4 arguments louches sur le cannabis et la santé

cannabis-header

Le 17 octobre 2018 est une journée qui passera à l’histoire : c’est le bug de l’an 2000 le jour où le cannabis a été légalisé au Canada (i.e. aujourd’hui).

Depuis un an, je me fais poser une tonne de questions sur le sujet. Surtout, les gens veulent savoir si je suis « pour ou contre » la légalisation…

Mais je ne suis pas la bonne personne pour répondre à cette question. Les raisons légales, sociales et économiques ne sont pas dans mon champ d’expertise. Mon domaine, c’est la science et la santé.

Disons simplement que la criminalisation du cannabis, ça a été un échec. Donc il était temps qu’on essaie autre chose.

Aussi, à un moment donné, ça ne sert à rien d’être dans le déni : au moins 15% des gens consomment du cannabis. Et chez les jeunes, c’est 30 à 40%.

Mais je dois dire que les deux discours les plus présents en ce moment m’énervent tout autant, c’est-à-dire :

 

cannabis-intro

 

Je pense que c’est important de parler ouvertement du cannabis. Mais malheureusement, on entend souvent des arguments très louches autant dans le camp « pour » que « contre ».

Cette BD reprend les grandes lignes de l’épisode sur le cannabis des Aventures du Pharmachien, diffusé en décembre 2017. L’épisode peut être visionné sur l’Extra de tou.tv. Et si tu es prof ou étudiant(e), la plate-forme Curio.ca permet d’écouter l’épisode gratuitement en classe ou à la maison.

 

Note #1 : Question d’être transparent, je dois avouer que je n’ai jamais consommé de cannabis dans ma vie, même pas pris une « pof ». La raison est que je n’ai jamais aimé l’effet des psychotropes en général (i.e. les substances qui modifient l’état de conscience), incluant l’alcool. J’espère que ça ne me disqualifie pas d’aborder le sujet, au même titre que je n’ai jamais consommé 99.999% des médicaments avec lesquels je travaille sur une base quotidienne…

Note #2 : Il y a plusieurs éléments que je n’ai pas abordés dans la BD, entre autres la conduite sous influence, l’absence d’un taux maximal de THC dans les produits, les intoxications chez les enfants et les animaux qui ont consommé par erreur des aliments contenant du cannabis, la mode du « microdosing »… la BD est déjà très longue, donc s’il y a lieu, j’y reviendrai une autre fois !

 

cannabis-00

 

cannabis-01a

cannabis-01b

 

 

 

cannabis-02a

cannabis-02b cannabis-02c

 

 

 

cannabis-03a

cannabis-03b-1
cannabis-03c-1

 

 

 

cannabis-04a

cannabis-04b

 

cannabis-04c

 

cannabis-04d

 

cannabis-04e-1

 

 

cannabis-conclu-01

 

cannabis-conclu-02

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

5 raisons de ne PAS prendre de suppléments protéinés

header_proteines

Les protéines sont essentielles pour tous. Les sportifs doivent absolument en consommer une quantité suffisante. Mais est-il nécessaire de prendre des suppléments?

L’une des raisons expliquant la popularité de ces produits est l’existence de standards irréalistes de perfection et de beauté suggérés dans les médias et qui, nous le savons maintenant, sont aussi pires chez les hommes que chez les femmes.

Les boutiques qui vendent ces produits n’aident pas à améliorer la situation et leur personnel ne connaît souvent rien en nutrition. D’ailleurs, si vous portez attention, vous remarquerez que ces boutiques ont une ressemblance frappante avec les magasins de produits naturels nouvel-âge…

Les suppléments protéinés, c’est un sujet qui me rejoint, car j’en ai pris par le passé… jusqu’à ce que je réalise que ce n’était pas aussi utile que je le croyais. Mon but n’est donc pas de vous dire de ne PAS en prendre, mais surtout de vous dire de ne PAS en prendre pour les mauvaises raisons.

Voici un infographique à ce propos, prouvant encore une fois que j’ai une fixation avec le chiffre « 5 ».

Le Nutritionniste Urbain

Je tiens à remercier sincèrement Bernard Lavallée, nutrionniste et auteur de l’excellent site web Le Nutritionniste Urbain, pour avoir révisé l’information nutritionnelle dans cet infographique, de même que pour m’avoir suggéré de nombreuses réorganisations / reformulations dans le texte, que j’ai utilisées intégralement. Aucun doute, c’est un vrai pro !

* Note préalable: L’information ci-dessous s’adresse principalement à monsieur-madame-tout-le-monde (comme moi), pas aux sportifs de haut niveau ou aux “bodybuilders”, qui peuvent avoir des besoins plus élevés qui ne sont pas nécessairement comblés par l’alimentation seulement.

 

5 raisons de ne pas prendre de suppléments protéinés (0)

Tu consommes probablement déjà toutes les protéines dont tu as besoinLes suppléments protéinés ne te feront pas apparaître de muscles par magieLe boost d'énergie que tu recherches ... vient-il vraiment des protéines ?La plupart des produits en vente sont bourrés de caloriesLe marketing des suppléments protéinés est complètement ridicule

Le Le marketing des suppléments protéinés est complètement ridicule (suite) et conclusion

 

* Références: Voici les liens vers deux références que j’ai utilisées pour la préparation de cet infographique; toutes deux proviennent d’Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal (Référence 1, Référence 2). Je vous invite également à consulter le site web d’ÉquiLibre, un organisme québécois à but non-lucratif qui vise à prévenir et à diminuer les problèmes reliés au poids et à l’image corporelle.

 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article