Tag Archives: médecin

La cause de toutes les maladies : le V.E.O.

veo_header_600

À la pharmacie, beaucoup de gens viennent me voir après s’être auto-diagnostiqués sur Internet, ou après avoir vu un thérapeute quelconque qui les a convaincus qu’ils souffraient d’un mal étrange.

Quand je tente de suggérer une autre explication possible, ils n’aiment pas ça.

Selon eux, leur mal de dos, leur fatigue, leur gain de poids ou leur malaise généralisé a nécessairement une cause bien précise, qui devrait être facile à identifier et à soigner.

Motivé par un désir profond de leur venir en aide, j’ai développé une nouvelle stratégie.

Par la présente, j’annonce officiellement qu’après des années de recherches, j’ai finalement identifié la cause de toutes les maladies : le V.E.O.

La BD qui suit explique ce que c’est et comment tu peux en guérir. Avec mon support (et du cash).

 

veo_00_01

veo_01_02

veo_02_01

 

veo_03_01

 

veo_04_01

veo_05_01

 

veo_06

 

veo_07_01

veo_08

 

veo_09a_01

 

veo_09b_01

 

veo_10

veo_11

 

Note : Tu penses que le VEO n’existe pas ? En effet. Pas plus d’ailleurs que des tonnes de pseudo-diagnostics obscurs auxquels des gens sur le web ou ailleurs voudraient te faire croire. Dans cette BD, j’ai inclus une tonne de fausses maladies, d’arguments douteux et de stratégies marketing qui frôlent l’infopub, parce que c’est ce à quoi tu es exposé quotidiennement sur le web, dans les médias et ailleurs. Et malheureusement, certaines de ces fausses maladies sont endossées même par des scientifiques et des professionnels de la santé… Donc la prochaine fois qu’on te propose une explication pour tes symptômes et/ou un traitement fantastique et que ça semble trop beau pour être vrai… dis-toi que ça l’est probablement !

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Spécial rhume : Top 10 des remèdes inutiles (et leurs alternatives)

rhume_header_FB_600

Peux-tu croire que je n’ai jamais fait de BD sur le rhume ? Moi non plus.

Ben à vrai dire, j’en ai fait une sur la différence entre le rhume et la grippe (attention : dessins laites), puis une autre sur le marketing douteux des médicaments en vente libre.

Mais jamais “seulement” sur le rhume et la panoplie de remèdes ésotériques proposés pour le prévenir et le guérir. Alors voilà.

Cette BD est vraiment longue, mais j’ai deux bonnes raisons: 1) il y a des tonnes de choses à dire; et 2) je n’ai pas été capable de publier beaucoup sur le site récemment, alors je compense par culpabilité.

Ah et toutes les références sont citées dans le premier commentaire sous la BD, au cas où tu voudrais m’obstiner.

Voici les 10 remèdes que j’ai analysés pour toi :

  • Le Vicks sous les pieds
  • Le bol d’eau chaude qui sent fort
  • Le concours de brûlage de yeule
  • Suer le virus
  • La mouche de moutarde sur le chest
  • Les casse-grippes
  • Te mettre quelque chose dans le derrière
  • La soupe poulet et nouilles
  • Le sirop contre la toux
  • Les antibiotiques

N’hésite pas à rire de chacun d’eux. Ils le méritent.

 

 rhume00

 

rhume01a rhume01b

 

 

 

rhume02a rhume02b

 

 

 

rhume03a rhume03b rhume03c

 

 

 

rhume04

 

 

 

rhume05a rhume05b

 

 

 

rhume06a

rhume06b

 

 

 

rhume07a

rhume07b

 

 

 

rhume08a rhume08b

 

 

 

rhume09a rhume09b

 

 

 

rhume10a rhume10b

 

 

 

rhume11 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Cancer , chimio , radio … et pissenlits

cancer_header

(This comic is also available in English)

Ça fait vraiment longtemps que j’ai envie de créer une BD sur le cancer !

Mon idée initiale était la suivante : « 5 croyances toxiques à propos de la chimiothérapie ». L’objectif était de prendre 5 mythes à propos de la chimio et de les décortiquer, un peu comme je l’ai fait dans ma BD sur les toxines ou celle sur le gluten. En faisant ça, je voulais lutter contre la masse de faussetés qui est partagée sur le web à propos de la chimiothérapie.

Mais en cours de route, quelque chose est devenu évident : ça ne sert absolument à rien d’attaquer les fausses croyances sur la chimio… quand la grande majorité des gens ne savent pas ce qu’est le cancer en tant que tel.

Puis, par pur hasard, deux médecins oncologues apparaissent de nulle part et proposent de m’aider à faire une BD sur le cancer ! Maudit que le hasard fait bien les choses.

Après avoir lu cette bande dessinée, tu auras une meilleure compréhension du cancer, de la chirurgie, de la radiothérapie et de la chimiothérapie. Et tu ne verras plus jamais les pissenlits de la même façon.

Je tiens à remercier sincèrement mes deux super collaborateurs pour cette BD ! C’est eux qui m’ont proposé l’analogie du pissenlit, tout en précisant qu’ils ne l’ont pas inventée (bref, on ne sait pas trop d’où elle vient…).  Un ÉNORME MERCI à vous deux pour votre aide massive dans la création, la préparation et l’amélioration de cette BD!

Marc Émile Plourde, MD, FRCPC (radio-oncologie)

Marc-Émile est médecin radio-oncologue, donc sa spécialité est la radiothérapie. Il est aussi l’auteur du blogue radiotherapie.ca et il développe des applications mobiles médicales.

Vincent Éthier, MD, FRCPC (hémato-oncologie)

Vincent est médecin hémato-oncologue, donc sa spécialité est la chimiothérapie.

* Note : Cette BD explique ce qu’est le cancer et comment on le soigne lorsqu’il est diagnostiqué. Je n’y parle pas de prévention, pas parce que ce n’est pas important (au contraire), mais tout simplement parce que c’est un sujet super vaste, que j’aborde indirectement à l’année en incitant les gens à adopter de saines habitudes de vie.

 

PissenlitsDétruire les pissenlits acec une tondeuse , des lampes fortes ou de l'herbicideCellules normes , anormales et cancéreusesLes cellules cancéreuses se multiplient vite ... et la chirurgie pour le cancerRadiothérapie et chimiothérapieComment fonctionne la chimiothérapieTraitement du cancer , métastases et atteinte des organesRemèdes miracles et industrie pharmaceutiqueAttentes des patients et conclusionFin de la conclusion

 

cancer11

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

J’haïs les hémorroïdes

Je déteste tellement les hémorroïdes que j’ai écrit une BD entière sur le sujet.

Je ne vois vraiment rien d’autre de pertinent à dire dans cette introduction. Ma haine suffit.

Mais ne pensez surtout pas que j’ai des hémorroïdes… non non, vraiment pas. J’en parle uniquement parce que c’est mon travail… vous comprenez.

Amateurs de tuméfaction périanale et d’inflammation sphinctérienne, cette BD s’adresse à vous.

Intro sur les hémorroïdesCauses des hémorroïdes et enflureTraitement des hémorroïdes partie 1Traitement des hémorroïdes partie 2Conclusion sur les hémorroïdes

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Anxiété : prisonnier du collier de métal

anxiete_header

Le stress et l’anxiété sont utiles dans la vie.

Supposons par exemple que tu fais de la randonnée en Alaska et que tu te retrouves soudainement devant un ours Kodiak qui sort d’hibernation et cherche son premier repas. Tu vois un filet de bave qui coule de sa bouche et tu n’as qu’une cuillère pour te défendre…

… mmm mauvais exemple.

Disons que tu es allergique aux piqûres de guêpe. Ton stress t’encourage à être prudent lorsqu’il peut y en avoir aux alentours. Quand tu vois une guêpe, ton anxiété te pousse à t’éloigner. Ce sont des mécanismes de défense normaux et souhaitables qui ont permis à l’être humain d’évoluer.

Par contre, l’évolution a fait en sorte que les situations qui causent l’anxiété ont changé : le travail, la famille, l’argent, la santé, etc. L’homme des cavernes n’en avait rien à foutre de tout ça… mais aujourd’hui ce sont ces trucs qui nous stressent le plus.

Aujourd’hui, je veux parler du trouble d’anxiété généralisée, un peu comme je l’ai fait plus tôt cette année avec la dépression. C’est un trouble très fréquent… mais difficile à accepter et dont peu de gens discutent ouvertement.

Cet infographique demande une implication et une certaine imagination de la part du lecteur… tu l’apprécieras davantage si tu acceptes de te laisser porter par l’analogie inusitée que je propose!

 

anxiete00

Collier de métal et décharge électriqueSymptômes de l'anxiété et difficultés au quotidienAttaque de panique et inquiétudes réellesSymptômes multiples chez le médecin et dossiers épaisLes serrures psychologique et chimique du collier de métal et intro sur l'amygdale et le cortex préfrontalRôle de l'amygdale et du cortex préfrontal (cerveau) dans l'anxiétéAnxiété : prisonnier du collier de métal (07)Accepter le diagnostic de l'anxiété

 

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et  suggestion de lecture

Affiche sur l'anxiété

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Du froid ou du chaud quand ça fait bobo?

glace_header

L’une des questions que l’on me pose le plus souvent à chaque jour est :

« J’ai mal à quelque part… qu’est-ce que je fais? »

Or, même si les traitements les plus efficaces sont aussi les plus simples, il semblerait que la majorité des gens soient plutôt confus à ce sujet. Encore pire, l’approche la plus populaire semble être de faire EXACTEMENT LE CONTRAIRE de la bonne solution. Par exemple, si vous vous foulez la cheville et que vous appliquez de la chaleur pour vous soulager… j’aimerais mieux ne pas être là pour voir le résultat.

Vu le succès relatif de mon arbre décisionnel sur les différences entre le rhume et la grippe, j’ai décidé de créer un outil semblable sur l’utilisation de la chaleur et de la glace pour soulager la douleur. Je l’ai même fait dans un format facile à imprimer… wow, ma maman avait raison, je suis vraiment trop gentil!

Je vous donne aussi par la suite mon avis sur quelques médicaments en vente libre et autres produits fréquemment utilisés pour les douleurs et courbatures.

Je tiens à remercier sincèrement Simon Décary, finissant au programme de physiothérapie et étudiant au doctorat en science de la réadaptation à l’Université Laval, qui m’a fourni des tonnes d’informations et m’a aidé à organiser mes idées.

* AVERTISSEMENT : Cet arbre décisionnel ne remplace pas l’avis d’un médecin… duh.

 douleur_small

 

Et tel que promis…

avis

01-acetaminophene

  • Efficacité allant de nulle à « pas pire du tout »
  • Inoffensif chez la grande majorité des gens, incluant les enfants et les femmes enceintes
  • Votre meilleure option si vous prenez déjà une tonne de médicaments

02-ibuprofene

  • Plus efficace que vous le croyez
  • Légèrement anti-inflammatoire… juste assez
  • Nécessite souvent des doses répétées et élevées pour arriver à de bons résultats

03-ains

  • À en juger par les résultats obtenus, efficacité très moyenne
  • Ils sont prescrits BEAUCOUP trop souvent pour tout et pour rien
  • Peuvent maganer solidement votre estomac

04-relaxants

  • Peuvent faire du bien quand vous avez des muscles très tendus (ex. dos) ou que vous êtes « coincé » à quelque part (ex. torticolis)
  • Facultatifs dans tous les autres cas
  • Très sédatifs : vous donnent l’impression d’avoir pris une brosse la veille

05-cremes

  • Permettent de vous frictionner gaiement et de masser joyeusement votre partenaire
  • Vous donnent l’impression de faire quelque chose d’utile de votre journée
  • Je connaissais un gars qui s’en mettait à tous les jours dans la classe à l’université…?
  • Efficacité : meh

06-gelbleu

  • 100% équivalent à vous enduire tout le corps de pâte à dents
  • Aussi efficace pour la douleur que de vous badigeonner avec de la sauce à steak

07-diclofenac

  • Incroyablement populaire, à tort ou à raison
  • Option intéressante si utilisée intelligemment pour des blessures tannantes et difficiles à traiter
  • Est-ce une bonne idée de s’en mettre pour tout et pour rien? NON
  • Ne battra jamais le pouvoir fantastique de la glace!

 conclusion

 

poster douleur annonce

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Cauchemar en pharmacie : Épisodes 3 et 4

Le mystère des prescriptions illisibles enfin résolu? Une cliente qui croit que ses médicaments lui coûtent trop cher?

C’est ce que vous découvrirez dans les épisodes 3 et 4 de Cauchemar en pharmacie!

À noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir écouté les épisodes 1 et 2… mais je vous les recommande chaudement.

Des versions sous-titrées en français sont également disponibles sur la chaîne Youtube du Pharmachien (la qualité des vidéos est cependant inférieure).

 

Cauchemar en pharmacie : Épisode 3 – Le mystère des prescriptions illisibles enfin résolu

Cauchemar en pharmacie – Épisode 3: Le mystère des prescriptions illisibles enfin résolu from Olivier Bernard on Vimeo.

 

Cauchemar en pharmacie : Épisode 4 – Mes pilules coûtent trop cher

Cauchemar en pharmacie – Épisode 4: Mes pilules coûtent trop cher from Olivier Bernard on Vimeo.

 

Remerciements: Je tiens à remercier profondément Sirtin, blogueur français qui m’a donné un coup de main pour préparer les sous-titres de ces vidéos!

 

Si vous avez aimé ces vidéos, utilisez les boutons ci-dessous afin de les partager avec vos amis, vos collègues, votre famille et avec les médecins qui ont une écriture illisible!

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

La gastro : drame en 3 actes

La gastro : drame en 3 actes

Parmi toutes les petites maladies que l’on attrape à l’occasion, la gastroentérite virale (« gastro ») est certainement l’une des plus plates à avoir.

Souvent, elle commence en plein milieu de la nuit. Tout d’abord, c’est la diarrhée qui apparaît, puis ce sont les maux de cœur et éventuellement on vomit… ou on se fait vomir tellement on a hâte d’aller mieux! La journée suivante n’est pas beaucoup plus rose : le manque de sommeil et la déshydratation drainent notre énergie. Il faut manquer le travail. Se reposer. Manger des craquelins. Boire des liquides de réhydratation au goût suspect. Et quand on pense que c’est terminé, il faut s’occuper de nos proches qu’on a infectés…

À bien y penser, c’est presque une pièce de théâtre tout ça! C’est d’ailleurs ce que je vous propose aujourd’hui : un survol de la gastro, sous forme de drame en 3 actes.

À noter que je ne parlerai ici que de la gastroentérite virale (celle qui se promène à chaque année) et non pas de la diarrhée du voyageur (« turista ») ou des intoxications alimentaires, qui sont des cas particuliers.

Déclaration de conflits d’intérêts potentiels :

Dans la semaine qui a précédé l’écriture de cette BD, j’ai eu la gastro… maintenant vous comprenez d’où vient mon inspiration pour écrire tout ça !

 

La formidable odyssée du norovirus (1)La formidable odyssée du norovirus (2)

 

La journée merdique de Jean-Roger (1)La journée merdique de Jean-Roger (2)

 

Le Pharmachien s'en mêle (1)

gastro03b-02

Liens vers les recettes pour les solutions de réhydratation maison :

Quand consulter pour la gastro :

http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/gastro-enterite/

 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Souvenirs de mon séjour à l’urgence

Le 15 novembre dernier, je me suis retrouvé à l’urgence de l’Hôpital de Verdun dans un état plutôt lamentable. J’ai rapidement été pris en charge, mis sous soluté et gardé en observation pour la nuit.

Même s’il ne s’agissait pas de ma première « visite » à l’urgence, c’était sans contredit la plus longue et celle qui m’a le mieux permis d’observer son fonctionnement.

Se retrouver à l’urgence n’est jamais une expérience agréable, mais pour moi elle a surtout été très instructive. J’ai donc eu l’idée de partager avec vous quelques souvenirs, observations et découvertes de mon séjour.

 L'arrivée, l'attente pour le triage et une fille qui a bousculé ma copine pour passer devant moiLe triage, la VRAIE urgence et les différents types d'infirmiers et infirmièresLa peur des aiguilles et les prises de sangL'attente pour voir un médecin, l'observation et les codes à l'urgenceLe soluté de chlorure de potassium (KCl) et le départ

Note #1: Les noms des intervenants ont été modifiés afin de maintenir l’anonymat.

Note #2: Il est possible que ce qui a causé mon admission à l’urgence soit la GRIPPE (i.e. le virus de l’influenza). Petit message à ceux qui n’ont pas pris au sérieux mon infographique sur les différences entre le rhume et la grippe!!!

 

Remerciements

Merci à Vincent Dorval, infirmier clinicien et conseiller en soins infirmiers au CSSS de Portneuf, qui m’a aidé à me démêler sur les différents types d’infirmiers(ères). Le texte utilisé dans l’encart à ce sujet est en majeure partie le sien.

 

Si vous avez aimé cette B.D., partagez-la avec vos amis, votre famille, vos collègues et surtout amenez-la avec vous à l’urgence !

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article