J’haïs les hémorroïdes

Je déteste tellement les hémorroïdes que j’ai écrit une BD entière sur le sujet.

Je ne vois vraiment rien d’autre de pertinent à dire dans cette introduction. Ma haine suffit.

Mais ne pensez surtout pas que j’ai des hémorroïdes… non non, vraiment pas. J’en parle uniquement parce que c’est mon travail… vous comprenez.

Amateurs de tuméfaction périanale et d’inflammation sphinctérienne, cette BD s’adresse à vous.

Intro sur les hémorroïdesCauses des hémorroïdes et enflureTraitement des hémorroïdes partie 1Traitement des hémorroïdes partie 2Conclusion sur les hémorroïdes

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

77 Responses to J’haïs les hémorroïdes

  1. Pour les soigner : tisane de mélilot tous les soirs. Alors oui on dirait du foin, et c’est pas très bon mais mon père ne jure plus que par ça pour les soigner. Et bon courage!

  2. bonjour : vous avez oublié une cause…l’accouchement….hé oui la pression est forte dans ces moments….
    voilà j’en ai un gros depuis qui en revanche ne me fait jamais souffrir, donc je consulte pas…

    • J’allais le dire l’accouchement! ou comment découvrir à 00h, seule dans le noir, que non seulement ton périné est tout moisi des fesses mais qu’en plus la moitié de ton anus est retourné comme un gant et que 50% de tes saignements viennent de là… que du bonheur comme on dit

  3. Suite a une intoxication alimentaire (pas une indigestion: une semaine d’hosto, plié en deux et diarrhée sanglante, super quoi) j’ai eu le souci en question et le gastroentérologue ma dit que si c’est gênant ou douloureux ils font une intervention chirurgicale assez simple, une petite incision et désinfection+pansement derrière, mais que c’est un peut plus désagréable et souvent elles partent toutes seules.

    Il m’a aussi dit que quasiment une personne sur deux a des hémorroïdes au moins une fois dans sa vie voir plus souvent pour les personnes qui ont des constipations ou diarrhées, a voir si c’était pour me rassurer cela dit je ne pense pas.

  4. Rambo a un bandeau noir et non pas rouge? C’est inacceptable. Je suis outrée.

    • C’est à cause de la pluie, ça donne l’impression que son bandeau est noir, mais en fait il est devenu rouge très foncé……………

      … OK j’ai gaffé. Mais c’est maintenant corrigé !

      A+

      Olivier

  5. Tout le monde en a, mais en 25 ans je n’en ai jamais eu. Je croise les doigts pour que ça dur, ça a l’air d’une belle saloperie x)

  6. ha ha dans les trucs de grand mères un mien s’enfilait une gousse d’ail dans le cul, mais à mon avis c’est dangereux, et ça doit piquer. Moi je mets de la pommade avec corticos et anesthésiants, lingette ou douche, et on tamponne puis ça passe, c’est une externe, au pire le froid sur le cul en cas de crise.

  7. Sans compter la coloscopie tous les 3 ans, là c’est la fête à la rondelle (pardon)

  8. L’intrait de marron d’inde c’est super efficace ! Enfin il parait… J’en ai jamais eu hein…

  9. Girard Laliberté

    Je ne peut pas m’enpecher de remarquer que depuis environs 1 mois la madame sur la page d’accueil a un chat sur son chandail

  10. J’en ai déjà eu . j’avais de la misère a marcher et comme je devais me déplacer pendant mon travail mon employeur m’a demander un papier du médecin pour justifier mon absence. La docteur qui semblait pas contente, a entrepris de me remettre ca en dedans. J’ai hurler de douleur!!! Je me suis rendu a ma voiture et je les ai senti ”re poper” a L’extérieur en m’assoyant dans la voiture. Bref, je m’en rappelle encore 15 ans plus tard et je ne souhaite pas ca a personne!

  11. Marie-Hélène

    J’ai tellement ri pour l’image de Rambo que j’ai presque “vaporisé” mon écran de café. J’ai ri aux larmes. Merci!

  12. Janie Hamel, pharmacienne et moman

    Une vieille garde-malade à l’hôpital où j’ai accouché il y a 29 ans utilisait le “doigt de glace”. Une débarbouillette mouillée roulée comme une saucisse hotdog et congelée, puis appliquée 10-15 minutes à la fois à l’extérieur. Ça aidait à diminuer douleur et inflammation. Je recommande ça à mes patients.

  13. J’ai eu une patiente en natalité qui m’a dit de prendre des poches de thé infusé tiède et mettre ses dites poche ou il y a les hémorroïdes (on s’entend ceux externe et non interne) et ça aiderait a les faire diminuer…. J’ai jamais essayer parce que j’en ai pas 😛 😛 mais ça serait a voir si sa fonctionne vraiment 😀 😀

  14. Mon grand-père s’est trompé de bouteille et a mis du liniment Minard (vieux médicament à base de camphre et d’essence de térébenthine, entre autres) sur ses hémorroïdes . Selon grand-maman, il a dansé presque tout nu en hurlant une dizaine de minutes, mais après, c’était fini.Mais si j’en avais, moi, je n’essaierais pas.

  15. Stephanie Demers

    Des pommades d’argile verte. Suggéré par ma sage-femme après un accouchement. Ça marche vraiment!

  16. Pierre Paquette

    Mon ancien voisin du chalet disait de manger des aiguilles d’épinette. En fait, je ne me souviens pas s’il fallait les avaler ou simplement les mâcher; je pense que c’était simplement de les mâcher pendant une quinzaine de minutes.

  17. Dans les causes il manque l’accouchement… d’un bébé de 9 livres et 7 onces… ce qui est exactement le poids de ma fille à la naissance mais j’en ai pas hein ? Hehe… Et petite coquille dans la BD, l’astérisque concernant les méthodes ancestrales se trouve après l’option 1 et non après les dites méthodes ancestrales. :)

  18. Hahaha… Euh… Pas certaine que j’opterais pour l’un des remèdes “grand -mère” proposés en commentaires! Une formule genre ” Préparation H” me convient parfaitement! (simple, rapide et efficace)

    Etrange… personne n’a demandé la différence entre les hémorroïdes internes et externes… hmmm est-ce tabou ? LOL Bon, pour mon éducation personnelle… peut-on m’éclairer ? J’ai entendu dire que les externes “piquaient” tandis que les internes “saignaient” ??? Suis-je dans le champ ?

    Mais ne pensez surtout pas que j’ai des hémorroïdes… non non, vraiment pas. Je demande uniquement parce que je suis curieuse… vous comprenez ? 😉 😛

    • Salut Anie !

      Ah, toi non plus tu n’as pas d’hémorroïdes ? On est donc ben cools tous les deux !

      Je voulais parler de la différence interne VS externe, mais ça m’apparaissait superflu dans la BD, donc je me suis gardé ça pour les commentaires.

      C’est pas mal difficile de faire la différence entre des hémorroïdes internes et externes à la maison. Les deux peuvent saigner (ex. du sang rouge sur le papier toilette) et les deux peuvent faire plus ou moins mal. La différence est vraiment anatomique avant tout. Ça fait aussi une différence pour le traitement : pour soigner des hémorroïdes internes, il faut insérer la crème/onguent/mousse/etc à l’intérieur avec un embout sur le tube. La plupart des tubes de préparation pour les hémorroïdes viennent avec un tel embout.

      Je suis moi aussi ébahi de voir que la section commentaire de cette BD est devenue un babillard pour les remèdes de grand-mère douteusement hilarants ! Sur le sujet d’ailleurs :
      http://lepharmachien.com/quiz-remedes/

      A+!

      Olivier

  19. Moi je me suis fait prescrire un médicament qui s’appelle Pronctofoam, c’est GÉNIAL! Vraiment plus efficace que le Préparation H ou le Anusol… Parlez-en à votre médecin!

    • Proctofoam-HC = mélange d’un anesthésique local (pramoxine) et de cortisone. Beaucoup de préparations pour les hémorroïdes sur ordonnance ressemblent à peu près à ça en termes d’ingrédients !

      Olivier

  20. J’ai une question à propos du coussin beigne: mais à quoi ça sert d’abord? Dans mon domaine, je dois souvent expliquer à des clients/familles que c’est le pire “traitement” contre les plaies de pression. Sans l’avoir recommandé comme tel, je pensais que ça pouvait être utile pour soulager les hémorroïdes. Mais sinon… Est-ce un jouet de piscine vendu en pharmacie?!

    • Salut Sophie !

      À ma connaissance, le fameux coussin en forme de beigne n’est utile que pour les problèmes au niveau des organes génitaux (ex. post-chirurgie). Si quelqu’un connaît d’autres utilisations fiables, ou en sait plus à ce sujet, laissez-nous savoir !

      Olivier

      • Mon père a eu le coussin en forme de beigne après une chirurgie au colon (pour enlever une tumeur). C’est pour enlever la pression sur l’organe en post-chirurgie.

      • Bonjour, je suis infirmière et on recommande le beigne après un accouchement, lors que la maman a dû se faire faire des points de sutures au niveau du périnée.

  21. Tout le monde en a? Je n’en ai jamais eu je dois être chanceux. J’ai des pierres aux reins par exemple… je pense que j’aimerais mieux les échanger contre des hémorroïdes.

  22. En fait, les scientifiques, ce sont les gars de Mythbuster?

    • Woah………… non vraiment pas, mais j’avoue qu’il y a une ressemblance.

      Une autre lectrice pensait que le gars de droite était Walter White de Breaking Bad.

      Toutes de bonnes hypothèses !!!

      Olivier

  23. Ne peut pas répondre aux commentaires pendant 10 jours? Utilisation des méthodes ancestrales (repos) pour soigner les hémorroïdes??? Ça m’apparaît clair!

  24. Ces fameux hémoroïdes… moi j’en ai suite à ma première grossesse. J’en avais jamais eu avant… je me demandais est ce qu’ avec la fameuse crême de préparation H les hémoroïdes finissent pat rentrer tout seul?

    • Salut Isabelle !

      La plupart des hémorroïdes finissent par guérir tout seuls, avec ou sans traitement. Par contre, les hémorroïdes de grossesse peuvent être pas mal pires que la normale. L’idéal est de demander au médecin de jeter un coup d’oeil (!) lors des suivis.

      Merci pour la question et à bientôt !

      Olivier

  25. Bernard Gélinas

    La préparation H est faite à base d’huile de requin. Imaginez un instant la scène: un ”soufrant” assis sur le trône de sa chaise percée et qui se fait attaquer les hémorroïdes par le requin du film ”Les dents de la mer”! Quelle ”chirurgie radicale”!

    • Salut Bernard !

      Fait intéressant : les ingrédients de la fameuse préparation H varient énormément d’un pays à l’autre. L’huile de foie de requin, qui faisait partie de la recette originale, n’est pratiquement plus utilisée à ce que je sache.

      Raisonnement : il paraît que les requins n’ont jamais d’hémorroïdes… c’est un dauphin qui m’a dit ça l’autre jour. Allez savoir.

      À bientôt !

      Olivier

      • Marie-Eve Leblanc

        Le pharma-chien n’a pas d’hémorroïdes, les requins non plus. Donc, Olivier est un requin! Le mystère est résolu 😉 Un beau lien de corrélation, on envoie le tout aux journaux: “Le pharma-chien ou requin”?!?

        Désolé du délire, je viens de lire ton article sur les interprétations d’études.http://lepharmachien.com/etude-clinique/ (Que j’ai adoré d’ailleurs! Je l’envoie de ce pas à ma professeur de méthodologie de recherche à l’université. Continue ton beau travail

  26. Merci de m’aider dans ma lutte contre le fameux coussin en forme de beigne qu’on se fait tout le temps demander au comptoir (et qu’on tient encore en stock, ô désespoir)! Je vais retenir l’option de l’usage comme jouet gonflable pour la piscine, la prochaine fois qu’un patient me questionnera sur les usages reconnus du dit coussin!

    Mais collègue Pharmachien, as-tu oublié de discuter du débat éternel “onguent ou suppositoire, madame?” de l’allée GI en MVL? Déçue, déçue… mais je vais m’en remettre 😉

    Et en passant, pour toutes les mamans qui viennent d’accoucher, l’hamamélis existe aussi en liquide en bouteilles que l’on peut utiliser sur des lingettes achetées à part ou sur une débarbouillette douce. L’avantage? Mettre la bouteille au frigo et en appliquer aussi généreusement que les fesses de maman l’exigent.

    • Salut Marie-Line !

      Excellent point ! Personnellement, je recommande toujours l’onguent en premier recours. L’avantage du suppositoire est d’agir “de l’intérieur”, donc sur les hémorroïdes internes. Malheureusement, c’est à toutes fins pratiques impossible de savoir si on a des hémorroïdes internes, externes ou les deux.

      Aussi, les crèmes et onguent viennent généralement avec un petit “embout” plutôt cute qu’on insère et qui amène les précieux ingrédients là où ils sont nécessaires…

      Vivement le coussin en forme de beigne dans la piscine, ou comme jouet pour un chien très agité.

      A+!

      Olivier

  27. Pour les hémorroïdes il peut aussi être utile d’aller voir un ostéopathe, car il est utile de se demander pourquoi est-ce-que d’un coup on commence à en avoir alors qu’avant non. Les veines rectales étant une anastomese porto-cave, toute gène du retour veineux entre le rectum et le foie peut favoriser l’apparition d’hémorroïdes.

  28. Je crois qu’il est temps d’aborder le sujet de façon plus métaphysique… La PROCTOLOGIE PSYCHANALYTIQUE, vous connaissez ? (non, je viens de l’inventer !). LA question à demander aux hémorroïdeux est : “qu’est-ce qui vous fait chier ces temps-ci ?? “. Et en général, le patient allume, et un coup qu’il a réglé ça, les hémorroïdes s’en vont toutes seules. Ça marche à tout coup, promis-juré.

  29. Le coussin bouée est utile en cas de fracture du coccyx …ou alors en cas d’épisio lors de l’accouchement…(ça m’a permis de m’asseoir pendant les 2 mois où mon épisio ne voulait pas cicatriser)…merci la bouée!
    pour hémorroïde….je fais rien il est pas douloureux …..mais il reste depuis 9 ans et demi….

  30. Après 3 gros bébés, je peux te dire que…. ta bd est arrivée à point! Je l’ai beaucoup aimée merci! Tous les remèdes nommés en plus du temps n’y ont rien fait… j’avoue toutefois ne pas avoir essayé loption de Rambo, mais j’avoue en avoir une, je pars donc avec une longueur d’avance sur la plupart des gens ici non? Je suis allée voir mon ostéopathe pour mon suivi post natal et elle m’a dit pouvoir faire quelque chose si mon corps était suffisamment remis (comprendre ici si tout avait recommencé à mieux se tenir en dedans). Et sérieux, le soir même, malgré une constipation, aucune douleur ni inconfort! J’en ai presque pleuré, ce que je faisais (pas tout à fait, mais je me retenais fort) régulièrement sur la toilette pour l’exact contraire! Ça fait 2 semaines et ça va toujours aussi bien! Ça prend une manipulation interne, ce que ne font pas tous les ostéos, mais c’est pas aussi pire qu’on pourrait imaginer, même que je n’ai à peu près rien senti. Voilà, si ça peut en aider quelques uns….

  31. Ça fait à peu près 7 ans que je suis pris avec des hémorrhoïdes…Pas le fun du tout…2 fois j’ai eu des thromboses…encore plus le fun! Sans compter mon syndrôme du côlon irritable, comme si c’était pas assez! Donc une séance de nettoyage interminable causant d’autres problèmes…Une solution pour le nettoyage est l’utilisation d’un bidet ou encore un Bidex, fabriqué par une compagnie québécoise…Et pour le côlon irritable (transit trop rapide dans mon cas), une Immodium par jour arrive à le contrôler…Je fais ça depuis quelques semaines déjà et tout va bien…J’ai vu en masse de spécialistes et ça n’a pas réglé grands choses…

  32. Alisson Von Der Lane

    C’est trop bon!!! T’as la ‘touch’!!!

  33. bon ben je crois que c’est officielle, je suis rendu à la phase “Menace d’exploser” puisque ça semble bleu mauve avec douleur effroyable qui me réveille la nuit et m’emoêche de fonctionner au quotidien. Considérant que je suis enceinte de 25 semaines et que j’ai un enfant de 17 mois, je capitule et j’admet le problème et je m’en vais chez ma médecin dans un peu plus d’une heure. Ça doit faire mal à retirer, mais j’en ai presqu’en continue depuis mon premier accouchement, ce n’est probablement pas ma dernière grossesse, je vais accoucher et j’ai le colon irritable donc je sais que ce ne sera suremnet pas la dernière fois que je marche comme “Gouloum” alors j’ai espoir qu’on me propose cette solution extrême!

  34. Un maudit français

    Comme on dit de l’autre coté de l’Atlantique:
    Ca me trou le cul tellement c’est bien raconté.
    Sur ce faut que j’aille acheter des lingettes pour nettoyer les fesses parce que le PQ ça fait mal. Mais j’ai pas d’hémorroïde, non,non.

  35. à chaque fois que je vais aux toilettes j’ai l’image de l’hemorroïde qui me fait un doigt d’honneur en tête! merci pour la bd, j’ai ri en simonac!

  36. Hilarant … Ca fait mal hemoroides quand je ris … La pression

    Moi j’ai meme deja eu des fissures suite aux hemoroides …
    Remede : nitro en creme … Ca marche (avecmaux de tete) mais pour etre rendu la ca fait vraiment mal …
    Genre tu sens le coeur battre jusque la a toutes les secondes

    Mais la bd est excellente , c’est le baume de la journee

  37. Killer et sa gang de mini killers ;)

    Le pire des traitements que j’ai eu la chance d’entendre parler, pour régler définitivement les hémorroïdes, c’était d’appliquer de la térébenthine… Y’a pas à dire, après, tu pètes le feu !

    Plus sérieusement, après mon premier accouchement, j’ai eu ce problème, en plus d’avoir eu des points de suture (eh oui, le passage du premier facilite les autres, mais au prix de quelques déchirures pas très sexy 😉 ) tout près. J’ai eu une petite bouteille qui ressemble à une bouteille à savon à vaisselle. On la remplit d’eau tiède avant d’aller aux toilettes et on arrose généreusement avant, pendant et après.

    Pour le beigne,c’est très pratique pour les points de suture après un accouchement ;). Ou quand le bout du coccyx est douloureux et que juste s’asseoir dessus te fait gémir ;).

  38. Bonjour Olivier,

    J’avais des hémorroïdes et elles ont été éliminées. J’ai été référé à un des seuls docteurs, sinon le seul au Québec, à utiliser la technique d’attacher l’hémorroïde avec un élastique (à l’aide d’un ligateur). Ça élimine littéralement l’hémorroïde. Je t’invite à aller sur son site : procto.ca. Il est également admirateur de ton article sur le gluten, il envoie le lien sur ta page!

    Dr Stephen Morgan est un spécialiste qui a passé sa carrière à traiter la région anale de sa clientèle. S’il était un personnage dans la série Seinfeld, il y aurait été le proctologue qui avait la plaque d’auto ”ASSMAN”. Avec les nouvelles plaques du Québec personnalisé qui s’en vient, quelqu’un devrait lui suggérer! 😉

    Je suis vraiment plus que satisfait de l’avoir rencontré, car auparavant c’était seulement des solutions de soulagements qui m’étaient proposées. Avec Dr Morgan on a éliminé les problèmes avec quelques RV, il m’a donné toute l’information qu’il avait pour que j’essaie de ne plus en redévelopper et ça fait quelques années que je ne l’ai pas eu à le revoir. Hourra!!!

    Pascal Saumure

  39. Double raison de venir sur ce blog: j’ai la gastro et ça a réveillé mes hémorroïdes. Ouille.
    Qu’est-ce que ça donne au vécu? Et bien imaginez que chaque fois que ça sort, vous avez l’impression que c’est des bogues de marron d’inde qui sortent. Celles avec de grosses épines. Ouille. Et nettoyage au jet de douche obligatoire, le contact du papier toilette est trop douloureux (et sanguinolent).

  40. J’ai fait quelques recherches par curiosité..(hum hum) et certains sites affirment qu’il faut pousser sur les hémorroïdes pour les remettre en place (juste d’y penser, j’ai une chaleur) et d’autres sites suggèrent fortement de laisser la nature faire les choses… À qui doit-on se fier? Première expérience d’hémorroïdes qui décident de prendre l’air pour ma part…ouch! Parce qu’en attendant, la douleur affecte sérieusement mon humeur! Autrement dit, j’ai un humeur de c%&$! (Sans vouloir faire de mauvais jeux de mots!) j’haïs les hémorroïdes moi aussi!

  41. Sohny Desrosiers

    Salut Pharmachien!
    J’ai lu ta page sur les hémorroïdes.
    C’est pas parce que j’en ai là….
    Ta page a un seul défaut: elle est beaucoup trop drôle et c’est pas bon pour les hémorroïdes!! Pas bon du tout!!
    En tout cas, ça serait surement pas bon de rire comme un malade si jamais j’avais des hémorroïdes, ce que je n’ai pas.

    HAHAHAHAHA…. ouch

  42. Bonjour Pharmachien :)

    Gros dilemme :

    Rire me fait tousser et tousser fort peut provoquer des hémorroïdes, zut alors !

    Plus “sérieusement”, une autre chose qui provoque/augmente les hémorroïdes : manger très épicé et très souvent…

    Je vous laisse imaginer le résultat lorsqu’on mange (très) épicé et qu’on a eu plusieurs enfants, tous aux abris !

    J’ai la chance de ne pas avoir à me soigner pour ça, mais je connais quelqu’un à qui il est interdit de manger ne serait-ce qu’un tout petit peu épicé… selon les origines des uns et des autres, on a des tolérances variées, mais si on mange régulièrement thaï ou indien…

    Encore merci d’avoir créé ce site formidiable 😉

  43. Michel LAURIOU

    Bonjoir, et mort aux roïdes! Depuis 20 ans je vis avec.
    Selle rituelle, minimiser l’effort; papier hygiénique, remettre en place doucement, en deux ou trois étapes.
    Canapé ou chaise, environ 20 minutes pour apaiser la région anale, lavage au jet douche en douceur, savonnette, après avoir replacé ce qui a pu à nouveau s’extérioriser (eau pure, le savon est à usage externe, pas de mousse à l’intérieur).
    Le proctologue propose une ligature élastique (sans opération) en réduisant le volume qui s’extériorise et renforçant les tissus de soutien par la création d’une petite cicatrice au sommet des hémorroïdes. Bientôt…mais il n’y a pas d’urgence, on peut vivre avec, tant qu’on accepte la gêne.

  44. Oui… Mais à quoi ça sert alors les hémorroïdes ? Vraiment à rien ???

  45. J’ai eu des hémorroïdes le lendemain de jour où j’avais consommé un plat surépicé. C’est parti tout seul au bout d’une semaine. Mais que c’était casse-pieds ! J’avais tellement envie de me gratter à tout moment, ce qui est fort incongru devant les autres vous pensez bien !

  46. J’ai fait un hemorroide avec trombose suite à des tacos particulièrement épicés. Ça a commence par une douleur intense avec une petit boule bleue et ça saigne très très légèrement mais Presque de façon continue depuis (5 jours) qu’est-ce que je peux faire pour aider la guérison? et à partir de quand je dois consulter un médecin si jamais ça ne guérit pas…. Merci

  47. Lol ces dessins me répugne un peu. Et j’ai jamais eu d’hémoroïde!

  48. Thierry Mansour

    Pour les méthodes loufoques que j’ai déjà entendues pour soigner des hémorroïdes (que je n’ai évidemment pas, je ne suis qu’une personne avec une grande capacité d’écoute c’est tout)

    1. Dormir sur les épaules (genre sur le dos au départ) en s’accrochant les pieds à des “étriers” suspendus au plafond… par la gravité “inverse”, les hémorroïdes dégonfleraient. Ça dort très mal, mais ça soigne au moins les hémorroïdes…

    2. Des amis gays (ben oui, j’en ai sur ce soup-là!) m’affirment sans rougir que la pratique de la sodomie permet d’oublier temporairement la douleur des hémorroïdes (la sodomie faisant nettement plus mal sans lubrifiant !). Ils ne m’ont pas précisé à quelle fréquence il fallait la pratiquer pour vraiment oublier qu’on a des hémorroïdes.
    (autre version, se planter un jouet sexuel,( genre buttplug) dans l’anus toute la journée histoire de montrer aux hémorroïdes qui c’est vraiment le boss icitte. En les écrasant de la sorte, les hémorroïdes deviendraient bien plus timides et éviteraient ainsi de se prendre pour la grenouille qui voulait se prendre pour un boeuf.

    Autre remède aussi loufoque… la douche anale… on s’introduit un tuyau dans l’anus et on y fait couler de l’eau tiède (attention à ce que l’eau ne soit pas trop chaude ou trop froide !) en faible filet. On se remplit le rectum, on se vide l’ampoule rectale… à defaut de se débarasser de ses hémorroïdes pour vrai, on se sentirait moins géné d’aller se montrer le trou chez un proctologue :-)

    Et enfin, la plus saugrenue que j’ai entendue…. boire 10L d’eau citronnée par jour pendant 3 jours (me semble oui !). Ma grand-mère avait plutôt l’air de savoir que ce traitement devait durer 365 jours pour être efficace ! :-)

    En matière de trou de cul… c’est pas les individus qui manquent même si jamais dans l’HIstoire de l’humanité il a été question de période de recrutement actif.!

    Je tiens à préciser (mais fallait-il vraiment le faire) qu’aucune de ses méthodes n’a fait l’objet d’études scientifiques et si tel avait dû être le cas, aucune de ces méthodes n’a été démontrée comme étant efficace.

  49. Salut je prends de l’hydromorph contin a tout les jours pour des douleurs intenses et c’est depuis et un moment donné j’ai rester constipé durant 5 jours depuis ce temps là j’ai des hemoroide mais j’ai rien à l’extérieur c’est toute à linterieur que c’est vraiment douloureux j’ai essayé les suppositoire ça me brûle vraiment beaucoup après une heure je prends plus de fibre je prends les petites pilule rouge je bois beaucoup d’eau même aussi je mets une fois par jour de l’huile minérale 30ml dans une bouteille d’eau mettons que je ne sais pu quoi faire c’est rendu que j’ai peur d’aller à la selle maintenant parce que c’est trop souffrant merci si vous avez quelque chose pour moi et encore une fois j’ai rien à l’extérieur

    • Salut David !
      J’avoue que ça a pas l’air évident… La “pilule rouge” est probablemetn du bisacodyl ? Si oui, c’est bon. L’huile minérale n’est plus recommandée comme laxatif maintenant, par contre.
      Demande à ton pharmacien si le PEG pourrait te convenir (ex. Lax-a-Day).
      Merci pour ton message et A+!
      Olivier

  50. Raymond KOURGAROU

    Bonjour,
    quand je lis les commentaires de tous ceux qui n’ont pas d’hémorroïdes, il me semble qu’il serait mieux de dire “pas de problème (ou crise, gonflement, douleur, etc) hémorroïdaire, car tout le monde a des hémorroïdes non ? à part ceux à qui ont les aurait définitivement ôtées chirurgicalement, ce qu’à subi mon père dans les années 60 avec d’importantes douleurs post-opératoires mais malgré tout un soulagement une fois tout cicatrisé.

    J’avais 14 ans environ à l’époque, mon père chiait (excusez le terme) des “tranches de foie” comme il disait, et ce n’est pas qu’une image, il faisait des caillots de sang pas possible.
    Il s’est fait opérer un jour de semaine et reprenait le boulot le lundi, je vous dis pas comme il était blanc de souffrance. Mon père était un dur de dur, métier(s) de durs, il s’était fait arracher des molaires à vif quand il était prisonnier de guerre, je l’ai vu un jour s’éclater un doigt avec un mauvais coup de marteau entre autres blessures, je l’ai entendu dire que ce qui l’avait fait le plus souffrir c’était ces p****** d’hémorroïdes.

    J’ai de la chance, comme la plupart d’entre vous (ha ha ha) les hémorroïdes connais pas, néanmoins quand par extraordinaire je vois un peu de rose au fond de la cuvette ou quand çà me pique légèrement au niveau du rectum, je repense à mon vieux et J’AI PEEUUUUUR !

    Jusqu’à ce jour je n’ai eu que quelques tout petits problèmes, gérés simplement avec de la “Titanoréine” (je ne sais pas à quoi çà correspond au Canada), en tube ou suppositoire, çà va pour moi, en deux à cinq jours c’est terminé, mais à chaque fois je fais une petite prière pour ne jamais jamais jamais subir ce qu’à subi mon père.

    Petite précision, les (rares) fois ou j’ai une poussée, ce ne sont pas les épices, je mange les piments comme des cornichons, ma soupe est noire de poivre en surface, je mange la harissa et la moutarde de Dijon, la plus forte, à la cuillère, etc…, en revanche c’est généralement dû à un excès (ponctuel bien sûr) de boisson alcoolisée ET que je suis fatigué (pas en forme, contrarié, mal fichu, pas bien dans ma peau quoi). On n’est pas tous sensibles aux mêmes causes.

    Une note d’humour : un peu plus haut quelqu’un a suggéré que la sodomie serait plus douloureuse que la crise hémorroïdaire, je ne suis pas sûr, j’ai souvent pratiqué avec ma femme, je n’ai jamais ressenti de douleur du tout (??)… :-)

    Cordialement,

    Raymond dit Kourgarou, qui n’a évidemment pas plus d’hémorroïdes que vous autres, mais qui rase les murs quand même…

  51. Jeune cinquantenaire, que suis passionnée de foot et j’y joue toujours, quel traumatisme lorsqu’après quelques irrégularité de selles, après un match, je me suis découverte une veine protubérante ! Du coup, j’ai accentué fruits et fibre mais n’ai plus osé courir … combien de temps avant de retourner sur un terrain ?! :(

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)