Maladie de Lyme – Les Aventures du Pharmachien

Faut-il avoir peur de la maladie de Lyme ?

Je veux dire, la vraie maladie de Lyme… C’est celle dont les cas ont beaucoup augmenté depuis 5 ans au Québec, qui se prévient et se soigne assez bien, mais qui peut laisser des conséquences à long-terme si elle n’est pas traitée.

Mais en parallèle avec ça, on entend parler d’une autre sorte de maladie de Lyme, dite « chronique », dont l’existence est scientifiquement contestée. Pourtant, des centaines de Québécois et de Canadiens traversent aux États-Unis pour s’y faire diagnostiquer et traiter par des médecins qui s’identifient comme « LLMD » (Lyme Literate Medical Doctors). Et ils paient de leur poche ces traitements, qui peuvent coûter plus de 10000$ par année !

Cet épisode est spécial, car c’est une enquête 2-en-1 :

1) Il explique pas mal tout ce que vous devez savoir sur la maladie de Lyme au Québec, la tique qui la transmet, sa prévention et son traitement;

2) Il fait le point sur la forme « chronique » et sur les traitements controversés offerts aux États-Unis.

C’est aussi, à mon avis, un des épisodes les plus forts de la saison 🙂

À voir le vendredi 18 janvier 2019 à 19h30 sur ICI EXPLORA !

Un énorme MERCI à mes intervenant/es pour cet épisode :

  • Mélissa Généreux, médecin et directrice de l’Équipe de santé publique de l’Estrie
  • Christian Perrone, médecin et professeur de maladies infectieuses et tropicales à Paris (rencontré exceptionnellement à Londres)
  • Christian Renaud, médecin microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine

http://pharmachien.exploratv.ca/episode-34-la-maladie-de-lyme/

#ixodesscapularis #borreliaburgdorferi
(hashtags qui sonnent cools car ressemblent à des incantations maléfiques mais qui sont juste le nom de la tique gossante et de la bactérie en question)

Jus d’orange dans un pentagramme satanique

Demande spéciale d’un jeune lecteur qui, lors d’une récente conférence, a demandé mon avis sur l’efficacité des bains de jus d’orange dans un pentagramme satanique pour traiter les problèmes testiculaires.

Je n’avais malheureusement pas de réponse scientifique pour lui, vu mon manque d’expérience en médecine occulte, donc j’ai pensé lui faire un dessin à la place.

Sur ce… Joyeuses Fêtes ?

Analyse de sites web d’ostéopathie québécois – Saison 3 des Aventures du Pharmachien

Le premier épisode de la saison 3 des Aventures du Pharmachien porte sur l’ostéopathie. Plus spécifiquement, je m’y pose la question : “Est-ce que l’ostéopathie est supportée scientifiquement ?

Voici la bande-annonce de l’épisode :

Dans la dernière entrevue de l’épisode, menée avec Dr Charles Bernard, alors président du Collège des Médecins du Québec, je lui mentionne une analyse indépendante de 50 sites web d’ostéopathes réalisée pour l’épisode. Vu que très peu d’informations sont données à ce sujet dans l’entrevue, j’ai pensé expliquer ici en quoi cela consistait et détailler les résultats.

 

Tout ce qui suit est très technique. C’est nécessaire, vu le sérieux de l’analyse et de ses implications. Je vais tenter de vulgariser le tout du mieux possible ! (voir le texte en rouge après chaque section)

 

Le but de l’analyse était de vérifier si les ostéopathes et cliniques d’ostéopathies du Québec font référence, sur leurs sites web, à des techniques scientifiquement controversées, en particulier  :

  • l’ostéopathie viscérale
  • l’ostéopathie crânienne, ou crânio-sacrée
  • l’ostéopathie pour prévenir ou traiter des problèmes de santé non-reliés au système musculo-squelettique (ex. allergies, infections, problèmes hépatiques ou rénaux, épilepsie, etc.)
  • l’ostéopathie chez les bébés

Voici la procédure élaborée par l’entreprise Immerscience, qui a supervisé l’analyse et qui est spécialisées en littératie informationnelle et sciences de l’information :

AUTREMENT DIT :

50 sites web de cliniques d’ostéopathie québécoises ont été sélectionnés au hasard. Dans ces sites, différentes recherches ont été effectuées pour voir si les concepts qui nous intéressaient (ex. ostéopathie viscérale, crânienne) y étaient discutés, et si oui, quelle importance y était accordée.

 

Voici les premiers résultats :

AUTREMENT DIT :

La vaste majorité des cliniques d’ostéopathie analysées discutent sur leur site web de techniques scientifiquement controversées. Par exemple :

  • 92% disent traiter des problèmes de santé non-reliés au système musculo-squelettique (ex. infections, problèmes de foie, etc.);
  • 72% discutent d’ostéopathie viscérale et/ou crânienne;
  • 80% suggèrent des traitements pour les bébés.

Les deux spécialistes qui ont fait l’analyse de manière indépendante sont arrivés à des résultats similaires.

 

Regardons maintenant les résultats de l’analyse détaillée :

AUTREMENT DIT :

Une grande partie des sites web analysés accordaient beaucoup d’importance aux techniques scientifiquement controversées.

Par exemple, la moitié d’entre eux listaient plus de 5 problèmes de santé qui peuvent être traités avec ces techniques, autant chez les adultes que chez les bébés.

 

 

Autres résultats :

J’avais aussi demandé d’inclure à l’analyse la recherche de concepts tels que l’homéopathie, la “détox”, des conseils sur l’alimentation, les produits naturels et la vaccination, entre autres. La raison pour cela est que, subjectivement, j’ai souvent vu des ostéopathes publier ce type de contenus sur les réseaux sociaux; je me demandais si c’était reflété sur leurs sites web.

Mais la réponse était clairement non : moins de 2% des sites web analysés incluaient ce type de contenu.

Il faudrait donc procéder à une seconde analyse, mais cette fois sur les réseaux sociaux de ces cliniques ou ostéopathes (ex. pages Facebook professionnelles), pour vérifier si mon hypothèse à ce niveau était fondée.

 

 

CONCLUSION

La majorité des sites web d’ostéopathie analysés discutaient de concepts scientifiquement controversés. Plusieurs d’entre eux semblaient accorder une grande importance à ces concepts.

Si on suppose que l’échantillon utilisé pour cette analyse est représentatif de l’ensemble des cliniques d’ostéopathie québécoises, cela suggère que ces concepts occupent une place très importante dans la pratique de l’ostéopathie au Québec.

Quelles sont les implications de ces résultats ?

C’est ce dont on discute dans l’épisode sur l’ostéopathie des Aventures du Pharmachien !

Saison 3 des Aventures du Pharmachien

 
La saison 3 des Aventures du Pharmachien débute le vendredi 14 décembre sur la chaîne ICI Explora, les vendredis à 19h30, ou encore sur la plate-forme l’Extra de tou.tv.
 
Aussi, la chaîne ICI Explora sera débrouillée pour tous du 18 décembre au 5 janvier !
 
Voici l’horaire des différents épisodes :
 
14 déc :  Ostéopathie
21 déc :  Diète cétogène (“keto diet”)
28 déc :  Guérir l’autisme
04 jan :  Véganisme
11 jan :  Accouchement
18 jan :  Maladie de Lyme
25 jan :  Métaux lourds
01 fév :  Vitamines
08 fév :  Antibiotiques
15 fév :  Tests médicaux et dépistage
22 fév :  Allergies et intolérances alimentaires
01 mar :  Maladies causées par les émotions
08 mar :  Eaux
 
 
Ce site présentera plus de détails sur chaque épisode :
 
Aussi, si vous faites partie d’un établissement d’enseignement (enseignant/e, étudiant/e, etc.) ou d’une bibliothèque, vous avez accès gratuitement à toutes les saisons via la plateforme curio.ca (il suffit de s’inscrire).
 
Merci tout le monde ! J’ai très hâte de jaser des épisodes avec vous 🙂
 
P.S. Voici une courte entrevue que j’ai donnée à ICI Explora à propos de quelques sujets de la saison 3 :

Prix Coup de Coeur de l’Association pour la Santé Publique du Québec

C’est avec une immense fierté que j’ai appris que l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) me décerne cette année leur Prix Coup de Coeur. Quel honneur !!!

Voici le communiqué de presse :

 

Quand j’ai créé Le Pharmachien en 2012, je me cherchais un passe-temps en lien avec mes passions (c’était soit la science, soit apprendre à jouer de la batterie… true story). J’étais persuadé que ça ne durerait que quelques semaines ou mois. Le fait que ça fonctionne encore après 6 ans est une surprise constante à mes yeux.

Mon souhait en lien avec ce prix, c’est qu’il y ait de plus en plus de scientifiques qui choisissent de s’impliquer dans la communication auprès du grand public. Car oui, on peut avoir un petit-mini-impact, chacun à notre façon. Donc j’en profite pour remercier et encourager tous mes collègues vulgarisateurs, qui me motivent et m’inspirent.

Un immense MERCI à l’ASPQ pour ce prix 🙂

Le Petit garçon qui posait trop en questions est lancé !

lpg-600

Le Petit garçon qui posait trop de questions est en librairie dès aujourd’hui !

C’est un album jeunesse pour les 0 à 146.3 ans (environ) qui raconte l’histoire d’Hugo, petit garçon qui cherche à comprendre le monde. C’est en mangeant une crème glacée qu’il sera soudainement plongé au coeur d’une grande aventure où il deviendra explorateur… puis scientifique.

Une histoire drôle qui se veut une initiation à la pensée critique et à la méthode scientifique pour les jeunes !

Plus de détails (et les réponses au jeu du livre) ici :
http://questions.lepharmachien.com/

Un énorme merci à tout le monde ! J’ai hâte de vous voir dans les salons du livre 🙂

CONCOURS – Homéopathie et arguments louches

concours-homeo

*** LE CONCOURS EST TERMINÉ ! ***

Un immense bravo à Lydia et Guillaume qui recevront tous les deux un prix ! Je n’en avais prévu qu’un seul, mais il y a eu tellement d’excellentes analyses que j’ai dû en mettre deux à égalité.

Merci à tous ceux et celles qui ont participé !

********************************

 

 

En Europe, la France et l’Angleterre prennent enfin des mesures pour se débarrasser de l’homéopathie. Il était temps ! Espérons que le Canada se réveillera et fera de même.

Un grand média québécois a récemment publié un article à ce sujet, avec comme seul intervenant un homéopathe (soupir…).

Le concours s’adresse à tous ceux et celles qui ont lu le tome 3 du Pharmachien et consiste à identifier les « arguments qui n’ont pas d’allure » parmi les propos rapportés dans l’article !

Le prix : une copie dédicacée de mon nouveau livre pour enfants « Le petit garçon qui posait trop de questions », qui sera publié le 1er nov. 2018.

 

Procédure et critères à respecter :

  • Les « arguments qui n’ont pas d’allure » doivent être cités tels qu’ils sont nommés dans le tome 3 (ex. j’ai rebaptisé certains sophismes de manière un peu originale).
  • Inscrire vos réponses ci-dessous. Elles n’apparaîtront pas tout de suite, car je ne veux pas que les gens puissent copier sur les autres !
  • Ne pas laisser de détails personnels (ex. adresse postale) dans vos réponses, seulement une adresse courriel.
  • Concours ouvert seulement aux gens du Québec; je suis vraiment désolé pour mes ami(e)s de l’Europe 🙁
  • Il n’y a pas de « bonnes réponses »; c’est la façon d’analyser les propos qui compte.
  • À la fin de la semaine, je sélectionnerai la réponse la plus complète qui sera la gagnante. 

 

Intéressé(e) ? GO !

——————————

 

« Malgré toutes ces controverses-là, bien que l’on dise que l’homéopathie n’est pas prouvée, ce qui n’est pas vrai, ça reste que les gens y adhèrent de plus en plus, parce que ça fonctionne. »

 

« L’homéopathie fait l’objet d’inlassables débats depuis 200 ans. »

 

« La polémique qui fait rage en France est intéressante, dans une certaine mesure, puisqu’elle permettra aux détracteurs tout comme aux défenseurs de l’homéopathie de débattre à armes égales. »

 

« Un des grands défis de la profession au Québec est la désinformation (…). C’est faux qu’il n’y a pas d’études positives en homéopathie, tout comme c’est faux de dire que c’est l’effet placébo. »

 

« Les débats en France ne mèneront pas à un recul, l’homéopathie étant trop forte et établie là-bas. La France est capable d’arriver à aller chercher tout ce qui existe comme études et comme rapports qui prouvent que l’homéopathie, elle est efficace. »

 

——————————

Bonne chance !

P.S. N’oubliez pas d’activer votre détecteur de bullshit avant de débuter l’exercice.

P.P.S. Merci David pour le tuyau !

Saison 2 des Aventures du Pharmachien

La saison 2 des Aventures du Pharmachien débute ce vendredi 1er décembre à 19h30 sur ICI EXPLORA !

Tu peux t’attendre à encore plus de dessins animés, plein de tests, des experts hyper solides (et cools) et des sujets plus sensibles que jamais. D’ailleurs, cette année, j’ai intentionnellement choisi des thèmes sur lesquels je ne connaissais presque rien, donc j’ai eu énormément de surprises et les épisodes finissent rarement comme je l’aurais pensé. Les Satiriques se sont dépassés et proposent une nouvelle formule complètement malade pour l’introduction des épisodes.

Les sujets de la saison 2 sont :

1 déc : Cannabis médical
8 déc : OGM
15 déc : TDAH
22 déc : Suppléments pour sportifs
29 déc : Pilule contraceptive
5 jan : Thérapies énergétiques
12 jan : Lait
19 jan : Cancer
26 jan : Jeûne
2 fév : Intestin et microbiote
9 fév : Allaitement
16 fév : Alcool
23 fév : Produits cosmétiques

En plus, la chaîne ICI Explora sera débrouillée pour tous jusqu’au 12 janvier 2018. Tu peux aussi l’écouter en vidéo sur demande et sur le web via l’Extra de tou.tv.
FAQ ici pour plus de détails : http://lepharmachien.com/faq-ecouter-serie-tele/

Sur une note plus personnelle, je dois un gargantuesque MERCI à tous ceux et celles qui sont à l’écoute ! La réponse à la saison 1 a de loin dépassé toutes mes attentes et m’a vraiment pris par surprise. Je suis super fier de vous présenter cette 2e saison et j’ai hâte d’entendre ce que vous ne pensez !

Préface pour Désordonnances d’Alain Vadeboncoeur

preface-desordo-web-header

Mon ami Alain Vadeboncoeur m’a fait le grand plaisir et honneur de me demander d’écrire (i.e. dessiner) la préface de son nouveau livre “Désordonnances : conseils plus ou moins pratiques pour vivre en santé“.

Pour ceux qui connaissent moins Alain, lui et moi avons la même approche vis-à-vis de la santé :

  • prescrire moins des traitements et de tests non nécessaires (ex. antibiotiques, examens médicaux annuels sans justification);
  • éviter les thérapies farfelues (genre cures détox, homéopathie et bracelets de noisetier);
  • privilégier les traitements qui fonctionnent super bien (comme les vaccins);
  • être critique du marketing en santé, autant par l’industrie que par les vendeurs de remèdes louches et de superaliments;
  • mettre la priorité sur les habitudes de vie.

Vu que la préface est imprimée en noir et blanc dans le livre, j’ai pensé vous la présenter ici en pleine couleur pour vous donner encore plus le goût de lire le livre (car à mon avis c’est un must).

La voici :

preface-desordonnances-web-01

preface-desordo-web-02

preface-desordo-web-03

preface-desordo-web-04

 

 

Pour la suite, il faut lire l’excellent livre d’Alain :

desordonnances

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

[purehtml id=6]

 

Partager cet article