2e passage au podcast Sans Filtre

Vraiment trippant d’être de retour au Sans Filtre Podcast cette année !

Sujets discutés :

Pour l’écouter avec vidéo sur Youtube :

 

Pour l’écouter en audio seulement (podcast), voir sur iTunes ou sur ta plate-forme habituelle (ex. perso j’utilise Pocket Casts sur Android).

Je tiens à dire à quel point c’est agréable de jaser avec Pascal-Hugo C.Cantin et Dominique Plante, deux gars extrêmement brillants qui font des entrevues recherchées, qui ont des questions challengeantes intellectuellement, qui ont énormément d’écoute et d’intérêt, et qui ont créé un podcast avec une super belle variété d’invités. Anytime 

La science, ça se discute très mal en 5 minutes ou en 2 paragraphes. Ça exige de pouvoir élaborer un argumentaire nuancé, de reformuler nos propos si nécessaire, de pouvoir apporter des précisions et de répondre à certaines objections. Ici, c’est ce qu’on a fait pendant 2 HEURES… c’est rare qu’on a cette chance dans la sphère publique ! Et comme je consomme moi-même abusivement des podcasts, c’est toujours un plaisir et un honneur d’y participer.

Bonne écoute !

 

P.S. À propos de la propagande Russe anti-OGM et anti-vaccins.

P.P.S. Voici le vidéo de mon 1er passage, si tu l’avais manqué :

Joindre la conversation

  1. Salut Pharmachien,

    Ça serait bien si tu pouvais nous parler un peu de ranitidine (Zantac). Plusieurs comme moi en prennent depuis longtemps et tout d’un coup, il y a la fameuse panique avec avec la molécule possiblement cancérigène.

    Mon pharmacien me dit de continuer de les prendre sans problème et pendant ce temps, on voit de plus en plus de gouvernement inquiets et des pharmacies qui les retirent des tablettes :

    https://www.lesoleil.com/affaires/walmart-retire-a-son-tour-le-zantac-de-ses-tablettes-8e5bc6b193b9adf449656d6bd62e70a1?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook&fbclid=IwAR2zAgWYZ1M8hFKilLRnK6YnpE-1w9IJaszMTpfIw-Uu9GcVvo2xNqnuVEg

    Donc, précaution exagérée ? Devrait-on changer pour un autre comme Pepcid ?

    Je suis un peu perplexe face à tout ça et ton avis serait sûrement bien apprécié de plusieurs personnes.

    merci

    • Salut Vincent !

      Merci pour ta question !

      On en sait encore très peu sur ce retrait (en date de ma présente réponse). L’enjeu ici en est un de qualité (impuretés). Donc cette idée de retrait préventif m’apparaît, pour le moment, la bonne option. Après tout, on s’attend des médicaments qu’ils soient d’une qualité irréprochable; c’est ce qui nous permet de les recommander avec confiance.

      Est-ce dangereux de continuer à prendre ce produit quand même ? Encore là, impossible d’estimer le risque précis selon l’info disponible à ce jour. Mais probablement pas; même Santé Canada le précise dans l’avis de rappel :

      « La NDMA est classée parmi les agents cancérogènes possibles pour l’humain, ce qui veut dire qu’une exposition à long terme à des concentrations dépassant celles jugées sûres pourrait accroître le risque de cancer. Nous sommes tous exposés à de faibles concentrations de NDMA, que l’on trouve dans certains aliments (comme les viandes, les produits laitiers et les légumes) et dans l’eau potable. La NDMA ne devrait pas avoir d’effets nocifs en cas d’ingestion à de très faibles concentrations. »
      http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2019/71029a-fra.php

      Vu que la ranitidine ne sera plus disponible pour une période indéterminée, c’est effectivement une bonne idée d’essayer d’autres options.

      A+!

      Olivier

  2. Bonjour Olivier,

    Je m’excuse d’avance si ma question n’est pas directement en lien avec l’article; je ne savais pas vraiment où la publier :S

    En ce moment, j’étudie à l’université, ce qui me donne accès à une panoplie de bases de données (Embase, Medline, etc.). Ainsi, si je veux passer mes vacances à me faire une tête sur un sujet X, il ne suffit que de quelques « clics » pour que j’entame une analyse critique des études les plus récentes et en fasse une revue de littérature.

    Mais quand le rêve universitaire tire à sa fin, et qu’on n’est pas forcément chercheur/affilié à une université d’une quelconque manière, c’est quoi les meilleures stratégies pour faire état des faits?

    Merci d’avance 🙂

    • Allo Maxine !

      Merci pour ta question ! Si je comprends bien, ton inquiétude est de ne plus avoir accès à la littérature scientifique via les abonnements de ton université ? Il y a quelques options possibles.

      1) Garder contact avec des personnes du milieu universitaire qui peuvent te partager des publications lorsque tu en as besoin.

      2) Utiliser un site comme Sci-Hub. OK, c’est du piratage, mais je l’utilise moi-même, et la plupart de mes collègues aussi (pas une excuse, je sais). Leur but est justement de défier les problèmes d’accès et les prix exorbitants des abonnements.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Sci-Hub

      3) Le module Kopernio pour Google Chrome offre un service similaire à Sci-Hub, mais sans l’illégalité selon ce que je comprends. Perso j’ai eu des résultats moyens à bons, mais ultimement le module faisait « crasher » mon fureteur trop souvent et donc je l’ai désactivé.
      https://kopernio.com/

      4) Dernière option pas super pratique mais généralement efficace : écrire aux auteurs et leur demander le PDF ! Par expérience, les chercheurs acceptent presque toujours, car ils sont juste heureux que leurs publications soient lues. Le défaut est que ça peut être long pour obtenir une réponse.

      Si des lecteurs/trices ont d’autres suggestions, je suis moi aussi preneur 🙂

      A+!

      Olivier

  3. Salut Olivier,

    Désolé d’utiliser aussi les commentaires pour te poser une question non reliée au sujet.

    J’ai vu l’épisode où tu fais plein de tests médicaux et on te dit que tu fais des extrasystoles.

    Je me demandais si tu les ressentais?

    Si oui, as-tu des trucs pour réussir à vivre normalement avec cette « plaie d’Égypte » ? héhé. Ça me cause de l’insomnie puisque j’ai de la difficulté à dormir avec cela. Ils sont très présents aussi après chaque repas.

    En passant, j’ai fait tous les tests chez le cardiologue et tout est normal. Je dois donc seulement apprendre à vivre avec ce nouveau problème.

    Donc, je ne demande pas un diagnostique mais seulement des trucs pour mieux vivre avec les extrasystoles.

    Bonne journée!

    • Salut Joël !

      Oui je fais une centaine d’extrasystoles par jour si je me souviens bien ! Parfois je les sens, dans des contextes particuliers, mais c’est rare. Encore plus rarement ça me fait tousser quand j’en ai une.

      Le meilleur « truc » que je connais, c’est de s’informer sur les extra-systoles, car quand on réalise que c’est 100% normal et sans dangers, le stress qui vient avec diminue. Quand j’étais jeune, ça me faisait vraiment peur. Aujourd’hui, pas du tout. Et pour des gens chez qui ce serait plus envahissant, j’aurais tendance à recommander une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour restructurer les pensées à ce niveau. J’ai fait de la TCC par le passé pour la gestion du stress (pas pour les extra-systoles par contre), c’est une approche que je recommande fortement et qui est scientifiquement béton.

      A+!

      Olivier

  4. Merci pour ton émission sur les OGM. Mosento (Bayer) te remercier aussi. Nous producteur agricole demandons le droit de ne pas semer de semence OGM et le droit de ne pas payer une redevance à ces compagnies. Pour des semence que nous ne voulons pas et que nos client ne veulent pas. Le canola se contamine a une de 4 km d’un champs OGM. 99% du canola est OGM. Donc je ne peut pas en semer. Le soya aussi est OGM en passant. Toute semence OGM est propriété intellectuel , et est assujettie a une redevance sous peine de poursuites, même si tu est contamine par un voisin, par pollinisation croisée(abeille). Merci pour pour ton travail pour Mosento. Nous semons pour nourrir nos client et il n’en veulent pas, il n’en veulent pas, il n’en veulent pas. Il on le droit. Nous avons le droit de ne pas semer ça. Nous n’en sèmeront pas et nous n’allons pas payer mosento(Bayer), parce que c’est ça que tu désirs. Nous n’utilisons pas d’herbicide, et les rendements peuvent faire vivre ma famille, ce qui est le but de chaque personne qui se lève pour allé travailler. Mosento n’est pas l’agriculture, c’est juste une idée qui est acheté. Saviez-vous que lorsque mosento a introduit le Roundup, il nous faisait la pub, sur le fait qu’on pouvait pratiquement en boire, basé sur LEUR étude. Aucune étude sur l’effet cocktails des mélange de différent herbicide dans le sol. Aucune recherche sur le mais BT qui tue tous insecte aérien qui le mange, sur les insecte et les microorganisme du sol qui essaie de le décomposer. Le roundup est un produit PITCHER sur le marché. OGM=roundup=mosento(Bayer). On était des producteur agricole avant le Roundup, on l’est encore après même si nous refusons de l’utiliser. Désolé pour tes convictions, je garde les miennes. Désolé pour tous les producteurs bio qui ton vue dans cette émission.

    • Allo Stéphane !

      Merci pour ton commentaire ! Je vais simplement préciser quelques points :

      La plupart des semences et cultivars, OGM ou non, sont protégés par des brevets. C’est une problématique qui n’est donc pas propre aux OGM mais à l’ensemble de l’industrie agro-alimentaire.

      Pratiquement tout ce dont tu parles ici (et ce sont des points légitimes), j’en discute dans mon épisode sur les pesticides de la saison 4 : https://pharmachien.exploratv.ca/episode-42-les-pesticides/

      La question des pesticides n’est pas la même que celle des OGM, même si les sujets se chevauchent en partie. Il faut faire attention de ne pas confondre sûreté des OGM vs sûreté des pesticides. Comme je dis dans l’épisode ci-dessus, les risques des pesticides pour la santé des agriculteurs sont bien établis.

      Je discute aussi de l’idée de boire du glyphosate dans l’épisode ci-dessus. C’est en effet très stupide comme idée.

      A+!

      Olivier

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ton commentaire n'apparaîtra pas immédiatement, je dois les approuver manuellement!

Back to top