Tag Archives: lumière

Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie

ondes_header_600

Ton compteur intelligent te fait saigner du nez ?

Tu n’oses plus t’approcher de ton micro-ondes ?

T’as posé un bidule anti-cancer du cerveau sur ton téléphone cellulaire ?

Bienvenue dans le monde délirant des ondes électromagnétiques supposément dangereuses.

Ça fait au moins une dizaine d’années que les gens s’inquiètent à propos des ondes et de la multiplication des appareils électroniques. Mais même si les données scientifiques sont plutôt rassurantes à propos des effets des ondes sur la santé, beaucoup de gens ont encore peur.

Faut vraiment remettre de l’ordre là-dedans. Je suis donc obligé de me lancer dans un autre débat controversé (mais toujours amusant).

Ça a pris presque 1 an pour créer cette BD. Il faut dire que le sujet est super compliqué et heureusement j’ai eu la chance de travailler avec deux supers collaborateurs dès le départ :

photo_JP_alt

Jérôme Poulin (Ph.D) est chercheur dans le domaine de la physique optique. Sa thèse de doctorat portait sur la fibre atomique et les lasers de très haute précision (note d’Olivier : probablement dans le but de construire la future Étoile de la Mort). Il a aussi été superviseur de la Brigade Électro-Urbaine qui a mesuré l’exposition des Québécois aux ondes électromagnétiques.

photo_MTM

Michel Trottier-McDonald (Ph.D) est chercheur post-doctoral au Laboratoire National Lawrence Berkeley en Californie. Il a travaillé entre autres sur le Large Hadron Collider (LHC) au CERN afin de trouver le Boson de Higgs (note d’Olivier : probablement dans le but de faire imploser l’Univers).

 

Aucun de nous n’est un expert sur les effets des ondes électromagnétiques sur la santé et nous ne prétendons pas le contraire. Mais heureusement, les connaissances scientifiques sont assez avancées dans ce domaine pour que nous soyons capables de t’en présenter un bon résumé.

Les 5 arguments de la BD se résument comme suit :

  • Certaines ondes peuvent briser les molécules du corps humain, d’autres non;
  • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé;
  • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires;
  • Les symptômes des personnes qui se disent « électrosensibles » ne semblent pas causés par les ondes;
  • Il faut être hyper vigilants face aux supposés experts et compagnies qui font de grandes révélations sur les dangers des ondes.

 

Mais heille, faut la lire au complet avant de nous contredire…

Faque couvre ta tête avec du papier d’aluminium, fais des trous pour les yeux, met ton routeur Internet et/ou des données mobile à OFF et lis-moi ça sur-le-champ !

P.S. Toutes les références scientifiques utilisées sont dans le premier commentaire sous la BD.

 

ondes_00

 

ondes_01a

ondes_01b

 

 

 

ondes_02a ondes_02b

 

 

 

ondes_03a ondes_03b ondes_03c

 

 

 

ondes_04a_01
ondes_04b ondes_04c

 

 

 

ondes_05a

ondes_05b_01
ondes_05c

 

 

 

ondes_06a ondes_06b

 

* NOTE (25 fév. 2016) – Ce que je craignais s’est produit : la section commentaires ci-dessous est devenue un babillard pour les pseudo-experts, la spéculation et le n’importe quoi. Et vu que j’approuve tous les commentaires, je suis comme pris avec ça. Donc avertissement aux lecteurs/trices : si tu continues à lire à partir d’ici, c’est vraiment à tes risques et périls.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Chronique sur la dépression saisonnière à V Télé

depression_saisonniere_V

En fait, le vrai terme n’est pas dépression saisonnière, mais bien trouble affectif saisonnier (TAS).

J’en parle ici ! Et évidemment, je dis un mot sur la luminothérapie, la mélatonine et la vitamine D.

Et j’y révèle également un secret : oui, je prend un supplément de vitamine D durant l’automne et l’hiver. Maintenant, plus personne ne peut m’accuser d’être contre les produits naturels !!!

Lien vers la chronique :

http://vtele.ca/videos/ca-commence-bien-plus/la-depression-saisonniere-avec-le-pharmachien_78166.php

 

Mal de tête ou migraine ?

migraine_header

En fait, le titre est trompeur, car la migraine est un type de mal de tête.

Quand la plupart des gens disent qu’ils ont mal à la tête, ils ont en fait une phalée de tension (c’est un nom à coucher dehors, je sais…). Or, un gros mal de tête n’est pas du tout la même chose qu’une migraine.

Les personnes qui souffrent de migraine, cependant, savent exactement de quoi on parle : coups de marteau dans la tête, maux de cœur, intolérance à la lumière, au bruit et aux odeurs… sans compter les symptômes vraiment bizarres et « trippy » qui peuvent précéder un épisode, ce qu’on appelle une aura.

Aujourd’hui, on va faire ça simple :

  1. Je te propose un arbre décisionnel semi-éducatif pour savoir si ton mal de tête est une céphalée de tension ou une migraine;
  2. Je t’explique plus en détails ce qui distingue ces deux problèmes;
  3. Je cite un cas clinique de migraines : le mien (pas un gros cas, j’en conviens).

En bonus, j’ai même créé un GIF animé… wow, grosse technologie !!!

Je ne parlerai pas des médicaments qu’on donne pour les migraines cette fois-ci, non seulement parce que c’est franchement inintéressant, mais surtout parce que ça ne concerne pas la majorité des gens. Par contre, je peux répondre aux questions générales (i.e. pas aux cas individuels) dans les commentaires sous la BD et sur Facebook.

Enfin, j’aimerais vraiment que les gens qui souffrent de migraines participent à la discussion ! Après tout, c’est la seule façon de faire comprendre votre problème aux autres.

P.S. L’organigramme ci-dessous n’est pas un outil de diagnostic et ne remplace aucunement l’avis d’un médecin… duh.

 migraine_Pharmachien_thumb

 

Mal de tête : Céphalée de tension

 

MigraineMigraine et causes

 

La migraine d'Olivier au secondaireScotomeMigraine et scotome

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

12 façons de savoir si ton pharmacien est un vampire

vampire_header

Quand j’étais jeune, je rêvais d’être un vampire.

Être immortel, ultra-puissant et pouvoir espionner les jeunes vierges dans leurs chambres… sérieusement, comment peut-on faire mieux?

Mes rêves ont éventuellement changé pour des trucs beaucoup plus terre-à-terre. Meh.

Pour mon Spécial Halloween 2013, j’ai créé ce guide pratique afin que vous puissiez tous identifier si votre pharmacien(ne) est un ou une vampire. Si ça s’avère être le cas, cela pourrait être l’un des rares motifs justifiables pour changer de pharmacie.

Mise en garde : le fait de fuir la lumière du jour n’est pas vraiment un bon indicateur du vampirisme, car les pharmacien(ne)s passent tellement de temps loin des fenêtres qu’ils ont la même réaction d’horreur face au soleil. C’est à considérer dans votre enquête.

Bonne lecture et bon Halloween!

 

Heures d'ouverture de la pharmacie , qualifications / diplôme et son cercueilIl est biaisé dams son choix de produits / Il tient à faire lui-même les livraisons / Ses conseils sont exagérésIl n'aime pas les produits naturelsCharte des valeurs québécoises / Il sait toujours ce que tu veux / Il a des phobies étrangesSa clientèle est particulière / Il craint les inspections professionnellesSuggestions cinéma pour l'Halloween

 

Quelques références culturelles pour les non-nerds :

 P.S. Pour les lecteurs et lectrices à l‘international qui ignorent ce qu’est la Charte des valeurs québécoises… comptez-vous chanceux, vous ne manquez rien de très intéressant!

P.P.S. Dans mon vocabulaire à moi, « Halloween » est masculin.

P.P.P.S. Inutile de me dire que les vampires n’ont pas peur des miroirs.

P.P.P.P.S. Non, les loups-garous ne se battent pas avec les vampires.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article