Élevé sans hormones : pas vraiment

hormones

Je suis inquiet pour cet enfant. S’il a été « élevé sans hormones », est-ce que ça veut dire qu’il…

… a été castré à la naissance ?

… s’est fait enlever chirurgicalement la thyroïde, le pancréas, les glandes surrénales, l’hypophyse et l’hypothalamus ?

… ne peut jamais manger de légumineuses, de riz, de soya, de noix, de céréales et virtuellement tous les végétaux puisqu’ils contiennent naturellement des phytoestrogènes ?

… ne peut pas non plus manger de viande, même bio, puisque les animaux produisent naturellement des hormones qui se retrouvent dans leur viande et leur lait ?

 

Ehhhhhh non finalement.

Quand on vérifie ce que Rachelle-Béry sous-entend par cette nouvelle pub qui inonde le paysage urbain, c’est qu’ils encouragent « le choix de viandes issues du mode de production biologique [qui] ne permet pas l’utilisation d’hormones de synthèse ».

 

Or dans les faits, au Canada, il n’y a que le bœuf qui peut recevoir des stimulateurs de croissance hormonaux.

 

Perso, je crois que c’est important d’analyser de façon critique l’utilisation des hormones (et des antibiotiques) chez les animaux d’élevage et j’encourage les débats constructifs en ce sens (les débats de spécialistes je veux dire; pas les opinions ou impressions personnelles, ou celles des lobbys idéologiques).

 

Mais au lieu de dire des choses pas claires qui créent de la confusion chez le public, pourquoi ne pas tout simplement faire une pub qui dit :

« NOTRE BŒUF BIOLOGIQUE A ÉTÉ ÉLEVÉ SANS STIMULATEURS DE CROISSANCE HORMONAUX »

 

Tiens, je peux même créer une nouvelle pub drette-là :

hormones-02

(je sais, je serais nul comme dude de marketing)

 

P.S. C’est la 2e fois que je critique une pub de Rachelle-Béry; la première fois c’était « On naît tous bio » (http://lepharmachien.com/arguments-2017/). J’espère qu’ils opteront pour un concept plus clair dans leur prochaine campagne.

P.P.S. Je ne suis pas contre le bio. Je trouve simplement que l’industrie de l’alimentation biologique aime jouer avec les mots et ça n’aide pas les consommateurs à faire de meilleurs choix. D’ailleurs, la plupart de leurs arguments reposent sur le sophisme de l’appel à la nature.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

17 Replies to “Élevé sans hormones : pas vraiment”

  1. En même temps pour le consommateur de base la notion d’hormone est déjà complexe, alors lui préciser artificielle ou pas…
    “sans hormones ajoutées”, ça vous va?

    1. C’est une très légère amélioration au niveau de la clarté !

      Mais encore là, que vont comprendre les consommateurs ? Qu’un aliment “sans hormones ajoutées” est moins néfaste, ou même meilleur pour la santé ?

      Et encore là, il faudrait préciser de quel animal on parle.

      Bref, ça pourrait être peauffiné encore un peu ! 😀

      Olivier

      1. Dans la mesure où certains traités internationaux vont faire que le boeuf canadien pourra se retrouver en France, je vous suggère de trouver très vite un moyen de communication ad hoc.
        Parce que sinon ici, à moins d’être fauché, ce sera: “boeuf canadien = hormones donc j’en achète pas”.
        Suite à l’affaire de la vache folle “made in England” on a eu un phénomène similaire avec les acheteurs français refusant d’acheter des produits bovins anglais.
        Au delà de l’aspect biologique pur (ie: what is an hormon) il y a l’aspect agronomique et gustatif. Et pour ma part, le boeuf aux hormones, je n’en veux pas dans mon assiette.
        Oui, je sais que en disant “aux hormones”, je fais un non-sens. D’un autre coté, quand j’évoque le boeuf “aux hormones”, je fais référence à “aux hormones ajoutées”, càd je ne parle pas en langage de biologiste mais en langage standard. (De même que le mot “légume” n’a aucun sens en langage biologiste)

  2. Je viens de renoncer à réagir à une conversation de cantine ce midi sur les différences entre la vitamine C “naturelle” et la vitamine C “de synthèse”

    La naturelle étant (comme chacun sait) beaucoup plus efficace (normal, elle est beaucoup plus chère)

  3. Je suis pour les hormones en production bovine. Faut donner une ration 20 % plus importante aux bovins pour qu’ils atteignent le même poids d’abattage en un temps plus long. C’est plus polluant, coûteux, etc.

    1. Ca se défend… Le problème, c’est qu’en consommant une viande élevée aux stéroïdes, tu arrives toi aussi 20% plus rapidement à ton poids d’abattage…

    2. Troll on:
      c’est comme les gosses:
      Ton gosse refuse d’essuyer la table, tu lui expliques l’intérêt de participer à la vie en communauté, ça prend du temps et de l’argent.
      Alors qu’en le tabassant avec subtilité avec un bon martinet des familles, il comprend très vite. Gain de temps, gain de production. Voir en lui éteignant sa clope sur la tronche pour lier l’utile à l’agréable.

  4. “Mais au lieu de dire des choses pas claires qui créent de la confusion chez le public, pourquoi ne pas tout simplement faire une pub qui dit :
    « NOTRE BŒUF BIOLOGIQUE A ÉTÉ ÉLEVÉ SANS STIMULATEURS DE CROISSANCE HORMONAUX »”

    Parce que tout le monde est capable de comprendre cette évidence sauf toi apparemment ?

  5. Ta vache est au top ! quel talent.

    Ce genre de pub c’est quand même une tare, c’est vicieux, ça joue sur l’inquiétude des gens. Qui ne ferait pas tout pour rester dans la meilleur santé possible ?

    J’ai toujours du mal avec les pubs qui imitent les messages officiels de la santé…
    Je déteste la pub de manière générale et je trouve qu’on se retrouve avec de plus en plus de messages alarmistes pour simplement te vendre un produit qui aura comme seul effet de te vider les poches;

    ps: J’adore ton travail, j’attends avec impatience que ton tome 3 sorte enfin en France !

  6. t’as oublié d’enlever les reins (érythropoïétine, aldostérone, rénine…), le coeur (facteur natriurétique auriculaire), l’estomac (la gastrine)…

    Enfin tout énervant soit ce genre de pub pour l’initié, je crois que le message est compréhensible par tous… parce que compte dans la rue combien de personnes savent ce qu’est une hormone (et encore, en ne leur demandant même pas de faire la différence entre hormone stéroïde et peptidique)…

    La pub vise avant tout les gens les moins malins, les moins instruits, les plus manipulables… toutes tentative d’instruire ces gens, pour le publiciste, c’est se tirer une balle dans le pied !

  7. Bravo pour les informations vulgarisées que tu offres! J’aime beaucoup tes illustrations amusantes!

    Face à ces pubs de Rachelle-Béry, que peut-on penser des enfants nés de femmes qui ont eu des traitements de fertilité avec hormones?!? (Ironiquement bien sûr!)

    J’ai récemment écouté cet audio fil avec la chercheuse Sonia Lupin à propos d’une étude publiée dans le JAMA sur les effets transgénérationels d’une hormone synthétique utilisée entre les années 1938 et 1971:

    https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/medium-large/segments/chronique/73952/cancers-tdah-hormone-synthetique-mise-en-cause-lupien

    Je suppose que dans les années 30 à 50, il n’y avait pas d’études d’innocuité sur les médicaments qui étaient nouvellement créés avant de les prescrire aux patients… Actuellement, comment peut-on s’assurer que les hormones utilisées de nos jours pour la fertilité ne puissent avoir de tels effets sur des générations ultérieures?

    ps: j’ai lu la bd d’India Desjardins sur Ma vie avec un scientifique – La fertilité, et je l’ai trouvé drôle et réconfortante.

    1. Wow, ça c’est une question pointue !!! Honnêtement, c’est trop loin de mon champ d’expertise et je ne connais pas assez le sujet pour me prononcer.

      Tu as raison, les médicaments d’autrefois étaient très loins d’avoir les standards d’aujourd’hui en termes de sûreté. La thalidomide est un bon exemple.

      Oh, merci BEAUCOUP pour les bons mots au sujet de la BD d’India ! Je lui partage tes bons mots 🙂

      À bientôt !

      Olivier

    2. “que peut-on penser des enfants nés de femmes qui ont eu des traitements de fertilité avec hormones?!?”
      -Troll on-
      Ben ils goûtent moins bon que les autres, cette question!
      Trop de flotte, pas assez de fibre. Bilan: réduit beaucoup à la cuisson.

Fais tes commentaires ici! (ils n'apparaîtront pas immédiatement car je dois les approuver d'abord pour éviter le spam et les liens URL douteux)