Souvenirs de mon séjour à l’urgence

Le 15 novembre dernier, je me suis retrouvé à l’urgence de l’Hôpital de Verdun dans un état plutôt lamentable. J’ai rapidement été pris en charge, mis sous soluté et gardé en observation pour la nuit.

Même s’il ne s’agissait pas de ma première « visite » à l’urgence, c’était sans contredit la plus longue et celle qui m’a le mieux permis d’observer son fonctionnement.

Se retrouver à l’urgence n’est jamais une expérience agréable, mais pour moi elle a surtout été très instructive. J’ai donc eu l’idée de partager avec vous quelques souvenirs, observations et découvertes de mon séjour.

 L'arrivée, l'attente pour le triage et une fille qui a bousculé ma copine pour passer devant moiLe triage, la VRAIE urgence et les différents types d'infirmiers et infirmièresLa peur des aiguilles et les prises de sangL'attente pour voir un médecin, l'observation et les codes à l'urgenceLe soluté de chlorure de potassium (KCl) et le départ

Note #1: Les noms des intervenants ont été modifiés afin de maintenir l’anonymat.

Note #2: Il est possible que ce qui a causé mon admission à l’urgence soit la GRIPPE (i.e. le virus de l’influenza). Petit message à ceux qui n’ont pas pris au sérieux mon infographique sur les différences entre le rhume et la grippe!!!

 

Remerciements

Merci à Vincent Dorval, infirmier clinicien et conseiller en soins infirmiers au CSSS de Portneuf, qui m’a aidé à me démêler sur les différents types d’infirmiers(ères). Le texte utilisé dans l’encart à ce sujet est en majeure partie le sien.

 

Si vous avez aimé cette B.D., partagez-la avec vos amis, votre famille, vos collègues et surtout amenez-la avec vous à l’urgence !

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Si tu as aimé cet article, le Pharmachien te suggère également :

65 Responses to Souvenirs de mon séjour à l’urgence

  1. Vraiment très très très bon lololol je suis infirmière et c’est tellement ça lolol merci de mettre en B.D notre réalité :D

  2. Avec un bracelet magnétique, vous auriez sans douté évité la maladie! ;-)

  3. Hahahha!!! bravo, c’est vraiment plaisant à lire!

  4. Vraiment vraiment le fun!!!!!! Merci pour cette BD!!!!!! C’est vraiment bien fait!!!!!! Je suis infirmière aussi (à l’urgence) et j’ai vraiment rit!!!!!! :) Merci!

    • Ça me fait tellement plaisir de voir que les infirmières se reconnaissent dans ma BD! J’ai vraiment voulu la faire très réaliste!!!
      Merci beaucoup d’avoir visité mon blog et pour ton commentaire!

  5. Ahahah beaucoup trop drôle! Je viens de découvrir votre blogue et j’adore tout simplement. Il m’est arrivé à peu près la même situation cet été et j’ai eu droit moi aussi à la visite dans la VRAIE urgence en l’espace de quelques minutes alors que le gars à côté faisait assemblant que son doigt allait tomber. Ça a l’air que les pharmaciens on va pas à l’urgence pour rien :P

    • J’imagine qu’on se rend à l’urgence quand on réalise qu’aucun médicament ne pourra nous aider dans l’immédiat !!!
      Oui c’était plutôt triste de voir à quel point la salle d’attente resemblait à un concours de “C’est moi le plus malade”… Heureusement que le triage existe!
      Merci d’avoir partagé ton expérience et pour tes bons commentaires, j’apprécie énormément!

  6. réjean gadbois

    Les porfessionnels de la santé n’agissent pas toujours correctement. Mon oncle est mort à la suite de 2 erreurs médicals dans 2 hopitaux different. Puis ma mère a subie une erreur médical aussi. Deplus pour mon oncle ils ont dit à ma tante : tu essayera de nous poursuivre ça va te couté cher……

    • Bonjour Réjean,

      Les deux expériences que tu partages sont bien tristes… C’est toujours très difficile lorsque nos proches sont malades, car on se sent tellement impuissants. Je suis désolé d’apprendre que ton oncle est décédé dans de telles circonstances.

      Ceci étant dit, sans vouloir commenter sur ce que tu as vécu en particulier, je suis convaincu que les professionnels de la santé en général font vraiment tout ce qui est en leur pouvoir pour aider leurs patients. Il y a certainement des exceptions… mais elles demeurent des exceptions. Certaines de nos actions et réactions sont certainement mal comprises ou interprétées, mais c’est là toute la difficulté de traiter le corps humain.

      Les erreurs médicales sont toujours déplorables. Si elles ont été causées par de la négligence, nous ne devrions avoir aucune pitié et sévir en conséquence. Cependant, il reste que l’erreur est humaine et qu’elle se produit dans toutes les professions. Enfin, j’ose croire que personne ne prend les poursuites légales à la légère, car c’est tout le contraire.

      Merci beaucoup pour ton commentaire! J’espère que ma BD t’a partagé un bel exemple de ce que le système de la santé peut faire lorsque tous les intervenants s’investissent à fond dans leur travail.

      Olivier a.k.a. Le Pharmachien

  7. Cher Pharmachien
    Je vous découvre aujourd’hui et déjà je vous aime d’amour.
    Merci merci merci merci.

  8. Bonjour pharmacien,
    bien qu’assez comique en général, le commetaire sur le KCL est légèrement déplacé.
    La majorité des gens ne sauront pas faire la différence entre une perfusion qui sert à combler leurs besoins en eau libre, NaCl, et KCl, et se genre de commentaire mène plutôt à des discutions inutiles et des tensions dans la relation patient-médecin.
    Idem pour ce qui est du commentaire sur les externes et les résidents.
    bonne soirée.

    • Merci pour ton commentaire. Je comprends très bien ton point de vue et j’apprécie que tu le partages avec moi.

      Cependant, je considère que mes lecteurs et lectrices sont assez intelligents pour différencier l’humour de la réalité des soins. Il faut se rappeler que j’ai raconté cette histoire de la perspective d’un patient (moi, en l’occurence) et non pas d’un professionnel de la santé. Au niveau du KCl, c’est un fait intéressant qui mérite à être connu. Au niveau des externes/internes, j’avoue que j’ai caricaturé pas mal, mais ce n’est pas fait avec un ton méchant.

      Je ne crois vraiment pas que mes blagues se traduiront en des tensions patient-médecin, mais plutôt en une meilleure compréhension du public face au fonctionnement de l’urgence et des soins. C’était du moins mon objectif. Ultimement, j’aime mieux révéler certains trucs qui vont générer la réflexion que de cacher ces derniers.

      Merci encore et à bientôt!

  9. lise suzanne harrisson

    Bonjour pharmacien moi je te trouve bien drole je trouve que sa ressenble bien a la réalité et je sais je travail dans une urgence et j en voie bien des choses avec les patients toujours pas trop patients. J aime bien lire vos histoires elles me font un bien fou (drole) ne lachez pas .J ai bien hate a la prochaine .

    • Merci beaucoup Lise Suzanne!!! Je suis vraiment content que cette petite bande dessinée soit appréciée par le personnel des urgences, car j’ai voulu transmettre tout le respect que j’ai pour votre travail.
      À bientôt!

  10. Très drôle ce que vous faites! J’adore!!! Et tout est tellement bien fait et expliqué. Ça, c’est de la super vulgarisation!!! Bravo!

  11. Bonjour! Je travaille dans une urgence d’hôpital comme travailleur social en psychiatrie! C’est moi qui s’occupe de celui qui crie “J’men va tout vous tuer” ;-)
    J’ai bien ri en lisant cette b.d. :) D’ailleurs, votre site fait maintenant partie de mes favoris puisque vous abordez des sujets qui m’intéressent beaucoup (surtout sur les fausses croyances en santé)!

    J’attends avec impatience vos prochaines publications! :)

    • Bonjour Henri!

      Merci beaucoup pour ces bons mots! Comme je l’ai dit à d’autres lecteurs, cela me fait vraiment super plaisir quand les travailleurs des urgences apprécient ma B.D., car j’ai tenté de peindre un portrait réaliste du point de vue d’un patient (moi, en l’occurence) et de démontrer à quel point le personnel travaille fort. De plus, la santé mentale est un domaine dans lequel je suis fortement impliqué et qui me tient spécialement à coeur, alors je peux comprendre que tu dois gérer des cas pas toujours évidents!

      À bientôt!

      Olivier

  12. J’ai envoyé votre billet à une amie qui est infirmière à Saint-Luc et elle a adoré :) Je suis designer, mais j’ai toujours trippé sur la science, votre blogue comble ma curiosité sur un tas de sujets relatif à la santé :)

  13. Merci pour ce blog! Quelle belle découverte! C’est plein de vérité, très drôle et si bien écrit! J’étudie en sciences infirmières et vos blogs m’interpellent beaucoup. On voit que vous appréciez ce que vous faites et j’apprécie que vous le rendiez accessibles aux gens.

    • Allo Andrée-Anne!

      Merci c’est super gentil! C’est vraiment passionnant de partager ces sujets et expériences personnelles, car j’apprends beaucoup moi aussi en retour. J’ai eu plusieurs commentaires de gens en soins informiers sur cette bande dessinée en particulier et je suis extrêmement heureux qu’elle représente bien leur (ton futur!) quotidien.

      A bientôt!

      Olivier

  14. hahaha et moi, je suis externe ! je l’ai bien ri ! et tu as raison, on peut tellement être insignifiants avec nos questions :) mais c’est comme ça qu’on apprend … !

    • Je suis bien content si ça t’a fait rire! Évidemment, c’est une caricature. Les externes en pharmacie ne sont pas mieux:

      - Externe: “Prenez-vous des médicaments Madame?”
      - Patiente: “Je viens de vous donner mes 18 bouteilles de pilules et l’infirmière les avais déjà pris en note dans le dossier que vous avez dans les mains.”
      - Externe: “Ah oui je vois… euh, mais en prenez-vous d’autres?”

  15. Ha Ha! L’externe en soins infirmiers non plus:

    - Externe: EEE si ça ne vous dérange pas Mme, je vais faire votre prise de sang. Mon taux de réussite jusqu’à présent est de 100%!
    - Patiente: 100%! Pas de problème!
    - Externe: Ah oui, c’est ma première sur un humain…mais ma superviseure va venir avec moi, si elle a le temps… il parait que vous êtes SUPER difficile à piquer en plus!
    - Patiente: …

    Je caricature (un peu) aussi évidemment ;-)

    En passant, super article (comme tous les autres d’ailleurs)!

    • Haha, j’adore! J’ai appris récemment que vous aviez des mannequins super sophistiqués pour vous pratiquer: des mannequins avec des veines, des mannequins qui saignent, des mannequins qui parlent, etc. Pour les études en pharmacie, on aurait besoin de mannequins “fatigués”, mais il paraît que c’est difficile à construire…

  16. Wow tres drôle ton BD!!! JADORE! :) Je travail comme inf. a info santé… Le tirage au téléphone… Crois moi yen a quelques uns qui devrait courir pour s’y rendre et d’autre qui y vont même après qu’on leur dit contraire… Vive le triage comme tu dit j’espère ton blog va pouvoir aider des gens a comprendre sa et éviter de chialer car c’est trop long! Merci! :)

    • Héhé c’est ça le but en effet!
      Je comprends les gens d’être inquiets à propos de leur santé, mais lorsqu’ils essaient de passer par-dessus les autres et/ou vont consciemment à l’encontre du système… ils méritent une bonne dose de réalité.
      Merci pour ton commentaire!

  17. Je travaille dans un hopital (labo). Ta chronique m’a fait pleurer de rire. Je montre ca a mes colleges STAT!

  18. I survived Verdun too!!! Sérieusement, c’est assez drole a Verdun en particulier… L’urgence et l’URGENCE!! :) c’est comme si tu pénétrait dans un club très privé! Welcome to the twilight zone! Attend t’a pas subit le CLSC encore.

    • Un confrère de civière! Je n’ai pas beaucoup d’expérience en tant que patient d’urgence, mais je dois dire que mon expérience à L’hôpital de Verdun a été excellente. Je n’hésiterais pas à y retourner! (en autant qu’ils m’admettent dans la VRAIE urgence)!

      Merci pour ton commentaire Pierre!

  19. Verdun, est probablement un des meilleurs hopitaux sur l’ile… (la concurrence est pas forte remarque) J’ai un VIP pass pour des raisons que je ne décrirait pas ici… Le code blanc c’est pas moi, soyez sans inquiétudes.

    L’hopital de Verdun est précurseur dans plusieurs domaines dont la clinique de médecine familiale. les soins palliatifs a domicile et un departement de gériatrie qui fait son mega possible avec des ressources limité et une clientèle lourde.

    Pssst: L’urgence est habituellement propre en plus et le personnel souriant!!!!

  20. Ahhhh! Le fameux code blanc …! J’ai appris à mes dépends ce code là !

    J’étais au triage avec une infirmière parce que je m’étais infligé une sérieuse blessure à un doigt. Elle s’est levée pour prendre l’eau stérile afin de nettoyer et mieux voir la plaie. Je me souviens d’avoir fait un saut tellement la porte s’est ouverte vite et d’avoir figer de voir 5-6 gars faire irruption dans la petite pièce! Ils étaient là, abasourdis de voir l’infirmière assise en train de nettoyer les vestiges de mon pseudo pansement de fille trop paniquée pour réfléchir. En se levant, elle avait accrochée le bouton du code blanc… Quel incident bête.

    Mon père en finissait pas de rire de moi lorsque je suis sorti du triage … J’étais la seule dans une salle quand le message “code blanc au triage” s’entendait à tue-tête dans tout l’urgence… Incluant la salle d’attente! J’était tellement gênée !!

    À l’exception d’une fracture, chaque fois que j’ai été à l’urgence, ça toujours été rapide avec des soins de qualité, avec des professionnels très qualifiés attentifs à nos moindre besoins/demandes. C’est lors de ces visites que j’ai compris à quel point être un travailleur de la santé est vraiment une vocation. C’est une vraie ruche, ça n’arrête jamais !

    J’ai simplement hâte au jour ou les gens comprendront que les urgences, ce n’est pas des cliniques et qu’ils attendront probablement moins longtemps au sans rendez-vous!!

    C’est bien illustré et reflète effectivement la vision du patient, ça m’a fait sourire et m’a rappelée des souvenirs! Bravo pour ces BD qui vulgarise sans exagération les divers mythes entourant la santé, chacune d’entre elles sont pertinentes avec une pointe sarcasme qui rend le tout drôle et accessible!

    • Wow, quelle anecdote, pauvre toi! L’infirmière devait être mal à l’aise elle aussi!!!

      J’ai énormément d’admiration pour le personnel des urgences et des hôpitaux en général. Je suis 100% d’accord avec toi que c’est une vocation. Il y a certainement des gens blasés de leur travail ici et là, mais pour ma part je n’ai eu que d’excellents soins à ce jour!

      De mon côté, j’ai hâte au jour où les gens comprendront qu’ils sont responsables de leur propre santé et qu’ils doivent arrêter de consulter un médecin dès qu’ils ont un petit bobo!

      Merci beaucoup pour ton commentaire Kate et à bientôt!

      Olivier

  21. Wow! Comme infirmière clinicienne d’urgence (et maintenant du Grand Nord) je dois dire que lire tous ces commentaires est nettement valorisant!! L’urgence est un milieu qui nous apprends énormément sur l’incroyable diversité humaine et nous amène à supporter les gens là où il sont le plus vulnérable, au travers de la souffrance, du deuil et du drame. J’y ai vu de tout et de n’importe quoi et j’ai la profonde conviction que j’en suis devenue une personne meilleure. J’y suis atterris non pas vocation mais bien par une furieuse envie de dépassement personnel et une certaine addiction à l’adrénaline. Pour sur, sentir que l’on fait la différence dans la vie d’une famille est “priceless” et soigner peut mener à un certain état de grâce. Dans le Grand Nord, les infirmières exerce en rôle élargi, c’est à dire que nous effectuons des examen clinique complet, posons un diagnostique, prescrivons selon un protocole et assurons le suivi du patient. Nous prenons en charge un village au complet soit: les suivi de grossesse, le suivi infantile, la vaccination, les soins chroniques, les urgences, les points de suture, les examens gynéco etc etc Malheureusement, bien que j’ai suivi une formation intensive pour exercer dans le nord et que j’ai désormais une certaine expérience en rôle élargi, je n’ai pas le droit de pratiquer de cette façon dans le sud du Québec. Les infirmières du nord n’ont aucune reconnaissance au sud. J’ai pourtant la profonde conviction (bis) que les urgences s’en porterait mieux si on donnait le droit au infirmières du sud du Qc d’exercer comme les infirmières du nord.

    Sur la question: http://www.oiiq.org/publications/repertoire/regions-eloignees

    • Allo!

      J’ignorais que la pratique infirmière avait atteint un tel niveau à quelque part au Québec! C’est super intéressant.

      Je ne suis pas au courant des enjeux quant aux différents types de pratiques en sciences infirmières à travers le Québec, mais je vois très positivement vos rôles élargis. J’espère que ces dossiers avanceront pour vous!

      À bientôt!

      Olivier

  22. Et bien malgré le fait que je sois habituellement une patiente “patiente” ah ah ah . J’en ai fait voir de toutes les couleurs à l’urgence la dernière fois que je m’y suis présentée. Cela faisais plus de dix ans que je ne m’y étais pas présentée pour moi-même. Disons que j’étais dans un état qui nécessitait ma présence à cet endroit. Le lendemain de ma sortie de l’hosto, j’ai téléphoné au service d’urgence justement pour des précisions quant au suivi médical et pharmacologique et j’en ai profité pour les remercier et … m’excuser. J’ai déclenché un code blanc et lorsque l’équipe “code blanc” débarque, s’il nous reste un peu de jugeotte, on “stoppe” assez rapidement! Là, je peux en rire car cela n’a pas été trop loin, mais je me suis tout de suite imaginé toutes les situations les plus rocambolesques qu’ils pouvaient rencontrer. Chapeau au personnel qui travaille aux urgences, quel que soit leur poste! :-)

  23. Merci pour l’article ! En alternance, rire et larmes (comme une bonne p’tite pseudo dépressive), mais qu’est ce que j’ai ri, à en avoir des crampes!

  24. Les infirmieres auxiliaires ont fait beaucoup plus que ca notre champ de pratique est plus large que decrit ci haut ;) mais souvent cest nous qui sommes aux soins du patient ;) merci de nous avoir citées on est souvent oubliées ;)

  25. Très drôle et réaliste ! :) Super de prendre nos expériences dans le domaine de la santé avec l’humour !

    Il manque les infirmière praticiennes spécialisées (IPS) dans la description des infirmières… Elles ont des actes médicaux délégués et un pratique en partie autonome. Elles contribuent fortement au suivi des patients et à désengorger système !

    Continuez vos capsules humoristiques !

  26. Je suis infirmière à l’urgence et te lire m’as bcp fait rire, je me rend compte que la réalité est la même dans les autres hôpitaux et c’est intéressant de dédramatiser ce contexte et faire connaître la réalité à la population. Les gens consultent pour un rien et semblent au bord de la mort à les entendre pendant que d’autres souffrent énormément en silence.. Je continue de te suivre.. merci pour ce brin d’humour ce fût un plaisir :)

  27. Marjolaine Léveillé

    Wow! J’adore!!! Ça me fait rire et pleurer à la fois puisque j’ai vécu la vraie urgence une seule fois avec mon copain… On a vu un médecin, un interne, un infirmier et j’en passe… Mais juste avant de quitter pour le laisser se faire soigner, j’ai entendu un code bleu…

  28. tu oubli mon cher que la premiere personne qui t accueille quand tu est rendu dans la vraie urgence et bien c est la preposee aux beneficiares c est elle qui reponds a tes appels qui te facilite ton sejour qui reponds a tes besoins c est elle aussi qui masse lors de code bleu qui cherche le patient lors d un code jaune en fait elle est presente en tout temps mais jamais on ne parle d elle et pourtant elle est en premiere ligne…

    • Allo Lise!

      J’aurais pu (dû) parler de votre travail essentiel en effet… mais je ne vous ai pas oubliés!

      À vrai dire, j’ai moi-même été préposé aux bénéficiaires à temps partiel pendant mes études; je travaillais à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (anciennement Robert-Giffard). Je garde des souvenirs incroyables de cette époque et je raconte souvent des anecdotes à ce sujet à mes proches… Je m’ennuie de cet emploi à vrai dire; c’était parfois difficile, mais extrêmement valorisant et formateur comme travail.

      Merci de me l’avoir rappelé Lise!

      Olivier

  29. Bonjour! Je suis enseignante en soins infirmiers et j’ai travaillé 10 ans à l’urgence . J’ai lu quelques uns de vos blog et j’adore! Si on pouvait toujours vulgariser les thèmes de la santé de cette façon beaucoup de gens comprendrait mieux ! Ça serait super d’avoir vos bd dans la salle d’attente ! Enseignement et divertissement en même temps :) bravo continuez comme ça! Ps: petite suggestion: des capsules quoi faire si… Pour sensibiliser les gens sur de petits trucs pour se soigner et quand doit on consulter … :)

  30. France Paquet, inf, CVAA(C), VA-BC

    Bonjour! Un pur délice, rien de moins! (Après les fleurs, voici le pot…) Une collègue m’a transmis votre blogue avec comme sujet: le numéro 8 est pour toi. Bien qu’il peut sembler attrayant de faire le prélèvement sanguin par le cathéter veineux périphérique (ou même central inséré par voie périphérique), ce n’est pas une pratique recommandée. En effet, cette pratique augmente le risque d’infection reliée au cathéter, augmente le risque d’occlusion du cathéter et peut donner lieu à des résultats erronés – selon le test demandé.

  31. J’adore vos bd, vraiment instructives et drôles. J’ai malheureusement eu l’occasion d’être hospitalisée pendant 1 mois à l’été 2012 et la gentillesse et la compétence du personnel hospitalier m’a beaucoup aidée à surmonter cette épreuve. Je profite de cette tribune pour lever mon chapeau aux infirmier-ère, médecin, préposé qui font un métier formidable. Un gros merci à mon pharmacien qui me rend de bien gros.services… Ne lâchez pas vous êtes merveilleux! D’une fille de 27 ans qui en est à beaucoup de séjour à l’hôpital et opérations et qui appréhende moins les prochaines fois grâce à vous tous!

  32. Bonjour monsieur le Pharmachien!
    Félicitation pour le blog, il est vraiment super, de plus toutes les capsules sont pertinentes (surtout celle pour déterminer si mon pharmacien est un vampire haha), un gros wow!! Je le partage à beaucoup de personnes dans mon entourage depuis quelques semaines et je suis toujours à l’affût de nouvelles capsules.
    Je travaille comme technologiste médicale et je voulais faire une petite précision concernant les veines fuyantes. Elles n’existent pas vraiment. Le plus souvent, c’est la personne qui fait le prélèvement qui ne tient pas bien la veine ou qui prend un mauvais angle avec son aiguille, mais les veines ne sont jamais ”fuyantes”. En trois ans ça ne m’est arrivé qu’une seule fois de me retrouver devant une patiente hospitalisée en gériatrie avec de toute petites veines qui avaient été tellement piquées que les prélèvements étaient rendus extrêmement compliqué à exécuter. Certains professionnels de la santé semblent utiliser cette excuse à tord et à travers pour expliquer qu’ils ont simplement manqué leur coup, vu le nombre incalculable de personnes qui mentionnent au centre de prélèvement de l’hôpital où je travaille qu’ils se font toujours dire qu’ils ont des veines fuyantes et qu’ils sont difficiles à piquer. Je trouve cela dommage de mettre la faute sur le patient, alors que ce n’est pas le cas.
    Ceci dit, je trouve le travail des préposés aux bénéficiaires, infirmières auxiliaires et tout le reste du personnel exceptionnel! Il est toujours agréable de collaborer avec ces derniers :)

  33. Merci pour tes BD, celle-ci était délicieuse! C’est vrai que lorsque tu es admis dans la «vrai» urgence, c’est un autre monde et que généralement on est bien traité. Perso, je deviendrais folle…Ceci dit, j’ai une question pharmaco-triage (point 1) : Quand on arrive à l’urgence avec quelque chose qui est soit une fracture ou une luxation ou toutes autres entorses, je comprend que l’on est pas en danger de mort immédiate et donc que nous ne sommes pas en haute priorité. Cependant, ça fait mal en ?&%?%* alors 1- Pkoi on ne nous donne rien contre la douleur en attendant de voir le médecin? On serait plus patient avec un peu de codéine, non? 2-Pkoi on ne nous envoie pas tout de suite en radiologie? Puisque de toute façon c’est ça que le médecin va faire. Alors là on va aller en radio et retourner dans la salle d’attente et…attendre. Il me semble que si on allait faire nos radios tout de suite et que le médecins les avaient en main à la première rencontre on économiserait le temps de tout le monde. Tu comprendras que j’ai eu un nombre incalculable d’entorses et plus de fractures que j’ai de doigts. Merci de nous éduquer et de nous faire rire

  34. Étant employé je l’urgence de l’hôpital de Verdun ! Je te remercie des beaux commentaires !
    Ça fait toujours chaud au coeur de se faire dire qu’on fait du bon travail

  35. Marie-Claude Champagne

    Salutations Olivier!
    J’ai eu une dure soirée hier (je travaille à l’hôpital, dont quelques fois à l’urgence, je suis dans ”L’équipe volante” comme on dit à l’hôpital Charles-Lemoyne.)et franchement, merci pour t’être donné la peine de partager ton expérience, ça fait du bien d’en rire. Ce que je réalise qui m’aide le plus dans mon travail, c’est de me tenir par la main (mentalement ;) et de me dire que le monde continue de tourner. J’essaie de cultiver un peu d’équanimité. A ne pas confondre avec passivité : Je fais de mon mieux pour aider les patients, mais si je ne réussis pas, il y a un moment où il faut que je lâche prise. C’est la vie (et sa soeur, la mort) qui sont les vraies boss dans ce métier et on ne peut que s’incliner devant leur décision quelques fois…Quelques fois la pression de réussir à avoir le dernier mot sur ces grandes dames nous fais nous taper dessus, entre membres du personnel. Alors quand les patients apprécient, ça fait sourire. Merci!

  36. Bonjour !! J’ai bien aimé lire ce blog …. Je me suis bien amusée :)! Il faudrait ajouter les infirmières praticiennes spécialisées ;)! Nous jouons un rôle important depuis quelques années :)!!! Et pour les externes résidents et patrons je suis bien d’accord avec ta BD ;) hihihihi et ceci dit cela n’enlève rien a leur importance dans le système de santé :)!

    • Allo Annabelle! 100% d’accord avec toi! L’arrivée des IPS m’enthousiasme énormément. La seule raison pour laquelle je n’en ai pas parlé est que je n’en ai pas vu lors de mon séjour à l’urgence. D’ailleurs, y a t-il des IPS dans certaines urgences? Je l’ignore et j’aimerais bien savoir. Merci pour ton commentaire! Olivier

  37. fabe del giovane valerie

    hhahah j ai bien ris en fait je suis infirmiere aux sur l equipe volente et je vais souvent a l urgence et c est bien tel quel que cela se passe en decembre je fus hospitaliser a l urgence de l hotel dieu fracture de la cheville et c est assez traumatisant vivre une experience d urgence en tant que patient je ne le verrai plus du meme oeil par contre moi j ai connu l episode de la bassine pour uriner et lala tu as un patient a 50 cm de toi Rideau certes tirer et un prepose homme se presente malgre mes suplications pour aller au wc il voulait me mettre cette maudite bassine rien a faire j ai attendu que le patient d a cote parte fume et que mon mari le fasse c est atroce pas
    d intimite mais pour la presentation je m appelle un tel c est vraiment ca continue a me faire rire j espere quand meme que votre santé va mieux valerie

  38. J’aime bien avoir un point de vue d’une personne qui comprend bien les sciences de la santé et ce qui se passe dans un hopital, comme toi, mais qui n’y travailles pas à tous les jours: ça te donne une position mitigée et/ou privilégiée!
    J’aimerais savoir ce que tu penses de la communication entre les externes, résidents et médecins? Par exemple: as-tu été vu par chacun d’entre eux/t’ont-ils posés tous les mêmes questions? Bref, sont-ils efficaces ou y aurait-il des améliorations à apporter, selon toi?

    • Salut Tommy!

      Je me souviens que la communication entre les infirmières était excellente; elles savaient exactement ce qui avait été fait et ce qui devait être fait ensuite.

      Aucun des 3 médecins (externe, résident, patron) que j’ai vus n’était au courant de mon cas et ils m’ont tous posé les mêmes questions, mais je ne peux pas les blâmer car mon cas était loin d’être prioritaire. Il y avait des gros cas cette nuit-là à ce qu’on m’a dit. J’ai trouvé ça bien correct.

      Côté ameliorations… Honnêtement, j’ai trouvé l’ensemble des services assez exceptionnels! Je ne suis pas très chiâleux de nature, mais je trouve que tout le personnel a fait de l’excellent travail.

      Merci pour ton commentaire et à bientôt Tommy!

      Olivier

  39. Ma dernière visite à l’hopital ça a eu l’air de ça:

    Moi, qui ne présentait pas *encore* de symptômes majeurs aux autres personnes en attente de triage: Je suis désolé, je vais devoir voir l’infirmier de triage *avant* vous, car je m’en vais directement sur une civière car je suis en danger de mort d’ici la prochaine heure.

    Les autres patients: Huh?! Euh?!

    Je ne leur ai pas laissé trop le choix, disons.

    J’entre au triage et ressort quelques secondes plus tard avec la civière en direction du bloc d’urgence.

    Les autres patients avaient l’air assez incrédules… mais bon, quand ça presse, ça presse.

    Raison de la visite: ingestion accidentelle d’arachides. J’y suis allergique mortellement.

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord)