;)) avec toi sur le gluten car je doute de la provenance de tes références.
    Deuxièmement, la provenance de ma formation: un baccalauréat de 3 ans et demi à l’université. Inquiètes toi pas, ce n’est pas un cours à distance sur l’alimentation, avec inscription par la poste avec un coupon distribué dans une revue.
    Je suis 100% d’accord avec le pharmachien. Les toxines, notre corps s’en occupe…et oui, je suis d’avis que l’alimentation saine a réellement à voir avec une meilleure santé. Mais pourquoi cet engouement sur le cru, le vivant, les combinaisons? DES MODES!!!!! DES MODES!!!!! Combien de fois je dis à mes patients (mais pas comme ça) T’ES GROS? Laisse faire l’alimentation selon ton groupe sanguin, les cochonneries visant à perdre du poids…fais de l’exercice et mange sainement Bon Dieu!!! Je vais vous aider à y arriver!
    Sérieusement, quand j’entend quelqu’un me dire qu’une naturopathe lui a recommandé d’éliminer les produits acides de son alimentation pour je ne sais pas quelle *&”&*% raison…et qu’elle classe LES PRODUITS LAITIERS dans les mets acides…je deviens bleue!!!! Sur quelle satanée échelle de PH se base t’elle pour affirmer de telles sottises!!!!!!!!!
    Quand j’entend du monde me dire qu’il est contaminé “intérieurement” par le candida, et que c’est pour ça qu’il est ballonné et qu’il ne perd pas du poids…je deviens bleue!!! Connaissez-vous vraiment le candida????
    argh! ça suffit. Je me bats constamment contre ce genre d’affirmations idiotes et c’est assez pour aujourd’hui. Je vous que ça ne sert à rien anyway!
    BTW Pharmachien, continues ton beau travail! J’adore!:))

  25. Bonjour Olivier! Merci pour cet article, ton humour est très rafraîchissant.

    A la pharmacie où je travaille on ne tient plus les produits ”détoxifiants”. Quand les clients me demandent pourquoi, je leur dit carrément qu’on ne vend plus de ces cochonneries-là. Si besoin, j’ajoute que s’il veulent des produits pour éliminer les déchets, j’ai du Colyte, mais que s’ils veulent éliminer les “toxines”, je ne connais que deux remèdes : les antidotes et la dialyse, tous deux disponible seulement à l’hôpital pour les gens très malades ou réellement intoxiqués. Jusqu’à présent, je n’ai eu que des remerciements (parfois sincères, parfois moins), et rarement les client ont tenu à argumenter avec moi.

    Mon contre-argument est généralement celui-ci :
    En 2001, on a rapporté que plusieurs personnes au Royaume Uni et aux États Unis ont développé une insuffisance rénale sans avoir de facteurs de risque connus. Le seul élément en commun est qu’ils ont utilisé des produits naturels chinois pour perdre du poids, ”aider à la digestion” ou comme supplément à l’alimentation. Après des analyses de laboratoire, on a découvert que tous ces produits contenaient de l’acide aristolochique, un agent néphrotoxique, mutagène et cancérigène. De là découlent des avis de la FDA et de Santé Canada pour mettre en garde les gens au sujet de cet ingrédient et des noms sous lesquels il est présenté.

    C’est certain que mon exemple est le plus impressionnant que je connaisse. D’un autre côté, normalement les produits vendus en pharmacie ont au moins un NPN, ce qui éviterait probablement d’être en contact avec un agent comme l’aristoloche. Mais ça n’empêche pas que les adultérations arrivent malheureusement, et parfois même l’histoire se répète (comme ce fut le cas pour l’aristoloche en 2005).
    http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2001-fra.php
    http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/_2005/2005_08-fra.php

    Salut!

    • Anita, j’adore ton commentaire car il complémente parfaitement ce dont je parle dans la bande dessinée! Tu as peut-être remarqué dans les commentaires ci-dessus que cet article fait réagir et que plusieurs sont total désaccord. Ces derniers auront intérêt à lire ce que tu dis au sujet des gens “réellement intoxiqués” et qui nécessitent un traitement intensif, car il n’y a que dans de tels cas que j’accepterais de parler de “toxines”.

      Je suis vraiment impressionné que la pharmacie où tu travailles ait accepté de retirer les produits détoxifiants! Il sont plutôt lucratifs alors je crois que pour cette raison plusieurs propriétaires hésitent à les retirer des tablettes…

      L’exemple de l’acide aristocholique, que je ne connaissais pas, est vraiment intéressant! Plusieurs croient qu’une substance “naturelle” est nécessairement curative et bénéfique. Les cures laxatives et diurétiques ne sont pas sans dangers potentiels pour la santé non plus. Je recommande toujours aux gens de se méfier des “cocktails”, qu’ils soient à base de médicaments ou de produits naturels.

      Merci encore pour ton commentaire et pour les références!

      Olivier

  26. *** NOTE IMPORTANTE ***

    Exceptionnellement et avec l’accord des personnes impliquées, j’ai récemment dû intervenir afin de faire modifier certains propos dans des commentaires car j’ai jugé qu’ils pouvaient être considérés blessants.

    Je n’accepterai pas que les lecteurs/lectrices se manquent de respect ou s’insultent sur Le Pharmachien. Aucun écart de conduite ne sera toléré à ce niveau. L’en-tête de mon blog mentionne “Opinions sensibles s’abstenir”, ce qui suppose que toutes les opinions seront acceptées, alors si vous n’êtes pas capables de faire valoir votre point de vue sans blesser les autres, allez voir ailleurs. C’est clair?

    Il n’y a qu’une seule personne que vous pouvez insulter ici: moi. Et dans un tel cas, je me réserve le droit de vous ramasser solide.

    Merci à tous pour votre compréhension!

    Olivier

  27. Merci Mr Bernard!!! Vous ensoleillez mes journées. En tant que pharmacien, je peux constater que nous vivons les mêmes réalités…

  28. Je suis sincèrement épaté par la qualité, la justesse et le ton de ton blogue!
    Découvert fortuitement via un ami, je l’ai dévoré…
    Continue à déboulonner les mythes, les toxines et autres plaies ont la couenne dure ;-)
    Longue vie au pharmachien!

    • Merci Fred! J’apprécie énormément tes bons mots, d’autant plus que je met toujours de plus en plus d’énergie pour assurer la qualité du blog. De plus, c’est un véritable plaisir de détruire tous les mythes qui nuisent au progrès!

      À bientôt!

      Olivier

  29. Bernfeld Karin

    Un grand bravo et merci pour votre article !
    Et surtout bravo aussi pour vos réponses aux commentaires, si agressifs et stupides parfois… :/

    Il y a bien longtemps que je suis outrée par toutes les saloperies vendues dans les officines de pharmacie. Et le matraquage publicitaire pour essayer de nous les faire acheter, comme si c’était ABSOLUMENT INDISPENSABLE.

    Il y a déjà quelques années, j’avais écrit dans un de mes romans (“Alice au pays des femelles”) en observant certaines pratiques de la société de la fin du XXeme siècle, qu’il y avait une véritable obsession des gens de “se purifier de l’intérieur” parce qu’ils se sentaient sales. Et bien, ça se confirme sans cesse et ça fera la fortune de ces industriels-là qui vendent leurs produits “purifiants” (qui ne sont évidemment pas plus humanistes que ceux qui commercialisent la junk food, la drogue ou les armes).

    Continuez à résister à la bêtise généralisée !

    PS:
    Peut-être que c’est encore plus accentué au Québec, ce “besoin de pureté”… Je suis Française, l’alimentation est peut-être plus variée : c’est-à-dire que, de mon côté, je peux faire des “orgies” lors de fêtes avec des trucs gras et sucrés, mais d’une manière générale c’est vrai que pour moi c’est normal de manger des fruits et des légumes : ça me manque si je n’en ai pas quelques jours.

    • Tout d’abord, merci beaucoup pour ton commentaire! En effet, j’ai eu toutes sortes de réactions à cet article et j’ai parfois dû être assez ferme dans mes réponses, car même si tous les points de vue m’intéressent, je ne peux tolérer ceux qui ne s’appuient sur rien ou sont simplement formulés dans le but de créer la controverse. Heureusement, ce sont des exceptions!

      Ton hypothèse sur le Québec vs la France est fort intéressante… À mon avis, le problèmes des Québécois est qu’ils vivent avec un sentiment constant de culpabilité: on mange mal = on se sent coupable, on fume = on se sent coupable, on ne fait pas d’exercice = on se sent coupable, etc. C’est dommage, parce qu’ici se sentir coupable est presque une “absolution” pour ne pas s’améliorer (i.e. je pourrais manger mieux, mais au moins je le reconnais!). D’où l’idée d’aller chercher des cures miracles! À l’opposé, les Français que je connais ont une attitude plutôt “relax” par rapport à leurs habitudes de vie. Logiquement, on pourrait s’attendre à ce que les Québécois aient une meilleure santé, mais c’est plutôt l’inverse. Bref, il semblerait que votre attitude plus détendue donne lieu ultimement à des comportements plus sains et balancés! Malheureusement, les cures détoxifiantes demeurent bien populaires ici…

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier

  30. Merci et désolée… merci de tenter d’expliquer au commun des mortels ce quest une maudite toxine! :) ( et tout les autres mythes) . De mon côté, dans le domaine vétérinaire, on se bat aussi contre ces mythes sortis dont ne sait où. Je suis désolée des propos que j’ai pu tenir à l’endroit des pharmaciens qui extrapolaient un peu leur connaissances en les appliquant à une autre espece. ReMerci et sans rancunes :)

    • Tu n’as pas à être désolée… merci à toi pour ce gentil commentaire!

      Cela ne me surprend pas que des mythes tout aussi farfelus existent en médecine vétérinaire, un domaine que je connais malheureusement très peu. D’ailleurs je n’oserais jamais conseiller de traitements pour un animal; quand mon propre chien est malade et qu’on visite l’urgence vétérinaire, je deviens une caricature du client inquiet: “DOCTEUR, EST-CE QU’IL VA ÊTRE CORRECT???!!!”

  31. Super article.
    Je l’envoie à mes proches :)

  32. Merci pour cet article. C’est vrai qu’on a tendance à ne pas faire confiance à notre “machine”. Je me demande, qu’en est-il des produits énergisants? Les ampoules d’énergie pour booster son système mentalement et physiquement quand on est fatigué? Est-ce aussi une arnaque? Il est évident que le mieux est de prendre du repos, mais dans des situations où cette option n’est pas possible (ex.: avec bébé qui ne fait pas ses nuits + travail à temps plein + fin de session d’études). Merci à l’avance!

    • Allo Geneviève,

      C’est un peu la même chose pour les produits “énergisants”. Ont-ils un effet léger? Probablement. Vont-ils régler un problème de fatigue chronique? Impossible. Si on est constamment fatigué, il y a une raison… et il faut la trouver. Souvent, ce sont des changements aux habitudes de vie qui sont nécessaires. Malheureusement, c’est ce qui est le plus difficile à faire accepter aux gens, bien plus que de les convaincre à prendre un médicament.

      Aussi, il est important de réaliser qu’il est normal d’être très fatigué pendant certaines périodes de notre vie (comme celle que tu décris!). C’est comme le stress: c’est un phénomène normal et inévitable. Il faut simplement s’assurer de ne pas arriver à un point où l’on n’est plus fonctionnel; si c’est le cas, il faut consulter.

      Bref, le piège est de croire qu’on peut tout régler un prenant une “pilule”, qu’elle soit naturelle ou non!

      Merci pour ton commentaire et pour l’excellente question!

      Olivier

  33. Bonjour!

    D’abord merci de rendre accessible à toutes et tous, dans un ton humoristique, des informations et des sujets qui méritent d’être discutés mais surtout d’être réfléchis. J’ai toujours dit qu’au lieu de convaincre les gens de prendre position, il est beaucoup plus souhaitable de leur donner des outils pour leur permettre de réfléchir de façon éclairée à leur propre position!

    En ce qui concerne les traitements anti-toxine (comme pour l’homéopathie sous toutes ses formes d’ailleurs) ma position en est toujours une d’équilibre, ayant à prescrire moi-même, bien que pour les animaux… En fait, je suis totalement en accord avec votre position quant aux vertus de (du moins certains) de ces produits. Je crois, néanmoins, qu’un des facteurs bénéfiques de l’homéopathie vient de l’écoute et de l’observation des symptômes liés au patient. Les gens qui utilisent l’homéopathie prennent souvent plus de temps (s’impliquent plus) à mettre en place de saines habitudes liées à leur condition ( plus d’écoute, meilleures habitudes), habitudes faisant partie d’un tout, plus que de reposer sur un simple traitement d’ordonnance. Bref, on y revient toujours : favoriser les saines habitudes de vie et la prévention!

    Merci beaucoup pour votre partage de connaissances!

    David

    • Salut David!

      Tu as bien compris ma mission! Plutôt que de dire aux gens quoi faire, je les encourage plutôt à développer un esprit critique afin qu’ils soient plus alertes par rapport à leur santé et à leurs habitudes de consommation.

      Je comprends que tu es vétérinaire? Si c’est le cas, je tiens à te dire que j’ai beaucoup d’admiration pour ce métier!

      Ta position “équilibrée” me convient parfaitement. Cependant, tu mentionnes que les adeptes de l’homéopathie sont des personnes qui s’impliquent plus dans leur santé. Malheureusement, je dois manifester mon désaccord face à cette affirmation. Quand j’imagine une personne qui prend soin de sa santé, j’envisage quelqu’un qui mange bien, fait de l’exercice, développe de saines habitudes de vie et prend du temps pour faire des choses qu’elle aime. Être amateur de médecines alternatives, d’homéopathie et de produits naturels, je mets ça dans une autre catégorie. La majorité des gens qui viennent me voir à la pharmacie pour de l’homéopathie ou des produits naturels ne m’apparaissent pas plus à l’écoute de leur santé; elles sont avant tout à la recherche d’une “solution miracle” pour pallier à leur négligence générale envers leur santé et à leur manque de motivation à entreprendre de saines habitudes de vie.

      Dans ma pratique personnelle, je conseille beaucoup plus de mesures non-pharmacologiques que de médicaments pour traiter les petits maux du quotidien. Ceci dit, je suis parfaitement d’accord avec toi que l’écoute attentive et une observation plus globale des symptômes est souhaitable dans tous les cas!

      Merci beaucoup pour ton commentaire et à bientôt!

      Olivier

  34. J’ai lu sur wikipédia que les toxines sont produit par les bactéries ou champignons microcosopique que l’on mange comme des aliments cru.Et c’est pour ça qu’on va aux toilettes le corps cherche à se débarasser de toutes ces toxines causé par des bactéries et champignons.Cela signifie que ce n’est pas seulement le corps qui produit des toxines mais aussi les aliments porteurs de petites bébites prêt à nous attaquer avec leurs toxines.Car en faite les petites bébites se sert des toxines pour nous dévorer tranquillement à notre insu !

    • Voyons donc Guillaume… Tout le monde sait bien qu’il y a des voitures de police microscopiques dans notre tube digestif, qui contrôlent la circulation des aliments et mettent les méchantes bactéries en prison! J’ai lu ça moi aussi à quelque part sur Wikipédia…

  35. J’ai un surplus d’acide urique (une endoTOXINE) dans le sang et je fait des crises de goutte, mais comme je ne suis pas mort ça doit vouloir dire que mon foie et mes reins fonctionnent parfaitement.

    À trop vouloir généraliser, on devient aussi bête que ceux que l’on veux dénoncer.

    Et oui, je prend du Chardon-Marie quand ça deviens trop douloureux. Et tu sais quoi? Ça aide. C’est même approuvé par l’OMS pour les maladies du foie.

    CQFD

    • Salut Francis,

      Merci pour ton commentaire!

      Si tu avais lu mon introduction, tu aurais réalisé que je ne nie pas l’existence de “toxines” dans la nature, mais bien que je rejette le besoin d’avoir recours à des cures douteuses et inutiles, aux allégations farfelues, pour les éliminer. Si tu as souffert de goutte, tu dois savoir qu’il s’agit d’une maladie chronique qui doit faire l’objet d’un traitement médicamenteux, par exemple avec des anti-inflammatoires, l’allopurinol ou la colchicine. Si tu optes pour les super cures détoxifiantes à 24.99$ pour traiter ta goutte… bonne chance!

      Bref, j’ai bien peur que c’est toi qui a voulu trop généraliser ici… Tant qu’à être hors-sujet, tu iras demander à une personne sous dialyse ce qu’elle pense du besoin d’éliminer les toxines de son organisme…

      Pour ce qui est de l’OMS, tu devrais savoir qu’elle sanctionne toutes sortes de traitements sur la base de leur utilisation traditionnelle ou ancestrale, pas forcément sur des bases scientifiques. Elle supporte entre autres la réflexologie auriculaire qui est vraiment, vraiment, vraiment n’importe quoi.

      Sans rancune!

      Olivier

      * Note aux lecteurs/trices: Avant de sortir vos “CQFD”, svp vous assurer que votre argumentaire tient la route.

  36. Bonjour, je vous ai écouté dans le podcast de Jean Michel Abrassart, bien que vous m’ayez convaincu de l’inutilité des produits détoxifiants je persiste à penser que les toxines existent bel et bien, le gluten par exemple (mentionné plus haut dans les commentaires) en est une. Votre unique argument consiste a invoquer l’augmentation de l’espérance de vie ce qui est une utilisation fallacieuse de l’outil statistique pour deux raisons :

    -Vous confondez causalité et corrélation, je peux citer des milliers de raisons expliquant cette augmentation qui n’ont rien à voir avec la discussion (éradication de la mortalité infantile, de la tuberculose grâce aux antibiotiques, les femmes ne risquent plus leur vie en accouchant,…).

    - Les chiffres de 35 ans et 47 ans ne nous renseignent sur absolument rien de l’état de santé de l’époque, il aurait été plus pertinent de parler de l’age médian ou modal de décès. N’importe qui se baladant dans un cimetière communale voit bien que ces chiffres n’ont aucun sens.

    En conclusion, le concept d’espérance de vie est à manier avec précaution (voir même à oublier carrément)

    • Salut ShoTo,

      Tout d’abord, merci pour ton commentaire! Ma B.D. sur les toxines suscite de nombreux débats que j’apprécie énormément.

      Je vais être franc avec toi: je suis toujours plutôt indifférent et désintéressé lorsqu’on tente d’invalider mes arguments en invoquant la logique statistique et en utilisant des termes tels que “fallacieux”, car les gens qui le font ont tendance à s’attarder à des détails mineurs tout en négligeant l’ensemble du message. D’ailleurs, quand tu parles de mon “unique argument” sur l’espérance de vie, veux-tu dire que tu n’as lu que mon mythe #1, ignorant tout le reste, ou que c’est le seul argument qui t’a interpelé? Étrange. Dans le même style, j’attends toujours qu’un paléontologiste me confronte sur la quantité d’excréments des dinosaures et sur leur impact quant à l’effet de serre.

      Un autre point qui m’ennuie profondément (dans le sens de “bored”) est lorsqu’on prend mes propos beaucoup trop au sérieux. Bien sûr que l’espérance de vie n’est pas une mesure appropriée de la santé à l’époque… pas plus que Justin Bieber est la seule réalisation marquante du 21e siècle. Le véritable argument, qui échappe malheureusement aux statisticiens un peu trop sérieux, est que “notre santé est meilleure que jamais”; je cite d’ailleurs la tuberculose comme cause de mortalité éradiquée de nos jours. Dans le même ordre d’idées, un autre lecteur ci-dessus m’a reproché mon analogie du “corps rempli d’ordures”. Non mais, sérieusement…

      Message d’intérêt général: si vous souhaitez lire des posts ayant une validité statistique irréprochable, je vous recommande l’excellent blog de Nima Yeganefar (http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/). Le mien a une approche beaucoup plus légère qui exige d’être capable de lire “entre les lignes”, un talent moins glorieux mais ô combien agréable.

      Pour ce qui est du gluten, je ne peux pas être d’accord avec toi. Le gluten fait partie intégrale des céréales, contribue à leur teneur en protéines et donne une texture élastique délicieuse aux aliments comme le pain. Prétendre que le gluten est une “toxine”, sous prétexte qu’une infime fraction de la population y est intolérante, revient à dire que tout ce qui a un potentiel d’intolérance est une toxine… ce qui inclut probablement 99.9% des substances de l’univers (avertissement: statistique non-objectivée). Ou que tout allergène est une toxine… le pollen est-il une toxine, dis-moi? Bref, l’histoire du gluten, c’est presque fallacieux comme argument.. mais je m’égare.

      Pour conclure, j’apprécie ta précision au niveau de l’espérance de vie, mais de mon point de vue cela ne change rien à l’essence du message.

      A+

      Olivier

      • Arf il y a une méprise, oui je m’attarde sur des détails et je néglige l’essentiel du message tout simplement parce que j’approuve l’essentiel du message et je ne vois pas ce que je pourrais en dire de plus que “oui les produits détoxifiants sont très probablement des arnaques”. Il me parait plus constructif de discuter de nos points de désaccords même s’ils sont secondaires.
        Je m’excuse d’avoir utilisé le terme “fallacieux” qui est déplacé (je viens de vérifier la définition)

        Allez vous finalement publier le message sur les régimes minceurs ? Si oui, préparez vous à me voir râler.

  37. Je suis tres contente d’etre tombée sur ton article. Justement, je lis nombre de ces articles qui disent qu’on doit aider nos intestins, que sinon on va tomber malade, qu’il faut se désyntoxiquer etc.

    Justement, je ne comprenais pas pourquoi il y était dit que l”on absorbe moins bien les nutriments quand on est encombré de l’intestin etc. Surtout que j’avais lu que les parois internes de l’intestin se renouvellent seules et que donc, elles sont ‘propres’ -. Je ne saisissais pas le lien. Je me rends compte maintenant que mes questionnements n’etaient pas idiots!

    Et puis cette manie de toujours vouloir tout nettoyer ‘de l’interieur’! Comment faisaient les gens avant d’avoir des produits nettoyants intimes?

    Enfin je me disperse. MERCI! ;-)

    • Allo Nina!

      En effet, je me demande bien moi aussi ce que l’humanité faisait avant la venue des des produits anti-toxines et des cures détoxifiantes……… oh attends une minute, l’humanité se portait à merveille. Oubliez ça!

      Tu as vu juste: l’intestin ne s’encombre pas de déchets et les “toxines” n’ont rien à voir avec l’absorption des nutriments! Mais bon, ça fait peur et aux gens et ça fait vendre des produits.

      Merci beaucoup pour ton commentaire!

      Olivier

  38. Bonjour,
    J’ai quelques interrogations au sujet du fameux “foie engorgé”. J’ai lu quelque part que le foie avait la capacité de se régénérer lui-même. Un individu qui suit un régime de vie peu équilibré en consommant de l’alcool à tous les jours ne laissent-il pas le temps au foie de faire son travail? Combien de temps prends le foie à se régénérer une fois qu’on arrête de prendre de l’alcool? N’existe-il pas certains aliments, comme le citron, qui aident réellement le foie à faire son travail?

    Si le foie fonctionne un peu comme un filtre, n’est-il pas un peu vrai de dire qu’à un moment donné il conserve dans l’organisme ce qu’il n’arrive pas à filtrer?

    • Salut Jay!

      Merci pour les excellentes questions!

      Le foie est en mesure de faire “son travail” en autant qu’il n’est pas malade. Chez une personne qui abuse de l’alcool ou souffre d’autres problèmes de santé particuliers, c’est très différent. Dans de tels cas, un suivi médical approprié est nécessaire. Le foie peut parfois être si gravement atteint qu’il ne guérira pas de lui-même; cela dépend de la sévérité de l’affection.

      De plus, certains médicaments ou autres substances (ex. pamplemousse) peuvent modifier la capacité de foie à éliminer certaines molécules, mais le foie demeure parfaitement fonctionnel malgré tout.

      Certains aliments influencent le foie en effet; ils peuvent entre autres accélérer la production de bile. Par contre, quand on affirme que certains aliments ou produits naturels peuvent “nettoyer” le foie, là j’ai un problème!

      Merci encore et A+!

      Olivier

  39. Bonjour!

    Je voulais simplement vous féliciter pour cet article qui décrit avec humour les mythes reliés aux toxines! J’ai tout simplement adoré, vraiment drôle!! si les gens pouvaient enfin comprendre que ”le grand ménage du printemps”, on garde ça pour nos garde-robes, pas pour notre système digestif!! Ils pourraient alors garder les $$$ pour des fruits, des légumes et des activités sportives!

    Bravo encore!

  40. Salut!
    Que penses-tu du Hot Yoga? J’ai des gens autour de moi qui pratiquent cette activité et à ma question:

    ”Mais pourquoi faire du yoga dans un environnement aussi chaud?”
    (…alors qu’il n’est pas recommandé de faire de l’exercice durant les canicules parce qu’il fait trop chaud)

    On me répond: ”Ça aide à éliminer les toxines”… Qu’en penses-tu???

  41. Pour information….La pollution de l’air extérieur est “cancérigène” pour l’OMS
    Le Monde.fr avec AFP | 17.10.2013 à 12h43 …………………..et voir les travaux du docteur cancérologue Belpomme………Pas d’autres commentaires………

    • … donc?

      Besoin d’un peu plus de détails pour voir où tu veux en venir, car jusque là rien ne suggère de se détoxifier.

    • Je viens de lire la nouvelle à cet effet. En voici un extrait:

      “Le groupe de chercheurs affirme que le risque pour l’individu est faible mais pratiquement inévitable du fait que tout le monde sur la planète est exposé à la pollution extérieure.”

      Je répète: “Pratiquement inévitable”…

      I rest my case.

  42. Johanne Langlois

    Bonjour Olivier,
    Je viens de découvrir ton site et je trouve génial à lire et très différent des discours que l’on connait. Cependant en lisant sur ce sujet je me remets en question. Je m’explique: Étant massothérapeute de profession, quand je donne un soin, je mentionne toujours que le massage (surtout thérapeutique) déloge les toxines stagnante (comme étant les adhérences, tensions, cellulite, etc.) et qu’il est très important de boire beaucoup d’eau afin de les évacuer (toxines) par l’urine. Je mentionne que s’ils restent en circulation dans le sang, ils iront se loger à d’autres endroits et pouvant causer des maux de tête si non évacué. Voilà mon interrogation. Merci de me répondre.

    • Allo Johanne!

      Excellente question! Une massothérapeute m’a justement fait un commentaire semblable sur Facebook; permets-moi de le coller ici:

      “Merci pour ces chroniques! Je suis massothérapeute et j’en entend de toutes sortes sur les toxines. Bon nombres de collègues disent à leurs clients de boire beaucoup d’eau après un massage afin d’éliminer les toxines que le massage aurait supposément fait ‘ressortir’ ou mis en circulation dans le sang! Je trouve cette croyance populaire totalement loufoque! Une parmi tant d’autres qui circulent chez les masso – pour qui les notions de chimie semblent du chinois.”

      Je suis 100% d’accord avec cette réflexion. Même si je crois fermement aux nombreuses vertus de la massothérapie, je ne vois aucun lien avec l’élimination de possibles “toxines”. Lorsque je me fais masser, certaines massothérapeutes me disent de boire beaucoup d’eau pour “faciliter le drainage lymphatique” (voir ici: http://en.wikipedia.org/wiki/Manual_lymphatic_drainage). Je trouve que cette théorie ne fait malheureusement pas beaucoup de sens au plan scientifique.

      Boire beaucoup d’eau après un massage m’apparaît simplement comme une réflexion d’un style de vie sain, qui va de pair avec le massage. Après tout, nous devrions TOUS boire davantage d’eau au quotidien… pas pour éliminer les toxines, mais tout simplement parce que c’est préférable à une tonne d’autres liquides moins bons pour la santé!

      Mon avis est que la massothérapie a accumulé au fil des années un mélange de bonne et de mauvaise science, comme c’est le cas dans de nombreuses disciplines d’ailleurs. Je n’ai pas de connaissances avancées en massothérapie et je ne contredirais jamais un(e) massothérapeute sur les techniques qu’il/elle utilise pour relâcher les muscles et diminuer les tensions. Tout le reste, par contre, m’apparaît superflu et peu solide scientifiquement. Je laisse le soin aux massothérapeutes de décider ce qu’ils/elles en pensent!

      Merci beaucoup pour ton commentaire Johanne et à bientôt!

      Olivier

  43. Bonjour Olivier,

    Je suis une massothérapeute qui a poursuivit sa formation avec un certificat en biologie médicale et une bacc en kinésiologie et massokinésithérapie actuellement. Moi aussi j’ai une formation scientifiques. Si tu savais le n’importe quoi qui se véhicule dans ce milieu! Biologie totale, nous utilisons 10% de notre cerveau, les chakras et autres dont je vous épargne. Un grand merci pour ce blogue, et de la façon dont tu vulgarises. Si tu n’as pas de copyright sur ce que tu dis, je compte m’en inspirer.

    Au plaisir de te relire!
    Émilie

    • Allo Émilie!

      Je suis tellement contente d’entendre ça!!!

      Il semble y avoir un lien très étroit entre la massothérapie et les médecine alternatives, pour une raison que j’ignore. Entre autres, beaucoup de tabacologues/thérapeutes laser sont des massothérapeutes… (http://www.lepharmachien.com/laser).

      Pour ma part, si je pense aux meilleurs massages que j’ai reçus à vie, c’était toujours:
      - par des massothérapeutes qui connaissaient parfaitement l’anatomie et aimaient en discuter avec moi;
      - me donnaient des conseils très terre-à-terre pour améliorer certaines tensions ou autres;
      - n’ont jamais mentionné le mot “toxines” ou l’expression “drainage lymphatique”.

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier

  44. Les articles sur ce site sont super!

    Ca a plus ou moins rapport, mais j’ai écouté une émission de The Fifth Estate à CBC récemment et ils disaient que, selon des études sur le sucre, une grande consommation de sucre raffiné à long terme serait à la base du développement de cellules cancéreuses présentes dans l’organisme et potentiellement un des éléments déclencheur de la maladie d’Alzheimer. Après avoir écouté cette émission, je remarqué à quel point il y a plein de sucre raffiné PARTOUT et on s’en rend même pas compte! Pourquoi ils promeuvent les traitements détoxifiants bidons, mais personne ne va jamais nous parler de ravages du sucre raffiné sur notre cerveau? Toutes les industries de ce monde vont toujours vous brainwasher pour faire de l’argent avec vous, que ça soit bon pour vous ou non.

    Personnellement, je me suis donnée comme mission de réduire considérablement ma consommation de sucre raffiné, c’est ça ma “détoxication”. Just sayin’! ;)

  45. Juste un grand merci Olivier pour tes articles plein de “raison” au sens propre du terme. Ce serait certes bien pratique si une petite cure de temps en temps pouvait régler tous nos problèmes mais cela fait vraiment du bien de lire des arguments rationnels :-)

  46. Je n’ai pas lus tous les commentaires mais je crois que dans ton message il y a un oubli celui de comparer la santé à long terme des personnes qui mangent les aliments adaptés au corps comparativement aux personne qui mangent seulement les aliments industriels.

    Va voir l’étude sérieuse du Dr. Seignalet et les résultats d’un type d’aliments sur un autre. Les aliments toxiques causes une multitude de maladies et c’est prouvé..

  47. Salut, c’est mon premier contact avec ton site aujourd’hui et je dois t’avouer que j’adore le côté humoristique que tu apportes sur les sujets. Je suis présentement en recherche active sur la santé et j’essais tant bien que mal de discerner le vrai du faux et j’ai vite compris que les diplômes ne sont pas toujours gage des compétences de détenteurs.. Bref, sur ce sujet des déchets qui se prennent pour des toxines, est ce que le fait d’avoir un transit digestif lent augment nos risque d’intoxication. Ma question vient d’affirmations que j’ai lu sur le fait que plus longtemps du garde des cacas en toi plus toxique ils deviennent. De plus, tu à parlé que l’intestin grêle n’accumule pas de nourriture, mais est ce que le gros intestin le fait? Style, diverticule, le transverse affaissé et autre trouble du gros intestin. Voila,, merci te ta contribution à la santé de tous.

    julien lacroix

    • Salut Julien!

      Mon humble avis est que cela ne fait probablement aucune différence. Beaucoup de gens ont un transit intestinal ralenti et, à ma connaissance, cela n’a pas d’impact majeur sur leur santé. Il y a sûrement des références à ce sujet. Un problème de transit est très différent d’un problème de malabsorption des nutriments qui, lui, est plus inquiétant.

      De plus, en suivant cette logique, on pourrait affirmer qu’être constipé 3 jours est une urgence médicale!

      Enfin, pour clore la boucle, les cures détoxifiantes améliorent-elles le transit intestinal? On connaît la réponse.

      A+!

      Olivier

  48. Pingback: 5 mythes sur la prise de poids et les excès durant les Fêtes

  49. Je n’ai de m vie pas encore vu quelques chose d’aussi idiotement étalé !! T’as comme fait bien attention de ne pas te renseigner pour écrire des chose comme ça !!!

    • Et qu’y a-t-il d’erroné dans son texte exactement (et citez vos sources svp)? Pour l’instant, la seule chose “idiotement étalée” est votre manque de maîtrise de la grammaire…

    • Je fais toujours très attention de ne pas m’informer suffisamment avant de composer un article. Cela fait partie intégrante de ma routine de travail. La partie où l’on ne s’informe pas est toujours la plus difficile.

  50. Belle BD, excellente façon de s’exprimer, et surtout de se faire entendre (voire lire) par tout le monde. Attention au truc des composantes organiques, je sens que la phrase aurait besoin d’être reformulée… J’ai des composantes organiques (pas mal, même !) et je ne suis pas un robot ! Beau travail, et bonne année !

  51. Cher Mr Olivier.
    Croyez-vous que la congestion de mon foie est influencée par le pont Champlain?

    • Je crois plutôt que ça s’explique par les mécanismes quantiques complexes qui régissent l’univers. La seule façon de se détoxifier le foie est de s’asseoir en indien a l’intérieur d’un accélérateur de particules.

  52. Bien dit. J’approuve totalement l’argument que le corps humain est une machine phénoménale qui n’a pas besoin de notre aide pour bien faire son travail. Nous existons depuis plusieurs millénaires sans avoir eu besoin d’aider nos merveilleux organes à bien fonctionner.
    J’en profite pour allègrement le rappeler à tous les promoteurs de vaccin qui veulent soit disant ‘stimuler’ notre système immunitaire en contournant quelques unes des défenses que la nature à judicieusement mis en place pour nous (peau, muqueuses, combattre les maladies infantiles) Et pour ce qui est de l’argument qui voudrait que nos corps ont besoin d’aide pour ‘accélérer’ le processus, les promoteurs de la détoxification/élimination vous répondraient la même chose.
    Toujours intéressant de voir les discours dichotomiques venant des deux cotés.
    Les absolues sont extrêmement rare dans tous les domaines et nos connaissances, encore fort limité du corps humain si complexe, devrait nous enseigner un peu plus d’humilité et surtout une réelle ouverture d’esprit. Car il ne faut pas oublier que certaines ‘lubies’ d’il y quelques décennies sont maintenant une évidence totale pour tous: la transmission de pathogènes entre patients, la toxicité de la thalidomide, la nocivité de la cigarette, l’effet cancérigène de certains aliments, etc.

  53. Merci pour cet magnifique et hilarante BD ! Ça fait du bien de voir des scientifiques a l’esprit créatif ! Mais si je peu me permettre … les dinosaures sont disparue bien avant l’apparition des premières races humanoïdes non ?
    C’est le seule commentaire négatif que j’avais a dire ! Mais j’ai une question qui n’est pas vraiment en rapport avec la BD, mais plus avec les commentaires qui la suivent ( très nombreux, d’ailleurs je te félicite pour l’assiduité des tes réponses même envers des gens peu respectueux)
    Ma mère a reçu un livre de recettes qui propose des aliments et des recettes afin de diminuer la douleur suite a l’arthrose et l’arthrite ( dont souffre ma mère) Ils conseille de couper les pâtes et le pain blanc et de diminuer la consommation de farine brune. De plutôt opter pour des pâtes a base de riz. Mon frère est de ceux qui croient dur comme fer que le gluten est néfaste et qu’il devrait être enrayé de notre alimentation. J’ai souvent entendu ça et je commençait a croire que ça serai peut-être vrais ! Même chose pour le lait, dans le livre de ma mère ils recommandent d’éviter le lait de vache et d’opter plus pour du lait de soya ou d’amande ! J’ai souvent entendu comme raison que le lait de vache est difficile a digérer sauf sous la forme de fromage ou de yogourt et que la trop grande pasteurisation serais mauvaise pour la digestion !

    merci

    • Allo Emmanuelle!

      Merci beaucoup pour ton message! Tu as parfaitement raison à propos des dinosaures, c’était vraiment juste une blague pour ajouter à l’aspect dramatique de la BD mais la précision est appréciée!

      Pour ce qui est de la panique anti-gluten et anti-lait, j’en suis régulièrement témoin et je me préoccupe peu de tels propos. Certains vont même jusqu’à les qualifier de “poisons”. C’est surprenant à quel point il est plus facile de condamner un aliment en particulier pour des motifs douteux, plutôt que d’adresser l’ensemble du problème de l’alimentation. Aujourd’hui, chacun a sa combinaison miracle d’aliments pour régler tous les problèmes de santé. Malheureusement, les solutions magiques sont rarement efficaces.

      J’ai parlé plus longuement du gluten dans les commentaires à ma BD sur les allergies:
      http://www.lepharmachien.com/allergique/

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier

  54. C’est super drôle! Bravo! Par contre, j’ai trouvé une faute: à la fin du graphique “prends” prend un “S”. C’est un commentaire constructif…pour aider. :-)

  55. Votre article se moque des cures vendues après Noel; il a bien raison de rappeler que le retour à une bonne hygiène de vie est souvent tout ce dont on a besoin en janvier.

    Mais il généralise.

    Mes reins ont été avantagé par une cure suggérée par un naturopathe: j’ai évité la chirurgie, à l’heureuse surprise de l’urologue (et mon soulagement). Petite tranche de vie banale.

    Quand on prend la parole en publique, il est bon de s’identifier. “Le Pharmacien”, si je devine bien, est UN pharmacien et il parle probablement au nom de la perspective de sa spécialisation? Ou bien prenez-vous la parole au nom officiel de votre association professionnelle? Dans notre société où commerce et santé sont inter reliés, ce sont des questions éthiques de plus en plus pertinentes.

    Gardons à l’esprit que l’approche pharmaceutique/médicale et l’approche naturopathie/traditionnelle sont à couteaux tirés, l’un justifiant sa position en opposition à l’autre. Quand on est totalement contre quelque chose, y’a anguille sous roche. Si vous croyez en votre approche, qu’elle soit pharmaceutique/médical, naturopathe/traditionnelle ou autre, quel besoin de dénigrer celles des autres? Un peu d’eau dans le vin, ça fait du bien. Parler en bien de sa vision et ses service est beaucoup plus pesant que parler en mal des autres. Mon cafetier me recommande chaudement son compétiteur et savez-vous, il y gagne ma confiance.

    Je trouve sain que la population ait accès à différentes approches. Si vous le permettez, je vous suggère, “Le pharmacien”, de dire en quel nom vous prenez la parole et de concentrer votre énergie à faire la promotion positive de l’approche qui a tout votre enthousiasme.

  56. Pingback: Commentaire à Marilou de 3 fois par Jour à propos de son Jus Détox

  57. Merci pour l’article. Comment expliquer aux gens que le Hot Yoga ne fait pas éliminer de toxines non plus ?

  58. Alex T. St-Laurent

    Bonjour M. Pharmachien. Je sais que vous devez approuver les commentaires d’abord et je tiens à mentionner que je ne remet pas en cause votre formation ou intégrité. Mais je crois bon d’apporter des détails à votre article:

    Aux Lecteurs:
    Le fait est que comme on a quelqu’un qui se dit ”scientifique”, on est prêt à le croire sans poser de questions. 
    Je ne vais pas m’attarder à sortir une théorie du complot en disant que le pharmachien est affilié à telle ou telle compagnie, ou dire qu’il a été manipulé. Je vais m’en tenir à la qualité de son article. Je suis content d’ailleurs qu’il fournisse son cadre de référence. On peut espérer d’ailleurs qu’il soit un vrai pharmacien, parce que n’importe qui peut s’inventer n’importe quel titre sur un blog. Mais je crois qu’il est de bonne foi alors procédons.

    Il a d’ailleurs quelques points valides :
    -Mauvaise utilisation des mots ”toxines”

    -Il n’est pas nécessaire d’acheter des suppléments ou produits 

    Mais en soit, Il fait des erreurs fondamentales de structure et sur les faits qui peuvent êtres dangereux si pris au pied de la lettre.

    Erreurs de structure : 

    1: Liens sans rapports entre divers éléments.
    Son argumentation supporte les deux points valides cités plus haut. Mais il commence à parler de ”mort (+ espérance de vie)” et de ”gaz a effets de serre”. Ces sujets n’ont aucun lien avec le principe.

    2: Le fait que les produits toxiques ont toujours existé et assimilés par notre organisme n’es pas a remettre en cause. Ce qui l’est, c’est qu’on ingère un taux élevé de produits toxiques qui ne sont pas normalement en circulation car nous les avons intégrés dans notre quotidien. Et depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, 80 000 nouveaux produits chimiques ont été découverts à force d’expériences et mis dans la circulation, tant au niveau des produits de consommation, de la nourriture transformée, des plastiques et autre contenants, des pesticides environnementaux etc. Ces produits, avant d’en connaître les effets, prendraient plus de 50 ans à analyser (pour les effets à long terme). 

    3: L’espérance de vie est plus grande que jamais, ce qui ne veut pas dire que les gens sont moins malades. Les maladies changent dépendamment des causes et du temps. Les produits toxiques qui entrent dans notre système ne sont pas tous naturels : la plupart sont des composés qui se retrouvent en circulation en grande quantité alors qu’il ne devrait pas. La cause principale de l’amélioration de la longévité vient des avancées au niveau chirurgical et de l’hygiène. Sur ce point : les gens vivent plus longtemps, mais il s’agit d’aller faire un tour dans un centre pour personnes âgées où la moyenne d’âge est d’environ 95 ans pour prendre conscience que maintenir en vie à tout prix n’est pas toujours humain. Les gens ont plusieurs co-morbitidés et prennent une quantité phénoménale de médications pour rester en vie, alors qu’ils n’ont plus la capacité de se laver, de manger et de marcher seuls, sans parler des fonctions cognitives dramatiquement affectées. (Alzheimer, démence etc). Ils ne sont pas morts : sont-ils en santé? Leur foie ne fournit plus à la nourriture de base, leurs reins brûlent. 

    Jusqu’ici, on peut croire à des simples erreurs de langage. Mais à partir du point 4, Il décide d’ignorer toutes les découvertes récentes en matière de biologie et toutes les découvertes anciennes d’autres peuples bien développés dans le domaine médical. Même si être en santé signifie qu’on est pas morts, ce n’est pas parce qu’on est pas morts qu’on est en santé. L’insuffisance rénale par exemple, est une preuve (à l’extrême) que le corps ne fonctionne pas toujours bien parce qu’il est en vie. Dans la vie de tous les jours, il y a d’autres éléments qui entrent dans notre système et plus vite que le corps peut l’éliminer. Sans vouloir défendre les ”cures miracles anti-toxines du docteur Coubadaoui”, il existe des aliments, plantes et fruits qui ont au niveau moléculaire, des principes actifs qui aident le foie et les reins à mieux filtrer et éliminer en changeant la réaction chimique à l’intérieur du corps. Par exemple, le persil agit comme un léger diurétique car agit au niveau des néphrons du rein en allant stimuler l’excrétion, ce qui veut dire que naturellement, on aide le corps à éliminer l’excès d’eau. Même chose pour le céleri ou le pissenlit. (d’où le nom), ces plantes ont des propriétés spécifiques travaillant à différents niveaux. C’est ce principe même qui fait que l’on peut manger certaines choses et d’autres, pas. Il existe des empoisonnements à long terme et à court terme. Une Cirrhose du foie signifie que ton foie ne fonctionne pas bien. Tu n’est pas mort en quelque minutes pour autant. Il existe même plusieurs niveaux. 

    Il est vrai que le corps ne peut pas être ”gorgé” à proprement parler. C’est la raison du pourquoi nous avons un système lymphatique et excréteur. Mais certains produits difficilement excitables, comme le mercure, ne sont pas complètement éliminables par le corps (ce qui cause les empoisonnements). Le mercure est d’ailleurs pointé du doigt par la majorité des associassions de santé dans le monde. 

    Quant aux produits toxiques dans les cosmétiques, qui s’attachent à notre système en semi-permanence, Jean-Patrick Toussaint (chef des projets scientifiques de la fondation David Suzuki) écrivait :
    ”La Fondation David Suzuki publiait en Octobre 2010 un rapport faisant l’état des produits chimiques toxiques contenus dans les cosmétiques que nous employons à tous les jours. Le constat plutôt troublant de ce rapport vient principalement du fait que plusieurs composés chimiques que l’on retrouve dans nos produits de beauté sont non seulement dommageable pour la santé, mais également pour notre environnement. La Fondation appelait donc à une meilleure réglementation des ingrédients contenus dans les cosmétiques et de l’étiquetage de ces ingrédients.
    Suite à cette publication, des professionnels issus du milieu de la cosmétique on voulu apporter des nuances quant à l’interprétation des résultats du rapport. L’exemple le plus frappant provient d’une chimiste et cosmétologue reprochant à la Fondation de « …mélanger ce qui est nocif pour l’humain et ce qui est dangereux pour l’environnement », indiquant que ce sont là deux choses différentes!
    Cette remarque reflète la réalité à laquelle nous faisons face : pour bien des gens, l’environnement et l’humain sont totalement indépendants. Or, nous faisons partie intégrante de l’environnement… nous sommes l’environnement. C’est d’ailleurs le message que véhicule la Fondation David Suzuki depuis sa création.Excellent!
    (…) À titre d’exemple, les BPC, (biphényles poly chorés) étaient une découverte fantastique au début du XXème siècle. Leur propriétés chimiques faisaient d’eux d’excellents candidats pour être employés à diverses fins (ex. : liquides refroidissants pour transformateurs électriques, lubrifiants, etc.). Pourtant, ces mêmes propriétés chimiques ont aussi contribué à leur accumulation dans l’environnement, y compris chez plusieurs organismes vivants dont l’humain, ayant comme conséquences de contribuer à perturber le système endocrinien et d’agir en tant qu’agents cancérogènes. (…)”
    Cela dit :
    Je n’ai jamais entendu parler d’aliments bloqués dans les intestins. Il a raison sur ce point. 
    Sa conclusion affirme que: nous n’avons pas besoin d’un produit pour aider à détoxiquer. Mange plutôt un fruit. Un fruit ne détoxiquera pas, mais il apportera nutriments et vitamines pour augmenter la vitalité. Par contre, plusieurs fruits et quelques fines herbes et épices dans un smoothie, oui, cela aidera l’organisme a se régénérer (chose qu’il fait d’ailleurs merveilleusement bien ). 
    Il faut faire attention à ne pas banaliser des symptômes qui pourraient êtres plus sérieux et causer de gros troubles de santé. Il s’agit surtout de faire preuve de vigilance car tout ce qu’il dit (ou qui se dit sur internet) n’est pas à 100% fondé.l n’évoque aucune source, aucune de ses propres études et sa logique tient majoritairement sur les paralogismes : 

    -Fausse Analogie
    -Parce que A donc B, alors parce que B donc A
    -Suppression de données pertinentes
    -Incohérence (ou écran de fumée)
    -Homme de paille

    J’invite donc toute personne lisant ce blog à réfléchir quant à la teneur des articles et à ne pas ”prendre ça pour du cash”. L’erreur est humaine et le fait qu’une personne soit pharmacien ne l’empêche pas d’en commettre des énormes, comme nous venons de le constater. Il ne faut pas faire appel à l’autorité parce que c’est l’autorité. Il ne faut pas que la science devienne une nouvelle religion à suivre aveuglément. 

    Sources :

    Baillargeon, Normand. “Principaux Paralogismes.” Principaux Paralogismes. N.p., n.d. Web. 14 Jan. 2014. 
    Chopra D, Perfect Health, the complete Mind and Body Guide, Three Rivers Press, NY, 2000 9. “DrWeil.com – Official Website of Andrew Weil, M.D.” DrWeil.com – Official Website of Andrew Weil, M.D. N.p., n.d. Web. 14 Jan. 2014. 
     Hyman, Mark. “Is There Toxic Waste In Your Body?”. N.p., n.d. Web. 14 Jan.  
    St-Laurent, Krystine. “Interview on Chemicals and Their Effects vs. Plants and Food.” Interview. n.d.: n. pag. Print. 
    Suzuki, David. “Nous Sommes L’environnement.” Fondation David Suzuki. Fondation David Suzuki, n.d. Web. 14 Jan. 2014. 

    Weil A. Healthy Aging, a lifelong guide to your well-being, Anchor books, USA, 2005 8

    • Salut Alex!

      Merci pour ce commentaire si bien construit! Je ne suis plus en mesure de répondre à tout le monde depuis quelques mois, mais quand une personne se donne la peine de m’écrire avec autant d’efforts, je crois qu’il est pertinent que j’en fasse moi aussi pour lui répondre.

      Si tu le permets, je vais te répondre sous forme de “fil de pensée” en fonction de ce qui me vient en tête en ce moment. Ça ne sera probablement pas très structuré (contrairement à ton argumentaire), mais incidemment tu pourras probablement deviner ce qui m’a accroché le plus!

      1) Je crois comprendre que tu n’es pas un lecteur assidu de mon site web, ce qui est bien correct. Si tu le parcoures un peu, tu pourras constater que la plupart de mes exemples sont farfelus, exagérés ou carrément hors-sujet. C’est intentionnel. Ce n’est pas pour tout le monde, j’en conviens. Donc invoquer l’argument des paralogismes est inutile voire ironique;

      2) Tu dis que j’ai des arguments valides, notamment “Mauvaise utilisation du mot toxines” et “Il n’est pas nécessaire d’acheter des suppléments ou produits”. Eh bien mon cher ami… tu viens de couvrir l’ensemble des mes arguments pour cet infographique! Je n’aurais pas pu mieux le résumer moi-même. Les autres points que tu mentionnes (liens sans rapports, l’idée d’être mort ou non, etc.) ne sont pas des arguments de ma part, mais plutôt des hyperboles comiques telles que décrites dans mon point #1. Somme toute, je pense que tu m’a pris beaucoup trop au sérieux;

      3) Mon objectif avec ce site n’est pas d’agir à titre d’encyclopédie, de revue de littérature exhaustive, de bible ou de référence absolue. D’ailleurs, mon site web n’est pas très scientifique. Mon but est plutôt d’allumer des petites lumières dans les cerveaux, de générer de l’intérêt pour des sujets qui me préoccupent ou m’intéressent personnellement. Je prends pour acquis que mes lecteurs/trices sont des gens intelligents qui comprennent cela (j’en ai la preuve chaque jour). Parfois, j’ajoute des liens pour que les gens puissent poursuivre la lecture s’ils le désirent, d’autant plus que mes BD/infographiques survolent les sujets mais ne vont jamais dans le détail;

      4) Tu remets en cause mon statut de scientifique et de professionnel de la santé, alors je me dois de demander: qui es-tu exactement? C’est dommage que l’auteur d’un commentaire aussi bien construit n’ait pas jugé bon de se présenter et de statuer sur ses propres conflits d’intérêt potentiels (dans mon cas, tout est facilement accessible ici: http://www.lepharmachien.com/a-propos-de-moi/). C’est vraiment dommage et probablement le seul reproche que j’ai à te faire;

      5) Je vais te faire un autre petit reproche finalement, pas un gros mais quand même. Tu mentionnes un paquet de substances toxiques tout à fait horribles dont la présence dans l’environnement est définitivement inquiétante. Je ne pourrais être plus d’accord avec toi et d’ailleurs je consulte moi-même les excellentes publications du groupe de David Suzuki. Mais je suis obligé de te dire… so what? Quel est le lien avec mon infographique? Je n’ai jamais dit que les substances toxiques n’existaient pas, seulement qu’elle existent depuis toujours. Ce n’est pas un blog en environnement que j’ai là, c’est un blog sur la santé. Les polluants environnementaux et leurs effets possibles sur la santé m’inquiètent énormément, mais encore une fois mon point est que l’on en peut pas les éliminer avec des cures bidon à 24.99$. Tu as beau parler de mercure, mais tu vois, dans mes paralogismes à moi, ça entre dans la catégorie du “langage de la peur”, i.e. mentionner des trucs très épeurants qui incitent à la panique générale;

      6) Ton point “Le persil agit comme un léger diurétique car agit au niveau des néphrons du rein en allant stimuler l’excrétion, ce qui veut dire que naturellement, on aide le corps à éliminer l’excès d’eau” me laisse perplexe à propos de ta véritable compréhension de la science médicale. Au risque de paraître baveux, je suis obligé de te dire que c’est “un lien sans rapport”;

      7) Merde, je suis obligé de te faire un 3e (4e?) reproche! Ce n’étais pas mon intention mais bon. Je trouve vraiment dommage que tu aies cité Deepak Chopra et Dr Weil, des gens dont les déclarations sont de loin plus farfelues que les miennes, avec l’exception que eux sont sérieux dans leurs propos. Ça mine la crédibilité de tes références (je peux les enlever si tu m’en fais la demande);

      8) Ton dernier paragraphe (qui commence par “J’invite donc toute personne…”) résume à lui seul l’ensemble de mon travail sur le site web Le Pharmachien, par exemple:
      - … qu’il ne faut pas prendre ce qu’on lit pour du cash
      - … qu’il faut développer son regard critique.
      - … qu’il ne faut pas se fier à une personne sous prétexte qu’elle a des lettres de noblesse après son nom.
      - … que la science n’est pas un culte à suivre aveuglément mais plutôt une façon de penser et d’approcher les problèmes de manière bien structurée.

      Mon fil de pensée vient de se terminer! Il y a probablement d’autres trucs à dire mais j’ai autre chose à faire.

      Merci BEAUCOUP d’avoir pris le temps de m’écrire Alex! J’apprécie sincèrement la critique constructive et j’aime beaucoup m’obstiner. La plupart des commentaires critiques que je reçois frôlent l’insulte où ne font aucun sens (voir mon infographique sur les vaccins); le tien ne contient rien de tout ça alors c’est tout en ton honneur.

      N’hésite pas à répondre et/ou à commenter sur d’autres articles dans le futur, tu seras toujours le bienvenu!

      A+

      Olivier a.k.a Le Pharmachien

      • Tout mon respect. C’est la première fois que quelqu’un répond si bien et si respectueusement. Chapeau bas. Merci d’avoir pris le temps de répondre et publier. Ça prouve que tu n’es pas de mauvaise foi.

        Cependant, Il est important de comprendre que l’humour n’est pas une excuse pour omettre de faire attention aux paralogismes. Il est facile de véhiculer n’importe quel message en se cachant derrière l’humour. Un humoriste qui tient ces propos sur une scène ou dans un blog d’humour peut le faire car il est extrêmement clair que la seule chose qui est recherchée, c’est de faire rire l’auditeur. Or, vous voulez allumer une lumière, et vous êtes pharmacien. Par défaut, les gens se réfèrent à vous parce que ”pharmacien” réfère à une expertise. En tant que professionnel de la santé, vous avez un devoir moral de véhiculer un message véridique ou à tout le moins référant à quelque chose de tangible, indépendamment de l’humour.

        Or, j’ai pointé les problèmes lors de ma première réponse et aucun n’a été réellement adressé. La réponse, bien que polie, n’est qu’un gros homme de paille.

        Cela dit : Mes réponses ne sont pas parfaites non plus, alors c’est toujours agréable d’avoir ce genre de réponse. Lorsque quelqu’un discrédite mes propos, c’est qu’ils sont encore à améliorer.

        -Je ne suis pas un lecteur assidu de ton site web en effet, mais je crois bien le devenir. Je suis tombé sur un partage Facebook de l’article, ce qui signifie qu’il était hors contexte (ce qui peut pousser les gens à prendre de travers les propos sans tenir compte du style du site. Ce que je t’ai posté comme commentaire était d’ailleurs à la base un commentaire pour les gens qui ont partagé le lien. Je l’ai simplement adapté un peu sans prendre le temps de visiter le reste du site. Mea Culpa). Facebook est un endroit de partage où les gens peuvent prendre un article ou une partie d’un article pour prouver un point sans chercher vraiment plus loin. Dans ce contexte, les paralogismes sont importants à mentionner. Avec humour ou non, les propos doivent toujours se référer à quelque chose de tangible (si vous avez faits vos propres recherches, il serait vraiment agréable de les lire ou les avoir en référence de bas de page). Utiliser l’humour comme style de base ne nous protège pas d’avoir à ”backer” ses propos, peu importe son statut. L’éducation et le plaisir doivent venir ensemble, vrai, mais il ne faut pas que l’un prenne le dessus sur l’autre.

        -Je ne remet pas en cause ton statut. Je pointais simplement qu’il est facile pour n’importe qui de créer une page et de se proclamer quelque chose. Par exemple, je sais faire des sites internet. Je pourrais me nommer médecin et la majorité de mes lecteurs ne sauraient pas que je publie n’importe quoi en disant que l’extrait de poil de nez de cochon d’inde du docteur Choubadaoui draine le foie. (Ça serait d’ailleurs une expérience sociale très intéressante à effectuer).

        -Je ne vais pas défendre les Dr. Chopra et Weil, parce que ça serait d’entrer dans un débat dont on ne verrait pas la fin de sitôt. Je ne considère pas du tout que cela discrédite mon commentaire, au contraire. Ces deux sommités scientifiques citent toutes leurs sources, recherches et références. En cela, leur site est un exemple. Ils pourraient user d’humour et ça serait parfait.

        -L’environnement et la santé sont extrêmement liés. Ce ne sont pas des variables indépendantes et c’est la raison du pourquoi j’ai placé cet exemple. Il est d’ailleurs complet parce qu’il effectue le lien entre environnement et santé et le fait que notre corps absorbe (sans se gorger).

        -Mon point en citant le persil comme exemple (si j’ai manqué de clarté dans l’intention), était de rappeler aux gens que par son alimentation et par les plantes, il est possible d’achever ce qu’on nomme à tort une ”détox”. Ce ne sont pas des remèdes à 24.99$. On ne parle pas d’homéopathie (dilution) ou de sorcellerie, mais bien de principes actifs contenus dans les plantes (base même des médecines chinoise et indienne). Si c’est un point intéressant, il serait vraiment bien d’en discuter plus longtemps. En tant que principe médical de très base : une plante diurétique favorise l’excrétion rénale. Les reins ont comme ”job” d’éliminer les déchets.

        -Je suis contre la culture de la peur, mais je suis aussi contre la culture de l’autruche (foutre sa tête dans le sable et ignorer les conséquences). Je ne dis pas que tu le fais. Je dis que certaines personnes qui te lisent le font.

        -Au final, ton article arrive à son but. Mais d’autres gens peuvent aisément retenir autre chose comme ”Mes organes ont pas besoin d’aide” et refuser d’aller chez le médecin pour ça (fait vécu). Dans ce genre d’article, on retient bien ce qu’on veut retenir et si ton but est d’éradiquer les remèdes à 12$, l’article peut aussi avoir des répercussions autres par l’utilisation des paralogismes (même si leur but est humoristique). La logique derrière la plupart des points est obscurci par l’humour.

        -Pour ta thèse, je suis à 100% de ton bord. C’est pourquoi je me suis donné comme devoir de ”passer ton article dans le tordeur” parce que ce n’est pas parce que je suis d’accord avec un point que je ne dois pas le questionner.

        Ce qui est merveilleux de la science, c’est qu’elle est (et restera toujours) en expansion. Il ne peut pas avoir de finalité à ce savoir. Un point n’est valable que jusqu’à ce qu’un point plus fort le supplante. Ce qui résume que lorsque je challenge ton article, je ne prétend pas en connaître plus ou que mes points sont plus forts.

        Je t’épargne plus de texte, parce que ça serait long. Cela dit: pourrais-tu, si tu as le temps, adresser les points soulevés dans mon premier commentaire? Ou sinon, puis-je avoir accès à tes recherches?

  59. Exellente BD qui fait sauter bien des mythes sur les toxines et les cures. Elle serait bien complétée par une BD sur les vertus des saunas, ainsi que les centres de santé et autres SPA nordique si populaire.

  60. Si je comprend bien ,les molecules des polluants ,les molecules des medicaments vendus en phamacie et les molecules des produits qu on mange auraient une interaction avec notre organisme mais ce ne serait pas le cas avec des produits naturels ,et pour se soigner ou pour se garder en sante ,on ne devrait se referer qu a des molecules inventees par l homme. ?????

    • “Si je comprend bien……..”
      Nous, vu le bla bla sans queue ni tête qui suis les 4 premiers mots de votre commentaire, vous n’avez rien compris.

  61. Puis je qualifier de pseudo science lefait que j ai gueri mes amygdalites qui revenaient aux2 ans,simplemenrt en prenant du magnesium ,j ajourte sans y croire au depart ,3 jours + tard j etais retabli et ca a pris 25 ans avant que ca revienne ,3 jours de magnesium et retabli encore une fois ,meme chose pour la petite fille d une amie et une personne qui me parlait de son mal de gorge ,apres avoir essatye le magnesium a vu son mal aux articulations des mains s envoler et son syndrome des jambes fatiguees disparaitre et ca depuis plus d un an ???Peut on qualifier de placebo un produit auquel on ne croit pas ou dont on ne s attend pas a des effets therapeutiques????

  62. Je fais le bac en traduction et dans mon premier cours de traduction médicale, un feuillet de «Notions liées au domaine médical (Notions de base)» nous a été distribué dans lequel apparait «Antitoxine» dans une liste des principaux types de médicaments. «Antitoxine (antitoxin) : substance élaborée par l’organisme qui réagit contre les toxines, en combat les effets». Ma professeure n’est pas spécialiste de la santé mais traductrice (médicale et aussi d’autres domaines). Je sais bien que le traducteur n’a pas réellement à juger du bien-fondé médical ou autre du texte à traduire, mais je serais curieux de savoir quelle reconnaissance a ce terme dans les milieux médicaux traditionnels.

  63. Essayez donc de faire croire a des medecins qui ont etudie d autres avenues en medecines douces qu ils ont perdu leur temps et que les resultats qu ils ont obtenus n ertaient qu une illusion de l esprit .C est une chance que les indiens d amerique n aient pas attendu l arrivee des pharmatiens pour soigner le scorbut des francais en terre d Amerique !!!!

  64. L’un des meilleurs articles que j’ai lus à ce jour sur le sujet des toxines et des cures détox, suggéré par un lecteur (article en anglais):
    http://www.precisionnutrition.com/detox-cleanse-diets

  65. aujourd’hui,je souffre de discarrhose,depuis deux ans,ce qui m’empêche de travailler,depuis un an.
    j’ai 53 ans,et depuis que j’ai mieux le temps je me suis intéressée davantage a ma santé,j’ai toujours eu des problèmes dorsaux mais les médecins m’ont tjrs fait comprendrent qu’on ne savait rien faire a ce problème…..(rhumatologues compris,kinés)toute ma jeunesse s’est passée au kiné 3x par sem parfois 4…a 15 ans je vous dit pas,j’avais 13 ans quand j’ai commencer,jusques l’âge de 20 ans .je n’ai jamais prêter attention a mon alimentation,je mangeais comme mes parents,l’éducation est extrêmement importante,ainsi que l’information et n’oubliez jamais que l’humour fait tout passer ,le monde a besoin d’humour car peu de personnes ont le temps ou ne peuvent se permettre de rire car pas le temps .je ne connais pas votre site mais ,j’ai été très interpellée par vos dessins qui sont parruts, dans ma page d’acceuil ,exusez moi pour les fautes,mais savez vous que tout le monde lit et avec humour faites donc passez la vérité vous avez cet atout merveilleux en plus avec vos études,vous savez ce qu’il en ait….. la pub entre nous sur tous ces produits vous savez bien qui çà nourrit,jamais qui que ce soit du métier a pu me guider,c’est moi même qui ait fait mes recherches par internet,je ne savais plus faire cent mètres sans m’arrêter,javais 97 kg pour 1m62.je vous dit pas le tour de taille,et bien non je n’avais pas pris conscience que je devais arrêter tout de suite non seulement ce que je mangeais depuis tjrs mais la façon de le manger,la quantité,depuis le mois de mai 2013 ,j’ai cesser les yaourts(3 a 4 par jours pq? pas ce sont nos amis pour la vie)le pain blanc acheté en grande surface,tous les pains chocolats ou pâtisseries en grande surface ,les pâtes que j’ai manger toute ma vie,(je suis très gourmande)j’ai stopper les sucreries quoi.!!!!sans mon chocolat je vous dit pas!!!!!les premiers jours j’ai pris des jus de fruits que je faisais moi même ,je vous dit pas ce qui c’est passé…je souriais de nouveaux,je me sentais bcp moins ballonnée biiii forcément et combien de personnes mangent très mal comme moi ,mais çà fait le beurre de beaucoup,alors biiii tant pis pour eux ….du moment que moi je fait ce qu’il faut…..et ben ensuite pour moi bien éliminer l’eau j’ai fait des jus de légumes un ap.midi et le lendemain hooooo dégonflée vous savez oû était partie l’eau,mes reins avaient bien travailler ahhhhh bien sur toute la soirée et une partie de la nuit pipi …mais que j’avais perdu 3k500 sur quelques jours,certains vont crierrrr hho c’est de trop,mais moi je peu dire qu’il était temp car depuis j’ai pris mon alimentation en main ,j’ai perdu 10kg….et maintenant je regarde le pain qui me conviendrait le mieus car je ne fixe pas le magnésium d’oû mes problèmes de dos,j’ai des protèzes dentaires égalelement donc si on ne fixe pas le magnésium a cause du manque de vit d mais que faut il faire ,vous avez une solution?les compléments ne servent pas puisque pas fixée nous sommes bien d’accords oû je me trompe ……pour en revenir au titre,certaines personnes prennent au pied de la lettre ,perso j’ai cliquer de suite ..,D’après votre photo je crois si c’est vous sans rire éliminer les toxines ne sont pas encore nécessaire ……….attendez la cinquantaine ,quoi que en connaissances de cause çà vous arriverais quand même je vous imagine bien sourire en pensant a ces moments…….bien a vous au plaisir de vous lire….MC

  66. Simon Chamberland

    Je viens de découvrir votre blogue. J’enseigne les sciences au secondaire – faut bien que le goût des sciences arrive de quelque part – et je tente tant bien que mal de démystifier quelques mythes de pseudo-science. J’ai déjà tenté d’aborder le cas de l’homéopathie en classe, quand j’enseignais les concentrations. Inutile de dire qu’à la soirée de parents suivante j’ai eu mon lot de critiques.

    Sur les toxines en générale : le pire que j’ai lu, c’est au sujet de supposées macro-molécules créées par le lait de vache qui bloqueraient les intestins. Ces intestins bloqués seraient un milieu propice à la formation de toxines… Du gros n’importe quoi ! (et un peu fermenté, tant qu’à y être).

    Je me suis aussi fait dire qu’il ne faut pas trop s’en faire avec des enfants qui ont une gastro, parce que ça permet d’éliminer des toxines. J’sais pas, mais quand une enfant se déshydrate, tremble de faiblesse et s’effondre au sol, ça m’inquiète.

    M’enfin…

  67. Bonjour,

    Au sujet des organes dysfonctionnels? Je voulais avoir peut-être plus de précisions sur la théorie: tes organes ne fonctionnent pas, tu es mort.

    • Voici : si ton foie ou tes reins cessent de fonctionner, tu te retrouves à l’hôpital. Tu n’as même pas le temps d’accumuler de “toxines” car tu as besoin d’une attention médicale immédiate.

      Olivier

  68. J ai 72 ans et mon corps aussi, je n ai jamais eu a changer aucune piece, aucun changement d huile, pas de graissage ni de nettoyage avec un degraisseur quelconque aucun travail sur le body, et le fini de la carosserie est impecable. Ne venez pas me faire croire que j ai besoin de tout ces produits, ce ne sont pas des mensonge ………….c est de la fraude psycologique!!!!

    Passez vous ca entre les dents vandeur d erreur!!!

    Gregoire Mercier

  69. Je suis scientifique ( physicienne et chimiste) et je trouve que votre raisonnement pour “démontrer” que les toxines n’existent pas etc, est extrêmement simpliste. le fonctionnement du corps humain est bien plus complexe que ce que vous laissez croire. Je j’irai pas plus loin, mais je ne partage pas votre point de vue du tout. Et d’ailleurs, sur quoi vous appuyez vous pour dire que nous sommes en meilleure santé de nos jours ? Mis à part le fait que l’on vit plus vieux ?Et qu’entendez vous par “bonne santé” ?? cordialement, L

    • Salut Lise!

      Merci pour ton commentaire. Puisque tu m’invites à le faire, je vais te répondre comme un scientifique s’adresse à un autre (i.e. en ne passant pas par quatre chemins).

      1) En effet, l’argumentaire ici est définitivement simpliste et je ne m’en cache pas. Si je devais expliciter mon point de vue à des collègues dans le cadre d’une présentation formelle, j’aurais mieux détaillé mon point de vue. Ici, les arguments que j’ai choisis ont avant tout pour but de porter à réflexion. Je ne peux pas couvrir l’ensemble des subtilités du corps humain via une BD du genre; pour cela il faudrait écrire un textbook.

      2) Ce sur quoi je m’appuie pour dire que nous sommes en meilleure santé est brièvement abordé dans la BD: nous vivons plus longtemps, nous avons vaincu les maladies qui menaçaient le plus directement notre survie et nous bénéficions au quotidien des progrès de la médecine. Est-ce que cela signifie vraiment que nous sommes en meilleure santé? Peut-être pas. J’accueillerais volontiers l’argument contraire. Les humains de l’Antiquité étaient possiblement plus en santé que nous à en juger par l’apparence des statues qu’ils nous ont laissées.

      3) Plutôt que de laisser présager vaguement ton opinion, je t’invite à réfuter directement l’argument central de ma BD, soit le fait que l’empoisonnement par les toxines, tel que décrit dans la culture populaire, est le fruit de notre imagination et que les produits qui prétendent les éliminer n’ont pas d’utilité réelle, si c’est bien ce que tu penses. Sans cela, on tombe dans le jeu/piège de “je suis d’accord avec ce que tu dis mais j’aurais utilisé des arguments différents pour l’expliquer”, ce qui est une perte de temps.

      Merci encore et a bientôt!

      Olivier

      • Bonjour !

        Lorsque vous dites que nous sommes en meilleure santé, je ne pense pas que ce soit totalement le cas. Vous dites que nous avons vaincus les maladies qui menaçaient le plus directement notre survie, mais malheureusement nous en avons crée d’autres aussi, tout aussi dangereuses pour notre survie. Comme vous l’avez judicieusement avancé dans votre présentation, la cause de décès a changé. Il y a quelques siècles, les gens mourraient de tuberculose, maintenant les maladies chroniques sont plus importantes (cancers, problèmes cardiaques, diabètes etc.) et expliquent une énorme partie des décès.

        Pourquoi ce changement de maladies? L’alimentation est la principale explication. Notre manière de nous alimenter est dangereuse, nous consommons trop de graisses, pas assez de vitamines. Je pense que nous sommes victimes de désinformation. On nous fait croire que le problème c’est le symptôme au lieu de changer ce qui constitue la principale cause: l’alimentation. On nous explique que ce sont les médicaments pris sur de longues durées qui vont nous aider à guérir. Pourquoi ne nous conseille t-on pas plutôt de consommer plus de vitamines ? Elles ont pourtant des vertus reconnues et permettraient de lutter contre certaines maladies chroniques justement.

        Merci !

        Alexandra

        • Salut Alexandra!

          Merci pour ton commentaire! En effet, les habitudes alimentaires nord-américaines sont inquiétantes; c’est l’un des combats que je livre avec le site Le Pharmachien. Je ne crois pas du tout que les médicaments sont une solution de remplacement à des habitudes de vie saines.

          Consommer plus de vitamines n’est aucunement une promesse de santé meilleure, car si on n’a pas une carence pour l’une ou l’autre de ces dernières, il est inutile d’en ajouter davantage. Une alimentation équilibrée, non restrictive, permet d’obtenir tous les nutriments nécessaires à une bonne santé.

          Je ne comprends pas pourquoi tu dis que nous sommes victimes de désinformation; je crois au contraire que la sensibilisation sur la nutrition est très bien faite de nos jours. Malheureusement, ce sont les comportements et les perceptions qui sont difficiles à changer. Je persiste à croire que notre santé est meilleure que jamais, grâce aux progrès de la science et de la médecine. Nos comportements, cependant, ne suivent pas la tendance. C’est à ce niveau que je m’efforce d’intervenir.

          À bientôt!

          Olivier

  70. Bonjour, sur la question des polluants et de l’espérance de vie. Un petit élément a été oublié dans les maladies c’est le décès en couche ou en bas âge. Ce genre d’évènement a une influence importante sur la calcul moyen de l’espérance de vie. Si un enfant sur deux meurt en couche ou n’atteint pas dix ans et que tous les autres vivent 80 ans, la moyenne ne sera impactée. Dans ce sens l’accès à l’eau courante et l’hygiénisme de 19ème siècle pourraient avoir eu un effet sur l’espérance de vie dans le même sens que les découvertes de la médecine. Comme les deux évolutions sont simultanées, on peut discuter à quoi nous devons le gain d’espérance de vie. Ce qui vaut pour l’Europe au 19ème vaut également pour les pays en développement actuellement.

  71. Bonjour!

    je suis 100% d’accord avec vous mais j’ai une question. Considérez-vous les produits toxiques bio-accumulables comme des toxines? Je pense aux BPC, PBDE, mercure et autres POPs.

    Considérant que ces produits chimiques s’accumulent dans le corps (ne sont donc pas éliminés naturellement, sans “aide”), comment s’en débarasser alors?

    Merci,

    Mathieu

    • Salut Mathieu!

      Excellente question! Les substances toxiques bio-accumulables sont réelles, mais il est virtuellement impossible de s’en débarrasser (du moins, pas volontairement). Le mythe des toxines, quant à lui, prétend que l’on peut détoxifier facilement notre organisme à l’aide de plantes et d’autres suppléments; rien de tout ça ne s’applique ici. C’est le point central de mon argumentaire.

      A+!

      Olivier

  72. Salut!je viens de te decouvrir aujourd’hui,et j’adore!par contre un truc m’a un peu choqué ici,ça m’a meme provoqué un facepalm.Les hommes n’ont jamais vecu avec les dinosaures,y’a quand meme 58 millions d’années entre leurs disparitions et l’apparations des premiers hominidés,difficile de trouver du caca qui se conserve aussi longtemps.

  73. okay!j’avais besoin de me rassurer que ça soit bien du troisieme degrés(imagine ma deception si t’etais creationiste),j’te souhaite bonne continuation,et j’espere te suivre encore longtemps,le rire est bon pour la santé,j’adore ta façon de presenter les choses,a chacun de tes billet je me plie en deux!celui sur l’homeopathie maison est enorme!

  74. Waouh ! Je suis impressionné par ta capacité à répondre à tous les commentaires. Chapeau ! Je suis enseignant en France et je ne suis pas sûr que j’aurais la patience pour ce travail.
    Félicitations au passage pour ce blog qui me permet d’argumenter de façon plus humoristique auprès de mes amis et collègues. Les profs font généralement très mal fonctionner leur esprit critique et foncent souvent tête baissée dans tous les pièges alter…
    Merci merci merci pour ton matériel pédagogique.
    Matthieu

  75. Olivier Steppé

    Bonjour,

    J’ai lu votre “BD” et les commentaires y afférents et me permets, un peu tardivement de vous remercier d’avoir clairement expliqué que vous ne serviez à rien;
    Je vous cite:
    “Es-tu mort? Non? Tes organes parfaitement et n’ont pas besoin d’aide”.
    Quelle bonne nouvelle. Quand je pense à ce qu’on peut dépenser sur une vie chez les pharmaciens, voilà enfin une bonne nouvelle” Il est grand temps de faire passer le message aux sociétés pharmaceutiques qui vous font vivre afin qu’elles cessent immédiatement leurs activités inutiles qui dans le fond ne servent d’après votre infographie qu’à les enrichir, elles et la filière qui en découle: vous.

    Naïvement, j’ai cru jusqu’ici que de temps en temps certains de mes organes ne fonctionnaient pas parfaitement et qu’un petit coup de pouce pouvait les aider. Quel idiot j’ai été.

    Soyons clairs, je ne crois pas aux “cures détoxifiantes”, mais de là à affirmer sur le même ton que vous qualifiez d’humoristique d’une part que ces cures sont de l’arnaque et d’autre part que si je suis en vie c’est que mes organes fonctionnent parfaitement…

    A moins que… quand vous nous dites que ces cures sont idiotes, c’est très sérieux, mais quand dans le même dessin vous nous dites que tout va bien, là c’est pour rire. Assez pratique, ça permet d’écrire tout et n’importe quoi en évoquant le 8ème degré pour seule réponse de vois contradicteurs.
    Je le répète, je ne crois pas qu’il soit utile de payer une “cure tétoxifiante”, mais dans le fond, qu’est-ce qu’une cure?
    Diminuer le sel, les sucres, les graisses, faire du sport, manger des légumes, éviter d’avaler trop de pesticides…. n’est-ce pas aussi une cure? (Inutile, je sais, puisque tout fonctionne “parfaitement”)

    Je pense que vous aurez compris ma pensée, inutile de prendre plus de votre temps.

    Bonjour de Belgique

    • Tu sais quoi Olivier #2, mine de rien, tu as parfaitement résumé mon point de vue. Vois-tu, j’aspire et je rêve à un monde où peu de gens auraient besoin de prendre des médicaments. À vrai dire, moins les gens en prennent et plus je suis content.

      D’une part, n’étant ni propriétaire de pharmacie ni actionnaire pour toute compagnie, je n’ai aucun avantage financier à ce que les gens consomment davantage de produits pharmaceutiques. Personnellement, j’aime beaucoup mieux leur faire économiser des sous et leur recommander de modifier en priorité leurs habitudes de vie; c’est ce que je fais chaque jour en tant que pharmacien et sur le présent site web.

      D’autre part, si on pouvait réduire grandement la consommation de médicaments au sein de la population grâce à des mesures non-pharmacologiques, et par conséquent que je pouvais me dédier à des activités professionnelles auprès des personnes les plus malades et qui ont le plus besoin de mon aide, je serais BEAUCOUP plus heureux dans mon travail quotidien de pharmacien. Je ne comprends pas pourquoi tu prétends que, dans de telles circonstances, je ne “servirais à rien”; mon rôle serait à vrai dire plus important que jamais.

      En bonus, les cures détox et autres produits inutiles disparaitraient probablement des tablettes, ce qui décuplerait mon bonheur.

      Cela dit, je crois que ton commentaire était censé être une critique, mais je le prends plutôt comme un compliment.

      A+

      Olivier #1

  76. Chantal Loreau

    Merci infiniment, Oliver, pour ces mises aux points au sujet des toxines! Je ne découvre votre blog qu’aujourd’hui grâce à la diététicienne française Ariane Grumbach. Enfin de l’honnêteté sur tous ces produits et autres poudres de perlinpinpin!
    Chanta l France)

  77. Alors je vois que ya débat mais moi je te mettrais que ce lien qui montre l’intérieur des intestin des gens, et tu va vite comprendre pourquoi on parle de toxines :))) ….
    http://image.noelshack.com/fichiers/2014/07/1392289623-colons.jpg
    (tu remarquera que plus la personne est malade plus elle a un côlon degueulasse, car oui les matières reste le long des parois des intestins, y putréfient et y laisse des tas de toxines, c’est pas pour rien qu’on enlève des trucs immondes après les hydrotherapie)

    Et sinon regarde si tu as le temps ce reportage qui montre une guérison miraculeuse grâce à une cure de jus, que beaucoup de gens experimentent de plus en plus… laisser le corps au repos pour qu’il se répare. [LIEN ENLEVÉ - VOIR MA RÉPONSE]

    • Salut Jess!

      Donc l’intestin des gens qui souffrent de cancer ou de maladies chroniques est passablement magané, ce qui est attendu et connu… mais je ne vois toujours pas où les toxines interviennent?

      En passant, je serais curieux de savoir comment on peut enlever du tissu nécrosé de la paroi intestinale avec un jet d’eau (car c’est ça qu’on voit sur les images, pas des “matières” ou des “toxines”). D’ailleurs, je vais en parler très bien tôt de l’irrigation du côlon, dans le cadre d’un projet sur les pseudosciences que je suis impatient d’annoncer.

      Pour ce qui est du vidéo (j’ai dû enlever le lien car il ne peut pas être vu au Canada), il s’agit d’un extrait du documentaire “Fat, Sick and Nearly Dead”. Ce film raconte l’histoire d’un homme qui a perdu 100 livres et amélioré significativement sa santé après s’être mis à une diète de jus de fruits et de légumes…. et le film aimerait nous faire croire que c’est le fait de boire du jus qui lui a sauvé la vie. Un peu dans le genre de ceci : http://lepharmachien.com/cancer_bio/

      Merci pour ton commentaire Jess et à bientôt!

      Olivier

      P.S. Il n’y a pas vraiment débat; les seuls “arguments” qu’on m’a présentés jusqu’à maintenant se limitent à dire que le ton de ma BD est trop insolent et que mes exemples sont exagérés. Or, c’était précisément mon but. L’argumentaire central, quant à lui, a résisté à toute contradiction à ce jour.

  78. Merci pour ta réponse :)

    Et bien tu confirmes donc le lien entre intestins encrassés et maladie dégénérative ou cancer ? Le lien c’est que la paroi des intestins est très fine et laisse passer normalement les nutriments, mais quand on a des résidus fermenté et en putréfaction sur nos parois intestinales, non seulement les nutriments on du mal à passer mais en plus, les toxines rejetées par ces putréfactions finissent par passé la paroi, car ces résidus sont en contact permanent, parfois pendant des années… et ces toxines se retrouvent dans le sang, donc dans les cellules, donc les organes…

    Ce sont donc des résidus de matières, fécales, ou non digérées, et non des tissus nécrosés comme tu le dit.

    Et on les enlèves avec plusieurs méthodes : il y a des fibres particulière comme le psyllium qui agit comme un “balais intestinales” et qui, prit régulièrement, entraine au fur et à mesure les mauvaise matières, (dailleurs les premières utilisation de psyllium, certain expérimentent des “sorties” impressionnantes, puis ça se calme après) et il y a des plantes médicinales très puissantes comme la cascara, la guimauve (la plante hein :D) , la bourdaine, etc et on complète avec une hydrothérapie pour le côlon uniquement.

    Concernant le reportage, si ce n’est pas les jus, c’est quoi ? Pas ses tonnes de médicaments qu’il prenait depuis des années, ils ne fesaient que tairent les symptomes mais rien ne l’avait guéri avant. Ce n’est pas le seul à expérimenter des bienfaits avec les cures de jus de legumes.

    Je l’ai deja fait plusieurs fois, plus d’un mois parfois, avec des améliorations de mes symptomes impressionant, ça et l’éviction des poisons alimentaires quotidien. Comment quelque chose de si “dangeureux” peut me rendre en super forme, avoir une plus belle peau, perdre du poids, et ne plus avoir de douleur, et ce sur plusieurs semaines? :)

    à bientôt

    • Je dis rarement ça, mais : oh god.

      Ne prends pas ça mal Jess, mais ton raisonnement est complètement erroné et surtout viré à l’envers, et ce, parce que tu n’as pas les bases scientifiques pour comprendre. Ce n’est pas une opinion ou une insulte de ma part, mais un simple fait. Je passe mon temps à avoir ce genre de conversations embarrassantes avec des naturopathes et autres thérapeutes holistiques. Je n’ai pas espoir de les convaincre, mais je me dois de répliquer pour éviter que mes lecteurs(trices) se fassent raconter des sottises.

      Si les intestins sont maganés, c’est à cause de des dommages CAUSÉS par le cancer et les maladies chroniques. Ces maladies causent des dommages de nature inflammatoires aux muqueuses, ce qui entraîne la nécrose des tissus. Il n’y a absolument aucun lien avec de la “putréfaction”, des “matières non digérées” ou des “toxines”. De plus, les plantes ou les fibres ne peuvent absolument rien faire pour de telles conditions.

      Mais ne me crois pas sur parole : l’American Cancer Society a déclaré que l’irrigation du côlon n’avait absolument aucun fondement scientifique ou utilité quelconque.
      http://www.cancer.org/treatment/treatmentsandsideeffects/complementaryandalternativemedicine/manualhealingandphysicaltouch/colon-therapy

      Pour couronner le tout, des médecins qui effectuent des chirurgies intestinales depuis des décennies ont dit n’avoir JAMAIS observé de matières fécales ou autres dépôts immobilisés dans l’appareil digestif. Enfin, l’hypothèse de la putréfaction intestinale est depuis longtemps connue comme un “hoax” (i.e. une attrape).

      C’est super que tu prennes soin de ta santé; je passe mon temps à encourager les gens à faire de même. Par contre, ce n’est pas une excuse pour dire n’importe quoi. Je comprends que ce n’est pas malhonnête, mais il faut vraiment que la propagation de telles informations absurdes cesse une fois pour toutes.

      Désolé pour le ton un peu dur de mes propos; ce n’est pas pour être condescendant, mais bien parce que c’est ma responsabilité.

      A+

      Olivier

      • Hmmm… on a chacun son avis et il ne changera pas je comprend ton raisonnement car tu te base sur la fierté de la medecine.. qui na jamais pu rien faire pour mes problèmes jusqu’à ce que je m’intéresse réellement au fonctionnement du corps aux emonctoires à la lymphe, aux intestins, aussi considéré comme le second cerveau. Chacun sa façon de vivre on finira tous au meme endroit a la fin de toute façon ;) c’est juste que je n’ai jamais été guerie que depuis que jai changer mon alimentation en éliminant les produits que tu considère innofensifs alors que les médecins ne fesait que me filer dedcachetons qui ne fesaient que masquer les symptomes, et j’ai rencontrer des centaines d’autres personnes dans ce cas…donc ouais ya des etudes, ya un medecin qui a dit ça et tout mais..difficile de nier l’évidence :)

        Je pourrais balancer aussi des études et des liens pour contredire tes arguments et te montrer que la médecine na pas forcement raison sur tout. Il suffit de voir les differents modeles quavait Pasteur et Deschamps, pour se rendre compte que tout est une question de point de vue. Mais on sait tous les deux qu’on ne changera pas davis tant que lon ne la pas vecu ^^

  79. Pingback: Une expérience de jeûne | Basiliculinaire

  80. Bonjour à tous c’est avec grand intérêt que je découvre et lis tous ces propos,je suis surprise de voir que chacun a ses vérités , campe sur des croyances , sur son savoir ou ses expériences et cherche à influencer des comportements ou imposer son propre point de vue.
    Pourquoi ne pas laisser à chacun faire ses propres expériences et juger de ce qui est bon pour lui.
    Tout le monde sait que la médecine n’est pas une science infuse,que les pharmaciens vendent aussi des “BONBONS”,mais si c’est bonbons font du bien à Paul pourquoi lui dire qu’il dépense son argent pour rien.
    On sait que l’industrie pharmaceutique est un vaste bizness qui rapporte gros à certains,le mensonge est partout dès qu’il s’agit de faire du fric.
    Désolée Monsieur Bernard Olivier de reprendre vos paroles,mais je ne connais pas de gastroentérologues qui effectuent des chirurgies intestinales ,ils pratiquent seulement des actes endoscopiques si c’est cela dont vous voulez parler dans votre commentaire.Seuls les chirurgiens viscéraux ouvrent les entrailles.
    Pour ma part,je dis ,à chacun de trouver ce qui lui convient pour être au mieux de sa forme,même s’il doit se tromper et dépenser beaucoup d’argent en écoutant les publicités mensongères.
    Nous avons tous vu et entendu tout et son contraire dans le domaine de la santé et du bien être.
    Même la médecine classique révise sans cesse ses bases,la chirurgie évolue,les pratiques et les conseils différents.
    Voilà pourquoi aujourd’hui,personne ne fais plus confiance totale en son médecin ni son pharmacien et cherche par lui même ses propres solutions pour être au mieux au quotidien.
    En tant qu’infirmière,je n’ai jamais dénigré ou rejeté une idée ou pratique même si au fond de moi elle me paraissait hurluberlue quand un patient désespéré usait de certains produits que je jugeais inutiles,je pensais seulement que la médecine n’avais pas comblé ses besoins et attentes.
    Seuls les Gourous me dérangent et si je devais mettre en garde les gens ce ne serait que dans ce domaine.
    Bonne journée à tous.
    Brigitte.

    • Salut Brigitte !

      Merci pour ton commentaire ! Je ne vais adresser qu’un seul point si tu permets :

      “Pourquoi ne pas laisser à chacun faire ses propres expériences et juger de ce qui est bon pour lui.”

      Tout simplement parce que la grande majorité des gens n’ont pas les connaissances requises pour juger si une approche est bonne ou non. Quand on laisse les gens juger de ce qui est bon pour eux, on obtient :
      - des personnes qui meurent dans des huttes de sudation
      - des enfants hospitalisés parce que leurs parents ont préféré l’homéopathie aux vaccins
      - des gens qui refusent une chimiothérapie sous conseil de leur naturopathe, pour prendre plutôt des jus de fruits
      - des individus qui suivent des diètes dangereuses et mettent leur santé en péril dans l’espoir de perdre du poids
      - de l’auto-diagnostic sur Google
      - etc.

      Tu es infirmière? Alors tu devrais pourtant comprendre la différence entre “avoir la science infuse” et “donner des conseils aux gens pour les aider à prendre de bonnes décisions”. Si les gens perdent confiance en les professionnels de la santé, c’est parce qu’ils n’arrivent pas à s’identifier à eux et qu’ils ont une perception irréaliste de ces derniers. Mon site web vise entre autres à régler ces deux problèmes.

      A+

      Olivier

      PS: Oui pour les chirurgiens viscéraux.

  81. Bonjour,je me permets de revenir vers vous car je pensais que ce blog traitait ici des”5 mensonges au sujet des toxines… et des produits pour nettoyer le système”.
    Alors je ne comprends pas votre réponse,car moi je ne faisais référence qu’à ce sujet lorsque j’ai écris et à rien d’autre.Il ne faut pas avoir de grandes connaissances requises pour juger si cette approche et bonne ou mauvaise dans ce domaine .Les risques encourus par certaines pratiques citées si dessus ne mettent pas en péril la santé des gens,même si d’après vous elles ne sont d’aucun bénéfice.
    Vous changez de sujet quand vous comparez vaccins et homéopathie,chimiothérapie et jus d’oranges…Tous ces sujets sont beaucoup plus sérieux ,ils ne font pas parti du thème de départ.
    Je me suis peut-être trompée de page ou je n’ai pas bien lu le sujet.
    Veuillez donc excuser mon intrusion.
    Bonne journée.
    Brigitte.

    • Brigitte, je dois encore une fois réfuter tes propos, car tous ces sujets sont en lien direct les uns avec les autres. Qu’on parle de toxines, d’homéopathie, de vaccins ou d’autres thérapies alternatives douteuses, le problème est toujours le même : les gens ne sont pas en mesure de distinguer le vrai du faux et le “raisonnable” du “n’importe quoi”. Je ne les blâme pas, car personne ne se donne la peine de leur expliquer.

      La grande majorité des gens croient que les toxines et la détoxification sont des concepts qui existent réellement en science et en médecine, alors que ce n’est pas le cas. Pourtant, demande la même chose à un(e) biochimiste clinique et il/elle te dira sans aucune hésitation que c’est de la foutaise. Donc oui, il faut des connaissances dans ce domaine pour juger si l’approche détox est bonne ou mauvaise.

      Peut-être qu’un traitement détox acheté à la pharmacie en spécial à 18.99$ ne représente de risques énormes, sauf celui de gaspiller son argent, mais ce n’est pas une raison pour laisser les gens dans l’ignorance. En tant qu’infirmière, j’espère que tu fais partie de la solution et non du problème.

      Olivier

  82. Bonjour,il me parait intéressant de poursuivre cette conversation.
    Si j’étais susceptible,je me sentirais,égratignée par vos propos,mais il n’en est rien.
    Je ne suis pas là pour dénigrer votre blog,mais pour nuancer certaines de vos phrases que je trouve trop strictes et rigides.
    Je n’ai pas la prétention de faire partie de la solution car personne ne détient la pure vérité sur tout et encore moins parti du problème,mais j’essaie seulement de nuancer.
    Je cherche à dire que certaines personnes conscientes que ces produits sont sans aucun intérêt y ont malgré tout recours quand médecine,chimiothérapie en tout genre et j’en passe ont échoué ou sont arrivés au bout de leurs capacités et connaissances.
    Et qu’il est préférable que ces gens aient recours à des produits plus ou moins anodins pour essayer de trouver un confort plutôt que de se retrouver entre les mains d’un gourou.
    - Que dire face à un médecin en phase terminale d’un cancer pour qui la médecine ne peut plus rien pour lui et qui vous demande malgré son savoir et ces connaissances si il serait bon pour lui de prendre certains produits ou pratiquer certaines méthodes que l’on sait tous deux totalement inefficaces ?
    - Que dire à cette maman qui au chevet du lit de son enfant atteint d’une leucémie ayant déjà subit à peine à quatorze ans chimiothérapie,radiothérapie ,greffe de moelle osseuse,les deux cols du fémur détruits par les doses massives de corticoïdes qui tous les matins prépare consciencieusement des compléments en tout genre espérant sauver son enfant ?
    Doit-on détruire une illusion ou laisser cette petite lueur d’espoir ?
    Bien sur il est bon d’informer, de faire partager son savoir, de mettre les gens en garde.
    Je vois que ça vous savez le faire.
    Mais,médecins et pharmaciens usent de placebos durant toute leur carrière et j’en ai distribué moi aussi que ce soit pour des essais thérapeutiques ou bien quand nous étions à cours de solutions et nous avons été parfois très agréablement surpris du résultat.
    Doit-on pour autant supprimer tous les placebos ou dire au patient ceci n’est qu’un “bonbon”,mais c’est tout ce que je peux vous proposer car je ne dispose de rien d’autres pour vous soulager.
    On sait que l’industrie pharmaceutique se sert de ce procédé.
    Ne soyons pas hypocrites,mais essayons plutôt de comprendre pourquoi une autre catégorie de gens se tournent vers ces produits qui sont si bien étalés au regard de tous en officine,qui font la une des magasines et dont on voit les publicités télévisées au quotidien aux heures de grandes écoutes.
    L’usage de ces produits est parfois lié au manque de confiance que font les gens en leur médecin ,aux limites des thérapies actuelles,aux divers scandales pharmaceutiques très médiatisés ou tout simplement lié au problème de la société actuelle qui demande aux hommes d’être toujours au top, toujours plus performants, de dépasser leurs limites au risque d’être mis au rencard.On ne doit plus montrer de signe de fatigue de faiblesse en fait, on n’a plus le droit d’être “HUMAIN”,voilà comment une autre catégorie de gens cherche la solution dans ces produits et d’où tire la force de frappe de cette industrie mensonge.
    Dire aux gens que là n’est pas la solution,c’est bien.
    Mais qu’avons nous autres à proposer ?
    Cela ne veut pas dire que l’on doit encourager cette supercherie,mais comprendre seulement que dans la détresse pousse parfois certaines personnes à prendre des voix parallèles.Ça c’est humain.
    Bonne journée.
    Brigitte.

    • Si je peux me permettre, à ce sujet :

      “- Que dire face à un [patient] en phase terminale d’un cancer pour qui la médecine ne peut plus rien pour lui et qui vous demande malgré son savoir et ces connaissances si il serait bon pour lui de prendre certains produits ou pratiquer certaines méthodes que l’on sait tous deux totalement inefficaces ?”

      Que, justement, nous n’avons aucune preuve d’efficacité concernant de telles méthodes dans l’état actuel des connaissances. Lui mentionner les risques s’il y en a (ou lui dire que le pire qu’il pourrait arriver c’est que ça ne fonctionne pas mais que ça ne peut pas nuire si tel est le cas). C’est ça prendre une décision éclairée et c’est ce qu’un professionnel de la santé devrait faire à mon avis (du moins j’espère que c’est ce que la majorité font…). C’est d’ailleurs ce qui est stipulé dans le code de déontologie des pharmaciens : qu’ils doivent donner leur avis en se basant sur les connaissances scientifiques actuelles, non sur des anecdotes, des impressions ou des choses du genre “matante Gertrude m’a dit que c’était bin bon le produit XYZ pour les coliques”. J’ignore ce que stipule celui des infirmières mais ça doit sûrement ressembler à ça.

      “Doit-on détruire une illusion ou laisser cette petite lueur d’espoir ?”

      Le but n’est pas de détruire une illusion. L’important est que lorsqu’un patient demande conseil à un professionnel de la santé (pas à son amie qui est serveuse au restaurant, pas à sa mère ni à son mécanicien), celui-ci se doit de “donner l’heure juste” (encore une fois dans l’état actuel des connaissances) ou de dire “Je ne sais pas ça dépasse mes compétences” (ce qui est une réponse totalement acceptable que j’utilise souvent ce qui permet entre autres : de ne pas dire n’importe quoi, de référer le patient vers une autre ressource plus appropriée ou encore de faire une recherche plus approfondie sur le sujet et de rappeler le patient par la suite). Faire semblant que c’est correct de faire acheter au patient un produit à 24.99$ pour supposément nettoyer son foie afin de ne pas “détruire ses illusions” alors que ce dernier nous demande notre avis sur le sujet, c’est non seulement en désaccord avec la science actuelle mais c’est aussi ça être un charlatan… Dans la mesure du possible, une décision concernant sa santé devrait être prise en se basant sur des faits vérifiables, pas sur des croyances, des impressions ou des émotions.

      “Doit-on pour autant supprimer tous les placebos ou dire au patient ceci n’est qu’un “bonbon”,mais c’est tout ce que je peux vous proposer car je ne dispose de rien d’autres pour vous soulager.”

      Les supprimer, peut-être pas. Les placébos ont quand même leur utilité lorsque justement on recherche un effet placebo ils sont tout indiqués! Cependant, le patient se doit d’être au courant de ce qu’il prend (sauf dans le cas d’une étude clinique en double aveugle pour des raisons évidentes). Vendre de l’homéopathie en essayant de faire croire aux gens que c’est “mieux” ou autre chose qu’un placébo c’est de la pure foutaise, peu importe les croyances du patient, les anecdotes de ses amis à cet effet ou je ne sais quoi encore. Je n’aurait pas vraiment de problème à ce que quelqu’un prenne un placébo dans certaines situations, mais il faut que ce soit vendu comme tel et non indiquer sur l’emballage une liste d’affirmations plus miraculeuses les une que les autres ou encore une panoplie de bénéfices qui n’ont jamais été démontrés parce que ça, c’est induire les gens en erreur. D’ailleurs je me demande sérieusement ce que plusieurs produits font sur les tablettes des pharmacies (homéopathie, sirop DM, bracelets de noisetiers, et autres cochonneries du genre) parce que pour moi l’affirmation “les patients en veulent donc on en vend” est loin d’être suffisante et me rend très mal à l’aise mais bon ça c’est un autre débat.

      Bonne journée à vous aussi!
      Cordialement

  83. Bonjour Riverman85,
    pourquoi changer un mot dans ma phrase ,j’ai bien écris médecin et mon patient même si vous l’avez mis entre parenthèse.
    Cet exemple est vécu et concret.
    Il reflète une réalité et démontre que même des gens très avisés quand il savent que la médecine est arrivée au bout de ses limites cherchent des solutions ailleurs.
    Vous pensez que ce blog sensibilise les gens qui utilisent ces produits ,moi j’en doute?
    Seul les gens convaincus de l’inutilité de ces produits s’arrêtent et s’amuse de ce blog,les autres passent leur chemin.
    La santé est un problème plus sérieux.
    Encore une raison de plus pour que la commercialisation de ces produits soit toujours aussi florissante.
    Bonne journée.
    Brigitte.

    • En effet, je n’ai pas espoir de convaincre les personnes qui ont fait des thérapies holistiques et des remèdes traditionnels une partie intégrante de leur identité. D’ailleurs, ces personnes s’avèrent typiquement réfractaires et agressives face à toute argumentation opposée à leur point de vue.

      Mon site s’adresse plutôt aux gens curieux, critiques, ouverts d’esprit et intéressés à se faire dire les vraies choses, plutôt que d’être gardés délibérément dans l’ignorance afin de ne pas blesser leur égo.

      J’ai choisi d’assumer que mes lecteurs/trices sont des gens intelligents pour qui la bullshit n’a pas sa place en matière de santé. Ça ne plaît pas à tout le monde et ça me convient parfaitement.

      Olivier

    • “pourquoi changer un mot dans ma phrase ,j’ai bien écris médecin et mon patient même si vous l’avez mis entre parenthèse”

      Mes excuses alors c’est une erreur d’interprétation de ma part j’avais présumé que l’on parlait d’un patient non professionnel de la santé et non d’un médecin qui était le patient?!?! Bref, si je comprend bien le patient était un médecin?

      Ceci dit, ça ne change rien à l’essence de mon commentaire du rôle d’un professionnel de la santé. Que le patient veuille prendre un produit non démontré efficace parce qu’il croît que ça l’aidera, qu’il veuille prier un Dieu quelconque de lui venir en aide, faire du yoga ou je ne sais quoi encore, personnellement ça ne me dérange pas (quoique si on pousse le raisonnement plus loin ça peut, à mon avis, amener ou perpétuer certains problèmes mais cet aspect est hors sujet dans le cas présent).

      Ce qui est primordial, c’est que si un patient vous demande directement : “Est-ce que prendre le produit XYZ (pour lequel on ne dispose d’aucune preuve SCIENTIFIQUE tangible en ce qui a trait à son efficacité) sera bon pour traiter mon cancer du pancréas?”, la réponse donnée par une infirmière, un médecin, un oncologue, un pharmacien ou n’importe quel autre professionnel de la santé devrait être soit :
      - NON
      - je ne sais pas je ne connais pas ce produit

      Les croyances d’un patient, ses attentes, ses impressions ou ses émotions n’ont rien à voir avec la réponse d’un professionnel de la santé. Il y a une différence entre :
      - laisser un patient prendre un produit ou pratiquer une intervention disons “off-label” si ça lui apporte un certain réconfort ou lui donne de l’espoir et
      - induire un patient en erreur ou exagérer les bénéfices d’un traitement lorsqu’on ne dispose pas de preuves crédibles à cet effet et qu’un patient nous demande explicitement notre avis sur le sujet

      La première option est éthiquement acceptable tandis que la seconde non seulement ne l’est pas mais mériterait carrément un coup de pied au cul et une poursuite en déontologie à mon avis.

  84. Bonjour Oliver,

    Encore une fois un article fort intéressant!

    Je suis tout à fait d’accord avec tes propos concernant les produits pour nettoyer le système. Se pourrait-il que ces produits peuvent même s’avérer dangereux pour la santé, particulièrement pour les reins et les intestins, à cause des diurétiques et des laxatives qu’ils contiennent? Qu’en dis-tu?

    Puisque tu dis que notre organisme n’a pas besoin d’aide pour éliminer les substances nuisibles et que j’ai toujours pensé que boire de l’eau était bénéfique à cet égard, particulièrement pour aider à éliminer la fraction du médicament qui n’est pas utilisée par l’organisme, j’apprécierais savoir ce qu’il en est exactement. De plus, j’aimerais aussi savoir si ces résidus de médicament peuvent être qualifiés de « déchets » ou de « toxines ».

    Merci de prendre le temps de nous instruire.

    Suzanne

    • Allo Suzanne !

      La plupart des produits “détox” qu’on peut se procurer à la pharmacie en sont pas très dangereux. Ils sont légèrement laxatifs et diurétiques (i.e. ils font aller aux toilettes un peu plus souvent). Rien de très inquiétant, sauf s’il y a des interactions avec les médicaments que la personne prend.

      Par contre, le vrai danger survient lorsque des personnes finissent par croire qu’une cure détox quelconque pour remplacer une approche médicale. Par exemple, tu as peut-être lu ceci :
      http://lepharmachien.com/cancer_bio/

      Le sujet n’est pas exactement le même, mais je le mentionne car on parle alors de la mode “détox” au sens large. Autrement dit, l’idée selon laquelle le corps accumule des déchets qui doivent être éliminés, sinon ils nous rendront malades, et qu’il existe des approches douces/naturelles qui permettent cela. Il y a un danger quand une personne pense qu’elle peut, par exemple, arrêter sa chimiothérapie pour la remplacer par une cure détox à base de jus de fruits.

      Pour ce qui est de boire de l’eau, c’est évidemment une bonne chose, mais si tu n,as pas de maladie chronique et que tes organes sont en bonne santé, il n’y a aucune raison de croire que tu as besoins de “plus” d’eau pour éliminer les substances nocives. Les reins sont en mesure de retenir ou d’éliminer la quantité d’eau nécessaire afin de maintenir l’équilibre interne.

      Merci pour ton commentaire Suzanne et à bientôt !

      Olivier

  85. Merci Olivier,

    Je viens tout juste de lire l’article portant sur la cure de jus et de fruits bio. C’est effectivement très inquiétant d’encourager, ni plus ni moins, les personnes atteintes de cancer à ne pas prendre le traitement médical qui s’impose. Mais étant donné qu’elle pratique elle-même une approche thérapeutique non conventionnelle, ce n’est pas surprenant! De plus, il ne faut jamais crier victoire haut et fort avant d’être sûr du résultat final, notamment d’une guérison.

    Pour ce qui est de boire de l’eau, je conclue que c’est une bonne idée d’en boire plus, j’imagine au moins 8 verres par jour, en situation de maladie (tu dis chronique, mais j’imagine quelque soit la gravité?). Quand tu dis que « Les reins sont en mesure de retenir […] la quantité d’eau etc. », j’imagine aussi que si quelqu’un boit peu, cela pourrait nuire?

    Finalement, j’avais demandé si les résidus de médicament non utilisés par l’organisme peuvent être qualifiés de « déchets » ou de « toxines ». Il me semble avoir déjà vu l’utilisation de ces termes dans ce contexte. Mais comme tu as utilisé le terme « substances nocives », j’imagine que c’est ainsi qu’on doit plutôt y référer. N’est-ce pas?

    Suzanne

  86. Pingback: Panorama péristaltique | piteurpanne

  87. j’adores ces BD colorées et humoristiques.:)J’ai travaillé avec des pharmaciens et en ai entendu de toutes les couleurs sur les maladies,l’homéopathie les médecines douces et j’en passe de la part de certains clients.Celui a qui on demande des conseils a fait des études universitaires dans le domaine des médicaments,des maladies associées et MÊME des PRODUIT NATURELS!Donc l’effet que le produit a sur le corps ils le savent,si la médecine naturelle était si bonne ils n’auraient pas inventés les médicaments pour traiter différentes maladies et sauver bien des vies!Être bien informé sur un médicament ou quelconque autre méthode alternative ne suffit pas de le tapper sur google…ce site est fait par un pharmacien qui je le crois sait très bien ce qu’il dit!Vous pouvez le critiquer si vous êtes médecin ou spécialiste sinon je n’y vois pas l’utilité car vous ne faites pas le poids!Je connais des parents qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants en pensant que certaines maladies sont éteintes et qu’ils ne reviendront pas parce qu’il n’y en a pas….eh bien!!!!!!Si certaines maladies n’y sont plus c’est parce que beaucoup de gens sont vaccinées contre ces maladies et protègent ceux qui ne le sont pas.Arrêtez la vaccination et regardez ce qui se passe……tout réapparaîtera parce qu’il n’y a plus de protection.Pour ce qui est des médicaments pour les ”lavages ou détoxifiants” du corps je n’y crois pas…je crois au contraire que c’est du marketing.

  88. Je meurs de rire chaque fois que je lis l’un de vos articles!
    Très drôle et 100% juste à mon avis.
    Il me semble que la cupping therapy ferait un sujet des plus inspirant pour votre blog.
    Merci!

  89. que dire de la quantité astronomique que les médecin prescrivent aux gens en petites pilules de toutes couleurs ( l’abus de prescriptions fait justement les manchettes ces temps ci dans les journaux et à la télé)…..l’autre jour j’ai été estomaqué de voir en pharmacie les sacs immenses que les pharmaciens préparent pour un seul patient
    ( entre 25 et 30 boites de pilules) et en 5 minutes que j’étais la j’ai vue la personne en laboratoire en préparer pas moins de 10 sacs semblables….une vrai industrie de bonbons…..alors la …waw le foie mange la claque…. et le portefeuille des personnes aussi…..par contre…ces spécialiste de la santé vont dire ….si vous buvée plus de 2 verres d’alcool par jour ça endommage votre foie et votre santé…sur l’argent de l’alcool ne va pas dans leurs poches…alors pas bon cela….mais les petites pilules multicolores si rentable pour les compagnies pharmaceutiques et aussi les médecins qui ont des ristournes sur les prescriptions …….ça c’est bon…je travaille en santé et j’ai vue pleins de personnes mourir de cirrhose du foie ….à cause des pilules…ce qui revient-à-dire…….faut se servir de sa jugeote et ne pas écouter Pierre, Jean, Jacques…et pour moi je dirais….encore moins les médecins de ces temps modernes…

    • “Le foie mange la claque”… (soupir)… Françoise, l’élimination des médicaments est infiniment plus compliquée que ça.

      Les spécialistes de la santé (dont je fais partie, j’imagine) n’ont pas pour objectif de donner le plus de médicaments possibles aux gens, mais simplement de les garder en bonne santé par tous les moyens disponibles. Or, la majorité des gens ne veulent rien savoir d’améliorer leur alimentation ou de faire de l’activité physique. Qu’est-ce qu’il reste comme option alors… Suggérer de “ne pas écouter les médecins” revient à dire : “n’écoutez pas les personnes qui ont passé leur vie à apprendre comment soigner les gens”. Écoutez plutôt les personnes qui parlent à travers leur chapeau, pourquoi pas.

      Évitez de dire n’importe quoi SVP !!! Come on, c’est décourageant de lire des commentaires pareils.

      Olivier

  90. qui détiens la côte du mensonge? je me le demande….dans cette jungle de course vers le veau d’or qui est l’argent…je crois que personne est plus responsable ou plus tricheur que l’autre

    dernièrement dans les journaux et aux nouvelles il était question que les compagnies pharmaceutiques et les pharmacies englobaient plus de 30% du revenue des gens…c’est normal cela?

    lol pour clore mon long message…dans le temps des dinosaures….ont était pas la….alors personnes ne sait…. on peu juste faire des suppositions…sans rancune

  91. Slow Death by Rubber Duck, de Smith, Lourie et Dopp, me semble une œuvre essentielle sur les problèmes liés aux innombrables toxines industrielles dont est chargé notre environnement et au bout du compte nos corps. L’existence de toxines d’origine “naturelle” ne devrait pas excuser la prolifération de celles crées par l’homme qui affectent nos système hormonaux, reproducteurs et neurologiques.

  92. Ton blog part d’une bonne initiative, mais les méthodes sont mauvaises.
    En fait, tu parles beaucoup d’”informer les gens”, de les renseigner, etc. Mais ton article ne contient absolument aucune documentation.
    Il ne s’agit aucunement de vulgarisation, tu te contentes juste de faire la propagande de tes propres idées.
    Ou sont les liens vers des études sérieuses sur lesquelles tu t’appuie (et, allez, on va même se permettre de rêver un instant : pourquoi pas essayer de trouver des études dont le rapport complet, avec les chiffres exacts, sont dispos sur le net) ? Ou est, en effet, cette fameuse “vulgarisation” dont tu nous parles : ou explique tu le fonctionnement du système lymphatique, etc ? En ce qui concerne les toxines, tu dis ne connaitre que le venin de serpent, etc. quid de l’urée, des substances amoniaquées, des ML, etc ?

    Et à chaque fois que quelqu’un essaie de lancer le débat, tu adoptes une attitude moqueuse, et tu te bases sur le principe totalement stérile du “je respecte tout à fait ton opinion même si je ne suis pas d’accord, j’espère que tu en fais de même”.
    Mais moi j’en ai rien à foutre que l’on respecte mon opinion ou pas, je préfère largement tomber sur quelqu’un qui n’a aucun respect pour mon opinion, qui m’apporte des preuves de ce qu’il avance, qu’il me link des études et des expériences indépendantes et documentées, etc. Et même éventuellement qui fini par te convaincre.

    Dsl je peux paraître un peu en colère, mais je cherche depuis le début de la journée des infos fiables sur les toxines, etc. Et tout ce que je trouve ce sont des discours persuasifs et très peu argumentés, que ce soit de la part d’un parti ou de l’autre.

    Le pire c’est que je trouve ton opinion tout à fait vraisemblable, il y a de fortes chances que tu sois dans le vrai, mais tes méthodes sont dégueulasses. Que tu veuilles faire un article léger et humoristique qui ne se barre pas dans des considérations techniques, ok, mais dans ce cas, sois plus professionnel dans tes réponses de la section com.

    Bonne continuation

    • Salut Satan !

      Merci pour ton commentaire.

      Je me demande comment je pourrais fournir des “liens vers des études sérieuses” quand ce que je dis relève de principes physiologiques de base. Aucune de mes affirmations n’est extravagante ou surprenante. J’espère que tu n’attends pas de moi que je cite des publications afin de prouver la “non-existence” des toxines ?

      Quand une conseillère holistique prétend que notre corps se gorge de toxines et qu’il faut aider notre foie et nos reins à éliminer les déchets, cela démontre qu’elle ne comprend tout simplement pas le fonctionnement du corps humain. Pas besoin d’études pour invalider une telle affirmation; juste d’une formation scientifique de base. Même chose pour toute discussion qui tourne autour de l’urée, de l’ammoniac, du système lymphatique, etc.

      Tu parais effectivement pas mal en colère et je suis toujours surpris par ce type de réaction. D’ailleurs, je viens de relire plusieurs de mes commentaires ci-dessus et je n’en ai vu aucun du type “c’est ton opinion mais pas la mienne”. Très étrange. Où tu as été chercher ça ? Je pense au contraire avoir passé BEAUCOUP de temps à répondre aux lecteurs/trices ici et de manière passablement étoffée. Satan est de mauvaise foi on dirait.

      Regarde en haut à gauche du site; il y a une petite madame qui dit “Opinions sensibles d’abstenir”. C’est un avertissement pour les personnes qui, comme toi, s’offusquent pour rien et choisissent de m’insulter sous prétexte que j’ai blessé leur orgeuil en osant dire des choses qui les dérangent. Bref, si mes méthodes sont dégueulasses, j’espère que tu iras passer du temps ailleurs sur le web.

      Olivier

  93. Salut Olivier,

    J’ai découvert ton blogue récemment et franchement, j’adore! Je tiens à te laisser savoir que j’ai pratiquement lu tous tes articles avec attention et que je crois sincèrement que tu aides plusieurs d’entres nous à se renseigner davantage!

    Je tiens également à te dire de ne surtout pas lâcher ton blog! Car quand je vois les multitudes de commentaires “d’illuminés” sur les produits naturels, méthodes alternatives et autres, je ne peux m’empêcher de penser que ça doit être quasi désespérant…. Je ne croyais pas qu’il y avait autant de résistance face à la médecine…

    Bref, merci pour ton blog, j’adore la vulgarisation, ton l’humour et les dessins. Tu aides probablement beaucoup plus de personnes à faire des choix éclairés que tu ne le crois!

    Marc-Antoine

    • Merci BEAUCOUP Marc-Antoine ! Je dois t’avouer que j’ai plusieurs moments occasionnels de découragement profond en lisant les commentaires laissés sur le site, tout particulièrement ceux sur la présente BD et celle sur les vaccins. Heureusement que j’en reçois aussi comme le tien qui me redonnent espoir d’être utile et pertinent !
      A+
      Olivier

  94. Des crottes fossilisées, ça s’appelle des “coprolithes” et oui, on peut en trouver produites par des dinosaures et par d’anciens hominidés. Google it, baby!

  95. Avec des périodes de jeûn j’ai perdu 30 kgs en 6 mois et si je n’avais pas eu à manger en même temps que d’autres personnes pour la bien séance j’aurais pu continuer jusqu’à une parfaite stabilité. Je me suis pliée au rythme des autres, j’ai repris 20 kgs et là je deviens boulimique parce que j’ai perdu tout enthousiasme suite à une séparation . j’aimerai avoir votre humour et votre dérision pour m’en sortir et surtout vivre au Québec plutôt qu’en France où tout est compliqué pour tout. Merci de votre page.

  96. Je pense que trop de gens ici tentent d’imposer un paradoxe entre la science moderne et la médecine alternative. Ça fait plusieurs commentaires que je lis où les gens s’attaquent à la ”vraie” science en défendant la médecine alternative, et dans ces mêmes commentaires, l’on affirme que, de l’autre côté (du bord du pharmacien), l’on défend la ”vraie” science contre la médecine alternative.

    Comme s’il existait deux camps, deux théories : la médecine issue de la science, la médecine issue de la nature.

    Remettons les pendules à l’heure. La science n’est pas un domaine, une théorie ou un ensemble d’idées. La science est une méthode.

    C’est une méthode de travail qui part avec des hypothèses, puis une expérience de laquelle on tire des résultats selon la probabilité qu’un autre scientifique puisse reproduire les mêmes.

    Et la science s’occupe à la fois de médecine traditionnelle et alternative. C’est la même science qui gère les deux, parce que la science n’est pas un camp, ni un groupe d’idées, mais une méthode.

    Ce que le Pharmachien déplore, ce n’est pas la médecine alternative en soi, mais l’absence de méthode scientifique derrière nombre d’affirmations qui émanent de cette médecine. Ceci dit, si un traitement issu de la médecine alternative réussit le test de la méthode scientifique, je ne crois pas que le Pharmachien dirait encore que c’est de la charlatanerie.

    Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas campé d’un bord ou de l’autre. Il n’a pas choisi son camp, et son camp n’est pas la médecine traditionnelle. Il a choisie de faire confiance en la méthode scientifique, parce qu’elle est impartiale et réussit très bien, la majorité du temps. Et comme la médecine traditionnelle émane toujours de la méthode scientifique, on lui fait confiance.

    Le jour ou la médecine alternative émanera également de la méthode scientifique, on lui fera confiance. En attendant, le Pharmachien a bien raison : si une méthode alternative n’a pas encore passé le test de ma méthode scientifique, demeurez critique. Si la méthode alternative a carrément échoué le test de la méthode scientifique, il faut la rejeter.

    Les scientifiques ne forment pas une secte dogmatique défendant ses intérêts. Au contraire, ils et elles passent leur temps à se contredire, à se chamailler à qui aura le plusse raison. C’est pour ça que la science est efficace : tout le monde veut prouver que l’autre a tort, et quand, au final, personne n’y arrive, c’est parce que, selon toute probabilité, il semble, au meilleur des connaissances actuelles de l’humanité, avoir raison.

    Donc non. Les scientifiques ne complotent pas contre la médecine alternative. Même que je parie que nombre d’alternatives ont été testées par la méthode scientifique, mais que les résultats sont demeurés sous silence… par les vendeurs même !

    • Charbel… j’aurais aimé écrire ce commentaire moi-même, je suis jaloux. Tu as tellement bien résumé ce que j’essaie de faire ici que je ne peux rien ajouter.
      Bref, un énorme MERCI !
      Olivier

  97. Bonjour, et merci pour l’article très instructif, avec toutes ces pubs et tous ces articles sur le net, on croirait presque que ces produits peuvent guérir les cancers.
    J’aurais une question par rapport à votre commentaire plus haut sur l’alcool consommé en très forte quantité depuis très longtemps, les personnes alcooliques en somme, et le foie:
    si les “cures” (au “citron”, idée répandue chez les frugivores, cure dont je ne sais quoi penser) et autres produits de “désintoxication” ne fonctionnent pas, alors est-ce que ça signifie que c’est “mort” pour le foie? La seule solution restante est de “limiter” la casse? Rien pour soigner ne serait-ce qu’un petit peu les dommages créent par l’alcool?
    Même question pour le reste de l’appareil digestif atteint (estomac, intestins, etc)?
    (En fait ça fait plusieurs questions, mais j’essaie d’être aussi claire que possible dans ma formulation :D)
    Merci d’avance,
    Cordialement.

    • Salut Jess !

      En effet, si un organe est passablement abîmé par des dommages répétés à long terme, il n’y a souvent rien à faire sauf attendre que l’organe guérisse par lui-même (ce qui peut se produire ou non). Dans le cas d’une cirrhose, par exemple, les médecins vont tenter de prévenir des dommages additionnels au foie, mais on ne peut pas le soigner en tant que tel. Dans les cas sévères, la transplantation est envisagée.

      Voici ce que j’ai pu lire récemment sur un produit naturel vendu en pharmacie : “Soutien critique du foie“. C’est complètement absurde de prétendre qu’un tel produit peut avoir des effets aussi puissants, alors que même à l’hôpital aux soins intensifs on a très peu de solutions.

      Merci pour ta question et à bientôt !

      Olivier

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord)