Tag Archives: sueur

5 préjugés envers la crème solaire

creme_solaire_header

Qui dit « été » dit « soleil ». Et qui dit « soleil » dit « bronzage »… ou « cancer ».

Je ne pense pas qu’il faut virer fou par rapport à l’exposition au soleil. Par contre, tant qu’à mettre de la crème solaire, aussi bien l’utiliser comme il faut.

Après tout, ce n’est pas juste une question de cancer : les rayons UVA causent le vieillissement prématuré de la peau, alors que les UVB causent les &?%/*$ de coups de soleil.

À la pharmacie, les gens me demandent rarement conseil quand vient le temps de choisir un écran solaire. Je me demande ce qui détermine leur choix… Un FPS élevé ? Le prix ? Une belle bouteille avec un chien cute dessus ? La crème qui dit « Protection Ultime Apocalyptique 3000 » ? Celle qui résiste supposément à l’eau et à la sueur ?

Je vais être franc avec toi : choisir une crème solaire est LOIN d’être facile, même pour moi. Il n’est pas plus facile d’ailleurs de bien s’en servir.

Dans cette BD, je présente 5 affirmations que j’entends constamment à propos de la crème solaire, autant pour les adultes que les enfants. Comme tu l’auras sûrement deviné, elles sont inexactes et méritent d’être corrigées.

Cette BD marque également le retour triomphal de la firme Doux & Theult Marketing, avec laquelle tu as déjà fait connaissance ici, ici et ici.

P.S. Il y a une blague qui est un hommage direct aux Simpsons à quelque part. Qui la trouvera en premier ?

 

IntroCoups de soleil et phototype cutané

Ombre une fausse protection

Facteur de protection solaire FPS

Quantité de crème solaire 30 mL shooter

Prix et marketing de la crème solaireComment choisir une crème solaire

Conclusion sur le bronzage

* Note : La majorité des questions fréquemment posées ont déjà trouvé une réponse dans les commentaires ci-dessous ! Faites une recherche sur la page pour des mots comme “enfants”, “expiration”, “vêtement” ou “spray” par exemple ! Vous pouvez vous fier sans hésitation aux réponses de Sandrine, Riverman85 et moi.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Hot yoga : beaucoup de sueur pour rien

yoga_oli

QUESTION

Au cours des derniers mois, quelques lectrices ont sollicité mon avis au sujet du « hot yoga » (yoga Bikram, Moksha et dérivées) ainsi que du yoga sous rayons infrarouges :

yoga_questions

line2

MA RÉPONSE

Avant toute chose, je tiens à dire que j’encourage tout le monde à faire de l’activité physique. Les effets bénéfiques du sport sur la santé physique et psychologique sont absolument ÉNORMES.

Aussi, même si je ne l’ai jamais pratiquée moi-même, je trouve que le yoga est une activité super intéressante! Homme ou femme, si c’est ça qui vous intéresse et vous motive à bouger, n’hésitez pas et allez-y! (Note : il est donc inutile de m’écrire pour défendre les vertus du yoga; je suis avec vous chers yogis!)

Ceci étant dit…

Le but ici est de parler de « hot yoga », et non pas du yoga en tant que tel, n’est-ce pas?

J’aurais pu aimer le principe du hot yoga… si seulement on ne tentait pas de lui attribuer une tonne de bénéfices sur la santé dont les explications sont pour le moins douteuses. Voici quelques affirmations que j’ai répertoriées sur le web:

 

« Transpirer régulièrement et abondamment permet d’éliminer les toxines du corps »

« La sueur produite par la chaleur infrarouge permet de désintoxiquer le corps, car elle contient 20% de toxines par rapport à seulement 3% dans l’exercice traditionnel »

« Le hot yoga améliore l’apparence de la peau,  rend le système immunitaire plus fort et permet de diminuer la cellulite »

« Transpirer durant l’exercice permet de brûler davantage de calories et accélere la perte de poids »

 

Voilà qui est très impressionnant! Dommage que tout ça n’ait aucun sens. De telles allégations m’obligent malheureusement à décortiquer le hot yoga dans ses moindres détails… Voici donc les questions les plus importantes à se poser sur le sujet :

 

yoga_title01

La chaleur accélère la transpiration, augmente le rythme cardiaque et l’effort en général.

Est-ce que transpirer plus est un avantage? Pas vraiment. La transpiration n’élimine rien qui n’aurait pas été évacué du corps autrement. C’est du sel et de l’eau… De plus, le poids en eau qui est perdu par la transpiration est vite repris en buvant et en mangeant.

Est-ce qu’augmenter le rythme cardiaque et l’effort est un avantage? Possiblement. La chaleur rend l’exercice plus difficile et augmente son intensité, mais ne se traduit pas nécessairement en un meilleur entraînement.


yoga_title02

D’après mes recherches, le hot yoga a plusieurs supposés avantages, que je me suis efforcé de regrouper en 3 catégories:

yoga_table

 

Surprise : je n’ai pas l’intention de contester les bénéfices au niveau des muscles et de l’esprit. Pourquoi? Tout simplement parce que ce sont des choses très individuelles… Une personne dira que le hot yoga lui donne plus de force, alors qu’une autre dira exactement le contraire. Il faut l’essayer pour le savoir!

La composante spirituelle est très présente dans le yoga, alors je suis persuadé que la chaleur et l’effort intense peuvent permettre une concentration et un focus extrême. Mais encore là, c’est plutôt quelque chose d’individuel et de subjectif.

 

Par contre, les prétendus avantages sur les fonctions du corps ne reposent vraiment sur rien de solide ou de crédible.

Premièrement, la sueur n’élimine pas de déchets ou de « toxines » en quantités significatives. D’ailleurs, dois-je vous rappeler que les toxines, à toutes fins pratiques, n’existent pas? Le rôle de la sudation est de rétablir la température corporelle, pas de sortir les ordures.

De plus, pourquoi faire des efforts à la chaleur renforcirait-il le système immunitaire? Si c’était le cas, les habitants de l’Afrique ou de l’Indonésie seraient pratiquement invincibles.

Rappelez-vous que la chaleur à l’intérieur du corps demeure relativement constante (environ 37 degrés Celsius), et ce peu importe la température extérieure. À partir du moment où on réalise cela, l’impact d’une pièce chauffée à 38 ou 39 degrés devient négligeable. Par conséquent, les chances que le hot yoga améliore votre peau ou votre circulation sont minces. Ce n’est pas tout : dans une petite étude sur le sujet, le hot yoga n’a même pas augmenté la fréquence cardiaque des participants par rapport au yoga traditionnel.

Bref, tout ça, c’est uniquement du marketing!!!

 

yoga_title03

Les infrarouges réchauffent la peau directement par la lumière, plutôt qu’en réchauffant l’air ambiant comme dans les saunas. Les effets de l’exposition aux infrarouges sont donc les mêmes que la chaleur en général, c’est-à-dire qu’on transpire plus.

Les amateurs des saunas infrarouges prétendent toutes sortes de bénéfices possibles, mais à ce jour rien n’a été démontré clairement. Il n’y a donc aucun avantage apparent.

Il ne semble pas y avoir de dangers importants à s’exposer aux infrarouges à l’occasion. Par contre, une exposition chronique peut accélérer le vieillissement de la peau et nuire à la vision (comme le soleil d’ailleurs, car c’est la source principale de rayons infrarouges).

 

yoga_title04

En pratiquant une activité physique sous chaleur intense, vous exigez l’effort maximal à votre corps. Si vous êtes en excellente condition physique, vous serez probablement OK.

Par contre, si vous faites partie de l’autre 95% de la population, vous devriez demander l’avis d’un médecin avant de débuter une telle activité.

Il y a des dangers réels à faire de l’activité physique sous la chaleur intense : coup de chaleur, déshydratation, difficultés à respirer, perte de conscience, etc. Il faut s’assurer de bien s’hydrater avant, durant et après l’exercice.

 

yoga_title05

Si vous voulez pratiquer le « hot yoga » parce que cela vous relaxe et/ou vous aide à réaliser les mouvements et/ou motive… GO!

Par contre, ne vous laissez pas convaincre par des supposés effets bénéfiques qui ne tiennent pas la route. Si les publicités de votre centre de yoga incluent des mots comme « toxines », « métabolisme » et « système immunitaire »… méfiez-vous!

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article