Tag Archives: plantes

À DOSE HOMÉOPATHIQUE : une expression mal utilisée

À dose homéopathique une expression mal utilisée (titre)

 

Si tu me lis régulièrement, tu sais que l’homéopathie est un de mes sujets préférés. En fait, c’est même ce sujet qui m’a motivé à créer Le Pharmachien et j’en ai fait mon tout premier contenu publié sur ce site.

Même si l’homéopathie est l’une des thérapies les plus farfelues par son mode d’action, et que les données scientifiques à son sujet indiquent hors de tout doute que son efficacité n’est pas différente de celle d’un placebo (lire : l’homéopathie, ça ne marche pas), elle continue à exister et à générer plus de 2 milliards de dollars de profits chaque année. Et en bonus, les ventes d’homéopathie sont en croissance.

Bref, j’ai beau me battre pour que les pharmacies cessent de vendre ces produits et que Santé Canada cesse d’autoriser leur mise en marché, mais je n’ai pas l’impression que ça va arriver de sitôt. 

Par contre, il y a peut-être quelque chose qu’on peut régler tout de suite. Et c’est autant une question de science que de langue française. C’est ce qui suit.

 

Titre

 

Expression banale de la vie courante

 

Dans les médias

 

Les ingrédients en homéopathie

 

Faux noms latins et dilutions en CH

 

Niveaux de dilution en homéopathie

 

Il ne reste plus de molécules

 

Toute eau est homéopathique

 

 

Une dose inexistante une dose de zéro

 

Utiliser l'expression dans son vrai sens

 

P.S. J’ai déjà commencé à utiliser la nouvelle définition de cette expression : écoute ce bref extrait de mon récent passage à l’émission Médium Large de Radio-Canada.

(appuie sur le bouton ci-dessous)

 

L'homéopathie ça marche sur les animaux et les plantes

… et/ou écoute l’épisode de la série télé Les Aventures du Pharmachien sur l’homéopathie :

dose-homeopathique-episode

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Intoxiqué aux métaux lourds… ah vraiment ?

metaux-lourds-header

Une chélation des métaux lourds pour « guérir » l’autisme de son enfant ? Ou pour soigner l’arthrite, le cancer, le mal de dos ? Pour n’importe quoi ?

Sur le Web, tout le monde semble avoir peur des métaux lourds, comme le plomb, le cadmium, l’arsenic et le mercure. Jusqu’à un certain point, je les comprends.

Faut dire que ces substances sont partout (dans l’air, dans la terre, dans l’eau) et qu’elles sont hautement toxiques.

Et à lire certains sites, nous sommes tous intoxiqués par des métaux lourds, ce qui cause à peu près n’importe quel problème de santé que tu peux imaginer : cancer, Alzheimer, Parkinson sclérose en plaques, TDAH, autisme, etc.

Mais l’autre jour, c’était la première fois qu’une cliente m’en parlait à la pharmacie. C’est seulement là que j’ai réalisé l’ampleur du phénomène et à quel point les gens se font avoir et embarquer dans des traitements inutiles, coûteux et même dangereux pour éliminer les métaux lourds.

Ça fait que je te suggère fortement de lire cette BD avant d’entreprendre toute forme de chélation (c’est ça le traitement proposé).

Sauf si tu es aux soins intensifs pour une vraie intoxication, bien entendu.

gluten_warning

Exceptionnellement, pour le kick, j’ai dessiné mon bonhomme pour qu’il ressemble un peu plus à mon allure actuelle dans la vraie vie. T’inquiète, je vais pas en faire une habitude.

metaux-lourds-introface

Sur ce, BD time.

 

TItre

 

Cliente à la pharmacie qui a vu un thérapeute

 

Tout ce qu'il y a dans la nature est toxique

Une vraie intoxication ça se traite à l'hôpital

Déversements toxiques travailleurs industriels produits contaminés

Sources de métaux lourds dans l'alimentation et l'environnement

Problèmes de santé supposément causés par les métaux lourds

 

Tests holistiques de métaux lourds dans les cheveux et l'urine

 

La chélation des métaux lourds à l'hôpital et ailleurs

Coriandre chlorelle et autres plantes en chélation holistique

Exercice illégal de la médecine

Assureurs et conclusion

 

Ca vaut la peine de contredire les gens

 

 

Porter plainte au Collège des Médecins

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article