Tag Archives: hasard

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Une des questions qu’on me pose le plus souvent est : trouves-tu qu’il se prescrit trop de médicaments ?

Et ma réponse est toujours la même : je trouve qu’il se prescrit trop de médicaments pour les mauvaises raisons et pas assez de médicaments pour les bonnes raisons.

Un des médicaments qu’on utilise beaucoup trop pour de mauvaises raisons, ce sont les antibiotiques. En fait, les antibiotiques sont tellement mal utilisés que c’est à se demander si quiconque a la moindre idée de ce à quoi ils devraient servir.

C’est pas juste moi qui le dis : toutes les autorités mondiales de la santé sont sur alerte rouge et décrivent la surutilisation des antibiotiques comme l’une des plus grandes menaces pour le futur de l’humanité. Si ça continue comme ça, plus aucun antibiotique ne sera efficace et la planète sera envahie par des bactéries résistantes, pratiquement invincibles aux traitements habituels.

… ouin, ça sonne vraiment négatif mon affaire. En fait, je me déprime moi-même.

Oublie tout ça. Je vais plutôt te raconter une histoire de superhéros vu que tout le monde trippe là-dessus en ce moment.

 

antibiotiques00

 

antibiotiques01

antibiotiques02

antibiotiques03

antibiotiques04

antibiotiques05_01

antibiotiques06

antibiotiques07 antibiotiques08

 

antibiotiques09

 

antibiotiques10_01

 

Pour ceux et celles qui n’aiment pas les métaphores, voici quelques explications plates :

  • Les superpouvoirs, c’est les antibiotiques.
  • Les superhéros, c’est les médecins ou tout autre professionnel de la santé humaine ou animale qui utilise des antibiotiques.
  • Les mutants, c’est les bactéries.
  • Le mutant résistant, c’est une bactérie résistante aux antibiotiques. Par exemple, le SARM, certaines souches de gonorrhée et les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes.
  • Les situations banales, comme le char qui part pas, c’est les virus qui causent des infections mineures (ex. sinusite, bronchite, otite).
  • La convention supernotariée, c’est les lignes directrices médicales et la littérature scientifique sur l’utilisation des antibiotiques.
  • Le Clan Bahamuth, c’est l’industrie pharmaceutique.
  • Quand Ifrit brûle le troupeau de vache pour tuer un mutant, c’est l’équivalent de l’utilisation de masse des antibiotiques à des fins de prévention de infections chez les animaux d’élevage. C’est l’une des plus grandes sources de résistance bactérienne et il faut que ça cesse au plus vite.
  • Toujours dans l’exemple d’Ifrit, c’est aussi l’équivalent d’utiliser un antibiotique à large spectre, qui tue plein de sortes de bactéries, alors qu’on pourrait en choisir un plus spécifique quand on sait de quelle bactérie il s’agit.
  • Quand Ramuh démolit la maison au cas où elle contiendrait un mutant, c’est l’équivalent d’un médecin qui prescrit un antibiotique pour une infection probablement causée par un virus, en se disant que c’est au cas où il y aurait une bactérie.
  • Certaines garderies/CPE refusent les enfants malades qui ne reçoivent pas de traitement antibiotique, même pour une conjonctivite. C’est n’importe quoi. Si tu as eu la confirmation que l’infection est virale, tiens tête à la garderie. Remarque par contre que certaines infections exigent de garder l’enfant à la maison (voir les références ci-dessous).
  • Tout comme dans le cas des superpouvoirs, les bactéries ne deviennent pas résistantes aux antibiotiques. Par le fruit du hasard, des bactéries résistantes apparaissent et l’utilisation abusive des antibiotiques leur laisse le champ libre pour proliférer.
  • Certaines bactéries résistantes ont la capacité de transférer leur matériel génétique à d’autres bactéries, ce qui les rend
    résistantes elles aussi.
  • Contrairement à la croyance populaire, les humains ne deviennent pas résistants aux antibiotiques à force d’y être exposés.
    Par contre, la prise d’antibiotiques peut favoriser le développement d’infections plus graves comme celle à C. Difficile.
  • Quand les antibiotiques ne sont pas donnés à des doses assez fortes, ça favorise le phénomène de résistance, car les bactéries les plus fortes arrivent à survivre.
  • La madame qui veut garder un mutant pour qu’il joue avec ses chats, c’est le patient qui prend l’antibiotique seulement à moitié, puis qui l’arrête parce qu’il se sent mieux. Ou encore, c’est le patient qui prend l’antibiotique de sa femme parce qu’il pense qu’il a la même infection qu’elle. Ce sont des habitudes à éviter à tout prix car elles favorisent le phénomène de résistance.
  • À noter que rien de tout ça ne s’applique à Wolverine vu qu’il a un système immunitaire invincible.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie

ondes_header_600

Ton compteur intelligent te fait saigner du nez ?

Tu n’oses plus t’approcher de ton micro-ondes ?

T’as posé un bidule anti-cancer du cerveau sur ton téléphone cellulaire ?

Bienvenue dans le monde délirant des ondes électromagnétiques supposément dangereuses.

Ça fait au moins une dizaine d’années que les gens s’inquiètent à propos des ondes et de la multiplication des appareils électroniques. Mais même si les données scientifiques sont plutôt rassurantes à propos des effets des ondes sur la santé, beaucoup de gens ont encore peur.

Faut vraiment remettre de l’ordre là-dedans. Je suis donc obligé de me lancer dans un autre débat controversé (mais toujours amusant).

Ça a pris presque 1 an pour créer cette BD. Il faut dire que le sujet est super compliqué et heureusement j’ai eu la chance de travailler avec deux supers collaborateurs dès le départ :

photo_JP_alt

Jérôme Poulin (Ph.D) est chercheur dans le domaine de la physique optique. Sa thèse de doctorat portait sur la fibre atomique et les lasers de très haute précision (note d’Olivier : probablement dans le but de construire la future Étoile de la Mort). Il a aussi été superviseur de la Brigade Électro-Urbaine qui a mesuré l’exposition des Québécois aux ondes électromagnétiques.

photo_MTM

Michel Trottier-McDonald (Ph.D) est chercheur post-doctoral au Laboratoire National Lawrence Berkeley en Californie. Il a travaillé entre autres sur le Large Hadron Collider (LHC) au CERN afin de trouver le Boson de Higgs (note d’Olivier : probablement dans le but de faire imploser l’Univers).

 

Aucun de nous n’est un expert sur les effets des ondes électromagnétiques sur la santé et nous ne prétendons pas le contraire. Mais heureusement, les connaissances scientifiques sont assez avancées dans ce domaine pour que nous soyons capables de t’en présenter un bon résumé.

Les 5 arguments de la BD se résument comme suit :

  • Certaines ondes peuvent briser les molécules du corps humain, d’autres non;
  • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé;
  • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires;
  • Les symptômes des personnes qui se disent « électrosensibles » ne semblent pas causés par les ondes;
  • Il faut être hyper vigilants face aux supposés experts et compagnies qui font de grandes révélations sur les dangers des ondes.

 

Mais heille, faut la lire au complet avant de nous contredire…

Faque couvre ta tête avec du papier d’aluminium, fais des trous pour les yeux, met ton routeur Internet et/ou des données mobile à OFF et lis-moi ça sur-le-champ !

P.S. Toutes les références scientifiques utilisées sont dans le premier commentaire sous la BD.

 

ondes_00

 

ondes_01a

ondes_01b

 

 

 

ondes_02a ondes_02b

 

 

 

ondes_03a ondes_03b ondes_03c

 

 

 

ondes_04a_01
ondes_04b ondes_04c

 

 

 

ondes_05a

ondes_05b_01
ondes_05c

 

 

 

ondes_06a ondes_06b

 

* NOTE (25 fév. 2016) – Ce que je craignais s’est produit : la section commentaires ci-dessous est devenue un babillard pour les pseudo-experts, la spéculation et le n’importe quoi. Et vu que j’approuve tous les commentaires, je suis comme pris avec ça. Donc avertissement aux lecteurs/trices : si tu continues à lire à partir d’ici, c’est vraiment à tes risques et périls.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Comment choisir le sexe de votre bébé

Comment choisir le sexe de votre bébé

Qu’ils l’avouent ou non, c’est une pensée qui a traversé l’esprit de plusieurs parents : est-il possible de choisir le sexe de notre futur enfant?

Si vous faites des recherches sur le web à cet effet, vous serez surpris de réaliser qu’une multitude de méthodes sont recommandées dans le but d’influencer la nature et de faire pencher la balance pour avoir soit un bébé fille, soit un bébé garçon. Or, ces dernières vont des trucs simples, tels que prévoir la date de l’ovulation, à des techniques farfelues et douteuses, telles que manger des céréales le matin ou boire du sirop pour la toux.

En bon sceptique que je suis, de telles méthodes me laissent perplexe mais surtout m’énervent, car elles profitent en grande partie de la naïveté et de l’espoir des gens.

Après plusieurs recherches, j’ai réussi à mettre le doigt sur l’un des principaux coupables : Landrum B. Shettles, un biologiste américain qui a lancé tout le débat dans les années 70. Je vous raconte ici son histoire et mon interprétation de ses résultats, à la manière Pharmachien bien entendu.

Landrum B. Shettles et ses recherches sur les spermatozoïdes Comment favoriser les spermatozoïdes X ou Y selon Shettles Le problème est que les recherches de Shettels sont erronées Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant

Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant (suite)

Partage (FR)

Si vous avez aimé cette bande dessinée, utilisez les boutons ci-dessous pour la partager avec vos amis, vos collègues, votre famille et avec les futurs parents qui passent trop de temps à lire des trucs douteux sur Internet!

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article