Le continuum d’exagération du lait

Voici mon « CONTINUUM D’EXAGÉRATION DU LAIT ».

(clique sur l’image pour l’agrandir)

Le problème avec les produits laitiers, c’est que l’industrie nous casse les oreilles depuis des décennies en nous disant que c’est essentiel à une bonne santé.

Et de l’autre côté, d’autres prétendent que c’est poison, toxique, cancérigène, que ça a un lien avec l’autisme (ex. PETA), que les adultes n’ont pas la capacité de le digérer, que l’humain est le seul mammifère à en boire, etc.

Or, les deux camps exagèrent.

Pour ce qui est de la santé, sur le plan scientifique, les produits laitiers sont des aliments …

  • Très nutritifs
  • Bons pour la santé en quantité modérée
  • Pas problématiques pour la majorité des gens non-allergiques ou intolérants
  • Complètement optionnels si on va chercher ses protéines et son calcium ailleurs

C’est donc une excellente nouvelle que le nouveau Guide Alimentaire Canadien se prépare à éliminer la catégorie « Lait et produits laitiers », qui laissait croire qu’ils étaient indispensables.

Dans la nouvelle version du Guide, les produits laitiers seront tout simplement une des nombreuses options parmi les « aliments protéinés », qui incluent la viande, le tofu, les légumineuses, les œufs, etc. Et c’est exactement là qu’ils doivent aller.

Oui, c’est plate pour les producteurs laitiers … oui, c’est important d’appuyer l’économie locale… oui le lait a une valeur historique…

Mais ultimement, un outil de santé publique comme le Guide alimentaire devrait se baser sur la science, pas sur une vision de l’industrie.

Il ne devrait pas non plus se baser sur une vision alarmiste quasi-satanique du lait, populaire en naturopathie et dans les documentaires Netflix.

Bref, continuez à boire du lait si vous aimez ça ! C’est un aliment intéressant… mais pas plus que plein d’autres aliments.

***

P.S. Pour plus d’infos scientifiques, voir l’épisode sur le lait des Aventures du Pharmachien :
https://ici.tou.tv/les-aventures-du-pharmachien/S02E07

P.P.S. C’est moi ou c’est très 2014 comme sujet ? La preuve :
http://lepharmachien.com/lait-poison/

P.P.P.S. La production animale a des impacts environnementaux importants et des aspects éthiques dont on parle peu. Il y a donc d’autres enjeux qui peuvent justifier de réduire notre consommation.

Placentophagie : ces femmes qui mangent leur placenta

Placentophagie : cannibalisme amateur ou comment manger son placenta

Grillé, en lasagne, style « beef jerky », en smoothie, cru, en capsules… toutes les façons sont bonnes de manger son placenta!

À Hollywood, c’est simplement une chose étrange de plus que font les célébrités… mais elles ne sont pas seules! Des « entreprises » d’encapsulation de placenta existent partout dans le monde, dont au Québec. Votre voisine en a peut-être même une et vous l’ignorez.

Bien sûr, vous n’avez pas à manger le placenta : vous pouvez le jeter, l’enterrer, l’empailler ou même faire des beaux dessins avec.

Le 18 avril dernier, j’ai eu l’occasion d’en discuter à l’émission radiophonique Médium Large de Radio-Canada. Voici ce que j’ai dit en résumé :

  • On ne sait pas vraiment quelles substances se retrouvent dans le placenta et en quelle quantité;
  • Les substances que pourraient contenir le placenta se retrouvent dans une alimentation normale ou sont déjà produites par le corps;
  • Il y a des risques sanitaires et infectieux évidents reliés à cette pratique;
  • Étrangement, on n’entend jamais parler des histoires d’horreur où ça a mal tourné;
  • Il faut absolument parler à un médecin avant de faire quelque chose du genre!

Mais comme le temps était limité, je n’ai pas eu la chance de sortir mes meilleurs arguments! Je vous les présente donc dans cette courte bande dessinée.

Introduction sur la mode de manger son placentaLes animaux le font : les mammifères mangent leur placentaManger son placenta est commun dans la médecine traditionnelle chinoiseManger son placenta est culturel : les tribus africaines et d'autres communautés le fontLa recherche en placentophagie : les études à propos de manger son placentaConclusion et manger son rein nécrosé

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article