Hot yoga : beaucoup de sueur pour rien

yoga_oli

QUESTION

Au cours des derniers mois, quelques lectrices ont sollicité mon avis au sujet du « hot yoga » (yoga Bikram, Moksha et dérivées) ainsi que du yoga sous rayons infrarouges :

yoga_questions

line2

MA RÉPONSE

Avant toute chose, je tiens à dire que j’encourage tout le monde à faire de l’activité physique. Les effets bénéfiques du sport sur la santé physique et psychologique sont absolument ÉNORMES.

Aussi, même si je ne l’ai jamais pratiquée moi-même, je trouve que le yoga est une activité super intéressante! Homme ou femme, si c’est ça qui vous intéresse et vous motive à bouger, n’hésitez pas et allez-y! (Note : il est donc inutile de m’écrire pour défendre les vertus du yoga; je suis avec vous chers yogis!)

Ceci étant dit…

Le but ici est de parler de « hot yoga », et non pas du yoga en tant que tel, n’est-ce pas?

J’aurais pu aimer le principe du hot yoga… si seulement on ne tentait pas de lui attribuer une tonne de bénéfices sur la santé dont les explications sont pour le moins douteuses. Voici quelques affirmations que j’ai répertoriées sur le web:

 

« Transpirer régulièrement et abondamment permet d’éliminer les toxines du corps »

« La sueur produite par la chaleur infrarouge permet de désintoxiquer le corps, car elle contient 20% de toxines par rapport à seulement 3% dans l’exercice traditionnel »

« Le hot yoga améliore l’apparence de la peau,  rend le système immunitaire plus fort et permet de diminuer la cellulite »

« Transpirer durant l’exercice permet de brûler davantage de calories et accélere la perte de poids »

 

Voilà qui est très impressionnant! Dommage que tout ça n’ait aucun sens. De telles allégations m’obligent malheureusement à décortiquer le hot yoga dans ses moindres détails… Voici donc les questions les plus importantes à se poser sur le sujet :

 

yoga_title01

La chaleur accélère la transpiration, augmente le rythme cardiaque et l’effort en général.

Est-ce que transpirer plus est un avantage? Pas vraiment. La transpiration n’élimine rien qui n’aurait pas été évacué du corps autrement. C’est du sel et de l’eau… De plus, le poids en eau qui est perdu par la transpiration est vite repris en buvant et en mangeant.

Est-ce qu’augmenter le rythme cardiaque et l’effort est un avantage? Possiblement. La chaleur rend l’exercice plus difficile et augmente son intensité, mais ne se traduit pas nécessairement en un meilleur entraînement.


yoga_title02

D’après mes recherches, le hot yoga a plusieurs supposés avantages, que je me suis efforcé de regrouper en 3 catégories:

yoga_table

 

Surprise : je n’ai pas l’intention de contester les bénéfices au niveau des muscles et de l’esprit. Pourquoi? Tout simplement parce que ce sont des choses très individuelles… Une personne dira que le hot yoga lui donne plus de force, alors qu’une autre dira exactement le contraire. Il faut l’essayer pour le savoir!

La composante spirituelle est très présente dans le yoga, alors je suis persuadé que la chaleur et l’effort intense peuvent permettre une concentration et un focus extrême. Mais encore là, c’est plutôt quelque chose d’individuel et de subjectif.

 

Par contre, les prétendus avantages sur les fonctions du corps ne reposent vraiment sur rien de solide ou de crédible.

Premièrement, la sueur n’élimine pas de déchets ou de « toxines » en quantités significatives. D’ailleurs, dois-je vous rappeler que les toxines, à toutes fins pratiques, n’existent pas? Le rôle de la sudation est de rétablir la température corporelle, pas de sortir les ordures.

De plus, pourquoi faire des efforts à la chaleur renforcirait-il le système immunitaire? Si c’était le cas, les habitants de l’Afrique ou de l’Indonésie seraient pratiquement invincibles.

Rappelez-vous que la chaleur à l’intérieur du corps demeure relativement constante (environ 37 degrés Celsius), et ce peu importe la température extérieure. À partir du moment où on réalise cela, l’impact d’une pièce chauffée à 38 ou 39 degrés devient négligeable. Par conséquent, les chances que le hot yoga améliore votre peau ou votre circulation sont minces. Ce n’est pas tout : dans une petite étude sur le sujet, le hot yoga n’a même pas augmenté la fréquence cardiaque des participants par rapport au yoga traditionnel.

Bref, tout ça, c’est uniquement du marketing!!!

 

yoga_title03

Les infrarouges réchauffent la peau directement par la lumière, plutôt qu’en réchauffant l’air ambiant comme dans les saunas. Les effets de l’exposition aux infrarouges sont donc les mêmes que la chaleur en général, c’est-à-dire qu’on transpire plus.

Les amateurs des saunas infrarouges prétendent toutes sortes de bénéfices possibles, mais à ce jour rien n’a été démontré clairement. Il n’y a donc aucun avantage apparent.

Il ne semble pas y avoir de dangers importants à s’exposer aux infrarouges à l’occasion. Par contre, une exposition chronique peut accélérer le vieillissement de la peau et nuire à la vision (comme le soleil d’ailleurs, car c’est la source principale de rayons infrarouges).

 

yoga_title04

En pratiquant une activité physique sous chaleur intense, vous exigez l’effort maximal à votre corps. Si vous êtes en excellente condition physique, vous serez probablement OK.

Par contre, si vous faites partie de l’autre 95% de la population, vous devriez demander l’avis d’un médecin avant de débuter une telle activité.

Il y a des dangers réels à faire de l’activité physique sous la chaleur intense : coup de chaleur, déshydratation, difficultés à respirer, perte de conscience, etc. Il faut s’assurer de bien s’hydrater avant, durant et après l’exercice.

 

yoga_title05

Si vous voulez pratiquer le « hot yoga » parce que cela vous relaxe et/ou vous aide à réaliser les mouvements et/ou motive… GO!

Par contre, ne vous laissez pas convaincre par des supposés effets bénéfiques qui ne tiennent pas la route. Si les publicités de votre centre de yoga incluent des mots comme « toxines », « métabolisme » et « système immunitaire »… méfiez-vous!

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

47 Responses to Hot yoga : beaucoup de sueur pour rien

  1. pjk-=====================================================b9 [ (mon chat vous salue!). Il y a aussi un hic pour les bienfaits musculaires. Comme la chaleur augmente la mobilité, les adeptes peuvent pousser une pose trop loin et se blesser. Ceux qui connaissent leur corps et leurs limites savent jusqu’où ils peuvent aller. Les nouveaux ou ceux qui veulent prouver quelque chose sont plus à risque de blessure… Il faut y aller mollo.

  2. Salut Olivier;) je suis d’accord sur tes explications mais fait attention de ne pas décourager des personnes à faire cette exercise… La sudation extrême oblige les participants à boire 2 litres avant et boire beaucoup après… Chose que l’être humain ne fait que rarement lol…. De plus comme tu l’as dit, la chaleur force le corps à travailler plus fort!!! Non négligeable 😉 mais en général je suis d’accord :)))))

    • Allo Édith!

      Amatrice de yoga chaud, hein?

      Je ne pense pas avoir découragé les gens à faire du hot yoga. Au contraire, je les ai encouragés à aller de l’avant si c’est cette activité qui les branche. Seulement, la détoxification, le renforcement du système immunitaire et les autres trucs ésotériques du genre ne devraient pas influencer leur choix.

      Je viens de penser à un parallèle… C’est comme si les fans de Crossfit faisaient leur pub en disant: “Le crossfit détoxifie l’organisme quand tu vomis pendant une séance!”.

      Merci pour ton commentaire et A+!

      Olivier

      • Hahaha! Ton commentaire sur le crossfit m’a bien fait rire! Me semble de voir mes entraineurs nous dire ça!! 😀

        (Et en fait, j’ai jamais vu personne vomir au Crossfit. C’est pas mal plus aux ÉU qu’ils poussent à ce point là!)

        Super site en passant! :)

  3. Le yoga c’est pas évident, mais alors avec un sarreau, beau défi! 😉
    Merci pour ton post! J’adore et pratique le yoga, mais je développe de l’urticaire quand on commence à lui attribuer trop de bénéfices douteux! Continue le beau travail Olivier!

  4. Je suis prof de yoga et amatrice de yoga chaud à l’occasion, et je partage entièrement ton point de vue. Ce genre de réflexion est indispensable pour conserver la crédibilité de cette pratique! Merci beaucoup pour ton travail!

  5. Bravo, enfin un blog qui démystifie plein de fausses croyances ésotériques qui circule dans la population générale, du genre “il fait froid, tu vas attraper le rhume”!
    Merci beaucoup pour ces efforts de vulgarisation scientifico-médicale.

  6. Je pratique le Yoga chaud depuis maintenant 3 ans et j’aie meme suivit une formation … et je suis tout a fait d’accord avec toi, il y a beaucoups de marketing dans les effets du Yoga chaud.

    -Comme dit plutot, les exercises de type Asana ou la souplesse est un element important conduit BEAUCOUPS de participant a aller trop loin et se faire de micro dechirure …
    -Le travail musculaire est plus facile en Yoga chaud que traditionel, selon mon experience personnelle car la chaleur aide a relacher les muscles, donc pour des personnes peu souple le travail musculaire pour aller et tenir les Asana est moindre. Un Asana etant un equilibre musculaire agaoniste-antagoniste.
    -La chaleur peut etre un stress tres important ! Il faut donc avoir une certaine hygiene de vie … tout exces de nourriture, boisson, stress, activite physique, … les heures qui precedent peuvent render une sceance un vrai challenge et meme quelque chose de tres dangereux !!! De meme que les chaleur tres intense … certain professeur aiment a augmenter la chaleur ou pour le systeme infra rouge etre trop pres des lampes.
    -Les lampes a infra rouge a long terme sont tres dangereuse comme tu l’as fait remarquer. Moi j’aie toujours pratique dans une piece avec un systeme d’air conditionne fait pour ca.

    -Au niveau cutane le nettoyage est tout aussi efficace qu’une bonne sceance de Yoga ! Au revoir a la plupart des problemes mineur de peau. Quelle joie d’avoir une peau de bebe.
    -Je pense qu’il peu y avoir un effet de nettoyage du corps “detoxication” CAR la pratique reguliere du Yoga chaud augmente NORMALLEMENT la consummation de liquide et parfois une prise de conscience d’une hygiene de vie et dietetique plus santé. Cette detoxication vient donc des adaptations que l’on doit prendre hydratation et alimentation … par contre sans cette adaptation je pense que le Yoga chaud est tres “toxique” car il surcharge certain organe qui on besoin d’eau !

    Desole pour mon Francais mais après 10ans aux Etat Unis j’aie perdu une partie de mon Francais.

    • Salut Pascal!

      Merci beaucoup pour toutes ces excellentes précisions!

      L’effet “dissuasif” du hot yoga sur les excès est plutôt intéressant en effet… J’avoue que j’ai de la difficulté à imaginer comment une personne pourrait survivre une séance de hot yoga après avoir mangé un gros lunch et/ou pris quelques verres.

      Si le hot yoga peut encourager des gens à manger mieux, à boire plus d’eau et à faire davantage d’exercice, j’achète à 100%! En autant bien sûr qu’on reste hors du domaine de l’ésotérisme.

      A+!

      Olivier

      • Le magazine sport et vie de juillet août 2013 traite du sujet appuis scientifiques par expériences menées auprès de sportifs de haut niveau indique de meilleurs performances après 10 jours d patati on a l effort dans cet environnement…a lire donc pour des résultats issus d une pratique de terrain et non des croyances…cqfd

  7. vous avez raison c`est plutôt une question de Marketing ….comme VISALUS produit américain qu`on annonce comme aliment ( protéine remplacement de repas ) qui ferait des miracles pour maigrir et le danger, ca guérit presque tout mais le plus surprenant c`est un marketing à réseaux qui fait miroiter la richesse et qui coûte très cher pour le simple consommateur ….cette manière de faire devrait être dénoncer comme votre hot yoga…..tous ceux qui font des témoignages positifs sur Facebook font parties du marketing donc en retirent des profits .,,,,merci

  8. Salut! J’adore lire ton blog. J’aime toujours quand on débusque des mythes. Par contre, j’aimerais connaître tes sources quant aux dangers des infra-rouges sur la peau et les yeux? L’infra-rouge, c’est de la chaleur, c’est tout. Est-ce que tu ne ferais pas référence aux ultra-violets, qui eux aussi sont émis par le soleil et causent des changements chimiques dans la peau (le bronzage) et sont nocifs en trop grandes quantité pour les yeux et la peau? Moi j’ai un très gros émetteurs à infra-rouges chez moi et n’en ai jamais ressentis d’incomfort : mon calorifère 😉

    En fait cet article http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2687728/ semble suggérer que l’exposition à la radiation infra-rouge serait un bon traitement pour la production d’elastin et de collagène par la peau.

  9. ça a l’air idiot. Je pense que je vais continuer le yoga normal.

  10. Bonjour Olivier, moi ma question est concernant l’hydratation après la séance et que peut-on faire pour récupérer les minéraux et sels que notre corps a perdu ? Mais je pratique ce yoga depuis quelques mois et ça m’apporte que du bien (mais je ne force pas les mouvements) et je bois quand j’ai trop chaud durant le cours. Le degré du local est de 38 celcius et c’est parfait ainsi pas d’infra rouge… Merci Louise (52 ans) ça m’aide pour les articulations.

  11. Je suis allée au hot yoga pour la première fois aujourd’hui; j’ai adoré parce que ça fait différent. Par contre, il est vrai que cela peut être dangereux pour certaines personnes. Je me considère en très bonne forme physique et j’ai trouvé ça vraiment difficile de faire de l’exercice à une telle chaleur… Pire que de courir 10K à midi durant une belle journée d’été. Bravo pour ton article, il est vraiment intéressant, comme toujours!

  12. est-ce vrai que la déshydratation due a la chaleur intense peut épaissir le sang et donc élever les risques de caillot ? ( surtout pour une clientèle féminine qui prend la pilule contraceptive est-ce a éviter le hot yoga ?)

    • Allo Laurence!
      Je ne dirais pas que le hot yoga est à éviter pour cette raison, mais en effet la déshydratation sévère augmente le risque de caillots sanguins. Il faut donc bien s’hydrater!
      Merci et à bientôt!
      Olivier

  13. J’ai un bébé de 5 mois et l’allaite encore.
    J’aimerais essayer le hot yoga pour me détendre et reprendre le sport tout doucement, mais je le demande si je fait de trop transpirer peut avoir des effets négatifs sur l’allaitement. Qu’ en pensez-vous?

    • Allo Émilie!
      J’ignore si a chaleur intense peut avoir un effet sur la production de lait; ça serait à vérifier avec d’autres mères qui ont tenté l’expérience. C’est sûr que si tu rentres chez toi épuisée, ça ne va probablement pas aider.
      Par contre, si tu souhaites reprendre le sport tout doucement, le hot yoga n’est peut-être pas la meilleure option! Pourquoi pas le yoga régulier ou le Pilates?
      Parlant de sport, je te recommande cette BD: http://lepharmachien.com/entrainement/
      À bientôt!
      Olivier

  14. Bonjour, je veux juste vous posez une question : est ce que vous pensez que cela marche au niveau des muscles et de la perte de poids ?

  15. Je viens de commencer le hot yoga ,j en suis a ma 3ème séance ,je trouve ça très intensif c pourquoi j ai fais des recherches sur les bienfaits et méfaits de cette discipline ,les bienfaits pour ma part sont apparus desuite bien être ,musculature,peau,détente,peut être une action sur la cellulite par contre lors de ma troisième séance j ai eu des vertige et nausées et cela m a fait penser que ce ne devait pas être si anodins que ća c cette chaleur qui est insupportable je pense pratiquer le hot yoga 2fois par semaine sans trop forcer, bien s hydrater avant et après et en complément d un autre sport plus traditionnel

  16. Est ce que simplifier la science veut dire des choses fausses ?

    – sur la sueur (remise en cause du sauna, hamman etc…) : qu’est ce qui vous permet de dire qu’il n’y a pas de composés toxiques / inutiles pour l’organisme qui sont excrétés ? La sueur est un ultrafiltrat plasmatique, cet article des années soixante (http://www.nature.com/jid/journal/v36/n4/full/jid196144a.html) montre déjà qu’un colorant injecté est excrété par la sueur. Si tous les composés toxiques (j’utilise ce mot puisque les “toxines n’existent pas” d’après vous) ne sont pas forcément excrétés (lesquels ?), on peut avoir un doute raisonnable sur le fait que d’autres certains le sont. Si je transpire 1 à 1,5L cela représente déjà 20 à 25% du volume sanguin circulant et à la condition que l’eau que j’absorbe soit propre, cela diminue tout de même la quantité de toxiques et diminue la concentration de toxiques dans le sang.
    Certains produits sont stockés dans les cellules, le gras, abaisser leur concentration dans le sang, les faits ressortir des cellule par le biais des équilibres chimiques. Certains métaux lourds sont aussi excrétés.

    – sur les toxines : pour moi il s’agit des composés toxiques ou chimiques indésirables car toxique à différents niveaux : perturbateurs endocriniens, autres toxiques, médicaments métabolisés ou non, excès de certains métabolites, au mieux inutiles sinon nocifs. Des listes existent, nier cette réalité est une erreur. Un exemple, le chlore contenu dans l’eau (boisson et douche) oxyde les matières organiques et peut donner des composés toxiques.
    Une autre parties des toxiques peu venir de l’alimentation, soit qu’ils sont présents dans l’aliment, soit l’aliment est mal digéré et ne donne pas ce qu’il devrait donner pour diverses raisons (excès de gras, sucre, protéine en “putréfaction / fermentation”, désordres dans la flore, dans le fonctionnement intestinal, constipation…).

    – sur le hot yoga : il ne se pratique pas partout sous les infrarouges, pour ma part je n’en ai pas vu à Paris, les salles sont chauffés avec des convecteurs. Le débat sur la toxicité des infrarouges ne devrait pas exister : un radiateur fait des infrarouge, un feu, tout ce qui est chaud y compris vous, il suffit de le regarder avec une caméra thermique qui par définition voit les infrarouges. Et la chaleur insuffisamment dissipée… ça brûle. Pas plus, pas moins. Ne pas se tenir trop près des lampes donc (à différencier des lasers). Par ailleurs, je suis certain qu’en Inde, il y des endroits ou naturellement les conditions de température et d’humidité rendent “hot” tout type de yoga…

    – sur le yoga : si vous avez des doutes que cela comprime, remue les viscères, accélère le transit, a des effets sur la musculature et les articulation etc. Pratiquez ou lisez mieux.

    Un scientifique, biochimiste de formation et pratiquant de bikram.

    • [soupir]

      Je suis toujours extrêmement déçu quand je vois des “collègues” scientifiques déformer la science et propager des mythes inutiles, sous la couverture protectrice d’être – par exemple – biochimiste.

      Sueur : Oui, la sueur élimine certains composés présents dans le sang… et alors ? Ça ne change absolument rien à mon argumentaire. Les reins, le foie, les poumons éliminent aussi des substances nuisibles pour l’organisme. Le problème survient lorsqu’on prétend que transpirer davantage (ou faire une cure détox) élimine des substances qui ne le seraient pas autrement. À ce que je sache, l’Homo Sapiens d’il y a 200,000 ans ne pratiquait pas le Yoga Bikram et il a quand même survécu un petit bout de temps.

      Toxines : Je ne vais pas répéter l’ensemble de mes arguments présentés dans ma BD sur les toxines (http://lepharmachien.com/toxines) et dans mes réponses aux nombreux commentaires sous cette dernière. Les toxines, telles que perçues dans l’imaginaire collectif, et telles que décrites par des thérapeutes holistiques douteux (et l’occasionnel biochimiste) sont une fabrication de l’esprit. Ce n’est pas une opinion, mais bien une conclusion logique et raisonnable. Si tu souhaites me contredire sur ce point, SVP me nommer un seul composé “toxique” qui doit être éliminé immédiatement pour ne pas menacer la vie, mais qui ne l’est pas par les mécanismes naturels du corps humain. (Note : inutile de passer des heures à faire des recherches, tu n’en trouveras pas).

      Infrarouges : La question posée par les lectrices portait spécifiquement sur ce type de yoga.

      Yoga : Je n’ai jamais douté que c’est une excellente activité physique; je l’ai dit d’ailleurs textuellement. J’en conclus donc que ton commentaire est essentiellement une réaction émotive, non rationnelle, puisque j’ai osé critiquer un sport que tu pratiques.

      Olivier

      P.S. “Biochimiste”, c’est ton prénom ou quoi ? Moi c’est Olivier et je ne me cache pas derrière des pseudonymes.

  17. Jean-Baptiste le biochimiste

    Et bien relis ton article, la mauvais foi a des limites (y compris sur les infrarouge : une exposition excessive et fréquente a peu être des effets, autant que le grand froid…). Il n’est nulle part question de se débarrasser des déchets qui ne le seraient que par la sueur ni de se débarrasser de toxiques qui tuerait immédiatement autrement. La question est est ce que le bikram permet de se débarraser de déchets / toxiques ? la réponse est donc oui.

    Tu réorientes le débat vers la survie plutôt alors qu’il est question de qualité de vie. Le foie et le rein ont une capacité de clairance des déchets pour un individu donné, elle diminue avec le vieillissement. Si tu as un moyen d’augmenter les capacités de ces organes je suis preneur. Le bikram permet d’augmenter la clairance au niveau global par un enchainement d’actes volontaires : cela permet de se débarraser rapidement des effets des 50g de viandes et/ou du verre de bière EN TROP ou pour une personne agée de retrouver des capacités qu’elle avait peut-être il y a quelques années. Cela a pour effet immédiat de diminuer plus rapidement la sensation de fatigue ou de gueule de bois liés à une accumulation des déchets supérieure aux capacités d’élimination. Quotidiennement cela commence par la digestion mais ce n’est qu’un exemple, les résidus des traitements d’hépatite ou chimiothérapie particulièrement fatiguant en sont d’autres.

    De fait ton interprétation binaire ça marche ou t’es mort n’a aucun sens, l’aspect quantitatif est fondamental en biologie. Que ce soit pour les toxiques / déchet (les effets sont doses dépendant) que pour les capacités d’élimination / traitement de nos organes. Le vieillissement est un exemple de diminution de ces capacités, jusqu’à la défaillance où le corps n’est plus capable de traiter le peu nécessaire à sa survie.

    Quand aux toxiques que le corps ne sais pas éliminer suffisamment naturellement et qui entraine des effets néfastes que tes lecteurs ne veulent pas subir (là encore il est question de qualité de vie et non de survie immédiate) sans être immédiatement mortels il y en a pléthore (mais on s’éloigne du débat) :
    – le plomb (à commencer par celui des plombages dentaires dont on change la composition voire qu’on extrait pour les remplacer par du sans plomb),
    – les perturbateurs endocriniens (http://www.anses.fr/fr/content/perturbateurs-endocriniens-1)
    – les substances qui favorisent l’apparition de cancer etc.

    • OK Jean-Baptiste le biochimiste, je n’ai pas l’intention de te contredire davantage, même si je me fais un gros facepalm en te lisant ce matin. Mais pour bénéfice des lecteurs/trices, je vais résumer le plus honnêtement possible (malgré mon évidente mauvaise foi) quelques-uns de tes arguments :

      – Le hot yoga augmente la capacité des reins et du foie, et peut compenser pour le ralentissement normal de ces organes avec l’âge.
      – Le hot yoga permet d’éliminer l’alcool plus rapidement.
      – Le hot yoga permet, par des mouvements précis, d’accélérer l’expulsion de déchets toxiques issus de la viande ou autre (autrement dit, le hot yoga, ça fait chier).
      – Le hot yoga peut éliminer des substances hautement toxiques, comme le plomb et la chimiothérapie, qui ne le seraient pas autrement.

      Si tu n’y vois pas d’inconvénient, je vais mettre un signet sur ton commentaire et le citer lorsque les gens me demandent une définition de “pseudoscience”.

      Merci et A+!

      Olivier

      • Bonne idée ! Mettons les patients insuffisants rénaux en dialyse au hot yoga ! Cela améliorera(it) leur clairance et leur permettrait de recouvrir une meilleure fonction rénale !
        Je me demande pourquoi les néphrologues n’ont pas pensé mettre leurs patients dans un sauna… Ça doit être à cause des compagnies pharmaceutiques.
        Merci Olivier de pourfendre la pseudo-science (avec tout le découragement que cela doit impliquer de temps à autres)

  18. Eh bien moi je peux dire que sans être experte dermatologue, j’ai vu une très grande amélioration de ma peau après seulement la première séance de hot yoga. J’ai la peau très sensible, qui fait des plaques sèches, qui démange etc.. et depuis que je pratique le hot yoga, j’ai beaucoup moins de problèmes! Alors ce n’est peut-être rien de bien extraordinaire mais tout de même c’est très visible. Aussi, je suis quelqu’un de très stressée et j’ai tendance à coincer et à être raide dans mes mouvements. Dans le yoga traditionnel je deviens très courbaturé après une séance très courte, alors qu’au yoga chaud je ne le suis presque pas après une séance d’une heure…

  19. Bonjour à tous,ca me fait toujours rire quand je lis que transpirer ne sert à rien pour la perte de poids.Avant je pensai pareil j’ai pratiqué la boxe Anglaise a haut niveau pendant 15 ans,je voyais la plupart des boxeurs s’entrainer bien couvert dans une salle ou il faisais déjà chaud…
    Moi etant adepte des lectures sportive scientifique je ne le faisais pas en me disant que cela ne servait à rien.
    J’etais au bon poids pour ma catégorie 75kg en forme mais un peu flasque comparé aux autre hyper affutés…
    J’ai donc essayé pour voir et la j’ai constaté des resultats surprenant au bout de 5 à 6 semaines (probléme articulaire à l’epaule disparue rhume des foins disparue une peu beaucoup plus lisse et douce plus de boutons et une apparence seche et musclé etc…)
    Je perdais environ 2 litres par entrainement parfois 3 l’éte, forcément ce n’est pas 2kg de graisse qui disparaissent chaque jour à la pese apres l’entrainement mais pour sortir cette sueur on dépense plus de calorie l’entrainement est beaucoup plus dur
    Il faut environ 500 à 600 kcal pour évacuer un litre de sueur plus l’énergie mécanique pour l’éffort on comprend vite que les 8000 kcal d’un kilo de graisses seront vite éliminé.
    Aujourd’hui je m’entraine toujours pour le plaisir et rester en forme et toujours bien couvert dans une piece bien chauffé evidemment il ne faut pas 50 épaisseurs et commencé progresivement.éssayer et vous verrez c’est le seul moyen de savoir sans compter que cela devient une drogue des que l’on arrete car on se sent tellement bien aprés une bonne séance ou l’on a bien transpirer bcp mieux que la même seance sans sudation.

    Toujours éssayer pour savoir.les scientifiques ont bien prouvé il y a plus d’un siecle par a+b que le corps humains imploserai si il dépassais les 90km/h dans un vehicule qu’elle qu’il soit (cf le matin des magiciens)

    On se déplace à qu’elle vitesse aujourd’ui?

    Ps:desolée pour les fautes d’orthographes j’ai écris vite fais de mon tel.

    Bon entrainement à tous.

  20. Salut Olivier ! je suis un adepte du vélo de route, je fais de 5000 à 9000 km par an. J’ai commencé le Bikram Yoga cet hiver et j’ai trouvé ça très intense mais j’ai beaucoup apprécier. Moin stressé donc plus calme, plus souple et après une séance, je me sentais vraiment bien. (pas le choix quand on vit le calvaire pendant une séance )

    Par contre je me suis rapidement épuisé avec 2-3 séance de 90m par semaine et 3-4 entrainements de vélo sur hometrainer, donc pour l’être moin j’ai diminuer mes entrainements de vélo sur home trainer à 2-3 semaine au lieu de 3-4.

    Avec la saison de vélo qui a commencer au printemps, j’ai continuer mes 2-3 séances de yoga par sem. mais j’avais plus la même énergie sur mon vélo (pas de chien, comme j’en avais habituellement ). Ce yoga qu’est le Bikram demande énormément (même avec la discipline de boire beaucoup, bien manger et faire tout ce qu’il faut ).

    J’ai arrêter le yoga en juillet quand le centre a fermé héhé et j’ai rapidement retrouvé toute mon énergie sur le vélo.

    Par contre je serai surement moin souple sans la pratique de ce yoga, je trouvais que ça pouvais être un bon complément à mon entrainement de vélo.

    Dois-je recommencer la pratique ou pas ? et comment trouver une façon de faire pour l’intégrer intelligemment à mon entrainement principal qu’est le vélo, est-ce possible ? Est-ce fou de s’entrainer avec une température de 42 degrés ? je sais plus ? Merci de m’éclairer !

    Et Merci à l’avance pour tes bons conseils !

    Pierre de Québec

  21. Salut Olivier,
    Merci pour cet article sur le Hot Yoga.

    Je suis professeur de yoga. J’ai appris durant cette longue formation que le yoga doit être à notre service et non le contraire. Respecter ses propres limites car en rendant l’inconfortable confortable à notre rythme, il y a beaucoup moins de chance de se blesser et d’apprécier notre pratique de yoga.

    En yoga, que ce soit son style nouveau ou ancien, la base reste la même, c’est l’union du corps, du souffle et du mental.

    Plusieurs de mes élèves ont essayé le Hot Yoga, qui est mon voisin de biais, la majorité sont revenus et il y en a d’autres qui ont exploré plus longuement et sont revenus, j’ai rencontré des personnes qui ont essayé la pratique, certains ont aimé, d’autres ont détesté et il y en a qui se sont blessés.

    Nous devons respecter le choix de chacun, mais faut garder en tête que le yoga doit nous faire du bien autant physique que mentalement.

    Chaque centre de yoga doit vendre sa salade, j’en convient mais, faut garder en tête que le yoga est un chemin vers une meilleure connaissance de soi.

    Merci

    Line de Beloeil

  22. Bonjour Olivier,
    J’ai pratiqué une séance de yoga bikram hier.
    Je précise que je suis enceinte d’un mois et demi.
    J’ai lu ce matin que le yoga bikram n’était pas adapté pour les femmes enceintes, et que certaines postures étaient particulierement contre-indiquées.
    Malheureusement, hormis quelques pauses, j’ai suivi toute la séance.
    D’ailleurs, je n’ai habituellement aucun mal à tout faire, mais là j’ai du m’arrêter à plusieurs reprises, notamment du fait de vertiges.
    Il est certain que je n’y retournerai plus dans les mois à venir.
    Cependant, je souhaitais avoir ton avis sur les effets éventuels que cela pourrait avoir.
    Je dois dire que ce matin, je n’ai ni saignement, ni douleurs.
    Penses tu qu’il soit nécessaire de consulter mon gynecologue dans l’urgence? Je dois de toutes façons le voir dans une semaine.
    Merci par avance.

  23. Bonjour M Pharmachien!

    Je vous écris parce qu’une affirmation du hot yoga me titille depuis un moment.
    Je ne suis pas à 100% certaine de mes sources, si vous souhaitez les consulter, je ferai mes devoirs afin de vous les retrouver!
    Je suis étudiante en physiothérapie et lors d’un cours sur les thérapies thermales, il me semble avoir appris que pour avoir une augmentation de la température d’un muscle d’un degré, il faut que la température de la peau soit maintenue à 40,5°C pendant au moins 30 min. Les effets thérapeutiques recherchés via la chaleur (augmentation du métabolisme cellulaire, meilleure biodisponibilité de l’oxygène, vasodilatation, diminution des afférences de type II, diminution de la conduction des motoneurones alpha et l’augmentation de la souplesse musculaire) ne serait donc présent qu’entre 40-45°C.
    Je vous demande donc, pensez-vous qu’il y ait vraiment des modifications au niveau de la souplesse musculaire dans le hot yoga? Si oui, serait-ce dû au fait que mes articles rapportent un muscle au repos et non durant une activité physique?
    Je suis contente que vous abordiez le sujet parce que ça fait longtemps que je me pose cette question!

    Merci beaucoup!

    -D’une fan finie qui ne cesse de relire vos livres émoticône smile

    • Salut Audrey !

      J’ignore quelles sont les données plus “fondamentales” en matière de physiologie à propos de l’effet de la chaleur sur le muscle, alors tu sembles mieux partie que moi !

      D’autres lecteurs/trices m’ont mentionné (ici ou sur Facebook, pas sûr) que l’hyperflexibilité encouragée dans le hot yoga peut conduire à des blessures.

      Pour ma part, je crois que les bénéfices sur la flexibilité ou autre sont surtout subjectifs.

      Merci pour la précision !

      Olivier

  24. Pour comprendre bien une chose il est souvent utile de regarder son opposé: concernant les bénéfices pour le système imunitaire notamment, le tonic des muscles, la santé de la peau et des cheveux et comme anti-stress et anti-dépresseur. Pour ceux qui parviennent a prendre leur courage à deux mains, je recommande les douches froides(ou douches écossaises) quotidiennes (3 à 5 mn), entre 5 et 15 degrés. Mais comme pour tout, vous pouvez commencez progressivement! Ici les résultats sont prouvés scientifiquement.
    Ça ne prend pas de temps et ça ne coûte rien sinon… le courage de le faire!

  25. Salut!
    Très bon article!
    Tu penses quoi des saunas finlandais? (pas d’infra-rouges)
    Quels seraient les avantages selon toi (s’il y en a).
    Perso, j’adore combiner mon sauna avec une douche froide et une période de détente après, mais apart la détente, ça donne quelque chose?
    Merci :)

  26. Bonjour Olivier!

    Concernant le système immunitaire, je me demandais si la pratique d’une activité sportive dans le cadre d’une bonne hygiène de vie (sport,alimentation,sommeil) ne pouvait pas contribuer à le renforcer? S’il s’avère que oui, le hot yoga pourrait donc effectivement renforcer le système immunitaire au même titre qu’une autre activité sportive. Je ne fais que me demander. En passant, j’adore vos articles et votre série télévisée! Enfin quelqu’un qui pousse les gens à développer leur sens critique! :)

    • Salut Audrey !

      En fait, c’est plus controversé qu’on le croit et les études sur l’activité physique et les infections (une mesure indirecte de la performance du système immunitaire) sont assez contradictoires. Mais sans aller dans les études, on peut raisonnablement penser que l’ensemble des habitudes de vie contribuent à la capacité immunitaire. Quoique ce n’est pas spécifique au hot yoga.

      Merci pour les bons mots !

      Olivier

  27. Jacynthe Leblond

    Est-ce que le yoga chaud a un effet de simuler la fièvre et donc de prévenir le rhume ?

  28. Bonjour Olivier, je viens de voir cet article. Je ne sais pas si depuis sa parution vous avez eu la chance d’essayer le Hot Yoga, mais si ce n’est pas le cas, je vous invite à le faire :) Je trouve intéressant votre point de vue, mais ce que j’aime moins, c’est le «clic bate» qui présente votre article…«Hot yoga : beaucoup de sueur pour rien».

    Je suis propriétaire d’un centre à St-Jérôme et en 6 ans d’existence, j’ai dus me butter souvent aux gens qui affichent des stereotypes sur le yoga en général et encore plus à ceux qui condamnent la chaleur. Je trouve simplement que le titre de votre article nourris un stigma déjà prononcés chez les sceptiques et les non adeptes et rend mon travail encore plus dure.

    Bien que si le lecteur prend la peine de lire au complet l’article, se rendra compte que vous n’êtes ni chaud ni froid à l’idée, les autres (et rappelons nous que nous vivons à l’ère que les gens, même si aux États Unis, on voter pour Trump) eux se donneront même pas la peine de le lire et retiendrons tout simplement LA grande ligne «Hot yoga : beaucoup de sueur pour rien».

    Cela dit, et c’est juste pour vous informer et peut-être informer quelques lecteurs en même temps, que ce n’est pas TOUS les centres de Hot Yoga qui prônent sur ces bienfaits non fondés dont vous parlez dans cet article. Je suis certaine que vous le savez déjà, mais au risque de me répéter, je pars de loin en essayant de convaincre les gens de venir chez nous, donc permettez moi de me justifier. À titre d’exemple, voici ce que vous trouverez si vous allez sur mon site et ce discours, je le tiens au quotidiens dans mes cours. Bref, vous avez une plate-forme médiatique très puissante et vos paroles sont souvent cités, donc je vous demanderais, si possible de choisir vos titres plus délicatement parce que pour certain, après le bon Dieu, il y le Pharmachien.

    Bien à vous,
    Rachel

  29. Pour les filles/femmes qui prenne une pilule contraceptive, y as-t-il des effets sur l’efficacité? Par exemple si je l’ai pris avant la séance, ai-je éliminer les hormones par la sueur?

    Merci!

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)