DIÈTE CÉTOGÈNE : faut lire les petites écritures !

Le gros hit de 2018, c’est la diète cétogène (« keto diet » en anglais).

Le principe : manger le plus de lipides possibles, et peu ou pas de glucides, dans le but de perdre du poids et/ou de traiter certaines maladies et/ou d’améliorer les performances intellectuelles et sportives.

On s’est tellement fait casser les oreilles avec l’industrie du céto cette année que je n’ai pas eu le choix de faire un épisode de ma série télé Les Aventures du Pharmachien sur le sujet, dont voici un court extrait :

Parce que oui, c’est bel et bien une industrie : livres, festivals, consultations, mets prêt-à-manger, suppléments alimentaires…

Il y a même un documentaire sur Netflix qui prétend que la diète cétogène pourrait guérir le cancer. Ishh.

Les adeptes du céto sont, disons, intenses. Si tu oses remettre en doute la diète, attends-toi à recevoir des insultes violentes et même des menaces.

(Par exemple, quand la nutritionniste-diététiste Cynthia Marcotte a publié une série de vidéos super intéressants, où elle essayait elle-même la diète pendant 2 semaines et donnait son point de vue professionnel, elle a reçu une vague de « reviews » de 1 étoile sur 5 sur sa page Facebook, sans raison. Assez pathétique…)

 

Juste pour être clair, je n’ai AUCUN DOUTE que la diète cétogène convienne à certaines personnes. Après tout, il y a des gens qui vivent heureux en mangeant juste des fruits, ou une diète 100% carnivore… Chacun est libre de juger la diète qui lui convient le mieux. Et il n’y a pas une diète qui convient à tout le monde…

 

 

Mais ce qui m’a beaucoup gossé depuis quelques mois, ce sont les affirmations très exagérées de la diète cétogène qu’on retrouve sur le web.

Puis l’autre jour, j’ai réalisé que j’avais tout faux.

Mon problème, c’est que je prenais les affirmations au pied de la lettre, et que je ne prenais pas le temps de lire les petites écritures en-dessous ! Regarde ici par exemple :

diète cétogène planète 2018

Quand on lit les petites écritures, tout devient beaucoup plus nuancé ! Donc j’ai pensé t’agrandir les textes en question pour que ce soit plus facile pour toi de les lire.

 

Ce mini-article n’est qu’un complément à mon épisode sur la diète cétogène, et est loin de présenter l’ensemble des informations ou de mon argumentaire.  Il ne fait que reprendre quelques grandes lignes, avec quelques ajouts un peu baveux en bonus. Donc inutile de me dire que je coupe les coins ronds, que je n’ai pas parlé de XYZ, etc. Bref, avant de songer à m’assassiner, SVP écoute mon épisode, ou encore lis certaines des références que je cite dans le premier commentaire ci-dessous.

 

 

 

diète cétogène bons gras naturels

 

diète cétogène bacon végane

 

diète cétogène gras mauvais santé cholestérol sanguin maladies du coeur

 

diète cétogène cholestérol artères athérosclérose inflammation

 

diète cétogène poids régime

 

diète cétogène épilepsie enfants

 

diète cétogène diabète renverser

 

diète cétogène cancer sclérose en plaques alzheimer

 

diète cétogène médecins

 

diète cétogène vedettes célébrités athlètes

 

diète cétogène mode de vie

 

 

On m’a souvent demandé cette année si j’étais “pour ou contre” la diète cétogène.

Mais la science, ça ne fonctionne pas comme ça. Ce n’est pas un débat d’opinions. Ce n’est pas non plus un combat d’experts, ou deux clans qui s’affrontent.

Se baser sur la science, c’est tout simplement de se demander : quelles sont les connaissances à ce sujet en ce moment, et que peut-on affirmer, ou ne pas affirmer, avec un niveau élevé de confiance.

À ce jour, on ne peut pas affirmer grand chose sur la diète cétogène en termes de bienfaits pour la santé. Et au contraire, si on se base sur l’ensemble des connaissances en nutrition, c’est une diète qui n’est probablement pas bonne pour la santé à long-terme, ou du moins pas pour la majorité de la population.

Si la littérature scientifique vient éventuellement à démontrer de façon convaincante (i.e. pas juste quelques études isolées et/ou des études mal interprétées) que la diète cétogène peut être utile pour les diabétiques de type 2 ou pour tout autre problème de santé, les sceptiques (dont je fais partie) se raviseront avec plaisir.

Et pour les insultes, la section commentaires ci-dessous est ouverte.

 

 

Encore une fois cette année, je tiens à vous remercier du plus profond du coeur pour votre intérêt envers Le Pharmachien, pour tous vos bons mots, pour vos commentaires constructifs, et pour votre patience alors que je publie moins de BDs sur le site. Je me considère extrêmement chanceux et privilégié de vous avoir comme lecteurs/trices, et auditeurs/trices.

Ce qui s’en vient pour l’an prochain !

  • Comme vous avez pu le constater, mon site est dans un état lamentable après avoir été piraté à répétion au cours des derniers mois (oui, c’est pour ça qu’il redirigeait vers du porn à l’occasion… je m’en excuse). J’ai présentement quelqu’un qui travaille sur un redesign complet du site, qui sera lancé au début 2019. J’ai hâte de vous montrer ça !
  • Au printemps, je travaillerai sur la publication de mon tome 3 et de mon livre pour enfants en Europe, de même que sur la réédition des tomes 1 et 2 ! Désolé si ça a pris si longtemps !!! J’envisage aussi une tournée de conférences en France à l’automne; détails à venir.
  • La série télé Les Aventures du Pharmachien sera-t-elle renouvelée pour une saison 4 ? Je ne sais pas, mais je l’espère vraiment ! J’ai immensément de plaisir à la faire et elle connaît un succès absolument inattendu, donc je serais honoré et super motivé à continuer. D’ailleurs, j’ai déjà proposé 13 nouveaux sujets à ICI Explora… dont 2 sujets qui me font tellement peur que je m’étais promis de ne jamais en parler… à suivre !
  • Je continue de faire le tour du Québec en conférences ! Je vais un peu partout, donc on aura plein d’occasions de se croiser. Une tournée du Saguenay-Lac-St-Jean est prévue entre autres en mai 2019.
  • J’ai quelques BDs en préparation pour les site web. Elles prennent beaucoup de temps car des spécialistes s’impliquent dans leur création et révision.
  • Et bien sûr, je continue à participer aux différents Salons du livre pour mon livre LE PETIT GARÇON QUI POSAIT TROP DE QUESTIONS !

Joyeuses Fêtes à tous et à toutes !!!

On se revoit en 2019 🙂

 

Partager cet article

 

Les arguments santé qui n’avaient pas d’allure en 2017

arguments2017-header-v2

Dans mon nouveau livre publié le mois dernier, intitulé “La bible des arguments qui n’ont pas d’allure“, je propose une méthode pour t’immuniser contre les faux débats et les arguments bidons, sans aucune connaissance scientifique requise.arg-livreCette méthode implique de reconnaître certains types d’arguments douteux qui reviennent souvent en matière de santé et qui sonnent l’alerte de la niaiserie.

Donc pour ma rétrospective de l’année (comme j’ai fait en 2014 et 2015), j’ai pensé faire le tour de quelques événements sur la santé qui ont attiré mon attention, et de noter les arguments louches qu’ils ont fait ressortir.

 

 

La science frauduleuse

En 2017, on a parlé plus que jamais de la fraude scientifique. Autrement dit, des chercheurs qui publient de faux résultats, ou encore qui publient dans de faux journaux et congrès scientifiques. C’est un problème majeur en ce moment et ça nécessite des actions urgentes pour prévenir et faire cesser de telles pratiques.

Voici la réaction qu’une personne rationnelle devrait avoir face à la situation :

sci-grave

Mais voici la réaction que plusieurs ont eue à la place :

sci-capote

C’est plate, car comme scientifique, ça devient de plus en plus difficile de se prononcer sur quoi que ce soit sans se faire reprocher notre background. Du style :

sci-organig-v2

C’est ce qu’on appelle une…

arg-hominempaille

Comme pharmacien, je vis ça quotidiennement, pis c’est gossant en maudit.

sci-pilule

 

 

 

« On naît tous bio »

Cette année, j’ai vu cette pub sur la rue au moins 273 fois :

img-tousbio

Il y a un côté de moi qui admire cette pub, parce que considérant tout le jugement injustifié (lire : bitchage) infligé aux femmes qui allaitent en public, on a besoin d’en voir le plus possible.

Mais de l’autre côté, c’est aussi de l’…

arg-ambiguite

Je ne comprends pas ce que le slogan veut dire. Parce que si je remplace “bio” par sa définition, ça donne ça :

bio-def

Des bébés certifiés ? J’en doute.

Mais bon, comme preuve de ma bonne foi, je vais appliquer le principe de la charité et reformuler leur message de la meilleure façon que je puisse imaginer : je présume que ce qu’ils veulent dire ici, c’est qu’à sa naissance, un bébé n’a pas encore été exposé à des pesticides de synthèse potentiellement toxiques.

Le bug, c’est que si des pesticides toxiques sont aussi omniprésents qu’on nous dit, même dans l’eau potable, alors un bébé est bel et bien exposé avant et après sa naissance, et n’est donc pas plus “bio” que sa mère. Et ce, même si la mère mange bio.

Cette pub vise à faire réagir (et ça marche), mais au final, c’est à mon avis une mauvaise analogie.

arg-analogie-v2

À la limite, en me basant sur l’idée que la fécondation humaine implique une recombinaison du matériel génétique des deux parents, je pourrais partir ma propre pub (pas plus claire) qui dirait :

bio-ogm

 

 

 

Le glyphosate « inoffensif »

gly-web

Il y a beaucoup de discussions en ce moment (avec raison) à propos de la sûreté du glyphosate (RoundUp), un pesticide utilisé très abondamment en agriculture et classé comme probablement cancérigène” par l’OMS.

En fin d’année, la chicane a pogné lorsque le média international Reuters a relevé des indices indiquant que l’OMS n’aurait volontairement pas tenu compte d’importantes données scientifiques qui suggèrent, au contraire, que le glyphosate ne serait pas cancérigène, comme le suggèrent de nombreuses autres méta-analyses et revues systématiques de la littérature sur le sujet.

(Mais peu importe, mon point n’est pas ici de défendre le glyphosate ou même de discuter de sa sûreté; je laisse ça aux chercheurs spécialisés dans ce domaine. Perso, je juge qu’on a un besoin pressant de lois pour une gestion intégrée des pesticides.)

Malheureusement, cette nouvelle ne semble pas avoir fait l’affaire de certains groupes environnementaux. Lorsque des gens ont commencé à partager ces articles sur les réseaux sociaux, l’un de ces groupes a jugé bon d’émettre l’avertissement suivant :

img-glyphosate

Mmm… je sais pas pour vous, mais pour moi, c’est un bel exemple de :

arg-dilemme

Qui a prétendu que le glyphosate était « inoffensif » ? Réponse : personne.

Le glyphosate pourrait très bien être non-cancérigène ET causer d’autres types de dommages, autant sur la santé humaine que sur l’environnement. Après tout, pourquoi le glyphosate devrait-il être 100% bon ou 100% mauvais ?

Bref, bloquer des utilisateurs parce qu’ils amènent des points intéressants (et rassurants) sur la sûreté du glyphosate relève plus de la censure idéologique que d’une mesure pour réduire la « désinformation ».

 

 

 

Les noyaux du peuple Hunza

As-tu déjà mangé des noyaux d’abricot amer ? Ça ressemble à des amandes et il paraît que c’est ben bon… En tous cas, c’est une collation qui était apparemment populaire en 2017.

Mais selon des fabricants, c’est aussi un remède ancestral miracle, car ces noyaux contiennent un ingrédient fantastique appelé « amygdaline » ! Regarde ça :

abr-sac

Médecine antique ? Utilisés pendant des siècles ? Peuple légendaire ? On est en présence d’un…

arg-tradition

Ce qui se faisait autrefois n’était pas forcément bon. Dans le temps, les connaissances scientifiques étaient quasi-inexistantes, donc pas mal tous les remèdes (même ceux proposés en médecine) étaient du gros n’importe quoi.

abr-shaman-v2

D’ailleurs, personne ne semble avoir averti le peuple Hunza que l’amygdaline se transforme en cyanure, un poison extrêmement puissant, dans le corps humain. D’ailleurs, des cas d’intoxication au cyanure ont été rapportées chez des mangeux de noyaux d’abricot amer. Bref, même si le risque est probablement faible, c’est vraiment pas une collation à recommander.

Faut croire que la longévité de ce peuple légendaire doit avoir d’autres explications… Oups, en fait cette histoire de santé incroyable semble être de la pure fiction.

 

 

 

 

Les diététistes et leurs amis les astrologues

En septembre 2017, la publication de l’étude PURE a fait pas mal jaser. En gros, cette étude a exploré les liens entre la consommation de sucre, de gras et la santé. Pour plus de détails, lire ce texte qui résume dans un langage simple les grandes lignes et limites de l’étude.

Malheureusement, l’étude a été interprétée tout croche dans certains médias. On a pu entendre, par exemple, qu’une diète à base de gras de bacon serait bonne pour la santé. Et que le sucre est le grand coupable pour tous nos problèmes. Ce qu’on comprenait en gros :

 

lchf-aliments

 

As-tu l’impression que ces catégories sont, genre, pas mal simplistes ? Et que de mettre sur un pied d’égalité les fruits et les desserts, ou le bacon et l’huile d’olive, est étrange ? Et que tout mettre sur le dos du sucre semble abusif ?

Normal : c’est ce qu’on appelle le…

arg-unique

 

Voyant ça, un groupe de diététistes a écrit une lettre ouverte pour rétablir certains faits. Leur lettre est nuancée, prudente, pleine de bon sens. Elle rappelle qu’aucun aliment (ou groupe d’aliments) à lui seul ne peut être blâmé en lien avec la santé. Et elle invite simplement le public à se méfier des promesses irréalistes de certains régimes.

C’est ici que l’histoire prend une tournure vraiment weird.

L’affaire a dégénéré vers des propos où la compétence des diététistes en matière d’alimentation a été remise en doute. Dans un moment incroyablement bizarre, un animateur de radio a même comparé les diététistes aux astrologues

arg-insulte-v2

 

Puis un groupe de professionnels de la santé, principalement des médecins, ont écrit eux aussi une lettre ouverte pour « dénoncer » les propos des diététistes. Voici quelques-uns de leurs arguments :

lchf-arguments

Or, les diététistes n’ont jamais dit le contraire de tout ça. En fait, ils disent exactement la même chose, mais leurs propos ont été pris hors contexte et sursimplifiés pour donner l’impression qu’ils sont dans le champ. C’est ce qu’on appelle faire un…

arg-paille

En fait, c’est à se demander si les médecins en question ont pris la peine de lire la lettre des diététistes avant de leur répondre.

C’est dommage, car tout ça n’aide personne. Ça a des allures de guéguerre d’égo et ça donne l’impression au grand public que les spécialistes de la santé ne s’entendent même pas entre eux, et donc qu’aucun n’est vraiment fiable.

 

lchf-geguerre-v2

P.S. Si les médecins de la 2e lettre ne voulaient pas donner cette impression, je les invite à s’exprimer différemment la prochaine fois et à réviser leurs arguments.

P.P.S. Pour plus d’infos sur toute la question du gras vs sucre, voici d’excellents textes de vulgarisation sur le sujet :

 

 

 

Un médecin défend Gwyneth

Cette année, la compagnie GOOP de Gwyneth Paltrow a mis sur sa boutique en ligne un oeuf de jade à insérer dans le vagin.

goop-oeuf2

Pourquoi faire une chose pareille ? Parce que selon eux, ça…

  • stimule l’énergie sexuelle;
  • libère les voies du chi dans le corps;
  • intensifie la féminité;
  • revigore la force vitale;
  • se connecte au chakra du coeur pour optimiser l’amour propre et le bien-être.

Ce type d’oeuf a même donné naissance à un nouveau sport : l’haltérophilie vaginale (vaginal weightlifting).

Une obstétricienne, Dre Jen Gunter, a jugé bon d’aviser GOOP et Gwyneth qu’utiliser cet oeuf hautement féminin est vraiment une mauvaise idée. Non seulement il y a risque d’infection (car l’oeuf est percé dans le centre), mais c’est aussi une utilisation abusive des exercices de Kegel qui risque plus de nuire que d’aider.

En réponse, GOOP a utilisé comme porte-parole un autre médecin, Dr Steven Gundry. Voici ses arguments principaux :

 

goop-gundry

… et ainsi de suite dans un texte interminable de 1300 mots où il émetgoop-zero

arguments. Jamais il ne répond aux mises en garde de Dre Gunter à propos de l’oeuf. En fait, il ne parle à aucun moment de l’oeuf !!!

Tout ce qu’il fait, c’est citer son C.V. sur un ton condescendant. Comme si aucun argument n’était nécessaire, car ses qualifications parlent d’elles-mêmes.

Faire ça, ça s’appelle un…

arg-autorite

Qu’est-ce qu’on s’en fout de ses positions académiques, de ses articles et de ses congrès si ce qu’il dit n’a aucun maudit bon sens ?! Malheureusement, même les professionnels de la santé et les scientifiques peuvent tomber dans la bullshit. Et ils sont nombreux à le faire.

C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais se fier sur ce qu’un (1) expert dit, mais plutôt se demander :

goop-ensemble

(Ça inclut moi, en passant. Quand j’entends “Le Pharmachien l’a dit faque ça doit être vrai”, ça me donne envie de me tapper la tête sur les murs).

 

Sur ce, je te souhaite de très Joyeuses Fêtes et de survivre aux arguments qui n’ont pas d’allure pendant le réveillon.

On se revoit en 2018 avec plein de nouveau stock !

(dont un projet assez inattendu)

P.S. La chaîne ICI Explora est débrouillée pour tous jusqu’au 12 janvier 2018, ce qui te permet d’écouter Les Aventures du Pharmachien pendant ce temps !

 

arg-autres-v2

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

5 mauvais conseils sur le SUCRE

5 mauvais conseils sur le sucre (header)

C’est ma troisième BD sur le sucre. Faut croire que j’aime le sujet !

La première parlait du faux sucre (édulcorants). L’autre parlait de l’effet (ou plutôt non-effet) du sucre sur le comportement des enfants.

Ce qui m’a motivé à en écrire une autre, c’est que je viens de terminer la lecture de l’excellent livre de la nutritionniste-diététiste Catherine Lefebvre, intitulé « Sucre : vérités et conséquences », que je te recommande fortement d’ailleurs.

livre_Catherine

Je sais pas pourquoi, mais c’est un livre qui m’a mis en beau maudit. Contre l’industrie alimentaire, principalement.

J’ai donc combiné ma colère avec le fait que je déteste la mode actuelle des jus, ce qui a donné cette courte BD, composée dans le style minimaliste qui caractérisait ce que je faisais au début du site. Nostalgie en bonus.

Note : Évidemment, la BD ne couvre pas tout ce qu’il y aurait à dire sur le sucre; j’ai simplement sélectionné 5 points que je trouve particulièrement marquants. Pour tout le reste, lis le livre de Catherine !

 

5 mauvais conseils sur le sucre (titre)

 

Fais attention aux fruits c'est plein de sucre

Les jus donnent du sucre libre sous forme de fructose

 

 

Choisis bien ton sucre

Aucun sucre libre n'est vraiment meilleur qu'un autre

 

 

Fais juste couper le dessert

Le sucre ajouté dans les aliments transformés c'est du sucre caché

 

 

 

Le sucre ne cause pas le diabète 2

big-sugar-08_04

 

 

C'est le gras qu'il faut couper

L'industrie du sucre

L'industrie du sucre (suite)

 

 

Conclusion food porn et limite de sucre par jour

 

Boissons sucrées en pharmacie

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

La cure de jus honnête du Pharmachien

Cure de jus Pharmachien

La cure de jus honnête du Pharmachien

Ça te tente tu de JUICER ? Ça tombe bien : je pars ma propre cure de jus !!!

Ces cures sont ultra-populaires et giga-chères, alors je me suis dit qu’il y a du gros argent à faire avec ça.

Par contre, j’ai voulu créer quelque chose qui n’existe pas : une cure de jus honnête quant aux affirmations qu’elle fait à propos de la santé. Les cures de jus populaires parlent toutes de leur pouvoir détoxifiant, alcalinisant, anti-cancer… mais les gens qui les vendent ne comprennent visiblement rien à (ou exagèrent volontairement) ce que dit vraiment la science.

J’ai donc pris les descriptions de différentes cures de jus trouvées sur le web (barrées en rouge), puis je les ai modifiées à ma façon pour les rendre plus réalistes sur ce que disent vraiment les études scientifiques.

En bonus, dans ma cure, il n’est pas question de boire juste du jus pendant plusieurs jours : tu peux simplement en boire un de temps en temps, quand ça te tente, à travers une alimentation normale. Pas mal plus pratique, non ?

Prépare-toi pour un party de curcuma, de gingembre, de chlorophylle et de charbon activé !

cure de jus 00cacao gingembre cayenne coriandrebetterave curcuma chlorophyllecarotte pomme citron ananas bromélinethé matcha charbon activéAvant et pendant la cure de jusActivité physique et après la cure de jus

  

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Mise à jour sur la mode SANS GLUTEN

gluten_header-new

*** NOTE *** : Cette BD est une nouvelle version de celle publiée originalement en 2014, mise à jour en février 2017.

Après les toxines, les vaccins et le lait, je suis maintenant prêt à affronter un autre adversaire de taille : le gluten.

Ou plutôt « l’absence » de gluten, car beaucoup de gens semblent croire que c’est une bonne idée de l’éliminer de leur alimentation. Et à vrai dire, pour certaines personnes, éviter le gluten est une nécessité, surtout celles qui souffrent de la maladie coeliaque.

Puisque la maladie coeliaque est fortement sous-diagnostiquée, ça serait cool d’en entendre parler davantage… mais ce qu’on entend plutôt de nos jours, c’est ce genre de trucs :

  • Le gluten est une toxine inutile
  • Manger sans gluten est meilleur pour la santé
  • Manger sans gluten fait perdre du poids
  • Le gluten cause des troubles digestifs chez tout le monde
  • Le blé contient plus de gluten depuis qu’il a été génétiquement modifié par Monsanto
  • Manger sans gluten est facile

Or, toutes ces affirmations sont FAUSSES.

Et ça c’est rien, on entend des choses encore plus exagérées. Comme ce commentaire absolument priceless (recueilli ici) :

ble-weapon-600

 

As-tu envie d’en entendre plus au sujet du gluten ? Ça tombe bien, j’ai fait une bande dessinée qui contredit chacune des phrases ci-dessus ! Quelle coïncidence.

Un énorme merci à la diététiste Sarah Le, qui m’a aidé à créer et réviser la version originale de cette BD. Merci également aux chercheurs Pierre Gélinas et Valérie Marcil, avec qui j’ai eu la chance de m’entretenir dans le cadre de l’épisode sur le gluten de ma série télé, ce qui m’a amené à mettre à jour le contenu de cette BD en février 2017.

gluten_warning

Si tu as coupé le gluten pour une raison ou une autre et tu juges que ta santé s’en porte mieux, c’est super ! Je n’ai pas l’intention de te faire changer d’idée; après tout, c’est toi qui connaît ton corps.

La BD s’adresse donc à la grande majorité de personnes qui se demandent : « WTF, c’est quoi cette histoire de gluten qui fait capoter tout le monde ?! ».

 

gluten00-new

 

gluten01-new

 

 

gluten02a-new gluten02b-new

 

 

gluten03-new-01

 

 

gluten04a-new-01
gluten04b-new-01
gluten04c-new

 

 

gluten05_03-new

 

 

gluten06a-new gluten06b-new

 

 

gluten07-new-01

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Le sucre rend-il les enfants hyperactifs ?

sucre_header

Tes enfants sont-ils en train de virer fous à cause de tous les popsicles et de la crème glacée qui leur tombe sous la main cet été ?

Deviennent-ils des bêtes déchaînées à l’Halloween ?

Veulent-ils s’entretuer pour le premier morceau de gâteau dans les fêtes d’anniversaire ?

C’est la faute du sucre, c’est clair.

J’ai déjà parlé du sucre et vous savez déjà que j’ai une relation compliquée avec ce dernier. D’ailleurs, nous en consommons beaucoup trop et il est coupable de bien des choses dans notre société…

… mais pas de rendre les enfants turbulents ou hyperactifs.

Ne me crois pas sur parole : lis la BD ci-dessous pour t’en convaincre.

Note : Je sais que beaucoup de gens attendent impatiemment que je publie une BD sur le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH), car c’est la demande #1 qu’on me fait… mais ce n’est pas celle-ci. Ça viendra, promis !

Mes voisins quand j'étais jeuneMes voisins quand j'étais jeune (la suite)Diète FeingoldSituations perturbantes et enfants hyperactifsUn peu de psychologie infantileConclusion

 Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Ma relation amour-haine avec les édulcorants

edulcorants_header

Je m’étais promis de prendre une pause de sujets controversés pour un certain temps après mon infographique sur les vaccins, mais il semble que mon cerveau entretient des désirs masochistes secrets. Je vais donc vous parler des édulcorants…. mais à ma façon.

Bien qu’on parle souvent de «  faux sucre » sans faire de distinctions, il y en a des dizaines de sortes différentes : aspartame, cyclamate, saccharine, acesulfame-potassium, sucralose, stevia, sucres-alcools, nectar d’agave, sirop de maïs à haute teneur en fructose… Bref, il y en a pour tous les goûts.

Cette bande dessinée (comme tout ce que je fais sur ce blog d’ailleurs) ne se veut ni une revue de littérature en règle à propos des édulcorants ni une analyse très scientifique de ces derniers. Si tu aimerais en apprendre davantage à leur sujet après avoir lu ma BD, je t’invite à consulter des sources plus exhaustives telles que :

  • Extenso : ici, ici, ici et ici
  • Santé Canada : ici
  • Excellent article sur l’aspartame ici (en anglais)
  • Il y a des traces d’édulcorants dans nos lacs et rivières, à lire ici (en anglais)

Non, mon but est plutôt de partager avec toi mon expérience personnelle avec les édulcorants et mon changement d’attitude face à ces derniers au cours des dernières années. Aussi, de fournir un point de vue nuancé sur le sujet, ce qui est malheureusement difficile à trouver de nos jours.

 

 Sirop de maïs à haute teneur en fructose dans mon yogourtSirop de maïs à haute teneur en fructose et gâteau au chocolat sans caloriesMa passion pour le cola diète qui contient de l'aspartame et de l'acésulfame-potassiumLes vieux édulcorants : aspartame , sucralose , cyalamate , saccharine , acésulfame-potassium

Les édulcorants causent le cancer selon des études chez le rat mais c'est moins clair chez l'humainQuestion existentielle : pourquoi je consomme des édulcorants

Mes papiles gustatives n'aiment plus le sucre et je parle du stéviaSucres-alcools (ex. xylitol, erythritol, sorbitol) et nectar d'agave

L'âge de la sagesse et ma fausse idole

 

 

Réflexions finales sur les édulcorants

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

5 raisons de ne PAS prendre de suppléments protéinés

header_proteines

Les protéines sont essentielles pour tous. Les sportifs doivent absolument en consommer une quantité suffisante. Mais est-il nécessaire de prendre des suppléments?

L’une des raisons expliquant la popularité de ces produits est l’existence de standards irréalistes de perfection et de beauté suggérés dans les médias et qui, nous le savons maintenant, sont aussi pires chez les hommes que chez les femmes.

Les boutiques qui vendent ces produits n’aident pas à améliorer la situation et leur personnel ne connaît souvent rien en nutrition. D’ailleurs, si vous portez attention, vous remarquerez que ces boutiques ont une ressemblance frappante avec les magasins de produits naturels nouvel-âge…

Les suppléments protéinés, c’est un sujet qui me rejoint, car j’en ai pris par le passé… jusqu’à ce que je réalise que ce n’était pas aussi utile que je le croyais. Mon but n’est donc pas de vous dire de ne PAS en prendre, mais surtout de vous dire de ne PAS en prendre pour les mauvaises raisons.

Voici un infographique à ce propos, prouvant encore une fois que j’ai une fixation avec le chiffre « 5 ».

Le Nutritionniste Urbain

Je tiens à remercier sincèrement Bernard Lavallée, nutrionniste et auteur de l’excellent site web Le Nutritionniste Urbain, pour avoir révisé l’information nutritionnelle dans cet infographique, de même que pour m’avoir suggéré de nombreuses réorganisations / reformulations dans le texte, que j’ai utilisées intégralement. Aucun doute, c’est un vrai pro !

* Note préalable: L’information ci-dessous s’adresse principalement à monsieur-madame-tout-le-monde (comme moi), pas aux sportifs de haut niveau ou aux “bodybuilders”, qui peuvent avoir des besoins plus élevés qui ne sont pas nécessairement comblés par l’alimentation seulement.

 

5 raisons de ne pas prendre de suppléments protéinés (0)

Tu consommes probablement déjà toutes les protéines dont tu as besoinLes suppléments protéinés ne te feront pas apparaître de muscles par magieLe boost d'énergie que tu recherches ... vient-il vraiment des protéines ?La plupart des produits en vente sont bourrés de caloriesLe marketing des suppléments protéinés est complètement ridicule

Le Le marketing des suppléments protéinés est complètement ridicule (suite) et conclusion

 

* Références: Voici les liens vers deux références que j’ai utilisées pour la préparation de cet infographique; toutes deux proviennent d’Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal (Référence 1, Référence 2). Je vous invite également à consulter le site web d’ÉquiLibre, un organisme québécois à but non-lucratif qui vise à prévenir et à diminuer les problèmes reliés au poids et à l’image corporelle.

 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

L’histoire de ma première carie … à 31 ans

Après toute une vie (…) passée avec une dentition parfaite, voilà que j’apprends un bon matin que j’ai ma première carie. À 31 ans.

Vous avez vu dans ma bande dessinée sur mon séjour à l’urgence que je suis pas mal moumoune… eh bien ça continue! Comme plusieurs d’entre vous, l’idée qu’on veuille jouer dans mes dents avec des outils chirurgicaux me terrifie. C’est donc avec beaucoup d’appréhension que je me suis présenté à mon rendez-vous pour la réparation de ma carie (« plombage »).

Mais au lieu d’un souvenir traumatisant, j’ai eu droit à une expérience plutôt enrichissante! Cela m’a donné envie de me documenter davantage sur le monde fascinant de la dentisterie, ce qui a donné naissance à cette bande dessinée / infographique.

Pour la préparation de cette capsule, j’ai eu la chance de travailler en collaboration avec deux dentistes et une hygiéniste dentaire formidables de qui j’ai beaucoup appris! Vous trouverez leurs noms plus bas. D’ici là, bonne lecture!

Mon enfance sans caries et l'anatomie d'une dent

Streptococcus mutans, la principale bactérie responsable des cariesTraitement de canal et pourquoi traiter une carieRéparation d'une carie ( plombage ) et matériaux ( amalgame , composite , porcelaine , or )Brossage , soie dentaire , rince-bouche , fluor et hygiène dentaire chez les enfantsAustralopithèque et ses caries

 

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier sincèrement les 3 professionnels suivants qui m’ont volontairement proposé leur aide sur Facebook dans le but de réviser, corriger et améliorer la bande dessinée. Ils m’ont donné beaucoup plus d’information que ce que je leur demandais, ont répondu très rapidement à mes questions et se sont avérés vraiment super sympathiques! Un ÉNORME merci à vous trois!!!

Antoine Bui, dentiste
Centre de médecine dentaire Beaubien
4470, rue Beaubien E, Bureau 105
Montréal QC H1T 3Y8
514.254.2488
info@cmdbeaubien.com
 
Sandrine Boucher, hygiéniste dentaire
Centre de santé dentaire Candiac
210, boulevard Jean-Leman bureau 210
Candiac, QC J5R 6E6
450.907.3335
www.dentistecandiac.com
 
Corinne D’Anjou, dentiste
Centre de santé dentaire Candiac
210, boulevard Jean-Leman bureau 210
Candiac, QC J5R 6E6
450.907.3335
www.dentistecandiac.com

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article