Réflexions sur les dates d’expiration des médicaments

Dates d'expiration des médicaments (0)Dates d'expiration des médicaments (1)Dates d'expiration des médicaments (2)Dates d'expiration des médicaments (3)

Ma conclusion sur les dates d'expiration des médicaments

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

33 Responses to Réflexions sur les dates d’expiration des médicaments

  1. Hahahahaha! Pour montrer le bon exemple il faut rapporter les médicaments à la pharmacie pour les faire détruire de façon sécuritaire! Et à part la tetra, je ne m’inquiète pas beaucoup…

  2. Je ne sais pas comment fonctionne la destruction des médicaments à la montagne du Destin, mais l’autre jour j’ai apporté à mon pharmacien quelques médicaments expirés et on m’a dit qu’on ne prenait pas ces médicaments et que je devais moi-même les jeter à la poubelle! J’avoue que j’ai été un peu étonnée de cette réponse…

    • Je suis plutôt étonné moi aussi!!! Le service de ramassage des médicaments usés est pourtant offert dans la majorité (la totalité?) des pharmacies du Québec.

      Dans les pharmacies, on garde de gros bacs où on met tous les médicaments rapportés par les clients. Un petit monsieur (hobbit?) vient les chercher périodiquement, il met le bac sur le dos de son cheval puis entame son périple vers le Mordor (métaphoriquement, encore une fois).

      Les médicaments qui expirent avant d’avoir été entre les mains des clients subissent un sort différent: ils sont tout simplement retournés aux fournisseurs.

      Aussi, comme je ‘ai mentionné à Ariane ci-dessus, la FDA aux États-Unis recommande de jeter tout simplement les médicaments dans les poubelles ou la toilette!

      Merci pour ton commentaire!

  3. “Si je me fie à la liste, qui inclut une tonne d’analgésiques puissants, la meilleure façon de se droguer aux États-Unis est d’aller faire une promenade dans les égoûts…”
    C’est peut-être une tactique pour que les crocodiles et autres légendes urbaines restent tranquile dans les égoûts… 😉

  4. Sûrement qu’ à l’ éco-centre de votre ville accepte les médicaments que les pharmacies ne veulent pas prendre? Pour les gens de Longueuil, voici le lien de l’ éco-centre.
    http://www.longueuil.ca/vw/asp/gabarits/Gabarit.asp?ARBO_CATEGORIE_PERE_SEL=7ß26ß2104ß2086&ID_CATEGORIE=2086&ID_MESSAGE=25977&CAT_RAC=7
    J’ ai vu qu’ ils prenaient les médicaments toxiques.

  5. Les produits naturelles et homéopathiques ont-ils des dates d’expirations?

    • Produits naturels: oui, vu qu’ils subissent une forme quelconque de contrôle de qualité.

      Homéopathie: oui, car après un bout de temps, l’eau oubie qu’elle est supposée avoir une mémoire…

  6. Mon adorable belle-mère de 82 ans (qui ne fait pas de tests pour l’armée américaine, mais ils ne savent pas ce qu’ils perdent) continue d’utiliser des médicaments périmés depuis des ANNEES. Genre, 20, 30 ans. Certains flacons portent des numéros de téléphone à 6 chiffres (je suis en France, et même chez nous ça fait un moment que c’est fini…)
    Elle a une santé de fer. On a essayé bien sûr de l’empêcher. Rien à faire. C’est sa zone de “je fais ce que je veux”. On évite d’être malade chez elle, et bien sûr on l’empêche de soigner ses petits-enfants. A part ça, c’est cool.

    • C’est une situation plutôt commune chez les personnes âgées! Les médicaments en vente libre sont moins inquiétants que ceux prescrits.

      Outre les médicaments périmés, une situation qui m’inquiète davantage est le risque d’utiliser des médicaments pour de mauvaises raisons et/ou par des personnes à qui les médicaments n’étaient pas destinés. Par exemple, en Amérique du Nord, il est malheureusement fréquent que des jeunes “empruntent” des médicaments anti-douleur à leur grand-parents dans le but de se créer un “buzz”.

      Merci pour ton commentaire!

  7. Hélène Béland

    Bonjour Olivier,
    Tes chroniques sont excellentes. C’est un plaisir de te lire.
    En ce qui concerne le degré de dangerosité des médicaments, je crois qu’il faudrait aussi mentionner le cas particulier des médicaments à effet prolongé qui, à cause de leur possibilité de se libérer beaucoup plus rapidement après la date d’expiration, devraient eux-aussi être évités lorsque celle-ci est dépassée.

    • Allo Hélène!

      C’est un excellent point. J’ignore si cela a été documentée pour des produits particuliers, mais il m’apparaît en effet nécessaire d’être plus prudent avec de telles formulations.

      Merci pour la précision!

      Olivier

  8. On m’a donné la même réponse que Pascale Roy quand j’ai voulu me débarrasser de restants de Tylenol. Se pourrait-il que le programme de ramassage de médicaments périmés soit récent et que certains pharmaciens ne soient pas encore habitués? Après tout, on vendait encore des cigarettes dans les pharmacies il y a quelques années!

  9. Salut
    Je suis toubib, et je tiens à peu près le même discours. Les cordonniers étant les plus mal chaussés il m’arrive régulièrement de prendre des médocs expirés de ma pharmacie (qui est localisée dans ma salle de bain bien entendu).
    Je précise toutefois à mes patients et à mon entourage, d’éviter les tétracyclines biensûr et les collyres (personne n’a envie de risquer une conjonctivite chimique non?), mais surtout de ne pas prendre de pilule contraceptive périmée…. Le principal risque des médicaments périmés étant leur inefficacité , ce contexte est bien le pire que je puisse imaginer!
    Veux tu peut être rajouter un joli dessin de ta création dans ce sens?
    Merci pour tout ce que tu fais!
    A pluche
    Yaelle

  10. J’ai toujours l’habitude de ramener tout médicament à la pharmacie, il me semble que c’est ce qu’on nous dit de faire depuis toujours (référence ici à Pérusse “Moi je mets touuuut le temps mes médicaments à jour moi, tout le temps!”)
    Mais la dernière fois, ils ont refusé de les prendre?? WTF?
    Merci :)

  11. Julie Gosselin Dodier

    En juillet j’ai fait une trombophlébite. Après avoir fait une réaction allergique au coumadin le médecin de l’urgence me donne une nouvelle prescription pour du xarelto et me conseille de ramener mes pillules restantes de coumadin à la pharmacie pour qu’ils soient jeter de la bonne façon. Je me présente donc à la pharmacie avec mes 3 sorte de coumadin et ma nouvelle prescription et la commis à l’accueil me dit: “Tu veux que je fasse quoi avec tes médicaments? tu n’as qu’a les jeter à la poubelle!” Donc elle me laisse mes pots de pillules et part avec ma prescription. Comme je m’y attendais le pharmacien me rencontre pour m’expliquer le xarelto et j’en profite pour lui demander s’il est sécuritaire de jeter des pillules au vidange? Le pharmacien a pris mes pillules et a été voir sa commis d’accueil pour lui rappeler que c’est la job des pharmacies de récupérer les médicaments périmés. Depuis ce temps, lorsque je dois retourner des médicaments je demande à voir le pharmacien directement! 😀

  12. Un médicament périmé devenu inefficace ne peut-il pas simplement être renommé en remède homéopathique ?
    (Le véritable intérêt de cette blaguounette est de dire qu’on peut bénéficier d’un effet placébo même si le médicament n’est plus efficace :) )

  13. Si la salle-de-bain et la cuisine ne sont pas les meilleurs endroits pour garder medicaments, quel est le meilleur?

    • Salut Annie-Claude !
      Une armoire loin de la cuisinière ? La chambre à coucher ? En autant que les médicaments sont inaccessibles aux enfants, et que c’est un endroit sec et sombre, c’est OK !
      Olivier

  14. Bonjour. J’aimerais savoir s’il est dangereux de consommer un placebo ou de l’homéopathie après la date de péremption.

    Merci d’avance.

    • Puisque ces produits ne contiennent aucun ingrédient actif ni aucun effet thérapeutique notable (outre l’effet placebo), il n’y a pas grand chose qui puisse périmer. Si l’apparence du produit semble intacte je ne serais aucunement inquiet (pour tout ce qui est comprimés, granules, capsules).

      Certains cas particuliers sont plus délicats ; les gouttes ophtalmiques, les formulations liquides (sirops, lotions, etc.), les crèmes et onguents (qui vieillissent assez mal), et bien évidemment tout ce qui est injectable.

      Il n’y a pas vraiment d’exemple (même concernant les médicaments) de publications dans la littérature scientifique suggérant un danger à consommer des médicaments périmés. Outre l’exemple classique de la tétracycline devenant néphrotoxique ; et même encore ce sont des cas rapportés dans les années 1960 qui concernaient une formulation qui n’existe plus maintenant. Cet exemple est pourtant encore enseigné à l’université (du moins quand j’y étais) mais je le considère davantage comme un fait historique qu’autre chose.

      Les craintes et les doutes généralement mentionnés en ce qui concerne la consommation de “médicaments” périmés sont davantage reliés à une perte possible d’effet thérapeutique et non à une toxicité potentielle. Tel que mentionné précédemment, ces concepts ne s’appliquent pas aux produits homéopatiques ou placebo.

  15. Ghislaine Rivard

    Est-il possible que tous les médicaments prescrits aient la même date de péremption? Pourtant, au Québec, tous les médicaments prescrits sont à JETER après un an, jour pour jour… Très questionnable. C’est la solution facile pour le pharmacien ou les compagnies pharma. ET qui me dit que ce médicament n’est pas sur ses tablettes depuis 3 mois.
    Au Québec on veut économiser dans la santé. On pourrait peut-être jeter un œil là-dessus.

    Ghislaine Rivard

  16. Oui je mange de la bouffe expirée depuis 2 ans ^^

  17. Peut-on utiliser un nettoyant auriculaire asséchant pour chiens périmé depuis 1 an? Le produit a été gardé dans un endroit sec et noir.

  18. Finalement Olivier, est ce dangereux d’ utiliser mes Omega 3, vitamine D, millepertuis, Centrum, B12, Cal-K, et glucosamine qui date de 2012? J’ai vraiment pas envie de jeter tout ça! Merci Elyse

  19. faut il respecter la date de peremption des medicaments homeopathiques

    • Oh oui, ça c’est super important. Sinon, le produit se dégradera et il restera moins de molécules que zéro, ce qui donnera une quantité négative d’ingrédient dans le produit et pourrait causer une rupture de l’espace-temps.
      (réponse sérieuse : non)
      Oliver

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)