Category Archives: Bandes dessinées

L’astrologie est de retour !

astrologie-header

L’astrologie est de retour !!!

Aux États-Unis, on note un regain de popularité de l’astrologie chez les jeunes.

Selon un sondage mené en 2012, 58% des 18-24 ans considéraient que l’astrologie est scientifique. Ce dernier affirme qu’on n’aurait pas vu de tels chiffres depuis 1983.

Mais apparemment, depuis 2017, le gros boom a débuté. Des sites d’horoscope disent avoir vu leur trafic augmenter de façon exponentielle. Les applications mobiles d’astrologie se multiplient. Et l’astrologie est plus présente que jamais sur le web et les réseaux sociaux.

Bref, les jeunes semblent consulter leur horoscope et l’utiliser dans leur vie quotidienne. Il y a même des articles qui proposent comment choisir son habillement selon son signe astrologique.

Personnellement, je trouve que tout habillement choisi en fonction du Zodiaque devrait être celui-ci :

astrologie-01

 

Honnêtement, après avoir pas mal lu sur le sujet, je n’ai pas l’impression qu’on peut vraiment conclure que l’astrologie est “plus populaire” chez les jeunes que chez les autres groupes d’âge. Après tout, peut-être qu’elle n’était jamais vraiment disparue ?

Mais peu importe, ce n’est pas ce qui retient mon attention.

Ce qui me surprend vraiment, c’est qu’à une époque où l’information est facilement disponible, quelques minutes de recherche sur le web suffisent pour conclure que l’astrologie ne tient pas la route scientifiquement.

Logiquement, on s’attendrait à ce que les jeunes, qui sont nés avec Internet entre les mains, ne croient pas à des trucs du genre. Mais c’est plutôt l’inverse qui se produit. Pourquoi ?

Pour jaser de tout ça, je te propose ici une mini-entrevue avec une invitée spéciale ! En bonus, l’entrevue sera ponctuée de mini-BDs sur les concepts scientifiques en lien avec l’astrologie et les phénomènes stellaires.

maude-carmel

Maude Carmel est chroniqueuse dans les médias, blogueuse sur Urbania et tu peux la suivre sur son compte Instagram ! En tant que “milléniale”, elle partage des observations sur sa génération. Elle s’intéresse elle-même à l’astrologie et, de son propre aveu, se questionne beaucoup sur ses propres croyances à ce sujet. Je l’ai choisie parce que c’est une fille brillante qui a d’excellentes introspections et je respecte ce qu’elle a à dire sur le sujet. D’ailleurs j’ai souligné en rose plusieurs de ses réflexions dans l’entrevue que je trouvais vraiment excellentes. Merci Maude !

 

gluten_warning

Le but ici n’est pas de généraliser les croyances d’une génération. Mon but n’est pas non plus de juger les personnes qui ont ces croyances; je souhaite simplement présenter les concepts scientifiques associés afin d’informer. Aussi, Maude n’est pas la « représentante » de sa génération; elle ne parle que pour elle-même. Ma conversation avec elle a non seulement été super le fun, mais aussi très amicale et respectueuse, alors j’aimerais que ça continue en ce sens.

 

 

astrologie-00

 

(OLIVIER) Pour toi, c’est quoi l’astrologie ?

(MAUDE) Pour moi, c’est une spiritualité en lien avec la nature. C’est quelque chose qui est le fun, mais aussi qui est beau, rassurant, qui apaise et fait du bien. 

 

astrologie vs astronomie

 

Selon ton expérience, est-ce que l’astrologie est populaire chez les gens de ton âge ?

Oui. Pas juste l’astrologie, mais aussi la sorcellerie, les cristaux, le Wicca… Il y a une démocratisation de ces sujets de nos jours. Autrement dit, tu n’as plus l’air freak si tu parles d’horoscope ou que tu portes un collier avec des pierres de Jupiter.

 

Pourquoi l’astrologie est-elle encore populaire selon toi ?

Ça a remplacé la religion je crois. On nous dit qu’on est stressés et qu’on devrait méditer, mais on ne sait pas sur quoi méditer. Tant qu’à croire à un Dieu qui n’existe pas, on croit à ça. Les valeurs chrétiennes, par exemple, ne sont pas modernes, elles ne rejoignent plus les jeunes, pour qui l’homosexualité et l’avortement, par exemple, sont des choses normales.

 

astrologie constellations signe solaire Zodiaque

 

Selon ton expérience, est-ce qu’il y a un profil particulier de personne qui s’intéresse à l’astrologie ?

Oui et non… On pourrait, de façon extrêmement cliché, dire que ça rejoint plus les personnes bohèmes, sensibles, fantaisistes, artistes, celles qui aspirent à un « retour vers la nature ».

Aussi, c’est très féminin comme intérêt… on entend peu de gars parler d’horoscope !!! Ils se feraient plus juger, je pense. En fait, c’est même présenté comme très féministe, comme du empowerment pour les filles.

 

L’astrologie est-elle mise de l’avant par des personnalités ou modèles de votre génération (célébrités, influenceurs, etc.) ?

Pas vraiment des célébrités, mais je suis des comptes Instagram qui partagent des pensées astrologiques. Et on reçoit beaucoup de pub sur Internet, surtout sur Instagram. Aussi, il y a des tonnes de compagnies qui vendent des objets ésotériques; sur Amazon, c’est une section complète ! C’est sûr qu’il y a un aspect très mercantile à tout ça… mais pour moi, ce n’est pas très différent des autres industries.

 

Quand j’étais jeune, la vedette québécoise de l’astrologie était Jojo Savard; probablement qu’elle est inconnue aujourd’hui ! Mais est-ce qu’il y a encore des « stars » de l’astrologie à ta connaissance ?

Non. Je n’ai jamais entendu parler d’elle… (elle cherche sur son téléphone) Wow, je suis sur son site, je n’en reviens pas ! En tous cas, moi je me méfierais des vedettes du genre ! Par exemple, je ne croirais pas quelqu’un qui dit pouvoir me faire une lecture à distance. Ce genre de vedettes ont été ridiculisées avec raison, à mon avis… C’était plus un spectacle, alors qu’aujourd’hui, c’est plus discret, c’est une démarche individuelle.

 

astrologues New Age horoscopes Instagram Youtube

NOTE : Jojo Savard était big dans les années 90, mais après vérification, j’ai réalisé qu’elle existe encore ! Elle se présente désormais comme l’« Astro Barbie » et, selon elle, l’astrologie est « une science de sagesse et de prévention » (en combinaison avec l’alimentation et l’activité physique, sans doute).

 

 

Si tu te fies sur ton entourage, comment les jeunes utilisent-ils l’astrologie dans leur vie quotidienne ?

Ceux qui y croient se fient sur leur signe et leur ascendant pour prendre des décisions de vie, quand ils font des rencontres… Beaucoup de jeunes se demandent encore : « C’est quoi ton signe ! ». C’est une façon de comprendre les gens. La personnalité de chacun, c’est un melting pot, pas juste de l’astrologie… mais ça peut être une des choses à prendre en compte.

Sinon, j’ai déjà vu des articles du genre « Quel soutien-gorge choisir selon ton signe astrologique »; il y en a sûrement qui prennent ça au sérieux, mais moi, je trouve ça très très drôle !

 

Et toi, comment tu l’utilises ?

Je lis mon horoscope de temps en temps. Les signes et la ascendants, ça m’intéresse depuis que j’ai 17 ans. J’aime connaître ceux des gens.

Aussi, je suis fascinée par la Lune ! Durant mes méditations, je pense aux cycles lunaires. Quand je veux me débarrasser de quelque chose dans ma tête, j’essaie de me synchroniser avec ça. C’est peut-être pas vrai, mais moi ça m’aide.

 

effet lunaire Lune marées accidents naissances eau

 

 

On voit souvent des gens parler de « Mercure rétrograde » sur les réseaux sociaux; ça veut dire quoi ?

C’est une période très intense, où il y a comme une pression sur la Terre, une sorte de mélancholie. Il y a plus d’accidents, d’événements négatifs. Ça a un effet sur l’humeur. Genre, si tu as une bad luck, ton amie peut te dire : « C’est normal, mercure est en rétrograde ».

En tous cas, c’est l’impression que ça donne ! Il faut dire qu’on en parle tellement que c’est comme une prophétie qui se réalise d’elle-même…

 

mercure rétrograde science

NOTE : voir ici pour un vidéo extrêmement clair du phénomène et de son explication (en anglais).

 

 

À ton avis, si je trouvais 10 différentes prédictions astrologiques formulées par 10 différents astrologues, est-ce qu’ils diraient des choses similaires ?

Ça devrait, en tous cas. Selon ce qu’ils disent, ils utilisent les mêmes livres, les mêmes sources. Ils se basent sur ta carte du ciel. Mais c’est sûr qu’ils interprètent quand même tout ça avec un brin de fantaisie… Ça reste du divertissement, après tout !

 

astrologie expérience contrôlées science réfutable

 

Tu m’as donné ton signe du zodiaque, alors j’aimerais te lire une version de ton horoscope de l’année 2018, que j’ai prise sur le web, et avoir ton avis :

Horoscope effet Barnum Forer

 

(elle rit, visiblement un peu ébranlée) Oh wow… je me reconnais vraiment beaucoup !!! Oui à presque tout, sauf quelques petites affaires… Mais là j’ai des doutes, je pense que tu m’as peut-être tendu un piège et que tu m’as lu l’horoscope d’un autre signe que le mien !

 

effet barnum forer principe de pollyanna

Réaction de Maude à cette information :

(elle rit) Oui j’avais remarqué que les horoscopes disent toujours des choses assez générales… Par exemple, tout le monde a certains objectifs irréalistes. Aussi, ils disent des choses que les gens aiment entendre. C’est flatteur de lire qu’on a un potentiel inexploité. L’horoscope, c’est un exercice assez narcissique finalement !

 

 

L’astrologie n’a aucun fondement scientifique; c’est considéré une pseudoscience. Le savais-tu ? Est-ce que ça change quelque chose pour toi ?

C’est sûr que j’aimerais qu’il y ait plus de preuves scientifiques… ça me déçoit un peu. Mais pour moi, c’est aussi basé sur le ressenti. Je comprends que la carte du ciel ne tient pas complètement la route, mais ça fait du bien, et pour moi c’est ça le plus important. Je ne pense pas que personne est mort pour l’astrologie, contrairement à la religion.

 

precession des équinoxes axe rotation signes astrologiques constellations

 

 

Tu es née le 2 mai, donc ton signe astrologique est le Taureau. Mais vu que les constellations ont changé depuis 2000 ans, quand les signes du Zodiaque ont été inventés, et que l’orbite de la Terre n’est pas parfaitement stable, il faut ajuster le calcul… Ce qui fait que ton vrai signe est BÉLIER. Ça correspond à la position de la constellation le jour de ta naissance… c’est donc ton signe « astronomique » ! Comment réagis-tu à ça ?

Sérieux ?! (elle rit et cherche sur son téléphone) Attends, je suis en train de regarder c’est quoi Bélier !!! Hum… Ça ne me choque pas tant. Par contre, ça contredit certaines prédictions que j’ai eues par le passé… J’imagine que ces deux signes se ressemblent un peu ?

Mais là j’y pense… Quand j’étais jeune, j’ai lu que j’étais Taureau, et je me souviens que j’ai voulu développer plus les traits personnels à mon signe… Donc si je me reconnais dans la description du Taureau, c’est peut-être que c’est moi qui a créé ça finalement ?

NOTE : Voici un excellent site pour trouver ton « vrai » signe astrologique (pas que ça a de l’importance, mais c’est le fun pour faire capoter le monde).

 

 

L’astrologie était très populaire dans la génération de mes parents, et je peux comprendre ça, car ils n’avaient aucun moyen de s’informer à savoir si c’est crédible ou non. Mais de nos jours, les jeunes sont nés avec Internet et ont facilement accès à l’information. Il suffit de taper « astrologie science » sur Google et on trouve rapidement des articles qui expliquent clairement et simplement pourquoi ça ne tient pas la route. Mais malgré ça, c’est l’inverse qui se produit. Pour moi, c’est quand même surprenant … Comment tu expliques ça ?

Ma seule explication, c’est qu’on a besoin de croire à quelque chose. C’est la seule chose qu’il nous reste et qui n’est pas plate, qui nous fait sortir de nos petits problèmes quotidiens. C’est pacifique aussi comme croyance… l’astrologie est tellement le fun et rassurante dans un monde qui est quand même… laid, parfois.

Notre génération est submergée d’informations, d’avancements qui vont trop vite pour nous. Nos rêves sont un peu brisés, car tout est contrôlé par la technologie. Donc on a besoin de quelque chose qui n’est pas du tout en lien avec la technologie, et je pense que l’astrologie s’inscrit vraiment là-dedans.

Donc même si on nous dit que l’astrologie ce n’est pas vrai, on veut y croire quand même un petit peu, juste pour se faire du bien. Sinon, on n’a plus rien en quoi croire. Certains disent qu’ils vivent bien avec le fait de ne croire à rien, mais c’est une minorité, j’ai l’impression.

 

 

astrologie-11

Selon l’American Psychological Association, la génération des milléniaux est la plus stressée. Donc on peut les comprendre de se tourner vers des approches qui les apaisent et leur font du bien.

Mais pour moi, c’est quand même dur à croire qu’à une époque où l’information est si facilement disponible, on ne cherche pas à l’obtenir. Ou que connaître l’information ne change pas nos comportements.

Certains diront que l’astrologie ne fait de mal à personne, mais ça dépend ce qu’on entend par “faire du mal”.

  • Elle entraîne des dépenses inutiles.
  • Se fier à une pseudoscience pour faire des choix de vie risque d’entraîner de mauvaises décisions (ex.: quand j’étais jeune, une fille m’a déjà rejeté sous prétexte que les Gémeaux sont des “visage à deux faces”… j’aurais pu lui dire que j’étais réellement Taureau, mais finalement je suis pas sûr de vouloir sortir avec quelqu’un du genre).
  • Mais surtout, la croyance persistante en l’astrologie nuit à la culture scientifique populaire. J’veux dire, 26% des Américains croient que le Soleil tourne autour de la Terre.

Donc si on veut leur faire comprendre comment fonctionne Mercure rétrograde, on est mieux de commencer tout de suite !!!

 

P.S. Est-ce que je peux terminer par une suggestion ? Pour ceux et celles à la recherche d’une spiritualité non-religieuse (et non-astrologique), pourquoi ne pas essayer une spiritualité plus scientifique ?

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Injections de vitamine C : la cause VS la réalité

injections-vitamine-C-header

(Considérant mon passé trouble avec le jus d’orange, je devrais éviter de parler de vitamine C, mais bon…)

En mai 2018, une pétition signée par plus de 70000 personnes a été déposée à l’Assemblée National du Québec, avec l’objectif de faire autoriser les injections de vitamine C dans les cas de cancer. Cette demande a ensuite été refusée par le gouvernement.

image5651b

Les personnes atteintes d’un cancer traversent des moments extrêmement difficiles et sont très courageuses. Certaines recoivent déjà des injections de vitamine C et jugent que cela les aide à mieux tolérer leur chimiothérapie; je leur souhaite sincèrement de pouvoir continuer à les recevoir.

Par contre, l’enjeu ici est plus large.

Le problème n’est pas que quelques personnes reçoivent ces injections. Le problème, c’est que l’engouement autour de cette histoire suggère que ça devrait être un traitement répandu, facilement accessible et utilisé régulièrement chez les patients souffrant de cancer. Or, ce n’est pas le cas.

Malheureusement, quand on lit les commentaires sous les articles de presse ou ceux qui accompagnent une autre version de la pétition, c’est clair que beaucoup de gens ne comprennent pas vraiment les enjeux entourant la question. Et je ne peux pas les blâmer, car la réponse du gouvernement n’expliquait pas en détails le contexte du refus.

Donc j’ai pensé faire un survol des perceptions populaires VS la réalité sur la cause pro-vitamine C injectable.

(Note : les commentaires des gens ci-dessous sont réels et cités textuellement)

 

 

g5020

 

g4775

Les injections de vitamine C ne traitent pas le cancer.

L’utilisation qui est suggérée dans la pétition est pour réduire les effets secondaires de la chimiothérapie, ce qui aurait pour but d’améliorer leur qualité de vie. Et malheureusement, à ce jour, les données ne sont pas concluantes pour cette utilisation non plus (autrement dit, il y a des études positives, d’autres négatives, et ces études n’ont pas de groupe placebo adéquat qui permettrait de savoir si l’effet est réellement dû à la vitamine C, donc globalement l’effet n’est pas clair et reste théorique; voir iciici et ici, entre autres).

La croyance selon laquelle la vitamine C soigne toutes sortes de maladies, c’est une idée qui remonte aux années 70, mais qui s’est avérée fausse lorsque testée scientifiquement.

La seule chose qu’on guérit avec des injections de vitamine C, c’est le scorbut, une affection peu fréquente en cette époque post-Jacques Cartier.

g7633

 

 

 

g4807

Ce n’est pas « illégal » d’injecter de la vitamine C au Québec.

Le problème n’est pas la légalité, mais le fait que ce n’est pas éthique, rationnel ou justifié de le faire en l’absence de preuves scientifiques solides.

Et d’ailleurs, ce n’est pas plus acceptable en Ontario qu’au Québec. Les médias ont parlé d’une clinique qui offre ces injections là-bas; il s’agit d’un centre de « médecine intégrative » (i.e. le nouveau nom donné aux thérapies alternatives / holistiques). Elle est dirigée par un naturopathe. Selon son site web, il n’y a qu’un seul médecin qui semble y pratiquer comme clinicienne, et elle n’est pas oncologue.

Bref, le fait que des cliniques en Ontario, dans le reste du Canada et aux États-Unis (il y en a plusieurs) offrent des injections de vitamine C n’est pas une preuve d’efficacité.

 

 

 

g4839

J’ai vu des tonnes de comparaisons avec la légalisation du cannabis. Mais encore une fois, il n’est pas question de « légaliser » quoi que ce soit. Donc SVP, évitez les analogies qui ne tiennent pas la route.

g8022

(note : histoire vraie)

 

 

 

g4871

Les injections de vitamine C ne semblent pas typiquement causer beaucoup d’effets secondaires, c’est vrai.

Mais le vrai problème, c’est qu’elles pourraient NUIRE à l’efficacité de la chimiothérapie.

[À noter que lorsqu’on donne de la chimio pour des cancers incurables (i.e. soins palliatifs), ce n’est pas pour traiter le cancer en tant que tel, mais pour diminuer la douleur et prolonger la vie. Donc si la vitamine C diminue les chances que ça marche, c’est bel et bien important d’en tenir compte.]

Les cliniques qui offrent de telles injections le disent dans leurs propres références :

g5289

D’autres études ont dû être stoppées prématurément à cause d’effets toxiques qui semblaient causés par la vitamine C elle-même.

Bref, c’est une erreur de voir ces injections comme inoffensives. D’ailleurs administrer des mégadoses de vitamines est toujours dangereux.

 

 

 

 

g4903

L’animatrice Chantal Lacroix est connue pour son engagement social et son implication dans des causes humanitaires. Pour ça, bravo !

Mais ici, son commentaire est juste weird.

Le serment professionnel des médecins les engage à « [exercer] la médecine selon les règles de la science ». Et c’est exactement ce qu’ils font.

Prescrire un traitement risqué dont l’efficacité n’est pas prouvée, c’est pas plutôt ça qui serait “bafouer le serment d’Hippocrate” ? Est-ce ironique ça aussi ? (à ce stade je suis ben mêlé sur ce qui constitue de l’ironie ou non).

Bref, je trouve ça vraiment plate qu’une personne aussi influente que Mme Lacroix tente de faire avancer une cause en discréditant la communauté médicale avec des affirmations sans fondement.

D’autres amènent cette idée encore plus loin :

 

g4926

Bon, les théories de conspiration de Big Pharma maintenant…

Faisons un peu de logique OK ?

g5338

D’ailleurs, une des personnes atteintes de cancer qui reçoit présentement des injections de vitamine C mentionnait récemment à la radio que cela lui permettait de rester plus longtemps sur la chimio.

Autrement dit, si les injections de vitamine C fonctionnent, elles sont profitables pour Big Pharma.

 

 

 

g4958

À vrai dire, l’industrie des produits naturels est multi-milliardaire. Il y a des tonnes d’argent à faire, et ce, malgré une réglementation extrêmement déficiente.

Selon les infos que j’ai pu recueillir :

g6525b

C’est cher et pas accessible à tout le monde.

OK, on est loin des milliards de dollars récoltés par l’industrie… mais pour un thérapeute ou une clinique qui suit beaucoup de patients, il y a des dizaines ou même des centaines de milliers de dollars à faire chaque année.

(attention, je ne dis pas que le thérapeute ou la clinique administre la vitamine C dans le but de se faire de l’argent, mais simplement que oui, ça peut générer des profits significatifs)

 

 

 

g4990

C’est ce que les États-Unis viennent de faire.

La loi « Right-to-try » (droit d’essayer), signée par Trump en mai 2018, permet aux patients en phase terminale d’avoir accès à tout traitement expérimental, peu importe son efficacité ou sa sûreté.

_101815436_hi047135819

À la base, ça peut sembler une bonne idée…

Mais ce qu’on oublie de mentionner, c’est que les patients en phase terminale, autant aux USA qu’au Canada, ont DÉJÀ un accès spécial aux traitements expérimentaux. Mais seulement ceux qui semblent fonctionner.

Quand ils ont recours au “right-to-try” par contre, ils deviennent essentiellement des cobayes pour des thérapies non supportées scientifiquement et perdent leurs droits fondamentaux en cas de problème. Ils peuvent donc facilement devenir les victimes de charlatans prêts à leur vendre une thérapie miracle (ça a déjà commencé d’ailleurs). Et personne ne peut être tenu responsable.

Pour la protection du public et des malades, j’espère qu’on ne choisira pas cette voie au Canada.

 

 

g6858

(désolé pour ce design de titre quétaine, c’était plus fort que moi)

Je comprends tout à fait ceux et celles qui s’attachent à cette cause, et tout ce qui entoure le cancer me tient moi-même énormément à cœur.

Mais en même temps, je réalise qu’en parlant de ce sujet de manière très cartésienne, en en faisant des blagues pour alléger le propos, je sonne probablement pour certaines personnes comme fermé d’esprit et sans-cœur.

Or, un des messages les plus importants que je tente de véhiculer avec Le Pharmachien, c’est qu’appliquer la démarche scientifique quand vient le temps de faire des choix de santé, c’est l’un des plus grands services qu’on peut se rendre collectivement, et rendre aux personnes vulnérables.
 
Ce que je trouve le plus dommage de toute cette histoire, c’est que beaucoup de gens resteront avec une impression d’injustice. Et oui, ça peut sembler injuste. Mais quand on choisit d’appuyer une cause, on a la responsabilité de s’assurer qu’on comprend bien les enjeux, pas seulement de retenir ce qui fait notre affaire ou non.
 
Si la vitamine C en injection avait réellement “fait ses preuves”, elles serait prescrite régulièrement en oncologie, car tout le monde (patients, médecins, industrie) serait gagnant.
 

Oui, ça se peut que certaines personnes en retirent des bienfaits (réels ou encore dus à l’effet placebo). Mais à ce jour, ça reste un traitement qui semble comporter des risques et dont les bienfaits sont incertains, et il est donc tout à fait normal qu’il soit peu ou pas utilisé en médecine pour le moment. C’est dans le meilleur intérêt des personnes atteintes de cancer.

 

P.S. J’ai fait une mini-enquête et il y a présentement un oncologue à Montréal qui prescrit des injections de vitamine C. Malgré tous mes efforts pour obtenir son nom, il souhaite rester anonyme… ce qui est vraiment étrange, considérant qu’il dit être à la tête d’un centre de recherche en oncologie (introuvable via Google) qui s’apprête à démarrer un essai clinique sur la vitamine C injectable. J’ai trouvé le numéro de téléphone du centre et j’ai parlé à sa coordonatrice, très gentille, qui m’a dit : “Je sais que vous croyez pas ben ben à ça, vous”. En fait, je n’aurai pas besoin d’y “croire” quand les résultats de l’essai clinique seront publiés et qu’on pourra les analyser. D’ici là, je pense qu’on doit rester sceptiques et prudents.

P.P.S. Une version précédente de cet article mentionnait le nom de la dépositaire de la pétition, avec qui j’ai eu la chance de discuter à quelques reprises et qui m’ai fourni plusieurs informations pour cet article; je disais d’ailleurs des bons mots à son sujet. Malheureusement, certains lecteurs/trices ont choisi de voir mon texte comme quelque chose de personnel envers elle, donc finalement j’ai décidé d’anonymiser le tout, avec son accord.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Soigner naturellement votre interstitium

interstitium-header

À moins de vivre dans le sous-sol d’un secte de banlieue, de n’avoir absolument aucun intérêt pour la santé et la science, ou d’être un disciple de Big Pharma / Monsanto, tu as forcément entendu la bonne nouvelle cette semaine : des chercheurs ont découvert un nouvel organe dans le corps humain ! (c’est pas une joke)

 

interstitium-01

(bon, pour être précis, ils ont juste donné un nom à ce “nouvel organe”, qui n’en est pas vraiment un… et qui était à vrai dire déjà connu… mais anyway)

 

En gros, l’interstitium est un réseau de cavités remplies de liquide, qui servirait d’amortisseur entre les organes (i.e. amortir les chocs). En plus, ces cavités seraient présentes partout et interconnectées à travers le corps humain. C’est donc l’organe le plus massif de l’organisme.

Mais bon, tout ça on s’en fout un peu, vrai ?

Ce qui importe vraiment, c’est :

interstitium-02

 

J’ai passé une grande partie de ma vie (i.e. les dernières 30 min) à tout lire ce qui s’est écrit sur le sujet, donc en tant que pionnier de l’interstitum, j’aimerais vous proposer ma gamme de produits et services pour chouchouter et soigner cet organe important.

 

PREMIER LIVRE !!!

Tout d’abord, je publierai ce printemps le tout premier livre consacré à l’interstitium :

interstitium-03

 

Dans ce livre, j’explique entre autres que l’interstitum est en fait le 3e cerveau et le 2e pancréas du corps humain.

(la valeur et l’exactitude de ces analogies ne regarde que moi)

J’y explique également que vu que les cavités de l’interstitium sont toutes interconnectées dans le corps humain, c’est tout à fait raisonnable de penser qu’en le ciblant, on peut prévenir et guérir toutes les maladies qui existent ou existeront dans le futur. J’veux dire, c’est juste logique.

 

interstitium-04

 

Enfin, j’y stipule que si l’interstitium est un “amortisseur” naturel, alors c’est assez évident qu’en prendre soin permettra de prévenir toutes sortes de chocs, par exemple :

  • Choc émotionnel
  • Choc post-traumatique
  • Choc septique
  • Choc cardiogénique
  • Choc des générations
  • Choc culturel
  • Chocolat (rages de)
  • Chucky
  • Etc.

 

PREMIER DEUXIÈME LIVRE !!!

Cet automne, je serai aussi le premier à publier un deuxième livre (déjà, wow !), sur l’interstitium.

interstitium-05-01

 

En résumé, l’important est de choisir les aliments qui vibrent à la même fréquence que l’interstitium. En effet, la vibration des choses est extrêmement importante en santé, comme l’affirment des experts.

Par PUR HASARD, les choses qui vibrent à la fréquence de l’interstitium sont toutes les affaires qu’on sait déjà qui sont bonnes pour la santé :

interstitium-06

 

Et ce qui NUIT à l’interstitium, ben là, c’est assez évident :

interstitium-07

 

Et le plus hot, c’est que tout ça est basé sur de la

interstitium-08

(par opposition à ce que je ne considère pas personnellement comme de la “vraie science”, i.e. tout ce qui remet en doute ou contredit mes propos)

 

PREMIÈRE CLINIQUE !!!

Pour coïncider avec la sortie de mon 2e livre, j’inaugurerai la toute première clinique de santé de l’interstitium DANS LE MONDE !

interstitium-09

(avouez que mon logo torche en termes de crédibilité !!!)

 

On s’entend que c’est ben le fun de découvrir un nouvel organe, mais ce qui importe, c’est comment le guérir. Car oui, ton interstitium, dont tu ignorais l’existence il y a 3 min, est déjà malade.

interstitium-12

 

Ceux qui sont familiers avec mon expertise en diagnostic du V.E.O. seront en terrain connu ici quant à mon approche clinique pro-interstitium.

Voici par exemple un patient fictif que j’ai traité avec succès :

interstitium-10

 

Vous pourrez être les premiers à faire l’essai de mon produit naturel éprouvé en clinique :

interstitium-11

(à noter que ce produit n’est pas encore approuvé par Santé Canada et que je n’ai pas l’intention de le faire, vu que je suis pas obligé)

N’hésitez pas à (me) consulter dès maintenant!

Pour plus de détails, contactez mon agence de relations publiques ou mon avocat.

 

P.S. Bon, tu auras compris que cette BD est ironique… La nouvelle sur le “nouvel organe” est véridique, mais je trouvais ça drôle d’imaginer comment des gens louches pourraient utiliser cette découverte pour attirer l’attention et/ou se faire de l’argent, comme c’est le cas en ce moment avec le microbiote. Sérieux, tu n’as pas besoin de te préoccuper de ton interstitium. Jusqu’à preuve du contraire…

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Les arguments santé qui n’avaient pas d’allure en 2017

arguments2017-header-v2

Dans mon nouveau livre publié le mois dernier, intitulé “La bible des arguments qui n’ont pas d’allure“, je propose une méthode pour t’immuniser contre les faux débats et les arguments bidons, sans aucune connaissance scientifique requise.arg-livreCette méthode implique de reconnaître certains types d’arguments douteux qui reviennent souvent en matière de santé et qui sonnent l’alerte de la niaiserie.

Donc pour ma rétrospective de l’année (comme j’ai fait en 2014 et 2015), j’ai pensé faire le tour de quelques événements sur la santé qui ont attiré mon attention, et de noter les arguments louches qu’ils ont fait ressortir.

 

 

La science frauduleuse

En 2017, on a parlé plus que jamais de la fraude scientifique. Autrement dit, des chercheurs qui publient de faux résultats, ou encore qui publient dans de faux journaux et congrès scientifiques. C’est un problème majeur en ce moment et ça nécessite des actions urgentes pour prévenir et faire cesser de telles pratiques.

Voici la réaction qu’une personne rationnelle devrait avoir face à la situation :

sci-grave

Mais voici la réaction que plusieurs ont eue à la place :

sci-capote

C’est plate, car comme scientifique, ça devient de plus en plus difficile de se prononcer sur quoi que ce soit sans se faire reprocher notre background. Du style :

sci-organig-v2

C’est ce qu’on appelle une…

arg-hominempaille

Comme pharmacien, je vis ça quotidiennement, pis c’est gossant en maudit.

sci-pilule

 

 

 

« On naît tous bio »

Cette année, j’ai vu cette pub sur la rue au moins 273 fois :

img-tousbio

Il y a un côté de moi qui admire cette pub, parce que considérant tout le jugement injustifié (lire : bitchage) infligé aux femmes qui allaitent en public, on a besoin d’en voir le plus possible.

Mais de l’autre côté, c’est aussi de l’…

arg-ambiguite

Je ne comprends pas ce que le slogan veut dire. Parce que si je remplace “bio” par sa définition, ça donne ça :

bio-def

Des bébés certifiés ? J’en doute.

Mais bon, comme preuve de ma bonne foi, je vais appliquer le principe de la charité et reformuler leur message de la meilleure façon que je puisse imaginer : je présume que ce qu’ils veulent dire ici, c’est qu’à sa naissance, un bébé n’a pas encore été exposé à des pesticides de synthèse potentiellement toxiques.

Le bug, c’est que si des pesticides toxiques sont aussi omniprésents qu’on nous dit, même dans l’eau potable, alors un bébé est bel et bien exposé avant et après sa naissance, et n’est donc pas plus “bio” que sa mère. Et ce, même si la mère mange bio.

Cette pub vise à faire réagir (et ça marche), mais au final, c’est à mon avis une mauvaise analogie.

arg-analogie-v2

À la limite, en me basant sur l’idée que la fécondation humaine implique une recombinaison du matériel génétique des deux parents, je pourrais partir ma propre pub (pas plus claire) qui dirait :

bio-ogm

 

 

 

Le glyphosate « inoffensif »

gly-web

Il y a beaucoup de discussions en ce moment (avec raison) à propos de la sûreté du glyphosate (RoundUp), un pesticide utilisé très abondamment en agriculture et classé comme probablement cancérigène” par l’OMS.

En fin d’année, la chicane a pogné lorsque le média international Reuters a relevé des indices indiquant que l’OMS n’aurait volontairement pas tenu compte d’importantes données scientifiques qui suggèrent, au contraire, que le glyphosate ne serait pas cancérigène, comme le suggèrent de nombreuses autres méta-analyses et revues systématiques de la littérature sur le sujet.

(Mais peu importe, mon point n’est pas ici de défendre le glyphosate ou même de discuter de sa sûreté; je laisse ça aux chercheurs spécialisés dans ce domaine. Perso, je juge qu’on a un besoin pressant de lois pour une gestion intégrée des pesticides.)

Malheureusement, cette nouvelle ne semble pas avoir fait l’affaire de certains groupes environnementaux. Lorsque des gens ont commencé à partager ces articles sur les réseaux sociaux, l’un de ces groupes a jugé bon d’émettre l’avertissement suivant :

img-glyphosate

Mmm… je sais pas pour vous, mais pour moi, c’est un bel exemple de :

arg-dilemme

Qui a prétendu que le glyphosate était « inoffensif » ? Réponse : personne.

Le glyphosate pourrait très bien être non-cancérigène ET causer d’autres types de dommages, autant sur la santé humaine que sur l’environnement. Après tout, pourquoi le glyphosate devrait-il être 100% bon ou 100% mauvais ?

Bref, bloquer des utilisateurs parce qu’ils amènent des points intéressants (et rassurants) sur la sûreté du glyphosate relève plus de la censure idéologique que d’une mesure pour réduire la « désinformation ».

 

 

 

Les noyaux du peuple Hunza

As-tu déjà mangé des noyaux d’abricot amer ? Ça ressemble à des amandes et il paraît que c’est ben bon… En tous cas, c’est une collation qui était apparemment populaire en 2017.

Mais selon des fabricants, c’est aussi un remède ancestral miracle, car ces noyaux contiennent un ingrédient fantastique appelé « amygdaline » ! Regarde ça :

abr-sac

Médecine antique ? Utilisés pendant des siècles ? Peuple légendaire ? On est en présence d’un…

arg-tradition

Ce qui se faisait autrefois n’était pas forcément bon. Dans le temps, les connaissances scientifiques étaient quasi-inexistantes, donc pas mal tous les remèdes (même ceux proposés en médecine) étaient du gros n’importe quoi.

abr-shaman-v2

D’ailleurs, personne ne semble avoir averti le peuple Hunza que l’amygdaline se transforme en cyanure, un poison extrêmement puissant, dans le corps humain. D’ailleurs, des cas d’intoxication au cyanure ont été rapportées chez des mangeux de noyaux d’abricot amer. Bref, même si le risque est probablement faible, c’est vraiment pas une collation à recommander.

Faut croire que la longévité de ce peuple légendaire doit avoir d’autres explications… Oups, en fait cette histoire de santé incroyable semble être de la pure fiction.

 

 

 

 

Les diététistes et leurs amis les astrologues

En septembre 2017, la publication de l’étude PURE a fait pas mal jaser. En gros, cette étude a exploré les liens entre la consommation de sucre, de gras et la santé. Pour plus de détails, lire ce texte qui résume dans un langage simple les grandes lignes et limites de l’étude.

Malheureusement, l’étude a été interprétée tout croche dans certains médias. On a pu entendre, par exemple, qu’une diète à base de gras de bacon serait bonne pour la santé. Et que le sucre est le grand coupable pour tous nos problèmes. Ce qu’on comprenait en gros :

 

lchf-aliments

 

As-tu l’impression que ces catégories sont, genre, pas mal simplistes ? Et que de mettre sur un pied d’égalité les fruits et les desserts, ou le bacon et l’huile d’olive, est étrange ? Et que tout mettre sur le dos du sucre semble abusif ?

Normal : c’est ce qu’on appelle le…

arg-unique

 

Voyant ça, un groupe de diététistes a écrit une lettre ouverte pour rétablir certains faits. Leur lettre est nuancée, prudente, pleine de bon sens. Elle rappelle qu’aucun aliment (ou groupe d’aliments) à lui seul ne peut être blâmé en lien avec la santé. Et elle invite simplement le public à se méfier des promesses irréalistes de certains régimes.

C’est ici que l’histoire prend une tournure vraiment weird.

L’affaire a dégénéré vers des propos où la compétence des diététistes en matière d’alimentation a été remise en doute. Dans un moment incroyablement bizarre, un animateur de radio a même comparé les diététistes aux astrologues

arg-insulte-v2

 

Puis un groupe de professionnels de la santé, principalement des médecins, ont écrit eux aussi une lettre ouverte pour « dénoncer » les propos des diététistes. Voici quelques-uns de leurs arguments :

lchf-arguments

Or, les diététistes n’ont jamais dit le contraire de tout ça. En fait, ils disent exactement la même chose, mais leurs propos ont été pris hors contexte et sursimplifiés pour donner l’impression qu’ils sont dans le champ. C’est ce qu’on appelle faire un…

arg-paille

En fait, c’est à se demander si les médecins en question ont pris la peine de lire la lettre des diététistes avant de leur répondre.

C’est dommage, car tout ça n’aide personne. Ça a des allures de guéguerre d’égo et ça donne l’impression au grand public que les spécialistes de la santé ne s’entendent même pas entre eux, et donc qu’aucun n’est vraiment fiable.

 

lchf-geguerre-v2

P.S. Si les médecins de la 2e lettre ne voulaient pas donner cette impression, je les invite à s’exprimer différemment la prochaine fois et à réviser leurs arguments.

P.P.S. Pour plus d’infos sur toute la question du gras vs sucre, voici d’excellents textes de vulgarisation sur le sujet :

 

 

 

Un médecin défend Gwyneth

Cette année, la compagnie GOOP de Gwyneth Paltrow a mis sur sa boutique en ligne un oeuf de jade à insérer dans le vagin.

goop-oeuf2

Pourquoi faire une chose pareille ? Parce que selon eux, ça…

  • stimule l’énergie sexuelle;
  • libère les voies du chi dans le corps;
  • intensifie la féminité;
  • revigore la force vitale;
  • se connecte au chakra du coeur pour optimiser l’amour propre et le bien-être.

Ce type d’oeuf a même donné naissance à un nouveau sport : l’haltérophilie vaginale (vaginal weightlifting).

Une obstétricienne, Dre Jen Gunter, a jugé bon d’aviser GOOP et Gwyneth qu’utiliser cet oeuf hautement féminin est vraiment une mauvaise idée. Non seulement il y a risque d’infection (car l’oeuf est percé dans le centre), mais c’est aussi une utilisation abusive des exercices de Kegel qui risque plus de nuire que d’aider.

En réponse, GOOP a utilisé comme porte-parole un autre médecin, Dr Steven Gundry. Voici ses arguments principaux :

 

goop-gundry

… et ainsi de suite dans un texte interminable de 1300 mots où il émetgoop-zero

arguments. Jamais il ne répond aux mises en garde de Dre Gunter à propos de l’oeuf. En fait, il ne parle à aucun moment de l’oeuf !!!

Tout ce qu’il fait, c’est citer son C.V. sur un ton condescendant. Comme si aucun argument n’était nécessaire, car ses qualifications parlent d’elles-mêmes.

Faire ça, ça s’appelle un…

arg-autorite

Qu’est-ce qu’on s’en fout de ses positions académiques, de ses articles et de ses congrès si ce qu’il dit n’a aucun maudit bon sens ?! Malheureusement, même les professionnels de la santé et les scientifiques peuvent tomber dans la bullshit. Et ils sont nombreux à le faire.

C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais se fier sur ce qu’un (1) expert dit, mais plutôt se demander :

goop-ensemble

(Ça inclut moi, en passant. Quand j’entends “Le Pharmachien l’a dit faque ça doit être vrai”, ça me donne envie de me tapper la tête sur les murs).

 

Sur ce, je te souhaite de très Joyeuses Fêtes et de survivre aux arguments qui n’ont pas d’allure pendant le réveillon.

On se revoit en 2018 avec plein de nouveau stock !

(dont un projet assez inattendu)

P.S. La chaîne ICI Explora est débrouillée pour tous jusqu’au 12 janvier 2018, ce qui te permet d’écouter Les Aventures du Pharmachien pendant ce temps !

 

arg-autres-v2

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

Le Reiki, ça fonctionne vraiment

Le Reiki ça fonctionne vraiment (titre)

Si tu as un doute quelconque au sujet de l’efficacité du Reiki, efface ça immédiatement de ton esprit. Car le Reiki ça fonctionne pour de vrai.

Bon, c’est sûr que si tu fais des recherches pour comprendre par quel mécanisme il fonctionne, là tu vas avoir de sérieuses difficultés. Tu vas devoir patauger dans une tonne de théories étranges et d’études cliniques mal construites.

Le Reiki provient de la médecine traditionnelle japonaise et est utilisé depuis des générations. Il s’agit d’une forme de thérapie énergétique : le but est de rétablir une « énergie vitale » qui unit tous les êtres vivants et qui circule dans la version invisible de notre corps. Généralement, le Maître Reiki transfère son énergie de l’intérieur vers l’extérieur en plaçant ses mains à des endroits précis du corps du patient, afin de rétablir l’équilibre énergétique.

Tu auras bien sûr compris que rien de tout ça n’est scientifique et/ou n’a été démontré. Le Reiki est une approche spirituelle et ésotérique à la guérison, pas un traitement médical. En fait, c’est tout simplement une version orientale de la guérison par la foi religieuse.

Mais ça ne change rien au fait que le Reiki est efficace. Cette bande dessinée explique pourquoi.

 

Problèmes de santé

Consultation en Reiki vs médecinLe traitement de Reiki et son efficacitéAlimentation et exerciceLe Reiki a fonctionnéConclusion sur la médecine

P.S. Pour ceux et celles qui ne l’ont pas réalisé, cette BD n’est pas vraiment à propos du Reiki; elle porte sur l’effet placebo.

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

À DOSE HOMÉOPATHIQUE : une expression mal utilisée

À dose homéopathique une expression mal utilisée (titre)

 

Si tu me lis régulièrement, tu sais que l’homéopathie est un de mes sujets préférés. En fait, c’est même ce sujet qui m’a motivé à créer Le Pharmachien et j’en ai fait mon tout premier contenu publié sur ce site.

Même si l’homéopathie est l’une des thérapies les plus farfelues par son mode d’action, et que les données scientifiques à son sujet indiquent hors de tout doute que son efficacité n’est pas différente de celle d’un placebo (lire : l’homéopathie, ça ne marche pas), elle continue à exister et à générer plus de 2 milliards de dollars de profits chaque année. Et en bonus, les ventes d’homéopathie sont en croissance.

Bref, j’ai beau me battre pour que les pharmacies cessent de vendre ces produits et que Santé Canada cesse d’autoriser leur mise en marché, mais je n’ai pas l’impression que ça va arriver de sitôt. 

Par contre, il y a peut-être quelque chose qu’on peut régler tout de suite. Et c’est autant une question de science que de langue française. C’est ce qui suit.

 

Titre

 

Expression banale de la vie courante

 

Dans les médias

 

Les ingrédients en homéopathie

 

Faux noms latins et dilutions en CH

 

Niveaux de dilution en homéopathie

 

Il ne reste plus de molécules

 

Toute eau est homéopathique

 

 

Une dose inexistante une dose de zéro

 

Utiliser l'expression dans son vrai sens

 

P.S. J’ai déjà commencé à utiliser la nouvelle définition de cette expression : écoute ce bref extrait de mon récent passage à l’émission Médium Large de Radio-Canada.

(appuie sur le bouton ci-dessous)

 

L'homéopathie ça marche sur les animaux et les plantes

… et/ou écoute l’épisode de la série télé Les Aventures du Pharmachien sur l’homéopathie :

dose-homeopathique-episode

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

La science VS les faits alternatifs (et Trump)

faits-alternatifs-header

Je voulais commencer l’année par une BD sur le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Mon but était de remettre de l’ordre dans les faits sur ce trouble et ses traitements.

Sauf que ces temps-ci, les faits ont la vie dure.

Ce qui semble pogner davantage, ce sont les opinions. Et récemment, les « faits alternatifs ».

C’est le fun les opinions. Tout le monde peut en avoir une, peu importe sa connaissance du débat en cours. Sauf que dans certains domaines, particulièrement en sciences, les opinions, c’est pas ça qui importe.

Bref, j’ai ressenti le besoin d’écrire sur ce qui se passe présentement aux États-Unis. Car contrairement à ce que certains peuvent penser au Canada et en Europe, nous ne sommes pas à l’abri de ce qui se passe du côté des américains.

J’en profite aussi pour parler un peu de changements climatiques et de vaccination, deux des sujets les plus d’actualité en sciences.

P.S. L’exemple de Trump est extraordinairement d’actualité, mais on pourrait nommer une tonne d’autres politiciens qui font dans les faits alternatifs.

P.P.S. Comme d’habitude, les références sont en dessous de la BD, dans le premier commentaire.

 

faits-alternatifs-00

 

faits-alternatifs-01 faits-alternatifs-02 faits-alternatifs-03-b

faits-alternatifs-04 faits-alternatifs-05

 

faits-alternatifs-06

faits-alternatifs-07-b

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

La diète FODMAPs

*** Note : Cette information était à l’origine dans ma BD sur le gluten, mais vu que le diète FODMAPs n’a pas (encore) donné de résultats concluants chez les personnes intolérantes ou sensibles au gluten, j’ai enlevé ce contenu et je le transfère ici, car il reste pertinent pour les personnes qui souffrent du syndrome du côlon irritable. ***

 

fodmaps

Comment gagner tout débat sur les réseaux sociaux et ailleurs

reseaux-sociaux-header

Si mon expérience des dernières semaines m’a appris quelque chose, c’est que les débats sur les réseaux sociaux et le web ne se gagnent pas à coup d’arguments. Ils se gagnent par des assauts répétés sur une personne dans l’espoir qu’elle craque.

Remarque bien que les débats dans la vraie vie, ce n’est pas toujours mieux.

Je me souviens avoir entendu le sociologue Gérald Bronner expliquer que si les scientifiques et les professionnels de la santé ne s’investissent pas davantage sur le web, c’est qu’ils sont déjà si occupés et si passionnés par leur travail que l’idée de gérer une tonne de réactions souvent négatives et violentes ne les attire pas trop.

Quelques mois après la création du Pharmachien, je disais déjà qu’il fallait être fou pour vouloir combattre les mythes en santé sur le web. Aujourd’hui, j’ajouterais qu’il faut aussi être un peu masochiste.

Conséquence : certains qui parlaient sur les réseaux sociaux ne parlent plus (sauf les coriaces comme Alain Vadeboncoeur).

Bref, tout ça m’a inspiré une BD de fin d’année pas mal différente de celle de 2014 ou de 2015.

Voici comment gagner tout débat à propos de santé et de science sur les réseaux sociaux (et ailleurs).

 

reseaux-sociaux-00

reseaux-sociaux-01 reseaux-sociaux-02

 

 

reseaux-sociaux-03-01reseaux-sociaux-04

 

 

reseaux-sociaux-05 reseaux-sociaux-06

 

 

reseaux-sociaux-07

 

 

reseaux-sociaux-08

 

 

reseaux-sociaux-09 reseaux-sociaux-10

 

 

reseaux-sociaux-11

À tous les lecteurs et lectrices du Pharmachien, je tiens à vous dire un énorme et sincère MERCI.

Merci pour vos bons mots. Merci pour vos commentaires constructifs et vos critiques enrichissantes. Merci de répondre aux commentaires lorsqu’il y en a tellement que je n’y arrive pas à moi seul. Vous êtes les meilleurs !

reseaux-sociaux-14

Pour la période des Fêtes, je vous souhaite d’excellentes discussions avec les gens que vous aimez, ainsi que des échanges et des débats d’idées cordiaux et respectueux. Aussi, une excellente et heureuse année 2017.

Pour ma part, je prends un break des réseaux sociaux jusqu’en janvier. J’en ai besoin.

reseaux-sociaux-11

D’ici là, la série télé Les Aventures du Pharmachien continue avec les épisodes suivants :

  • 23 décembre : Peut-on vraiment contrôler l’acidité de son corps pour être en meilleure santé?
  • 30 déc. : Est-ce que faire un régime est une bonne façon de perdre du poids?
  • 6 jan. : Faut-il plus se méfier de la crème solaire que du soleil lui-même?
  • 13 jan. : Les jus ont-ils réellement les propriétés bénéfiques qu’ils prétendent?

reseaux-sociaux-12

Mon éditeur a aussi fait un “combo” de mes deux livres à prix spécial.

reseaux-sociaux-13

Et dans un autre ordre d’idées, je te suggère vivement d’écouter l’épisode “Hated in the nation” de la série anglaise Black Mirror.

On se revoit en 2017 !

… avec une BD sur le TDAH, parce que oui, ça me tente encore de faire ça :)

 

reseaux-sociaux-15

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article

 

 

5 mauvais conseils sur le SUCRE

5 mauvais conseils sur le sucre (header)

C’est ma troisième BD sur le sucre. Faut croire que j’aime le sujet !

La première parlait du faux sucre (édulcorants). L’autre parlait de l’effet (ou plutôt non-effet) du sucre sur le comportement des enfants.

Ce qui m’a motivé à en écrire une autre, c’est que je viens de terminer la lecture de l’excellent livre de la nutritionniste-diététiste Catherine Lefebvre, intitulé « Sucre : vérités et conséquences », que je te recommande fortement d’ailleurs.

livre_Catherine

Je sais pas pourquoi, mais c’est un livre qui m’a mis en beau maudit. Contre l’industrie alimentaire, principalement.

J’ai donc combiné ma colère avec le fait que je déteste la mode actuelle des jus, ce qui a donné cette courte BD, composée dans le style minimaliste qui caractérisait ce que je faisais au début du site. Nostalgie en bonus.

Note : Évidemment, la BD ne couvre pas tout ce qu’il y aurait à dire sur le sucre; j’ai simplement sélectionné 5 points que je trouve particulièrement marquants. Pour tout le reste, lis le livre de Catherine !

 

5 mauvais conseils sur le sucre (titre)

 

Fais attention aux fruits c'est plein de sucre

Les jus donnent du sucre libre sous forme de fructose

 

 

Choisis bien ton sucre

Aucun sucre libre n'est vraiment meilleur qu'un autre

 

 

Fais juste couper le dessert

Le sucre ajouté dans les aliments transformés c'est du sucre caché

 

 

 

Le sucre ne cause pas le diabète 2

big-sugar-08_04

 

 

C'est le gras qu'il faut couper

L'industrie du sucre

L'industrie du sucre (suite)

 

 

Conclusion food porn et limite de sucre par jour

 

Boissons sucrées en pharmacie

 

Aimer la page Facebook du Pharmachien

 

Partager cet article