Élevé sans hormones : pas vraiment

hormones

Je suis inquiet pour cet enfant. S’il a été « élevé sans hormones », est-ce que ça veut dire qu’il…

… a été castré à la naissance ?

… s’est fait enlever chirurgicalement la thyroïde, le pancréas, les glandes surrénales, l’hypophyse et l’hypothalamus ?

… ne peut jamais manger de légumineuses, de riz, de soya, de noix, de céréales et virtuellement tous les végétaux puisqu’ils contiennent naturellement des phytoestrogènes ?

… ne peut pas non plus manger de viande, même bio, puisque les animaux produisent naturellement des hormones qui se retrouvent dans leur viande et leur lait ?

 

Ehhhhhh non finalement.

Quand on vérifie ce que Rachelle-Béry sous-entend par cette nouvelle pub qui inonde le paysage urbain, c’est qu’ils encouragent « le choix de viandes issues du mode de production biologique [qui] ne permet pas l’utilisation d’hormones de synthèse ».

 

Or dans les faits, au Canada, il n’y a que le bœuf qui peut recevoir des stimulateurs de croissance hormonaux.

 

Perso, je crois que c’est important d’analyser de façon critique l’utilisation des hormones (et des antibiotiques) chez les animaux d’élevage et j’encourage les débats constructifs en ce sens (les débats de spécialistes je veux dire; pas les opinions ou impressions personnelles, ou celles des lobbys idéologiques).

 

Mais au lieu de dire des choses pas claires qui créent de la confusion chez le public, pourquoi ne pas tout simplement faire une pub qui dit :

« NOTRE BŒUF BIOLOGIQUE A ÉTÉ ÉLEVÉ SANS STIMULATEURS DE CROISSANCE HORMONAUX »

 

Tiens, je peux même créer une nouvelle pub drette-là :

hormones-02

(je sais, je serais nul comme dude de marketing)

 

P.S. C’est la 2e fois que je critique une pub de Rachelle-Béry; la première fois c’était « On naît tous bio » (http://lepharmachien.com/arguments-2017/). J’espère qu’ils opteront pour un concept plus clair dans leur prochaine campagne.

P.P.S. Je ne suis pas contre le bio. Je trouve simplement que l’industrie de l’alimentation biologique aime jouer avec les mots et ça n’aide pas les consommateurs à faire de meilleurs choix. D’ailleurs, la plupart de leurs arguments reposent sur le sophisme de l’appel à la nature.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Mise à jour sur la mode SANS GLUTEN

gluten_header-new

*** NOTE *** : Cette BD est une nouvelle version de celle publiée originalement en 2014, mise à jour en février 2017.

Après les toxines, les vaccins et le lait, je suis maintenant prêt à affronter un autre adversaire de taille : le gluten.

Ou plutôt « l’absence » de gluten, car beaucoup de gens semblent croire que c’est une bonne idée de l’éliminer de leur alimentation. Et à vrai dire, pour certaines personnes, éviter le gluten est une nécessité, surtout celles qui souffrent de la maladie coeliaque.

Puisque la maladie coeliaque est fortement sous-diagnostiquée, ça serait cool d’en entendre parler davantage… mais ce qu’on entend plutôt de nos jours, c’est ce genre de trucs :

  • Le gluten est une toxine inutile
  • Manger sans gluten est meilleur pour la santé
  • Manger sans gluten fait perdre du poids
  • Le gluten cause des troubles digestifs chez tout le monde
  • Le blé contient plus de gluten depuis qu’il a été génétiquement modifié par Monsanto
  • Manger sans gluten est facile

Or, toutes ces affirmations sont FAUSSES.

Et ça c’est rien, on entend des choses encore plus exagérées. Comme ce commentaire absolument priceless (recueilli ici) :

ble-weapon-600

 

As-tu envie d’en entendre plus au sujet du gluten ? Ça tombe bien, j’ai fait une bande dessinée qui contredit chacune des phrases ci-dessus ! Quelle coïncidence.

Un énorme merci à la diététiste Sarah Le, qui m’a aidé à créer et réviser la version originale de cette BD. Merci également aux chercheurs Pierre Gélinas et Valérie Marcil, avec qui j’ai eu la chance de m’entretenir dans le cadre de l’épisode sur le gluten de ma série télé, ce qui m’a amené à mettre à jour le contenu de cette BD en février 2017.

gluten_warning

Si tu as coupé le gluten pour une raison ou une autre et tu juges que ta santé s’en porte mieux, c’est super ! Je n’ai pas l’intention de te faire changer d’idée; après tout, c’est toi qui connaît ton corps.

La BD s’adresse donc à la grande majorité de personnes qui se demandent : « WTF, c’est quoi cette histoire de gluten qui fait capoter tout le monde ?! ».

 

gluten00-new

 

gluten01-new

 

 

gluten02a-new gluten02b-new

 

 

gluten03-new-01

 

 

gluten04a-new-01
gluten04b-new-01
gluten04c-new

 

 

gluten05_03-new

 

 

gluten06a-new gluten06b-new

 

 

gluten07-new-01

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article

 

Comment choisir le sexe de votre bébé

Comment choisir le sexe de votre bébé

Qu’ils l’avouent ou non, c’est une pensée qui a traversé l’esprit de plusieurs parents : est-il possible de choisir le sexe de notre futur enfant?

Si vous faites des recherches sur le web à cet effet, vous serez surpris de réaliser qu’une multitude de méthodes sont recommandées dans le but d’influencer la nature et de faire pencher la balance pour avoir soit un bébé fille, soit un bébé garçon. Or, ces dernières vont des trucs simples, tels que prévoir la date de l’ovulation, à des techniques farfelues et douteuses, telles que manger des céréales le matin ou boire du sirop pour la toux.

En bon sceptique que je suis, de telles méthodes me laissent perplexe mais surtout m’énervent, car elles profitent en grande partie de la naïveté et de l’espoir des gens.

Après plusieurs recherches, j’ai réussi à mettre le doigt sur l’un des principaux coupables : Landrum B. Shettles, un biologiste américain qui a lancé tout le débat dans les années 70. Je vous raconte ici son histoire et mon interprétation de ses résultats, à la manière Pharmachien bien entendu.

Landrum B. Shettles et ses recherches sur les spermatozoïdes Comment favoriser les spermatozoïdes X ou Y selon Shettles Le problème est que les recherches de Shettels sont erronées Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant

Échelle : le Pharmachien Évalue le Sexe de Ton Enfant (suite)

Partage (FR)

Si vous avez aimé cette bande dessinée, utilisez les boutons ci-dessous pour la partager avec vos amis, vos collègues, votre famille et avec les futurs parents qui passent trop de temps à lire des trucs douteux sur Internet!

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article