4 demi-vérités à propos de l’acidité et de la diète alcaline

acidite_header

 

L’autre jour, lors d’une visite surprise dans une boutique de bouffe crue et de smoothies détox… 

acidite_intro

Quelle belle prémisse pour une BD sur l’acidité maléfique ! 

À écouter parler certaines personnes, notre corps est envahi par l’acidité et doit constamment lutter contre cette dernière, ce qui nous épuise et nous rend malades. Apparemment, c’est même l’acidité qui cause des maladies telles que l’ostéoporose, l’eczéma et le cancer. 

L’équilibre acido-basique et l’ajustement du pH dans le corps humain sont des sujets qui ont une importance capitale en médecine. Il y a également des recherches fort intéressantes qui révèlent que la nutrition peut avoir un impact significatif à ce niveau. 

 

Ce qui est dommage, c’est qu’on entend seulement des demi-vérités à ce sujet. On nous parle d’une « diète alcaline », composée majoritairement de fruits et de légumes, qui préviendrait de multiples maladies et on nous bombarde de phrases-choc telles que :

  • « La viande augmente le taux d’acide dans le corps ! »
  • « Les fruits et les légumes sont alcalinisants ! »
  • « Un surplus d’acidité est mauvais pour la santé ! »
  • « Les cellules cancéreuses ne peuvent pas vivre en milieu alcalin ! » 

Des phrases plus ou moins vraies… mais surtout inutiles quand elles font partie d’un discours qui n’a aucun sens d’un point de vue scientifique, propagé par des personnes qui ignorent tout du fonctionnement du corps humain. 

hippie_acide

C’est le temps de remettre les choses en ordre ! Je te propose de compléter quatre demi-vérités à propos de l’acidité avec des notions qui ont un peu plus d’allure.

 

acidite00Certains aliments sont acides

 

Certains aliments sont acidifiants ou alcalinisants

 

Un excès d'acidité est mauvais pour la santé

 

Le corps doit lutter contre l'excès d'acidité

 

ConclusionLa vraie conclusion

Références : Normalement je n’inscris pas toutes mes références, mais ici je fais exception car je m’attends à des protestations majeures de la brigade naturopathique et je n’ai pas envie de m’obstiner. 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

185 Responses to 4 demi-vérités à propos de l’acidité et de la diète alcaline

  1. J’adore ta vraie conclusion ♥

    • Je suis plus ou moins d’accord je suis Naturopathe j’ai travaillé avec des sommités sur la santé et si tu absorbe trop d’acidité par l’alimentation cette acidité s’en va en quelque part, elle ne reste pas juste dans l’estomac… Mais peut-être que les médicament son mieux….

      • Oui, elle s’en va dans les urines et sort de notre corps.

      • Nulle part parle-t-on de médicaments? Puis, retournez sur les bancs d’école Danny, parce que vos notions d’acidité et de digestion sont à côté de la track!

      • Je critique… Si le résumé des elements relatif à l’acidité, dans les mecanismes et fonctionnements du système digestif, n’à pu vous convaincre, je vous invite à aller vous renseigner auprès de sources fiables et credible. Plusieurs vulgarisations assez interressante vous permettra de comprendre les faits résumé ici haut, et ainsi reduire vos inquiétudes concernant “en où” l’acidité “s’en vas”. Pour ce qui est de la derniere information… Il me semble que tout bon fonctionnement d’une argumentation credible interdit de “garocher” un sujet differents en guise de “tentative d’argumentation”… Peut-être une relecture attentionné de cette page vous permettra de voir que l’intention n’était pas de mettre les medicaments en avantages. Autant dans mon entourage professionnel que personnels, je suis entouré de sommités… Comme plusieurs personnes… Et je me dois malgrés tout de faire la difference entre un opinion et un fait. Je trouve dommage qu’il soit plus facile d’accepter des opinions préconçu que de faire un peu de recherches sur la credibilité de l’information offerte…

  2. Très bon article comme d’habitude Olivier. Sache qu’en tant que médecin généraliste, il m’arrive de donner à mes patients certains liens vers tes articles (ceux que j’utilise le plus sont les vaccins et le régime sans gluten) Concernant les diètes alcalines, la mode n’est pas encore arrivée chez nous (en Alsace) donc je n’ai pas encore eu à faire de chasse aux sorcières pour ça (et j’espère que ça restera ainsi). Prend garde à ne pas t’étouffer en courant avec ta carotte. A bientôt !

  3. C’est une mode que je ne connaissais pas, j’en suis restée à la mode sans gluten et à la détoxification. Si on veut suivre toutes les modes alimentaires en même temps (pour notre plus grand bien naturellement), qu’est-ce qu’on peut manger ? J’ai l’impression que ça se réduit comme peau de chagrin.

    J’imagine que cette mode-ci protège aussi des maladies auto-immunes, des maladies dégénératives et toutes celles qu’on ne sait pas (encore) soigner.

    À suivre avec la prochaine mode alimentaire (qui, évidemment, soignera plein de trucs, sera anti-cancer et fera l’objet d’un complot des laboratoires pharmaceutiques c’est pour ça qu’on n’en parle pas notamment les médecins dont tout le monde sait qu’ils sont les suppôts desdits labos).

  4. Enfin une nouvelle bd du Pharmachien je commençais à avoir des symptômes de sevrage 😛 très bonne bd comme d’habitude, merci de parler de ces mythes tenaces!

  5. C’est marrant, on pourrait réécrire chaque argument des anti-acides dans une version anti-basique et montrer les dangers d’un excès d’alcalinisation du corps 😉

  6. Merci !
    J’attendais avec impatience un article de cette nature.
    En effet des proches sont tombés dans le panneau de l’eau kangen (je ne fais pas de lien ici pour ne pas leur donner de crédit)
    Ce sont des machines fort chères (de 1200 à plus de 3000 euros !) à brancher sur le robinet et une source d’élécricité pour “ioniser” l’eau.
    Il faut boire la sortie alcaline de la machine….
    Mais ils ont visiblement décalé leur discours vers l’hydrogène récemment
    Je cite “c’est l’hydrogène moléculaire, et non l’alcalinité de l’eau électrolysée, qui exerce des effets thérapeutique”

  7. Attention… Courir et manger une carotte sont deux activités qui peuvent gravement nuire a la santé si effectuées simultanément !!!

    • France de Villers

      Il y a en effet un risque élevé d’étouffement avec un morceau de carotte, sauf si elle est cuite, évidemment!

      • J’aurais trop peur que la carotte soit encore risquée, même cuite… il y a bien quelqu’un qui s’est noyé dans 3 cm de lait (Merci, prix Darwin !!)… alors quand on parle de maladresse, l’humain n’a AUCUNE limite!

  8. J’attendais impatiemment la prochaine planche! J’ai réveillé ma blonde en éclatant de rire sur l’image de l’astronaute lol ^^
    :
    ha et si je peux me permettre, dans demi vérité 2 ta phrase: “Des individus plutôt louches utilisent toutes sortent de tests […]” c’est “toutes sorteS”, sorte étant un nom utilisé comme ça ^^ désolée mais j’ai du relire la phrase plusieurs fois avant de comprendre :)

  9. HAHAHAHAHHA LE GRAPHIQUE DE LA PHOTOSYNTHÈSE ! Je l’ai vraiment ri :-)

    • France de Villers

      ouf, merci, je ne reconnaissais pas ce graphique puisque j’ai étudié seulement en biologie humaine.

  10. Puis les carottes c’est bon pour la vue….vous avez déjà vu un lapin avec des lunettes? 😉

  11. Quand j’étais plus jeune, je mangeais beaucoup trop de pommes vertes pendant une période. Mon médecin de famille m’a dit de diminuer ma consommation parce que la pomme verte était très acide et ça changeait l’odeur corporelle tellement j’en consommais. Qu’est-ce qui explique réellement ce phénomène ? Les pommes ont tendance à rendre le corps plus alcalin, selon ton graphique (quoique les pommes vertes sont vraiment plus acides que la majorité des pommes rouges).

    Merci et excellente BD, je les adore !

  12. J’attendais tellement cet article!!!
    Merci!

  13. Bonjour Olivier! Je fréquente plusieurs sites d’information qui ont malheureusement une tendance à laisser passer des articles bidons de pseudo-spécialistes… Ça fait donc déjà un moment que je connais la capacité magique du citron, un aliment acide, à rendre mon corps plus alcalin! Plus sérieusement, juste parce que je suis une prof têteuse (je m’assume très bien!), les cellules du corps peuvent en fait tolérer un milieu alcalin, puisque le pH normal du sang est de 7,4, soit légèrement alcalin. Le pH du liquide interstitiel (celui dans lequel les cellules baignent) est aussi légèrement alcalin, alors que le cytoplasme (milieu intracellulaire) et plus proche de la neutralité. Voilà, j’ai fini le cours de bio. Merci et continue, svp, on a besoin de plus d’information nuancée et bien présentée sur le web!

  14. Quoi faire avec les brûlements ? Si déjà notre diète de vie et très bien ? S’en tenir au pantaloc pour le reste de ces jours ?

  15. Ah, quel plaisir que celui de lire cette BD ce matin… je pense avoir réveillé mes voisins avec mes éclats de rire — l’image du gars qui a utilisé tout le calcium de ses os, excellent!

  16. Je suggère comme suite à cette bd l’exploration du test miraculeux qu’est le diagnostique par la goutte de sang. Une personne proche de moi jure par cette méthode (en plus des bandelettes d’urine) pour ajuster sa diète. En un regard, la personne (qui pratique apparemment aussi une kinésiologie seulement énergétique qui est à distinguer de la kinésiologie science de l’activité physique) peut lui dire tout ce qui ne va pas avec sa santé. Et peut-être même la diète par type sanguin tant qu’à y être!

  17. Super article Olivier!

    Quand j’avais 18 ans, j’ai eu des problèmes d’hypertension artérielle. Les analyses de sang ont montré un excès d’acide urique liée à une grande consommation de viande. Mon médecin m’a dit de manger plus de légumes, de fruits et faire du sport ! J’ai suivi ses conseils et ma tension artérielle est redevenue normale! Je n’ai eu eu besoin d’un conseiller holistique pour ça…

    Je ne veux pas faire mon chieur mais il serait plus juste de dire que le sang est légèrement basique ou alcalin, non?

    Au plaisir de te lire dans tes prochaines BD.

  18. Faudra faire plus de recherche moi ça fait 21/2 and que je suis dans le style de vie alcaline et j ai baissée 75 lbs et plus de diabète et e me fais toujours suivre par un medecin a part de ma naturopathe qui est superbe pis je ne manque de rien et min corps est toujour bien et puis je continue

    Voilà ce qui m’a aidé

    • D’après ce que le Pharmachien décrit plus haut, la diète “alcaline” met beaucoup l’accent sur la consommation de fruits et de légumes. Si vous suivez cette recommandation, il est fort probable que cela soit à l’origine des bénéfices que vous en tirez, et c’est fort logique. D’ailleurs, le Pharmachien le souligne à plusieurs reprises.
      Son point est d’ailleurs que les recommandations rattachées à cette “diète” sont bonnes, mais que ses prétentions sur le fonctionnement “acide-alcalin” sont peu fondées scientifiquement.

  19. Ma-gni-fi-que! Pour le bien-être de l’humanité, il faudrait penser à te cloner… Ou te reproduire, selon ta préférence là…

  20. Tu as oublié de préciser dans ton billet que le fait “d’alcaliniser” son estomac en permanence à grand coup d’anti-acides ou de bicarbonates l’habitue à produire encore plus d’acidité, et que lorsque l’on revient à une “diète normale”, on risque d’avoir un RGO et de sacrés brûlures de l’estomac.

  21. Manger une carotte en courant, c’est dangereux! :)

  22. N’étant ni chimiste, ni médecin, ni nutritionniste, j’ai trouvé cet article fort instructif. Il a répondu clairement à plusieurs de mes questions. Juste pour m’assurer d’une dernière chose, est-ce que cette diète alcaline fait partie de celles qui prétendent que les produits laitiers sont Le Mal absolu? Est-ce la même chose que la diète «hypotoxique»? Merci!

  23. Yes!!
    Merci pour ton humour et ta franchise.
    Le pire c’est je crois quand les gens souffrants se tournent vers ce genre de chose avec plein d’espoir. Au mieux l’effet sera Placebo, au pire la santé et le portefeuille vont écoper.

  24. Trés bon comme d’habitude! By the way, il est faux de dire que le PH du sang est très stable et ne change pas….(en cas d’acidose, alcalose, trouble mixte)

    • Comme les BD s’adressent à “monsieur-madame-tout-le-monde” et se veulent intentionnellement simplifiées et vulgarisées, je crois que ce qu’Olivier voulait dire est que le pH urinaire ou l’alimentation ne fait pas changer le pH sanguin. Oui il existe des situations/maladies/problèmes qui peuvent mener à une acidose ou une variation du pH sanguin mais ces situations sont des urgences médicales et ce n’est certainement pas en mangeant plus de concombres qu’on augmentera son pH sanguin.

      Je crois que c’est plus dans cette optique qu’Olivier décrivait le pH sanguin comme étant stable. Mais oui vous avez tout à fait raison qu’il est possible qu’il change.

  25. C’est drôle qu’ils exploitent la “peur” de l’acidité et qu’ils veulent la contrôler par une diète alcaline, alors qu’être en alcalose peut être tout aussi fatal…

  26. Pingback: Highlights de mon historique de recherche #1 | Falbala

  27. Excellente BD. Par ailleurs il faut aussi mentionner qu’une alcanisation du contenu gastrique DIMINUE l’absorption du calcium au duodénum proximal. C’est pourquoi on recommande aux patients de prendre leur vitamine C avec un verre de jus (acide) et d’éviter de le prendre avec un verre de lait (alcalin)

  28. AHHH my, merci!! Tellement tannée du monde qui boit un verre de vinaigre de cidre le matin pour “faire baisser l’acidité du corps”… Quoi?! Comment est-ce qu’un ajout de vinaigre rendrait moins acide quoi que ce soit?!? Ça ferait peut-être “baisser” quelque chose dans l’échelle du pH, je suppose…

  29. Encore délicieux comme capsule. La vraie conclusion aussi. Cependant, dans ton graphique super compliqué, on peut voir le cycle de Calvin-Benson, qui fait partie de la photosynthèse. Probablement que les naturopathes vont bientôt nous faire croire qu’on fait de la photosynthèse mais bon, on n’en est heureusement pas encore à ce stade de la médiocrité intellectuelle. Encore bravo!

    • Tu peux être sûr que le graphique de la photosynthèse était voulu…
      Merci Jean-François !
      Olivier

    • Ah mais l’arnaque médicale à coup de photosynthèse ça existe déjà.
      Cherche “Réspirianisme” sur google 😉

    • Wow le respirianisme!!! “En fait, etre réspirien, c’est se connecter a la Lumiere divine, a l’énérgie subtile, et l’absorber pour apporter de l’énérgie a nos cellules.”
      Ça dépasse les bornes des limites!!!
      Je me disais bien que la photosynthèse était volontaire dans ton grpahique Olivier 😉

  30. Je crois que je n’ai pas bien compris, si mon corps est capable de s’ajuster et d’équilibrer le ph, pourquoi est-ce que je dois régulièrement prendre du Dexilant parce que j’ai l’impression que mon oesophage est en train de fondre? Pourtant j’ai une diète plutôt équilibrée et je ne suis pas diabétique….

    • Le ph très acide de l’estomac pourrait endommager les parois stomacales, mais du mucus est produit en continu pour les protéger. Lorsque cette production fait défaut (pour de multiples raisons) la paroi stomacale peut être attaquée. Il y a aussi le cas très classique des remontées gastriques: la “porte d’entrée” de l’estomac laisse remonter un peu d’acide dans l’œsophage qui lui n’est pas protégé par du mucus. D’où sensation de brûlure. Cf reflux gastro-œsophagien. A noter que ce genre de reflux peut se produire pour de multiples raisons, même avec la meilleure alimentation du monde.
      Au fait, le pharmachien ne l’a pas précisé (probablement parce que c’est assez implicite), mais l’acidité de l’estomac est normale et indispensable pour la digestion. Les enzymes qui travaillent dans l’estomac ne travaillent correctement qu’avec un ph acide (moins de trois, si ma mémoire est bonne).

  31. Si le pH du sang est stable, pourquoi les médecins font analyser le taux d’acide urique dans le sang pour évaluer les dangers de goutte ?
    J’ai fait une première crise de goutte à 26 ans, puis 2 autres par la suite. J’ai maintenant arrêté l’alcool depuis 4 ans et je ne mange presque plus de viande rouge, mais mon (gros) orteil est parfois enflé même si ça ne dégénère pas en crise de goutte.
    À lire votre article, mon alimentation n’aurait aucune influence sur l’acidité du sang (et donc sur la goutte?). Y a-t-il quelque chose que je n’ai pas compris ou la goutte ferait exception ?

    • Martin Guilbert

      le pH est stable car il est l’aboutissement d’un équilibre chimique complexe. L’acide urique n’est pas un déterminant significatif du pH final sanguin. Pour votre problématique de goutte, il faut savoir que l’alimentation est un facteur important de l’augmentation des taux d’acide urique mais n’est pas le seul…on peut y ajouter la génétique par exemple, certaines maladies (hypertension, diabète, obésité…) etc. Martin

    • L’acide urique est une molecule qui se retrouve dans le sang, mais le pH du sang en general reste inchangé dans les cas de goutte. Le sang comprend plein de molécules alcalines et acides. C’est l’équilibre (le pH du sang) qui ne change pas. En effet trop de viande n’est pas recommandé pour les gens qui souffrent de goutte, mais c’est pas l’eau alcaline qui va aider, et c’est pas parce que la viande a un effet sur le pH du sang.

    • Un peu de lecture sur les purines : http://fr.wikipedia.org/wiki/Purine
      Et puis l’acide urique : http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_urique
      Et bien sûr la goutte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Goutte_%28maladie%29

      Non c’est pas simple la biologie, mais personne ne prétend que ce devrait l’être.

  32. J’aime beaucoup tes BD… mais j’ai un reproche à te faire: quand on ne connaît pas le sujet on a parfois du mal à faire le tri entre l’ironie et ce qui est vrai… Pense aussi aux gens qui n’y connaissent rien et sont en recherche d’informations ! Sur internet on se noie dans les conneries… donc sur ton site j’aimerais un peuplus de clarté pour les gens ignorants comme moi…
    Sinon c’est super ce que tu fais, continue.

    • Ouioui moi je découvre cet article suite à une discution avec une amie qui m,a pris hier la tête sur le fait qu’il faut que j’équilibre mon ph …. Je sais rien de tout ca
      Je précise que j’aime bien et je sais plus trop pourquoi boire du citron le matin .. Ah oui contre les rides et pour les dents blanche .. De mon chat peut être
      Bref j’ai du mal à détecter l’humour ce qui est vrai ou pas
      Qui peut me redonner une conclusion ?

  33. Ce qui me décourage ces temps-ci en librairie, c’est la maudite mode des livres sur le jeûne. Parce qu’apparemment, ça peut sauver ta vie et régler tous tes problèmes de jeûner régulièrement… arg.

  34. Concernant les questions sur l’acide urique.
    En fait le pH du sang correspond a la concentration d’ions H+. Effectivement, de nombreuses molecules appelees acides vont augmenter cette concentration, mais d’autres, appelees bases vont faire diminuer cette concentration. Ainsi, vous pouvez avoir de l’acide urique dans le sang, sans que cela ne change votre pH sanguin car d’autres molecules vont compenser cet effet. L’idee c’est que votre sang contient des molecules appelees tampon qui vont absorber ou relacher des ions H+ afin de garder le pH au meme niveau. (comment ca marche? cf wikipedia).
    L’acide urique est toxique pour d’autres raisons (cf wikipedia), que je n’exposerai pas ici, car je ne suis pas medecin, mais biochimiste.

  35. Super! C’est clair que je vais faire lire ta BD à mes étudiants de Cégep à titre de travail préparatoire pour le cours sur l’équilibre acido-basique!

  36. Ah merci, enfin quelqu’un qui le dit aussi …

    Mon petit rajout est qu’il y a des jolis tableaux avec les index “PRAL” (potential renal acid load), ça existe, c’est une publi faite par Remer, qui est là :
    http://www.direct-ms.org/pdf/NutritionGeneral/Remer%20and%20Manz%20Acid%20Base.pdf

    C’est de là que les naturopathes n’y connaissant que dalle ont utilisé ça.

    Sauf qu’y a deux choses marrantes, les bananes et les cerises acidifient l’urine selon ses résultats,
    et que dans les tableaux des naturo, ils ont inversé le signe, ou ils ont laissé en vert, au choix, pour que les fruits et légumes ça soit tropcooltropalcalin, quand c’est pas un chiffre qui a rien à voir.

    A partir de là, la monocure de bananes détox au nom de l’alcalinisation sonne comme une belle arnaque de première. Vive les escrocs :).

    • Salut Nicolas !
      J’ai passé à deux doigts de parler du PRAL, mais finalement je trouvais que ça rendait le tout encore plus confus.
      Très amusant en effet pour les banandes et les cerises !
      A+!
      Olivier

  37. Christiane Foy

    Au départ, j’ai pensé qu’on peut juste aimer ta page Facebook une fois… car j’ai essayé une deuxième et ça annule la première… après d’autres essais, j’en conclus qu’il faut obligatoirement aimer ta page un nombre de fois impair. (C’est pas de la science ça?). Merci pour tes BD aussi divertissantes qu’instructives. Mais tu n’as pas parlé du champignon….

  38. Marie-Joëlle Poirier, Dt.P.

    Je suis nutritionniste et JE T’AIME ahah. Merci pour ton humour absolument exquis !

  39. Dans les précisions à rajouter (mais je crois que c’est écrit autre part dans le blog).
    J’ai écris un peu plus haut que l’acidité est indispensable à la digestion, mais il n’y a pas que ça.
    Notre bouche est une porte d’entrée à bactéries et autres virus, sans même parler des parasites. Un des systèmes de protection du corps est justement l’acidité de l’estomac. La plupart des microbes n’y résistent pas.
    Bref, sans acidité, pas de digestion et infections multiples… Vous reste plus qu’à manger des nutriments prédigérés et boire 2l de javel (bleach) chaque fois que vous ouvrez la bouche (NB: au cas où: je plaisante: surtout ne buvez pas de javel!!!). 😀

  40. Article éclairant mais qui nécessite, il me semble, deux compléments indispensables d’information : 1) Il ne faut pas confondre l’acidose chronique de faible niveau, dont il est question ici, et l’acidose métabolique aigüe, qui est un trouble grave lié à une baisse du pH dans le sang à moins de 7,4 (voir la section Les mécanismes d’action). Voir : http://www.donotlink.com/edyp et 2) La faiblesse métabolique d’un certain nombre de personnes face aux acides faibles; nous n’avons pas tous la même physiologie et métabolisme ! Voir : http://www.donotlink.com/edyn

    • Si on considère le site d’un naturopathe comme étant un complément de lecture indispensable et que ce même naturopathe est l’auteur de : « Destin, karma et libre arbitre », « Le mystère du sang », « Gnomes, elfes, dieux de l’Antiquité, mythe ou réalité ? », « Mourir, c’est naître dans l’au-delà » alors tout est dit!

  41. Oh mon dieu la photosynthèse à la fin, c’est excellent!

  42. Marie-Michèle

    Je n’ai qu’une chose à dire : Merci!

  43. Bonjour,
    L’acidité de l’urine ou au niveau vaginale n’a t’elle vraiment pas de conséquences. Ceux qui disent que cela favorise des infections urinaires et des mycoses a répétitions se trompent?
    Je viens de faire ou formation en micro nutrition et c’est ce qu’on nous a dit… ?
    Merci :).
    Karen

    • Salut Karen !

      Non, ils ne se trompent pas ! Ce que je dis dans cette BD, c’est que l’acidité de l’urine n’est pas représentative de celle de l’ensemble du corps. Donc on ne peut pas se fier sur cette dernière pour présumer de la santé d’une personne ou de son “équilibre acido-basique”.

      Par contre, le pH urinaire et vaginal est effectivement en lien avec certaines problèmes de santé bien spécifiques, dont ceux que tu mentionnes.

      Merci !

      Olivier

  44. OK, c plus clair. Donc les ” basifiants” vendus en micronutrition peuvent bien avoir un intérêt ds certains cas (?). Par contre je doute maintenant de leur intérêt ds des pathologies comme l’arthrose.

    • Un produit qui se décrit comme “basifiant” et qui promet de régler des problèmes de santé systémiques (i.e. à travers le corps, pas juste dans l’urine) est d’emblée extrêmement douteux.
      Olivier

  45. Franchement, tu as une façon d’expliquer l’équilibre acidose basique qui fait croire aux néophytes que c’est une vaste fumisterie!!!! Et franchement ça me gonfle! Es tu nutritionniste. Je sais en tant que patiente et maintenant en tant que nutritherapeuthe que l’acidité chronique existe et est souvent dû à une alimentation déséquilibrée : trop de protéine et surtout trop de sucre!!! Ce qui crée souvent une fatigue chronique et autres ( parfois douleurs inflammatoires, mycose, infection urinaire….). Et c’est seulement en recevant des patients et en corrigeant leurs alimentations que l’on se rend compte de l’évolution d’un état d’acidité à un équilibre acido-basique. Le test urinaire peut effectivement venir complété, pour être sur que cette fatigue chronique est effectivement dû à cette acidose. Parfois une micronutrition adapté et riche en sels minéraux (calcium, magnésium, potassium…) est recommandé mais ce n’est pas forcé.
    Bien sûr pour certains c’est une lubie, une nouvelle mode ou un niche commerciale, et c’est là que ton article vient se placer! Si c’est expliqué comme ça j’en rigole! Mais pour une personne qui vient juste aux infos sur internet et qui n’y connais rien, on retient juste que tu as beaucoup d’humour certes , et surtout que l’équilibre acidose basique est une belle fumisterie!
    Dommage car travaillé dans le bon sens , ton article et tes connaissances seraient vraiment la bienvenue…

    • L’équilibre acido-basique est une réalité médicale, mais à peu près tout ce qu’on entend à son sujet, incluant le contenu de ton commentaire, est effectivement une vaste fumisterie.
      Au plaisir,
      Olivier

  46. – Première remarque d’ordre général. Vous vous présentez ainsi :
    “Je suis pharmacien
    Je suis un ex-professionnel de l’industrie pharmaceutique.”
    En clair, et détrompez-moi au besoin, votre métier n’est-il pas de vivre de la maladie des gens ?
    Que devient un médecin, et un professionnel de l’industrie pharmaceutique, sans maladie pour pouvoir vendre des médicaments ?
    Cela jette nécessairement un doute très sérieux sur l’ensemble de vos critiques pouvant viser les méthodes naturelles fondant l’entretien de la santé avant tout sur l’alimentation, sans passer par la pharmacie.
    Même si vous êtes honnête et de bonne foi, votre formation, votre milieu, tout votre métier, est conçu pour répondre à la maladie par le médicament, et n’est pas conçu pour empêcher la maladie avant qu’elle survienne.

    – Deuxième remarque, sur cet article et l’équilibre acido-basique. Vous dites bien dans l’article que le corps puise dans les os le calcium pour maintenir le Ph sanguin en cas d’alimentation trop acidifiante.
    C’est justement le problème. Une alimentation trop acidifiante va vider le corps de minéraux alcalinisants, calcium, magnésium, etc, pour maintenir le Ph sanguin, et cette carence en minéraux va créer des maladies (troubles nerveux, anxiété, ostéoporose, justement les maladies modernes dans un contexte d’alimentation acidifiante…) … ah mais c’est une bonne affaire pour vous, vous pourrez vendre des médicaments, bien sûr.

    (Une dernière remarque)
    Il semble bien que la régulation de l’équilibre acido-basique par les poumons soit moins efficace dans un contexte de vie sédentaire, ce qui est encore une donnée de la modernité.
    En clair, l’alimentation acidifiante serait bien tolérée chez l’adulte jeune en bonne santé, avec de bons reins, et ayant suffisamment d’activité physique pour évacuer les acides par les poumons avec la respiration importante liée à l’exercice.
    En revanche, peu à peu, avec l’âge, les reins fonctionnant moins bien, les personnes devenant plus sédentaires, le contexte devient de plus en plus défavorable à une bonne gestion de l’équilibre acido-basique, les minéraux du corps seraient davantage puisés pour équilibrer le PH, et une cascade de problèmes de santé surviendrait.

    • Puisque tu as décidé de faire ta propre science et de citer des pseudo-faits que tu as déterminé de manière arbitraire à propos de l’équilibre acido-basique, en l’absence de véritable compréhension du corps humain, je ne vois rien à répondre à ce niveau. Bonne chance avec ton pH.

      Pour ce qui est de “votre métier n’est-il pas de vivre de la maladie des gens ?”… Ce genre d’attitude me désole et m’écoeure profondément, surtout considérant l’importance des messages non-pharmacologiques et anti-marketing que je passe avec Le Pharmachien. SVP ne reviens plus jamais sur mon site.

      Olivier

    • J’admire votre foi inébranlable en ce que vous avez appris à l’école et votre conviction d’avoir le pouvoir de rétablir la Vérité comme si vous étiez Dieu !

      Et de dire aux gens qui ne pensent pas comme vous de ne jamais revenir sur votre site ? Bravo pour votre ouverture d’esprit !

      • En mettant la partie santé de coté, dire “Ne reviens jamais sur mon site” à quelqu’un qui dit tout en substance “Vous rendez/maintenez les gens malades parce que vous y trouvez un interet financier !” ou en plus court “Vous êtes un criminel/complice d’un crime !”, ça n’a rien à voir avec un manque d’ouverture d’esprit.
        Sachant qu’Olivier a le choix d’approuver ou non les commentaires sur son site, j’estime personnelement qu’il a été plutôt tolérant d’approuver et de répondre à un message comme ça.

        • Bonjour Arnaud, je suis d’accord avec vous pour saluer le fait qu’il semble publier tous les messages, mais le manque d’ouverture d’esprit dont je parle ne concerne pas que cette phrase. C’est le fait que tout ce qui est en dehors de ce qu’il a appris à l’école ne vaut rien à ses yeux malgré toutes les preuves et les témoignages qui s’accumule sur les dangers d’une alimentation trop acidifiante. Il faut être ouvert d’esprit et savoir se mettre à jour même si on a obtenu un diplôme. De plus, de dire que “ces gens” n’ont pas étudié le corps humain est soit de la mauvaise foi, soit de l’ignorance, car au contraire toutes les écoles de naturopathie donnent des cours d’anatomie, c’est très important et c’est à la base de tout cet enseignement que de connaitre d’abord la science du corps humain.
          Amicalement,

          • Je ressens le besoin de rappeler que la science n’est pas une question d’ouverture d’esprit, mais bien de faits. Ces derniers doivent d’abord être pertinents à la discussion. Ils doivent aussi avoir été obtenus via des expériences bien construites et répétées à de multiples reprises. Enfin, ils doivent être interprétés correctement et mis en contexte. Je ne vois rien de ça présentement.

            Ici, Monsieur ou Madame “BRA” ci-dessous aspire à la crédibilité en citant une étude qui n’appuie aucunement ses propos. J’appelle ça de l’hypersience : citer des études aléatoires pour donner l’impression de savoir de quoi on parle. J’avais d’ailleurs prévu le coup en publiant la BD; voir ma dernière référence, que je suggère de citer pour donner une fausse impression de rigueur scientifique (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14506899).

            Puis il/elle me dit que je “loue la chimio et les pesticides” (WTF) et parle de “débuts de cancer que le corps aurait très bien géré tout seul”… est-ce que c’est ça qu’on apprend dans les écoles de naturopathie ? Que les cancers se guérissent généralement tout seuls ?

            Avec tous les efforts que je déploie dans ce site web, je n’ai plus envie de laisser de place à des propos du genre, mis de l’avant par des personnes qui ne mesurent aucunement le niveau de responsabilité nécessaire pour avoir la santé des gens entre ses mains.

            Olivier

  47. “American Society for Nutrition” est une source assez sérieuse pour vous ?
    “Acid-Base Status Affects Renal Magnesium Losses in Healthy, Elderly Persons”
    “Magnesium deficiency could thus, apart from an insufficient intake, partly be caused by the acid load in the body. ”
    “Magnesium and calcium deficiency in humans is related to a number of pathological phenomena such as arrhythmia, osteoporosis, migraine, and fatal myocardial infarction”
    Source : http://jn.nutrition.org/content/136/9/2374.short

    (Ma “pseudo-science” me permet de vivre en bonne santé sans voir ni médecin ni pharmacien depuis plus de 15 ans déjà.
    Autour de moi, je vois que plus les gens voient des médecins, plus ils tombent dans une spirale sans fin de médicaments qui produisent des effets secondaires pour lesquels ils prennent d’autres médicaments…
    Dans votre article sur le cancer, vous vous réjouissez de l’apparition de nouveaux médicaments qui luttent contre les effets secondaires de la chimiothérapie, bel engrenage d’un médicament menant à un autre, puis un autre, puis un autre !
    Et dans le même temps où vous louez les vertus de la chimio, vous louez les pesticides, qui mèneront au cancer pour lequel il faudra une chimio puis des médicaments luttant contre les effets secondaires de la chimio… Cycle de fou d’un poison à l’autre !
    Cette triple ode aux pesticides, à la chimio, et aux médicaments réparant plus ou moins les dégats de la chimio, est pour le moins malvenue dans votre article !
    Aujourd’hui on donne des chimios à des gens qui ont des débuts de cancer que le corps aurait très bien géré tout seul – on commence à le dire officiellement – enfin ! – au sujet des cancers de la prostate, dont une bonne partie ne seraient pas devenus dangereux et ne méritaient pas une chimio destructrice dès les premiers signes.
    A partir d’un certain âge tout le monde a des cellules cancéreuses, très peu mèneront à un cancer grave dépassant les capacités de lutte de l’organisme, très peu méritent ce dépistage précoce massif avec chimio précoce associée, qui bien souvent mène aux métastases, comme il a été prouvé récemment dans une étude : la chimio créait la métastase :
    – Sources :
    France 5 : “Comment la chimiothérapie peut favoriser la reprise d’un cancer”
    http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-comment-la-chimiotherapie-peut-favoriser-la-reprise-d-un-cancer_7864.html
    “D’après une étude menée par des chercheurs américains, la chimiothérapie pourrait favoriser les cas de rechute. En s’attaquant aux cellules cancéreuses, la chimiothérapie pourraient endommager des cellules dites saines et les pousser à produire une protéine nommée WTN qui alimente la tumeur. Ce phénomène favoriserait donc les risques de rechute et de prolifération des métastases.”
    – Nature :
    “Treatment-induced damage to the tumor microenvironment promotes prostate cancer therapy resistance through”,
    Nature Medicine, le 5 août 2012
    http://www.nature.com/nm/journal/v18/n9/full/nm.2890.html

  48. Celui qui croît savoir n’apprend plus…La science actuelle n’a au mieux quelques dizaines années de recul et d’expérience, même si effectivement les outils d’expérimentations sont évolués. Mais ce qui est décrit comme pseudo-sciences, pour certaines existent depuis prés de 3000 ans, et celles-ci sont souvent bâties avec l’expérience et le pragmatisme, pas de l’expérimentation “randomnisée” en laboratoire ou non. On ne cherche que ce qu’on veut bien trouver…Le jour ou on sera capable de prendre la place d’une cellule et de dire la valeur de son Ph, comment elle se développe “in-situ”…etc, les études scientifiques seront peut-être moins contradictoires, car la vérité c’est que nous connaissons encore peu de choses.

  49. Désolé si j’ai été un peu impertinent plus haut, je m’exprime un dernière fois et j’arrête ( promis ).
    Tout d’abord il y a une petite erreur dans votre dessin du monsieur qui appelle son médecin et dit ne plus avoir d’os car il a utilisé tout son calcium pour neutraliser l’acidité de son sang. Le ph su sang ne change jamais ( vous le savez, vous l’avez dit plus loin ). L’acidité vient toujours d’aliments mal digérés. Le corps n’a aucun problème à transformer rapidement un fruit ou un légume en énergie que le corps peut utiliser. Il en est tout autre pour un morceau de boeuf par exemple où le temps de digestion va de 4 à 5 heures. Or pourquoi congèle-t-on notre boeuf ? Pourquoi le mettons-nous au frigo avant de le manger ? Parce que si on le laisse 4-5 heures sur le comptoir, surtout si il fait, par exemple, 37 de chaleur (température du corps), il va se putréfier. Donc une fois dans le corps la viande se putréfie, produit des micro-organismes destinés à décomposer cette matière, et ces micro-organismes produisent des déchets ( urine – excréments ) qui sont responsables de cette acidité. Si l’on mange seulement un repas de viande de temps en temps le corps arrivera à gérer tout ça car, oui, il est auto-nettoyant. Mais si on mange de la viande à chaque repas, ou autres protéines animales ( il peut aussi s’agir de fermentation dans le cas d’autres matières et de sucre autre que celui des fruits ) à ce moment-là il y a accumulation et c’est là que les maladies commencent car le corps tentent d’éponger tout ça mais ne fournit plus. Oui de prendre du calcium sur les os quand le corps ne contient pas assez de minéraux ( ou les assimile mal ) est une des façon, mais le corps est intelligent et il ne va pas vous vider les os de son calcium comme sur votre dessin car son but est de vous sauver, non pas de vous tuer. Il ne faut pas oublier que tout symptôme, toute “maladie” est la manifestation de votre corps qui tente de vous sauver. Si vous faites de l’eczma, c’est votre corps qui élimine un surplus de toxine pas la peau ( qui est un des organes éliminatoires ). C’est donc une bonne chose, c’est votre corps qui vous sauve d’une maladie. On peut évidemment mettre des crèmes pour refouler tout ça, mais il est de loin préférable d’aller à la source du problème car ça va toujours revenir. La médecine est absolument géniale et très avancée pour traiter les effets, mais ne va jamais ( ou rarement ) à la source. C’est pourquoi la naturopathie existe.

    • “(…) il y a accumulation et c’est là que les maladies commencent car le corps tentent d’éponger tout ça mais ne fournit plus”

      = pseudoscience à l’état brut.

      Olivier

    • *Or pourquoi congèle-t-on notre boeuf ? Pourquoi le mettons-nous au frigo avant de le manger ? Parce que si on le laisse 4-5 heures sur le comptoir, surtout si il fait, par exemple, 37 de chaleur (température du corps), il va se putréfier. Donc une fois dans le corps la viande se putréfie […]*

      C’est pour cette même raison que je ne mange jamais de fruits ni de légumes. Quand j’en vois un bouffé par la moisissure chez le fruitier (moisissure qui pourrait me rendre malade), je me dis que la même chose se passe dans mon corps une fois que je l’ai mangé.

    • ” Donc une fois dans le corps la viande se putréfie, produit des micro-organismes destinés à décomposer cette matière, et ces micro-organismes produisent des déchets ( urine – excréments ) qui sont responsables de cette acidité.”

      Et quels micro-organismes sont produits par la putréfaction de la viande exactement selon vous? Pourriez-vous m’en nommer quelques-uns?

      D’après la définition généralement acceptée, la putréfaction consiste en la décomposition de matières organiques par des bactéries ou des champignons. J’ignore quelle définition est enseignée à l’école de naturopathie mais elle doit être bien différente de celle-ci…

      La viande, elle ne se putréfie pas dans l’organisme, elle est digérée par des protéases et des lipases. Les protéases et les lipases sont des enzymes, donc par définition il est impossible que la viande se putréfie dans le corps… Vous savez ce qui se putréfie dans l’intestin? Les légumes, les fibres, les légumineuses et certains sucres (fructose, lactose, raffinose, sorbitol) par exemple. Et qu’est-ce que ça fait lorsque des aliments sont décomposés par les bactéries intestinales : entre autres du méthane et du dioxyde de carbone (c’est pour ça que certains aliments sont plus susceptibles d’occasionner des flatulences).

      Toutes les écoles de naturopathie donnent des cours d’anatomie vous dites? Vous ne semblez pas être allé à l’une de celle-ci alors.

      • à Riverman: Tous les fruits et légumes sont digérés en moins d’une heure et n’ont pas le temps de putréfier ou fermenter… pour la viande le temps de digestion est trop long et c’est pourquoi les enzymes digestives n’ont pas le temps de faire le boulot. Chacun est libre de vivre dans le monde qu’il veut…

        • Si tout n’est qu’une affaire de temps, je me pose la question : comment font les animaux carnivores pour ne pas être malades ? Un chien par exemple met entre 6 et 8 heures à digerer la viande qu’il mange. Vous pouvez m’expliquer comment ils font pour ne pas être malades alors qu’apparement ils ont constament de la viande “putréfié” dans l’estomac ?

        • “Tous les fruits et légumes sont digérés en moins d’une heure et n’ont pas le temps de putréfier ou fermenter…”

          WTF?!? L’être humain est incapable de digérer les fibres… Les fibres entrent par la bouche, parcourent tout le tube digestif et sortent par l’anus quand vous allez à la toilette. On ne digère pas les fibres ; les fibres solubles se dissolvent dans l’eau et les fibres insolubles non. Mais aucune de ces fibres n’est digérée. La prochaine fois que vous mangerez du pâté chinois (steak, blé d’Inde, patates) ; dites-moi ce qui ressort à l’autre bout qui n’est pas complètement digéré, la viande ou le blé d’Inde?

          “Chacun est libre de vivre dans le monde qu’il veut…”

          Ah ouin! Changez-vous de monde souvent? J’ai bien l’impression que vous êtes resté pris dans le monde imaginaire lors de votre dernier voyage.

          P.S. : j’attend toujours le nom de ces supposés micro-organismes qui sont produits par la putréfaction de la viande dans le corps humain. Lors de votre retour sur Terre vous pourrez aller voir dans vos livres de naturopathie et nous revenir là-dessus okayyyyyy 😉

  50. Je vous renvoie a la lecture de “écosystème intestinal et santé global” du docteur mouton. Celui ci expliquant la différence entre la putréfaction favorisée par les protéines animales et la fermentation favorisée par les sucres (pour schématiser). Ainsi que les nombreuses etudes associées. Et ce n’est pas un naturopathe.

    • Est-il disponible en ligne? Sinon si vous pouviez me simplement copier-coller le lien de l’étude citée qui prouverait soit-disant que la viande se putréfie dans l’intestin ce serait déjà un début.

      “Et ce n’est pas un naturopathe.”

      Ça n’a aucune importance il pourrait bien être astronaute que ça ne changerait rien au débat. Dr Oz est chirurgien cardio-thoracique et pourtant j’irais davantage demander conseil à une voyante aveugle psychopathe concernant des problèmes de santé…

  51. À Riverman :

    Traitement de l’irritabilité et de l’excitation
    Afin de calmer les nerfs et d’atténuer une irritabilité agressive, il est recommandé de prendre 5 granules de Nux Vomica 15 ou 30 CH selon l’intensité des crises.

    • Ça fait 14 bouteilles que j’ingurgite et ça n’a rien fait les effets sont-ils supposés se manifester prochainement?

      Mes chakras doivent être mal alignés je suppose.

      Toujours pas de réponse concernant ces micro-organismes? Plutôt que de dévier le débat vous pourriez apporter des faits pertinents car je ne vous ai pas encore vu fournir d’explications logiques aux questions qui vous ont été posées.

      P.S. c’était plutôt du découragement et du sarcasme. Vous vous êtes trompé de traitement (pas que ça dérange vraiment étant donné qu’il s’agit d’homéopathie).

    • De mon coté, j’attend également une réponse à ma question, à savoir :

      Digestion de la viande chez l’homme en 4 à 5 heures => la viande se putréfie et ça rend malade.
      Digestion de la viande chez les carnivores en 6 à 8 heures => pas de problème apparement.

      => Si selon vos dires tout ça est une affaire de temps (“Tous les fruits et légumes sont digérés en moins d’une heure et n’ont pas le temps de putréfier ou fermenter… pour la viande le temps de digestion est trop long et c’est pourquoi les enzymes digestives n’ont pas le temps de faire le boulot.”) comment expliquez vous cela ?

  52. Bon pour faire simple, “Riverman85” et “Sylvain” je vous conseille de lire “écosystème intestinal et santé global” qui apportera les réponses aux questions que vous vous posez, et vous permettra de réviser l’anatomie et le fonctionnement du tube digestif.

    Alexandre Dumas me semble-t-il disait “On ne se nourrît pas de ce que l’on mange mais de ce que l’on digère”. Même s’il s’agissait d’une métaphore, cela est exactement la même chose pour l’homme.
    Dans le cas idéal où tous les organes font leur boulots et qu’ils sont à 100% de leur capacité, tout roule. Mais dés qu’un organe notamment de la sphère digestive fait des siennes, soit par dis fonctionnement ou par excès de ne nourriture, le stress…, l’effet poubelle s’active, le corps stock. D’une manière plus pragmatique, beaucoup de sportif ont changé leur comportement alimentaire ayant pour effet l’augmentation de leur forme et de leurs performances notamment dans la capacité à récupérer. L’alimentation n’est pas uniquement un bilan de nutriments, mais c’est surtout une gestion du type d’aliment, des saveurs, du moment où on les consomment, la manière dont on les associent…à chacun de trouver cet équilibre.

    • ““écosystème intestinal et santé global” qui apportera les réponses aux questions que vous vous posez, et vous permettra de réviser l’anatomie et le fonctionnement du tube digestif.”

      Je ne vais certainement pas dépenser mon argent à acheter ça si vous avez une version en ligne disponible je suis partant pour la lire en guise de divertissement mais je ne vais pas acheter chacun des livres suggérés par les gens qui découvrent tout bonnement que le corps humain fonctionne différemment de la manière généralement acceptée simplement parce qu’ils ont lu l’opinion de UN médecin sur le sujet. (Au risque de me répéter, ça n’a absolument AUCUNE importance ce qu’un individu isolé pense sur un sujet donné. C’est l’ensemble des connaissances qui importe. Si ce docteur Mouton est le seul médecin à avoir “découvert” une “putréfaction” de la viande dans l’intestin humain alors que la grande majorité de ses collègues n’ont jamais vu ça il est tout à fait légitime d’émettre de sérieux doutes sur ses hypothèses –> reproductibilité des résultats = concept scientifique important).

      Encore une fois, puisque vous avez lu ce livre et qu’il était référencé, indiquez-nous 1 seule étude mentionnée dans le livre qui soutien la thèse selon laquelle la viande se putréfie dans l’intestin humain.

      Merci.

      (Si vous n’en trouvez pas la discussion s’arrêtera ici pour ma part puisque je devrai en déduire qu’il s’agit alors d’hypothèses non confirmées).

      P.S. Je n’ai vu aucun livre écrit par le docteur Mouton qui s’appelle “ecosystème intestinal et santé globale”. Vouliez-vous plutôt dire Ecosystème intestinal et santé optimale ou s’il s’agit d’un autre ouvrage?

  53. Ca te fait bien, Olivier, les cheveux long, un bandeau pis des tits bracelets en billes de bois!!! lololol!! Merci pour la belle conclusion! :)

  54. À Rivermann. Désolé de ne pas connaitre chaque micro-organisme par leur petit nom. Tout ce que je peux te dire c’est BERNARD JENSEN. Toutes les réponses et les recherches sont là !

    • Sans vouloir vous offenser, je ne crois pas que M. Jensen (un naturopathe qui dit déterminer l’état de santé des gens par la couleur de leur iris et qui semble faire beaucoup d’argent par la vente de divers produits de santé naturels) soit une référence fiable sur le sujet. Même s’il l’était, j’ose espérer que votre argumentaire ne repose pas seulement sur une personne…

      Pourquoi ne pas faire comme n’importe quel scientifique qui se respecte lorsque vient le temps d’énoncer vos points. C’est-à-dire étudier tout ce qui s’est déjà fait et écrit sur le sujet et tenter de le critiquer avec des études solides et des faits basés sur la physiologie humaine et la biochimie. Au lieu de complètement oublié tout ce qui s’est déjà fait et essayer d’amener des points complètement aberrant lorsqu’on connaît juste un peu le corps humain.

  55. Voici deux liens… il y a beaucoup d’informations disponible, mais le temps me manque…

    http://www.donotlink.com/fa53

    http://www.donotlink.com/fa56

    • C’est pas mal ce que je pensais que vous aviez en guise de preuves. Ces 2 liens ne contiennent aucune étude ou donnée scientifique. Il s’agit de textes citant l’opinion de quelques individus au passage et donnant en référence des livres écrits par ces individus en guise de preuve.

      Bref, c’est comme si je prétendais que les extra-terrestres sont venus nous visiter et que comme preuve je cite le livre d’un gars qui dit s’être fait enlever par des extra-terrestres.

      Meilleure chance la prochaine fois…

  56. Cher Robert, les fameuses études ! Personne ne va financer des études, qui sont très couteuses et qui s’échelonnent sur des années si le résultat risque de faire perdre des milliards aux pharmaceutiques…de toute façon, pour chaque étude qui existe, il y en a une qui dit le contraire. Les défenseurs de la naturopathie ne sont pas des illuminés, ce sont pour la plupart des gens qui étaient d’abord malades, que la médecine ne pouvait soigner, ou pire, rendait encore plus malades avec les médicaments. Ces gens grâce à une démarche naturopathique ont soit retrouvé complètement la santé, ou à tout le moins, une qualité de vie qu’ils n’avaient plus. Et ça ça vaut plus que n’importe quelle études sur papier, puisqu’il s’agit de leur propres expériences. Je ne connais personne en naturopathie qui n’a pas vécu ça, moi y compris. Je ne comprends pas cette acharnement à discréditer la naturopathie, moi je trouve la médecine géniale, aucun naturopathe ne peut faire un triple pontage cardiaque en passant. Les médecins sont d’excellents réparateurs, mais côté prévention ils sont nuls. Je ne dirais pas à quelqu’un qui souffre d’une surinfection bactérienne de prendre une tisane, je lui dirais de prendre des antibiotiques et lui dirait de venir me voir après pour l,aider à minimiser les chances d,en faire une autre la prochaine fois. Libre à ceux qui ne jurent que par la médecine, ça ne me regarde pas.

    • L’argument voulant qu’il n’y a pas assez d’études dans le domaine de la naturopathie, sous prétexte qu’il n’y a pas de financement pour ces dernières, est totalement faux.

      En vérité, nous disposons de TONNES d’études scientifiques sur les produits naturels, extraits de plantes, vitamines, minéraux, antioxydants, probiotiques, etc.

      Seulement, puisque ces études démontrent rarement ce que les thérapeutes holistiques souhaitent, ils préfèrent dire qu’il manque encore d’études…

      Olivier

  57. Suite en passant les extraits de plante, vitamines, minéraux, antioxydants, probiotiques sont largement vendus en pharmacie. Si les pharmaciens se mettent à vendre des produits dont l’utilité n’est pas démontré on peut ce poser des questions lorsqu’ils vendent des produits issus de l’industrie pharmaceutique ? Je pense que les industriels de la médecine allopathique connaissent relativement bien les produits qu’ils mettent sur le marché (enfin presque…), et que les études scientifiques sur leur efficacité est pertinente. Mais essayer de démontrer l’efficacité des médecines alternatives avec les mêmes moyens que ceux utilisés pour les médicaments, peut être d’un certain point de vue un non sens. Prenons l’exemple de la cuisine: Qu’est qui fait qu’un plat procure son effet ? et bien on pourra essayer de l’étudier avec notre rationalisme, sans pour autant arriver à un explication. Je sais que la première réaction à ce type de remarque peut paraître farfelu mais bon, tant mieux pour ceux qui arriverons à comprendre la métaphore…

    • *essayer de démontrer l’efficacité des médecines alternatives avec les mêmes moyens que ceux utilisés pour les médicaments, peut être d’un certain point de vue un non sens*

      >>> J’aimerais bien que vous m’expliquiez clairement votre propos, parce que je ne vois pas sur quels critères il serait un non-sens de tester l’efficacité de la medecine alternative avec des essais randomisés.
      Parce que soit dit en passant, ça a déjà été fait avec l’homéopathie par exemple.

  58. Les ambassadeurs du régime acide-alcalin encouragent à manger des citrons. Il émettent (et également entendu ailleurs) que le citron une fois manger, il devient alcalin. De plus, les personnes qui ont tentés l’expérience de manger un citron pendant plusieurs jours consécutifs disent se sentir mieux. Personnellement, je ne comprend pas comment un aliment aussi acide peut devenir alcalin… Pouvez-vous m’expliquer comment cela se fait? Est-ce que les personnes se sentent mieux simplement à cause des vitamines et nutriments apportés par le citron. Merci!

    • Allo Émilie, je n’ai pas les connaissances scientifiques du pharmachien ( il pourra me corriger ) mais oui on dit que même si le citron est un fruit acide, une fois métabolisé il devient alcalin. Que l’acidité du citron est bonne car elle a une action nettoyante. C’est pourquoi plusieurs boivent une eau citronnée à jeun le matin… (attention par contre il est préférable de la boire avec une paille car à la longue l’émail des dents peut en souffrir). Tous les fruits et légumes sont bons car ils sont organiques, donc pratiquement pré-digérés, ils passent donc rapidement de l’estomac à l’intestin grêle. Selon les naturopathes ce serait tous les aliments qui sont longs et difficiles à décomposer qui seraient acidifiants à cause des déchets produits par cette transformation. Les protéines animales sont souvent visées ( à tort ou à raison ) car le corps met beaucoup d’effort pour les transformer en acides aminés.

  59. Ha ha ! Je n’avais pas vu cet article quand il est paru, mais à voir la date je me sens un peu responsable de l’inspiration :-)

    Je ne viens pas défendre cette théorie car tu as raison: il n’y a pas de preuves, mais j’ai envie de défendre les défenseurs de cette théorie un peu, car bien que toujours aussi divertissant et percutant, ton article contient également des demi-vérités (comme dans bien des articles du même genre) … à propos d’eux.

    1- À ma connaissance personne de ces tenants de la diète “alcalinisante” ne dit que l’alimentation peut changer le PH du sang, les tenants de cette théorie suggèrent plutôt que c’est l’effort que le corps doit faire pour le maintenir qui cause des dommages.

    2- Par rapport à ton exemple #1 sur l’acidité de l’estomac, encore une fois, à ma connaissance personne ne blâme les aliments acides, mais plutôt les aliments dits “acidifiants”, cela n’a rien à voir avec l’estomac et son environnement très acide, mais avec les résidus acides que laissent les aliments. Selon eux toujours, tout part toujours d’un échec au niveau de la digestion et d’une mauvaise élimination.

    3- Ton exemple #2 concernant les bandelettes pour mesurer le PH dans l’urine. Encore une fois, personne à ma connaissance ne croit qu’elles sont vraiment représentatives d’un corps “acide”, il ne s’agit que d’un outil pour s’assurer que les reins fonctionnent bien et éliminent l’acidité.
    Ils connaissent bien le rôle des organes éliminatoires en passant, et du fait que c’est la “job” du corps d’éliminer, leur théorie suggère seulement qu’avec une alimentation majoritairement “acidifiante” ces organes deviennent surchargés et ont de la difficulté à faire le travail.

    Pour ce qui est de l’exemple des os, tu le dis toi-même ” du calcium est régulièrement libéré des os afin d’équilibrer le ph sanguin” la science dit aussi que les aliments une fois digérés laissent des résidus plus acides, ou alcalin, est-ce donc si farfelu de penser qu’une alimentation majoritairement “acidifiante” pourrait entrainer une déminéralisation osseuse prématurée ?
    On ne sait pas…
    bien sûr cette théorie est basée sur des déductions et des extrapolations ( pas nécessairement prouvées scientifiquement je te l’accorde) mais quand même basées sur certains faits scientifiques, et surtout inspirées par de nombreux témoignages de guérison lorsque ces mesures d’alimentation dites « alcalinisantes » ont été appliquées.

    Au moins tout le monde est d’accord pour dire que manger un maximum de fruits et légumes (que ce soit « alcalinisant » ou non) fait du bien et favorise la guérison. C’est toujours ça !

    • En guise de réponse, je me permets de coller ici des citations trouvées sur le web en quelques minutes de recherche aléatoire :

      “Malheureusement, notre régime alimentaire occidental et notre style de vie ajoutent un fardeau acide supplémentaire sur notre corps et le système de solutions tampon du sang ne peut pas toujours suivre. Cela conduit à une acidification progressive de notre sang et notre corps se tournera alors vers d’autres mécanismes pour tenter de se protéger.”

      “Certains aliments peuvent rendre le sang et l’organisme plus acide. Une alimentation trop riche en aliments acidifiants et trop faible en aliments alcalinisants entraînerait une acidose chronique de faible niveau.”

      “Mangez davantage de fruits et autres aliments acides et observez-vous, vos réactions. Si vous ressentez de la fatigue, une sensation de froid, des douleurs articulaires ou tout autre maux pouvant avoir pour cause un excès d’acidité (liste en cours de rédaction), c’est que vous présentez une faiblesse métabolique à l’égard des acides, et il faudra donc faire attention à votre consommation.”

      “La mesure du pH urinaire est une méthode rapide et efficace pour évaluer l’acidification de l’organisme.”

      “Évaluer l’acidité ou l’alcalinité de son corps : Le plus facile est de tester le pH de son urine avec des bandelettes de papier pH. Humidifiée avec de l’urine, la bandelette se colore immédiatement, chaque couleur correspondant à un pH. La première urine excrétée au réveil le matin peut avoir un pH de 5 ou même inférieur. Le corps se débarrasse de son acidité au cours du sommeil. Dans la journée, un pH sain doit être compris entre 7 et 7,5.”

      Olivier

  60. Tu as raison, et je sais que la raison d’être de tes articles est de mettre les pendules à l’heure concernant tout ce qu’on peut lire sur le web, mais je trouvais important de souligner ( à titre personnel) que ce n’est pas nécessairement ce qu’on enseigne dans les écoles de naturopathie. Quand on lit ton article ( et il y en a plusieurs autres qui dénoncent ces mêmes idées avec les mêmes arguments) on peut penser que c’est le cas et ça discrédite un peu leur théorie. Y’a déjà beaucoup de matière à être sceptique quand je compare ce qu’ils disent à toute la science et les études…aussi bien ne pas en rajouter :)

  61. Que vous êtes courageux et patient Olivier… Répondre et entrer dans des argumentaires sans fin qui donnent le mal de tête… Car personne ne renonce aussi facilement à ce qu’il croit être LA vérité. Sinon, pour revenir à l’article, c’est pour moi un vrai délice!

  62. En réponse à Arnaud, oui en effet pour ne serait ce prendre l’exemple de l’homéopathie déjà pour faire un essais randomisé il faut choisir parmi les différents courants (et oui plusieurs types existent), puis être sûr que praticien sera capable d’evaluer correctement l’étiologie et de conserver une approche holistique dans sa pratique. Le livre d’Adiel Caspi “l’homéopathie c’est quoi” pourra vous éclairer à ce sujet. En bref ce que je veut dire c’est que c’est pas tant la thérapie qui garantie le succès mais le thérapeute. Beaucoup de médecines alternatives nécessitent plus qu’un apprentissage mais une transmission d’un savoir, pas du bachotage, c’est ce qui peu expliquer le peu de sérieux de certains praticiens. De mon point de vue évaluer l’homéopathie par exemple en milieu clinique en enchaînant les consultations peu faire chuter le taux d’efficacité.
    Une idée me vient à l’esprit : pourquoi toujours chercher à distinguer les rémissions par effet placebo de celles qui ne relèvent pas de lui ? Si le corps et l’esprit sont liés alors quelque soit la thérapie, l’effet placebo de fait ne ferait il pas partie du processus de guérison ?
    Charles

    • Le déroulement des essais randomisés est justement conçu pour que l’aspect émotionnel ne soit pas pris en compte dans le processus d’évaluation, car il peut fausser les résultats sur l’efficacité du traitement testé.
      On en est même arrivé à faire des essais en triple aveugle où celui qui prend la pilule, celui qui donne la pilule et celui qui analyse les résultats ne savent rien, car un simple sourire de la part du médecin (parce qu’il sait qu’il donne le vrai médicament) peut déclencher l’effet placebo chez le patient, et donc induire en erreur sur l’efficacité du traitement.
      Je suis d’accord que c’est une approche très « froide » humainement parlant, mais elle a fait ses preuves.

      La multiplication de ces essais sur un traitement ne peut pas faire « chuter le taux d’efficacité », mais permet au contraire d’avoir une esquisse sur les effets réels et ainsi éviter les faux positifs (ou faux négatifs) que peuvent provoquer un unique résultat. Et par la même occasion de distinguer les rémissions par traitement et les rémissions spontanées.

      Pour le livre d’Adiel Capsi, je n’ai pas d’argent (ni de temps) à y consacrer, mais si vous avez des liens vers des extraits je suis preneur (ne serait ce que par curiosité).

      Pour ce qui est du transfert de savoir vs bachotage, cela ne s’applique pas qu’à la médecine alternative mais se retrouve dans tous les domaines d’enseignement. J’en ai fait moi-même l’expérience avec différents profs/écoles (je travaille dans la mécanique auto) et j’ai clairement senti la différence.
      Si ce que vous avez voulu dire (corrigez moi si je me trompe) c’est que ce n’est pas le savoir du praticien mais son comportement à l’égard du patient qui peut influer, alors je suis d’accord.
      On se rend de plus en plus compte que le moral va influer sur les chances de guérison, et je suis d’avis que plus d’attention soit porté dessus.

      Il ne faut cependant pas se leurrer : montrer de la compassion et de l’attention à quelqu’un pour qu’il ai le moral (et accentuer ses chances de guérison) est une chose ; lui vendre/prescrire des traitements dont l’efficacité n’a pas été prouvée (ou dont l’inefficacité a été démontré), c’en est une autre.

      La seule et unique personne qui est apte à prescrire un traitement (y compris un placebo) est le médecin.
      La médecine alternative veut se concentrer sur le moral des patients ? Oui.
      Elle veut se substituer à la médecine moderne ? Non.
      Que ses praticiens mettent en place des séances d’écoute (même si de mon point de vue, mieux vaut aller voir un psy…) et d’autres choses si ça leur chante.
      La médecine alternative peut être complémentaire à la médecine moderne, mais ne peut pas prétendre être une remplaçante crédible.

      L’effet placebo est une bonne chose, mais son fonctionnement nous échappe encore, et il faut se souvenir que « sensation de mieux » ne veut pas dire « guérison ».

      • Arnaud, je comprends votre point de vue et je l’entends. Mais je parlais d’approche holistique (l’homme n’est pas qu’un corps et des molécules) où effectivement les compétences et les expériences du praticien sont essentielles pour le succès de la thérapie. Et cela n’a rien avoir avec le moral des patients ou le côté psychologique. Considérer de ne pas traiter uniquement des symptômes ou bien des maladies, mais un être dans son tout, être capable de déterminer l’étiologie (la cause primaire) d’un mal et limiter les effets iatrogènes de certains traitements médicaux sur des pathologies chroniques, sont je pense les 3 points fondamentaux de certaines thérapies dites alternatives.Ainsi avec notamment des essais randomisés l’évaluation d’efficacité peut être inadéquate, les rémissions peuvent être plus subtile car le symptôme peut ne pas être le seul vecteur d’indication de la rémission partielle puis complète…Bon WE.

        • Réfléchir de cette façon est l’un des plus gros problèmes auxquels nous faisons face dans le domaine de la santé en ce moment. C’est entre autres ce type de raisonnement qui fait en sorte que l’homéopathie est toujours en vente dans les pharmacies.

          Si les taux de rémission sont plus “subtils” que ce que peut détecter un essai clinique avec une puissance statistique suffisante, alors on ne peut affirmer que le traitement en question a des effets cliniques significatifs. Ce dernier ne devrait donc pas être recommandé par les professionnels de la santé.

          Olivier

        • Vous parlez d’étiologie et de cause primaire d’un mal. C’est une chose que fait la médecine moderne en développant ses traitements ; contrairement à ce que la plupart des naturopathes proclament, elle ne fait pas que s’attaquer au symptôme.

          Seulement, et c’est une des principales choses que je reproche à la médecine alternative, c’est qu’elle laisse planer l’idée que la maladie est une chose anormale, qui ne devrait pas faire partie de la vie et que son existence n’est dû qu’au seul fait de l’activité humaine (un peu comme une sorte de pêché originel).
          Même si cette idée est plaisante en offrant le rêve d’un monde idyllique où personne n’aurait à souffrir de la maladie, elle est malheureusement fausse (ou en tout cas, rien en l’état actuelle de nos connaissances ne nous permet d’affirmer une telle chose).
          La maladie, la mort et plein d’autres choses qui nous affecte (pas seulement les Hommes, mais aussi tout les êtres vivants) font partie de la vie, et ça sans que personne n’y soit pour quelque chose.

          Bon week end à vous aussi.

  63. Bonjour,
    je suis pharmacienne également et je ne suis pas spécialement une adepte de la nutrition ou des “cures alcalinisantes” mais je voudrais quand même faire quelques précisions scientifiques, je n’invente rien je cite mon bouquin de cours de pharma de 4ém année (atlas de poche de physiologie 3em édition chez flammarion)

    le PH du sang peut être modifié par les facteurs suivants:p146

    -des ions H+ peuvent être directement apportés soit par les aliments (vinaigre par ex) ou par le métabolisme (le métabolisme des protéines par ex par le biais des canaux transporteurs d’ions)
    ou bien être eliminés du sang (par les reins par ex)
    – des ions OH- sont apportés avec les sels (basiques) des acides faibles lors d’une alimentation essentiellement végétale
    – le HCO3- peut être directement eliminé du sang (excrétion par les reins ou les selles) et son augmentation ou diminution peut provoquer une augmentation ou une diminution du PH sanguin.

    puis au chapitre sur le rein et l’équilibre acido basique:
    Dans le cas d’une alimentation contenant env 70gr de protéines par jour, la production d’ions H+ dans l’organisme est d’environ, 190mmoles/J. Les ions H+ sont certes tamponnés lorsqu’ils sont libérés mais doivent être excrétés pour la régénération du tampon. Le PH urinaire peut monter jusqu’à 8 env dans les cas extrêmes mais aussi tomber jusqu’à 4,5. Pour un volume urinaire de 1,5L par jour, moins de 1% seulement des ions H+ produits sous forme libre peuvent être excrétés .

    L’acidité dite titrable (80% de phosphate, 20% d’urate, de citrate, ect) représente une forme importante d’élimination des ions H+.
    Lors d’une acidose (pas forcement élevée au point d’être pathologique), l’excrétion de phosphate, mobilisé à partir des os, est augmentée.

    Mon but n’est pas de défendre une thèse ou une autre mais d’apporter des données biochimiques et physiologiques de base permettant aux scientifiques de se faire leur propre opinion sur le sujet qui n’est pas simple. ce que j’écris est expliqué dans tous les bouquins de physiologie disponibles en bibliothèque universitaire.
    bien cordialement

    • Salut Lucie,
      Ce qui serait encore mieux, ce serait de préciser en quoi ces citations appuient ou contredisent les arguments de ma BD.
      Olivier

      • Voilà bien une réponse non scientifique mais typique d’un manipulateur : retourner la question au lieu de répondre, en sous entendnt que le sens fait défaut…
        Je dirais moi, que si, vous, “pharmacien” qui se sert de son titre pour défendre des “vérités” pas toujours avérées (encore que le motif du blog tienne la route au départ : éviter l’aveuglement et le charlatanisme… mais vous êtes parfois pirement sectaire !) n’êtes pas en mesure de voir le rapport entre ce commentaire détaillé et vos propos, vous perdez vraiment en crédibilité, car c’est évident même pour des gens qui n’ont pas votre “niveau scientifique revendiqué” !
        Ce qui fait que votre post est d’ailleurs dangereux : on peut très bien avoir les reins qui flanchent à cause d’un problème d’acidité (certains terrains ont du mal à gérer les acides, comme les diabétiques le sucres…), qu’un suivi pH urinaire pourra faire suspecter (deuxièmes urines du matin alcalines + celles de al journée alcalines aussi… allez chez le toubib !!! alors qu’acides ++ au matin et neutre en journée : normal, c’est la nuit que le corps rétablit les équilibres et donc évacue les surplus et dans notre cas, grâce aux reins si ils fonctionnent bien – poumons pour les volatils donc plus rapide et en journée). Donc on se dit : Olivier a dit que c’était bullshit, alors jepeux dormir tranquile.
        Aussi dangereux que bien des “charlatans”… voire pire !

        • Dans son commentaire, Lucie a fait un copier-coller de son “bouquin de cours de pharma de 4ém année” sur les principes de base de l’équilibre acido-basique. Or, je n’ai jamais remis en question de tels principes. De plus, cela n’a aucun impact sur les arguments que j’avance dans la BD, qui vise les fausses affirmations en lien avec l’acidité et la santé.

          Je mets énormément d’énergie pour répondre aux commentaires sur ce site et sur les réseaux sociaux, mais je demande un minimum de réflexion et d’arguments pour investir le temps nécessaire à une réponse.

          Ou encore une série d’insultes, comme dans le cas présent.

          Olivier

    • Wow Lucie, merci mille fois ! Ça prouve que toute la théorie acide / basique n’est pas un mythe ni une création “pseudo-scientifique” mais a bel et bien des fondements scientifiques. Certaines personnes sur ce blog veulent nous faire sentir ridicule de vouloir “alcaliniser” son corps et se moquent de notre jus de citron le matin. Mais grâce à vos précisions je suis encore plus convaincu que l’alimentation peut effectivement jouer un rôle important sur le ph de notre corps.

      • Cher Sylvain, il va falloir songer à changer de lunettes (ou penser à en acquerir).

        Dans l’introduction de la BD : “L’équilibre acido-basique et l’ajustement du pH dans le corps humain sont des sujets qui ont une importance capitale en médecine. Il y a également des recherches fort intéressantes qui révèlent que la nutrition peut avoir un impact significatif à ce niveau.”
        Personne ici n’a soutenu que ça n’existait pas…

        Et si certaines personnes trouvent ridicule l’idée de vouloir alcaniser votre sang, c’est simplement parce qu’il est alcalin PAR DEFAUT !
        Si vous pensez que vous êtes malade parce que votre sang est acide, et bien vous vous trompez car si c’était le cas, vous seriez mort !

        Avec un ph sanguin en dessous de 7 et au dessus de 7.8, c’est la mort assurée. Et oui, un excès d’alcalin peut être mortel aussi. Et si vous dépassez les valeurs au repos du ph sanguin situées entre 7.38 et 7.42, que ce soit vers l’acide ou vers l’alcalin, vous allez passer un mauvais quart d’heure (et j’entend pas là malaises, comas, urgences, etc).

        Vous vous dites peut être qu’on abuse à vous mettre le nez dedans et à vous reprendre en permanence, mais quand on voit des conneries de ce genre là : http://www.donotlink.com/fza8 , on se dit qu’on ne peut pas rester sans réagir.
        Je ne met que le lien vers l’image, l’article qui lui est lié n’est qu’une diarhée verbale qui fait ce que font comme beaucoup d’autres sites sur le sujet : du mensonge par omission en se concentrant exclusivement sur l’acidité.

        • Cher Arnaud, je ne comprends pas votre obsession à toujours revenir sur le sang, nous savons tous qu’il est invariable, les dégats se situent justement au niveau de tout ce que ça demande au corps de le garder légèrement alcalin en permanence, donc, dans le cas qui nous intéresse on ne parle pas du ph dans le sang, mais bien dans la lymphe, l’espace interstitiel et le milieu intracellulaire. Bien sûr les médecins vont vérifier le ph du sang pour s’assurer qu’il n’y a pas d’acidose, mais sinon ça ne veut pas dire grand chose avec ce de quoi on parle ici.

          • Ce sont le système tampon, les poumons et les reins qui vont être les principaux acteurs dans la régulation du ph du corps, en régulant les taux de substances basiques ou acides dans l’organisme.
            Vous pourriez m’expliquer ce que viennent faire la lymphe, l’espace interstitiel et le milieu intracellulaire dans tout ça ? Leurs ph ne seraient pas régulés par les éléments cités ci-dessus ?

            Et c’est quoi ces “dégâts” dont vous parlez pour maintenir le corps alcalin ? la combinaison du système tampon, des poumons et des reins n’est pas suffisante selon vous ?

          • Arnaud, les “dégâts” vont des problèmes d’urémie, articulaires, avec douleurs, dégradations des tissus muqueus (yeux,poumons, intestins et … ailleurs) et éventuellement les reins (au apssage, collapse des surrénales).
            Je vous assure que ce n’est pas drôle d’avoir des difficultés à gérer les acides !
            Pour el reste, Sylvain et vous dites en fait la même chose, y’a pas de quoi débattre, c’est complémentaire, pourquoi en faire une démonstration de contraire ?

  64. Arthur Lavoie

    Wow! La lecture des commentaires à été plus édifiante que la lecture de la BD (sans toutefois lui enlever quoi que ce soit). Encore de nos jours nous voyons des gens fermés, qui ne montrent aucune ouverture d’esprit et qui pourtant recommandent aux autres d’en faire preuve. Trop beau…

    Si Monsieur ou Madame BRA c’est senti insulté, c’est probablement dû au fait que sa pharmaceutique favorite possède le remède contre le cancer, mais ne veut pas le partager avec lui/elle… Blague à part, et je terminerai là-dessus : Si vous n’avez pas étudié la biologie, biochimie, chimie, ou n’importe quel domaine SÉRIEUX touchant au fonctionnement du corps humain, s’il-vous-plait, gênez-vous pour commenter comme quoi tel naturopathe aurait fait une expérience venant démolir l’industrie pharmaceutique au grand complet.

    P.S. Super BD Olivier, j’ai hâte à ton 2eme livre!

  65. J’ai fait des infections à levure 2 fois par mois depuis 4 ans (j’ai 20 ans) sans pouvoir trouver de solutions. Les gynécos me disaient la même chose que les médecins généralistes: change le savon, change les draps, porte du coton, blabla.

    J’ai fait un changement pour le veganisme en décembre dernier et j’en n’en ai plus eues depuis, pas une seule fois, une vrai libération.

    Je sais que la viande et les produits laitiers sont acides, donc je ne vois pas ce que ça peut être d’autre, ma vie n’a pas changé apart du chagement d’alimentation.

    Mesdames, faites le test, la solution est toute simple! J’espere que je pourrais en aider plus d’une.

    • Les changements d’alimentation peuvent influer sur la santé : oui, bien sûr.
      Mais cela ne prouve pas que la théorie du régime alcalin est juste.
      – les aliments que vous avez éliminé de votre alimentation n’ont vraiment pas d’autres points communs ?
      – vous vous êtes par ailleurs mise à plus consommer d’autres aliments
      – si ça se trouve, certains des aliments que vous avez éliminés de votre alimentation n’avaient aucune influence sur vos problèmes.

      Cela dit, tant mieux si vos soucis de santé se sont arrêtés et que vous appréciez votre nouveau régime.

  66. Dans l’ensemble je trouve que chaque acteur du web dont la parole atteind une certaine portée “médiatique” en termes de partages et de vues devrait faire preuve de plus de tolérance vis-à-vis des idées qui vont à l’encontre de leurs propres convictions. Dommage que ce soit toujours la gueguerre. Je suis d’accord pour dire que certains sujets tombent dans une certaine dérive et en deviennent loufoques pour ne pas dire carrément dangereux mais on peut très bien lire l’excellent blog du Pharmacien tout en lisant les publications de Julien Venesson, Thierry Souccard et Mark Sisson pour ne citer qu’eux. Pourquoi mettre tout le monde dans le même sac et les taxer de “brigade naturopathique” ? Moi je fais un mélange de tout et j’essaie de garder les pieds sur terre en testant ce qui semble fonctionner le mieux pour ma propre santé, exit les soit disant effets placebo/nocebo…

  67. Cher pharmacien,

    L’autre jour, une de mes “amies” facebook a publié un article : selon elle, le cancer serait un champignon et il pourrait se «guérir» à l’aide du bicarbonate de soude (euh…ben oui toi !!!). Mais la “méchante” industrie pharmaceutique fait tout ce qu’elle peut pour ne pas que ça se sache parce qu’elle perdrait des milliards de dollars (Euh…)

    Je trouve ça dangereux de diffuser des inepties pareilles…

    SVP monsieur le Pharmachien… Je veux une BD là-dessus ! 😉

    • Au moins il y a déjà une BD sur les traitements conventionnels du cancer.
      Etant donné le grand nombre de thérapies alternatives, il peut être difficile de toutes les englober. Mais cela peut être un argument en soi : comment départager les innombrables thérapies prétendant soigner LE cancer, toutes censurées par l’industrie pharmaceutique ? (Tout le budget qu’ils gagnent en vendant de la chimio doit être consommé pour étouffer les milliers de médecins visionnaires…)

  68. Je suis désolé mais je passionne sur ces sujets depuis 2 ans. Je les pratique et les explications sont infiniment plus complexes une fois que vous allez plus loin. Je trouve cet article très très pédant et prétentieux. Même si je ne doute pas de l’honnêteté de votre démarche. N’oubliez pas que vous pouvez vous tromper… Vu les résultats que j’ai sur moi, sur ma compagne, sur d’autres personnes de mon entourage… Je vous invite donc à creuser un peu plus vos sujets.

  69. Vous avez parlé que, le citron nous fait grimacer à cause de l’acidité (acide citrique). De mon expérience, lorsque je mangais des citrons (oui difficile à coire), j’ai eu tendance à toléré de plus en plus l’effet sûr du citron et mes capacités à goûter le goût magnifique de cette agrume sont devenus plus intenses (une relation presque bizarre entre moi et les citrons). Serait-il possible que le corps humain puissent développer une résistance face à l’acidité?

  70. En fait, la recommandation de la diète alcaline est d’une part de manger plus de fruits et légumes, ce qui est bien évidemment un point reconnu et accepté assez généralement, et d’autre part de supprimer ou de limiter considérablement les laitages et les viandes rouges. J’aurais voulu saoir ce que vous pensiez de ce dernier point, que vous n’évoquez pas du tout. Merci

  71. Donc si j’ai bien compris l’explication du Pharmachien… la page Wikipédia est un tissu de mensonges ? https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quilibre_acido-basique

  72. Bonjour, je suis sportif et je consomme à des pèriodes des compléments pour le ph acido/basique et ça amèliore le bien-être au niveau du corps je peux vous l’assurez, l’effet placebo n’a rien avoir làdedans, tout comme je détoxifie mon corps à l’automne ou printemps, la medecine occidentale est forte en medecine d’urgence mais je prefere par exemple la medecine chinoise ou d’autres qui vont directement à la cause contrairement à la notre qui souvent ne fait que masquer le symptôme. Vous savez nous ne sommes pas le fruit du hasard! mais souvent nous sommes tellement conditionnés part notre ignorance que même notre société nous enfonce encore plus depuis la naissance!

    • *je prefere par exemple la medecine chinoise ou d’autres qui vont directement à la cause contrairement à la notre qui souvent ne fait que masquer le symptôme*

      ===> C’est bien connu, quand on se chope une infection et qu’on va voir son médecin conventionnel, il vous renvoi chez vous avec une serviette mouillé pour la fièvre et un coup de pied au cul…
      Des quoi ? Antibiotiques ? Pfff…Pourquoi faire ?

      D’ailleurs, puisque vous avez l’air si bien renseigné sur le sujet, vous allez peut être pouvoir m’éclairer :
      Cette fameuse “cause” dont beaucoup de monde parle, c’est quoi ?

  73. Bonjour !
    Y a un truc que je ne comprends pas trop, quand tu dis qu’un régime avec plein de proteine est bon pour la santé, et peu importe qu’on trouve ces proteines dans la viande ou le tofu. Ok, mais il y a un rapport entre proteine et acidité ?

    • Bonjour Justine, les protéines une fois digérées ( transformées en acides aminés ) produisent des déchets acides, mais beaucoup de fruits et légumes chaque jour vont contrer l’effet acidifiant des protéines. Nous avons besoin des deux. Ce qui n’est vraiment pas bon est un régime riche en protéines et faible en fruits et légumes !
      Sylvain

  74. Il y a dans cette BD qui est très drôle et bien faite de très nombreux raccourcie et demie vérité également.
    1ere demie vérité: l’acidité d’un aliment dans l’approche en alimentation acido-basique n’as rien à voir avec son pH de départ le citron n’est pas considéré comme acide en alimentation acido-basique !
    Vue qu’en effet lors de la digestion il va passer par des réactions acide (estomac) basse (intestin grêle) qui vont le transformé.
    Ce qui rends un aliment acide ou basique c’est si le résultat de sa digestion et de son assimilation a tendance a généré des acide faible et surtout en quel quantité. Ou au contraire donnée peut d’acide voir des base faible et fournir beaucoup de minéraux utile au processus de régulation. L’existence d’aliment acidifiant et de la nécessité de consommé des apport en minéraux pour compensé cette surcharge acide est parfaitement expliqué dans les référence [1],[2],[3]et [4]. Le fait que cela n’as pas d’effet négatif voir même positif sur la densité osseuse du moment que l’apport en minéraux sont là. N’as rien à voir avec ce point-là.
    L’eau alcaline n’est pas alcaline du point de vue de son pH c’est juste une eau riche en minéraux bio assimilable. En claire une eau minérale bien dosé. Donc oui il y a arnaque sur le marchandising mais pas sur le font.
    Et même en partent du principe que l’eau est alcaline et qu’elle neutralise une partie de l’acide chloridrique stomacal. Cela signifie que l’organisme va devoir pompé des H+ dans l’organisme pour ré acidifier l’estomac ça va donc basifier l’ensemble c’est là encore de la chimie de base (Haha acide/base haha ok je sort… enfin non pas tout de suite j’ai pas finie loin de là).

    2nd : l’acidité du sang, de l’estomac, des intestins et du corps en générale devant être maintenue dans des fourchettes relativement strictes pour permettre le bon fonctionnement organique l’urine qui est une voie d’évacuation des déchets n’est pas un mauvais indicateur! Si les urines sont acides c’est que le système évacue des acides. Donc si le corps évacue des acides c’est qu’il en a en excès. Bien que le lien ne soit pas direct et linéaire qu’il dépende du niveau de dilution (volume uriné au quotidien). L’urine dont l’un des rôles important est la régulation du pH interne est un indicateur parfaitement viable. Donc l’acidité de l’urine n’est pas cruciale ! Mais c’est un bon indicateur dire le contraire est aussi une demie vérité.

    3eme : la plupart des réactions chimiques cellulaires sont des réactions d’oxydation qui entraine la création d’acide faible. Le rôle de l’évacuation du CO2 et de l’urine [1] est de tamponné ces réaction acidifiante, l’absorption de O2 servant à approvisionné le système pour les combustions lente.
    Le pH du sang doit rester très proche de 7.4 pour que les cellules survivent. Mais le milieu intercellulaire peut varier les cellules ne sont pas en danger immédiat entre pH 7 et 7.7 le système cherchant l’équilibre c’est à dire pH 7.356 (intercellulaires) le fait d’être à pH 7.5 (intercellulaire) (7.38 pour le sang) favorise les réactions acidifiante donc le fonctionnement cellulaire. Alors que pH 7.2 (7.42 pour le sang) auras tendance à ralentir les fonctions cellulaire pour ne pas accentué l’acidification. Principe d’équilibre d’une réaction acide base niveau 3ème, ok 2nd ou 1ère je sais plus! Les valeurs de pH optimaux peuvent varier en fonction des tissues concerné mais l’idée est là.
    Dire que tous meurt a pH 14 ou que les hippie crame dans le métal fondue merci le niveau d’élévation du débat même si c’est de l’humour.

    4eme vérité : le corps dois « lutter » contre l’acidité, c’est un fait il a de nombreuse façon de le faire l’oxygénation et l’évacuation par les urine étant la plus importante. il tamponne aussi avec des minéraux, ceux des os et des dents, et oui les carie c’est un excès d’acidité tous les dentiste vous le diront et si c’est vrai dans la bouche beaucoup ignore que c’est aussi vrai pour le reste le corps venant chercher des minéraux dans les dents pour réduire les acide et les évacué par les urines. Les dents étant beaucoup moins bien vascularisé que les autre os elles pâtissent fortement de ces épisode de pompage de minéraux car elle ne ce reminéralise pas avec autant de facilité que les Os qui eux le font très bien à condition évidemment d’avoir les apports adéquate.

    De mon point de vue,
    Ceux qui n’adhèrent pas à la théorie de la bonne santé entretenue grâce l’équilibre acido-basique et présentent des « preuves » de sa non validité commette une erreur simple, dû à une incompréhension manifeste de cette approche. Ils pensent que l’explication des principes physiologique permettant de maintenir l’équilibre acido-basique de l’organisme, Puis la norme de celui-ci est une preuve en soit que cette approche est fausse. Or il n’en est rien !
    Le fait que le foie gère parfaitement l’alcool, le fait que la consommation excessive de celui-ci dans le temps même sans jamais être en ébriété (un verre à chaque repas par exemple) peut être associé a de l’alcoolisme et peut être délétère à long terme, la dessus pas de débat!
    Le fait qu’il puisse en être de même pour une trop grosse charge acide bien que n’ayant pas personnellement la connaissance de preuve n’est pas absurde. Les études statistiques sur le sujet étant inexistantes à ma connaissance.

    L’approche acido-basique de la santé est appuyer sur cette même physiologie et ne peut donc pas être en contradiction avec elle mais elle en fait simplement une analyse plus subtile (complexe).

    La norme définie le seuil des grandeurs physiologique au-delà desquels l’organisme est en état de danger à court ou moyen terme en fonction d’à quel point on s’écarte de cette norme.

    L’approche acido-basique de la santé par simplement du principe qu’il existe un optimum physiologique incluse dans cette norme qui est plus favorable au fonctionnement cellulaire et organique permettant le maintien de la santé.

    Partant du constat que notre mode de vie occidental augmente fortement les facteurs qui acidifie le terrain :
    – sédentarité, manque d’activité physique, qui permet normalement de mobiliser les déchets et facilite leur évacuation. par activation de l’ensemble du système circulatoire (sanguin et lymphatique)
    – Stress, qui augmente le stress oxydatif interne.
    – mauvaise oxygénation, les gens ne savent plus respiré.
    – augmentation des apports alimentaires acidifient nécessitant une plus grande évacuation d’acide par voie urinaire. (Café, viande rouge, alcool, cigarette, glucide raffiné)
    – diminution des apports alimentaires riches en sel minéraux, anti oxydant et vitamines bio assimilable. Ceux-ci permettant le bon fonctionnement des systèmes de régulation physiologique et le remplacement de ceux utilisé par le processus. (Fruit légume principalement, crue de préférence pour ne pas détruire une part non négligeable des antioxydants).

    Cette approche ne dit pas qu’il est impossible d’atteindre cet optimum acido-basique même avec beaucoup d’apport acidifiant. Simplement dans ce cas il faut l’activité physique pour mobiliser l’acide et entretenir un bon rythme métabolique et les apports en sel minéraux, anti oxydant et vitamine suffisant pour compenser la surcharge de travail.

    Quand le corps n’arrive pas à gérer la surcharge acide, comme il doit se maintenir dans la norme, il utilise d’autre mécanisme que l’évacuation par les urines. Il évacue par la peau (bouton, exéma, etc.). Ou il isole en encapsulent dans des cellules adipeuse ce qui permet de limité les acide et toxique en circulation (c’est une des très nombreuses fonctions du foie) (augmentation du taux de graisse « normal » en vieillissant. Obésité) qui explique les cas de choc toxique en cas de perte de poids trop rapide chez certain. Enfin il dilue (rétention d’eau).

    Avoir une alimentation alcalinisante reviens en fait à avoir une alimentation limitant les apports acidifient et augmentant les apports en sel minéraux, vitamine anti oxydant etc. Pour inversé le processus majoritaire influencé par notre mode de vie et permettre au foie de mobilisé les toxines encapsulé dans les graisse et les évacuer pour de bon.
    Si on n’a pas pré encrassé l’organisme alors il suffit de manger équilibré avec pour idée de ne pas sur sollicité les mécanismes de régulation organique afin de ne pas fatigué l’organisme par excès de travail.

    Il n’y a rien de magique ou d’anti scientifique la dedans c’est tout simplement du bon sens ! Basé sur les même fait scientifique et les connaissances de physiologie enseigner en médecine mais donc l’exploitation est faite avec plus de subtilité.

    Tout le monde sais qu’il faut manger des fuit et des légumes avoir des apports suffisant en calcium être bien hydraté et faire du sport la science l’as déjà prouvé. Mais peu de monde le fait et il en découle de très nombreuse maladie. Ou l’on cherche des réponses au symptôme à base de stratégie de compensation ou de destruction via des outils chimique médicamenteux. Sans même effleuré l’idée de revenir aux fondamentaux.

    La prétention de cette approche est juste de dire si on respecte les fondamentaux de la physiologie on est et on reste en bonne santé. Je ne vois pas comment on peut décrédibilisé un message aussi simple et aussi logique.

    J’espère ne pas avoir été désagréable mais la lecture d’autre demie vérité pour en combattre certaines me choque venant d’un pharmacien qui a normalement les outils pour faire une analyse objective de la question ce qui de mon point de vue n’est pas le cas ici.

    • De mon point de vue à moi, ce sont plutôt ceux qui soutiennent l’approche acido-basique qui démontrent une incompréhension manifeste.

      Après avoir lu votre (long) commentaire, je ne vois pas trop quel est votre point ou ce que vous tentez de démontrer exactement. Vous parlez de résidus acides/basiques des aliments, du pH urinaire, d’équilibre acido-basique, etc. So what? Quel est votre point?

      À mon avis, ce qu’Olivier tentait de faire comprendre de façon humoristique et simplifiée (je vous l’accorde) est ceci :

      1) TOUS les aliments qui sortent de votre estomac sont acides (peu importe leur pH de départ, le type de résidus qu’ils laissent une fois digérés ou n’importe quoi d’autre) ; ils baignent dans de l’acide chlorhydrique donc ils seront évidemment acides à la sortie de l’estomac. L’eau alcaline sera acide à la sortie de l’estomac, tout comme l’eau acide et l’eau neutre le seront.

      Une fois dans l’intestin, les sécrétions pancréatiques neutralisent l’acide de l’estomac. Que vous ayez mangé du citron, du bicarbonate de sodium, un steak ou bu de l’eau alcaline, ce sera acide dans l’estomac puis alcalin dans l’intestin. (Notez ici l’ironie de la chose : aucun besoin de payer pour de l’eau alcaline –> l’eau du robinet deviendra automatiquement alcaline une fois dans l’intestin de toute façon).

      2) Les modifications apportées à l’alimentation ne peuvent pas changer l’acidité d’aucune partie du corps excepté votre urine. Oui certains aliments peuvent laisser des “résidus” (ash) qui rendent l’urine acide ou alcaline. Et alors? Ce n’est pas très pertinent puisque votre urine est contenue dans votre vessie et n’affectera pas le pH d’aucune autre partie du corps. Mesurer le pH urinaire afin d’estimer le pH du sang ou de n’importe quelle autre partie du corps est un non sens biologiquement parlant. Si on veut mesurer le pH du sang, on prend une prise de sang, point. Si le pH urinaire était un indicateur fiable du pH sanguin on ne ferait pas de prises de sang on mesurerait le pH urinaire. Mais ce n’est pas le cas. C’est dommage mais c’est comme ça : le pH urinaire est un très mauvais indicateur du pH de votre corps ou de votre santé en général.

      3) Le point suivant est selon moi le plus important : il n’existe pas de preuve convaincante que de mesurer et tenter de réguler le pH urinaire changera quoi que ce soit au risque de développer divers problèmes de santé (cancer, ostéoporose, ou n’importe quelle autre condition médicale qui est supposément liée à un excès “d’acidité” dans le corps). Une des seules exceptions à cette règle serait la formation de néphrolithiases urinaires (“pierres” aux reins), où un pH urinaire acide peut favoriser la formation de certains types de pierres aux reins (phosphate de calcium, struvite).

      2 lectures utiles parmi tant d’autres :
      http://www.chem1.com/CQ/ionbunk.html
      https://sciencebasedpharmacy.wordpress.com/2009/11/13/your-urine-is-not-a-window-to-your-body-ph-balancing-a-failed-hypothesis/

      • Salut Rivermann, ( ce n’est pas le même Sylvain qui te répond ) juste un point, en espérant que ce soit clair une fois pour toute. Que l’estomac soit acide et que tout se qui y passe le devienne aussi, n’a rien à voir avec tout ce débat. Il n’a jamais été question de l’acidité des aliments, mais des déchets acides que produisent leur digestion.

        • “Que l’estomac soit acide et que tout se qui y passe le devienne aussi, n’a rien à voir avec tout ce débat. Il n’a jamais été question de l’acidité des aliments, mais des déchets acides que produisent leur digestion.”

          Ce point était néanmoins nécessaire à rectifier considérant que ces concepts sont assez difficiles à saisir pour la majorité des gens. L’idée de débuter par l’acidité gastrique, puis d’aller vers la théorie des résidus acides, était dans un souci de commencer par la base.

          Olivier

        • Euh et bien dans ce cas j’aimerais bien savoir ce qu’il en est avec l’eau alcaline… L’eau est absorbée mais elle n’est pas digérée. Quel genre de déchets l’eau alcaline laisse-t-elle et comment est-elle digérée exactement? (Si son pH de départ n’a pas d’importance et qu’elle n’est pas digérée, comment pourrait-il rester des “déchets” acides ou basiques?).

          Et ça ne réfute toujours pas les points 2 et 3.

    • Salut Sylvain, je suis TOTALEMENT d’accord avec tout ce que tu dis… et merci. J’ai juste une question: quand tu dis que les dents se font aussi pomper de leur calcium dans un corps trop “acidifié”… puisque les dents ne sont pas vascularisées comme les os, comment le corps peut aller chercher le calcium si il n’y a pas de vaisseaux sanguins dans les dents ?
      Sylvain

  75. Bonjour à tous, il y beaucoup d’études qui existent et qu’on peut citer. Je ne veux pas jeter de l’huile sur le feu car il y a beaucoup de chicane ici :)
    Mais en voici tout de même deux qui vont dans le sens de ce que disent les naturopathes.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10197575

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11842948

    • Encore là, il faut être prudent dans l’interprétation des données. Aucune de ces études ne confirme que manger plus de fruits et de légumes “améliore l’équilibre acido-basique” (ce que prétendent les naturopathes).

      Si les personnes qui s’alimentent mieux ont moins de factures, c’est peut-être parce qu’elles s’alimentent généralement mieux, sont globalement en meilleure santé, font plus de sport, etc., ce qui apparaît tout à fait logique.

      Ça revient à ce que je dis dans la conclusion : faut-il vraiment des arguments acido-basiques pour inciter les gens à manger mieux ? (peut-être que oui, malheureusement)

      Olivier

  76. N’étant pas particulierement fan de l’homéopathie…..je me demande toutefois pourquoi cela semble fonctionner avec les animaux et les bébés ?…….

    • C’est justement ce que ça fait, ça SEMBLE fonctionner. Mais en réalité on en revient toujours au même problème : lorsque nous évaluons l’efficacité de l’homéopathie dans des études rigoureuses et bien construites, son effet est indiscernable de l’effet placebo. Et l’effet placebo (du moins certaines de ses caractéristiques) est valide chez les enfants et les animaux également.

      L’effet placebo n’est pas si facile à définir qu’on pourrait le penser et il fait intervenir une foule de concepts différents (régression vers la moyenne, attentes vs conditionnement, des caractéristiques autres que le traitement lui-même [relation avec l’individu qui donne le traitement, évaluation subjective de celui qui donne le traitement, etc.], l’effet Hawthorne, le phénomène de Rogers, le paradoxe de Simpson).

      • effet placebo chez les bébés de quelques jours ou semaines ?. ce serait plausible avec des granules (le sucre est un pacificateur/rassurant chez le BB puis çà dure !!!! lol) mais on ne donne pas de granules pour éviter l’étouffement éventuel mais des gouttes (pas d’alcool mais juste de sèrum phi). et si le remède n’est pas le bon (adapté au terrain du BB) çà ne marche pas. C tout. j’ai soigné mes enfants avec l’homéo, et je n’ai pas donné la même chose à tous. Donc çsi, çà marche.
        Les pharmacies en vendent, seraient-elles complice de charlatanerie ? Grave accusation

  77. Merci pour ce bon survol du sujet! J’aime bien aussi la base scientifique…

    Tu as toutefois piqué ma curiosité pour l’eczema, mais tu n’en dis pas plus. Certains aliments (Ex tomate acide) exacerbent les réactions de la peau.

    Tu mentionnes que les liquides internes ont un pH stable, mais à part l’urine, est-ce que les aliments peuvent affecter par exemple les sécrétions de la peau (la sueur) ?

    Merci!

  78. Bonjour,

    vous parlez de diète prolongée très riche en prot (cf astronaute).

    En partant du postulat que:
    a) on est équilibré niveau alimentation (et en bonne santé…)
    b) qu’on conserve une supplémentation en vitamines\minéraux\oligoéléments

    j’aimerais savoir si vous aviez une idée d’une durée approximative où il serait possible de se priver totalement d’aliments alcalinisants avant de commencer à avoir des pbs de santé dus à une acidose? (et uniquement dus à l’acidose, ma question ne porte pas sur autre chose histoire que personne ne réponde et dévie inutilement de la question).

    Cordialement.

  79. didier jauffred

    sans doute un bon article si il ne se moquait pas de façon puérile des autres systèmes de santé tel que la médecine ayurvédique, sans doute plus humaine et autant efficace que la médecine occidentale.

  80. Je vois un intérêt à veiller à garder un pH urinaire raisonnablement bas (eh oui ! Pas le contraire !) : ne pas rendre la vie trop facile aux bactéries qui provoquent les infections urinaires, E.Coli en tête. D’ailleurs, la canneberge fait ça très bien, même si le changement de pH urinaire n’est pas sa seule action positive…

  81. Trois remarques de la part de quelqu’un qui commence tout juste à faire des recherches sur sa salive et son urine acides et qui n’était a priori pas opposée aux méthodes alternatives :

    1) certaines méthodes doivent quand même bien fonctionner, la médecine chinoise existe depuis des milliers d’années et ils sont un milliard, ça ne doit pas si mal leur réussir ?! J’accepterais vos “cassages” des méthodes pseudo-scientifiques plus facilement si je savais que vous ne rejetez pas tout en bloc. Il y a des choses en lesquelles vous croyez ?

    2) pour en savoir plus sur vos opinions justement, une table des matières du site serait la bienvenue !

    3) concernant les méchants labos opposés aux méthodes bon marché parce qu’ils veulent continuer à gagner de l’argent… Partout sur des forums anglophones, je vois que les insomniaques prennent de la mélatonine ; or elle est interdite en France. Réellement dangereuse, ou un coup des lobbys ? Les mêmes médicaments, les mêmes méthodes sont considérés efficaces/bons/bidon/immoraux ou pas d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre… Par exemple, je vois à l’instant que l’acupuncture est partiellement remboursée par la sécu française… mais pas l’ostéopathie… Enfin, tout ça pour dire que j’ai un peu de mal avec des positions absolues sur ces sujets quand même nos institutions ne sont pas d’accord entre elles ! 😉

  82. Bonsoir,

    On peut quand même voir des avantages à limiter la consommation à outrance d’aliments acidifiants.
    Certes l’urine ne represente qu’une partie du tout comme vous l’expliquez, les os, les poumons et reins aident également à maintenir l’équilibre mais le fait que la surconsommation de protéines et de produits acidifiants soient peu recommandés pour les reins ça ne date pas d’aujourd’hui et ca ne vient pas des naturopathes et toute leur clique.

    On peut quand même avouer des effets négatifs à une alimentation très acide sans tomber dans l’extrême non ?

  83. Bonsoir, j’ai trouvé un état des lieux de l’Unité de Nutrition Humaine sur l’équilibre AB qui le valide avec des bémols (limites du PRAL, lait). Bibliographie claire, sources étayées, ça semble sérieux. Est citée la controverse sur le capital osseux : “Dans la communauté scientifique, il existe une controverse quant à la contribution de l’équilibre ab aux processus de déminéralisation du squelette. Pourtant les relations entre potentialités alcalinisantes des fruits et légumes et santé osseuse ont été perçues dès le début du XIXème, comme le montre l’historique publié par Manz (2001). En fait, la parution de données épidémiologiques susceptibles d’établir un lien de causalité entre consommation de fruits et légumes et protection vis-à-vis du processus d’ostéopénie et du risque d’ostéoporose est relativement récente et la plupart des travaux dans ce domaine ont moins de 10 ans.” Un avis sur cette parution ? http://www.alimentation-sante.org/wp-content/uploads/2013/05/Etat-des-lieuxAlimAB.pdf

  84. Marie-France Aubert

    J’adore! cynique à souhait et bien roulé comme article. J’avoue que je m’enlignais là-dessus avec mon arthrose (on ferait n’importe quoi) mais j’ai déjà tellement changé de trucs dans mon alimentation et je regarde quelques autres avenue mais cet article me ramène à me fier au “gros bon sens” Merci! j’ai bien souri :)

  85. Je viens de découvrir le Pharmachien. C’est vraiment super, j’apprécie énormément. J’avais en tête de répondre a certains commentaires, me disant que se serait plaisant de voir quel sont les arguments présentés par les contestataires…. Mais je n’apprecie pas la pensé magique hors du cadre “placebo/sans danger”, et les arguments basés sur les croyances et opinions de manipulateur d’informations… Ce qui semble constituer la principale (seul) sources dinformations de ceux qui conteste vos dires…
    Monsieur Bernard, felicitation! J’espère que la flamme qui vous anime perdure.
    Que du positif!

  86. Bonjour, en fait, en lisant les commentaires, on se rend compte que chacun des lecteurs reste dans sa vision et ses croyances. Ça m’interpelle. Que manque-t-il à votre article pour faire évoluer les positions ? Les scientistes sont d’accord car ils y trouvent ce qu’ils aiment, tout ce que dit la science et ce qu’elle n’a pas encore prouvé, donc ils sont d’accord. Que manque-t-il pour convaincre ce que la science seule ne convaint pas ?
    De l’épidémiologie ? Du bon sens ?…
    Les bons naturopathes connaissent le fonctionnement du corps et ce que vous décrivez ne leur est pas étranger. Ils rajoutent seulement que si le corps sait effectivement rétablir ses paramètres pour maintenir la vie ( le pH en étant un parmi de nombreux autres), les excès de déséquilibres et donc de rééquilibrages sont déclencheurs de maladies variables selon les individus et leurs prédispositions. Et ils se penchent sur les civilisations et leur fonctionnement global ( dont la nourriture mais pas seulement, loin s’en faut) et évaluent leur niveau de santé.
    Je vous invite à suivre un cours de naturopathie dans une bonne école et vous verrez que ce qui y ait dispensé ne correspond pas aux articles sommaires et caricaturaux que l’on trouve sur la toile.
    Pour se comprendre et s’écouter il faut que chacun face un pas vers l’autre et ouvre son champ de vision…

    • Salut Nicolas !

      Tu as un excellent point. En effet, mon but n’est pas de parler à ceux qui sont déjà convaincus, mais plutôt à ceux qui doutent / ont des inquiétudes. En ce sens, les commentaires ci-dessous sont un mauvais échantillon, car il est bien connu que les gens en désaccord avec un concept sont beaucoup plus actifs en ligne eà ce sujet t plus enclins à participer à la discussion. Les échos que je reçois de façon générale sont bien plus encourageants, sans quoi je n’aurais pas la motivation de maintenir ce site.

      Mais reste que c’est une introspection que je me fais sur une base quotidienne. Je crois qu’il y a plusieurs leçons que les professionnels de la santé peuvent apprendre des naturopathes, dont l’écoute, l’empathie et la disponibilité. Et ça ne fait jamais de tort d’avoir des gens pour remettre en question les idées que l’on prend pour acquis.

      Malheureusement, même les “bonnes écoles” holistiques véhiculent des idées telles que “les vaccins sont toxiques”, “il faut aider les organes à éliminer les toxines”, “la chimiothérapie tue” et “la crème solaire fait plus de tort que de bien”, et ce, même à l’université.

      Bref, il faut en prendre et en laisser. Et même si mon site web est très critique envers les thérapies holistiques, je suis persuadé que dans son ensemble il encourage l’ouverture d’esprit.

      Merci pour ton commentaire Nicolas et à bientôt !

      Olivier

  87. Bon ben, comme demandais Christine beaucoup plus haut, est-on contraint à prendre des réducteurs d’acide pour soulager les reflux gastriques toute sa vie?

  88. En lisant, j’ai remarqué que le pH de l’urine varie quand même pas mal… En attrapant la balle au vol, je me demandais: si on jouait sur le pH avec notre alimentation pour faire varier le pH de l’urine, ça pourrait-il aider à contrôler les infections urinaires et vaginales?

  89. Bonjour,

    Je suis Français.

    Je ne suis rien ni personne, un paysan de l’intelligence, vide de toute Science.

    Du moins, je suis un homme ; et j’ai un “côlon irritable” depuis dix ans.

    Ma vie est un enfer.

    (Et par ailleurs, je précise : je ne suis pas du tout un adepte des médecines douces ou que sais-je ; de manière générale je préfère ne pas avoir affaire avec des praticiens, quels qu’ils soient : c’est plutôt le signe que tout va bien, n’est-ce pas.)

    J’ai vu trois spécialistes tout ce qu’il y a de plus orthodoxe (sans parler des généralistes) : l’un m’a dit qu’il ne pouvait plus rien faire après m’avoir donné des antispasmodiques et de la levure qui avaient terriblement empiré mon état ; l’autre m’a renvoyé vers un psychanaliste (!) au premier rendez-vous ; quant au troisième, je me suis lassé de le voir pour rien, comme il me prescrivait des traitements de bases sans effet.

    Il y a deux ans j’avais parlé du régime sans gluten à mon médecin traitant. Il m’a ri au nez et a parlé de “mode”.
    Sauf qu’un souffrant chronique n’est pas une fashion victime : c’est un être rationnel qui cherche des solutions efficaces.
    J’ai donc appliqué de mon côté, sans rien dire, ce “régime”. Je précise : diminution radicale, mais non exclusion, le fanatisme n’est pas mon genre.

    Mon état s’est magnifiquement amélioré : dégonflement du ventre, énorme diminution des flatulences et des douleurs, meilleure forme… Certes, le caractère diarrhéique de mon SII est toujours là, quoique amélioré : 4 à 6 selles contraintes par jour ; de même, toutes les douleurs ne sont pas parties, de même pour mes si handicapantes pollakiurie et polyurie.

    Qu’est-ce que je veux dire ?
    Eh bien, si, à l’époque, en bon sceptique et rationaliste que je suis, j’étais tombé sur un pavé savant et ironique un peu comme celui-ci exposant en long et en large en quoi le régime sans gluten est aberration pseudo-scientifique… je serais probablement toujours à parfumer la pièce et à courir aux toilettes jusqu’à 10 fois par jour.
    Et dire qu’on me perlait du Dr Freud…

    Alors, maintenant ?

    J’ai une récession parodontale avancée, un émail attaqué de partout (rien que ça à 25 ans, c’est pas mal n’est-ce pas ? et ne me demandez pas si je bois des sodas ou autres : niet, jamais ! – souvenir de mon dentiste ancien quand j’avais 17 ans : “mais vous ouvrez des canettes avec vos canines ???” Euh… non), une langue blanche en permanence, des caries régulières, des remontées gastriques régulières, toujours pollakiurie et polyurie avec régulières brûlures, etc.

    La dernière fois que j’ai vu ma dentiste, elle s’est contentée d’un détartrage et d’enlever mes caries. Elle me dit : “votre bouche est très acide, plus que chez d’autres personnes, c’est comme ça.” C’est seulement parce que je lui ai demandé : mais, que dois-je faire [de plus] qu’elle m’a dit : prenez du Fluocaril bifluoré plutôt que du Sensodyne… Ok… Sauf que mes dents sont plus sensibles… et par ailleurs ce n’est en rien un traitement complet, c’est une simple mesurette en aval des problèmes. Et puis ? J’apprends qu’on discute beaucoup du fluor en Belgique et au Canada… le principe épistémologique de l’accord large de la communauté savante est-il ici validé, en dehors du domaine franco-français ? Je n’en sais rien…. Je ne sais rien, moi…

    On m’a parlé d’un excès d’acidité générale ; j’ai lu des choses sur Internet, à droite à gauche : par exemple, remplacer le café par la chicorée serait bénéfique pour le SII… et aussi pour la bouche ! Cest pas beau ça ? Mais pourquoi on me l’a jamais dit ? Pourquoi il a fallu que j’aille sur des sites que vous jugeriez peut-être peu fiable pour l’apprendre ?

    Alors voilà : j’ai acheté un paquet d’infusion romarin-persil-frêne-fenouil, de la chicorée, de la pâte dentifrice saline Weleda, et j’ai mis de côté mon Fluocaril, mon café, mon pot de miel… J’envisage ensuite d’utiliser de la chlorella à la fois pour reconstruire mes gencives bousillées (les naturopathes ont découvert que ça marche, ce que les dentistes semblent maintenant reconnaître, alors que la médecine conventionnelle parlait d’une exclusivité de la solution chirurgicale locale, pas même fiable ni sûre… !), et pour me détoxifier de l’intérieur ; j’envisage aussi quelques autres compléments alimentaires.

    De même, pour ma peau mixte envahie par l’acné et les inflammations, plutôt que de prendre les antibiotiques que “La Science” préconnise… je vais utiliser de l’essence de Tea Tree…

    Pour finir : j’ai acheté le bain de bouche Weleda.

    Conclusion : suis-je un victime de la mode et de la doxa post-hippie ; un adepte de magie noire ou blanche ou rose ; un esprit faible et crédule ; un être irationnel ?

    Non, je ne crois pas.

    En revanche je suis sans le sous et j’aimerais bien que notre Sécurité sociale me rembourse les éventuels traitements qui marcheraient, plutôt que de rembourser des visites chez le spécialiste hospitalier qui ne servent à… rien.

    Du reste, je verrai bien.

    Les efforts “zététiques” ou tout simplement de “pédagogie” éclairée sont tout à fait salubres. Mais des professionnels de santé devraient penser d’abord aux patients : n’est-ce pas leur métier ? Cela signifie : d’une part, que ces agents de salubrité publique devraient faire acte d’empathie avant que d’ironie ; et d’autre part, que les praticiens devraient savoir se mettre au travail ainsi qu’on est censé le leur enseigner durant leur formation. La médecine est certes fondée sur “la science”, c’est-à-dire les sciences de la nature, mais c’est un art, une technique : elle suppose donc qu’on fasse un peu plus que rester assis derrière son bureau à déblatérer des évidences “scientifiques” de manuel d’étudiant en médecine face à un profane qui de toute façon n’a rien à en dire. Notez que ce dernier point ne s’adresse pas à vous – à moins que vous ne soyiez concerné aussi.

    Je peux comprendre qu’entre membres d’une même corporation, autour de la machine à café, on puisse rire de ces imbéciles profanes pour lesquels “on n’a pas encore de traitement” (je cite grosso modo ce que j’ai lu ici) et qui vont se lancer dans des thérapies exotiques… Mais s’il-vous-plaît, ne riez pas en public : il arrive qu’on vous lise.

    Entre cette attitude d’un côté, et tous les escrocs et pseudo-savants de l’autre, on fait quoi nous, bon sang ?

    Moi, je constate que les toubibs ne m’apportent rien ; et d’autre part je ne suis pas du genre naturopathophile. Donc : je reste chez moi, avec moi-même, en attendant la fin. Quoi d’autre ? Puisqu’il ne faut rien attendre de personne.

    Non : c’est le printemps ; j’en ai assez ; je veux vivre.

    Alors, je teste. Rationalité de la procédure empirique ? Du vouloir-vivre ?

    Je voulais exprimer cela ici.

    Peut-être que vous voudrez bien le considérer.

    Pardon pour les coquilles, je n’ai pas relu.

    Cordialement.

  90. Le schéma à la fin est un schéma reprenant la photosynthèse XD

  91. Ah tiens, je ne connaissais pas le terme alcalin. Comme quoi on en apprend tous les jours^^
    Et une question en passant! Les remontées acides, c’est pas de l’acide chlorhydrique pur qui remonte, si? L’estomac il est sensé être super costaud mais quand ça remonte, ça brûle pas tout. Comment de quoi qu’est-ce donc que comment que ça se fait?

    • Salut !
      Oui, c’est bien l’acide de l’estomac qui remonte parce que le sphincter (genre de clapet) entre l’estomac et l’oesophage ne ferme pas bien. Certains aliments peuvent causer ça, par exemple la menthe. Il y a aussi d’autres raisons possibles.
      A+!
      Olivier

  92. interessante propagande de pharmafia et farmafia.

    oh, et a propos, je suis naturopathe, et ma these certifiante se portait sur l’equilibre acido-basique…

    • Considérant que la conclusion de cette BD est de manger plus de fruits et de légumes, peux-tu préciser en quoi cette “propagande” fait bénéficier les professionnels de la santé exactement ?

      J’imagine que, comme naturopathe, tu charges à tes clients des consultations et des tests d’équilibre acido-basique ?

      Moi, je ne touche rien sur la vente de fruits et légumes :(

      Olivier

  93. J’ai beaucoup apprécié les commentaires qui expriment intelligemment et de manière courtoise les opinions contraires à celles d’ Olivier Bernard ….. ce dernier ayant beaucoup de mal à les accepter.

  94. DUTHEIL Jérémy

    Salut Pharmachien, Je viens de te découvrir et cet article est très intéressant (comme tous les autres que j’ai lu d’ailleurs!), j’aime beaucoup ton style et tes techniques de vulgarisation 😉

    Par contre, désolé mais malheureusement je ne comprends pas bien ce que viens faire le schéma de la photosynthèse et de l’évacuation du stress rédox par les microalgues pour justifier que les fruits et légumes font du bien au corps humain et à Alzheimer? (J’ai fait mon doctorat sur ce sujet du coup pas de bol mais je comprends ce schéma plutôt bien en fait… et je ne vois pas du tout ce qu’il a à voir avec la choucroute de ton propos ^^)

    Donc OK j’imagine que tu en as un qui pour le coup est vraiment pertinent dans tes tiroirs (ça doit plutôt être une combinaison de 150 articles scientifiques sans schémas en fait…), et que tu as mis le premier schéma compliqué que tu as trouvé dans tes tiroirs pour aller vite mais là l’effet comique tombe un peu à l’eau dès qu’on connait un peu le sujet ^^…

    Enfin bref, bon courage pour la suite! Ce que tu fais est top!

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)