Projet sur la vaccination et les influenceurs.ceuses

MISE À JOUR – Voici deux retombées de ce projet :

 

 

 

********************************************

12 mai 2021

Depuis quelques jours, j’ai commencé à contacter en privé des personnalités connues des réseaux sociaux, célébrités et influenceurs.ceuses, dans le but de leur offrir mon soutien s’ils et elles souhaitent parler de vaccination sur leurs plateformes.

Pourquoi ? Parce qu’à mon avis, on néglige en ce moment un groupe extrêmement important : les jeunes et les jeunes adultes, qui s’informent de moins et moins via les médias de masse, et donc qui ne sont peut-être pas bien rejoints par les initiatives de santé publique. C’est un questionnement que j’ai, du moins.

Par souci de transparence, et pour éviter de faire ça « complètement en secret » (ce qui pourrait donner l’impression que j’ai des motifs ultérieurs, surtout si une des personnalités en question décide de partager le message que je lui ai envoyé), vous trouverez ci-dessous le message de base que j’envoie.

J’ai écrit à une quarantaine de personnalités au moment de la publication de cet article, et j’ai déjà eu quelques super belles réponses et réactions ! J’ai l’intention de continuer, donc SVP n’hésitez pas à m’envoyer des noms de personnes qui, à votre avis, ont un grand auditoire et une grande influence auprès des moins de 30 ans. Et si ce n’est pas déjà fait, je leur écrirai 👍

Merci tout le monde !

 

*** NOTE : La section commentaires ci-dessous servira uniquement à me suggérer de façon anonyme des noms de personnalités que je devrais contacter. Je n’afficherai aucun commentaire. ***

 

********************************************

 

Allo !

Je m’appelle Olivier, je suis pharmacien et vulgarisateur scientifique, auteur du Pharmachien.

Je t’écris pour te parler de la vaccination en cours contre la &#%!@? de pandémie ! Ça avance super bien, et ce sera bientôt au tour des jeunes adultes, puis des adolescents, de recevoir le vaccin. Bref, plein de bonnes nouvelles !

Par contre, comme beaucoup de scientifiques et de citoyen.nes, je suis un peu inquiet pour la suite des choses. On en parle peu, mais nous sommes présentement dans une course contre la montre. Plus on laisse mijoter la pandémie, plus des nouveaux variants (mutants) du virus risquent d’apparaître, et certains pourraient ne pas répondre aux vaccins actuels. En fait, la pandémie a déjà duré trop longtemps.

Pour stopper le virus une fois pour toutes, il faut réussir à vacciner 75 à 90% de la population. Ça veut dire que chaque personne compte.

Tout ça pour dire qu’il y a un risque, bien réel, que si on ne vaccine pas assez de gens, ou qu’on ne vaccine pas assez vite, on se retrouve partis pour une autre année, ou deux autres années (ou plus !) de pandémie. Je sais pas pour toi, mais moi, je veux pas ça !!!

Bref ! Je t’écris parce que comme communicateur scientifique, je sais très bien qu’on peut passer notre temps à citer des études, des statistiques et des pourcentages d’efficacité aux gens, mais en bout de ligne, ce n’est pas suffisant. Ce qui joue un grand rôle dans la décision des gens de se faire vacciner ou non, ce sont les TÉMOIGNAGES. Autrement dit, de savoir que des personnalités qu’ils aiment, admirent et respectent se sont fait vacciner, ça a souvent plus de poids que tout ce que la communauté scientifique peut dire !

Ce qui m’amène à la raison pour laquelle je t’écris. Tu as une immense notoriété sur les jeunes et les jeunes adultes, et l’impact que tu peux avoir sur les gens est immense. Je ne sais pas quelle est ta position sur la vaccination; ça t’appartient. Mais si tu envisages d’en parler sur tes réseaux (ex. dire que tu t’es fait vacciner par une selfie ou un message ou autre, ou tout simplement encourager les gens à le faire), et que tu hésites sur quoi dire, ou comment le dire, ou encore si tu as des questions générales sur les vaccins (ex. comment ça marche, etc.), je veux t’offrir toute mon aide et ma pleine disponibilité, de façon bénévole et sans aucune attente. Pas besoin de me citer ou de dire qu’on s’est parlés. Je mets simplement mon expertise à ton service si tu en ressens le besoin.

Communiquer sur des questions de santé et de science, c’est difficile; je pourrais t’en parler longtemps ! Certaines personnalités publiques ou célébrités hésitent en ce moment à en parler sur leurs réseaux, car elles ont peur des réactions négatives que ça pourrait provoquer chez certains fans. Ça, je le comprends totalement, et je le vis moi-même. Ce qu’il faut se rappeler, et qui est bien démontré dans les études, c’est que la vaste majorité des gens sont en faveur de la vaccination et sont heureux quand des personnalités publiques font œuvre utile à ce niveau. D’où ma proposition de te donner un coup de main 🙂

Désolé pour le message beaucoup trop long !!! J’écris à toi mais aussi à plusieurs personnalités aimées du grand public, et c’est important pour moi de bien expliquer ma démarche, avec transparence. Je suis d’ailleurs 100% indépendant dans cette initiative et je n’ai aucun lien avec toute entreprise (genre compagnie de vaccins :O) ou même avec la santé publique. Je suis juste un scientifique qui essaie de faire sa part.

N’hésite pas à m’écrire, ça va me faire super plaisir d’en discuter avec toi !

Olivier (Le Pharmachien)

 

********************************************

 

 

 

 

Joindre la conversation

  1. Salut!

    J’aimerais avoir ton opinion sur la médicamentation pour les enfants ayant un TDAH. Le père de ma fille est archi contre la médicamentation et me dit que ca nuit au développement du cerveau des enfants. Il dit aussi que les recherches sur l’impact de ses médicaments sur les enfants n’est pas assez poussé et pas sécuritaire. Il m’a même envoyé une « bible » sur « mental health and illness, critical perspective », qui dit en gros qu’on ne devrait jamais médicamenté les enfants TDAH autre qu’en tout derniers recours quand on est convaincu que rien d’autre ne fonctionne.

    Ma fille a 7 ans, elle vient d’avoir le diagnostique et vit de gros problèmes à l’école depuis son premier jour de maternelle.

    Merci!
    Une maman inquiète.

    • Allo Caro !

      Merci pour ta question super importante, qui génère une inquiétude légitime. J’ai fai tun épisode de ma série documentaire sur le sujet, qui répond à cette question.

      https://ici.tou.tv/les-aventures-du-pharmachien/s02e03

      Pour faire un hyper-mini-résumé, la médication ne devrait pas a) être systématiquement le premier recours, et b) utilisée chez tous les enfants. Les meilleures études sur le sujet confirment bel et bien l’efficacité de la médication, mais seulement chez une portion des enfants. Les autres n’en bénéficieront peu ou pas, et risquent d’avoir quand même les effets secondaires comme la perte d’appétit, sommeil perturbé, etc.

      Bref, c’est important de garder un regard critique sur la médication, sans toutefois la balayer du revers de la main, car elle change positivement des vies dans plusieurs cas. La médication bien utilisée occupe une place importante dans la gestion TDA. Ce à quoi il faut plutôt s’opposer, c’est certaines tendances actuelles :

      1. Mauvais diagnostics par des médecins qui ne sont pas assez qualifiés pour le faire.
      2. Pression/insistance par les enseignant.es pour qu’un.e élève reçoive de la médication, sans quoi l’accès à la garderie ou la classe sera refusée.
      3. Recours systématique à la médication chez tous les enfants TDA, et absence de remise en question sur son efficacité en cours de route.

      À bientôt 🙂

      Olivier

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Ton commentaire n'apparaîtra pas immédiatement, je dois les approuver manuellement!

Back to top