Le Pharmachien se prononce sur la loi 41

2013.08.29 SB

La loi 41 et les nouveaux services des pharmacien(ne)s au Québec devaient débuter le 3 sept. 2013… mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Au moment d’écrire ceci, l’entrée en vigueur de ces activités est reportée à une date indéterminée.

Pour discuter de la question et exposer de manière simple les impacts que la loi 41 auront sur le grand public, la chaîne TVA m’a demandé de faire deux brèves apparitions télé, soit à l’émission Salut Bonjour! et à celle de Mario Dumont à LCN.

CLIQUEZ ICI POUR ÉCOUTER MON INTERVENTION À SALUT BONJOUR

Pour ce qui est de mon intervention à LCN, elle n’est pas disponible en ligne.

Merci beaucoup à TVA pour avoir sollicité mon aide!

P.S. Oui, je sais, mon collet de chemise était sorti de mon veston… maudit.

3 Responses to Le Pharmachien se prononce sur la loi 41

  1. Bonjour M. Bernard, j’adore votre alter ego aka LePharmachien et surtout les mini BD marrant. Je sais que c’est probablement pas recommandé de poser ce genre de question en ligne (”basing your future career on online answers lol!”), mais bon qui ne risque rien n’a rien. Je me demandais si le métier de pharmacien et toujours aussi ”appealing” qu’il y a quelques années, surtout en tenant compte du gouvernement en vigeur et de ses politiques. (maybe I should ask the question to Dorian, your colloborator, he used to be a cégep classmate of mine at Bois-de-Boulogne xD).
    Merci!
    -D’un futur étudiant indécis entre la pharmacie et l’optométrie.

    • Salut Mike !

      Merci pour ta question, c’est la première fois qu’on me demande ça et je suis vraiment content de pouvoir tenter une réponse !

      Est-ce que la profession de pharmacien(ne) est aussi attrayant qu’avant ? En fait, ça dépend de comment tu regardes ça.

      D’un point de vue clinique / scientifique, la profession est plus attrayante que jamais ! Les nouveaux actes cliniques permis par la loi 41 ont littéralement changé la pratique, si on se donne la peine de les mette en oeuvre. Personnellement, j’ai redécouvert mon métier grâce à ces actes. Je suis sûr qu’il y en aura d’autres d’ajoutés au cours des prochaines années (j’ai très hâte à la “déprescription”). Et en plus, je trouve que les nouveaux gradués en pharmacie semblent avoir la meilleure formation imaginable.

      Par contre, est-ce aussi “facile” d’être pharmacien(ne) en 2017 ? La réponse est clairement non. Les étudiants ont de la difficulté à se trouver des stages, les finissants à se trouver des emplois. C’est une décennie difficile pour le travail en pharmacie, pas juste pour les pharmaciens, mais aussi pour le personnel technique.

      Enfin, pour ceux et celles qui ont l’ambition de devenir propriétaires, c’est dur. Avoir une pharmacie rentable est un défi en soi, ça prend des années et parfois ça ne se produit pas. Et la compétition entre les chaînes de pharmacies est plus forte (lire : malsaine) que jamais.

      Je doute que ce soit beaucoup plus facile en optométrie, mais je ne connais pas trop.

      Cela dit, les pharmacien(ne)s sont typiquement des vrais passionnés de leur profession ! Et ultimement, c’est ça qui compte le plus.

      Bonne poursuite de réflexion !`

      Olivier

      P.S. Ne stresse pas trop pour ta décision, tu peux changer en cours de route… il n’y a aucun mal à ça 1

  2. Merci d’avoir pris le temps de répondre pharmachien!

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)