Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie

ondes_header_600

Ton compteur intelligent te fait saigner du nez ?

Tu n’oses plus t’approcher de ton micro-ondes ?

T’as posé un bidule anti-cancer du cerveau sur ton téléphone cellulaire ?

Bienvenue dans le monde délirant des ondes électromagnétiques supposément dangereuses.

Ça fait au moins une dizaine d’années que les gens s’inquiètent à propos des ondes et de la multiplication des appareils électroniques. Mais même si les données scientifiques sont plutôt rassurantes à propos des effets des ondes sur la santé, beaucoup de gens ont encore peur.

Faut vraiment remettre de l’ordre là-dedans. Je suis donc obligé de me lancer dans un autre débat controversé (mais toujours amusant).

Ça a pris presque 1 an pour créer cette BD. Il faut dire que le sujet est super compliqué et heureusement j’ai eu la chance de travailler avec deux supers collaborateurs dès le départ :

photo_JP_alt

Jérôme Poulin (Ph.D) est chercheur dans le domaine de la physique optique. Sa thèse de doctorat portait sur la fibre atomique et les lasers de très haute précision (note d’Olivier : probablement dans le but de construire la future Étoile de la Mort). Il a aussi été superviseur de la Brigade Électro-Urbaine qui a mesuré l’exposition des Québécois aux ondes électromagnétiques.

photo_MTM

Michel Trottier-McDonald (Ph.D) est chercheur post-doctoral au Laboratoire National Lawrence Berkeley en Californie. Il a travaillé entre autres sur le Large Hadron Collider (LHC) au CERN afin de trouver le Boson de Higgs (note d’Olivier : probablement dans le but de faire imploser l’Univers).

 

Aucun de nous n’est un expert sur les effets des ondes électromagnétiques sur la santé et nous ne prétendons pas le contraire. Mais heureusement, les connaissances scientifiques sont assez avancées dans ce domaine pour que nous soyons capables de t’en présenter un bon résumé.

Les 5 arguments de la BD se résument comme suit :

  • Certaines ondes peuvent briser les molécules du corps humain, d’autres non;
  • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé;
  • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires;
  • Les symptômes des personnes qui se disent « électrosensibles » ne semblent pas causés par les ondes;
  • Il faut être hyper vigilants face aux supposés experts et compagnies qui font de grandes révélations sur les dangers des ondes.

 

Mais heille, faut la lire au complet avant de nous contredire…

Faque couvre ta tête avec du papier d’aluminium, fais des trous pour les yeux, met ton routeur Internet et/ou des données mobile à OFF et lis-moi ça sur-le-champ !

P.S. Toutes les références scientifiques utilisées sont dans le premier commentaire sous la BD.

 

ondes_00

 

ondes_01a

ondes_01b

 

 

 

ondes_02a ondes_02b

 

 

 

ondes_03a ondes_03b ondes_03c

 

 

 

ondes_04a_01
ondes_04b ondes_04c

 

 

 

ondes_05a

ondes_05b_01
ondes_05c

 

 

 

ondes_06a ondes_06b

 

* NOTE (25 fév. 2016) – Ce que je craignais s’est produit : la section commentaires ci-dessous est devenue un babillard pour les pseudo-experts, la spéculation et le n’importe quoi. Et vu que j’approuve tous les commentaires, je suis comme pris avec ça. Donc avertissement aux lecteurs/trices : si tu continues à lire à partir d’ici, c’est vraiment à tes risques et périls.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

223 Responses to Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie

  1. Voici mes références et d’autres liens intéressants pour cette B.D.

    – Charte vraiment cool de XKCD sur l’exposition aux ondes, incluant la radioactivité d’une banane : https://xkcd.com/radiation/

    – Est-ce que les rayons X causent le cancer ? C’est pas si certain que ça : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-02/luhs-npt020316.php

    – Élévation de température dans une tête humaine lors de l’utilisation d’un téléphone cellulaire : http://www.academicjournals.org/article/article1380635276_Faruque%20et%20al.pdf

    – Aucune association entre les lignes de haute tension et le cancer : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23337237

    – Résultats de l’étude Interphone, réalisée par l’OMS, qui n’a pas identifié de risque accru de tumeurs associé à l’utilisation des téléphones cellulaires : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20483835

    – Analyse de l’étude Interphone dans le périodique Nature : http://www.nature.com/news/2010/100517/full/news.2010.246.html

    – Cellulaire et cancer : http://www.cancer.gov/about-cancer/causes-prevention/risk/radiation/cell-phones-fact-sheet

    – La « gang de physiciens geeks », c’est la Brigade Électro-Urbaine, dont voici la page Facebook : https://www.facebook.com/BrigadeElectroUrbaine/

    – Données de la Brigade Électro-Urbaine dans un dossier de Protégez-Vous (nécessite un abonnement au magazine) : http://www.protegez-vous.ca/maison-et-environnement/ondes-radiofrequences.html

    – La Brigade Électro-Urbaine à l’émission Découvertes : http://ici.radio-canada.ca/emissions/decouverte/2012-2013/reportage.asp?idDoc=295659

    – Le compteur intelligent d’Hydro-Québec : http://www.hydroquebec.com/residentiel/service-a-la-clientele/compteur-nouvelle-generation/

    – Linky, le compteur intelligent de la France : http://www.erdf.fr/linky-le-compteur-communicant-derdf

    – Plus de 50 millions de compteurs intelligents installés aux États-Unis : http://www.eia.gov/tools/faqs/faq.cfm?id=108&t=3

    – Exemple de méthodologie d’étude bien construite pour vérifier si l’électrosensibilité est réelle ou non : http://www.badscience.net/wp-content/uploads/2007/07/eltitietal_ehp_revised.pdf

    – Méta-analyse de 31 études sur l’électrosensibilité, incluant au total 725 patients : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15784787

    – Suicide et allergies aux ondes Wi-Fi : https://www.sciencebasedmedicine.org/electromagnetic-hypersensitivity-and-wifi-allergies-bogus-diagnoses-with-tragic-real-world-consequences/

    – Résumé critique de divers travaux « anti-ondes » : http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/decryptage-ondes-electromagnetiques-l-argumentaire-des-associations-passe-au-crible

    – Critique scientifique du rapport Bio-Initiative qui suggérait des dangers liés aux ondes de basse fréquence : http://www.emfandhealth.com/Criticism%20Bio-Intitiative.html

    – Autre critique scientifique du rapport Bio-Initiative : https://www.sciencebasedmedicine.org/picking-cherries-in-science-the-bio-initiative-report/

    – Conclusion du Health Council of the Netherlands qui conclut que le rapport Bio-Initiative « n'est pas un reflet objectif et nuancé des connaissances scientifiques actuelles » (cette conclusion est partagée par de nombreuses autorités réglementaires internationales) : https://www.gezondheidsraad.nl/sites/default/files/200817E_0.pdf

    – Discussion sur Reddit où des scientifiques critiquent des travaux publiés à l’Université McGill sur les effets des ondes non ionisantes : https://www.reddit.com/r/science/comments/2aul2e/science_ama_series_im_paul_h%C3%A9roux_a_professor_of/

    – L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) classe les champs électromagnétiques de radiofréquences comme possiblement cancérogènes : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs193/fr/

    – Analyse critique de cette dernière décision de l’OMS : https://www.sciencebasedmedicine.org/are-cell-phones-a-possible-carcinogen-an-update-on-the-iarc-report/

    – La café est un cancérogène de la catégorie 2B selon l’OMS : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol51/mono51.pdf

    – L’aloès (Aloe Vera) est un cancérogène de la catégorie 2B selon l’OMS (p.67) : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol108/mono108-01.pdf

    – Le jus de betterave rouge, aliment le plus élevé en nitrates, serait possiblement cancérogène lui aussi… et ce même si certaines en vantes les propriétés anti-cancer (!!!) : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol94/mono94-6.pdf

    – Le cocoamide DEA, dérivé de l’huile de coco, est un cancérogène de la catégorie 2B selon l’OMS : http://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol101/mono101-005.pdf

    – L’arnaque des vêtements et gadgets anti-ondes : http://www.emfandhealth.com/EHS%20Scams.html

    – Pour te protéger des ondes électromagnétiques, ça te prend une cage de Faraday : http://video.mit.edu/watch/faradays-cage-3625/

  2. Je tiens à souligner un truc qui me chiquote : les agronomes possèdent une formation universitaire reconnue. Elle constitute en soi une science établie, qui suit la démarche scientifique. Je reconnais cependant totalement qu’ils ne sont aucunement qualifiés pour se prononcer sur la physique des ondes, encore moins sur leur impact sur la santé 😀 (ma copine en est une).

    Alors, prière de ne pas les dénigrer dans vos BD, cher Pharmachien. Ils sont la raison qui fait qu’on peut tous aller à l’épicerie acheter nos aliments!

    Sinon, franchement, BRAVO! Toujours aussi cynique que d’habitude :) J’apprécie beaucoup votre travail!

    • Tu as bien raison Thomas et je ne songerais jamais à dénigrer les agronomes ! Le but était de dire que les pseudo-experts sont souvent des scientifiques reconnus dans leur domaine, mais qu’ils s’aventurent très loin de leur expertise quand ils dénoncent les effets des ondes sur la santé. Même chose pour les médecins, chimistes et autres.

      Mais merci d’apporter la précision !

      Olivier

  3. William Trottier

    Bonjour M. Bédard, j’ai été référé par ma femme à votre article, elle apprécie beaucoup ce que vous faites et moi aussi je l’avoue MAIS :) Concernant le téléphone cellulaire, pour ma part je suis obligé de m’en servir avec mon travail et j’ai souvent de longue exposition 30 à 45 minuntes et je peux vous confirmer que je sens quelque chose dans tête qui me donne vraiment l’impression de me faire friser les neurones, sensation bizarre. Je reste très septique avec les téléphones cellulaire. Merci quand même pour l’intérêt que vous porter aux ondes et tous les autres sujets que vous traiter.

    • Salut William !

      Merci pour les bons commentaires !

      Je pense que tu aurais quand même avantage à investiguer au-delà des ondes émises par ton cellulaire. Par exemple, la façon dont tu tiens ton cell, le contexte dans lequel tu l’utilises (en conduisant, en faisant autre chose), conversations stressantes, etc.

      Rester sceptique c’est toujours bon ! En autant que ça ne te fasse pas passer à côté d’une autre cause possible de tes symptômes.

      Olivier

  4. Wow merci pour cette Bd tu es génial!!!

  5. Un gros MERCI, raz-le-bol de tous ces paranos et du brouillamini pseudo-scientifique autour des ondes. Comme si on n’avait pas suffisamment de sujets pour s’angoisser dans la vie ^^

  6. A la base je devrait être entre le doute et le pragmatisme,mais en définitive ce que dit le conspirationniste tient la route : avec les compteurs intelligents, on peut savoir si tu es chez toi ou non en fonction de ta consommation d’énergie, et ceci à la minute près; ce sera une bonne excuse pour augmenter la facture (tu me diras : comme s’ils avaient besoin d’une excuse !); et pour le piratage des compteurs, comment te dire… c’est déjà fait ^^ (Allemagne et Espagne).
    Et pour ce qui est des économies, c’est zéro : si tu as besoin de 2000KW par jour, c’est pas un compteur qui changera quoi que ce soit. A part si c’est magique et qu’il arrive à diviser la consommation par deux, mais ce serait du domaine du prix Nobel, et on en est loin.

    • Bonjour,
      Mon homme a bossé dans le sujet plusieurs années, et on a testé aussi plusieurs années du coup, donc je me permets de répondre.

      Un compteur intelligent, seul, ne permet pas de faire des économies. Par contre, déclencher sa machine à laver en heures creuses, ça oui. Et on peut l’automatiser avec des plugs intelligentes.

      La notion d’heures creuses/heures pleines varie avec la demande (genre quand tout le monde met son chauffage en même temps). Le résultat est que les gens qui fournissent l’énergie doivent adapter la quantité de trucs à allumer pour produire en énergie en accord avec la demande. Donc c’est écologiquement et économiquement pas le même prix tout le temps.

      Il est prévu de passer à une tarification d’électricité au quart d’heure dans plus très très longtemps. Alors oui, un compteur intelligent qui connaîtra les tranches horaires branché avec des appareils qui peuvent fonctionner/s’éteindre dynamiquement (genre couper le chauffage pendant 15min au bon moment, ça ne se ressentira pas niveau chaleur mais ça se ressentira au niveau de la facture) en fonction desdites tranches, ça change tout.

  7. Super BD. Celle-là, je la verrais bien adaptée en vidéo du genre présentation par diapositives avec narration. Ça te nécessiterais cependant beaucoup de travail!

  8. Petite anecdote, j'ai acheté une antenne WiFi usb il y a quelque temps, le modèle Alpha AWUS036NH. Apparemment que c'est les plus puissantes sur le marché… Je confirme! La première fois que je l'ai branchée, j'ai développé un mal de tête en moins d'une minute. Puisque je n'avais jamais embarqué dans la phobie des ondes, ça m'a pris au moins une heure avant de m'en rendre compte, lorsque je l'ai éteint. Après j'ai fait des tonnes de tests et il n'y a aucun doute, c'était la source de mes maux de tête. L'effet était ressenti en moins d'une minute à chaque fois, et partait lorsque je débranchais l'antenne. Il n'y a aucun autre appareil que je connaisse qui me fait cet effet.

    Après cet épisode, j'ai acheté un petit détecteur de radiations très bas de gamme et je l'ai posé près de l'antenne. À pleine puissance, en entend l'aiguille taper dans le fond du rouge… Ce n'est rien de scientifique, mais clairement ça dépasse la capacité de mesure du détecteur. j'ai fait un vidéo ici : youtube.com/watch?v=KR51Q66e3Lg

    Comme on peut le voir dans le vidéo, il y a des pointes très intenses de très courte durée (quand l'aiguille tape au fond). Si je me souviens bien, quand j'avais fait des recherches il y a quelque temps, c'est justement ce que les fameuses normes ne considèrent pas : elles ne considèrent que l'énergie totale sur un certain intervalle de temps assez long alors que la puissance instantanée est plus ou moins écartée. C'est donc peut-être effectivement au niveau des normes où il y aurait quelque chose à revoir.

    La BD a bien exposé la plupart des aspects importants du problème, mais elle est un peu unidimensionnelle dans chacun des aspects qu'elle aborde. Par exemple, ne parler que de rendre la norme x fois plus sévère ne veut pas dire grand-chose lorsqu'on ne sait pas exactement ce qu'elle mesure et quel aspect serait modifié. Dire que le rayonnement d'un micro-ondes est x fois en dessous de la norme ne considère pas que tous les micro-ondes ne sont pas égaux, et que le rayonnement qui fuit varie en fonction de la marque, du modèle, de l'âge de l'appareil, etc.

    Je suis quand même d'accord avec l'ensemble du message : il est possible que les ondes aient un effet qu'on n'a pas encore réussi à bien mesurer, mais pour l'instant, d'après ce qu'on sait, elles ne devraient pas avoir d'impact. Mon aventure avec mon antenne WiFi m'a pourtant convaincu qu'il manque définitivement une pièce au puzzle, il suffit de la trouver 😉

    • En réponse rapide à ce puzzle, et sans aller dans les détails… il reste surprenant d’accuser les ondes du mal de tête que vous avez resentis.

      Tous les Wi-Fi émettent les mêmes ondes non-ionisantes, à environ la même puissance moyenne et la même puissance crête (celle que vous mesurez).
      Et même dérèglé dans le pire des cas, il ne serait pas capable d’émmettre des ondes plus puissantes qu’un micro-onde. (Ca devrait se vérifier dans des règles obscures du FCC: organisme de sécurité des bidules électroniques aux États-Unis).

      Si le même phénomène de mal de tête se produisait avec les autres Wi-Fi, alors je conviendrait qu’il y aurait de bonnes chances que ce soit la présence d’onde qui cause le mal de tête. Mais j’imagine que ce n’es pas le cas…?

      Si vous n’avez pas de mal de tête dans un bureau, un Starbucks, la maison du voisin, etc… c’est autre chose que les ondes chez ce Wi-Fi qui causent ce mal de tête.

    • Bonjour,

      Es-tu certain que ce soient les ondes électromagnétiques qui provoquent cet effet ? Par exemple, un tel appareil peut vibrer, provoquant des ondes sonores qui ont un impact sur comment on se sent.

    • Merci pour ton témoignage et ton expérience !

      J’ai moi-même une anecdote un peu similaire : j’ai acheté un émetteur Bluetooth un peu cheap pour mon bureau et quand je l’ai branché la première fois, j’ai développé un mal de fête en quelques minutes. Mais il faut dire que l’émetteur faisait un p’tit maudit bruit ultra-aigu et giga-agressant. Inutile de te dire que je l’ai sacré aux vidanges après deux jours.

      Pour ton expérience, comme tu dis ce n’est malheureusement pas très scientifique… L’aiguille va dans le rouge, mais ça correspond à combien de uW/m2 ? Il aurait aussi fallu comparer avec divers autres appareils, de même qu’éliminer le bruit de fond des autres appareils autour.

      Pour ce qui est des “pointes très intenses”, prends l’exemple des compteurs intelligents : en moyenne, leurs émissions sont 130000 fois sous la norme, puis au moment où ils émettent brièvement ça monte à 2500 fois sous la norme. On se rapproche alors de la puissance d’un… moniteur pour bébé. En on reste très en-dessous de la puissance d’un micro-ondes.

      D’ailleurs, quand la “gang de geeks” (Brigade Électro-Urbaine) a fait ses mesures, elle a testé de nombreux appareils de marques/modèles/âge différents pour faire une moyenne. Voici un extrait de leurs conclusions :

      “À noter: les résultats de nos tests montrent qu’il n’y a pas de lien entre la puissance en watts du four à micro-ondes indiquée par le fabricant et la densité de puissance obtenue. Ni l’âge des fours ni leur fabricant ne semblent influencer les résultats.”

      Dans tous les cas, comme tu le précises, s’il manque un pièce au puzzle, on ne tardera pas à le savoir.

      Merci encore et A+!

      Olivier

      • Pour l’info, un four micro-ondes faisait bouger l’aiguille d’à peine quelques mm à certains endroits précis autour de la porte.

    • “j’ai acheté une antenne WiFi usb il y a quelque temps, le modèle Alpha AWUS036NH”

      La plus puissante mais pas la meilleure pour faire de l’injection de paquets :-)

      Effectivement elle peut monter à 2 Watts mais cela suppose d’abord que vous fassiez sauter la limitation du pilote Français puisqu’en France la puissance du wifi est légalement limitée à 0,1 Watt

      Mais notez que cela correspond à la puissance moyenne d’un téléphone portable dans la même gamme de fréquences (notamment pour la 3G).

      Donc un téléphone devrait provoquer les mêmes effets, surtout si vous vous me collez sur l’oreille.

    • Vraiment intéressant ton article. le problème principal n’est pas la moyenne de l’exposition (sauf cas rarissime chez les sujets hyper sensibles) mais l’énergie pulsée par exemple lorsqu’un message est envoyé ou une recherche (google, GPS, etc) est en cours, surtout en 4G. Le pire étant dans les transports ou le portable amplifie le signal au max pour améliorer la transmission. les compagnies ne prennent jamais en compte ce critère car elles ne pourraient plus vendre de téléphone !

  9. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cette bande dessiné, toujours un plaisir à lire :-)

    Savez-vous si les ondes wi-fi posent problème aux porteurs de stimulateurs cardiaques ? Je sais qu’il leur est déconseillé d’utiliser un micro-onde car cela pourrait interférer avec la sonde (du moins c’est ce qu’un cardiologue a dit a un proche porteur d’un tel dispositif), mais du coup qu’en est-il pour les ondes de fréquences proches ?

    En effet un membre de ma famille porteur d’un stimulateur cardiaque s’est mis à l’informatique et les moments où il utilisais son ordinateur en wi-fi correspondaient à des moments de gène au niveau du coeur (je n’ai pas les symptômes exacts). Après consultation du cardiologue, il s’avère que l’historique du pacemaker indiquait bien un problème aux moments où cette personne utilisait l’ordinateur (donc les symptômes au niveau du coeur étaient bien réels), sans pour autant savoir si c’était le wi-fi qui était en cause. Le cardiologue a recommandé de ne plus utiliser le wi-fi au cas où, sans pour autant savoir si c’était vraiment lié ou pas.

    A votre avis, est-il possible que dans le cas des stimulateurs cardiaque il y ait interférence ou était-ce purement de l’électrophobie ? Je ne trouve pas de document fiable à ce sujet sur internet.

    (bon dans tous les cas, on évite le wi-fi à la maison pour être sûr, c’est plus rassurant pour lui)

    Merci encore pour votre travail !

    • Mathieu Trudel

      Salut Nonyme,

      Avant tout à noter que je ne suis pas professionnel de la santé, mais versé en électronique vu mon travail (ça ne veut pas pour autant dire expert!)

      Certains stimulateurs cardiaques ou défibrillateurs pourraient être très vaguement affectés par les ondes Wi-Fi ou autres, mais on parle ici d’interférence et non pas d’effet physiologique sur le corps d’une personne directement. Ça dépend beaucoup de la puissance du signal, ainsi que de l’âge ou de la qualité du stimulateur cardiaque, qui devrait d’autant plus déjà être protégé contre l’interférence.

      Vous pouvez voir la page suivante (en anglais) de l’American Heart Association sur le sujet :http://www.heart.org/HEARTORG/Conditions/Arrhythmia/PreventionTreatmentofArrhythmia/Devices-that-may-Interfere-with-Pacemakers_UCM_302013_Article.jsp#mainContent

      Je suis sûr que vous pourrez facilement trouver d’autres sources sur le net avec les mots-clés: pacemaker stimulateur cardiaque interférence

      / Matt

  10. Vraiment pas terrible comme BD. L’auteur prend beaucoup de gens pour des simplets alors qu’il ne maîtrise pas le sujet.

    • Commentaire pertinent s’il avait été accompagné d’un argumentaire solide avec des références scientifiques pertinentes. À date n’apporte rien à la discussion ouverte par le pharmachien. Bonne journée.

  11. J’ai relevé pas mal d’objections à la BD sur reddit.

    Une objection de plus :

    Quel rapport entre prouver que les électrosensibles ne peuvent pas détecter les ondes électromagnétiques et prouver que celles-ci sont inoffensives pour eux ?

    En fait, il n’y a pas de rapport à mon avis, c’est à dire qu’un vrai électrosensible n’est pas obligatoirement sensé pouvoir ressentir si il est en train de subir les effets néfastes d’une onde.
    Ce qui ferait 3 / 4 planches de plus hors sujet.

    • Salut Steven !

      Les objections sont toujours bienvenues.

      Pour ce qui est de deviner la présence des ondes, je suis assez d’accord avec toi : ce n’est pas vraiment une mesure nécessaire. Mais certaines études ont quand même fait l’expérience et les résultats sont intéressants, donc je trouvais ça bien de le mentionner.

      La partie importante à retenir est que les personnes électrosensibles dans les études ressentent leurs symptômes que les ondes soient à ON ou OFF, et ce, avec des expériences répétées sur de mêmes individus à plusieurs jours d’intervalle. Scientifiquement, les études sont bien construites et convaincantes.

      Merci pour ton commentaire !

      Olivier

  12. Met ta tête quelques minutes dans un four micro-ondes, ces ondes ne sont pas ionisantes donc elles sont totalement sécuritaires !

  13. Je suis tombé parfaitement par hazard sur cette page.
    Je n’ai pas réussi à zapper avant la liste des commentaires.
    Esprit critique mais surtout ignard sur le sujet, j’ai trouvé là des arguments fort intéressants.
    Merci pour cette investigation, je m’en vais lire les autres pages du site.
    Moi aussi j’étais resté sur le rapport bio-Initiative.

    • Discussion spéciale… car comment savoir si des commentaires qui mettent vraiment en cause vos propos ne sont pas désapprouvés automatiquement?

      Mais bon… je pense aussi que c’est important de ne pas seulement parler du rapport Bio-Initiative. Oui, certes c’est un rapport condensé des recherches de plusieurs “experts” vieux de quelques années… mais est-ce que ce n’est pas normal de l’utiliser comme référence comme depuis il n’y a plus eu de rapports du même style. Pour souligner un propos, toujours faut mieux souligner par un rapport complet de plusieurs sources que d’une multitude de petites recherches faites par ci par là non? Après, je suis plutot convaincue aussi que le rapport n’est plus à jour, mais surtout dans le sens où cela peut être bien plus grave que dévellopé dans le rapport… mais bon, ce n’est question que de point de vue, non? De toute façon, pourquoi faire confiance à ce que je dis, je suis juste encore quelqu’un avec des problèmes “Psychologiques”, ou dites directement folle… comme j’ai des palpitations cardiaques 9/10 si je suis proche d’une telephone 3G ou 4G, du wifi, ou telephone dect (que je le sais où non, la plupart du temps je m’en rends compte qu’après quelques temps, et c’est souvent arrivée que je croyais que j’étais “safe” à un endroit (les ordinateurs étaient branchés à internet par un fil), commençait à avoir de plus en plus mal… avant de me rendre compte qu’un wifi-max était quand-même allumée.) Mais bon, elle doit juste s’allumer parce que pense que peut-être elle est allumée, non? Sinon comment expliquer mon souci? Car oui… parfois ça fait mal pendant des jours encore après que je suis allé en ville, mais bien moins, pour ensuite presque disparaitre jusqu’à mon retour dans un champ electro-magnétique proche.

      Pour toi Christophe, pour ne pas seulement lire des articles de personnes qui de toute façon disent que l’hypersencibilité aux ondes est seulement psychologiques et disent que les ondes non-ionisantes sont sans danger (car ils ne vont pas citer des articles qui vont à l’encontre de leurs propos quand-même!).. je te conseille de regarder un peu sur ce site: EHS-MCS peut-être cela eclaira un peu les propos dans l’autre sens,

      Cordialement,

      Merel

      • Bonjour Merel,

        Une question sans ironie : je ne comprends pas en quoi un ordinateur branché à internet par un fil peut poser souci ? N’est-ce pas les ondes qui posent problème ? Pourquoi un fil ferait de même qu’un wifi ?

        Cordialement,

        Susan

  14. Et les traitements aux champs magnétiques pulsés, c’est valide?

  15. Superbe planche !

    J'ajoute que les bidule qui se colle au téléphone pour diminuer les émissions d'ondes ne servent à rien dans la mesure où le téléphone va augmenter la puissance d'émission s'il n'arrive pas à capter le relais.

    Une question que je me pose: si il y'a des gens électrosensible cela signifie qu'ils ont en eux de la poudre de fer connectée aux nerf qui réagit aux ondes électromagnétiques ?!? 😉

    En tout cas ce sujet est bien différents de ceux traités d'habitude. A quand une bd sur les tower buster, les pierres d'argonite et les chemtrails ? ^^

  16. Je trouve dommage qu’on aborde pas le sujet des ondes sonores. Une fois, j’étais avec une personne avec une voix aigue et nasillarde au pas possible, elle discourait sans cesse de sujets méga plates comme des émissions de télé-réalité, les derniers modèles de voitures, un vrai monologue. Un vrai monologue, je pouvais pas placer un mot, je faisais juste boire bière après bière. Ben le lendemain, BANG, mal de tête. Les ondes sonores, je vous dis.

  17. Bravo pour cette BD qui remet un peu d’ordre dans cette histoire :)
    J’aurais juste une petite remarque concernant les compteurs intelligents qui vont être déployés sous peu dans toute la France : ils communiquent via la technologie CPL (courant porteur en ligne) qui consiste à faire transiter les données binaires par le biais d’un réseau électrique déjà en place. Cette technologie est également fréquemment utilisée par les box Internet pour recevoir la télé par ADSL. Mis à part le champ magnétique généré dans les câbles (qui existait déjà sans CPL, de toute manière), aucune onde n’est émise par le CPL lui-même.

    • Au Québec ce son des ondes radios et non cpl et c’est les compteur du Québec qui est question ici.

    • “j’ai lu sur un site” (donc à prendre avec des grosses pincettes) que le CPL présentait un risque d’incendie sur les anciennes installations électriques domestiques car elles ne sont pas étudiées pour ces hautes fréquences additionnelles.

      ne me demandez pas la source c’était il y a des mois.

  18. Bonjour,

    J’ai déjà entendu que des cas de cancer du sein avaient été observés chez des jeunes femmes qui avaient l’habitude de mettre leur cellulaire dans leur soutien-gorge. Est-ce que ce lien a effectivement été démontré?

  19. Faisons une petite liste, j’ai : – Trois téléphones sans-fils,
    – un téléphone portable qui est connecté soit en Wifi soit en 3G en plus des ondes téléphoniques,
    – une tablette connecté en Wifi,
    -un Ipod connecté en Wifi,
    -une box internet,
    -un ordinateur connecté en CPL et un autre en wifi, etc etc etc.
    Si les ondes électromagnétiques étaient dangereuses, je le saurais depuis longtemps hors moi et mon cerveau nous allons très bien.
    Donc pour en revenir à ta question, je me situe dans la catégorie “Je m’en-foutisme”

  20. Bravo le Pharmachien! J’admire votre capacité à défendre vos opinions de façon objective et avec des données ! La méthode scientifique est belle : on reste humble, curieux mais surtout sceptiques. On ne tombe pas dans l’émotion mais on considère toutes les possibilités. C’est particulièrement important dans un domaine comme la santé où la mort et la maladie sont sources d’angoisse, de tristesse, de colère… On en veut beaucoup beaucoup d’autres!

  21. Bonjour,

    B.D.pour faire du buzz ? certainement vous avez gagné mais si vous êtes “scientifique” vous avez encore du chemin à faire.
    Et que penser du site “Robin des toits” qui répertorie les nuisances actuelles et passées avec des liens vers des articles et ils sont nombreux !
    Je pense que certains enfants espagnols entre autres, seraient contents de lire votre article, cela les réconforteraient de savoir que leur tumeur ou leur cancer n’est pas dû aux micro-ondes.
    On en est au stade des cobayes humains involontaires avec les effets des ondes, dont certains se moquent ou nient les probables effets .
    Cela me fait penser aux ondes gravitationnelles : une théorie peut être perçue 100 ans après.
    A qui profite le plus le crime ?
    Certainement pas à ceux qui vendent des pseudo-protections contre les ondes.
    Vous prenez vraiment les gens pour des idiots , les ondes c’est comme les déchets on ne s’en protège pas on essaie de ne pas les produire à la source.
    En attendant ceux qui s’en mettent plein les poches ce ne sont pas ceux que vous nommez !
    Quand aux chercheurs ceux qui s’insurgent ne sont pas fiables, et ceux qui donnent la Norme ils ont raison trouvez l’erreur ou plutôt le financement de l’étude.

  22. Good job! Et c’est vrai que ses cheveux sont cool au gars random!!

  23. Merci pour cet article bien construit et complet ! Je ne sais pas si d’autres pensent comme moi mais les gens cartésiens comme nous qui croient en la science la plus exacte possible (que l’on ne fait qu’approximer, dur à accepter dans l’âme d’un scientifique 😉 ) deviennent dans ce monde des ovnis, comme s’il fallait croire à toute conspiration et soutenir toute sorte de lobbying “anti” pour exister … Ca me fait plaisir de rencontrer des gens avec un tant soit peu l’esprit critique !!!!
    Concernant les électrosensibles, peut être que les “ondes négatives ” (oui j’ai osé !) de ces comspirationistes leur sont plus néfastes pour leur santé que les ondes peu ionisantes non? Je suis persuadée que la société peut avoir une pression suffisamment forte sur nous pour déclencher des troubles pathologiques en tout genre.
    Sinon j’avais une petite question : comment ont été définies les normes sanitaires relatives à ce type d’onde ? Ça m’intéresse :) #jesuisscientifique

  24. Bonjour,

    j’ai un problème avec la séparation en seulement 2 groupes les longueurs d’ondes (ionisantes et non-ionisantes) et à traiter ces deux groupes dans leur ensemble. On sait que les rayonnements Alpha, Béta et Gamma, bien que tous ionisants, n’ont pas le même effet sur la matière vivante. Pourquoi les longueurs du Wifi, du micro-onde et de la lumière visible auraient toutes le même effet? Un exemple simple démontre ce point: seules les longueurs d’onde “dans le visible” sont….visible par l’œil. Les autres longueurs d’onde non-ionisante n’ont pas d’effet sur notre organe de la vue! Peu importe la puissance utilisée, nous ne verrons jamais les micro-ondes parce que notre œil est insensible à cette fréquence. De répondre qu’une personne ne peut pas avoir de réaction à sa nouvelle antenne Wifi parce que sa puissance de sortie est nettement sous la puissance d’un micro-onde ne tient tout simplement pas la route.

    Finalement pour ce qui est des études sur l’électrosensibilité, je n’ai pas vu ces études mais j’imagine que les conclusions sont du type “il n’est pas possible de démontrer un lien entre…” plutôt que “il est démontré qu’il n’y a pas de lien entre…”. La nuance est importante. Ce n’est pas parce qu’un lien entre les maux de tête et les ondes n’est pas démontré en laboratoire (où tout ne peut pas être contrôlé, comme le stress des sujets qui peut avoir un impact non négligeable sur la chimie du cerveau au moment de l’étude) que ce lien n’existe pas dans le calme de la résidence du sujet.

    Je reste donc sceptique quant à l’impact ou non des ondes et donc, je ne fais pas exprès pour prendre tous mes repas sous une antenne de micro-onde mais je balade tout de même mon chien dans les champs sous les lignes de transmission électrique à haute tension! (elle adore courir dans ces champs bien entretenus et à perte de vue…pourquoi s’en priver!) 😉

    • La distinction entre ionisante et non-ionisante est bien importante. Les ondes plus énergétiques que le visible (UV, rayons X) peuvent causer des dommages aléatoires au molécules, et sont reconnues comme dangereuses, tout le monde en convient.

      Certain rayonnements à plus basse énergie peuvent aussi interagir avec le corps: les cellules photoréceptrices des yeux sont spécialement faites pour “cliquer” dès qu’elles sont un peu plus excités qu’à l’habitude. Un photon de lumière visible ne peu pas lui arracher un électron, mais contient assez d’énergie pour que ça se déforme, ce qui cause la vision. Sauf que dès qu’un photon n’a pas assez d’énergie, ça ne clique pas, d’où pourquoi on ne voit pas dans l’infrarouge.

      En dessous de ça c’est très compliqué d’interagir avec le corps autrement que thermiquement. Il faudrait littéralement avoir des antennes de métal de plusieurs cm dans le corps pour avoir une résonance à ces basses fréquences.

      Pour mettre en perspective: le signal d’un appareil sans fil est généralement dans l’infrarouge. Qu’est-ce qui est aussi une très grande source d’infrarouge? N’importe quel objet très chaud. Il y a 3 différences entre un feu et un signal Wi-Fi: le Wi-Fi est beaucoup moins puissant (bien), le Wi-Fi est allumé et éteint très rapidement pour communiquer (pas plus dangereux que de bloquer/débloquer ta vision du feu avec une planche, encore bien).

      La seule différence importante dans notre cas est la suivante: le Wi-Fi est à une fréquence beaucoup plus localisée. Son énergie est concentrée dans une bande précise. Si une molécule de notre corps résonne à cette fréquence, elle pourrait réagir. Sauf que pour résonner à cette fréquence, il faut conduire les électrons sur plusieurs cm de long, ce qui est impossible dans notre corps.

  25. Dans deux images, il y a le logo nucléaire comme exemple de source qui émet des ondes électromagnétiques. Les phénomènes de demie-vie (et la fission) n’émettent pas que des photons (X, gamma) mais aussi tout plein de vilaines particules (électrons, protons, noyaux plus complexes, (anti)neutrinos et tout ça) qui voyagent à grande vitesse, donc avec une très haute énergie. C’est surtout celles-là qui sont dangereuses.

    Dans

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rayonnement_ionisant#Source_des_rayonnements_ionisants

    Il y a une table avec la masse en électron-volts… plus le nombre est gros, plus la particule trimbale d’énergie… et plus c’est dangereux de se la prendre dans la poire (ou ailleurs).

  26. Il y a quelques années j’ai assisté à une conférence du Professeur Paul Héroux de l’Universtité McGill. Il disait avoir démontré que l’exposition à des «Extra-low-frequency magnetic fields» a un effet sur les cellules. Voici le lien de l’étude en question. Ça se tient ou pas? C’est important ou pas? Il se méfiait d’une utilisation aussi grande du téléphone cellulaire particulièrement pour les jeunes enfants. http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/15368378.2013.817334

  27. Cordier Frédéric

    Juste un lien, pas besoin de plus :
    EHS&MCS – Quelles preuves a-t-on avec les champs électromagnétiques

  28. Ma question: existe-t-il des mécanismes de communication entre les cellules qui ne requièrent pas d’ionisation ni d’effet thermique, mais qui ont des effets subtils mais significatifs sur le long terme ; en toxico on parlerait d’un effet chronique vs un effet aigu… C’est ce que semblent indiquer les études sur modèle animal que j’ai lues sur pubmed…

  29. Bonjour, mon commentaire est simple, même s’il ne parait pas sur ce blog. Peu importe. J’ai 60 ans, je suis électrosensible, je ne peux accepter que vous preniez à la légère ce problème. Vous êtes jeunes et allez avoir le temps de vous apercevoir que vous avez tout faux ! Les ondes électromagnétiques pulsées tuent !!!

    • J’ai un âge, avancé, vous non, donc je sais toujours de quoi je parle plus que vous!
      Lol… C’est pas mal ça qu’on appelle être un vieux con.

    • Je suis très insultée et outrée par ce document qui ridiculise les électrohypersensibles. Je ne suis pas électrophobe ni technophobe. Je suis technicienne en informatique depuis 25 ans et j’ai développé une intolérance aux champs électromagnétiques et c’est réel. Et maintenant je suis malade des ondes. Je ne sens pas toujours immédiatement la présence d’ondes, souvent les malaises arrivent quelques temps après l’exposition et des fois pendant plusieurs heures. Je suis complètement outrée. Je demande de retrait de ce document discriminant.

      • En gros vous êtes insultée et outrée par les études scientifiques que ce document relaie ? Pourquoi vous en prendre à lui et pas aux auteurs des études en question ?

        • Il n’a utilisé que des études qui font son affaire et qui nie l’électrosensibilité. Toute l’industrie des télécommunications fait la même chose, Il y aurait bien trop de $$$ là-dedans. L’histoire se répète, l’industrie du tabac niait ses effets néfastes, même chose pour l’amiante.

          • A part que le consensus scientifique était majoritaire sur les effets néfastes du tabac et de l’amiante, contrairement au cas des ondes.
            Par ailleurs, vous pouvez je suppose citer les études qui selon vous sont en faveur de l’existence de l’électrosensibilité ?

      • Allo Janik,

        Je suis désolé que tu te sentes comme ça à la lecture de ma BD.

        J’ai beaucoup d’empathie pour les personnes identifiées comme “électrosensibles”, qui sont visiblement très soufrrantes. Comme je dis dans le point #4, il est grand temps que l’on cherche les véritables causes de leurs symptômes, car selon les études, les ondes électromagnétiques n’en sont pas responsables. J’espère que tu trouveras une raison et une solution à tes malaises.

        Bon courage,

        Olivier

        • J’ai reçu le diagnostique d’hypersensibilité environnementale et électromagnétique par 2 médecins québécois. Un spécialiste de santé environnementale et un spécialiste en médecine du travail. Vous n’utilisez que des études qui ne regardent qu’un côté de la médaille. vous aviez un parti pris pour les détracteurs de cette maladie et vous êtes probablement séduit par les lobbyiste de l’industrie des télécommunications.
          Voir les travaux du Dr. Belpomme.
          Voir le site très bien fait par une équipe de l’UQAM en collaboration avec L’ASEQ : “Hypersensibilité environnementale”

          • Bonsoir Janik,
            je ne peux que vous soutenir car ayant travaillé 25 ans au milieu de rayonnements (de la VLF à l’EHF) je peux temoigner que les temps d’exposition étaient règlementés et que la medecine du travail était très regardante à ce sujet – enceinte j’ai dû changer de poste à cause de ces rayonnements.
            D’ailleurs, pour l’anecdote, dans les entreprises les fours micro-ondes doivent être contrôlés tous les ans pour plus de sureté et entretenus de façon à protéger le joint (pas de détergent sur le joint)…..qui fait ça chez soi?
            je pense que l’important est le temps d’exposition. (ex: 8 heures par jour le téléphone mobile collé à l’oreille est différent de qqs SMS expédiés chaque jour)
            Je ne suis pas “contre” tous ces rayonnements mais je pense que par principe de précaution on doit s’exposer le moins possible aux ondes car on ne connait pas vraiment leurs effets à long terme.

  30. Hello,

    Ça fait longtemps que je me demandais si des études avec des électrosensibles avaient été faites sans pour autant que ça me démange au point de faire la recherche. Plutôt content que le lien entre les maux de ces personnes et les sources d’ondes EM soit clairement absent. Dommage cependant que ces gens souffrent et cherchent dans la mauvaise direction.

    Par contre qui n’a jamais senti son oreille “bouillir” au bout d’une conversation de plus de 30 minutes avec son téléphone collé à l’oreille ? Autant le mec qui me dit qu’il est capable de sentir son routeur wifi de l’autre bout de la maison, j’ai un gros doute (à ce moment là, je lui conseillerais fortement d’éviter la cuisine et son redoutable four à micro-ondes). Autant avec un émetteur de micro-ondes pulsées collé à l’oreille… les doses sont pas franchement les mêmes.

    Bref, cher Pharmachien, j’ai entendu parlé d’un possible effet des micro-ondes “cellulaires” sur la perméabilité membranaire (ces micro-ondes pourraient ouvrir des canaux transmembranaires) avec un possible effet sur la barrière hémato-encéphalique (augmentation temporaire de la perméabilité). Bon, on est sur des effets comparables à celui d’une cigarette il me semble, (le cortège de produits chimiques dégueulasses en moins), donc pas des effets a priori très dangereux, mais qu’en penses-tu ? As-tu rencontré des articles sérieux sur le sujet ?

    PS : sur le sujet des compteurs “intelligents”, le danger avéré c’est le piratage… comme pour tout système informatique.

  31. Salut, Olivier.

    Merci pour cette BD bien claire.

    Mais il y a une imprécision qui me chiffonne un peu : bien que la radioactivité soit ionisante, seul le rayonnement gamma est une onde électromagnétique (c’est-à-dire de même nature que la lumière, les ondes radio, etc.)
    Et le potassium 40 de la banane ne fait de désintégration gamma que dans 11,2 % des cas : https://fr.wikipedia.org/wiki/Potassium_40#Radioactivit.C3.A9 😉

    Au plaisir de retrouver ta prochaine BD.

    1138.

  32. On a commencé à parler des ondes émises avec les compteurs intelligent lors de l’apparition de la dernière génération. Celle qui fait qu’on a pu besoin de releveur qui passe de porte à porte avec les compteurs mécanique ou dans la rue avec les compteur numérique. C’est le syndicat qui a partie le bal à ce sujet… La plus grosse joke c’est que tout les compteurs numérique qui on commencé à être installer dans les années 90 émette des ondes et le releveur ne fesait que passer dans la rue pour prendre le relever. Bizarrement il y a eu personne pour dire que ces compteurs qui émette en continue contrairement au nouveau possait problème. Le plus drôle c’est quand tu vois des gens qui avait ces compteurs disent avoir des problèmes depuis l’installation du compteur intelligent. Pis ce que je me souviens de mon cour de physique des ondes c’est que ça suit une courbe exponentielle. Donc, l’onde est beaucoup plus forte collé sur l’émetteur et elle diminue rapidement. Bizarrement ceux qui prennent des mesures son collé sur l’émetteur et non pas à la distance que les gens son normalement. Je suis loin d’être un expert j’ai juste fait un cour de physique des ondes dans mon bac en génie…

  33. joli BD mais hélas très très mal documentée… et dont le parti pris est évident. dommage.

  34. Bonjour Olivier,

    Encore une fois, merci pour la très informative BD. J’aurais seulement une petite question concernant les détecteurs de métal dans les aéroports. Chaque fois que je prends l’avion et que je me fais proposer la fouille corporelle VS le détecteur je me demande lequel je devrais choisir. Le détecteur est plus rapide et je ne fais pas attendre les gens derrière moi mais je prends l’avion une douzaine de fois par année alors je suis inquiet de mon exposition. Qu’est-ce que tu en penses?

    Merci,
    Mathieu Cloutier

  35. Salut le petit génies en herbe ! prend le temps de lire se qui se passe avec de la diathermie que santé Canada donne comme résultat et tu vas comprendre que tu est dans le champs Car Hydro Québec utilise de la diathermie pour leur compteur de nouvelle génération , J,ai produit une vidéo avec un appareille radio a fréquence ? les poste chance 16 fois en 2,minute 28 seconde , maintenant vas lire les fréquence autoriser par santé Canada sur la Diathermie

  36. Bravo pour cette BD aussi enrichissante que les précédentes!
    J’ai simplement une petite remarque à formuler… Chaque fois que tu parles de la norme, dans la BD et dans les commentaires, tu utilises «uW/m²». Je sais… Il est toujours tentant de faire un raccourci et de taper un «u» au lieu du micron (µ). Mais ce micron n’est pas là pour rien. Il est là pour qu’on puisse lire «microwatt» quand on voit «µW». Et c’est super facile à faire… AltCar+M.

    • Je crains toujours que les caractères spéciaux fassent “fucker” le code HTML/PHP/CSS de mon site. C’est ma paranoïa très personnelle.

      Mais bon, je me lance : µ

      Ça marche !!! J’ai appris quelque chose aujourd’hui, merci Ralph !

      Olivier

      P.S. Mais sérieusement dans mon logiciel de dessin ça ne marche pas avec toutes les polices de caractères.

  37. Umm.

    1.Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé

    2.Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires

    S’il n’y a pas aucun risques pour la santé, pourquoi il y a des normes internationales considérées comme sécuritaires?

    Merci de m’éclairer..

  38. Bonjour,
    Vous dites que comme les ondes cellulaires son non-ionisantes, elle ne peuvent pas être dangereuses. Si cela ne peut rien causer, pourquoi est-ce qu’il y a des études scientifiques en cours? Ils perdent leur temps non?

    • Excellente question Jonathan ! Et très logique. Dans le fond, ce sont les deux façon d’aborder la question des dangers des ondes :

      1. Est-ce plausible en termes de physique et de biologie ? (non)
      2. Qu’est-ce qu’on observe en pratique ? (pour le moment, rien de convaincant)

      Mais ça ne serait pas scientifique de répondre à la question #2 sans au moins aller chercher des données à long terme. Il faut voir ça comment une mesure de sécurité supplémentaire.

      Olivier

  39. danielle charlemagne

    vous êtes deux rigolos à qui beaucoup d’électrosensibles voudraient certainement tordre le coup ! toutes ces personnes pour qui la vie est devenue un enfer ne savaient pas au départ ce sont les champs électro magnétiques qui les ont rendu malade. Pensez-vous que le Pr. Bellepomme est un charlatant ? en tout cas vous en deux deux spécimens !

    recherchez le document confidentiel de 1983 rédigé par EDF : Essai prospectif sur les applications de l’électricité dans le domaine de la médecine et sur les études d’environnement électromagnétique.
    vous y lirez :
    les rayonnements électromagnétiques qui saturent l’espace ambiant, et dont la densité a augmenté en quelques dizaines d’années dans des proportions considérables, peuvent avoir une influence très néfaste sur le comportement et la santé des être vivants et des humains en particulier : c’est le phénomène de pollution électromagnétique, qui nécessite des études d’environnement.
    – études d’environnement
    – pollution électromagnétique directe :
    I – Influence des champs et rayonnements électromagnétiques sur l’homme
    II- pollution électromagnétique indirecte :
    III- étude des effets de l’ionisation atmosphérique
    La pollution électromagnétique est un phénomène à la fois largement répandu et en grande partie ignoré ; elle a pour origine les divers émetteurs radios et les radars, les innombrables appareils électriques d’usage courant et les lignes MT et HT servant au transport de l’électricité.

    Notre société engendre, outre celles déjà connues, une véritable pollution électromagnétique qui peut à la longue entraîner des troubles graves
    -deux sources principales :
    – Les divers émetteurs d’ondes radio, radar et micro ondes
    – Les lignes HT génératrices d’ondes E.L.F. (extremely low frequencies)

    la pollution électro magnétique est un phénomène à la fois largement répandu et en grande partie ignoré ; elle a pour origine les divers émetteurs radios et les radars, les innombrables appareils électriques d’usage courant et les lignes HT et MT servant au transport de l’électricité.

    et plus loin :

    … phénomènes de pollution électro magnétique qui, bien que controversé, ne peut pas être totalement nié.

    … accroître l’image de marque d’EDF auprès de grand public….notre entreprise s’intéresse de près aux nuisances créées par les lignes haute tension…

    ET C’EST EDDF QUI VEUT NOUS IMPOSER SON COMPTEUR LINKY !!!!!
    ET C’EST EDF QUI NIE LA SATURATION D’ONDES QUE VA PROVOQUER CE COMPTEUR !!!!!!!.

    allez revoir vos copie les gamins !

    • Euh… la “pollution magnétique” évoquée là me semble tout à fait concerner les éventuels effets de parasitage entre différents appareils et pas du tout la santé.

      Pour ce qui est lignes à haute tension, j’habite juste en dessous et à part du bruit (et moche dans le paysage) ça ne fait pas grand-chose.

      Cordialement,

    • Simon Chamberland

      Étant donné qu’on ne connaît pas la (les) fréquence(s) qu’a utilisé Belpomme, la distance des sujets par rapport à l’émetteur et l’intensité des émissions, on ne peut rien conclure.

  40. Je dois être sensible aux ondes du portique anti-vol à ma bibliothèque… ça me sille dans les oreilles quand je passe dedans… (si je portais pas mes écouteurs, aussi…) 😉

  41. Oups, l’article cité dit Pulsed electromagnetic fields—which induce measurable electric fields —have been demonstrated effective for treating slow-healing fractures and have shown promise for a few other conditions. Et nie ensuite l’efficacité des traitements aux aimants…

    • Effectivement, il y a une bonne quantité de littérature positive à ce sujet. Mais le mode d’action demeure flou : est-ce que ce sont des ondes, ou plutôt des courants électriques qui passent directement dans le corps ? Ou encore des vibrations comme des ultrasons ? Il faudrait voir. Si quelqu’un en sait plus, merci de partager avec nous !
      Olivier

  42. Simon Chamberland

    Merci encore ! Il y a tellement de désinformation sur le sujet, c’est pathétique.

    J’ai tenté d’expliquer, en classe (prof de science au secondaire), pourquoi les compteurs n’étaient pas dangereux. J’ai eu à gérer des plaintes de parents.

    Tout comme quand j’ai démontré que l’homéopathie était une arnaque, que la phobie du gluten était exagérée, que la vaccination est un bienfait pour l’Humanité ou que le lait était bon pour la santé.

    Maintenant, j’ai le tag du prof corrompu par Big Pharma.

    • euh pardon mais le lait ca me fait vomir quand je bois plus d’un verre. donc c’est mauvais pour ma santé.

      par contre un bon camembert ça c’est sain !

    • Bonjour
      “tu as démontré que l’homéopathie était une arnaque”, remarquable , je veux voir ton étude. J’ai eu un grand père mourant que la médecine ne pouvait plus rien pour. Un médecin homéopathe l’a remis sur pied avec l’homéopathie. Avant d’écrire n’importe quoi, il faut vraiment réfléchir. Le fait est que l’homéopathie fonctionne mais scientifiquement, pour l’instant, on ne connait pas le mécanisme! ça c’est la réalité. Cela on peut le dire. Tu es prof de science au secondaire. Un vrai scientifique regarde les choses avec un esprit ouvert sans préconviction basé sur ?…

      • Tu es sûr de ne pas confondre avec “naturopathe”, de la médecine à base de plante ? Parce que l’homéopathie c’est de l’eau sucrée, ça peut soigner la déshydratation,l’hypoglycémie et quelques maladies psychosomatiques à la rigueur mais c’est tout.

      • ” Le fait est que l’homéopathie fonctionne mais scientifiquement, pour l’instant, on ne connait pas le mécanisme!”

        Bien sûr que si le mécanisme est connu ! Il s’appelle “effet placebo”.

  43. Bonjour, Bonsoir,
    Pour les ondes électromagnétique, il est clair que cela ne l’est pas, vu que les plus grands assureurs ne prennent pas le risque
    – “Axa range les ondes électromagnétiques au même rang que l’amiante ou le plomb”
    – “Pourquoi dire NON ! au nouveau compteur électrique Linky”

    • Comme je dis dans le point #5, l’OMS a classé les ondes électromagnétique comme potentiellement cancérigènes. C’est donc logique que les assureurs emboîtent le pas, car ils prennent toujours le chemin le plus conservateur.

      Cela dit, je ne pense pas que la position des compagnies d’assurance devraient peser dans le balance.

      Olivier

      P.S. Désolé d’avoir enlevé tes liens mais ils contenaient des “HTTPS” sans certificat valide.

      • “je ne pense pas que” Attention ce n’est pas scientifique mais basé sur un à priori ! L’impact des compagnies d’assurance n’est pas du tout négligeable…

  44. Excellent et très instructif. Il y a un point que j’aimerais connaître, les normes actuelles sur l’exposition sécuritaire ont été établis sur quelles bases? Merci!

  45. « On pourrait penser que la médicine ne s’intéresse pas à ces gens »
    Ahhhh, ces « midicins »… Ils sont dont ben pas fins 😀

    À part ça, encore une belle BD à partager sans modération ! Merci d’exister :)

  46. Qu’on laisse aux gens le choix de vivre comme ils l’entendent. Surexposition aux CEM non naturelle ou pas, bio ou pas, végétalien sans gluten ou pas….il y’a autant d’études contadictoires d’un coté ou de l’autre de la balance…que chacun fasse ses choix de vie..

  47. Concernant l’éléctrosensibilité ainsi que l’impact sur la biologie humaine de certaines fréquences non ionisante, des biomarqueurs fiables permettant de caractériser et d’identifier l’électrohypersensibilité et la sensibilité chimique multiple comme deux aspects étiopathogéniques d’un trouble pathologique unique ont été mis en évidence.

    Aussi l’étude suivante ( et sa publication dans une revue scientifique ) nous précisent ce qui suit :

    Une grande partie de la controverse sur les causes de l’électro-hypersensibilité (EHS) et la sensibilité chimique multiple (MCS) réside dans l’absence de critères cliniques reconnues et de biomarqueurs objectifs permettant un diagnostic universellement reconnu. Depuis 2009, nous avons étudié de façon prospective, sur le plan clinique et biologique, 1216 patients auto-diagnostiqués EHS et/ou MCS dans le but de répondre aux deux questions. Nous rapportons ici nos données préliminaires, basés sur 727 patients sélectionnés parmi les 839 patients inscrits: 521 (71,6%) ont été diagnostiqués EHS, 52 (7,2%) MCS, et 154 (21,2%) à la fois EHS et MCS. Deux tiers des patients EHS et/ou MCS étaient des femmes; d’âge moyen 47 ans. Comme l’inflammation semble être un processus clé résultant des effets des champs électromagnétiques (CEM) et/ou des effets des substances chimiques sur les tissus, et que la libération d’histamine est potentiellement un médiateur majeur de l’inflammation, nous avons systématiquement mesuré le niveau d’histamine dans le sang des patients. Près de 40% des patients avaient une augmentation de l’histamine (notamment lorsque les deux conditions étaient présents), indiquant qu’une réponse inflammatoire chronique a pu être détectée chez ces patients. Le stress oxydatif qui accompagne l’inflammation est un contributeur principaux à la fois des dommages occasionnés et de la réponse de l’organisme. Le niveau de nitrotyrosin, un marqueur à la fois de la production de peroxynitrite (ONOO°-) et de l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique (BHE), est en augmentation chez 28% des patients. Le niveau en protéine S100B, un autre marqueur de l’ouverture de la BHE est en augmentation chez 15% des patients. Des auto-anticorps circulants contre l’O-myéline ont été détectés chez 23% des patients, ce qui indique que l’EHS et la MCS pourraient être associées à une réponse auto-immune. Confirmant les expériences effectuées sur des animaux montrant l’augmentation des niveaux de protéines chaperons Hsp27 et/ou Hsp70 lorsqu’ils sont exposés aux champs électromagnétiques, nous avons trouvé une augmentation des niveaux d’Hsp27 et/ou de Hsp70 chez 33% des patients. Comme la plupart des patients souffraient d’insomnie chronique et de fatigue, nous avons mesuré le ratio sulfate 6-hydroxymélatonine (6-OHMS)/créatinine dans les urines sur 24 heures et avons trouvé une diminution de ce ratio (<0,8) dans tous les cas étudiés. Enfin, compte tenu des symptômes autodéclarés des patients EHS et MCS, nous avons mesuré systématiquement le flux sanguin du cerveau (FSC) dans les lobes temporaux de chaque patient à l'aide d'une échographie cérébrale pulsée (tomosphygmographie cérébrale ultrasonore). Les deux maladies sont associées à une hypoperfusion dans la zone capsulothalamique, ce qui suggère que le processus inflammatoire implique le système limbique et le thalamus. Nos données suggèrent fortement que l'EHS et la MCS peuvent être objectivement caractérisées et diagnostiquées par des tests simples disponibles dans le commerce. Les deux troubles semblent impliquer une inflammation hyper-histaminemia, un stress oxydatif, une réponse auto-immune, une hypoperfusion capsulothalamique, l'ouverture de la barrière hémato-encéphalique, et un déficit de la disponibilité métabolique en mélatonine; suggérant un risque de maladie neurodégénérative chronique. Enfin, la co-occurrence de l'EHS et de la MCS suggère fortement un mécanisme pathologique commun.

    Article original : http://www.degruyter.com/view/j/reveh.2015.30.issue-4/reveh-2015-0027/reveh-2015-0027.xml

  48. Vous dites vous même que les ondes du micro-onde et les ondes GSM entrent en résonance avec la molécule d’eau, sinon ton micro ne chaufferait rien et ton téléphone non plus.

    Le papier sur l’influence du téléphone cellulaire sur l’oreille et le cerveaux montre clairement qu’il y a une augmentation de la température dans ces zones ( entre 0.1 à 0.25 degrés pour des conversations de 1m à 15min)

    Source : http://www.academicjournals.org/article/article1380635276_Faruque%20et%20al.pdf

    De là, la conclusion n’est clairement pas “ca n’a aucun effet” mais ça à un effet. Et la majorité des personnes ressentent un effet après un appel prolongé avec un téléphone collé à l’oreille.

    Spéculation: On peut ajouter à ça les ondes sonores et le stress induit.

    De plus le papier mentionne uniquement que la montée en température est en deçà de la température critique pour causer des dommages au cerveau … ENCORE HEUREUX ! En gros il dit juste que le téléphone ne te tire pas une balle dans la tête.

    Par contre aucune étude sur le long terme par rapport à un échauffement prolongé et régulier d’un point aussi précis n’a encore été publiée, les raisons évoquées sont ici, avec le groupe de travail actuel sur les mesures :

    http://www.thecosmosproject.org/index.php

    http://www.cancer.gov/about-cancer/causes-prevention/risk/radiation/cell-phones-fact-sheet#q7

    Pour les autres ondes type Wi-Fi qui sont sur des fréquences différentes on ne sait d’ailleurs pas grand chose sur leur influence à long terme. Où est l’étude qui montre l’influence des expositions aux ondes wi-fi durant une année ?

    L’étude que vous caricaturez ne fait que dire que les électrosensibles ne peuvent pas ressentir les ondes wifi et rien d’autre.

    Une expérimentation personnelle cher jeune homme. Avez-vous déjà touché un ordinateur portable branché sur du courant avec un coque métallique sans prise de terre ? Et bien sachez qu’un courant y passe, qui est très facile à ressentir. Ceci dit étrangement, et je ne sais l’expliquer, tous mes amis ne le ressente pas. Et bien sachez qu’au bout de 30min d’utilisation de cet ordinateur branché sur le courant des douleurs m’apparaissent dans les doigts et poignets. Si je le débranche je peux l’utiliser sur ses 3h de batterie sans soucis. Simple et sans équivoque, ça m’a mis des années à me rendre compte de ça. Mais une fois identifiée la solution à été très claire, utiliser un clavier externe. la sensation monsieur est très subtile, comme un grésillement sous la peau mais il est bien là et mesurable avec un voltmètre très probablement.

    Ici l’exemple est fort et on parle de courant électrique, mais on parle aussi de 30 minutes d’expositions contre probablement des jours, mois, années. Donc encore une fois vous vous faites l’avocat du diable. Encore une fois c’est de la science dont on parle, s’il n’y a pas d’étude ni expérimentation reproduisible bougre la réponse est “JE NE SAIS PAS”.

    Vulgarisation du raisonnement: Une scie ne mettra que quelques heures à tuer un arbre. Une lime prendra beaucoup plus de temps mais saura le blesser de la même manière peut importe si les experts du monde entier avancent le contraire.

    Mettre toutes les ondes dans le même panier est digne du plus grand sophisme et permet de cacher les réels problèmes et bavures, bravo. Et la catégorisation des personnes risible à la fin …

    Toutes les conclusions sont bonnes et la complexité des sociétés humaines peut facilement nous laisser penser que :
    1. Il y a des dangers et avantages industriels/politiques qui sont cachés par les lobbying
    2. Il y a des lancement d’alertes basées sur des raisons totalement injustifiables
    3. Il y a des lancement d’alertes complètement ignorées alors que pertinents

    Je suis navré monsieur le Pharmacien, une information à moitié fausse induit autant en erreur, si ce n’est plus, qu’une information totalement fausse. Il n’y a aucune honte à se tromper et à reconnaitre ses erreurs, mais l’ego humain nous pousse parfois aux extrêmes bassesses du déni et du ralliement au groupe majoritaire, j’espère que vous n’êtes pas de ceux-ci.

    Je ne sais pas ce que vous cherchiez à transmettre dans votre oeuvre mais ça me semble bien maladroit et généralisant.

    Pensez-y et au mieux mettez à jour votre Bd.

    Cordialement.

    • Salut Michael !

      En effet, l’étude sur le cellulaire que je cite en référence démontre bel et bien un effet thermique. C’est de cet effet dont je parle dans le point #2 et c’est de là que je tire l’histoire du gars qui parle sur 50 cellulaires en même temps pour élever la température de son cerveau de 1 degré. Ce n’est pas impossible, mais très improbable. Pour le reste, aucun autre effet (non thermique) n’a été démontré de manière convaincante.

      L’exposition à long-terme est inconnue… oui et non. Par exemple, s’il y a un risque accru de tumeurs au cerveau (gliomes) associé à l’utilisation du cellulaire, on devrait voir une explosion de cas en ce moment ou très bientôt. D’où la poursuite des études en ce sens.

      Quand tu dis : “L’étude que vous caricaturez ne fait que dire que les électrosensibles ne peuvent pas ressentir les ondes wifi et rien d’autre.”
      Ce n’est pas vrai du tout. J’ai effectivement caricaturé la méthodologie pour la rendre plus facile à comprendre, mais dans les faits, les études réalisées sont très solides. Je cite d’ailleurs dans les références une méta-analyse qui inclut des données pour plus de 700 patients, avec pour conclusion que les ondes ne sont pas reliées aux symptômes des personnes qui se disent électrosensibles.

      Ai-je déjà senti de l’électricité statique ou autre courant électrique ? Bien sûr. Je me suis même déjà presque électrocuté en faisant des rénos chez moi. Mais sauf ton respect, c’est différent de la question des champs de radiofréquences, dont je parle dans cette BD. Sauf ton respect, l’analogie de la scie est très mal choisie.

      Enfin, pour toute la question des lobbys… Je parle souvcent sur ce site de l’influence parfois malsaine des grandes industrie (surtout pharmaceutique). Mais comme toujours, c’est insensé de croire que tous les physiciens et autres scientifiques sont à la solde de l’industrie de l’électricité. Prends les mesures sur le terrain : ce ne sont pas les lobbys qui font en sorte qu’un compteur intelligent émet autant d’ondes qu’une télécommande de télé.

      Merci pour tes commentaires et à bientôt !

      Olivier

    • Il y a un mélange ici entre les ondes électromagnétiques et l’électricité.

      Dans l’exemple de l’ordinateur, la fiche électrique qui se connecte dans le mur est munie d’une broche de mise à la terre qui permet justement de rendre équipotentiel toutes les surfaces conductrices afin de vous protéger d’un décharge. Si vous ressentez un courant électrique, il est fort à parier qu’il y a un problème électrique avec votre prise ou votre appareil. Dans les vieilles maison, il n’y avait pas ce fameux conducteur de mise à la terre. Les problèmes de mauvaises continuités de la mise à la terre sont très fréquents, et un bon électricien devrait être en mesure de les régler.

      Je trouve très bien votre exemple de scie et de lime. Par contre, je crois qu’une lime à ongle ne parviendrait pas à en venir à bout d’un séquoia géant. Il faut donc mesurer les impacts et les quantifier pour ne s’alarmer avec un rien. Par exemple, le cellulaire au volant tue; il n’y a aucun doute. Aucun doute que la cigarette provoque le cancer. Pour le cellulaire, le lien ne semble pas si clair. En fait, il ne semble pas y avoir de lien.

    • merci pour votre texte, particulièrement intéressant. En effet lorsque les appareils ne sont pas reliés à la terre, il y a un champ électrique qui peut être très fort. Cela étant vous l’avez autour d’un simple cable électrique d’alimentation d’une lampe de chevet…(même éteinte) tant que le fil de phase n’est pas blindé et le blindage relié à la terre. Votre sensibilité me semble vraiment intéressante, vous avez fait le test dans beaucoup d’environnements différents?

  49. Bonjour,
    Certains rapportent ici des expériences personnelles qui tendraient à prouver les nuisances des ondes qu’ils pensent recevoir et donc ressentir.
    Mais il faut bien distinguer plusieurs choses:
    – il peut y avoir nuisance sans forcément danger
    – et ces personnes sont peut-être aussi plus électrosensibles que d’autres
    – je ne mets pas en doute leur trouble…
    … comme je ne doute pas un instant que certains sont plus sensibles au bruit, à la lumière, au soleil, aux odeurs, aux couleurs, au vent …
    Voilà.

  50. Tres bonne BD, pleine de bonne explications .

    un seul point me chifonne:
    postula de base : Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé.

    Si la presemption d’inoncense est tres bien d’un point de vue juridique, c’est exactement l’inverse dans le domaine de la santé :
    C’est mauvais jusqu’a ce qu’on prouve que ca n’est l’est pas !
    on appelle ca le principe de precaution.

    • Salut Matt !

      Merci pour les bons mots !

      Il faut faire attention de ne pas appliquer abusivement le principe de précaution. D,ailleurs, on ene peut pas dire “C’est mauvais jusqu’à ce qu’on prouve que ça n’est l’est pas“, car en science on ne peut pas prouver un négatif. Tout ce qu’on peut faire, c’est étudier au maximum une variable (substance, ondes, etc.) pour évaluer ses effets possibles sur l’humain. C’est ce qui a été fait pour les ondes électromagnétiques.

      Aussi, le principe de précaution est déjà largement appliqué avec les champs électromagnétiques, par le biais des normes internationales. Ces normes sont très conservatrices et estiment un danger théorique basé sur la capacité des ondes à chauffer les tissus humains (effet thermique), tel que discuté dans le point #2. En pratique, il est peu probable que ces dangers se concrétisent dans une utilisation normale d’appareils électroniques.

      A+!

      Olivier

      • je suis d’accord avec toi quand tu dis que consernant les ondes EM, on a largement prouvé le peu d’effet qu’elles ont, et que les normes sont largement en dessous du seuil de dangerosité.
        Dans ce cas precis, le principe de precaution est respecté.

        Ce qui me choque est plus general, et concerne ta formulation

        Le principe de precaution s’applique evidement en fonction des connaissances scientifiques du moment, donc ma formulation est egalement incomplette.

        une bonne formulation pourrais etre quelque part entre les deux … un genre de :
        C’est mauvais tant qu’on a pas prouvé que ca ne l’est pas et bon jusqu’a preuve du contraire…
        mais c’est un peu lourd.
        Si quelqu’un veut trouver mieux ^^

        On pourrais aussi le formuler comme suit :
        C’est sans aucun effet sur la santé jusqu’a ce qu’il soit trop tard :-p

        merci encore pour ces planches pleines de bon sens

      • Cher Olivier: lorsque tu dis : Ces normes sont très conservatrices.
        cette déclaration est extrêmement générale et n’est pas valable si on descend à l’échelle d’un pays. Simplement compare les normes d’exposition de champ elec en Suède et en France et tu vas comprendre.

  51. Bonjour Olivier,
    Super BD (comme toujours!)

    Quand j’ai vu le chapitre sur le Brigade Électro-Urbaine, j’avais très hâte de voir leurs conclusions concernant les lignes Haute Tension.
    Malheureusement, leurs résultats dans cette circonstance ne se trouvent pas dans la BD…

    Peut-être que ce n’est nullement causé par les ondes, mais être à proximité des gros pylones donne un mal de tête instantané à ma conjointe!
    (Se taper la 30 entre les autoroutes 20 & 10 est un vrai calvaire!)

    Mettons qu’on roule en auto et qu’une ligne surplombe la route, dès qu’on approche et jusqu’à la distance, ma douce ne se sent pas bien. Et lorsque l’on passe dessous, elle me dit que ça fait comme un ‘pop!’ dans sa tête.

    Quelle était leur lecture d’intensité sous une ligne haute tension?
    Si les ondes sont en-dessous des normes, quelle pourrait être la cause alors?
    Merci!
    Sylvain

    note: si je ne retrouve pas ta réponse dans les multiples commentaire qui se retrouvent ici, est-il possible de me répondre par courriel?!?
    Aussi, puisque tu filtres nos messages, il te sera possible de supprimer ces dernières ligne!

    • Salut Sylvain !

      Je ne pense pas que la Brigade a fait des mesures près des lignes à haute tension (mais je me trompe peut-être, corrigez-moi si j’ai tort SVP).

      Les lignes de haute tension peuvent bel et bien avoir des effets biologiques comme ce que tu décris, car notre corps est un conducteur d’électricité. Mais nous n’avons pas de raisons de croire que cela se traduit par des effets néfastes sur la santé. Bon résumé à ce sujet ici:
      http://www.fsg.ulaval.ca/opus/scphys4/complements/lignTen.shtml

      Merci pour l’excellente question !

      Olivier

    • pour info Sylvain, les normes françaises sur les champ elec provenant des lignes haute tension type 220 kV sont très très laxistes. Autant dire que l’état s’en moque. l’effet sur ta douce ne me surprend pas du tout (cela étant je ne suis pas EHS moi-même); Olivier dira certainement que tout cela n’est qu’une coincidence…Blague à part ta douce a je suppose ce même problème sous toutes les lignes HT ou seulement certaines. il serait intéressant de mesurer le champ élec (x, y, z) au droit de ces lignes;

  52. J’ai reçu les diagnostics d’hypersensibilité environnementale et électromagnétique de deux médecins québécois différents. Un spécialiste en santé environnementale et un spécialiste en médecine du travail.

    • Est-ce que ces “médecins” t’ont expliqué sur quoi ils basaient leurs diagnostiques? Quels tests t’ont-ils fait passés? Merci pour toutes précisions.

  53. J’ai dû passer des rayons X pour mon test de pré-emploi. La nuit même, on dirait que mon corps était en feu. Je me sentais lourde, j’avais de la difficulté à respirer. C’était la première fois que ça m’arrivait. Je pensais réellement que j’allais mourir. Je me sentir m’engloutir dans un trou noir, mon corps était lourd, j’avais une pression sur la poitrine. Si avoir des radiographies donne ce genre de symptome et peut causer le cancer… comment peut-on refuser ce genre de test inutile pour des compagnies qui le mettent dans leur test de pré-emploi..

    • Allo !
      En fait, la dose de radiation à laquelle on s’expose durant un examen par rayons X est extrêmement faible. Un seul rayon X, ou même plusieurs dans une année, ne pose pas de dangers et ne provoque aucun symptôme. On limite tout de même l’exposition autant que possible, par mesure de précaution. C’est difficile de dire à quoi était dû ton malaise dans ce cas.
      A+!
      Olivier

      • Dans le domaine des hôpitaux, il faut aussi noter les machines IRM qui développent jusqu’à 8 Tesla pour positionner les noyaux d’hydrogène des cellules de notre corps. Un champ magnétique fulgurant que la recherche pousse toujours de plus en plus haut. À ma connaissance, il n’y a pas d’exposition maximale pour ce genre de test. Les techniciens opérateurs de ces machines seraient de bons cas pour étudier les effets des champs magnétiques.

      • Olivier, ton analyse est générale; Si la personne est ultra sensible au rayons X, infiniment plus que toi ou moi, rien n’empêche de supposer qu’elle réagisse comme cela;

        n’es tu pas de formation scientifique ?

  54. Les grosses compagnies te paient combien pour dire de la telle merde?

  55. Commentaire qui a peu de chance de paraître .. ( Je dis ça pour que vous vous sentiez obligé de faire paraître ) mais il y a peu de chance …

    il y a 50 ans environ, des scientifiques disaient que l’amiante c’était dangereux. Heureusement, des gens qui étaient mieux informés, faisaient des bandes dessinées ( sur du papier ) pour prouver que tout ça n’était “rien que des bêtises destiné a faire peur aux gens …. ”
    Je vous propose d’aller expliquer aux veuves que l’amiante ça n’était pas dangereux …

    La aussi (pour les ondes) des scientifiques alertent … Ça leur rapporte quoi pourrait on se demander ?
    La réponse est:
    de se faire charrier par des imbéciles qui font des bandes dessinées.

    Quand le sage montre la lune l’imbécile regarde le doigt.

    Pour l’amiante les assurance refusaient de couvrir le risque.
    Pour les ondes électromagnétiques les assurances refusent depuis 2000 de couvrir le risque.
    A vous ne le saviez pas ?

    Et si vous avez 5 minutes, lisez le cv d’un des rigolos qui disent que les ondes ca fait du mal …
    Professeur Belpomme par exemple …. ou ceux des milliers d’autres dans le monde ….
    Que des guignols ces gens …. Mais dites leur quand même merci pour les médicaments qui vous soignent et dont ils sont a l’origine. Dites leur merci , ou plutôt dites lui pour ne parler que de lui, merci pour vos recherches sur le cancer qui peut être un jour me sauveront la vie.
    Alors plutôt que de parler sans savoir, rencontrez les demandez leur de vous expliquer …
    Savoir de quoi on parle n’est pas un handicap. Mais il est plus facile de prétendre arbitrairement qu’on a raison et de chercher quelques arguments a charge pour le prouver. Bravo vous avez été très bon dans cette formule…

    Pour raisonner en personne intelligentes et censés, ce que vous devez être capable de faire … J’imagine…
    Vous nous expliquez que rien ne prouve que les ondes sont mauvaises pour la santé.
    Vous pouvez aussi dire rien ne prouve qu’elles ne sont pas mauvaises …
    Votre démonstration pseudo scientifique pourrait démontrer exactement le contraire mais vous ne seriez pas plus crédible.
    Vous auriez conclu en disant, “on ne sait pas” je vous aurais dit bravo … mais la je ne suis pas subjugué par votre démonstration.

    Et sans vouloir vous vexer, vous êtes mal informé et connaissez très mal le sujet.
    Connaissez vous personnellement des personnes EHS ? Avez vous partagé ne serais ce que quelques heures de leur vie ?
    Je connais la réponse . Non. Il est amusant de constater que ce sont toujours les personnes qui en savent le moins qui en disent le plus. Je vous invite a rencontrer a discuter … Vous serez sans doute beaucoup moins affirmatif et votre brillante démonstration mathématique vous paraîtra d’un coup moins probante. Avez vous entendu parler de l’étude REFLEX ? Contactez les scientifiques qui l’on fait … Et après vous parlerez …
    Mais pour le moment, avec des arguments comme les vôtres, vous ne convaincrez que les personnes déjà convaincus .

    C’est amusant de faire des BD et d’être lu. Avez vous pensé aux personnes qui souffres car atteintes et totalement ignorées par les services publiques. 3 % de la population Française touchée a un niveau plus ou moins important. Car être EHS en phase 3 c’est l’enfer …
    Et comme je ne suis pas une personne gentille, je ne vous souhaite qu’une chose le devenir …Et non monsieur, c’est comme les accidents de voiture , ça n’arrive pas qu’aux autres. Je suis sur que le chapeau en alu avec des trous pour les yeux vous ira a ravir.

    Cordialement.
    P A

    PS: Non je ne suis pas EHS.

  56. Ce que je trouve dommage c’est qu’une personne qui a un large public ait manifestement un parti-pris pour le principe du pas vu pas pris. A une époque on pensait la Terre plate, qui de mieux placé qu’un scientifique pour comprendre que ce n’est pas parce qu’on ne comprend pas quelque chose ou qu’on n’en a pas encore de preuve qu’elle n’existe pas? Est-ce qu’en tant que personne autant lue on n’a pas un devoir de précaution? D’information de précaution? Est-ce que par exemple la nuisance des ondes wifi aux bébés, plutôt consensuelle elle, ne devrait pas être mentionnée? Est-ce qu’il ne devrait pas être rappelé que le fait qu’il n’y ait pas de preuve n’implique pas qu’il y ait des preuves du contraire? Que si l’oms n’a pas encore de preuve elle explique clairement aussi que c’est parce qu’on n’a pas encore un historique suffisant pour avoir un bon échantillonnage, mais que les scientifiques spécialistes du sujet sont suffisamment inquiets pour que des études de grandes envergures soient financées?
    Tant que ces études n’auront pas été menées à terme on n’aura pas de réponse claire, et il y aura toujours le jeu des sceptiques vs celui des croyants. Mais je pense que quand on est publié, et que l’on a pour objectif de former les gens sur certains sujets, on doit aussi leur dire quand on ne sait pas. Et s’il est bon de calmer les gens quand ils s’excitent trop, quand il y va de la santé des gens et de leurs enfants, le message ne devrait pas être “hey, calme toi! Y a rien!” mais plutôt “capote pas, mais fais attention”. Je trouve très dommage que quelqu’un dans votre position ne soit pas d’accord sur ce point…

  57. C’est très intéressant, mais au risque de passer pour une maniaque avec un chapeau de papier d’aluminium, le fait que les ondes continuent de cuire la bouffe qui sort du micro-ondes pendant plusieurs minutes (donc pendant qu’on la mange et en passant dans notre système digestif feluette), est-ce que c’est inoffensif aussi? (J’ai très peur des micro-ondes, le reste je m’en fous :) )

    • Simon Chamberland

      De la même manière qu’un thermomètre planté dans un rôti de boeuf montre que la température interne du morceau continue de monter quelques minutes après être sorti du four ordinaire.

  58. Bonjour Monsieur Pharmachien!

    Mon ami Julien le physicien ajoute ceci :

    « Au passage, l’effet “téléphone chauffant” au bout d’un certain temps de conversation avec un portable peut aussi potentiellement s’expliquer par un bête effet Joule de la batterie : un téléphone en fonction de réception/émission d’appel pompant plus sur la batterie, il va donc augmenter les pertes par effet Joule dues à la circulation plus intense du courant électrique dans le système électrique du téléphone, donc il va plus chauffer, tout bêtement… Et ceci n’a rien à voir avec les
    ondes électromagnétiques puisque l’effet Joule s’observe aussi avec un courant continu ! »

    Je lui ai dit que c’était quand même plus marrant quand c’était toi qui expliquais, mais il sait pas dessiner, et moi non plus… Tu voudrais pas créer aussi un personnage à son effigie pour les prochaines BD, puisque tu as l’air de chercher des figurants? Lui aussi a travaillé au CERN pour trouver le boson de Higgs et il a les cheveux cool. J’espère que son profil entre dans tes critères.

    Blague à part, c’est ben le fun tes BD, je me bidonne à chaque fois et j’ai fait connaître ton blog à tous mes amis!

  59. Mon amie m’a fait une montée de lait à la lecture de ton post . : ”Pour avoir lu a tonne sur le sujet, pour avoir discuté avec des chercheurs, pour avoir pris des mesures avec l’appareil, pour avoir milité contre le projet d’implantation d’un tour de télécom dans la cour d’école de mon village et pour plein de trucs je te dirais que le principe de précaution devrait s’appliquer car, vraiment, il y a doute sérieux et aucune unanimité scientifique sur le sujet.

    L’OMS le classe potentiellement cancérigène, dans la même classe que le plomb et bisphénol… et le fameux code de sécurité 6 est basé sur une augmentation de la chaleur des cellules humaines pour une exposition de 6 minutes, OUI 6 minutes. Aucune norme pour des expositions long terme… Ni pour certains effets biologiques … Ni pour les expositions multiples. Alors facile de dire qu’on est 10 000 fois sous la norme… quand la norme est elle même controversé!

    Je trouve irresponsable de s’en remettre les yeux fermés à l’industrie et au code de sécurité 6 sans certitude de sa non nocivité. Le principe de précaution est que , dans le doute, on prend nos précautions… Ce principe est recommandée sur base volontaire mais nullement suivi par l’industrie, nos dirigeants, nos écoles et nous-mêmes et nullement encouragé par ton post…
    Pour ton informations le Conseil d’Europe représentant 47 pays industrialisés recommande, dans leur résolution 2011, d’appliquer le principe ALARA (Low As Reasonably Achievable) qui prône une norme de 100 uW/m2 alors que Santé Canada avec son Code de sécurité 6 recommande une ligne directrice à 6 000 000 uW/m2? L’OMS, quant à elle, propose de faire appliquer le principe de précaution à proximité des écoles.

    Ce qui me désole le plus est que le débat est rendu entre citoyen,… Qui devrait faire la preuve de la dangerosité de cela selon-vous? Ça fait bien l’affaire de l’industrie et du gouvernement qu’on s’entredéchire à ce sujet,… ils n’ont pas de compte à nous rendre pendant ce temps…. Pierre Gilbert, prend ton crayon et demande à l’industrie, à Santé Canada et à Industire Canada, demande leur de te faire la preuve, hors de tout doute, que ce n’est pas dangereux pour nous et nos enfants… Demande leurs a EUX pas à NOUS… Demande et entend leurs réponses, moi je l’ai fait. Tu découvriras qu’ils ne sont même pas en mesure de nous en donner la preuve!”

    J’aimerais vraiment t’entendre adresser ces dires qui me rendent très septique, compte tenu de la conséquence économique d’une découverte négative sur le sujet

    Faut souvent regarder en Europe … ils sont en avance sur bien des domaines …

    Merci à toi

    • Pierre-Olivier Arvisais-Martel

      Il est faux de dire qu’il n’y a aucune certitude sur la sécurité des normes actuel. De nombreuses études ont été faites sur les possibles effets non thermique des ondes électromagnétiques et les résultats n’ont pas été concluant.

      L’état de la recherche actuelle indique que les ondes électromagnétiques non ionisante peuvent être dangereuses dans la mesure où elles élèvent la température des molécules (effet thermique). Les seuils requis pour causer ces élévations sont connus et bien documentés. C’est sur cette base que les normes sont établies. Noter que ces normes ont une bonne marge de sécurité en plus.

      Pour finir, j’aimerais faire remarquer que le soleil, par une belle journée d’été émet environ
      1 kW/m2, dont très au dessus du 100 uW/m2 proposé par ALARA.

      Référence pour l’éclairement énergétique du soleil :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89clairement_%C3%A9nerg%C3%A9tique
      eduscol.education.fr/rnchimie/phys/baillet/06/tp_cell.pdf

      Bien à vous

    • Simon Chamberland

      Et dans bien des domaines, les Européens retardent, comme pour le diésel. Quoique pour le diésel, c’était une question commerciale d’abord et avant tout.

      La théorie électromagnétique est probablement la branche la plus aboutie de la physique. Mieux que la gravité.

      Si vous voulez être cohérent avec votre demande d’application du principe de précaution, alors par ce même principe, il vous faudrait vous attacher au sol, au cas où la gravité serait mal comprise et que cette incompréhension ne puisse prévoir que vous partiez en orbite.

  60. Avouez que de passer de 10000 fois sous la norme, dans ton appart, à 12 fois sous la norme, en dessous d une antenne…. Y a toute une drop!?

    • La norme comprends un % de sécurité donc, si tu est 12 fois sous la norme, tu est peut-être a 50 fois sous la dangerosité…

  61. C’est drôle, mais j’ai l’impression qu’il y a plus d’argent à faire pour ceux qui soutiennent que ce n’est pas dangereux, que pour ceux qui disent qui pourraient avoir un impact.

  62. Avant de faire des commentaires négatifs sur cet article, je te donne un défi Pharmachien: Passe une journée ou deux avec un électrosensible. Un vrai. J’ai des noms pour toi. Je serais surprise de voir comment tu vas réagir. Je serais étonnée que tu le fasses. Etre confronté à la réalité, ce n’est pas facile!

    • A part constater que la personne est en souffrance (ce qui n’est nié par personne), qu’est-ce que cela apporterait ?
      Pour vérifier une relation de cause à effet, il faut des protocoles scientifiques rigoureux. Si les études déjà faites ne vous conviennent pas, avez-vous d’autres protocoles à suggérer ?

    • Et pourquoi avant de demander aux autres de supporter des défis psychologiques, ne passerais pas tu pas une heure à l’INSPQ ou dans une université pour commencer ?

      Je serais étonné que tu le fasse, pour les même raison que tu avance.

    • Simon Chamberland

      Un autre défi. Trouvez-moi un électrosensible qui peut dire, lors d’un test à l’aveugle, quand un émetteur est allumé ou non.

  63. Bravo pour ce travail didactique et amusant, illustrant le vieux principe «castigat ridendo mores». Même si mes ancêtres latins n’avaient pas la wifi ;-))
    Francis
    médecin français très sceptique

  64. A une époque on disait que le radium était bon pour la santé. Et puis il y a eu tous ses scandales sanitaires grâce au progres, comme les pcb, l’amiante, et le diesel qu’on continue a utiliser et qui fait des milliers de mort tous les ans.

    Comment voulez vous ne pas devenir parano après ca? Les ondes étant le nouveau progrès utilisé massivement, je ne m’étonne pas des fixations faites a son sujet.

  65. Bonjour,
    Vous allez certainement censurer ce que j’ai à dire. Je le dis à vous au moins. J’ai mis 15 ans à découvrir la cause de mes vertiges. Et acouphène et picotement dans les mains et maux de tête sont apparue il y a deux ou 3 ans en plus.
    C’est bien avec une prise de sang et un encéphaloscan que l’on m’a diagnostiqué EHS souffrant du SICEM. Votre envie de persister à vivre “moderne et connecter” vous fait être dans le déni. Il vous a fallut, en plus, le partager via cette BD, car il est toujours plus rassurant d’avoir du monde avec soi. J’ai bien lu tout en entier (car j’ai cru à une blague d’abord, et j’attendais la chute) Je pense qu’il est plus dangereux de faire ces affirmations (même sous forme de BD) que de laisser la porte ouverte à une certaine dose de doute pour les gens lambda. Car pour les gens comme moi, il n’y a aucun doute sur les effets avérés (mais pour nous seul donc) des champs électromagnétiques. Qu’ils viennent du wifi ou des portables ou antenne relais et même des néons et des CPL…
    En passant, merci de donner vos normes qui ne sont pas bien indiqué dans votre BD.
    Bonne journée dans votre monde de bisounours connectés.

    • merci pour ce message Celine, il est important d’accepter que d’autres sont infiniments plus sensibles que moi et nier cela montre au minimum un manque de considération pour autrui ou un manque d’intelligence, voire les 2 ensemble!. Je ne suis pas électrosensible mais j’ai appliqué en perso le principe de précaution chez moi pour les enfants: blindage de tous les cables de phase; mise à la terre des appareils, ordi et autres et passage en filaire autant que faire se peut; par exemple pas de DECT, pas de wifi. + blindage des murs des chambres par un peinture spéciale (type militaire, noir carbone). non ce n’est pas une plaisanterie, j’ai fait tout cela. Vivre dans le déni est la meilleure façon d’affirmer son ignorance. je serai particulièrement heureux de faire votre connaissance.

  66. Bonjour

    dans tout cela je me situe dans le rôle d’un agent de santé publique qui répond au personnes qui se disent électrosensibles et qui me rappellent dès qu’un article passe sur le journal, me répètent pour la Xème fois le rapport Bio truc, le classement de l’OMS ….
    En France nous avons un cancérologue détaché de tout conflit d’intérêt comme il se doit, qui soigne les personnes se disant électrosensibles dans sa clinique! je suppose qu’il le fait gratuitement.
    ce qui m’agace encore plus ce sont les collègues qui rechignent à dire “qui se disent électrosensibles”
    enfin, j’aime bien vos excellentes BD, et je pense que ce sujet, avec le sujet sur la vaccination vous pourrez rejoindre le sujet du Dr GOUDU sur le mouvement perpétuel, vous vous assurez des soirées d’hiver à répondre aux internautes pendant de nombreuses années

  67. -Je reproduis mon commentaire ayant 2 liens qui a pu être identifie automatiquement comme un spam-

    2016 c’est un peu tard pour se réveiller. 😀
    HQ a déjà installe des millions de compteurs wifi qui s’ajoute aux antennes de tel. mobile.

    Je vais pas rentrer dans le débat, certains commentaires ont +- corrige les erreurs de cette BD.

    Quand j’ai commencé a réfléchir a ce sujet de la pollution électromagnétique en 2009 je me suis rendu compte que les Normes canadiennes était beaucoup moins sévères qu’en France / Europe.
    61V/m quand Paris a décide que le norme serait 2V/m en extérieur.

    espritlogique.wordpress : Valeurs limites des Champs Electro-Magnetiques pour notre santé

    Pourquoi ?
    Les canadiens sont plus résistants aux ondes (GSM, WIFI, Tel sans fil ….) et les parisiens plus peureux ?

    Je ne suis pas EHS mais voici un blog d’un informaticien français qui l’est devenu.
    electroallergique.wordpress

  68. Hélène Vadeboncoeur

    Bonjour Monsieur Bernard,
    Je viens de lire votre BD sur les ondes, sur votre site web. Si j’ignorais tout du sujet, je trouverais cette BD drôle. Mais comme ce n’est pas le cas, voici mes réactions, sur ce que je considère le plus important. Vous soulignez au début n’être ni un expert sur les effets des ondes électromagnétiques sur la santé, pas plus d’ailleurs que les physiciens vous ayant aidé à réaliser ce projet. Il se trouve que je suis chercheure dans le domaine de la santé, et même si les effets des ondes ne soient pas ma spécialité, je m’intéresse à ce sujet depuis près de 2 ans. C’est le développement de projets de tours de téléphonie cellulaire dans la région où j’habite qui a été le déclencheur. Les études scientifiques que j’ai lues, et les conférences auxquelles j’ai assisté depuis m’amènent à des conclusions très différentes des vôtres, que je résumerais ainsi :
    • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes électromagnétiques non ionisantes qui n’ont pas été testés pour leurs effets biologiques possibles sur le vivant; seuls leurs effets thermiques l’ont été, et les normes internationales ne sont basées que sur ces effets thermiques. Or l’humanité n’a été exposée aussi massivement à de tels niveaux d’ondes de ce type (notamment les ondes pulsées) provenant de la technologie sans fil que depuis 15-20 ans. En particulier depuis le développement de l’Internet Wi-Fi.
    • Les symptômes des personnes qui s’estiment être électrosensibles – ce qui a donné lieu, pour plusieurs, à un diagnostic médical – seraient reliés à une exposition aux ondes électromagnétiques, et non à quelque ‘dépression ou troubles psychologiques’
    • Il faut être hyper vigilants face à l’industrie reliée aux équipements de technologie sans fil qu’elle a développés et dont elle clame l’innocuité pour la santé; en n’oubliant pas ce qui s’est passé à propos des effets nocifs du tabagisme, ou de ceux de l’amiante
    • Il faut prêter attention aux mises en garde émises par des scientifiques reconnus dans leur domaine et par des médecins qui voient défiler dans leur cabinet des malades, quant aux risques possibles des ondes
    • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi pourraient présenter des risques pour la santé, selon des études publiées.

    Vous insistez beaucoup, dans plusieurs pages de votre bédé, sur le fait que les niveaux d’exposition reliés aux équipements de technologie sans fil sont bien inférieurs aux normes internationalement reconnues, pour ne pas dire à celles de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI). Or ces normes ne sont fondées que sur les effets thermiques de ces équipements. Et pas du tout sur leurs effets biologiques. Une information complète aurait inclus ce fait. Donc les normes actuelles sont inadéquates et ne protègent pas les populations d’autre chose que les effets thermiques des ondes EM. C’est un des éléments que voudraient voir changer les scientifiques, les médecins, les groupes de citoyens et citoyens inquiets et qui demandent que ces normes soient révisées à la lumière des études scientifiques ayant porté sur les effets biologiques de ces ondes. De plus, vous insistez sur le niveau d’exposition, mais vous oubliez de mentionner d’autres facteurs, comme la distance de la source d’émission, ainsi que la durée d’exposition.

    Vous évoquez la catégorisation par l’OMS des radiofréquences comme étant ‘possiblement cancérogènes’, et suit une nomenclature d’aliments comme le café ou le jus de betteraves rouges qui seraient aussi dans cette catégorie. Est-ce pour illustrer que la catégorie ‘possiblement cancérogènes’ n’est pas sérieuse ? Ce que vous omettez de dire, cependant, c’est que des métaux comme le plomb et le nickel sont aussi classés ‘possiblement cancérogènes’, ainsi que le DDT, un puissant insecticide organochloré qu’on a interdit dans plusieurs régions du monde (notamment en Europe), à cause de sa toxicité et de sa persistance dans la chaîne alimentaire. Et vous ne dites pas que cette classification a donné lieu à des discussions au sein du comité chargé d’examiner la question, où certains auraient préféré une classification dans la catégorie 2A (probablement cancérogènes). Reclassification réclamée encore par plusieurs scientifiques.

    Vous dites aussi que l’étude Interphone (2010), sur les effets du cellulaire sur la santé, a conclu qu’il n’y avait pas de risque de cancer. Vous citez un extrait d’un bulletin de l’OMS. Mais vous omettez de citer aussi ceci : « Il existe quelques signes d’un risque accru (de 40 %) de gliome pour les 10 % d’usagers dont le nombre d’heures cumulées d’utilisation était le plus élevé » ( au moins 30 minutes par jour). L’étude Interphone suggère aussi que de nouvelles recherches soient menées ‘compte tenu de la popularité récente du téléphone mobile chez les jeunes…’ Non seulement le cellulaire est sur le marché depuis plus de 15 ans, mais si une durée d’utilisation de 30 minutes par jour et plus était considérée par les auteurs de l’étude Interphone en 2010 comme élevée, il en va peut-être autrement 6 ans plus tard. Il y a toute raison de croire, vu notamment la disparition progressive du téléphone de maison – en particulier chez les jeunes – que cette durée d’utilisation quotidienne identifiée comme importante en 2010 s’est accrue. Et quant au lien entre l’exposition aux émissions électriques de courant 50-60 K, ce sont justement les études ayant révélé ce lien qui ont conduit l’OMS à classer les champs qu’ils génèrent dans la catégorie 2B, ‘possiblement cancérogènes’.

    Vous ridiculisez aussi les électrohypersensibles, en concluant que leurs symptômes doivent signifier autre chose qu’une réaction aux ondes EM. L’estimation du pourcentage de la population qui serait EHS, selon les scientifiques s’intéressant à la question, varie entre 3 et 10 % ! Et, dans notre société qui ne reconnaît pas encore cette condition médicale, il doit y en avoir beaucoup qui éprouvent des malaises, se demandant ce qui se passe avec leur santé et ne comprenant pas. Vous valorisez des études où on demande à des EHS s’ils s’aperçoivent quand ils sont exposés (lors d’études de provocation en laboratoire), où on leur demande comment ils se sentent et où on recueille certaines données, après les avoir exposés durant 15 à 50 minutes. Ces études révèlent une méconnaissance des effets biologiques des ondes. Ces durées d’exposition sont probablement totalement insuffisantes. Certaines personnes ne ressentent les effets qu’après quelques heures, d’autres plus tôt, mais pas nécessairement après des expositions aussi brèves. Vous indiquez comme exemple d’une étude méthodologiquement solide une telle étude. Pour moi, les prémisses en sont fausses, ce qui invalide les résultats.

    Vous ignorez peut-être que les études sur les effets des microondes ont débuté dans les années 60, suite à l’irradiation par radar, par les Moscovites de l’ambassade américaine durant des années. Ceci a rendu de nombreux membres du personnel malades, et les Américains se sont alors intéressés aux effets des microondes. On a alors appelés les symptômes éprouvés la ‘maladie des microondes’. On ne comprend pas totalement encore les mécanismes pouvant expliquer que les microondes aient des effets biologiques. Un de ceux qui est évoqué est le bris de la barrière encéphalo-hépatique, qui entraînerait des effets sur le plan neurologique. Une autre explication est l’effet sur les mitochondries. Un chercheur a même trouvé, contrairement à ce que affirmez relativement à l’ADN (le premier argument de votre liste, au début de la page), que l’exposition aux ondes de cellulaires provoque des bris de brins simples et doubles dans l’ADN de cellules du cerveau de rats de laboratoire. Il s’agit du Dr. Henry Lai, de l’Université de Washington.
    On mène par ailleurs trop souvent– études souvent financées par l’industrie de la technologie sans fil – des études en tâtonnant, et on s’empresse de crier ‘pas d’effets’ suite à la réalisation d’études inadéquates et mal faites. Ce qui, vous en conviendrez, fait d’abord l’affaire de l’industrie. Vous savez très bien que des conflits d’intérêts (trop souvent tus) peuvent entacher des résultats d’études (on tait certains résultats, on falsifie des données, etc). Cela s’est passé dans le domaine pharmaceutique, vous le savez.

    Vous dénigrez aussi les ‘experts’ qui tentent de sonner l’alarme sur des effets négatifs qu’ils ont souvent observés eux-mêmes au cours de leurs recherches. Or, plusieurs scientifiques, dans plusieurs pays, sont des professeurs et chercheurs universitaires et ils sont réputés dans leur domaine. Pourquoi l’avoir tu et être restés vague sur ‘les experts’? Au Canada il y a par exemple :
    • Le physicien Paul Héroux (directeur du programme de santé au travail à la faculté de médecine de l’Université McGill)
    • La chercheure Magda Havas (Trent University, Ontario), qui a montré que l’exposition aux radiofréquences modifie la variabilité du rythme cardiaque.
    Aux États-Unis, il y a, par exemple :
    • Devra Davis, PhD, une scientifique internationalement reconnue, directrice ayant fondé le Board on Environmental Studies and Toxicology du National Research Council, National Academy of Sciences, aux États-Unis
    • Martin Blank, PhD, expert reconnu internationalement sur la question des CEM (doctorat en chimie physique, science des colloides, professeur durant plus de 30 ans à la Columbia University),
    • Martha Herbert, neuropédiatre, professeure de neurologie à la Faculté de médecine de Harvard University, chercheure en développement du cerveau
    Et en France il y a le docteur Dominique Belpomme, qui vient de publier une étude solide sur l’EHS et les biomarqueurs et est professeur à l’Université Paris-Descartes (Paris V). En Suède, l’oncologue Lennart Hardell et le chercheur Olle Johansson, du réputé institut médical Karolinka. La recherche de Hardell sur le neurinome acoustique et le gliome a contribué à faire classer les ondes émises par les cellulaires comme possiblement cancérogènes.

    Pourquoi tous ces scientifiques consacreraient-ils temps et énergie à écrire, publier, faire des études sur les effets biologiques des ondes électromagnétiques, s’il n’y en avait aucun, comme vous le prétendez dans votre BD ? Pourquoi des universités réputées les appuient-elles en les gardant parmi leur corps professoral ? Sans compter les médecins de différents pays – incluant au Canada, en 2014 – ayant lancé depuis plusieurs années des appels à la révision des valeurs limites d’exposition internationales, ayant appelé à la prudence dans le développement et l’implantation de la technologie sans fil, et sans compter les institutions médicales comme l’Académie américaine de pédiatrie(2013), et l’Association médicale de Californie (2015).

    Au Canada, en 2010 était publiée par le Conseil national de la recherche (organisme gouvernemental) une revue d’études sonnant l’alarme. Et en 2015, le Comité permanent de la santé, de la Chambre des Communes, a produit un rapport exhortant Santé Canada à réexaminer la situation. Contrairement à ce que vous avancez, il existe assez d’études ayant révélé des résultats inquiétants d’expositions aux ondes pour qu’au moins on applique le principe de précaution dans ce domaine. Saviez-vous que les gouvernements de certains pays ont adopté des lois ou règlements fondés sur ce principe ?

    Les gouvernements nationaux, provinciaux ou municipaux des pays suivants ont légiféré sur l’exposition à la technologie sans fil (liste partielle):
    • 2015 – France : règlement interdisant le Wi-Fi dans les garderies, en limitant l’usage dans les écoles
    • Belgique: pas de cellulaires pour les jeunes enfants et pas d’annonces de cellulaires pour les enfants et recommandations sur le site web gouvernemental; des municipalités ont éliminé le wi-fi dans les établissements fréquentés par les jeunes enfants
    • Espagne : municipalités ayant adopté règlements pour éliminer le wi-fi dans les écoles, parcs publics et promouvant campagnes d’information
    • Australie: l’Agence australienne sur la protection contre les radiations et la sécurité nucléaire a publié un bulletin sur comment réduire l’exposition aux radiations issues de la technologie sans fil
    • Israël: le Ministère de l’Éducation a publié des lignes directrices pour limiter le wi-fi et les cellulaires dans les écoles. À partir de 2013 on arrête l’installation d’équipements Wi-Fi dans les écoles ou on en limite l’utilisation
    • Allemagne: le Bureau fédéral de protection contre les radiations fournit de l’information pour réduire l’exposition de la population aux cellulaires intelligents, aux tablettes et autres équipements sans fil et plusieurs provinces recommandent aux écoles l’Internet câblé plutôt que le Wi-Fi.

    Ce n’est pas vrai qu’il n’existe pas d’études ayant révélé des effets négatifs pour la santé des ondes électromagnétiques non ionisantes. Certaines, faites sur les êtres humains, ont révélé la présence de niveaux différents d’histamine, de mélatonine, de protéines de stress, chez des EHS. D’autres des effets négatifs sur les taux d’hormones et même sur les neurotransmetteurs de populations exposées. D’autres (dont des études à long terme commencées lorsque des tours de téléphonie cellulaire ont été implantées) ont montré un risque plus élevé de cancer, ou encore un risque accru de diabète de type 2. Oui, toutes les études effectuées ne sont pas parfaites – mais dans le monde de la recherche, c’est le cas de la plupart des études ! Et oui elles sont difficiles à faire, puisque la technologie sans fil s’est répandue énormément sans qu’on en ait évalué l’innocuité pour la santé. Et elles souffrent de sous-financement, puisque la question des effets biologiques des ondes est généralement niée par les organismes subventionnaires dans le domaine de la santé. Mais les études qui ont été faites – en particulier celles non financées par l’industrie – nous en disent assez pour que nous soyons vigilants. Et au lieu de nier tout effet, les autorités devraient financer la recherche.

    Alors ? Ne serait-il pas préférable de se pencher honnêtement sur la question, de révéler ses conflits d’intérêt s’il y en a – notamment avec l’industrie de la technologie sans fil. C’est ce qu’ont tu des experts de la Sécurité royale du Canada mandatés par Santé Canada en 2014 pour réviser la norme d’exposition maximale canadienne, le Code de sécurité 6. Ce sont des membres de la SRC qui l’ont par la suite révélé. Et au lieu de tenir un discours bêtement rassurant, ne serait-il pas important d’exiger et de l’industrie et du gouvernement de faire et financer des études sur les effets biologiques des équipements de technologie sans fil avant qu’on devienne aux prises avec un problème insurmontable d’impacts croissants sur la santé ?

    Après tout, qui a intérêt à ce qu’on continue à utiliser aveuglément et sans précaution aucune les équipements de technologie sans fil ? Cela vaut la peine de se poser la question. Oui, certaines ondes sont plus dangereuses que d’autres, mais ce qui est aussi dangereux, c’est d’attendre des dizaines d’années avant de se préoccuper des risques pour la santé des ondes électromagnétiques non ionisantes. C’est ce qui est arrivé suite à l’invention des ondes ionisantes, les rayons-X, avec le résultat que l’on sait.

    En attendant, même si vous êtes un bon communicateur, le contenu de cette BD est incomplet, ne permet pas d’avoir une information permettant à vos lecteurs de faire un choix éclairé, et, surtout, vous faites fi du principe de précaution qui veut que, lorsqu’une question est controversée et qu’il se pourrait que quelque chose présente des risques pour la santé, on adopte la prudence face à cela, comme le souligne l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) : « L’application de la précaution est justifiée dans un contexte d’incertitude scientifique, lorsque des preuves raisonnables indiquent que la situation pourrait générer des effets nocifs importants sur la santé ». Vous-même soulignez qu’il faut continuer à faire des études dans ce domaine. Et en attendant les résultats de la recherche, vous suggérez quoi ?

    Note : les références reliées à ce texte sont disponibles sur demande.

    • Bonjour.

      Au moins, pour l’écriture vosu y allez effectivement de bon coeur.

      Comme j’étais curieux de votre domaine d’expertise, j’ai fait quelques petites recherches. Pourriez vous précisez ce qu’est un “chercheur indépendant” ? Car si il n’est pas nécessaire de travailler pour un organisme ou une université, alors notre amis olivier, en faisant les présentes recherches sur l’electrosensibilité en est aussi un.

      • Hélène Vadeboncoeur

        Bonjour Rémi,
        Un chercheur indépendant n’est pas affilié à une université ou à un centre de recherche. Un chercheur détient un doctorat (PhD). Après mon doctorat, j’ai participé à des études comme co-chercheure ou coordinatrice de recherche. Olivier Bernard est pharmacien et aurait une maitrise dans ce domaine (selon LinkedIn) . Il a fait au sujet des ondes (ou ses collaborateurs ont fait pour ce projet) ce qu’on appelle une recherche documentaire, c’est-à-dire qu’on cherche ce qui a été écrit sur un sujet – et il peut y avoir des études scientifiques dans ce qu’on trouve. Ce n’est pas une recherche (étude) scientifique au sens où on l’entend habituellement (revue d’études scientifiques, systématique ou non, susceptible d’être publiée dans un périodique scientifique avec comité de lecture. J’espère que cela répond à votre question.

    • Merci a Madame Hélène Vadeboncoeur :)

      Dans les chercheurs français, il y a aussi le professeur Luc Montagnier.
      En 2008, il est lauréat avec Françoise Barré-Sinoussi du prix Nobel de médecine, pour leur découverte en 1983 du VIH, le virus responsable du SIDA.
      L’étonnante découverte médicale de Luc Montagnier : l’émission d’ondes électromagnétiques par l’ADN (juin 2014)

      Le Professeur Luc Montagnier nous révèle que l’ADN émet des fréquences.
 Depuis 2005, il a développé une nouvelle technologie biophysique détectant les ondes électromagnétiques induites dans l’eau par l’ADN des bactéries et des virus pathogènes et dans le sang des patients souffrants de maladies dégénératives chroniques. Il nous explique également comment le stress oxydatif provoqué par une pollution environnementale d’ondes électromagnétiques attaque les molécules de notre corps pouvant être la cause d’un certain nombre de maladies.

      Ce genre de découverte ne plais pas aux lobbys des télécommunications & co.

    • Bonjour Hélène !

      Merci pour ton commentaire ! Je sais que tu es impliquée dans le mouvement entourant la “pollution électromagnétique” et l’électrosensibilité (grâce à tes textes à ce sujet sur le site “La maison du 21e siècle”, que j’ai trouvés par une recherche Google). J’ai aussi lu que tu te décris toi-même comme électrosensible. Je suis persuadé que tes symptômes sont très incommodants et je compatis avec toi.

      Puisque tu débutes ton texte en remettant en question les compétences de mes deux collaborateurs et de moi-même pour parler des ondes, tu permettras que je fasse de même, comme c’est la coutume en sciences. Tu dis : “Il se trouve que je suis chercheure dans le domaine de la santé”. Or j’ai pu trouver les précisions suivantes sur ton site web :

      “CHERCHEUSE EN PÉRINATALITÉ (…) Je détiens une maîtrise en santé communautaire et un doctorat en sciences humaines appliquées décernés par l’Université de Montréal.”

      Sauf ton respect Hélène, les sciences humaines et sociales, aussi importantes et utiles soient-elles, sont excessivement éloignées du sujet en question. À vrai dire, ce champ de recherche n’inclut aucune des compétences en biologie et en physique nécessaires pour bien comprendre, interpréter et mesurer la portée des études sur l’effet des radiofréquences sur le corps humain. Et je dois avouer d’ailleurs que la plupart des études sur le sujet me dépassent totalement moi-même, d’où l’idée de travailler avec deux chercheurs en physique. Dans ta position, je suis certain que tu comprends le risque important de s’aventurer sur des sujets dont on ne maîtrise pas les bases.

      Par exemple, savais-tu qu’une onde ne peut affecter une molécule que si sa taille (en termes de fréquence) est inférieure à celle de la molécule en question ? C’est un principe de base en physique. Si tu l’ignorais, je ne peux pas te blâmer : moi, j’ai appris/compris ça en discutant avec mes deux collaborateurs physiciens, pendant l’année ou presque qu’il a fallu pour développer cette BD.

      Tu dis que “les études scientifiques que j’ai lues, et les conférences auxquelles j’ai assisté depuis m’amènent à des conclusions très différentes des vôtres“. Or, il s’adonne que je ne tire aucune conclusion de mon propre chef dans cette BD. Les conclusions que j’y partage sont celles acceptées par la grande majorité de la communauté scientifique et que les autorités réglementaires ont jugées valides. D’une manière ou d’une autre, je ne pourrais tirer aucune conclusion personnelle sur les résultats d’études puisque mes connaissances en physique des ondes sont insuffisantes, voire quasi-inexistantes. Je t’invite à faire de même lorsque tu tires tes propres conclusions sur le sujet.

      En ce qui concerne les conclusions justement :

      – Oui, les normes sont basées sur l’effet thermique des ondes non ionisantes, car malgré ce que tu affirmes, ce sont les seuls effets connus (et scientifiquement plausibles) à la lumière des connaissances actuelles.

      – Contrairement à ce que tu affirmes, les symptômes des personnes se disant électrosensibles ne sont clairement pas en lien avec les ondes dans les études réalisées à cet effet. J’ai même fourni une méta-analyse de plus de 31 études et plus de 700 patients comme référence sur le sujet, ce qui constitue le plus haut niveau de preuve disponible.
      http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15784787

      – Le fait que des études isolées suggère un risque quelconque associé aux ondes ou à autre chose ne démontre, malheureusement, pas grand chose. C’est tout simplement le processus de la science qui avance et s’auto-corrige en cours de route. Sans réplication, pas de conclusions possibles. Tout scientifique qui s’aventure à critiquer la littérature doit savoir cela et faire preuve de prudence.

      – Comme je dis dans la BD, il y a des tonnes d’experts auto-proclamés sur la question des ondes. Ces derniers parlent si fort et font des affirmations si extravangates que leur discours enterre tout le reste et attire les médias. Pendant ce temps, la grande majorité des scientifiques qui connaissent réellement quelque chose à ce domaine se font plus rassurants… mais personne ne les écoute. Pas assez glamour, il faut croire.

      Pour ce qui est de tout le reste de ton commentaire, je connais bien, car c’est essentiellement l’argumentaire qu’on retrouve dans le rapport Bio-Initiative de 2007 et sa mise à jour de 2013 :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Bioinitiative_Report

      Tous ces arguments invoquent des risques qui ne sont pas en accord avec les connaissances scientifiques actuelles, sur la base d’une sélection délibérée d’études isolées (“cherry picking”) et de spéculation à leur sujet. Pas surprenant, d’ailleurs, que le rapport Bio-Iniative n’ait jamais fait l’objet d’une révision par les pairs, une étape pourtant cruciale à toute publication scientifique. La plupart des institutions mondiales en santé ont rejeté ce rapport, mais d’autres ont décidé de faire des changements dans la législation. Mais comme toujours, il ne faut pas confondre des telles décisions, qui se veulent conservatrices, avec l’état actuel de la science.

      Par exemple, tu mentionnes l’étude Interphone et l’augmentation de risque de 40% de gliomes chez le groupe à usage élevé du téléphone cellulaire. Pourtant, les auteurs de l’étude Interphone eux-mêmes ont précisé que des failles méthodologiques empêchent la discussion sur tout lien de causalité et ont mis en garde quant à toute interprétation de ces résultats. J’ai cité une référence qui explique tout cela :
      http://www.nature.com/news/2010/100517/full/news.2010.246.html

      Je suis moi aussi généralement méfiant envers les grandes entreprises, qui sont inévitablement motivées par le profit et qui ont avantage à rester discrètes lorsque des risques pour la santé sont suggérés. Donc oui, restons vigilants. À vrai dire, à en juger par le nombre d’études réalisées sur le sujet en ce moment, la communauté scientifique et les grandes institutions comme l’OMS m’apparaissent extrêmement vigilants à cet égard.

      En attendant les résultats de recherche futurs, on fait quoi ? Ma recommandation est de suivre le consensus scientifique et d’éviter de se faire étourdir par ce que disent les médias, les “experts” rebelles et les compagnies de gadgets anti-ondes.

      Quant au principe de précaution, nous sommes vraiment chanceux, car il est la raison même de l’existence de normes internationales sur l’exposition aux champs électromagnétiques.

      Merci encore d’avoir participé à la discussion, c’est très apprécié !

      Olivier

      • Simon Chamberland

        Bonjour Olivier,

        Juste pour ajouter de l’eau à ton moulin, la plupart des liaisons chimiques covalentes de corps humain ont des longueurs variant de 100 à 250 pm, ou si on préfère de l’ordre de 1E^-10 m. (un dix-milliardième de mètre, ou un dix-millionième de millimètre). Le WiFi est à 2,4 GHz, soit une longueur d’onde d’environ 0,12 m.

        Ça signifie que les ondes WiFi sont environ un million de fois plus grande que les liaisons chimiques du corps humain. Difficile, dans ces conditions, de croire que ces ondes puisse interagir avec ces molécules.

        Les énergies de liaison chimiques du corps humain sont tellement plus énergétique que les ondes WiFi.

        • Merci beaucoup Simon de préciser ça ! J’ai beaucoup hésité à savoir si j’allais parler de l’énergie des liaisons chimiques VS les longueurs d’ondes, qui est un principe de physique crucial pour bien comprendre la question (et qui m’a été enseigné par mes deux collaborateurs). Finalement j’ai jugé que c’était probablement trop compliqué pour l’objectif de la BD. Mais ici tu l’expliques très bien.
          Olivier

          • n’allons pas trop vite dans les déductions simplistes de l’ordre du marteau et du clou
            les fréquences des portables tendent à augmenter afin d’augmenter par la même la capacité d’information dans la transmission donc nous avons maintenant des longueurs d’onde de 0.12m mais aussi plus petite 0.06m voire moins. En outre la cellule c’est une chose mais la “résonance” entre l’onde incidente et le récepteur ne serait elle pas possible avec un ensemble de cellules similaires au sein d’un organe ?

  69. Clémence Lamarche

    Excellente BD!

  70. Votre BD est financée par quels opérateurs ? C’est dommage d’avoir du talent et de le mettre au service des lobbys !

    • Simon Chamberland

      Le lobby qui a le plus à gagner, ce sont les marchands de doutes, qui se gagnent une célébrité à coup de manifestations et de vente de pseudo cages de Faraday.

      • l’esprit scientifique est basé par définition sur le doute, de ne rien prendre pour argent comptant et de tout remettre en question. Pourquoi “pseudo” cage de Faraday? ça ne marche pas? pourtant les appareils le montrent que ça marche.

  71. danielle charlemagne

    pour moi ce ne sont pas des génies mais des mystificateurs

  72. Cest sévère tout de même…
    Les ondes c’est super, plus on en a chez soit mieux cest, dormir avec son portable sur l’oreiller c’est normal, rien ne peut nous arriver cest un peu l’idée ?
    Bon honnêtement il ne faut pas tomber dans la paranoïa mais en dehors du fait que les ondes chauffent nos tissus il peut avoir de nombreux autres effets négatifs que vous citez dans les exemples de personnes dites electro sensibles qui ne sont ni des cancers ni des explosions de cerveau mais restent nocifs …

    Je trouve ça dur de dire que toutes les personnes qui ne supportent pas les ondes, par exemple difficulté à dormir près d’un compteur etc… sont des menteurs qui ont des troubles psychologiques.

    Quand on voit combien de temps on a mis pour l’amiante, “l’amiante c’est cool ca isole trop bien, on fera des études dans 15 ans qui durerons 10 ans et on verra d’ici la” ca laisse septique.

    Là encore au vu de l’utilisation mondiale des ondes, même si des études les déclaraient dangereuses, seraient elles publiés et disponibles ? À part créer la panique générale cela n’apporterait rien. J’ai donc un gros doute sur l’authenticité de la démarche scientifique qui pourraient se retrouver pieds et poings liés !

    Cordialement.

  73. Moi je suis électro et pas sans raison comme ça parce que je n’ai trouvé que ça.
    Chacun sa vérité et d’ailleurs je suis pour l’expression et l’humour.
    Cependant ce qui me dérange, c’est que sous couvert de l’humour et de la science, on se permet de parler de normes sans citer les valeurs de référence. Les normes actuelles 1000 fois en dessous de ce à quoi nous sommes confrontés. Quel foutage de gueule ! Énormes vos normes, aussi énorme que l’électrosensibilité ! Mes petits amis science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

    • Simon Chamberland

      Science sans conscience n’est que ruine de l’âme- facile les citations, mais c’est tout à fait hors contexte. D’ailleurs Rabelais parlait de l’équilibre dans l’éducation de Gargantua, et la conscience devait venir de la religion.

      Mais qu’est-ce que la science ? À la base, la science, c’est la connaissance. Dans un débat, il vaut mieux discourir ce que l’on connait, la science, que des impressions.

      La vérité n’est pas à chacun. La vérité, c’est s’appuyer sur des faits.

  74. Pourquoi le curseur des normes n’est pas le même partout ? D’ailleurs que veulent dire ces normes ?

    “Mauvaises ondes – Documentaire France 3”

    Évidemment c’est orienté mais faut avoir de la m… dans les yeux pour pas voir le gros mensonge !

    Les technologie c’est très bien mais je veux avoir le choix de mon exposition aux ondes. Surtout pour les micro ondes ou hyperfréquences puisque les autres c’est plus facile d’y échapper. Avant les gens clopaient en ta présence même si tu étais asthmatique. Tu pouvais encore échapper à la fumée et puis cette dernière était visible et odorante alors que les micro ondes… Certains électros les entendent d’autres les sentent, d’autres les subissent sans le savoir. Dans le monde du travail, on voit de plus en plus de personnes (subalternes bien sûr) porter un casque sans fil Bluetooth pour répondre au téléphone. Elles vont même aux toilettes avec ! Les taux mesurés sont aussi importants, parfois pires que ceux d’un téléphone portable en communication. Je connais beaucoup de personnes déclarées fibromyalgiques qui le portent sur la tête toute la journée. Que penser des d’entreprises qui emploient des préparateurs de commande qui portent des appareils de type wifi sur eux toute la journée. Peut être simple hasard ou facteur démanchant mais je connais des femmes qui ont eu des problèmes graves à l’endroit où elles le portaient. D’autres ont droit à leur petit GPS…

  75. Pourriez-vous commenter cette vidéo Olivier ? “WiFi à l’école”

    • C’est précisément ce que j’ai fait dans la BD. Les documents et vidéos du genre sont nombreux et véhiculent essentiellement tous les mêmes arguments abordés ici.
      Olivier
      P.S. Désolé mais les liens “Do Not Link” ne fonctionnent pas en ce moment, alors je n’ai conservé que le titre du vidéo dans ton message.

  76. Luc Levesque, PhD

    La grande expérience!!

    Bonjour,

    on pourrait appeler l’exposition aux radio-fréquences, une situation qui s’est développé depuis environ 10 ans, La Grande Expérience. Jamais que l’humanité a été aussi exposé aux ondes depuis les 10 dernières années. la plupart d’entre nous ont grandi dans un environnement ayant des niveaux d’ondes très faibles, seulement des ondes radios et télévision.

    Alors, nous introduisons assez rapidement, les WiFi et compteurs intelligents d’Hydro-Québec dans les résidences en 2012, ce qui augemente le niveau basal des perturbations électromagnétiques. Les écoles introduisent aussi l’enseignement par iPad dans les écoles. Imaginez la force des bornes nécessaire afin d’alimenter 30 ou 35 iPads. On ajoute toutes les tours cellulaires nécessaires afin que nous puissions télécharger nos films préférés lorsque nous sommes assis au milieu d’un parc. Alors? Croyez vous pas que toutes ces perturbations ne causeront pas d’effets nocifs sur la santé de certaines personnes?

    Regardons l’historique du tabac. En 1950, il n’y avait pas d’études démontrant clairement le lien entre le tabac et le cancer. Il a été démontré que les compagnies étaient au courant, mais ils ont tout caché. Aussi,nous connaissons des histoires de la petite madame de 95 ans qui a fumé toute sa vie qui est morte écrasé par une voiture, tandis qu’il y a des jeunes qui meurent du cancer du poumon car ils ont été exposés à la fumée secondaire.

    Cette étude démontre (http://cancercontrol.cancer.gov/brp/tcrb/monographs/1/m1_3.pdf voir page 98 et plus) que cela a pris 30 années afin de voir un effet épidémiologique sur l’effet du tabac sur la santé de la population. Est-ce qu’il y a quelqu’un aujourd’hui doute des dangers du tabac?

    2016 est aux radio-fréquences ce que 1950 est pour la tabac. Dans 10-20 ans, nous en saurons beaucoup plus. Malheureusement, notre jeunesse sera surexposés aux ondes, à la résidence, à l’école et à l’extérieur.

    Mme Hélène Vadeboncoeur a écrit un excellent texte que j’aurais voulu écrire, donc je me suis ravisé en écrivant un texte plus terre à terre. Je trouve cela dommage que certains l’attaque sur ses compétences. C’est une science nouvelle, et il n’y a peu ou pas d’experts sur l’effet des radio-fréquences. Ce n’est pas des cours qui existent à l’université. Mme Vadeboncoeur a un esprit scientifique qu’elle applique à cette cause et, elle n’a pas d’intérêt pécunier relatif à cette situation.

    Ma fille de 18 ans souffre d’intolérances aux radio-fréquences. Elle ne peut plus sortir à l’extérieur de la maison, je va plus à l’école, et ne peut même plus voir ses amis, car ils ne comprennent pas que le WiFi et leur téléphone portable l’affecte. C’est trop space pour eux.

    Oui, les gens souffrent de l’introduction d’une toute nouvelle technologie qui est à peine vieille de 10 années. Nous sommes à l’ère de la grande expérience, ou les cobayes sont nous tous.

    Merci de me publier et de me lire.

    Luc Levesque, M.Sc. Ph.D.,
    Pharmacologie

  77. Mais ils sont incroyablement mignons ces chercheurs en physique! Ils ont aussi l’accent québécois? 😉
    Sinon, BD intéressante et extrêmement bien menée. Bravo!

    Une humble ex opticienne reconvertie en enseignante

  78. je suis tout à fait d’accord avec Mme Vadeboncoeur. Je travaille depuis plus de 20 ans en mesure et évaluation. Et oui, aussi … Pharmamachin … quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait. Principe de précaution !

  79. Après avoir lu sur le blogue de madame Vadeboncoeur que selon elle, l’activation permanente de la fonction Wi Fi d’un ordinateur était nocive, je ne peux que me poser des questions. Je ne suis pas particulièrement connaissante en technologie Wi Fi (à vrai dit en technologie de toute sorte :-) ) mais selon moi, la fonction Wi Fi d’un ordinateur sert à capter les ondes d’un émetteur Wi Fi (router) et non à en émettre. Suis-je dans les patates? Et si ceci est exact, alors en quoi le fait d’activer ou de désactiver la fonction Wi Fi d’un ordi pourrait avoir un effet sur la quantité ou la force des micro-ondes émises par un émetteur Wi Fi? L’émetteur Wi Fi émettrait de toute façon ses ondes non? Est-ce qu’un émetteur émet plus d’ondes s’il y a plus d’appareils qui essaient de capter les ondes qu’il émet? J’ai toujours cru que la quantité/la force d’émission était fixe et que le fait que plus d’appareils se connectaient pourrait diminuer la qualité de la connexion justement. Aurais-je tout faux?

    Est-ce qu’un âme charitable qui s’y connaît pourrait répondre à ces questions?

    • Salut Marie !

      Je réponds rapidement concernant la fonction Wi-Fi de ton ordinateur (et seulement ça 😉 ). En fait, la connexion Wi-Fi est comme toute les connexions. C’est un échange entre deux parties. Ici, c’est entre ton ordi, et la borne Wi-Fi/Modem/autre. Il y a un dialogue permanent entre les deux (par exemple, quand tu navigues sur le net, tu demande une page particulière, ton ordi envoie la demande à des serveurs internet via ta borne, qui elle répond). Donc, ton ordi émet des ondes aussi.

      Concernant la quantité, je ne suis pas un spécialiste, donc je me trompe peut être. Mais si personne n’est connecté à la borne Wi-Fi, elle va se contenter d’envoyer un signal indiquant qu’elle existe, mais sur une période relativement longue (pour l’électronique). Mais si un ordinateur est connecté et échange avec elle, les envoies seront plus fréquent. La quantité de donnée sera au max si ton ordi le supporte, mais plus forte que lorsqu’il n’y a aucun échange (question d’économie).

      Voilà ! :)
      Si on pense que les ondes, c’est mal, il vaut mieux couper les sources, et le Wi-Fi de ton ordi en est !

  80. Hélène Vadeboncoeur

    Bonjour Olivier, je n’entrerai pas dans une guerre des mots, mais je veux préciser deux choses: d’abord j’ai fait toute ma scolarité de doctorat en santé publique (étude de la santé des populations) avant de bifurquer en sciences humaines appliquées. J’ai donc eu toute la formation nécessaire pour comprendre et juger de la validité d’études de tous les types, dans le domaine de la santé. Ce qui m’autorise à dire que, contrairement à ce que vous affirmez, la recherche sur les effets biologiques des ondes ne se compose pas simplement d’ “études isolées” mais a commencé dans les années 60 et ne s’est pas arrêtée depuis. Elle comprend notamment des études animales menées en laboratoire, études qui ont révélé des effets biologiques de l’exposition aux ondes. Ensuite la méta-analyse à laquelle vous faites référence est viciée au départ par de mauvais choix d’expérimentation. L’objectif de la méta-analyse (et je cite en traduisant) était de ‘comparer les proportions d’hypersensibles et de non hypersensibles capables d’identifier quand les exposait à des ondes réelles et quand on ne le faisait pas”. De demander cela, comme je le disais dans mon commentaire initial, est absurde pour 2 raisons : les durées d’exposition sont trop brèves, et ce ne sont pas tous les hypersensibles qui sont capables d’identifier dans de si courtes expositions s’il y a présence d’ondes ou pas. Permettez-moi d’être surprise quand vous dites dans votre commentaire ‘je ne tire aucune conclusion de mon propre chef dans cette BD’ ! Je dois avoir mal lu..

  81. J’aime beaucoup l’analyse des “faux experts”.
    De l’autre coté de l’Atlantique, nous avons H. Joyeux, qui comme bon chirurgien (qui je suis également, nul mal à cela) s’exprime sans retenir sa verve sur des sujets d’infectiologie, de nutrition etc.. avec une expertise plus que douteuse.
    Pourtant il est bien souvent cité dans des journaux populaires comme le Monde ou l’invité d’émission télévisuelle grand public pour mettre en exergue les dangers du lait, vaccins et autres insanités avec une écoute et une aura bien réelle.
    Au point que lorsque je vois un article douteux, Ctrl+F, et “Joyeux”, je suis sur de faire mouche.
    L’essayer c’est l’adopter :)

    • Et d’ajouter :
      Superbe travail comme toujours, avec une réponse claire et précise à des détracteurs comme Hélène Vadeboncoeur.
      Mais je crains que ce combat millénaire pour une science éclairée ne soit en place d’être perdu dans ce monde rempli de croyances qui tend à retourner aux siècles sombres de l’histoire humaine.

      Bonne continuation, je me suis découragé et acquiesce peut être plus souvent que la raison ne le souhaiterait.

  82. En France, on rechigne devant le compteur, mais c’est pas à cause des ondes, c’est parce qu’on va payer plus cher 😀

  83. Beaucoup de personnes ne connaissent pas l’utiliser du compteur intelligent Linky.
    Les gens voyant ceci comme une ponction à fric… Ce qui est totalement faut. Ce compteur apportera des nouvelles fonctions aux clients, mais c’est loin d’être le but 1er.
    ERDF gestionnaire du réseau à l’obligation de communiquer la puissance consommée aux fournisseurs . Par exemple savoir combien consomme Lyon et savoir combien la centrale électrique produit. Grâce ce compteur les fournisseurs d’électricité pourront produire à la demande et non plus sur estimation. Comprenez en surproduction.
    Même mieux derrière le compteur intelligent, il se développe le réseau intelligent, capable d’aiguiller le courant sur un secteur qui en aura la demande (période de froid par exemple), le tout dans produire plus. Pas de réseau intelligent sans compteur intelligent et vis versa.
    Comprenez bien qu’après ces explications que on se fiche royalement de savoir si vous êtes chez vous ou non.

  84. Les milliards que brassent les Lobbys de la téléphonie mobile n’ont rien de comparable avec les poussières que ramassent les vendeurs de cages Faraday.

    Ces vendeurs ne viennent pas installer ces cages de force pendant les congés scolaires, ne se promènent pas en véhicules banalisés et n’obligent personne à les installer au-dessus de leurs têtes.

    Honte à eux et honte à vous !

  85. Que penses tu des travaux du dr Belpomme l’oncologue qui a étudié supposément des milliers de cas et qui affirme que l’électrosensibilitê existe chez des gens prédisposês. J’ai l’impression qu’il est difficile d’avoir une vision claire de ce sujet. Certains experts disent que les étudent que ta as recensé ont été conçu pour échouer … Mais je suis curieux d’avoir ton avis sur le Dr Belpomme affirme bien des choses au sujet des gens électrosensibles. En passant, belle bd qui fait rire et réfléchir comme toujours !

    • Salut Sébastien !

      Tu as bien raison, c’est difficile d’avoir une vision claire su sujet car les “experts” qui militent contre les ondes sont les seules personnes qu’on entend. Il faut dire qu’il parlent fort et que les médias les aiment bien.

      Je trouve ça bizarre quand les méta-analyses, qui incluent toutes les études publiées sur le sujet, sont décrites comme “conçues pour échouer”; c’est ne pas comprendre ce qu’est une méta-analyse. Pendant ce temps, les “études” qui supportent supposément les dangers des ondes ne respectent même pas les protocoles scientifiques de base. Steven Novella l’a écrit parfaitement ici :

      “However, Belpomme’s work with EMF is mostly self-published, not peer-reviewed, and his conclusions are not generally accepted by the scientific community.”

      http://theness.com/neurologicablog/index.php/more-emf-hysteria/

      Merci pour ta question !

      Olivier

    • Merci du lien, je cherchais justement une critique du Dr, car on entend bcp parler de lui. Quand je parlais des études qui devait échoué, je parlais des êtude randomisée elle même et non des méta analyse. Certains disent que les symptômes suite à une exposition n’apparaissent pas nécessairement tout de suite lors de l’exposition mais parfais des heures après. Mais comme tu l’a montré, les évidences ne montrent aucun lien pour le moment, à moins qu’elle soit toutes biaisés par les puissantes corporations :)

  86. Cependant ils sont capable de vendre des chapeaux de clown 200 € (sacré grosse miette quand même).

    Ou bien de vendre des médaillons avec de vrais effets sur la santé ! Négatifs mais des effets quand même !
    http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/021551884601-les-medaillons-anti-ondes-retires-damazon-apres-une-enquete-de-la-criirard-1183968.php

    Le radium contre le wifi je crois que je préfère largement le wifi.

  87. Le Pr. Belpomme semble avoir le chic pour se placer dans des situations impossibles. Lors de l’Appel de Paris en 2004 il assure que l’environnement est responsable de 80 à 90 % des cancers. Il est depuis lors à la recherche de sujets susceptibles de démontrer son hypothèse. En 2007 il lance une alerte médiatique à propos du Chlordecone (un pesticide utilisé aux Antilles sur les bananes) qui fait l’effet d’une bombe. Auditionné par les députés, il est sévèrement rappelé à l’ordre, l’alerte avait été lancée bien avant et le Chlordécone interdit en 1999 (Assemblée Nationale, rapports 734 et 487). Il s’est trouvé un autre cheval de bataille : les ondes électromagnétiques.

    Selon Héléne Vadeboncoeur : ” Dominique Belpomme, vient de publier une étude solide sur l’EHS “. Solide ? il est un peu tôt pour l’affirmer. Cette étude doit encore être évaluée dans les règles de l’art. Récemment le Journal de l’Environnement a interrogé un chercheur à propos de cette étude (JDLE 11 janvier 2016) . Selon le JDLE cette étude souffrirait “d’absence de contrôle avec des individus sains”. Le JDLE a interrogé Yves le Dréan, chercheur rennais à l’Irset, spécialiste de l’effet cellulaire des ondes. Ce chercheur trouve cette étude : “intéressante du point de vue biologique “, mais : “estime que l’étude ne présente pas de statistiques”, “qu’elle n’est donc pas très informative”, “cette étude ne montre pas que les ondes sont responsables”, “Dominique Belpomme s’avance beaucoup trop dans ses conclusions” etc.

  88. Je lis les commentaires et j’ai l’impression que certaines personnes ont intégré leur “diagnostic” à leur identité? Je pourrais comprendre alors pourquoi ilsse sentent menacés par tout ce qui remet en question l’électrosensibilité. Pas très sain si ça empêche de garder l’esprit ouvert à d’autres explications de leurs souffrances, malheureusement.

  89. Mr Olivier Bernard, alias Le Pharmacien,

    N’avez-vous donc donc pas honte ? A l’issue de la lecture de votre BD, un néophyte des dangers des ondes électromagnétiques est amené à penser qu’aujourd’hui, encore rien n’est prouvé, et que donc cela suppose que ce n’est pas a priori dangereux. Or, par principe de précaution, si cher à la démarche scientifique, nous devrions tous se méfier de ces choses-là.
    Croyez-en les expériences de toutes les personnes qui ont commenté ici, ou pas. Mr Olivier Bernard, avez-vous un enfant ? Si vous en aviez un, l’exposeriez-vous aux ondes électromagnétiques de la Wifi ? Car dans votre BD, vous ne suggérez à aucun moment au profane d’appliquer le fameux principe de précaution, lequel, dans le cas d’une nocivité avéré (elle est en fait avéré depuis plus de 10 ans, seulement l’OMS et d’autres études scientifiques financées dans l’ombre vous amènent à penser le contraire, jusqu’à ce que…), améliorerait sans doute sensiblement la santé de bon nombre de nos concitoyens.

    Ici, vous vous faites l’avocat du diable. C’est bien joli, dans une logique hippocratique, de ne pas prendre position avant d’être certain de ce que l’on avance. Mais il convient, en l’occurrence, de protéger nos semblables dans un premier temps, tant que nous ne sommes pas sûr que les ondes électromagnétiques que l’on a créées sont dangereuses. Cette prudence est de mise, sauf si vous préférez privilégier votre honnêteté intellectuelle à la santé de vos semblables.

  90. Passionnant, tant pour la BD rigolote sur un sujet sérieux, que par moult commentaires manifestement de bonne foi.
    Le sujet me touche car il forme une pomme de discorde entre mon épouse et moi.

    Elle, sans être électrosensible, mon épouse est farouchement anti ondes (je cherche un meilleur terme).
    Moi je suis plutôt farmachien et attaché à la science pure et dure, genre accorder ma confiance au nombre d’Avogadro vs l’homéopathie.
    Par chance, nous sommes en plein accord sur plein d’autres sujets, comme ne jamais prendre l’avion, (un vrai crime contre le climat); ou encore être bio végétariens plutôt que de choisir l’empoisonnement agricole.

    Revenons zaux zondes :
    Le seul truc qui manque dans la BD, c’est une référence nette à ce principe scientifique majeur, Le DOUTE.
    Nous avons au coup par coup, dans un esprit de compromis et pas nécessairement avec rationalité, nous avons donc mon épouse et moi établi une forme de compromis :
    * Pas de portables à la maison (qui est aussi notre lieu de travail), on les éteint.
    * Pas de micro-onde, ni de TV.
    * Pas de WiFi sauf quand des visiteurs nous le demandent; pour nos PC on a des câbles ethernet
    * La box est éteinte pendant la nuit.
    * On conserve nos tel DETC, la puissance en est réellement faible et la souplesse fort bienvenue.

    Voilà, on pourrait croire que j’ai capitulé en rase campagne, mais non, je suis attaché à mon couple et détaché de tas de gadgets dont on peut se passer sans pour autant revenir au cromagnon’s way of life.
    Merci pour ce bon moment.

    • Débranche ton DECT, un conseil…j’ai mesuré ce qui est émis par ces appareils 24/24 et c’est pire que le wifi donc remplace par du filaire, c’est peut être contraignant (il y a un fil) mais au moins tu n’as pas le problème des piles…

  91. mathias poujol-rost

    Concernant les coups de soleil, il suffit de moins s’exposer, ou de se baigner, habillé·e, comme les font les Asiatiques tout simplement.

    Mais sur les ondes et les personnes ÉlectroHyperSensibles (EHS), je pars du principe qu’on ne s’efferme pas dans une grotte ou au fin fond d’une forêt pour le “fun” de perdre son emploi, cercle familial, amical, associatif…

  92. C’est affligeant de voir comment certains esprits manifestement tournés vers la science comme le vôtre vont à la fois :

    – juger que certaines ondes électromagnétiques ne sont pas dangereuses du fait que d’autres le sont davantage… bizarre comme approche scientifique !!

    – juger que certaines ondes électromagnétiques sont inoffensives du fait du respect de normes. Or, une norme n’est qu’une “règle fixant les conditions de la réalisation d’une opération, de l’exécution d’un objet ou de l’élaboration d’un produit dont on veut unifier l’emploi ou assurer l’interchangeabilité” dixit la définition du dictionnaire, ce qui en d’autres termes définit un compromis permettant aux industriels de commercialiser ou utiliser un matériel selon certaines conditions sans pour autant juger que ledit matériel est absolument inoffensif, quelle que soit la durée et le mode d’utilisation !!

    Aussi, si je me permets de commenter avec une certaine moquerie votre discours, c’est parce qu’en plus d’être partial et orienté (ce que vous reprochez à d’autres au sein même de vos écrits), son contenu et son humour (auquel je suis pourtant habituellement sensible) véhiculent une odeur nauséabonde de mépris et de dédain vis à vis des détracteurs potentiels, de certains scientifiques dont les qualifications et les études méritent au moins autant de considération et d’attention que les vôtres ou celles que vous citez, et enfin (et surtout) des personnes pour lesquelles l’utilisation exponentielle des ondes électromagnétiques occasionne un bouleversement considérable en terme de santé, de vie sociale et familiale… quelle qu’en soit la cause, ces gens méritent votre respect !!

    Bien sur, il est désormais difficilement envisageable de se passer de tout ce qui est capable de générer ces ondes électromagnétiques, et je ne me pose pas comme un ayatollah du anti-ondes ; mais je pense que, comme tout ce qui peut être nuisible à l’organique en général et à l’être humain en particulier, leur usage doit être réfléchi et parcimonieux (car comme dit dans cet article, la dose de radiation est un paramètre important).

    A bon entendeur…

  93. Merci pour cette vulgarisation (de ce sujet précis et de la démarche de vérification scientifique en générale).

    Cela démontre une fois de plus (ni la première ni la dernière) que de nombreux « environnementalistes » se trompent toujours de combats, exactement comme pour les OGM.

    Et que dans plein de cas c’est vain de *focaliser* sa critique sur des « contre-expertises santé » qui seront suivies de « contre-contre-expertises », etc. Alors que les arguments principaux contre ces techniques (objets connectés, OGM, etc) devraient être sur l’autonomie, la démocratie (contre le cybernétisme), l’écologie (pollution amont et aval), l’anti-colonialisme (Congo…), la vie privée, et plein d’autres sujets. La santé n’étant qu’un des sujets parmi ceux-là, et que lorsqu’il n’y a pas de problèmes de santé prouvés : cela n’enlève absolument rien à tous les autres arguments ! Autrement dit : il PEUT y avoir des problèmes de santé (peut-être qu’on en trouvera un jour), mais même sans ça, il reste toutes les autres critiques.

    Moralité condensée : Ellul et Illich VS Belpomme.

    (Et pour le coup, même sous couvert d’humour, et peut-être *surtout* sous couvert d’humour, le point tout à la fin sur “conspiration” est parfaitement malvenu, amalgamant des critiques n’ayant rien à voir entre elles, qui peuvent être tout à fait légitimes. On peut parfaitement être sceptiques et suivre l’état des connaissances concernant les non-preuves pour la santé, et dans le même temps avoir des critiques à faire sur l’idéologie cybernétique et la smartcity d’IBM, sur la perte d’autonomie au niveau technique, sur les pollutions, sur les guerres congolaises immondes par milices interposées pour contrôler les minerais, etc, etc. Dommage de finir cette super vulgarisation comme ça. :( )

  94. Toujours un plaisir de regarder tes BD : un subtile mélange de vulgarisation scientifique, une bonne dose d’esprit critique et un pointe d’humour sarcastique.

    Par contre cette cuvée m’a laissé un peu de marbre. Pas que je sois electrophobe, mais c’est l’esprit de cette planche qui me laisse perplexe.
    On verse plus dans le moquerie facile voire même dédaigneuse, et tu allonges toute une série d’allégation qui, a mon tour, éveille mon esprit sceptique.

    Une image parlante : la conclusion du pragmatisme “rien n’indique que je devrais avoir peur…”

    Oui mais non !
    Sur le plan de la recherche, nous n’avons encore aucun recul. Ça fait combien de temps que les ondes Wi-fi/téléphonie sont à l’étude ? 10 ans ? 15 ans ? C’est qui est négligeable.
    Nous baignons en pleine Terra incognita et je doute sérieusement que nos outils de mesures actuels puissent verticalement statuer quoi ce soit.
    La question est de savoir si ces ondes ont un impact au niveau cellulaire, dans l’expression de nos gènes, C’est d’autant plus légitime qu’on y est exposé 24h/24h.

    Face à la complexité et la nouveauté du sujet étudié, le pragmatisme devrait nous indiquer de rester prudent. Et surtout pas à tirer de conclusion hative sur les électrosensible en leur collant à tous la même étiquette, sans distinctions.

  95. voici mes remarques ci-dessous:

    -c’est écrit: les ondes ionisantes sont très puissantes (énergétiques) donc peuvent casser l’adn mais les ondes non ionisantes n’ont pas cette capacité. Les ondes à haute fréquences sont plus énergétique, ok, mais les ondes à basse fréquence ont quand même une énergie, la preuve elles sont capables de chauffer des corps. Et la chaleur est aussi une énergie. Donc à quel niveau d’énergie les tissus humains réagissent-ils? Les ondes électromagnétiques transportent de l’information et de l’énergie (pas de transport de matière) et c’est tout donc c’est bien l’énergie à la base de tout.

    – “les meilleurs éudes prouvent que les lignes à haute tension ne causent pas la leucémie”..ok c’est vous qui le ditent. Ou est la preuve?. …

    -Si l’amiante a pu être déclaré cancérigène pour l’homme c’est le fait que le mécanisme d’action de cet agent cancéreux pouvait être observé sous la forme de fibres présentes dans les corps. En ce qui concerne les ondes le mécanisme d’action n’est pas bien identifié.Pour avoir une preuve scientifique il faut mettre au jour le mécanisme d’action. Pour les ondes ce pourrait être la fuite d’albumine via la barrière hémato-encéphalique..

    – concernant les normes c’est écrit 10 000 fois en dessous de la norme, 155 fois en dessous de la norme….
    Mais quelle est la norme? Ce n’est même pas dit…
    Et bien il existe deux seuils d’exposition réglementaires fixés en 1999 par la Commission parlementaire européenne:
    le premier seuil concerne les effets thermiques de court terme pour une exposition sur une courte période mais à un champ élevé. Il est de 100 microtestlas à 41 V/m, 58 V/m et 61 V/m selon les fréquences.
    Le deuxième seuil concerne les effets biologiques apparaissent sur le long terme pour des niveaux de champs faibles. Le seuil est de 0,27 microteslas sur 10 ans dans la gamme des basses fréquences pour le champ magnétique et de 1 V/m dans la gamme des fréquences 400 kHz-300 GHz (ou 0,6 V/m pour la bande de fréquence 800 kHz- 6GHz de la téléphonie mobile). Avez-vous des mesures d’ondes en continu? Sur le site cartoradio où on peut voir les niveaux d’ondes autour de chez nous et bien on est souvent autour de 1 V/m!

    Mais le Conseil de l’Europe n’a retenu que le premier seuil qui concerne les effets courts termes alors que nous sommes traversés constamment par plein d’ondes en continu…Cette recommandation du Conseil de l’Europe a été transposé en droit français dans le décret du 3 mai 2002. Donc pas de protection pour les émission permanentes! Le premier seuil c’est de la blague. Par exemple pour un GSM c’est 58 V/m!

    -ils font des ‘tests’ sur les personnes électrosensibles. Je trouve ça un peu léger leur truc. C’est un peu comme si on leur disait: Je vais te dire des choses tristes. Si tu pleures c’est que tu y es sensible sinon tu n’y es pas sensible. En effet à force qu’on nous sorte des études dans tous les sens le psychologique prend le pas sur le dessus mais ça veut pas dire que le corps ne ressent rien! Je pense que les corps de chacun ne réagissent pas pareil selon les fréquences reçues (un peu comme les fréquences de résonnance d’un circuit électrique qui diffèrent selon les niveaux d’impédance).

    Donc en conclusion je ne dis pas que les ondes sont dangeureuse ou pas mais l’ argumentaire de la BD n’a pas réussi à me prouver que tout est SAFE et du coup le principe de précaution devrait s’appliquer toujours à mon sens.

    • on peut aussi raisonner par l’absurde, puisque c’est 100% safe, je propose que les auteurs mettent près de leur lit (moins d’1m de leur visage), plusieurs bornes wifi, des téléphones DECT sur leur socle, leurs portables sous l’oreiller. Le tout tous les jours pendant 1 an et rendez vous dans 1 an.

  96. site de cretins contents d’eux, trous du cul rationalistes qui croient detenir la vérité, a chier!

  97. vincent Fleury

    Je n’ai pas tout lu, mais je suis absolument certain que la lumière visible peut provoquer des effets pénibles, étant sujet à des migraines ophtalmiques certainement déclenchées par la lumière visible : il suffit que je voie une grande plaque de lumière sur fond sombre pour que ça me déclenche es maux de têtes qui peuvent durer trois jours. Le protéines membranaires des cellules des yeux sont sensibles à des photons uniques, et le seul de perception est d’environ 7 photons. Donc je suis tout à fait enclin à penser que les ondes électromagnétiques, même sans être cancérigènes, puissent avoir des effets “nocifs”, et qu’elles puissent provoquer des désagréments.

  98. Merci pour la BD et ta réponse suite à une de mes questions plus haut. J’apprécie et je réfléchis! Mais que penser de cette recherche qui montre des modifications biochimiques chez des personnes sensibles aux “ondes”. Ces personnes auraient des réactions tout à fait mesurables finalement. Voir http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26613326 et un article en français qui résume le tout. Ton avis sur cette recherche qui me semble sérieuse bien que préliminaire?

  99. Bonjour,

    À ce sujet, un excellent reportage aux Francs-Tireurs cette semaine. Je viens de le visionner. Très intéressant.

  100. Jean-Francois Guilbault

    Il me semble que l’exemple de simon chamberland sur les liaisons chimique et le dessin qui représente les ondes électromagnétique avec l’ampoule au milieu démontre asser clairement qu’il ny a aucun danger face aux ondes wifi etc. Il me semble beaucoup plus probable que le probleme est relié au stress ou soit de nature psychologique pour ceux qui se disent électrosensible . Je trouve aussi spécial que la plupart des gens qui se disent électrosensible ne savent pas ce qu’est réellement une onde électromagnétique et souvent n’ont aucune connaissance que ce soit en chimie physique. Et j’ai une question pour le pharmachien, il ce vend des genre de crayon qui détecte les”ondes polluantes” et je me demandais si c’étais tout simplement un crayon électrique qu’on peux acheter au rona qui sert a détecter si un fil est sous tension ou non ? Merci!

    Ps: merci pour les bd, je trouve que c’est une facon génial de vulgariser les sujet que souvent sont trop compliqué, j’ai beaucoup de plaisir a te lire , longue vie au pharmachien!

    Pps: désolé pour les fautes d’orthographes , je sais… Je suis pas très doué en francais:'(

  101. Sans vouloir contester ou polémiquer sur les risques ou pas liés aux ondes électromagnétiques, car je n’y connais strictement rien, je souhaiterais partager le fait divers suivant. Je laisse les lecteurs prendre du recul.

    Un de mes parents, paysan, a souscrit un contrat avec un opérateur mobile pour l’installation d’une antenne radio (RBS) dans un de ses champs où avait l’habitude de paitre son troupeau de moutons et brebis.

    Il a constaté dans les mois et l’année qui suivent, un taux anormalement élevé de malformation congénitale parmi les agneaux et a dû arrêter cet élevage.

    Peut-on croire que ce soit le fait du pur hasard ? Je ne le crois pas.

    Si certains animaux sont sensibles aux ondes radios, pourquoi pas les êtres humains ?

    • Voilà ce qu’on appelle une corrélation. Le raccourci que vous prenez est de penser qu’il y a automatiquement un lien de causalité.

      A précède B, c’est vrai. Mais ce détail n’est pas suffisant pour conclure que B est arrivé à cause de A.

      Je traverse la rue (A), puis il se met à pleuvoir (B). Donc, il pleut (B) parce que j’ai traversé la rue (A). C’est ce que vous offrez comme niveau de preuve. Certains pourraient trouver ça suffisant, d’autres non.

  102. Simon Lefebure

    Je me suis promené un peu sur ton site avant de prendre le temps de commenter un de tes articles.

    Tu es tellement lavé du cerveau que c’est à se demander si tu ne travailles pas directement pour l’élite mondiale qui cherche à diminuer la population mondiale.

    Non mais sérieux ce que tu racontes c’est du n’importe quoi… et tu te penses TELLEMENT intelligent que c’en est drôle!

    Je ne peux que te souhaiter de mourir d’un cancer, qu’il soit causé par les ondes wi-fi, les ondes des compteurs, de ton téléphone sans fil ou cellulaire, ou encore de tes pilules pharmaceutiques sur lesquelles tu trippes littéralement, ou encore d’un vaccin, qui te font tout autant jouir.

    Tu sèmes la désinformation et tu sers la propagande médiatique de l’élite mondiale.

    Tu induis les gens en erreur contre leur santé.

    Ton karma va te rattraper au détour mister “je suis ben trop intelligent et je ris des hippies” 😉

    Tu es vraiment attardé ou crosseur de dire au monde que les ondes ne sont pas nocives! Allume le clown! En 2016, il y a de plus en plus de monde qui savent que manger de la bouffe cuite au micro-ondes donne le cancer.

    Mais toi t’es encore en train de dire des conneries pis de guider du monde qui sont perdus.

    Juste ta gueule avec tes conneries, tu fais du mal aux gens avec tes mensonges de merde.

    Continue de penser que le Soleil donne le cancer pis que les technologies de merde comme le wi-fi, le bluetooth pis les micro-ondes sont bons pour la santé. Je te souhaite vraiment de crever d’un cancer espèce de tit jos connaissant!

    Sérieux tu es tellement con que c’en est pathétique!

    Tu ris des vrais experts qui avertissent le monde depuis des années des dangers des ondes de téléphonie cellulaire et des wi-fi…

    Pis au début de ton texte, tu spécifies toi-même que tu es pas un expert.

    So

    Tu devrais juste pas parler d’un sujet que tu connais pas.

    Tu es tellement cave que tu as besoin de faire des tits dessins pour vulgariser ce que tu as à expliquer aux gens.

    Ça démontre bien que tu t’adresses à du monde lavés du cerveau et non pas à du monde réveillés qui pensent par eux-mêmes.

    Anonymous devrait se mettre du ton cas. Ya trop de petits jos connaissant en ton genre qui pullullent sur le web à raconter des trucs tous plus cons les uns que les autres.

    T’es une honte pour le Québec, rien de moins.

    • J’ai relu votre commentaire à plusieurs reprises avant de prendre le temps de le commenter à mon tour avec toute la rigueur qu’il mérite.

      Olivier n’a rien à se reprocher. Tout ça a été orchestré par les Reptiliens. Au cas où vous ne le sauriez pas, les Reptiliens peuvent pratiquer la télépathie, lire dans nos esprits et même en prendre le contrôle.

      Vous essayez de détourner l’attention sur les ondes mais moi, je le sais qui fait partie de la véritable élite mondiale. Suite à mon entrevue réalisée auprès d’une reptilienne terrestre, j’ai vu clair dans leur jeu. On croyait que les dinosaures étaient disparus, mais il n’en est rien! Ils ont simplement continuer d’évoluer pour devenir les Reptiliens.

      Crop circles et chemtrails. 2 mots qui commencent par c. Coïncidence? Je ne pense pas!

      Longue vie aux Reptiliens!

      #elitemondiale
      #eatingbioaintgonnasaveyoufromthemreptilians
      #wakeupdude

      P.S. désolé Olivier, tout comme Simon, je n’ai pas pris mon Zyprexa depuis quelque temps.

      • … on avait pourtant convenu de garder le secret des Reptiliens entre nous. Maintenant tout le monde est au courant et nos nouveaux Maîtres ne nous verseront plus nos cachets !!!
        ヽ(ಠ_ಠ)ノ
        Olivier

    • Simon Chamberland

      Bonjour,
      Ton commentaire est très révélateur. Tu ne donnes aucun fait, tu insultes et tu souhaites du malheur à ceux qui n’ont pas la même opinion que toi. Ça en dit beaucoup.

    • Dominic Mercier

      M. Lefebure,
      Votre commentaire est violent et impertinent. Le Pharmachien met à notre disposition une plateforme sur laquelle nous pouvons échanger respectueusement sur des sujets scientifiques. A ce que je vois, il n’efface pas les commentaires qui contredisent ou critiquent ses présentations. Il répond poliment aux critiques. Si, comme vous le dites, il sème la désinformation, auriez-vous l’amabilité de nous le démontrer en nous fournissant les études des “vrais experts” sur lesquelles s’appuient vos affirmations? Ce serait une contribution plus utile que vos insultes.

  103. De la merde cet exposé, Orienté total. Je laisse à ces partisans le plaisir de découvrir les joies du linky

  104. danielle charlemagne

    je n’espère qu’une chose bande d’ignobles créatures qui avait commis cette horrible BD en ligne : que vous MOURRIEZ A PETITE FEU de la maladie des électrosensibles !

    • Calmes toi Danielle! Vas te prendre une petite tisane (avec tes pillules évidemment). On voit avec un magnifique commentaire dans ce genre que les insultes sont vraiment l’apanage des gens sans arguments. Et par curiosité quelle est-elle la maladie des électrosensibles? Il me semble que c’est justement ce dont il est question lorsque le pharmachien mentionne qu’on devrait mettre davantage d’effort pour trouver ce qui se passe avec les gens “”””électrosensibles”””!

      ps : merci Olivier de nous permettre de voir à quel point tu reçois des commentaires idiots… et j’imagine qu’il y a pire malheureusement…

    • Pierre-Luc Francoeur

      @danielle charlemagne : J’ai toujours eu le plus profond des mépris pour les personnes tel que vous qui souhaitent la mort d’autrui. De plus sachez également que cela constitue un acte criminel dans certains pays. Apprenez donc à modérer vos ardeurs.

      De plus, sachez qu’Olivier n’est pas “une bande” et qu’il n’est certainement pas ignare.
      Et on ne commet pas une BD, on commet un acte.
      Pourquoi ne pas apprendre à vous exprimer au lieu de tomber dans les injures et les menaces. Ou encore mieux, apprenez donc à vous taire lorsque vous n’avez rien à dire.

      Et à tous ceux qui débutent leur commentaires en écrivant à quel point ils sont sur que leur message sera censuré; dites-vous que si un message comme celui de danielle charlemagne a été publié; le vôtre le sera sûrement aussi.

  105. Bon voilà que notre pharmapape national ne se contente plus de tirer à boulet rouge sur tout ce qui est molécule qui n’est synthétisée par la bigpharma mafia, voilà qu’il se mêle d’ondes. Faut croire que son terrain de chasse n’était plus assez grand pour ses ambitions. Il est vrai que tout peut être onde ou\et particule dit la physique moderne….

  106. ouf en plus il exerce une censure sur les comm; vive la liberté d,expression..

  107. Cher électro-inculte. Très édifiante ta BD en ce qu'elle illustre fort bien l'entêtement de tant de gens à s'accrocher coûte que coûte à leurs certitudes. Tu déconseilles de lire les commentaires car trop d'entre eux te contredisent. Je comprends. Pas facile de se faire remettre en question quand on a des certitudes aussi blindées. Ta hargne à ridiculiser les lanceurs d'alerte et les victimes électrosensibilisées de cette pollution, un quintillion de fois plus élevée que le niveau ambiant d'avant l'ère des ondes artificielles, révèle toutefois la petitesse de ta compassion. Mais ça va. Tu es en bonne compagnie. 7 milliards d'humains leur cellulaire greffé quasi en permanence à la main courent comme autant de lemmings vers l'abysse de la pire catastrophe sanitaire mondiale de tous les temps. Si cette entrée en matière te titille, vas lire ma réaction à “Peut-on dormir en sécurité près de notre cellulaire?” [site CQLPE.ca] à une autre personne électro-inculte. Mais rassures-toi, ça ne te fera pas changer d'avis car quand on a la vérité infuse, rien ne saurait ébranler nos certitudes…

    • Cher électro-croyant Très édifiante ta diatrible en ce qu’elle illustre fort bien l’entêtement de tant de gens à s’accrocher coûte que coûte à leurs certitudes. Je te déconseille de lire les études scientifiques car trop d’entre elles te contredisent. Je comprends. Pas facile de se faire remettre en question quand on a des certitudes aussi blindées. Ta hargne à encenser les lanceurs d’alerte et les personnes qui se disent électrosensibes, un quintillion de fois plus élevée que le niveau ambiant d’avant l’ère des ondes artificielles (c’était le bon temps), révèle toutefois la petitesse de ta compassion. Mais ça va. Tu es en bonne compagnie. 7 milliards d’humains leur cellulaire greffé quasi en permanence à la main courent prétendument comme autant de lemmings vers l’abysse de la pire catastrophe sanitaire mondiale supposée de tous les temps. Si cette entrée en matière te titille, ne vas pas lire ma réaction à “Peut-on dormir en sécurité près de notre cellulaire?” à une autre personne électro-croyante. Mais rassure-toi, ça ne te fera pas changer d’avis car quand, comme toi, on a la vérité infuse, rien ne saurait ébranler tes certitudes…

  108. certes, je ne suis pas une spécialiste, seulement une candide qui se pose des questions au sujet des compteurs linky et des ondes émises. Une béotienne en quelque sorte. Votre BD est très amusante et les commentaires souvent très savants m’ont intéressée. Cependant, j’ai essayé de me documenter sur le sujet et je trouve M. le Pharmachien que vous manquez d’humilité en condamnant, certes avec beaucoup d’ironie, ceux qui s’inquiètent où qui ne partagent pas votre opinion. A mon très humble avis vous prenez de grands risques d’être si catégorique sur l’innocuité des ondes . Les spécialistes, les experts, qui attestent le contraire ne sont pas tous des ânes ? oui ? Il n’y a pas de fumée sans feu….

  109. je note au passage quelques commentaires de personnes pour le moins “déchainées”! Etrange qu’un tel sujet suscite des commentaires aussi violents, lesquels commentaires perdent toute leur force, du simple fait du langage utilisé totalement irrespectueux et de l’absence d’argument ou de référence solide. Cela étant, il y a des affirmations ici et là, un peu rapide qui mériteraient une analyse plus fine; Par exemple l’effet des micro ondes n’est pas seulement un effet calorifique au niveau des cellules; Aussi, il a été démontré que l’effet d’un champ électrique même très faible (de l’ordre du V/m) n’est pas négligeable au niveau cellulaire puisqu’il perturbe les échanges ioniques au niveau de la membrane.

    pas facile d’arriver à un avis objectif suite à la relecture de la BD et de tous les commentaires. le mieux à mon avis serait tout de même de limiter les champs (magétiques, électriques et électromagnétiques (ondes courtes type micro onde) afin d’appliquer le principe de précaution. Il y a de nombreuses études effectuées sur le sujet qui montreraient par exemple un stress sur les végétaux, fruits et animaux. De façon générale sur les cellules. L’impact ne semble ni positif ni 100% neutre. De plus les intérêts financiers en jeu sont considérables et ne permettent donc pas la réalisation d’étude vraiment objective.

    En conclusion, limitons la casse (potentielle ?) et freinons l’utilisation du wifi (revenons au filaire ou au cable optique, très performant), l’utilisation du portable avec des conversations courtes.
    on aura certainement dans 10-20 ans, un retour d’expérience plus substantiel.

  110. On ne peut pas vraiment reprocher aux “électrosensibles” de croire dure comme fer que les ondes sont la cause de leur problème. C’est beaucoup plus rassurant de savoir quelle est la cause de nos maux que d’être dans l’incertitude. Par contre, très fréquemment, les humains font (s’imaginent et crées) des raccourcis entre la cause et l’effet. Ce lien semble pourtant logique et étrangement, leurs expériences personnelles “confirment”, ou semble confirmer, ce lien. Mais logique de veut pas nécessairement dire vrai.
    Exemple:
    J’ai commencé à boire une tisane X tous les soirs et vu que je la bois tranquillement, je me couche un peu plus tard et j’en profite pour écouter une série télévisée remplie d’action. On dirait que depuis je bois cette tisane, je m’endors vraiment plus tard lorsque je vais au lit.
    Je décide de cesser de boire cette tisane et par le fait même, je ne me couche à la même heure qu’avant et n’écoute plus la série avant de me coucher. Je m’endors en 2 minutes.

    Mon lien: la tisane m’empêche de m’endormir rapidement. Elle me réveille.
    Le vrai lien: Le fait d’écouter l’émission avant de me coucher me stimule et m’empêche d’atteindre un état relaxant favorisant le sommeil.

    Je garde ainsi en tête que les tisanes ne favorisent pas le sommeil, au contraire, ça réveille. Je dis à tout le monde, de par mon expérience personnelle, de ne pas boire de tisane avant de se coucher. Ben quoi, j’ai fait le test et c’est vrai.
    Et la nouvelle se répand ainsi. Ça semble logique, et les faits sont là. Mais ce n’est pas la réalité.

    Et une chose est certaine, changer des croyances est EXTRÊMEMENT difficile, sinon impossible.

    Lorsque je lis que l’homéopathie a guérit une maladie incurable ou un cancer… il ne m’en faut pas plus pour constater que nous partons de loin dans l’éducation de notre société, et le changement des croyances n’est pas près d’être fait.
    Les études s’accumulent à ce sujet, démontrant que l’homéopathie n’est pas plus efficace qu’un placebo. Prendre une pilule de farine, ou une pilule de HCX1000 homeopathique est équivalent. Tant que tu ne sais pas que c’est de la farine.

    Je vois d’ici M. ou Mme. X avaler 2-3 comprimés homeopathique de NaturoHomeoY contre le rhume à 2$ le comprimés en se régalant, recommandé par un gourou. Il devra en prendre 12 par jours pendant 10 jours. Ça marche!! .Encore ce lien, ce raccourci..
    En fait, ton système immunitaire marche, c’est ça la bonne nouvelle…un rhume se guérissant en 7 à 10 jours.

    “Lorsque je m’approche du Wi-fi, j’ai mal à la tête.”
    Mais peut-être que le Wi-Fi émet une onde sonore extrêmement aigue et presque inaudible, créant ce maux de tête. Ou peut-être pas. Mais avec les données actuelles sur le sujet, il y en a encore moins de chance que ce soit les ondes électromagnétiques.

    Comme je l’ai déjà mentionné, on ne peut vraiment reprocher à ces gens de s’accrocher à cette idée d’électrosensibilité.

    Quand tu es face à l’inconnu, que tu n’as pas toutes les connaissances nécessaires à la compréhension globale du sujet et qu’en plus, tu es impliqué personnellement et émotionnellement avec ce “problème”, il est presque impossible de rationaliser et rester objectif. Certains commentaires ci-haut en sont un bel exemple. Il y a des gens froissés!
    Et peut-être que si j’avais ces symptômes “d’électrosensibilité”, j’aurais le même avis qu’eux et ce, même avec toutes les connaissances et faits scientifiques qu’on me donnerait sur le sujet. Parfois, on fait le choix de croire en quelque chose, même si tout pointe dans l’autre direction.

    Alors Olivier, continue ton bon travail. Il y a du pain sur la planche!

  111. merci pour cet article très instructif

  112. Dernierment : Résultat d’une réplication (Lerchl, 2015) d’une étude pilote (Tillmann, 2010) visant à étudier le rôle des radiofréquences (RF) dans la promotion des tumeurs, à long terme . Les animaux ont été exposés à des doses différentes : 0,04 W/kg, 0,4 W/kg, 2W/kg. Pour mémoire, les valeurs réglementaires actuelles sont fixées à 0,08W/kg pour une exposition du corps entier et 2W/kg pour une exposition locale (par exemple les téléphones portables, les tablettes…) ; ces valeurs sont cinq fois plus élevées concernant les expositions professionnelles.

    Les résultats sont édifiants, et même préoccupants, pour reprendre le vocabulaire des auteurs dans leurs conclusions : « Nos résultats confirment et étendent les observations antérieures du rôle de promotion des tumeurs d’une exposition aux RF toute la vie durant ». Les auteurs pointent en outre l’absence de relation claire entre niveau d’exposition et les effets, ce qui, selon eux, renforce l’hypothèse de réponse biologique, à faible dose et non linéaire. Ils précisent enfin qu’à de tels niveaux, la mise en oeuvre d’effets dits thermiques (élévation de la température des tissus) est exclue et qu’il faut plutôt rechercher des effets sur le métabolisme et l’équilibre énergétique de l’organisme pour expliquer de tels effets et que les RF pourraient induire un métabolisme plus élevé chez les animaux exposés, ou une augmentation du flux sanguin.

    Dans la discussion, les auteurs sont très clairs : « Le fait que les deux études trouvent fondamentalement les mêmes effets tumorigènes à des niveaux inférieurs aux limites d’exposition admises pour les humains (et légales dans la plupart des pays) est préoccupant. »

    A voir egalement : Enquêtes épidémiologiques sur les portables Hardell et al, 2013, Hardell et al, 2014, Hardell et al, 2015, Coureau et al 2014
    Burkala et al 2013 , Manta et al 2013, Hässig et al 2014, Kesari et al 2013, Kesari et al 2014.

    ce ne sont pas les sources qui manquent .

    Alors vous pourriez, a votre tour, me lister des études prouvant, a l’inverse, l’innocuité des CEM sur la biologie humaine, mais ma question reste entiere, d’où vient donc alors cette fausse illusion du consesus scientique? ( hormi dans l’esprit de gens en plein déni). Au stade actuel de la recherche, la seule vraie position c’est ” on ne sait pas vraiment ” , qui devrait logiquement déboucher sur l’obervation du principe de précaution…..sauf a considérer bien sur que la science a fait le tour de la question, qu’elle a tout vu et qu’elle sait absolument tout …mais là nous serions dogmatique n’est ce pas?

    • Plutôt intéressant que dans l’étude que vous citez (Lerchl, 2015), l’incidence des lymphomes était plus faible dans le groupe le plus fortement exposé aux ondes (2 W/kg) que dans les groupes de 40 et 400 mW/kg. L’incidence de lymphomes était équivalente dans le groupe Sham+ENU et le groupe 2 W/kg+ENU… Il serait important de mentionner de tels “détails”. C’est un peu illogique que :
      – cancérigène + pas d’exposition aux ondes = un certain nombre de lymphomes
      – cancérigène + faible exposition aux ondes = plus de lymphomes
      – cancérigène + exposition moyenne aux ondes = beaucoup plus de lymphomes
      – cancérigène + exposition élevée aux ondes = même nombre de lymphome que s’il n’y a pas d’ondes…

      Ce n’est pas du tout mon domaine mais je trouve ça vraiment curieux et je suivrai avec intérêt la revue de cette étude.

  113. มยุเรศ หนูจันทร์

    bonsoir

    Habitant dans un immeuble comportant 3 antennes relais sur le toit j ai fait mesurer le taux d exposition d ondes electro magnetique dans mon appartement..il est de 0.34 w/m
    Est -ce que ce taux est faible tres faible ou bien eleve?? merci de vos reponse

  114. HommeSoupçonneux

    Moi je suis à fond’balle un conspi, je suis sur que ces gros bâtards d’EDF veulent me faire payer un max, je les fist jusqu’à l’os, moi, je leur pique leur uranium direct en provenance du Pakistan !!

    Tu dois être payé par l’industrie, sale VENDU !

  115. Le principal problème des compteurs intelligent, c’est l’éventuelle modulation des tarif, si c’est bon globalement en réduisant les pointes qui forcent l’importation à gros prix, ça risque encore de servir d’excuse pour faire payer monter la facture totale. Faut pas sous-estimer l’appétit d’HQ pour nos $…

    Et si le voisin pour sauvé 10¢ par sa laveuse à 3h du matin dans un appart avec des mur en carton, le manque de sommeil lui il va nuire a la santé…

    Et pour ceux qui ont posé la question sur la raison des normes si c’est pas dangereux, lisez bien ils parlent de l’effet thermique.
    J’ai encore en mémoire l’image peut ragoutante d’un chat qui est resté pris dans un micro-onde industriel de 2.5 MW, présentée dans la formation CSST de l’usine pour mettre en garde sur le risque de cet appareil très puissant. (le résultat était semblable à ce qui se passe quand on met un oeuf dans un micro-onde, ça bouille à l’intérieure jusqu’à ce que ça fasse paf…)

    • “j’ai encore en mémoire l’image peut ragoutante d’un chat qui est resté pris dans un micro-onde industriel de 2.5 MW, présentée dans la formation CSST de l’usine pour mettre en garde sur le risque de cet appareil très puissant”

      … on s’entend que ça n’a rien à voir avec les compteurs intelligents, right ?

      Olivier

  116. Moi je suis accro avec un cellulaire à chaque oreile et je ne dis pas ou j’ai mis une parabole réception ouifi

  117. Bonjour bonsoir ! Vu le nombre affollant de commentaires, je n’ai pas pris le temps de tout lire et peut être que ce que je vais signaler a déjà été dit (dans ce cas excusez moi), peut être aussi que c’est stupide parce que je n’ai rien d’un expert ! Concernant la partie sur les personnes électrosensibles : puisque les volontaires sont des personnes qui “se disent” électrosensibles, ça ne veut pas dire grand chose. Peut être existe t il réellement des personnes électrosensibles, mais qui ne pensent pas l’être ! Et inversement : penser être électrosensible est aussi absurde que s’autodiagnostiquer je ne sais quelle maladie. Du coup ça me semble normal que les expériences sur les personnes pseudo-électrosensibles ne trouvent rien de concluant contre les ondes :)

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)