Tag Archives: rhume

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Une des questions qu’on me pose le plus souvent est : trouves-tu qu’il se prescrit trop de médicaments ?

Et ma réponse est toujours la même : je trouve qu’il se prescrit trop de médicaments pour les mauvaises raisons et pas assez de médicaments pour les bonnes raisons.

Un des médicaments qu’on utilise beaucoup trop pour de mauvaises raisons, ce sont les antibiotiques. En fait, les antibiotiques sont tellement mal utilisés que c’est à se demander si quiconque a la moindre idée de ce à quoi ils devraient servir.

C’est pas juste moi qui le dis : toutes les autorités mondiales de la santé sont sur alerte rouge et décrivent la surutilisation des antibiotiques comme l’une des plus grandes menaces pour le futur de l’humanité. Si ça continue comme ça, plus aucun antibiotique ne sera efficace et la planète sera envahie par des bactéries résistantes, pratiquement invincibles aux traitements habituels.

… ouin, ça sonne vraiment négatif mon affaire. En fait, je me déprime moi-même.

Oublie tout ça. Je vais plutôt te raconter une histoire de superhéros vu que tout le monde trippe là-dessus en ce moment.

 

antibiotiques00

 

antibiotiques01

antibiotiques02

antibiotiques03

antibiotiques04

antibiotiques05_01

antibiotiques06

antibiotiques07 antibiotiques08

 

antibiotiques09

 

antibiotiques10_01

 

Pour ceux et celles qui n’aiment pas les métaphores, voici quelques explications plates :

  • Les superpouvoirs, c’est les antibiotiques.
  • Les superhéros, c’est les médecins ou tout autre professionnel de la santé humaine ou animale qui utilise des antibiotiques.
  • Les mutants, c’est les bactéries.
  • Le mutant résistant, c’est une bactérie résistante aux antibiotiques. Par exemple, le SARM, certaines souches de gonorrhée et les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes.
  • Les situations banales, comme le char qui part pas, c’est les virus qui causent des infections mineures (ex. sinusite, bronchite, otite).
  • La convention supernotariée, c’est les lignes directrices médicales et la littérature scientifique sur l’utilisation des antibiotiques.
  • Le Clan Bahamuth, c’est l’industrie pharmaceutique.
  • Quand Ifrit brûle le troupeau de vache pour tuer un mutant, c’est l’équivalent de l’utilisation de masse des antibiotiques à des fins de prévention de infections chez les animaux d’élevage. C’est l’une des plus grandes sources de résistance bactérienne et il faut que ça cesse au plus vite.
  • Toujours dans l’exemple d’Ifrit, c’est aussi l’équivalent d’utiliser un antibiotique à large spectre, qui tue plein de sortes de bactéries, alors qu’on pourrait en choisir un plus spécifique quand on sait de quelle bactérie il s’agit.
  • Quand Ramuh démolit la maison au cas où elle contiendrait un mutant, c’est l’équivalent d’un médecin qui prescrit un antibiotique pour une infection probablement causée par un virus, en se disant que c’est au cas où il y aurait une bactérie.
  • Certaines garderies/CPE refusent les enfants malades qui ne reçoivent pas de traitement antibiotique, même pour une conjonctivite. C’est n’importe quoi. Si tu as eu la confirmation que l’infection est virale, tiens tête à la garderie. Remarque par contre que certaines infections exigent de garder l’enfant à la maison (voir les références ci-dessous).
  • Tout comme dans le cas des superpouvoirs, les bactéries ne deviennent pas résistantes aux antibiotiques. Par le fruit du hasard, des bactéries résistantes apparaissent et l’utilisation abusive des antibiotiques leur laisse le champ libre pour proliférer.
  • Certaines bactéries résistantes ont la capacité de transférer leur matériel génétique à d’autres bactéries, ce qui les rend
    résistantes elles aussi.
  • Contrairement à la croyance populaire, les humains ne deviennent pas résistants aux antibiotiques à force d’y être exposés.
    Par contre, la prise d’antibiotiques peut favoriser le développement d’infections plus graves comme celle à C. Difficile.
  • Quand les antibiotiques ne sont pas donnés à des doses assez fortes, ça favorise le phénomène de résistance, car les bactéries les plus fortes arrivent à survivre.
  • La madame qui veut garder un mutant pour qu’il joue avec ses chats, c’est le patient qui prend l’antibiotique seulement à moitié, puis qui l’arrête parce qu’il se sent mieux. Ou encore, c’est le patient qui prend l’antibiotique de sa femme parce qu’il pense qu’il a la même infection qu’elle. Ce sont des habitudes à éviter à tout prix car elles favorisent le phénomène de résistance.
  • À noter que rien de tout ça ne s’applique à Wolverine vu qu’il a un système immunitaire invincible.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Spécial rhume : Top 10 des remèdes inutiles (et leurs alternatives)

rhume_header_FB_600

Peux-tu croire que je n’ai jamais fait de BD sur le rhume ? Moi non plus.

Ben à vrai dire, j’en ai fait une sur la différence entre le rhume et la grippe (attention : dessins laites), puis une autre sur le marketing douteux des médicaments en vente libre.

Mais jamais “seulement” sur le rhume et la panoplie de remèdes ésotériques proposés pour le prévenir et le guérir. Alors voilà.

Cette BD est vraiment longue, mais j’ai deux bonnes raisons: 1) il y a des tonnes de choses à dire; et 2) je n’ai pas été capable de publier beaucoup sur le site récemment, alors je compense par culpabilité.

Ah et toutes les références sont citées dans le premier commentaire sous la BD, au cas où tu voudrais m’obstiner.

Voici les 10 remèdes que j’ai analysés pour toi :

  • Le Vicks sous les pieds
  • Le bol d’eau chaude qui sent fort
  • Le concours de brûlage de yeule
  • Suer le virus
  • La mouche de moutarde sur le chest
  • Les casse-grippes
  • Te mettre quelque chose dans le derrière
  • La soupe poulet et nouilles
  • Le sirop contre la toux
  • Les antibiotiques

N’hésite pas à rire de chacun d’eux. Ils le méritent.

 

 rhume00

 

rhume01a rhume01b

 

 

 

rhume02a rhume02b

 

 

 

rhume03a rhume03b rhume03c

 

 

 

rhume04

 

 

 

rhume05a rhume05b

 

 

 

rhume06a

rhume06b

 

 

 

rhume07a

rhume07b

 

 

 

rhume08a rhume08b

 

 

 

rhume09a rhume09b

 

 

 

rhume10a rhume10b

 

 

 

rhume11 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels

produits_naturels_header

Si tu lis souvent mes BD, tu sais que je suis très critique du marketing des médicaments en vente libre et des pratiques douteuses de l’industrie pharmaceutique. Et que j’ai honte que les pharmacies vendent de l’homéopathie

Jusqu’à maintenant, j’ai publié plusieurs BD plutôt positives sur les produits naturels (dont les probiotiques et l’huile d’émeu) et d’autres plus critiques (comme les capsules de gélatine et les suppléments protéinés), mais je n’ai jamais parlé d’eux dans leur ensemble. Ben c’est là que ça se passe. 

Dans les produits de santé naturels (PSN), on retrouve entre autres les vitamines, les minéraux et les plantes médicinales. Plusieurs d’entre eux sont indispensables, par exemple le calcium et vitamine D pour la santé osseuse ou encore l’acide folique durant la grossesse. Il y en a aussi plusieurs que je recommande occasionnellement comme pharmacien; je pense entre autres au séné, à la mélatonine et au gingembre. 

Malheureusement, l’énorme marché des PSN est peu encadré, réglementé de façon inadéquate par le gouvernement et rempli d’affirmations pseudoscientifiques absurdes. En plus, c’est le paradis du marketing douteux (encore pire que celui des médicaments). 

Plus spécifiquement, voici 10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels. 

Note 1 : Comme d’habitude, je ne nommerai aucun produit, marque ou fabricant spécifique.

Note 2 : Je parlerai très peu de produits homéopathiques dans cette BD, car ce ne sont PAS des produits naturels (à moins que tu considères que l’eau et le sucre se qualifient comme produits naturels). Mais ce n’est que partie remise.

 produits_naturels_01

 

 

produits_naturels_02

 

 

produits_naturels_03aproduits_naturels_03b

 

 

produits_naturels_04

 

 

produits_naturels_05aproduits_naturels_05bproduits_naturels_05c

 

 

produits_naturels_06aproduits_naturels_06b

 

 

produits_naturels_07

 

 

produits_naturels_08

 

 

produits_naturels_09

 

 

produits_naturels_10aproduits_naturels_10b

 

 

produits_naturels_11_01

 

RÉPONSES AU QUIZ DES TABLETTES DE PHARMACIES

  • PSN : Travelan, Antistax, Cold-FX, MidNite, Helixia, Arnica, Genacol, Arthri-Flex
  • Homéopathie : sirops Hyland’s et Similasan

RÉFÉRENCES

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Capsule “Prouvé ou pas prouvé?” à Salut Bonjour

2014.03.01 SB

Petite capsule à Salut Bonjour Week-End, intitulée affectueusement “Prouvé ou pas prouvé?”.

http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/chroniques/sbwe/sante/210021/trois-idees-tres-populaires-mais-sont-elles-prouvees-ou-pas

En ce qui concerne le jus de canneberge, voici l’analyse de 2012 que j’ai mentionnée à propos de la prévention des infections urinaires: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23076891

J’aimerais aussi ajouter qu’attraper le rhume ne signifie pas que ton système immunitaire est affaibli. Prendre des vitamines n’empêchera aucunement le virus de t’infecter!

Au sujet de la glucosamine, il est important de consulter un médecin afin de connaître la raison des douleurs aux genoux (i.e. savoir si c’est de l’arthrose ou pas), puis de demander l’avis d’un(e) pharmacien(ne) avant débuter la glucosamine. Aussi, les personnes allergiques aux crustacés devraient s’abstenir car la glucosamine commerciale provient généralement des coquillages.

J’ai également glissé un mot rapide sur les poux, ainsi que sur la pénurie de médicaments (rupture de stocks) au Québec et au Canada.

Merci à l’équipe de Salut Bonjour Week-End pour m’avoir invité et pour votre accueil très chaleureux!

« Je suis allergique à… » : des mots dangereux qui ne veulent souvent rien dire

allergique_header

Ahhh les allergies… si menaçantes mais ô combien incomprises!

Les médecins, pharmacien(ne)s et infirmiers(ères) que vous rencontrez ont tellement PEUR des allergies qu’ils n’hésiteront pas un instant à changer complètement leurs interventions en fonction de ce que vous déclarez. En aucun cas ils ne voudraient risquer de provoquer un choc anaphylactique (la pire réaction allergique possible).

C’est bien, non?

Oui, mais seulement si ce sont de vraies allergies.

En effet, dans la grande majorité des cas où une personne se dit « allergique », l’information est ridiculement insuffisante pour savoir s’il s’agit bel et bien d’une allergie ou plutôt d’un autre type de réaction. Voici ce que je conclus en fonction de ma pratique personnelle :

allergique_graph

Résultat : vous vous retrouvez…

ÉTIQUETÉ À VIE COMME « ALLERGIQUE »

… et cela aura des conséquences majeures sur les traitements que vous recevrez.

J’ai donc cru bon de vous donner quelques exemples de situations qui sont bel et bien des allergies, et d’autres qui n’ont absolument rien à voir avec ça.

 

Allergique et allergies 00Rougeurs, difficultés à respirer , diarrhéeCrevettes , allergies saisonnières , rhumeBlé , gluten , animaux

allergique_conclu_01

  • Dites-le à vos professionnels de la santé!!! Répétez-le ad nauseam. Votre vie en dépend.
  • Portez un bracelet qui mentionne votre allergie et/ou gardez dans votre portefeuille une liste de vos allergies.
  • Ayez toujours sur vous un Épipen (injection d’adrénaline) et assurez-vous qu’il n’est pas expiré!

allergique_conclu_02

  • Plutôt que de vous déclarer « allergique », discutez-en avec un professionnel de la santé! Selon votre description, il/elle pourra probablement vous dire de quoi il s’agit.
  • Si votre maman vous dit depuis toujours que vous êtes allergique… vérifiez donc avec elle ce qu’elle veut dire par là.
  • On peut être INTOLÉRANT à une substance sans y être allergique. Par exemple, avoir de la diarrhée ou des maux de ventre avec un antibiotique n’a rien à voir avec une allergie.
  • La fameuse “allergie” au gluten est généralement une intolérance. Par contre, dans les cas diagnostiqués de maladie coeliaque, on est plus près de l’allergie. Demandez à votre professionnel de la santé quelle est votre condition exacte!

allergique_conclu_03

  • SVP, pour l’amour, ne dites PAS que vous êtes allergique simplement à cause d’une vague impression!!!
  • En ayant une « fausse » allergie à votre dossier, vous vous privez de certains des meilleurs traitements disponibles, par exemple la pénicilline, la codéine et l’aspirine.
  • Rappelez-vous : la mention « allergique » à votre dossier risque de vous suivre toute votre vie.

allergique_conclu_04

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Le marketing DOUTEUX des médicaments en vente libre

Médicament en vente libre (MVL) : Médicament vendu sur les tablettes en pharmacie et ne nécessitant pas d’ordonnance (prescription).

Histoire typique : vous allez à la pharmacie chercher des médicaments en vente libre pour votre rhume… mais quand vous arrivez devant les tablettes, il y a tellement de produits différents que vous n’y comprenez rien!!!

À vrai dire, vous n’êtes pas les seuls… même les pharmacien(ne)s doivent bien lire les emballages avant de vous conseiller, car de nouveaux produits font constamment leur apparition. Mais tous ces nouveaux produits offrent-ils quelque chose de nouveau ou d’unique?

La réponse est bien souvent NON

En effet, la grande majorité des produits sur les tablettes sont tout à fait semblables. Et je ne vous parle pas ici de marques différentes : je parle d’une seule et même marque qui vend des produits 100% identiques, mais avec un look complètement différent!

Dans les infographiques qui suivent, je vous révélerai les secrets du marketing plutôt douteux des médicaments en vente libre.

 NOTE : Les produits mentionnés sont des exemples fictifs et ne correspondent pas à des marques réelles. L’inspiration pour ces derniers provient du marché nord-américain des médicaments en vente libre de façon générale. Toute ressemblance avec des produits existants est fortuite. Les noms utilisés (Doulerol, Toussex et Congestin) sont également fictifs… cependant, si jamais vous décidez de mettre des produits sur le marché portant ces noms, j’aurai droit à 25% des profits.

IntroductionLes analgésiques (acétaminophène, ibuprofène) pour maux de tête, migraines, douleurs musculaires et arthritiquesLes sirops : décongestionnants (pseudoéphédrine/phényléphrine), antitussif (dextrométhorphane, DM), expectorant (guafénésine)Les produits pour le rhume, la grippe, les sinus, le rhume de cerveauUn mot en leur défense, ma suggestion aux fabricants et le mot de la fin

P.S. Vous avez peut-être remarqué que j’ai une fascination pour les « buzzwords », ces expressions souvent utilisées en affaires mais qui ne veulent rien dire… D’ailleurs, je vous annonce officiellement que la firme de marketing Doux & Theult sera de retour dans de futures chroniques!

 

 

Si vous avez aimé ces infographiques, utilisez les boutons ci-dessous pour les partager avec vos amis, votre famille, vos collègues… et avec les gens qui s’occupent du marketing des médicaments en vente libre, même s’ils ne seront pas contents!

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Réponse à l’éternelle question : «Ai-je le rhume ou la grippe?»

En-tête

Il n’y a pas grand chose qui m’irrite sérieusement dans cette vie… mais s’il y a bien quelque chose qui m’énerve royalement, c’est lorsque les termes « grippe » et « rhume » sont utilisés de façon interchangeable.

Ceux d’entre vous qui ont déjà vraiment eu la « grippe » (i.e. l’influenza) savent que c’est une infection tout à fait différente et dramatiquement plus sévère. Quant au rhume, nous l’avons tous une ou deux fois par année puis l’oublions rapidement.

Je vous propose ici le premier d’une série d’infographiques qui démystifieront des termes médicaux utilisés incorrectement.

En bonus, je vous fournis des versions PDF pour ceux qui aimeraient en imprimer des copies et/ou enregistrer les fichiers sur leur ordinateur (voir sous l’image). Awww maudit que je suis gentil!

 

NOTE QUE JE ME DOIS D’AJOUTER (MÊME SI JE LA JUGE INUTILE) :

Vous comprendrez qu’il ne s’agit pas là d’un outil diagnostic sérieux… La grippe (influenza) est une condition grave et qui peut même être mortelle. Dans tous les cas, je vous recommande de consulter votre médecin et/ou votre pharmacien pour évaluer vos symptômes.

 

DIAGNOSTIC PRESQUE DIFFÉRENTIEL DU RHUME ET DE LA GRIPPE

Symptômes du rhume

Symptômes de la grippe

Je vous propose également l’arbre décisionnel ci-dessous qui vous aidera possiblement à déterminer si vous avez le rhume ou la grippe et/ou vous fera perdre votre temps:

*** Cliquez sur l’image pour la visionner dans sa taille originale ***

Arbre décisionnel pour prendre une décision (pas vraiment) éclairée face au rhume et à la grippe - Le Pharmachien

==> Qu’est-ce que le Pseudomonas pyocyanea?

 

*** Mise à jour le 23 novembre 2012 *** : Il se peut fortement que le Pharmachien ait attrappé la grippe (oui, la vraie!). Et pour ceux qui doutaient du sérieux de mon infographique, la grippe m’a envoyé directement à l’urgence. Lisez toute l’histoire en cliquant ici.

 

1. Diagnostic différentiel du rhume et de la grippe (PDF)

2. Arbre décisionnel pour prendre une position éclairée face au rhume et à la grippe (PDF)

poster grippe annonce

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article