Category Archives: Infographiques

Réponse à l’éternelle question : «Ai-je le rhume ou la grippe?» (ancienne version 2012)

En-tête

Il n’y a pas grand chose qui m’irrite sérieusement dans cette vie… mais s’il y a bien quelque chose qui m’énerve royalement, c’est lorsque les termes « grippe » et « rhume » sont utilisés de façon interchangeable.

Ceux d’entre vous qui ont déjà vraiment eu la « grippe » (i.e. l’influenza) savent que c’est une infection tout à fait différente et dramatiquement plus sévère. Quant au rhume, nous l’avons tous une ou deux fois par année puis l’oublions rapidement.

Je vous propose ici le premier d’une série d’infographiques qui démystifieront des termes médicaux utilisés incorrectement.

En bonus, je vous fournis des versions PDF pour ceux qui aimeraient en imprimer des copies et/ou enregistrer les fichiers sur leur ordinateur (voir sous l’image). Awww maudit que je suis gentil!

 

NOTE QUE JE ME DOIS D’AJOUTER (MÊME SI JE LA JUGE INUTILE) :

Vous comprendrez qu’il ne s’agit pas là d’un outil diagnostic sérieux… La grippe (influenza) est une condition grave et qui peut même être mortelle. Dans tous les cas, je vous recommande de consulter votre médecin et/ou votre pharmacien pour évaluer vos symptômes.

 

DIAGNOSTIC PRESQUE DIFFÉRENTIEL DU RHUME ET DE LA GRIPPE

Symptômes du rhume

Symptômes de la grippe

Je vous propose également l’arbre décisionnel ci-dessous qui vous aidera possiblement à déterminer si vous avez le rhume ou la grippe et/ou vous fera perdre votre temps:

*** Cliquez sur l’image pour la visionner dans sa taille originale ***

Arbre décisionnel pour prendre une décision (pas vraiment) éclairée face au rhume et à la grippe - Le Pharmachien

==> Qu’est-ce que le Pseudomonas pyocyanea?

 

*** Mise à jour le 23 novembre 2012 *** : Il se peut fortement que le Pharmachien ait attrappé la grippe (oui, la vraie!). Et pour ceux qui doutaient du sérieux de mon infographique, la grippe m’a envoyé directement à l’urgence. Lisez toute l’histoire en cliquant ici.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Mal de tête ou migraine ?

migraine_header

En fait, le titre est trompeur, car la migraine est un type de mal de tête.

Quand la plupart des gens disent qu’ils ont mal à la tête, ils ont en fait une phalée de tension (c’est un nom à coucher dehors, je sais…). Or, un gros mal de tête n’est pas du tout la même chose qu’une migraine.

Les personnes qui souffrent de migraine, cependant, savent exactement de quoi on parle : coups de marteau dans la tête, maux de cœur, intolérance à la lumière, au bruit et aux odeurs… sans compter les symptômes vraiment bizarres et « trippy » qui peuvent précéder un épisode, ce qu’on appelle une aura.

Aujourd’hui, on va faire ça simple :

  1. Je te propose un arbre décisionnel semi-éducatif pour savoir si ton mal de tête est une céphalée de tension ou une migraine;
  2. Je t’explique plus en détails ce qui distingue ces deux problèmes;
  3. Je cite un cas clinique de migraines : le mien (pas un gros cas, j’en conviens).

En bonus, j’ai même créé un GIF animé… wow, grosse technologie !!!

Je ne parlerai pas des médicaments qu’on donne pour les migraines cette fois-ci, non seulement parce que c’est franchement inintéressant, mais surtout parce que ça ne concerne pas la majorité des gens. Par contre, je peux répondre aux questions générales (i.e. pas aux cas individuels) dans les commentaires sous la BD et sur Facebook.

Enfin, j’aimerais vraiment que les gens qui souffrent de migraines participent à la discussion ! Après tout, c’est la seule façon de faire comprendre votre problème aux autres.

P.S. L’organigramme ci-dessous n’est pas un outil de diagnostic et ne remplace aucunement l’avis d’un médecin… duh.

 migraine_Pharmachien_thumb

 

Mal de tête : Céphalée de tension

 

MigraineMigraine et causes

 

La migraine d'Olivier au secondaireScotomeMigraine et scotome

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Oil pulling : une expérience subjective

oil_pulling_nom

Le oil pulling, ça te dit quelque chose ? On l’appelle également bain de bouche à l’huile, méthode huile-bouche ou gandoush.

Ce traitement naturo-holistico-alternativo-complémentaire, emprunté de la médecine traditionnelle indienne, fait fureur en Amérique du Nord depuis quelques mois, surtout depuis que l’actrice et gourou du bien-être Gwyneth Paltrow a annoncé en mars 2014 qu’elle était une adepte.

L’idée est simple : il suffit de se rincer la bouche avec de l’huile végétale pendant 10 à 20 minutes chaque jour… non, ce n’est pas une blague. Les huiles privilégiées incluent celle de coco, de sésame, de tournesol et l’huile d’olive extra-vierge.

Les bénéfices proposés sont nombreux :

  • Meilleure santé dentaire
  • Prévention des caries
  • Soulagement des migraines
  • Meilleure digestion
  • Rend la peau plus saine et plus douce (?)
  • Meilleur contrôle du diabète, de l’asthme, de l’arthrite et autres maladies chroniques
  • Améliore la santé du système lymphatique (???)
  • Renforce le système immunitaire
  • Élimination des toxines (oh boy…)

RÉGLONS LA QUESTION SCIENTIFIQUE DÈS MAINTENANT

Trois miniminiétudes (du même chercheur indien) ont été réalisées sur le bain de bouche à l’huile. Dans le scénario le plus optimiste possible, le traitement pourrait améliorer l’haleine… et ça s’arrête là. D’ailleurs, dans l’une de ces études, la méthode huile-bouche  s’est avérée moins efficace qu’un rince-bouche standard.

Il n’y a donc aucun – je répète aucun – fondement scientifique pour tous les autres bénéfices proposés ci-dessus.

Oui, des personnes vous diront probablement que le oil pulling a littéralement changé leur vie, mais ce sont des anecdotes, des affirmations subjectives… qui ont malheureusement BEAUCOUP plus de poids que toutes les études cliniques possibles et imaginables.

J’ai donc décidé de mener ma propre expérience subjective sur le oil pulling, qui a autant de valeur que tout ce que les adeptes vous diront sur le sujet.

AVERTISSEMENT : Cette BD contient une photo dégoûtante.

 IntroductionJour 1 de mon expérience avec le bain de bouche à l'huileFin de mon expérience avec le bain de bouche à l'huileLe secret de la popularité du oil pullingLe secret du oil pulling : c'est une émulsionConclusion

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Guide anti-panique sur la pilule contraceptive – Partie 2 : Risques et bénéfices

anovulant_header

As-tu lu la première partie de mon Guide anti-panique sur la pilule contraceptive? Sinon, je t’invite à le faire dès maintenant.

Je vais continuer dans la même lancée pour cette seconde (et dernière) partie : mon objectif est de te faire mieux COMPRENDRE les risques de la pilule contraceptive afin que tu puisses jeter un regard différent sur tout ce que tu lis et entends à ce sujet.

Je ne vais pas te dire quoi faire… ce que je souhaite, c’est t’offrir un point de départ et t’outiller afin que tu puisses amorcer une réflexion éclairée.

Pour choisir de quoi j’allais parler ici, j’ai tenu compte des très nombreux commentaires et des suggestions en réaction à la première partie. Évidemment, je ne peux pas tout dire : j’aurais voulu parler davantage du cancer et des alternatives à la contraception hormonale, donner plus d’exemples pratiques… mais je me suis limité sur le contenu afin de garder le tout « digestible ».

Si après avoir lu cet infographique tu désires en savoir encore plus sur la contraception hormonale (ce que j’espère) et que tu ne vois pas inconvénient à lire beaucoup de texte, je t’invite à consulter l’excellent site de Dr Marc Zaffran.

AVERTISSEMENT :

Je ne m’attends pas à ce que tout le monde s’intéresse à cette BD et/ou la lise en entier. Je pense bien que c’est la plus longue que j’ai créée à ce jour et il y a plus de texte que d’habitude… J’ai essayé de faire ça le plus bref possible, mais il n’est pas question que je coupe les coins ronds pour un sujet aussi complexe et sérieux. La BD devrait donner juste assez d’information aux femmes afin qu’elles puissent amorcer leur réflexion, être critiques face à ce que présentent les médias et discuter plus efficacement avec leur médecin au sujet de la pilule contraceptive.

Je l’ai d’ailleurs divisée en sections que tu peux consulter indépendamment selon tes intérêts :

Et si tu la lis en entier, tu gagnes un sac de 1000 oursons en jujubes, que tu pourras réclamer si jamais tu me rencontres en personne.

 

Pilule contraceptive Partie 2-0Risques de prendre l'automobileRéaction des femmes face aux nouvelles inquiétantes sur la piluleBalance bénéfices-risques , pcincipe fondateur en médecine et en pharmacieRésumé des bénéfices et risques de la pilule contraceptiveTroubles sanguins, phlébites, AVC et embolies pulmonairesGénérations de pilules contraceptivesExemples pratiques de la balance bénéfices-risques

Conclusion

Note du Pharmachien : Wow… je suis épuisé mais relativement satisfait d’avoir créé quelque chose de nécessaire sur le web. Chose certaine, les 2 à 3 prochains sujets seront BEAUCOUP plus courts et légers. Merci pour ton intérêt continu!

poster cycle annonce

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Guide anti-panique sur la pilule contraceptive – Partie 1 : Comprendre le cycle menstruel

pilule_header

Récemment, vous avez été très nombreux(ses) à partager avec moi un article sur les dangers de la pilule contraceptive. Je vous dirais bien c’est lequel, mais il est vraiment douteux et mal écrit, alors il ne mérite pas d’être lu.

Ça fait donc 3 semaines que j’essaie de préparer une BD sur la pilule contraceptive. Je sais exactement ce que je veux dire : expliquer les risques, les mettre en perspective, parler des caillots sanguins, parler du cancer, mentionner les bénéfices de la contraception hormonale, présenter les alternatives disponibles…

… et pourtant, ça fait plus de 2 semaines que je suis devant une page blanche. Complètement bloqué. Il faut dire que c’est un sujet hyper complexe et plutôt délicat, mais quand même…

Puis lundi dernier, j’ai compris où étais mon bug : j’ai réalisé que c’est IMPOSSIBLE de parler des risques de la pilule contraceptive si on n’explique pas d’abord comment elle fonctionne.

Honnêtement, combien de femmes savent…

  1. Comment le cycle menstruel et l’ovulation fonctionnent ?
  2. À quoi servent les différentes structures du système reproducteur, comme les ovaires et l’endomètre ?
  3. Quel est le rôle de l’estrogène et de la progestérone dans leur corps ?
  4. Comment les contraceptifs à base d’hormones fonctionnent ?

Réponse : pas beaucoup.

Bref, c’est facile de faire peur aux gens en listant tous les risques de la contraception hormonale (car il y en a), mais ça demande plus d’efforts de puiser dans l’intelligence des gens pour leur faire comprendre quelque chose d’utile.

Ceci est la première partie de ce que j’intitule mon « Guide anti-panique sur la pilule contraceptive ». La deuxième (et dernière) partie s’attardera spécifiquement aux risques et aux bénéfices de la fameuse pilule.

lyne_massicotte Afin d’assurer l’exactitude des informations présentées dans l’infographique, j’ai demandé l’aide de Lyne Massicotte, biochimiste clinique. Lyne a co-fondé avec son conjoint Mathieu le laboratoire de fertilité masculine Nasci Biologie Médicale et j’ai énormément d’admiration pour ce qu’ils font!

 

IntroductionLe cerveau, la FSH et le signal aux ovaires de débuter l'ovulationLes ovaires produisent un follicule gagnant, l'ovule est relâché dans les trompes de Fallope, l'endomètre s'épaissit et on attend la fécondation (ou les menstruations)

 

Pilule contraceptive combinée, soit estrogènes et progestéroneContraceptif combiné (suite)

 

La mini-pilule (progestérone seulement) et les autres contraceptifs hormonauxConclusion

Notes :

  • Le mécanisme est simplifié au maximum; j’ai omis par exemple la GnRH et autres concepts non-essentiels à la compréhension.
  • Je n’ai pas parlé de la contraception en continu; le principe est exactement le même que pour la pilule contraceptive combinée, excepté que la femme reçoit continuellement des hormones, incluant la 4e semaine du cycle. Ainsi, elle n’a (théoriquement) pas de menstruations.

 

 anovulant_header

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

4 raisons pour lesquelles ton régime échoue

regime_header

Parmi toutes les résolutions du Nouvel An formulées, perdre du poids est sans doute la plus fréquente. Il y a plusieurs façons de maigrir, par exemple en améliorant ses habitudes alimentaires, en faisant de l’exercice… ou en faisant un régime.

Nous connaissons tous une personne qui a suivi un régime mystérieux et TADAAAAAM, perte de poids massive en 2 semaines !!!

En effet, beaucoup de régimes drastiques fonctionnent bien sur le coup… mais que se passe-t-il ensuite ? Est-ce que ces gens maintiennent le poids perdu à moyen et long terme ? Chose certaine, lorsque le régime échoue, les gens n’en parlent plus beaucoup… comme s’ils avaient honte d’eux-mêmes.

karine_gravel Pour créer cet infographique, j’ai eu le plaisir de collaborer avec Karine Gravel, diététiste et docteure en nutrition. Elle invite les gens à cibler une relation saine avec la nourriture, tout en s’appuyant sur des données scientifiques. Merci pour tout Karine !

Je t’invite également à consulter ce lien afin de savoir si ton régime tient la route d’un point de vue nutritionnel et scientifique.

Mais pour l’instant, voici 4 raisons pour lesquelles ton régime échoue :

 

regime01_1

 

Ton corps est futé , il s'adapte à ton mode de vie

 

Ton régime ne tient pas la route au point de vue nutritionnel et scientifique

 

Tu n'as pas besoin de faire un régime

 

Conclusion

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Arthrite ou arthrose ?

arthrite_arthrose_header

Lors d’un récent souper de famille, j’ai eu droit à une conversation sur l’arthrite.

Pourtant, il n’y avait pas une seule personne à la table qui en souffrait réellement… elles avaient simplement mal aux articulations.

Si les mots les plus confondus en santé sont « rhume » et « grippe », alors les mots « arthrite » et « arthrose » occupent aisément le 2e rang. Or, ils ne sont pas interchangeables… du moins, pas complètement.

Aujourd’hui, je mets fin à la confusion une fois pour toutes !

La confuson entre arthrite et arthroseSymptômes de l'arthrite et de l'arthroseL'os et le cartilage dans le genou , impact de l'obésitéConclusion

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Anxiété : prisonnier du collier de métal

anxiete_header

Le stress et l’anxiété sont utiles dans la vie.

Supposons par exemple que tu fais de la randonnée en Alaska et que tu te retrouves soudainement devant un ours Kodiak qui sort d’hibernation et cherche son premier repas. Tu vois un filet de bave qui coule de sa bouche et tu n’as qu’une cuillère pour te défendre…

… mmm mauvais exemple.

Disons que tu es allergique aux piqûres de guêpe. Ton stress t’encourage à être prudent lorsqu’il peut y en avoir aux alentours. Quand tu vois une guêpe, ton anxiété te pousse à t’éloigner. Ce sont des mécanismes de défense normaux et souhaitables qui ont permis à l’être humain d’évoluer.

Par contre, l’évolution a fait en sorte que les situations qui causent l’anxiété ont changé : le travail, la famille, l’argent, la santé, etc. L’homme des cavernes n’en avait rien à foutre de tout ça… mais aujourd’hui ce sont ces trucs qui nous stressent le plus.

Aujourd’hui, je veux parler du trouble d’anxiété généralisée, un peu comme je l’ai fait plus tôt cette année avec la dépression. C’est un trouble très fréquent… mais difficile à accepter et dont peu de gens discutent ouvertement.

Cet infographique demande une implication et une certaine imagination de la part du lecteur… tu l’apprécieras davantage si tu acceptes de te laisser porter par l’analogie inusitée que je propose!

 

anxiete00

Collier de métal et décharge électriqueSymptômes de l'anxiété et difficultés au quotidienAttaque de panique et inquiétudes réellesSymptômes multiples chez le médecin et dossiers épaisLes serrures psychologique et chimique du collier de métal et intro sur l'amygdale et le cortex préfrontalRôle de l'amygdale et du cortex préfrontal (cerveau) dans l'anxiétéAnxiété : prisonnier du collier de métal (07)Accepter le diagnostic de l'anxiété

 

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et  suggestion de lecture

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

5 opinions mal informées au sujet des vaccins

vaccins_header

C’est le temps de vous faire vacciner contre la grippe!

Cette année, j’aurais pu tenter de vous convaincre que le vaccin contre la grippe est efficace, sécuritaire et indispensable à la société moderne. Car c’est ce que je pense.

Mais en faisant cela, j’aurais sauté des étapes… car avant de faire confiance au vaccin contre la grippe, il faut d’abord faire confiance aux vaccins en tant que tels.

Vous avez probablement entendu parler de la semi-vedette et playmate Jenny McCarthy et de ses efforts pour faire cesser la vaccination aux États-Unis :

vaccins_jenny

Or, elle n’est pas la seule. Partout à travers la planète, des dizaines de milliers de personnes s’opposent aux vaccins. Plusieurs d’entre eux sont des gens intelligents, très éduqués et qui connaissent le sujet sur le bout de leurs doigts. Certains d’entre eux sont même des professionnels de la santé, dont des médecins.

Alors, qui croire? Je vous comprends d’être confus quand vous entendez des trucs du genre :

  • « Les vaccins causent l’autisme! »
  • « Les vaccins sont mis sur le marché avant même de savoir s’ils sont sécuritaires! »
  • « Les maladies pour lesquelles on vaccine n’existent plus depuis des générations! »

Bref, il y a beaucoup de travail pour remettre les pendules à l’heure. Sinon, on obtient ce genre de nouvelles.

Je garde donc le sujet du vaccin anti-grippe pour l’an prochain. Cette année, je commence par le début…

5 opinions mal informées au sujet des vaccins (0)Le vaccin contre la grippe cause la grippeLes maladies contre lesquelles on vaccine n'existent plus depuis longtempsLes vaccins sont mis sur le marché avant même de savoir s'ils sont sécuritaires

vaccins04b

 

Je n,ai pas besoin de faire vacciner mon enfant

Lettre ouverte aux gens et parents inquiets à propos des vaccins

 

Lettre ouverte aux groupes anti-vaccins et évolution selon Le Pharmachien

Quelques références crédibles et pertinentes :

 Aussi, pour les lecteurs/trices du Québec, il n’est pas trop tard pour prendre rendez-vous afin de recevoir le vaccin anti-grippe!

P.S. Attendez-vous potentiellement à ce que ça brasse dans les commentaires ci-dessous… Ce n’est pas ce que je souhaite, mais si c’est le cas… sortez le pop-corn.

P.P.S. Pour votre information, il n’y a pas de “débat” à propos de la vaccination. Tout ce qu’il y a, c’est un minuscule groupe de personnes qui manipulent l’information afin d’essayer de vous faire peur. Ne vous laissez pas avoir.

P.P.P.S. Pour ceux qui aimeraient entendre l’ensemble de mes arguments par rapport aux vaccins, avec un peu plus de nuances et de sérieux en bonus, je vous invite à écouter l’une des nombreuses entrevues que j’ai données à ce sujet (voir la section “Médias” du site).

 

 

*** MISE À JOUR – 28 février 2014 ***

 Après discussion avec des pairs, j’ai pris la décision difficile de faire un “ménage” dans les commentaires ci-dessous afin d’enlever les liens qui constituent de la pure propagande. Cela ne me fait pas vraiment plaisir; je préfèrerais laisser la conversation évoluer naturellement sans m’interposer, mais dans ce cas-ci, elle a complètement dérapé par moments. Or, je ne peux pas me permettre que cette page devienne un “centre d’affichage” pour les liens douteux. Voici donc ce que j’ai fait:

  • Lorsque les liens étaient clairement de la propagande (sites webs obscurs qui parlent de théories conspirationnistes et/ou sont concentrés sur la lutte contre la vaccination), j’ai carrément enlevé le lien et je l’ai remplacé par: [LIEN ENLEVÉ – PROPAGANDE].
  • Lorsque j’hésitais, j’ai tout simplement enlevé un “h” au début du lien afin qu’il ne soit plus actif. Vous pouvez toujours le consulter par un copier-coller dans votre fureteur web. J’utilise aussi parfois des liens donotlink.com.
  • Les liens vers des associations médicales reconnues, vers des publications scientifiques, vers des actualités et les liens qui n’ont pas rapport avec les vaccins ont été laissés tels quels.
  • Si j’en ai manqué, SVP me faire signe. Merci!

 

*** MISE À JOUR – 10 juin 2014 ***

J’ai fait une mini-mise à jour de la BD dans le but de la faire correspondre à une nouvelle version que j’ai créé pour un autre médium. Les changements sont essentiellement mineurs; entre autres, j’ai changé le tableau sur les risques perçus par la population et je dis maintenant un mot sur les sels d’aluminium.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Les 9 phases de l’activité physique

entrainement_header

Vers l’âge de 20 ans, je pesais plus de 190 livres du haut de mes 5 pieds et 8.5 pouces. À l’époque, je mangeais tout ce qui me tombait sous la main. J’avais même inventé une collation hyper-calorique à base de nouilles Ramen, de fromage et d’arachides. Souvenir de jeunesse:

entrainement_oli

Mais mon poids n’a pas vraiment d’importance… Ce qui importe, c’est que je savais très bien que ça ne pouvait pas continuer comme ça et je me sentais mal dans ma peau. De plus, j’étais dans une condition physique absolument horrible et je m’enlignais vers des problèmes de santé multiples dans le futur.

Heureusement, peu après, j’ai dramatiquement changé mes habitudes et mon alimentation, puis l’activité physique est devenue une partie intégrante de ma vie. Aujourd’hui, je ne pourrais plus m’en passer.

Donc OUI je fais du sport, OUI je m’entraîne et OUI je suis raisonnablement en forme. Je pourrais vous dire que c’est facile ou naturel pour moi et que ça fait partie de ma routine… mais c’est faux.

C’est un combat au quotidien.

Au cours des dernières années, j’ai vécu quelques périodes au cours desquelles je n’ai pas fait d’activité physique régulière pendant un mois ou plus. Les raisons pour cela étaient multiples :

  • Blessures
  • Manque de motivation
  • D’autres blessures
  • Manque de temps (i.e. manque de motivation)
  • Blessures qui n’en étaient pas vraiment mais qui me donnaient une bonne excuse pour ne pas faire de sport

J’ai vécu l’une de ces périodes récemment. Après avoir repris l’activité physique régulière, je me suis posé la question suivante : existe-t-il une tendance, un « pattern » dans chaque période creuse?

Bien sûr que oui.

De plus, je suis persuadé que ces tendances s’appliquent également aux personnes qui ne font pas d’activité physique régulière ou à celles qui ont échoué dans leurs tentatives de l’intégrer à leur quotidien.

Mon objectif avec l’infographique qui suit n’est pas d’être moralisateur ou de m’improviser spécialiste de l’entraînement, mais plutôt de partager avec vous certaines difficultés que je vis moi-même en rapport avec l’activité physique, dans l’espoir que cela aidera ou inspirera certain(e)s d’entre vous dans vos démarches d’activité physique!

Note : En lisant, remplacez dans votre tête « activité physique » et « entraînement » par tout sport qui vous plaît : marche, tennis, yoga, Pilates, Zumba, gym, vélo, jogging, etc.

entrainement_graph_thumb

L'illusion du débutant

 

La dure réalité

 

La lune de miel

 

L'Apocalypse

 

Espoir

 

Faux espoir

 

La phase fuckée

 

Le choix

 

Nirvana

 

Conclusion ou réflexions finales

 

magnet entrainement annonce

 

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article