COVID-19 : Aplatir la courbe

COVID-19 aplatir la courbe

As-tu déjà joué à Pandémie ?

C’est un jeu de table (« board game ») coopératif où le but est de limiter l’éclosion et la propagation de pandémies à travers le monde, et de découvrir des remèdes pour les enrayer.

Et c’est stressant en maudit comme jeu.

pandémie jeu

 

C’est TRÈS facile de perdre la partie à Pandémie. À vrai dire, le jeu est fait pour que tu meures la plupart du temps. Et il y a plusieurs mauvaises stratégies ou erreurs qui mènent à la défaite.

Quand on est débutant, on joue trop chill. On met trop de focus sur la découverte des remèdes, et on laisse les pandémies se propager en se disant qu’on gérera ça plus tard. Puis soudainement, les foyers d’éclosion explosent sans que tu l’aies vu venir, et tu meurs super rapidement, en 1 ou 2 tours.

 

 

Après une défaite du genre, tu vas probablement jouer ta prochaine game avec la stratégie opposée : la panique. Tu interviens sur tous les foyers d’éclosion sans exception, tu disperses tes joueurs all over the place. Mais éventuellement le jeu te rattrape : tu as mis trop de temps à découvrir les remèdes et à mettre une stratégie durable de mitigation des virus en place, et les tours sont terminés. Tu as perdu.

 

 

Bon, c’est probablement pas tout le monde qui trippe sur les board games comme ma blonde et moi…

… mais ça me fait vraiment penser à la pandémie de la COVID-19 (causée par le coronavirus SARS-CoV-2), et aux opinions super polarisées qu’on entend à ce sujet :

 

covid-19 opinions polarisées

 

Les deux stratégies ont tort. Banaliser la pandémie, ou encore paniquer, mène probablement à la défaite.

(et l’argument du cancer, que j’ai réellement entendu hier, c’est vraiment n’importe quoi… c’est ce qu’on appelle une mauvaise analogie)

 

Le gros problème en ce moment est la masse de conseils et d’informations contradictoires, qui fait en sorte qu’on ne sait plus ce qu’on doit penser et/ou faire. C’est probablement ça qui amène des gens à voler des masques dans les hôpitaux, à vider le Purell des tablettes (et le papier toilettes ?!), ou à se pitcher à l’urgence dès qu’ils se sentent un peu faibles.

 

C’est probablement aussi ce qui amène les gens à croire que la COVID-19 est « pas si grave ». Contrairement à ce qu’on croyait initialement, le degré de contagiosité et le taux de létalité (i.e. les gens qui vont mourir après avoir été infecté) semblent plus élevés que la grippe saisonnière. La pandémie évolue vite donc c’est difficile d’avoir les chiffres exacts. Mais de toute façon, ce n’est pas tant ça qui est inquiétant; c’est le chaos engendré pour le système de santé (voir plus bas).

 

Si tu es en bonne santé, tes chances de mourir de la COVID-19 sont faibles; la plupart des personnes infectées ont des symptômes légers. MAIS tu risques quand même d’être gravement malade, d’accaparer les ressources du système de santé si tu dois voir un médecin et/ou être hopitalisé, et d’infecter un paquet d’autres personnes.

 

Vu qu’on n’a pas de vaccin pour prévenir l’infection, et qu’on n’a pas non plus de remède (même la vitamine C… sorry) les plus fragiles sont à risque de complications graves (personnes âgées, immunosupprimées ou avec maladies chroniques, etc).

 

Bref :

OUI

la COVID-19 devrait nous préoccuper

 

OUI

il faut se tenir au courant des développements

 

OUI

il faut agir dès maintenant, avant que les cas explosent davantage

 

OUI

on a une bonne idée de ce qu’il faut faire

 

 

Peu importe ton opinion sur le sujet, il y a une chose qu’on peut (doit) faire en ce moment : APLATIR LA COURBE (« flattening the curve »).

 

  • La courbe, c’est le nombre de cas qui monte en flèche, et qui selon les estimés devrait exploser sous peu près de chez toi, peu importe où tu habites dans le monde (si ce n’est pas déjà fait).
  • Le problème, c’est que le système de santé n’est pas capable de gérer tous les nouveaux cas quand ça explose. Le système a une limite de capacité, il plafonne vite.
  • Donc aplatir la courbe, ça veut dire RALENTIR les nouveaux cas. Mettre des bâtons dans les roues du virus pour que les cas se répartissent naturellement sur une plus longue période.
  • La pandémie va progresser; à ce stade, c’est inévitable. Mais si la courbe est plus « plate », la situation va demeurer (on l’espère) dans une fenêtre où elle reste gérable.
  • Et si on est chanceux la pandémie prendra fin avec l’arrivée du printemps ou de l’été (mais c’est pas certain du tout).

 

covid-19 ressources système de santé

 

J’ai tenté de résumer le tout dans ce graphique (CLIQUE SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR) :

 

 

Et l’affaire, c’est que pour aplatir la courbe, il faut agir immédiatement (genre, au moment où tu lis ce texte).

 

Ce que ça veut dire concrètement :

  • T’isoler complètement si tu es malade (pour ne pas contaminer les autres);
  • Te laver les mains souvent, pendant au moins 20 secondes, avec du savon et de l’eau;
  • NE. TOUCHE. PAS. À. TON. VISAGE. (développe l’habitude… mets des mitaines de four s’il le faut);
  • Éviter les rencontres dans la mesure du possible;
  • Laisser tomber les contacts physiques, comme becs sur les joues et les poignées de main (ça sert vraiment à rien anyway);
  • Suivre les autres directives de la santé publique.

 

En santé publique, on donne une variété de stratégies à adopter. Après, on a la responsabilité individuelle d’appliquer tout ça le mieux possible selon notre réalité.

 

Aussi, cette liste n’est pas exhaustive. Voir ici pour des conseils plus détaillés, qui sont mis à jour au fil des événements.

 

Enfin, consulte le Guide d’autosoins du Gouvernement du Québec pour les réponses à pas mal toutes les questions de base sur la COVID-19.

 

That’s it. Je ne fais pas de conclusion car c’est loin d’être terminé…

… mais selon la communauté scientifique, avec une bonne stratégie et un peu de sacrifices, on peut y arriver.

 

À SUIVRE

 

 

P.S. Comme pour tous mes articles sur la COVID-19, je ne vise pas à répondre à toutes les questions imaginables, mais simplement à couvrir des aspects qui m’apparaissent en manque de vulgarisation. Pour des questions plus spécifiques, voir le Guide d’autosoins du gouvernement du Québec, ainsi que les nombreux (excellents) articles écrits par des journalistes avec citations de spécialistes en microbiologie et infectiologie. Aussi, la section commentaires ci-dessous est fermée, car toute discussion serait désuète en quelques jours. Tu peux par contre soumettre ici toute demande de correction/précision. Je sais que tout le monde est à fleur de peau présentement, mais il suffit de me le demander gentiment, du genre : « Hey Olivier, j’ai remarqué que X pourrait être précisé/corrigé, je te suggère Y, bonne journée ! ». D’ailleurs, un IMMENSE MERCI à tous ceux et celles qui m’envoient des messages et améliorent ainsi grandement le contenu !

Back to top