Réponses aux questions des lecteurs internationaux

France_header

Chers(ères) lecteurs et lectrices vivant en territoire profane (i.e. pas au Québec),

Chose promise, chose due: cette édition du “Courrier du lecteur” s’adresse à vous! Il y a quelques semaines, j’ai proposé de répondre à quelques-unes de vos nombreuses interrogations au sujet des réalités décrites sur le blog Le Pharmachien et qui exposent nos habitudes de vie canadiennes insolites.

Voici le résultat!

 titre1

 

« Dormir sur la job »

Origine: “12 façons de savoir si ton pharmacien est un vampire

Traduction : perdre son temps, surtout au boulot

Expression fréquemment utilisée au Québec pour décrire le travail des employés municipaux, mais applicable à n’importe quel(le) employé(e) qui fixe le plafond avec un air ahuri au lieu de se rendre utile.

 

« Soluté »

Origine: “Souvenirs de mon séjour à l’urgence

Traduction : soluté

solute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Maganer »

Origine: “Ai-je le rhume ou la grippe?

Traduction : briser, démolir, affaiblir

Expressions similaires : décrisser, décâlisser, écrapoutir, etc.

Exemple de phrase : Le rhume magane passablement le Québécois moyen. Quand il est trop magané, il se présente chez son médecin dont l’écriture est vraiment maganée. Puis quand le pharmacien lui dit que ça va prendre 45 minutes pour être servi, il lui répond : « J’va te maganer toé! ».

 

« Dispills »

Origine: “Pourquoi vous attendez aussi longtemps à la pharmacie

Traduction : pilulier

C’est le successeur spirituel de la bonne vieille dosette pour préparer les doses quotidiennes de médicaments. La dosette est rigide, alors que le dispill est souple (mou) et jetable. D’une façon ou d’une autre, c’est un vrai bordel à préparer.

Mais la véritable différence est dans l’entretien nécessaire pour chaque dispositif. Avec le dispill, c’est simple : quand il est vide, tu le jettes aux ordures. Pour la dosette par contre, elle nous revient dans un état souvent inquiétant :

dosette

 

« Grippe d’homme »

Origine: “Ai-je le rhume ou la grippe?

Traduction : rhume au masculin

Au Québec, nous sommes une société qui a déjà à son actif un énorme travail d’introspection. Par conséquent, nous n’avons pas honte d’admettre que les hommes sont beaucoup plus chialeux (plaignards) que les femmes. Ce sont donc les hommes, et non pas les Français, qui sont les plus râleurs (voir question à ce sujet plus bas).

 

« Commis-plancher »

Origine: “Pourquoi vous attendez aussi longtemps à la pharmacie

Traduction : le gars ou la fille qui place les produits sur les tablettes de la pharmacie et s’acquitte d’autres tâches ingrates.

Comme ceci:

commis-plancher

 

* Note pour ceux et celles qui ne l’auraient pas remarqué: mon infographique “Les 9 phases de l’activité physique” est une véritable mine d’or d’expressions typiquement québécoises!

 

titre2

 

« Pourquoi n’avez-vous pas de paracétamol (Doliprane) au Québec? »

Nous en avons, mais ici ça s’appelle de l’acétaminophène. Ce sont deux noms différents mais inspirés de la même molécule :

paracetamol1

Qui a raison? Personne. Les deux. Est-ce vraiment important? Mais chose certaine, le terme « paracétamol » est utilisé dans davantage de pays à travers le monde, alors c’est celui-ci qu’on devrait normalement utiliser.

Mais puisque le Québec est une société distincte, je propose l’adoption d’un nouveau nom :

paracetamol2

Si vous désirez en savoir plus sur l’acétaminophène, je vous invite à lire mon infographique intitulé: “Le marketing douteux des médicaments en vente libre“.

 

« Pourquoi n’avez-vous pas de cachets effervescents au Québec? »

* Note: cachets effervescents = comprimés qu’on dissout dans l’eau et qui font de la broue.

Parce que c’est beaucoup trop cool pour le Québec… Les Québécois aiment leurs comprimés ronds et blancs avec de grosses écritures sur la boîte:

comprimes

Aussi, dissoudre un comprimé dans un verre d’eau exige un effort supplémentaire qu’ils ne sont pas prêts à investir.

Enfin, le Québécois qui verrait un comprimé fondre et pétiller dans un verre d’eau penserait probablement qu’il est victime d’hallucinations et se rendrait immédiatement à l’hôpital le plus proche (vu qu’il n’a rien d’autre à faire et que c’est gratuit).

 

« L’aspirine semble très mal vue au Québec alors qu’en France elle est utilisée tout le temps par tout le monde. Pourquoi? »

À vrai dire, les Québécois consomment beaucoup d’aspirine, mais N’AIMENT PAS SE LE FAIRE DIRE.

Voici un exemple de conversation en pharmacie à ce sujet:

aspirine

 

 titre3

 

« Tu as sûrement déjà dû avoir des patients français… as-tu remarqué des différences notables en termes de comportement et… lesquels sont les plus râleurs? »

Les plus râleurs sont les Québécois, sans aucune hésitation. Ils se plaignent pour tout : ils ont mal au dos, leurs pilules coûtent trop cher, c’est la faute du gouvernement s’ils sont pauvres et celle du médecin s’ils sont encore malades.

Les Européens ne se plaignent pas en public. Ils sont polis et intéressés par les informations qu’on leur donne. Par contre, ils n’ont jamais l’air de me croire quand je leur dis que le produit qu’ils cherchent n’existe pas ici.

Et je ne comprends jamais leurs blagues.

Et ils aiment beaucoup trop l’homéopathie.

Par contre, si on considère la situation inverse, soit un Québécois qui se présente dans une pharmacie à Paris… ouch. Expérience pour le moins traumatisante:

comprime

 

« Mon chum français trouve bizarre que nous n’utilisons pas d’eau spéciale pour se “nettoyer” les yeux. Mais pourquoi faudrait-il se nettoyer les yeux? »

Mon réflexe serait de répondre qu’il est inutile de se nettoyer les yeux… c’est un comportement étrange typiquement Européen.

Mais à en juger par l’habitude des Québécois d’aller acheter des gouttes antibiotiques pour la moindre mini-poussière dans l‘œil, je viens à peine de changer d’avis sur le sujet.

 

Est-il plus hygiénique de poutzer les cabinets avec une panosse, ou avec une patte ?

On fait le malin, hein? Tu sauras que Google m’a appris ce que veulent dire ces expressions obscures (poutzer = époussetter; panosse = serpillère/moppe; patte = chiffon). Permets-moi de te prendre à ton propre piège en te répondant en language 100% Québécois magané (version chatroom et/ou message texte):

moppe

 

Merci à tous ceux et celles qui ont soumis des questions pour ce “Courrier du lecteur” tout spécial!

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

62 Responses to Réponses aux questions des lecteurs internationaux

  1. Chose insolite au sujet du québécois typique frustré contre le système de santé qui le ”vol”, il veut qu’on réutilise ses comprimés dans la dosette sale… même ceux dans la case mouillée (ça aussi c’est pas une joke)

  2. Il me semble que les comprimés de différentes couleur/taille ça génère moins de confusion, pas plus, non?
    Quand je questionne mes patients à savoir s’ils prennent comme il faut une de leur médication en particulier, d’abord le plus souvent ils ne le savent pas (surtout s’ils ont des dispills (!? inquiétant quand même, mais j’avoue que mes patients sont dans une catégorie ultra médicamentée, ce qui rend la chose plus ardue pour eux…), ensuite j’ai droit systématiquement au “c’est la petite rouge ça?” ou encore “c’est la grosse gélule”, ce avec quoi on arrive à se comprendre. Mais quand ils me sortent “c’est la petite blanche” ben y a rien à faire hein, y a ben trop de “petites blanches” pour avoir une idée de s’il prend bien celle dont on parle!

    • je ne suis pas pharmacienne mais infirmière aux urgences…et en attendant qu’on communique avec le pharmacien de la communauté..c’est vrai qu’on se comprend avec la couleur des pilules..je suis d’accord avec toi Pascale

    • Bruno Charbonneau

      En fait, le problème principal des couleurs que j’ai remarqué, est que la plupart du temps, les patients n’associent pas le bon médicament à la bonne pilule. Et s’ils en ont deux d’une même couleur et pour des conditions semblables alors ça devient souvent l’enfer. Ex: metoprolol 50mg et hctz, plusieurs gens apprennent que c’est pour leur pression et ensuite ça devient vraiment difficile de se faire comprendre quand on veut parler d’une en particulier, du moins, de mon expérience avec ma clientèle type.

  3. C’est vrai que parfois les dosettes reviennent piteuse état….personnellement je préfère beaucoup remplir les dispills…j’adore..tu as les dates, le nom du patient et le moment de prise sur chaque case.

  4. Concernant les comprimés effervescents, j’ajouterais une raison de ne pas les utiliser au Québec: le goût est atroce!
    J’ai passé mon enfance en France et ai dû boire ces horreurs à chaque fois que j’avais un petit bobo…EURK! Désormais, je remercie les dieux (compagnies?) pharmaceutiques pour le Tylenol eZ tabs.

  5. Emmanuelle A-Gamache

    beurre de peanut+confiture ainsi qu’un perce-oreille encore vivant retrouvé dans une dosette à produire ! MIAM !!!

  6. C’est trop vrai…une infirmière 😉

  7. Bravo encore … tellement excellent … Je suis un hybride Belgo-Québécois (vécu 25 ans en Belgique à prendre de l’ASPRO500) et en plus j’ai étudié en pharmacie (mais arrivé au Québec …. niet, no, nada, recommence à zéro). Ces capsules sont vraiment excellentes … ma préférence allant à la vaccination ! Tu devrais aussi en faire une BD …
    Bonne continuation !

  8. La différence qui m’a grandement surpris avec mes patients français, c’est la référence à l’angine.

    Un patient vient me voir et me dit souffrir d’une angine.
    Moi: Quels sont vos symptômes?
    Lui: Bien j’ai une angine quoi, avec un rhume et les symptômes qui vont avec. Ma copine a eu cela il y a 1 semaine et là je l’ai choppée à mon tour. Habituellement je prends de l’Efferalgan, mais là que j’en vois que dalle par ici!

    Par définition au Québec, une angine, c’est une angine de poitrine! Mais pour le patient français, c’est un mal de gorge.

    • Bruno Charbonneau

      Tout à fait, la première fois qu’un patient Français m’a dit qu’il avait une angine, je me suis immédiatement demandé ce qu’il faisait à la pharmacie au lieu de l’hôpital…

      Merci à vigilance santé de l’avoir intégré dans son module de recherche!

  9. Haha merci! Mais dans tes réponses il y a des expressions obscures québécoises comme “les spéciaux de la semaine”. :-)

  10. C’est un petit peu hors contexte, mais il ne faudrait pas que les gens pensent que c’est bon d’utiliser l’acétaminophène (paracetamol) ou ”Partylophene” étant donné que ça pourrait leur causer juste plus de tort à cause de la toxicité hépatique (au niveau du foie) des 2 agents, accentuée lorsque pris simultanément ou lors d’un lendemain de party.

    • Rendu au lendemain, l’alcool devrait être déjà éliminé (ou du moins en grande partie), donc j’aurais peu de crainte par rapport au Tylenol, même si c’est vrai qu’il est aussi éliminé par le foie…

  11. Hey boy ca du être écrit par quelqu’un qui n’est jamais venu au QC!!! J’ai rien compris du truc pour épousseter, pour moppe. Mais vous êtes assez divertissant… comme tout les français vous nous faites bien rire 😉

  12. Nous, quand on va en France voir la famille de mon chum, on fait le plein de Citrate de betaine… Y’a rien de mieux pour la gueule de bois et on a été incapable de trouver un équivalent ici…

  13. Cher Pharmachien!
    Je suis sûrement une fan rare de tes chroniques qui:

    Ayant été PAB, inf technicienne, clinicienne puis praticienne..
    Ayant travaillé en urgence, unités, CLSC, grand Nord, GMF, enseignement…etc..
    Ayant été patiente de l’urgence avec un abonnement et une passe VIP…
    Ayant été hospitalisée et opérée plus d’une fois..
    Ayant des visites plurihebdomadaires chez mon (mes) pharmaciens qui connaissent tous mon dossier complexe par coeur tellement j’y suis chaque semaine… (et je profite même des dispills jetables…;)
    Ayant rencontré tellement de médecins, d’externes, de résidents, d’étudiants en étant malade que je crains presque de les croiser professionnellement dans mes journées de travail
    Faisant partie de comités au niveau politique… (je déteste la politique… je suis une fille terrain….;).. mais comme faut le faire, bien je le fais!
    ………
    Je suis sûrement une fan qui peut vraiment rire de TOUTES tes chroniques car vécues moi même!!! hihihihihi
    Et elles me font beaucoup de bien, je ris de bon coeur et j’en redemande!!
    Besoin d’inspiration? J’écrirai sûrement un livre de mes aventures sous peu….;)

    • À partir de maintenant, j’ajoute à mes objectifs de trouver un sujet auquel tu n’as jamais touché afin de VRAIMENT pouvoir te surprendre avec une BD!!!

      • Ok… je me confesse, même si j,ai déjà travaillé dans une station d’essence dans ma lointaine jeunesse, je ne connaissais pas la différence entre les essences normales et supers!! Mais j’ai ris tout autant par contre…;)

  14. Je suis Tech et je m’occupe des dispills… quelle merveilleuse invention lol
    Les dosettes, pas capable ça m’écœure ben trop… sauf qu’il
    ne faut pas oublier, que même des dispills peuvent revenir (lors d’un changement)
    peut revenir aussi “crotter”… Faut faire avec … et vive le lavage des mains
    et merci mon dieu pour l’alcool :)

  15. Fabienne Chouinard

    On a tous vu les “dosettes” revenir à la pharmacie avec des œufs sur les cases du matin,du brocoli sur celle du midi et des brins de tabac dans des cases.
    Quand on a transféré de la dosette au dispill, des patients étaient confus et nous demandait leur dispett!

  16. Vivant avec un énergumène de l’outre-atlantique, je dois avouer que lors de mes séjours en France je reviens avec des petits produits miracles dans ma valise! Mais je confirme que le goût des médicaments effervescents sont infects. Et que l’angine, la première fois que beau-papa dit en faire une, j’étais prête à appeler direct les services d’urgence. :)

  17. Lors de nos dernières vacances à Paris (je dis ça comme si on y allait tous les ans, mais en fait c’était la première fois), mon chum a eu un rhume. Quand t’as payé $5000 pour un voyage à Paris, t’as pas une grippe d’homme, t’as un rhume. Je me suis rendue dans une pharmacie acheter quelque chose pour traiter les symptômes du rhume et j’ai demandé s’il y avait une clinique médicale pas trop loin. J’ai eu droit à un regard de totale incompréhension… et après avoir expliqué qu’on voudrait peut-être voir un médecin si l’état de mon chum dégénérait la pharmacienne s’est exclamée: Aaaaah! vous cherchez un cabinet médical! …viarge…

    • Caroline Labrecque

      “Un cabinet médical! !!! Hahahahaaaa!! Typiquement Français!! Trop bon!

      • Je suis français et n’importe qui sait ici ce qu’est une clinique (même un parisien ;p ).
        Et pour info, le terme “cabinet” désigne éthymologiquement une pièce (qu’il soit de toilette ou d’avocats –non, je ne ferais pas de rapport entre les deux–). Mais bon, je comprends que ça puisse être drôle quand même ^^.

  18. T’es le sûrement le pharmacien le plus drôle du Québec! Moi j’en achèterais des partylophen… ben oui, juste pour le nom! haha

  19. Ya pas que des français en Europe ou comme lecteurs non québécois…

  20. Pas pour mettre fin à l’idée du “Partylophen”, mais prendre de acétaminophène après avoir consommer de l’alcool peut causer de grave problème de foie, donc c’est absolument à éviter!

    Come on… un pharmacien devrait savoir ça! 😉

    • C’est loin d’être aussi simple. Les mécanismes en lien avec la toxicité hépatique de l’acétaminophène sont excessivement nombreux et complexes et, à ma connaissance, pas encore totalement élucidés.

      Personnellement, je m’inquiète bien davantage des gens qui prennent une panoplie de produits contenant de l’acétaminophène en concomitance (bien souvent sans le savoir) que de quelqu’un qui ingère 2 Tylenol après une soirée bien arrosée.

  21. Pour la dernière! La réponse québequoise est fausse.
    il aurais été plus juste de répondre.
    Nan mais sa vas l’chalêt ou-bien? Tout ça, sa dépend du chenis! on commence avec la pelle et l’époussoir, la panosse c’est pour nettoyer le sol à la fin.
    Alors pour les gogues, C’est clair qu’a la patte c’est mieux,
    Dedzou s’tes zigues tu veux quand même pas faire ça au papier-ménage, pis utiliser le foehn pour tout sécher.
    Non mais de dieu s’taguenais! allé casse toi et vas prendre une chiclette.

    en québécois ça donne
    naon mais… arrête de faire le niaiseux! c’te bordel-là-la, on commence avec la ramasseuse, on termine avec la mop.
    alors pour les toilette c’est clair que la guenille ça vas mieux.
    Osti de tabarnak tu veux quand même pas faire ça à l’essuie-tout et utiliser le sèche cheveux pour tout sécher?
    Non mais décalisse tabarnak et retourne manger tes chwimgum

  22. Je doute que les hommes soient vraiment plus chialeux que les femmes… Je crois que c’est plutôt que les hommes ont moins bien appris à exprimer leurs émotions ils en profitent quand ils ont une raison reconnue pour le faire, en l’occurrence une maladie.

  23. Le dernier texto… oh là là, que je l’ai rit !!! Ça fait juste barouetter le sale !! hahahah 😀

  24. Mais mais mais, je proteste! on utilise tout le temps le mot “comprimé” en France! ^^

  25. Un topic très drôle… et instructif (comme toujours!) avec ça! Etant française, mais étudiant présentement les Soins Infirmiers à Montréal, je réalise effectivement ces habitudes que nous avons en France, et que je n’ai, en y repensant, jamais observé ici (comme le rituel compulsif quotidien de s’injecter du sérum physiologique dans les yeux) … et ça m’aura pris cet article pour prendre conscience de la non-existence des effervescents de ce bord ci de l’Atlantique … et avec regret, quand j’y repense, car quelle invention! Dans mes souvenirs, c’est à la fois ET bon (bon, les goûts et les couleurs, hein!), ET le fun en même temps (le chant de l’Aspirine qui bulle dans le verre, le ballet du comprimé qui danse dans l’eau). J’étais presque contente de devoir en prendre, une sorte de consolation, de petit plaisir dans le malheur du mal de tête… un peu comme regarder le peroxyde faire des bulles dans un bobo tout frais.

  26. Ah mais poutzer, panosse et patte ce n’est pas du français, mais du savoyard teinté de suisse romand…

  27. Pour continuer dans la série des produits bizarres couramment prescrits en France, je me rappellerais toujours de la fois ou j’ai eu à dispenser ceci pendant un stage en officine: http://www.vidal.fr/Medicament/eductyl-5847-indications.htm
    Le suppositoire effervescent! Même pour une française cela étonne, je n’imagine pas le pauvre pharmacien québécois devant expliquer à son patient…

  28. Salutations au Québec et longue vie au Pharmachien, pour commencer :)

    Je voulais juste dire qu’en tant que français, je n’ai absolument pas compris les mots “poutzer” et “panosse”, qui doivent très certainement provenir d’un lointain patois perdu dans les montagnes… car je n’ai vraiment jamais entendu ces mots-là ici ! :)

    Bref tout ça pour dire que ça n’a sûrement rien de français, plutôt un truc parlé dans trois villages de je ne sais quelle frontière française. Par contre paradoxalement, “épousseter” est bien français (et dans le dictionnaire d’ailleurs).

  29. Quand je vais en France ( euh… les deux fois que je suis allé en France ) je me suis acheté une brosse à dent juste pour voir la différence entre les pharmacie de la-bas et celles d’ici . Je trouve le
    personnel des pharmacies françaises très sympathique ,

  30. juliette PIERSON

    Moi j’ai deux questions! Pourquoi au Québec on ne trouve pas de Tylénol IV (alors qu’en France on a le Perfalgan sous toutes ces formes, dont IV, bien pratique à l’hôpital tout de même… ) ça fait pas très avancé de n’avoir que des formes orales… et pourquoi le Spasfon ça n’existe pas? et qu’en pharmacie ils veulent pas nous donner un équivalent? on a l’impression que c’est un médicament à évité, avec des gros risques si on diminue les spasmes digestifs… (signé: une infirmière française vivant & travaillant au québec)

    • Allo Juliette!

      On pourrait probablement trouver des dizaines d’exemples de produits commercialisés au Canada mais pas en Europe et vice-versa. La réponse à ce mystère est soit entre les mains des fabricants, soit du gouvernement!

      Merci pour ton intérêt et à bientôt!

      Olivier

    • Pour le Spasfon, une amie pharmacienne m’a un jour expliqué qu’une des composantes est considérée comme cancérigène au Canada (raison gouvernementale) donc non conforme pour la commercialisation. Pour un équivalent, ils en existe mais doivent être prescrit par un médecin.

  31. J’ai vraiment beaucoup aimé mais je n’ai pas compris la vanne sur “comprimé” étant qu’en France (où je suis née et vis) c’est ce qui a remplacé les fameux cachets (mot que certains continuent à utiliser mais *pas* les pharmaciens) qui ne sont plus fabriqués depuis très longtemps. Donc quand vous allez dans une pharmacie et que, par exemple, vous demandez du paracétamol en comprimés, ben ça ne pose pas de problème.

  32. Vous nous conseillé de prendre de la gélatine 600 mg et de manger du jell-O, au Québec je trouve des gélules vides seulement, ou je puis-je trouver des gélatines de 600 mg?
    Au sujet du jell-O, j`ai acheté sans sucre ajouté, mais a ma grande déception c`est sucré avec de l`aspartame qui est 200 fois plus sucré que le sucre de table, alors on recommande que les substituts du sucre doivent donc être utilisés de façon modérée et occasionnelle, car dangereux pour le cancer,
    J`adore vous lire.
    Merci de porter attention à mes questions.

  33. Bonjour le Pharmachien!

    Petite question pour toi, concernant WinRHO (Vaccin anti-D).
    Tu dois bien connaitre que l’incompatibilité feoto-maternelle existe (pourquoiiiii).
    Je suis ”POUR” ce vaccin/transfusion.
    PAR CONTRE:
    -Je ne comprend pas pourquoi un vaccin qui existe depuis 60 ans, n’a pas de documentation sur l’effet du vaccin/transfusion sur le foetus pendant et apres l’accouchement??
    -L’information n’est que pour la maman et son bienfait, mais pour le papoute lui a long terme??
    -Pourrais-tu m’eclairer a ce sujet??

  34. Le mot panosse c’est purement lyonnais!!!
    Pour ce qui de se laver les yeux…. Quels français le fait à tous les jours parce que j’ai jamais vu ça. Ça arrive mais c’est pas une chose commune non plus.
    Et le mot comprimé je suis d’accord ça existe aussi en français de France 😉

    Une diététicienne

  35. Salut le Pharmachien,

    Je t’écris pour partager une petite histoire qui m’est arrivée quand je travaillais dans une officine à Paris pour payer mes études de pharmacie :

    Un couple d’une cinquantaine d’années rentre dans la pharmacie, ils regardaient partout et ont l’air de chercher un produit particulier. Je leur propose alors mon aide, et la femme me demande si j’ai quelque chose contre un “feu sauvage”.
    Je t’avoue que j’ai détecté un léger accent, mais je l’ai pris pour un accent belge. Après 10 secondes de freeze de mon cerveau, je lui ai dit “euh… de l’eau ?”.
    C’est à ce moment-là qu’elle a explosé de rire en montrant le dessus de la lèvre et m’a dit “non non, comme ça”. En France, nous appelons cela un bouton de fièvre.

    Quand je suis partie à Montréal pour un stage de recherche, je me faisais un plaisir de raconter cette histoire aux amis rencontrés là-bas, français et québécois.

    Merci beaucoup pour ton blog, et plus particulièrement cette infographie :)

  36. Ah la dosette qu’on pouvait remplir soi-même, que de souvenir… On se battait pour être l’un des 4 sélectionnés par mon grand-père pour l’aider à remplir ses dosettes du mois. Mes préférées c’étaient les pilules colorées: les bleues pales longilignes et les orangées.

    Maintenant, je me renseigne pour savoir quand le super automate de la pharmacie va fonctionner. Un soir calme, pas de client, le pharmacien était hilare qu’on lui demande cela. Il avait pas imaginé que des enfants seraient fascinés de voir la méga-armoire en action… mes petits s’attendent sans doute à un truc style pharma-transformer.

  37. Fortiche “dispills” pour distributeur de pilules, nous on dit bêtement pilulier…

  38. RAYMOND DIT KOURGAROU

    Bonjour à tous les francophones de tous les continents, ainsi qu’aux incontinents qui vont pisser de rire à découvrir ce site ! Je salue également les anglophones bien que ne maîtrisant pas la langue. Je transmets le lien à tous mes amis illico, pour leur faire profiter de bons moments et aussi se cultiver.
    Français je suis et fier de l’être et je me marre depuis ce matin après avoir découvert le “Pharmachien” un peu par hasard en recherchant des informations sur le bain de bouche à l’huile “l’huile en bouche”, “oil pulling”…
    J’adore les différences d’expression de notre langue française pour désigner des objets, des situations, des humeurs, des façons de procéder et de vivre, qu’elles soient simplement de nos bonnes régions de France ou du Québec ou d’ailleurs. J’ai réussi à en comprendre certaines par déduction, mais pour une bonne part j’ai apprécié la “traduction” si l’on peut dire.
    Bravo pour votre humour, la qualité de votre travail, la variété des “informations” et votre façon de présenter le tout.
    Je n’ai aucun rapport avec la médecine ou la pharmacie, sauf quand je vais chez mon toubib et chez mon apoticaire (aphoticaire) pour un souci de santé (voire une simple grippe d’homme parfois, comme vous dites), mais je veux vous dire que rien que de vous lire, vous et les interventions des internautes, cela m’a fait un bien terrible.
    Je confirme que le rire est une très bonne médecine.

    Nota : quand j’ai trop picolé (pris une cuite-me suis bien murgé, saoulé, déchiré la tronche, beurré la gueule), quand je suis blindé, que je suis au sud, enfin bon, quand j’ai mis les pleins phares, etc… Je commence par simplement bien m’hydrater et poser une bouteille d’eau à côté de mon lit avant de me vautrer pour décuver ; ça permet souvent d’éviter de prendre des “comprimés” au réveil… le seul problème est d’être encore capable d’y penser avant de plonger dans la nuit sans rêves.

    Je m’inscris de suite et je vais suivre ce site avec bonheur. Merci, merci, merci.

    P.S. un comprimé n’est pas forcément un imbécile récompensé (Pierre Dac, si mes souvenirs sont bons…)
    😉

    Raymond dit Kourgarou.

  39. RAYMOND DIT KOURGAROU

    Juste un truc amusant (au moins pour moi), dans l’encadré pour laisser un commentaire, sur la page française il est indiqué “Enter your comment here”, et “comment here” sonne à l’oreille comme commentaire si on lit phonétiquement, ce qui est bien pratique pour un non anglophone.
    a+

  40. Bonjour, j’adorerais voir vos nouvelles emissions sur ici explora mais apparemment “le contenu est bloque pour mon pays” (idem sur tou.tv), y a -t-il un autre moyen de les voir ? MERCI !

  41. bonjour j<aimerais savoir ce que tu penses de la poudre diatomée grade alimentation pour la consommation humaine?

  42. est,ce que l,onguent R30 du dr reckeweg est bon pour les cicatrices ?

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)