Arthrite ou arthrose ?

arthrite_arthrose_header

Lors d’un récent souper de famille, j’ai eu droit à une conversation sur l’arthrite.

Pourtant, il n’y avait pas une seule personne à la table qui en souffrait réellement… elles avaient simplement mal aux articulations.

Si les mots les plus confondus en santé sont « rhume » et « grippe », alors les mots « arthrite » et « arthrose » occupent aisément le 2e rang. Or, ils ne sont pas interchangeables… du moins, pas complètement.

Aujourd’hui, je mets fin à la confusion une fois pour toutes !

La confuson entre arthrite et arthroseSymptômes de l'arthrite et de l'arthroseL'os et le cartilage dans le genou , impact de l'obésitéConclusion

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

70 Responses to Arthrite ou arthrose ?

  1. Juste à point! Je l’envoie à une connaissance qui souffre d’arthrose dans un genou, ça va lui aider è expliquer ce qu’il a aux autres. Merci!

  2. Merci! Oh merci…après 25 ans à souffrir de spondyloarthrite ankylosante, je suis heureuse que quelqu’un fasse le point. J’ai été diagnostiquée à 25 ans et doit avoir une canne en permanence depuis près de 10 ans. J’ai eu les yeux attaqués, je souffre encore aux os et aux intestins. C’est quotidien, pas le fun, et cela a chamboulé ma carrière. Je ne peux plus marcher longtemps, et j’ai des douleurs quotidiennes. Heureusement ( note optimiste ;-P) les nouveaux traitements biologiques comme le RemIcade, Embrel, Humira et autres nous aident beaucoup… Encore une fois merci pour ce blog coquin mais combien apprécié.

    • Bonjour Linda, je m’appelle Manon Roberge je demeure à Gatineau au Québec, Canada, de ce que je me souviennent je suis atteinte de spondylarthrite depuis que j’ai 16 ans. J’ai eu mon diagnostique à 30 ans en 2009 et j’ai maintenant 34 ans. Je suis bénévole pour l’Association Canadienne de Spondylarthrite en tant que représentante québécoise. J’ai créé un groupe Facebook purement québécois qui est maintenant à 105 membres. Nous organisons également des rencontre en personne. N’hésitez pas à communiquer avec moi pour plus d’information que vous désirez vous impliquer, faire partie du groupe et bénéficier de l’expérience et du partage des autres. Manon Roberge Gatineau, Québec, Canada robergemrq@hotmail.com Au plaisir de discuter avec vous.

  3. Bonjour Olivier,

    Encore une fois beau travail. Si tu me permet, j’aimerais simplement ajouter mon humble commentaire de physiothérapeute.

    En effet, comme tu l’as noté le surpoids corporel est un facteur de risque de développer de l’arthrose de façon accélérée. Or, beaucoup de gens se demandent s’ils peuvent faire de l’activité physique lorsqu’ils ont une de ces deux conditions, entre autres dans le processus de perte de poids.

    Dans le cas de l’arthrose, les guides de pratique cliniques les plus récents indiquent que l’exercice physique est la première ligne de traitement pour diminuer les douleurs et améliorer le niveau fonctionnel des individus. Plus spécifiquement, on parle ici de la marche, du vélo ou des activités aquatiques, bref, des activités avec faibles impacts. Ainsi, l’adhérence aux normes d’activités physique (150 min par semaine) est possible et souhaitable. Finalement, des études récentes mettent en lumière que l’exercice régulier peut augmenter le temps avant d’avoir besoin d’une chirurgie comme celle du genou et de la hanche pour les cas plus graves.

    Pour les individus souffrants d’arthrite d’origine inflammatoire, bien qu’il existe un peu moins d’évidences scientifiques, l’exercice est aussi recommandée en première ligne de traitement selon des paramètres semblables à l’arthrose. On peut aussi ajouter un programme de renforcement et de flexibilité (amplitude de mouvement). L’exercice chez ses individus peut aider à limiter les diminutions fonctionnelles associées avec la progression de la pathologie. Bien entendu, étant donné le profil souvent plus “agressif” de la douleur, l’exercice est souvent a adapter au jour le jour.

    En conclusion, j’aimerais simplement encourager les individus atteints de discuter d’exercice avec leur médecin et de demander l’aide d’un professionnel de la santé ayant des connaissances en exercices adaptées. Ceci peut être un outil supplémentaire pour améliorer la qualité de vie de ces individus.

    Merci

    Simon Décary

    • Tu sais quoi Simon, je voulais parler d’activité physique dans mon infographique, mais je ne l’ai pas fait pour garder le focus sur la maladie. Par contre, j’espérais secrètement que toi ou une(e) autre physiothérapeute vienne commenter à cet effet! C’est un succès donc merci!!!

  4. Merci !!!! Tsé je sais qu’on peut pas comparer deux mals, que ceux qui ont de l’arthrose ont mal eux aussi et peut etre plus que moi certains jours (surout avec les traitements, vive les agents biologiques).

    J’ai une polyarthrite rhumatoide, à 20 ans, quand tu tu fais diagnostiquer ca, tu vois beaucoup de plan de vie changer, pis tout devient une montagne a gravir, la dépression rode autour….Tu as mal pis tu te fais dire qu’on va le controler mais ca partira jamais ! Ben quand t’es pas capable d’ouvrir ta bouteille d’eau toute seule, ni de couper ta viande ou d’attacher tes pantalons, que le lendemain c’est tes hanches, que l’autre jour d’apres c’est les épaules, des fois c’est juste généralisé… pis que la caissiere a l’épicerie te dis “ben oui moi aussi j’ai mal au coude depuis 3 jours je pense que je commence a faire de l’arthrite” ou une matante qui à mal a une orteille qui te demande si ca peut etre la meme chose vu que c’est génétique…grr…jles aurais tous envoyer promener !

    Mais avec le temps et avec les traitements, c’est beaucoup moins pire ! Sauf que j’aimerais que tout monde arrête de me demander pourquoi je m’entraine pas, j’ai peur d’avoir mal !! Que ma grand mere de 75 ans arrete de me demander comment ca s’fait que je suis fatiguée de magasiner apres 3 heures parce que je suis jeune et je devrais avoir de l’énergie…grr… !! Mais bon…je veux pas trop me plaindre c’est pas mortel non plus…

    Mais ca fait du bien de voir des gens qui comprennent et qui ont de la compassion, sans se comparer 😉

  5. J’aime beaucoup. Mon petit doigt (sans arthrose ni arthrite) me dit que tu dois être particulièrement fier de la pomme et de l’orange ! Cerise sur le gâteau, j’ai découvert la “garnotte”.

    • Merci d’avoir remarqué Alain! En effet, la pomme et l’orange m’ont pris chacune environ 30 minutes à dessiner, ce qui est une preuve irréfutable de mon obsession maladive pour les détails.

      Je me doutais bien que les lecteurs européens n’avaient pas encore fait connaissance avec le mot “garnotte”! (i.e. gravier, caillou)

  6. On devrait afficher cet infographique dans les gym! Ça ferait sauver du temps aux entraîneurs comme moi qui doivent composer à tous les jours avec des clients en surpoids qui disent ne pas pouvoir faire le 3/4 des exercices suggérés à cause de leur «arthrite».
    Merci Olivier et Simon!

    • Ah ha! Justement, j’ai commencé depuis environ un an à recommander aux patients qui me consultent à la pharmacie pour de l’arthrose de consulter un professionnel du sport, afin de voir si un programme adapté d’exercice physique pourrait leur convenir.

      Leur suggérer des médicaments est facile et confortable, mais en bout de ligne ça ne les aide pas vraiment.

      Merci Gabrielle!

      Olivier

  7. Il est faux de dire que l’Arthrose ne cause pas de douleur. Quand l’arthrose est située à la jonction des nerfs motrices et de la moelle épinière, c’est souvent la problématique, il n’y a « peut-être » pas d’inflammation des tissus conjonctifs mais de l’inflammation des nerfs, et la douleur souvent permanente est AU-DELÀ D’UNE DOULEUR D’INFLAMMATION. Un autre exemple : la maladie d’Arnold.

    Quand vous donnez de l’information, il serait intéressant que vos propos soient appuyés par un/des spécialistes de la médecine.

    • Où avez-vu lu que l’arthrose ne causait pas de douleur???

    • Pascal St-Gelais

      Olivier est un spécialiste de la médecine. Bon certain argumenterons qu’il est pharmacien et bon c’est peut-être vrai qu’il est plus spécialisé en médicament mais tout ce qu’il a dit dans son infographie est juste. Il n’a jamais mentionné que l’arthrose ne causait pas de douleur au contraire.

      L’arthrose peut elle aussi être très douloureuse et il a vrai que si elle atteint des endroits clés (vertèbres), elle peut engendrer d’autres problèmes. Effectivement les douleurs neuropathiques aux zones innervée par le nerf d’Arnold peuvent entre autre être causé par l’arthrose.

      Cependant si on regarde l’arthrose dans son ensemble. Oui elle peut être douloureuse, mais généralement circonscrit dans son articulation et ne s’étendra pas aux organes tel le cœur, reins, poumons, yeux.

      *P.S. Plusieurs médecins, pharmacien, physiothérapeute, ergo, infirmière suivent le blog d’Olivier si il dit une fausseté ça sera remarqué bien assez vite

      • Ce serait bien dommage si, parce que je suis pharmacien, je devais me limiter à parler de médicaments sur ce blog! Surtout que j’ai tendance à privilégier les changements des habitudes de vie aux médicaments lorsque possible.

        Il y a de plus en plus de professionnels de la santé qui me lisent, alors je suis constamment à risque de ma faire ramasser solide si je dis des sottises!

        En toute modestie, plusieurs médecins m’ont écrit afin de me féliciter pour cet article sur arthrite VS arthrose.

        Merci Pascal et Max!

        Olivier

  8. Pour nos amis français, on peut ajouter le mot “gravelle” comme synonyme de garnotte, comme dans : “Me su faitte taper l’cul dans 10 milles de gravelle dans l’pick-up avant d’tuer mon buck” (Je me suis fait bousculer l’arrière-train sur 16 km de gravier dans la fourgonnette avant de tuer (à la carabine) mon mâle (élan d’Amérique, renne, cerf, etc, de sexe mâle) !

  9. Maladies assez rares et putôt graves selon la BD… Selon la société de l’arthrite, 1 personne sur 6 de 15 ans et plus… En 2036, on estime 1 adulte sur 5….D’ici la prochaine génération, un nouveau diagnostique d’arhrite sera posé toute les 60 secondes…L’arhrite arrive au premier rang parmi toutes les causes d’invalidité chez les femmes au canada (2/3 des personnes atteintes d’arthrite sont des femmes) et 3ième place d’invalité chez les hommes…. 3/5 sont en âge de travailler…. Il faut faire la différence entre arthrite et arthrose… Cependant, certaines personnes atteintes d’arthrite rhumatoide ne se font pas diagnostiquer ou retarde leur consultation à cause qu’on ne prend pas leur maladie au sérieux car on banalise leurs douleurs alors qu’on sait que dans l’arthrite rhumatoide, il faut avoir un diagnostique tôt pour éviter les érosions articulaires, alors, il ne faut pas banaliser cela!!!…. L’arthrite et ses conséquences ne se voient pas toujours, mais les effets néfastes à long terme sont irréversibles, d’où une prévention importante…..

    • Les données auxquelles vous faites référence de la Société de l’arthrite englobent à peu près toutes les conditions qui occasionnent des douleurs articulaires sans distinction (arthrose, polyarthrite rhumathoïde, fibromyalgie, tendinites, etc.), alors qu’Olivier différencie clairement l’arthrOse et l’arthrIte dans sa B.D. Par exemple, la prévalence de la polyarthite rhumatoïde au Canada est estimée à environ 1% (ce qui est bien loin de 1 personne sur 6 ou 16.7%).

    • S’ils consultent un professionnel, tel qu’un pharmacien, il sera alors possible que ces patients soient questionnés afin d’identifier s’ils ont des signes d’arthrite nécessitant une référence rapide ou si les symptômes sont plutôt typiques d’arthrose. En effet, la localisation des articulations atteintes en général est différente. De plus, la durée de la raideur matinale est beaucoup plus prolongée en arthrite rhumatoïde.

      Ils disaient aussi dans votre document de la société d’arthrite que 1 personne sur 6 “SE DÉCLARE” atteinte d’arthrite. Ça inclut ceux qui souffrent d’ostéoarthrite, donc l’arthrose, et presque toute la population qui pense souffrir d’arthrite alors que c’est de l’arthrose. La réelle prévalence de l’arthrite est beaucoup plus faible.

    • Je suis vraiment content qu’on puisse avoir ce genre de discussion, car c’est un des points que je voulais faire ressortir. On peut citer des statistiques à profusion, mais que regarde-t-on: “l’arthrite” au sens large (i.e. tous les problèmes de santé articulaires, incluant la goutte) ou des maladies spécifiques comme la polyarthrite rhumatoïde ou l’arthrose?

      Si les gens arrivent à faire la distinction entre ces différentes problèmes de santé, alors ils pourront comprendre les statistiques qui en découlent.

      En toute honnêteté, je pense avoir fait l’inverse de banaliser l’arthrite rhumatoïde!

      Merci pour ton commentaire Guylaine!

  10. J’ai le feeling que le chien du Happy Ending regarde la petite colonne avec appétit…

    Pour le texte, j’ajouterais que l’arthrose est aussi augmentée par la perte de musculature. Les grands muscles des épaules et des cuisses stabilisent les articulations. L’arthrite des épaules et des genoux débute souvent quand on perd notre belle silouhette “cut”…

    Dr Garant du Lobe Frontal.

  11. Beaucoup de gens font de l’arthrose dans les articulations des doigts….et c’est très souffrant , j’en sais quelque chose car j’en souffre. Impossible pour moi de prendre des anti-inflammatoire cela me donne des maux d’estomac. Je n’ai plus de force dans les doigts qui en sont atteint et sont enflés et courbés en marteau. J’ai du mal à faire mes travaux ménagers, on fait quoi pour se soulager dans ce temps là?

    • Bonjour,

      Olivier, si tu me permet de répondre à cette question.

      Je vous conseille de demander à votre médecin une référence en physiothérapie. Il existe des exercices pour les doigts par exemple avec des élastiques et des balles “anti-stress” qui peuvent avoir des résultats intéressants pour gagner de la force et de l’amplitude de mouvement. Je sais que l’accessibilité à ces services n’est pas facile, mais si vous avez la chance de trouver une clinique de physiothérapie dans le système public, ils pourraient vous enseigner l’utilisation des bains de paraffine et on observe souvent de bons résultats. En gros, on plonge la main sans une “cire” liquide chauffée, ça fait un gants autour des doigts qui garde la chaleur, ça augmente la circulation et détend les tissus. Ensuite on retire cela et on peut faire des exercices avec la boule de paraffine. On propose cela aux gens environ 2x/jour comme outil supplémentaire pour aider à contrôler la douleur et augmenter la fonction. J’ai déjà entendu que certaines pharmacies en vendent pour un prix raisonnable.

    • Si jamais ça n’avait pas encore été fait (si vous preniez les anti-inflammatoires en vente libre), discutez avec votre médecin des maux d’estomac associés aux anti-inflammatoires, car certains médicaments diminuant la production d’acidité de l’estomac (les IPP), protégeant donc l’estomac, peuvent être une solution intéressante en présence de dyspepsie avec les anti-inflammatoires. Par contre, certains patients ne peuvent quand même pas prendre d’anti-inflammatoires (même en combinaison avec un IPP) s’ils ont un antécédent d’ulcère gastrique avec des saignements ou une hémorragie…

  12. Je suis rendue que j’attends avec impatience chaque nouvelle publication. J’aime vraiment beaucoup ton site.
    Je fais de l’arthrose dans le genou, pour ma part, mais d’alléger un peu le golden retriever (pour reprendre ton analogie) m’a en effet bien aidée. Il est encore pas mal là, cependant. Le problème avec ce foutu cabot, c’est que c’est assez dur de s’en débarasser durablement. Si tu essaies de le faire trop vite, y’a quelque chose dans la mémoire de ton métabolisme qui panique et se dépêche de retrouver le golden retriever. Et comme il est assez facile à rendre parano, pour se sentir plus safe, il va même en ajouter un deuxième.
    Si tu essaies à plusieurs reprises de te débarasser de ton golden retriever trop vite, il devient super-parano et se contente de fonctionner moins vite, encore moins vite et encore un peu moins vite, de sorte que les golden retrievers (parce qu’à ce stade tu en as plusieurs) restent obstinément collés.
    Après une jeunesse maladroite avec plusieurs tentatives de me débarasser trop vite de mon/mes golden retrievers, j’essaie maintenant de m’en défaire petit à petit et très lentement, pour éviter la panique de mon métabolisme. Mais heureusement, chaque petit progrès aide. Je garde espoir.

    Bonne soirée! :-)

  13. Nathalie Weiland

    La gestion du stress étant un facteur important dans l’amélioration des symptômes liés à la polyarthrite rhumatoïde, ça va me faire énormément de bien que les gens autour de moi lisent cet article!!! Un gros merci!!!

  14. Ne pas comparer les pommes et les oranges? Mais c’est déjà fait, voyons!
    http://www.improbable.com/airchives/paperair/volume1/v1i3/air-1-3-apples.html

  15. Caroline Langlois

    Enfin, une explication juste, que je vais me servir abondamment… Mon mari souffre de polyarthrite rhumatoide … Il en est a sa deuxième crise en 2 ans et il consomme en ce moment 94 petites pilules par semaine. Ce qui inclut calcium et pantoloc. Sa douleur est présente depuis 2 mois maintenant mais s’est améliore depuis 3 semaines.
    Ça me tue de le voir souffrir, ça me tue de voir que tout le monde se compare à lui avec leurs petites raideurs dans le genou a l’âge de 70 ans quand mon conjoint lui n’a que 45 ans!!! Et quand quelqu’un me reproche, dans des termes plus poli mais qui veulent dire la même chose, que j’ai un chum paresseux… Ça me donne envie de les étrangler.

    J’aimerais pouvoir prendre une partie de sa douleur… Je veux souligner le travail exceptionnel de son médecin, Dr. Gyger de l’hôpital Juif de MTL, elle l’a prit en charge et n’a pas néglige les test à lui faire passer et surtout j’apprécie sa disponibilité quand ça ne va pas avec la médication ou autres… Je met en elle tout mon espoir de guérison pour mon conjoint et mon espoir d’avoir une qualité de vie jusqu’à 100 ans :-)

    Merci merci pour votre article… ENFIN!!!

    • Bonjour,

      Je sais que votre message date un peu, mais je voulais vous dire que moi aussi, ça m’énerve quand les gens comparent leurs bobos à la polyarthrite.

      Ma mère a fait sa première crise aiguë il y a 7 ans à 52 ans. J’ai vu ma mère perdre sa mobilité (incapable de s’habiller, d’allumer un interrupteur au mur, obligée de marcher avec une canne).

      Elle doit également prendre une dose de cheval pour être fonctionnelle. Souvent, les gens ne comprennent pas que lors de crises, elle ne peut pas se déplacer aisément. Que prendre le transport en commun peut devenir une torture.

      Bref, j’adore cette BD qui fait la part des choses.

      J’espère que votre mari se porte mieux, malgré la maladie.

      Lucie B

  16. Un peu de la misère a savoir si je fais de l’arthrite ou de l’arthrose mon problème se situ
    au niveau de mes 2 grosses orteils ( j’en ai pas ailleurs) la jointure est difforme et douloureuse surtout quand je marche mais pas d’enflure. J’ai perdu beaucoup poids mais j’ai toujours cette souffrance surtout quand l’articulation de l’orteil plie.

    • Sans etre spécialiste (je souffre de polyarthrite rhumatoide) si tu as mal a un endroit ciblé, c’est probabement de l’arthrose. La polyarthrite c’est plus général, souvent toutes les extrémités en meme temps dès le départ (mains poignets chevilles pieds orteilles), souvent symétrique (les deux pieds, les deux mains…) et aléatoire (une semaine les pieds, l’autre semaine les coudes, apres cest les clavicules….bref ca peut etre nimporte ou). Alors selon moi tu as probablement de l’arthrose !

  17. Nathalie Duchaine

    J’ai eu un diagnostic de spondylarthrite ankylosante en 2011. Les anti-inflammatoires me soulageait très bien. Cependant, en janvier 2013, j’ai fait un changement radical dans mes habitudes de vie, j’ai perdu 85 livres en 1 an, et indirectement en modifiant mes habitudes alimentaires je me suis mise à manger moins de gluten. Je sais que ça peut paraître “New Age”, mais en me documentant plus, je commence à voir que la limitation de l’apport en gluten pouvait avoir un impact sur les troubles inflammatoires. C’est certain que la perte de poids y est pour beaucoup aussi, mais depuis avril 2013, je ne prends plus rien pour mon arthrite.

  18. Merci Francis, mais oui j’ai tout essayé, mon médecin m’a prescrit un anti-inflammatoire combiné avec un protecteur pour l’estomac, mais rien n’y fais. Le seul médicament que je prend et ce une fois de temps à autre est advil qui m’aide quand je travailles et que c’est trop douloureux. Et mon doc m’a aussi fait des injections dans les articulations de ces deux doigts 2 fois. Mais dans deux semaines j’ai un rendez-vous avec une rhumatologue, elle m’a fait faire un bilan sanguin, je vais voir ce qu’elle en dit après qu’elle aura établie un bilan. Merci pour tous vos conseils.

  19. Article intéressant ! Même en tant que pharmacienne industrielle, la confusion me guette !
    C’est bien, j’apprends toujours du vocabulaire nouveau avec tes écrits ! Ca pourrait me servir à l’avenir :-)

  20. Bonjour,

    je trouve l’article super intéressante!

    à l’âge de 2 ans je me suis fais diagnostiquer de l’oligo-arthrite juvénile et j’ai été suivie par un rhumatologue pratiquement toute ma vie. Par chance, ce type d’arthrite s’estompe généralement en vieillissant. Je ressens encore des douleurs articulaires, mais beaucoup moins intensément que lorsque j’étais jeune. Mes articulations (surtout au niveau du genou et des mains) sont encore sujet à de l’inflammation. Dans mon cas, faire de l’exercice physique est important car cela semble diminuer, voir empêcher l’inflammation des articulations.

    Je trouve intéressant de savoir faire la différence entre de l’arthrite et de l’arthrose… par contre de la douleur reste de la douleur et je souhaite à tout le monde de trouver un moyen pour la faire disparaitre.

    Bonne journée a tous 😉

  21. Bonjour à tous!
    Bravo pour cet article, fort intéressant et surtout bien imagé , j’adore et je partage!
    Je souhaite ajouter un petit quelque chose dont personne n’a parlé et qui est relié à mon champ de pratique…il y a oui l’atrophie musculaire qui peut causée des débalancements importants au niveau des articulations importantes , comme celles du genou ou de la hanche, et causée une usure prématurée dans nos articulations.Oui celà est important de voir un professsionnel (physiothérapeute,t.r.p., kinésiologue, ergo.) car il pourra mettre en lumière ces débalancements et offrir un plan de traitement et des exercices de renforcement appropriés à notre situation. Par contre, j’invite ces professionnels à penser à regarder les articulations situées plus bas, à regarder rapidement les pieds de leurs patients, semblent-ils bien positionnés , symétriques ou s’ils semblent versés d’un côté ou de l’autre (hyperpronation/ supination), y a-t’il une différence marquée entre les deux pieds, est-ce que l’atteinte est unilatérale?
    Je rencontre de nombreuses personnes souffrant d’arthrose régulièrement (surtout avec des douleurs au niveau d’un genou) et la plupart du temps, le pied du côté atteint est en partie la cause d’une déviation accentuée du genou (ex.: hyperpronation du pied, cheville en valgus/ cause une rotation tibiale interne exagérée et augmente le valgus du genou, donc pression augmentée sur le condyle externe du genou et étirement fort a/n du LLI…et si on regarde plus haut, rotation interne fémorale, abaissement/rotation/torsion os iliaques et incidence sur tout le reste du corps).Cela amène un problème postural évident et notre métier , en tant qu’orthésiste-prothésiste, consiste justement à évaluer tout le positionnement du corps et à tenter d’aider le coprs à compenser afin de palier à ces petits déficits.
    Bref, ce que je tiens à dire, c’est que parfois, seulement avec l’aide d’une paire d’orthèses plantaires, nous réussissons à stabiliser considérablement tout le reste du corps et aidons le physiothérapeute/kinésiologue/médecin sportif, etc. à avoir de bien meilleurs résultats avec son plan de traitement, à soulager la douleur et à améliorer le bien être du patient…plus tentant d’être actif lorsque nous sommes moins en douleur.
    Alors amis thérapeutes, médecins, pharmaciens…pensez à vos amis orthésistes, ils sont toujours des alliés précieux pour vous aider avec ces douleurs et il y en a de bons près de chez vous j’en suis certaine, donc trouvez-en un bon et travailler en collaboration!
    Bonne fin de journée à tous!

  22. hahaha très à point. J’avais justement commenté il y a quelques temps déjà sur un de tes articles sur les colliers pur noisetiers a propos d’un souper de famille ou les gens arrêtaient pas de mélanger les deux 😛

    Je me demandais presque un instant si je t’aurais pas inspiré surtout après la première ligne 😉

    Peut importe, excellente BD. Continue je les adore!

    • Salut Alexandre!

      À vrai dire, ton commentaire initial m’a définitivement inspiré! Je voulais faire une BD sur arthrite VS arthrose depuis longtemps et ça m’a donné le coup de pied dans le X pour la faire! Je voulais te répondre d’ailleurs m’a j’ai été submergé de messages et j’ai perdu le fil…

      J’imagine que tu as déjà lu ceci également: http://www.lepharmachien.com/sceptique

      Merci et A+!

      Olivier

  23. J’appuie le commentaire précédent d’Édith.

    Si l’arthrose vient «naturellement» avec le vieillissement, plus précisément avec le relâchement musculaire et ligamentaire, il est essentiel que les arches plantaires soient bien supportées !

    Comme les pieds sont éloignés des genoux et encore davantage des hanches et de la colonne vertébrale, imaginez l’impact d’un manque de support plantaire (selon le principe mécanique de l’effet de levier).

    Bravo pour l’éducation par BD : Génial !

  24. Bonjour,
    Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de démystifier ces deux termes qui, en effet, sont utilisés à tord ou à raison (mais habituellement avec douleurs dans les deux cas, à divers degrés…) J’aime beaucoup votre capacité à vulgariser les choses avec tant d’humour!

    Je sais que ce n’est pas le but ici, mais étant donné que vous me semblez être quelqu’un à l’affût des nouvelles connaissances et curieux de nature, je me lance! En fait, je suis surprise de voir que peu de gens aient parlé d’une piste de solution vraiment intéressante dans les commentaires…vous connaissez peut-être Jacqueline Lagacé, une dame vraiment généreuse, qui a vulgarisé pour les personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques le régime hypotoxique (voir jacquelinelagace.net et ses livres qui sont en vente dans toutes les bonnes librairies ou grands surfaces).

    Pour ma part n’avais pas trente ans, je m’apprêtais a tomber enceinte bientôt mais j’étais désespérée et angoissée à cause de douleurs insupportables au niveau de plusieurs articulations et ce, depuis des années. Douleurs constantes au quotidien mais aussi dans des moments importants de ma vie je dois aussi le dire…Le livre de Mme Lagacé était comme une dernière chance pour moi. J’ai ainsi complètement changer mon alimentation (entre autres, je ne mange plus de blé, mais, avoine, orge, laits animaux et leurs dérivés) et ma condition s’est rétablie presque complètement en moins d’un mois! Je demeure “malade”, je ne peux pas me guérir, mais mes douleurs sont en “veille” et j’ai maintenant une qualité de vie. Je n’ai mal que lorsque je triche au niveau de mon alimentation…ce fut une délivrance!

    Je ne veux pas faire de publicité ici mais ça m’attriste beaucoup de voir qu’encore peu de gens connaissent cette avenue à essayer (chaque personne étant différente). Ce n’est pas une arnaque ou de l’ésotérisme, c’est fondé scientifiquement et aussi purement intéressant. Le milieu médical commence peu à peu à admettre que l’alimentation peut jouer un rôle important au niveau de certaines maladies inflammatoires. Je me devais de passer aux suivants cette bonne nouvelle.

    Merci

  25. Bravo pour votre article comme toujours très intéressant ! je me pose malgré tout la question de savoir qu’est ce qu’un physiothérapeute? Un kiné avec une spécialité? Merci pour votre réponse!

  26. Giuseppina Pulci-Sciascia

    Merci pour cet article, il est très intéressant et cela m’a fait comprendre certaines choses. Je suis atteinte d’un Lupus Erythémateux Systématiques et d’une Polyarthrite Rhumatoïde…

  27. J’ai pas compris le truc avec les “O” et les “i”. Tu devrais être plus clair. Tsé c’est pas tout le monde qui est allé longtemps à l’école.

  28. Bonjour Olivier,

    Je trouve cet article, comme tous les autres d’ailleurs, très drôle.

    Je souffre de douleurs d’arthrose aux genoux depuis que j’ai 40 ans, donc je vie avec cela depuis bientôt 7 ans. Mon médecin m’a dit:« tu souffres d’arthrose précoce, donc plus tôt dans la vie que la moyenne des gens. Tu auras peut-être une prothèse plus tôt dans la vie que la plupart des gens, la mauvaise nouvelle c’est qu’une prothèse a une durée de vie de 15 ans, bonne journée et à la prochaine!». J’ai dû arrêter les sports que j’aimais et je ne peux même pas faire de bicyclette. Même la marche n’est pas toujours facile.

    Quand j’ai des crises, je dois prendre ma canne et les gens que je rencontre me regarde comme si ils s’attendaient à voir une de mes jambes brisée!! Même les personnes que je connais me questionnent et pourtant savent que je fais de l’arthrose.

    La chose que tu ne mentionnes pas c’est que génétiquement on peut avoir un cartilage plus friable que celui des autres personnes, ce qui est probablement mon cas. Bingo!! Comme dans n’importe qu’elle maladie, l’hérédité joue aussi un rôle dans cette maladie. Alors il n’est pas nécessaire d’avoir 60 ans pour faire de l’arthrose.

    merci

    Anne

  29. Bonjour Nathalie, je souffres également de spondylarthrite ankylosante, j’aimerais vraiment connaître votre parcours et comment vous en êtes arrivée à ne plus prendre de médicaments, pouvez vous entrer en communication avec moi s.v.p. Manon Roberge, Gatineau, robergemrq@hotmail.com

  30. Petite question : Je suis prof de guitare et on m’a dit que quand l’articulation entre la phalange moyenne et la phalange proximale se “bloque” en position tendue alors que celle entre la phalange moyenne et la phalange distale est bien pliée (alors que l’on appuie avec le doigt en question… ce qui se passe à la main gauche pour les guitaristes) c’est un signe d’arthrose. Est-ce vrai ?

  31. Je relis souvent les articles de ce merveilleux blog (et non “blogue” 😉 hihi). Et je ne peux m’empêcher d’être mal en voyant l’image du Golden retriever… Pour moi c’est l’anti-thèse de ce qui se retrouve dans l’article sur les régimes dans ce même blog qui montrent que la culpabilité nie à la perte de poids. Et quand je vois cette image, très honnêtement, je me sens coupable. Parce que je suis concernée.

    Est-ce que c’est parce qu’on trouve ça moins grave de culpabiliser un homme (comme dans cet article) sur ses problèmes de poids qu’une femme (qui sont principalement ciblées dans l’article sur les régimes)? Ou peut-être qu’il y a un autre facteur que je comprends pas?

  32. Je fais de l’Arthrite rhumatoïde depuis l’âge de trois ans, maintenant rendu à 21 ans, elle m’a causé toutes sortes de problème, dont en autre, de l’Arthrose. En fait on m’a dit de c’était de l’usure prématuré de mes articulations en lien avec mon Arthrite. Mon orthopédiste m’a affirmé que mes épaules et hanches ressemblaient à celles d’une personne de 80-100 ans! De l’usure qui se conclut finalement par le remplacement par des prothèses de mes hanches et éventuellement de mes épaules. Vous devriez, (je sais pas si vous en avez parlé par le passé) parlez des remplacement de hanches. Parce que, tout se que j’avais lu auparavant sur internet, ne s’appliquaient pas du tout à mon type d’opération, moins commune, mais qui n’endommageaient en rien les muscles de mes fesses.

    Au plaisir et j’adore votre blog!! Bravo!

  33. C’est la premiere fois que je vois ce blog, donc j’y mets mon grain de sel un peu tard, mais j’avais l’envie de partager. Je suis atteint d’arthrite chronique juvenile de type polyarticulaire diagnostiqué à l’age de 4ans, et la maladie se serait developpé 1-2 ans plus tôt. Je dois vous dire que ce qui m’a probablement fait le plus mal à la jeunesse fût l’ignorance, voir la stupidité des enseignants/personnes en charges. Jeune enfant, environ de 0 a 6ans, (1984-90), j’étais un hyperactif notoire que TOUS les educateurs voulaient voir “castrer” au Ritalin. Aussi loin que je puisse me rappeler, mes chevilles, genoux et surtout mes poignets ont toujours eu la facheuse manie de s’y prendre a tour de role pour enfler, se déformer et “barrer” tout en faisant un mal de chien rappelant un coups dans les “gorlots” permanent. Comme ces “crises” pouvaient etre aleatoires et soudaines, et que les professeurs ne me portaient pas souvent dans leurs coeurs, je me suis alors convaincu que je “fakais” ( oui oui, ca se conjugue en français un verbe anglais a montreal). Aucun sursis ou… comment dirais-je… comprehension ampathique ne m’as été accordé lors de cette periode. J’ai du apprendre a utiliser mes 2 main pour écrire des l’age de 5ans parce que: “tu me fera pas a croire que tu peut pas faire des petite lettre 40fois comme tous tes amis pour aller deranger tous le monde, ta main te fait mal parce que tu est surement tomber en faisant le mariole”. J’ai aussi du comprendre que jouer au ballon chasseur en “boitant” n’etais rien d’autre que pour attirer l’attention. J’ai tres vite du apprendre a “compartimentaliser” ma douleur et fonctionner normalement a l’exception des crise grave ( 3-4 fois par année durant entre 3jours et 2semaine). Cela ma rendu assez insensible a plusieur blessure +/- grave que je ne declarait pas a mes parents, fracture du pied, fracture du petit doight, 3 commotion cerebrale dont 1 sevère… tous cela entre 5-7ans. Innutile de vous dire que les parents qui lisent ceci aimerait bien etre au courant de ces blessures pour assurer une guerison totale…. ce qui ne fut pas trop le cas. Apres quelques avertissement du medecin contre mon manque de discipline, on m’as inscrit a des cour de karaté qui m’ont fait découvrir une force interieur et qui gardait mes articulation majeur en meilleur santé. malgré quelque injection a la cortisone et des migraine debilisante du au stress sur la nuque (quand tu gemit des chose incomprehensible et que l’idée de se coincer la tete entre 2 parechocs de voiture en colision semble reconfortante), je pense que les arts martiaux on sauver ma mobilité … Maintenant a l’age de 30ans, je men sors plutot pas mal, je pratique un sport completement ironique dans ma condition qui est le Aki sac… riez pas, au niveaux professionnel ca ne ressemble pas en rien au “fumeux de Mary” en cercle au secondaire, on parle de aki avec un filet de 5pi de haut et des regle semblable au volley ball et demandant de lever mes jambe a 2-3pi au dessus de ma tete 😉 et des reflexe innexpliquable… hahahaha. En conclusion de ce…. “livre” ; les sequelles dû a l’ignorance de cette maladie ont été bien pire que la maladie elle meme… Non tu na pas besoin d’avoir 75ans pour faire de l’arthrite.

  34. Bonjour,

    Merci pour ton blogue, très clair et très instructif! Mais j’ai une question, souffrant d’arthrite et d’arthrose (et oui j’ai l’immense bonheur d’avoir les deux…) pourquoi la Société de l’arthrite classifie telle l’arthrose comme étant une forme d’arthrite? J’ai 42 ans, j’ai reçu ces diagnostics récemment, alors je suis curieuse!

    Merci!

    • Salut !

      Comme je le dis dans la BD, l’arthrose (oestéoarthrite) est la forme la plus commune d’arthrite. “Arthrite” est un terme général qui décrit l’ensemble des problèmes de jointures qui causent de l’inflammation et/ou de la douleur. Cependant, quand on parle “d’arthrite” en général, on fait surtout référence aux formes plus graves (ex. arthrite rhumatoïde).

      A+!

      Olivier

  35. Est-ce vrai que le magnésium réduirait les douleurs ? Merci !

    • Salut Sylvie!

      Merci pour ta question! Le problème avec les minéraux (calcium, potassium, magnésium, zinc, etc.), c’est qu’il servent à tout et à rien. Le corps humain a besoin d’en avoir des niveaux suffisants, mais pour une personne qui n’est pas en carence, les bénéfices de prendre un supplément sont inconnus et imprévisibles.

      Donc pour répondre à ta question : non, le magnésium ne réduit pas la douleur. Est-ce qu’il “pourrait” réduire la douleur chez certaines personnes spécifiques pour des problèmes très particuliers? Possible, mais alors on ne peut pas faire de recommandations utiles à la majorité des gens.

      A+!

      Olivier

      PS : Ne pas se fier sur les sites webs qui prétendent que la magnésium est “miraculeux” sous prétexte que c’est un nutriment essentiel, par exemple celui de Dr Oz.

      PPS : Je ne suis pas fermé à me faire contredire par des études crédibles.

  36. Sportive un peu extrême à l’époque, j’ai commencé à souffrir d’arthrose à l’adolescence. Lentement mais sûrement, mes douleurs ont envahi tout mon corps. Je n’ai à peu près aucune articulation qui ne me fait pas souffrir, à des niveaux différents, mais de façon constante. La douleur est beaucoup plus profonde qu’on semble le croire ici. Et vivre avec au quotidien n’est pas une sinécure….. Quand on vit avec, on ne compare pas avec l’arthrite pour se soulager. On souffre en silence et comme avec l’arthrite, les solutions sont rares ou peu efficaces. Dans mon cas, l’acupuncture et de l’exercice au quotidien pour garder mes muscles forts sont les moyens qui soulagent le mieux.

  37. Vraiment hilarant et bien résumé !

  38. Madeleine Boisvert

    Je suis une sportive née e t fais de l’arthrose, normal, j’ai 83 ans, Mes jambes sont les plus attaquées. Le matin au lever, ayoye…peux à peine marcher, dans ce cas je sors marcher et après dix minutes,, le mal est diminué au trois quarts ce qui me permets de continuer mes activités ,Je joue au badminton et danse 2 fois semaine , L’été , c’est le vélo et les randonnées pédestres.
    Tou ça pour dire que l’exercice fait des miracles, enfin, pour moi.

  39. On oublie trop souvent le facteur FATIGUE dans la polyarthrite rhumatoïde et dans l’arthrite inflammatoire. Je trouve que c’est cette fatigue qui demeure malgré la prise des agents biologiques qui font presque des miracles. Les douleurs ne sont plus là mais la fatigue demeure.

  40. Excellente chronique! Je vais la transmettre à mon médecin. Chaque fois que je lui expose les douleurs à mes douleurs à la nuque et aux jointures des mains causées par mon arthrose, elle me dit que ça ne doit pas être ça puisque je n’ai pas d’enflure ou déformation aux jointures 😉

  41. Bonjour Olivier, j’ai lu ton livre avec intérêt et surtout avec un grand sourire. TU ES DROLE !!!
    Je vois de ce temps là, de la publicité sur un produit qui prétend diminuer les douleurs articulaires et aide à réparer les tissus endommagés. Qu’en penses-tu? Merci de ta réponse

  42. johanne boucher

    Je viens de découvrir votre site et le sujet de l’arthrose m’intéresse car mon doc m’a informé comme quoi je fesais de l’arthrose facétaire Lombaire 4 et 5. Après infiltration de cortisone, 2 mois de répis et voilà que c’est pire que jamais car en plus du mal de dos, j’ai le nerf sciatique coincé. J’aimerais avoir votre opinion sur la décompression neuro-vertébrale. On dirait que c’est la nouvelle mode mais c’est efficace ou pas? Je peux supporter le mal de dos mais le nerf sciatique, pas capable…..
    Merci de m’éclairer.
    Johanne

  43. Jonathan Champagne

    Bonjour Olivier,

    J’aimerai savoir se que tu pense des gants d’arthrite?

    Je te remercie!!

    Jonathan

  44. Ah enfin! J’ai 30 ans et je souffre de polyarthrite rhumatoïde et c’est ce que je me “bats” à expliquer. Quand j’en parle on me dit: Ben voyons, ca ce peut pas, c’est une maladie de ptit vieux ?

  45. Quel artiste ! merci beaucouuuup ! 😀

  46. Oh wow! Je viens de découvrir le site et j’adore!! Dès que je mentionne à quelqu’un que j’ai été diagnostiquée pour la SA avec atteintes PR, mon interlocuteur est aussi atteint d’arthrite (auto-diagnostique) parce qu’il a mal à un genou. Super façon de vulgariser les choses tout en étant divertissant. Bravo!

  47. est-ce que la glucosamine est bonne pour l’arthrite…

  48. Bravo! Simple et sans flafla (éducatif et humoristique, j’adore!). J’ai des douleurs articulaires et je savais bien que ce n’était pas de l’arthrite (des membres de ma famille en font et je n’avais pas tous les symptômes). Toutefois, essaie d’expliquer ça aux autres. Maintenant je peux expliquer la différence avec des mots simples! Les pommes et les oranges sont tous deux des fruits, mais ils ont pas le même goût.

  49. Nouvellement arrivé sur ton site et je suis surpris de ne rien voir sur la glcosamine pour combattre l’arthrose.Ou bien son cas a déjà réglé comme médoc à la con ou bien peut-être que notre cher pharmachien en parleras un moment donné.Merci

  50. Sandra Brunelle

    Bonjour Olivier!
    Super intéressant et pertinent!
    Seul bémol: l’image de la pauvre articulation maganée/arthrosée, kkkkrack…est justement une image qui amène les gens à croire que leur douleur est directement reliée à l’arthrose…mais comme tu le mentionnes juste avant, on fait tous de l’arthrose, alors l’équation arthrose=douleur est incorrecte dans la majorité des cas! Il arrive même qu’à l’imagerie on démontre plus d’arthrose au genou non douloureux par exemple. Se faire dire qu’on a une articulation maganée et, pire, se faire montrer une radio affreuse est assez pour faire augmenter la douleur! Et la faire s’installer…
    Ne pas oublier que la douleur est multifactorielle/bio-psycho-sociale, générée à 100% par le cerveau, et qu’en général, une reprise progressive de l’activité physique règle beaucoup de bobos! Moseley et Butler comparent l’usure des articulations aux rides sur la peau, des “kisses of time” qui ne font pas mal d’emblée…
    -commentaire d’une physio!

    • Totalement d’accord, d’ailleurs c’est ce que j’essaie d’expliquer à pas mal tous les gens qui me questionnent pour des douleurs aux articulations ! (je les envoie ensuite en consultation en physio :) )
      Merci Sandra !
      Olivier

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)