Acupuncture – Les Aventures du Pharmachien (saison 4)

pharmachien acupuncture

« Est-ce que l’acupuncture est appuyée scientifiquement ? »

 

C’est la question que je me pose dans le premier épisode de la saison 4 des Aventures du Pharmachien, sur ICI Explora et tou.tv !

Voici la bande-annonce :

 

 

L’acupuncture est un sujet qui me fascine et m’interpelle depuis longtemps. Il y a quelques années, j’ai tenté d’en parler, un peu maladroitement, sur mon site web… Puis j’ai réalisé qu’un sujet aussi complexe mérite d’être abordé en détails et en nuances. J’ai donc attendu de trouver le bon angle et le bon ton.

Mon but ici est le même que pour tous mes épisodes : explorer ce qui est connu scientifiquement sur l’acupuncture et poser un regard critique sur certaines affirmations. C’est exactement le même exercice que je fais pour les soins prodigués par les médecins, pharmaciens, diététistes, physiothérapeutes, etc., car c’est ce type de réflexion qui fait ultimement progresser nos pratiques respectives.

En écoutant l’épisode, vous constaterez donc qu’il n’est pas défavorable à l’acupuncture. Il ne vise pas non plus à discréditer le travail des acupuncteurs/trices ou à remettre en doute leurs compétences. D’ailleurs, je tiens à remercier l’Ordre des Acupuncteurs du Québec, que j’ai contactés avant même de commencer mes recherches, dans un souci de transparence et de collaboration, et avec qui j’ai eu d’excellentes discussions par email.

 

Un ÉNORME MERCI à mes intervenants pour cet épisode :

 

– Clément Courteau est acupuncteur chez AcuPop Montréal. C’est le seul acupuncteur qui a accepté notre demande d’entrevue, et j’ai adoré discuter avec lui ! C’est quelqu’un de rigoureux, qui a clairement un souci de baser sa pratique sur la science. Bien aimé son t-shirt aussi :O

 

Dr Steven Novella est neurologue à Yale et co-fondateur de Science-Based Medicine, référence incontournable dans mon domaine. C’est aussi un des vulgarisateurs scientifiques qui a la plus grande influence sur ce que je fais, et donc c’était un privilège incroyable de le rencontrer.

 

–  Dr Yves Robert, du Collège des Médecins, a généreusement accepté de discuter avec moi des aspects déontologiques, et des résultats d’une analyse indépendante que j’ai fait réaliser sur 50 sites web d’acupuncteurs québécois choisis au hasard.

 

Enfin, les principales références utilisées pour cet épisode sont listées sur le site web d’Explora pour la série, soit :

 

https://pharmachien.exploratv.ca/episode-43-l-acupuncture/

 

 

*******************************

 

Dans la dernière partie de l’épisode, je mentionne avoir fait réaliser une analyse indépendante de sites web d’acupuncteurs québécois choisis au hasard. C’est une analyse relativement similaire à celle que j’avais fait réaliser dans la saison 3 pour mon épisode sur l’ostéopathie.

J’y explique aussi mon objectif :

 

« Le but, c’était de voir quel genre d’affirmations sont faites, par exemple, quels problèmes de santé ils disent être capables de soigner, et de comparer ça avec qu’est-ce qui est prudent d’affirmer en fonction des données scientifiques disponibles. »

 

Dans un souci de transparence, vous pouvez consulter ici le PDF qui contient le détail et la méthodologie de l’analyse en question, de même que les résultats obtenus.

À noter que, par contrainte de temps, les résultats de l’analyse n’ont pas tous été inclus dans le montage final de l’épisode. Voici les deux grands points qui ont été retenus :

 

 

Dans l’échantillon de l’analyse, 63% des sites web mentionnaient des termes tels que « énergie », « Qi » et « méridiens ». Ces termes sont communément associés aux thérapies énergétiques, qui prétendent qu’une forme d’énergie vitale circule dans le corps humain, peut être modulée, mais est indétectable par la méthode scientifique. Ces thérapies avaient été abordées de manière générale dans un épisode de la saison 2 des Aventures du Pharmachien.

Bref, les résultats de l’analyse suggèrent les concepts énergétiques sont fréquemment évoqués par les acupuncteurs/trices du Québec.

 

 

 

 

Voici le tableau complet tiré de l’analyse. Les deux résultats qui sont mentionnés dans l’épisode sont encadrés en rouge.

 

 

En résumé, dans l’échantillon analysé :

  • L’acupuncture était proposée pour soulager ou traiter 51 problèmes de santé en moyenne;
  • 14% des sites web annonçaient plus de 100 problèmes de santé (note : une version préliminaire de l’analyse indiquait 15%, d’où le chiffre mentionné dans l’épisode);
  • Le plus grand nombre recensé était le site web d’un acupuncteur qui proposait de soulager ou traiter 191 problèmes de santé.

 

À noter que ces chiffres ne sont pas forcément problématiques en soi, mais comme le mentionne dans l’épisode Dr Yves Robert du Collège des Médecins :

 

« Le problème pourrait être en termes de protection du public; est-ce que [l’acupuncture] donne véritablement ce [qu’elle] prétend offrir. »

 

 

 

 

Pour terminer, voici la conclusion verbatim que j’offre à la fin de l’épisode. Elle se veut rassembleuse, car je souhaitais que l’épisode soit constructif et réalisé dans un esprit de collaboration et de respect :

 

« Si vous avez de l’intérêt pour l’acupuncture, ou si vous avez déjà reçu des traitements et que vous en avez bénéficié, tant mieux ! En fait, je n’ai aucun doute que ça puisse faire du bien à certaines personnes. Donc n’hésitez pas à y aller et à vous faire votre propre idée.

Comme on a vu aujourd’hui, il y a des questions légitimes à se poser à propos de l’acupuncture sur le plan scientifique, en particulier en ce qui concerne la validité des études publiées, et aussi l’éventail très large de problèmes de santé que certains thérapeutes disent être capables de traiter.

C’est sur ces questions-là que j’ai voulu me pencher aujourd’hui. Parce qu’analyser de façon critique les interventions qui sont proposées par les professionnels de la santé, que ce soient les médecins, les pharmaciens, les diététistes, ou les acupuncteurs, c’est ESSENTIEL si on veut améliorer nos pratiques respectives. Et je suis persuadé qu’on peut faire cet exercice-là dans le respect de nos divergences de points de vue. »

 

Merci tout le monde !

(l’essai clinique « idéal » en acupuncture, en double-aveugle !)

Back to top