DIÈTE CÉTOGÈNE : faut lire les petites écritures !

Le gros hit de 2018, c’est la diète cétogène (« keto diet » en anglais).

Le principe : manger le plus de lipides possibles, et peu ou pas de glucides, dans le but de perdre du poids et/ou de traiter certaines maladies et/ou d’améliorer les performances intellectuelles et sportives.

On s’est tellement fait casser les oreilles avec l’industrie du céto cette année que je n’ai pas eu le choix de faire un épisode de ma série télé Les Aventures du Pharmachien sur le sujet, dont voici un court extrait :

Parce que oui, c’est bel et bien une industrie : livres, festivals, consultations, mets prêt-à-manger, suppléments alimentaires…

Il y a même un documentaire sur Netflix qui prétend que la diète cétogène pourrait guérir le cancer. Ishh.

Les adeptes du céto sont, disons, intenses. Si tu oses remettre en doute la diète, attends-toi à recevoir des insultes violentes et même des menaces.

(Par exemple, quand la nutritionniste-diététiste Cynthia Marcotte a publié une série de vidéos super intéressants, où elle essayait elle-même la diète pendant 2 semaines et donnait son point de vue professionnel, elle a reçu une vague de « reviews » de 1 étoile sur 5 sur sa page Facebook, sans raison. Assez pathétique…)

 

Juste pour être clair, je n’ai AUCUN DOUTE que la diète cétogène convienne à certaines personnes. Après tout, il y a des gens qui vivent heureux en mangeant juste des fruits, ou une diète 100% carnivore… Chacun est libre de juger la diète qui lui convient le mieux. Et il n’y a pas une diète qui convient à tout le monde…

 

 

Mais ce qui m’a beaucoup gossé depuis quelques mois, ce sont les affirmations très exagérées de la diète cétogène qu’on retrouve sur le web.

Puis l’autre jour, j’ai réalisé que j’avais tout faux.

Mon problème, c’est que je prenais les affirmations au pied de la lettre, et que je ne prenais pas le temps de lire les petites écritures en-dessous ! Regarde ici par exemple :

diète cétogène planète 2018

Quand on lit les petites écritures, tout devient beaucoup plus nuancé ! Donc j’ai pensé t’agrandir les textes en question pour que ce soit plus facile pour toi de les lire.

 

Ce mini-article n’est qu’un complément à mon épisode sur la diète cétogène, et est loin de présenter l’ensemble des informations ou de mon argumentaire.  Il ne fait que reprendre quelques grandes lignes, avec quelques ajouts un peu baveux en bonus. Donc inutile de me dire que je coupe les coins ronds, que je n’ai pas parlé de XYZ, etc. Bref, avant de songer à m’assassiner, SVP écoute mon épisode, ou encore lis certaines des références que je cite dans le premier commentaire ci-dessous.

 

 

 

diète cétogène bons gras naturels

 

diète cétogène bacon végane

 

diète cétogène gras mauvais santé cholestérol sanguin maladies du coeur

 

diète cétogène cholestérol artères athérosclérose inflammation

 

diète cétogène poids régime

 

diète cétogène épilepsie enfants

 

diète cétogène diabète renverser

 

diète cétogène cancer sclérose en plaques alzheimer

 

diète cétogène médecins

 

diète cétogène vedettes célébrités athlètes

 

diète cétogène mode de vie

 

 

On m’a souvent demandé cette année si j’étais “pour ou contre” la diète cétogène.

Mais la science, ça ne fonctionne pas comme ça. Ce n’est pas un débat d’opinions. Ce n’est pas non plus un combat d’experts, ou deux clans qui s’affrontent.

Se baser sur la science, c’est tout simplement de se demander : quelles sont les connaissances à ce sujet en ce moment, et que peut-on affirmer, ou ne pas affirmer, avec un niveau élevé de confiance.

À ce jour, on ne peut pas affirmer grand chose sur la diète cétogène en termes de bienfaits pour la santé. Et au contraire, si on se base sur l’ensemble des connaissances en nutrition, c’est une diète qui n’est probablement pas bonne pour la santé à long-terme, ou du moins pas pour la majorité de la population.

Si la littérature scientifique vient éventuellement à démontrer de façon convaincante (i.e. pas juste quelques études isolées et/ou des études mal interprétées) que la diète cétogène peut être utile pour les diabétiques de type 2 ou pour tout autre problème de santé, les sceptiques (dont je fais partie) se raviseront avec plaisir.

Et pour les insultes, la section commentaires ci-dessous est ouverte.

 

 

Encore une fois cette année, je tiens à vous remercier du plus profond du coeur pour votre intérêt envers Le Pharmachien, pour tous vos bons mots, pour vos commentaires constructifs, et pour votre patience alors que je publie moins de BDs sur le site. Je me considère extrêmement chanceux et privilégié de vous avoir comme lecteurs/trices, et auditeurs/trices.

Ce qui s’en vient pour l’an prochain !

  • Comme vous avez pu le constater, mon site est dans un état lamentable après avoir été piraté à répétion au cours des derniers mois (oui, c’est pour ça qu’il redirigeait vers du porn à l’occasion… je m’en excuse). J’ai présentement quelqu’un qui travaille sur un redesign complet du site, qui sera lancé au début 2019. J’ai hâte de vous montrer ça !
  • Au printemps, je travaillerai sur la publication de mon tome 3 et de mon livre pour enfants en Europe, de même que sur la réédition des tomes 1 et 2 ! Désolé si ça a pris si longtemps !!! J’envisage aussi une tournée de conférences en France à l’automne; détails à venir.
  • La série télé Les Aventures du Pharmachien sera-t-elle renouvelée pour une saison 4 ? Je ne sais pas, mais je l’espère vraiment ! J’ai immensément de plaisir à la faire et elle connaît un succès absolument inattendu, donc je serais honoré et super motivé à continuer. D’ailleurs, j’ai déjà proposé 13 nouveaux sujets à ICI Explora… dont 2 sujets qui me font tellement peur que je m’étais promis de ne jamais en parler… à suivre !
  • Je continue de faire le tour du Québec en conférences ! Je vais un peu partout, donc on aura plein d’occasions de se croiser. Une tournée du Saguenay-Lac-St-Jean est prévue entre autres en mai 2019.
  • J’ai quelques BDs en préparation pour les site web. Elles prennent beaucoup de temps car des spécialistes s’impliquent dans leur création et révision.
  • Et bien sûr, je continue à participer aux différents Salons du livre pour mon livre LE PETIT GARÇON QUI POSAIT TROP DE QUESTIONS !

Joyeuses Fêtes à tous et à toutes !!!

On se revoit en 2019 🙂

 

Partager cet article

 

4 demi-vérités à propos de l’acidité et de la diète alcaline

acidite_header

 

L’autre jour, lors d’une visite surprise dans une boutique de bouffe crue et de smoothies détox… 

acidite_intro

Quelle belle prémisse pour une BD sur l’acidité maléfique ! 

À écouter parler certaines personnes, notre corps est envahi par l’acidité et doit constamment lutter contre cette dernière, ce qui nous épuise et nous rend malades. Apparemment, c’est même l’acidité qui cause des maladies telles que l’ostéoporose, l’eczéma et le cancer. 

L’équilibre acido-basique et l’ajustement du pH dans le corps humain sont des sujets qui ont une importance capitale en médecine. Il y a également des recherches fort intéressantes qui révèlent que la nutrition peut avoir un impact significatif à ce niveau. 

 

Ce qui est dommage, c’est qu’on entend seulement des demi-vérités à ce sujet. On nous parle d’une « diète alcaline », composée majoritairement de fruits et de légumes, qui préviendrait de multiples maladies et on nous bombarde de phrases-choc telles que :

  • « La viande augmente le taux d’acide dans le corps ! »
  • « Les fruits et les légumes sont alcalinisants ! »
  • « Un surplus d’acidité est mauvais pour la santé ! »
  • « Les cellules cancéreuses ne peuvent pas vivre en milieu alcalin ! » 

Des phrases plus ou moins vraies… mais surtout inutiles quand elles font partie d’un discours qui n’a aucun sens d’un point de vue scientifique, propagé par des personnes qui ignorent tout du fonctionnement du corps humain. 

hippie_acide

C’est le temps de remettre les choses en ordre ! Je te propose de compléter quatre demi-vérités à propos de l’acidité avec des notions qui ont un peu plus d’allure.

 

acidite00Certains aliments sont acides

 

Certains aliments sont acidifiants ou alcalinisants

 

Un excès d'acidité est mauvais pour la santé

 

Le corps doit lutter contre l'excès d'acidité

 

ConclusionLa vraie conclusion

Références : Normalement je n’inscris pas toutes mes références, mais ici je fais exception car je m’attends à des protestations majeures de la brigade naturopathique et je n’ai pas envie de m’obstiner. 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

 

Mise à jour sur la mode SANS GLUTEN

gluten_header-new

*** NOTE *** : Cette BD est une nouvelle version de celle publiée originalement en 2014, mise à jour en février 2017.

Après les toxines, les vaccins et le lait, je suis maintenant prêt à affronter un autre adversaire de taille : le gluten.

Ou plutôt « l’absence » de gluten, car beaucoup de gens semblent croire que c’est une bonne idée de l’éliminer de leur alimentation. Et à vrai dire, pour certaines personnes, éviter le gluten est une nécessité, surtout celles qui souffrent de la maladie coeliaque.

Puisque la maladie coeliaque est fortement sous-diagnostiquée, ça serait cool d’en entendre parler davantage… mais ce qu’on entend plutôt de nos jours, c’est ce genre de trucs :

  • Le gluten est une toxine inutile
  • Manger sans gluten est meilleur pour la santé
  • Manger sans gluten fait perdre du poids
  • Le gluten cause des troubles digestifs chez tout le monde
  • Le blé contient plus de gluten depuis qu’il a été génétiquement modifié par Monsanto
  • Manger sans gluten est facile

Or, toutes ces affirmations sont FAUSSES.

Et ça c’est rien, on entend des choses encore plus exagérées. Comme ce commentaire absolument priceless (recueilli ici) :

ble-weapon-600

 

As-tu envie d’en entendre plus au sujet du gluten ? Ça tombe bien, j’ai fait une bande dessinée qui contredit chacune des phrases ci-dessus ! Quelle coïncidence.

Un énorme merci à la diététiste Sarah Le, qui m’a aidé à créer et réviser la version originale de cette BD. Merci également aux chercheurs Pierre Gélinas et Valérie Marcil, avec qui j’ai eu la chance de m’entretenir dans le cadre de l’épisode sur le gluten de ma série télé, ce qui m’a amené à mettre à jour le contenu de cette BD en février 2017.

gluten_warning

Si tu as coupé le gluten pour une raison ou une autre et tu juges que ta santé s’en porte mieux, c’est super ! Je n’ai pas l’intention de te faire changer d’idée; après tout, c’est toi qui connaît ton corps.

La BD s’adresse donc à la grande majorité de personnes qui se demandent : « WTF, c’est quoi cette histoire de gluten qui fait capoter tout le monde ?! ».

 

gluten00-new

 

gluten01-new

 

 

gluten02a-new gluten02b-new

 

 

gluten03-new-01

 

 

gluten04a-new-01
gluten04b-new-01
gluten04c-new

 

 

gluten05_03-new

 

 

gluten06a-new gluten06b-new

 

 

gluten07-new-01

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Le sucre rend-il les enfants hyperactifs ?

sucre_header

Tes enfants sont-ils en train de virer fous à cause de tous les popsicles et de la crème glacée qui leur tombe sous la main cet été ?

Deviennent-ils des bêtes déchaînées à l’Halloween ?

Veulent-ils s’entretuer pour le premier morceau de gâteau dans les fêtes d’anniversaire ?

C’est la faute du sucre, c’est clair.

J’ai déjà parlé du sucre et vous savez déjà que j’ai une relation compliquée avec ce dernier. D’ailleurs, nous en consommons beaucoup trop et il est coupable de bien des choses dans notre société…

… mais pas de rendre les enfants turbulents ou hyperactifs.

Ne me crois pas sur parole : lis la BD ci-dessous pour t’en convaincre.

Note : Je sais que beaucoup de gens attendent impatiemment que je publie une BD sur le trouble de déficit de l’attention et hyperactivité (TDAH), car c’est la demande #1 qu’on me fait… mais ce n’est pas celle-ci. Ça viendra, promis !

Mes voisins quand j'étais jeuneMes voisins quand j'étais jeune (la suite)Diète FeingoldSituations perturbantes et enfants hyperactifsUn peu de psychologie infantileConclusion

 Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

4 raisons pour lesquelles ton régime échoue

regime_header

Parmi toutes les résolutions du Nouvel An formulées, perdre du poids est sans doute la plus fréquente. Il y a plusieurs façons de maigrir, par exemple en améliorant ses habitudes alimentaires, en faisant de l’exercice… ou en faisant un régime.

Nous connaissons tous une personne qui a suivi un régime mystérieux et TADAAAAAM, perte de poids massive en 2 semaines !!!

En effet, beaucoup de régimes drastiques fonctionnent bien sur le coup… mais que se passe-t-il ensuite ? Est-ce que ces gens maintiennent le poids perdu à moyen et long terme ? Chose certaine, lorsque le régime échoue, les gens n’en parlent plus beaucoup… comme s’ils avaient honte d’eux-mêmes.

karine_gravel Pour créer cet infographique, j’ai eu le plaisir de collaborer avec Karine Gravel, diététiste et docteure en nutrition. Elle invite les gens à cibler une relation saine avec la nourriture, tout en s’appuyant sur des données scientifiques. Merci pour tout Karine !

Je t’invite également à consulter ce lien afin de savoir si ton régime tient la route d’un point de vue nutritionnel et scientifique.

Mais pour l’instant, voici 4 raisons pour lesquelles ton régime échoue :

 

regime01_1

 

Ton corps est futé , il s'adapte à ton mode de vie

 

Ton régime ne tient pas la route au point de vue nutritionnel et scientifique

 

Tu n'as pas besoin de faire un régime

 

Conclusion

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Ma relation amour-haine avec les édulcorants

edulcorants_header

Je m’étais promis de prendre une pause de sujets controversés pour un certain temps après mon infographique sur les vaccins, mais il semble que mon cerveau entretient des désirs masochistes secrets. Je vais donc vous parler des édulcorants…. mais à ma façon.

Bien qu’on parle souvent de «  faux sucre » sans faire de distinctions, il y en a des dizaines de sortes différentes : aspartame, cyclamate, saccharine, acesulfame-potassium, sucralose, stevia, sucres-alcools, nectar d’agave, sirop de maïs à haute teneur en fructose… Bref, il y en a pour tous les goûts.

Cette bande dessinée (comme tout ce que je fais sur ce blog d’ailleurs) ne se veut ni une revue de littérature en règle à propos des édulcorants ni une analyse très scientifique de ces derniers. Si tu aimerais en apprendre davantage à leur sujet après avoir lu ma BD, je t’invite à consulter des sources plus exhaustives telles que :

  • Extenso : ici, ici, ici et ici
  • Santé Canada : ici
  • Excellent article sur l’aspartame ici (en anglais)
  • Il y a des traces d’édulcorants dans nos lacs et rivières, à lire ici (en anglais)

Non, mon but est plutôt de partager avec toi mon expérience personnelle avec les édulcorants et mon changement d’attitude face à ces derniers au cours des dernières années. Aussi, de fournir un point de vue nuancé sur le sujet, ce qui est malheureusement difficile à trouver de nos jours.

 

 Sirop de maïs à haute teneur en fructose dans mon yogourtSirop de maïs à haute teneur en fructose et gâteau au chocolat sans caloriesMa passion pour le cola diète qui contient de l'aspartame et de l'acésulfame-potassiumLes vieux édulcorants : aspartame , sucralose , cyalamate , saccharine , acésulfame-potassium

Les édulcorants causent le cancer selon des études chez le rat mais c'est moins clair chez l'humainQuestion existentielle : pourquoi je consomme des édulcorants

Mes papiles gustatives n'aiment plus le sucre et je parle du stéviaSucres-alcools (ex. xylitol, erythritol, sorbitol) et nectar d'agave

L'âge de la sagesse et ma fausse idole

 

 

Réflexions finales sur les édulcorants

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article