Category Archives: Contenu original

5 mauvais conseils sur le SUCRE

5 mauvais conseils sur le sucre (header)

C’est ma troisième BD sur le sucre. Faut croire que j’aime le sujet !

La première parlait du faux sucre (édulcorants). L’autre parlait de l’effet (ou plutôt non-effet) du sucre sur le comportement des enfants.

Ce qui m’a motivé à en écrire une autre, c’est que je viens de terminer la lecture de l’excellent livre de la nutritionniste-diététiste Catherine Lefebvre, intitulé « Sucre : vérités et conséquences », que je te recommande fortement d’ailleurs.

livre_Catherine

Je sais pas pourquoi, mais c’est un livre qui m’a mis en beau maudit. Contre l’industrie alimentaire, principalement.

J’ai donc combiné ma colère avec le fait que je déteste la mode actuelle des jus, ce qui a donné cette courte BD, composée dans le style minimaliste qui caractérisait ce que je faisais au début du site. Nostalgie en bonus.

Note : Évidemment, la BD ne couvre pas tout ce qu’il y aurait à dire sur le sucre; j’ai simplement sélectionné 5 points que je trouve particulièrement marquants. Pour tout le reste, lis le livre de Catherine !

 

5 mauvais conseils sur le sucre (titre)

 

Fais attention aux fruits c'est plein de sucre

Les jus donnent du sucre libre sous forme de fructose

 

 

Choisis bien ton sucre

Aucun sucre libre n'est vraiment meilleur qu'un autre

 

 

Fais juste couper le dessert

Le sucre ajouté dans les aliments transformés c'est du sucre caché

 

 

 

Le sucre ne cause pas le diabète 2

big-sugar-08_04

 

 

C'est le gras qu'il faut couper

L'industrie du sucre

L'industrie du sucre (suite)

 

 

Conclusion food porn et limite de sucre par jour

 

Boissons sucrées en pharmacie

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Intoxiqué aux métaux lourds… ah vraiment ?

metaux-lourds-header

Une chélation des métaux lourds pour « guérir » l’autisme de son enfant ? Ou pour soigner l’arthrite, le cancer, le mal de dos ? Pour n’importe quoi ?

Sur le Web, tout le monde semble avoir peur des métaux lourds, comme le plomb, le cadmium, l’arsenic et le mercure. Jusqu’à un certain point, je les comprends.

Faut dire que ces substances sont partout (dans l’air, dans la terre, dans l’eau) et qu’elles sont hautement toxiques.

Et à lire certains sites, nous sommes tous intoxiqués par des métaux lourds, ce qui cause à peu près n’importe quel problème de santé que tu peux imaginer : cancer, Alzheimer, Parkinson sclérose en plaques, TDAH, autisme, etc.

Mais l’autre jour, c’était la première fois qu’une cliente m’en parlait à la pharmacie. C’est seulement là que j’ai réalisé l’ampleur du phénomène et à quel point les gens se font avoir et embarquer dans des traitements inutiles, coûteux et même dangereux pour éliminer les métaux lourds.

Ça fait que je te suggère fortement de lire cette BD avant d’entreprendre toute forme de chélation (c’est ça le traitement proposé).

Sauf si tu es aux soins intensifs pour une vraie intoxication, bien entendu.

gluten_warning

Exceptionnellement, pour le kick, j’ai dessiné mon bonhomme pour qu’il ressemble un peu plus à mon allure actuelle dans la vraie vie. T’inquiète, je vais pas en faire une habitude.

metaux-lourds-introface

Sur ce, BD time.

 

TItre

 

Cliente à la pharmacie qui a vu un thérapeute

 

Tout ce qu'il y a dans la nature est toxique

Une vraie intoxication ça se traite à l'hôpital

Déversements toxiques travailleurs industriels produits contaminés

Sources de métaux lourds dans l'alimentation et l'environnement

Problèmes de santé supposément causés par les métaux lourds

 

Tests holistiques de métaux lourds dans les cheveux et l'urine

 

La chélation des métaux lourds à l'hôpital et ailleurs

Coriandre chlorelle et autres plantes en chélation holistique

Exercice illégal de la médecine

Assureurs et conclusion

 

Ca vaut la peine de contredire les gens

 

 

Porter plainte au Collège des Médecins

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Attention aux superpouvoirs des antibiotiques

Une des questions qu’on me pose le plus souvent est : trouves-tu qu’il se prescrit trop de médicaments ?

Et ma réponse est toujours la même : je trouve qu’il se prescrit trop de médicaments pour les mauvaises raisons et pas assez de médicaments pour les bonnes raisons.

Un des médicaments qu’on utilise beaucoup trop pour de mauvaises raisons, ce sont les antibiotiques. En fait, les antibiotiques sont tellement mal utilisés que c’est à se demander si quiconque a la moindre idée de ce à quoi ils devraient servir.

C’est pas juste moi qui le dis : toutes les autorités mondiales de la santé sont sur alerte rouge et décrivent la surutilisation des antibiotiques comme l’une des plus grandes menaces pour le futur de l’humanité. Si ça continue comme ça, plus aucun antibiotique ne sera efficace et la planète sera envahie par des bactéries résistantes, pratiquement invincibles aux traitements habituels.

… ouin, ça sonne vraiment négatif mon affaire. En fait, je me déprime moi-même.

Oublie tout ça. Je vais plutôt te raconter une histoire de superhéros vu que tout le monde trippe là-dessus en ce moment.

 

antibiotiques00

 

antibiotiques01

antibiotiques02

antibiotiques03

antibiotiques04

antibiotiques05_01

antibiotiques06

antibiotiques07 antibiotiques08

 

antibiotiques09

 

antibiotiques10_01

 

Pour ceux et celles qui n’aiment pas les métaphores, voici quelques explications plates :

  • Les superpouvoirs, c’est les antibiotiques.
  • Les superhéros, c’est les médecins ou tout autre professionnel de la santé humaine ou animale qui utilise des antibiotiques.
  • Les mutants, c’est les bactéries.
  • Le mutant résistant, c’est une bactérie résistante aux antibiotiques. Par exemple, le SARM, certaines souches de gonorrhée et les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes.
  • Les situations banales, comme le char qui part pas, c’est les virus qui causent des infections mineures (ex. sinusite, bronchite, otite).
  • La convention supernotariée, c’est les lignes directrices médicales et la littérature scientifique sur l’utilisation des antibiotiques.
  • Le Clan Bahamuth, c’est l’industrie pharmaceutique.
  • Quand Ifrit brûle le troupeau de vache pour tuer un mutant, c’est l’équivalent de l’utilisation de masse des antibiotiques à des fins de prévention de infections chez les animaux d’élevage. C’est l’une des plus grandes sources de résistance bactérienne et il faut que ça cesse au plus vite.
  • Toujours dans l’exemple d’Ifrit, c’est aussi l’équivalent d’utiliser un antibiotique à large spectre, qui tue plein de sortes de bactéries, alors qu’on pourrait en choisir un plus spécifique quand on sait de quelle bactérie il s’agit.
  • Quand Ramuh démolit la maison au cas où elle contiendrait un mutant, c’est l’équivalent d’un médecin qui prescrit un antibiotique pour une infection probablement causée par un virus, en se disant que c’est au cas où il y aurait une bactérie.
  • Certaines garderies/CPE refusent les enfants malades qui ne reçoivent pas de traitement antibiotique, même pour une conjonctivite. C’est n’importe quoi. Si tu as eu la confirmation que l’infection est virale, tiens tête à la garderie. Remarque par contre que certaines infections exigent de garder l’enfant à la maison (voir les références ci-dessous).
  • Tout comme dans le cas des superpouvoirs, les bactéries ne deviennent pas résistantes aux antibiotiques. Par le fruit du hasard, des bactéries résistantes apparaissent et l’utilisation abusive des antibiotiques leur laisse le champ libre pour proliférer.
  • Certaines bactéries résistantes ont la capacité de transférer leur matériel génétique à d’autres bactéries, ce qui les rend
    résistantes elles aussi.
  • Contrairement à la croyance populaire, les humains ne deviennent pas résistants aux antibiotiques à force d’y être exposés.
    Par contre, la prise d’antibiotiques peut favoriser le développement d’infections plus graves comme celle à C. Difficile.
  • Quand les antibiotiques ne sont pas donnés à des doses assez fortes, ça favorise le phénomène de résistance, car les bactéries les plus fortes arrivent à survivre.
  • La madame qui veut garder un mutant pour qu’il joue avec ses chats, c’est le patient qui prend l’antibiotique seulement à moitié, puis qui l’arrête parce qu’il se sent mieux. Ou encore, c’est le patient qui prend l’antibiotique de sa femme parce qu’il pense qu’il a la même infection qu’elle. Ce sont des habitudes à éviter à tout prix car elles favorisent le phénomène de résistance.
  • À noter que rien de tout ça ne s’applique à Wolverine vu qu’il a un système immunitaire invincible.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

La cause de toutes les maladies : le V.E.O.

veo_header_600

À la pharmacie, beaucoup de gens viennent me voir après s’être auto-diagnostiqués sur Internet, ou après avoir vu un thérapeute quelconque qui les a convaincus qu’ils souffraient d’un mal étrange.

Quand je tente de suggérer une autre explication possible, ils n’aiment pas ça.

Selon eux, leur mal de dos, leur fatigue, leur gain de poids ou leur malaise généralisé a nécessairement une cause bien précise, qui devrait être facile à identifier et à soigner.

Motivé par un désir profond de leur venir en aide, j’ai développé une nouvelle stratégie.

Par la présente, j’annonce officiellement qu’après des années de recherches, j’ai finalement identifié la cause de toutes les maladies : le V.E.O.

La BD qui suit explique ce que c’est et comment tu peux en guérir. Avec mon support (et du cash).

 

veo_00_01

veo_01_02

veo_02_01

 

veo_03_01

 

veo_04_01

veo_05_01

 

veo_06

 

veo_07_01

veo_08

 

veo_09a_01

 

veo_09b_01

 

veo_10

veo_11

 

Note : Tu penses que le VEO n’existe pas ? En effet. Pas plus d’ailleurs que des tonnes de pseudo-diagnostics obscurs auxquels des gens sur le web ou ailleurs voudraient te faire croire. Dans cette BD, j’ai inclus une tonne de fausses maladies, d’arguments douteux et de stratégies marketing qui frôlent l’infopub, parce que c’est ce à quoi tu es exposé quotidiennement sur le web, dans les médias et ailleurs. Et malheureusement, certaines de ces fausses maladies sont endossées même par des scientifiques et des professionnels de la santé… Donc la prochaine fois qu’on te propose une explication pour tes symptômes et/ou un traitement fantastique et que ça semble trop beau pour être vrai… dis-toi que ça l’est probablement !

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie

ondes_header_600

Ton compteur intelligent te fait saigner du nez ?

Tu n’oses plus t’approcher de ton micro-ondes ?

T’as posé un bidule anti-cancer du cerveau sur ton téléphone cellulaire ?

Bienvenue dans le monde délirant des ondes électromagnétiques supposément dangereuses.

Ça fait au moins une dizaine d’années que les gens s’inquiètent à propos des ondes et de la multiplication des appareils électroniques. Mais même si les données scientifiques sont plutôt rassurantes à propos des effets des ondes sur la santé, beaucoup de gens ont encore peur.

Faut vraiment remettre de l’ordre là-dedans. Je suis donc obligé de me lancer dans un autre débat controversé (mais toujours amusant).

Ça a pris presque 1 an pour créer cette BD. Il faut dire que le sujet est super compliqué et heureusement j’ai eu la chance de travailler avec deux supers collaborateurs dès le départ :

photo_JP_alt

Jérôme Poulin (Ph.D) est chercheur dans le domaine de la physique optique. Sa thèse de doctorat portait sur la fibre atomique et les lasers de très haute précision (note d’Olivier : probablement dans le but de construire la future Étoile de la Mort). Il a aussi été superviseur de la Brigade Électro-Urbaine qui a mesuré l’exposition des Québécois aux ondes électromagnétiques.

photo_MTM

Michel Trottier-McDonald (Ph.D) est chercheur post-doctoral au Laboratoire National Lawrence Berkeley en Californie. Il a travaillé entre autres sur le Large Hadron Collider (LHC) au CERN afin de trouver le Boson de Higgs (note d’Olivier : probablement dans le but de faire imploser l’Univers).

 

Aucun de nous n’est un expert sur les effets des ondes électromagnétiques sur la santé et nous ne prétendons pas le contraire. Mais heureusement, les connaissances scientifiques sont assez avancées dans ce domaine pour que nous soyons capables de t’en présenter un bon résumé.

Les 5 arguments de la BD se résument comme suit :

  • Certaines ondes peuvent briser les molécules du corps humain, d’autres non;
  • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé;
  • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires;
  • Les symptômes des personnes qui se disent « électrosensibles » ne semblent pas causés par les ondes;
  • Il faut être hyper vigilants face aux supposés experts et compagnies qui font de grandes révélations sur les dangers des ondes.

 

Mais heille, faut la lire au complet avant de nous contredire…

Faque couvre ta tête avec du papier d’aluminium, fais des trous pour les yeux, met ton routeur Internet et/ou des données mobile à OFF et lis-moi ça sur-le-champ !

P.S. Toutes les références scientifiques utilisées sont dans le premier commentaire sous la BD.

 

ondes_00

 

ondes_01a

ondes_01b

 

 

 

ondes_02a ondes_02b

 

 

 

ondes_03a ondes_03b ondes_03c

 

 

 

ondes_04a_01
ondes_04b

ondes_04c-01

 

 

 

ondes_05a

ondes_05b_01
ondes_05c

 

 

 

ondes_06a ondes_06b

 

* NOTE (25 fév. 2016) – Ce que je craignais s’est produit : la section commentaires ci-dessous est devenue un babillard pour les pseudo-experts, la spéculation et le n’importe quoi. Et vu que j’approuve tous les commentaires, je suis comme pris avec ça. Donc avertissement aux lecteurs/trices : si tu continues à lire à partir d’ici, c’est vraiment à tes risques et périls.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Le pire du web en santé 2015 (et prédictions 2016)

pdw2015_header_600

2015 a été une grosse année pour la pseudoscience !

J’ai parlé entre autres de la crème solaire supposément cancérigène, de la qualité discutable des produits naturels, de l’efficacité du vaccin contre la grippe, de la popularité des cures de jus, des bienfaits inexistants de boire de l’eau avec du jus de citron

… et j’ai encore du matériel pour des années !

D’ailleurs, chaque semaine, je reçois des dizaines de liens des lecteurs/trices du Pharmachien vers des articles et sites douteux sur la santé. Tu as probablement remarqué que je ne publie jamais ces liens sur ma Facebook ou ici. Mais je les lis quand même…

Comme l’an dernier, j’ai fait une sélection des pires moments du web sur la santé en 2015 : pire idée, pire traitement, pire personnalité et pire argument. Tu peux les consulter ci-dessous.

Puis je tente quelques prédictions pour 2016 au bas de la page.

P.S. Les fautes dans les citations ont été laissées volontairement.

 

pdw2015-00

pdw2015-00b

Qu’est-ce que la pince à linge peut guérir ?

À peu près n’importe quoi : problèmes de dos et d’articulations, troubles respiratoires, douleur, crampes digestives, migraine, rhume, mal de gorge, nausées (et j’en passe car la liste est longue). 

La première chose qui m’épate est le niveau de précision : pdw2015-01

 

Si l’oreille contient une « carte réflective complète du corps » comme dit l’article, alors c’est la carte la plus approximative jamais inventée.

Regarde, je peux même en créer une spontanément :

 pdw2015-02

 

Ma zone préférée est de loin la # 2, qui concerne les « organes internes ».

Encore là, le niveau de spécificité me stupéfait. Et j’ai plusieurs questions :

  • De quels « organes » parle-t-on ?
  • Sont-ils tous connectés les uns avec les autres ?
  • Comment peuvent-ils être tous mis dans le même panier alors que leurs fonctions sont si différentes ?
  • Comment l’oreille et/ou la pince à linge détecte-t-elle quel organe en particulier fait défaut ?
  • L’article dit que les « douleurs mineures aux organes internes seront soulagées ». Mais tu fais comment pour savoir si ta douleur est reliée à un organe ou bien à autre chose ?
  • Mettons que j’ai un problème de peau. La peau c’est un organe, mais pas interne. Est-ce que c’est inclus ou non ?
  • Qu’est-ce qui va arriver à ce gars-là :

pdw2015-03

 

Si tu n’as pas de pince à linge sous la main, tu as aussi une autre option :

pdw2015-04

 

pdw2015-05b

 

D’ailleurs, je trouve ça fascinant que ce soient les mêmes sites web qui se plaignent de la présence (en infime quantité) d’aluminium dans les vaccins… puis vont s’enrober les doigts avec. 

 

P.S. As-tu remarqué que tous ces articles commencent par « Elle fait ceci » ou « Elle fait cela ». C’est qui « elle » qui fait toutes ces patentes weird ?!

pdw2015-06

 

 

 

pdw2015-10alt

pdw2015-11

Dans cet article, on apprend que…

pdw2015-12

Donc il était toujours présent quand un de ses clients était sur le bord d’une crise cardiaque, et à chaque fois il l’a prévenue ? Ou c’est juste quand un client était dans son bureau ? Parce que si c’est ça, moi non plus je n’ai jamais perdu un patient pour une crise cardiaque.

Aussi, depuis quand un herboriste fait-il des suivis de cardiologie ?

L’article poursuit :

pdw2015-13

Donc en gros, si j’imagine une « théorie » et qu’elle est basée sur « l’expérience personnelle », je peux dire qu’elle est scientifiquement prouvée et digne de confiance ?

Fait intéressant : l’article annonce ensuite fièrement que cette théorie a été supposément confirmée par une équipe de chercheurs…

… autrement dit, dans une étude réalisée dans des conditions contrôlées.

pdw2015-15

 

Enfin, l’article fournit la meilleure recette imaginable pour un cas d’urgence médicale :

pdw2015-16

 

D’où vient cette recette bâtarde et absurde ?!

Pas de l’étude citée en tous cas, car il y est question de souris et de récepteurs, mais jamais de stopper une crise cardiaque.

Ou peut-être qu’elle vient de l’herboriste Mr Christopher, qui conseille à ses clients de l’appeler plutôt que d’aller chercher de l’attention médicale quand leur coeur est sur le point de lâcher ?

L’article ne mentionne pas non plus qu’on peut croquer une aspirine 325 mg, une intervention qui est pourtant fréquemment recommandée en pré-infarctus.

Super responsable tout ça.

 

 

 

pdw2015-16b

pdw2015-17

La blogueuse australienne Belle Gibson a affirmé avoir développé un cancer du cerveau en phase terminale après avoir reçu le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH).

Heureusement, elle s’est guérie grâce à l’alimentation végétarienne organique, à un régime sans gluten et à des jus de fruits et de légumes crus.

Avec son blogue The Whole Pantry et ses livres, elle est rapidement devenue une vedette de la santé holistique, suivie par des légions de fans en admiration. Et elle s’est fait une fortune.

Elle a ainsi encouragé des dizaines de milliers de personnes à abandonner leurs traitements de chimiothérapie, à refuser la vaccination et à opter plutôt pour des alternatives « naturelles ».

pdw2015-18

Seul bug dans tout ça : Belle Gibson n’a jamais eu le cancer. Elle a tout inventé et n’éprouve même pas de remords.

Pour éviter ce genre d’histoire pathétique à l’avenir, j’aimerais faire deux suggestions :

 

Suggestion #1 :

Demander aux personnes qui font ce genre d’affirmations grandioses sur le web que le tout soit confirmé par un médecin (i.e. pas quelqu’un qui a un titre nébuleux genre « directeur du centre d’oncologie nutritionnelle intégrative »).

On pourrait commencer par Candice-Marie Fox, cette autre vedette du web holistique :

pdw2015-19

Suggestion #2 :

Exiger qu’ils utilisent le bon vocabulaire quand il est question de chimiothérapie. Car il faut distinguer :

  • Chimiothérapie curative (indispensable; elle sert à GUÉRIR certains types de cancers, en particulier ceux du sang); et
  • Chimiothérapie adjuvante (pas toujours nécessaire; elle sert à DIMINUER LES CHANCES que le cancer revienne après une chirurgie).

Car si tu es en rémission d’un cancer grâce à une chirurgie, que tu refuses la chimio adjuvante et que tu te gorges de jus de radis, c’est pas du tout vrai de dire que le jus t’a guéri.

Faudrait en parler au blogueur Chris Wark

pdw2015-20

… qui oublie trop souvent de préciser qu’il a eu une chirurgie pour éliminer sa tumeur maligne au colon.

J’aime les histoires inspirantes, mais au minimum il faut qu’elles soit complètes, honnêtes et véridiques.

 

pdw2015-20b

La pire personnalité hors web en santé cette année est sans doute Martin Shkreli, qui a augmenté de 5000% le prix d’un médicament utilisé chez les personnes qui ont le VIH (de 13$ à 833$ le comprimé), dans le seul but d’augmenter les profits de son entreprise.

Puis le 17 décembre 2015, il a été arrêté par le FBI pour fraude boursière et la compagnie qui l’engageait a fait faillite. Joyeux Noël !

 

 

pdw2015-22

Ce prix revient facilement à la blogueuse américaine ultra-populaire The Food Babe :

pdw2015-23

Oui, c’est probablement l’argument le plus simpliste jamais inventé.

Mais pourtant, en utilisant ce dernier, elle a réussi à forcer de grandes compagnies telles que Subway, Heineken, Kraft et General Mills à éliminer des ingrédients aux « noms pas prononçables » (mais pas pour autant nuisibles) de leurs produits.

Voyons voir si je peux utiliser la même logique avec succès :

pdw2015-24alt

 

Soyons clairs : nous avons besoin de plus de gens crédibles qui dénonçent les mauvaises pratiques de l’industrie et qui sensibilisent le public au besoin de consommer moins d’aliments transformés. Comme Le Nutritionniste Urbain par exemple.

Mais nous n’avons pas besoin de personnalités comme The Food Babe qui misent sur l’incompréhension et les inquiétudes du public tout en évitant les vrais enjeux.

 

P.S. The Food Babe prétend aussi que l’eau réagit émotionnellement lorsqu’on prononce des mots négatifs tels que “Satan” et “Hitler”, au cas où ce genre de truc ésotérique t’intéresse.

 

 

predictions-2016-00

 

1. La fin du mot « détox »

Beaucoup de gens ont réalisé en 2015 que « détox » n’est rien de plus qu’un terme bidon utilisé en marketing pour vendre des cures et des produits.

Je prédis que ce mot va progressivement disparaître du jargon populaire en 2016, car il éveille de plus en plus les soupçons.

MAIS…

… le mot sera tout simplement remplacé par d’autres expressions tout aussi vides de sens.

predictions-2016-01

 

2. Les médias VS la mauvaise science

Les médias m’ont beaucoup impressionné en 2015, car je ne les avais jamais vus faire autant d’efforts pour dénoncer les fausses informations et les mauvaises pratiques en santé et en science.

Je pense entre autres au charlatanisme, aux dérapages du système de la santé, au prix excessif des médicaments et à la question des changements climatiques. Je suis persuadé que cette tendance se poursuivra en 2016.

MAIS…

… en parallèle, les médias vont continuer à propager de la pseudoscience en négligeant le  « fact checking », à déformer les résultats d’études scientifiques et à partager des conclusions confuses et sans pertinence pour le grand public, et ce, sans même s’en rendre compte.

Et à obtenir l’avis de personnes influentes sans qu’elles soient qualifiées sur un sujet :

predictions-2016-02

La solution : avoir plus de journalistes scientifiques et/ou demander à des scientifiques de filtrer l’information avant qu’elle soit publiée.

 

3. Une fixation sur l’intestin

Tous les astres sont alignés pour que 2016 soit l’année des boyaux. L’omniprésence des probiotiques, le succès mondial du livre « Le charme discret de l’intestin » et l’apparition de tests d’analyse de flore intestinale pour le grand public sont des signes qui ne trompent pas.

MAIS…

… il faudra faire d’autant plus attention aux affirmations douteuses qui vont en découler.

predictions-2016-03

Par exemple, ce n’est pas parce que des scientifiques disent que « l’intestin est notre deuxième cerveau » qu’il faut pour autant en déduire qu’on peut guérir l’autisme et la schizophrénie en changeant son alimentation.

 

4. La bouffe qui a des propriétés

Un jus d’ananas qui a des propriétés exfoliantes sur le colon ? Been there, done that. C’est tellement 2015.

En 2016, TOUT aura des propriétés spéciales. Ce sera de plus en plus difficile de manger quoi que ce soit sans qu’on nous annonce quels pouvoirs incroyables aura la bouffe en question sur notre corps.

Il y a même plusieurs restaurants qui incluent maintenant dans leur menu les propriétés pro-XYZ ou anti-XYZ des plats.

predictions-2016-04

MAIS…

… les aliments n’auront toujours pas de propriétés spéciales. Même les superaliments.

Sauf peut-être le kale, qui a la propriété de goûter fantastiquement mauvais.

 

5. Plus d’électrophobie

On en a entendu parler un peu en 2015, mais le sujet va exploser en 2016 : les ondes électromagnétiques (Wi-Fi, micro-ondes, compteurs intelligents d’Hydro Québec, etc.) nous rendent supposément malades.

Ce qui serait plutôt alarmant, si ce n’était que rien de tout ça n’est supporté par les connaissances scientifiques actuelles.

Heille, il se vend même des colliers pour absorber les ondes :

predictions-2016-05

 

MAIS…

… je n’en dis pas plus sur l’électrophobie, car j’ai vraiment envie d’en faire ma première BD pour 2016.

D’ici là, bonne année tout le monde !!!

 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Spécial rhume : Top 10 des remèdes inutiles (et leurs alternatives)

rhume_header_FB_600

Peux-tu croire que je n’ai jamais fait de BD sur le rhume ? Moi non plus.

Ben à vrai dire, j’en ai fait une sur la différence entre le rhume et la grippe (attention : dessins laites), puis une autre sur le marketing douteux des médicaments en vente libre.

Mais jamais “seulement” sur le rhume et la panoplie de remèdes ésotériques proposés pour le prévenir et le guérir. Alors voilà.

Cette BD est vraiment longue, mais j’ai deux bonnes raisons: 1) il y a des tonnes de choses à dire; et 2) je n’ai pas été capable de publier beaucoup sur le site récemment, alors je compense par culpabilité.

Ah et toutes les références sont citées dans le premier commentaire sous la BD, au cas où tu voudrais m’obstiner.

Voici les 10 remèdes que j’ai analysés pour toi :

  • Le Vicks sous les pieds
  • Le bol d’eau chaude qui sent fort
  • Le concours de brûlage de yeule
  • Suer le virus
  • La mouche de moutarde sur le chest
  • Les casse-grippes
  • Te mettre quelque chose dans le derrière
  • La soupe poulet et nouilles
  • Le sirop contre la toux
  • Les antibiotiques

N’hésite pas à rire de chacun d’eux. Ils le méritent.

 

 rhume00

 

rhume01a rhume01b

 

 

 

rhume02a rhume02b

 

 

 

rhume03a rhume03b rhume03c

 

 

 

rhume04

 

 

 

rhume05a rhume05b

 

 

 

rhume06a

rhume06b

 

 

 

rhume07a

rhume07b

 

 

 

rhume08a rhume08b

 

 

 

rhume09a rhume09b

 

 

 

rhume10a rhume10b

 

 

 

rhume11 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Comment faire dire tout ce qu’on veut à une étude clinique

etude-clinique_header_FB

As-tu l’impression que les études se contredisent constamment ?

Que des nouvelles études aux résultats extraordinaires font mystérieusement apparition aux 30 secondes ?

Qu’on peut toujours citer une étude qui va dans le sens de ce qu’on veut affirmer ?

Que les compagnies manipulent les résultats des recherches ?

Que des sites webs douteux ne citent que les conclusions des études qui font leur affaire ?

Si oui, tu n’as pas tort… et c’est très facile à faire d’ailleurs.

Voici comment faire dire tout ce que tu veux à une étude clinique.

P.S. Merci à mon ami Dany Plouffe pour m’avoir inspiré l’idée de cette BD.

 

etude_clinique_00

 

etude_clinique_01

 

etude_clinique_02

 

etude_clinique_03

 

etude_clinique_04

 etude_clinique_05

etude_clinique_06-01

 

etude_clinique_07

 

etude_clinique_08 etude_clinique_09

 

etude_clinique_10 etude_clinique_11

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels

produits_naturels_header

Si tu lis souvent mes BD, tu sais que je suis très critique du marketing des médicaments en vente libre et des pratiques douteuses de l’industrie pharmaceutique. Et que j’ai honte que les pharmacies vendent de l’homéopathie

Jusqu’à maintenant, j’ai publié plusieurs BD plutôt positives sur les produits naturels (dont les probiotiques et l’huile d’émeu) et d’autres plus critiques (comme les capsules de gélatine et les suppléments protéinés), mais je n’ai jamais parlé d’eux dans leur ensemble. Ben c’est là que ça se passe. 

Dans les produits de santé naturels (PSN), on retrouve entre autres les vitamines, les minéraux et les plantes médicinales. Plusieurs d’entre eux sont indispensables, par exemple le calcium et vitamine D pour la santé osseuse ou encore l’acide folique durant la grossesse. Il y en a aussi plusieurs que je recommande occasionnellement comme pharmacien; je pense entre autres au séné, à la mélatonine et au gingembre. 

Malheureusement, l’énorme marché des PSN est peu encadré, réglementé de façon inadéquate par le gouvernement et rempli d’affirmations pseudoscientifiques absurdes. En plus, c’est le paradis du marketing douteux (encore pire que celui des médicaments). 

Plus spécifiquement, voici 10 choses qui m’énervent à propos des produits naturels. 

Note 1 : Comme d’habitude, je ne nommerai aucun produit, marque ou fabricant spécifique.

Note 2 : Je parlerai très peu de produits homéopathiques dans cette BD, car ce ne sont PAS des produits naturels (à moins que tu considères que l’eau et le sucre se qualifient comme produits naturels). Mais ce n’est que partie remise.

 produits_naturels_01

 

 

produits_naturels_02

 

 

produits_naturels_03aproduits_naturels_03b

 

 

produits_naturels_04

 

 

produits_naturels_05aproduits_naturels_05bproduits_naturels_05c

 

 

produits_naturels_06aproduits_naturels_06b

 

 

produits_naturels_07

 

 

produits_naturels_08

 

 

produits_naturels_09

 

 

produits_naturels_10aproduits_naturels_10b

 

 

produits_naturels_11_01

 

RÉPONSES AU QUIZ DES TABLETTES DE PHARMACIES

  • PSN : Travelan, Antistax, Cold-FX, MidNite, Helixia, Arnica, Genacol, Arthri-Flex
  • Homéopathie : sirops Hyland’s et Similasan

RÉFÉRENCES

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

À propos de la crème solaire supposément cancérigène

jacynthe_solaire_header

 

Des lecteurs/trices ont porté à mon attention ce post sur Facebook :

jr01

 

La crème solaire est-elle vraiment cancérigène ? À en juger par les commentaires lus sur Facebook à la suite de ce post, des parents semblent convaincus qu’elle est toxique et déclarent qu’ils n’en mettront plus jamais à leur enfants !

Pas le choix: je dois intervenir et rétablir les faits.

J’espère que plusieurs lecteurs/trices reconnaîtront le site web mentionné en référence (espritsscience…) comme  l’un des pires du genre : 

  • études interprétées tout croche
  • résultats positionnés hors de leur contexte
  • experts cités incorrectement ou faux experts
  • risques mal expliqués et grandement exagérés
  • articles douteux, genre celui-ci… 

esm

 

À vrai dire, ce genre de site est une vraie plaie. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est aussi dangereux de se fier à Internet en matière de santé. 

Mais ne me croyez sur parole; faisons tout simplement un peu de fact checking constructif :

 

« Cette étude conclut qu’il y a un taux plus élevé de mélanome chez ceux qui utilisaient de la crème solaire par rapport à ceux qui n’en utilisaient pas » 

 

Faux : l’étude citée dans l’article n’a jamais rien démontré de tel… ni même étudié cette question !

Mais vu que je suis un gars assez cool (et surtout un nerd), j’ai trouvé la bonne étude qui suggère cela. 

Par contre, remarquons un point important : les auteurs de l’étude concluent que les gens qui se mettent plus d’écran solaire passent plus de temps au soleil et que c’est pour cette raison qu’ils ont un taux plus élevé de mélanome. Pas à cause de la crème solaire.

jacynthe-solaire-01

Disons que c’est un détail assez majeur qu’il faudrait mentionner.

 

 

« Les chercheurs ont aussi conclu que le dogme conventionnel, qui conseille d’éviter le soleil à tout prix et de s’enduire de crème solaire pour minimiser l’exposition au soleil, fait plus de mal que de bien en réalité » 

 

Faux : aucun chercheur n’a démontré ça. Au contraire, toutes les données actuelles suggèrent : 

  • qu’il faut éviter l’exposition prolongée au soleil autant que possible
  • que l’écran solaire diminue le risque de cancer de la peau 

En réalité, l’étude citée sur espritsscience… dit ceci : dans des pays comme la Suède, qui obtiennent peu de lumière du soleil et où les gens ont la peau très pâle, une carence en vitamine D augmente légèrement le risque de mortalité, toutes causes confondues. 

Or, dans la plupart des autres pays, notre peau fabrique assez de vitamine D par l’exposition quotidienne normale au soleil. Et quand c’est problématique, on peut compenser par un supplément de vitamine D de 400 à 1000 unités par jour.

jacynthe-solaire-02

Par contre, on sait qu’attraper des coups de soleil augmente fortement le risque de cancer de la peau. Raison de plus pour utiliser un écran solaire efficace. 

Comme toujours, il faut chercher un équilibre : pas assez de vitamine D, c’est mauvais, et trop de soleil, c’est mauvais.

Non, la crème solaire ne fait pas « plus de mal que de bien »; c’est totalement faux. Ce genre de discours sur des sites webs obscurs a uniquement pour but de faire peur aux gens (et souvent de vendre de la pub ou des gugusses).

 

 

« Dr Elizabeth Plourde apporte la preuve (…) souligne que nombreuses crèmes solaires contiennent des produits chimiques qui sont des cancérogènes connus et des produits chimiques perturbateurs du système endocrinien » 

 

Faux : la chercheure en question (Mme Plourde) n’a apporté la preuve de rien de tout ça. Les propos du genre ne relèvent pas de faits scientifiques, mais bien de spéculation jusqu’à présent non fondée. 

Pour le moment, deux ingrédients sont surveillés quant à leurs risques possibles pour la santé : l’oxybenzone et le retinyl palmitate. 

Et même là, on se base sur des études chez les rongeurs où ils étaient exposés à des quantités astronomiques de ces produits. Bref, on peut choisir d’éviter ces deux ingrédients par prudence, mais pour le moment ils ne sont pas prouvés nocifs chez l’humain.

 jacynthe-solaire-03a

 

Quant à ses affirmations au sujet des antioxydants, c’est encore là une vaste exagération. D’ailleurs, le retinyl palmitate, mentionné ci-dessus comme problématique, est un dérivé de vitamine A, c’est-à-dire… un antioxydant. Oups.

jacynthe-solaire-03b

 

Enfin, juste de même, notons que Mme Plourde vend des cures détox sur son site web et prétend que la crème solaire cause l’autisme… hum… 

Mais là où ça fait vraiment mal à mon petit cœur de Pharmachien, c’est cette phrase :

  

« Ma conclusion: vive le karité avec le zinc comme protection solaire bonne pour la peau et qui ne nous empêche pas d’absorber la vitamine D » 

 

Mauvaise nouvelle : la crème solaire maison à base d’oxyde de zinc empêche tout autant la production de vitamine D que les versions commerciales. 

Les filtres minéraux, comme l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane, bloquent bien les rayons UVA et UVB, quoique pas aussi bien que s’ils sont combinés avec des filtres synthétiques de bonne qualité (ex. Mexoryl XS, Tinosorb). Si les rayons UV sont bloqués, la production de vitamine D est automatiquement réduite. 

Autrement dit, si une crème solaire maison « offre une protection solaire sans bloquer l’absorption de vitamine D », ça revient à dire qu’elle est inefficace. Sinon, ça serait comme… un phénomène paranormal.

 

jacynthe-solaire-04a

jacynthe-solaire-04b

 

Pour ce qui est du « cocktail chimique » dont il est question, je me demande bien en quoi la crème maison est moins chimique :

jacynthe-solaire-05

 

Cela dit, il est possible de faire soi-même des écrans solaires maison acceptables, mais je ne vois pas pourquoi les autres produits doivent être présentés comme mauvais/nocifs/toxiques pour autant.

 

Conclusion

Je suis persuadé que Jacynthe René et les autres personnes qui ont partagé cet article sur Facebook ne voulaient pas mal faire. Je comprends bien que ce n’est pas leur faute si des sites webs répandent de fausses informations. C’est donc super important de bien vérifier ses sources.

Par conséquent, j’encourage fortement tout le monde à s’informer auprès d’un(e) scientifique avant de partager ce type d’article dans le futur, ou de faire des recommandations qui ont des implications médicales majeures. Comme on peut le constater avec l’article dont on vient de discuter, le web est rempli d’affirmations douteuses ou carrément fausses. 

Cette précaution est d’autant plus essentielle lorsque l’information est partagée par des personnalités publiques, car beaucoup de gens les suivent et elles ont un impact significatif sur leurs choix en matière de santé.

jacynthe-solaire-06

 

P.S. aux lecteurs/trices : Merci de garder la discussion civilisée dans vos commentaires ici et sur les réseaux sociaux.

 

 

 *** POST-MORTEM – 1er septembre 2015 ***

Cette BD a beaucoup fait jaser. Chose certaine, elle a fait réfléchir beaucoup de monde sur les écrans solaires et plusieurs personnes m’ont écrit que la BD les avait rassurés sur la sûreté de ces derniers. Vous pouvez aussi regarder mon passage à l’émission Pénélope-Mongrain pour m’entendre sur le sujet.

 

À lire également :

creme_solaire_header

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article