Tag Archives: enfant

La science VS les faits alternatifs (et Trump)

faits-alternatifs-header

Je voulais commencer l’année par une BD sur le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Mon but était de remettre de l’ordre dans les faits sur ce trouble et ses traitements.

Sauf que ces temps-ci, les faits ont la vie dure.

Ce qui semble pogner davantage, ce sont les opinions. Et récemment, les « faits alternatifs ».

C’est le fun les opinions. Tout le monde peut en avoir une, peu importe sa connaissance du débat en cours. Sauf que dans certains domaines, particulièrement en sciences, les opinions, c’est pas ça qui importe.

Bref, j’ai ressenti le besoin d’écrire sur ce qui se passe présentement aux États-Unis. Car contrairement à ce que certains peuvent penser au Canada et en Europe, nous ne sommes pas à l’abri de ce qui se passe du côté des américains.

J’en profite aussi pour parler un peu de changements climatiques et de vaccination, deux des sujets les plus d’actualité en sciences.

P.S. Comme d’habitude, les références sont en dessous de la BD, dans le premier commentaire.

 

faits-alternatifs-00

 

faits-alternatifs-01 faits-alternatifs-02 faits-alternatifs-03 faits-alternatifs-04 faits-alternatifs-05

 

faits-alternatifs-06

faits-alternatifs-07

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Une des questions qu’on me pose le plus souvent est : trouves-tu qu’il se prescrit trop de médicaments ?

Et ma réponse est toujours la même : je trouve qu’il se prescrit trop de médicaments pour les mauvaises raisons et pas assez de médicaments pour les bonnes raisons.

Un des médicaments qu’on utilise beaucoup trop pour de mauvaises raisons, ce sont les antibiotiques. En fait, les antibiotiques sont tellement mal utilisés que c’est à se demander si quiconque a la moindre idée de ce à quoi ils devraient servir.

C’est pas juste moi qui le dis : toutes les autorités mondiales de la santé sont sur alerte rouge et décrivent la surutilisation des antibiotiques comme l’une des plus grandes menaces pour le futur de l’humanité. Si ça continue comme ça, plus aucun antibiotique ne sera efficace et la planète sera envahie par des bactéries résistantes, pratiquement invincibles aux traitements habituels.

… ouin, ça sonne vraiment négatif mon affaire. En fait, je me déprime moi-même.

Oublie tout ça. Je vais plutôt te raconter une histoire de superhéros vu que tout le monde trippe là-dessus en ce moment.

 

antibiotiques00

 

antibiotiques01

antibiotiques02

antibiotiques03

antibiotiques04

antibiotiques05_01

antibiotiques06

antibiotiques07 antibiotiques08

 

antibiotiques09

 

antibiotiques10_01

 

Pour ceux et celles qui n’aiment pas les métaphores, voici quelques explications plates :

  • Les superpouvoirs, c’est les antibiotiques.
  • Les superhéros, c’est les médecins ou tout autre professionnel de la santé humaine ou animale qui utilise des antibiotiques.
  • Les mutants, c’est les bactéries.
  • Le mutant résistant, c’est une bactérie résistante aux antibiotiques. Par exemple, le SARM, certaines souches de gonorrhée et les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes.
  • Les situations banales, comme le char qui part pas, c’est les virus qui causent des infections mineures (ex. sinusite, bronchite, otite).
  • La convention supernotariée, c’est les lignes directrices médicales et la littérature scientifique sur l’utilisation des antibiotiques.
  • Le Clan Bahamuth, c’est l’industrie pharmaceutique.
  • Quand Ifrit brûle le troupeau de vache pour tuer un mutant, c’est l’équivalent de l’utilisation de masse des antibiotiques à des fins de prévention de infections chez les animaux d’élevage. C’est l’une des plus grandes sources de résistance bactérienne et il faut que ça cesse au plus vite.
  • Toujours dans l’exemple d’Ifrit, c’est aussi l’équivalent d’utiliser un antibiotique à large spectre, qui tue plein de sortes de bactéries, alors qu’on pourrait en choisir un plus spécifique quand on sait de quelle bactérie il s’agit.
  • Quand Ramuh démolit la maison au cas où elle contiendrait un mutant, c’est l’équivalent d’un médecin qui prescrit un antibiotique pour une infection probablement causée par un virus, en se disant que c’est au cas où il y aurait une bactérie.
  • Certaines garderies/CPE refusent les enfants malades qui ne reçoivent pas de traitement antibiotique, même pour une conjonctivite. C’est n’importe quoi. Si tu as eu la confirmation que l’infection est virale, tiens tête à la garderie. Remarque par contre que certaines infections exigent de garder l’enfant à la maison (voir les références ci-dessous).
  • Tout comme dans le cas des superpouvoirs, les bactéries ne deviennent pas résistantes aux antibiotiques. Par le fruit du hasard, des bactéries résistantes apparaissent et l’utilisation abusive des antibiotiques leur laisse le champ libre pour proliférer.
  • Certaines bactéries résistantes ont la capacité de transférer leur matériel génétique à d’autres bactéries, ce qui les rend
    résistantes elles aussi.
  • Contrairement à la croyance populaire, les humains ne deviennent pas résistants aux antibiotiques à force d’y être exposés.
    Par contre, la prise d’antibiotiques peut favoriser le développement d’infections plus graves comme celle à C. Difficile.
  • Quand les antibiotiques ne sont pas donnés à des doses assez fortes, ça favorise le phénomène de résistance, car les bactéries les plus fortes arrivent à survivre.
  • La madame qui veut garder un mutant pour qu’il joue avec ses chats, c’est le patient qui prend l’antibiotique seulement à moitié, puis qui l’arrête parce qu’il se sent mieux. Ou encore, c’est le patient qui prend l’antibiotique de sa femme parce qu’il pense qu’il a la même infection qu’elle. Ce sont des habitudes à éviter à tout prix car elles favorisent le phénomène de résistance.
  • À noter que rien de tout ça ne s’applique à Wolverine vu qu’il a un système immunitaire invincible.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

POUR ou contre la vaccination – Message aux médias (version illustrée)

medias-vaccination_header

Je suis pas mal sollicité pour parler des vaccins dans les médias, probablement à cause de ma fameuse BD sur le sujet.

Or, lundi dernier (3 nov. 2014), j’ai publié un mini-commentaire dans mon « Courrier du lecteur » à propos des débats POUR ou CONTRE la vaccination dans les médias. Je l’ai écrit sur un coup de tête, après avoir reçu un appel téléphonique particulièrement décourageant et frustrant !

À ma grande surprise, ce commentaire a fait l’objet de beaucoup de réactions, autant de la part des lecteurs que des médias eux-mêmes. Bref, je suis bien content d’avoir pu faire bouger un peu les choses !

Question d’en rajouter une couche de plus, j’ai décidé d’illustrer le fameux commentaire… Ainsi, j’espère que tous les médias auront la chance de le lire, qu’ils n’organiseront plus de débats du genre et que le public n’acceptera plus cela de leur part.

Si tu préfères lire la version « texte seulement », elle est ici.

 

 

medias-vaccination-01Débats POUR CONTRE vaccination médiasTout le monde est un expertBiais et anecdotesPropagande Internet et le CONTRE non justifiéLa vaccination au Sénégal et en AfriqueConclusion

 

P.S. Ceux et celles qui ont lu mon livre se souviendront probablement du chapitre 2.3, intitulé “Trop de science, c’est comme pas assez”, où je critique justement les médias pour leurs choix de sujets scientifiques parfois discutables…

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Visite chez Nasci Biologie Médicale qui a failli faire exploser mon cerveau

Pharmachien-400-x-339

Récemment, j’ai reçu un courriel d’un dénommé Mathieu Boilard (chercheur Ph.D), m’invitant à visiter son laboratoire de fertilité masculine. Comme j’étais totalement intrigué par son offre et que je ne connaissais presque rien au sujet, j’ai accepté avec enthousiasme et peu d’attentes.

Résultat : MALADE!!! Mathieu et sa conjointe Lyne, biochimiste clinique, ont créé un petit laboratoire qui est non seulement unique, mais dont les capacités dépassent complètement ce qui se fait dans le domaine.

En gros, Nasci Biologie Médicale fait des analyses de sperme. Rien de nouveau, hein? À vrai dire… OUI! Leurs méthodes sont tellement avancées qu’ils peuvent détecter des choses qui ne pourraient l’être autrement. Par exemple :

  • Ils analysent le mouvement et le comportement des spermatozoïdes afin de trouver la véritable cause du problème de fertilité ;
  • Ils regardent à l’intérieur des spermatozoïdes et analysent le contenu des cellules (sérieusement) afin de trouver des solutions aux problèmes de fécondation ;
  • Ils sont en mesure de détecter des quantités minimes de spermatozoïdes, alors que d’autres laboratoires déclareraient tout simplement qu’il y en a ZÉRO dans l’échantillon et que l’homme est infertile (ce qui n’est pas le cas) ;
  • Par conséquent, ils peuvent donner des conseils unique aux couples en difficulté de procréer.

Lyne et Mathieu sont des gens très modestes et “low profile”, alors je prends l’initiative de parler d’eux ici pour les faire connaître! Ils ne m’ont absolument rien demandé et je leur fais cette petite publicité de mon propre gré.

Mais surtout, ce sont de vrais scientifiques pour qui j’ai énormément d’admiration.

nasci biologie medicale

Comment choisir le sexe de votre bébé

Comment choisir le sexe de votre bébé

Qu’ils l’avouent ou non, c’est une pensée qui a traversé l’esprit de plusieurs parents : est-il possible de choisir le sexe de notre futur enfant?

Si vous faites des recherches sur le web à cet effet, vous serez surpris de réaliser qu’une multitude de méthodes sont recommandées dans le but d’influencer la nature et de faire pencher la balance pour avoir soit un bébé fille, soit un bébé garçon. Or, ces dernières vont des trucs simples, tels que prévoir la date de l’ovulation, à des techniques farfelues et douteuses, telles que manger des céréales le matin ou boire du sirop pour la toux.

En bon sceptique que je suis, de telles méthodes me laissent perplexe mais surtout m’énervent, car elles profitent en grande partie de la naïveté et de l’espoir des gens.

Après plusieurs recherches, j’ai réussi à mettre le doigt sur l’un des principaux coupables : Landrum B. Shettles, un biologiste américain qui a lancé tout le débat dans les années 70. Je vous raconte ici son histoire et mon interprétation de ses résultats, à la manière Pharmachien bien entendu.

Landrum B. Shettles et ses recherches sur les spermatozoïdes Comment favoriser les spermatozoïdes X ou Y selon Shettles Le problème est que les recherches de Shettels sont erronées Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant

Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant (suite)

Partage (FR)

Si vous avez aimé cette bande dessinée, utilisez les boutons ci-dessous pour la partager avec vos amis, vos collègues, votre famille et avec les futurs parents qui passent trop de temps à lire des trucs douteux sur Internet!

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article