Réponse à “Elle guérit son cancer avec des jus de fruits et légumes bio”

cancer_bio

Lien vers l’article

Une lectrice a partagé avec moi cet article (merci Maude!). Le site web du journal ne semble pas accepter mon commentaire, alors voici ce que j’ai à dire à ce sujet:

Bonjour!

Même si je suis ravi d’entendre que cette dame se porte mieux, je trouve déplorable voire dangereux de citer de telles anecdotes (car il s’agit bel et bien d’une anecdote) en laissant sous-entendre que cela recèle une quelconque morale à retenir pour l’ensemble du public.

Il y a des dizaines de “cures miracles” qui prétendent pouvoir guérir le cancer et d’autres problèmes de santé graves. On n’a qu’à penser à la biologie totale, aux huttes de sudation ou aux retraites de jeûne intensif. En tant que professionnel de la santé, je déplore qu’on fasse la promotion de telles approches qui, en plus d’être hautement risquées, donnent potentiellement de faux espoirs aux personnes souffrantes (comme prétendre par exemple que les gens “ont le choix” de guérir du cancer ou non).

Je trouve aussi plutôt choquant qu’on cite la dame sur des affirmations pseudoscientifiques du genre “les cellules cancéreuses ne peuvent se développer si le pH du corps est au-dessus de 7”. Ces affirmations ne font absolument aucun sens d’un point de vue médical. Il aurait été souhaitable de vérifier l’information auprès d’un professionnel de la santé ou d’un expert en sciences biomédicales avant d’écrire ces lignes.

En espérant que cela fasse réfléchir le journaliste et possiblement les lecteurs et lectrices!

Olivier Bernard
Pharmacien et auteur du blogue “Le Pharmachien”

32 Responses to Réponse à “Elle guérit son cancer avec des jus de fruits et légumes bio”

  1. Ce qui est triste, c’est que le titre est carrément mensonger : la dame n’a pas “guéri” son cancer ainsi. La chirurgie a guéri son cancer. La dame a seulement refusé la chimiothérapie (qui avait peu de chance de l’aider de toute façon) destinée à prévenir des rechutes et l’a remplacée par une cure de fruits et de légumes bio et de “gélules naturelles” (je présume d’ailleurs que les protéines nécessaires à sa santé étaient dans ces gélules).
    Bref, au lieu de faire une chimio potentiellement inutile, elle a fait le plein de vitamines et d’antioxydants. C’est sûr que ça n’a pas dû nuire, même si c’était extrême!

  2. Mais ça ne l’a pas guérie. Les cancers du sein, y’a des rechutes après 10 ans si je me souviens bien!

    • En effet, dire qu’elle est guérie ou “rayonnante de santé” n’aide pas du tout. J’espère que cette dame s’en sortira et qu’elle n’ignorera pas les conseils de ses médecins sous prétexte qu’elle a trouvé cette cure.

  3. Personnellement, elle m’a instantanément perdue des qu’elle a mentionné que le but était de faire monter son pH au-dessus de 7…

    Nos valeurs normales au laboratoire pour le pH vont de 7,35 à 7,45 et les limites paniques inférieures et supérieures sont respectivement de 7,20 et 7,60. Autant dire que le pH devrait TOUJOURS être au-dessus de 7 et que si ce n’est pas le cas, une cure aux jus de fruits ne risque pas de faire grand chose pour vous garder en vie…

    • Exactement! En lisant l’article, on pourrait penser que les cellules cancéreuses “baignent” dans un liquide complètement différent de celui qu’on retrouve ailleurs dans le corps humain et qui aurait son propre pH. Merci Mathieu!

  4. Le fameux pH! Une autre croyance sans vraiment de fondement. Il y a certaines bactéries qui adorent baigner dans un pH élevé mais de là a mettre notre santé en jeu, il y a une marge.
    Si vous avez peur qu’il soit trop haut, de la vitamine C chaque jour et il redevient normal.

  5. Ce que l’on constate également, c’est que beaucoup se pressent pour s’insurger face aux remèdes sans médicaments. Personne ne dit que l’on a trouvé un miracle, mais l’article met en avant une solution alternative à la chimiothérapie dont les résultats ne sont pas impressionnants il faut l’admettre. Mais bien entendu, on ne fait pas de recherche sur le jeûne ou la consommation de fruits et légumes, qui va payer pour ça ? J’apprécie donc lire des articles comme ça, ça permet aux gens d’élargir leur esprit au fait qu’il peut exister d’autres solutions à la prise de médicaments pour résumer.

    • Salut! Je suis bien d’accord pour élargir nos horizons, mais il faut cependant que le traitement en question ait des bases scientifiques crédibles (fait du sens) et solides (documenté par des données fiables). Malheureusement, ici, on n’a ni l’un ni l’autre. On est dans le royaume de l’anecdote. J’ai peur que des gens en retiennent qu’on peut ignorer les oncologues et plutôt boire des jus de fruits. Merci pour ton commentaire! Olivier

  6. Yves Schwendenmann

    Bonjour Olivier ! Je ne sais pas si tu as entendu parlé du livre “Le Rapport Campbell” (The China Study en anglais). Je ne sais pas non plus, si ce livre est considéré comme une preuve scientifique par le corps médical, mais dedans, il est expliqué qu’il y a une corrélation entre la consommation de protéines d’origine animale et le développement de diverses pathologies (cardio-vasculaires, dégénératives, cancers…).
    Peut-être serait-ce un début de réponse à pourquoi un tel régime chez cette femme s’est avéré efficace (ou du moins non-nocif).
    Après, je suis d’accord avec le fait que ce genre d’article tourné de cette façon, peut être mal interprété, source de faux espoirs et donc dangereux. D’autant que payer 10000$ pour manger des fruits et des légumes, ça nous force à nous méfier.
    Ce que je retire de cet article, ce n’est pas que l’on peut guérir son cancer avec des fruits et des légumes. J’en retire que face à sa maladie, le patient devrait avoir le choix de son traitement, à condition qu’il en assume les conséquences.
    La chimiothérapie n’est pas drôle et je pense que l’on devrait pouvoir la refuser sans être stigmatisé. Je trouve dommage que l’article ne mette pas plus l’accent sur ce point.
    D’autant plus que cette femme est ostéopathe (j’en suis aussi un) et que pour ceux qui ne connaissent pas bien l’ostéopathie, c’est une pratique opposée et fermée à la médecine traditionnelle occidentale et qui se basent entièrement sur des non-preuves scientifiques (ce qui n’est pas vrai). Donc, cette femme, surtout avec l’affirmation sur le pH, est tout de suite vue comme une prêcheuse de l’anti-médicament, de l’anti-médecine occidentale, alors qu’elle est peut-être tout simplement quelqu’un qui a décidé de faire ce qu’elle veut de son corps.

    • Il ne s’agit pas ici de “jeter le bébé avec l’eau du bain”. Il s’agit simplement de regarder les “faits”. C’est bien beau de poser des hypothèses mais avant d’affirmer qu’une approche est efficace pour traiter le cancer, ce serait bien d’avoir la preuve que c’est le cas… Dans le cas contraire, on parle d’une rumeur ou d’une hypothèse non démontrée.

      Sans davantage de détails, je demeure TRÈS sceptique quant au père de votre ami : il n’avait fait auparavant aucun autre traitement pour son cancer de la prostate et ne prenait rien d’autre en même temps que cette approche?

      Ce que je reproche souvent aux thérapies dites alternatives, c’est que leurs supporteurs semblent souvent bien désordonnés lorsque vient le temps de compiler les résultats, de noter les observations, de faire les suivis de TOUS leurs patients (pas juste ceux pour qui ça fonctionne) ou encore de participer à des études avec groupe témoin… Curieusement, on entend souvent uniquement parler des “cas miracles” pour qui ça a réussi (ça me fait un peu penser aux infopubs de produits plus ou moins douteux que l’on nous passe à la télévision ; mystérieusement, toutes les personnes interviewées ont apprécié le produit). À moins bien sûr que l’on ne rapporte pas les cas chez qui ça ne fonctionne pas, ce qui serait un biais de publication évident… Mais c’est sans doute impossible que quelqu’un ose faire une telle chose n’est-ce pas?

      À mes yeux, du moment que vous ne pouvez pas prouver que le patient avait bel et bien un cancer, qu’il n’a utilisé AUCUNE autre méthode que la méthode dite “alternative” (pas de chirurgie, pas de chimio, pas de radiothérapie, etc.) et que le cancer est ensuite disparu, vous ne pouvez pas prétendre avoir guéri un cancer.

  7. En même temps pour avoir des informations, il faudrait contacter le centre au Mexique qui a l’air d’être spécialisé sur la question. J’imagine qu’ils ont des données et autres, pour 10 000$ quand même…^^ Là c’est juste un article de journaliste qui est intéressé par le buz mais pas par le fond, les journalistes on les connait…Et rassurez-vous, quand les gens apprennent qu’ils ont le cancer, faire le choix d’une solution alternative est bien trop compliquée et demande beaucoup de courage, parce que si ça marche pas, on vous dira mais qu’est ce que t’as fais !!?? Alors qu’une chimio qui marche pas, pas de problème, on a suivit les règles.

  8. Tout à fait d’accord avec vous. D’ailleurs que dire d’une étude australienne affirmant ceci “Chimio : des taux moyens de réussite de 2,2%” Combien ça coûte une chimio au fait ?
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15997929

  9. Je livre mes réflexions en vrac, n’étant pas moi-même scientifique …mais amenée un jour à faire des choix, ceux d’une personne que la chimie interpelle ! Pourquoi jeter le “bébé avec l’eau du bain” juste parce que cette thérapie est ” à la mode” et fait un scoop? Certes cet article est à prendre avec circonspection ! Mais se tourner vers des médecines alternatives peut être … un alternative intéressante ! En tous cas , le père d’une amie a vu son cancer (prostate) résolu grâce à cette cure ! Il faudrait, par esprit scientifique (!) comptabiliser le nombre de guérisons obtenues grâce à cette méthode … Ma réaction saura-t-elle attirer votre attention ? J’en doute ….

    • Juanita,

      L’expérience du père de votre amis est touchante.
      Mais en quoi cela prouve quoi que se sois ?
      Mon cousin à eu une leucémie, je vais vous dire se qui l’a sauver : la chimio et le repos
      Maintenant il travail, vie avec sa famille.

      Le père de votre ami à, comme certains, réussit a guérir du cancer, certes.
      Ca arrive, avec ou sans médecine alternative.
      Si il n’avait pas “pris” de médecine alternative il en aurait été peut-être de même pour lui.
      La médecine alternative, si elle est douce, ne fait pas de mal.
      je dirait même qu’elle fait du “bien”…mais elle ne guérit pas les cancers…désoler. Au mieux elle les combattent un peux, au mieux.
      Mais ça dépend de quelle pratique on parle, certaines son simplement dangereuse, bcp plus qu’une chimio sur un individu d’un age avancer, bcp plus.

      Ça ne veux pas dire que la chimio est parfaite, ou sans risque…
      Bha non…mais ça veut pas dire que si la chimio est contraignante et imparfaite alors le reste est mieux…

      Votre quasi allégation à un nom : l’appelle à l’ignorance.
      Cela consiste à tenté de prouver une hypothèse simplement en argumentant sur les fragilités d’une théorie. Et non pas sur la force de votre point de vue.

      C’est simplement un biais cognitif, ou dans le pire des cas de la malhonnêteté.

      Je pourrais vous dire combien de gens meurent en ne suivant pas leurs traitement ?
      Combien de gens guérissent en ne suivant aucun traitement ?

      Sachez qu’a Lourde, il y a des guérisons miraculeuses (de cancer notamment), mais pas plus que dans les hôpitaux, même moins…car moins de gens s’y rendent.
      La science et la médecine sont très très loin de tout savoir et de tout expliquer…je vous l’accorde. Et c’est honete de le dire.
      Mais cela ne veux pas dire qu’un appelle à l’ignorance est de mise.
      Car si la science n’explique pas tout, ou se cantonne à se qu’elle peux savoir, cela ne veux pas dire que les médecines alternative son efficaces. Au mieux elle aident en douceur, mais leurs efficacité reste à démontré en fonction de la pratique.

      Par exemple, la luminothérapie est fonctionnelle, ça aide les patients, réellement…mais ça ne remplace pas (pas du tout) la prise en charge thérapeutique professionnel. C’est un complément.
      Sinon, nos ancêtres aurait eu une espérance de vie de 80 ans il y à 2000 ans…

      Le père de votre ami doit remercier la vie, lui même, sa force physique et mentale qui sais (ça joue surement), et peut-être aussi un tout petit peux sa thérapie traditionnelle.
      Mais en aucun cas il devrait remercier cette médecine avant la vie et lui même.

      C’est dangereux pour les autres vous comprenez ?

      Bien sure, voire un proche guérir “miraculeusement” d’un cancer nous fait nous posez des questions, sur les limites de la science, de la médecine, de notre compréhension de nous même, de la vie.
      Mais cela n’est pas une preuve de quoi que se soit.
      C’est juste la preuve que la vie est pleine de surprise, libre à nous d’interpréter le pourquoi du comment et de croire…oui…. mais pas libre à nous d’en édifier des certitudes.
      Si ce n’est la certitude qu’on ne sais pas grand chose. Et que la médecine traditionnelle n’en sais pas plus que ça sur l’unique argument que la médecine moderne ne peux pas répondre a toutes les questions (et ne pourra jamais tout expliquer, je pense).

      Bien à vous.

      Nicolas

  10. Salut,

    Ça ne m’étonne pas que des gens puissent colporter se genre de message dangereux.
    Ils sont probablement ignorant, ou essaye de défendre leurs opinions.

    Défendre une opinion (ou idée), même bancale, ou contre une majorité est respectable.
    Ça se respect et l’écoute doit exister.
    Par contre. Défendre une opinion par le mensonge ou en affirmant que c’est un savoir et non une opinion ne se respecte plus !

    Votre réponse à cette affirmation est une bonne chose de votre pare Olivier.
    Le fait que votre message fut censuré ne m’étonne pas d’un atome.
    Que vous n’ayez pas été insulté d’Illumati aux bottes des laboratoires pharmaceutiques (que je ne défend pas toujours pour autant) m’étonne en revanche 😉

    Parmi les colporteurs de mensonges qui crient souvent à la censure, cette dernière est souvent le dernier rempart contre la critique qu’ils trouvent. C’est l’hôpital qui se fout de la charité :)

    Et…je ne parle même pas de savoir (savoir scientifique), mais simplement de critique ou d’opinions divergentes (pas forcement juste) qu’ils peinent à accepter.

    Merci d’avoir débunker se site dangereux.

    A bientôt

    Nicolas

  11. Bravo pour tes commentaires pertinents et ta façon intelligente de vulgariser les diverses notions scientifiques. J’adore tes chroniques!

  12. Règle n°1: Surtout ne rien remettre en question et cracher sur tout ce qui contredit la sacro-sainte Médecine…
    [LIENS ENLEVÉS PAR OLIVIER – SCUSE MAIS DES VIDÉOS QUI PRÉTENDENT QUE LE CANCER EST DANS NOTRE TÊTE ET QUE LA CHIMIOTHÉRAPIE EST UNE CONSPIRATION POUR TUER DES GENS… PAS QUESTION]

  13. Selon toi, ceux qui n’ont pas de bac en pharmacie sont tous stupides et tous ceux qui ne suivent pas le courant de la médecine classique sont tous des imbéciles et si tu n’as aucune connaissance ou de diplôme en médecine et bien tu n’as pas un mot à dire sur la santé car c’est forcément stupide. La nature aussi doit être stupide parce que des aliments selon toi n’ont rien à voir avec la santé. Excuse-moi mais les gens ne sont pas si stupides même si ils ne sont pas médecin ou pharmacien. Un parent qui vit une expérience avec son enfant n’est pas stupide non plus. Même si elle est danseuse nue ou qu’elle pose pour playboy. Tel que tu as ridiculisé Jenny McCarthy. Les expériences vécues ne doivent pas être dénigrées.

    Mon père est décédé subitement après avoir reçu l’injection de la grippe h1n1. Il aurait fait mieux d’attraper la grippe et de passer quelques jours au lit. Mon petit neveu a eu une grave réaction pulmonaire après avoir reçu ce même vaccin et nous l’avons réchappé de justesse. Je suis contre le vaccin de la grippe pour toutes les raisons que tu connais sûrement déjà toi-même. Ils sont surestimés et les accidents vaccinaux ne sont pas comptabilisés. Et pour ton information, je suis diplômée en santé.

    Je te conseille de voir un peu plus loin que tes pilules et de lire des littératures différentes que le CPS et les articles médicaux commandités par les compagnies qui fabriquent ces médicaments. Bien sûr je ne m’attends pas à ce qu’un pharmacien pense autrement mais ton blog est vraiment à prendre avec beaucoup de réserves. Je ne suis pas contre les médicaments modernes et je crois que plusieurs d’entre eux sont d’excellents outils en plus d’un succès évident pour les traitements contre la douleur mais l’utilisation en est devenue une industrie monétaire tellement puissante qu’il serait difficile d’en trier les pommes pourrîtes

    Et ta façon de dénigrer les autres c’est désolant. En psychologie le dénigrement des autres est directement lié à une piètre image de soi même, la manipulation et le narcissisme. Donc je te souhaite de te régler ça mais surtout d’informer les gens de façon plus neutre et non selon tes opinions personnels. Et surtout en évitant de dénigrer les gens qui ne sont pas aussi stupides même si ils décident de se traiter autrement.

    Et parlant de cancer. Un de mes amis est docteur en santé publique et chercheur depuis 15 ans sur le cancer. Il aurait beaucoup de choses à rectifier sur plusieurs de tes affirmations. Au moins lui tu ne pourrais pas lui dire qu’il ne connaît rien.

    Une grande amie à moi vient de décéder du cancer et son système était tellement à terre qu’elle est finalement décédée d’une pneumonie et non du cancer qui n’était même pas si pire que ça au départ. 33 ans.

    Une autre amie d’une amie il y a un mois. 33 ans 3 jeunes enfants.

    Un ami de mon grand frère 40 ans au mois de février. 2 jeunes garçons.

    Un cousin à moi il y a 6 ans. 4 jeunes garçons de 7 mois à 7 ans.

    Tous sont devenus squelettiques et extrêmement malades aussitôt la chimio commencée.

    L’histoire de Criss Karr aussi est stupide? Cette américaine maintenant coach et conférencière. Elle a contrôlé un cancer phase 4 de l’emporter juste avec l’alimentation. Il y a dix ans on voulais lui faire une triple greffe, la chimio et j’en passe. Elle serait sûrement morte aujourd’hui!

    Et je pourrais en cité plusieurs autres cas de cancer, juste dans mon entourage.

    Alors dire que la chimio sauve des vies, on pourrait au moins dire qu’elle en prend tout autant.

    Les chiffres on peut leur faire dire ce qu’on veut. L’expérience dans nos vies elle est réelle.

    • Allo Émily,

      Merci pour ton message. Des gens autour de toi ont souffert et je comprends que cela te bouleverse. Ce que tu me racontes est très triste en effet.

      Le site web que tu décris dans ton commentaire ne ressemble pas du tout au mien. Si tu t’y promenais un peu plus longtemps, tu réaliserais que plusieurs messages que tu as à coeur sont également les miens. Je ne prône aucunement la surutilisation des médicaments. Au contraire, j’encourage les gens à adopter de saines habitudes de vie, entre autres par une alimentation équilibrée et non-restrictive, par l’activité physique, par l’arrêt du tabac et plusieurs autres approches non-pharmacologiques, ce qui permet justement d’avoir moins besoin de “pilules”. Bref, tu m’accuses d’une tonne de trucs, mais sans avoir visiblement compris ce que je tente de faire ici.

      Je crois comprendre que tu t’opposes à la chimiothérapie, soit le sujet du billet ci-dessus (qui, soit dit en passant, est écrit de manière très diplomatique). Or, j’ai une question pour toi : qui sommes-nous pour critiquer ce qui est bon ou non pour traiter un cancer? Si un oncologue recommande la chimiothérapie, c’est parce que son jugement professionnel lui indique que c’est la meilleure option pour venir en aide à la personne malade. La chimiothérapie n’est pas utile dans tous les cas, mais dans aucune circonstance on peut guérir un cancer “seulement avec l’alimentation”. Véhiculer de telles idées, tel que le faisait l’article que je critique ci-haut, contribue à propager de fausses idées par rapport à la santé, idées qui sont au détriment de chacun d’entre nous. Encore une fois, je compatis avec les expériences que tu as vécues, mais tout ce que je dis dans mon billet demeure fondé et sans jugement.

      Pour ce qui est de dénigrer les gens et de considérer qu’ils sont “stupides”… Tu n’as peut-être pas remarqué ça non plus, mais je passe des dizaines d’heures chaque semaine à répondre à la tonne de commentaires que je reçois ici sur le blog, sur Facebook, sur Twitter et par courriel, ainsi que pour préciser des détails, apporter des nuances, corriger des erreurs, etc. En créant le site web Le Pharmachien, j’ai pris la décision de considérer que mes lecteurs sont des gens intelligents et intéressés à se faire dire les vraies choses, même si cela leur déplaît. Par conséquent, je ne peux pas plaire à tout le monde, mais dire que je dénigre les gens ou que je les prend pour des imbéciles… je ne peux pas accepter un tel reproche.

      Je t’invite à parcourir davantage mon site si tu souhaites y émettre d’autres commentaires, car même si j’accueille toujours la critique, cette dernière se doit d’être justifiée.

      Olivier

  14. Bonjour,

    Vous n’avez pas fait d’études de déléguer Pharmaceutique d’ou votre naïveté, ou si c’est le cas comme 80% des gens qui bossent dans cette filière vous fermez les yeux.
    Un pharmacien n’est qu’un commerciale, un pharmacien ne vends que des produits pharmaceutique dont il ignore complètement les compositions, les effets secondaire grave ( comme le paracétamol), la dépendance, qu’aucun médicaments en France n’est fait pour des enfants car cela ne rapporte pas assez a l’industrie pharmaceutique, que les chimios sont données aléatoirement sur les patients pour voir laquelle marche le mieux, que les vaccins font énormément de dégâts en passant par les allergies (ROR) jusqu’à la mort de certains enfants, la contraception hormonal qui provoque énormément de cancers chez la femme et passant par là, la modification de sexe chez les moules et certains poissons a cause des urines pleins d’hormones.

    80% des délégués pharmaceutiques vont fermer les yeux, 15% seront complètement sur qu’ils vendent un miracle et 5% laisseront 5000 euro de salaire plus les primes de peur de finir par tuer leur patron ou finir par se pendre.

    Quand aux pharmaciens s’en vouloir vous dénigrez si vous saviez un minimum ce qu’ils se passe votre pharmacie n’existerait pas ou plus, mais bon c’est compliquer de se remettre en question quand on viens vous harcelez pour vendre des médicaments, des vaccins ou autres.

    Et pour finir les médecins généraliste et cette foutue secte des Pédiatres ils y en as et heureusement des très bon trés reconnue dont leurs ouvrages on beaucoup de peine a se faire connaitre.

    C’est du vécu tout cela Monsieur, tout ce que je vous raconte.

    Il n’est pas trop tard pour lire et changer, j’y suis passé, mon époux aussi.

    Avec tout mon respect prenez le temps de vous renseignez

    • Donc si je comprends bien ton commentaire Alison, je devrais me “apprendre un minimum ” et me “renseigner” davantage sur un métier que je pratique depuis plus de 10 ans? Je ne doute pas que tu aies vécu des choses difficiles, mais ceci étant dit, si tu connais mieux le monde pharmaceutique que moi, pour une raison ou une autre, merci de m’éclairer.

      En passant, je ne me suis jamais fait harceler pour vendre quoi que ce soit. D’ailleurs, la plupart de mes conseils aux gens sont de nature non-pharmacologique, et je n’ai aucun doute que c’est la même chose pour mes collègues. Il semblerait que c’est toi qui est déconnectée de la réalité Alison.

      Enfin, si par “délégué pharmaceutique” tu fais référence aux représentants, alors je ne peux pas vraiment être en désaccord avec toi : la promotion et le marketing des médicaments par l’industrie sont réalisés de manière absolument horrible et irresponsable la majorité du temps. Je me bats constamment pour cette cause. Par contre, je ne vois pas en quoi ça justifie de blâmer l’ensemble du système de santé. C’est très extrémiste comme position et je méfie toujours des extrêmes.

      Sur ce, je vais aller me renseigner, j’imagine.

      Olivier

      PS: Désolé mais j’ai dû éliminer les 3 liens que tu proposais car c’était de la pure propagande, que je n’accepte plus de laisser apparaître dans les commentaires.

  15. Tumour pH and response to chemotherapy http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1954534/

    • ……………………………………….. so ?

      Voici un exemple parfait que ce qui me fait capoter avec la pseudoscience (et la science en général) en 2014 : la citation de publications scientifiques de manière complètement aléatoire, incomplète, inexacte, exagérée, chaotique et irresponsable. Cette tendance est entretenue par les thérapeutes holistiques, qui ne connaissent rien en sciences, et les médias, qui citent des études au hasard parce qu’ils ne trouvent rien d’autres d’intéressant à dire.

      Quand tu cites une étude sur le pH tumoral, tu as intérêt à A) avoir des arguments solides pour aller avec; et B) savoir de quoi tu parles.

      Olivier

  16. C’est sûr que la chimio, la radiothérapie et la chirurgie ne sont pas risqués… Non seulement ils le sont mais en plus leur efficacité contre le cancer n’a jamais été scientifiquement prouvé. La chimio par exemple tue plus de gens qu’elle n’en sauve (si elle en sauve, ce qui est peu probable)…

    Dire que la chimio est bonne pour tous les cancéreux c’est n’importe quoi. Tout comme dit que manger du radis ou autre légumes spécifiques guérissent tout les cancers…

  17. oui parce que la chimiothérapie la radiothérapie ne sont pas du tout dangereux ca donne pas de faux espoirs aux patients et ca guerit tout le monde….

    et surtoutu ca fait pas gagner des milliards de dollars aux industries pharmaceutiques 😉

  18. Félix, 8 ans, qui a reçu une chimiothérapie très intensive il y a 4 ans pour le guérir d’un lymphome, me demande ce que je lis. Je lui montre le titre de l’article (Elle guérit son cancer…). Il part à rire. 8 ans. Vivant, en pleine forme et déjà sainement sceptique. Merci Olivier d’être le pharmachien et de mettre ton sens critique à contribution dans l’espace public. PS: mon gars ne mangeait pas bio pendant les traitements. En fait, il mangeait principalement de la bouffe d’hôpital. Pas sûre que ça soit ça qui l’ait guéri ! Mais il faudrait faire une étude là-dessus qui sait? 😉

  19. Ouf qu’il y en à qui manque d’analyse. Moi aussi monsieur Bernard j’ai de la difficulté avec ce genre d’article. Sa manque de rigueur scientifique. Et non un scientifique n’est pas un buiness man. Souvent la science est en conflit avec le monde du buiness. Un scientifique est une personne qui étudie une théorie, tente des expériences et rapporte des faits. Qu’est ce qui est si compliqué la dedans? Moi ce que je trouve malhonnête avec ce genre de nouvelle, ce sont les personnes qui se font une pseudo expertise et ne sont pas capable d’expérimenté et rapporté les faits de leur théorie. On se fie sur un cas miracle. Désoler mais un cas sur mille n’est pas une grande découverte. Pour avoir une crédibilité, sa prend une majorité de monde qui réponde bien à un traitement. Vos expériences personnelles ne s’appliquent pas à une majorité.Mon opinion

  20. Bonjour,
    Il y a un medecin qui a fait des études cliniques sur la façon dont le jeune est bénéfique durant la chimiothérapie, il travaille à l’université de Californie du Sud, voici l’une de ses conférences fasten.tv/fr/vortraege/longo

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)