Oil pulling : une expérience subjective

oil_pulling_nom

Le oil pulling, ça te dit quelque chose ? On l’appelle également bain de bouche à l’huile, méthode huile-bouche ou gandoush.

Ce traitement naturo-holistico-alternativo-complémentaire, emprunté de la médecine traditionnelle indienne, fait fureur en Amérique du Nord depuis quelques mois, surtout depuis que l’actrice et gourou du bien-être Gwyneth Paltrow a annoncé en mars 2014 qu’elle était une adepte.

L’idée est simple : il suffit de se rincer la bouche avec de l’huile végétale pendant 10 à 20 minutes chaque jour… non, ce n’est pas une blague. Les huiles privilégiées incluent celle de coco, de sésame, de tournesol et l’huile d’olive extra-vierge.

Les bénéfices proposés sont nombreux :

  • Meilleure santé dentaire
  • Prévention des caries
  • Soulagement des migraines
  • Meilleure digestion
  • Rend la peau plus saine et plus douce (?)
  • Meilleur contrôle du diabète, de l’asthme, de l’arthrite et autres maladies chroniques
  • Améliore la santé du système lymphatique (???)
  • Renforce le système immunitaire
  • Élimination des toxines (oh boy…)

RÉGLONS LA QUESTION SCIENTIFIQUE DÈS MAINTENANT

Trois miniminiétudes (du même chercheur indien) ont été réalisées sur le bain de bouche à l’huile. Dans le scénario le plus optimiste possible, le traitement pourrait améliorer l’haleine… et ça s’arrête là. D’ailleurs, dans l’une de ces études, la méthode huile-bouche  s’est avérée moins efficace qu’un rince-bouche standard.

Il n’y a donc aucun – je répète aucun – fondement scientifique pour tous les autres bénéfices proposés ci-dessus.

Oui, des personnes vous diront probablement que le oil pulling a littéralement changé leur vie, mais ce sont des anecdotes, des affirmations subjectives… qui ont malheureusement BEAUCOUP plus de poids que toutes les études cliniques possibles et imaginables.

J’ai donc décidé de mener ma propre expérience subjective sur le oil pulling, qui a autant de valeur que tout ce que les adeptes vous diront sur le sujet.

AVERTISSEMENT : Cette BD contient une photo dégoûtante.

 IntroductionJour 1 de mon expérience avec le bain de bouche à l'huileFin de mon expérience avec le bain de bouche à l'huileLe secret de la popularité du oil pullingLe secret du oil pulling : c'est une émulsionConclusion

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

120 Responses to Oil pulling : une expérience subjective

  1. Hi hi hi mais quelle idée … enfin peut-être que ça a un bénéfice facile à démontrer : maintenir la fermeté de la peau du visage par intense travail de musculation faciale quotidien ?

  2. Juste lire l’article m’a donné mal au coeur alors chapeau pour ton sacrifice buccal au nom de la science.

  3. Pourrais-tu faire un article sur le nettoyage des fosses nasales qui semble aussi assez populaire?

    • Le nettoyage des fosses nasales avec du sinus rince est tellement miraculeux (pour moi) je ne vais plus chez le médecin depuis que j’en fait. Guérison total de sinusite rhum etc…

  4. J’aime les hommes qui donnent de leur corps à la science.

  5. Monsieur le pharmachien, tout le monde sait que les vilaines toxiques sont beaucoup plus loin dans le corp que dans la bouche!!! je vous suggère de recommencer l’expérience sous forme d’enema et vous verrez des effets spectaculaire tel que des selles qui passent mieux, une sonorité de vos flatulences plus agréable, fonte de la masse graisseuse corporelle et augmentation exponentielle de la masse musculaire, une augmentation de votre remboursement d’impots et j’en passe!

    si c’est L’ADH qui aide au développement du cerveau, faudrais en donner un peu a nos amis granos…

  6. Surtout que Gwyneth Paltrow est reconnue pour ses méthodes et idées controversées, et les produits qu’elle recommande qui sont plutôt chers et non accessibles pour le commun des mortels. Avec tout ça, c’est certain que je suis sceptique sur sa nouvelle trouvaille. Mais franchement, juste l’idée me donne mal au coeur. Beurk!

    Et comme Mario, je te remercie pour ton sacrifice buccal au nom de la science!!!

  7. Félicitation pour un autre article décapant et aussi pour votre excellent goût en matière de musique!

  8. héhé, le pharmacien écoute du Opeth 😉 Nice

  9. Magnifique! Si au moins tout le monde avait cette distance critique quand il s’agit de modes en matière de santé!

  10. Il te manquait juste un peu de moutarde de Dijon et le tour est joué pour une “délicieuse ” vinaigrette maison ….

  11. OMG! J’ai trop ris! Très fort comme article, bravo 😉

  12. C’est parce que tu n’as pas essayé avec de la W 5-30 synthétique de Penzoill!
    Le test est à refaire! :)

  13. Personnellement, je ne trouve pas plus scientifique ton expérience de 3 jours avec de l’huile d’olive. Alors que j’ai constaté chez plusieurs un blanchiment des dents, une disparition du tartre, une meilleure haleine , une diminution de la sensibilité (voir même disparition), la disparition de champignons présent sur la langue ainsi qu’une nette diminution de gingivite voir même d’abcès avec un rince bouche à l’huile de coconut suivi d’un brossage de dents comparativement à un simple brossage de dents. Mais oui, effectivement ça prend du temps.

    • Je n’ai justement pas prétendu qu’elle était scientifique.
      Olivier

    • Qui sont des éléments également associées à une simple et bonne hygiène buccale. Si les bénéfices sont les mêmes, mais que l’effort est double, où est l’intérêt?

      • Les bénéfices ne sont pas les mêmes. Vous pouvez avoir une bonne hygiène buccale et avoir les dents tâchées, souffrir de sensibilité, d’ulcères, de gingivite ou avoir des champignons présents sur la langue… alors que pour de nombreuses personnes le oil pulling à l’huile de coconut a remédié à tout cela. Bref, je ne considère pas qu’une expérience de 3 jours est significatif et je trouve cela dommage, voir même frustrant qu’après cette courte expérience Olivier en vient à dire que c’est une perte de temps, qu’il n’y a aucun bénéfice (expérience de 3 jours par 1 seule personne), que ça coûte plus cher qu’une hygiène dentaire normale….Wow c’est vrai que c’est cher une bouteille d’huile! Et si on compare l’huile de coconut contre les produits de blanchiment des dents? Je m’emporte un peu. Olivier a son opinion, moi j’ai la mienne. Et j’encourage les gens à avoir leur propre opinion plutôt que de se fier à une expérience de 3 jours auprès d’un seul individu.

        • Salut Valérie!

          Mon expérience de 3 jours avait pour but (et je cite) de “trouver un motif subjectif raisonnable pour se gargariser avec de l’huile végétale”. Autrement dit, puisqu’il n’est pas scientifiquement raisonnable de croire aux nombreux bénéfices proposés, puis-je au moins éprouver une quelconque forme de plaisir à me ‘oil puller’?

          Cet objectif a été atteint, sans plus. Mon test ne remplace aucunement une étude scientifique en bonne et due forme sur le sujet. J’ai cité les deux études réalisées et leurs résultats.

          Si le ‘oil pulling’ n’a aucun avantage démontré sur l’hygiène dentaire normale, je me sens confortable d’affirmer que c’est une perte de temps. Si la méthode proposait un gargarisme de 1 à 2 minutes, je n’aurais pas dit une telle chose.

          Enfin, l’huile de coco coûte bel et bien plus cher qu’une brosse à dents, de la pâte à dents et de la soie dentaire. Qui a parlé de produits de blanchiment de dents? D’ailleurs, je déteste ces produits.

          J’encourage moi aussi les gens à se forger leur propre opinion ‘subjective’, comme je l’ai dit dans la BD. Pour l’aspect scientifique, voir ma longue réponse à Marie-J. Grenier ci-dessous.

          Merci et A+!

          Olivier a.k.a. Le Pharmachien

          • je ne vois pas c’est ou que t’as vu que l’huile de coco coute plus cher que une brosse a dents, un dentifrice et de la soie dentaire… j’ai acheté un gros pot d’huile de coconut bio pour environ 10$… mon dentifrice (sensodyne protect + repair) me coute environ 6,50, une brosse a dents c’est environ 5$, de la soie dentaire c’est environ 2$. et à l’oeil comme ça je pense que tout ça va me durer environ un temps semblable… so… fais le calcul. tk.

            mais ce n’est pas une question de prix, et le oil pulling n’existe pas pour remplacer le brossage. mais pour mettre toutes les chances de son côté au niveau dents… parce que les dents, ça n’a pas de prix. une fois qu’elles sont finies, y’a pas de deuxieme chance.

            et j’écris tout ça avec de l’huile dans la gueule. 15 minutes de oil pulling pour moi = 15 minutes d’internet, ça passe tout seul. 😉

        • Les témoignages anecdotiques de personnes soutenant que ça leur a changé la vie ne sont pas plus valides. L’autosuggestion peut accomplir bien des “miracles” si on est soi-même prédisposé à croire à ce genre de chose.

          • Je ne parle pas de croyance ou miracle. Mais de constatation non négligeable de plusieurs individus. Particulièrement sur le blanchiment des dents, mais également les autres bien fait que je mentionne plus haut et non pas ceux que Olivier mentionnent. Quoique j’ai été surprise qu’il ne parle pas du blanchiment des dents. Et avant de sous entendre que ceux/celles qui utilisent cette méthode additionné à une hygiène buccale conventionnelle comme des imbéciles ou des illuminés je vous recommande de l’essayer ou du moins de retenter l’expérience avec de l’huile de coconut pendant 1 semaine. Idéalement en ciblant ceux pour qui cela pourraient être bénéfique (sensibilité, dents tachés, gingivite, ulcère ou champignons). Et encore là, ce n’est pas tout le monde qui est près à tenter l’expérience ou qui en est capable, car la sensation de l’huile dans la bouche est loin d’être agréable en bouche (surtout la première fois). Mais l’effet sur le blanchiment des dents est indéniable.

    • merci Valérie pour votre témoignage , c’est une excellente technique naturelle pour les dents, les huiles sont vertueuses, tan pis pour les ignorants et paresseux … quand on voit l’état de leurs bouches…quand on s’intéresse et qu’on cherche la vérité on finit par trouver, les pharmaciens d’aujourd’hui , savent même pas préparer un baume ou une pommade, sont là pour signer la prescription du médecin et faire de l’argent, pas plus.

  14. Fiorino Lilian

    en tous cas j’ai passé un super moment à te lire mais promis juré cr……. je ne le ferai pas 😉

  15. ahhhhh.. Gwyneth et ses lubies… 😉

  16. Philippe Vincent

    Peut-être que le gargarisme à l’huile te permettrait de chanter gras comme Michael Akerfeldt d’Opeth :)

  17. Je suis biologiste et moi-même très sceptique. J’ai toutefois un dégoût face aux produits “standard” d’hygiène buccale (et autres produits cosmétiques), tant pour ma santé, que pour l’environnement (lire ici: sodium lauryl sulfate, triclosan, propylène glycol, etc.) Faites vos recherches si cela vous intéresse, mais voici quelques pistes: http://www.davidsuzuki.org/fr/blogues/vert-sante/2012/07/mordez-dans-le-sujet-des-toxines/
    http://www.ewg.org/
    http://www.davidsuzuki.org/publications/reports/2010/whats-inside-that-counts-a-survey-of-toxic-ingredients-in-our-cosmetics/).

    Je peux donc comprendre que pour certaines personnes, le fait de se gargariser avec de l’huile semble ridicule, puisque: “hey! J’ai du rince-bouche bleu!”. Mais si vous êtes en quête d’une méthode plus naturelle, pour moi l’huile de coco a été une révélation. Peut-être que c’est grano pour les utilisateurs de produits cosmétiques “standard”, mais je n’ai jamais eu les dents aussi blanches, je n’ai plus d’ulcères buccaux et je n’ai jamais eux autant de compliments de la part de mon hygiéniste dentaire et mon dentiste! Bon, subjectif : oui! C’est mon expérience personnelle. Mais j’ai convaincu des gens d’essayer et le constat fut le même! Tant mieux pour nous!

    Je ne fais pas du “oil pulling” dans le but d’obtenir des effets ésotériques, du genre d’avoir une plus belle peau (quoi que: adieu aux lèvres gercées!). Je le fais dans le seul et unique but d’avoir une meilleure hygiène buccale. Il ne faut pas non plus balayer du revers de la main tout ce qui ne semble pas appuyé par des articles scientifiques, ou par le corps médical.

    Bon j’arrête, je m’emporte, j’aime trop mon coconut oil-pulling. Merci Pharmachien, j’aime toujours tes BDs! Je te mets défi de refaire le même test, mais avec de l’huile de coco brut, environ 10 minutes en prenant ta douche (ça passe plus vite), pendant une semaine et là tu m’en redonneras des nouvelles! :)

    • Salut Marie!

      Merci pour ton commentaire!

      Je suis 100% d’accord qu’on doit s’attarder davantage à tous les additifs douteux ajoutés aux produits de consommation. C’est un domaine que je connais très peu malheureusement, mais j’espère que d’autres scientifiques compétents en la matière s’y intéressent. En passant, je déteste les rince-bouche commerciaux aux couleurs radioactives et je les recommande rarement.

      Ceci dit, je trouve vraiment bizarre que le site de la Fondation David Suzuki suggère que de telles substances sont des “toxines”. Des additifs inutiles, des contaminants, des polluants même… mais les toxines n’ont rien à voir là-dedans. Je consulte moi aussi leur site web, mais ce dernier mériterait d’être révisé davantage.

      J’espère que tu ne m’en voudras pas, mais je n’ai pas l’intention de répéter le test (surtout pas avec de l’huile de coco, car j’aime tellement cette saveur que je risquerais d’être biaisé à mort pour les résultats!!!). Mon expérience avait pour but de voir s’il existe un quelconque plaisir ou bien-être associée au ‘oil pulling’ à court terme, qui pourrait justifier ses fondements scientifiques fragiles.

      J’ai élaboré ma position ci-dessous dans la réponse à un commentaire laissé par Marie-J. Grenier. Je suis sûr que ça t’intéressera!

      Merci encore et à bientôt!

      Olivier a.k.a. Le Pharmachien

      • Toxines ou pas, ça dépend des acceptions.

        « On appelle toxine toute substance qui peut se révéler toxique pour l’organisme. »
        http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/33103-toxine-definition

        « B. − Dans le lang. cour., au plur. Substances nocives accumulées dans l’organisme humain par l’alimentation et la pollution. Il fait tout par principe, avec principe: pendant six mois il fut végétarien parce que la viande contient des toxines, les six mois qui suivirent, il se gava de viandes parce que les citoyens des nations fortes, comme l’Angleterre, sont de gros mangeurs de viande (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 103). »
        http://www.cnrtl.fr/lexicographie/toxine

        « Une toxine est un poison (toxique) sécrété par des organismes vivants. »
        http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/toxine

        Le terme « toxique » aurait été plus approprié. Un toxique, des toxiques : http://www.cnrtl.fr/lexicographie/toxique

        • Salut “Smarties”,

          Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, je ne m’oppose pas au mot “toxine” en tant que tel, mais bien à son utilisation inappropriée et pseudoscientifique dans la culture populaire et dans les médias, tel qu’expliqué ici :

          http://lepharmachien.com/toxines/

          A+

          Olivier

          • Oui, je sais.
            J’ai justement écrit que le terme « toxique » aurait été plus approprié aussi sur le site de la Fondation David Suzuki, étant donné qu’il n’y est pas question de poisons originant d’organismes vivants, mais de polluants/poisons divers. C’est peut-être une nuance qui a échappé au traducteur (et puis le sens courant du terme « toxine » est assez large).

  18. Très rigolo cette BD. Surtout ta description de l’huile avant dans une belle coupe et après. Pharmachien, tu devais être craquant en Secondaire II, pas de lunette attentif au prof…
    Enfin, tu fais bien de dénoncer ces «pseudo thérapies» en + que 20 minutes, c’est vachement
    long… Un autre beau sacrifice de ta part, bonne continuité cher cobaye !

  19. Marie J.-Grenier

    Bonjour à toi pharmachien!

    D’abord je te dis bravo pour toutes tes chroniques antérieures. Elles m’ont permis de faire partie de ton fanclub. Je ne suis pas trop commentaires facebook, mais parfois je clik “J’aime”. Cette fois-ci, je vais faire l’avocat du diable parce qu’il me semble que tu te l’ais jouée vite et facile celle-là (la démonstration).

    D’abord je crois comme toi qu’une étude sur un seul sujet qui ne fait qu’une évaluation sensorielle d’une performance diététique séculaire, ce n’est pas scientifique.

    Non plus que 2 ou 3 mini-études, par un seul chercheur, non contrôlées ne peuvent se présenter comme scientifique.

    Ensuite, ce n’est pas parce que la science ne s’est pas encore penchée sur une “croyance” ancestrale que la science démontre son inefficacité totale. Ex. Jusqu’à récemment on croyait les amygdales inutiles, une sorte d’atavisme sans importance. Maintenant la communauté scientifique reconnaît le rôle immunitaire des amygdales.

    Je ne suis pas fan des thérapies holistiques, mais celle-ci mériterait qu’on s’y intéresse. Peut-être que les guérisseurs croyaient éliminer des toxines et qu’en fait cette méthode permettrait d’accéder à des nutiments essensiels, soit pour une population carencée par une alimentation presqu’exclusiment composée de riz, d’épices et d’huiles soit pour un(e)
    anorexique.

    Notons que le brassage de 75-100ml de différentes huiles dans la bouche pendant une vingtaine de minutes crée comme tu l’as dit une très belle émulsion avec les sécrétions salivaires d’amylase, lipases etc. en plus d’une mousse avec l’air. Cela ne ressemble-t-il pas à un présistaltisme de 20 minutes contribuant à favoriser une meilleure absorption des nutriments?

    Parce que la bouche a aussi une fontion d’absorption dite per-linguale ou sub-linguale.
    La pharmacie d’ailleurs se sert souvent de cette voie d’absortion: on peut citer l’exemple de la nitroglycérine et de l’ativan assez bien connu, mais plein d’autres médicaments que tu connais mieux que moi peuvent être ainsi absorbés. Pourquoi pas des nutriments?

    Notons que principalement les oligoéléments (métaux) et les aliments simples passent bien et directement dans la circulation par cette voie en autant qu’ils soient lipo et /ou hydrosolubles et en respectant une durée minimun de contact entre le bol alimentaire et la muqueuse. L’hyper-vascularisation sous la langue la favorise.

    On peut en apprendre plus sur la valeur nutritionnelle des huiles en cherchant: “Valeur nutritionnelle de l’huile de sésame ou de canola ou d’olive ou de……. Le hic c’est le nombre de calories qu’ on ingurgite avec l’huile: 100ml d’huile contient presque 1000 cal. Mais si on ne l’avale pas et qu’on le brasse dans la bouche 15 à 20 minutes, on va chercher une valeur alimentaire non négligeable, mais il ne faut pas l’avaler.

    Là les anorexiques vont être contents(tes). Les gens de l’Inde vont continuer à le faire, ils n’ont pas besoin de la science pour appuyer leurs connaissances empiriques. Les autres s’imposent probablement une torture inutile.
    Alors tous les bienfaits supposés sont possibles HORMIS l’élimination des toxines.

    Mais tout ça reste à être démontré scientifiquement.

    Alors, sans racune et merci encore de tout le travail de vulgarisation, dont bien des scientifiques se servent, en passant,

    Marie J.G.

    • Ok, veux-tu m’expliquer comment une personne peut arriver à absorber les micronutriments contenus dans l’huile sans absorber les lipides que contient l’huile en se gargarisant la bouche?

      • On peut probablement absorber de la vitamine E et d’autres antioxydants, d’où l’intérêt supplémentaire de prendre une huile non raffinée, à force de la brasser en bouche, il devrait y avoir absorption sublinguale.

    • Salut Marie-J.!

      Merci beaucoup pour ton commentaire! J’apprécie toujours que quelqu’un se fasse l’avocat du diable, surtout d’une manière aussi articulée que la tienne. Un commentaire aussi bien construit mérite une réponse qui l’est tout autant. Je me la suis peut-être jouée facile en effet… alors tu me permettras bien sûr d’élaborer et de défendre ma position!

      Comme tu dis, l’absence d’études ne veut pas dire que la méthode en question est inutile. D’ailleurs, qui voudrait payer ($$$) pour tester des traditions folkloriques ancestrales? Si l’argent n’est pas là, les études ne se font pas.

      Pour le bénéfices des lecteurs/trices, je peux résumer ton raisonnement ainsi : “l’huile contient des substances nutritives qui peuvent être absorbées par la bouche durant le oil pulling”. Or, c’est un raisonnement qui tient la route!

      Pour ce qui est de dire que tous les bénéfices proposés sont plausibles, je ne peux pas être d’accord. Supposons en effet que la personne absorbe des nutriments contenus dans l’huile en se gargarisant avec cette dernière, il est tout à fait improbable que la quantité absorbée soit suffisante pour expliquer des bénéfices tels que “une peau plus saine” ou “un meilleur contrôle du diabète”, du moins en comparaison avec les nutriments qui peuvent être ingérés dans l’alimentation.

      En effet, ton explication suppose que les huiles proposées (coco, sésame) regorgent de substances bénéfiques, à un point tel que le simple fait de se gargariser avec ces dernières dépasse largement tout ce qu’on peut obtenir des aliments.

      Dans ce genre de situation embêtante, j’applique non seulement la médecine fondée sur les preuves (EBM), mais surtout la médecine fondée sur la science (SBM). Autrement dit : en l’absence d’études cliniques, est-il raisonnable et probable que se rincer la bouche avec de l’huile végétale puisse permettre les nombreux bénéfices suggérés? Tu seras d’accord avec moi que la réponse est “non”.

      Pour ce qui est des gens qui pratiquent le bain de bouche à l’huile et qui jugent en retirer des bénéfices significatifs, je leur répond : tant mieux! Je ne recommanderais pas personnellement cette approche, mais je ne vois pas non plus de raisons de dire aux gens de cesser de le faire (mis à part le risque de pneumonie d’aspiration si on avale l’huile par mégarde : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24429325).

      Je ne suis toujours pas convaincu que cette thérapie “mériterait qu’on s’y intéresse davantage”. À écouter les adeptes des approches holistiques, ces dernières méritent toutes qu’on s’y intéresse : Reiki, acupuncture, irrigation du colon, etc. On ne pourra probablement jamais démontrer scientifiquement si le ‘oil pulling’ fonctionne vraiment ou non, car les études ne seront vraisemblablement jamais réalisées. Mais honnêtement, n’y a-t-il pas d’autres domaines de recherche qui méritent davantage notre temps, nos efforts et notre argent?

      Merci encore pour l’excellent commentaire Marie-J.! J’aimerais en recevoir davantage dans le genre.

      A+!

      Olivier a.k.a. Le Pharmachien

      • Mais c’est quoi cet argument de peur en parlant de pneumonie??? Après tout, tout ce qui se retrouve dans notre bouche selon sa taille/composante peut nous étouffer, causer une pneumonie ou obstruer nos VR à un tel point que si nous n’avons pas recours à la manœuvre de Heimlich ou au RCR si inconscient la mort est plus que probable.

        • C’est tellement un “argument de peur” que je ne l’ai même pas mentionné dans l’intro ou la BD. Come on.

          En passant, on a pratiquement cessé d’utiliser l’huile minérale comme laxatif chez les enfants et les personnes âgées à cause du risque de pneumonie d’aspiration. Bref, cette mise en garde n’est pas seulement applicable au ‘oil pulling’ mais à n’importe quelle situation où on se met de l’huile dans la bouche.

          Tu devrais changer de site web je crois… quand on prend tout personnel, c’est signe qu’il vaut mieux se soustraire à la discussion.

          Olivier a.k.a. Le Pharmachien

  20. Pour les musques faciaux, je recommande un loisir beaucoup plus valorisant et agréable (enfin, en fonction du niveau) : jouer d’un instrument à vent! J’ai réalisé à la fin du secondaire à quel point 3 heures de pratique de clarinette par jour avait un effet sur mes muscles de joue… enfin, je l’ai réalisé surtout quand j’ai arrêté et que j’ai voulu reprendre. Ouf! 30 minutes et les joues ne veulent plus rien savoir!

    Sinon, bravo pour le sacrifice. L’idée de me gargariser à l’huile… eeuuuuuurk!

  21. Super lol :-) je n’avais jamais entendu parler de celle-là! Merci pour les sourires de fin de soirée.

  22. Ça alors! Je n’avais jamais entendu parlé de ce truc de purification du gorgoton à l’huile de patate frite! Il faut dire que je suis peu au courant des nouvelles tendances en homéopathie, cartomancie, échinacée et publications de Paulo Coelho depuis que je ne couche plus avec des infirmières sauf quand j’ai trop bu.

    • Désolé, j’ai mal accordé le verbe parler qui devait être à l’infinitif. Je sais, j’ai encore trop bu mais rassurez-vous, je n’avais personne à mes côtés pour me casser les oreilles avec Paulo Coelho.

  23. Alisson Von Der Lane

    Cool ton t-shirt! Hehe! Je n’avais pas entendu parler de cette technique…pas très attirant… Est-ce que dans les ‘toxines’ vous incluez les glycotoxines…? Celles-ci sont apparement mesurables… http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3704564/
    C’est toujours un plaisir de te lire. :-)

    • Salut Alisson!

      Ces glycotoxines s’accumulent-elles? Sont-elles éliminables? Si oui, par quels moyens?

      Si elles s’accumulent mais qu’on peut les éliminer en mangeant davantage de persil ou en buvant de l’eau chaude avec du jus de citron le matin… elles font définitivement partie du reste des toxines.

      A+!

      Olivier

  24. Bonjour,
    dans le même registre , des stars s’enduisent le visage avec de la merde d’oiseaux .
    http://amgar.blog.processalimentaire.com/hygiene/lutilisation-fientes-doiseaux-soigner-lacne-stars/

    bon appetit !

    Pascal

  25. sérieux c’est dégueulasse… J’ai eu peur pendant 2 minutes d’être malade

  26. bonjour à toi, Pharmachien,
    un bon copain m’a dit ” tiens, va faire un tour sur ce lien, tu vas adorer”…
    Et oui, j’ai adoré, j’ai bien rit aussi!
    Il faut dire que je ne suis pas très objective…je suis dentiste…
    Et je ne peux que confirmer que c’est teeeeeellement plus fun de se faire un bain de bouche à l’huile d’olive, et tellement plus “à la mode”, que…de se brosser les dents. tellement plus glamour (quoi que..) que de faire un tour chez son dentiste si on a un problème buccodentaire (cf les commentaires de Valérie, très drôles aussi). Ce serait tellement pas drôle s’il y avait un vrai traitement simple ET remboursé par la sécu…

    • Allo la Chicologue!

      Bien d’accord avec toi! D’ailleurs, as-tu lu ma BD sur les caries? http://lepharmachien.com/carie/

      A+!

      Olivier

    • L’un n’empêche pas l’autre. Le brossage de dents, le passage du fil dentaire et le bain de bouche (à l’huile, en l’occurrence) peuvent être complémentaires.
      Le dentiste ou l’hygiéniste dentaire peut certes enlever la plaque et le tartre, mais on ne va pas le voir à chaque jour pour ça, il y en a qui s’accumule entre les visites.
      Et parler de mode alors que ça fait longtemps des milliers d’années que la méthode est pratiquée en Inde…

  27. Bonjour,
    Je m’intéresse beaucoup à ce sujet, parce que j’ai des problèmes dentaires. Alors je fais des recherches. Je suis effectivement tombée sur les recherches de Messieurs Asokan S, Kumar RS, Emmadi P, Raghuraman R, Sivakumar N. Par contre je suis aussi tombée sur des recherches sur l’huile de coconut, et pas nécessairement sur l’oil pulling, qui supposent certains bénéfices comme par exemple celle-ci :http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21454992
    Avec comme conclusion qu’elle démontre des activités antinoceptives et anti- inflammatoires, qu’il faudrait continuer à investiguer.(la nuance s’avère importante et honnête à mon avis).
    J’ai aussi trouvé des recherches plus récentes faites à ce sujet en Irlande, et fort intéressante, qui suggère que peut-être, elle pourrait être intégrée aux produits dentaires vendus.
    Je crois qu’il serait faux d’affirmer qu’il n’y a que 2 ou 3 recherches initiées par la même personne ou groupe de chercheurs, au sujet de l’oil pulling, mais sur les éléments constituants de l’huile de coconut, il y en a eu aussi.
    De plus, d’autres travaux ont été effectués sur l’acide laurique (ou dodécanoïque), un gras saturé compris dans l’huile de coco entre autre.
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21333271
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24328700
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19665786
    And on and on…
    Évidemment plusieurs recherches sont encore en développement, ou doivent être poussées plus loin. Mais il me semble qu’il faudrait peut-être laisser la chance au coureur et ne pas balayer du revers de la main les possibilités.
    Qu’en pensez-vous?
    signé: La fausse sceptique 😉

    ps Merci pour ce blog! j’adore!

    • Salut Kristin!

      Je vois que tu as fait une bonne recherche de littérature!

      Le problème ici, c’est qu’on parle d’études extrêmement pointues dont les résultats ne sont probablement pas applicables au contexte du ‘oil pulling’. Par exemple, dans la première étude que tu mentionnes, des rats avalent un extrait d’huile de coco (ils ne se rincent pas la bouche avec!), puis on procède à une série de tests, entre autres en les mettant sur une plaque chauffante pour voir quand ils auront mal aux pattes. Dans le cas des 3 autres études, c’est encore plus pointu, car on parle d’essais in vitro sur des lignées cellulaires. Le parallèle avec le ‘oil pulling’ est extrêmement lointain, pour ne pas dire inexistant.

      Le gros danger avec la littérature scientifique, c’est son interprétation. On pourrait sélectionner au hasard n’importe quelle substance (persil, citron, bave de crapeau, etc.) et se bâtir un argumentaire pour appuyer une quelconque thérapie obscure sur la base de publications scientifiques trouvées sur Pubmed. C’est d’ailleurs ce qu’on peut constater dans le monde des thérapies holistiques depuis quelques années : des références scientifiques valides sont citées, mais elles sont interprétées de manière complètement farfelue et erronée.

      Je ne doute pas que l’huile de coco recèle des substances bénéfiques pour la santé. Par contre comme je l’ai mentionné dans d’autres réponses plus haut, il n’y a aucune raison de croire qu’on puisse absorber de telles substances en quantités significatives simplement en se rinçant la bouche avec l’huile en question. L’idée n’est pas de balayer les possibilités du revers de la main, mais plutôt d’être réaliste et “pratico-pratique”.

      J’encourage les gens à consommer plus de produits du coco par contre, ça goûte tellement bon!

      Merci pour ton commentaire et pour ton intérêt Kristin! À bientôt!

      Olivier

  28. Trop drôle M. Macho Man !!!
    Et bravo M. Le PHarmachien… Toujours très amusant et intéressant à lire.

  29. VALÉRIE BILODEAU

    Bonjour Pharmachien,
    Wow! Comme a toutes les fois que tu mets en ligne une capsule, tu suscites la controverse…ne t’en va pas en politique, il vont te barrer du parti après 3 jours!! Hahaha! Je n’avais pas entendu parlé du «oil pulling» et je te trouve franchement courageux d’avoir essayé! J’ai lu tous les commentaires et j’en suis venue à la conclusion que l’huile de coco soulève les passions!!

    Je connais l’existence des études sur les bienfaits de l’huile de coco qui en passant, ne goûte pas le coconut pour une raison que j’ignore!? Faire à manger avec cette huile est vraiment bien, car l’huile ne brûle pas et disons le, elle favorise le «oilling intestinale»! Je cuisine avec cette huile depuis longtemps, et je peux affirmer que je n’ai pas plus les dent blanches et pas moins d’ulcères buccaux, un problème réccurent dans ma vie!! Non, je ne me suis pas gargariser avc pendant 10-20 minutes,mais 5 ans de cuisine intensive devrait suffir pour en voir des bienfaits!! Voici mon humble point de vue! Certain diront que je suis dans le champs, et ça ne me dérange pas!
    Merci pour tes BD si amusante et controversée!
    Valérie BILODEAU(je tiens à le préciser, vu mon prénom ! 😉 )

    • Allo Valérie ***BILODEAU*** !!!

      Vraiment, l’huile de coco ne goûte pas le coconut ? Dommage ! Je n’ai aucun doute qu’elle soit une excellente huile en cuisine. Le sucre de coco, lui aussi, est prometteur (http://lepharmachien.com/edulcorants/). Chose certaine, c’est un meilleure investissement de l’avaler que de se rincer la bouche avec.

      Pour ce qui est de la politique… c’est moi qui serait découragé et qui sacrerait mon camp après 3 jours !!!

      Merci et à bientôt!

      Olivier

  30. Bruno Charbonneau

    Haha, j’ai bien aimé la démonstration de l’émulsion produite avec la salive. Je travaille présentement dans un laboratoire d’analyse de lubrifiants industriels (huiles de machines industrielles) et je peux te garantir que de l’huile contaminée par de l’eau ressemble exactement à cela. À première vue je dirais qu’il doit y avoir au moins 1000 ppm d’eau (ou donc de salive) dans ton huile. Et encore. 1000 ppm est peut-être une valeur sous-estimée, mais je ne ferai pas personnellement le test afin d’analyser la teneur en eau après 15 minutes de rinçage de bouche à l’huile.

    Sur un autre sujet… Opeth, nouvel album le 16 juin, Pale Communion… hum hum hum. Désolé de cet interlude publicitaire, surtout pour un groupe métal… maudine de musique diabolique.

    • Yes yes yes !!! Cet argument huileux est tout ce qu’il manquait pour prouver mon point. Merci Bruno !

      P.S. J’ai des attentes très élevées pour le 16 juin… beaucoup plus que pour mon oil pulling.

      Olivier

  31. Je peux pas croire que tu as risqué de tacher ton chandail d’Opeth avec ce test là! Je rajouterais cette possibilité non-négligeable dans la liste des contres!

  32. C’est vrai que ton expérience répond à tes objectifs, mais elle est un peu “off topic” parce que:

    1. C’est l’huile de coco qui est la plus utilisée

    2. Tu “ne peux te prononcer sur de possibles bénéfices” alors que c’est justement pour ces bénéfices que les gens le font (ex.: dents plus blanches)

    Tu dis que ton “expérience personnelle n’a pas grande valeur”.

    Tu te donnes du mal pour écrite un billet et produire une BD. Pourquoi ne pas choisir des objectifs de recherche plus en lien avec les préoccupations du terrain et fournir ton opinion dessus, un coup parti?

    T’es si proche de le faire avec une expérience comme ça… Pourquoi t’arrêter juste avant et passer à côté?

    Au final tu restes dans le divertissement et le fait divers, alors que t’aurais pu amener de l’info pertinente. Tu traites le sujet de manière superficielle. Ce qu’on en retire c’est que tu penses avoir trouvé pourquoi les gens croient que ça marche. Oh well!, mais encore?

    Jveux pas te démolir ici; juste te signaler que t’es passé très près d’être pertinent. Why not go the extra mile? Mais si tu veux juste faire dans le fait divers, c’est ton droit aussi.

    Etienne

  33. Une telle petite expérience de 3 jours n’est pas suffisante pour constater les réels bénéfices de l’oil pulling donc, ce témoignage ne veut rien dire…Faut l’expérimenter pendant plusieurs semaines avant de voir des vrais changements. En plus, en lisant on constate très bien ton cynisme et donc, c’est SUR que c’était voué à l’échec, et en revient à une expérience subjective… En tout cas, curieusement, malgré un bon brossage de dents, j’ai toujours eu du tartre récurrent sur mes dents du devant. Depuis que je fais le oil pulling, soit depuis plus de 2 mois, je n’ai plus aucun tartre (confirmé par ma dentiste!) 😉

  34. J’ai essayé moi aussi, vu les affirmations extravagantes de bénéfices promis, mais je ne crois pas avoir réussi à endurer ce supplice plus de 10 minutes, bravo pour ta maîtrise du réflexe de vomissement. Personnellement, tant qu’ils n’auront pas trouvé de cobaye prêt à sacrifier sa bouche pour la science sur une période suffisante pour avoir une quelconque valeur scientifique, je m’abstiendrai. Aussi, j’aimerais bien qu’on m’explique comment un liquide jaunâtre ou verdâtre arrive à blanchir les dents.

    p.s. Un t-shirt d’Opeth? Niiiice…

  35. Bonjour/bonsoir,

    Vous affirmez qu’il n’y a aucun fondement scientifique aux bénéfices rapportés de la méthode huile-bouche alors que les résultats des études que vous citez sont pourtant semblables dans les deux groupes, celui de la chlorhexidine et celui de l’huile, soit une diminution des micro-organismes incluant Streptococcus mutans, de l’halitose, de la plaque, de la gingivite. Aussi, une troisième étude a donné des résultats similaires : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19336860
    À noter que l’huile utilisée est celle de sésame. Or il se trouve qu’une professeure d’hygiène dentaire de l’Université de Loma Linda en Californie, Michelle Hurlbutt, a démontré par une petite étude que l’huile de sésame est plus efficace que l’huile de noix de coco pour diminuer les quantités de S. mutans en bouche (l’huile de sésame a été cinq fois plus efficace que de l’eau tandis que l’huile de noix de coco a été deux fois plus efficace que de l’eau) : http://www.huffingtonpost.com/2014/03/12/oil-pulling_n_4943808.html

    Concernant les effets plus systémiques (diminution de l’acné, de l’asthme, des maladies cardio-vasculaires…), noter que la bouche est un réservoir majeur de micro-organismes et qu’elle est hyper vascularisée, le microbiote qu’elle contient n’affecte pas que la sphère bucco-dentaire. Il est reconnu que les maladies parodontales jouent un rôle dans les maladies cardiovasculaires, sont liées aux infections respiratoires, au cancer du pancréas, etc. : http://www.ohdq.com/Ressources/Documents/La%20sant%C3%A9%20buccodentaire,%20un%20investissement%20pour%20une%20vie%20de%20qualit%C3%A9!.pdf

    Quant à l’émulsion de l’huile, c’est bien cela vraisemblablement qui permet de nettoyer la bouche, avec les effets antiseptiques de l’huile en soi.

    Et finalement quant à dire que le bain de bouche à l’huile prend trop de temps, est désagréable et revient plus cher que de se brosser les dents et se passer le fil dentaire, pas si vite : le brassage de l’huile peut avoir des effets bénéfiques que n’ont pas le simple brossage et le passage du fil, les muscles de la mâchoire s’habituent au fil des premiers jours, on peut s’y mettre tout en vaquant à d’autres occupations, l’huile peut être bon marché et elle est exempte d’ingrédients à l’innocuité douteuse que l’on retrouve dans les produits d’hygiène typiquement vendus en pharmacie.

    • Salut “Smarties”,

      Quand on cite des études cliniques, il faut d’abord être capable de les interpréter. Je discute rarement de données scientifiques précises sur ce site, mais puisque tu me forces la main, voici quelques observations non exhaustives :

      – On parle ici de 3 “études”, par le même chercheur, de 10, 20 et 20 participants chacune. Même s’ils se présentent comme des essais contrôlés, ce sont davantage des rapports de cas (anecdotes).
      – Avec de si petits nombre de participants, je doute que ces études aient la puissance statistique nécessaire pour faire des analyses statistiques. D’ailleurs, les auteurs ont habilement évité le sujet.
      – Il n’y a aucun détail sur la méthode de randomisation et sur le double-aveugle, ce qui laisse présager des failles majeures à ces niveaux.
      – Mais surtout, il n’y a aucun groupe placebo dans ces 3 études. Par conséquent, on peut assumer que se rincer la bouche avec de l’eau normale, ou simplement faire partie de l’étude sans recevoir aucune intervention, aurait mené à la même efficacité que le rince-bouche de chlorhexidine ou le oil pulling.

      Et je pourrais continuer. On peut faire dire ce qu’on veut à des études quand on n’est pas en mesure de les analyser critiquement.

      Je ne peux pas te contredire sur le rôle de la santé buccale, mais sauf ton respect, cela n’a absolument rien à voir avec le oil pulling.

      Enfin, pour ce qui est du temps et de la sensation, tu auras compris que c’était un point de vue subjectif, d’où le titre de ma BD.

      Comme je l’ai dit dans d’autres commentaires plus haut, je ne recommande presque jamais des rince-bouches de toutes façons. L’hygiène dentaire conventionnelle (brossage + soie dentaire) a fait ses preuves et suffit amplement. À ce propos : http://lepharmachien.com/carie/

      Merci pour ton commentaire,

      Olivier

  36. C’est votre point de vue.
    À mon sens, des rapports de cas, ce sont des cas isolés, ce qui n’est pas le cas avec ces études (ce qui ne serait pas le cas même avec une seule étude car plus d’un participant).
    Il n’y a pas de groupe placebo mais la chlorhexidine a fait ses preuves. Et dans les deux groupes, il y avait des résultats significatifs. Et puis, dans la petite étude californienne comparative (noix de coco vs. sésame), les huiles ont été plus efficaces que de l’eau pour diminuer les quantités de S. mutans (de toute façon, le brossage de dents sans dentifrice, à l’eau, est déjà efficace mécaniquement). Le brossage de dents, le passage du fil, le bain de bouche (à l’huile) peuvent être complémentaires, le brossage et le passage du fil seuls n’empêchent pas que de la plaque, du tartre et de l’inflammation se développent, au moins chez certaines personnes, et ne blanchissent pas les dents (pt. de vue superficiel, mais bon).
    Un même chercheur pour ces études, mais il ne s’agissait pas de tester un nouveau produit breveté pouvant rapporter gros, et il n’était pas seul (en 2008 : Asokan S1, Rathan J, Muthu MS, Rathna PV, Emmadi P; Raghuraman; Chamundeswari).
    Quoi qu’il en soit, les témoignages positifs, il y en a des tas, et ce n’est pas nouveau (il s’agit quand même d’une pratique millénaire en Inde); même sans consulter les études, on ne peut nier de bonne foi qu’il y a quelque chose de plus que de la suggestion.

    • “C’est votre point de vue”

      Ce n’est aucunement mon point de vue ou même une opinion; c’est ce qu’on appelle l’analyse critique de la littérature scientifique, un préalable absolument essentiel avant de citer tout résultat d’étude clinique.

      Olivier

      • Eh bien votre analyse critique est orientée.
        Mon analyse critique ne m’amène pas, notamment, à prétendre qu’il n’y a que deux études sur la pratique en question, à redéfinir des termes à ma sauce (définition, rapport de cas : http://medical-dictionary.thefreedictionary.com/case+report ), à argumenter qu’il n’y a pas de groupe placebo alors qu’il y a bien un groupe contrôle (produit à l’efficacité reconnue, déjà confrontée au placebo) sous prétexte, semble-t-il, que ne recommande pas moi-même l’usage de rince-bouche, et à conclure avec emphase : « Il n’y a donc aucun – je répète aucun – fondement scientifique pour tous les autres bénéfices proposés ci-dessus [en début de page]. »

  37. Bravo pour l’article ! Si tu as du temps à perdre, cet article de blogue sur le sujet du oil pulling est assez intéressant: http://www.donotlink.com/pf7

  38. Bonjour Oliver,

    J’allais t’écrire : « Il y a longtemps que je n’ai pas ri autant. Décidément, je crois que je vais visiter ton site plus souvent, surtout que peut être que le rire serait plus efficace pour éliminer les soi-disant toxines! Qui sait? »

    Mais suite à la controverse que suscite ce sujet et du fait que tu encourages les gens à se forger leur propre opinion, j’allais faire le test et te revenir. Cependant, lorsque je lis les bénéfices que cette technique est censée procurer, je ne vois aucune raison pour m’y attarder davantage. En effet, j’ai une très bonne santé dentaire, je n’ai de problème de carie, ni de migraine, ma peau est saine et douce, etc. Il faut croire que mes bonnes vieilles habitudes d’hygiène et alimentaires sont bonnes. Somme toute, je crois que je vais en rester là.

    Je vais cependant continuer à te lire, car tes sujets sont très instructifs et que tu es si drôle.

    Hum! et si l’effet placebo y est pour quelque chose?

    Suzanne 

  39. Bonjour à nouveau Olivier,

    J’aimerais recevoir ton opinion sur une autre réflexion concernant le bain de bouche à l’huile.

    Il appert que la bouche est pleine de microbes, des bons et des moins bons. Les bons microbes contribueraient, entre autres, à abaisser la tension artérielle – facteur de risque de crises cardiaques et d’attaques cérébrales – en produisant des nitrites nécessaires à la dilatation des vaisseaux sanguins. Selon des chercheurs, certains bains de bouche ont été identifiés comme étant nocifs pour le cœur, car ils tueraient non seulement les mauvais microbes, mais aussi les bons (Kapil, V. et al., 2013). Voici l’hyperlien :
    http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0891584912018229

    Même si l’huile végétale est un produit naturel, je me demande alors si son utilisation pendant 20 minutes ne détruirait pas aussi des bonnes bactéries, surtout que les adeptes de cette méthode semblent lui attribuer des propriétés puissantes. Bien qu’il faille une étude scientifique pour vérifier la situation, ce qui n’est certes pas possible présentement, je me demande ce que tu en penses. Pour ma part, j’imagine que l’excès dans toute chose n’est pas bon, même au niveau de l’hygiène buccale. Qui sait?

    A+

    Suzanne

  40. Bonjour à toi

    Je suis tombé sur ton site par pur hasard
    Je ne suis pas un médecin ni une grano, je fume la cigarette, je mange du McDo et quand je fill coupable j’essaie de manger un peu de légumes comme tout le monde mais ce n’est pas mon mode de vie, je préfère vivre que de me priver de tout

    Je tenais juste à te partager quelques infos juste pour ta curiosité personnel tu n’as même pas à afficher ce commentaire si tu n’as pas le temps ou l’envie (de toute façon il y en a tellement y’a 4 personnes Max qui se rendrait jusqu’au mien )

    Je savais même pas que c’était devenu une mode (c’est de valeur ça rend la chose loufoque et louche) je me “calisse” un peu des avis de masse

    Mais je sais une chose, ce traitement agis principalement sur le candida
    Un champignion que presque TOUT le monde a dans tout le corps mais à différente quantité

    Le corps est obliger de “dealer” avec ce fouteur de trouble au lieu de s’occuper de plein d’autre problèmes.
    C’est la seule raison pourquoi quand on s’en débarrasse on voit plein de problèmes de santé disparaître par “magie”, c’est juste parce que le corps est pus pogner a s’occuper d’un “enfoiré” de champignon qui fais des ravages et prends une grosse partie de son attention et qu’il a maintenant le temps de s’occuper des autres problèmes qui était en attente, that’s it that’s all!

    Pour le reste des “toxines” honnêtement je peux pas me prononcer la dessus c’est trop vaste et je suis pas une professionnel

    Tu veux un test simple et facile pour voir si t’as le candida (comme tout je monde anyway)
    Tu prends un verre d’eau et tu crache (doucement!) à la surface, une salive normal ça reste en salive, petites bulles, clair et s’étend doucement à la surface , une salive pleine de champignon fini par couler vers le fond ,c’est comme visqueux et trouble avec des petits points blanc si en plus t’es chanceux et t’as des parasites, alors tu crache et tu regarde le verre d’eau de côté pour voir ce qui se passe, plus t’en a, plus ça coule vite jusqu’au fond.

    Tout le monde en as, mais tu peux t’en débarrasser avec le oil pulling, c’est long (tu dois enlever les champignons de tout le corps en passant par la bouche un rinçage a la fois, shit!!!!!!!!) , c’est plate, on se sent con avec ça dans la bouche (si je trouve la recette qui passe par l’autre bout je me ferai une joie de te la partager pour tes test photos lol!) , mais avec le test du verre d’eau tu peux vérifier tes progrès et enfin un jour tu peux dire a ben mon “tabarnak” je t’ai eu!

    Bien sur ça va revenir, on mange d’la marde, on fume, on boit, on vie, mais bon moi j’aime mieux me gargariser la bouche au besoin (quand le candida est pus la j’arrête je suis pas sado-maso) pour me remettre a neuf de temps en temps au lieu de me priver a tous les jours de ce que j’aime et de vivre une vie en santé mais un peu plate.

    En passant je suis assez sceptique sur tout les trucs “miracle” mais j’ai appris et testé tout ça grâce à une amie, qui s’adonne a être une des meilleurs neurologue au Québec alors j’me suis dit bon ok, on va essayer pis on verra, et finalement j’ai pas été déçu.

    Mon message est plein de fautes et de sacres mais c’est le message qui compte pas le messagé…

    • “Tu prends un verre d’eau (…) une salive pleine de champignon fini par couler vers le fond”

      Cette partie m’a vraiment fait rire !!! Ça serait super de diagnostiquer les infections parasitaires de la sorte. Ça confirme tellement ce que j’ai dit à propos de l’émulsion huile/salive.

      Olivier

      • c’est quoi le lien entre cracher dans un verre d’eau et l’émulsion huile/salive ? on ne crache pas de l’huile là… à moins que tu ne voulais parler que de la crédulité des gens ?

        pour ma part je ne l’ai jamais essayé mais j’avais déjà lu ça quelque part d’autre… mais qu’est-ce qui pourrait expliquer que la texture du crachat change à mesure qu’une infestation disparait ?

  41. http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/09/07/19005-lhuile-coco-est-bonne-pour-dents

    Tu désires tellement ridiculiser le sujet que ton ‘analyse’ est biaisée d’emblée. Un peu de rigueur te rendrait plus crédible.

  42. Bonjour Olivier,
    Heureuse de voir que vous vous souvenez de vos cours. Ce qui m’inquiète dans votre approche scientifique c’est que vous compariez la salive avec de l’eau. Où donc avez vous fait vos études ?
    Blague à part, je comprends qu’un pharmacien soit ennuyé au premier degré devant la perspective de ne plus vendre de dentifrice, cependant une bonne éthique et une ouverture d’esprit sur la naturopathie vous permettrait d’envisager une nouvelle niche pour votre métier plutôt que d’être méprisant à propos de toute une partie de la population. L’un n’empêche pas l’autre. Celui qui change d’avis me semble bien plus intelligent et utile pour la société que celui qui veut avoir raison à tout prix, parce qu’il craint l’inconnu. Mais je suppose, à lire les commentaires, que ce blog est plus un blog corporatiste de confrères ou d’anciens camarades étudiants qui se serrent les coudes qu’un blog réellement d’utilité publique, donc inutile de m’y attarder. Je sais qu’en France ce métier n’est pas un métier facile, mais j’espère que nos pharmaciens sont un peu plus ouverts et réellement plus soucieux du bien-être de leur clientèle. J’y vois là un avenir pour la profession. Il est certains que les personnes qui sont soucieuses de leur santé et qui sont plein de bon sens se méfieront désormais de vendeurs qui cherchent à ridiculiser systématiquement ce qui est naturel. Bonne continuation.

    • Merci pour ton commentaire Sophie. Cela dit, j’espère sincèrement que tu ne crois pas vraiment que ça change quoi que ce soit dans la vie des pharmacien(ne)s que les gens achètent du dentifrice ou non.

      Quand tu dis “blog corporatiste de confrères ou d’anciens camarades étudiants qui se serrent les coudes“… tu veux parler de mon site web, que j’ai créé et que j’administre seul, de manière indépendante de tout commanditaire et essentiellement bénévole ?

      Je vais présumer que ton commentaire relève davantage de l’ignorance que de la mauvaise foi, si tu le veux bien.

      Sinon, je te donne raison pour la salive qui n’est pas de l’eau.

      Olivier

  43. Je n’avais jamais entendu parler de ça avant ce matin dans un e-mail genre médecines douces mais je m’y intéresse parce fumeuse qui boit beaucoup de café j’ai les dents tâchées et pas mal de tartre malgré les brossages et le détartrage chez le dentiste..donc je fais direct une recherche sur le net histoire d’en savoir plus et ton lien est le premier.. Alors bon je n’ai encore rien lu de ton site mais à priori je me dis “un pharmacien qui louerait une médecine douce” ce serait une grande première hein 😀 je lis le truc et je pouffe de rire évidemment parce que moi je ne le sens pas super bien le coup de l’huile.. ensuite je lis les commentaires (tous) et je me dis que ça semble assez controversé cette histoire. Je décide d’essayer par moi-même pendant que je fais autre chose je sais déjà que de toute façon je n’ai pas la bonne huile, aucune notion concernant les éventuels bénéfices pour la santé mais je m’en fous un peu je voudrais surtout un peu moins de tâches sur mes dents (oui oui sans le tabac ça irait mieux je sais) et que je ne tiendrai sûrement pas 20mn de tout façon…
    je teste avec ce que j’ai comme huile : une huile bio de fabrication artisanale colza/sésame/noix/chanvre/onagre destinée à mes salades.
    Premier sentiment : ce n’est pas du tout désagréable cette huile dans la bouche, je pensais que ça allait être immonde, ben non en fait c’est même plutôt agréable.
    Deuxième sentiment : c’est fatiguant musculairement, ça fait un peu mal aux joues je sens bien que je ne vais pas tenir longtemps,
    Alors bon finalement je tiens en trainant sur le net un bon quart d’heure, je sens comme des petites particules qui se détachent au fur et à mesure.. ok bon j’en ai marre je vais cracher ça. Donc effectivement le brassage a émulsionné l’huile comme je m’y attendais aussi et je ne vois pas les petites particules que je sentais dans la bouche, peut-être sont-elles minuscules. Je me brosse les dents avec mon dentifrice habituel et surprise : ben c’est pas mal ! il y a bien un petit blanchiment, les tâches sont toujours là bien sûr mais semblent moins marquées. Bon j’ai envie de recommencer pour voir si le résultat a tendance a être mieux ou pas. Je recommence sous ma douche une petite dizaine de minutes, même sensation de sentir des petites particules se détacher curieusement au bout d’un moment et pareil après je crache et je ne les vois pas. Re brossage histoire de changer le goût dans ma bouche et là… ben c’est très net il y a un vrai blanchiment.global et des tâches moins jaunes.
    Résultat de mon test : oui je suis agréablement surprise par l’effet blancheur et clairement je vais tester sur une plus longue durée pour voir l’effet réel sur le tartre et les tâches à la longue. bon par contre aucune idée si ma bouche est plus saine du point de vue microbes ou pas hein. Je laisse ce genre de résultat à ceux qui voudront bien en faire l’étude.

  44. Sur l’élimination potentielle du tartre, est-ce qu’une “bête” réaction chimique ne pourrait pas avoir lieu entre ledit tartre et l’huile ? Une version adaptée d’un décapant de peinture quoi… Pour ensuite être éliminé par brossage.

    Je laisse aux chercheurs le soin de chercher ^^ et pour l’instant j’en reste à mon dentifrice et ma dentiste (ce qui me fait penser que je dois prendre rendez-vous tiens!).

  45. Hihihi !!! Un des avantages non négligeable des non adeptes est probablement que le praticien holistique ne peut pas faire de propagande 3 fois 20 minutes par jour, étant incapable de parler pendant le bain de bouche. Il ne peut donc pas cracher de l’huile sur le feu….

  46. Frédérique Lavoie

    Pharmaciens=compagnies pharmaceutiques=ventes de produits chimiques=$$$…
    Tout est là, merci bonsoir!

  47. Frédérique Lavoie

    Tu es le bienvenu. Tu vas voir que dans mon monde, la méthode scientifiques a une certaine valeur. Dans le tien, tu n’as aucunes crédibilité avec tes petits tests ridicules. À chaque fois que j’entend un pharmacien ou un médecin dénigrer des soins de santé naturels, je me dis que ça doit être efficace, et je l’ai dans le mille à tout coup. Merci de me le recomfirmer!

    ”Le pouvoir est dans la nature.” ”Que l’aliment soit ton seul remède.” Hippocrate
    ”la médecine est une putain et son maquereau c’est le pharmacien.” Renaud
    Ciao!

  48. Tu vas voir que dans mon monde, la méthode scientifiques a une certaine valeur

    D’accord,

    Dans le tien, tu n’as aucunes crédibilité avec tes petits tests ridicules. À chaque fois que j’entend un pharmacien ou un médecin dénigrer des soins de santé naturels, je me dis que ça doit être efficace, et je l’ai dans le mille à tout coup.

    Bon, possible que ça fonctionne comme ça dans ton monde (imaginaire) et que la durée moyenne entre le début et la graduation des étudiants aux PhD dure en moyenne 6 mois, ce qui est, somme toute, impressionnant (et oui, pas dans le bon sens du terme). Dans le monde réel, c’est une toute autre histoire.

    Essentiellement, tu travaille à définir ton hypothèse favorite (8 mois de travail en moyenne pour une revue de littérature) puis ensuite, tu travaille à démolir (peut-être un mot extreme mais ça reste néanmoins un bon principe à suivre pour faire un meilleur travail d’élimination des biais) cette hypothèse en essayant de trouver où tu fais erreur en testant d’autres hypothèses…10, 20, 30, ou 90 hypothèses en faisant des recherches dans la littérature scientifique pour des découvertes et des méthodes alternatives qui pourraient mieux expliquer les résultats de ta recherche.

    Donc essentiellement, on a d’un coté, la confirmation de biais (2ième paragraphe cité en italique) et de l’autre, on a une méthode rigoureuse d’élimination des biais qui utilise un nombre impressionnant de personnes (chacun dans son groupe et il y a des groupes en quantité industrielle) qui utilisent les publication des autres personnes (et groupes) pour valider leurs hypothèse et lorsqu’un bassin impressionnant de personnes (1000, 10 000, 100 000) se mettent d’accord pour sélectionner une ou quelques hypothèses qui sont les meilleures et les plus valides qui alors deviennent des théories scientifiques, sur lesquelles évoluent d’autres hypothèses qui à leurs tours deviendrons des théories si elles sont sélectionnées.

    Pendant ce temps là, si on appliquerais la même méthode aux soins de santé naturels. il y en aurait beaucoup de monde au chômage donc il faut trouver une méthode alternative pour valider les soins de santé naturels :) la confirmation de biais.

    Cheer :)

    Alain

    • à lire ta description de la methode scientifique… y’a pas grand chose de scientifique dans cet article, dans ses commentaires, et hum… dans le monde en général.

      quand on entends des ‘leaks’ de ce qui se passe réellement quand des grosses compagnies pharmaceutiques veulent faire approuver leurs produits pas la FDA (et les documentaires que j’ai vu étaient des trucs des USA, mais ça se fait surement ailleurs aussi). des études truquées. des effets secondaires banalisés. etc… c’est clair qu’il ne faut pas passer outre le facteur $$. qui controle beaucoup de ce qui se passe dans le monde en ce moment.

      je ne suis pas du milieu, je n’ai pas toutes le informations nécessaires pour me prononcer. mais je suis sceptique autant du milieu pharmaceutique ‘conventionnel’ que de celui des produits naturels. des charlatans qui veulent faire fortune il y en a de tous les côtés. il serait naif de croire que la corruption est absente de la science.

  49. Bonjour le pharmachien haha,

    Je voulais juste te féliciter pour ton blog (mon premier commentaire ici en 1 an) et j’ai particulièrement apprécié cet article car je trouve l’expérience pratico pratique très fun.
    En dépit de tous ces scientifiques qui viennent te sauter au cou pour les “erreurs” ou les blagues / vulgarisations scientifiques, je voulais juste te dire que au moins toi tu as fais le test, tu l’as mis en image, et tu as mis ton ressenti par rapport à tes réflexions de scientifique. Et c’est en cela que ton blog est riche.
    Je salue le pratico pratique et les méthodes participantes.

    Bonne continuation sur ce blog qui nous fait mourir de rire.

  50. Mon nom est Thomas, comme Dans Thomas qui doit voir pour croire..
    Votre truc m’a donné l’envie folle de tester le bain de bouche a l’huile de coco
    Dans mon cas.
    J’ai besoin d’un curetage a 300$ Pour un nettoyage en profondeur de mes gencives,
    J’ai mal et ça saigne au point où la soie d’entaire me fait la même perception q’un bazooka.
    Bref,je me suis lancé il y a 2 semaines avec la potion…
    1 c à thé d’huile de coco Bio apres mon déjeuner
    Je laisse dans ma bouche 15 à 20 minutes.
    Je me prépare pendant ce temps donc cest ok.
    Je crache!!!
    2 semaines apres
    Je ne saigne plus!
    Je n’ai plus mal!
    Mes dents sont blanches comme du lait
    Et le comble!!!!!!
    Je n’ai plus besoin de curétrale et ma dentiste se gratte encore la tête .
    Thomas

    • Des témoignages comme le tien j’en ai vus beaucoup ! J’ai vu aussi beaucoup de personnes drogués par les médicaments devenir des loques humaines ! Bravo Thomas tu vaux bien des pharmachiens (c’est un bon pseudo ça qui veut tout dire…)

  51. 1- Le oil pulling se fait avec l’huile de coco ou de sésame
    2- Il faut laisser agir plus de 15 minutes pour que ce soit efficace
    3- Les résultats notables arrivent généralement après 10 jours, et les résultats plus profonds après 1 mois.
    4- Conclusion: Il faut avoir bien tester pour donner un avis éclairé.

  52. Alors moi je fais du oil pulling depuis un an deja. Les japonais le font, nos amis de l’Inde le font, les allemands le font, pourquoi pas les français ? :-) J’avais la langue toute coupée, irritée et depuis tout va bien. Mes dents sont definitivement plus blanches et j’ai moins de tartre, confirmé par mon dentiste qui par contre s’est empressé de me dire que cela n’avait surement rien à voir avec le oil pulling car aucune étude scientifique le prouve ! je m’en moque, cela fonctionne chez moi apparemment. Et c’est très agréable à faire, contrairement à ce que beaucoup pense. Moi je fais cela avec de l’huile de sésame. J’entame ma deuxième année et je vais surement continuer pendant longtemps !

    • Le oil pulling peut faire perdre beaucoup d’argent aux dentistes et ça les énerve que ce soit aussi efficace. La médecine naturelle peut faire perdre beaucoup d’argent aux médechiens et aux pharmachiens et ça les énerve aussi…La santé ne les préoccupe pas, c’est leur portefeuille qui les préoccupe

  53. En effet y’a peut-être juste 3 mini mini études qui ont été réalisé la dessus, par contre je pense pas qu’une micro étude de trois jours improvisé de même ne soit vraiment plus concluante 😛

  54. Question: et si c’était le fait de remuer un liquide dans la bouche pendant aussi longtemps (15-20 minutes) qui avait des effets bénéfiques? Est ce que les études qui comparent Chlorexhidine et huile utilisent un même temps de “traitement”? Il est certain que se rincer la bouche pendant 15 minutes doit avoir un effet bénéfique juste parce plus de mini particules de nourriture ont l’occasion de se détacher des moindres recoins de la bouche. Je n’ai pas lu les “études” donc peut être que l’effet de la variable “temps” a été pris en considération, mais si non, ces études sont mal construites.

  55. Je ne sais pas si ça peut aider les coquettes et les coquets qui rêvent d’un sourire éblouissant, mais j’ai personnellement testé le tea tree avec succès. Trois gouttes d’huile essentielle de tea tree sur la brosse à dents, ajoutées au dentifrice : on brosse trois minutes, comme d’hab’, on rince et là, on ne reconnais pas ses quenottes éclatantes de blancheur ! Cela fait plus d’un an que j’utilise le tea tree, sans dégâts collatéraux. Tous à vos brosses !!!

  56. L’ignorant, celui qui ne sait pas de quoi on cause, parle toujours au nom de tout le monde.
    Citation de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 29 octobre 1864.
    Read more at http://www.mon-poeme.fr/citations-ignorant/#jvUF6Zk7V3BCGgOx.99

  57. Francoise Camus

    Pour info: Bains de bouche à l’huile de sésame : validation scientifique

    Ces pratiques millénaires fondées sur l’empirisme ont été évaluées par une équipe de chercheurs. Les résultats de leur étude ont été publiés en mai 2008 dans un journal indien*.
    Pour évaluer l’efficacité des bains de bouche à l’huile de sésame, celle-ci a été comparée aux performances d’un produit chimique, la chlorhexidine, un antibactérien incorporé dans de nombreux bains de bouche.
    Les chercheurs ont étudié l’impact de l’huile de sésame et de la chlorhexidine sur la prolifération de Streptococcus mutans, bactérie buccale cariogène, c’est à dire impliquée dans la survenue de la carie dentaire.

    6 févr. 2011 – Efficacité des bains de bouche à l’huile de sésame dans l’hygiène des dents, contre le déchaussement et en prévention de la carie dentaire.

    • Oui, exactement comme je dis dans l’intro :

      “Trois mini–mini–études (du même chercheur indien) ont été réalisées sur le bain de bouche à l’huile. Dans le scénario le plus optimiste possible, le traitement pourrait améliorer l’haleine… et ça s’arrête là. D’ailleurs, dans l’une de ces études, la méthode huile-bouche s’est avérée moins efficace qu’un rince-bouche standard.”

      Olivier

  58. ARK à l’huile d’olive!!! À l’huile de coco ce n’est pas dégueux, entk pour moi car j’aime la noix de coco…

  59. Merci pour cette expérience! Je fais la méthode oil pulling depuis 2013 (on & off je l’avoue) et je remarque une différence dans mon haleine le matin au réveil. Je le fais à l’huile de sésame. Aussi je trouve que mes dents sont nettement plus blanche et et qu’il n’y a pas de saignement au brossage. Mais c’est mon expérience personnel, donc pas une science infuse 😉

  60. Ah, cette page me fait toujours autant rire 😀 C’est par elle que j’ai découvert votre chouette blog, en cherchant des informations sur les bains de bouche à l’huile. J’avais lu qu’ils pouvaient vous dispenser d’un détartrage, et vu ma peur du dentiste ça donnait envie ! Bon, encore un truc trop beau pour être vrai… Mais je fais quand même de temps à autre un bain de bouche avec une cuillerée à café d’huile de coco, parce qu’en plus d’avoir bon goût elle pourrait vraiment avoir des vertus pour les dents : http://www.ait.ie/aboutaitandathlone/newsevents/pressreleases/2012pressreleases/title-16107-en.html
    Par contre, hors de question de m’esquinter les mâchoires pendant 20 min : 2 me semblent suffire largement pour profiter des bienfaits et que les enzymes de la salive fassent leur travail (puisqu’apparemment ça fait partie du processus pour avoir un effet anti-bactérien). Et hors de question aussi de gâcher : comme je ne suis pas dans un trip d’élimination des toxiques et que “même pas peur des acides gras saturés”, je déglutis courageusement !
    Si ça pouvait éloigner le dentiste… Mais pour reprendre le mot de Churchill : “Un pot d’huile de coco éloigne le dentiste… pourvu que l’on vise bien.”

  61. Philippe COURTES

    Salut Olivier , juste quelques remarques : Il me semble que tu es plus attiré par le “buzz” que par l’objectivité ; en effet tu ne remets rien en cause de ce qui est proposé pour l’hygiène buccale de supermarché et tu considères sans le dire explicitement que les gens suivant une médecine ou une hygiène de vie ne correspondant pas à tes vues ou à tes résultats d’expériences approfondies (mdr) , sont des gogos . Tu remets en question des médecines millénaires comme l,Ayurveda du haut de tes quoi? 30ans ? ,libre à toi d’utiliser les médocs qu on te propose sur le marché ,( les labos t’aiment ) , et de te laver les dents avec une pâte au fluor mais ne considèrent pas ceux qui suivent une hygiène de vie issue de connaissances millénaires comme des ignorants juste fans de Gwyneth Paltrow .
    Sur le sujet concernant les ongles et leurs champignons , tu as ,il me semble , un raisonnement bien court et bien stéréotypé sur ce qu’étaient les hippies et leur idéologie. Crados , parasites se reproduisant anarchiquement etc ,etc . Tu devrais t’informer un peu plus avant de partir sur des postulats de base de ce niveau . Lis donc un peu quand tu n’es pas en train de te gargariser(!!!)
    devant ton écran , les penseurs et têtes de file du mouvement hippie : Allen Ginsberg , allan Watts , Jack Kérouac , Bob Dylan etc… pour résumer tu fais partie des gens qui parlent beaucoup pour dire peu et d’humilité n’ont pas du tout ! Enfin ,tu fais rire ! Même sans tes BD !

  62. T’es déprimant le pharmacie anti-médecine naturelle ! Continue à vendre de la drogue dans ta pharmacie en prétendant que ça peut guérir !

    Tu peux aller droguer le monde dans ta pharmacie mais n’empêche pas les personnes intelligentes de s’occuper de leur santé !

    Tu fais du tort aux autres en dénigrant les médecines douces ! La médecine traditionnelle c’est PIQUER DROGUER COUPER et IRRADIER ! C’est ça ta conception de la santé ? Tu es vraiment un bon pharmacien drogueur et idiot !!!

  63. Je n’arrête pas de voir des témoignages semblables => LES BÉNÉFICES DU OIL PULLING

    Le oil pulling est principalement bénéfique pour la santé des dents, gencives, de la bouche, de la gorge et des sinus. Il laisse la bouche propre et fraîche, fortifie les gencives, blanchit les dents, réduit la plaque, prévient les caries, la mauvaise haleine, et soulage la congestion nasale. L’Ayurveda affirme aussi que le oil pulling peut purifier le corps entier puisque qu’ils croient que chaque section de la langue est connectée à un organe du corps tels que les reins, les poumons, le foie, le coeur, le petit intestin, l’estomac, le colon et la colonne vertébrale. Certains disent même qu’il pourrait soulager les migraines et les allergies, réduire la congestion des sinus, soulager l’insomnie, éclaircir l’esprit, augmenter l’énergie et aider à prévenir une variété de maladies.

    Personnellement, je pratique le oil pulling pour la santé de mes dents et pour l’effet détoxiquant et vivifiant qu’il me procure. Après l’avoir fait je me sens instantanément fraîche et revigorée. J’ai remarqué que mes dents sont définitivement plus blanches, et que mon système immunitaire est plus fort depuis que je le pratique. Je n’ai pas été malade une seule fois depuis que j’ai commencé le oil pulling l’automne dernier. C’était le premier hiver depuis des années où je n’ai pas eu le rhume ou la grippe. Et croyez-moi, cet hiver était particulièrement prolifique en microbes. Tout le monde autour de moi a eu le rhume et je suis la seule à s’en être sortie indemne. Mon beau-père a beaucoup de problèmes de gencives et a remarqué une amélioration incroyable au niveau de la santé et la force de ses gencives après seulement quelques semaines d’utilisation.

  64. Tu es un petit rigolo présomptueux qui fait du buzz ,tu prétends que le oil pulling n’a aucune base scientifique,tu t’emportes un peu mon gars,ca fonctionne a merveille mais uniquement avec l huile de coco.Tu t’es mal renseigné,recommence donc ton experience petit présomptueux.

  65. J’ai essayé aujourd’hui pour la 1ere fois avec de l’huile de noix de coco. Avoir l’huile dans la bouche en format solide pendant 1 minute avant que ça fonde et devienne liquide ma vraiment levé le coeur. J’ai failli vomir à plusieurs reprises…tellement dégueulasse! Mais une fois fondu, j’ai trouvé ça moins pire. C’est vrai qu’après seulement quelques minutes, j’avais vraiment mal aux joues. Je vais probablement tenter l’expérience pendant quelques jours (pe semaines) avec une huile de noix de coco liquide pour voir si ça un effet sur la blancheur de mes dents…..par simple curiosité!

  66. Il semble y avoir plus d’expériences sur le sujet aujourd’hui. Par exemple: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2225411016300281

    Pourrais-tu mettre à jour ta page en incluant les récentes découvertes?

  67. Pingback: Essayez l'Oil pulling pour un sourire Colgate | Beau Savoir

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)